Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Si la force n'est pas la solution, alors frappe plus fort ! | PV. Funakoshi Yoko


Ven 1 Sep 2017 - 13:34

Je passais beaucoup de temps au Grand Dojo ces temps-ci, il paraîtrait qu'un Examen international s'organisait au Pays du Feu, ce serait la première fois de ma vie que je quitterai l'Archipel, et cette perspective me procurait un drôle de sentiment. Je ne saurai réellement le décrire, mais ce n'était pas de l'inquiétude, ça s'apparentait plus à une sorte de curiosité euphorique, une sensation qui me faisait frissonner. Moi qui avait finit par m'habituer à mon cocon de sécurité, dans une vie monotone et ennuyeuse, la vie m'offrait une occasion de bouger, et d'avancer vers mon objectif ultime. Peut-être était la raison qui me poussait presque inconsciemment à me rendre chaque matin depuis peu au Dojo dans le but de perfectionner mes techniques. En tant que gradé et Sensei, je me devais aussi de prendre soin de mon équipe Shinobi, mais ils semblaient parfaitement se débrouiller sans moins pour l'heure.

Ainsi donc, je m'étais rendu rapidement sur les lieux et m'étaient prit une salle d'entraînement à l'intérieur de la bâtisse, allant préparer tout l'équipement nécessaire. Il y avait de quoi s'exercer au lancers de projectiles, aux déplacements, aux attaques physiques et à armes blanches. Concernant mon Ninjutsu, je devrais attendre de pouvoir m'entraîner à l'extérieur. Le clan Yuki possédait après une capacité héréditaire qui passait difficilement inaperçu, même si je parvenais à la contrôler de manière assez efficace désormais. Débutant mon entraînement, sans me soucier des jeunes shinobis qui m'entouraient, je me remémorais les derniers évènements, avec la pensée que je n'avais réellement pas fait grand chose ces temps-ci. Il semblerait qu'après l'affaire du Petit Recruteur, le village ait décidé de m'accorder quelques temps de paix, ce dont je n'allais certainement pas me plaindre. Mais l'idée de me dégourdir un peu les membres ne me dérangeait pas non plus, si je souhaitais apportait la Paix universelle un jour, il me fallait être fort, ce n'était pas une option.

Alors que mes shurikens se plantaient une énième fois sur les mannequins de pailles à quelques centimètres du centre de la cible, je poussais un soupir avant de me diriger vers la sortie, sortant une cigarette dans le but de m'accorder une petite pause. Profitant de ce répit pour observer les autres ninjas, j'analysais leur faits et gestes. Je restais un Chûnin après tout, il était de mon devoir de guider les novices vers la bonne voie. Mon regard se posa alors sur une jeune fille à l'allure bien atypique, mise à part son corps assez maigrichon, c'était sa chevelure semblable à une crinière de lion qui m'attira. Après avoir éteint ma cigarette, je me mis à avancer les mains dans les poches dans sa direction, tandis qu'elle s'exerçait de son côté. Ses mouvements étaient bien ceux d'un Genin, hésitants, brouillons... Mais, derrière ses actions, je pouvais ressentir une soif insatiable, comme si une aura émanait d'elle. Passant alors une main dans mes cheveux en bataille, je me permis une brève intervention.

- Tu devrais ajuster tes appuis, un seul pas de travers, et tu pourrais te retrouver au sol en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire.

Je ne m'étais même pas présenté, me contentant d'aller droit au but. Après tout, nous étions tous deux des êtres qui souhaitaient devenir plus forts, sans doute pour des raisons différentes... Et ça aussi, ça me procurait un certain frisson que je n'arrivais pas à décrire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Ven 1 Sep 2017 - 23:08
Mais quelle poisse…

J'avais renversée quelques gouttes de lait de mon cinquième bol de céréales par terre. C'était un petit dégât, deux ou trois feuilles de papier et tout aurait disparu. Sauf que ma mère a une sorte de sixième sens pour ce genre de gaffes. Une pantoufle me frappait derrière la tête avant même que je puisse bouger. En plus de me faire nettoyer, maman me força à sortir de la maison pour me punir et c'était bien pire que me priver de sortie.

Je décidais donc d'aller au grand dojo. Pas pour m'entraîner, soyons sérieux. Je m'étais assise dans un coin pour regarder les autres s'entraîner, cela allait passer le temps. Il y avait de tous les niveaux ici. Certains avaient l'air correct, tandis que d'autres devraient sérieusement penser à un changement de carrière.

Une trentaine de minutes était passées quand je décidais finalement de me lever. C'est que regarder des gens faire de l'exercice m'a donné envie de me dégourdir les jambes. Je me dirigeais vers un mannequin et commençait à enchaîner quelques coups. Cela faisait plusieurs années que je ne m'étais pas entraînée et la raison me revenait en tête: c'était ennuyeux à mourir. Le meilleur moyen d'apprendre restait un bon vieux duel.

Je continuais à frapper mon pseudo-adversaire jusqu'à ce que quelqu'un s'approche pour commenter ma technique. C'était un garçon, plutôt vieux, probablement dans la vingtaine, aux cheveux bruns et aux yeux clairs. Il ne ressemblait à aucun ninja connu, dur de dire s'il s'y connaissait, ou si c'était un autre de ces grands parleurs.

- Alors, montre-moi comment faire. Vas-y pépé, je te regarde.

Je croisais les bras et le laissait s'exécuter. J'allais peut-être apprendre quelque chose aujourd'hui et s'il se ridiculisait, ce serait un plaisir de lui remettre les idées en place avec quelques tapes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 2 Sep 2017 - 11:45

P.... Pépé ? Cette jeune effrontée venait réellement de m'appeler Pépé ? Avais-je réellement l'air d'un gars aussi vieux ? Bon, j'pouvais comprendre que l'adolescence m'était bien passé dessus, mais n'empêche, je restais dans la fleur de l'âge, je n'avais atteint que la vingtaine ! Et puis, même si on comprenait que l'espérance de vie pour un shinobi n'était pas si élevée que ça, fallait pas pousser pépé dans les orties. En tout cas, la jeune fille semblait assez intéressé par mes conseils, et semblait vouloir tester la crédibilité de mon expertise en me demandant de lui montrer comment s'y prendre. Je me doutais bien qu'elle ne se contenterait pas de m'écouter et de modifier ses mouvements, c'était peut-être un passage obligé. Me grattant l'arrière de la tête, je retirais les mains de mes poches pour venir me placer face au mannequin, le regard aussi blasé que d'habitude.

- T'sais, j'ai à peine 21 ans, je m'appelle Noah. Yuki Noah.

Prenant alors une grande inspiration, j'observais le mannequin de paille en face de moi. Le Taïjutsu était ma spécialité, ou en tout cas, je comptais en faire ma spécialité, et je comptai bien le lui prouver. Plaçant ma jambe faible derrière moi afin de m'y appuyer, j'exécutais une demi-rotation de mon autre pied avant de l'écraser violemment sur le côté du mannequin, enchaînant sur quelques coups vifs et rapides, revenant ensuite sur mes appuis, levant ensuite les poings, adoptant une posture proche des boxeurs. Plaçant mon poing au niveau de ma hanche, je portais ensuite un coup droit et précis au centre du mannequin, qui ne cessait de tanguer depuis le début de mon enchaînement. Poussant alors un soupir, je me tournais vers la fille à crinière de lion, le poing toujours posé sur le mannequin.

- On dit souvent que la force est inutile si on est ni précis, ni rapide. Je ne suis pas d'accord. C'est avec la force que l'on devient précis et rapide.

Esquissant alors un mince sourire, je retirais mon poing, le plaçant alors face à la jeune fille. En vérité, je ne m'étais pas donné à fond sur le mannequin, c'était inutile. Je ne comptais pas non plus révéler mon grade ni mon niveau face à elle, non pas car elle était une fille ou qu'elle était plus jeune moi, mais parce que..

- Es-tu forte, toi ?

Ce serait dangereux de lui offrir la possibilité de trop progresser d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Dim 3 Sep 2017 - 0:59
Même si son visage ne laissait rien paraître, je me doutais bien que Noah n'aimait pas qu'on l'appel pépé. Selon moi, ça lui allait plutôt bien même s'il n'avait pas l'air si vieux.

- T'as quand même sept ans de plus que moi: ça veut dire que t'es un vieux.

Puis, je me rappelais de mes bonnes manières. Il m'avait donné son nom, mais pas moi.

- Je m'appelle Yoko… Maintenant dépêche-toi avant que je perde patience.

Le ninja pris quelques secondes avant de s'exécuter. Ses coups étaient rapides et puissants, il n'y avait vu aucune erreur évidente. J'avais donc affaire à un pro… Dommage, j'aurais bien aimé me défouler sur quelqu'un, avec la mauvaise journée que j'avais.

Ce serait difficile de tirer des leçons d'une démonstration aussi courte, mais c'était possible. Je rangeais donc le souvenir de cet enchaînement dans un tiroir de mon esprit pour l'utiliser plus tard.

Après sa dernière attaque, Noah se tournait vers moi: “On dit souvent que la force est inutile si on est ni précis, ni rapide. Je ne suis pas d'accord. C'est avec la force que l'on devient précis et rapide.”

Je rêve ou quoi? C'était comme s'il avait lu dans mes pensées. C'était bien ce que je disais toujours, la force est beaucoup plus importante que les gens veulent l'admettre. Quand la force est là, tout le reste suit. J'hochais vigoureusement la tête, sur ce coup là, il m'avait vraiment surprise.

- Je n'aurais pas dit mieux.

Le garçon tournait son poing vers moi, me demandant si moi j'étais forte. Quelle blague, “force”, c'était mon deuxième nom. Mais je crois que Noah cherchait une démonstration, plutôt que de simples paroles. Dans la rue, là où je me battais la plupart du temps, son geste ne pouvait signifier qu'une chose: il me mettait au défi. Je n'en avais jamais refusé un et n'allait sûrement pas commencer aujourd'hui.

- Voit toi-même, faisons un un-contre-un, le vieux.

Comme j'avais prévu, Noah accepta de me suivre dehors, dans un des terrains d'entraînements autour du Grand Dojo. Nous nous retrouvions dans un ring rectangulaire, délimité par une ligne blanche sur le sol. Je me disais qu'il s'était déjà battu sur ce terrain, mais annonçait quand même les règles.

- Ici, on peut gagner par K.O ou en faisant sortir l'adversaire du terrain…

Je le pointais du doigt tout en préparant le chakra pour ma première attaque.

- Maintenant prépare-toi tes mouchoirs parce que j'arrive!

Je couvrais en quelques secondes les mètres qui nous séparaient et sautait juste avant de le rejoindre pour lui donner un coup de pied au visage. J'avais l'impression de voler. C'était que Noah était beaucoup plus grand que moi. À la dernière seconde, je repliais ma jambe et atterrissait dans le sable. Ma première attaque était bien trop lente pour espérer le toucher, évidemment. Je voulais seulement l'obliger à défendre son visage pour pouvoir le frapper au corps. Je le frappais sans arrêts en donnant mon maximum.

- Atatatatata…

Commencer doucement n'était pas mon truc, je préférais y aller à pleine puissance dès le début.
Les rounds d'observations, c'est pour les nuls!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 3 Sep 2017 - 1:45

Visiblement, elle semblait s'être vite attaché à cette dénomination qui ne me mettait pas en valeur, enfin soit, elle faisait comme elle voulait après tout. Je n'étais qu'un inconnu qui venait d'interrompre son entraînement, disons que je lui octroyais ce droit de me renommer. En attendant, ma démonstration ne sembla clairement pas suffire la jeune fille qui ne tarda pas à me répondre en me provoquant tout bonnement un duel. Elle m'avait brièvement vu à l’œuvre, et souhaitait malgré tout me défier ? Oui, je m'en doutais déjà, mais cette jeune lionne n'avait vraiment pas froid aux yeux. M'enfin, ce serait aussi une bonne occasion d'en apprendre de mon côté aussi, il était hors de question que je prenne une place qui n'était pas la mienne. Dans la vie, le plus puissant guerrier avait toujours autant à apprendre que le jeune écuyer, une règle de base.

Dans le but d'effectuer notre petit un contre un, l'intéressée décida de m'emmener en dehors du Dojo, plus précisément dans un des terrains disposés autour de la bâtisse. Oui, ce n'était pas une mauvaise idée. Une vue dégagée pour un espace de combat bien limité, la règle était simple : Faire sortir mon adversaire des limites du terrain. Hors de question d'user de techniques ninjas bien évidemment, et aussi de m'y donner à fond, même si l'envie me démangeait. Mais la lionne, elle, semblait être d'un avis bien différent. A peine eut-elle énoncé les règles et prit position sur le terrain qu'elle bondit presque aussitôt vers moi, balançant son pied vers mon visage. Son coup était lent, je me contentais donc d'esquiver le coup d'un pas sur le côté, avant de devoir subir son enchaînement acharné de coups de poings au même niveau.

- Oy oy oy, personne ne t'as jamais appris à y aller graduellement dans un combat ?

Je me contenais peut-être un peu trop aussi. Parant chacun de ses coups de mes paumes, j'attendais une ouverture qui se montra bien vite, profitant de mon laps de temps pour m'abaisser, amorcer mon poing droit, et l'envoyer s'écraser contre l'estomac de mon adversaire afin de la projeter en arrière. Préférant user d'un seul coup efficace, je devais aussi faire en sorte de lui montrer assez de mouvements pour qu'elle puisse apprendre quelques astuces. Une sorte d'entraînement déguisé derrière un duel, même si chaque combat que l'on menait au quotidien faisait partit de l'entraînement. Prenant ensuite une grande inspiration, je m'avançais vers elle rapidement, exécutant une rotation du pied gauche à ras du sol dans le but de la faire tomber à terre. Allait-elle se remettre sur ses appuis ? Esquiver pour mieux me frapper ? C'était à elle de voir.

- T'as bien raison, aucun intérêt de combattre si c'est pas pour y aller à fond, hein ?

A elle, et à son temps de réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Dim 3 Sep 2017 - 3:23
Je continuais à le frapper sans prendre de pause, aucun coup ne l’avait touché jusqu’à maintenant, mais ça ne m’inquiétait pas, je l’aurais à l’usure! Encore quelques coups et je finirais par percer sa défense… Soudainement, mon poing passa dans le vide.

- Nani?

Noah me toucha avec un solide coup au corps. Ce fut assez pour me couper le souffle et me projeter un peu plus loin. Je me concentrais pour reprendre une respiration normal, en essayant ne pas montrer que l’attaque avait été efficace.

Je vois… il a gardé une position défensive et a attendu que je ralentisse pour me contrer. Pas bête.

Je me remettais à peine en position que le garçon passait à l’offensive. Il m’avait rapidement rejoint et lançait un coup de pied circulaire au ras du sol. Aussitôt, je sautais pour éviter sa jambe, évitant l’attaque d’à peine quelques centimètres.

- Tu penses m’avoir avec une de mes propres techniques?

J'appelais ce mouvement la bourrasqe de Kiri, une des quelques techniques martiales que je connaissais. Un nuage de sable se leva alors que je retombais par pour lancer un rafale de poings et de pieds.

- Sois content, j’utilise toutes mes forces ça veut dire que tu en vaut la peine!

Pour moi, c’était un grand signe de respect que de tout faire pour lui briser les os, je ne me retenais que pour un adversaire indigne. Les coups pleuvaient jusqu’à ce que je me précipite subitement vers la droite. Une sorte d’esquive préventive. La dernière attaque m’avait apprise que rester immobile faisait de moi une cible facile.

- Mais si ça va trop vite, tu devrais peut-être penser à prendre ta retraite.

J’esquissais un sourire narquois avant de noyer mon adversaire sous une avalanche de coup et me déplacer rapidement dans une autre direction. Je comptais continuer ce manège jusqu'à ce qu'il trouve un moyen de me contrer. Mes frappes étaient devenus plus lourde, cherchant à pousser plutôt qu'à lui faire mal. Avec un peu de chance, je pourrais l'emmener vers les limites du terrain, où mes chances de gagner étaient plus grandes, car un K.O serait beaucoup plus dur à obtenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 3 Sep 2017 - 14:12

Elle ne montrait pas de signe de faiblesses, cela voulait dire qu'elle savait déjà comment réagir face à un adversaire qu'elle savait plus fort qu'elle. Elle n'étais pas totalement inexpérimentée, je devais même avouer que son talent était grand... Mais je ne savais pas repérer les talents de toute manière, je n'en possédais pas moi-même. En tout cas, mon premier assaut ne semblait pas l'avoir déstabilisé le moins du monde, bien au contraire. C'était presque comme si elle était devenue plus forte en vérité. Elle parvint d'ailleurs à esquiver ma balayette d'un saut in extremis, prétextant que j'usais là d'une de ces techniques. La lionne enchaîna alors sur une rafales de poings/pieds, toujours aussi déterminée à me mettre en miettes.

Esquivant et parant chacun de ses coups, je contre-attaquais également en l'assénant d'un enchaînement de coups de poings au niveau du visage, restant parfaitement sur mes appuis. Alors que je m'apprêtais à la frapper une nouvelle fois, la jeune guerrière se déporta subitement vers la droite, avant de me placer une réplique cinglante et de recommencer avec ses assauts. Ses coups avaient pour unique but de me pousser en arrière. Néanmoins, elle comptait bien trop sur le fait que je me contenterais uniquement de parer et d'esquiver. Alors que ses assauts se faisaient plus violents, j'attendis alors un nouvel assaut de sa part, pour faire un pas sur le côté, la laissant frapper dans la pied, venant placer la paume de ma main sur son dos pour la propulser en avant, vers sa propre direction. Emporté par son propre élan, elle aurait probablement un peu de mal à s'arrêter, mais je ne l'avais pas poussé suffisamment fort pour la faire sortir.

- Je t'avoue que j'aimerai bien être à la retraite, on doit bien se reposer...

J'avais cerné son style de combat, très efficace en un contre un. Avec un bon entraînement, elle serait bien capable de tenir tête à n'importe qui. Cependant, elle semblait être dans une période où elle pensait pouvoir tout réussir. Il fallait néanmoins qu'elle passe par ces épreuves difficiles qu'étaient la défaite, le désespoir, qu'elle se remette en question pour pouvoir mieux se relever. Moi-même, j'avais encore un long chemin à parcourir. Je mis alors à marcher en sa direction, voyant que quelques pas seulement la séparait des limites du terrain. C'est alors qu'une vive douleur vint me prendre aux bras. Les coups répétés de la lionne avait finit par m'atteindre. Mes bras tremblaient, l'adrénaline m'avait permis d'ignorer la douleur, mais elle avait vraiment mis toute sa force dans ses coups. M'étirant rapidement les bras, je faisais disparaître le tremblement de quelques craquements, la fixant alors.

- Où as-tu appris à te battre ?

Elle devait bien avoir un Maître qui lui avait enseigné les quelques rudiments qu'elle maîtrisait. Me remettant en garde, je lui laissais l'occasion de m'attaquer une nouvelle fois. Elle se donnait à fond contre moi, et de mon côté je me retenais toujours. Je faisais un piètre adversaire. Mais j'avais suffisamment échangé avec elle pour voir comment elle se débrouillait, j'avais repéré quelques unes de ses faiblesses, mais aussi ses points forts. Désormais, je pouvais me lâcher et me donner à fond. Prenant une grande inspiration, mon regard changea alors, mes sourcils se froncèrent. Yuki Noah, en vertu de mon rang et de mon grade, j'allais user de toute ma force pour gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Dim 3 Sep 2017 - 17:40
Malgré toutes mes forces, je n'arrivais toujours pas à pousser Noah hors du terrain, mes changements de directions n'avaient pas l'air de trop le désorienté: il finissait toujours par placer un contre au bon moment. Pourtant, je continuais mes assauts avec plus d'énergie encore, si je ne frappais pas assez fort pour le pousser, ça voulait dire qu'il fallait frapper plus fort. Je préparais un autre coup de pied, encore plus puissante cette fois.

Le garçon fit un pas hors du chemin, laissant ma botte trancher l'air près de lui, il me poussa dans le dos, m'envoyant rouler quelques mètres plus loin. Je plantais mes pieds et mes doigts dans le sable pour me ralentir ma glissade, tout en pivotant vers Noah, au cas où il préparait une autre attaque. Je finis par m'arrêter et jetais un coup d'oeil derrière moi. La ligne blanche n'était qu'à quelques pas seulement. Fiou… c'est pas passé loin...

Je gardais cette position accroupie pendant plusieurs secondes. De l'extérieur, on pourrait penser que c'était pour un effet dramatique, mais je le faisais plutôt pour reprendre mes esprits et calmer ma respiration. Mes jambes avaient ramollies plus d'une fois alors que Noah me contrait avec des coups de poing au visage. J'avais franchement eut peur de tomber K.O, mais heureusement je m'étais bien accrochée.

C'est bizarre, je suis en difficulté, mais je m'amuse comme une folle.

Noah s'était approché quand finalement le brouillard qui s'était installé dans mon esprit disparu. Il ne m'attaqua pas tout de suite et j'en profitais pour me remettre debout, en position de combat. “Où as-tu appris à te battre ?” me demanda-il.

- Mes parents ont un dojo, le dragon d'or, ils y enseignent le Gôken.

Mon père l'avait ouvert à la construction du village, pour entraîner les ninjas et les civils à se défendre des bandits. J'y avais appris les bases mais...

- J'ai vraiment appris à me battre dans la rue.

L'expression ennuyée du garçon se transforma en un regard résolu. Je me mettais à rire. La plupart des gens se seraient enfuis, mais Noah en redemandait. Ça faisait longtemps que je n'avais pas croisé un adversaire digne de ce nom.

- Bon, tu vas te battre sérieusement maintenant? Alors, moi aussi.

J'espérais le faire hésiter en lui faisant croire que je m'étais retenue tout ce temps. Au même moment mon pied volait vers ses côtes, avant que j'enchaîne une série de frappes rapides. Je revint à ma position de départ un lança une droite de ma hanche jusqu'à sa poitrine.

- Qu'est-ce que t'en dis, Sensei?

À force de l'observer je croyais enfin avoir percé le secret de ses appuis. J'avais adapté ses mouvements à mon style, mais j'espérais qu'il reconnaisse l'enchaînement qu'il m'avait montré plus tôt, au Grand Dojo.

Je bondissais ensuite vers arrière, tout près de la ligne et me préparait à esquiver au moment où il s’approcherait, pour le laisser tomber en dehors des limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 3 Sep 2017 - 19:55

C'était à croire que cette fille était infatigable. Plus le temps avançait, plus elle était mise en difficulté, et plus elle semblait s'amuser. Les jeunes étaient vraiment impressionnants... Et voilà que je me mettais à parler comme un vieux ! Elle avait faillit perdre le duel, mais s'était remise sur pied au dernier moment, restant ainsi en course. Pensait-elle avoir toujours une chance face à moi ? Évidemment, un combat, qu'importe l'écart de force, n'était jamais perdu tant que l'on pouvait se relever. Je devais donc faire en sorte que cette jeune lionne ne puisse plus tenir debout. Mais vu la détermination et la hargne de cette fille, ça n'allait probablement pas être une mince affaire. Non pas que je la sous-estimais, oh non je ne pouvais pas me permettre une telle négligence, mais qui sait quelles genre de risques je prenais en me jetant ainsi dans la gueule du lion.

Le dragon d'or ? Je n'avais jamais entendu parler de cet endroit, probablement parce que l'enseignement Yuki se déroulait à part de celui des autres habitants de Kiri. Mes techniques de combats, je les avais apprises auprès des meilleures instructeurs du clan... Je faisais partie des nobles Yuki après tout. La suite de la réponse de la jeune fille me fit sourire. Dans la rue ? Alors c'était l'expérience accumulée jusqu'à maintenant qui l'avait rendue ainsi ? Oui, la rue pouvait être dure, cruelle... Surtout pour une jeune fille. Si elle était parvenue à survivre, c'est bien qu'elle devait posséder quelque chose de particulier. Puis, elle m'annonça passer aux choses sérieuses elle aussi... Donc, elle avait encore plus de force à me montrer ? Laissant échapper un soupir pour évacuer mon excitation, je me tenais fermement sur mes gardes, attendant son assaut.

Ce dernier ne tarda pas à venir. C'est alors que mes yeux s'écarquillèrent.. Cette fille... Reproduisait mon enchaînement ? Non, ce n'était pas juste ça. Elle s'était accaparé mon combo de tout à l'heure et l'avait réarrangé à sa sauce, la surprise ne m'empêchait pas de bloquer... Mais je n'en fis rien. Non, cette fois-ci, je voulais encaisser toutes ses attaques. Feintant la surprise, je relâchais volontairement ma garda pour la laisser me frapper de toutes ses forces. Mes côtés furent assaillit d'une certaine douleur, et elle finit sur mon coup de poing précis qui percuta ma poitrine de plein fouet. Nan, réellement... Cette fille avait trop de potentiel. Toujours debout, j'esquissais un nouveau sourire, avant de fixer mon adversaire, satisfait de ce qu'elle venait de me servir.

- Tu vas devoir pratiquer cet enchaînement encore cinq mille fois si tu veux arriver à ma hauteur...

Concentrant alors mon chakra autour de mon index et mon majeur, dans un but purement physique, je déposais les deux doigts sur le front de la jeune fille, et effectua une pression en avant, qui devait propulser la lionne suffisamment loin hors du ring. Cela ne se voyait peut-être pas, mais j'avais réellement mis toute ma puissance dans ses deux doigts. Restant droit, fièrement sur mes appuis, j'appréciais aussi cet échange. Intérieurement, il fallait avouer que les coups qu'elle m'avait porté n'était pas non plus anodins, je pouvais encore ressentir mon corps crier sa douleur... Kiri possédait une génération de Genin effrayante.

- Quel est ton nom, jeune fille ?

M'étant rapprochée d'elle, je l'observais, curieux d'en apprendre plus sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Lun 4 Sep 2017 - 1:46
Contre toute attente, mon attaque avait touché sa cible. À vrai dire, je ne m’attendais pas à toucher Noah avec sa propre combinaison, mais plutôt à un puissant contre qui me permettrait de le projeter hors du terrain. J’avais peut-être réussis à le surprendre en disant qu’il me restait encore des forces. Mais malgré mon succès, le nina restait plutôt critique. Il pensait que je devrais m’exercer 5000 fois pour atteindre son niveau? Ridicule...

- Tu veux rire de moi? Une dizaine de fois serait assez!

Si seulement je pouvais à pratiquer une technique dix fois… J’allais sûrement m’ennuyer après cinq. Je serais les poings et observait Noah attentivement pour prédire son prochain assaut. Un pas de travers et le combat se terminait… Le garçon se mit à bouger. Un coup de poing, un coup de pied? Quand on ne reconnaît pas une technique, mieux valait esquiver que bloquer. Je bougeais rapidement pour éviter l’attaque, mais ma tête fouetta rapidement vers l’arrière et je faisais quelques pas pour reprendre mon équilibre.

Quelle force… et seulement avec deux doigts…

Mes yeux balayaient le sol, seulement pour confirmer ce que je savais déjà. La ligne était bien loin devant moi, avec Noah encore à l’intérieur du ring. Si seulement je savais voler... L’autre avait l’air plutôt fier de lui et il avait bien raison: il avait gagné un combat contre moi, ce n’était quand même pas rien. Je poussais un grognement en massant mon corps endolorie, le combat était fini, plus besoin de faire semblant d’être en pleine forme.

C'est donc comme ça que les mannequins d’entraînements se sentent à longueur de journée.

Noah approchait pour me demander de présenter. J'avoue que j'aurais pu faire mieux la première fois, mais à ce moment il n'était qu'un vieil inconnu. Mais maintenant, il était beaucoup plus: un rival.

- Je m’appel Yoko, de la famille Funakoshi.

Malgré moi, mon ventre se mit à gargouiller. C'est que combattre donnait faim. En plus, je n’avais presque pas manger avant de venir, seulement cinq bols de céréale. J’aurais probablement gagné avec le ventre plein!

- Tu es très chanceux d’avoir gagné, t’es tombé au mauvais moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 4 Sep 2017 - 11:20

C'était aussi une bonne chose qu'elle ait autant confiance en sa propre force, ça changeait de certaines personnes de mon entourage. En attendant, j'avais remporté ce petit duel d'entraînement, même si je n'avais aucun mérite étant donné l'écart de force qui subsistait entre nous, je devais bien admettre que j'étais plutôt content de moi. Le clan Yuki était également réputé pour être spécialiste de l'affinité Hyôton, en toute logique je devrais être plus faible en Taïjutsu, mais j'avais une opinion différente de la disciple me concernant. La réponse de la dénommée Funakoshi Yoko me fit sourire, même si mon visage paraissait toujours aussi fatigué qu'à l'accoutumée. Néanmoins, sa grande détermination, voire son acharnement, ne suffirent pas à la faire tenir debout sur le ring. Mon attaque avait finit par avoir raison d'elle, et elle finit sa course en dehors du ring.

M'approchant d'elle, je pris un temps pour l'observer tandis qu'elle déclinait son identité pour la seconde fois. Je devrais vraiment pensé à faire un tour au dragon d'or, s'ils étaient tous aussi dingues que cette fille, le reste du monde avait bien du souci à se faire. Maintenant que j'y repensais, il y avait cet Examen International réunissant toutes les nations du monde qui allait avoir lieu dans peu de temps, afin de promouvoir quelques Genin, peut-être qu'elle y participera.. Tant est qu'elle était Genin. Tandis que je m'apprêtais à prendre la parole afin d'exprimer mon ressenti sur cet affrontement, l'estomac de Yoko me devança et la lionne se servit de se prétexte afin de justifier sa défaite. Il était vrai qu'un homme pouvait être bien différent selon son appétit. Je me demandais si elle était aussi gourmande que battante. Poussant un profond soupir, je posais mes yeux sur elle.

- Je devrais probablement remercier ma bonne étoile de ne pas m'avoir mis face à la terrible Funakoshi Yoko à pleine puissance dans ce cas...

Peut-être était-elle capable de se transformer en une sorte de super-guerrier lorsqu'elle avait le ventre plein, j'avais lu un truc du genre dans un livre de mon enfance... Cette simple perspective suffit àme faire balayer cette sombre idée de mon esprit. Je tournais ensuite les talons, fouillant mes poches afin de vérifier l'état de mon porte-monnaie. Les règles de bienséance clamaient qu'il était toujours essentiel pour un homme de payer lorsqu'il invitait une femme à manger... Inutile de dire que ce genre de règles tacites m'importaient peu, surtout qu'une idée venait de me traverser l'esprit...

- Il parait qu'un restaurant des environs possède un menu spécial. Celui qui réussit à consommer le plus de nourritures de ce menu aura son repas offert... Je me demande si je peux relever ce défi...

Sortant mon paquet de cigarettes de la poche de ma veste, je m'en allumais une avant de tirer une longue latte, essentiel après un combat. En général, je préférais me prendre dans une boutique de bonbons pour satisfaire mon besoin en sucre quotidien, mais pour l'occasion, un véritable repas bien garni ne me ferait pas de mal. M'arrêtant ensuite, je tournais la tête vers Yoko, me demandant si elle me suivait.

- Je serai curieux de voir quel genre de monstre tu peux devenir, Yoko...

C'était plus une pensée que j'avais formulée à voix haute plutôt qu'une véritable phrase qui lui était destinée. Oui, je fumais parce que le combat était terminée. Mais comme je l'avais dis plus tôt, nous n'étions vainqueur d'un combat que lorsque son adversaire ne pouvait plus se relever...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Lun 4 Sep 2017 - 16:41
Noah n’avait pas l’air très convaincu, mais c’était bien vraie, ma puissance se multipliait par dix quand j’avais le ventre plein. Enfin, c’est ce que je croyais.

- Un jour, je te montrerais toute ma force.

En entendant mon ventre, le garçon mentionna soudainement un restaurant qui offrait des repas gratuits aux gros mangeurs. J’ai fait temps de bruit que ça?

Je n’y était jamais allé avant, de peur de les ruiner, mais j’en avait déjà entendu parler. Voilà un défi que je pouvais peut-être gagner. Ça me permettrait d’égaliser le score aussi, je ne pouvais pas laisser mon rival avec plusieurs victoires sur moi.

- C’est moi qui t’invite, de toute façon, mon repas sera gratuit. Figurte-toi que tu as affaire à la grande championne de...

Mon ventre gargouilla bruyamment et la légère douleur me força à arrêter en plein milieu de ma phrase, comme si propre corps me disait de la fermer.

- … Bref, allons-y.

Entre temps, le garçon s’était allumé une cigarette qu’il portait à son bec. Allez comprendre comment un fumeur faisait pour avoir autant d’endurance. Noah se demandait à voix haute quel genre de monstre je pourrais devenir.

- Quel genre de monstre? Non, plutôt un démon.

Si je devais choisir entre les deux, je préférais de loin être une démone. Monstre, ça sonnait trop… Monstrueux. Enfin, je suivais Noah jusqu’au restaurant en traînant mes jambes encore fatigués de tous les coups de pieds que j’avais lancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Si la force n'est pas la solution, alors frappe plus fort ! | PV. Funakoshi Yoko

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: