Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

RDV au quartier Nara [feat. Shikano]


Mar 13 Juin 2017 - 11:56
Comme souvent, notre blond se rendait sans se presser en direction du quartier prévu pour le clan Nara. Dans le quartier résidentiel se trouvait un petit espace réservé exclusivement aux habitations des membres du Kagemane. Tous ne désiraient pas habiter ici, mais la coutume voulait que les habitations restent proches les unes des autres. Etrange coutume, mais pas si dénuée de sens après tout, la famille était le plus important. Seijiro lui affectionnait tout particulièrement sa famille, que ce soit son paternel resté sur cette pauvre planète, ou tous les autres. Malgré sa différence physique qui lui a souvent valu les brimades de ses pairs –dont un coup de couteau extrêmement bien placé qui aurait pu lui couter la vie quelques années auparavant-, Seijiro ne portait aucunement rancune envers ceux de son clan, il avait désormais été totalement accepté par les siens de par le moment de son accession au grade de Jûnin. Il était désormais bien placé dans la hiérarchie de Kumo, connaissait pas mal de dirigeants et était un des grands du clan Nara. Il ne se mêlait pas des affaires du clan, mais était toujours partant pour aider les siens, que ce soit dans l’entraînement des jeunes pousses du clan Nara que dans quelques missions, etc. Tous les moyens étaient bons pour montrer son dévouement à sa famille.

Aujourd’hui, il arrivait sur le territoire des Nara avec un livre dans les mains. Cette fois-ci, il s’agissait du très célèbre livre de Sun Tzu, un ancien guerrier de l’Est ayant combattu pour son seigneur. Il avait écrit selon lui les treize articles qui, s’ils étaient respectés, pouvaient donner la victoire sous n’importe quelle condition. Le premier et très grand enseignement que Seijiro en avait tiré était que l’information sur soi-même et sur l’adversaire était la base de toute victoire. Un homme qui se connaît et qui connaît son ennemi à cent pour cent de chance de réussite, de victoire. Un homme qui se connaît, mais qui ne connaît pas son ennemi a cinquante pour cent de chance de victoire. Un homme qui ne se connaît pas et qui ne se connaît pas son ennemi est voué à une mort certaine. L’homme qui part au combat avec le savoir sait où frapper pour gagner. L’homme qui part au combat sans rien savoir n’a que l’espoir. Mais soit, revenons en au temps présent. Seijiro était un grand lecteur et il se baladait toujours avec un livre ou deux dans les poches, pour combler ses temps libre à apprendre de nouvelles choses, un homme cultivé dont la soif d’apprendre n’avait aucun égal sur cette terre.

Soudainement, alors qu’il avait le nez plongé dans son bouquin, il fut immobilisé, comme figé sur place, seuls ses yeux pouvaient bouger. Un sourire apparu sur ses lèvres, il en connaissait la cause, et la personne responsable de cet état. Il s’agissait de Shinichi, un jeune orphelin du clan Nara pour qui Seijiro s’était voué d’une grande affection. Ce jeune homme d’une dizaine d’années appréciait énormément jouer avec Seijiro, et essayait toujours de le bloque avec son ombre. Notre héros adhérait à ce jeu car cela l’obligeait à utiliser la technique favorite des Nara et c’était un bon entraînement pour lui. Cherchant du regard, il vit alors face à lui le jeune homme aux cheveux noirs. Un grand sourire s’affichait sur son visage.
« Tu es pris au piège Seijiro ! »
« Peut-être oui, mais combien de temps vas tu tenir si je force un peu ? »
Dit-il avant qu’une goutte de sueur n’apparaisse sur le visage de Shinichi. Effectivement, en forçant sur ses méridiens, Seijiro cherchait à briser l’emprise que Shinichi avait sur lui. En effet, plus l’on était proche de sa victime, plus la manipulation des ombres fonctionnait, et pour le coup, le petit homme était vraiment éloigné, ce serait donc facile pour Seijiro de briser l’emprise. La différence de niveau était flagrante, mais notre Nara aux cheveux blonds jouait avec lui, faisant genre qu’il avait beaucoup de mal à se défaire. Mais avec un grand sourire, il força d’un seul coup, brisant l’emprise de Shinichi et l’envoyant tomber sur une table quelques mètres plus loin. Malheureusement, la table se brisait sous le poids de Shinichi qui eut plus de peur que de mal, en boudant légèrement de sa défaite. Puis son visage exprima de l’inquiétude lorsqu’il vit qu’il était tombé très proche de quelqu’un. Responsable, Seijiro approcha d’un autre Nara de par son apparence.
« C’est ma faute, j’espère que tu n’as rien. Il marquait une courte pause avant de reprendre. Oh c'est toi Shikano, je ne t'ai pas reconnu tout de suite. Qu'est ce que tu racontes ? Grosse journée en prévision ? » Dit-il en aidant Shinichi à se relever, l’assurant qu’il n’avait rien fait de mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t85-nara-seijiro-100

Jeu 15 Juin 2017 - 18:09
Au milieu de la cour de sa maison, cette dernière implantée au sein même du quartier réservé au Nara, Shikano portait un œil inquisiteur sur ses enfants jouant tranquillement non loin d'un petit bassin. Bercé par l'écoulement de l'eau et le rire de ses enfants prétendant être eux aussi des ninjas, le maître de maison souriait et était réjoui de voir ainsi ses enfants profiter de leur insouciance.

Restant ainsi posé de longues minutes à ne faire de regarder, Shikano vint à se lever et à prendre la direction de la maison. Y entrant, il vint à tomber sur sa femme qui vint à lui demander de faire une couse pour elle. Acceptant sa requête avec joie, le ninja prit la direction de l'extérieur et s'engouffra par la porte coulissante de sa maison. Sortant dans la rue après s'être chaussé, il vint à prendre la direction du quartier commerçant.

Sur son chemin, il vint à éviter de justesse un jeune garçon qui vint à s'écraser non loin de lui. De suite rejoint par un homme blond, Shikano reconnue les deux personnes sans problème. S'adressant à lui pour s’excuser, l'homme blond qui n'était autre que Seijiro, Nara lui aussi d'une branche pas très lointaine, vint à poursuivre en lui demandant ce qu'il venait faire ici.

Salut Seijiro, et toi aussi Shinichi. Les Nara volent bien bas en cette saison, étrange n'est-ce pas ? Sinon, pour ta gouverne, je vais faire une course pour ma femme, il faut bien nourrir sa famille. Répondit-il avec un large sourire. Sinon toi ? Tu joues les professeurs ? Ce n'est guère le meilleur endroit pour former nos jeunes, tu ne crois pas ? Poursuivit-il avec une petit rire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 27 Juin 2017 - 2:00
HRP : Désolé de cette monstrueuse attente. Non seulement j’avais oublié ce Rp, mais en plus j’ai eu pas mal de choses à régler. Mais c’est chose faite mon ami.

Alors que Seijiro venait de relever Shinichi qui était tombé à la renverse près de Shikano, ce dernier se mit alors à répondre aux interrogations du blond quant à sa présence en ces lieux. Il s’avérait qu’il allait faire des courses pour le compte de sa femme. Il était vrai que la plupart des Nara étaient mariés assez tôt. Dans ce principe, Seijiro faisait exception à la règle, dans le sens où il n’était pas encore marié, mais que ceci ne l’intéressait pas particulièrement. A vrai dire, il état bien plus concentré et focus sur le bien de son clan et sur celui de la nation de la foudre pour penser aux amours ou même à fonder sa propre famille. Non pas qu’il avait des déviances sexuelles ou qu’il était assexué non loin de là, mais plus dans le fait que ce n’était pas réellement sa priorité. Il passait bien plus de temps à jouer avec Shinichi par exemple qu’à fleurter ou chercher une madame Nara pour se caser. De plus, les devoirs envers la femme n’était pas forcément ce qu’il recherchait. Enfin, chacun ses priorités. Si Shikano était heureux comme ça, pourquoi en dire autre chose. Lorsque celui-ci demanda alors à Seijiro un simple « Et toi ? » il se redressait avant de prendre la parole.
« Moi je n’ai pas de femme, donc pas de courses. Non plus sérieusement. Je suis d’accord ce n’est pas le meilleur endroit, mais l’on doit être prêt et sur nos gardes à n’importe quel moment, qu’importe le lieu n’est ce pas ? Cela force Shinichi à se dissimuler, à me filer et à utiliser le Kagemane le plus souvent possible. C’est un très bon entraînement pour lui qui est une véritable tête brûlée. N’est ce pas bonhomme ? »
Dit-il en posant sa main sur les cheveux noirs de Shinichi et en les secouant avec affection pour décoiffer le bonhomme. Celui-ci se contenta d’un hochement affirmatif de la tête en souriant. Mais juste avant de prétexter que ce n’était pas l’endroit pour s’entraîner, Shikano avait posé une question qui n’avait pas échappé à Seijiro. « Les Nara volent bas en ce moment ». Que voulait-il dire par là ? Peut-être disait-il cela à cause des élections qui approchaient à grand pas. Ou peut-être avait-il autre chose en tête. Quoi qu’il en était, Seijiro prit un ton un peu plus sérieux avant de reprendre la parole, toujours en face de Shikano.
« Je ne sais pas si « voler bas » est le bon terme, mais il est vrai que tous les Nara sont sur les nerfs avec l’approche de cette élection. Mais je crois que cela ne touche pas forcément que les membres de notre famille, mais bien tous les shinobis et les civils de Kumo. Il faut dire que cette élection est d’une importance capitale, mais reste tout de même un tournant politique qui peut s’avérer dangereux. Les changements font toujours peur car l’Homme en règle général à peur de ce qu’il ne connaît pas. Je ne sais pas qui de notre clan pourrait bien se présenter pour devenir le Shodaime Raikage. J’imagine qu’il y en aura après tout, comme des membres des deux autres grands clans de Kumo : Metaru et Suzuri. M’enfin, qu’en penses tu toi ? »
Effectivement, l’Homme réagissait toujours de façon illogique lorsqu’il était prit de peur. Les sectes par exemples. Ce mot n’était en soi pas négatif, mais l’Homme a inventé ça pour que les gens se méfient de ces sectes. Pourquoi ? Uniquement car les sectes ont des secrets, donc l’Homme ignore. Si l’homme ignore, l’Homme à peur. Quand l’Homme à peur, l’Homme attaque. C’était exactement la même chose avec cette élection. Tous étaient sur les nerfs, toutes les bouches ne parlaient que et uniquement de ça depuis pas mal de temps maintenant. Depuis la création de Kumo, il n’était pas question d’un chef unique, et cela changera beaucoup de choses dans la vie de tous les jours. Pour absolument tout le monde. Les Kumojins étaient excités de ce changement, autant qu’ils en avaient peur. Mais le changement, c’est maintenant.

_________________



◊ Connais ton ennemi et connais toi toi-même; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux.
◊ Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales.
◊ Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par des défaites.
Sun Tzu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t85-nara-seijiro-100

RDV au quartier Nara [feat. Shikano]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: