Partagez | 

Coucou. C'est moi ! [Arukisa]

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Mer 4 Oct 2017 - 12:02
La fin du voyage fut longue. Isolée dans un recoin du navire, Arukisa resta silencieuse à regarder la mer. Le calme des flots l’apaisaient. Cet ensemble puissant la submergeait mentalement, c’était une sorte de thérapie. Quand elle imaginait l’immensité des eaux face à son corps frêle, elle se sentait protégée. L’odeur même des embruns marins avait quelque chose de reposant, comme un encens. Le bruit des vagues était à peine audible. Sur le pont, la plupart des personnes présentes étaient elles aussi muettes. Sûrement avaient-ils l’esprit tourmenté comme la sabreuse. Les premières fois sont toujours spéciales, et celle-ci était difficile à encaisser. Les images de la population paniquée et des habitants blessés hurlant à l’aide ne cessaient de hanter ses pensées. Comme des flashs, elles revenaient dès qu’elle fermait l’oeil. La tête entre les mains, elle attendait. Que cela passe, qu’elle puisse se reposer. Son caractère allait à un moment ou l’autre reprendre le dessus, c’était certain. Mais après tout, elle était encore jeune et inexpérimentée. Finalement, la fatigue l’emporta et elle s’assoupit sur un tas de corde jusqu’à l’arrivée à Kiri.

Le retour à Kiri se fait sans grande cérémonie. L’agitation à l’approche de la fin du périple réveille la kunoichi. Difficilement, elle ouvre les yeux et aperçoit les bâtiments du village. Beaucoup sont soulagés d’arriver et sont prêts à sauter à l’eau pour rentrer plus vite. Aru’ se lève, frotte ses yeux et se passe la main dans les cheveux. Les images semblent s’être apaisées. Le retour chez soi fait du bien. Le sentiment de sécurité aide. Ce n’est pas la guerre ici.
Le navire accosta et un déferlement de retrouvaille anime le quai. La tête encore dans la brume, Arukisa ne sait pas ce qu’elle fait là. Elle n’a personne, pas de famille. Mais c’est en voyant une tête blonde passer près d’elle qu’elle se fige sur place. Shinichi ! Ses tourments lui avaient fait oublier son équipier ! Elle se souvint que depuis les événements de Shito elle ne l’avait plus vu. Vainement, elle avait demandé des nouvelles sur le bateau, mais rien, personne ne savait s’il était encore en vie. Rapidement, elle tourne la tête de gauche à droite et scrute le quai. Son coeur s’emballe et son souffle également. Elle pousse les autres ninjas et descend la passerelle à tout allure. Au milieu de toutes ces retrouvailles, elle se sent seule. Non, impossible. Elle ne pouvait pas avoir perdu le seul ami qu’elle avait à Kiri. La Rose rouge parcourut les allées, se précipitant au milieu des familles qui se retrouvaient. A chaque pas, les larmes lui montaient aux yeux, tandis que ses mains se mirent à trembler. Puis, la délivrance. Elle croise un regard bleutée. Le temps sembla s’arrêter pendant quelques secondes. De l’effondrement, elle passait au soulagement. Sans réfléchir, elle courut vers lui et lui sauta dans les bras. Elle savait très bien qu’il n’était pas à l’aise avec ce genre de démonstration affective mais peu importe, elle ne contrôlait plus rien à cet instant. L’accolade dura plusieurs secondes et bien que rassurée, la kunoichi ne put se retenir de laisser échapper quelques larmichettes. Elle se recula et posa ses mains sur son visage puis ses épaules.

- Tu n’as rien ? Ca va ? Dit-elle en continuant de le toucher au visage.

Il avait sale mine. Lui aussi avait sûrement vécu une épreuve marquante et difficile. Mais à première vue, il ne semblait pas avoir de graves blessures. Quelques égratignures et des vêtements abîmés mais au moins il était en vie. Arukisa s’en voulait encore de ne pas avoir été avec lui pendant ces horreurs. Elle s’essuya les yeux et baissa la tête honteuse.

- J’aurai dû être avec toi. Elle repensa à leur mission où déjà il avait été kidnappé car elle l’avait laissé seul. Ce n’est pas la première fois que je dis ça… Quelle coéquipière je fais… Elle releva sa tête et le regarde dans les yeux. Je suis désolée.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 http://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Mer 4 Oct 2017 - 19:44
Les mots de Shinichi étaient similaires à des lames qui vinrent entailler le corps déjà meurtri par les événements de la kunoichi. Comment pouvait-il être aussi froid ? Aussi distant ? Il ne semblait montrer aucun enthousiaste à la voir, aucun soulagement. Sur le fond, il avait peut-être raison. Sa présence n’aurait peut-être pas changé le cours des choses. Certainement que non même. Mais au moins, ils auraient pu veiller l’un sur l’autre. S’aider, se protéger. Ce n’était pas cela une équipe ? Le duo ne se connaissait pas depuis des années, mais Aru’ s’était attaché au Yuki. Elle ne supportait pas son côté dilettante mais chacun avait ses défauts, comme ses qualités. Mais là, c’était trop. C’était comme s’il s’en moquait. Son indifférence pour tout allait-elle jusqu’à ses plus proches amis ? A moins que la sabreuse ne se soit trompé sur leur relation. Mais elle ne voulait pas le croire. Alors que les larmes avaient cessé de couler en le voyant et l’étreignant, elles se manifestèrent de nouveau en entendant ses paroles. Il n’avait donc pas de coeur ? Elle pensait qu’il avait changé, qu’il avait grandi. Elle revit l’image du garçon arrogant et manipulateur qu’elle avait rencontré au marché de Kiri. Aucun doute, il avait forcément remarqué le choc émotionnel que venait de subir sa coéquipière. Néanmoins, elle ne savait pas ce qu’il avait subi là-bas, dans cet enfer. Aru’ avait vu des horreurs, il avait peut-être vu pire. Mais non, s’il fallait se reposer sur quelque chose pour se relever de cette épreuve, c’était bien ses amis.

Pour détourner la situation, il se mit à faire le clown. La Rose rouge l’écoutait à peine, encore trop abasourdie par ce qu’elle venait d’entendre. Ses mots résonnaient dans sa tête mais elle ne les écoutait pas. Elle le regarda dans les yeux et le gifla. Sans prévenir, envoyant ses larmes vers le sol. Le souffle saccadée, elle respirait fort, elle était remontée. Le visage aussi rouge que sa cape, elle le fixait.

- Comment tu oses me dire ça sans gêne ? C’est vraiment ce que tu penses ? Elle essuya ses larmes. Ca n’aurait peut-être rien changé pour toi mais pour moi si. Et tu sais ce qui aurait changé ? JE NE ME SERAIS PAS INQUIETE ! Elle hurla au milieu de la foule.

Arukisa s’était peut-être mal exprimée. Elle ne voulait pas le surveiller comme un enfant, mais elle voulait le soutenir comme une coéquipière. Et avec le temps, des liens qu’elle pensait réels s’étaient noués. A quoi bon toutes ces missions, tous ces entraînements, toute cette histoire d’équipe si aux moments fatidiques ils ne sont pas ensemble. Elle baissa la tête.

- On est une équipe, un duo, et tu es mon seul vrai ami à Kiri. Tu es même la seule personne que j'ai. Elle se tourna, enfila sa capuche et commença à partir. Je pensais que c’était réciproque...

Les mots étaient lachés. Quelque chose se brisait. Toute la confiance, la relation qu’ils avaient mis en place durant des semaines étaient sur le point de se briser. A présent, peut-être ne seraient-ils que de simples partenaires de travail.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 http://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Coucou. C'est moi ! [Arukisa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: