Partagez | 

MAAKI ▬ Le sens du mot équipier


Jeu 21 Sep 2017 - 16:43


   
   
   




Le sens du mot équipier


« MAAKI. »


Des bruits de craies, des chevelures soyeuses, une chose était sûr nous n'étions pas dans un temple monial. Pleins de jeunes gens étudiaient les paroles imbues de savoir d'un homme. Si les cours théoriques étaient rares ils étaient tout de même nécessaire à l'avènement d'un ninja. Maa faisait partie de ces jeunes gens qui écoutait ces cours. N'ayant suivit l'académie ninja que par intermittence il ne comprenait pas totalement ce que disait le professeur, mais bon après tout des cours pour réussir une mission n'était-ce pas un peu con ? S'il fallait surveiller des gens pourquoi se faire chier, il suffit de les surveiller pour réussir non ? Simple d'esprit il voyait les choses en noir ou en blanc, là les choses le menait à croire qu'en lui-même.

Pourtant dans ce fin silence qu'était celui d'une classe attentive s'élevait la voix des élèves, au fil du temps l'horloge se rapprochait de l'heure attendue, la fin du cours. A peine la sonnerie eut-elle retentit que tous étaient debout, rangeant leurs affaires dans leurs sacs à dos pour ensuite se rendre chez eux manger un petit goûter ou pour certains étudier en classe. Notre protagoniste restait en classe, non pas pour étudier, mais simplement parce qu'il n'avait rien d'autre à faire et qu'il y avait toujours des collègues qui discutaient entre eux à observer.

Son oeil interrogateur avait souvent mené les autres enfants à se moquer de lui, voir pire de le voir comme un fou. Cependant il s'en foutait, simple, naïf il se satisfaisait de regarder, peu importe les insultes qu'on lui lançait.

Ce jour-ci Maa avait décidé de rejoindre les enfants qui s'amusait, il avait décidé de faire le premier pas, d'aller vers eux. Malgré son âge plutôt avancé par rapport à la moyenne de sa classe celui-ci était prêt à entrer dans le groupe, se fondre dans le moule. Prenant son courage à deux mains le jeune moine avança timidement tandis que l'un d'eux s'écria :

« Hé regardez y a la boule de cristal qui vient vers nous !» Un ton moqueur destiné à faire rire ses camarades.


Connard...

© GS'




Dernière édition par Xiăo Maa le Ven 22 Sep 2017 - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 21 Sep 2017 - 22:49
Mes yeux peinaient à rester ouverts. La main droite dans les cheveux, l'un de mes stylos dans la bouche, j'avisais d'une grande fatigue le cours qui se déroulait devant moi. Je savais bien que la vie d'un shinobi ne se résumerait pas qu'à l'action et l'aventure - et que les cours sont le meilleur moyen d'enrichir sa connaissance - mais pour ce coup-ci, le bouchon avait été poussé un peu trop loin. Déposant mon index gauche contre les cernes qui se formaient petit à petit en-dessous de mon unique œil, je ne prenais que très peu de notes à la vue de la platitude que représentait cette scène pour le moins pitoyable. Ce qui pourrait susceptiblement booster de manière radicale mon état moral et physique, ce serait qu'un événement que j'attendais depuis tant se produise.. et c'est ce qu'il venait de se passer : la fin de cette torture orale. Je m'empressais directement pour ranger tout ce dont j'avais utilisé afin de me précipiter le plus rapidement possible en direction de la sortie, ne me faisant pas plus désirer que cela.

Apercevant de manière vive que j'avais complètement omis le fait que j'avais laissé une petite partie de mon matériel en salle de classe, je soupirais du plus profond de mon âme avant de m'empresser pour y retourner. Décidément, ce cours m'avait vraiment fait des effets soporifiques. D'un bref mouvement de ma main gauche, je recoiffais mes cheveux en bataille avant de bailler quelque peu, remettant le matériel oublié sus-cité dans mon sac à dos. Alors que je m'empressais de revenir sur mes pas pour m'en aller pour de bon, j'apercevais un groupe d'individus se former non loin de moi. L'oreille attentive, j'écoutais d'un air neutre l'invective qu'adressais un jeune garçon à un individu au crâne chauve.

M'approchant de manière lente en direction de ce grand brouhaha, observant de manière lasse les autres personnes de ce groupe qui réagissaient à la provocation de cet abruti en rigolant. Arrivant derrière l'individu sans cheveux, je croisais les bras au niveau de mon torse, affichant un léger rictus sur mon visage alors que j'avisais le fauteur de troubles.

▬ Dis, ce n'est pas toi qui t'ai pris une gifle par une fille de la classe après qu'elle ai refusé tes avances ? Arrête de jouer à l'homme, c'est bientôt l'heure pour toi de te coucher.

J'étais d'autant plus amusé alors que j'avisais ce petit con rougir de honte, avant qu'il ne se tire en vitesse en compagnie des moutons qui lui servaient d'amis. Attendant que l'individu qui avait été victime d'une injure de bas niveau se retourne en ma direction, j'en profitais dors et déjà pour me présenter auprès de lui.

▬ Tu peux m’appellera Shoda. Metaru Shoda.

Je marquais une petite pause, affichant un air sympathique sur mon visage ; je cherchais à apparaître le plus cordial possible.

▬ La journée n'a pas trop été dure pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1227-changement-metaru-shoda-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u225

Ven 22 Sep 2017 - 15:59


   
   
   




Le sens du mot équipier


« MAAKI. »


C'était là dans le dos de notre protagoniste qu'était apparu cet homme. Grand, cheveux rouges, un léger sourire en coin des lèvres, le torse bombé et les bras croisés qu'il défia le trouble-fête. Protégeant ainsi son petit chauve comme un bout de plastique aurait pu le faire dans un autre contexte. C'était lui, son équipier...

Bien que le scénario de leur rencontre aurait pu être écrit par un cm2 en manque d'inspiration pour son évaluation de littérature sachez tout d'abord que celle-ci n'avait pas besoin d'originalité. Ce n'est pas dans le premier pas que l'on créé une bonne relation, c'est dans les milliers de pas suivants. Tout deux avaient de longs moments à passer côte à côte, cependant ils ne le savaient pas encore.

Tout deux membres de l'équipe de Yoshitsune les deux jeunes gens ne se doutaient pas une seconde qu'ils étaient compagnons de fortune. L'un était déjà le défenseur de l'autre, Shoda était l'aîné du jeune moine pourtant voilà que le petit moine lui tint à peu près ce langage :

« Ô prince, mon beau prince, acceptez ma main en guise de récompense !» S'agenouillant pour appuyer sa demande.



Mdr je déconne, bien sûr qu'il n'a pas dit ça, bien que cela aurait marqué leur rencontre vers un autre type d'histoire que les jeunes filles ne connaissent que beaucoup trop et où le taux de testostérone est beaucoup trop élevé pour que cela soit autorisé aux mineurs. En tout cas voilà que le jeune homme se retournait et lui tint en réalité ce langage :

« Shoda...-kun ?
Ma journée ? Tu viens de ruiner mes chances de rentrer dans leur groupe, comment veux-tu que je m'intègre maintenant ?! Sans-ami va ! »Dans ta gueule.



© GS'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 23 Sep 2017 - 18:19
Je regardais ce type d'un air inquisiteur, un peu ébahi. Donc, si je résume bien.. un type du groupe se moque de lui, tout le reste rigole et il veut s'intégrer avec ces nazes ?! Passant mes mains dans mes poches, je regardais le jeune homme au crâne lisse d'un regard pour le moins ferme.

▬ Baka.

Le zieutant attentivement de haut en bas, je me demandais réellement si ce type était sérieux lorsqu'il me disait une telle ânerie. Pourquoi veut-il s'intégrer à un groupe qui se moque de lui ? Mon regard sympathique revenait néanmoins, avant que je pointe de mon index gauche le groupe qui s'éloignait sans même me retourner en leur direction.

▬ Donc, tu souhaites vraiment devenir ami avec des gens qui se moquent de ton physique ? Décidément, ce village n'est pas dénué de surprises, d'un air légèrement amusé.

L'invitant de cette même main à bien vouloir me suivre alors que je commençais à marcher dans une autre direction, je replongeais aussitôt celle-ci dans la poche où elle était disposée. Tournant légèrement ma tête de gauche à droite afin d'aviser les étudiants qui s'en aillaient chez eux, j'avais encore du temps à accorder à ce curieux individu, bien que j'avais encore du pain sur la planche pour la création de ma forge.

▬ Ne t'inquiète pas, je ne suis présent dans ce village que depuis peu de temps, mais je compte bien me faire des amis. J'ai commencé il y a peu ma nouvelle vie de shinobi, et j'ai déjà un sensei, Nagamasa Yoshitsune. Qu'en est-il de toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1227-changement-metaru-shoda-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u225

Dim 24 Sep 2017 - 20:08


   
   
   




Le sens du mot équipier


« MAAKI. »


Ô mon dieu mais quel prince ! Celui-ci était un étranger de Kumo, arrivant à Iwa, un peu comme notre cher moine. Cela avait le don d'intéresser Maa, cependant c'est sa seconde phrase qui l'intrigua bien plus "élève de Yoshitsune", cela avait eu le don de faire réagir la petite tête de gland.

Le gamin ébahit alors ses grands yeux, écartelant sa bouche suffisamment pour pouvoir manger d'un croc un hamburger. Choqué.... Il était là, les orifices écartelés, se demandant comment diable un autre moucheron que lui pouvait être membre de l'équipe de Yoshitsune-sama sans qu'il n'en soit au courant. Un peu déçu... Lui qui espérait être le seul élève de Yoshitsune-sempai, tristement le petit moine réalisait que tout était bien plus compliqué qu'il l'espérait.

« YOSHITSUNE-SENSEÏ ! Tu es aussi un élève de Yoshitsune-senseï ?» Balbutiant les mots, toujours sous le choc...



Le gamin mangea quelques peu les mots suivants afin d'éviter de trop se faire entendre, cependant il était tout à fait simple d'écoutassier ces quelques mots :

« Pfpf ! J'espère que y'en a pas encore 15 autres des comme ça... »Bam petit manque de respect, mais respectueux.


Finalement le gamin n'allait pas être le seul élève de Yoshitsune cependant, c'est dans sa troisième sentence que le petit Maa lança l'action entre les deux jeunes gens :

« Combattons ! Ainsi nous pourrons voir nos compétences pour mieux...... travailler en équipe.
*chuchotement* Surtout je verrais si t'es digne d'être mon collègue... »Disait-il, hésitant.



© GS'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 25 Sep 2017 - 21:16
J'observais pendant un court instant d'un air inquisiteur le gamin lorsqu'il semblait pour le moins ébahi à la suite de mes propos. Qu'est-ce qu'il y avait ? Croyait-il que j'étais un mythomane, où le fait d'être un élève de Nagamasa Yoshitsune était-il si honorable qu'il en était impressionné ? La seconde possibilité ne m'étonnerait guère, puisqu'il semblait que ce dernier avait une réputation pour le moins importante dans ce village. Lorsqu'il daignait enfin réagir à mes propos, cela ne confirmait que cette hypothèse. Néanmoins.. la formulation de sa phrase sous-entendrait-elle qu'il était lui aussi sous sa tutelle ? Si c'était le cas, cela serait surprenant, puisque je n'avais pas la moindre connaissance d'un autre élève sous ses ordres que moi-même.

▬ Effectivement, j'en suis un, comme je te l'ai dit. Au vu de la dénomination que tu lui accordes, cela voudrait donc dire que tu en es un de même ? Il y a t-il d'autres personnes dans notre cas ?

C'est un point qui méritait d'être éclaircir, puisque je venais juste à l'instant d'apprendre la présence d'un autre individu dans mon équipe. Fronçant légèrement les sourcils du fait de ma légère incompréhension à la suite de sa remarque, j'essayais de comprendre du mieux possible ce qu'il me disait.

▬ "Qu'il n'y en ait pas quinze autres des comme ça", c'est bien ce que tu as dit ? Je ne sais pas vraiment comment prendre ce que tu as dit, mais je vais faire comme si je n'avais rien entendu.

Sa remarque était en effet un peu perverses à mes oreilles : sous-entendait-il qu'il n'espérait pas cela du fait qu'il n'avait pas connaissance d'autres personnes dans l'équipe de Yoshitsune-sensei, où étais-ce une pique à mon encontre, ou avais-je tout simplement mal entendu ? Passons cette remarque, puisqu'elle n'avait guère d'importance à mes yeux. Croisant à nouveau mes bras à mon torse alors que je l'avisais me proposer de me battre face à lui, en étant bien attentif à ses paroles à voix basse - il ne me fera pas le coup une seconde fois - j’esquissais dès lors un léger rictus à la suite de cela.

▬ Je pense que j'ai encore de l'énergie à revendre ; allons donc dans un endroit plus propice à cela. Tiens, suis-moi. J'ai hâte de voir ce dont tu es capable.

Aussitôt, j'adoptais une démarche lente en direction d'un terrain vague situé à quelques pas de là afin de répondre correctement à sa demande de combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1227-changement-metaru-shoda-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u225

MAAKI ▬ Le sens du mot équipier

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: