Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Lame, os et glace : bal des brumes ft. Tsukiyomi & Ayuka


Lun 18 Sep 2017 - 13:11
Le projet avait été rapidement préparé et mené : les missives se faisaient simple et avares en détails. Il fallait juste être précautionneux : ne pas donner trop d'informations qui pourraient tomber en de mauvaises mains. Et vu qu'il s'agissait de leur première réunion informelle, il leur avait indiqué leur destination : les marécages brumeux. Bien peu de gens s'y rendaient pour le plaisir et c'était la destination la plus proche et la plus discrète au sein du village. En effet, après les derniers événements, voir une Kaguya, une Yuki et un manieur de katana au sein du même endroit en train de se battre n'était pas quelque chose qu'il souhaitait être connu des autres.

Les circonstances avait voulu que leur amitié soit le point de départ d'un hétéroclite trio. Mais il fallait profiter des forces de chacun et de la possibilité pour que chacun d'entre-eux puissent s'élever grâce aux autres. Plus que leur force individuelle, s'ils se révélaient être de bonnes synergies, il pourrait peut-être former une équipe qui saurait faire jouer leur philosophie aux autres shinobis du village. Le leitmotiv était assez simple : plutôt qu'inactifs à contempler le village se déchirer et se contenter de l'impuissance, Tsukiyomi et Watari s'étaient mis d'accord sur le fait qu'il fallait faire quelque chose, montrer l'exemple. Et la jeune femme Ayuka avait toutes les raisons de ne plus vouloir se reproduire une situation comme celle qui avait coûté la vue d'Eiichiro. Chacun avaient des raisons de venir s'entraîner, mais leurs raisons avaient en commun cela qu'ils voulaient apprendre aux autres, fussent-ils leurs clans, ou plus encore, le village, que le chaos et les luttes fratricides n'étaient pas le futur qu'ils souhaitaient.

Quand les deux jeunes femmes arrivèrent, Watari les salua : Tsukiyomi, Ayuka-dono... Personne ne vous a suivi ? Précaution nécessaire. Les prochains rendez-vous auront lieu ici, j'imagine, tant que nous estimerons nécessaire de devoir rester camouflés des indiscrets. Son ton était calme était semblable à celui qu'il avait d'habitude, mais son regard étincelait d'une certaine détermination dont les reflets acérés semblaient éclairer l'intensité de son regard d'une certaine forme d'impatience. Affronter un manipulateur de la glace ou des os lui était quelque chose d'inédit, mais l'avenir lui dirait s'il aurait à réitérer cette activité dans des cadres moins heureux.

Ce que je vous propose, c'est de vous allier contre moi pour cet entraînement. Je devrais pouvoir, si je ne suis pas trop orgueilleux, pouvoir vous résister à toute les deux, à défaut de gagner. Sauf peut-être si vous rusez et que vous établissez une tactique, à toutes les deux. Ce genre d'entraînement sert aussi à mieux se coordonner, après tout ! Il sourit, avant de lentement se mettre en position de battōjutsu. Prêtes ? Et sans crier gare, le samouraï dégaina vers Ayuka, voulant tester les réflexes de celles-ci. Certains sabreurs ici étaient sans foi ni loi, attendre de leur part de prévenir de leurs attaques était donc inutile, c'est pourquoi il fallait que la jeune femme sache réagir assez vite. Rapide, mais pas fou, le samouraï utilisait le revers de sa lame dans ce combat d'entraînement, même s'il gardait à l'esprit qu'elles pourraient peut être le forcer à user de son tranchant, si jamais le combat devenait trop violent pour lui. De même, une partie de son esprit restait sur son amie du clan Kaguya qui profiterait sûrement de cet instant pour s'éclipser dans les brumes qu'elle maîtrisait...

Résumé du premier tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

Lun 18 Sep 2017 - 18:04
D’un bond gracile, la Yuki atterrit devant le samouraï. Pour plus de discrètion, dès la sortie du village, la jeune avait délaissé le sol au profit des arbres et leurs branches protectrices. Et puis il fallait bien se l’avouer, Ayuka avec un profil aérien avait toujours aimé regarder les autres de haut et profiter de son poids de plume.

« Personne. » affirma-t-elle face à l’interrogation de Watari, s’étirant doucement. Malgré la fraîcheur ambiante, le corps de la Yuki n’était pas plus couvert qu’à l’accoutumé sinon une fine couche de tissu sombre qui couvrait ses cuisses habituellement nues. Le soleil ne parvenait pas à transpercer les épais nuages en cette aurore car en effet, pour plus de discrétion, le point de rendez-vous avait était donné excentré mais surtout tôt, quand le reste du village de réveillait à peine.

Ayuka délaissa quelques instants ce cher samouraï pour saluer son amie depuis maintenant de longues années. Une des rares femmes qu’elle considérait avec respect, bien différente des… Autres représentantes de la gente féminine du village. « Que notre équipe reste secrète ou finisse pas être officialisée devant le futur Kage, je suis bien contente de nous voir réunis » puis sur un ton plus léger et condescendant, elle ne put s’empêcher d’ajouter « Entre les buveurs de sang, les idiots et les meurtriers, je doute pouvoir un jour rêver de meilleurs coéquipiers. »

Quand la jeune femme entendit les consignes données par Watari, elle prit la peine de les accepter mais, posant sa main sur la garde de son sabre, elle sourit. Un sourire malicieux, impatient mais surtout carnassier « Te voilà bien présomptueux ! Bonne chance car tu vas en avoir besoin ! » dit-elle en faisant un clin d’œil complice à Tsukiyomi. Une Kaguya et une Yuki, voilà un sacrée association au pays de l’Eau. Et aux yeux de la jeune femme, Watari n’avait rien à envier au clan pour le moins… Spécial des Sabreurs.

Dès que le samouraï dégaina sa première attaque, Ayuka sortit sa précieuse lame qui barra le chemin à celle de Watari. La rencontre des deux sabres qui se connaissaient résonna dans toute la modeste clairière alors que le regard déterminé d’Ayuka croisa celui du jeune homme. C’était dans ces moments qu’elle le trouvait réellement magnifique. Ses pieds fermement ancrés dans le sol, dès qu’elle stoppa l’attaque, Ayuka le repoussa de toutes ses forces, un cri accompagnant son mouvement. Elle savait que face à lui au sabre, la lutte s’annonçait très compliquée mais c’était justement en le déstabilisant que la Yuki pouvait laisser une ouverture à sa compagne dans ce duel. Permettre de la laisser exprimer l’art des Kaguya pour mieux démontrer la puissance des Yuki.

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t971-yuki-ayuka http://www.ascentofshinobi.com/u281

Lun 18 Sep 2017 - 22:08
Cet entraînement s'était fait attendre, pour Tsukiyomi qui était si impatiente a cette idée. Le premier avec Ayuka et Watari et, elle l'espérait, pas le dernier. Elle aurait enfin l’occasion d’en apprendre beaucoup sur des techniques qu’elle n’avait que peu rencontrées jusqu’ici.
La genin Kaguya ne se montra pas très loquace lors du rendez-vous, mais répondit avec un sourire sincère à l’enthousiasme d’Ayuka et l’introduction polie de Watari. Elle prenait tout cela au sérieux, comme tous ses entraînements avec le clan, mais il y avait quelque chose de plus qui rendait le tout vraiment chaleureux.

Tout dans la démarche etait un défi pour elle. Travailler en duo, voilà qui était intéressant. Développer une tactique aussi, c'était ce qui l'enthousiasmait le plus. Mais travailler avec quelqu’un dont elle ne connaissait pas vraiment les techniques et sur un délai aussi court, voilà qui était surtout très intimidant. Elle ne doutait pas que Ayuka avait eu l’occasion d’en apprendre plus sur les méthodes de Watari, ce n'était pas son cas. Tout ce qu’elle savait faire fonctionnait essentiellement lors d’approche furtive, pas en duel, et pour elle seule. Cela lui avait suffisamment été reproche.

Watari n’attendit pas pour entamer l'entraînement et dirigea sa première attaque vers Ayuka. C'était probablement une faveur qu’il lui faisait, car Tsukiyomi n’aurait pas en bonne posture, son point fort ne se situait pas dans le face à face. Fort heureusement, la réaction instantanée de la jeune femme permit à Tsukiyomi d’envisager la suite rapidement. S’armer. Si la Kaguya n'était pas à l’aise avec les sabres, elle se défendait très bien en combat au poing. Surtout lorsque celui ci était amélioré à l’aide des techniques ancestrales de son clan. Tout en contournant rapidement Watari par le flanc, elle genera une coque d’os très dure, ornée de protubérances osseuses qu’elle ne fit pousser jusqu’au bout de leur forme habituelle afin d'éviter les blessures perforantes. Elle porta ensuite le coup vers les côtes, afin de déstabiliser plus que de blesser. Il fallait qu’elle attire l’attention de Ayuka. Un regard, un geste de la tête vers l’autre côté. Il fallait qu’elle sache vers où se diriger pour la suite, car la moindre désorganisation serait fatale pour ce que Tsukiyomi voulait tenter. Une fois sous la brume, elles ne pourraient pas se permettre de parler.

Une fois le regard de son amie capte, le signe de tête, et la forme de bouche caractéristique. Et la brume, qui se mit à sortir, petit à petit. Il était temps de reculer, chacun de son côté.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Mar 19 Sep 2017 - 1:12
La frappe du jeune homme avait été aisément paré, mais il fallait être franc : il avait laissé suffisamment de marge de manœuvre pour que cette frappe puisse l'être. Ce n'est pas encore ça, Ayuka-dono. En situation de combat, celui-ci se serait terminé là ! s'insurgea-t-il contre sa disciple. Ce n'était pas de la colère, mais il ne voulait pas qu'elle se mette un jour en danger par sa faute. Elle tenta de le repousser, mais il ne lâcha rien et des étincelles crépitèrent sous la friction des deux lames. Le véritable guerrier n'a pas besoin de la chance. Il ne compte que sur lui-même et sa lame !

Même si c'était un entraînement, cela restait important pour le jeune samouraï d'y aller sérieusement. Quand Tsukiyomi recouvrit ses poings d'une matière blanc osseuse, le jeune homme recula d'un pas, libérant sa lame, avant de se mettre en garde, ses yeux jaugeant rapidement ses deux adversaires. Elle s'apprêtait à le frapper de ses poings osseux. Bien trop lent, Tsukiyomi ! Sa lame fit quelques nouvelles étincelles alors qu'il s'esquiva au coup. Son déplacement fut très rapide, si bien qu'Ayuka allait avoir peu de temps pour s'extirper de l'assaut. Hoshino ittō-ryū... Les gens qui connaissaient Watari savaient ce que ça voulait dire. Il annonçait bien souvent l'école qu'il utilisait pour sa frappe. En l’occurrence, c'était celle de sa famille. Kogahazan. C'était comme une sentence qui s'abattait sur Ayuka. Un coup ascendant dans l'ascension, un coup descendant. Comme la mâchoire d'un tigre qui se refermait sur sa disciple. Et peut-être était-ce l'étincelle maternelle qui s'était mis à crépiter dans l'intense regard du jeune homme. Il devenait peu à peu sa lame. Ou l'inverse. On ne savait plus trop.

A la réception, son regard s'illumina jusqu'à sa prochaine proie. La lame rangée au fourreau, il s'exprima avec beaucoup plus de hargne, sachant qu'il risquait de perdre de vue sa deuxième proie : Battōjutsu : Iaigiri !

Dégainant à nouveau sa lame, il tente de trancher du revers la guerrière du clan Kaguya. Derrière Watari et sa détermination flamboyante, il était pratiquement perceptible pour les jeunes femmes le regard de deux mastodontes. Un homme, une femme. Et le poids des exigences et des entraînements ayant forgé le samouraï du clan au croissant de lune.

Résumé du premier tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

Mer 20 Sep 2017 - 0:36
La jeune femme serra vivement les dents, sa mâchoire crispée quand elle sentit les revers de lame s’abattre sur son corps. Si les coups n’avaient pu trancher ses chairs, la douleur était réelle et semblait résonner sur l’ossature de la Yuki. Elle avait eu le temps de voir que l’attaque de la Kaguya n’avait pas eu autant de résultats que celle de Watari… Et tentant d’oublier la douleur, la shinobi se redressa sans lâcher son sabre. S’il y avait bien une technique de sa complice qui pouvait être parfaite dans leur duo, il s’agissait clairement des brumes qui se répandaient doucement autour d’eux.

« Reste à distance Tsuki ! » s’écria la jeune femme quand elle entendit l’annonce du prochain mouvement du samouraï qu'elle savait terrible. Au même moment, Ayuka recula vivement, s’enfonçant dans le brouillard. Et alors qu’elle espérait que l’autre femme du duo ne subisse pas les mêmes dégâts qu’elle-même, elle prit le temps de respirer. Si au sabre la jeune femme avait encore quelques faiblesses, les attaques à distance restaient à l’heure actuelle, sa spécialité. Concentrant son chakra, ses mains dansèrent machinalement dans un enchaînement qu’elle avait répété des centaines de fois. Quand elle murmura doucement « Hyotsubame », la brume commença à se condenser, renforçant les hirondelles de glace qui bâtirent rapidement de leurs ailes tranchantes. Si elle pouvait se contenter de leur donner l'ordre de poursuite, Ayuka se doutait que cela ne suffirait pas pour laisser Tsukiyomi avoir le temps d’exercer son art.

Cette fois sans cacher sa voix, une voix aigüe mais déterminée « Hyohari ! » Entre ses fins doigts, des aiguilles de glaces se formèrent et sans attendre, elle les lança de toutes ses forces vers Watari, visant ses bras et ses mains. Sans prendre le temps de se reposer, les hirondelles qui tournaient rapidement autour d’elle dévièrent d’un coup, visant le chakra du samouraï.

Et seule la mort pourrait stopper la nuée d’oiseaux qui filaient vers le guerrier.

Résumé:
 

_________________


Dernière édition par Yuki Ayuka le Dim 24 Sep 2017 - 3:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t971-yuki-ayuka http://www.ascentofshinobi.com/u281

Jeu 21 Sep 2017 - 11:16
Evidemment, un simple coup de poing ne pouvait pas suffire. Ç’aurait été sous estimer grossièrement Watari que de penser cela. Néanmoins, elle voyait là l’occasion de manifester tout le potentiel de sa brume, en y entrant par surprise. Entre l'élocution menaçante de Watari et l’avertissement d’Ayuka, il ne fallut pas bien longtemps a Tsukiyomi pour comprendre qu’il lui fallait agir vite. Profitant de la brume qui s’installait de plus en plus, elle s'éloigna d’une impulsion vive du pied, un saut en arrière, directement dans le mélange épais de chakra et d’eau qu’elle venait de générer un peu plus tôt. Elle avait été trop lente, quel comble. Avec un peu de chance, elle serait maintenant assez dans son élément pour créer la surprise et, à défaut de faire mouche, elle pourrait peut-être créer une ouverture pour Ayuka, pour faire son oeuvre.

Une fois plongée dans la brume, il fallut un court instant à la genin pour dominer son souffle et s'accommoder à ce nouvel environnement. Dès à présent, chaque son qu’elle émettrait, chaque geste brusque, serait un risque qu’elle prenait. Elle ne doutait pas que Watari serait sur ses gardes face à ce genre de technique, et qu’une simple attaque ne fonctionnerait pas. Comment détourner l’attention ?

Lentement, Tsukiyomi contourna sa cible. Dans le même temps, elle générait depuis sa main gauche nue quelques aiguilles d’os, longues, très fines et d’une couleur caractéristique. Elle les lança depuis la droite de Watari au moment même où la voix d'Ayuka retentit, se tenant le plus loin possible pour éviter de sortir de la brume, avant de se déplacer, silencieusement, de quelques mètres. Son salut était dans sa dissimulation et, avec un peu de chance, le harcèlement à l’aiguille donnerait une belle occasion a Ayuka. La coordination de leurs attaques étaient essentielles et Tsukiyomi était certaine que le plus pertinent pour elle était de garantir le maximum d'efficacité aux capacités de son amie.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Ven 22 Sep 2017 - 12:46
Son regard se fit agacé. Tsukiyomi avait esquivé. Le voilà dans une situation qui était inextricable. Il fallait qu'il garde tous ses sens en éveil et sentit quel guet-apens l'attendait s'il ne se sortait pas rapidement de cette situation. Elle tiendrait aussi longtemps que possible la brume pour s'y dissimuler et tant qu'il ne pouvait plus les voir, il ne pouvait plus les attaquer. Plus aucun son, plus aucune forme, le brouillard avait de pernicieux qu'il pouvait désorienter quiconque s'y enfermait. En sortir ne serait pas simple. Sans plus de mots, il se mit à courir dans la direction opposée de ses adversaires. Rester au milieu de ces volutes n'allait pas l'aider, il valait mieux en sortir et forcer Tsukiyomi à puiser dans ses forces pour l'avoir à l'usure. La première salve d'assaut était composé d'aiguilles, mais elle ne serait pas seules à le pourchasser.

Senho !

Sept aiguilles effilées se plantèrent au sol, en même temps que des bruits de vent glacés et de glace brisé. Derrière lui, quatre hirondelles planaient à sa rencontre et ce n'était sûrement pas pour lui faire un massage après une séance d'acupuncture. Sachant tout à fait qu'il valait mieux courir, il accéléra les pas pour ne pas finir blessé. Mais il sentait qu'à ce rythme, il finirait rattrapé. Dans un courageux volteface assez technique, le samouraï dégaina son sabre et découpa trois des projectiles. Il avait calculé sa frappe pour que la trajectoire puisse en détruire le maximum sur les quatre projectiles. Ce choix avait été le meilleur, puisque c'était une, ou quatre.

Celle-ci vint se poser de manière tout à fait bucolique sur sa plaque d'armure. Elle était belle cette hirondelle. Elle n'avait pas cet air enfantin de celle qu'il avait sûrement produite. Et les kamis savaient pourtant que ce n'était pas le moment de songer à ça. Le bruit d'un souffle de vent glacé. Le sol se met à tourner, en perdant du sens. Depuis quand cela n'était pas arrivé ? Propulsé en arrière, il fit une roulade par réflexe dans sa chute, avant de parvenir à se remettre sur ses deux pieds, dans une retournée acrobatique. Sa plaque d'armure était couverte de gel. Une sensation de froid s'était répandu jusque dans sa poitrine. Tout semblait plus lent. Son regard se fit hagard. Une douleur brutale lui lacéra la poitrine. Chutant à genou en s'agrippant à son sabre, il se doutait que c'était le froid délétère qui venait de surprendre son cœur.

Ses yeux se mirent à étinceler de détermination. Lâchant de sa main droite son sabre, son poing vint brutalement taper sur plaque d'armure. Une fois. Deux fois. Trois fois. Le sang à ses oreilles se remit à battre normalement. Son regard s'était fait encore plus déterminé et autour de lui, sa volonté de vaincre s'était mué en une ambiance meurtrière.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

Dim 24 Sep 2017 - 3:03
Ayuka pouvait sentir son propre chakra pulser dans ses oiseaux de glace si caractéristiques de la jeune femme. A chaque battement d’aile, la Yuki sentait ses fidèles armes traquer leur cible. Beaucoup rencontrèrent le sol et d’autres furent détruites par le tranchant d’une lame qui avait l’habitude de protéger son porteur. Mais une hirondelle trouva enfin la faille et c’est sans délicatesse qu’elle frappa le samouraï d’un froid glacial. Si cette réussite dessina tout d’abord un sourire satisfait sur les lèvres de la shinobi, il s’effaça très rapidement. Presque aussi rapidement que l’étau qui saisit son cœur son ventre. Elle vit le samouraï tomber légèrement et pour avoir déjà faire subir ce type d’attaque par le passé, elle savait qu’il subissait le revers des Yuki. Sans réellement prendre le temps de peser le pour et le contre, la jeune femme fit quelques pas de courses vers son ami avant de se stopper tout aussi brusquement quand son regard ambré croisant celui brûlant de samouraï. Il ne comptait pas se laisser mettre à terre…

Très bien, elle allait continuer de frapper. mais alors qu'elle voyait la brume se disperser lentement, sa voix cristalline raisonna « Si jamais tu sens une douleur au coeur, on arrête ! ». Même si une certaine retenue l’animait à présent, prenant une nouvelle fois conscience de la fragilité du corps humain… Les deux jeunes se trouvaient à une distance raisonnable de leur adversaire. Réfléchir et ne pas foncer tête baissée. Pour mettre un terme rapidement à ce duel en trio, elle fallait qu’elle laisse suffisamment de marge à Tsukiyomi pour approcher Watari… Mais avec sa lame, il possédait un atout de fois face à la Kaguya. Finalement un combat qui au départ pouvait sembler totalement en désavantage pour le samouraï n’était pas gagné d’avance.

Il n’aurait pas le temps de la toucher. L’esprit agile de la ninja préféré mise que l’épuisement physiquement plutôt que si un combat de front. Son sabre restait protégée dans son fourreau et sans un réel effort, Ayuka généra de nouvelle aiguilles de glace, prête à courir Tsukiyomi et lui faisant comprend d’un regard appuyé qu’elle serait là pour la soutenir au mieux si la Kaguya le désirait. Elle savait le corps de Watari endurant mais l’était-il assez pour faire face à deux forces de la nature ?

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t971-yuki-ayuka http://www.ascentofshinobi.com/u281

Lun 25 Sep 2017 - 17:13
Voilà que l'entraînement prenait une drôle de tournure. Si Tsukiyomi s’attendait à devoir surveiller ses arrières en toutes circonstances, elle n’avait pas encore réfléchi à ce qui constituerait une raison valable de l'arrêter. A vrai dire, elle s'était imaginé que ce serait terminé au moment ou elle frôlerait la mort, ou qu’elle ferait suffisamment pitié à Watari pour qu’il en finisse. C'était souvent ainsi que cela se déroulait avec le clan.

Que ne fut pas sa surprise d’entendre l’exclamation d’Akuya, et de percevoir le malaise profond dans lequel était placé son ami ? D’instinct, Tsukiyomi fit un pas avant de s’immobiliser. Elle avait appris que ces instants étaient des opportunités de porter un coup. D’en terminer et de ressortir vainqueur. Elle l’aurait fait, c'était même l’occasion rêvée, et cette hésitation semblait sortir de nulle part. Elle ne dura pas éternellement toutefois, car la brume commençait peu à peu à se dissiper et elle serait découverte. C'était maintenant ou jamais, il fallait agir vite.

La jeune femme fit un pas en arrière et projeta de nouvelles aiguilles une nouvelle fois, avant de courir dans la direction de Watari, le contournant une nouvelle fois comme pour rejoindre Ayuka, et, dans un bond, projeta son poing osseux en direction du bassin de Watari. Si elle parvenait à le toucher, elle pourrait peut-être le déséquilibrer. Le cas échéant, il serait assez distrait pour ne pas voir le prochain coup de Ayuka. Tout a présent n'était que suppositions car, aussi près du sol qu’elle était, Tsukiyomi devrait rouler jusqu'à son amie et ne pourrait plus rien voir de ce qui se deroulerait. C'était, en quelques sortes, une stratégie de foi dont la réussite n'était absolument pas garantie, et sa bonne santé l'était encore moins.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Lun 25 Sep 2017 - 19:28
Si Ayuka hésitait à l'achever, Tsukiyomi n'avait pas eu ce réflexe. Son instinct, particulièrement aiguisé, lui avait prévenu du danger. S'ils pensaient que cette arythmie allait l'empêcher de poursuivre le combat. Il inspira et expira tellement fort qu'on aurait cru que ses poumons avaient soudainement chercher à changer de forme. Son regard était désormais extrêmement féroce. Le vent se mit lentement à tourner avec plus de force autour de lui.

Défiant du regard ses deux agresseuses, il se mit en garde. D'un geste de iai, il dévia les projectiles qu'on venait de lui lancer, avant de sentir son amie du clan Kaguya en train de se préparer à tourner autour de lui. Si seulement il n'avait pas à retenir ses coups pour ne blesser personne, ce combat aurait été bien plus simple... D'un habile mouvement de pied, il se projeta derrière Tsukiyomi. Il fallait qu'il s'en débarrasse en premier. S'il ne le faisait pas, il ne pourrait pas ensuite se concentrer sur Ayuka. Grâce à ses réflexes éclairs, il était passé dans le dos de son adversaire et s'apprêtait à dégainer pour enchaîner deux violents coups de lame. Même tenue à l'envers, Tsukiyomi n'apprécieraient pas les deux chocs particulièrement violent qu'il tentait de lui mettre. Une fois celle-ci repoussée, son chakra épuisé, il faudrait encore qu'il gère Ayuka dont les techniques de glaces étaient presque aussi dangereuse que ses techniques de vent.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

Lun 25 Sep 2017 - 20:51
Tout se déroule en moins de cinq secondes. Ayuka eut à peine le temps de voir la Kaguya se jeter violemment vers le samouraï que la brume se dispersa totalement. Dès qu’elle comprit que le samouraï était prêt à mettre son amie à terre et certainement l’empêcher de frapper à nouveau, Ayuka s’élança. Un risque à prendre mais elle comptait envoyer toute sa force de frappa avant de rentrer elle-même dans cette mêlée violente.

Une hargne de gagner mais aussi de protéger Tsukiyomi d’un coup douloureux qui lançant saisit la Yuki qui courrait le plus vite possible, sa mâchoire serrée. A une dizaine de mètres, la jeune femme lança ses senbons glacés, précédemment créés, vers le samouraï et si elle ne se trompait pas, sa venue rapide ferait qu’il les éviterait mais devrait abandonner son idée d’attaque directement au sabre sur Tsukiyomi.

Quand elle fut enfin à portée, elle s’écria pour distraire un peu plus son adversaire « Hyohoko, la morsure de glace ! » Ses poumons s’emplir d’air et brusquement, vivement, elle lança de toutes ses forces un souffle glacial, tout aussi mordant que l’explosion des hirondelles. Pendant cinq secondes elle vida presque totalement son corps d’air, et si le but n’était pas de blesser physiquement le samouraï, il serait obligé de reculer une nouvelle fois au risque de subir de réels dommages. Car le froid pouvait se montrer bien plus brûlant que le feu qui semblait à présent tous les animer.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t971-yuki-ayuka http://www.ascentofshinobi.com/u281

Mer 27 Sep 2017 - 12:38
Elle avait joué, et elle avait perdu. Il aurait été faux de dire qu’elle ne s’attendait pas à ce retournement de situation, car ce coup qu’elle avait essayé de porter était un acte de foi, un coup de la dernière chance, et Watari était assuré de la dominer en cette situation. Fort heureusement pour elle néanmoins, l’intervention d’Ayuka permit de détourner la toute puissance du coup, et elle ne le subit pas de plein fouet. Pour ce que ca valait, elle ne serait pas totalement hors d'état de nuire, mais vraiment bien blessée.

La genin accusa une énorme douleur dans les côtes qui la projettent un peu plus loin sur la trajectoire qu’elle suivait déjà, la faisant rouler sur plusieurs mètres et la laissant allongee sur le sol. Avant que la souffrance ne l’irradie, elle tenta un dernier jet d’aiguilles avant de s’abandonner totalement à la douleur. Un dernier soutien a Ayuka, pour détourner l’attention ou toucher, les deux lui suffiraient bien assez dans les circonstances actuelles. Elle gérait mal son chakra qu’elle concentra dans une tentative de limiter les dégâts, et était incapable de mobiliser ses membres pour se lever tout de suite.

Elle se serait excusée auprès de Ayuka si elle n'était pas trop occupée à se blâmer pour son insuffisance. Mais si elle voulait seulement l’aider plus tard, il fallait qu’elle s’accorde ces quelques instants pour retrouver son souffle, un semblant d'énergie, et une concentration suffisante pour ne pas épuiser ce peu de chakra qui lui restait. En fin de compte, tout ce qu’elle pouvait faire à présent, c'était espérer que Ayuka puisse profiter du peu qu’elle avait pu lui offrir, une toute petite fenêtre de déconcentration, pour tenter un dernier assaut.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Mer 27 Sep 2017 - 16:29
Ses attaques eurent l'effet escompté et il avait désormais mis hors d'état de nuire celle qui avait pu fournir un avantage considérable à la jeune ninja du clan Yuki. Où était-elle d'ailleurs ? Le grondement de l'hiver ne tarda pas à lui répondre. Il avait pris un risque pour se débarrasser à coup sûr de la brume de Tsukiyomi ; Ayuka s'était jetée sur l'occasion. Le froid mordant qui se répandait autour de lui en était la preuve la plus probante. Mais il fallait trouver une solution... Il allait devoir révéler une des techniques défensives qu'il avait concocté pour pouvoir se défendre. L'art des samouraï alliait la défense et l'attaque en utilisant la lame du katana pour parer et répondre aux adversaires. Mais comment un samouraï pouvait-il répondre aux techniques secrètes d'un ninja ?

Il avait dû lui même apprendre leurs techniques pour espérer pouvoir combler cette lacune défensive. Se retournant difficilement dans le souffle glacé, l'air se mit soudain à être aspiré vers lui. Le souffle de glace lui-même se mit à se tordre avant d'être inspiré au sein du fourreau, progressivement, mais sûrement. Dans le même temps, les aiguilles de Tsukiyomi furent happées et tombèrent au sol Watari avait procédé à une rotation vers Ayuka. Son regard, déterminé, laissait envisager qu'il était loin de se laisser impressionner par le hyoton de la jeune femme. Elle pouvait remarquer que le cuir du fourreau du jeune homme semblait être légèrement gelé... Fūjin Ittō-ryū...

Sa voix laissait présager le retour de flamme qu'il s'apprêtait à relâcher sur la jeune femme. Et quel retour... Kara no Saya! L'air inspiré était contenu et compressé par le chakra du jeune homme. De même, la glace de la jeune femme avait été emprisonnée temporairement au sein du fourreau. Aux mots qu'il avait prononcé, il avait de nouveau dégainé. Soudainement, le courant froid, amplifié, se répandit autour de la jeune femme et dans sa direction. Ne perdant aucunement son temps, il chargea à la suite de l'attaque, fatigué, mais déterminé à terminer ce premier entraînement. Profitant du fait qu'elle soit au sol, il passa sa lame sous la gorge de la jeune femme avant de finalement déclarer : La victoire est mienne, pour cette fois.

Mais il n'eut pas vraiment le temps de fanfaronner plus. Il tomba rapidement à genou, en se tenant la poitrine, avant de chuter sur le côté, prostré. Son pouls était bien trop rapide et son cœur tambourinait dans sa poitrine. Le ciel se fit plus sombre, alors que ses paupières se refermèrent et que sa conscience lui échappa, comme nimbée dans un manteau de douceur et de froid.

Résumé du premier tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

Mer 27 Sep 2017 - 23:23
La surprise et la colère étaient les émotions qui l'avait envahie après que le samouraï s'était fait le tortionnaire de son équipière. Sous ses yeux, celle-ci venait d'être littéralement rossée par le jeune homme du clan Hoshino qui n'avait pas hésité un seul instant à se défendre. Celui-ci était fort et ne semblait pas défaillir, quand bien même il avait été touché au cœur par sa technique. Elle n'allait pas laisser sa dernière chance de gagner lui échapper cependant.

Le souffle de glace avait d'abord fonctionné comme prévue. Elle avait même esquissé un sourire satisfait et carnassier quand elle l'avait vu ne pas bouger et être frappé par son assaut gelé. Mais la jeune femme avait rapidement déchanté quand elle vit le vent et l'air environnant se courber pour être inspiré par le fourreau du jeune homme. Elle n'avait encore jamais vu cette technique et elle devait admettre qu'elle n'avait jamais imaginé que le vent puisse être ainsi utilisé. L'inspiration fut si fort qu'elle-même fut happée vers lui et dû se concentrer pour ne pas perdre l'équilibre. Quand le vent fut emprisonné, elle remarqua ses yeux et fut déterminé à se battre encore plus tant qu'elle le pouvait encore. Mais elle savait aussi aux mots qu'il avait employé que la technique du samouraï n'était pas terminée. Elle allait de nouveau se mettre à bouger ses mains, mais il était déjà trop tard. Elle comprit assez vite ce qui l'attendait.

Pas le temps de recracher un nouveau souffle de glace. Une puissante bourrasque glacée vint la frapper et la jeter au sol avec une certaine violence. Elle laissa échapper des gémissements de douleurs alors qu'elle roulait au sol. Elle n'avait pas lâcher son sabre et comptait bien se défendre. Mais comme un éclair qui zébrait le ciel, il avait parcouru la distance jusqu'à elle. Il avait gagné. Elle avait cherché à relever son sabre, mais le temps passé à se remettre du choc et de la projection au sol ne lui avait pas suffit. Watari se déclara vainqueur et même si elle n'avait d'autre choix que d'accepter, elle gonfla les joues, sa moue boudeuse protestant pour elle, refusant de s'avouer vaincue.

Et puis... Elle le vit chuter sur le côté, inconscient. Fébrile, tremblant, paniquée, elle relâcha la prise de son sabre qui claqua contre le sol. Que se passait-il ? Tétanisée, elle chercha Tsukiyomi du regard, mais elle ne semblait pas bouger. Tout comme Watari, d'ailleurs, qui était prostré au sol. Confusément, elle s'approcha à quatre patte de lui et l'attrapa maladroitement : Watari ? Watari ? Réponds ! Dis-moi ce qui ne va pas ! Elle était devenue blême, mais elle sentait ses nerfs prêt à lâcher de nervosité. Tsukiyomi, qu'est-ce que je dois faire ? Il... Il a l'air de ne pas se sentir bien, aide-moi ! Des larmes nerveuses se mirent à couler alors qu'elle se refusait à l'idée que le samouraï s'éteignit ainsi et sûrement par sa faute. Meurtrie de regrets, elle posa son doigt dans son cou pour tenter de savoir s'il était envie. Elle se mit à pleurer quelques larmes, sûrement de joie, en se rendant compte, tremblotante, qu'il n'était pas mort. Mais le coeur du jeune homme battait beaucoup trop vite... Maladroitement, elle posa ses mains partiellement gantées sur le coeur du jeune homme et projeta son chakra glacé sur sa poitrine dans l'espoir de faire cesser ces battements trop rapides... Je ne veux pas que meurs...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t971-yuki-ayuka http://www.ascentofshinobi.com/u281

Jeu 28 Sep 2017 - 15:41
Tout était flou, et froid, mais Tsukiyomi conservait encore quelques perceptions bien qu’assombries par la douleur qui la rendait incapable de se mouvoir. Au loin, elle entendit son nom, crie avec désespoir, et quelques mots, des bribes. Elle mit bien quelques secondes avant de rassembler ses idées et ce qu’elle percevait pour comprendre que Watari était dans un état plus grave qu’elle ne l’aurait cru.

Poussée par un élan de culpabilité, elle se vit violence pour se mettre à quatre pattes et approcher, lentement, bien trop lentement, de ses deux amis. La douleur ne lui permettait pas pour l’instant de se tenir debout, mais elle faisait au mieux. Seulement, elle savait d’ores et déjà qu’elle ne pourrait rien faire pour aider Watari. Ses os n’avaient rien, elle ne l’avait même pas touché, tout ce qu’elle pourrait faire se résumerait à l’observer, impuissante, et se retenir de paniquer. Malgré tout, elle avait besoin de vérifier, se rassurer, et supporter Ayuka. Et puis, il faudrait bien le ramener au village si elles voulaient espérer le soigner.

Une fois arrivée, elle posa longuement son regard, l’air contrit, son ami dans un état déplorable. Comme pour compenser la panique qui semblait envahir Ayuka, Tsukiyomi força un air impassible. Elle se leva enfin essayant autant que possible de ne pas paraître diminuée par l’affrontement. La jeune femme essaya de prononcer quelques mots mais rien ne sortit. Il lui fallut quelques secondes de plus et beaucoup d'énergie pour y parvenir enfin.

“ Je ne peux rien faire, je suis vraiment désolée …” Elle fit une pause, toussa, avant de reprendre en chuchotant. “Tu crois qu’il est transportable ? J’ai peur de lui faire du mal si on le ramène au village mais … ne serait-ce pas pire d’attendre ? ”

Elle ferma les yeux, contractant ses paupières plus que de raison. Elle sentait que les larmes lui montaient aux yeux à l'idée d’avoir peut être tué l’un de ses seuls amis, le plus proche même. Et la douleur n’aidait pas. Mais elle ne pouvait se permettre une démonstration de faiblesse dans une telle situation. La jeune femme s’accroupit une nouvelle fois, accusant une nouvelle quinte de toux, avant de poser sa main sur l'épaule de son ami comme il le faisait si souvent pour elle. Son regard était perdu. Elles devaient faire quelque chose quoi qu’il en soit.

“ On doit le ramener. Tu te sens d’attaque ? Je ne suis pas sûre de pouvoir le porter seule dans mon état, honnêtement. “
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Sam 30 Sep 2017 - 18:20
Se concentrant, se forcément à garder son calme malgré la tempête qui l’envahissait, la Yuki concentrait son chakra, désespérant de faire ralentir le cœur endiablé du samouraï. Si Tsukiyomi n’avait pas été une amie chère de la jeune femme, celle-ci n’aurait pas hésité à s’énerver face au manque d’action de celle qui se devait de gérer l’hôpital avec son clan. Sa vision brouillée par les larmes, dès que la Kaguya lui donna les instructions, Ayuka hocha la tête, prête à soulever la terre entière s’il le fallait pour sauver le jeune homme.

Les cheveux à moitié détachés, son haori trempé de brume et taché de terre, elle passa un bras du samouraï au-dessus de ses épaules. C’est avec une grande peine que la manieuse de glace et celle des os parvinrent à soulever le jeune homme comateux. C’est avec de nombreuses difficultés qu’elles firent les premiers pas en le portant. Mais avec un amour immense et une détermination sans faille qu’elles avancèrent vers le repère des Kaguya, l’hôpital de Kiri.

Il n’allait pas mourir, c’était impossible… Ayuka se refusait à imaginer une douleur qui pourrait la dévaster et à la détruire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t971-yuki-ayuka http://www.ascentofshinobi.com/u281

Lame, os et glace : bal des brumes ft. Tsukiyomi & Ayuka

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brumeux
Sauter vers: