Derniers sujets
» Entrainement à l'épée n°1 - Shiori
Aujourd'hui à 23:25 par Watanabe Shiori

» Le blondinet s'ennui !
Aujourd'hui à 23:21 par Aami Shôran

» Encore ... ? [Pv Shuu]
Aujourd'hui à 23:20 par Metaru Reiko

» Deux épreuves pour le prix d'une (ft. Y. Kagero & N. Sayo)
Aujourd'hui à 23:14 par Aburame Shizen

» [Equipe #4] Première rencontre matinale
Aujourd'hui à 23:06 par Kanashīdesu Inja

» Impact [Sayo N.]
Aujourd'hui à 22:35 par Nara Sayo

» La chieuse en tenue d'infirmière... [Ft.Sayo]
Aujourd'hui à 22:30 par Nara Sayo

» C'cadeau Senseï | Shojito
Aujourd'hui à 22:18 par Nara Sayo

» Pile ou face ? | Frero
Aujourd'hui à 22:03 par Nara Sayo

Partagez | 

Sakura, Sakura ft. l'équipe éponyme


Lun 25 Sep 2017 - 20:51
Le printemps se finissait. Les derniers pétales aux douces couleurs de la soie, laissaient place aux fines décorations des tenues d'été. Les Yukata étaient désormais bien plus nombreux et l'été s'annonçait particulièrement rude, cette année. Loin des troubles de la politique interne et extérieure de Kiri, loin des crues écarlates, des ruines brisées, des titans effondrés, des meurtres et du chaos, un semblant de quiétude revenait à nouveau dans le village des brumes. Entre une mission d'escorte, des annonces impromptues, un conclave des Yuki au sommet, des bâtiments qui commençaient à s'élever au sein du village, des projets portuaire et l'affluence des élèves, jamais le village figé dans la brume n'avait subi d'actualité si brûlante et si pressante sous l'ère du précédent Kage. Quoi que toujours méfiant, il fallait admettre que peu importe si l'on appréciait le nouveau Mizukage, le village avançait. Vers quoi, il ne savait pas, mais tout le monde avançait.

Était-ce là une nouvelle forme de chaos qui s'annonçait ? Il n'en savait pour le moment rien du tout et les événements s'enchaînaient tellement vite qu'il ne savait plus où donner de la tête. Cette croissance soudaine et impromptue de l'activité du village avait vu ses liens avec les Yuki se resserraient un peu plus, ne serait-ce que pour le geste de son ami chef de clan qui avait prêté une petite avance pour financer les travaux d'agrandissement de son école de sabre. Du petit dojo, il était désormais le propriétaire d'une future et fière école d'arts martiaux.

Le chantier était vide, ce soir. Il faut dire que les artisans du village étaient concentrés sur la construction du palais et celui qui menait les travaux sur son dojo ne travaillait dessus que sur son temps libre. Mais pouvait-il se plaindre ?

L'actualité était tellement rapide qu'il avait proposé à ses proches de se réunir pour discuter de la suite des événements. Dans cette période d'incertitude, il était nécessaire de savoir que l'on pouvait compter sur ses alliés avant de s'avancer dans l'inconnu. Et à cette occasion, il allait pouvoir faire découvrir ses talents culinaires à ses amis. Il s'était fait aidé d'amies qui travaillaient dans des restaurants de Kiri et un véritable festin avait été préparé pour ses convives. Il avait même été chercher du sake dans sa cave secrète. Celle-ci, dissimulée sous les tatamis, n'était accessible qu'au jeune samouraï qui connaissait à quel endroit il fallait frapper de son fourreau pour relever le tatami. Dans cette cave, ses créations fermentées et qu'il avait lui-même brassées constituait un véritable trésor de patience qu'il ne servait qu'à de très rares personnes. Les poissons les plus fins, préparés délicatement, côtoyaient les nouilles sautées. Quand Ayuka arriverait, elle saurait discerner de nombreux plats qu'il avait appris en observant les cuisiniers du pays du feu. Sachant à quel point la jeune femme pouvait apprécier les repas, il y avait mis beaucoup d'efforts à proposer des plats variés. Sushis artisanaux à l'otoro, au saumon, sardines, oursins, en tranche, avec du riz... Nouilles sautées aux dorures attirantes, il avait été jusqu'à tenter lui-même de préparer des mochis, sans pour autant y réussir, encore une fois...

En résultait une orgie culinaire qui côtoyaient un thé particulièrement parfumé de menthe pour ouvrir le repas. Ce soir, le repas qu'il avait organisé n'avait rien à rougir des plus grandes célébrations de son clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

Mar 26 Sep 2017 - 15:22
Si l'activité du village était bouillonnante, on ne pouvait pas en dire de même pour Tsukiyomi. Elle piétinait. Entre ses gardes à l'hôpital pour aider le clan et ses entraînements avec Watari et Ayuka, l’on pouvait dire qu’elle avait de quoi occuper son temps, mais tout le reste de son temps, elle le passait allongée sur sa couche à regarder dans le vide. Son esprit se perdait dans des réflexions infinies, et aucun prétexte ne parvenait à la sortir de cette torpeur. Hormis peut être une occasion de passer du temps avec ses amis. Car elle faisait pâle figure en ces temps ambitieux. Depuis sa frayeur quelques jours plus tôt, qui lui avait valu une discussion des plus étranges au détour des rues de Kiri, Tsukiyomi ne se faisait plus vraiment confiance. Seulement ce soir là semblait différent.

La jeune femme essayait de calmer ses appréhensions car, au fond, elle était extatique. Même si elle devait se montrer mefiante, elle avait hate de rejoindre Watari et passer un bon moment, sans fard. Se levant enfin, déjà prête depuis un bon moment, elle faisait le vide dans son esprit. Tout irait bien. Toutes ses appréhensions se posaient sur le trajet, mais une fois arrivée chez son ami, les choses pourraient se tasser, elle serait en sécurité. Elle faisait confiance à Watari pour se montrer chaleureux et accueillant, lui qui avait toujours eu le don de mettre à l’aise.

Les autres membres du clan Kaguya commençaient peu à peu à rentrer chez eux, passer un temps de repos bien mérité avec leur famille quand Tsukiyomi s'éclipsa. C'était la première fois qu’elle sortait depuis l’incident avec le quasi-Kaguya. Elle redoublait donc de prudence, empruntant les chemins les moins fréquentes, la tête baissée, aux aguets en toutes circonstances. Fort heureusement, elle n’eut pas à agir de la sorte bien longtemps et arriva bien vite dans la demeure de Watari. Elle poussa un soupir de soulagement. Si seulement elle pouvait trouver un moyen, une excuse valable pour fréquenter ses amis si souvent sans que cela puisse être suspect, cela lèverait un poids conséquent de ses épaules.

Un rapide coup d’oeil à l’endroit indiqué à la genin qu’elle etait la premiere arrivee. Cependant, Watari avait de toute évidence redouble d’effort pour rendre l’endroit accueillant. Ce qu’elle fit remarquer à voix haute, supposant qu’il devait etre a portee de voix - c'était toujours le cas.

“ Eh bien Watari, je te connais bon hôte, aux petits soins pour tes amis, mais je dois admettre que tu t’es surpassé cette fois.” S’exclama-t-elle, un franc sourire aux lèvres alors qu’elle s'installait en détaillant les lieux avec envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Sakura, Sakura ft. l'équipe éponyme

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: