Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Le plus grand secret de Kumo [Solo]


Jeu 7 Sep 2017 - 3:15
(Lieu : Kumo,
Date : Avant l’examen de Shîto)


Des gouttes d’eau tombaient d’une des roches de la grotte, le tapotis venait scier le silence ambiant. Les ombres des personnes réunies autour de moi dansaient par les lueurs des bougies sur les murs. Et le parchemin que Shiro me donnait en main venait faire troubler mon esprit. « Alors c’est à nous qu’il revient de le garder » disais-je à ma Sensei. « Je suppose que personne n’est au courant, pas même Seijiro . » Encore une fois, un léger coup de tête venait valider mes questions. Il fallait dire qu’elle n’était pas très bavarde, mais cela allait avec sa personnalité. « Je le déposerais dans la salle des sceaux. »

Me levant de la large table de réunion, je sortais de la pièce pour effectuer ma nouvelle mission. Marchant dans les grottes de l’Yoru no Ikimono, je commençais déjà à un plan pour pouvoir le récupérer sans me faire remarquer. Le statut de second m’offrait pas mal de portes il fallait dire. Pouvant entrer sans problème dans tous les bâtiments du village, je n’avais pas vraiment de soucis à passer par la grande porte, mais je ne pouvais pas me permettre d’user de ce stratagème à cette heure-là. Le plus dur serait d’ailleurs de le récupérer sans que la gardienne ne me remarque et le souci avec les Suzuri était qu’il était de très bon manipulateur de Fuinjutsu. Je devrais donc faire attention à leurs pièges car je ne doutais pas qu’il ait sécurisé les lieux.

Sortant par le portail, je me retrouvais dans l’assemblée. Le bâtiment n’était plus qu’illuminer par quelques cierges accrocher aux murs. Les quelques gardes présents ne s’étonnaient pas de ma présence, il fallait dire qu’ils étaient habitués à voir des hauts responsables encore dans l’édifice même à cette heure tardive. Saluant ceux-ci en sortant de l’assemblée, je pris un peu d’élan pour sauter sur les toitures de Kumo. Accroupie sur les tuiles d’une maison, j’enfilais mon masque de spectre sur le visage. Celui-ci était noir et comprenait des motifs blancs sur les fronts et les joues. Shito avait choisi les couleurs spécialement pour moi, mais elle ne m’avait jamais dit les raisons de son choix.

Concentrant rapidement mon chakra, je l’achat à mes pieds un petit fumigène. La fumée sortant de l’objet commença lentement à tourner autour de moi jusqu’à qu’une sphère noire cache la forme de mon corps. Durant la nuit, cette technique était la plus efficace pour ne pas se faire repérer malgré sa simplicité. Pour finir, j’utilisais juste après une de mes techniques favorites pour bloquer tous les sons que je pouvais créer en me déplaçant. « C’est partie ! » Chuchotais-je.

Me déplaçant rapidement dans le village de saut en saut, je me dirigeais indéniablement vers mon objectif, la bibliothèque. Là-bas, j’allais devoir me faire discret pour entrer sans alarmer la sécurité. De plus, depuis les intrusions que le village avait subies, les lieux avaient nettement renforcé par des membres du Kumo Keimu Butai. Outre l’infiltration, la récupération de l’objet allait être des plus corsés. J’avais eu comme information que la gardienne l’avait placé dans la cage dorée. Celle-ci était consacrée aux plus rares et aux plus précieux des œuvres littéraires et artistiques.

Arrivé devant une des fenêtres de la bibliothèque, j’ouvris le clapet avec de simples ustensiles de cambrioleur, un crochet et un pique. Rien ne valait les vieilles méthodes pour pénétrer sans se faire voir. J’arrivais par le premier étage et ma cible était au deuxième, j’avais donc un peu de chemin avant d’être devant la pièce. Dissipant ma technique Fûton, la fumée se dispersa rapidement dans la pièce sans laisser de trace, ni d’odeur. Je devais maintenant que compter sur ma discrétion et ma technique d’Onkyoton pour ne pas me faire repérer.

Quelques minutes plus tard et surtout quelques sueurs plus tard, je me retrouvais en face de la cage dorée de la bibliothèque. Comme dans mes informations, la cage était en effet recouverte de sceaux et pas n’importe lesquels. Les sceaux du clan Suzuri étaient connus pour être d’un tout autre niveau que ceux qu’on pouvait retrouver dans le monde Shinobi. Mais heureusement pour moi, j’avais comme support la talentueuse des maitres Fuinjutsu.

Sortant un parchemin de ma sacoche, je le transposais sur les barreaux faits d'or. De là, un portail violet apparut devant moi, m’ouvrant le passage à travers le métal piégé. Me faufilant à l’intérieur, je récupérais le fameux recueil dont Kumo gardait tant bien que mal le secret de son existence, Le Livre de Gaïa.

Plusieurs dizaines de minutes plus tard, je me retrouvais de nouveau dans la cache de notre unité. M’approchant de la pièce des secrets, je tenais le livre enrouler dans du lin à ma main. Plaçant mon tatouage au centre du sceau de la porte. Celle-ci s’ouvrit devant moi m’offrant la vue de dizaines de parchemins et d’artefact. Une place attendait déjà l’arrivée de l’écrit, mais avant de le poser je pris la lourde décision d’ouvrir l’ouvrage.

Feuilletant ses pages, je compris de suite pourquoi des personnes avaient risqué leur vie pour s’en emparer. Les forces et les faiblesses de tous les clans majeurs étaient sous mes yeux ainsi que certaines de leurs plus grands mystères. L’obtention de se livre pouvait changer la face du monde et je ne pouvais même pas imaginer ce qu’il aurait pu se passer si les intrus s’en étaient emparé.

Refermant les pages et je le déposais sur le meuble. Ressortant de la pièce, je retrouvais Shito qui m’attendait pour le rapport. « Il est maintenant en lieu sûr, Sensei. »


_________________

"Un farm de qualité pour un rp saint !"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t379-ogawa-kintaro-le-chemin-de-l-ascension#2167

Le plus grand secret de Kumo [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: