Derniers sujets
» Entrainement à l'épée n°1 - Shiori
Aujourd'hui à 23:25 par Watanabe Shiori

» Le blondinet s'ennui !
Aujourd'hui à 23:21 par Aami Shôran

» Encore ... ? [Pv Shuu]
Aujourd'hui à 23:20 par Metaru Reiko

» Deux épreuves pour le prix d'une (ft. Y. Kagero & N. Sayo)
Aujourd'hui à 23:14 par Aburame Shizen

» [Equipe #4] Première rencontre matinale
Aujourd'hui à 23:06 par Kanashīdesu Inja

» Impact [Sayo N.]
Aujourd'hui à 22:35 par Nara Sayo

» La chieuse en tenue d'infirmière... [Ft.Sayo]
Aujourd'hui à 22:30 par Nara Sayo

» C'cadeau Senseï | Shojito
Aujourd'hui à 22:18 par Nara Sayo

» Pile ou face ? | Frero
Aujourd'hui à 22:03 par Nara Sayo

Partagez | 

Les heures de peine. | Watari & Tsukiyomi.

Aller à la page : Précédent  1, 2

Ven 22 Sep 2017 - 0:49
Déjà fait, non. Mais tu dois savoir que je suis en passe de parvenir à combiner de mieux en mieux le ninjutsu et le kenjutsu grâce à mon art familial. Je sens qu'avec encore quelques efforts, je pourrais bientôt perfectionner le iai à un niveau encore jamais vu, grâce à mon futon. Il travaillait en secret depuis des années ce genre d'applications entre l'art des ninjas, sa maîtrise du vent et sa maîtrise des lames. Pour le moment, les essais n'étaient pas encore des plus concluants, mais au fond de lui, il savait qu'il touchait au but. Mais si je devais imaginer une coopération entre le hyoton et l'héritage des Kaguya, je dirais que le premier est bien plus efficace que le second pour maîtriser l'espace ou retenir captif quelqu'un. Une cible immobile pourrait être à ta merci, toi qui évolue dans les ombres.

Il se releva vers son amie qui était déjà semble-t-il, captivé par ses propres réflexions. C'était sûrement en cela qu'elle différait le plus des Kaguya. Son amie et son clan partageaient une exaltation semblable à l'idée de se battre, mais fondamentalement différente ; la première, à l'esprit vif, réfléchissaient aux stratégies, aux tactiques qu'elle pourrait développer. Les seconds, eux, se satisfaisaient bien plus d'un combat intense où ce genre d'artifices seraient superflus selon-eux.

Cela dit, je vais aller prendre un bain et je ne suis pas sûr que tu souhaites m'y accompagner. C'est pourquoi je pense que je te reverrais bientôt, mais dans des circonstances où je serais mieux réveiller ! Il lui sourit en lui tapant sur l'épaule, affectueusement. Même s'il n'en disait pas mot, son expression était plein de gratitude d'avoir une amie fidèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

Ven 22 Sep 2017 - 10:58
Avec les révélations de son ami, Tsukiyomi en avait presque oublié les circonstances dans lesquelles elle l’avait trouvé. Il était encore épuisé, la nuit qu’il venait de passer était bien agitée, et il était tout de même assez malvenu de sa part de lui imposer une visite si longue. Sans doute avait-il du mal encore à sortir de sa torpeur et voilà qu’elle demandait une analyse politique du village, des stratégies de combat mêlant les capacités de deux des clans emblématiques de Kiri, et en plus elle lui imposait de la rassurer alors que lui même était probablement encore sous le choc. C'était un peu surréaliste, a bien y réfléchir.

“ Bien sur !” Dit-elle un peu brusquement. “Excuse moi d’avoir abusé de ton temps, tu dois encore te reposer.”

Elle sourit, mi-reconnaissante, mi-gênée. Il était vraiment trop patient et poli des fois. Elle se doutait en entrant qu’il n’avait pas besoin de s’imposer une longue discussion dans son état, mais elle s'écoutait trop. A son tour de lui laisser un peu de répit. Ils auraient bien assez tôt l’occasion de se revoir, plus souvent que de coutume même. Elle se leva, et partit en direction de la porte par laquelle elle était entrée un peu plus tôt.

“Je te laisse alors. Tache de te ménager, on ne sait pas ce qui pourrait arriver dans les jours qui viennent, et je n'apprécierais pas que tu disparaisses du jour au lendemain.”

Une salutation, un signe de main et un sourire, et la voilà qui repartait en direction des propriétés du clan Kaguya. Elle avait à faire en prévision de ce que l’avenir lui réservait, tant à elle seule qu’au village tout entier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Ven 22 Sep 2017 - 13:57
Allons, tu n'abuses de rien et c'est toujours un plaisir de savoir que quelqu'un doué de sensibilité existe au sein de ton légendaire clan, ma chère Tsukiyomi. Dit-il en lui caressant affectueusement l'épaule face à son sourire mi-constipée, mi-reconnaissante. La suite de l'allocution de sa jeune amie fut pleine de sollicitude, ce qui lui arracha d'avantage encore des sourires affectueux, alors qu'elle se dirigeait vers la porte, lui faisant signe et souriant.

L'accompagnant jusqu'à son entrée et lui faisant lui-même signe alors qu'elle s'éloignait, il lui répondit une dernière fois : Ne t'en fais pas, je ne compte pas disparaître avant d'avoir pu retourner chez moi au moins une fois ! Et c'était plutôt vrai. Pour lui, Kiri n'était qu'un moment de sa vie et il n'envisageait certainement pas de la finir ici. Il avait certes une tâche à mener à bien, mais dès lors que la paix reviendrait, peut-être partirait-il de nouveau sur les routes du monde, à la recherche de la perfection vers laquelle tout guerrier aspirait.

Le jeune homme se dirigea vers sa salle de bain après avoir mis un peu de combustible dans sa chaudière pour faire chauffer de l'eau. Après toutes ces discussions, il était l'heure de se détendre un peu. Et le petit chat noir ne semblait pas être contre cette idée, lui-non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

Les heures de peine. | Watari & Tsukiyomi.

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: