Derniers sujets
Partagez | 

対向 - Tsuchikage no Taikou [ Chôgen ]


Mer 20 Sep 2017 - 22:55





対向 - Tsuchikage no Taikou



« Combat face au Shodaï. »

Sur la montagne, de pourpre irradiée, l'air frais venu des champs de renoncules, des prés de l'alpe à l'aube grisaillée, se mêlait à la senteur des aspérules, accompagnant les trilles du pinson, les chants joyeux du merle, rossignol - Le chœur de la nature au diapason du murmure de l'eau qui batifolait.

La neige couvrait les parois des cimes, scintillante dans l'éclat du jour levant, sur la forêt, le lac et les abîmes, flottait un nuage aux paillettes d'argent. A l'aise épars dans les verts pâturages, le ‘急激 - Yasei’ de son hétéronyme se trouvait au sommet d’un mont, le regard rivé vers les confins de l’horizon bleuté.

Le vent coquin, soufflait sa brise matinale et maligne, caressant sa peau talée, soulevant sa longue chevelure ondulée. Le guerrier balafré patientait tel un guetteur, en pleine contemplation de ce tableau idyllique qui se dessinait devant lui.

La raison de sa présence en ces lieux reculés n’avait d’objet personnel, en effet, le Chûnin avait été convié par la haute instance d’Iwagakure. L’ombre de la Roche désireux de se mesurer au combattant fougueux, cela représentait bien plus qu’un honneur aux yeux de Senkū, particulièrement fier de la considération du Bretteur mythique envers sa personne.

« Ohisashi buri desu, Shodaïme-sama. Je vous remercie d’avoir répondu positivement à ma requête. C’est un honneur et une chance que de pouvoir vous affronter. » Disait le primal d'un léger rictus sur les lèvres.

Conscient du privilège dont il profitait dès lors, un combat seul à seul en compagnie du shinobi le plus puissant du village caché des rocailles ayant pour enjeux, sa probable ascension parmi les soldats de la terre. L’apôtre martial, nonobstant la présence de son supérieur, affichait sur son faciès cicatrisé, une fermeté inébranlable. En effet, l’issue de ce test d’aptitudes ne devait en aucun cas se solder par un échec pour le Yaoguaï, fierté de tout un peuple, il représentait à lui seul, le génie guerrier de la faune.

« Je suis prêt, nous pouvons commencer, Chôgen-sama ! » Ajoutait-il en se redressant et en se préparant au combat après avoir posé un genou à terre en signe de respect.

Perpétuellement humble face à la noblesse qui lui faisait face, s’inclinant en guise de respect pour l’homme et notamment pour le généralissime qui avait daigné perdre de son temps précieux afin d’accompagner un sous-fifre ambitieux. L’adepte du poing ne laissait nullement ses émotions prendre le dessus, continuant de montrer son calme imperturbable tout en adoptant sa position de combat sempiternel.

Senkū était vraisemblablement résolu à en découdre avec le sabreur fulgurant, cette montagne qui se dressait devant lui comme étant le plus grand obstacle de sa jeune carrière en tant que shinobi Iwa-jin.




© GS'

_________________
急激 -Yasei no Senkū
«  There are things in life that are inevitable; I am powerless to control them. The Sun will rise and set, the tide will come in and go out, the seasons will change, the birds will fly South for the winter and return in the spring, and the caterpiller will transform itself into a beautiful butterfly. Somehow, I feel reassured by this because many other things in life are so transient - so momentary... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Ven 29 Sep 2017 - 12:52


TSUCHIKAGE NO TAIKOU
— Senkū & Chôgen


Un jour nouveau, le soleil qui se lève au-delà des montagnes entourant le village shinobi caché dans la roche. Comme dans son habitude, le Nagamasa commençait son entraînement physique, garder la forme étant une chose importante pour un combattant de son acabit.

Mais une demande soudaine venait de lui arriver. Un homme, sauvageon natif du pays de la terre, voulait une entrevue avec le samouraï. Mais pas une simple rencontre, quelque chose de plus musclé. Un entraînement, voir même un combat.

Pour lui, c’était une bonne occasion de mettre en avant ses nouvelles capacités qu’il avait eu l’occasion de développer durant ce drame, lors du regroupement des ninjas dans le village dénommé Shito. Chôgen avait eu l’occasion de combattre ce monstruosité géante avec l’aide de son compagnon, utilisateur des portes célestes, contre qui il allait pouvoir s’amuser en ce début de matinée.

Il venait de prendre la route pour se diriger dans ce coin connu des shinobis de la roche. Les hauts-plateaux, ces zones plates dans les montagnes façonné par les actions conjointe des Chokoku et des Borukan, un lieu parfait pour se défouler avec le Yaoguaï.

Et justement, en arrivant sur place, une voix qu’il connaît bien venait d’arriver à ses oreilles. Tournant alors le visage, il se retrouvait alors avec son ami mais aussi adversaire du jour. « Ohayo, Senkū-san. Je dois dire que la chance est partagé aujourd’hui, je n’ai pas souvent la chance de trouver quelqu’un qui veut se battre sérieusement contre moi. »

Il est vrai que souvent, les Iwajins n’osaient pas tellement venir à la rencontre du Nagamasa pour combattre, car ils pensaient avoir des problèmes après ça. Alors de voir le sauvage heureux de pouvoir se battre venait d’esquisser un sourire sur son visage. Il venait de se mettre en position pour combattre, cela était donc normal pour le samouraï d’en faire de même.

Dégainant une de ses deux lames d’un geste lent et fluide, laissant tomber au même moment son haori blanc au sol, un léger amas de poussières venait d’apparaître à ses pieds. C’est alors qu’il pointa le bout de son sabre vers son adversaire. « Viens, Senkū, ne te retiens pas. » C’est à ce moment que le regard perçant, de son iris rougeoyante, venait de rentrer dans les yeux du sauvage. L’émanation même de son chakra pouvait se faire sentir et apercevoir autour de lui, comme l’aura de la guerre, signe du combat qui était sur le point de commencer.



Techniques utilisées:
 

_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Lun 9 Oct 2017 - 15:19





対向 - Tsuchikage no Taikou



« Combat face au Shodaï. »


Des gouttes éperdues et timides attisaient le ciel d'une bourrasque de pleurs qui comme un chagrin qui s'estompait dans un ciel trop songeur. L'écoulement serein de ruisseaux chimériques s'accomplissait très tôt le long des pentes encore vertes des montagnes vives. Les sonnailles cristallines de la faune environnante s'enveloppaient d'une vision de léger brouillard bien qu’un tantinet intense, se découpant dans un paysage illusoire.

Se dressait en face du Yasei, un mur infranchissable, un homme ayant reçu la stature de « Légende » parmi les hominidés ressortissants de la Terre. Dans une atmosphère sereine, Samouraï et Maître martial s’échangèrent dans un sentiment de respect mutuel, nonobstant les classes militaires et sociales qui les séparaient sur l’instant présent.

« Kono Chakura.. C’est impressionant.. » Susurrait-il en avalant difficilement sa salive.

Face aux pulsions meurtrières et à l’étonnante libération chakratique de son opposant, une sensation étrange et angoissante parcourait alors, le corps frissonnant du Yaoguaï. Non guère ébranlé par l’aura monstrueuse de son supérieur, quelques gouttes de sueurs coulèrent le long de son visage jusqu’à tomber sur le sol caillouteux de la surface de combat.

Des allures d’avertissement notoire de la part du Nagamasa, qui semblait prendre cette opposition u sérieux. Tentant qui plus est, de prendre le dessus psychologiquement sur le Chûnin, qui fut sans surprise, déstabilisé l’espace d’un court instant, n’ayant jamais ressenti tel frayeur auparavant.

Néanmoins, il en fallait plus pour mettre à mal la détermination de l’indigène, véritable icône de tout un peuple. La lame pointé en sa direction, il prit à la lettre les paroles du Shodaïme, prenant son élan de sa jambe droite, prêt à fondre sur son adversaire.

« Iku ze ! » S'écriait-il sereinement, prêt à en découdre.

Senkū entama alors une course des plus rapides s’arrêtant au niveau de l’avant-bras tendu de Chôgen, prenant une posture qui lui était singulière, il tenta d’asséner à son aîné un coup de la plante du pied. Cette première offensive ayant pour but principale de désarmer son antagoniste bretteur, il avait fait mine de vouloir viser son abdomen, mais il en était tout autre, et ce fut le poignet de l’Ombre d’Iwagakure qui fut pris pour cible.

L’ostrogoth ne faisait aucunement d’illusions par rapport à cet échange, sachant pertinemment qu’il se trouvait face à un poisson beaucoup plus gros que sa propre personne ainsi que de la plupart des adversaires qu’il avait pu rencontrer. Tout ce qu’il espérait, c’était de pouvoir montrer au patriarche sabreur, l’étendue de son potentiel, afin de pouvoir bénéficier d’un poste plus prestigieux au sein de la communauté des monts.

Résumé:
 



© GS'

_________________
急激 -Yasei no Senkū
«  There are things in life that are inevitable; I am powerless to control them. The Sun will rise and set, the tide will come in and go out, the seasons will change, the birds will fly South for the winter and return in the spring, and the caterpiller will transform itself into a beautiful butterfly. Somehow, I feel reassured by this because many other things in life are so transient - so momentary... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Mar 10 Oct 2017 - 5:20


TSUCHIKAGE NO TAIKOU
— Senkū & Chôgen


C'est une pluie fine qui venait de faire son apparition, et de sa venue, venait également de lancer les hostilités. Le combat allait faire rager entre les deux combattants de la roche. Le sauvage, avec sa longue chevelure sombre, avait remarqué l'émanation du chakra provenant du samouraï, si bien qu'il lui envoya une petite remarque proche d'un compliment. « Dômo, Senku-san. »

Suite à cela, ainsi qu'à la demande du Shodaime, le Yaoguaï venait de s'élancer, avec rapidité, pour arriver au niveau de son adversaire. Dans le fond, il s'attendait vraiment à quelque chose de cette qualité venant de l'homme qui utilise le pouvoir et l'art du Hachimon. Le guerrier de la roche, un homme qui avait quand même une petite réputation derrière lui et un fin connaisseur de ces terres.

Mais la rapidité, c'est quelque chose que lui aussi, utilise et pratique avec excellence. La base de son art, de sa renommée. C'est alors qu'au moment ou le coup allait arriver sur le poignet du samouraï qu'il venait d'utiliser une esquive très rapide pour se déplacer sur le côté de son opposant, tout en évitant de prendre un coup. « Osoi... » Oui, lui aussi, le samouraï, est un expert dans l'art du déplacement et de la vitesse.

C'est alors à ce moment qu'il voulait entamer sa contre-attaque de son côté. Avec sa main libre, il venait de prendre et sortir son deuxième sabre de son fourreau, dans un mouvement de bras rapide et précis. D'un geste de chacune des deux mains, il tourna les deux lames vers l'extérieur.

Un crépitement pouvait alors se faire entendre. Du chakra provenant directement de la foudre arriva pour envelopper les deux lames du Nagamasa, signifiant qu'il était temps de porter son attaque et montrer à son tour ses talents.

Profitant d'un effet de surprise avec l'esquive qu'il venait d'employer, le samouraï se mit subitement à tournoyer sur lui-même à l'image d'une toupie tranchante, les deux lames insufflées de la puissance de la foudre. Une fois sa danse terminée, il avait arrêté son mouvement et se trouvait un peu plus en arrière, dans une traînée de poussière que sa technique avait provoqué. « Est-ce que tu connais mon surnom, Senku ? »



Techniques utilisées:
 

_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Mer 11 Oct 2017 - 0:32





対向 - Tsuchikage no Taikou



« Combat face au Shodaï. »

La prise d’initiative dont venait de faire preuve le jeune membre de l’escouade Yamagenzõ semblait à première vue, pertinente. En effet, pendant un bref instant, le Yaoguaï frôla l’impossible, mais ce fut sans compter sur la vélocité de son adversaire, d’un tout autre niveau, d’un tout autre monde.

Effectivement, son uppercut de la plante du pied avait été aisément évité par le bretteur, sans véritable stupéfaction de la part du Chûnin, qui savait pertinemment qu’une telle offensive n’allait pas venir à bout du Tsuchikage fraîchement intronisé.

« Hayaï ! » Pensait-il en faisant face à la rapidité d’exécution du Samouraï.

Mais tandis que son précédent coup avait été esquivé, de façon impressionnante par le Nagamasa, celui-ci enchaîna en dégainant son second Uchigatana de son fourreau. La réaction de Senku se devait d’être immédiate, sans quoi, les conséquences en seraient terribles.

Ses veines frontales apparurent soudainement au grand jour, gonflées - au même instant le samouraï aguerri venait de donner naissance à un crépitement d’éclairs assourdissant, dénonçant fortement le degré de dangerosité de sa contre-attaque fulgurante.

Le patriarche de la Roche débuta sa contre-offensive, à l’instar d’une tornade, il tournoyait vivement, de ses deux sabres parsemés de chakra foudroyant, prêt à trancher la chair de l’aborigène. Un indigène qui possédait en dépit de son apparence bestiale, plusieurs ressources.

Alors que le commandant des forces armées s’apprêtait à lui porter de multiples dégâts critiques au niveau du flan, disparut, laissant surplace une image rémanente de sa silhouette. Suite à cette prouesse physique, il effectua un bond acrobatique en arrière, atterrissant sur ses deux jambes solides.

« Votre surnom ? » Répondit-il, intrigué.

Le nuage de poussière provoqué par la puissance des bras de son opposant, fit virevolter sa chevelure noirâtre. Ses pupilles ambrées dévisageant avec véhémence celles rougeoyantes du manieur de lames, qui apparaissait sûr de ses facultés. Le virtuose martial quant à lui, demeurait à l’écoute et plus particulièrement à l’affût du moindre mouvement de l’épéiste aux cheveux argentés.

Les veines au niveau de son front apparaissaient désormais sur toute la surface de son corps, indiquant indirectement à Chôgen, que l’Ostrogoth avait usé des portes célestes. Et ce fut d’ailleurs grâce à cette aptitude singulière, qu’il s’était extirpé de ce tournoiement meurtrier. Le Yaoguaï devait dorénavant se méfier face à un adversaire sensiblement plus fort que lui, ainsi que ne plus reproduire les mêmes erreurs, sous risque de se faire littéralement écraser.

Résumé:
 



© GS'

_________________
急激 -Yasei no Senkū
«  There are things in life that are inevitable; I am powerless to control them. The Sun will rise and set, the tide will come in and go out, the seasons will change, the birds will fly South for the winter and return in the spring, and the caterpiller will transform itself into a beautiful butterfly. Somehow, I feel reassured by this because many other things in life are so transient - so momentary... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Ven 13 Oct 2017 - 3:29


TSUCHIKAGE NO TAIKOU
— Senkū & Chôgen


Il pouvait enfin le voir de ses propres yeux. L'activation et la puissance de ce qu'on appel Hachimon. Et enfin, il pouvait constater que c'est une chose impressionnante. La vitesse du Yaoguaï avait nettement augmenté, c'était simple de le voir et de comprendre.

Malgré la vitesse du samouraï, de ses lames, de son niveau dans le domaine du ninjutsu, il n'avait pas touché le sauvage avec son enchaînement. Il avait réussi à esquiver de justesse et celait venait de faire rire le Nagamasa qui à ce moment précis était toujours de dos par rapport à son opposant, sortant juste de sa position d'attaque de la toupie.

Tournant alors le visage, de profil, pour poser le regard sur Senku, il pouvait voir un homme qui aime prendre un combat au sérieux. Il ne voulait pas du tout faire semblait et cela donnait le sourire au Shodaime. « Oui, mon surnom. Laisse-moi te montrer une définition avant de te le dire. »

Il se tourna face à son opposant, les deux sabres étaient rangé dans leur fourreau. Il avait bien pour intention de montrer au combattant de la roche qu'il n'est pas un amateur dans l'art du combat singulier.

Usant d'une charge rapide et surprenante, le Nagamasa venait de s'approcher à proximité de son adversaire. D'un geste d'une rapidité extrême, il avait eu le temps de sortir son sabre pour trancher et le faire rentrer dans le fourreau. Un mouvement presque imperceptible pour l'œil humain.

Mais encore plus celui de Chôgen. Car dans le mouvement de dégaine, avant de frapper son adversaire, il venait d'enduire sa lame du chakra raiton qu'il avait utilisé un peut plus tôt dans son enchaînement. Mais celui-ci comparé à l'autre, était bien plus rapide, précis, puissant. Il n'avait pas vraiment choisi un endroit particulier à trancher, mais juste le Yaoguaï directement.



Techniques utilisées:
 

_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Dim 5 Nov 2017 - 19:45





対向 - Tsuchikage no Taikou



« Combat face au Shodaï. »

Les longs jours bleus et clairs sous des cieux sans nuage, la vallée était en fleur, et les bois embaumés, ouvraient sur les gazons leur balsamique ombrage. Tandis que le soleil, roi du splendide été, versait tranquillement sa puissante clarté, dardant de ses rayons lumineux, les deux hommes se faisant face sous ses pieds.

Pas le temps pour le phénomène primitif, de contempler ce paysage somptueux qui l’entourait dès lors, celui-ci voyait une véritable muraille se dresser devant lui, un adversaire de taille qui allait sans aucun doute le pousser jusqu’à ses derniers retranchements.

Le patriarche de la Terre s’était retourner, ses yeux rougeâtres se confrontèrent avec insistance au regard automnale de son compagnon d’entraînement au faciès peinturluré. Le Yasei bien qu’étant doté d’un grand respect pour son supérieur, ne le démontrait pas dans ses agissements, sachant pertinemment que le bretteur n’était pas arriver en ces lieux, pour participer à un simple entraînement de routine.

« Sô desu. Permettez-moi de faire de même. » Rétorquait-il en se débarrassant du haut de sa tunique.

Le ‘Sennen Mûcha’, littéralement Guerrier millénaire chez les Yaoguaï. En effet, Senkū évoluait en portant ce titre prestigieux parmi les siens. Après ce bref échange vocal, le Chûnin dorénavant torse nu, dévoilait sa musculature finement sculptée, ainsi que ses nombreuses cicatrices qui allaient évidement se multiplier suite à cet affrontement.

Sa peau rougissait tandis que ses pupilles ambrées disparaissaient frénétiquement, pour ne laisser qu’un blanc d’œil annonciateur de mauvais présages. Le gong avait bel et bien sonné pour les deux combattants, le combat se dirigeant vers une tournure plus alléchante. Le sabreur venait de ranger son double Uchigatana dans leurs fourreaux respectifs, l’atmosphère électrique indiquait alors un ‘calme avant la tempête’ dans toute sa splendeur.

Le Yaoguai libérait une quantité d’énergie faramineuse, mais cela ne semblait pas affecter son antagoniste qui d’un seul instant se retrouva à proche distance. La posture du samouraï l’alarmait dès lors, l’ayant déjà aperçut lors de l’attaque du Titan sur Shîto. Le Nagamsa confirmait davantage les attentes et les suppositions de Senkū, effectivement, ce dernier n’avait point accepté sa requête pour faire dans le simple combat d’exhibition, non, l’épéiste combattait avec l’envie de blesser grièvement sa cible et même la tuer.

Guère surpris par la tactique entreprenante du Kage, l’indigène eût le temps d’éviter d’extrême justesse la lame de cet opposant redoutable. Néanmoins, il n’avait pas anticipé la lame parsemée de chakra foudroyant, si la pointe du sabre l’avait effleuré, la foudre la parcourant quant elle, l’avait touchée au niveau du flanc. Instantanément après la technique de tranche de Chôgen, le virtuose martial poing fermé et chargé d’énergie, réapparu à vitesse folle derrière sa proie prêt à lui rendre la pareille.

« Makenai ! » Hurlait-il intérieurement.

Le coup dénotait une force et une puissance incommensurable, engendrant un féroce courant d’air à travers la surface du terrain, soulevant gravillons et poussières. De par son attitude, le barbare des monts démontrait à son supérieur qu’à son instar, lui aussi n’était pas venu pour plaisanter. Fermement décider à lui prouver sa valeur, l’Ostrogoth allait tout donner, qu’importait le résultat final.


Résumé:
 



© GS'

_________________
急激 -Yasei no Senkū
«  There are things in life that are inevitable; I am powerless to control them. The Sun will rise and set, the tide will come in and go out, the seasons will change, the birds will fly South for the winter and return in the spring, and the caterpiller will transform itself into a beautiful butterfly. Somehow, I feel reassured by this because many other things in life are so transient - so momentary... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Ven 17 Nov 2017 - 5:59
Pas très surprenant pour lui, il faut le dire, il en était presque certain que son attaque allait le toucher. Et c'était le cas, mais pas autant qu'il l'aurait voulu. Seulement une petite partie sur le côté de son corps venait d'être percuté par le chakra de la foudre.

Il voulait continuer dans son idée et donc ne pas s'arrêter dans son attaque, l'enchaîner pour ne pas lui laisser le temps de réagir, mais au contraire, c'est le sauvage qui venait de prendre le dessus avec une puissante technique, très puissante, rapide et surprenante.

Au dernier moment, le Shodaime venait d'esquiver l'attaque, mais pas suffisamment, car la puissance de celle-ci venait de le projeter en arrière pour qu'il vienne se fracasser contre un roc, par le souffle de l'attaque de Senku.

Bougeant sa tête sur les côtés pour la faire craquer, il se releva puis regarda ensuite l'utilisateur du hachimon avec ses cheveux long.

Il est temps que je te montre Senku. Il est temps pour toi de voir Raikiri no Chôgen.

C'est alors que le Nagamasa venait de disparaître totalement de la zone. Impossible de le voir. Comme s'il venait de se volatiliser. Une technique d'une grande puissance, donnant alors la possibilité au démon de se déplacer d'une manière extrêmement rapide.

Venant d'apparaître juste devant cette montagne de muscle, avec son chakra ressortant de son corps via l'ouverture de la porte. C'est alors qu'il venait de relâcher une grande quantité de chakra pour effrayer encore plus le sauvage, alors que ses yeux rouges comme le sang venait de rentrer dans le regard du Yaoguaï.

Utilisant de nouveau cette technique, alors qu'il venait tout juste d'apparaître, c'est une tranche exceptionnelle que venait d'exécuter le Tsuchikage, alors que le chakra de la foudre était toujours en train de parcourir sa lame lors de la tranche. La combinaison de deux attaques, si rapide que presque personne sur le continent ne pourrait esquiver ou suivre des yeux.

Techniques utilisées:
 

_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Aujourd'hui à 14:28





対向 - Tsuchikage no Taikou



« Combat face au Shodaï. »

Le combat éclatait de plus belle, le Sennen Mûcha venait d’asséner un terrible coup de poing qui avait fendu l’air face à lui, durant sa traversée, la puissance de sa technique souleva sur son sillage, poussières, gravillons, accompagner du Tsuchikage.

Le Nagamasa semblait avoir au dernier instant, la vivacité d’éviter la majeure partie du Ryukei Qiquong et ce, de manière impressionnante. Chôgen s’affichait bien plus véloce et rapide qu’il ne l’avait imaginé, lui faisant hausser un sourcil, dénonçant un bref étonnement de la part du Chûnin.

« Finissons-en. » Susurrait-il en position de combat.

Le ‘Yasei’ n’avait pas le temps de tergiverser davantage face à un tel adversaire, véritable monument de la Roche. L’énergie qu’il déployait se décuplait suite à l’ouverture de Shômon, en l’occurrence la blessure, quatrième porte céleste. Sa peau rougeoyante et ses yeux sans pupilles ne semblaient pas pour autant surprendre son mentor. Effectivement, celui-ci fit craqueler son cou, comme pour provoquer le Yaoguaï, qui serra les dents et les poings, hargneux devant un tel surplus de confiance en soi.

Pendant la prise de parole de son supérieur hiérarchique, Senku concentra une nouvelle fois son ki, mais cette fois-ci, ce fut à l’intérieur de ses deux mains. La tonalité de voix de son opposant se voyait plus sérieuse, le Shodaïme s’apprêtait à accélérer le dénouement de ce féroce affrontement.

« Montrez-moi, prouvez moi que vous êtes bel et bien le Raikiri. » Répondit le balafré intrigué.

À peine sa phrase terminée, que l’Ostrogoth fut rejoint par le bretteur aux pupilles écarlates, sa vitesse de déplacement venait tout bonnement de dépasser l’entendement. Particulièrement stupéfait face à une telle rapidité de mouvement hors du commun des mortels, le virtuose martial ne put faire grand-chose vis-à-vis de ce qui allait suivre. Son adversaire dégaina une nouvelle fois son arme afin d’effectuer la traditionnelle tranche fulgurante des samouraïs, ceci accompagner du même crépitement d’éclairs parcourant sa lame.

Il était rare de voir le guerrier des monts dans pareille situation, s’affichant dépassé par les évênements, son antagoniste étant d’un tout autre niveau. Le Yamagenzõ évita le pire de par sa vélocité augmentée via la quatrième porte, lui conférant une vitesse faramineuse mais encore loin d’égaler celle monstrueuse de Chôgen.

Nonobstant son flanc gravement touché, il apparut dans le dos de son adversaire afin de lui porter son coup final. Assénant non pas un, mais deux coups de poing dévastateur simultanément, engendrant une véritable secousse qui détruisait tout sur son sinistre passage. La force, la puissance de cet enchaînement dénonçait le psychisme orgueilleux du sauvageon.

« Sasuga Chôgen-sama. Vo..vous êtes bien le Raikiri… » Disait-il en haletant.

Ce dernier s’écroula, gardant tout de même un genou à terre, haletant grandement, la main posé sur sa blessure sanglante - Une coupure profonde d’où le sang giclait à l’instar d’un fleuve. Ses paupières étaient lourdes, son corps auparavant bouillant devenait froid. Il se vidait frénétiquement et dangereusement de son hémoglobine, son apparence changea pour revenir à la normale... Le guerrier millénaire avait-il pour la première fois de sa courte vie, été vaincu ?


Résumé:
 


© GS'

_________________
急激 -Yasei no Senkū
«  There are things in life that are inevitable; I am powerless to control them. The Sun will rise and set, the tide will come in and go out, the seasons will change, the birds will fly South for the winter and return in the spring, and the caterpiller will transform itself into a beautiful butterfly. Somehow, I feel reassured by this because many other things in life are so transient - so momentary... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

対向 - Tsuchikage no Taikou [ Chôgen ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: