Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

CHAPTER 1 ▬ LE GANG DU DRAGON DE JADE ft Soryu Kanon


Sam 16 Sep 2017 - 12:59


   
   
   




LES DRAGONS DE JADE


« POULPY-CHWAN. »



Il y avait là différentes choses dans ce monde qui faisait l'équilibre de celui-ci. Tout d'abord il y avait la terre, les arbres, le ciel, et ses composants. Ensuite il y a les êtres vivants qui le composent dont les êtres-humains. Cependant si certes la plupart des êtres-humains ne sont pas néfastes à la terre qui nous entoure, certains sont des virus qu'il faudrait éliminer. C'était le cas de Wa Tching Ton, le grand chef du gang des dragons de jade. C'était un homme qu'on reconnaissait par son bouc semblable à celui d'un ancien dragon lui-même et son regard perçant tel le reptile qu'il est. Cependant s'il était réputé ce n'était pas pour son physique apeurant mais surtout pour ses méfaits dans les quartiers chauds. Si la plupart des hommes se satisfaisaient de recevoir un peu de plaisir des femmes qui se faisaient le plaisir de satisfaire les hommes en manque d'affection dans ces lieux, certains hommes avaient besoin d'affection plutôt particulière.

Wa Tching Ton était l'un de ces hommes qui appréciait les jeunes filles, à peine en âge pour traîner dans ce buisness, et aimait les rendre dans un état où même la garantis ne permet pas de couvrir la casse... En tout cas c'était un sale type et ça tout le monde le savait. Maa n'en savait rien mais ce jour-ci il rencontra le ô dragon de jade. C'était un homme plutôt lambda comme ça, mis à part que tout le monde s'écartaient et baissaient les yeux en sa présence sauf le petit moine. Lui avait la tête bien haute, le regard porté vers sa destination, prêt à s'y rendre.

WA TCHING TON ▬ Hé petit ! Tu devrais baisser la tête quand tu me vois si tu veux pas mourir puceau !
Après un regard assistant le jeune moine répondit :
MAA ▬ Ô désolé monsieur,... Vous êtes qui pour que je doive m'incliner devant vous ?... Demandait-il innocemment. Cependant cela n'avait pas plus au chef de gang, qui rouge de honte, l'attrapa par son crâne chauve comme une boule de bowling et le plaqua sur un mur avant d'ajouter :
WA TCHING TON ▬ TU DIS QUE TU NE ME CONNAIS PAS ?! TU VEUX ME MANQUER DE RESPECT PETIT ?!

Les choses chauffaient, les hommes du gang courraient derrière leur maître tous armés dont certains étaient sûrement capable d'utiliser le ninjutsu de bas rang. Cependant ce n'était pas ça qui effrayait le petit moine, bien trop naïf et simple pour comprendre que sa vie était en jeu pour son manque de connaissance :

MAA ▬ Je suis désolé mais je ne pense pas vous avoir déjà rencontré ? Peut-être êtes-vous allé chez le coiffeur récemment....

La goutte de trop. Le chef de gang était vert de rage, pulvérisé de haine le grand chef était prêt à tuer le petit ninja. Les poings fermés ceux-ci s’abattirent sur le visage du pauvre moine qui ne put se défendre. En effet le pacifisme du jeune moine le forçait à rester de marbre. Sa seule chance était ce pauvre petit Genin, qui connaissait Maa de vue et savait que c'était un abruti fini. Celui-ci à la seconde où Maa avait parlé au dragon de jade avait foncé vers le QG d'Iwa afin d'y trouver un ninja capable de régler la situation. C'est vers cet homme à la dégaine trop bizarre pour n'être reconnu qu'il se tourna. Son nom était Soryu Kanon.

JEUNE GENIN ▬ MONSIEUR ! MONSIEUR ! Maa un genin du village va se faire tuer par les dragons de jade si l'on ne fait rien ! C'est au cœur commerçant, dans le quartier chaud, suivez moi !

© GS'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 16 Sep 2017 - 15:31


C'était un début de soirée comme il y en avait tant. Le beau village Caché de la Roche s'animait tranquillement et montait crescendo à partir des premiers prémices du crépuscule. Devenant plus ardent que le soleil lui même dans les quartiers chauds, où malgré la certaine violence et les situations pas piquées des hannetons s'embrassaient de milles et unes teintes des plus chaudes. Entre spiritueux des plus savoureux, substances des plus hallucinogènes amenant au Nirvana et demoiselles de petites vertus offrant leurs charmes contre rémunération pécuniaire, il faisait bon vivre. Enfin, encore faut-il avoir une coquette somme en poche pour en profiter. De plus, ne pas croiser le chemin des Dragons de Jade, organisation criminelle des plus obscures et réputée pour sa violence gratuite, était un choix judicieux.

Kanon vaquait à ses occupations au QG d'Iwa, comme souvent. Terminant de remplir certains documents et rapports qu'il devait remettre sur une sombre affaire. Tout en buvant un thé vert savamment aromatisé. Signant le dernier exemplaire à remettre, il se leva prestement. Fier, vaillant, une étincelle de malice brillait en son œil.

« Terminé, enfin. » -roulant les feuilles avant d'y apposer la cire chaude et le cachet propre aux documents officiel-

Soufflant une seconde, profitant de la satisfaction du travail bien accomplit, il porta sa tasse jusqu'à ses lèvres et finit d'une traite la mixture verte. Un délice qui ferait croire en une puissance supérieure. Il appela l'une des secrétaires. Ces dernières se faisaient toujours un plaisir de répondre présente au bel Iwajin, défenseur de la veuve et de l'orphelin.

« Tomoe-san. » -interpellant la gourgandine-

« Oui Kanon-sama. » -accourant comme une abeille voulant butiner le miel interdit-

Charmante créature. Suave et sensuelle. Tomoe était l'une des adorables demoiselles chargées de travailler en ce lieu austère où bien des Shinobi devaient travailler durement pour ne pas se faire cravacher par manque de résultats. C'était un peu le rayon de soleil venant éclairer ces ténébreux locaux.

Les autres Shinobis lançaient des regards noirs de jalousie. Ils voulaient tous que ce satané Kanon qui était bien trop canon, finisse écrasé par une enclume. Mais bien sûr, un tel homme, si viril et sage, ne profitait aucunement de sa position de gradé pour tentaculer une ou deux secrétaires sur le mobilier de l'édifice ni vu ni connu. Ce Saint homme avait des valeurs et des principes. Jamais pendant les heures de services.

« Faites transmettre ces documents au Triumvirat au plus tôt. » -dit-il-

« Bien, Kanon-sama. » -souriante-
« Je... Je voulais vous demander... » -hésitante et plus rouge qu'une tomate trop mûre-

« Plait-il ? » -la regardant de son regard tentaculaire-

« Non, rien ! » -s'enfuyant en emportant les papiers-

« Yare Yare Daze... » -soupirant-

Les autres mâles semblaient eux aussi des plus rouges, mais pas pour la même raison. Ils étaient à deux doigts de sauter sur le renard pour lui arracher les membres un à un. Mais ils se firent une raison et retournèrent à leurs occupations.

Soudain, un petit Genin affolé rentra en trombe dans le quartier général des forces Iwajin. Complètement hagard. Il cherchait apparemment de l'aide. Il se retourna et vit le fier et vaillant Jonin derrière lui. Il demanda alors son aide de toute urgence. Parlant d'un jeune Genin risquant de se faire étriper par les fameux et malheureusement connus Dragons de Jade.

« Les Dragons de Jade ! Encore eux ! S'ils croyent qu'il vont s'en sortir en osant agresser un de nos bons et honnêtes Genins, c'est qu'ils ont perdu le peu d'intelligence qu'ils avaient. Je te suis. »
-ajustant le col de sa tenue-

Les secrétaires étaient en pâmoison devant cet intrépide Bras Armé de la Justice. Volant au secours d'un Genin en danger, et cela malgré le danger que représentait cette tâche. Les autres Shinobis quand à eux, ricanaient dans leur barbe, trop heureux de penser que cela allait mal finir pour ce satané bourreau des cœurs. Encourageant même dans leurs pensées la victoire des Dragons de Jade.

Fonçant tel le vent à travers les rues d'Iwajuku, les deux Shinobis arrivaient à la rescousse. Au loin, ils pouvaient apercevoir le satané Wa Tching Ton -accompagné de plusieurs sbires armés jusqu'aux dents- qui armait son vil poing perfide, afin de l'encastrer dans le visage imberbe d'un jeune Iwajin.

« Arrêtez ! » -continuant de courir vers les criminels-

Hurlant à l'encontre du groupuscule qui avait la perfidie de tenter d'agresser le Moine, cela au mépris de la plus élémentaire bienséance, Kanon allait sauver coûte que coûte la vie du Genin et mettre un terme aux agissements des Dragons de Jade.


_________________
Merci Sora-chan!


Dernière édition par Sōryū Kanon le Sam 14 Oct 2017 - 10:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

Dim 17 Sep 2017 - 16:30


   
   
   




LES DRAGONS DE JADE


« POULPY-CHWAN. »



Il y a bien des façons pour un homme de s'affirmer en tant qu'héro. Tout d'abord il y a le héro de guerre qui sauve sa nation de la force de ses poings et de l'agilité de sa lame. Il y a ensuite le héro politique qui lui signe les bons papiers afin de donner une expérience de vie la plus agréable et paisible possible. Pour finir il y a le héro mario, c'est un héro qui fonce sauver la belle et l'orphelin, délivrant la petit pêche de sa tour infernale face au gros dragon celui-ci devenait un HÉRO.

Kanon était ce type d'héro, un protagoniste d'histoire épique qui finissait toujours par tirer le pauvre de triste dessein. Si ici la belle était transformé en chauve c'était malgré tout à la rescousse que l'homme réputé pour être un Don Juan arrivait tel le prince sur son cheval blanc.

Une phrase de celui-ci avait suffit pour arrêter le poing de ce cher Wa Tching Ton, cependant que croyez-vous qu'il se serait passer ? Cet héro était-il un abruti de croire qu'il pouvait par simple arrogance que seul sa présence suffirait à arrêter ces brigands, et ce qu'importe sa force. Les brigands modernes étaient bien trop intelligents pour se faire avoir par un piège aussi stupide qu'un affrontement avec un ninja réputé d'Iwa.

WA TCHING TON ▬ YARE YARE, vous tombez bien représentant de la justice. Ce petit là m'a bousculé et insulté. Vous savez dans cette société comme un homme aussi bas que moi peut facilement être mis en rogne. Et de plus comment pourrais-je garder mon honneur en tant qu'Homme si je ne remettais pas en place un vaurien insultant ? Tout les yeux ici présents sont témoins. *ses hommes acquiescèrent tous*. Voyez-vous tout ces honnêtes gens approuvent ma version des faits...
MAA ▬ Je t'ai pas...

La phrase du petit chauve fut rapidement coupé par le poing relâché du brigand qui s'abattait sur son visage hasardeusement avant qu'il n'ait le temps de dire l'information intéressante pour le défenseur de la justice.

WA TCHING TON ▬ Ô MON DIEU PETIT ! Je suis désolé, tu voulais dire quelque chose ?

Déçu et comprenant qu'il n'était pas dans une situation où on l'autorisait réellement à parler Maa hocha négativement de la tête.

WA TCHING TON ▬ Vous voyez monsieur, même le petit approuve ma vision. J'espère que ce bougre sera au moins corrigé pour son impédance ! Triste est le pays qui n'éduquera pas bien la prochaine génération, il faut voir dans le futur monsieur le représentant de la justice.

Sa voix était terriblement arrogante, on voyait qu'il était habitué à ce genre de situation et était tout à fait apte à s'en sortir peu importe l'homme qu'il avait en face de lui. Après tout si Kanon osait l'attaquer malgré son discours et ce qu'importe son grade ou son désir de sauver l'orphelin, sûrement finirait-il très mal. Après tout les dragons de Jade étaient très biens entourés par des personnes de haut rang dans le village... Il était difficile de les attaquer sans risque.

Comment cela allait-il finir ?

© GS'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 19 Sep 2017 - 15:55


L'intervention du Jonin réussit à attirer l'attention du perfide et maléfique Wa Tching. Ce dernier retint son poing au dernier instant, avant que ce dernier ne laisse sa marque sur le visage imberbe. Bien sûr, endosser le rôle de la victime rendant sa propre justice était l'un des nombreux modus operandi des sacripants commettant leurs méfaits. Tenant un discours des plus rodés, tout en profitant des nombreux sbires pour étayer ses dires. Cela sous les regards et les oreilles de la foule qui passaient dans le coin et était bien sûr assez intelligente pour ne pas prendre par à échauffourée avec les terribles Dragons de jade. Tout le monde connaissait et craignait ce gang aux pratiques plus que méprisables. Personne n'osait pourtant essayer d'éradiquer ces vilains démons gangrenant le beau Village de la Roche.

Pourquoi étaient-ils aussi méchant ? Personne n'avait la réponse. Kanon n'était pas assez bête pour sortir ses appendices au clair et pourfendre séance tenant ces malandrins.

Le Genin tenta de dire sa version des faits, mais cela lui valu un bon coup dans la face en guise de dissuasion. Continuant sur sa lancée, le criminel notoire continua ses palabres, soliloquant sur la nécessité d'éduquer comme il faut les Shinobis de demain.

Kanon regardait la scène, affichant son visage de marbre. Ne pouvant intervenir. Une fois ces tirades finies, le Shinobi rétorqua alors.

« Eh bien soit. Ce Genin sera réprimandé comme il se doit pour son comportement. Soyez en certain. » -dit-il en affichant sa face inexpressive de joueur de jeux d'argent-

Attrapant le Genin par l'oreille en le tirant. Sans y mettre tant de force que ça. Jouant sur la théâtralité de la scène.

« Alors comme ça on embête les bons et honnêtes citoyens ? » -faisant semblant de lui faire la leçon-

Passer pour le crédule de service ou le simple gradé ayant trop peur de se rebeller ne le dérangeait pas. Après tout, du moment que le Genin s'en tirait vivant, c'était le principal. De plus, cela le conforta à mettre un plan infaillible pour éradiquer ces freluquets une bonne fois pour toute. Wa Tching Ton venait de faire une erreur qu'il allait payer très cher.

« J’emmène tout de suite ce petit rebelle pour le discipliner comme il se doit. Sur ce, bonne soirée messieurs. » -s'en allant en tirant le lobe du petit Shinobi-

Une fois à bonne distance, et à l'écart des oreilles indiscrètes, laissant les Dragons de Jade s'enorgueillir de leur victoire dans cette bataille, la guerre était ouverte. Regardant le Genin.

« Petit Scarabée, Ces enfoirés vont pas s'en tirer comme ça. » -affichant un air noir-

La vengeance serait terrible. Implacable comme l'ouragan faisant se fracasser les navires sur les rochers coteaux.

« Je suis Sōryū Kanon. Que dirais tu de m'aider à leur donner une bonne leçon ? »

Qu'allait décider le Genin? Allait-il suivre le Jonin dans un plan complètement insensé dont lui seul avait la recette?

_________________
Merci Sora-chan!


Dernière édition par Sōryū Kanon le Sam 14 Oct 2017 - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

Mer 20 Sep 2017 - 23:57


   
   
   




LES DRAGONS DE JADE


« POULPY-CHWAN. »


Si ces enfoirés de premières avaient pour seul et unique talent d'être riche au point de pouvoir se payer une vie de banditisme sans problèmes là en attaquant ce pauvre petit moine au crâne aussi lisse que son esprit ils venaient de se mettre à dos un dangereux adversaire.

Soryu Kanon était le genre de Jônin que Maa n'avait jamais rencontré, souvent confronté aux Nagamasa's le pauvre petit bonze n'avait pas eu l'honneur de rencontrer des personnes moins tordus qu'eux. Après est-ce que ce Kanon était moins tordu ? L'expérience prouvera que non, cependant pour l'instant il était l'humble sauveur qui d'une main sévère tirait par l'oreille la pauvre victime des brigands de tout ses problèmes et l'emmenait vers un monde meilleur où sa vie n'était pas en danger.

Les bandits se turent, acceptant le fait que le Genin soit réprimandé en échange d'aucun problèmes à leur égard. Cependant le regard de Wa Tching Ton était terrifiant, fixant ce pauvre petit crâne qui lui reflétait innocemment son regard.

En tout cas il ne fallut que peu de temps à ce Kanon pour se présenter et pour lancer l'action de ce récit. D'une voix plutôt agréable le Jônin, au lieu de faire la leçon au petit cheval, celui-ci se suffit de lui proposer de donner une bonne leçon aux bandits qui souhaitaient l'attaquer. Malicieux le fervent preux de Bouddha se suffit d'accepter. Ne souhaitant pas, non loin de là, rendre la monnaie de sa pièce à ce dragon mal-lotit mais surtout pour voir ce qu'il allait se passer.

« Je saurais me rendre utile Soryû-sempai.»Disait-il.


Les dragons de jade avaient pour habitude de se regrouper dans le quartier chaud d'Iwa. La nuit ceux-ci n'hésitaient pas à brandir leur alcool favori haut et fort en chantant des chansons paillardes pour effrayer les enfants trop jeunes pour les entendre. Leur voix roque semblable à une parade nuptiale était les préliminaires d'une nuit mouvementé. Sûrement tout deux leur rendraient-ils la monnaie de leur pièce d'ici ce soir ?


© GS'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 21 Sep 2017 - 17:28


Lisse et brillant. Ce crâne provocateur était aussi malicieux qu'un appendice s'approchant des gambettes d'une demoiselle à son insu. Ce Genin semblait vouloir rendre la monnaie de sa pièce à l'odieux personnage, qui avait osé tenter de lui cabosser la caboche jusqu'à ce que sa boite crânienne s'ouvre comme un œuf. Cela faisait plaisir de voir des Shinobis encore apprenti s’enorgueillir de faire triompher la Justice.

« Leurs habitudes trop routinières vont les perdre. Nous savons où les trouver. »
-dit-il, l’œil subtilement nimbé-

Celui qui avait amené le Jonin pour sauver Maa avait mystérieusement disparu. Peut être craignait-il une retombée quelconque. Cous savez, un coup de lame castrateur est vite arrivé dans tout échauffourée. Invitant le jeune moine à le suivre, Kanon se rendit à l'une des échoppes du Cœur Commerçant du beau Village Caché de la Roche. Ce commerce vendait moult tenues n peu exotiques. Entre Kimonos de maitre des arts martiaux ou encore tenues intégrales d'adorateurs des ombres il y en avait pour tout les goût.

Le vendeur arriva et proposa bien entendu ses articles. Ventant leurs mérites et le prix incomparable face à la concurrence.

« Bienvenue chers clients. Je peux vous aider ? »

« Comment est votre tenue ? »

Le Vendeur afficha un froncement du sourcil. Laissant planer quelques instant un silence qui parlait pour lui, avant de répondre.

« Elle est bonne. Veuillez me suivre. »

Le mot de passe avait été donné. L'engrenage enclenché. Le secret bientôt dévoilé. Les deux coéquipiers furent amené dans une salle au fond de l'établissement. Le possesseur des lieux activa une sorte de mécanisme secret, en faisant tourner une statuette posée sur une étagère. Ouvrant un accès caché semblant mener vers une autre salle située au sous-sol.

« Je vous en prie. » -les invitant à entrer-

Après être descendus en ce lieu, on pouvait y voir un étalage d'équipements et surtout d'armements des plus raffinés. Le paradis des Shinobi était donc une réalité ? Une homme assez vieux, limite croulant, était placé au milieu de l'antre.

« Bienvenue. Que vous faut-il ? »

« une tenue de Shin Sa Chun chacun pour commencer. »

Se retournant vers le moine.

« Préparons nous, comme il se doit. Nous agirons dès que la lune sera à son apogée. »

Le vieux commença alors à sortir ses instrument pour prendre les mesures du petit Genin. Qui allait pouvoir bénéficier s'il le souhaiter d'une tenue sur mesure et le rendant parfaitement anonyme, comme les Shinobis d’antan.


_________________
Merci Sora-chan!


Dernière édition par Sōryū Kanon le Sam 14 Oct 2017 - 10:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

Lun 25 Sep 2017 - 17:19


   
   
   




LES DRAGONS DE JADE


« POULPY-CHWAN. »


Quoi ?! Alors que notre jeune enfant était fiers de ses vêtements, fiers de ce qu'il était et de ce qu'il portait on le forçait à changer son veston comme un traître l'aurait fait durant la guerre. Une larme de sueur coulait sur son crâne chauve tandis que celui-ci enlevait sa petite jupette dans le magasin tel un nudiste investit. Dévoilant ainsi sans aucune pudeur sa virilité pendante, emmitouflé sous un jupon pubien valsant avec ses valseuses.

D'une manche puis l'autre le petit moine portait alors cet habit noir que portaient souvent les assassins et les bandits ainsi qu'une perruque brune qui cachait son crâne si facilement remarquable. Habit traditionnel du tueur asiatique voilà qu'un pauvre moine garant de la paix et de la bienséance se voyait habiller d'un bien triste acabit. Cependant comme le dit l'adage ce n'est pas l'habit qui fait le moine (ni la coupe)....

Les deux hommes se dirigèrent ensuite vers le quartier chaud. Cependant sur le chemin, sûrement à cause d'un calme bien trop aberrant dans l'histoire du chauve. Le petit marchait, jouant à faire l'équilibriste sur le trottoir tout en accompagnant son maître de ce soir, habillé de noir, terrifiant de regard.

Tel un funambule le jeune homme marchait sur cette fine limitation qui séparait zone marchande et zone piétonne. Fou de son équilibre le moine en oublia de regarder loin devant et alors qu'il marchait celui-ci se prit un talon directement dans le bout de la flèche, qui dépassait sous ses cheveux,.... WTF ?! Tout d'abord sachez que cette histoire va s'éclaircir, dé-zoomons sur ce qui vient de se passer :

FILLE DE JOIE TCHING ▬ Hé baebae tu veux une gâterie pour quelques ryos ?
M. CLIENT TCHONG ▬ VOYONS ! Je suis l'humble Nii Tchong comment osez-vous pointer votre poitrine dégoulinante devant mon humble paysage...
FILLE DE JOIE TCHING ▬ C'est bon détends toi le vioc' j't'ai juste proposé une pip*...
M. CLIENT TCHONG ▬ Que j'ai humblement refusé, aller pshhhht part !
FILLE DE JOIE TCHING ▬ Mais quel *nom d'oiseau*.
M. CLIENT TCHONG ▬ Guenon !

Voilà comment s'est retrouvé ce talon dans la tête du petit Maa, le vioc ayant esquivé le lancé tout à fait puissant de la jeune péripatéticienne cette chaussure à l'embout pointu s'était retrouvé à faire *toc* sur le crâne vide de notre protagoniste.

Celui comme un abruti se satisfit de rire bêtement et dire :

« Bataille de chaussure !»Tandis qu'il s'armait de sa tongue et la jetait dans le visage de cette triste pute.


Une guerre était annoncée, le reste sera décrit par un autre narrateur que moi...

© GS'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 25 Sep 2017 - 18:57


Ils étaient ressorties de l'échoppe sapés comme jamais, ou comme jaja certains auraient dit. Méconnaissables et grimés pour passés inaperçus pour leur terrible mission vengeresse. Wa Tching Ton n'avait qu'à bien se tenir. Les deux justiciers allaient lui faire payer l'affront subit. Déambulant dans les rues du quartier chaud d'Iwajuku, œil vif et sourire sardonique. Briser les os des sbires et du chef de ce gang des Dragons de Jade était leur Sainte Croisade. Nul ne pouvait arrêter cette quête digne de la plus grande et dantesque Odyssée. Ou presque.

Une fille de joie se querellant avec un client... Une chausse lancé au vent... Un Genin un peu trop sacripant...

Et là ce fut le drame. Lançant sa propre godasse, le jeune Maa manqua d’éborgner la grognasse. En plein dans le nez !

Hurlant au sol, la gueuse pissait le sang.

« AAAHHH Mon nez !!! +%§@_\{ !!! » -insultant le moine en le pointant du doigt-

Kanon afficha un air un poil désabusé. Le moine semblait plus incontrôlable qu'escompter. Arrêter les méfaits des Dragons de Jade serait sans doute plus épineux que prévu. A peine commençaient-ils à traquer les vils mécréants, que les problèmes arrivaient à grand pas.

Deux gros marcassins baraqués arrivaient en direction des deux vaillants Shinobis. Très certainement les gardiens des filles de joies du coin.

« Alors comme ça on abîme la marchandise ? »

« Payez ou on vous refait le portrait à toi et ton pote ! » -demandant réparation-

« Yare yare daze. » -portant sa main sur son front-

Comment tout cela allait-il finir?


_________________
Merci Sora-chan!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

CHAPTER 1 ▬ LE GANG DU DRAGON DE JADE ft Soryu Kanon

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: