Partagez | 

Permets-moi de te montrer ma forme final [Yuki Noah]


Sam 9 Sep 2017 - 1:05

J’étais partie de chez moi cet après-midi, au grand plaisir de ma mère, qui passait son temps à se plaindre que je ne sortais pas assez. Je disais à mes parents que je partais m'entraîner et que je reviendrais sûrement tard, alors qu’ils ne m’attendent pas pour manger. Avec le temps, toute ma famille avait compris que “m'entraîner”, voulait vraiment dire “me battre” et personne ne posa de question en me voyant partir en direction du dojo.

Plantée devant la grande arche rouge, je me demandais si Noah allait se retrouver dans le quartier, il y était venu pour la première fois hier. Je levai les sourcils en le voyant arriver quelques minutes après moi. Peut-être que j’avais sous-estimé son sens de l’orientation.

- Alors t’es venu… T’es sois vraiment courageux, ou complètement fou.

Je l’avais prévenu que je me battrais sérieusement aujourd’hui et pourtant il n’avait pas l’air d’avoir peur. Quel genre de force est-ce qu’il cache encore?

- Je connais un bon endroit où aller, mais va falloir sortir du village. Ici, on risque de faire des dégâts et je n’irais pas en prison à cause de toi.

***

Comme je ne pouvais pas sortir du village seule, Noah utilisait son grade pour me faire passer les portes avec lui. Ensuite, nous prenions un canot en direction d’une île inhabitée pas trop loin de Kiri. On pouvait à peine la voir à cause de toute cette brume qui l’entourait, seul le pic d’une montagne arrivait à transpercer les nuage.

Après avoir mit pied à terre, on tirait notre canot sur la berge avant de s’aventurer plus loin, sur un terrain aussi plat que possible. Il y avait quelques arbres et des rochers ici et là, beaucoup de nature quoi. Personne ne pleurais si jamais on brisait quelque chose et tant mieux; je me sentais plutôt bien aujourd’hui, j’avais récupéré du combat de la veille et, encore plus important, j’avais le ventre plein. Plus question de se retenir.

Je me plaçais donc à quelques mètres de Noah et ne le quittais plus des yeux, oubliant tout le reste. Le bruit des vagues qui s'écrasaient contre les rochers disparu, tout comme le chant des aux oiseaux marins qui volaient au-dessus de nos tête.

- Bonne chance, tu vas en avoir besoin.

Je gardais les bras croisés au lieu de prendre ma position de combat, juste pour le provoquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1026-funakoshi-yoko

Dim 10 Sep 2017 - 2:31

Depuis quand m'étais-je entiché d'une nouvelle élève non-officielle ? J'avais déjà bien du mal à gérer Arikusa et Shinichi, surtout que cela faisait un moment que je ne les avais plus vus. J'imaginais que je ne pouvais rien faire face au sort capricieux du destin. Et puis, j'étais très curieux au sujet de cette fille, Funakoshi Yoko. Je me demandais si elle se pensait réellement plus forte que tout le monde, je ne doutais pas qu'elle pourrait se le permettre dans un certain temps, mais ce n'était qu'une graine encore. Il était clair qu'elle n'avait encore pas eu tant d'expériences que cela en terme de combat. Aujourd'hui, d'ailleurs, je lui avais promis de me battre avec techniques ninjas. Je n'allais pas la tuer évidemment, mais elle devait souffrir, quitte à ce qu'elle me haïsse après.

Je m'étais donc levé de bonne heure ce matin, contrairement à ma sale habitude à passer des grasses matinées. Je n'aimais pas les levées de soleil, je les trouvais tristes personnellement. Nous avions rendez-vous l'après-midi, mais je devais accomplir mes formalités de Chûnin, passer du temps au bureau, ce genre de choses. La Mizukage n'avait plus donné signe de vie depuis un certain temps, et les rumeurs allaient bon train à Kiri, et au sein du clan Yuki. On parlait déjà de "successeur". J'avais entendu dire que les premiers prétendants au titre qui s'étaient faits rafler le poste sous le nez avaient été placés sur les barreaux, enfin, je ne connaissais pas non plus les détails de l'affaire, et puis j'avais d'autres priorités aujourd'hui. Une fois libre, je pu me rendre au dragon d'or, où la jeune lionne m'attendait de pied ferme.

- Cela fait bien longtemps que je n'ai plus toute ma tête, jeune fille.

D'un sourire, je me contentais de suivre Yoko qui disait connaître un bon endroit pour libérer tout son potentiel. Elle semblait avoir peur d'aller en prison. Si je me souvenais bien, c'était Eiichiro-dono, le chef de notre clan qui était en charge des Geôles. Si Yoko tombait sur ce type, je n'osais imaginer comment elle finirait. Notre chemin nous mena hors des sentiers de Kiri, et même des marécages. Elle voulait carrément changer d'île pour notre affrontement ? Mon grade me permettait ce genre de choses, mais je doutais de la nécessité d'aller aussi loin. En attendant, nous finîmes par arriver sur une ile déserte de l'Archipel, et nous étions mis à la recherche d'un terrain plat une fois notre embarcation tiré sur le côté. Une fois à destination, Yoko vint se placer face à moi, à quelques mètres de distances, avant de m'inviter à débuter le duel.

- Je te remercie alors...

J'effectuais alors des mudras rapides, avant de faire apparaître deux clones à mes côtés. Ces derniers s'armèrent chacun d'un kunai et foncèrent alors sur Yoko. De mon côté, je mis mes mains dans ma poche en observant. Comment allait-elle s'en sortir face à deux de mes clones, qui allaient sans doute tout faire pour esquiver ses assauts ?

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Dim 10 Sep 2017 - 13:35

Noah ne perdait pas de temps pas de temps pour débuter le combat et même si je gardais les bras croisés et tentait d’avoir l’air calme, je sentais l’adrénaline couler dans mes veines. Un vraie combat! ça faisait longtemps! Avec tous ces amateurs à Kiri, j’avais par oublier cette sensation.

Deux clones fonçaient sur moi à toute vitesse, kunai à la main. Du Hyôton? Peut-être. Si oui, je devais faire attention, les clones élémentaires étaient souvent piégés. Ou alors ce n’était que des illusions et je gaspillerais mon chakra en essayant de les détruire. L'attaque était simple, mais redoutable, pourtant j’étais confiante de pouvoir la contrer.

- Hmpf… C’est tout?

Les clones m'avaient presque rejoint. Je fouillais à deux mains dans ma sacoche - que j’avais apportée spécialement pour l’occasion- et laissait tomber une bombe fumigène sur le sol. La fumée mauve se répandit rapidement autour de nous. Je me baissais pour éviter une éventuelle attaque et balayais le sol avec une jambe tendue pour faire tomber mes deux adversaires.

- Kiri reppû!

Je bondis en loin derrière en laissant une petite surprise sur le sol, un parchemin qui explosa alors que j'atterrissais quelques mètres plus loin, le coeur battant. Pas à cause de l’effort, soyez sérieux, plutôt à cause stress. Pourtant je n’avais aucune raison de me mettre dans cet état, tout s'était passé comme prévu...

Une mèche de cheveux flotta devant mes yeux et tomba à mes pieds. Sûrement un coup de kunai que j’avais évité de justesse. C’est mon père qui serait content de voir quelqu’un enfin me couper les cheveux.

Le souffle de l’explosion avait rapidement dissipé la fumée. Je scrutais le terrain, à la recherche des clones qui avaient peut-être survécu et de Noah qui pourrait m’attaquer d’un instant à l’autre. Le combat commençait lentement, mais ce n’était pas pour me déplaire, je me doutais que le garçon avait plus de chakra que, il fallait que j’économise. Je devais retirer ce que j’avais dis avant, ce n’est pas si nul que ça d’y aller doucement au début.

- Si je devais te donner une note pour cette attaque, ce serait… Mmmh… un bon 2 sur 10. Ne me dis pas que c’est pour me montrer ça que tu as fais tout ce chemin?


Dernière édition par Funakoshi Yoko le Jeu 14 Sep 2017 - 5:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1026-funakoshi-yoko

Dim 10 Sep 2017 - 23:21

En fait, je pense que ça me fatiguait déjà. J'étais ainsi fait de toute façon, tout ce que j'entreprenais finissais inlassablement par me faire chier. D'un soupir, restais sans bouger, observant mes clones faire le travail. Yoko ne perdit pas de temps pour réagir, et lança une boule fumigène dans le but de brouiller la vision de ces derniers. C'était un bon plan, elle probablement vaincre mes deux clones ainsi. Alors que le souffle de son parchemin explosif parvint jusqu'à main, je posais mes yeux ennuyés sur la lionne. Elle restait provocatrice, c'était un style qui lui collait bien finalement. Lorsque mes deux clones disparurent, ils m'envoyèrent leur expérience, me permettant de voir qu'elle avait utiliser du Taijutsu pour les déstabiliser.

- C'est toujours mieux que zéro, j'imagine...

Retirant les mains de ma poche, j'effectuais de nouveaux quelques mudras, avant deux nouveaux clones. Mais, je comptais employer une stratégie différente cette fois-ci.

- Vous savez ce que vous avez à faire...

Reportant mon attention sur Yoko, je me mis à marcher en sa direction, tout en comprimant l'air autour de moi à l'aide de mon chakra, gelant le sol à chaque pas que je faisais. Tentant de l'intimider, j'effectuais de nouveaux mudras, rapides, avant de prendre un grand souffle, et de relâcher une boule de feu qui se rua vers la jeune fille. Sans attendre, je me mis à courir derrière la boule de feu en composant une nouvelle fois des mudras, avant de frapper mes poings l'un contre l'autre, les couvrant d'une couche de glace. Si elle aimait tant le corps-à-corps, j'allais lui en donner. Pendant ce temps-là, mes clones se mirent à courir sur les côtés, longeant la grande plaine, de sorte à se placer de chaque côté de Yoko. Ainsi, elle devrait surveiller non pas un, mais trois fronts en même temps, tout en tentant de gérer la boule de feu qui arrivait vers elle...

... J'allais définitivement la pousser jusque dans ses derniers retranchements.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Lun 11 Sep 2017 - 0:45

Noah ne répondit rien à ma provocation, pourtant j’étais presque sûr qu’il m’avait entendu. Le garçon se mit à former d’autres signes et je me mis à sourire. Qu’est-ce qu’il va faire cette fois?

Deux clones. Encore.

Il était têtue décidément. Peut-être aussi que c’était la seule technique ninjutsu qu’il connaissait. Après tout, Noah se disait être un spécialiste du combat à main nue, il avait sûrement un plus grand arsenal de techniques martiales.

- Tu penses vraiment m’avoir avec la même technique?

Le garçon marchait droit vers moi, gelant le sol à chacun de ses pas. C’était la première fois que je voyais un ninja utiliser le hyôton. Le combat commençait à devenir vraiment excitant.

Noah composa une nouvelle série de signe et une grande boule de feu fila vers moi. Tous mes muscles se raidirent. Je fis un flip sur la droite. L’orbe s’écrasa derrière moi.

Bon, je retire ce que j’ais dis sur son ninjutsu...

Pas le temps de souffler. Noah courait dans ma direction, les poings couverts de glaces. Du coin de l’oeil, je voyais un clone courir sur un côté et imaginait que l’autre faisait la même chose de l’autre. Une attaque en pince?

- Tu commences à m’intéresser!

Le garçon était sur le point de me rejoindre, pourtant je gardais les bras croisés. Dès qu’il fut assez près, je sautai pour lui asséner un coup de pied retourné à la tête.

- Kiri Senpû!

J’imaginais que mes jambes étaient plus longues que ses bras et comptais là-dessus pour frapper la première et prendre l’initiative. Dès que mes pieds touchaient le sol, je lançai mon fameux enchaînement de pieds et de poings.

- Le hyôton ne te servira à rien… Atatatatata….

Et puis il n’aurait pas l’occasion d’utiliser ses clones si je le mettais K.O avant, non?


Dernière édition par Funakoshi Yoko le Jeu 14 Sep 2017 - 5:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1026-funakoshi-yoko

Jeu 14 Sep 2017 - 0:54

Elle avait plusieurs stratégies qui s'offraient à elle. Je savais bien que son point fort était le corps-à-corps, et c'était justement pour cela que je me forçais à aller à son contact directement. Tant que cette fille ne remettrait pas en question sa propre vocation, il n'y aurait aucun véritable progrès possible. Avant la création, il y avait la destruction, et je m'étais fixé cet objectif de la détruire, pour mieux la reconstruire. C'était risqué, avec un égo comme le sien, elle pourrait ne jamais s'en remettre. Mais c'était aussi le fardeau des shinobis, et je l'assumais entièrement. La haine était aussi un bon moteur pour progresser, j'étais prêt à devenir l'objet de sa colère s'il le fallait. Après tout, tant de choses me dépassaient dans cette vie, j'en soupirais d'avance. Ma stratégie semblait ne rencontrer aucun accroc. Le seul danger aurait été qu'elle s'éloigne, mais je connaissais son style, et au lieu de cela, elle prit le soin de bien m'attaquer de front.

Son esquive de la boule de feu avait été agile, plus que je ne le pensais, mais prévu malgré tout. Après coup, elle me lança alors un coup de pied rapide en pleine tête, que je décidais d'encaisser en plaçant mon bras entre mon visage et sa jambe. Le choc fut intense, mais cette fois-ci, ce n'était pas comme la dernière fois. J'étais au maximum de mes capacités, et si sa technique était efficace, contre moi, elle n'eut pas grand effet. Toujours recouverts de glace, je serrais mes poings en attendant le bon moment, tandis que j'esquivais les attaques répétés de Yoko, la fixant d'un air passif. Elle ne perdait pas espoir, sachant pertinemment que deux de mes clones pouvaient la prendre en tenaille à tout moment.

- J'espère que tu encaisses bien...

Rapide. Net. Précis. Un de mes poings gelé se propulsa immédiatement au niveau de l'estomac. Si la coup touchait, ce n'était pas seulement une vive douleur qu'elle aura, mais probablement un hématome et des égratignures. Sans perdre un instant, je propulsais mon autre poing en pleine face, dans le but de la projeter en arrière. Ceci fait, je la laissais savourer la force de mes poings gelés à pleine puissance, stoppant un instant mon assaut.

- Je pense, qu'il est temps d'en finir.

La glace autour de mes poings se craquela alors, avant de se briser pour disparaître. Je commençais ensuite à exécuter des mudras, avant de poser mes mains au sol. De là, une fine couche de glace apparut au sol. Mes clones exécutaient les mêmes mouvements que moi, envahit par mon chakra Hyôton. Je poussais alors un ultime soupir, avant de laisser nos trois tigres de glace jaillir de la couche glacée, se ruant sur Yoko de tous les côtés, ou presque.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Jeu 14 Sep 2017 - 14:21
Bien sûr que je savais encaisser, il me prenait pour qui? De toute façon, je n’en aurai pas besoin, je pouvais bloquer ses coups facilement.

Au même, moment son poing en glace s’enfonça dans mon ventre, me coupant le souffle et menaçant de me faire vomir mon déjeuner. L’attaque avait été assez puissante pour arrêter mon combo.Son autre poing fila vers ma tête. Je le bloquais de justesse, mais l’impact me poussa loin derrière. On dirait que la glace n’était pas seulement là pour faire jolie.

- Pas mal.

Noah posa les mains au sol, un tigre de glace apparut comme par magie et se rua vers moi. J'esquivais un coup de griffe fatal avec un saut sur le côté et tomba nez à nez avec le tigre lancé par un des clones. L’animal leva sa patte et me griffa au ventre. Je me préparais à la détruire avec un coup de pied quand je reçu une attaque de plein fouet dans le dos.

La douleur me fit tomber à quatre pattes, j’arrivais à peine à me retenir de crier. La sueur dégoulinant de mon visage, sinon des pleurs. Chaque respiration était un effort désespéré pour rester consciente.

Tout ça à cause d’un foutue clone! J’aurais dû les détruire dès le début.

Un seul voeu gardai mes yeux ouvert: celui d’envoyer Noah à la morgue. Normalement, ça aurait été un jeu d’enfant de le battre, mais je m’étais retenue trop longtemps et avait subi trop de dégâts. Si seulement j’arrivais à me lever… Mes jambes refusaient d’obéir, elles tremblaient commes des feuilles.

- Espèce de...

Je poussais sur mes mains pour me remettre debout. J’allais le tuer, même si je devais mourir aussi. Quelque chose s’était brisé en moi. Je connaissais cette sensation, mais elle n’avait jamais été aussi forte avant. C’était comme un second souffle.

Mon chakra était devenue incontrôlable. Non, ce n’était pas du chakra… de la sueur, qui avait formé une aura verte autour de moi. Je regardais mes mains, incrédule. Ma peau était toute rouge. La troisième porte? Je me mis à rire, j’avais l’air d’une folle, mais ça n’avait aucune importance. J’ai la puissance ultime!

- Tu es déjà mort!

Je sautais dans une explosion de roches et de terre pour retomber sur Noah à une vitesse que j'avais du mal à croire. J'allais l'écraser avec mon pied et en finir avec lui pour de bon.

- Kiri Senshû!

Je préparais ma prochaine attaque, le combo de la lionne. Tout était devenue noir. Cette fois, je n’arrivais pas à me battre pour rester debout. Était-ce la fin?

Résumé du tour:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1026-funakoshi-yoko

Sam 16 Sep 2017 - 0:36

Vous savez, je n'avais pas réellement d'opinion sur ce qu'était réellement la force. Je ne pensais pas qu'un être physiquement endurant et puissant était fort, mais je ne pensais non plus qu'un intellectuel l'était aussi. La fusion des deux était celle ce qu'on appelait la force ? Je n'en savais rien. Il y a longtemps, quelqu'un m'a dit que la véritable force, c'était avant tout d'être conscient de ses faiblesses. Une personne égocentrique ne pourrait jamais acquérir une force suffisante pour se dépasser soi-même, qu'importe le nombre d'adversaires qu'elle avait vaincu. Autour de moi, tous les jours, j'entendais des discours sur la force. Ce mot, que signifiait-il réellement ? Ce combat que je menais, c'était aussi un moyen pour moi d'apprendre. Je ne voulais pas arriver à un stade où je ne pouvais plus rien à apprendre, je ne pense même pas que ce genre de situation puisse exister.

Funakoshi Yoko, était-elle forte ? Je lui avais posé cette question lors de notre première rencontre, mais en réalité, ce n'était pas une réponse précise et terre-à-terre que j'attendais d'elle. Je ne souhaitais pas non plus qu'elle me montre les limites de sa force, bien au contraire. Bien que je n'étais pas un grand fan de l'inconnu, j'aimais garder une part de mystère, tout savoir à l'avance rendait la vie bien plus ennuyeuse qu'elle ne l'était de base, c'était un fait. Pourtant, ma curiosité me poussait à en savoir toujours plus, sur toujours plus de sujets. Lorsque la jeune guerrière se fit avoir par les tigres envoyés par mes clones, je poussais un soupir en la voyant s'effondrer à terre. Le regard qu'elle me lança à ce moment-là, il était plein de désir de tuer. Tuer... Est-ce que cette ambition permettait de devenir plus fort ? C'était peut-être, au moins, un élément de réponse.

Et puis, il y eut l'éveil de la jeune fille. Ce moment, je m'en souviendrais longtemps. Je ne saurai dire si c'était dû à l'ignorance, la surprise, ou la combinaison des deux. Yoko avait finit par se relever, envahit par un chakra dévastateur. Le Hachimon. J'avais déjà entendu parler de cette capacité. La plupart des spécialistes du Taïjutsu s'étaient spécialisés là-dedans. Je n'en connaissais qu'assez peu à ce sujet, mais ce que j'avais en face de moi, c'était fort. La peau rougeoyante de Yoko, son regard vide de pupille... Elle était vraiment effrayante ainsi, c'était donc ça sa force de super-guerrier ? Souriant face à ma propre bêtise, je ne la quittais pas des yeux, alors qu'elle se propulsait vers moi à toute vitesse dans le but de me blesser. Levant mes bras en croix, j'encaissais le coup de pied qu'elle me porta, me forçant à reculer de quelques pas en arrières. Décidément, elle aimait vraiment le contact physique. M'apprêtant à parer son prochain assaut, je clignais alors des yeux en la voyant s'effondrer à terre, probablement dépasser par sa propre puissance.

Me grattant l'arrière de la tête, je fixais alors mes bras, tremblants encore sous le choc. C'était faible pourtant, malgré son power-up voyant, ce coup était plus faible que je ne le pensais. Mais, ce n'était pas la douleur qui faisait trembler mes bras, pas totalement. Je m'étais posé une question à ce moment-là. Je m'étais demandé quel genre de rêve cette lionne pouvait avoir. Alors que je souriais tendrement en la prenant sur mes épaules, je tournais les talons, me dirigeant vers notre barque pour retourner au village. Elle avait bien mérité un peu de repos. Peut-être que je me posais trop de questions pour rien aussi, je me devais d'être content pour elle, parvenue à faire un nouveau pas vers son ambition.

- Tu t'es bien débrouillée, Yoko.

Oui, être fort, ça pouvait être sympa parfois.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Sam 16 Sep 2017 - 3:56

J’étais assise dans un canot en chewing-gum, avec une rame en réglisse dans les mains, sur un fleuve de chocolat fondue, dans un monde tout aussi délicieux.

Le courant porta mon embarcation jusqu’à la terre ferme, au pied d’une colline recouverte de l’herbe la plus verte que je n’avais jamais vu. Tellement que j'avais presque envie d'en prendre une bouchée. Je mettais pied à terre et montait tout en haut de la pente, sans faire aucun effort. Les meilleurs odeurs du monde flottèrent jusqu’à mon nez: boeuf, canard laqué, nouilles…

- C’est le paradis ici!

Une longue table couverte de nourriture attendait au bas de la pente, voilà d'où venait toutes ces bonnes odeurs. Je ne savais pas qui était l’imbécile qui avait laissé ça ici, mais en tout cas il ne resterait plus rien à son retour.

Je courrais à toute vitesse, les bras tendues vers le buffet. Il n’était qu’à quelques mètres, j’y étais presque.

Encore un peu plus loin...

Je devrais y arriver d’une seconde à l’autre. La table se rapprochait petit à petit et la nourriture aussi.

Un dernier effort!

Voilà! J’y étais. Enfin... non, pas tout à fait. Je jetais un coup d’oeil derrière moi. La colline n’était plus qu’un petit point à l’horizon, pourtant j'ai toujours aussi loin de la table.

Mais qu'est-ce que..?

J’ouvris les yeux, tombant nez à nez avec un mur en papier. Je reconaissais l’une des pièces du dojo de mes parents. Mais qu’est ce que je faisais ici? Je tentai de me lever mais la douleur arrêta mon mouvement net. On aurait dit que milles aiguilles me transperçaient le corps. Parlant de corps. J'était couverte de bandage, surtout sur le ventre et dans le dos. Du sang commençait à passer au travers.

Comment?

Je revoyais dans mon esprit un tigre de glace me sauté dessus. Il y avait un garçon aussi… c’était Yuki Noah! Une puissance incroyable m’avait envahie, j’avais essayer d’en finir avec lui une bonne fois pour toute. Visiblement, je n’avais pas réussis, sinon je me serais réveillée à côté de son corps, pas ici.

Il m'avait échappé cette fois, mais un jour, je prendrais ma revanche! Mais pour l'instant, j'avais un buffet imaginaire à rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1026-funakoshi-yoko

Permets-moi de te montrer ma forme final [Yuki Noah]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: