Soutenez le forum !
1234
Partagez

Choix payant [Shiori]

Kaguya Kôsuke
Kaguya KôsukeEn ligne

Choix payant [Shiori] Empty
Lun 25 Sep 2017 - 20:02
A l’heure indiquée, en début d’après-midi, on frappa à la porte de celui qui, depuis très peu de temps, arborait le titre de Nidaime. La personne qui entra ne lui était d’ailleurs pas inconnue. En plus d’avoir fait partie du trio qui avait défendu du mieux possible les Seigneurs et gardes de l’Eau, c’était elle qui avait prononcé l’introduction à son intronisation, et à son discours. De plus, Watanabe Shiori était une figure forte de son clan, les Sabreurs.

« Merci d’avoir fait si vite, asseyez-vous. »

Pour l’occasion – peut-être qu’il le laisserait – Sôsuke avait installé un large canapé qui faisait presque la largeur de son bureau en face. Derrière son meuble de travail, le Nidaime arborait sa tunique blanche de Kage, mais avait retiré sa coiffe qu’il trouvait souvent incommodante. Il croisa les mains, tandis que ses coudes tutoyaient des documents éparpillés.

« Nous ne nous connaissons à peine, aussi je pense qu’il est préférable que je vous vouvoie, au moins pour le moment… »

Il avait déjà eu l’occasion de la remercier pour l’entrée en matière de son intronisation, sur le toit du grand Hôpital Général. Néanmoins, c’était la première fois qu’ils se voyaient dans une relation de Kirijin à Mizukage, cadrée en entrevue. Et même s’il s’était défini comme le chef de l’écoute et de l’action, Sôsuke n’était pas du genre à faire venir quelqu’un sans raison importante.

Et preuve allait en être rapidement faite. L’Amiral balada sa main sur son bureau, avant d’agripper deux feuilles bien précises. L’un était un rapport, l’autre un document un peu plus manuscrit, brouillon. Après les avoir regardés un petit instant supplémentaire, le regard azur du Kage se reporta à celui de la jeune kunoichi.

« Je me suis attardé sur les dossiers prioritaires. En plus du palais, seulement sous la forme d’idée sous mon prédécesseur, il y a ce… Conservateur. »

Il posa les documents à-même le bois. Puis ses doigts virent se chercher, tandis que ses mains jointes servaient à soutenir le nez d’un Sôsuke définitivement plus grave. Pour cause, le cas du Conservateur était entouré de mystères, mais également d’un goût amer. Comme s’il y avait un risque énorme qui pouvait se cacher derrière cette seule personne.

Dès lors, qu’envisager pour celui qui était intimement lié aux Sabreurs ? Dans le rapport qu’on lui avait fait, sa liaison de près ou de loin au clan épéiste était établie. Mais ce vieil homme semblait surtout déséquilibré, et automatiquement dangereux. Fallait-il s’en occuper ? Et si oui, valait-il mieux envoyer un Sabreur, qui semblait à la fois le choix qui pouvait ramener le plus d’informations, mais également le plus risqué, ou l’inverse ? Pour ces deux questions, Sôsuke avait fait ses choix.

« J’aimerais que vous vous occupiez, seule ou avec une personne de votre choix, de son interrogatoire. Mon prédécesseur n’a pas pris de risque et l’a laissé croupir dans les geôles. S’il a payé le prix de ses mots maladroits concernant votre clan, je n’ai pas envie de le relâcher. Surtout lorsqu’il semble vouloir quelque-chose de précis. »
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Watanabe Shiori
Watanabe Shiori

Choix payant [Shiori] Empty
Mer 27 Sep 2017 - 20:54
Mes doigts martelant doucement le bois foncé de la porte du bureau du Mizukage, lieu que je fréquentes pour la première fois. Sous l'ère de Benten, en aucun moment je n'avais été conviée à venir me présenter face à la dame des brumes. Contrairement à l'homme maintenant à la tête du village. Une missive, rapidement parvenue entre mes mains, un message simple et pourtant plus que précis. Le Yuki déshérité mandait ma présence. Ponctuelle, c'est pour cela que je me tenais maintenant devant cette porte que je viens doucement de frapper afin de signaler ma présence à l'ancien amiral.

"Bonjour Mizukage-Sama."

Entrant ainsi dans l'antre nouvellement acquis du Nidaime, je laisse mon regard s'attarder un peu sur la masse de paperasse présente devant lui avant de poser mon regard sur lui, tout en marquant bien le respect qui est dû à son rang d'ombre du pays de l'eau. Obéissant une nouvelle fois à sa requête, comme une fille bien trop sage ou bien une petite marionnette entre ses doigts habilles, je m'installer en face de lui. Ainsi, droite, peut-être un peu trop rigide devant lui, je ne montre pas réellement de signe de détente malgré ma position dans un fauteuil plus que confortable. J'appréhende un peu cette entrevue. Si parler avec lui avant sa nomination officielle pour préparer la mise en place de son discours avait été facile. A cet instant précis, je sens bien l'oppression du respect dû à son rang. Pourtant, je tente d'en faire fit. "Que me vaut l'honneur d'être ainsi convoquée ?" Soufflais-je alors doucement, espérant bien entendu qu'il ne s'agirait en rien d'une remarque concernant la mission ratée ou bien de l'attentat contre Benten. Deux sujets assez tendus. D'ailleurs, est-il au courant que c'est de mes mains que son probable cousin, frère, ou je ne sais trop quoi Yuki, à perdu la vue ?

Suivant maintenant le regard de la main du blond, je fronce un peu les sourcils quand il prend deux feuilles ? Rapport de mission ou bien... Autre chose ? Je retiens malgré moi mon souffle, parce que si j'ai dit à Tetsuko que j'assumerais seule les responsabilités de l'échec de notre mission, je redoute réellement celle-ci... Pourtant, quand la voix clair du Yuki s'exprime enfin, dévoilant partiellement ce qu'il a en tête, je ne peux m'empêcher de soupire de soulagement. Mes muscles se décontractant un peu. Néanmoins, à l'air grave de l'homme en face de moi, je me doute bien que ce n'est peut-être pas ce qu'il y a de mieux. Peut-être des réprimandes auraient-elles été plus appréciable ?

"Le conservateur. Oui. Je me souviens. Il est arrivée il y a un moment à Kiri en prétextant voulant détruire les sabreurs." Murmurais-je alors, remettant alors un peu le tout en place. Homme mystérieux, agissant à sa guise, nous tournant en ridicule en nous baladant pour finalement se rendre et finir en prison... Mais je dois bien avoue qu'il m'était sortit de la tête avec tout ce qu'il s'est passé. Réfléchissant alors que le Nidaime reprend la parole pour m'expliquer et me donner cette mission, je porte mon pouce à mes lèvres, pour ronger un peu mon ongle. Restant ainsi silencieuse pour trouver la personne qui pourrait m'accompagner, je finis par reposer mon regard sur l'homme. "J'accepte la mission. Je prendrais avec moi un autre membre des sabreurs car de par le passé, il a déjà précisé ne vouloir s'entretenir qu'avec nous, du moins, c'est les rumeurs qui ont couru. Je préfères donc ne prendre aucun risque pour l'interroger et prendrais un de mes frères d'armes avec moi. Si bien entendu, cela vous convient." Regard interrogatif, attendant son aval maintenant, je reste silencieuse. Cherchant à me souvenir davantage de choses sur cet homme même si je n'ai fait que le voir un peu, contrairement à Asura... Il est clair que notre ancien conseiller aurait été plus apte à mener cette mission, mais celui-ci étant porté disparu, voir même déserteur, il est devenu un peu compliqué de s'en remettre à lui.


_________________
Choix payant [Shiori] UHNunMM
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535
Kaguya Kôsuke
Kaguya KôsukeEn ligne

Choix payant [Shiori] Empty
Ven 29 Sep 2017 - 18:33
Watanabe Shiori ne trahissait en rien l’image qu’elle avait laissée à son Nidaime. Femme discrète mais figure forte d’un village dont elle avait tranché les conflits internes de sa lame, elle était un élément important de la rébellion qui avait eu lieu contre le Shodaime. Si le totalitarisme exercé par O’Dui S. Benten ne semblait pas plus faire le moindre doute même pour son successeur, il y avait encore des zones d’ombre qu’il souhaitait anéantir, surtout dans sa quête personnelle d’opinion. Il fallait qu’il comprenne les maux qui avaient frappé son village et sa nouvelle famille, pour la porter vers le haut. S’il n’avait aucun doute sur le fait qu’il y arriverait, il en avait parfois sur les moyens à mettre en œuvre.

Ordonner aux shinobis les mieux qualifiés pour certaines tâches d’accomplir de premières missions, et être à la fois à l’écoute qu’à l’action était un comportement fort adopté par Sôsuke. Ni sourd ni passif même en son début de règne, il comptait évidemment sur des personnes comme Shiori pour faire fonctionner le village même en cette période d’intronisation, et pour y voir clair.

« Je te l’ai dit, prends qui tu veux. Je te remercie d’avance. Maintenant, j’aimerais te parler… »

Il se repositionna dans son grand siège. Confortable, il cherchait surtout à marquer une pause, certes courte mais utile, dans sa conversation avec la jeune sabreuse. La suite serait importante, mais il ne doutait pas qu’elle ne serait pas forcément facile pour la Watanabe.

« … du Shodaime. Je sais que tu as participé activement à son éviction, et je sais que je suis étranger à tout ce qui s’est passé durant son règne. Néanmoins, c’est justement parce que j’ai ce regard extérieur et objectif que je dois analyser ce qui s’est passé, et écouter la pensée de chacun. »

Sur quoi il croisa les bras, toujours assis droitement dans son fauteuil. Son regard azuré tutoyant celui de Watanabe Shiori, l’Amiral espérait surtout qu’elle ne se démonterait pas et qu’elle se déciderait à s’exprimer le plus profondément et précisément possible. Cela ne pourrait qu’être bénéfique pour tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t8835-kaguya-kosuke-dossier-shinobi
Watanabe Shiori
Watanabe Shiori

Choix payant [Shiori] Empty
Ven 29 Sep 2017 - 19:11
Réfléchissant à la possibilité de qui prendre avec moi, j'ai rapidement une idée en réalité. Bien que pas certaine que ça soit le meilleur choix, mais dans les sabreurs, c'est le plus raisonnable déjà. Hanzõ du torrent, dernier arrivé parmi nous, pas trop jeune, comme la plus part de nos sabreurs, Tetsuko, Arukisa et Yuri n'ont même pas encore passer les seizes printemps il me semble. Alors les faire mener un interrogatoire, c'est assez compliqué et Ueno... C'est assez tendu de chercher à m'enfermer avec elle dans une même pièce avec un inconnu dont on ignore les capacités. Il aurait si facilement la possibilité de nous monter l'une contre l'autre. Je conçois qu'on a jouer carte sur table, que j'ai tout déballer lors de notre réunion, permettant d'éclaircir un peu tout ça. Mais il n'empêche que je garde toujours une certaine rancœur envers la numéro cinq.

Arquant un sourcil à l'accord du mizukage assez facilement obtenu, je me permet de profiter du laps de temps assez court qu'il m'offre avant de réellement changer de sujet pour prendre la parole à nouveau, quitte à me faire taper sur les doigts. "Et qu'en est-il pour Eiichiro ? En tant que chef des Yuki et responsable des geôles, ne doit-il pas être présent également ? Quitte à le faire passer pour notre représentant ou je ne sais trop quoi ?" Une question sincère, même si je dois avouer que la présence du Yuki aveugle n'est pas quelque chose qui peut m'enchanter, mais peut-être qu'il pourrait être utile en vue du fait que l'homme doit déjà avoir de l'expérience la dedans.

Néanmoins, une fois le chef de Kiri bien positionner dans son fauteuil, je continue de le regarder et écoute ses propos concernant sa devancière. Sujet malaisant. Je reste silencieuse une instant, pesant mes mots, pour savoir réellement ce que je pourrais lui dire ou non. Dois-je garder secret l'épisode avec Eiichiro dans les geôles et puis même mon attaque contre lui ? Le blond le saura un jour, n'est-ce pas mieux qu'il le sache directement de ma bouche quitte à perdre de la crédibilité à ses yeux ? J'ignore même pourquoi m'accorde autant d'importance à cet instant. Inspirant alors profondément, je prends la parole. "Une période sombre, pour beaucoup de personnes. La première action de la Shodaime à été de tenter des arrestations intempestives contre les plus puissants sabreurs. Elle a voulu mettre en prison, Fuji Asura et Hattori Yasuhito, du juunin sabreur. En aucun moment, elle ne nous à donner un prétexte à ses arrestations. Et je peux vous assurez qu'aucun des deux hommes n'avaient agit contre elle. Je me porte garant d'eux. Du moins, à l'époque où ils étaient encore parmi nous." Murmurais-je, confuse un peu d'avouer au mizukage que deux membres de nos rangs c'était fait la malle... Avec des épées... "Sur ce fait, il y a eu une altercation entre nous et elle. Pour calmer le jeu, j'ai détourner son attention, menaçant son petit fils pour qu'elle explique son action. Au final, j'ai fini en prison, mais aucun de nos deux chefs de l'époque n'a été touché." Mon regard reste rivé sur lui, que pense-t-il à cet instant ? Me voit-il en mal maintenant d'avoir menacé un Kirijins si facilement ? Même si aujourd'hui l'enfant ce porte bien. C'était une manœuvre pour changer le court des actions, pour modifier le but de la dame des brumes et j'avais réussi. Car à la fin, elle n'avait arrêté qu'une personne, moi et pas les deux pour qui elle était venue à l'origine.

Je baisse alors le regard et fixe le bureau. "Vous devez aussi savoir... J'ai supposé, pendant un long moment, qu'elle avait donné l'ordre à Eiichiro de me torturer. Sauf que si elle avait organiser le combat à mort entre Tetsuko et Sanzo... En aucun cas, elle n'avait donné cet ordre là." Je déglutis alors, serrant les points, me mordillant les lèvres inférieures. Va-t-il me prendre pour une folle alors que je vais tout lui avouer ? "C'est moi... Qui, pendant l'assaut pour détrôner Dame Benten, qui ai rendu Eiichiro aveugle." J'enfonce alors encore plus ma tête dans mes épaules, attendant la réponse de l'homme, sa réaction et surtout, les conséquences de cet acte que j'ai pu commettre il y a déjà un bon moment... Pourtant, je relève la tête alors et plante finalement mon regard dans le sien. "C'était un acte de pur vengeance. Je n'aurais pas du faire cela. Je m'en rends bien compte, mais si vous voulez me punir pour cet acte, je comprendrais pleinement... Mais sachez que j'ai mûrit depuis ce jour et que je ne reproduirais plus un tel geste !" Je cherche à me défendre, contre mes propres démons, contre les pensées que le Mizukage peut avoir à cet instant de moi.


_________________
Choix payant [Shiori] UHNunMM
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Choix payant [Shiori]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: