Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Shiori ► Il est l'heure

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Mar 12 Sep 2017 - 14:20
...


La chevelure ébouriffée, le corps de Kasanagi se mouvait tout seul tandis que les gallinacés annonçaient la venue du matin. Le parquet craquelait sous le poids de son corps flasque qui oscillait de droite à gauche vers une destination spécifique. Lentement, la porte grinçait, lentement, il approchait, non sans bruit, avant de poser son postérieur sur le lit de sa colocataire et de lui "bercer" l'épaule avec une certaine énergie.
« Debout feignasse, il est l'heure... » commandait le chûnin inhalant une profonde lampée d'air par l'ouverture de sa bouche grande ouverte.
Et de la même manière qu'il était venu, il était reparti. L'air vide, la mâchoire à moitié disloqué et le cerveau pas très rafraîchi. Calbute sombre sur le bas, chandail à manches courtes sur le haut aux couleurs des épéistes, il s'attelait à la tâche une nouvelle fois. Dans l'appartement, on pouvait entendre le doux son des œufs qui crépitaient sur la poêle tandis que les assiettes étaient disposées sur la mini-table à disposition des colocataires. L'esprit du jeune avait beau être dérangé, son alimentation elle en était tout l'inverse, à l'image de son entraînement. Sur la planche : des produits frais, savoureux et non transformés. Les raisins, les prunes, les figues et le pain complet apporteraient les fibres nécessaires à une bonne régulation de leur transit intestinal. Le calcium végétal lui se retrouverait non seulement dans les fruits à coque, tels que le soja, amandes, les noisettes ainsi que dans les autres agrumes. Du bon sucre dans le pain-melon, du bon fructose dans les fruits, du bon cholestérol dans les œufs au feu. La mémoire est ainsi stimulée, le goût est aiguisé, l'odorat est éveillé, c'est un véritable florilège de produits qui est aussi appréciable pour le palais que délicieux pour la santé. Seulement, avoir de tels produits, pour la plupart exotiques dans la région, représente un certain coût, et il n'y avait pas à douter que c'est dans l'alimentation de son corps que Kasanagi investissait la grosse partie de son salaire.

Le soleil se levant tranquillement, baignant, grâce à la baie virée, de sa lumière chaleureuse l’appartement, tout était enfin prêt. Assis en tailleur, il n'attendait plus qu'un signe du destin, ou bien la venue de Shiori - toujours avec cette trogne cadavérique à la limite de l'exténuation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mar 12 Sep 2017 - 14:46
Un gémissement franchit mes lèvres ou bien est-ce un grognement ? Pour faire simple, on va dire que c'est un mélange des deux. Les yeux clos, en boule dans mon lit, en grosse partie emmitouflée sous ma couverture. Il m'a fallut pas mal de temps pour m'endormir, pour sombrer dans un sommeil sans rêve et partiellement reposant, comme cela m'arrive trop peu de nuits depuis mon séjour en prison et pourtant, voilà que l'adolescent, désireux de ne pas me laisser profiter d'un sommeil manquant chez moi, me réveille de bon matin. D'où ma plainte sonore alors que déjà, il quitte ma chambre pour faire l'innocent probablement. Le petit chenapan qui n'est pas fautif de m'avoir réveiller. Mensonge. Je sais que c'est sa main qui s'est posé sur mon épaule, qui m'a légèrement secouer et sa voix que j'ai entendue. Je sais que ça n'était pas un rêve.

Ouvrant les yeux, fixant la porte par où il vient de partir, je soupire alors et me retourne dans mon lit pour tenter de retrouver et profiter encore un peu du sommeil. En vain. Il a réussi son coup. M'endormir est une tâche tellement compliqué qu'une fois réveiller, même en douceur, je n'ai d'autre choix que de me lever. Il le sait. Il en profite, j'en suis certaine... Me redressant alors sur mon lit, maintenant assise, je laisse entendre un bâillement sonore tout en étirant déjà le haut de mon corps dans un geste ample. Passant alors mes mains sur mon visage, pour le frotter un peu et tenté de faire partiellement disparaître les traces de sommeil encore présent, je relève mes cheveux en arrière pour le dégager de ceux-ci.

Prenant ainsi tout mon temps, je fini néanmoins par m'extirper totalement de mes draps de lit et me lever, non pas sans lenteur et un manque cruel de motivation. Je continue donc sur ma lancée aussi lente puisse-t-elle être pour m'apprêter. Changement de tenue, une pseudo organisation dans mes cheveux, que je me contente cette fois de simplement attaché en une queue de cheval assez grossière, et voilà qu'enfin, je quitte ma chambre.

Marchant lentement, rasant un peu les murs, je finis par arriver dans la cuisine, où déjà une odeur d'omelette parvient à mon nez. Odeur succulente et qui pourtant à cet instant ne me fait guère envie. J'aurais réellement préférée rester dans mon lit, poursuivre cette nuit d'un sommeil plus calme que les précédentes. M'approchant de la table, je viens m'asseoir silencieusement à celle-ci, ne saluant même pas mon colocataire, alors qu'en réalité, il aurait été coutume de le faire. Sauf que là, je boude. Vraiment, il aurait pu me laisser dormir, pour une fois que moi, je ne l'ai pas réveiller en pleine nuit en cri et en pleurs, il aurait pu me laisser profiter d'une grasse matinée pour tenter de rattraper vainement mes heures de sommeils perdues.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 12 Sep 2017 - 23:05
...


Est-il possible de vivre toute sa vie en dormant ? Hiberner, est-ce la solution ? Les réflexions absurdes étaient légions dans la tête du Chûnin qui subissait encore les affres d'une nuit beaucoup trop courte. Sa vision floue laissait transparaître une silhouette qu'il ne connaissait que trop bien. La grognasse a enfin beaucoup son gros cul de glandeuse. babillait le Chûnin tandis qu'il la regardait approcher. Aurait-il parlé trop fort ? Qu'importe, elle ne semblait pas être assez au top pour comprendre ces mots quasi-inaudibles, du moins c'est ce qu'il espérait.

Tetsuko n'avait qu'une envie. Se mouvoir comme une larme, atteindre les cuisses de la demoiselle et se servir d'elle comme un oreiller afin de retrouver ses songes et finir sa nuit. Mais sa discipline stricte, bien que légèrement ébranlée, lui ordonnait l'inverse. Agir il devait, et il allait. Des crocs, des mâchouillements, une lampée de jus de fruit et il se levait avec une pêche qui lui permettrait de terminer son repas tandis qu'il se changerait. Croquant à pleine dent le fruit, il observait de haut sa compagne qui témoignait de par sa vilaine son mécontentement. Ah, la chieuse ! Il avait beau l'affectionner, l'hygiène de vie de Shiori était, pour lui, plus important que son état d'esprit minable. Lui venait de terminer de manger, elle n'avait toujours pas commencé.

Un morceau encore frais dans la bouche, et il prenait parole d'un ton sec, toujours en mastiquant.
« Ma parole Shiori, si tu ne manges pas vite, je te mets, cul-nu, la branlée de ta vie. »
Rien à foutre, il n'avait pas le temps pour lui demander gentiment de se bouger. Le code l'ordonnait, l'agenda était construit et devait être respecté. Ils avaient du pain sur la planche aujourd'hui et ce n'est pas elle qui allait lui mettre des bâtons dans les roues.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mer 13 Sep 2017 - 11:47
Mon cul posée sur la chaise en face de lui, je le dévisage. Agacée réellement de m'être fait réveiller de la sorte et ce même s'il a prit la peine de faire un petit déjeuner bien copieux, bien que cela, soit assez habituel. Mon regard restant rivé sur lui, je reste silencieuse, ne touchant pas à mon assiète. Je devrais manger, je le sais, mais j'ai envie de le vexer, de le provoquer, pour m'avoir ainsi empêcher de dormir. Mais ça menace tombe et je me redresse sur ma chaise, posant mes mains sur la table. "Essaye seulement Kasanagi." Pestais-je alors, une note d'agressivité dans ma voix. Levée du mauvais pieds ? Oui et le comportement de mon colocataire n'aidait en rien à me calmer, ses petites menaces à la con, très peu pour moi. Il peut le sentir à ma voix, mais aussi, parce que contrairement à la normale, je l’affuble de ce surnom que tout le monde lui donne. Pas de Tetsu ou de Tetsuko, pas de familiarité à cet instant, juste un froid, une distance pour encore plus le provoquer.

Me levant alors de ma chaise, sans avoir encore toucher à mon assiette, je le regarde, attendant qu'il approche ou non pour voir s'il va réellement tenté de mettre en application sa petite menace puérile. Non, je n'ai pas envie d'être la douce et gentille Shiori qu'il connait à cet instant. Elle est toujours dans le lit elle. La, j'en ai ma claque. Vraiment. J'aurais pu dormir, s'il me l'avait permit, une bonne nuit, chose qu'il sait que je ne connais pas depuis un bout maintenant, mais non, monsieur pense qu'à lui, qu'à ça petite frimousse de gamin pré-pubère et pas une seconde à moi et le fait que peut-être j'aurais réellement eu besoin de dormir pour reprendre un peu plus de force.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 13 Sep 2017 - 13:48
...


S'il avait eu des manches, il les aurait retroussées, cependant, il n'avait qu'un t-shirt, et c'est alors qu'il le retira et le jeta à la hâte sur le canapé non loin. Un regard froid en direction, la salle baignait à présent dans le bruit de ses doigts qu'il craquait à tour de rôle. Délicatement, il ôtait la table à manger qu'il positionna plus loin avant de reprendre le crépitement de ses articulations. Elle avait osé discuter la menace du petit diable, et il comptait bien lui faire payer le prix de son affront.

Attrapant une petite bouteille d'eau kirijin qui traînait sur le comptoir, il pointait à présent le récipient vers la kunoichi, maintenant son expression disciplinée et énonçait la sentence de la kunoichi.
« C'est toi qui l'as cherché, vilaine. »
D'un mouvement de bras, la bouteille était alors balancée vers le plafond. Réflexe de la kunoichi ? Ne pas détourner l’œil de l'objet qu'elle pourrait prendre comme une attaque un peu louche. Seulement, à peine avait-elle détourné les yeux qu'il venait de la plaquer, la ramenant vers le sol avant de tenter de la maîtriser et de la soumettre à la punition qu'elle avait tant cherché.
« ARRÊTE DE TE DÉBATTRE ! »ordonnait le Chûnin tandis qu'il luttait avec sa colocataire afin de la retourner.

Oh... Ça recommence... songeait la voisine qui portait une nouvelle fois l'oreille au mur, commère qu'elle était.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mer 13 Sep 2017 - 14:28
Et il bouge. Réellement dans l'optique de s'approcher de moi. Me positionnant alors avec un bras en avant en guise de pseudo défense de l'attaque qu'il pourrait me faire maintenant, je le suis du regard, bougeant la table pour faire visiblement plus de place parce qu'il doit bien de douter qu'en aucun cas, je ne me laisserais faire. Le dévisageant tandis qu'il attrape une bouteille, en verre, je redoute ce qu'il peut faire avec. M'attendant à le voir la casser et tenter de me porter un coup avec pour me faire réellement saigner, je reste surpris de le voir la laisser en l'air.

Une diversion. Voilà ce qu'elle était alors que je réalise cela, maintenant couchée sur le sol par sa faute, je le repousse, me débattant comme une forcenée pour ne pas qu'il obtienne réellement ce qu'il veut. A cet instant précis, alors qu'il m'attaque de la sorte, sur moi, j'en ai rien à faire de pouvoir lui faire peut-être mal. Si lui, retient peut-être ses coups, pour ma part, ce n'est aucunement le cas. Je me débat, pour le repousser, pour le faire tomber quitter à ce qu'il arbore ensuite des ecchymoses sur son corps par mon uniquement faute. "Bouge toi!" Hurlais-je alors. Ma main droite repoussant son visage, l'autre main sur son torse pour le repousser alors que je tente de glisser mes jambes pour lui donner un coup de pied et le repousser réellement. "Me touche pas !" Continuais-je toujours d'une voix un peu trop forte et aiguë. Le repoussant de toute mes forces, pour me défaire de cette prise. Si j'étais habitué au combat au corps à corps, jamais je m'étais retrouvée dans une position si... Etrange. Surtout, je n'avais jamais eu un adversaire désireux de me donner la fessée comme ça. C'est compliqué.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 13 Sep 2017 - 22:53
...


Si elle ne brillait pas par sa technique, grâce à sa volonté grandissante, elle ne laissait aucune ouverture. Chaque mouvement du Yuki entraînait une réaction de la Watanabe qui se débattait comme une réelle belligérante.

C'est alors que le doute envahit Kasanagi. Au rythme où la joute se déroulait, ses réserves d'énergies tomberaient à plat avant qu'il n'ait pu claquer le popotin de la kunoichi de la manière que son honneur lui ordonnait. Il n'y a pas d'autres choix... Lui qui s'était juré de ne jamais mettre en pratique les Arcanes Secrètes du clan Yuki se retrouvait aujourd'hui dans une impasse. Qu'importent ses promesses passées, il n'y avait pas d'autre solution, il fallait vivre au jour le jour qu'importe s'il devait user une technique aussi lâche qu'interdite.
« Ok, t'es foutue. »
Posé sur ses cuisses, maintenant le bas de son corps, dans un bref moment de pause il enchaîna une série de mûdras -totalement inutiles, à son image- avant de finalement reporter une nouvelle fois son attention sur la Kunoichi l'assaillant de mille bras. Les gestes étaient rapides et plus important encore : ils étaient d'une extrême précision. Les doigts de Tetsuko vinrent chatouiller l'épiderme de Shiori à des endroits stratégiques. Le cou, les pieds, les aisselles, les côtes... aucun endroit n'était épargné et c'est lorsque, dans un sursaut, la kunoichi fit le mouvement de trop en se décalant sur le coté, que le Chûnin entrevit la faille qui lui apporterait la victoire.

Le bras armé, le claquement de popotin allait bientôt avoir lieu. Seulement, il y avait une bonne raison pour laquelle l'utilisation des Arcanes Secrètes du clan Yuki était prohibée aux novices. En effet, si le jutsu paraissait puissant de par sa capacité à contrainte l'ennemi, c'est une épée à double-tranchant. L'adversaire en proie à des gestes incontrôlés peut aisément blesser l’utilisateur. Et c'est ainsi, sous l'impulsion d'une Shiori totalement instable qu'un coup de genou aléatoire et dangereux fut porté au menton du jeune Yuki qui s'écroulait dès lors net sur le parquet, un filet de bave à la bouche, évanoui. C'était le knock-out parfait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Jeu 14 Sep 2017 - 5:48
Un coup de stress, alors qu'il est maintenant au dessus de moi, me dominant de son poids et de sa taille. Allongée sur le sol, tout comme lui, je tente de reprendre mon souffle alors qu'il compose maintenant des mundras. Je le regarde. Choquée de le voir faire une telle chose et surtout, redoutant le pire. Lui et son Doton, moi sur le sol. Il ne va quand même pas risquer de bousiller notre parquet pour une histoire de pseudo rebellion de ma part ? Je panique un peu, je l'avoue, mais le pire est à venir.

Ses doigts qui parcourent mon corps, pour le faire réagir, des chatouillements, léger à certain endroit peu sensible, mais bien plus prononcé à d'autre. Je lutte alors, pour ne pas partir dans un fou rire qui me trahirait, tentant de lutter, en vain, contre lui, en le repoussant, mais alors qu'il arrive à me faire basculer, mon genou par tout seul. Heurtant sa mâchoire sans aucune violence, ce qui me libère au passage de sa prise.

M'asseyant alors à côté de lui, un peu sonné probablement, je le fixe. "Un coup de genou et tu es hors combat ? Je t'ai connu plus résistant." L'informais-je alors que je le pousse un peu, pour le forcer à se retrouver allonger sur le dos. "Si je me trompes pas, c'est ça que tu voulais me faire." Murmurais-je alors, profitant de son état pour lui donner une fessée, non pas cul nu comme il l'avait sous entendu, mais voilà. C'était un final lui, qui se prenant un coup sur les fesses et non pas moi. "Oublie pas qu'ici, c'est moi l'adulte. Ce genre de punition, c'est pour toi, pas pour moi. J'y suis déjà passé, alors que toi, visiblement... Non." Soufflais-je alors. "J'ai été trop douce avec toi, jusqu'à présent. Je pense que ça va changer. Tu n'as pas à te permettre un tel comportement avec moi, ton aînée." L'informais-je alors avant de me relever et de tenter de défroisser un peu mes vêtements et de les réajuster correctement.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 14 Sep 2017 - 22:52
...


Des oiseaux par milliers avaient rejoint les songes de Tetsuko, et c'est ainsi que virevoltant telle une nuée au-dessus du crâne de l'évanoui, ils accompagnaient les mots incompréhensibles de la belle. La fessée ? Il ne l'a senti pas dans son état. Il reprit légèrement ses esprits avec un mal de crâne naissant et une douleur téméraire sur le menton. Cette expérience aurait pu servir de leçon à Kasanagi, seulement, il était bien trop immature -ou tout simplement trop con- pour l'intégrer. S'adonnant à la remise en état de ses vêtements, la kunoichi avait gagné cette bataille mais pas la guerre. Il remettait en état sa cabosse tandis qu'il retrouvait petit à petit son chemin dans la conscience. D'un œil attentif, d'un air innocent, à peine sa colocataire eut le dos tourné qu'une claque cinglante vint faire onduler la graisse de son fessier. Comme un sentiment agréable de vengeance, le châtiment corporel était parti tout seul, et c'est avec un pas fulgurant qu'il prenait rapidement sa retraite du champ de bataille.

Une fois arrivé au seuil de sa chambre, ce n'est à présent plus le jeune homme qu'elle connaissait qui reprenait la parole après un long silence.
« Trêve de mondanités. Equipe-toi, on rejoint le dojo dans 10 minutes. »
Laissant sa porte entre-ouverte comme à son habitude, il s'attelait dès lors à faire sa toilette et à s'appareiller. Aucun artifice ne venait altérer son accoutrement basique et c'est avec un soin totalement en désaccord avec sa personnalité ardente qu'il laçait ses gantelets, qu'il remontait ses cuissard avant de finalement ôter son haori habituel qui trainait sur un cintre et de l'enfiler tel un gant. Son regard n'était plus le même, le Sabreur était de retour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Ven 15 Sep 2017 - 12:05
Lâchant la prise que j'ai sur lui après avoir laissé ma main caresser le calbe de ses fesses sans aucune douceur pour lui mettre une fessée, comme lui, semblait vouloir le faire au préalable avec moi. Je me relève alors et m'écarte pour lui permettre de recouvrer en partie ses esprits. Néanmoins, le petit fourbe qu'il est, en profite, rapidement, pour venir, d'un geste de main, sonore, claquer mon postérieur à son tour. Un grognement franchit alors presque instantanément mes lèvres tandis que déjà, le bougre, prend la fuite pour se réfugier dans sa chambre, non pas sans avant, me balancer de me dépêcher. L'enfoiré. "Entraînement de quoi aujourd'hui ?" Laissais-je alors entendre avant de rapidement attraper un fruit et le porter à ma bouche pour en savourer le goût juteux tout en me dirigeant moi, vers ma chambre afin de finaliser mon habillage. Bien qu'il ne manque en réalité pas grand chose. Nouant mon bandeau à mon bras, mon étui à shuriken à ma jambe gauche et ma poche dorsale. Je termine par glisser Dokuyaku à ma ceinture. Sortir sans mon sabre serait réellement une infamie de ma part.

"Allez gamin," Commençais-je pour le provoquer un peu et lui rappeler qu'il reste bien plus jeune que moi... Même si, depuis l'hôpital, on a par moment tendance à un peu trop facilement oublier ce détail, se perdant si facilement dans les bras de l'autres pour quelques baisers interdit. Est-ce de l'amour ? Non, pas de mon côté, c'est juste un besoin de tendresse, qu'il me donne bien trop volontiers. "Dépêche toi." Lui lançais-je alors en ressortant de ma chambre, reprenant au passage mon fruit entamé que j'avais posé sur l'étagère à côté de la porte de ma chambré. Me dirigeant maintenant vers la porte d'entrée, je mords dans mon fruit sans pour autant le croquer, le coinçant ainsi entre mes crocs pour enfiler mes chaussures sans le déposer encore n'importe où.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 15 Sep 2017 - 13:16
...


Son épée sur le dos, il prenait la direction de la sortie tandis qu'il la regardait faire de même. De la provocation, une pique ? La rose semblait s'être dotée d'épines depuis quelque temps, il ne s'en rendait compte que maintenant. Était-il l'artisan de cette métamorphose aussi agréable qu'acerbe.
« Gamin ? »
Hmpf... Il ne désirait guère répondre à l'instant même, il allait se venger de cet affront dans l'heure qui suit, mais tout de même, un peu de jeu ça ne ferait pas de mal.
« Tu jouais encore avec tes excréments que j'avais déjà fait couler le sang d'un homme plus vieux que toi aujourd'hui. Un fond de vérité saupoudré de fantaisie, il était parfois adepte de ce genre de répartie. Tu as beau avoir plus de barbe que moi, tu n'es qu'une petite femme frêle à mes yeux. »
Elle piquait, il ferait de même, il était fondu d'équité quand ça l'arrange. Leur chemin se fit sans accroc. Quelques minutes plus tard, ils avaient rejoint le portail du Grand Dojo qui se trouvait non loin, mais ce n'était pas vers l'intérieur de la bâtisse, bondée à cette heure-ci, qu'ils se dirigeaient. Prenant le rôle de guide, c'est vers une clairière enfoncée au plus profond de la propriété qu'il allait mettre en œuvre l'exercice du jour. L'endroit secret avait tout les charmes d'une utopie environnementale. Les arbres étaient taillés avec finesse et formaient une frontière naturelle avec la clairière qui baignait de rayons de soleil. Au centre, la souche d'un cèdre qui avait été abattu avant leur naissance, et c'est donc sur pilotis que Kasanagi prenait position tandis que, la main venant bercer d'ombre ses yeux, il défiait du regard le soleil très présent aujourd'hui.
« Tu es prête, petite ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Ven 15 Sep 2017 - 14:14
J'ascquièsce quand il semble demander si réellement, je venais de l'appeler gamin. Je souris, rigolant même un peu à ses propos ensuite. Continuant de manger mon fruit sans dire un mot de plus, mon regard sous-entendant quand même pas mal de choses à son égard. Après, n'ai-je pas fait un haussement de sourcil et n'ai-je pas également lever le regard au ciel en entendant la palabre qu'il vient de me faire sur son soi-disant crime quand j'étais encore petite. Se souvient-il que quand moi, j'avais son âge, il n'en avait que deux lui ? L'écart entre nous n'est pas si petit que ça et je doute qu'il ai réellement été capable de tuer quelqu'un à cet âge là. Peut-être avec un son hochet ? Je ris un peu à cette pensée, mais n'en dit pas un mot. Ne partageant pas avec lui, ma pseudo hilarité sur son compte.

Ainsi, ne relançant pas le débat, je marche à côté de lui en direction du dojo. Silencieuse mais pas sans en penser moins. S'il m'attaque encore, je me ferais une joie de lui montrer que je ne suis pas sans répondant contrairement à ce qu'il semble penser lui. Je ne suis plus la douce et gentille petite Shiori qui dit oui amen à tout ce que l'on peut dire sur elle et acceptant toutes les critiques. j'ai grandis, j'ai mûri, peut-être un peu trop vite, peut-être même en mal. Mais mes dernières expériences depuis la nomination de la Shodaime jusqu'à sa destitution m'y ont forcé, alors peut-être qu'il n'a pas encore tout vu, peut-être qu'il comprendre un jour l'ampleur que tout cela à eu sur moi, les effets négatifs comme positifs, même si, théoriquement, il est supposé en avoir déjà une petite idée. Après tout, n'est-ce pas justement devant lui que, sans hésitation, j'ai sauté au visage du chef de son pseudo-clan de sang, pour le rendre aveugle ? Jamais, ô grand jamais, je n'aurais fait un tel acte avant. J'aurais réfléchis, j'aurais trouvé un moyen de ne pas me venger, mais là, le désir était trop grand, le besoin également.

Le suivant ainsi dans le dôjo, je le laisse me servir comme toujours de guide. Un jour, probablement que c'est lui qui me suivra et non plus l'inverse. Oui, un jour, je marcherais derrière lui et non plus derrière. Mais d'abord, je me dois d'être capable de marcher à ses côtés, sans faillir. Alors, augmentant un peu la cadence, je marches maintenant à ses côtés. Sauf qu'il s'arrête soudainement et je me tourne vers lui. J'esquisse un petit sourire en le voyant prendre position. M'écartant alors de lui pour faire de même. "Bien plus prête que tu ne le penses, morveux." Un entraînement à base d'insulte. C'est une première.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 15 Sep 2017 - 15:14


...

« Bien plus prête que tu ne le penses, morveux. »
Un rire éclatait dès face aux mots de la Watanabe.
« C'est ce que tu crois.. » rétorquait-il tandis qu'il la regardait du coin de l’œil. Se mettant à son niveau, il la reluquait d'un air vilain, il avait des projets pour sa colocataire, il avait une ambition et c'est aujourd'hui que les premières étapes de son plan allaient être mises en place.
Le coup fut cinglant et sans appel, la Watanabe venait à l'instant d'être frappée à la joue par le revers rocailleux de son ami. Une brise de sang embrumait l'air tandis que le coup l'emportait quelques mètres plus loin. La regardant apprécier le coup, il se désaffublait de son haori qu'il laissait traîner sur la souche de cèdre tandis qu'il approchait lentement et dangereusement de sa future victime. Hiramekarei en main, l'épée se délestait sur son chemin de sa robe bandée laissant apparaître le sombre fer des jumelles.
« Tu penses que tout ça va se terminer par un petit "câlin" dans une baignoire ? Que je vais m'excuser et que tu vas m'embrasser tandis que je m'attarderai sur ton passé en reluquant tes petites cicatrices de merde, hein ? »
Cinq mètres, quatre mètres, le tempo était lent mais assuré.
« Idiote... Qu'est-ce que tu t'imagines ? Que je vais me suffire d'une femme qui ne m'aime pas ? Qui me considère comme un putain de substitue ?.. J'en ai fini avec toi Shiori. Aujourd'hui... »
À trois mètres ses pas prirent fin tandis qu'il armait dès lors son Sabre pour son prochain coup. Elle qui se targuait de connaître son confrère, saurait normalement à quoi s'attendre pour sa prochaine manœuvre.
« ... aujourd'hui... tu meurs. »
Ses yeux traduisaient un sérieux et un calme inhabituellement joints ensembles chez le jeune Yuki. Son expression était ferme, ses mains ancrées sur son rallongement de bras et ses jambes se tenaient prêtes à réagir à la moindre action de la Watanabe. Il n'était plus question pour lui de ressasser les bons moments qu'il avait pu partager avec elle, il n'était plus question de vouloir partager sa couche et de l'enlacer de toutes ses forces. Le gamin joyeux, l'adolescent en proie à des crises de colère, le jeune homme instable, elle ne reconnaîtrait en rien Tetsuko à ce moment-là. Demeurait devant elle à cet instant un homme déterminé qui n'avait qu'une seule intention en ce jour. Une volonté aussi inflexible qu'ardente : Il allait la rompre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Ven 15 Sep 2017 - 15:48
Ai-je parlé trop vite ? Oui. A cet instant, je m'en rends bien compte alors que je suis maintenant sur le sol, crachant du sang suite au coup de roc qu'il vient de me porter. Violent. Lacinante douleur à la joue, je me retourne, pour lui faire face tout en étant toujours sur le sol. A terre, dans une position de faiblesse alors qu'il approche, dangereux, menaçant. Ses mot fusent, ses menaces également. Son visage, ses traits, son regard alors qu'il dégaine son sabre. Il ne plaisante pas. Réellement. Pourtant comme une idiote, je reste pétrifier de le voir changer ainsi, de le voir si virulent avec moi. Mot cruel, geste atroce de sa part. Il n'est pas, ou peut-être plus celui que je connais, celui là même avec qui je rigolais encore ce matin. Est-ce réellement un entraînement maintenant ? Ou bien, un véritable combat à mort qu'il désire à cet instant même alors qu'il laisse entendre qu'il veut me tuer.

Bouge. Bouge ! BOUGE ! M'ordonnais-je mentalement, rester statufié au sol dans cette situation n'est pas le meilleur plan, pas pour ma survie, pas alors qu'il semble si sérieux. En même temps, ne l'ai-je pas chercher à agir de la sorte avec lui, à me moquer epperdument des sentiments que lui, pouvait ressentir ? Je suis la seule en tort à cet instant. Pourtant, un tel châtiment... Non... Je ne peux juste pas me laissée faire et surtout, mourir si stupidement, cale ne m'intéresse pas, plus, surtout après ce que j'ai traversé.

Effectuant alors une roulade arrière pour mettre de la distance, je profite de l'élan de celle-ci pour reprendre appui sur mes deux pieds et me relever dans le mouvement. Ainsi à nouveau debout sur mes deux pieds, il ne me faut guère de temps pour dégainer Dokuyaku à mon tour. La lame de chakra se matérialisant tandis que celle-ci sort du fourreau. Une rapidement bien plus grande que jadis pour matérialisé, mais plus en encore, quand, je change le chakra qui se veut intangible en une lame de chakra cristallisé. Une forme de mon sabre que j'ai perfectionné en son absence, que j'ai développé après notre rencontre dans les bains. (je dois encore en faire le rp sorry) "Tu crèveras avant moi Sale pie !" Pestais-je alors, entrant réellement dans son jeu. Il veut me tuer, alors je ne le laisserais pas faire et lui montrerait réellement de quel bois je me chauffe. Cependant, à cet instant, je ne me prépare nullement à l'attaque, mais bel et bien à parer l'attaque qu'il va faire maintenant.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 15 Sep 2017 - 20:29
...


La petite tortue montrait ses petits crocs ? Elle qui restait sur la défensive s'attendait réellement à pouvoir faire face au détenteur d'Hiramekarei ? Cette idiotie aurait pu le faire rire il y a quelque temps, mais aujourd'hui, ce ne serait pas le cas, seul un léger souffle en guise de méprise pourrait servir de réponse. Tu penses pouvoir te défendre contre moi ? Il aurait aimé avoir un semblant de défi, une once de palpitation, mais voilà qu'elle se délaissait toute seule de son atout le plus grand : Son potentiel offensif.
« C'est avec un cure-dent que tu te prépares face à la tempête ? Tu es pitoyable Shiori, tu n'apprendras donc jamais. »
Comme un rituel, il invoquait d'une voix infime le nom de son épée et l'ordre qu'il lui donnait avant de finalement faire feu. La frappe dégainée, c'était un flux gigantesque de chakra qui traînait dans le sillage de la lame avant de finalement prendre une forme de marteau gigantesque qui viendrait cingler la kunoichi d'une puissance de feu contondante bien trop robuste pour pouvoir être défendue avec une défense conventionnelle.

Kasanagi était l'artiste des champs de bataille, un Spadassin polyvalent pouvant aussi bien manœuvrer à distance qu'au corps-à-corps. Il n'avait cure de la voir là sans défense à simplement présenter le bout d'une lame qui n'avait rien à faire autre part que dans le corps d'un homme. Il était froissé, peiné et irrité de voir la kunoichi à la lame invisible prendre ses distances face à un homme qui ne demande que ça. Elle ne semblait pas être consciente du potentiel de Tetsuko, de ses faiblesses, et plus important encore, elle était aveugle face à ses propres capacités, face à ses atouts.

Le sablier du temps prenant un temps de pause, la situation était figée pour Kasanagi qui regardait la masse de chakra s'approcher dramatiquement de celle qui ne l'avait pas respecté ces derniers mois. Dans 0,3 secondes, l'impact provoquerait un souffle considérable et les oiseaux alentours fuiront face au danger. Bouge de là bordel...

Quoi qu'il en soit, à peine la première frappe fut donnée, qu'il rengainait son sabre de l'autre coté, malaxant son chakra afin de renvoyer la deuxième vague.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Lun 18 Sep 2017 - 15:15
Dokuyaku en main, la lame cristallisée, je ne bouge pas, pas pour le moment, attendant de voir ce qu'il va réellement faire afin de pouvoir parer ou esquiver. Un choix que je dois prendre rapidement maintenant alors que sa lame est devenu tout autre chose. Un marteau de chakra et qu'il ne fasse un mouvement pour me toucher, tentant encore de me blesser.

Pas cette fois.

Non, cette fois, il ne me touchera pas. Il ne me blessera pas encore. Concentrant mon chakra dans mes pieds pour augmenter ma vitesse, je me déplace assez rapidement pour esquiver son attaquer, sautant d'ailleurs à la dernière minute. Me réceptionnant un peu plus loin sans trop de mal, je pivote rapidement pour faire à nouveau face à l'adolescent. Est-il réellement désireux de me faire du mal comme cela semble être le cas ? Non, il doit juste jouer la comédie non ? Pourtant il y va fort. Soufflant alors un peu, mon palpitant battant déjà à tout rompre, je fixe le Yuki bâtard. Ne sachant pas quoi pensée, ni même quoi faire. Dois-je également l'attaquer ? Me contenter d'esquiver ou de me défendre ? Je n'ai pas envie d'un combat à mort avec lui, pas comme il l'entend, comme il semble le désirer. Cependant, je dois faire un choix. Rapidement. Agir et ne pas réfléchir plus.

Dans cette situation, que ferait-il ?

Il foncerait. Oui. Tetsuko, il attaquerait sans rechigné, sentiment ou non. En même temps, c'est bel et bien ce qu'il est entrain de faire ? Me demander ce que lui, il pourrait bien faire alors qu'il est à cet instant même mon adversaire... Ce n'est pas le meilleur plan que je puisse avoir. Non, vraiment pas.

Le voyant alors dégainer à nouveau son épée, pour une nouvelle attaque, je serre les dents et regarde rapidement les alentours. Me dissimule, est-ce une bonne idée aussi ? Non. Je sais que la meilleure défense, c'est l'attaque. Mais contre lui. Je ne peux pas. Non vraiment pas. Je me résigne.

Mes doigts lentement lâchent leurs prises sur la garde de Dokuyaku et la lame disparaît, alors qu'il tombe. Heurtant le sol quelque seconde plus tard. Mon regard rivé sur Tetsuko. "Si tu veux me tue, fait le." Hurlais-je alors à son attention. "Parce que moi, je ne t'attaquerais pas." J'écarte alors les bras, lui montrant bel et bien de la sorte que je me résigne. Un entraînement, d'accord, mais une mise à mort, comme ça, un combat où l'un de nous doit y rester. Je refuse catégoriquement.

Alors, je reste là, droite, mon regard rivé sur lui. Fierté mal placé, masochisme trop prononcée. La mort en soit, serait tellement plus douce que ce que je vis actuellement. Il pourrait ainsi me libérer de mes démons, de mes peines. La mort, une nuit sombre et pourtant bien plus reposante que celles que j'ai pu passé dernièrement. Dans un sens, c'est réellement à bras ouvert que je veux l'accueillir. Parce que s'il y a quelque seconde, je comptais me défendre, proliférant des menaces à l'encontre du jeune homme, je suis bien incapable de le faire réellement... La preuve est là, alors que j'attends simplement sa prochaine attaque sans mon sabre en main, celui-ci restant à mes pieds tandis que j'ai les bras tendu et écarté.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 18 Sep 2017 - 18:24
...


Une esquive ? Hmpf. Au final, elle n'était, semble-t-il, pas aussi irraisonnée qu'elle paraissait. Il la regardait doucement reprendre position sur ses jambes galbées. Un autre souffle, cette fois-ci plus profond. Il attendait une action, mais malgré ça elle ne se bougeait pas, elle restait là à se complaire d'une esquive et à... douter ? Lui qui s'était pourtant juré de triompher de sa psyché commençait graduellement à perdre patience. Son bras toujours gainé, il attendait la réaction de sa consœur. Une attaque ? Une provocation ? Une tentative de fuite ? Qu'importe ! Il dut attendre quelques secondes pour qu'elle se daigne à prendre la parole, instillant dans l'esprit de Kasanagi une répercussion inattendue.
« Tu... quoi ? »
Dokuyaku jonchant le sol, sa résignation à le combattre était donc bel et bien actée. Le métal d'Hiramekarei vibrait et cliquetait tandis que le bras de Kasanagi était victime de son mécontentement. Kasanagi avait prévu tous les scénarios, tous, à l'exception de celui-ci. Il était à toute situation, à esquiver ses assauts, à briser ses défenses, à lui faire regretter physiquement ses provocations, mais, écraser sa consœur désarmée aussi ?
« Et puis merde... Hiramekarei... »
La lame suintait de nouveau d'énergie bleu tandis qu'il reprit son attention guerrière. Il voulait la pousser à bout, lui faire regretter sa réaction de lâche et lui briser sa fine porcelaine pour qu'elle comprenne dès lors l'hymne à la colère de Kasanagi.
« TRANCHE ! »
Déchargeant sa haine, c'est cette fois-ci une lame de chakra à la taille anormalement longue pour Kasanagi qui vint bercer le sillage, en direction de Shiori. Une nouvelle fois, le temps fut comme stoppé. Il pouvait dès lors dans son excès de zèle observer celle qui lui présentait son corps comme pour lui offrir sa mort à bras ouverts. Il pouvait contempler son visage teinté de morosité. Elle était devenue aussi sombre que l'ébène. Bordel ! L'enveloppe de chakra se dissipa juste avant l'impact, caressant la kunoichi d'une vague de Chakra totalement inoffensive. A quelques mètres, on pouvait entendre les arbres centenaires qui avaient été rompus par l'immense flamberge bleutée.

Après un rude intervalle de rage, le jeune reprend dès lors son sang-froid et sa trogne à la fois neutre et calmée. Lentement, il avance vers sa consœur Hiramekarei sur l'épaule. Après quelques instants, un vague souvenir pouvait refaire surface tandis qu'il la baignait de son ombre, les yeux dans les yeux. Son épée tendue vers le ciel, il ne mouftait pas, semblant attendre que la kunoichi face un geste alors que lui... avait déjà perdu toute pertinence.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mar 19 Sep 2017 - 23:53
Les bras écarter, le regard rivé sur lui, je reste dés lors silencieuse. Attendant la sentence. La mort ou la clémence. Il n'y a pas d'autre solution. Le blanc ou le noir. Le Yin et le Yang. Il ne peut en choisir une autre alors, j'attends. Le voyant totalement abasourdit par mon choix. La surprise, la colère, il semble maintenant passé par diverses émotions à cause de mon geste fou et pourtant, je ne bronche pas. Attendant simplement que son choix tombe. Et il vient. Sous le nom d'une attaque. Les yeux ouverts, sur la lame de chakra qui me fonce dessus. La peur. La mort. Elle est maintenant là devant moi. Violente. Sous les traits d'un adolescent que j'apprécie un peu trop. Je l'imaginais moins cruelle, bien plus belle. Mais là, elle porte un masque de haine, de douleur.

Je tombe à genoux sur le sol avant de me retrouver les mains dans la terre, les larmes coulant sur mes joues. Mon palpitant battant à tout rompre dans ma poitrine. J'ai joué les fortes, les fières, jusqu'au dernier instant, lui mettant si facilement ma vie entre ses mains par pure folie, par incapacité à l'affronté dans un but trop obscur pour moi. Et pourtant, me voilà, à pleurer comme une idiote, dans la terre alors que j'ai encore la sensation de sa lame de chakra atténué me parcourant le corps. J'en frisonne. J'ai réellement cru que j'allais mourir là, que mon dernière heure avait sonnée. Car oui, en instant, j'ai vu ma vie défilée, Omosubi, Mon père, Kira, Mon sensei, Yasuhito, etc. J'ai revu ces personnes et animaux qui ont joué un rôle dans ma vie, me laissant des souvenirs agréables. Mais j'ai également repensé à des instant bien moins appréciable, comme la mort de mon paternel, mon séjour dans les geôles. C'est à cause de tout ça, ses souvenirs en pagailles maintenant resurgit dans mon encéphale que je tremble en pleurant. Parce que j'ai réellement cru que j'allais y passer, que mon heure était venue et que j'allais rejoindre mon père six pieds sous-terre.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 20 Sep 2017 - 14:12





...


Il savait très bien qu'il n'allait pas la pourfendre, il n'avait ni la force d'esprit ni la motivation à commettre cet acte. Tout de même, son bras ne s'abaissait pas, il n'y arrivait pas, comme contraint de porter menace à cette femme. Baisser Hiramekarei, c'était se résigner à accepter la situation, c'était abdiquer face à la voix de la raison, c'était abandonner l'idée qu'il était fort et c'était embrasser le fait qu'il était bel et bien dépendant d'elle. Une larme, puis deux, et la lame-jumelle vint s'enraciner dans le sol, juste devant le visage de la kunoichi, comme pour lui refléter le visage de celle qui venait d'acculer le jeune Yuki dans l'abdication de ses principes.
« C'est donc ça.. »
Il les sentait tout autour de lui, ces chaînes invisibles qui le maintenaient fermement assujetti à la dame de Kiri. L’aliéné avait tenté de prendre les armes contre l'oppresseur pour au final se rendre compte que cette prison-là ne céderait pas, qu'il était bel et bien condamné à être avide de sa simple présence. Bien que devant les faits, il n'acceptait toujours pas ce bagne sentimental, poussant sa réflexion à entrevoir toutes les possibilités pour y échapper. Partir loin ? Se dérober de sa présence ? De la bagatelle insignifiante, rien n'y faisait, il était bel et bien foutu, inguérissable.
« Pourquoi ?! »
Il pestait, déclamant sa rage et s'indignant à s'en déchirer les cordes vocales. Il savait qu'il allait regretter ce mot, qu'il risquait de la voir obéir à sa réclamation tacite alors que lui ne le voulait guère. Lui qui était venu à la base pour battre le fer de la blonde et l'endurcir s'en était retrouvé subjugué par sa propre "haine" à la contraindre à s'expliquer, à souffrir avec lui. Il n'était pas encore acclimaté à ce rayon de lumière qui était rentré dans sa vie et qui avait balayé les ténèbres. Fragile, encore inaccoutumé, à cette faiblesse qui le possédait, il brûlait face à cette chaleur insoutenable et s'en retrouvait à regretter ses propres démons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Mar 26 Sep 2017 - 17:19
Le corps tremblant, les larmes coulant, mon esprit vacillant. Je suis en panique, mais en même temps, dans un état de soulagement intense alors que la lame de mon confrère sabreur est maintenant figée dans le sol à mes côtés. Il n'était pas sérieux et je viens de me briser comme un miroir devant lui, comme de la glace trop fragile. Meurtrie par trop de coups reçus, trop de blessures mal soignées. Et je pleure, comme une madeleine. Comme un nourrisson qui vient de naître. Crier pour évacuer ce tumulte de sentiments pourraient aussi être une possibilité. Mais je n'en fais rien. Restant inlassablement silencieuse, brisant uniquement le silence de mes sanglots et reniflement. Une image peu glorieux pour celle que je tente de montrer à tous. Une fille forte. La bonne blague. Je ne suis qu'une pauvre folle brisée. Incapable d'être réellement fiable. Trop sensible, trop instable. Je sais moi-même mes défauts et je pleures dessus à cet instant. Je pleures sur ce que je suis devenue, sur cette image que j'ai et que je renvois à cet instant précis. Méprisable, voilà ce que je suis alors que je n'écoute pas les mots de l'adolescent. L'ayant occulté de mon esprit et même de l'espace autour de moi alors qu'il déposait ses armes.

Je dois me relever. Me montrer forte et digne de l'épée que j'ai. Je suis une sabreuse, pas une pleurnicheuse. Je renifle alors, cherchant à me calmer, à reprendre conscient de l'environnement et de la présence du Yuki bâtard. D'un revers de la main, j'essuie sommairement et grossièrement les larmes qui baignent mes yeux et mes joues. Je tente de reprendre contenance. Une kunoichi, voilà ce que je suis, non, ce que je dois être, l'image que je dois renvoyer ! Je serre les dents et me fait violence. Occulter mes pensées. Ne plus être cette pauvre fille, mais une lame, acérée et tranchante. Je souffle alors, doucement. Chassant mes démons comme je peux. Je laisse ma main glisser vers Dokuyaku, jettent un bref coup d'oeil vers le chuunin. Lentement et saisir la poignée de mon sabre. Laissant mon chakra prendre forme rapidement, c'est ensuite d'un geste rapide que mon bras manie mon épée, pour l'atteindre, pour que ma lame bleutée pénètre son corps.


_________________



Dernière édition par Watanabe Shiori le Jeu 28 Sep 2017 - 12:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 27 Sep 2017 - 2:41
...

« Shiori, qu'est-ce que tu ... ? »
Abasourdi, son corps reste figé tandis que la kunoichi transplante l'énergie de sa lame dans le fond du corps du Yuki. À ce moment, ni pensées d'amour, ni songes maussades n'avaient traversé la pensée du Chûnin qui pâlissait à vue d’œil tandis que le pommeau de la lame invisible en était venu à frapper son torse. Ses connaissances sur la lame de la Watanabe ne l'avaient pas épargné du supplice de voir sa vie défilée. Effrayé, il avait appréhendé et ressenti de la lame qui le pourfendait, ouvrant sa chair et transperçant son être. Si le temps d'un instant il comprenait dès lors la nature de l'attaque, il demeurait pour autant sujet à la terreur. Hagard, ses lèvres balbutiaient tandis qu'il se rassurait de toucher sa chair encore intacte.

Comme un réflexe, il concentrait son chakra sur sa dextre afin d'empoigner d'une vigueur rocailleuse la main de la kunoichi. Seulement, rien n'y faisait, sa peau gardait sa couleur blême et aucune protection de roche à l'horizon n'avait eu lieu, il pouvait toujours sentir peau contre peau la main déterminée qui tenait l'épée. Dokuyaku ?! Lui qui venait il y a quelques secondes d'asséner de questionnement la blonde s'en retrouvait avec un esprit encore plus désordonné. Pourquoi ?! Souhaite-t-elle me voir crever ?

Devant une lame s'engageant dans sa chair, il s'était retrouvé confronté à une peur qui l'assiégeait pour la première fois : celle de périr. Ô grand jamais le jeune homme n'avait reculé devant un obstacle périlleux, ô grand jamais il n'avait conçu qu'il pourrait s'éteindre à cet âge. Ce voile de mégalomanie puérile qui lui permettait d'éclipser les règles de la dure réalité se brisait enfin : aujourd'hui, l'effroi de la faucheuse l'avait saisi.
« Shiori ? »
Trébuchant en arrière, c'est une face pusillanime qui contemplait en contrebas une silhouette plus si luminescente. Il constatait d'un œil vibrant l'obscur manteau qui avait investit sa bien-aimée consœur. Et c'est donc sous la vision biscornue de cette sombre bête que l'instinct du louveteau reprenait dessus. Comme un appel à la survie, il bondissait sur celle qui, à ses yeux, souhaiter le faucher.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Jeu 28 Sep 2017 - 12:49
La main sur la garde de mon sabre. Le bras maintenant tendu derrière moi après avoir porter un coup à l'adolescent. Fatal pour son chakra mais pas pour lui. Si j'ai peu proférer des menaces à son encontre pour jouer son jeu. En aucun moment je n'ai réellement voulu le blesser à mort. La preuve même à cet instant précis alors que j'aurais pu le trancher de part et d'autre pour mettre un terme à tout cela et lui donner ce qu'il semble temps chérir. Pourtant je n'ai rien fait de cela. Me contentant simplement de mettre fin à un combat à mort plus que puéril à mes yeux. Même si en réalité mon geste était désespéré. Uniquement la pour tenter de me prouver que je ne suis pas si faible.

Restée ainsi immobile jusqu'au moment où je l'entends tomber au sol. Je me relève alors, transformant maintenant mon épée, la cristalisant. Posant ainsi le dos de la lame sur mon épaule, je fixe l'adolescent. Inversant les rôles que l'on jouait avant. Lui, sur le sol, tétanisée et moi, menaçante face à lui. Tendant le bras et donc ma lame vers lui, je plante mon regard rougis par les larmes que j'ai versée précédemment, dans le sien. "L'une des premières leçons que j'ai apprises : Ne jamais baisser sa garde face à un adversaire." Lui lançais je alors, tentant de montrer une certaine confiance en moi, aussi feinte puisse t elle être. "Me crois tu réellement assez stupide pour pleurer en plein milieu d'un combat? Aussi faible que cela?" Mensonge, comédie appeler cela comme vous voulez. Mais contrairement à ce que je vais croire à mon ancien partenaire, parce que c'est ça maintenant non? Il ne désire plus que l'on soir en binôme non? Enfin, je m'égare. Car c'est réellement maintenant que je joue un rôle, pas avant, pas quand je pleurais, parce que je suis réellement faible... Mais je refuse qu'il puisse me voir ainsi, lui ou même quelqu'un d autre. "Un Ninja doit pouvoir contrôler ses émotions. Je t'en ai fait une belle démonstration en pleurant comme une gamine pour te faire baisser ta garde et retourner la situation." Continuais-je alors, la pointe de ma lame venant caresser la gorge du bâtard. Je veux réellement qu'il croit que je lui ai menti en agissant de la sorte. Pas que c'est maintenant, que je fais juste semblant. Mais j'ignore qu'elle image il à de moi, s'il va comprendre quand et où j'ai mentit.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 1 Oct 2017 - 4:45
...


Le louveteau désirait chiquer, mais rude serait la tâche maintenant qu'il venait d'être dépossédé de ses crocs. La lame caressant son derme, il grognait sa colère grandissante à l'égard de sa consœur tandis que ses cuisses vibrantes traduisaient cet effroi qui peinait à disparaître. Pour sûr il préférait se confronter à des scélérats dignes de ce nom plutôt que de se voir astreindre au sol par la belle. Ces bandits de grands chemins avaient au moins la décence d'avoir une identité propre, d'être prévisibles et de se complaire dans un combat comme il se doit. Elle, elle se permettait d'user de fourberie, une manœuvre déshonorante initialement réservée à la pie qui se retrouvait victime de son propre poison. Mais la rage de Tetsuko n'avait pas cours du fait de ce larcin, non, il était même fier de ce trait qu'elle venait d'acquérir. Il était haineux pour une raison singulière qui venait salir l'image de la kunoichi d'azur.
« Tu me manques de respect Shiori, et plus important encore, tu lui manques de respect. »
Crissant, le cristal chantait de douleur tandis que des premières fissures commençaient à apparaître dégageant de fines particules de chakra qui se désolidarisaient de l'épée.
« Ton sabre est la continuité de ton bras, comment comptes-tu produire une lame de qualité alors que tu n'as même pas foi en tes propres paroles. »
Craquelant, c'est à présent des morceaux conséquents de quartz qui se dissipaient sur l'herbe tandis que la pie se relevait du sol.
« Pense-tu réellement que Dokuyaku désire te voir la brandir afin de proliférer de vaines et factices menaces ? »
Un mouvement latéral et le cristallin bruissait tandis qu'il se dispersait en une volée d'éclats dans l'atmosphère. Sous l'impulsion d'une légère brise, c'est un fin filet de sang provenant de la serre de la pie qui vint accompagner cette vapeur brillante avant de se dissiper dans une danse vermeille. Les yeux fixés sur ce spectacle visuel, il fuyait le regard de sa consœur. Il avait beau embellir son ressenti derrière un voile de mots impétueux, au fond de lui, il demeurait mortifié. Il était honteux, consterné du fait que malgré son voile victorieux, il en restait déconfit : elle avait gagné. Même sans sa lame, il était esclave de la volonté fébrile de sa consœur, condamné devant le fait que si elle en avait réellement l'intention, elle l'aurait foudroyé d'une mort rapide et impartiale. A ce moment précis, un seul désir traversait la volonté peinée du jeune Yuki : Va-t'en.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Dim 1 Oct 2017 - 11:35
En aucun moment, je n'ai fais de menaces. Non... Plus à son égard. Mais je comprends parfaitement ce qu'il veut dire. Des paroles mensongères, une conviction plus que vacillante et là preuve en est étant donnée la fragilité de mon sabre à cet instant. Cri de douleur, sous forme de brisure. Comme la glace d'une étendue gelée qui se rompt sous nos pas, prévenant de la cassure bientôt. Mon sabre est ainsi fait. Mais il n'est pas de la glace, bien que capable de réagir de la même façon quand il se brise. Je serre les dents, tentent de me concentrée pour l'empêcher de se fissurer davantage et de voler en éclat. En vain. Particule fine, preuve d'une précédente lame de chakra cristallisée. Elle malmène un peu la peau de l'adolescent, et se dissipent au vent. Silencieuse. Je reste interdite face à ce spectacle. La première fois que ma lame se brise de cette façon. Je serre les dents. Alors que le Yuki se pose encore en donneur de leçon. "Je n'ai pas besoin de ma lame pour te faire des menaces et te tuer si l'envie m'en prenait." Rétorquais-je pour tenter de conserver un peu la face alors qu'au final, je passais encore pour une pauvre fille. Celle qui est incapable de maîtriser sa lame et d'en faire un bon usage. Une honte pour les sabreurs. Non. Je ne dois pas pensée comme ça. Je dois voir le côté plein du verre et pas le vide. Comme je le faisais avant. L'optimisme l'emporte toujours sur le pessimisme. La joie avant la tristesse. Je déglutis, cherchant à me reprendre, à refaçonnée un peu celle que j'étais avant tout ça. Inutilement. On change et on ne peut revenir en arrière. Le passé nous marque et je suis comme marquée au fer rouge par ce que j'ai vécu dans les geôles.

Finissant par laisser retomber mon bras, rangeant rapidement Dokuyaku dans son fourreau. Je finis par reprendre la parole. "Dokuyaku comme moi-même ne sommes pas désireux de menacer et d'atteindre à ta vie. Pas comme toi, tu sembles vouloir le faire." Plantant maintenant mon regard dans le tien. "Pourquoi sembles-tu désirer ma mort Tetsuko ?" Réponds-moi, j'ai besoin de savoir, de comprendre pourquoi et comment on en est arrivé là, comment tu peux désirer ça alors que je nous pensais en quelque sorte intime... Probablement trop même... Mais en arrivé à me faire des menaces et chercher à me blesser, même si au final, tu t'es ravisé... J'ai besoin de savoir. Alors réponds moi s'il te plait... Ne m'avais-tu pas fait une promesse comme quoi il ne pourrait rien m'arriver de mal tant que tu serais à mes côtés ? Qu'est-ce qui a changé depuis ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 1 Oct 2017 - 18:17
...


D'un pincement au cœur, il assimilait la réplique de sa consœur. Elle avait les mots lourds, destinés à le blesser, à lui remettre en tête l'idée qu'en elle demeurait cette lame à double-tranchant qui pouvait le blesser, le mutiler. Les yeux rivés sur sa blessure, il contemplait la lacération causée par son inconsidération, par cette pulsion morbide qu'il avait de s'auto-mutiler, de se voir souffrir. La tranche avait un goût libérateur comme pour lui rappelait qu'en ce monde il était bien vivant, qu'il n'était pas simplement ce jeune homme tout-puissant et omnipotent qu'une fraction de son être tenait à lui faire croire.

Elle était là, comme insensible, imperméable à toute émotion et pourtant si affamée de réponse. Pensif, désemparé, son regard baladeur ne désirait à aucun moment croiser la route de la kunoichi. Il n'endossait pas son acte. Lui qui avait feinté le sérieux d'un combat à mort pour battre le fer de la kunoichi n'assumait guère d'avoir fléchis face à son instinct dilettante et désireux de la voir agenouillée, contrainte à subir son courroux grandissant. Mais là la nuance que devait accorder la kunoichi à ses actions, car en effet...
« Jamais je ne voudrais atteindre à ta vie et ô grand jamais je ne laisserai ta chair être lacérée à nouveau Shiori. »
Fléchissant les genoux, trouvant le repos au sol, c'est vers le ciel que son regard fuyant avait trouvé refuge. Sa main ensanglantée vint caresser les doux brins d'herbe tandis qu'au loin on entendait trépasser un arbre qui venait de suivre ses camarades avec un temps de retard.

Pourquoi ? La reine question avait fait son retour, embrumant l'esprit de Tetsuko de milliers d'interrogations. En quête d'une réponse à lui présenter, il fouillait, réfléchissait et investiguait vainement sur le choix de palabre. Néanmoins, rien à y faire, il ne pouvait accepter le fait de lui mettre la vérité en face. De lui faire comprendre qu'au-delà de leur amitié se terrait une inquiétude venimeuse qui rongeait son être. Il était faible, anxieux et instable. Véritable jeune adulte perdu, face à une réalité trop douloureuse, il préférait se morfondre à communiquer par la violence de ces actes, par la déchéance de ces actions. Un appel à l'aide ? Un souhait de pitié ? Aucun mot ne pouvait à ce moment-là traduire la volonté du Chûnin.

Dans un sursaut égoïste, incapable de pouvoir faire face à nouveau à son inquisitrice, il se dérobait de sa question, traçant sa route sans tourner le dos et laissant enraciné dans le sol son trésor à présent à la merci de la kunoichi d'azur. Les larmes filant dans son trajet côtoyaient les gouttes sanguines d'une blessure encore ouverte. Traduction physique et mentale d'une cicatrice rouverte, la pie perdait ses plumes, elle souffrait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t327-kirigakure-no-kasanagi#1333 http://www.ascentofshinobi.com/t640-equipe-04-serpent-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t454-kirigakure-no-kasanagi

Shiori ► Il est l'heure

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: