Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Des méthodes qui font controverses. [Ft. Ikezawa Shojito]


Sam 23 Sep 2017 - 10:50
Depuis quelques jours, en raison des récents événements au Pays du Feu, les bars et les rues étaient plus bruyantes que jamais. Que ce soit sous l’effet de l’alcool ou non, les habitants de Kumo ne savaient pas quoi penser du Soschikidan et de leurs actions. Bien sûr, la très grande majorité soutenait leur ville et leur pays et jugeait avec véhémence les envahisseurs de Shîto. Mais d’autres, sous l’effet de la peur, voire pire, peut-être par admiration, parvenaient à trouver des arguments en faveurs de Nara Alderan. Ce qui provoquait, bien sûr, des tensions assez pesantes. Un bon nombre de clients quittaient le bar par frustration.

- Il y a déjà eu des guerres pour retirer du pouvoir des mecs tyranniques ! Bien sûr, ils ont blessé des ninjas de notre village, mais c’est des dégâts collatéraux ! Au final, les pertes sont surtout aux Pays du Feu !


Près de la sortie pour éviter d’empester le bâtiment avec la fumée, je pris quelques inspirations sur mon calumet, réveillant la cendre à l’intérieur avec des éclats orangés. Chaque bouffée prise était une sorte de soupir discret que j’effectuais en écoutant les guignols qui se donnaient en spectacle dans le bar. Je passais même ma main sur mon visage face à certains ‘’arguments’’ avancés. Au final, c’était des enfoirés qui, vu qu’ils sont inutiles et le savent parfaitement, suivent les mouvements de révoltes et la loi du plus fort. Ils sont comme absorbés par tout ce qui est mauvais, décadent et rebelle. Là où il a dépassé la limite, c’est quand il est entré dans le domaine où je ne parvenais pas encore à garder mon sang-froid.

- Allons, arrêtez de le nier en bloc ! On sait très bien que les Daimyo roulent sur l’or et n’apportent rien au pays !
s’exclama-t-il tout en provoquant les huées des autres clients. Bon sang, avouez-le ! Ce mec a juste apporté un semblant de justice à Shi-…

C’en était trop. Mon chakra avait bouilli d’un coup au point de me propulser avec la pression de mon Futton vers lui. Les intimidantes chaînes que je portais aux poignets bougeaient dans tous les sens, provoquant un bruit désagréable à celui en face de moi. Mon poing dressé, je m’arrêtai net devant lui, le souffle long et haineux.

- Fous-le camp de ce bar... les gens stupidement en admiration face à un petit rebelle qui prêche la bonne parole sont détestables… je détendis mon bras et repris une bouffée au milieu du bar. Alderan a juste créé une vision utopique pour corrompre des gens. On est Kumojin bordel, tombe pas dans le panneau, idiot.

La voix porteuse, je faisais tout pour l’intimider. Au final, il ne faisait rien de mal. Il n’insultait pas Kumo ou le Pays de la Foudre. Mais c’est avec ce genre d’opinion qu’on finit par être trop compréhensif envers les actes et les individus mauvais. Le client ne semblait pas spécialement énervé ou apeuré par moi, mais il a préféré couper-court à sa soirée et est parti tranquillement.

En regardant autour de moi, je voyais que les clients avaient été un peu… déroutés par mon intervention. Faut vraiment que je sois plus civilisé, mais c’est pas super facile. J’haussais néanmoins le sourcil devant un blond, le visage droit et le regard imposant. Il n’avait pas reculé et se contentait de regarder la scène. Je le connaissais d’ailleurs, c’était un des participants aux épreuves.

- Le mec du clan Ikezawa, c’est ça ? J’crois que t’es bien placé pour donner ton avis sur la question. Qu’est-ce que t’en penses ? Alderan, c’est une enflure ou il a raison ?

Je remis mon calumet à la bouche. Son avis pesait plus que le mien ou celui des autres, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Sam 23 Sep 2017 - 18:12
Une journée de plus à déprimé en s'entrainant, Shojito commençait même à ce lasser de cela. Il décidait donc de dérogé à la promesse qu'il s'était fait de ne plus jamais boire et il se rendait dans un bar non loin de chez lui. L'ambiance générale était au rendez-vous, les débats étaient animé et les conneries que les uns racontait le faisait sourire. Une bouteille de saké, et une déscente plutôt lente, cela faisait une grosse heure qu'il était là à écouté, l'air stoïque le débat qui soudainement dérivait sur un sujet qui lui tenait à coeur.

- Il y a déjà eu des guerres pour retirer du pouvoir des mecs tyranniques ! Bien sûr, ils ont blessé des ninjas de notre village, mais c’est des dégâts collatéraux ! Au final, les pertes sont surtout aux Pays du Feu !

"Abruti ! Ca n'enlève pas la gravité de la chose. Ajoute encore un mot de plus et je te fais ravalé tes paroles."
Pensait-il alors qu'il observait la scène toujours aussi calme. Malgré l'envie d'écorcher ce type, Shojito l'écoutait sans broncher.


- Allons, arrêtez de le nier en bloc ! On sait très bien que les Daimyo roulent sur l’or et n’apportent rien au pays ! s’exclama-t-il tout en provoquant les huées des autres clients. Bon sang, avouez-le ! Ce mec a juste apporté un semblant de justice à Shi-…

"Faites le..." A peine les mots commençait à sortir de sa bouche, une bourasque entrait soudainement dans la pièce et un homme prenait la parole. Celui-ci fait exactement ce qu'aurait fait l'Ikezawa, mais avec un peu moins de diplômatie. En même temps, Shojito l'aurait prévenu une première fois avant de l'éjecter de lui même par ses propres moyen. L'individu devrai plutôt remercier l'homme car Shojito ne l'aurait probablement pas épargné. Quoi qu'il en soit, c'était toujours aussi inexpressif qu'il regardait la scène avant d'être interpeller par l'inconnu et sauver de l'idiot. "Il me connais ? Ou connait-il simplement mon clan ? Attends, mon clan est connu ?" Pensait-il en arquant un sourcil avant de réfléchir sérieusement à... Non pas du tout, il y avait déjà réfléchit et la réponse était toute simple. "Ce que j'en pense ?" Il se levait soudainement et haussait la voix en direction des derniers pochtron du bar. "Ce que j'en pense bande d'incapable, c'est que vous n'êtes pas foutu de reconnaître que nous Kumojin nous sommes prit une branlé par un connard qui n'agît pas dans l’intérêt de son pays, pas dans l’intérêt d'une paix, mais dans son propre intérêt, c'est le pouvoir qui motive cet homme ! Mais après tout, vous êtes bien habillé pour des pochtrons, vous avez du gout, de la classe, des manières, pas une seule égratignure. J'en déduis simplement que vous n'étiez même pas présente, vous n'avez vu personne tombé au combat, ni même aperçut le désastre que c'était, alors oui, Kumo était concerné, mais nous shinobi, nous nous battons pour vous Kumojin alors respecter Kumo, respectez le pays de la foudre, et s'il vous reste des couilles, prenez un sabre ou vos poings et venez nous aidez à exterminez la menace ! Et peut-être que ce jour là, oui ce jour là... On vous prendra pour des hommes, et vos enfants arrêterons de vous défendre à vos places... Bande de mauviette... Alderan ! Le grand, Nara, ce mec est venu chez nous, nous humilié, tuer un innocent et il est repartit sans s'inquièter, il déclenche une guerre, et certains con on cru en sont idéal de paix. Eh bien lorsque qu'on veut la paix messieurs, on ne se mets pas toute les nations à dos. Bande d'idiot fini... Voilà ce que j'en pense." Disait-il en se rasseyant. Son discours avait peut-être été fouilli, il n'en savait rien, mais il avait dit ce qu'il pensait comme cela sortait il maintenant il buvait le reste de saké dans sa coupe alors qu'il n'avait même pas été blessé par la bouteille brisé juste avant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Sam 23 Sep 2017 - 19:09
Hm. Il n’a pas confirmé que c’était un Ikezawa, mais il ne l’a pas nié non plus. Il faut dire que le blond semblait bien plus préoccupé par ma question concernant Alderan et le Soschikidan. Son discours avait d’ailleurs différents niveaux de lecture, ça s’entendait à sa voix et à la tronche qu’il tirait. Le Nara l’avait visiblement bien marqué, et franchement, ça me rassure. Si j’étais le seul à m’indigner devant de tels discours, je serais même pas capable de me remettre en question tant ça me semble impossible d’apprécier le comportement rebelle de l’autre idiot. A la fin de son discours – car oui, le gars a vraiment craché ce qu’il avait sur le cœur et pendant un bon moment – je ne pouvais qu’être scotché devant l’Ikezawa.

- Fidèle à ta réputation à ce que je vois. Je ne suis là que depuis très peu de temps, mais j’ai entendu parler de ton franc-parler et de ton énergie en ce qui concernant Kumo. C’est respectable comme comportement.

Tirant une longue bouffée de mon kiseru, je fis quelques pas en direction de la sortie afin de cracher la fumée. Au début, j’étais bien décidé à partir, mais le blond m’avait suffisamment intrigué pour que je lui fasse un peu chier ce soir. Je fis quelques pas dans sa direction tout en étouffant le tabac de mon kiseru, que je posais sur la table où il s’était placé. « Je peux m’asseoir un instant ? » J’entrepris déjà l’action, mais il pourra décider d’être seul ou non par la suite. Mais maintenant que j’étais là, alors que j’allais lever la main pour prendre de l’alcool, je me ravisai et dirigea simplement mon regard vers le Chûnin.

- Akahoshi Hisao, de la ville d’Humy. Je suis intervenu par manque de sang-froid, mais j’ai cru entendre que tu n’étais pas loin de faire taire ce type. Les non-shinobi, et même les ninjas un peu crédules, tombent facilement dans ce genre de piège utopique sans aucun sens. L’air de rien, c’est un vrai problème.

Positionnant mon pied sur la chaise, je pris appui sur mon genou droit en y posant mon coude. Les civilités n’étaient plus vraiment mon fort, même si j’essayais de faire de mon mieux pour éviter de paraître trop rustre.

- D’ailleurs. Est-ce que je me s'rais trompé concernant ton clan ? Je suis presque sûr de ne pas te confondre avec un autre, mais autant me corriger immédiatement pour éviter des confusions stupides. Je fis s’écraser mon bras gauche sur la table pour être encore davantage confortable. Ton discours, tout à l’heure. Y avait pas mal de rancœur. Des mots maladroits, peut-être. Mais je suis tout à fait d’accord avec toi. Le problème avec ce genre d’enflure, c’est qu’ils basent toute leur ‘’lutte’’ sur un objectif totalement flou et entretiennent la motivation par la tromperie. Maintenant qu’il a atteint son objectif, je ne serais pas étonné qu’il se pose comme un lâche sur ses divans nappés de soie, avec de la nourriture à profusion et de l’or à ne plus savoir quoi en faire. Quelle pourriture…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Sam 23 Sep 2017 - 23:02
"Fidèle à ma réputation hein ? Je possède donc un réputation. Flatté de l'apprendre." Disait-il lorsque l'homme lui rétorquait ses mots. Soudainement il se dirigeait vers la porte avant de faire demi-tour visiblement hésitant. Il demandait poliment pour s'asseoir et pourtant, quelques instant plus tard son pieds étant posé sur la chaise comme si de rien n'était. Il n'avait donc aucune gêne, un peu comme Shojito qui n'aurait même pas demander la permission pour s'asseoir. Quoi qu'il en soit le blond rétorquait avec une certaine assurance. "Fait donc, prend tes aises."

Il écoutait un instant les dires de l'homme, sa présentation, l'explication sur les faits qui venait de se produire. Il restait cependant stoïque face à ceux-ci et de sa voix grave il rétorquait de façons instantanée en tendant la main en direction de l'homme. "Ikezawa Shojito. Et non, tu ne t'ai pas trompé, je fais bien partie de ce clan. Je suis d'ailleurs ravi d'apprendre que tu me connaisse, cependant comment ? Si ce n'est pas indiscret ? Qui peut bien avoir tellement peu de sujet de discussion pour arrivé à parler de moi ?" Ajoutait-il avec un air maintenant interrogatif. Soudainement l'homme venait se positionner correctement avant d'ajouter une chose avec la quel Shojito était complètement d'accord. Il le regardait d'un air des plus sérieux acquiesçait d'un signe de tête.

Il prenait plusieurs minutes afin de réflèchir et ajoutait le regard toujours aussi sérieux. "Le problème n'est pas tant se stratégie... Car tout bon stratège aurait usé de la même... Non, le problème c'est de voir à quel point elle fonctionne, en peu de temps l'homme à réussi à constituer une armée, et ce avec de shinobi puissant qui penseront combattre pour de bonne cause. Un autre problème à soulever c'est qu'il possède plus de carte que nous actuellement, et qu'à tout moment il fait bouger ses pions tandis que notre échiquier à nous est seulement en train de relever ses pièces... Le temps nous manque cruellement et je doute sincèrement que nous puissions rattraper toute cette avance. Nous avez été bien médiocre pour le coup, notre seul solution est de se précipité dans une attaque, mais probablement un piège. Il est finement jouer de sa part, la surprise est l'une des meilleurs chose que l'on peu mettre en place dans une stratégie, et même si je m'attendais à tout venant de la part du Daymio du feu, je ne m'attendais pas à ce qu'il se fasse renverser aussi facilement. Mais bon... Sa révolution est en route, il est le premier à savoir qu'il à gagner cette bataille, mais je pense qu'il a d'avance gagné la prochaine à raison que nous agissions comme il l'entends. Quoi qu'il en soit... Actuellement nous sommes dans une impasse. Mais j'ai confiance en notre conseil, et j'espère qu'il prendra les bonnes décision." Concluait-il en levant la main afin de commandé au serveur un nouvelle bouteille. Un soupire et il se rendait compte qu'il avait encore pensé tout haut. Alors il décidait d'ajoutait dans une vaine tentative d'enterrer ses proposes. "Mais je suis d'accord avec toi. C'est une pourriture."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Dim 24 Sep 2017 - 12:02
- Je ne dirais pas que ton nom résonne dans tout le village, mais je t’ai reconnu. répondais-je ainsi à sa première interrogation. Sauf que, bien sûr, il était normal de se demander comme il avait pu se faire connaître, et qui aurait bien pu m’en parler. Pourtant, les raisons était plutôt simple. Dès le moment où ta participation à l’examen de Shîto fut rendue publique, toi, comme d’autres Kumojin, représentiez le Pays de la Foudre. Pronostics, fierté, simples discussions, tout permettait d’en savoir plus sur les gens comme toi. Sinon, j’étudie beaucoup depuis mon arrivée ici, bien que ça me gonfle. Et ton clan figurait parmi les alliés de longue date de Shitaderu.

Par réflexe, à la fin de ma phrase, je pris en main mon kiseru avant de le reposer sur la table. Le bar avait trop peu d’ouvertures pour laisser transiter la fumée, sans parler que désormais, il n’y a plus beaucoup de courants d’air. Je le reposai donc malgré mon affreuse envie de fumer. Et pendant ce temps, Ikezawa Shojito se permit de rajouter de plus amples détails sur son opinion concernant Alderan, le Soschikidan et le Pays du Feu en général. Bien que ça me fasse chier, il n’avait pas tort sur toute la ligne, mais certains détails me gênaient.

- « Tout bon stratège aurait usé de la même » ? Je ne suis pas d’accord. Je pense que tu confonds manipulation et encouragement. Tu confonds illusion et objectif réel. On ne peut se permettre, comme tu l’as dit, de simplement jouer à un grand jeu d’échec avec des milliers d’individus. Pas quand on a un minimum de conscience. La méthode qu’il emploie est la méthode des faibles et des menteurs. Celle où tu n’es personne car tu n’es qu’un bon à rien, et non pas car tu manques de visibilité, de pouvoir ou d’ambition. Notre Raikage est fidèlement suivi. Il est admiré, respecté et surtout apprécié. Il s’est forgé seul, à la sueur de son front et a conquis Kumo sans aucune effusion de sang. Il n’est peut-être pas un stratège comme tu l’entends, mais si les nôtres ressemblent à Alderan, on est qui pour lui dire d’aller se faire foutre ?

Je me penchais en arrière, cette histoire me gonflait plus qu’il n’y paraissait. Bien entendu, Shojito abordait des points intéressants, et je vois bien ce qu'il voulait dire, mais, même par objectivité, on devait éviter de dresser des portraits trop élogieux de ce genre d’ennemis. C’est comme ça que des idées révolutionnaires naissent.

- Quoi qu’il en soit, je suis plutôt confiant sur le fait qu’il ne fera rien d’autre. Il a eu son Pays, dont il est sans aucun doute le maître absolu désormais. Il ne voudra pas de guerre ouverte, à moins qu’il trouve en l’un des trois villages cachés un solide allié. La Shodaime Mizukage aurait pu en être capable mais Kiri en lui-même, je n’en sais rien. D’ailleurs, s’il y a une possibilité supérieure aux autres, c’est sans doute ça : Alderan va tenter de trouver des alliés. Grâce à son cerveau de Nara, il étudiera chacun de nos villages, coutumes, habitudes, objectifs et tentera de nous amadouer. Mais comme tu l’as dit, faut avoir confiance en notre conseil.


Dernière édition par Akahoshi Hisao le Dim 24 Sep 2017 - 19:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Dim 24 Sep 2017 - 19:33
Le propos que tenait Hisao pour expliquer la soit disant réputation que possédait l'Ikezawa semblait plausible. En effet, il n'avait pas d'autre raison pour que des personnes se mettent à parler de lui. Il était donc naturel pour lui de comprendre et acquiescer à ses propos sans poser une question de plus. L'homme semblait quelques peu contrarié par le propos de Shojito, ce à quoi il s'attendait. En un sens une fallait l'éloge de son énnemi en toute objectivité mais rien ne changeait au fait que même si tout bon stratège aura usé de la même méthodes, le blond lui aurait agit d'une façons tout à fait différente, il se devait donc de le préciser.

"Attention je suis bien conscient qu'à partir du moment ou il avait gagné un avantage il aurait pu agir de plein de façons différente, mais si sa stratégie semble bonne c'est parcequ'elle n'était pas née d'hier, tout ceci était minutieusement calculé. Cependant, jamais je n'aurai agit de la sorte, et peu importe que l'on me considère stratège ou non, la manipulation de masse, ce n'est pas du tout une méthode qui me convient. Quoi qu'il en soit je ne peux nié que l'on s'est tous fait avoir, seul un idiot serai capable d'un tel acte. Notre Raikage... Shodaime... Il est suivi... Plus par moi. Je n'ai plus entendu parlé de lui depuis bien trop longtemps, j'avais posé beaucoup d'espoir en lui et pourtant à Shîto, il s'est lui même trahi, il a trahi ses convictions en ne se battant pas contre l'ennemi, ou était-il lors de l'attaque hein ? Etait-il même présent ? J'ai confiance en notre conseil, c'est sûr, cependant j'espère qu'il répondra de ses actes devant le peuple, conquérir un peuple et se faire aimé de lui est simple, cependant j'ai bien l'impression que respecté ses engagements est quelques chose d'hautement plus complexe. Les hautes instance réagisse probablement déjà à cela, et je pense que nous tarderons pas à savoir qui prendra la suite de Shodaime. Ce n'est pas plus mal."
Ajoutait-il dans un soupire.

Le point de vue d'Hisao était respectable, mais il oubliait la nature sauvage, le côté sanglant de l'être humain. Subir une tel défaite n'est apprécié par personne et même si c'était finement joué, Shojito doutait très sincèrement que les hautes instance des villages caché ne répliquerai pas. Il se permettait alors d'ajouter. "Qu'il ne fasse plus rien et se repose sur ses acquis, c'est probable... Cependant je doute qu'il ait oublié de prendre en compte le facteur bestiale de l'être humain. Je pense, et j'espère qu'aucune des Nations ne se laissera faire et que lui et son organisation tomberons pour le mal qu'ils ont fait, ce sang inutilement coulé pour une paix illusoire. S'il trouve des alliés, je doute qu'il en trouvera à Kumo, mais je suis persuadé d'une chose, c'est que Kiminari soutiendra notre village, personne de chez nous n'ira grossir les rangs de ce monstre... Enfin, disons que plus personne n'ira..." Disait-il en repensant à la traîtresse qui faisait l'objet de ses cauchemars. Ryûka cette vipère qu'il n'arrivait pas à oublié, sa mort lui ferait le plus grand bien. Toute les bonne chose la concernant avait disparu, ne restait plus qu'une idée sombre, celle de mettre fin à sa trahison d'une pique enfoncé dans la gorge.

Shojito pensif, avait laisser Hisao rebondir sur ses propos et se contentait de boire une gorgée du breuvage qu'il venait de commander.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Dim 24 Sep 2017 - 20:46
Trouvant bon de remettre son opinion au clair, l’Ikezawa donna quelques précisions quant à sa vision des méthodes utilisées par Nara Alderan. Au final, je reste profondément contre l’endoctrinement de masse, qui, comme je le lui ai dis plus tôt, ne doit pas être confondu avec l’encouragement. Même si, lui, personnellement, n’apprécie et n’utiliserait jamais cette méthode, elle reste trop sale pour lui trouver des bons côtés. Mais bon, c’est peut-être mon envie de faire front à cet enflure qui parle à ma place. Par contre, par la suite, il m’annonça un truc qui m’étonna vraiment. Quelque chose ne collait pas avec ce que je savais de l’assaut de Shito et le discours que tenait Shojito sur le Shodaime, car si y en un à Kumo qui s’est illustré, c’est bien lui.

- Oi, oi, quel genre d’ingrat est-ce que tu es ? S’il le Raikage n’avait pas été à Shito au moment de l’attaque, il y aurait bien davantage de morts, et peut-être même que le gars du clan Akimichi ne serait pas tombé ! Metaru Shuuhei est un gars qui mérite ton respect, et je n’hésiterais pas à t’en foutre une si tu craches sur le fruit du dur labeur de ceux qui ont bossé pour ça.

Le visage et le dos en avant, je m’étais rapproché de l’Ikezawa sous le coup de la surprise et d’une légère colère. Le type encense Kumo et crache sur son dirigeant, ça me semble bien fourbe comme méthode. Car le Metaru a pas une réputation de flemmard invisible… mais après que j’aie questionné le blond, je reculais puis posais mon pouce ainsi que mon index sur mon menton. Est-ce qu’il y avait un Raikage dont je ne connaissais pas l’existence ? Non, quand même. En même temps, les gens parlent énormément de Shuuhei, mais il pourrait très bien être une sorte de ninja d’élite et non pas Kage… Enfin, je laisserais au gars qui me fait face le loisir de m’informer si c’est pas le cas. Et du coup, je suis curieux… serait-ce vraiment possible que personne ne m’ait parlé du Shodaime ? Du vrai, j’entends… Enfin, bon. Shojito continua ensuite sur la question du règne d’Alderan et de la suite de ses projets. D’ailleurs, quelque chose en particulier m’avait marqué tout à l’heure, au-delà de son patriotisme, il semblait avoir une rancœur en lui lorsqu’il parlait de manipulation.

- Je pense également que les autres villes présentes à Kaminari ne trahiront pas Kumo. Nous sommes une entité appelée ‘’Pays de la Foudre’’. Même l’une des villes les plus isolées, Humy, possède un grand patriotisme envers notre territoire. En revanche, désolé si je te gonfle avec cette question, mais y a eu des cas de désertion dont tu connaissais bien les individus ? Car à t’entendre, je jurerais qu’il y a autre chose que la simple trahison. Mais je peux me tromper. Après tout, la trahison n’est jamais une « simple » affaire. C’est un bordel qui devrait pas exister.

Bon, pour finir, j’allumais quand même mon kiseru. J’en avais vraiment besoin. Je signalais au tenancier que j’allais fumer et il s’occupa d’ouvrir les dernières fenêtres encore fermées. Sympa de sa part de pas trop me faire chier avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Lun 25 Sep 2017 - 12:53
Shojito finissait à peine de donner son avis sur le raikage précédemment évoqué et là ce fut le drame... L'homme était visiblement Chûnin mais il ne connaissait pas l’existence du Shodaime Raikage. Difficile à croire n'est-pas ? Et bien pas pour le blond qui dans un soupire venait ajouter l'air de rien. "Ta réaction prouve mes dires mon ami, Shuuhei n'est pas le Shodaime Raikage, il s'agit de Nara Seijiro, cependant, je suis complètement d'accord avec toi sur le coup... Shuuhei, un homme respectable, je l'ai rencontré une fois, puissant en plus. Il mériterai à bien des égares la place de Seijiro."

Il riait de la méprise avant de saisir sa coupelle de saké et d'en boire le contenu. Ni chaud, ni froid. Aussi puissant qu'Hisao aurait pu être, son rapprochement soudain n'avait même pas fait sourcillé l'Ikezawa qui le regardait dans les yeux continuant de l'écouter stoïque comme à son habitude. Même si la méprise était passer l'homme semblait toujours tendu, c'était pour cette raison que Shojito d'un geste de la mains saisissait la bouteille de saké et versait une coupelle qu'il tendait à l'homme en guise de bonne foi. Il ne comptait tout de même pas se battre avec lui, le bougre bien que maladroit dans ses actions n'était pas méchant. La discussion suivait son cours et maintenant l'homme le questionnait sur le côté personnelle et la rancœur qu'avait l'Ikezawa envers les traîtres, cherchant très clairement à savoir s'il connaissait un traître.

Dans un soupire le blond se servait une coupelle avant de la lasser sur la table et de boire le reste de la bouteille à même le goulot. Un petit rictus, un froncement de sourcil et il commençait à se mettre à parler. "Tu ne me gonfle pas. Il est normal pour toi de te poser ce genre de question. C'est vrai, j'ai connus l'un des cas de désertion, et comme tout bon patriote, aujourd'hui je dois me faire à l'idée de devoir la tuer. Sans entrer dans les détailles, Nakusu Ryûka, une jeune femme qui m'a prit pour le dernier des idiots durant plusieurs mois avant de s'enfuir tel la fouine qu'elle est ! Je jure, qu'à jamais je lui en voudrais d'avoir à ce point trahi Kumo. Je la tuerai ou du moins, je souhaite sa mort plus que n'importe quel autre déserteurs. J'ai ma fierté, et je peux admettre mettre prit une branlé, je ne peux pas admettre m'être fait roulé par une femme qui prétendait vouloir la renom de son clan. Elle est belle la renommé, morte, tu ne pourra plus rien faire pour ton clan." Ajoutait-il comme s'il s'adressait à elle. Soudainement il fronçait les sourcils et il regardait Hisao et lui adressait quelques mots maintenant plus calme. "J'ai à de nombreuse reprise eut l'occasion de prendre une mauvaise décision, et je n'avais jusqu'à présent jamais ressentit une telle rage au fond de moi. Je suis furieux d'avoir pris une si mauvaise décision et pour la première fois de ma vie.... Je regrette un choix." Un dernier soupire et le blond levait le regard au plafond avant de tourner son regard sur la table d'à côté. Un instant d'hésitation et il saisissait le paquet de cigarette déposé par l'un des pochtrons avant d'en prendre une et de l'allumer. Pour la première fois de sa vie, les poumons du blond allait être emplit de fumé, acte inspiré par son compagnon de débat qui venait d'allumé sa pipe à tabac. Il prenait une grand bouffé et se mettait à toussé fortement en recrachant toute la fumée. Une fois la toux passé, et les possibles rire de l'homme face à lui il le regardait et ajoutait. "Comment vous faites pour apprécié cette merde ? Ca me répugne..." Disait-il en écrasant la cigarette à peine entamé sur la table.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Lun 25 Sep 2017 - 21:50
Bordel, ça alors. Donc il y avait vraiment un Raikage dont j’avais pas entendu un seul mot à son propos. Pas un seul type n’a pensé à présenter leur Shodaime ? Je comprends bien que l’élite mérite autant d’honneur, mais quand je demande des informations sur le pays, je m’attends à ce qu’on pense au Kage, tout de même… Mais d’après Shojito, ce n’était pas si étonnant que ça tant le mec était invisible. J’aimerais bien dire qu’il croule sous le travail, mais je doute que ce soit uniquement ça. On ne s’efface pas des mémoires aussi rapidement simplement car on est trop occupé avec l’administration. Je secouais légèrement la tête.

- Oublie donc ce que je disais, alors. Merde, quand même, me tromper de personne en pensant au Raikage, ça fait pas sérieux. En même temps, j’te cache pas que personne n’a pensé à m’en parler. Seijiro, ce nom ne m’est pas inconnu mais sans plus. C'est dingue.


Basculant le dos en arrière, un bras croisé pour soutenir la main tenant le Kiseru, je le vis faire un beau geste en me proposant du saké. Néanmoins, j’vais m’abstenir… ça va me rendre con, sinon. Je lui montrais la paume de ma main pour refuser poliment et repris une position plus confortable en réimposant un bras sur le genou et un bras sur la table. Il était sur le point de raconter plus en détail son expérience sur les désertions. Et comme je l’imaginais, il y avait bien l’un de ses ‘’proches’’ qui lui a cordialement planté un couteau dans le dos. On sentait la rancœur en lui. Le pauvre gars avait un besoin fou de se défouler sur la Nukenin, visiblement.

- On fait tous des erreurs, mon gars. Et encore, faut-il seulement considérer cette manipulatrice comme une mauvaise décision de ta part. Au final, c’est pas comme si t’avais eu des signaux clairs, j’me trompe ? Alors te fais pas chier avec ça. T’auras le temps de la rattraper et de lui faire payer sa duperie. Dis-je en prenant une légère bouffée tout en penchant la tête. Et puis, tu sais, elle voulait peut-être vraiment servir son clan. Mais, avant de se faire tromper comme une bleue par Alderan. Tu peux avoir tes convictions et y croire, mais être trop stupide pour comprendre que le fameux messie pour lequel tu as trahi tes propres objectifs est en réalité un gros charlatan.

J’la connaissais pas, mais au vu de sa colère, je me permettais de balancer quelques piques. Ca faisait du bien de se défouler même contre quelqu’un qu’on ne connaissait pas. Et puis, ce n’est pas comme si j’allais avoir du remord pour une enfoirée qui a cru bon de trahir Kumo. Surtout pour aller voir un créateur d’utopie. Soufflant du nez, tout en relâchant au passage de la fumée, je lui proposai la chose suivante :

- Et puis, si t’en as envie, si on la chope, je te la laisse t’en occuper. Je pense que c’est la moindre des choses.


Levant la main pour demander un thé typique de la zone, je le vis s’énerver au point de voler une cigarette à une table à côté. Je sais pas si c’est dû aux nerfs ou à son inexpérience, mais il commença à s’étouffer avec la fumée en se demandant comment je pouvais fumer ça. Incapable de retenir un large sourire, je repris une bouffée avant de relever un peu le menton.

- J’en sais rien, c’est le genre de trucs où tu commences un jour et ne t’arrêtes plus. Après, moi je prends pas des trucs de ce style mais préfère utilisé un tabac très fin : du Kizami. Mais je peux comprendre qu’on aime pas ça. Après… on continue surtout parce qu’on apprécie jouer avec la fumée. On se sent calme et reposé. Même si on se crève à cause de cette connerie, je vais pas mentir.

Après avoir reçu mon thé, j’y tournais la cuillère quelques instants avant de relever mon regard vers le blond. J’allais profiter de sa présence pour me renseigner un peu sur lui.

- Oi, dis-moi, tu pourrais me parler un peu de ton clan ? Je suis un ninja spécialisé en Taijutsu. Et ton truc, c’est la modification corporelle, c’est ça ? Ca pourrait être intéressant de savoir exactement ce qu’il en retourne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Mar 26 Sep 2017 - 18:16
L'erreur qu'il avait fait... Il se l'était répeter des jours durant sans s'arrêter. Accorder sa confiance à une inconnue venue des terres de Hi, ou du moins juste à côté. Il aurait du ne pas manquer de discernement et ne pas trop s'attacher à elle, voilà son erreur. Cependant, il avait un bon fond malgré tout cela lui empêchait parfois de résonner. Quoi qu'il en soit, le propos d'Hisao ne le rassurait qu'à moitié seulement. Il ne pouvait toujours pas admettre que s'être fait dupé aussi simplement, avait été possible sous prétexte qu'elle était une femme. Dans un soupire il rétorquait. "Tu es peut-être raison l'ami. Cela n'empêche qu'elle me paiera très sévèrement cette trahison. Pour moi et mon clan, rien ne nous tiens plus à cœur que Kumo."

Les petites piques qu'il avait envoyé sur la fameuse Ryûka ne l'avait même pas éffleuré car lui même était bien plus cruelle quant à son sort dans ce monde. Elle n'était maintenant qu'une garce profitant des hommes et sans sentiments, capable de tout pour parvenir à ses fins, y compris faire l'amour à un inconnu. Ce que le blond était le jours ou tout deux on échangé ce moment. En sommes... "C'est une pute." Pensait-il alors qu'il regardait Hisao lui proposé un marcher qu'il se contentait d'accepter d'un sourire et mouvement de la tête.

La conversation dérivait sur l'addiction de l'homme, seul d'inhaler de la fumée. En sommes, Shojito avait été un peu brutal, il savait à quel point il était dur de se retenir de faire une chose que l'on apprécie faire, il suffisait de le voir s'entraîner. Une véritable drogue pour lui. Ses explications le laissait cependant perplexe, il ne venait de commencer et n'avait en aucun cas envie de réitérer la chose. Alors pourquoi dire que c'était le genre de truc ou s'il l'on commence on ne s'arrête plus ? La fumée. Maintenant il arrivait à peu prêt à comprendre pourquoi, même si cela devait tout de même caché autre chose. Le tabac était une substance très peu bénéfique pour l'organisme alors se pourrir la santé pour jouer avec de la fumée, c'était une excuse plutôt maigre pour le blond. Relevant légèrement le menton en souriant il ajoutait. "Écoutes, j'espère que jouer avec la fumée ne t’empêchera pas à jouer avec autre chose !" Disait-il en riant légèrement. En effet, tout le monde le sais, le tabac rends stérile et impuissant.

Maintenant le débat dérivait sur un sujet que l'Ikezawa maitrisait à la perfection, son clan. Qui de mieux qu'un Ikezawa pour souhaité en savoir plus sur ceux-ci ? Mais Hisao, voulait en savoir un peu plus sur son clan et a sa connaissance, les livres parlant de celui-ci sont plutôt complet donc ce que voulait l'homme c'était savoir comment fonctionnait la capacité du clan. Etais-ce un Hiden ? Ou un Kekkei Genkai ? La réponse semblait évidente, mais il fallait lui dire.

"Teiko-sei no hifu. La maitrise des dermes. Nous sommes capable de moduler à notre volonté notre peau. Si par exemple, je veux que mon bras se transforme en une épée solide, je suis capable de le faire. Cependant, je serai incapable, tu t'en doute, de l'apprendre à qui que ce soit ne faisant pas partie de mon clan. Seul un Ikezawa est dans la mesure de créer un tel changement. Même si il existe un clan à Hi capable de faire quelques chose de similaire, les Akimichis. Qui eux, use de substance pour faire grandir leurs membres, mais il s'agit ici de technique secrète, je serai si j'en trouve le secret capable de les reproduire. Tandis qu'eux serait incapable d'user de notre précision à moduler notre corps. Tu saisis ?" Il finissait sa phrase en prenant un air assez fier. L'explication était clair et elle ne révélait pas quelques chose de secret, c'était donc quelques choses qu'il arrivait à dire avec une facilité déconcertante.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mar 26 Sep 2017 - 19:59
Ce n’était plus trop une surprise après avoir lu certains trucs sur les Ikezawa, et plus simplement, après l’avoir entendu balancer ce qu’il avait sur le cœur, mais ce type, comme son clan, était sacrément fidèle à Kumo. En temps normal, j’aurai soutenu que c’était pas une chose entièrement positive. Des gens fidèles qui sont morts en suivant aveuglément les instructions de leur chef sont légion. Mais visiblement, s’il est capable de faire preuve de discernement et d’objectivité concernant le Shodaime – le vrai… ou le faux, selon les points de vus -, il n’y a rien à craindre. Il est juste ce qu’il est : Un Kumojin fier et fidèle.

Relâchant un épais nuage blanc après avoir fortement tiré sur mon Kiseru, je faillis m’asphyxier à cause d’une violente toux. Non pas que je fumais trop ou que mes poumons désiraient être recrachés, mais bien parce que Shojito était parvenu à me surprendre avec une phrase… disons… particulière. L’enfoiré fit une blague sous la ceinture en me balançant amicalement une blague sur les effets néfastes de la fumée. J’affichais un très fin sourire en coin et haussais le menton tout en plissant un peu les yeux.

- Ha ha, salaud. Merci de te soucier de ce qui fait de moi un homme, mais je pense que ça ira. Au pire, si ça merde un de ces quatre, je saurais comment justifier une petite pause !

Cela m’avait bien fait rire mais en aucun cas ça n’allait me faire arrêter. Je parlais de pause, mais je sais que je n’en serais pas capable. Ca fait beaucoup trop longtemps que je fume, et ce, en grande quantité.

Mais vint la partie instructive, lorsqu’il me présenta les particularités de la capacité de son clan. Teiko-sei no hifu, hein ? Comme il l’a dit, ça doit vraiment être spécifique à son clan. Jamais j’ai entendu ce terme de ma vie. Et nul par ailleurs, pour dire vrai. Il fit le rapprochement avec les Akimichi, mais je ne saurais pas trop commenter là-dessus. C’est trop technique pour quelqu’un, comme moi, qui a une connaissance limitée sur le sujet.

- Je vois à peu près, oui. C’est plutôt intéressant. Donc, comme j’avais pu grossièrement le comprendre, si tu peux modifier ta peau de sorte à la rendre aussi coupante qu’une lame, tu es capable d’encaisser des coups plutôt violents relativement efficacement, j’me trompe ? Faudrait qu’on s’entraîne un de ces quatre, je pourrais apprendre deux-trois trucs.


Je dépliais ma jambe et me penchais sur la table. Mon Kiseru effleurait mes lèvres, mais je n’inspirais pas de fumée pour le moment. Peut-être une pause, peut-être parce que j’ai tout simplement l’habitude d’avoir ce truc dans la bouche. J’savais pas trop, vu que je réfléchissais.

- Comme je crois te l’avoir dit, je suis très porté sur le Taijutsu et ma capacité renforce également mon corps. Il y aurait peut-être moyen de prélever des astuces de ton style… Oh, et pour information, je maîtrise la vapeur. Je suis encore beaucoup dans l’apprentissage vu que c’est une capacité qui s’est révélée très tard, mais pour le moment, je suis capable de faire bouillir mon chakra de sorte à renforcer la force et la vitesse de mes coups. En somme, je frappe vite et fort. Je dois entraîner mon esquive et ma capacité à encaisser les coups dans l'immédiat. Je m’auto-évalue depuis toujours mais ça montre quelques faiblesses. Faudra que je regarde plus en détail chacun des ninjas à Kumo. C’est en situation réelle que je vais pouvoir trouver de quoi perfectionner l’utilisation de mon Futton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Jeu 28 Sep 2017 - 1:39
La réaction d'Hisao vis à vis de la blague faisait légèrement sourire Shojito qui le regardait avant de lui faire un clin d’œil. Cela lui faisait du bien pour une fois de changer ses habitudes et de blaguer plutôt que de rester totalement juré. Plaisir qui n'était que de courte durée puisque l'homme revenait à la charge en parlant boulot, ou plutôt entraînement ce qui revenait à peu prêt au même pour l'Ikezawa qui se tue à l'entrainement jours après jours. Quoi qu'il en soit il souriait un instant et prenait le temps de bien réfléchir à quoi répondre, l'alcool commençait visiblement à faire son effet et il ne voulait pas dire de bêtises. Un regard dans les yeux de l'homme comme pour tenter de se remémorer ses derniers mots et le voici partit dans une réponse qui espérait-il avait du sens. "Exactement même si cette capacité ne s'arrête pas simplement à encaisser des coups, ou devenir des épées vivante... C'est en effet un résumé comme un autre. Écoutes, je m’entraîne tout les jours sans exception et sans me venter, il devient de plus en plus rare pour moi de trouver un adversaire que je ne peux arrivé à battre. Du moins, un adversaire que je ne connais pas encore et qui pourrait me surprendre... Enfin... j'espère que tu n'y vois aucune prétention... C'était prétentieux ?" Disait-il en plissant les yeux l'air inquiet.

Soudainement l'homme se mettait à parler de sa propre capacité, si en temps normale cela aurait intrigué Shojito il semblait bien moins prompte à recevoir des détails. Plissant de nouveau les sourcils la vision devant trouble petit à petit il se contentait d'hocher la tête avant de répondre à l'homme. " Intéressant... Donc tu es capable d'une tel chose et seulement avec le fûton ? J'ai maintenant hâte de t'affronté, j'ai toujours dis que les coups valent mieux que les paroles parfois. Peut-être moi aussi je pourrai m'inspiré de ton style s'il s'avère que nos style se complète cela peut être intéressant, j'ai toujours aimé m'entraîner mais cela fait longtemps que je n'ai plus l'impression de progresser dans mon propre style de combat." Un léger rire gêné se faisait entendre alors qu'il finissait sa phrase. Soudainement la fatigue se faisait de plus en plus pesante et l'Ikezawa décidait de ne pas forcé plus que cela après tout il commençait à se faire tard même si la saison laissait pensé qu'il était encore tôt car il ne faisait pas totalement noir, l'heure elle indiquait vingt heure.

Il se levait alors lentement avant de saluer respectueusement Hisao d'un signe de tête avant d'ajouter. "Quoi qu'il en soit, je te souhaite une bonne fin de soirée l'ami, j'ai été ravis de te rencontrer. Que dirais-tu de fixer un rendez-vous pour cet échange ? Je te laisse le choix du lieu et de l'heure. Je suis souvent disponible en ce moment." Après ses dires, il attendait que l'homme lui donne rendez-vous et lui tendait la main pour conclure la "marché" avant de le saluer une nouvelle fois. "Le rendez-vous est prit ! A plus tard l'ami ! J'attends ça avec impatience !" Shojito sortait alors du bar et se rendait chez lui pour une bonne nuit de sommeille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Sam 30 Sep 2017 - 0:02
Le gaillard avait visiblement l’air d’être une force de la nature, on pouvait déceler une sorte de fatigue. Liée à la conversation ou non, il était clair qu’il n’allait pas tarder à partir. Mais ne partons pas négatif, la discussion me fut en tout cas plutôt agréable et enrichissante. La maîtrise des dermes était une capacité qui avait en effet de nombreux avantages et ce fut intéressant à entendre. Cela dit, je me questionnais sincèrement à propos de sa résistance aux armes perçantes. Et d’ailleurs, je me fis une autre remarque, tout haut cette fois-ci :

- Maintenant que j’y pense, je serais désavantagé si je ne parviens pas à te battre dans les premières minutes d’un combat. Je frappe fort et vite, mais c’est des assauts contendants qui ont pour objectif de détruire rapidement mon adversaire. Face à une lourde défense corporelle, je serais bien emmerdé…

Lâchant un soupir, puis inspirant droit derrière dans mon Kiseru, j’imaginas déjà une idée pour me sortir d’un pareil merdier. Je n’étais, au fond, pas vraiment amateur des combats et des capacités. J’aimais en apprendre davantage, mais sans plus. Quoi qu’il en soit, ses explications me firent réaliser que j’avais encore du boulot. Il me proposait d’ailleurs un petit combat, un de ces quatre. Pourquoi pas, j’étais intrigué maintenant. J’avais un peu de mal à savoir lequel de nous deux s’en sortirait le mieux en cas d’une confrontation, mais même en cas de défaite, je risque de pas mal m’améliorer.

- Ecoute, pourquoi pas.
dis-je tout en me levant en même temps que lui. Depuis peu, je suis pas mal occupé en fin de semaine, donc partons pour mardi 16h. Je n’aime pas m’entraîner à fond dès le matin.

D’un geste plutôt amical, je lui agrippais le bras d’une poigne ferme puis enfonça mes mains dans les poches. Je restais quelques secondes sur place, le regardant partir, puis décida d’errer quelques temps dans les rues. Je prenais ainsi le temps de ressasser ce qui s’est dit entre moi et l’Ikezawa, et il semble tenir en très haute estime les capacités de son clan. Son patriotisme et sa fierté sont des avantages dans beaucoup de situations, mais je me demande si ça n’allait pas lui porter préjudice un jour ou l’autre. Enfin, sa fierté est bien sûr fragilisée par la trahison de la fameuse Kumojin. Reste-t-il à savoir s’il saura aller de l’avant ou s’il risque de s’enfoncer dans un territoire aussi mauvais que regrettable. Mon intuition me dit que non, mais qu’est-ce qu’elle en sait, mon intuition, après tout…

Recrachant un dernier nuage de fumée, je décidais d’arrêter pour ce soir. C’est qu’il m’a refroidi avec sa blague le con. Mais bon, on va voir si je tiens le même discours dans une trentaine de minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Des méthodes qui font controverses. [Ft. Ikezawa Shojito]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: