Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Embuscade brumeuse | Hanzō


Dim 24 Sep 2017 - 18:26
Il y avait une chose bien particulière qui me tracassait l'esprit en ces temps : celle de la seconde épreuve de l'examen chûnin. Bien que j'ai été promu à ce grade depuis que j'ai démontré aux examinateurs ce dont j'étais capable, le fait de ne pas avoir réussi cette étape me perturbait légèrement l'esprit. Dès lors que j'y repensais, une grande question se posait : ma stratégie était-elle mauvaise, ou mon adversaire était-il trop fort pour moi ? La première hypothèse n'était pas énumérée de manière fortuite : peut-être y étais-je allé trop précipitamment ? Je n'en savais rien, et j'avais vraiment besoin d'oublier tout ça, de me dire que je gagnerai lors de notre prochaine rencontre, si celle-ci aura lieu. Pour l'heure, j'avais besoin de me relaxer l'esprit dans un endroit habituellement calme, bien que dangereux sur les bords : les marécages brumeux.

Optant pour une posture droite et adoptant une marche lente, la tête pour le moins basse, je me dirigeais vers cette zone que je connaissais si bien après m'être préalablement acheté une bonne boulette de riz chez un vendeur local du village. Aujourd'hui, pas d'amusement ou d'entraînement, juste de la méditation. Je dois me rappeler que je suis de base quelqu'un d'optimiste, et que si j'avais été nommé à ce grade malgré ma défaite, ce n'était pas pour rien. J'imaginais déjà les responsabilités qui m'attendaient désormais : prendre une équipe sous ma tutelle, en faire d'eux des shinobis sages et puissants.. mais plus personnellement, une lueur d'espoir subsistait toujours quant à mon objectif principal : celui de devenir le chef de mon clan. Bien que mon grand frère soit devenu aveugle, il n'en demeure pas moins un puissant et coriace adversaire à ne pas sous-estimer.

Lorsque je daignais finalement attendre l'endroit où je relaxais mon esprit, j'avais un curieux pressentiment qui s'installait en moi. C'était comme si j'étais dévisagé par une infinité de personnes ; plissant les yeux en détournant ma tête rotativement de gauche à droite dans le but de percer cette brume si épaisse, j'exécutais un bond de mes deux pieds sur le côté lorsque j'entendais le bruit du vent se troubler, non loin de ma droite. Avisant avec surprise que ce qui m'avait été lancé n'était autre qu'un kunaï, j'exécutais aussitôt une série de signes de mes deux mains en guise de prévention.

▬ Sortez de votre cachette, pleutres.

Dès lors, un grand nombre de silhouettes se faisaient distingué dans cet endroit habituellement calme : il s'agissait d'un groupe de vauriens armés jusqu'aux dents, prêts à me dépecer jusqu'à la moelle. Même s'ils avaient l'avantage du nombre, je connaissais très bien le terrain, mais je ne devais pas omettre le détail qu'il pourrait en être sans le moindre doute de même pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Lun 25 Sep 2017 - 16:18

« shark and fish, learned mixture of ice and water »





Quand certains avaient combattus les recrues de autres villages ou le Soshikidan, lui était dans un tout autre merdier, appelons-le par son appelation la plus proche de la réalité. Certes il avait évité à son grand désarroi ce rassemblement hétéroclite mais y avait de son côté beaucoup gagné. Du regret ? Il en avait, mais aucun remord à signaler dans sa psyché loin d'être troublée. C'était le propre de la vie et ses exhubérances, les occasions de s'illustrer devant Iwa et Kumogakure no Satô me manqueraient pas il en était convaincu. Là où Kiri avait gagné ses premières vraies cicatrices, lui avait marqué sa peau de tout autre chose, de l'encre commune aux documents qu'il portait au bas de son dos sous forme d'un large rouleau scellé.

Samehada cohabitait donc avec ce dernier en frottant parfois les pages repliées sans les déchirer tandis que le Jônin s'était offert une petite escapade dans les marécages entourant la Citadelle Brumeuse, las de n'avoir rien d'autre à faire que de construire le quartier général, les missions n'étant pas à l'ordre du jour d'une patrie qui léchait ses plaies et se fortifiait peu à peu sous l'égide d'un nouvel Avatar.

Il était un homme d'action et il allait en chercher un peu, peut être inconsciemment, en se libérant du carcan des larges murs et des gardes pour vadrouiller dans Mizu no Kuni comme son grade le lui permettait, sans pour autant comme auparavant en dépasser les frontières pour voguer sur le cours de l'existence, de pays en pays.

Son errance lui avait appris beaucoup et sans sortir sa donneuse de mort de ses bandelettes serrées, Hanzô était capable de prouesses propres aux shinobis et plus encore. Même dans certains petit pays comme celui du Son il s'était fait remarquer et apprécier pour ses compétences.

Le Maître aqueux s'apprêtait à rejoindre un cours d'eau pour affûter ses aptitudes, ou au moins les dépoussiérer quand du chakra malaxé vint saisir son attention, un peu plus loin de là où il se trouvait. Ni une ni deux, sa curiosité et son appétit attisé, il se mit alors en route vers l'épicentre de ce qu'il ressentait sous forme de vaguelettes venant s'écraser contre lui, humant l'air à la recherche d'une piste olfactive. L'un des chakras semblait émaner d'un froid aussi glacial que le bleu de ses yeux, lui assurant avoir à faire à au moins un Kirijin. 

Arrivé sur place, au loin, il put remarquer une petite escouade qui entourait un homme, visiblement son cadet d'au moins une dizaine d'année, ses cheveux noirs et sa silhouette élancée n'allant pas sans évoquer celle des membres de son clan. Quand il se plaça assez près, certains des bandits lui jetèrent des regards interloqués, la masse de muscle et son épée gigantesque n'inspirant que crainte chez les sensés et amusement chez les assez fous pour penser se moquer d'un homme à la crinière bleue. « Allons, Same'-chan. Le peu de possesseurs de chakra présents sont indigestes. Et on touche pas le Kirijin. Reste tranquille, ce sera bientôt fini. »

Ses dires étaient exacts. Sur la petite dizaine d'assaillants seuls deux ou trois se voyaient pourvus de la maîtrise de leur énergie spirituelle, entraînant le dédain du Torrent à dégainer son arme de prédilection.

Sans adresser un mot à son acolyte qu'il n'avait pas choisi, il fit craquer sa nuque bruyamment puis se mit en position, sentant le chakra de Akimitsu se préparer à être transformé, prenant soin de ne pas être pris dans son feu. Si il était assez informé voir la singulière apparence de la Bête Bâtarde lui indiquerait qu'il était un allié. Samehada pouvait être un indice. Et si tout ceci ne suffisait pas, alors que dire ?

L'offensive commença et deux hommes vinrent s'en prendre à lui, tandis que d'autres fonçaient sur le Chûnin. Une lame fusa et vint couper le vent mais pas la chair de l'individu qui avait esquivé assez aisément, répliquant d'un coup de coude dans le ventre du bougre qui recracha un mélange de sang et du contenu de son estomac. Sans attendre il le propulsa sur son associé et la brochette d'incompétents hors d'état de continuer l'assaut, il fit quelques mudras qui rendirent la terre boueuse et trop meuble pour qu'ils puissent en sortir sans aide.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Lun 25 Sep 2017 - 22:42
Je savais d'ores et déjà bien que malgré le fait que j'étais dorénavant un shinobi confirmé, le combat risquait de se montrer rude face à des adversaires qui ont tout l'air de ne pas être de simples péons détroussant de malencontreuses victimes dans une ruelle sombre. Ils étaient pour le moins imposants physiquement, et leur attirail n'était pas à sous-estimer le moins du monde. Dès lors que je m'apprêtais à faire valoir mes nouvelles prouesses martiales, une nouvelle présence peu anodine me tiltait très légèrement ; détournant futilement mon regard à ma droite, je pouvais apercevoir un individu à l'allure plus ou moins musclée. Plissant une nouvelle fois les yeux afin d'aviser davantage les détails physiques présents, je n’apercevais pas le moindre bandeau de Kiri présent sur la moindre partie de son corps. Les bandits, eux, semblaient pour le moins insouciants de l'apparition de ce gaillard : étais-ce peut être le commanditaire de cette embuscade ? Dans ce cas présent, la situation risquerait fortement de se corser.

Malgré le fait que j'étais dans une posture on ne peut plus défavorable pour moi, une certaine excitation se faisait ressentir à l'intérieur de moi-même. Peut-être étais-ce le fait de savoir que j'étais confronté à un affrontement qui était considéré comme si peu anodin lors de ces derniers temps ? La criminalité n'était plus que devenue chimère à la suite de ces événements, mais je savais bien que cela n'empêchait pas des groupuscules d'individus d'agir, mais je n'en avais jusqu'à présent jamais croisé. Le regard toujours aussi concentré sur le nouvel arrivant, je le dévisageait de plus belle lorsqu'il semblait monologuer à mes yeux. De qui parlait-il, lorsqu'il énonçait le nom de "Same'-chan" ? Parlait-il peut-être à l'un des individus présents parmi nous ?

Un frissonnement traversait aussitôt mon corps lorsque j'apercevais une arme dont on m'avait trop bien parlé dans ma jeunesse et que je n'avais vu jusqu'à présent en image : Samehada. C'était donc ça, l'abréviation qu'il avait utilisé. De ce que j'ai entendu, elle possédait des compétences qui devaient être redoutées par le plus aguerri des shinobis. Malgré cette vision, je me disais qu'il y avait une chance pour que cet individu soit de notre côté ; une telle arme ne devait qu'être maniée habituellement par un membre du clan des sabreurs, mais je n'avais jamais vu un tel individu à Kiri. En même temps, je n'avais pas connaissance de toutes les personnes présentes dans notre beau village. Néanmoins, un détail me mettait le doute : était-il vraiment des nôtres ? L'absence du bandeau me mettait un énorme doute, mais je n'avais plus le temps de réfléchir : les viles crapules se mettaient à m'attaquer.

Usant de ma série de signes précédente pour matérialiser une puissante glace sur mon poing droit, j'envoyais aussitôt un puissant crochet du droit à la tempe gauche du premier individu qui fonçait vers moi, tout en veillant à ne pas être pris au dépourvu par ses alliés. D'ailleurs, un autre truand essayait de me maîtriser en m'attrapant par le côté gauche ; d'un vif mouvement, j'arrivais à le faire basculer par-dessus mon corps, avant de rabattre violemment mon poing glacé en plein dans sa mâchoire lorsqu'il était au sol. Observant avec une légère surprise l'un des hommes se faire propulser sur moi par l'intermédiaire du possesseur de Samehada, je remontais d'une grande vitesse mon poing droit au niveau de son menton dans le but de le mettre hors d'état de nuire.

J'étais pour le moins impressionné lorsque je constatais l'aisance martiale que faisait part mon acolyte du jour. Dès que celui semblait modeler la terre présente à nos pieds de manière boueuse, je profitais de cette opportunité pour passer ma main gauche au niveau de ma sacoche disposée à ma taille pour envoyer une petite rafale de senbons d'une précision chirurgicale aux bandits les plus proches, alors que la grande majorité des assaillants hésitaient visiblement sérieusement à prendre la fuite. Dans une tentative désespérée de survie, ils se résignèrent finalement à poursuivre un combat dont l'issue était actée d'avance, levant les bras vers les cieux. Mes pupilles rivées vers l'homme dont j'avais douté, j'essayais désormais d'installer un dialogue entre nous deux.

▬ Je ne sais pas qui tu es, bien que j'ai longuement eu vent de l'arme que tu maîtrises actuellement. Que fait-on de ces individus ?

J'étais pour le moins réticent à l'idée de leur ôter la vie, mais si cela devait être une nécessité des plus absolues, je le ferais sans la moindre concession. Pour l'heure, j'avais plutôt la tête à vouloir interroger ces individus : cela m'étonnerait que leur but était seulement de se faire une petite fortune, puisqu'ils avaient directement décidé de m'attaquer sans la moindre menace. Une tentative d'assassinat préméditée, peut-être ? Cela pourrait paraître pour une hypothèse fortuite, puisqu'ils auraient préalablement sécurisé le territoire afin de s'assurer que la moindre personne ne vienne s'interposer à cela.

▬ Dans tous les cas, je te remercie. Je me nomme Yuki Akimitsu, mais je préfère que nous fassions plus amplement connaissance lorsque cette situation sera éclaircie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Mer 27 Sep 2017 - 1:57

« shark and fish, learned mixture of ice and water »





Le jeune homme se débrouillait plutôt bien et comme son chakra le laissait transparaître, il possédait le don du Hyôton, le givre et ses multiples applications. Vu son passif avec Mizu no Kuni, il avait côtoyé nombre de possesseurs par le passé et il semblait avoir, à voir ce poing, capable d'un certain contrôle sur son Kekkei Genkai bien que son chakra le classifiait comme un individu hors de la masse shinobi sans l'élever au même rang qu'un Sôsuke ou un Eiichiro. Bien conscient d'à qui il avait à faire au contraire du Chûnin fraichement promu qui ne semblait pas de son côté mettre un nom sur son visage singulier, il resta trempé dans les flots du combat.

Akimitsu semblait se débattre convenablement et les troupes furent vite mise en déroute face au duo improvisé qui n'avait pas eu à utiliser beaucoup de chakra pour se défaire de l'adversité. Peut être allaient-ils revenir ? Hanzô ne ressentait aucun chakra dangereux et parmi les hommes encore debout, la majorité avait tourné le dos au potentiel gagne pain pour prendre la direction des confins de Mizu à l'abri de Hanzô, son Squale et du jeune manipulateur de glace. Que voulaient-ils ? Il n'en avait pas la moindre idée.

« Son nom est Samehada. Elle a aussi eu vent de toi, enfin... Ton chakra. » Il se voulait presque menaçant sans vraiment le vouloir, faisant comprendre que la chose, l'arme, était capable d'entendre, comprendre, analyser et surtout attaquer le garçon s'il venait à faire quelque chose de déplaisant. Même si son maître ne la laisserait pas faire, non pas par peur mais plutôt par conscience professionnel. De quoi aurait-il l'air devant Sôsuke s'il abîmait un de ceux de la Nouvelle Génération à peine rentré ? « Pour ceux qui pataugent, ramenons-les aux gêoles, les tiens pourront s'en donner à cœur joie de leur extorquer les raisons de cette escarmouche. Les autres... Je ne me sens pas de courir derrière de la vermine. Toi ? » Sans attendre une quelconque réponse, il s'approcha du petit duo enlisé et frappa de la pointe de sa geta la mâchoire de l'un d'eux, l'assommant sur le coup avant de l'attraper par les cheveux pour le sortir de terre.

« Hajimemashite, Akimitsu-kun, pas besoin de remerciements. Je suis Kyūryū no Hanzō. » Sans répondre à l'évidence, il hissa l'homme à sa hauteur pour fixer ses yeux sur sa trogne et l'examiner. En plus d'être faible, il sentait mauvais et n'augurait pas un rythme de vie très sain. Que venait-il faire si proche de Kirigakure no Satô ?

L'autre homme toujours dans le marécage improvisé, il lâcha son emprise et s'accroupit face à lui. « Bon allez, bave ce que tu viens faire ici ou je te laisse en tête à tête avec... Elle. » Tout en marquant sa pause, il avait dégainé Samehada et son poids reposait sur son épaule, les écailles glissant sous sa peau. Elle absorbait peu à peu son chakra, comme il le lui avait ordonné. Assez vite, mais pas assez pour ne pas lui laisser le temps de parler.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Ven 29 Sep 2017 - 21:33
L'idée que me proposait cet individu n'était pas pour me déplaire. Ramener ces brigands aux geôles de Kiri était à mes yeux bien plus avantageux que de les tuer simplement et bêtement ; cela m'arrangeait en tout point. M'approchant lentement mais sûrement de chacune des carcasses ennemies afin de bien vérifier qu'ils ne contiennent des choses dangereuses comme des parchemins explosifs collés sur eux, avisant finalement qu'il n'en était rien. La glace qui était précédemment présente sur mon poing droit semblait se dissiper petit à petit, laissant de fines gouttelettes prendre place sur le sol marécageux. Dès lors que je passais à côté des bandits, je matérialisais de la glace au niveau de leurs poignets qui étaient préalablement rétractés dans leur dos afin d'y former de robustes menottes.

▬ Enchanté, Kyūryū no Hanzō. Je préfère attendre les réponses de l'individu que vous êtes entrain d'interroger avant de faire quoi que ce soit d'autre, si ce n'est que de veiller à ce qu'une autre embuscade n'ait lieu.

Zieutant les individus d'un regard aussi vif que l'aigle, j'avais bien l'intention de ne pas me laisser surprendre une fois de plus. La brume omniprésente était un véritable calvaire pour un shinobi non aguerri, celle-ci étant une véritable asphyxie visuelle. J'avais mémorisé avec succès le chemin vers lequel les lâches assaillants avaient fui, ce qui était quelque chose de non négligeable dans le cas où nous devrions les traquer, bien qu'Hanzō ne semble point enthousiaste à ce sujet. Dès lors que ce dernier daignait à interroger l'un de ces pleutres, j'étais légèrement sur mes gardes lorsque j'observais Samehada à la suite des dires de son propriétaire.

▬ C'est bon, je vais tout vous dire ! Mais par pitié, ôtez cette chose de moi ! beuglait-il en insinuant clairement qu'il s'agissait de l'épée.

Relâchant légèrement mon attention des alentours afin de pouvoir me concentrer pleinement aux dires de l’interrogé, j'étais tout ouïe à écouter ses dires. Au vu de la situation actuelle, cela m'étonnerait fortement qu'il mentirait, sauf si ce gaillard se trouve être un suicidaire dans l'âme. Faisant preuve d'un calme des plus exemplaires au vu de la situation actuelle, je me rapprochais légèrement des deux personnes tout en veillant à ne pas être trop proche de la bête tenue en laisse.

▬ C'est.. c'est "Le Corbeau" qui nous a engagé ! Par pitié, ne me tuez pas !

Je fronçais légèrement les sourcils lorsque j'entendais ce nom. "Le Corbeau", disait-il ? Je croyais que ce nom n'appartenait plus qu'à un lointain passé et que cet individu était mort depuis des lustres. Comment un tel individu avait-il pu revenir sur nos terres dont il avait été chassé lors de la répression du banditisme menée par les Yuki, les Kaguya ainsi que les Sabreurs ? Contractant légèrement les muscles de mes bras, je répondais aussitôt d'un ton cassant et glacial à la remarque de celui-ci.

▬ Est-ce une sottise que vous nous racontez ? Il me semblait qu'il n'appartient plus à notre monde depuis plusieurs années.

La sueur se faisait de plus en plus présente sur le corps de ce bougre, qui ne s'agitait pas le moins du monde, bien qu'il respirait fortement. Mes pupilles rivées vers les siennes, j'analysais d'une précision chirurgicale le moindre petit tic présent sur sa figure. Non, c'était impossible qu'il mente ; j'étais dorénavant confronté à un problème de taille alors que ce pion commençait à perdre petit à petit connaissance. Je me devais d'avertir mon acolyte l'identité de ce fameux personnage, alors que je me retournais pleinement en sa direction, mon regard rivé dans le sien, le visage on ne peut plus ferme.

▬ "Le Corbeau" était un trublion qui agissait principalement dans les zones où nous sommes actuellement. Lors de la purge qui a frappé le Pays de l'Eau, ce dernier a été mis six pieds sous terre lors d'un affrontement avec mon clan. Enfin.. c'était ce que je croyais jusqu'à présent.

Marquant une courte pause afin de reprendre légèrement mon souffle, je reprenais dès lors la conversation de plus belle.

▬ Cet homme semblait être sincère. Je suppose que nous pouvons espérer atteindre ce truand en suivant les sbires en fuite ; il n'y a qu'à analyser les empruntes de pas présents sur le sol. Quant aux fourbes sur le sol, je pourrais faire en sorte qu'ils ne puissent partir d'ici. Néanmoins, Hanzō-san, acceptez-vous d'être de la partie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Sam 30 Sep 2017 - 0:17

« shark and fish, learned mixture of ice and water »




Après qu'il les ait menotés à l'aide de son affinité combinée, avec un degré de résistance qui les empêcherait de se mouvoir ou au moins d'exécuter des signes ninjas, le Torrent écouta ce qu'avait à dire le gamin, son sabre toujours au contact de sa proie qui se voyait pompée à petit feu de son essence chakratique pour le plus grand plaisir du squale, bien que le fruit de ce recel n'avait rien d'exquis, au contraire. L'équivalent d'un plat dans un restaurant miteux qu'on mange quand même parce que notre ventre est vide et crie famine, en somme.

L'homme se mêla en aveux, suppliant que le monstre écailleux soit ôté de sur lui, ce qu'il ne fit pas dans un premier temps pour signifier le réel de la menace. Elle semblait humer le chakra de Akimitsu et il lui fit savoir d'un coup d'index de stopper son manège, n'ayant pas envie de la réprimander en public.

Une fois qu'il eut dit ce qu'il savait, Hanzô se contenta de soulever l'épée pour l'abattre avec puissance sur le front de l'immobilisé qui en tourna de l'oeil, assommé par tel poids. Une bonne chose de faite. Il avait dit la messe et n'ayant plus rien à mettre sous la dent acéré du Jônin, il se délesta d'un homme dépourvu de chakra tout juste bon à supplier. Il n'avait aucune forme de respect pour les délateurs.

Le corbeau ? Il avait entendu parlé d'une telle personne pendant ses pérégrinations dans Mizu mais Akimitsu vint lui rafraîchir la mémoire avec un petit exposé pas piqué des hannetons qu'il écouta attentivement, replaçant Peau de Requin à sa place initiale. Le Yuki semblait assez confiant en lui-même et ses capacités, ça en était presque mignon. La Bête acquiesça quand il eut fini, faisant claquer ses dents dans un bruit sourd.

« Je vois. On dirait que les Yuki ont bâclés le boulot. » Moqueur envers l'engeance qui maniait la glace et ses dérivés sans être méchant dans son ton, il fit jouer ses sens et surtout son odorat pour flairer la piste encore chaude de quelques minutes.

« Il l'était. Un usurpateur, peut être. Ou bien il a vraiment survécu au Grand Nettoyage. Pour ce qui est des empreintes, je me charge du pistage. » Samehada frétilla à l'idée de la chasse. L'un des survivants de l'escarmouche possédait du chakra et cela suffisait au monstre pour le suivre facilement. « Occupe-toi d'eux ou je peux les délester de toute énergie pour qu'ils restent cloués ici. Avise-en. Tu l'as deviné, j'en suis. » Ses dents blanches et ses canines s'affichant, il se mit en mouvement sans trop forcer le pas pour qu'il puisse être suivi par son nouvel acolyte vers les confins de Mizu, bien qu'ils ne pourraient aller très loin avant d'être rattrapés. Une fois arrêtés, il ferait signe à Akimitsu pour attaquer leur base. Les fuyards se rendaient sûrement à leur commanditaire... ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Dim 1 Oct 2017 - 20:24
Le pic qu'il adressait en direction de mon clan ne me faisait ni chaud ni froid. En effet, faisant preuve d'un tempérament calme, je ne préférais point réagir à cela, tournant mon corps vers la direction qu'avaient pris les fuyards, avant de rabattre mon regard en direction des truands disposés sur le sol. Exécutant une série de signe de mes deux mains, je laissais plusieurs petits robustes stalactites de glace crucifier ces individus aux mains et aux pieds afin de m'assurer qu'ils ne puissent se déplacer guère d'ici. Je réfléchissais une nouvelle fois quant au Corbeau.. et je dois avouer que mon esprit était plutôt dans le flou. Est-ce que c'était vraiment cet individu qui a commandité cela, et si oui, comment a t-il pu survivre ?

▬ Je suis satisfait que tu en sois, Hanzō. Ne perdons pas plus de temps que cela ; allons-y.

Malgré mon âge susceptiblement plus jeune que le sien et bien que je connaissais très bien les propriétés de son arme, je voulais me montrer digne de la réputation de mon clan, au point de vouloir essayer de prendre le leadership de notre duo. Je n'avais aucunement l'intention de l'offenser en voulant faire cela, bien entendu. Néanmoins, ce fut lui qui emboîta le pas en premier ; je m'empressais alors de le suivre le plus rapidement possible, tout en analysant visuellement du mieux possible les empruntes de pas au sol qui commençaient à se dissiper. Alors que les minutes passaient plus ou moins rapidement, des traces bien plus récentes pouvaient étaient visibles.

▬ Ils ne doivent plus être très loin. Dorénavant..

Je m'arrêtais immédiatement de parler lorsque j’apercevais à quelques mètres de là quelques silhouettes qui se dessinaient non loin d'un arbre pour le moins grand. Me décalant discrètement de quelques mètres pour me dissimuler derrière de robustes branches d'arbre, j'avisais ces individus d'un regard on ne peut plus vif. J'étais pour le moins surpris lorsque j'apercevais qu'ils entraient littéralement dans l'arbre. Tournant ma tête vers Hanzo, je lui faisais signe de la main droite de nous rapprocher de l'emplacement en question de la plus sûre des manières possibles. Lorsque nous étions à proximité de celui-ci, il n'y avait pas la moindre entrée visible. Passant légèrement ma main droite sur l'écorce, j'entendais un léger mécanisme s'activer alors qu'un petit accès semblait s’agrandir au fur et à mesure du temps au niveau de l'endroit que j'avais précédemment touché.

▬ Reste aux aguets. Je ne sais pas ce qui peut nous attendre là-dedans.

Des escaliers émoussés qui descendaient nous faisaient maintenant place. Foulant légèrement mon pied droit sur la marche la plus proche, je prenais finalement l'initiative de descendre de pas lents tout en veillant à ce qu'il n'y ait pas la moindre mauvaise surprise pendant la descente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Lun 2 Oct 2017 - 21:24

« shark and fish, learned mixture of ice and water »




Samehada ne fut pas très utile dans le pistage de ces abrutis qui n'étaient même pas capable de couvrir leurs traces. Même Akimitsu seul aurait pu les découvrir assez facilement ? Peut être était-ce un piège ? De toute façon, la gueule d'un moineau ne pouvait ingurgiter un requin entier, alors il s'aventura sur la piste encore chaude sans vraiment d'appréhension, capable de mettre en œuvre bien vite ses capacités si cela s'avérait nécessaire. Personne ne pourrait en témoigner après coup, c'était sûr.

Il laissa le Chûnin penser qu'il avait un tant soit peu de leadership dans la tâche, par simple attrait pour la jeune génération et par interrogation sur ses capacités qu'il allait sûrement devoir faire briller une fois dans la tanière des forbans. Hochant la tête à ses propos, il déplaça son enveloppe corporelle de sorte à être lui aussi invisible pour les shinobis traqués, sa grande taille n'aidant pas. Toutefois son aptitude à la dissimulation lui permit facilement de devenir irrépérable pour des attardés comme eux.

Hanzô suivit donc la main de Akimitsu et ils arrivèrent bientôt devant un tronc qui semblait abriter l'entrée de quelconque repaire ; un mécanisme simpliste puisqu'il fut assez vite ouvert sans avoir besoin de truquer leurs chakras ou donner quelconque signe d'appartenance à la guilde de voleurs qu'ils étaient.

Ils pénétrèrent donc dans l'antre qui était mal voir pas éclairée, le Torrent humant l'air qui sentait la poudre et l'homme mal entretenu. Une garçonnière d'artificiers ? « On va vite le savoir. » S'enfonçant dans la pénombre, toujours devant, les au niveau de son thorax, le Jônin sentit le Yuki glisser sur une des marches mouillées mais lui fit confiance pour se rattraper ; ce qu'il fit avec brio sans briser le silence.

Au bout du dédale de marche, un long couloir pourvu de nombreuses portes, et au bout de celui-ci, une qui venait de se fermer. Ils avaient le choix. Rester en duo et visiter ou se précipiter dans la pièce où étaient leurs proies. Ou encore se séparer et faire les deux. Le Torrent se stoppa et toisa son partenaire.

« Akimitsu-kun, quel est ton ordre ? Le Torrent est à ta disposition. » Il se moquait, c'était évident. Mais en faisant ça, il mettait aussi à l'épreuve un oisillon aux ailes larges qui n'attendait, de lui-même, que de voler. Son côté pédagogue, peut être ?






_________________



« Inoffensif je fus, une offensive je tue ; une gencive de plus ♪ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Mer 4 Oct 2017 - 20:51
Finalement, il n'y avait pas le moindre problème quant à la descente dans les escaliers, si ce n'est que les marches étaient très glissantes. Néanmoins, il était fort probable que la moindre personne inattentive qui foulerait ces marches avait de fortes chances de chuter lourdement ; dès lors que mon acolyte et moi-même étions en bas, j'avisais les alentours en tournant ma tête de gauche à droite. L'atmosphère pour le moins froide et les parois on ne peut plus humides, les bandits ne semblaient avoir remarqué notre présence. Dès lors, je me disais que cela paraissait pour le moins louche : soit ils étaient nés de la dernière pluie, soit ils avaient pour but de nous piéger.

Lorsque Hanzō me disait qu'il était à mes ordres sur un ton plutôt sérieux, je réfléchissais à toutes les éventualités possible pour lui communiquer mon plan. Il est clair que je ne vois point d'intérêt à prendre une autre porte que celle par où sont passé les brigands, mais je ne cessais de me dire que les suivre nous mènerait à un piège. Néanmoins, il n'y avait pas d'autres choix possibles ; néanmoins, il était impératif de ne pas se faire surprendre par une nouvelle embuscade qui viendrait de l'intérieur.

▬ Je préfère progresser en leur direction, mais j'utiliserais un clone pour veiller à ne pas être pris de court.

Exécutant dès lors une série de signes de mes deux mains afin de créer un être similaire au mien, je laissais celui-ci s'approcher lentement mais sûrement de la fameuse porte en face de nous. Tandis qu'il commençait à entrouvrir d'un bref mouvement de sa main droite celle-ci avant d'y jeter un coup d’œil, une flèche semblait rapidement se loger dans son crâne ; bien que celle-ci fut bloquée à l'intérieur de son corps par le biais de sa glace intérieure, celui-ci semblait disparaître dans un écran de fumée.

D'une vitesse éclair, la pièce où nous étions semblait se faire de plus en plus sombre et brumeuse. Une rafale d'aiguilles semblaient foncer de toutes parts en notre direction, alors que l'intégralité des portes semblaient s'ouvrir pour laisser plusieurs dizaines d'individus nous entourer, alors qu'ils faisaient des signes de leurs mains en guise de mudras.

▬ Pliez genoux et rendez-vous sans faire d'histoires. Dans le cas échéant, tout ce qui vous attendra sera une mort douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Mer 4 Oct 2017 - 21:23

« shark and fish, learned mixture of ice and water »




Akimitsu était assez malin pour ne pas se jeter dans la gueule du loup sans prendre ses précautions, ce qui était en soi une victoire et une preuve pour le Torrent qu'il avait bel et bien à faire à un Chûnin. Le temps où il était Genin était révolu et il n'avait plus besoin d'être tenu par la main. Se dupliquant en créant à son effigie une statue de glace capable de se mouvoir et de rendre très difficile la différenciation, il l'envoya pour eux en éclaireur tandis que le duo s'approchait tranquillement, sur leurs gardes. Vu son ampleur et la taille de Samehada, se battre ici pourrait se réveler un désavantage, encore plus s'il devait protéger le Yuki dans le même temps. À l'idée d'un challenge, il en fut tout comme Samehada excité.

Le subterfuge d'eau et de froid fut vite transpercé d'une unique flèche, pile entre ses deux yeux, permettant de juger de l'arme et de l'adresse de celui qui venait d'éradiquer un clone. Quand il fut dissipé, il ne resta donc que la création, jonchée du bout de bois à l'embout metallique. Ses dons de senseur lui indiquait pourtant que le tireur n'était pas seul, ce qui orna son visage de son habituel sourire carnassier. Les affres de la bataille chatouillaient sa gorge et ses membres, il aurait pu en crier de contentement.

Bientôt c'est à l'image de l'archer, une flopée de shinobis qui débarquèrent pour les encercler en sortant des portes, tandis qu'une volée de senbons semblait les entourer. Peut être un mécanisme déclenché au préalable par eux ou un de ces soldats à la solde du 'Corbeau'.

Sans attendre il posa son dos contre celui de Akimitsu, lui faisant confiance pour les défendre de son côté. C'était un pari risqué, et il pouvait bien s'en sortir seul. Sauf qu'ici, il vérifiait malgré la situation les capacités du jeune homme à travailler en équipe. De son côté, il se contenta de poser Samehada de profil tête en bas, cette dernière s'érigeant en mur pour parer les aiguilles. Ses mains libres, elles, s'affairaient à éxecuter des mudras à une vitesse époustouflante qui aurait fait passer Akimitsu pour le débutant qu'il était lors de l'invocation de son clone. L'odeur marine vint emplir le dédalle et à partir de la simple humidité de l'air, il expliqua en une seule technique la raison de son appelation ; il avait exécuté ce jutsu de si nombreuses fois qu'il était presque naturel pour Hanzô d'y avoir recourt et bientôt de derrière eux s'abbatit une énorme déferlante d'eau salée, sur laquelle le Torrent monta en saisissant son allié par le col, le posant sur Samehada qui semblait tout à son aise, servant de planche à Akimitsu. Aucun d'eux ne put finir ses mudras et chaque salle fut remplie du liquide invoqué, empêchant dans un premier temps la contre-attaque. Durant cela, Hanzô décocha à l'un encore debout un mawashi-geri qui lui déboîta la mâchoire, attrapant par la même occasion son sabre en donnant une impulsion qui envoya le Yuki vaquant de son côté dans les airs pour qu'il profite de cette occasion. Il maniait la glace, l'eau était donc une grande alliée pour lui.

D'un simple coup via les écailles de son arme, il arracha le visage et les bras mit devant, le Squale rugissant de plaisir à goûter ainsi le sang et le chakra qu'elle venait de subtiliser. Si l'un d'eux ne savait pas nager, il était perdu vu la hauteur de l'eau dans un endroit si confiné. Marchant dessus sans aucun soucis, la vague passée, il semblait comme un poisson dans son habitat naturel, allant d'homme en homme pour les empaler sur les écailles de sa partenaire. Quand un kunaï vint à arriver vers le dos d'Akimitsu, Hanzô l'attrapa en vocal par la boucle et le relança dans l'oeil de son propriétaire, qui vint tinter les flots avec son sang.

« Je sens du plus gros gibier qui se dirige vers nous. »

Spoiler:
 




_________________



« Inoffensif je fus, une offensive je tue ; une gencive de plus ♪ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Ven 6 Oct 2017 - 21:48
J'avais réussi à éviter du mieux que je le pouvais les aiguilles que les ennemis nous lançaient en exécutant des mouvements vifs de gauche à droite, tout en veillant que les projectile n'atteignent Hanzō. Reculant légèrement, adossé à mon acolyte, j'analysais la situation du mieux que je le pouvais avec le peu de temps qui était à ma disposition. Attrapant les quelques aiguilles qui s'étaient encastrées dans le sol miteux, je reprenais celles-ci une à une en les renvoyant aux envoyeurs d'une précision on ne peut plus chirurgicale, visant à atteindre la jugulaire. Dans le feu de l'action, je pouvais apercevoir mon allié qui s'empressais d'exécuter des signes de ses deux mains avant d'apercevoir avec surprise de l'eau salée faire place derrière les ennemis. Visiblement, Hanzō était loin d'être un shinobi de bas étage.

Me faisant lourdement saisir par le col avant de me faire déposer sur Samehada, j'avais aussitôt très bien compris ce qu'il souhaitait faire. Dès lors que je me faisais éjecté dans les airs par son intermédiaire, j'exécutais d'une grande vitesse des mudras de mes deux mains ; aussitôt que j'étais à distance de mes ennemis, je laissais une légère partie de l'eau présente se geler puis solidifier petit à petit en de la glace afin de former des pics fins mais robustes qui se logeaient aussitôt dans l'estomac des assaillants les plus proches. Reprenant appui de mes pieds contre le plafond en malaxant mon chakra pour m'éjecter aussitôt contre le sol, je me dirigeais vers l'un des truands afin de lui retirer son pic du ventre d'une traction on ne peut plus vive ; dès lors qu'un ennemi m'approchait, j'en profitais pour lui taillader la gorge par le biais du bout du stalactite.

Zieutant légèrement en arrière du coin de mon œil droit un kunaï foncer en ma direction, c'était d'une grande justesse qu'Hanzō interceptait celui-ci avant de le renvoyer de là où il venait. J'étais maintenant prêt au pire, lorsque ce dernier m'annonçait qu'une escouade bien plus conséquente se rapprochait dangereusement de notre position ; c'était une chose réelle, puisqu'une dizaine d'individus commençaient à se rameuter afin de nous cerner. Ils n'étaient point impressionnants physiquement, mais il ne fallait juger la puissance d'un shinobi à cela ; dès lors qu'ils étaient à moins de sept ou huit mètres de nous, l'un deux engagea une discussion envers nous deux.

▬ Je vous remercie, vous avez vidé les poubelles à notre place. Néanmoins, vous ne méritez guère que nous nous salissons les mains pour des vermines de votre genre. Soyez-en sûrs : vous n'atteindrez point "Le Corbeau".

Un léger mécanisme, presque inaudible, semblait soudainement faire place tandis que le sol sous nos pieds commençait à chuter dans un long tunnel qui peinait à accueillir nos deux corps accolés. Bien que la descente fut courte, la chute en était l'inverse : dès lors que la sortie se faisait visible, nous tombions avec lourdeur dans une épaisse flaque verdâtre, tandis que l'odeur empestait fortement. Alors qu'un lourd silence régnait aux alentours, plusieurs grognements se firent entendre : une meute de loups affamée semblait faire place dans ce qui semblait être un égout sans fin..


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Sam 7 Oct 2017 - 20:29

« And when you start to feel the rush, a crimson headache, aching blush »



C’était un piège à plusieurs niveaux et même en se débarrassant des malandrins ici présent il semblait que le duo kirijin n’était pas sorti de l’auberge puisque les présences que le Torrent avait senti précédemment se murent en un énième piège que l’un d’eux activa après leur avoir promis qu’ils n’arriveraient jamais à toucher du doigt le mystérieux émissaire des assassins.

Le sol se déroba sous leurs pieds et bientôt ils chutèrent vers une masse informe et emplie d’algue. Avant de rentrer en contact avec, le shinobi d’exception mit en opposition avec le sol sa Légendaire qui était plus large que l’endroit par où il tombait, bloquant sa chute, le manche et la tête se coinçant dans les angles pour lui offrir un support stable. Akimitsu quant à lui semblait aux prises dans la mélasse avec une escouade de canidés qui hurlaient maintenant à l’odeur de la chair ainsi offerte à leurs museaux. Mais Hanzô n’avait aucun doute sur les capacités de l’adolescent à s’occuper de ce détail et en imbibant la plante de ses pieds de chakra, il se mit à courir à la verticale avec vélocité, attrapant dans sa course sa Belle Écailleuse. Une fois sorti, c’est la stupeur de ceux qui le croyait encore au fond aux prises avec les bêtes pourvues de crocs qui put se lire sur les visages. Sans attendre, profitant de l’effet de surprise dans un saut qui l’avait presque emmené jusqu’au plafond, il apposa les bandelettes de Samehada contre le visage de l’un d’eux et tira son bien vers lui, arrachant sa peau et un de ses yeux. Ses cris couvrirent l’incantation de Hanzô qui d’un mudra du tigre de sa main droite, fit se mouvoir l’eau à leurs pieds en langues râpeuses, accrochant leurs mollets. Cette fois ils ne fuiraient pas.

« Je vous annihilerais tous un par un tant que le Corbeau ne se sera pas présenté à moi. Survivez et contez les récits du Torrent ou crevez en emportant ces derniers dans la tombe . » De sa main gauche, il agita son épée dans une danse mortelle, arrachant la chair et volant l’énergie spirituelle de ses victimes pour rendre son jutsu de plus en plus puissant, l’eau se trouvant être un partenaire de choix dans un espace si réduit. Alors qu’un Katon se dirigeait vers lui dans son angle mort, un simple ordre mental vint élever un mur derrière lui, le protégeant des flammes.

Pour poursuivre dans le macabre, il sauta à pied joint, prenant appui sur Samehada en contact avec le sol et frappa de plein fouet une cage thoracique qui craqua sous l’impact, le touché gisant face dans l’eau et son sang se mêlant à celui de ses confrères. Il n’était plus que quatre ou cinq face à lui. Parmi eux il ne sentait pas de chakra beaucoup élevé que la normale, et si le Corbeau était au moins la moitié de ce qu’il était censé être, alors il n’était toujours pas en sa présence.


_________________



« Inoffensif je fus, une offensive je tue ; une gencive de plus ♪ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Mar 10 Oct 2017 - 21:14
J'étais fin prêt pour l'affrontement contre ces bêtes. J'étais habitué à affronter bien pires animaux que de pauvres loups errants affamés ; dès lors que ceux-ci s'approchèrent dangereusement de ma position alors qu'un long filet de bave épais semblait s'écouler de leurs bouches, j'optais pour une posture martiale pour le moins défensive : rétractant légèrement mes genoux tout en tendant mon bras gauche en leur direction, je passais dès lors à l'action lorsque l'un d'eux sauta en ma direction. Me baissant d'une flexion de mes jambes avant d'abattre un violent coup de poing droit dans le ventre de la bête, j'enchaînais aussitôt la courte meute de vifs coups de pieds à leurs mâchoires d'une précision pour le moins chirurgicale.

Apercevant dès lors mon allié du jour qui remontait verticalement dans ce tunnel pour le moins étroit, j'avais pour but d'en faire de même dès lors que j'étais définitivement débarrassé de ces choses. Continuant mes vifs enchaînements de mes pieds au niveau des côtes des bêtes pour en finir pour de bon, je malaxais aussitôt mon chakra au niveau de mes pieds pour imiter les mouvements de mon acolyte. Dès lors que je parcourais le tunnel, j'entendais une agitation se faire de plus en plus entendre ; lorsque j'avais atteint la surface, j'avisais le Torrent qui faisait littéralement le ménage parmi ces shinobis pour le moins expérimentés.

▬ Je m'occupe de terminer le travail.

Exécutant une série de signes de mes deux mains, j'usais une nouvelle fois d'une technique de clonage élémentaire : dès que ceci fût chose faite, je m'empressais de foncer en compagnie de celui-ci d'une grande vitesse en direction de l'ennemi le plus proche, laissant une fine mais robuste couche de glace apparaître sur nos deux poings droits. Lorsque nous étions à proximité de celui-ci, nous envoyons ces deux poings en direction de la mâchoire de l'homme, l’éjectant sur plusieurs mètres en arrière, hors d'état de nuire. Il n'en fallait pas plus pour que nous nous précipitions un par un sur les autres individus ; les enchaînements étaient toujours aussi vifs que ce dernier, mais le nombre de coups portés se faisait bien supérieur au niveau du torse de nos ennemis. Tournant par la suite ma tête en direction du porteur de Samehada alors que mon clone était toujours présent, je m'apprêtais à lui énoncer quelque chose alors qu'une voix semblait se faire entendre.

▬ Vous cherchez "Le Corbeau" ? Vous m'avez trouvé. Prolongez donc vers l'endroit où le jeune-homme se déplaçait : je serai présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t945-changement-yuki-akimitsu#4683 http://www.ascentofshinobi.com/u205

Mar 10 Oct 2017 - 22:25

« And when you start to feel the rush, a crimson headache, aching blush »



Comme il s’en doutait, il ne fallut pas longtemps à Akimitsu pour débarquer et nettoyer un peu plus la salle remplie d’eau. À l’aide de ses clones il vint à bout de la moitié de l’adversité restante, tandis que les deux hommes qui restaient debout se débattaient avec les fouets aqueux enroulés autour de leurs membres. D’un lancer, Hanzô fit voler Samehada vers le visage de l’un d’eux et sa gueule grande ouverte se referma sur son visage, absorbant son chakra et arrachant ses chairs, encore plus quand dans un mouvement véloce, il était à portée du manche de son arme et qu’il tira d’un coup sec. Sans visage, hurlant, souffrant le martyr, le défiguré tomba.

Le dernier, traumatisé à la vue de son allié qui avait vécu un sort peu enviable, se mit à courir et alors qu’il se pensait hors d’atteinte, tournant le dos au Torrent, celui-ci envoya simplement un kunaï vers sa nuque, le faisant lui aussi goûter au sol. Et là, la voix retentit. Était-ce lui ? Ils allaient le découvrir et d’un signe de tête il fit comprendre au Yuki qu’il allait suivre les indications. Un énième piège ? Soit, il s’amusait déjà de le déjouer ; pour l’instant il n’avait presque rien montré. S’accroupissant quelques secondes il fit tremper le Squale dans l’eau pour la nettoyer du sang impur de ces shinobis de pacotille. Il était bon de noter qu’avec tout le chakra absorbé, elle n’était plus du tout recouverte de bande et avait presque doublé de taille tant elle était remplie, mais loin d’être repue.

Son arme à la main il avançait vers le fond du couloir et pénétra accompagné de la Dame aux Écailles et du Chûnin dans une large et vaste pièce mal éclairée. Il était là et venait de révéler son chakra. Un senseur, comme lui, capable de dissimulation. Cela allait être marrant, car à noter son chakra, il était presque élevé que ceux des Jônin moyens de Kirigakure no Satô, et son odeur affolait le flair de Peau de Requin… Un… Yuki ? Cette aura glaciale…

_________________



« Inoffensif je fus, une offensive je tue ; une gencive de plus ♪ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1231-let-the-wolf-consume-you#7050 http://www.ascentofshinobi.com/t1441-kyuryu-no-hanzo

Embuscade brumeuse | Hanzō

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brumeux
Sauter vers: