Partagez | 

[QR HYÛGA] Un cas d'extrême urgence - PV AMANO RUNAKA | +18 [NO SEX]


Lun 28 Aoû 2017 - 23:04
Suite de À la recherche d'une exorciste

Malgré que j'étais en plein combat, je n'avais aucun problème pour voir les réactions de Runaka. Elle semblait beaucoup regarder ma façon de combattre et faire comme une analyse dans sa tête. Si j'étais persuadé qu'elle faisait ça, c'est parce que j'ai la même tête qu'elle en ce moment quand je réfléchis accroupi. Peut-être vérifiait-elle si je me battais vraiment comme un Hyûga ou alors elle voyait cet art pour la première fois. Dans tous les cas, il semblerait que je l'avais intéressée et qu'elle semblait bien plus encline à me suivre.

J'étais rassuré quand elle me dit qu'elle garde toujours le secret professionnel, surtout qu'elle semblait réellement dire la vérité. "Je te remercie, si tu me permets de te tutoyer." Je lui souriais tout en lui désignant la route à prendre pour aller dans la demeure en question. Il y avait un peu de route, mais au moins cette histoire sera enfin derrière moi. J'ai lâché un dernier coup d'oeil envers les paysans, j'avais un peu de regrets, mais je n'avais pas le choix.

...


Nous sommes arrivé à l'entrée du quartier Hyuga, ce quartier ne ressemblait pas vraiment aux autres car la plupart des maisons du clan sont de type japonais. Des demeures sans étages avec beaucoup de décorations typique du pays. "Ce n'est pas loin." Nous rentrons dans le quartier et nous dirigeons à notre destination. "Ce sera long ?" J'espèrais que non, j'avoue que je n'avais pas forcément envie de passer la nuit avec elle. Enfin, pas dans ces conditions plutôt, disons que ce n'était ni un entrainement ni un rendez vous romantique.

Je tourne à droite au bout d'un certain temps pour me retrouver devant ma maison, habité de beaucoup de monde en ce moment, d'où ma motivation pour régler ce problème. Je me dirige à l'entrée et dit doucement à la belle "J'arrive dans 2 minutes." Je referme derrière moi pour partir chercher la femme du Hyûga possédé. Au bout de quelques minutes je finis par sortir avec une magnifique femme aux très longs cheveux noirs. Elle avait sur le front le sceau de la branche Hyûga, comme toute sa famille à vrai dire, mais cela ne changeait rien à notre motivation pour sauver notre ami. "Je vous présente Amano Runaka, celle qui va nous aider." La femme d'une quarantaine d'années n'était pas capable de dire un mot, des larmes coulaient sur son visage sans cesse et elle ne voulait même pas nous suivre.

Je laisse la femme rentrer et je me dirige vers la demeure de la bête. "Elle voulait te voir pour pouvoir te remercier quand elle s'en sentira capable." Nous étions enfin à l'entré et je m'arrête un peu avant de rentrer. Je regarde l'adolescente et je finis par me poser accroupi, à ma manière très spéciale. "Quel est le plan ?" Je voulais en parler avant de rentrer à l'intérieur, je voulais être totalement prêt.


Dernière édition par Hyûga Takashi le Jeu 31 Aoû 2017 - 8:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t925-hyuga-takashi-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t983-hyuga-takashi-carnet-de-bord#5008

Mar 29 Aoû 2017 - 17:27
Son regard sérieux contrastait avec son passe temps inavouable. Une fois sa seconde main gantée, elle réajusta le col de sa veste d’ébène. Puis fixa dans les yeux le Hyûga. Attendant qu'il la conduise sur la voie menant aux maléfiques desseins se tramant à travers la sombre tapisserie d'un monde fantasmagorique et semblant irréel aux yeux des incrédules non initiés.

Il demanda la permission de tutoyer la belle. Mettant les deux yeux dans le plat de façon un peu trop hâtive. Tel sacrilège relevait de l'impensable. Le manque de correction faillit couper le souffle de l’égocentrique demoiselle. Mais soit. L'urgence de la situation et son intérêt pour cette dernière passaient avant. Autant ne pas froisser le rustre personnage en lui présentant Monsieur Pointu. Le Kunai était d'ailleurs des plus en colère et hurlait milles noms d'oiseaux à l’encontre de l'inconscient aux yeux sans couleur.

" Soit." -croisant les bras en regardant les yeux vides de son interlocuteur-

Le guide ouvrit alors la marche vers la demeure hébergeant le mal. Prenant la direction des Quartiers Résidentiels. Plus précisément, le repaire de ceux n'ayant aucune lueur de vie au fond de leurs pupilles incolores.

Après une marche qui dura un certain temps, les deux noctambules arrivèrent sans heurt à l'endroit où les résidences liées aux Pupilles Blanches se regroupaient. Formant le quartier Hyûga. Runaka en eut rapidement marre de marcher. Le bougre aurait quand même pu offrir le luxe d'un jinrikisha -plus communément appelé pousse-pousse- à son auguste personne. Mais soit, l'adversité était le quotidien du dur labeur de la voie de l'Onmyōdō. " Ce n’était pas loin " avait-il dit. Cela méritait le fouet, tant cela était faux à ses yeux. " Ce serait long ? " avait-il demandé en parlant de la Sainte tache de repousser le cornu dans son antre mortifère. Cela dépendait de la gravité du cas, lui répondant que tout rituel, minime soit-il, prenait un certain temps afin de s'assurer de son efficacité et de la sécurité du patient.

Finalement, la fin du voyage touchait à sa fin. Le Hyûga s’arrêta devant son repaire. Demandant à Runaka de l'attendre un instant. Cette dernière acquiesça d'un impérial signe de tête affirmant qu'elle accédait à sa requête. Mais sous-entendant de ne pas la faire attendre trop longtemps.

Rapidement, fort heureusement, le personnage revint, accompagné d'une femme dans la quarantaine, semblant trop émotionnellement blessée pour dire le moindre mot ou encore les accompagner.

L'exorciste fit une légère salutation. Prenant la main de la pauvre femme dans la sienne et posant l'autre au dessus afin de lui témoigner un minimum de compassion. Mais ne dit rien de particulier. Le geste suffisait à indiquer qu'elle allait tenter tout ce qu'elle pouvait pour l'aider à retrouver le sourire.

Cette pauvre âme en peine retourna dans sa maison. Toujours en larmes. Ne croyant plus à un heureux destin. Tout avait déjà été tenté.

Puis, se dirigeant vers l'antre où le démon faisait son oeuvre, le Hyûga s’arrêta, puis prit une posture des plus étranges. Demandant alors le plan que comptait mettre en oeuvre le dernier espoir de salvation. Runaka le regarda un moment avant de répondre. Cela allait être certainement un choc pour le Shinobi, ne soupçonnant même pas les esquisses d'une toile aux traits des plus démoniaques.

" Vous êtes certain de vouloir assister à ce qui va se produire derrière cette porte ? "
-croisant les bras-
" Tout d'abord je dois voir la situation, cela peut varier selon les cas. "

Attendant la réponse de l'inconscient qui semblait vouloir assister au traitement.

_________________
Lights Emerging
Laughts Converging
Blissful Silence
Endless Violence


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t930-amano-runaka-en-cours#4618 http://www.ascentofshinobi.com/t1008-amano-runaka-et-le-carnet-de-recherches-pelucheux#5198

Mer 30 Aoû 2017 - 16:17
La maison de l'horreur, voilà comment on pouvait appeler cette maison derrière nous. C'était difficile de penser que le silence actuel sera bientôt complètement anéanti par un espèce de monstre. Pourtant cela n’enleva pas ma motivation pour aider l'ami de mon père, qui est presque un oncle pour moi, je me devais d'aller jusqu'au bout alors c'est pour ça qu'il n'y avait que de la détermination dans ma voix. "Evidemment que je veux être présent, s'il est sauvé, je serais le seul visage connu en face de lui et après un traumatisme pareil je pense que c'est obligatoire." En vérité je ne pensais pas qu'elle avait une chance de faire quoi que ce soit, je restais encore sceptique à cette idée, mais c'était notre dernière chance. Elle devait voir la situation pour savoir comment agir, mais de mon côté je n'aimais pas attendre le dernier moment pour établir un plan, mais soit, c'est elle la spécialiste finalement.

J'ouvre la marche, je me relève et me dirige à l'entrée. Je finis par poser ma main sur la porte et regarde ma partenaire du soir droit dans les yeux. "C'est partit pour l'enfer..." À peine la porte ouverte qu'une odeur de vomit se propageait dans mes narines. On pouvait entendre des coups contre le sol tout au fond de la maison sans étages. Je savais ce que c'était, c'est le shinobi possédé qui essayer d'enlever les chaînes métalliques qui le retiennent.

"QUI EST LÀ, APPROCHEZ BANDE DE CHIENS, VENEZ QUE JE VOUS MANGE !!!"


Je lance un rapide coup d'oeil à Runaka et me dirige dans la pièce en question. Une fois devant la dernière porte, là où le vomit se faisait encore plus sentir, je me bouche le nez et finis par ouvrir. On pouvait voir à l'intérieur, au milieu de la pièce un lit où un homme d'une quarantaine d'années était attaché. Les chaînes étaient accrochées à des gros crochets au sol et à moins d'avoir une force incompréhensible, il était impossible de se détacher. Tout autour, le sol et les murs étaient complètement vert caca. Il y avait du vomi qui recouvrait absolument toute la pièce, seule le lit était propre.

"TU M'AS RAMENER UN JOLI CADEAU... TAKASHI. QUI EST CETTE FEMELLE QUE JE VAIS VIOLER PUIS TORTURER PUIS MANGER AVEC LES OS COMPRIS ??? ELLE EST DELICIEUSE CETTE CÂTIN !!!"


Je regarde Runaka pour voir la réaction qu'elle pouvait avoir, aurait-elle peur ? Serait-elle méfiante en pensant que je pouvais réellement amener de la chair à pâté à cette créature ? Ou alors elle s'y connaissait assez pour savoir que tout ceci n'était que mensonge et fabulation. "La seule chose que je t'ai ramené c'est ta mise à mort !" J'étais obligé de lui crier ça à mon tour, je voulais montrer que je n'étais pas de son côté. Il se mit à rire avec une voix diabolique.

"C'EST TOI QUE JE VAIS DEVORER EN PREMIER TAKASHI !!!"


Il était devenu encore plus fou, bougeant dans tous les sens, sa tête se mettant à tourner à une vitesse incroyable. La bête était lâchée et déchainée, à partir de là, je ne savais plus du tout ce qu'il fallait. En plus, cette odeur et cette atmosphère pesante m'empêchais totalement de réfléchir correctement. Je n'avais plus qu'à regarder la jeune femme faire son travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t925-hyuga-takashi-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t983-hyuga-takashi-carnet-de-bord#5008

Jeu 31 Aoû 2017 - 7:46
La nuit était noire et pesante sur le Village Caché de la Roche. Les cris nocturnes des animaux vivant dans les plus sombres et angoissantes ténèbres formaient une macabre  symphonie cauchemardesque. L'hiver rendait encore plus froide la sombre tapisserie. Glacé comme le souffle de la mort elle même, le vent courrait à travers le théâtre des horreurs. Les yeux mornes de l'individu n'arrangeait rien à l'ambiance.

Le Hyûga exprima clairement son envie de participer activement au rituel qui allait prendre place derrière les murs, que nulle personne un tant soit peu saine d'esprit n'aurait voulu franchir. Ce lieu était maudit par les esprits démoniaques. La porte des enfers et des six mondes de la métempsychose se tenait devant eux. L'Amano comprit qu'il était inutile d’essayer de convaincre un non initié au monde occulte.

« Soit. Mais faites exactement ce que je vous dis. La moindre erreur peut vite s'avérer fatale. » -espérant qu'au moins il ne fasse pas de bêtise irréversible-

Après avoir passé le seuil menant vers la route des Enfers, on pouvait entendre le bruissement métallique de lourdes chaînes. Le bruit d'un animal féroce tentant de se défaire de sa captivité. Une odeur de gerbe ectoplasmique planait dans l'air vicié stagnant dans la demeure.. 

Les râles d'un forcené s’élevèrent soudainement, déchirant la voûte céleste comme simple rouleau de papier. Des hurlements plus proches de la bête des abysses que de l'humain. Montant en direction de l'animal, la vision était des plus perturbante. Un homme enchaîné au milieu d'une grande chambre. Les murs tapissés d'une substance verdâtre et nauséabonde.

Le forcené proférait moulte insultes et provocations. Runaka ne réagit pas, observant le rustre d'un air hautain et imperturbable. Par contre, Monsieur Pointu était en colère. Insulter l'impératrice était impardonnable. Bientôt, il crèverait les yeux de ce monstre venu des tréfonds afin de satisfaire sa maîtresse adorée.

Le Hyûga resta relativement calme. Enfin, plus ou moins. Se contentant de rétorquer. La tête du fou se mit même a faire d'étrange mouvements qui n'avaient rien de naturel. Runaka sortit de sa veste un sac. Fourra sa main dedans, elle en sortit une poudre blanche. Puis elle en lança une poignée en direction du visage du possédé. Celui-ci poussa des cris atroces. Une fumée intense émana de son visage. Apparemment cela le brûlait.

« Formez un cercle avec cette poudre autour du lit. » -tendant le sac remplit de sel à Takashi-

« Cela permettra de l’affaiblir et de l’empêcher de s'échapper. Restez bien en dehors de la barrière au sol. N'hésitez pas à lui envoyer de la poudre dessus s'il soliloque de trop. Pendant ce temps je vais préparer le rituel. »

La nuit allait être longue. Le possédé l'était réellement. Un esprit démoniaque habitait ce corps de chair et de sang et tentait de rependre sa malfaisance dans la belle Iwa.

Amano commença à farfouiller dans sa veste, près de l'extérieur de sa cuisse, où était porté une sorte de sacoche, sortant un talisman de papier. Puis mordit son pouce et se mit à dessiner un sceau dessus avec son propre sang.

Heureusement, Runaka et Monsieur Pointu étaient là pour combattre les engeances semant le chaos et l'apocalypse.

_________________
Lights Emerging
Laughts Converging
Blissful Silence
Endless Violence


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t930-amano-runaka-en-cours#4618 http://www.ascentofshinobi.com/t1008-amano-runaka-et-le-carnet-de-recherches-pelucheux#5198

Jeu 31 Aoû 2017 - 22:43
Elle semblait pas forcément favorable à ma venue à l'intérieur des murs de l'enfet, mais ma détermination lui avait sans doute prouver qu'on ne pouvait pas me faire changer d'avis. Je savais qu'à partir de ce moment je me devais d'être obéissant auprès de la spécialiste pour ne pas tout gâcher. J'étais stressé, il fallait l'avouer, mais je voulais pas le laisser paraître alors je faisais tout pour garder mon calme. J'étais par contre impressionné par le vrai calme que pouvait laisser paraître la jeune femme qui semblait totalement être sous contrôle. Elle me donna un sac remplit de sel qu'elle me demanda déparpiller autour de la victime.

Je m'exécute sans poser de question et je commence par former un cercle pendant qu'elle se préparait au rituel. Elle procédait comme un Kyu en ce mordant le pouce, mais elle semblait ferme une espèce de signe que je ne connaissais pas vraiment. Cela devait être un sceau, à quoi pouvait-il bien servir ? À emprisonner le démon quelque part ? À nous protéger ? Dans tous les cas je finissais mon cercle en faisant bien attention d'être à l'extérieur de celui-ci.

"AAAARRRG ARRÊTEZ CA TOUT DE SUITE BANDE DE FILS DE PUTES !!! JE VAIS VOUS BUTER LENTEMENT !"


Le bougre semblait s'agiter alors je lui balance une poignée de sel sur le visage qui se mit à brûler légèrement. Il criait de douleur et je me demandais dans le même temps pourquoi le sel faisait autant de dégâts sur cette chose. Je poserais des question plus tard, je retournes au près de la belle brune en lui tendant le sac. Je reste un peu en arrière pour ne pas toucher à quoi que ce soit qu'il ne fallait pas et je me mis accroupi pour profiter du spectacle du mieux que je pouvais, mais surtout, pour analyser toute la nuit les faits et gestes de Runaka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t925-hyuga-takashi-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t983-hyuga-takashi-carnet-de-bord#5008

Sam 2 Sep 2017 - 2:34
Une fois la barrière de cristaux salins érigée, Runaka lança le talisman de papier en direction de la bête. Étonnamment, la rectangulaire feuille, au lieu de tomber, se dirigea directement sur le front du possédé. Se collant sur ce dernier. Masquant la marque de la Bunke. L'homme hurla en convulsant. Poussant des cris atroces. Les murs de la pièce se mirent à trembler, dans de violentes secousses. Le tonnerre gronda, déchirant les cieux. Bavant, ses yeux de poisson mort exorbités, le bougre convulsait comme inhumainement il était possible de faire. Se brisant les ongles et grinçant des dents.

Runaka joint les mains en fermant les yeux et commença à psalmodier dans un langage incompréhensible et semblant irréel. Concentrée sur cette tache, elle ne prêtait plus grande attention à ce qui se passait autour.

Culminant à son apogée, lentement mais surement, l'horreur arrivait. Les démons infernaux allaient déferler ici bas. Le bruissement métallique des chaines jouait la mélodie. Les cris d'agonies et de souffrances chantaient l'hymne. L'harmonie était parfaite. Magnifique, le portail des enfers allait enfin s'ouvrir et laisser libre passage aux sombres légions d'esprits démoniaques venu apporter l'apocalypse en ce bas monde.

Lorsque la dernière note marquant la fin sona, le Bunke s'évanouie. La langue pendante, les globes à l'air, du sang lui sortait des oreilles, des naseaux.

Le calme revint. L'exorciste rouvrit les yeux, arrêtant ses paroles d'outre-tombe. La Divine avait fait son office. Cela avait durait plus d'une heure déjà. Elle se tourna vers le mandataire.

" Hum... le sceau sur son front... Cela ne peut être que ça. Les sceaux maudits peuvent parfois provoquer des dissonances cognitives et occultes, surtout s'ils sont placés sur le front et que la personne éprouve un certain ressentiment.
Bref... Je vais vous épargner les explications techniques. "

Runaka s'éloigna et se mit dans l'entrée. Puis se cacha derrière le shoji. Sortant la moitié de sa tête en regardant Takashi.

" Vérifiez je vous prie. Enlevez le talisman. "

Donnant l'ordre au Hyûga d'entrer dans le cercle. Gardant ses distances, à raison. Si quelque chose devait se produire, elle serait au moins bien à l'abris. Ce qui était le principal.

_________________
Lights Emerging
Laughts Converging
Blissful Silence
Endless Violence


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t930-amano-runaka-en-cours#4618 http://www.ascentofshinobi.com/t1008-amano-runaka-et-le-carnet-de-recherches-pelucheux#5198

Sam 2 Sep 2017 - 3:12
Quel spectacle horrifiant. Telle fût ma seule et unique pensée quand le rituel était terminé. J'avais pas loupé une seule image de cette heure entière. Tout était glauque à souhait, que ce soir le démon se débattant en essayer de détruire la maison, le Hyûga au milieu criant de souffrance, son corps qui se dégradait petit à petit ou la jeune femme restant impassible et continuant de dire des mots incompréhensible pour moi. Je n'étais pas totalement rassuré il fallait l'avouer, j'ai même faillis avoir un coup de panique mais j'ai sû rester calme car il le fallait pour que ça se passe bien.

Pourtant ce qui m'interpella le plus c'est les propos de l'exorciste qui me trouba le plus. Ce sceau sur le front pourrait avoir une cause à cet événement ? C'était une information intéressante que je me devais de garder pour moi et la partager avec des gens de confiance. Si elle pouvait m'aider à un jour pouvoir régler ce problème de la Bunke je m'en servirais sans aucune hésitation. "Très bien..." Je ne savais pas vraiment si je devais donner des détails sur cette marque. C'est une histoire du clan qui ne me plaisait pas et que je n'aimais pas raconter surtout alors j'avais pris la décision de ne pas aller plus loin.

Quand la brune part se cacher, j'avais bien compris que ce serait à mort de vérifier si la bête avait quitté son receptacle. Après tout elle avait refuser de se battre contre des bandits de grands chemins donc j'imagine bien que contre des montres elle était pire. Par contre, pourquoi faire un métier à risque de ce genre si on a peur de tout ? Je ne la comprenais pas vraiment là-dessus, mais je n'allais pas chercher plus loin.

Je rentre à l'intérieur du cercle et rien ne semblait se passer pour le moment. Je pose mes doigts délicatement sur le talisman en question et fini par le retirer en respirant un bon coup. Fort heureusement, rien ne se passa alors j'ai tout de suite pris le poul de mon homologue qui semblait battre difficilement. Peut-être qu'il ne manquait plus qu'une bonne dose de repos pour cet homme. Je me rapproches de la belle brune délictement et parle doucement. "Je te remercie... Veux-tu aller annoncer la bonne nouvelle toi-même ? Sa femme saurait s'occuper de lui maintenant." Je lui souriais, j'étais plutôt heureux du succès de cette mission plutôt originale et l'ami de mon père semblait avoir besoin que d'un médecin maintenant.

Je me dirigeais vers la sortie, regardant si elle me suivrait ou alors peut-être que je venais de m'emballer et que ce n'était pas fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t925-hyuga-takashi-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t983-hyuga-takashi-carnet-de-bord#5008

Sam 2 Sep 2017 - 15:40
Le Hyûga s’avança en direction de l'homme évanoui et ensanglanté. Certainement inquiet pour sa propre sécurité. Normal, après avoir été témoin d'une scène des plus perturbantes. S'il n'avait pas eu la moindre peur après ce qui venait de se dérouler, cela relevait de l'inconscience flagrante. Il enleva délicatement le talisman. Rien ne se produisit. Ni explosion lui arrachant les membres ou d'haleine démoniaque lui soufflant sur les nasaux avant de lui mordre le nez afin de le manger. Cela prouvait que le rituel avait parfaitement marché. Runaka afficha un sourire. Ce personnage aux yeux livides avait de la chance. Les rituels de se genre se termine dans la plupart des cas beaucoup moins bien.

Il faudrait après tout ça faire appel à un bon médecin pour soigner le gaillard -accompagné de trois semaines à l’hôpital- et à une servante pour nettoyer les lieux -souillées par la verdâtre bile-. La demoiselle avait tenue ses promesses. Ne comptant pas rester une seule seconde de plus dans ces lieux, ayant prit sur elle pour ignorer l'odeur malsaine et viciée, elle répondit au Hyûga.

" Vous pouvez vous charger de le dire à sa femme. " -enlevant ses gants-
" Sur ce. " -rangeant ses gants dans sa poche-

Après avoir salué l'individu, elle sortit prestement et partit en direction de la sortie. Pressant le pas, elle alla à bonne distance et se cacha dans le premier recoin ombreux trouvé.

* Ah, c'était vraiment trop flippant ! * -relâchant la pression-

Monsieur pointu savait le terrible secret.

~ Maîtresse! Maîtresse ! Beau travail ! ~ -la félicitant-

Runaka réajusta le col de sa veste, puis reprit sa marche après s'être remise de ses esprits.

" Quelle belle, belle nuit !!! "

~ Maîtresse, vous êtes trop bonne ! Vous auriez dû leur crever les yeux et leur arracher le cœur ! ~ -trépignant en faisant un caprice-

" Une nuit parfaite pour chasser. "

L'impériale disparue dans les ténèbres de la nuit, en compagnie de son sbire dévoué. Ayant accomplit une fois de plus sa tache. La vie ne tient qu'à un fil en ce monde obscur et froid.

_________________
Lights Emerging
Laughts Converging
Blissful Silence
Endless Violence


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t930-amano-runaka-en-cours#4618 http://www.ascentofshinobi.com/t1008-amano-runaka-et-le-carnet-de-recherches-pelucheux#5198

[QR HYÛGA] Un cas d'extrême urgence - PV AMANO RUNAKA | +18 [NO SEX]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: