Derniers sujets
» Entrainement à l'épée n°1 - Shiori
Aujourd'hui à 23:25 par Watanabe Shiori

» Le blondinet s'ennui !
Aujourd'hui à 23:21 par Aami Shôran

» Encore ... ? [Pv Shuu]
Aujourd'hui à 23:20 par Metaru Reiko

» Deux épreuves pour le prix d'une (ft. Y. Kagero & N. Sayo)
Aujourd'hui à 23:14 par Aburame Shizen

» [Equipe #4] Première rencontre matinale
Aujourd'hui à 23:06 par Kanashīdesu Inja

» Impact [Sayo N.]
Aujourd'hui à 22:35 par Nara Sayo

» La chieuse en tenue d'infirmière... [Ft.Sayo]
Aujourd'hui à 22:30 par Nara Sayo

» C'cadeau Senseï | Shojito
Aujourd'hui à 22:18 par Nara Sayo

» Pile ou face ? | Frero
Aujourd'hui à 22:03 par Nara Sayo

Partagez | 

Busted ! | Ft. Kyūryū no Hanzō

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Dim 15 Oct 2017 - 0:49
Un moteur. Il avait parfaitement raison. La prison d’os dans laquelle son clan la maintenait depuis son adolescence ne pouvait pas être qu’un coup du sort et il aurait été sottise de sa part que de le voir comme une finalité impossible à remettre en question. Toute sa vie on lui avait appris que par la force, elle pouvait dégager les obstacles qui se trouvaient sur sa voie. Mais elle avait préféré les contourner par la stratégie, la pensée, voire même les mettre hors d’état de nuire par la ruse. Elle n’était pas femme à manipuler ni mettre les grands pontes de ce monde en échec, après tout, elle avait tout au plus des capacités d’autodidacte en matière de stratégie. Mais peut-être que tout cela n’était que son épreuve, celle qui la révèlerait. Et si son avenir n’était pas dans l’acceptation du clan mais l’adoption définitive de sa singularité ? Cette pensée lui donnait des ailes, peut-être n’était-ce que le saké, mais elle voulait être optimiste en y songeant. Les obstacles seraient nombreux, peut-être n’était-elle tout simplement pas au bon endroit ni dans le bon contexte pour déployer ses ailes. Ce que lui disait Hanzo était très simple et pourtant, elle y voyait une valeur d’épiphanie. Mais encore une fois, peut-être que son état lui donnait un point de vue distordu des informations qu’elle recevait. Cette optimisme était malgré tout délicieux pour celle qui s’était refusé de croire à quoi que ce soit, avec une telle foi.

“ Hanzo, je crois que tu as loupé une vocation d’enseignant. Ou de religieux. Je te trouve très pédagogue et clairvoyant. Tu étais où, ces dix dernières années, quand j’avais besoin d’une telle sagesse ?” Lança-t-elle en riant. “ Non, vraiment, je crois qu’on peut dire que ton vécu, tu l’as bien synthétisé. J’espère arriver à tant de recul plus tard.”

Et pour cause, Tsukiyomi ne l’aurait jamais admis mais elle était instable à bien des niveaux. Bien plus fragile émotionnellement qu’elle ne le laissait transparaître. Sa nonchalance, sa froideur parfois, ce masque qu’elle portait, cachait une faiblesse si grande qu’elle réalisait parfois après coup les erreurs commises, comme si elle les avait faites dans un état second.

“ J’étais une adolescente lorsque nous avons, avec les Kaguya, participé à la fondation de Kiri. Je ne me souviens pas de tout mais … J’avais cet espoir, le même que toi. Pour moi comme pour les enfants Kaguya. Je ne sais pas si je peux parvenir à modeler le village en ce sens, mais ce dont je suis certaine, c’est qu’il en faudra beaucoup pour que chaque bourgeon ait le droit d’éclore.”
Elle soupira, en levant les yeux vers ceux du Torrent. L’on dit parfois que l’ébriété donne aux Hommes l’envie de refaire le monde. Elle était une humaine comme une autre. “ Je suis une Enfant du Clan, très bien placée pour en parler. Il va falloir du changement car Kiri lui-même ne déboulonnera pas un Kaguya têtu. Si tu veux offrir un futur aux bourgeons de ce village, ce sont les traditions et les croyances profondes qu’il te faudra remettre en cause. Tu t’en sens les épaules ? En presque dix ans je n’y suis pas parvenue …” Mais j’aimerais que tu y arrives, avait-elle envie d’ajouter, mais elle se mordit la lèvre à la place. Jamais elle n’avait songé à demander de l’aide à qui que ce soit. Sans doute parce qu’il fallait comprendre les Kaguya pour cela. Et aussi éloigné qu’il semblait se tenir de la famille de Tsukiyomi, Hanzo avait ce quelque chose qui lui donnait confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Dim 15 Oct 2017 - 19:11

« And when you start to feel the rush, a crimson headache, aching blush »



« Hahaha. J’ai bien trop péché pour devenir religieux. Enseigner toutefois, si les bons élèves se présentent à moi… Où j’étais ? Partout et nulle part, j’ai erré. C’est ce temps loin de tout et de tous qui a fait de moi cet Hanzô. Je l’espère aussi. » Il commençait à apprécier la voir sourire, c’était une sensation douce qu’il savourait en la lui rendant par à-coups après ces phrases révélatrices d’une jeune gemme qui se cherchait encore dans ce monticule, mêlé de traditions et de coutumes.

Lui voyait clair dans Tsukiyomi. Comme si il l’avait connu de tout temps, comme si elle n’était après tout pas si éloignée de son propre schéma, constellation jumelle dans un ciel qui se voulait aussi brumeux que l’atmosphère ci-présente. Il ne la trouvait pas faible ; mais hésitante. C’était compréhensible de douter, mais elle semblait se flageller de lianes dont les arbres n’étaient pas si enracinés, pas si destinés à rester immuables.

« Et je suis prêt à donner tout autant. » Il entendait ses doutes, mais son égo le poussait à croire qu’il était capable d’abreuver sa pluie tant de jeunes pousses. Son regard bleu acier vint s’adjoindre au sien, impassible et pourtant si fraternel. « En effet, je pense en être capable. Fais-moi confiance, Tsukiyomi. Je comprends tes doutes car ils furent les miens. Mais je ne laisserai pas les idéaux de ceux tombés et ceux encore debout être ternis. Par quoi ou qui que ce soit. » Sa lèvre entre ses dents lui évoquait des sentiments contraire tandis qu’il essayait tant bien que mal de déceler une réaction précise après ses termes presque menaçants. Il était de notoriété publique que le Torrent n’avait de cesse que de lutter, ses flots ne s’arrêtant sur aucun rocher quel que soit son ampleur. Et si le fracas n’en venait pas à bout, ce serait les lames de fond incessantes, toujours plus grandes, qui fragiliserait l’ensemble d’us jusqu’à éboulement.






_________________



« Inoffensif je fus, une offensive je tue ; une gencive de plus ♪ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Dim 15 Oct 2017 - 21:00
Lorsqu’il évoqua la notion de péché, elle leva un sourcil moqueur et un sourire amusé fendit son visage. Saoule, on a dit. Ce que l’on pouvait ajouter sans tromperie, c’était que son humour était douteux en ces circonstances. Néanmoins, le message passait malgré tout. Tsukiyomi le savait, l’expérience, le vécu était le seul moyen d’acquérir ce recul et cette clairvoyance. Et quelque part, il fallait en passer par diverses souffrances pour s’endurcir, elle en était la preuve vivante. Mais personne n’est jamais impatient d’encaisser ces coups simplement pour en ressortir grandi.

Son regard parcourut le visage du Torrent alors qu’il parlait. Comme si elle essayait d’y déceler une preuve de son honnêteté. Un tic qu’elle avait en tout temps, ce besoin d’analyser, de s’assurer de ce qu’elle percevait. Les champs de bataille n’avaient pas le monopole des illusions et elle s’en serait voulue de s’ouvrir à quelqu’un pour être blessée par la suite. Néanmoins, tout handicap situationnel mis à part, elle avait le sentiment d’avoir raison de se mettre dans une telle position.

“ Je me suis rarement laissée mettre dans une position si vulnérable dans ma vie, et tu n’en as pas tiré profit. Alors j’imagine que je peux te faire confiance, oui. Et pour ce que ça vaut, sache que tu peux placer la tienne en moi. Sans hésitation. ” Répondit-elle d’un ton et d’un air grave. Il est des choses sur lesquelles on peut plaisanter, d’autres pas. En l’occurrence, elle ne donnait pas officiellement sa confiance aux gens à la légère. C’était là le dernier bastion qui touchait à son âme, le dernier rempart face à son point faible. Il aurait pu être plein de mauvaises intention, la punir pour ses transgressions, se servir d’elle grâce à son secret et la laisser pour morte en le faisant. C’aurait été regrettable mais en aucun cas elle n’aurait considéré être défaite sans combat. En lui donnant sa confiance de cette façon, elle jetait ses dernières armes au sol. Et quant à parler d’armes …

“ Je ne sais quelle valeur cela peut avoir pour toi, je suis persuadée que c’est toujours d’utilité mais … Quel que soit ton besoin, je serai là. Je te le dois bien. J’aimerais qu’à l’occasion, tu me donnes l’occasion de te rendre la pareille. Un service, un faveur. Peu importe. ” Reprit-elle avec sérieux. Son regard était optimiste, amical, mais elle ne voulait pas avoir l’air de dire n’importe quoi sous l’effet de l’alcool. Ses mots semblaient mieux choisis, peut-être que l’effet commençait à se dissiper. En revanche, la facilité qu’elle avait à se livrer et à se montrer spontanée était toujours là, elle.


Dernière édition par Kaguya Tsukiyomi le Mer 18 Oct 2017 - 12:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Mar 17 Oct 2017 - 19:05

« And when you start to feel the rush, a crimson headache, aching blush »




Sa moue moqueuse fut accueillie comme il était possible de s’y attendre avec ferveur et amusement non masqué. Tandis qu’elle menait son analyse, lui, le Torrent, semblait émaner de cette même tranquillité malgré ses mots à l’apparence presque agitée, comme si tout cela n’était que scène maintes fois répétée, en soit pas assez pour ébranler ses convictions qu’il étalait sans vergogne comme adage ; maxime d’un autre temps qui manquait et manquerait à nombre de ces shinobis qui avaient grandis dans l’ombre de murs vétustes.

« Tu apprendras vite que je ne suis point prédateur friand de me repaître de la faiblesse d’autrui. Ce serait illusoire de te dire que tu peux et attendre que tu le fasses, mais oui. J’y compte bien, tu sembles une Kaguya bien différente de ceux que j’ai connu, ce sera un plaisir. » Il partageait son sérieux et ne prononçait que rarement ce genre de mots lourds de sens sans un minimum d’appui qu’il avait obtenu en voyant le fond de l’âme de la Lunaire qui semblait somme toute une personne sur qui compter dans ces temps de crise et ceux à venir. Peut-être se trompait-il mais cela ne l’engageait à rien mis à part la déception de mettre ses jetons sur le mauvais cheval ; soit il était homme à apprendre de ses échecs, comme démontré.

« C’est un lourd fardeau que tu choisis de porter, Tsukiyomi. Mais je note ceci et je ne l’oublierai pas, tu peux me faire confiance sur ce point. Il viendra bien le jour où ton aide sera précieuse, et je ne me gênerai pas pour la quémander. En espérant que de notre entente, de grandes choses naîtront. » Les yeux rivés dans le vague comme pour percevoir un avenir plus ou moins lointain, Hanzô paraissait aussi sérieux qu’elle, et son idée de lui fournir un support quand il serait nécessaire l’engageait autant elle que lui, car c’était implicitement réciproque.








_________________



« Inoffensif je fus, une offensive je tue ; une gencive de plus ♪ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Jeu 19 Oct 2017 - 16:39
Pour toute réponse aux paroles encourageantes et porteuses d’un futur plus éclatant du Torrent, Tsukiyomi répondit par un simple sourire. Honnête, sincère, optimiste. A lui seul il résumait cette soirée et ses yeux pétillaient de cette reconnaissance qu’elle n’aurait jamais cru éprouver quelques heures plus tôt. La jeune femme acquiesça, s’approcha de l’homme et posa sa main sur son bras, brièvement, comme pour transmettre tout ce que les mots ne pouvaient exprimer. S’il était si clairvoyant, il comprendrait.

L’instant de grâce passait et avec l’alcool qui se dissipait son naturel mutisme revenait. La Kaguya espérait tout de même que sa prochaine rencontre avec le Torrent garderait de cet instant l’imperceptible pouvoir qu’il avait eu, qui la rendait si vraie et spontanée. Mais il ne fallait pas trop en demander, cet échange devait être une exception. Privée depuis si longtemps de ce naturel, elle ne pouvait pas réclamer de ce qui lui avait tant manqué de peur d’en arriver au trop plein. Son enthousiasme, il lui fallait le réprimer, le temps de trouver un équilibre. Gérer seule ses conflits intérieurs pour se construire comme il l’avait fait. En somme, sans trop s’en donner l’air, il avait tout du mentor qui s’ignore.

“ Je crois qu’il est temps pour moi de te laisser, Hanzo. Je vais devoir accuser le coup de cette soirée et rentrer au domaine. Si toutefois j’arrive à m’y rendre.” Dit-elle en riant, retirant du même coup sa main. La lunaire jeta un regard ambré aux environs. Oui, elle aimait cette atmosphère, mais point trop n’en faut. La jeune femme aurait bien assez d’une vie pour en profiter. Elle posa ses mains sur son visage et prit une grande inspiration. Il lui fallait prendre encore une seconde ou deux avant d’essayer de se mettre en route. Peut-etre que le sake n’avait pas fini ses méfaits, au bout du compte, et de longues heures de sommeil seraient bénéfique à son esprit, une fois qu’elle aurait rejoint sa couche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Jeu 19 Oct 2017 - 21:38

« And when you start to feel the rush, a crimson headache, aching blush »




Le Torrent ne s’était point écrasé sur une digue d’incompréhension et son faciès presque rayonnant mena l’homme à penser que ses mots étaient tombés juste, qu’elle comprenait ce qu’il lui communiquait. Il en fut ravi et continua d’avancer dans la tourbière avec ce flegme qui lui était propre, presque une signature. Comme si tout n’avait pas d’importance, comme s’il était seul et en même temps heureux de ce qu’il avait ; comme si Tsukiyomi avait été un élément récurrent de son décor et le serait encore dans les jours à venir. Et il avait bien raison de le penser.

Au contact de la paluche avec son derme, il lui rendit l’optimisme presque par mimétisme, singeant son air jovial pour le lui renvoyer, miroir aqueux qui présageait ô combien ils étaient sur la même longueur d’onde. Et elle lui annonça qu’elle allait rentrer et conscient de ce que pourrait causer ses pas dans le domaine Kaguya il choisit de respecter sa décision de tantôt et la laissa briser ce contact physique, lui répondant sur un ton de patriarche, celui d’un ami ; une rivière qui serait presque toujours assez calme pour qu’elle s’y baigne, la lavant de ses possibles péchés.« Fais-donc. Je te conseillerai bien de faire attention mais j’ai l’impression que ce serait superflu. C’est les inconscients de Kiri qu’il faudrait avertir. » Il se fendit d’un dernier sourire, puis avant qu’elle s’enfonce vers l’orée du village, il caressa une de ses mèches de cheveux du bout de son index.

Les idées vadrouillant à diverses possibilités dont certaines l’influençait à l’accompagner chez les Osseux, il se ravit et continua de s’éloigner de la grande cité brumeuse, y préférant le calme et la tranquillité toute relative des environs. Peut-être se trouverait-il un peu de défi avant de remettre les pieds dans cet amas de construction, de promesses en suspens. Il n’avait personne à retrouver de particulier, juste sa solitude. Les marécages étaient donc un endroit parfait pour perfectionner son lien déjà très développé avec Peau-de-Requin.





_________________



« Inoffensif je fus, une offensive je tue ; une gencive de plus ♪ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Ven 20 Oct 2017 - 11:37
Un sourire de plus, un clin d’oeil, et voilà que Tsukiyomi était prête à rentrer. C’est que cette soirée était de nature à l'épuiser, en particulier après le long entrainement qu’elle avait eu avec ses amis. Elle pouvait en être certaine, le lendemain serait bien difficile, au lever. Elle acquiesça à la remarque du Torrent pour toute reponse, et ajouta.

“ Passe une bonne soirée, Hanzo.”

Ponctuant son départ d’un signe de main, elle repartit, sans se retourner, en direction de l'entrée du village. Son regard parcourait les environs et à sa grande surprise, elle put se repérer sans grande difficulté. Peut-être avait-elle sous estime sa résistance, peut-être avait-elle même surestime le délicieux saké dont elle s'était abreuvée pendant une bonne partie de la soirée. Son comportement désinvolte n'était peut-être au final que le résultat de la levée temporaire de ce poids sur ses épaules. Ce poids qui comprimait son naturel en son âme. Alors qu’elle entrait dans le village le sourire aux lèvres, elle espérait silencieusement que tout cela n'était pas qu’un songe et qu’au réveil, elle n’aurait pas à regretter son imagination fertile. Un tel soulagement ne s’inventait pas et il avait forcé l’optimisme en elle.

La lunaire n’avait aucune idée de l’heure à laquelle elle avait décidé de rentrer, mais le domaine Kaguya était sombre et silencieux, une rareté remarquable. Malgré l'épuisement, Tsukiyomi choisit d’en profiter quelques minutes, parcourir les chemins du domaine endormi, profiter de cette atmosphère paisible qu’elle connaissait si peu, dans un endroit ou nombre de sentiments s'entrechoquaient. Forte de l’optimisme pourvu par le Torrent, elle pouvait voir la beauté de ce lieu et ressentir l’enthousiasme qu’elle avait oublié depuis l’enfance. L’attachement qu’elle avait vis à vis de ceux qui le peuplaient indépendamment des quelques éléments qui la persécutaient. Il ne le savait peut être pas, mais il avait réussi un tour de force.

Après une heure de pérégrinations silencieuses, la jeune femme rejoignit sa couche en songeant que, peut-être, elle venait de faire une rencontre qui changerait le cours de son existence. Mais seul demain le dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Ven 20 Oct 2017 - 15:44

« And when you start to feel the rush, a crimson headache, aching blush »




Quelques heures tout au plus, passées à vagabonder comme il l’avait fait à de nombreuses reprises les années précédant ce faste jour. Il se reconnait avec la Bête Bâtarde, oubliait qu’un temps il avait été rongé par le chagrin et qu’il l’était maintenant par les responsabilités ; le temps d’un moment fugace Hanzô était Hanzô. Ni Kaguya, ni Torrent, ni même , ce nom porté puis abandonné pendant ses plus jeunes années. L’homme à la chevelure cyan n’était qu’électron libre dans une masse informe de fumée aqueuse, dédale obscur pourvu d’une clarté toute relative qui ne le guidait que dans un sens unique. Ses getas trempaient dans cette même boue qu’il avait foulé des milliers de fois d’un sens et de l’autre, tantôt voyageur, tantôt avatar d’une Purge dirigée vers ses anciens frères, tantôt Kirijin.

Dans toutes ces identités, il restait une seule et unique composante à chaque fois ; sa férocité bestiale, déclinée selon le besoin, pourvu de ses crocs écailleux bien que transfigurée tout aussi bien par le simple uchigatana. Quelques heures, tout au plus.

Assis à même l’océan, loin de la côte, il semblait émaner d’une tranquillité mensongère tandis que dans son esprit, il pesait le pour et le contre ; le pourquoi et le comment. Devait-il rester ici ou prendre la route et la retrouver ? Les retrouver ? Son chakra s’illustrait en forme lascives s’entremêlant autour de lui, tentacules fictives aux prises avec un ennemi tout aussi éthéré. Et il était là, impassible. Tempête intérieure agrémentée à la surface miroir d’une torrentielle averse que ses pensées alimentaient de lourds nuages. Au fond il semblait optimiste, se targuait et bombait le torse. Mais il le détestait, ce foutu surnom.

Spoiler:
 




_________________



« Inoffensif je fus, une offensive je tue ; une gencive de plus ♪ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Busted ! | Ft. Kyūryū no Hanzō

Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: