Derniers sujets
Partagez | 

Tomber sur plus fort que sois. [Ft. Shuuhei]


Mar 29 Aoû 2017 - 2:41
C'était une belle journée qui démarrait, il avait neigé toute la nuit cependant le soleil était présent dés l'aube arrivant à se distingué entre les épais nuage couvrant le ciel de Kumo. La température n'était pas des plus hautes mais il faisait suffisamment chaud pour que ce dernier décide de ne pas enfiler sa veste et de se lancer dans une course très matinale à travers le village pour son rendez-vous quotidien avec le complexe sportif.

Le chemin se faisait rapidement tandis qu'il entrait dans le complexe et venait un instant se frotter les mains un instant afin de les réchauffer. Il approchait du comptoir et tendait sa carte de membres afin de la faire tamponner, le tenancier le regardait d'un large sourire venant lui adresser quelques mot.

"Tiens monsieur Ikezawa ! On a eut une panne de réveille ? Vous n'êtes pas le premier aujourd'hui !"

Étonne le blondinet le regardait en arquant un sourcil avant de rétorquer.

"Ah bon ? Et qui peu bien être cette personne plus matinale que moi ?" Il jetait un rapide coup d’œil derrière le comptoir y voyant un grand gaillard au cheveux d'un blanc si pur qu'il rappelait la neige. Son avis fut rapidement fait car même s'ils ne s'étaient encore jamais rencontrer il connaissait le personnage, il s'agissait la de Metaru Shuuhei le chef de son clan ayant une renommé assez grande dans le village caché des nuages. Mais que faisait-il la de si bon matin ?

"Shuuhei hein ? Je me demande vraiment si tu es à la hauteur de ta réputation. Es-tu vraiment si redoutable comme beaucoup le prétendent ? J'aimerais vérifié ça. Voyons ce que tu as dans le ventre !" Pensait-il alors qu'il le regardait s'exercer. Il faisait alors un sourire au tenancier avant de faire tamponner sa carte et de se dirigé vers l'intérieur de la salle commençant à s'étirer tout en regardant l'homme continuer. "J'arrive Shuuhei, faisons connaissance !" Pensait-il de nouveau alors qu'il continuait ses échauffements.

Après plusieurs minute il se relevait et s'approchait du gaillard attendant qu'il lui daigne lui porter un regard. Il souriait et tendait la main venant se présenter sans détours et ajouter. "Enchanté je suis Ikezawa Shojito, j'ai beaucoup entendu parler de vous, et vous voir ici est un privilège pour moi, j'aurai aimé savoir si cela vous dirai d'échanger un peu avec moi ? Je n'ai pas la prétention de penser pouvoir vous battre, au contraire, j'ai longtemps cherché un adversaire tel que vous afin de progresser. Alors qu'en dites-vous ? Il y a une arène dans ce complexe."

Encore une fois Shojito s'illustrait dans ses manières de se présenter et n'hésitait pas une fois de plus à essayer de combattre la personne qu'il rencontre. Il continuait alors de sourire espérant de tout cœur qu'il accepte son invitation. Cependant il savait pertinemment que dans un combat à pleine puissance il perdrait rapidement face à cet illustre représentant du clan Metaru c'était pour cela qu'il ajoutait. "Bien entendu, je n'ai aucune chance contre vous, donc que diriez-vous d'un simple échange taijutsu uniquement ?" Sur ses paroles il écoutait attentivement la réponse du Metaru tout en continuant de lui sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mar 29 Aoû 2017 - 22:57
- « Ooooh ! En voilà un qui n’a pas froid aux yeux ! »

J’eus un sourire. Ils étaient rares ces jeunes à m’approcher et à vouloir échanger des coups avec moi ! Celui-ci en plus d’être volontaire pour cela semblait plutôt poli et humble, ce qui était plutôt une bonne chose. Les jeunes de son calibre étaient rares. Très rares. Du coup, c’est tout en le regardant d’un air avenant que je pris mon temps pour réfléchir. Devant nous, il y avait tout un tas de gamins de l’orphelinat qui exécutaient des katas et qui s’entrainaient en groupe. Des aspirants ninjas en somme que je coachais quand j’en avais le temps. D’où notre présence ici. Ils avaient entre cinq et douze ans. Et leur montrer un petit combat bien sympathique ne serait pas forcément une mauvaise idée quand on y pense. Un peu de théorie couplé à la pratique n’était jamais une mauvaise chose, héhé.

- « En plus, t’es plutôt baraqué, hé… »

Je le regardai de haut en bas, les bras toujours croisés sur mon torse. Il était mastoc. Presque aussi musclé et grand que moi. J’avais à peine une demi-tête de plus que lui, mais c’était pas grand-chose. A part le shodaime et Daisuke, je n’avais pas croisé d’armoire à glace comme ça depuis un bon moment. Ses muscles saillants me faisaient comprendre qu’il était effectivement un adepte du taijutsu et qu’il devait avoir une expérience non négligeable en la matière. D’ailleurs, je lui donnais la vingtaine à peine de vue. Ou un plus. Ce qui me confortait dans le fait qu’il pourrait faire un adversaire de taille. « J’accepte ta proposition Shoji ? Tu permets que je t’appelle Shoji ? C’est plus simple pour moi. » Je portai une main à son épaule droite que je tapotai sourire aux lèvres, avant de me retourner vers les gamins.

- « On arrête pour aujourd’hui, mes petits. Déplacez-vous sur un côté. Vous aurez l’occasion de voir votre sensei affronter Shoji-nii ! »

Je m’étais par la suite déplacé vers les gosses en tapant dans les mains. Ces derniers se mirent à se plaindre, mais ils ne firent pas trop les difficiles pour rapidement s’écarter de la zone sur laquelle ils s’exerçaient. De plus, cette fin d’entrainement était un peu salvatrice pour les plus jeunes vu que j’étais allé les réveiller et les récupérer avant l’aurore pour m’occuper de leur entrainement. On pourrait croire que j’abusais, mais il fallait très tôt leur inculquer les bonnes manières pour qu’ils puissent s’acclimater très tôt à ce train de vie délicat d’un shinobi. La base. Une fois qu’ils furent éloignés et installés dans un coin, je m’étais retourné vers le Shojito. A l’aide du Kinton, j’avais généré un tout petit kunai que je lui balançai avec force sur la gueule, histoire de le titiller un peu. Il n’aurait certainement aucun mal à l’éviter.

Sauf que…

- « On commence ! »

Et ni une ni deux, je fonçai vers lui pour le charger comme un bélier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee

Mer 30 Aoû 2017 - 5:57
Le sourire se faisait vraiment sincère alors que Shuuhei acceptait son invitation. Il rigolait en entendant sa proposition de l'appeler Shoji, cela faisait un long moment qu'une personne ne l'avait pas appeler comme cela. Ce n'était en aucun cas vexant, au contraire cela lui rappelait de bons souvenirs et il acquiesçait d'un signe de la tête en regardant les jeunes apprenti faire place pour les deux armoire à glace. Il se plaçait à une bonne distance de son adversaire le saluant respectueusement en baissant la tête il était visiblement prêt en découdre car à peine le salut effectuer il se mettait en position défensive.

"Un Kunai ? Pfff, pourquoi faut-il toujours entrer dans le cliché et lancer un kunai pour commencer un combat... Amusant cet façons qu'on mes aînés de penser que cela me fait encore de l'effet. Metaru... C'est quand même rapide, il est capable... Il arrive ! Il ne me laissera pas réfléchir hein ? Malin, et je m'y attendait un peu." Pensait-il alors qu'il esquivait le kunai sans même y prêter attention. Mais pendant qu'il était plonger dans ses pensées son adversaire lui chargeait dessus tel un bélier. Il riait alors enthousiaste de combattre il faisait quelques pas sur le côté et esquivant la charge tandis que son poing lui se dirigeait vers le visage de Shuuhei qui l'esquivait sans doute très facilement. Shojito donnait ensuite une impulsion vers l'arrière avant de lever la main dans la direction de Shuuhei comme pour lui faire comprendre qu'il avait besoin d'une petit seconde pour se préparé. Il ajoutait en riant. "J'ai soif." Il saisissait rapidement une bouteille d'eau qui était juste à côté de lui et en buvait une grande gorgée avant de sourire malicieusement. "Il n'est pas bête, c'est sûr. Mais s'est-il au moins rire ? Je n'ai aucune chance de le battre alors avant le sérieux, un peu d'amusement !" Soudainement il balançait de toute ses forces la bouteille encore à moitié pleine vers Shuuhei profitant qu'il l'esquive ou qu'il soit le temps de quelques seconde aveuglé par l'arrivé de celle-ci il fonçait à toute vitesse sur lui venant lui envoyé une droite bien placé dans les côtes.

"On rigole, on rigole, maintenant, c'est le sérieux !"
Un dernier rire s'échappait de ses lèvres alors qu'il envoyait une nouvelle offensive du pied dans la direction du visage de celui-ci. Ses mouvements étaient réellement précis et il semblait avoir une parfaite maitrise du domaine car une fraction de seconde lui suffisait pour se replacer correctement et lui envoyer le poing droit en direction du visage tandis que le poing gauche contournait sa garde pour venir se loger dans son bassin. "Impossible... Il est trop fort... Merde !... J'vais devoir le faire... J'peux pas m'prendre un coup... Fait chier !" Le sourire du blond s'effaçait alors que la peau de son visage commençait à bouillir et devenir jaunâtre pour ainsi commencer à former de nombreuse pique qui à coup sur blesserait quiconque essayerait de lui asséner un coup au visage. "Shuuhei-senpai vous êtes beaucoup trop fort, je me permet un petit écart ! Teiko-Sei no Hifu... TOGATTA KAO !" Ses mots résonnait alors dans la pièce tandis qu'à nouveau sa peau reprenait une couleur normale et gardait les propriétés qu'il lui avait donné. "Est-il surpris ? Surement pas il doit connaître mon clan. Même si celui-ci reste dans l'ombre. Enfin, je serrai tout de même ravis de savoir qu'il n'avait pas connaissance de ma capacité !"

Soudainement alors que son sourire était revenu il revenait à la charge avec plusieurs coup organiser. S’enchaînent les coups était précis et furieux. Une droite envoyé en direction des côtes, un coup de pied droit dans le visage, une gauche dans le visage, une paume sur le thorax, tout ses éléments combiné n'était la que pour une seule et unique chose, touché l'adversaire. Un expert tel que Shuuhei pouvait remarqué qu'il effectuait tout ses mouvements d'une façons précise mais pas seulement, sa respiration semblait elle aussi faire partie de cette danse car il la contrôlait à merveille. L'offensive une fois terminée il se préparait à recevoir Shuuhei espérant pouvoir arriver à le contrer suffisamment pour le tenir en respect.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mer 30 Aoû 2017 - 15:32
- « Héééé… »

« Petit tricheur ! » Que j’avais envie de dire. Sauf que j’avais fait pareil avec mon kunaï et que je pouvais pas vraiment la ramener. Ça plus le fait que son initiative ne me dérangeait pas. Même qu’elle était curieuse, tiens. Bizarre comme technique, mais sans doute assez pratique ! Elle m’arracha un sourire amusé, même si les gosses ne furent pas du même avis puisqu’ils mimaient des gueules dégoutées ou horrifiées. Normal vu que la technique l’enlaidissait assez. ‘Fin, on était en plein combat et ça n’avait aucune espèce d’importance. Ses coups qui suivirent ? Je les encaissai tous en grimaçant légèrement de douleur, à l’exception de son coup de pied qui visait mon visage et que j’avais réussi à esquiver aisément. J’aurai pu le faire pour toutes ses attaques d’ailleurs, sauf que j’avais voulu jauger un peu sa force, me rendant compte en plus de sa gestuel et de sa respiration qu’il était définitivement loin d’être un novice !

- « T’es fort toi ! C’est pas mal du tout ! Et c’est quoi cette capacité que tu viens d’utiliser ? »

Je tapais la discussion comme si de rien était alors qu’il m’assaillait d’attaques que je m’évertuais à éviter comme je le pouvais. Mais alors qu’il voulait initier une nouvelle, mon poing droit fusa à toute vitesse vers son visage que je heurtai de plein fouet ! L’attaque eut pour effet de faire valdinguer le pauvre blond à quelques mètres, tandis que je grimaçai encore une fois de douleur en secouant ma main dans tous les sens. Je l’avais tapé sans user de ninijutsu parce que je respectais notre part de contrat, mais surtout parce que je voulais voir jusqu’où allait la résistance de sa technique. J’étais blessé, mais rien de vraiment grave pour un gaillard dans mon genre. N’empêche que cet arcane m’inspirait vachement à vrai dire. Je n’y avais jamais pensé, mais je pouvais éventuellement faire pareil avec le métal vu que le manipulais à ma guise en plus de transformer mes membres en armes. C’était à voir en tout cas ! Mais pour l’instant…

- « Fais gaffe, j’arrive ! »

Les enfants étaient enjoués et poussaient des cris d’encouragement. C’est d’ailleurs sous l’un d’eux que je chargeai une nouvelle fois le jeune blond. Mais au moment même où j’allais changer de périmètre, je profitai de ma vitesse naturelle pour disparaitre à ses yeux et réapparaitre derrière lui. Une fois hors de son champ de vision, je profitai de l’élan de surprise pour le faucher et enchainer sur un coup de paume en plein milieu de son dos pour le faire valser encore. Mais alors qu’il essayait de récupérer son équilibre pour bien reprendre la bataille comme il faut, je m’étais élancé d’un grand bond dans les airs. Mon action souleva un grand « OOOH » d’exclamation aux gosses qui eurent du mal mais qui réussirent tant bien que mal à suivre ma trajectoire dans les airs, avant de me voir lever mimer un coup de pied descendant lors de ma chute qui s’effectuait au point précis où Shojito s’était immobilisé. Et il valait mieux pour lui qu’il esquive.

J’étais devenu on ne peut plus sérieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee

Mer 30 Aoû 2017 - 16:37
La puissance, c'était l'une des qualités du blond. Il avait réussi à faire grimacer le Jônin qui depuis le début jaugeait sa force et cela le rendait joyeux, c'était pour cela que le sourire aux lèvres il rétorquait. "Je me suis entraîné très dur pour être aussi fort, même si je n'arrive sans doute pas à votre cheville !" L'ingéniosité, était une autre de ses qualités. Se rappelant son entrainement aussi atroce qu'efficace mêlant torture et rigueur, il avait encaisser le coup sans même broncher alors que la douleur était belle et bien présente. Il relevait la tête en regardant Shuuhei en riant légèrement avant de rétorquer de nouveau. "Teiko-Sei no Hifu, je maitrise ma peau et peu la modeler à ma volonté." Il se relevait alors en position défensive attendant l’assaut de cet illustre ninja qu'il affrontait en fronçant légèrement les sourcils.

"Disparu ? Non, rapide. Vraiment. A droite ? Non il sait que je peux parer. Du coup pas à gauche non plus. Malin, mais il me sous-estime un peu. Il a raison, et tort à la fois, montrons lui pourquoi !" Soudainement Shojito se retrouvait projeter en avant comme pousser par une grande force qui n'était autre que Shuuhei venant lui écraser la colonne avec la paume de la main. Cependant tout aussi rapide qu'il était il venait de s'empaler de nouveau la main mais cette fois sur des piques légèrement plus grande qui au moment de l'impact avaient poussé comme par miracle. Le blond en souriant légèrement et encaissant de nouveau la douleur chuchotait. "Teiko-Sei no Hifu... BAKKU SHITEKI !"

La peau du blondinet avait suivi le même procéder que pour le visage mais cette fois au lieu de jouer les malins il l'avait fait à vitesse rapide pour pallier au fait qu'il ne pouvait pas se retourner dans les temps mais également surprendre son adversaire qui par conséquent venait de nouveau de se blesser la main. Tout de même allongé au sol il soupirait tentant de se relever délicatement mais il entendait alors une impulsion donné par Shuuhei ainsi qu'un "OOH" de ses élèves. Il comprenait rapidement que le prochaine coup venait du ciel et sur cela il se mettait à penser. "Il est fou ? S'il m'atterrit dessus... Il ne pourra plus marcher pendant un long moment... Il a quelques chose derrière la tête ? Non. Je pense qu'il n'a juste pas sentit qu'il s'est de nouveau blesser... L'endurance... C'est bien mais si c'est pour se rendre incap... Merde pourquoi j'bouge pas ? Trop..." Il se mettait soudainement à émettre un léger mais audible cris d'encaissement du coup. "Heug !" Une giclé de sang sortait de sa bouche alors qu'il venait d'encaisser un coup des plus puissant de la part du mec au cheveux blanc. C'était après se coup qu'il restait au sol regardant par dessus son épaule si Shuuhei avait enlever son pied, la bouche en sang il lui adressait. "C'était pas malin ça... " Un fois le pied retiré il se relevait avant de lui demander de nouveau. "Vous voulez continuez ? Ca va votre pied ? Enfin moi j'dis ça.."

Il avait eut quelques difficulté à se relever et pourtant son visage ne laissait pas comprendre qu'il avait mal, et pourtant... C'était le cas, Shojito n'était pas endurant, enfin si, il l'était mais mentalement. Ayant appris à accepter la douleur il la ressentait mais n'émettais aucune émotion particulière vis à vis de celle-ci. Il s'arrêtait un instant en regardant celui qui venait de le malmener attendant sa réponse il penchait la tête sur le côté. Mais tandis qu'il l'observait bien il avait l'impression qu'il était déterminé à se battre et il n'hésitait plus venant le charger de nouveau échangeant de nouveau plusieurs coup avec lui tandis qu'au fur et à mesure de l'échange, le blondinet commençait à perdre pied face aux mouvements de Shuuhei. "Est-ce donc là ma limite ? Deux coups et me voici incapable de continuer à lui tenir tête ? Pfff ! Pitoyable... Hors de question... Non, je refuse ! Le tout pour le tout."

D'une impulsion en arrière Shojito se dégageait de l'échange avant de prendre une position des plus étrange. Il se tenait tel un tigre prêt à sauter sur sa proie et c'est ce qu'il fit tandis que ses coups venait violemment percuter le shinobi, touché ou non il souhaitait avec cet dernière offensive montrer qu'il était encore capable de l'impressionner. "TAIGĀSUTANSU !" Le regard fixer sur lui il souriait avant de venir s'essuyer le sang restant au bord de sa bouche. A bout de souffle il ajoutait l'air de rien. "Je n'en attendait pas moins de la part de l'illustre Metaru Shuuhei, j'abandonne... Pour cet fois !"

Il venait ensuite saisir une serviette qu'il lançait en direction de Shuuhei avant d'en prendre une pour lui même et essuyer la sueur présente sur son front. Il ricanait en regardant les enfants et ajoutait. "Votre sensei n'est pas n'importe qui les enfants ! Ecoutez le bien et il fera de vous de grand shinobi, soyez-en sur !" Il saluait ceux-ci d'une révérence pour rendre un peu plus solennelle ses propos avant de saisir une bouteille d'eau et d'en boire une grande gorgée. "Que diriez-vous de remettre cela une autre fois ? J'aime m’entraîner par dessus tout et je penses qu'il n'y à pas mieux que vous pour m'aider dans ce but. "

La douleur aurai dû être insupportable mais en réalité Shojito souriait comme si de rien n'était ne semblant pas se rendre compte qu'il à mal alors que pourtant il luttait mentalement pour garder la face.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Sam 2 Sep 2017 - 20:18
- « Oooh, il est fort le nii-chan moche ! »

- « Ouais, t’as assuré grave, moche nii-san ! »


Et les enfants se mirent à applaudir, les yeux pleins d’étoiles devant le blond qui n’avait sans doute pas dû s’attendre à une telle ferveur de la part de celui qu’ils considéraient maintenant comme leur grand-frère, même s’ils n’hésitaient pas toujours à le traiter de moche. Moche à cause de capacité spéciale. Capacité spé qui l’enlaidissait peut-être, mais qui était très utile. Je regardais encore les blessures que je m’étais moi-même infligé en me disant qu’il pouvait devenir encore plus dangereux qu’il ne l’était déjà. Et puis, à son niveau, je ne le situais au rang de Chuunin presque confirmé. Il était bon. L’avenir même de cette nation. ‘Fin, je n’étais pas non plus très vieux, mais j’allais bientôt être entre les deux âges. L’histoire d’une décennie vite fait et voir des gars aussi talentueux me faisaient plaisir. Alors que je chopais la serviette et que je m’épongeais avec, les gosses se mirent à gambader un peu partout dans la zone. Vu que notre petit combat était terminé, il n’y avait plus de raison pour qu’ils restent cloitrés dans un coin. De véritables piles électriques. Mais c’était bien normal à leur âge. C’était même mieux ainsi d’ailleurs. Il n’y avait rien de plus beau à mes yeux que des mômes épanouis. En dehors de l’amour que je portais pour mon clan et pour ces terres hospitalières, c’était aussi pour eux que je me battais au quotidien.

- « Je serai ravi de t’aider si je peux apporter quelque chose à ta progression, Shoji. T’es plutôt bon alors, ça sera avec grand plaisir. Tu connais la raffinerie non ? J’y suis de temps à autre. Tu pourras m’y retrouver là-bas. Également dans le domaine des Metaru. »

L’aider ? Un honneur. J’avais beau être une pointure en taijutsu et tout que je restais plus ou moins humble sur ce point. Il y avait toujours plus fort que soi. Et puis, quelque part, le fait de m’entrainer avec lui allait me maintenir en forme. Il faut dire que je n’avais pas eu l’occasion de me battre contre quiconque depuis belle lurette. Seijiro était un compagnon occasionnel, mais il était tout le temps occupé maintenant à cause de son rôle de Raikage. Quant à Daisuke, il avait lui aussi ses missions et ses propres affaires. Pour ce qui était du reste de l’élite, ils étaient plus axés sur le ninjutsu ou le genjutsu. Je comprenais donc l’empressement du jeune blond et l’excitation qui l’avaient animé tout à l’heure. Avec moi, il allait pouvoir se pousser jusqu’à ses derniers retranchements. Mais attendant, une question me vint soudain l’esprit. En fait, même deux : « Tu es genin ? Si oui, qui est ton sensei ? » Normalement, avec ce dernier, il devrait pouvoir s’épanouir. Seijiro et le conseil avaient fait en sorte de mettre ensemble des gens qui se correspondait. C’était mon cas avec les deux bonasses qui me suivaient constamment à savoir Nora et Setsuna. Les formes voluptueuses dont mère nature les avait gratifié ne les empêchaient pas d’être des adeptes de Taijutsu ce qui facilitait généralement les entrainements. Notre point faible résidait dans notre manque de diversité, m’enfin…

- « Je suis également en charge de la police à Kumo. C’est le dernier coin ou tu peux me trouver, quoique, y’a aussi l’orphelinat où tous ces gosses vivent… »

Après m’être partiellement débarrassé de la sueur qui perlait sur moi et des tâches de sang sur ma main, je me saisis également d’une bouteille d’eau avant de me désaltérer comme il faut. C’est à compter de cet instant que l’endroit commençait à se remplir peu à peu. Il y avait des shinobis qui venaient s’entrainer, mais aussi des civils qui s’exerçaient pour se maintenir en forme. Kumo avait une population hétéroclite qui faisait plaisir à voir. La politique migratoire avait fait la force de Kumo. Mais aussi sa faiblesse ces derniers temps. Entre les infiltrations, la contrebande, la contrefaçon et le trafic de drogues, il y avait beaucoup à faire. La police était parfois surmenée. Pas une mince affaire dirons-nous. Mais alors que mon regard se ternissait, une idée germa doucement dans ma petite caboche, avant qu’elle n’illumine ledit regard ténébreux que je finis par lever vers le jeune adulte, non sans sourire grassement. « Tiens, gamin ? Tu veux pas intégrer la police ? Tu commenceras au plus bas certes, mais tu auras des responsabilités et un bon petit salaire, héhé ! » J’étais tombé sur des types au profil douteux, calamiteux. Le gamin devant moi par contre alliait force et politesse. En plus, il était doté d’un capital sympathie indéniable. Je l’aimais bien, les gosses aussi, il était beau gosse et il était fort. Nul doute qu’il pourrait faire un bon petit poulet !

- « Enfin, tu as le temps de réfléchir. Mais tu bénéficieras de plus d’entrainements si t’acceptes la proposition… »

Un clin d’œil et le tour était joué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee

Lun 4 Sep 2017 - 12:39
Shojito n'avait réellement que faire des applaudissements des enfants mais pour ne pas paraître totalement impolie il leurs souriait avant d'ajouter l'air de rien. "Merci, merci. Vous savez, pour être aussi fort que Shuuhei, il n'y a pas de secret, c'est de s'entraîner sans relâche." Disait-il restant complètement humble face à ces acclamations. C'était par la suite qu'il se retournait vers Shuuhei qui lui disait ou le trouver si il souhaitait de nouveau s'entraîner avec lui, ce qui faisait légèrement rire Shojito. Il regardait venant finir d'épongé sa sueur avant d'ajouter.

"J'y penserai. Merci pour votre sollicitude." Il prenait de nouveau sa bouteille d'eau avant d'en boire une grande gorgée continuant de l'écouter, il lui demandait s'il était genin ce à quoi il hochait positivement la tête avant de rétorquer. "Mon sensei ? Mmh, Yagi Aoi, pourquoi cet question ?" Il venait ensuite s'étirer tout en continuant d'écouter attentivement lorsque quelques chose qu'il disait l'interpellait. "La police de Kumo ? Je vois, votre influence s'étends vraiment partout à Kumo... Je suis impressionner." En effet, il connaissait la renommé de ce dernier mais il ne se doutait absolument pas qu'il avait autant d'influence dans Kumo, l'opportunité qu'il avait là n'était pas des moindres, il pourrait se créer tout un réseau de contact cependant... Il décidait de ne pas profité de Shuuhei, il espérait toujours pouvoir réussir à sortir du lots de son propres chef.

Soudainement alors qu'il était plongé dans ses pensées il entendit la proposition de ce dernier et ne pouvait s'empêcher de rire suite à celle-ci. "Moi dans la police ? Hahaha ! Non merci. Je ne suis pas bon pour résoudre des enquêtes, et pour ce qui est du salaire, je pense pouvoir dire que je ne court pas après l'argent. Enfin... Disons que je préfère tracer mon chemin d'une autre manière. Attention, je suis tout de même mon nîndo qui est de toujours me surpassé pour être le bouclier qui défends les faibles, il est vrai que faire partie de la police n'est pas en contradiction avec ce dernier. Cependant... Je ne crois pas pouvoir être un bon élément pour la police de Kumo. Je n'ai pas encore terminé une seule mission, je n'ai pas encore fait mes preuves auprès de Kumo. Je ne mérite donc pas d'être en quelques sorte pistonné par vous Shuuhei-senpai." Il comptait bien rester sur sa position mais une précision lui faisait alors hésiter.

"Plus d'entrainement ? Intéressant... Si je rejoins la police, j'aurai la possibilité de suivre une formation, et mes preuves seront encore à faire plus tard... Peut-être que... J'y penserai." Pensait-il alors qu'il souriait en direction de Shuuhei. "Je vais y réfléchir, je vous tiendrai au courant." Il ne semblait pas trop peu confiant, il était simplement réaliste, il ne se pensait pas bon enquêteur et il ne se voyait pas vraiment intégrer la police mais si cela voulait dire avoir un entrainement plus rigoureux, il hésitait sur la question et comptait bien peser les pours et les contres. Il s'avançait ensuite vers Shuuhei et lui tendait la main en guise de respect attendant qu'il la lui sert il ajoutait. "J'ai été ravi d'échanger avec vous aujourd'hui. Que diriez-vous de remettre cela à une autre fois ? Aujourd'hui j'ai mal dormi et je m'en suis retrouver légèrement affecté. Maudites Ryuka..." Ses derniers mots était chuchoter mais ils étaient audible pour le Metaru. Dans un leger soupire il ajoutait en ricanant légèrement. "Que diriez-vous de raccompagner les enfants après leurs avoir payer un restaurant bien mérité ? C'est moi qui offre."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Lun 4 Sep 2017 - 21:38
- « Mh ? Un restaurant ? Mais je croyais que tu voulais aller te reposer du coup, hahaha ! »

Remettre cela à une autre fois. C’était bien ce qu’il avait dit. Mais il se ravisa d’un coup pour me signifier qu’il voulait offrir à bouffer aux gosses. En soi, je n’étais pas contre. Ceci étant dit, je ne faisais que du bénévolat à les entrainer de la sorte quand je pouvais. Après, mes prérogatives sur ces gamins s’arrêtaient là. La directrice était assez stricte sur leurs déplacements et même si je me permettais quelques petits écarts, je ne pouvais pas m’amuser à les emmener au restaurant sans son accord. Dans les faits, les gamins ne craignaient rien avec les deux grands gaillards que nous étions dans les parages. Qui plus est, j’avais fait en sorte de renforcer la sécurité du village, donc il n’y avait rien à craindre de ce côté-là également. Cependant, je ne connaissais pas leurs habitudes alimentaires et j’avais peur de leur offrir un truc qui ne leur conviendrait pas et qui entrainerait des complications et pépins physiques, notamment digestifs.

- « Malheureusement, je dois décliner. Ils ont un emploi du temps précis, sans compter que je ne peux pas me permettre cela sans la permission de ceux qui les encadrent. Par contre, tu peux toujours faire des dons de vivres à l’orphelinat par exemple. La directrice en sera ravi et les enfants avec. »

Je portai un regard vers les bambins non sans sourire. Il y avait plein de petits chenapans parmi eux, mais ils respiraient tous la joie de vivre et c’était le plus important. Et sur l’instant, je me rappelai du prénom qu’il avait mentionné. « Ryuka » qu’il avait dit. Sauf qu’il y en avait plein dans le village, ce pourquoi je n’avais pas réagi dessus. Et même s’il s’agissait de la même petite peste que j’avais moi aussi rencontré, cela ne changerait rien. Je n’étais pas son amant, elle ne m’intéressait pas du tout -Trop jeune et trop plate !-, et il n’y avait rien à dire dessus. Mais bon, encore fallait-il que ce soit elle. Une pensée qui me fit soupirer avant que je ne revienne sur un sujet un plus sérieux : « Qui t’a parlé de pistons ? Tu commenceras au bas de l’échelle, comme tout genin ! » J’eus un rire. Piston ? Non. J’étais peut-être laxiste, mais je fonctionnais pas comme ça, sans compter qu’il allait devoir prouver avant de devenir un lieutenant digne de ce nom !

- « La seule chose que tu gagneras est un salaire à la hauteur de ton rang et un entrainement beaucoup plus poussé qu’avec ton sensei actuel ! »

Yagi hein ? Je vois. La petite chunin avait donc en charge Shojito et Daedra. Autant dire qu’elle avait de très bons éléments ! Et dire que je me payais deux bonasses pour ma part… Quoiqu’une maintenant. L’autre était partie sans explications. Elle avait renoncé à sa nationalité de Kumojin et était repartie. Nostalgie de son pays ? Va savoir. Les femmes même à son âge, étaient difficiles à gérer. J’espérais néanmoins qu’elle ne s’était pas faite tuer en cours de route. Elle avait le niveau d’un genin, mais avec la guerre qui sévissait au pays du feu, c’était insuffisant ma foi. « Sinon, oui, réfléchis et fais-moi signe. » Je finis par bien m’éponger avant de taper des mains pour capter l’attention des tous petits. Ces derniers biens conscients qu’il était temps pour nous de décoller vinrent se masser devant moi, tous souriants. C’est alors que je fis un signe de main à Shojito : « Allez, va te reposer et travaille toujours dur comme tu peux ! » C’est alors que je pris la direction de la sortie avec enfants. Si eux allaient aller se reposer, moi j’allais devoir aller travailler ensuite.

Après avoir pris une bonne douche chez moi, on s’entend…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee

Mer 6 Sep 2017 - 3:03
Le sourire aux lèvres Shojito rigolait lorsqu'il lui faisait une boutade sur le repos En réalité il ne comptait pas arrêter son entrainement là même s'il comptait bien prendre une pause bien méritée avant de se remettre au travail. Laissant Shuuhei continuer sa tirade il venant s'étirer de nouveau avant de rétorquer. "J'y penserai, je n'ai rien contre aider quelques bambin !" Disait-il en faisant un clin d'oeil à l'un des enfants qui le regardait à ce moment là.

Il roulait légèrement lorsqu'il revenait sur le sujet de la police, non pas que cela le dérangeait mais il pensait avoir été clair sur le sujet, il se contentait alors de sourire avant d'ajouter. "Je vais prendre le temps d'y réfléchir, ne vous en faites pas." Soudainement le Metaru se dirigeait vers la sortie et saluait Shojito d'un signe de la main ajoutant quelques mots d'encouragement auxquels le blond répondait. "A une prochaine fois !" Il se rendais alors vers les machines de musculation et commençait à faire quelques séries. Il ne comptait pas rentrer se reposer alors qu'il venait à peine d'arriver !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Tomber sur plus fort que sois. [Ft. Shuuhei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: