Derniers sujets
Partagez | 

Le Cycle de la Vie.


Dim 17 Sep 2017 - 13:57

« Savez ce que l'on trouve après la mort ? »

C'était une phrase que j'avais lu dans un de mes romans. Je ne me souvenais plus lequel d'ailleurs. En tout cas, cette question m'était subitement venu en tête à mon réveil ce matin. J'avais une mission, pour la première fois depuis longtemps. Je venais d'être assigné à une équipe shinobi en tant que Senseï, et maintenant on me renvoyait au charbon. Pourquoi pas après tout. Mais de toute façon, mon avis n'importait pas vraiment dans ce genre de situation. Je devais baisser la tête et obéir, sans me poser plus de questions, sur les objectifs que l'on m'assignait. C'était un système discutable, qui pouvait en froisser beaucoup, mais selon moi, c'était le meilleur qui pouvait exister actuellement. L'homme avait ce qu'il méritait, c'était un calcul très simple. Lorsqu'on se retrouvait opposer à un dilemme, la première question que l'on se posait était de savoir quelle option nous arrangeait le mieux. Je n'avais rien contre l'égoïsme, c'était une façon de pensée qui se comprenait. Je l'étais moi-même en un sens. Tant que l'on avait des idéaux à défendre, la fin justifiait les moyens... Non ?

La mission d'aujourd'hui s'effectuait en équipe, en dehors de Kiri. L'ordre de mission était assez flou d'ailleurs. Après m'être levé et préparé, je m'étais assis à la table de ma salle à manger, lisant et relisant le contenu de ma mission :

« Yuki Noah, Chûnin de Kiri. Si cet ordre vous parvient, c'est que vous avez été choisit pour effectuer une enquête de la plus haute importance pour le bien de notre nation. En effet, des phénomènes étranges se produisent depuis quelques temps maintenant au large d'une île de l'Archipel. Les quelques équipes envoyées sur place n'ont plus données signe de vie, et les derniers rapports reçus concernant cette île décrivent des étendues gelées, et une créature inconnue doué de parole. Compte tenu de vos performances durant la traque du Ptit Recruteur, nous avons jugé bon de vous envoyer effectuer une enquête approfondie sur place. Une équipe d'assistants scientifiques vous sera assignée pour la durée de la mission.»

Des phénomènes étranges ? Des étendues gelées ? Une créature inconnue ? Cela faisait bien des éléments curieux qu'il me fallait analyser. J'étais une nouvelle fois en charge d'une équipe de chercheurs en plus. On m'avait fournit en annexe le dossier de chacun de ses ninjas. Ils étaient trois. Deux hommes et une femme. Mashiro Kaido, Setsuna Omaeda et Jinosuke Koji. Selon cet ordre, il n'y avait aucune consigne spécifique quant à cette créature mentionnée dans les rapports de missions. Mais je me doutais bien que cet enquête ne se passerait pas comme je l'avais planifié. En gros, je comptais glander près d'un arbre en laissant les chercheurs faire le boulot. Oui, un Chûnin ne devrait pas penser ainsi, mais eh, je pouvais non plus aller contre ma nature. Je soupirais d'avance face à l'effort que je devrais fournir une fois sur place. Et je savais pertinemment que lorsque j'y serais, je prendrais les choses en main. Et cette pensée m'ennuyait déjà.

Bon, je me consolais en me disant que la récompense de mission était assez généreuse pour cette fois. J'aurai de quoi me payer une bonne réserve de sucreries une fois toute cette affaire bouclée. Motivé par la perspective de pouvoir me nourrir en glucose prochainement, j'avais donc préparé mes affaires en vue de me rendre aux portes du village, le point de rendez-vous habituel de la plupart des shinobi partant en mission. Enfin, en général, c'était surtout quand on quittait le village, ce qui n'arrivait plus si souvent depuis que la Grande Répression avait eu lieu. Mais avec la découverte récente de la Cascade Namida, les choses allaient probablement s'accélérer prochainement. Enfin, surtout si notre Shodaime, O'Dui S. Benten se mettait à s'activer. On ne la voyait plus depuis son élection. D'ailleurs, il y avait eu un certain scandale à son propos, j'avais néanmoins suivit l'affaire de loin. Avec toutes les responsabilités que j'avais, je ne trouvais même plus assez de temps pour mes lectures. A croire que la vie m'en voulait de flemmarder en ces périodes troubles.

Une fois arrivé aux portes du village, je pus noté que mes trois collègues du jour étaient déjà présents. Tous équipés comme il le fallait, je les jaugeais rapidement du regard. Le premier était un jeune homme assez athlétique mais au regard perdu, il semblait être tout droit sortit de sa formation. Le second était bien plus vieux, une barbe blanche épaisse et... Littéralement en train de dormir debout. Enfin, une jeune femme à la longue chevelure rousse et aux traits sévères. Une sacrée équipe que j'avais en face de moi. Après m'être présenté à eux, ils prirent le soin d'en faire de même, assez brièvement.

- Setsuna Omaeda, de la section médicale.
- Mashiro Kaido, chef de la branche recherche.
- Jinosuke Koji, assistant de Kaido-senpai de la branche recherche.

La jeune femme était donc médecin, et les deux hommes des chercheurs, sans doute ceux chargés d'analyserses phénomènes mystérieux de l'île glacée. Je m'empêchait de sourire, pensant qu'il était assez curieux qu'aucun membre du clan Yuki n'ait été dépêché avant moi pour cette affaire. Enfin, je comprenais un peu mieux maintenant pourquoi j'avais été choisis en tant que chef d'équipe. Le village pensait-il réellement que j'avais les compétences nécessaires en tant qu'utilisateur de Hyôton pour prendre en charge cette obscure situation. Hochant de la tête, je décidais de prendre la route immédiatement vers l'embarcation qui nous mènerait au lieu de la mission. La traversée des marécages était devenue une habitude pour moi. J'avais toujours trouvé ce lieu assez hostile, je regrettais presque d'être né à Mizu no Kuni, mais finalement, ce paysage possédait aussi son charme et ses mystères. C'était là les deux qualités nécessaires à mes yeux pour que j'apprécie un lieu donné.

Dans tous les cas, notre chemin s'écourta bien vite, lorsque nous finîmes par arriver en bord de mer, là où un marin nous attendait à côté d'un bâteau bien plus impressionnant que celui qui m'avait emmené au repère des bandits. Ce n'est qu'à bord que je pu alors mes derniers instants de repos. En effet, ce que je ne savais pas encore à cet instant précis, c'était que cette mission allait nous prendre bien plus d'une journée...

***

Trois jours. Cela faisait maintenant trois jours que l'on naviguait en mer. Il était vrai que je ne m'étais pas interrogé sur la durée estimé de cette mission, mais je n'aurai pensé que cet Archipel puisse être aussi grand. Le chef d'équipage nous avait expliqué que le brouillard camouflait notre île, et qu'il serait assez laborieux de retomber dessus. Après s'être présenté sous le nom de Yuuya-san, il nous raconta qu'il avait aussi emmené les précédentes équipes sur l'île de glace, avant qu'ils ne disparaissent. C'était donc lui qui avait permis au village de recueillir les rapports de mission. Cela apportait déjà une information capitale : Les portés disparus n'avaient pas pu faire marche arrière. Donc, c'était sur cette île qu'ils avaient croisés leur funeste destin. Enfin, je me précipitais sans doute, rien n'indiquait qu'ils étaient bel et bien morts. Adossé à la rambarde du navire, je laissais mon regard se perdre au travers des mouvements des vagues, tandis que le brouillard nous empêchait de voir plus loin que le bout de notre nez. Mes équipiers, de leur côté, s'occupaient à leurs manières. Setsuna lisait un livre, Mashiro jouait aux cartes avec Jinosuke.

Je les comprenais. Eux aussi se doutaient qu'ils pourraient connaître le même sort que nos prédécesseurs, on les avait informés des risques. Cela signifiait qu'ils étaient prêts à sacrifier leurs vies. Je me demandais bien quelles pouvaient être leurs motivations respectives. Mais alors que je m'interrogeais sur eux, je fus soudainement prit d'un frisson. De la fumée commençait à s'échapper de mon souffle. La température venait brusquement de chuter. C'est à ce moment-là que Yuuya-san vint à nous, nous offrant des couvertures tout en nous informant que nous n'étions plus très loin. L'atmosphère se faisait lourde. Comment pouvait-il faire si froid, même sur ces territoires ? Un rapport avec la créature non-identifiée mentionnée dans les rapports ? Et puis, plus rien. Le bateau avait tout bonnement cessé de bouger. Curieux, j'allais voir par-dessus la rambarde, faisant alors face à une vision singulière. La mer autour de nous avait totalement gelée ! Seule une immense étendue de glace s'offrait à nous.

- Je.. Je ne comprends pas, c'est la première fois qu'une telle chose arrive !

Silencieux, je finissais par comprendre quelque chose. Cette île souhaitais que l'on vienne à elle par nous-mêmes. Poussant un profond soupir, je me tournais vers mes camarades avant de leur expliquer la marche à suivre.

- Yuuya-san, restez sur le navire, nous allons descendre du navire et nous diriger vers l'île à pied. Restez en sécurité.

A qui avais-je donné ce conseil ? Yuuya-san ? Mon équipe ? Moi-même ? Plus le temps de se poser de questions. Après avoir récupéré nos affaires, nous descendîmes sur la terre glacée, alors que je baissais les yeux, ayant la drôle de pensée qu'en dessous de nous, c'était des profondeurs abyssales qui nous perdrait si la glace se brisait. Mais elle semblait bien solide. Nous pûmes donc assez facilement avancer, et constater de toute la surface marine qui avait été prise dans la glace. Je ne pensais pas qu'il existait un Yuki au monde capable de générer tant de glace, nous n'avions définitivement pas affaire à quelque chose d'humain. Une forme sombre se montra alors à nous, indiquant que nous approchions de l'île. Le regard impassible, je continuais d'avancer en compagnie de mes équipiers, jusqu'à pouvoir enfin poser le pied sur une terre bien plus rassurante. Encore une fois, ce fut un paysage unique qui s'offrit à nous.

La faune et la flore de l'île, tout était totalement gelée. On pouvait voir des loups, des oiseaux, figé dans le temps par la glace. Les arbres blancs comme neige, dont les feuilles pourraient se craqueler au simple toucher.

- Il semblerait que cette histoire de disparition est finalement réglée.

Le vieux Mashiro avait raison. Maintenant que nous avions ce paysage en face nous, il ne faisait plus l'ombre d'un doute que les disparus avaient finit gelés sur place. La question était maintenant de retrouver leur corps, et découvrir comment cette glace était apparue. Alors que nous avions décidés de nous enfoncer en forêt, ce ne fut qu'après quelques minutes de marches que nous faisions face à un premier corps. Un jeune shinobi de Kiri, au visage terrorisé par la peur, figé dans la glace, qui tendait la main vers le rivage. Il avait tenté de fuir, probablement le plus chanceux. Setsuna se précipita immédiatement à son cheveux, observant son visage, avant d'en déterminer un diagnostic bien rapide.

- Sa peau pâle, ses vaisseaux sanguins ressortit... Mort d'hypothermie, probablement depuis moins d'une semaine.

Mashiro et Jinosuke avait recueillit des échantillons de la glace de l'île afin de l'analyser une fois au village. Malheureusement, on ne pouvait plus rien faire pour ce shinobi gelé. Soupirant, je reprenais la route, toujours plus loin vers les ténèbres de l'île. Mes doigts commençaient déjà à s'engourdir. Oui, je l'avais bien compris. Depuis que nous avions posé le pied sur l'île, un compte à rebours s'était lancé. Si nous nous dépêchions pas, nous allions définitivement finir comme ce shinobi. Mais, était-il seulement possible d'allumer un feu ici afin de se réchauffer ? J'en doutais fortement, à moins de posséder un chakra plus qu'impressionnant. Un cri retentit alors. Un cri proche de nous, et qui venait de Jinosuke. Il venait de tomber à terre, les yeux écarquillés par la peur. Mashiro l'interrogea, mais le jeunot ne semblait plus être en mesure de s'exprimer. Son regard restait rivé vers les profondeurs de la forêt gelée qui nous entourait.

- Je vais allez voir.

Il fallait bien que je prenne des initiatives aussi, non ? Alors que j'avais interrompu notre chemin pour me diriger là où le regard de Jinosuke s'était figé, je remarquais alors un bruit singulier. En règle générales, on associait ce genre de bruits à la faune qui devait s'activer en forêt... Mais dans cette situation, ce n'était plus vraiment une excuse valable. Après quelques minutes de marche, je fus forcé de m'arrêter. Au loin, ce fut un véritable vent glacé qui me repoussa en arrière, m'arrachant au sol et me projetant à un arbre derrière, qui se brisa à mon contact. C'était quoi cette force ?! Après m'être relevé, je levais mes yeux vers l'origine de ce souffle de glace, jusqu'à tomber nez à nez avec... Des yeux. Deux pupilles blanches comme neige qui tranchait avec l'obscurité de la nuit qui venait de tomber sur l'île.

- Partez d'ici...

Cette voix rauque, profonde et lourde de sens... Elle venait de ses pupilles ? La créature inconnue.. C'était elle ? Je devais bien l'avouer, j'étais terrorisé par la peur. Mais ma nature était telle que je ne pouvais pas fuir. La mort ne m'effrayait pas en soi. Ce qui m'effrayait surtout, c'était ce qu'il y avait après. La phrase que j'avais lu dans ce roman me revint en tête. Je choisissais vraiment les pires moments pour penser à des choses aussi anodines...

- Savez ce que l'on trouve après la mort ?

La question m'avait échappé. Les pupilles blanches se posèrent plus intensément sur moi, avant de subitement disparaître. Qu'est-ce qu'il m'avait prit au juste ? D'un soupir, je restais adossé à cet arbre brisé, prenant une cigarette de ma poche, et tentant vainement de l'allumer. J'en aurais bien besoin pourtant. Dans un nouveau soupir, je me relevais et commençait à tourner les talons, allant vérifier qu'il n'était rien arrivé à mes collègues. La peur m'avait quitté au moment où ses pupilles s'étaient posés sur moi. C'était étrange, mais je n'avais ressentit aucune intention hostile à ce moment-là. Perdu dans mes propres interrogations, je ne me rendis pas immédiatement compte que j'étais revenu sur mes pas... Et que chacun de mes équipiers était gelé sur place, dans la même position où je les avais quittés.

- Les humains... Sont bien étranges.

Un lion. Un lion de cinq mètres. Un lion de cinq mètres, à la fourrure blanche. Sa crinière volant au vent envoûterait quiconque poserait son regard dessus. Sa mâchoire féroce aurait bien la capacité de détruire un immeuble. Mais ce fut son regard qui retint mon attention. Ses pupilles blanches comme neige, laissant émaner une aura bienveillante. Il avait surgit de derrière moi.. Mais comment une telle créature avait-elle put passer inaperçue ?!

- Jeune Yuki... As-tu peur de la mort ? Ton regard semble ennuyé par cette vie, ne souhaiterais-tu pas connaître le repos éternel ?

Il connaissait les Yuki ?! Et puis ces questions... Que voulait-il au juste ? Même si j'en mourrais d'envie, je ne parvenais pas à me sentir effrayé en sa présence. Sa voix m'était même familière sur certains aspects.

- Ma race a servit le clan Yui depuis des années... Et maintenant, revenez-vous sceller notre pacte d'antan ? Libérer mes congénères de leur repos ?

Ça commençait à me revenir en mémoire. Le livre que j'avais lu. Il ne portait pas sur la mort. Non, il s'agissait d'anciennes archives du clan Yuki à propos de...

- Quel est ton nom ?

Il avait approché son visage du mien. Il était grand, imposant, mais aucunement menaçant. Je le savais, qu'il existait certains shinobis qui avaient conclus des pactes d'invocations avec des races empreintes de mystères. Ce lion avait donc un lien avec mon clan ?

- Noah. Yuki Noah.

Je m'étais présenté comme à l'accoutumée, comme si je rencontrais un énième shinobi du village caché de la Brume. Le lion continuait de me jauger du regard, alors que mes propres yeux restaient ancrés dans les siens.

- Shishihoshi. Voilà le mien.

Le titre de ce livre venait de me revenir en tête. C'était curieux, cette mission m'avait-elle été destinée ? Finalement habitué à la présence du lion, j'esquissais un mince sourire, portant une nouvelle cigarette à ma bouche. Avant de l'allumer. Cette fois-ci, la flamme apparut réellement.

- Tu n'as toujours pas répondu à ma question...

J'en désirais une réponse finalement. Je devrais m'inquiéter pour mes camarades toujours prit dans la glace, et puis pour Yuuya-san qui devait impatiemment nous attendre sur le bateau. Mais en cet instant, Shishihoshi avait aussi gelé le temps.

- La mort n'est qu'un concept bien flou à mes yeux. Je ne me souciais pas réellement de ces choses à l'époque... Mais la question m'intéresse, veux-tu une réponse, Noah ?

Un parchemin apparut alors à mes yeux, avant de se dérouler de lui-même. Ce livre que j'avais lu, il avait un titre bien curieux d'ailleurs. Sans un mot, je me mis à genoux, avant de me mordre le pouce jusqu'à voir du sang perler. Je connaissais aussi ce rituel, il était mentionné dans ce livre. Pourtant, je l'avais feuilleter lorsque j'étais jeune, comment pouvais-je m'en souvenir ?

- Est-ce que... Je le mérite vraiment ?
- Ce n'est pas à moi de répondre.

Notre conversation sonnait bien étrange d'ailleurs. C'était comme si les évènements s'enchaînaient d'eux-mêmes, comme si nous savions comment faire. J'apposais alors mon sang sur le parchemin. Et Shishihoshi disparut. Mais pas seulement lui, toute la glace qui avait recouvert mes camarades, l'île, et la mer alentours... Tout avait disparu...

***

Après être revenu au village, nous découvrîmes que cela faisait bien longtemps qe nous étions partis. J'avais même appris que les Genin de mon équipe, Shinichi et Arikusa, avaient été promus pendant ce laps de temps ! Nous avions ramené les corps morts des précédents shinobis au bercail, et les administrations de Kiri, n'ayant pas pu mettre de point final à cette histoire, décida d'étouffer l'affaire, espérant que ça ne se reproduirait plus à l'avenir. J'étais finalement rentré chez moi, reprenant le rythme quotidien de ma vie. Entre temps, j'étais retourné à la bibliothèque du clan, à la recherche de ce livre. Après l'avoir retrouvé, je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire. Sur la couverture, il y avait un lion blanc peint dessus. Le clan Yuki possédait donc un passé commun avec la race de Shishihoshi ? Posant mes yeux sur le titre du livre, je soupirais finalement, avant de reposer l'ouvrage à sa place, et de partir au magasin de sucreries.

"
Le Cycle de la Vie.
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Le Cycle de la Vie.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: