Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Après Shito [Noah]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Dim 10 Déc 2017 - 17:11

Lui aussi, était compliqué. Cela ne faisait pas bien longtemps qu'il venait d'arriver et son débit de paroles me procura un mal de tête insoutenable. Surtout que je n'étais même pas certain d'avoir réellement compris tout ce qu'il me disait. Il semblait bien déterminé à me trouver une compagne, cela étant dit, je ne parvenais toujours pas à en déceler l'intérêt. Néanmoins, mon ennui me poussa à m'intéresser un peu plus à ce qu'il faisait. Certains de ses mots me firent néanmoins tiquer. Finalement, sa logique n'était pas aussi compliqué que je ne le pensais. Plaire à une seule suffisait ? Eh bien, soit. Croisant les bras, j'observais alors le blondinet de mon air las, tout en sentant le vent caresser mes cheveux. Nous étions bien aux marécages, avec la mer si près de nous, l'air possédait un arrière-goût... Salé.

- L'objectif n'est-il pas de faire raviver la flamme de la passion en moi
? Si cette femme ne s'intéresse qu'au prestige et à la fortune, je ne vois pas trop où j'y trouves mon compte...


Et le revoilà à la charge avec ses questions farfelues, auxquelles je n'étais même pas certain de pouvoir y apporter quelconque éclaircissement. En quoi la couleur de cheveux d'une dame pouvait-elle influencer ses charmes ? Je n'y avais pas vraiment fait gaffe jusqu'à lors, il faudrait que j'en observe de plus près pour me fixer. Tandis qu'il me tendait diverses photos des demoiselles du village. D'un soupir, je les prenais alors en main, avant de les faire défiler sous mes yeux. Certaines têtes ne m'étaient pas inconnues, d'autres totalement. Et il y en avait pour tous les goûts. Shinichi n'avait même pas pris la peine de les classer par âge. Autant vous dire qu'en tombant sur des petites filles qui devaient probablement vivre leur puberté, j'eus un certain haussement de sourcils.

- Tu sais, ça fait vraiment beaucoup de types de filles, qu'elle soit blonde, brune ou rousse, je sais pas si...

Mon regard fut alors attiré vers un visage tombé des mains du jeune Yuki. Intrigué, je m'abaissais alors en prenant la photo dans mes mains.

- Mako Fujiwara ? Elle ne me dit rien...

Mais au moins, elle avait eu le mérite d'attiser ma curiosité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Dim 10 Déc 2017 - 17:36

Qu’il en pose de ces questions celui-là ! On s’en fiche du pourquoi du comment ! Pour raviver le feu de la passion, il y a juste besoin de s’éprendre d’une fille. La réciproque n’est pas nécessaire. Qu’elle s’intéresse à l’argent, à la renommée ou à je ne sais trop quoi encore importe peu. D’ailleurs je trouve Noah un tantinet méprisant ! Quelles sont les raisons qui poussent un homme à apprécier une femme ? Sa beauté ? Son intelligence ? Ses manières ? Sa fragilité apparente ? En quoi ces pseudos qualités sont-elles plus nobles que l’argent ou la renommée ? L’un dans l’autre, l’attrait pour une personne est défini par des caractéristiques particulières qui n’ont rien de féeriques ou de magiques. Si je tombe amoureux d’une femme pour son caractère ou sa beauté, elle peut bien m’aimer pour mon argent. Ces deux critères sont définies par une « logique », certes différentes, mais toute aussi valable l’une que l’autre.

Comme à son habitude, Noah est incapable de prendre des décisions claires et de défendre son avis. Il balbutie quelques mots quand je fais, malgré moi, tomber la photo de Mako Fujiwara. Cette dernière intrigue le jeune homme qui s’en saisis et l’observe.
▬ Elle ne vous dit rien ? Vous êtes sérieux ?

Ce n’est pas un top modèle ni même la femme la plus connue au village mais elle est plutôt populaire. La demoiselle a à peu près l’âge de Noah si je ne m’abuse. D’ailleurs, mon sensei a l’air plutôt intéressé. Oh bien sûr il ne sortira peut-être pas avec elle car elle est beaucoup trop bien pour lui mais qui sait …
▬ Vous ne la connaissez vraiment pas ?
Je vois bien à sa tête d’ahuri que la réponse est toujours non. Je peux tourner et retourner la question dans tous les sens, cet idiot de Noah répondra toujours de la même façon. Le bougre ne personne ! Même moi à quatorze ans, je connais plus de filles que lui. C’est dire la gravité de la situation dans laquelle se trouve le Jonin de la brume. Étant quelqu’un de fondamentalement bon et généreux envers mon prochain, je suis néanmoins enclin à aider le Yuki.

▬ Je ne sais plus où elle travaille. Il faudra lui demander. Néanmoins je sais qu’elle passe souvent près du port aider son père. Attention ce n’est pas une vieille poissonnière ! Je n’aurais pas osé vous proposer pareille marchandise ! On fait dans le haut de gamme chez nous. Son vieux possède des navires de plaisance et des navires de compétitions. Quant-à elle … Bah. En vrai je ne sais pas grand-chose non plus. C’est une fille gentille je crois. C’est peut-être juste ce qu’il vous faut … Une fille gentille …
« Assez gentille pour accepter d’épouser un crétin comme vous. » J’évite de déclarer cette dernière phrase mais la pense si fort que Noah a sûrement compris où je voulais en venir.

Je me lève, range mes affaires et prends la photo des mains du chûnin :
▬ Allez champion. On se lève et on part. On s’entraînera plus tard. Changement de plan, on va voir Mako. Il est quelle heure ?
Il est tôt. Les courses de bateaux démarrent vers minuit. Mon dieu … On a du temps à perdre. Profitons-en pour trouver la jeune Fujiwara.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 10 Déc 2017 - 18:14

A croire que je venais de sortir une sacrée connerie. Mais cette Mako Fujiwara semblait plus intéressante que je ne le pensais. En général, j'évitais de me montrer trop curieux à propos des autres habitants de Kiri, non seulement pas désintérêt évident, mais aussi car les interactions sociales restaient finalement assez ennuyeuses. Au moins, Shinichi daigna me parler un peu de cette donzelle. De toute façon, il ne semblait clairement pas enclin à aborder le sujet de son fameux entraînement secret pour le moment, et insister ne faisait pas non plus partie de mes caractéristiques de shinobi. J'osais espérer néanmoins que la description qu'il m'en ferait ne me remettrait dans ma position habituelle et confortable d'être éternellement lassé.

- Faut dire que je vais rarement au port aussi.

En même temps, qu'avais-je à y faire ? Pas grand chose. Excepté pour les grands et longs voyages, je n'y avais pas vraiment ma place. Mais avec ce prodigieux Shinichi qui semblait avoir un carnet de relations aussi épais que la bibliothèque des Yuki, je ne manquerais certainement pas d'informations. Je posais alors mon regard sur blondinet, comprenant bien qu'il ne comptait pas terminer sa phrase. Inutile, devait-il penser. Je ne saurais trop l'expliquer, mais j'avais la curieuse impression qu'il pensait avoir la situation bien en main. A sa place, j'éviterais de me montrer aussi confiant. En règle générales, ça finissait souvent par nous retomber dessus.

- Je vois pas trop ce que tu comptes lui dire. "Yo ! Je cherche la femme de sa vie à mon sensei, seriez-vous disponible pour le poste ?" ça passerait pas trop je pense...

Tout en commençant à la suivre, je lui remettais les photos avant de venir fourrer mes mains dans mes poches. Après quelque secondes, je me rendis compte que si, il pourrait totalement dire une telle chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Dim 10 Déc 2017 - 18:37

Il va rarement au port, il va rarement s’entraîner, il va rarement s’amuser. Mais que fait-il de ses journées bon dieu ? Qu’on ne me dise pas qu’il les passe à réaliser des missions secrètes pour le village car je ne le croirai pas. Ce gars est assurément un clown qui passe le plus clair de son temps à dormir. Je me dois de le remettre sur le droit chemin et pour ce faire il n’y a pas trente six solutions : Il lui faut une petite amie. Une qui le force à être un homme meilleur chaque jour, qui l’oblige à se laver – non parce que Noah ne sent pas toujours la rose, soyons honnête – etc … !

▬ Je ne sais pas ce que je vais lui dire mais qui s’en soucie ? Le problème c’est que vous êtes toujours blasé. Et vous vous posez trop de questions stupides. Pourquoi je fais ci, pourquoi je fais ça. On s’en fiche et on prévoit rien. On va juste au port voir si elle est là. Et si elle y est … On avise. C’est ça être un vrai shinobi.
Pas du tout ! Le propre d’un shinobi, bien au contraire, est de tout planifier et de ne rien laisser au hasard. Je raconte n’importe quoi sans complexe et continue d’avancer tout en m’assurant que Noah n’est pas à la traîne. Le chûnin me suit, conformément à mes exigences et nous voilà bientôt au port.
▬ Où est-elle ? Hum. Hum. Hum.
Après vingt à trente bonnes minutes de recherche et un bon millier de « hum » nous voyons enfin Mako. La jeune femme est assise et aide quelques matelots à réparer un navire. Elle tend par moment des outils aux travailleurs avec une grâce et une élégance rare. De mon côté, je cherche un moyen d’attirer son attention. Je ne vais décemment pas lui sauter dessus et lui parler de mon poulain comme si de rien était. Les matelots risqueraient de mal le prendre et puis … Elle est censée travailler. Il lui faudra une bonne excuse pour se libérer, une excuse telle que … Eurêka. Je me tourne, esquisse un sourire malicieux à Noah sensei et affirme :
▬ Observez ce génie en action.
Je marche tranquillement en sautillant comme le parfait des petits enfants et, pouf ! Après une petite glissade de rien du tout, je tombe à l’eau et hurle à l’aide.
▬ Noah-sensei ! VITE. AU SECOURS. NOAH-SENSEI !

Allez. Qu’il plonge cet idiot de Yuki. Qu’il me sauve et fasse le beau devant sa belle. Cette dernière, intriguée, s’est déjà levée de son siège afin de me venir en aide. Les matelots quant-à eux ont tourné la tête et se sont arrêtés dans leur tâche. C’est à Noah de plonger. Lorsqu’il m’aura remonté à la surface, je pourrais prétexter avoir attrapé froid ou je ne sais trop quel idiotie du genre. Les locaux appartiennent à Mako et à son père. Je suis certain en outre que l’entreprise de la jeune femme possède quelques vêtements ou lieux chauffés dans le coin. Ce sera parfait pour parler mariage.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 17 Déc 2017 - 4:39

En vérité, ce n'était pas tant mon comportement qui semblait agacer Shinichi, que mon existence elle-même. Mais à partir de là, il était évident qu'il ne serait jamais capable de m'apprécier. Réellement, quelle idée que de m'avoir confié cet être en tant qu'élève. Plus les jours avançaient, et plus je me disais que les administrations de ce village possédaient un raisonnement plus que douteux. Et pourtant, je ne pouvais pas dire que je n'appréciais pas ce Yuki, même si comme à mon habitude, je n'en montrais rien.

Les mains dans les poches, je suivais le blondinet d'un air distrait, jusqu'à arriver face à la fameuse jeune femme. Effectivement, elle correspondait bien à la photo qu'il m'avait montré plus tôt. Elle semblait en train de travailler avec d'autres. Alors que le machiavélique cerveau de Shinichi se mettait en action, ce dernier commençait à trottiner d'une manière qui ne lui allait définitivement pas, avant de se laisser tomber à l'eau, prétextant une noyade... Donc, c'était à ce moment-là que je devais agir ? Retirant mes chaussures, je poussais un soupir avant de sauter à l'eau, nageant jusqu'à Shinichi, avant de l'agripper et de le ramener sur le pont, tandis que les secours commençaient déjà à nous encercler.

- Vous en faites pas, il a rien...

Disais-je, dans un ton ennuyé. Bizarrement, le plan du Yuki semblait avoir fonctionné, étant donné que Mako avait les yeux rivés sur nous. Alors qu'elle commençait à s'approcher, je lançais un regard vers le blondinet. Ce type était dangereux. Si on le laissait grandir avec un tel esprit, nul doute qu'il finirait par détruire le monde... Voire pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Mar 19 Déc 2017 - 19:26
Il est nul … Mais qu’il est nul.
Je lui offre une opportunité en or et voilà comment il l’utilise ? Mon plan a beau être parfait, je suis certain que cela ne suffira pas. Noah est si peu bavard, si peu enclin à se vanter et à montrer ses qualités – en supposant qu’il en ait – que Mako va assurément le trouver insipide et s’en aller. Le simple fait qu’il soupire avant de sauter en dit long sur son état d’esprit. Il faut vite que mon sensei se ressaisisse. Comme pour lui donner un coup de pied aux fesses, je souffle ces mots à son oreille :
▬ Allez là, soyez conquérant !

Le chûnin de la brume me remonte à la surface, observe sa « cible » et affirme que je n’ai rien …
▬ M-M … Mais …
Agacé, une veine commence à se dessiner sur mon front. Il est immensément stupide ce Noah. A-t-il seulement compris quel est le but du jeu ici ? Je n’en suis pas certain. S’il continue, il va tout faire capoter. Et ça, c’est hors de question ! Je me suis sacrifié pour cet idiot alors, croyez-moi, il va au moins faire l’effort d’accoster cette Mako et de lui parler. Sans le vouloir, j’éternue et, par réflexe, me tourne vers Noah. Le costume déjà mouillé de mon sensei reçoit bientôt mes germes.
▬ Oups.
A tous les coups il va croire que je l’ai fait exprès alors que ce n’est absolument pas le cas. Pour une fois, je n’ai pas agi en connaissance de cause, je suis réellement en train de tomber malade. Je renifle – en faisant en sorte que cela s’entende – et fais à nouveau volte-face afin de demander à Mako :
▬ Il faut que nous allions au quartier Yuki nous changer. Enfin surtout moi … Je vais tomber malade je crois.

Le quartier Yuki est à l’autre bout de la ville. Si je pars maintenant, même en me pressant, j’en ai pour quinze à vingt bonnes minutes. Cette gentille Mako n’oserait pas laisser deux manipulateurs de glace partir en ces lieux dans cet état. Elle va définitivement se proposer de nous aider …
▬ Allez, vite Noah sensei.
Je fais mine de vouloir quitter les lieux, tourne les talons, fais quelques pas puis suis rapidement stopper par la mélodieuse voix de Mako. Conformément à mon plan, la jeune femme nous demande de la suivre. J’esquisse un sourire carnassier que seul Noah peut voir et me retourne vers Mako pour la dernière fois :
▬ Oh ? Où nous emmenez-vous ?
▬ Il doit y avoir des vêtements à l’entrepôt, par là. Je doute que nous ayons ta taille mais … Je suis au moins sûre d’en avoir une pour vous.
Elle parle à Noah-sensei … MON DIEU. J’ai réussi. Je manque de peu de sauter de joie et d’hurler « victoire du peuple » mais me ravise.
▬ Oh, vous en faites pas. Même les vêtements trop grands me vont. Et Noah-sensei se fera un plaisir de venir. Il doit se changer lui aussi. N’est-ce pas Noah-sensei ?
Je n’ai pas pour habitude de l’appeler sensei mais ça lui va curieusement bien. Et puis … Cela renseigne quant-à son rang. Subtilement, j’ai glissé dans la conversation le fait qu’il soit membre du clan Yuki et le fait qu’il soit haut gradé. S’il n’arrive pas à pécho avec ça, moi je peux plus rien pour lui !

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 14:11

Conquérant ? Au fait, depuis quand Shinichi était-il devenu coach en séduction ? Toute cette situation me dépassait, et je continuais à lui laisser les commandes de cette histoire qui allait sans doute partir en vrille dans peu de temps. Non content de l'avoir sauvé de sa fausse noyade, le blondinet n'hésita pas à ensuite venir éternuer sur moi, me salissant encore plus. J'étais absolument certain qu'il l'avait fait exprès, ce garnement ne manquait vraiment pas de souffle. Et cette jeune femme qui semblait réellement s'inquiéter pour ce Yuki, je commençais sérieusement à me sentir coupable.

Et alors que le plan machiavélique de Shinichi se mettait en place, je laissais les événements s'enchaîner naturellement, le visage las, jusqu'à ce que la dénommée Mako ne se décide à intervenir. Maintenant, je me retrouvais à la suivre, trempé et sale, les mains dans les poches, jusqu'à un entrepôt non loin d'ici où nous pourrions nous changer. Pour l'occasion, Shinichi s'était même permis de jouer au petit élève adorable, rôle qui lui allait curieusement bien.

- Donc... Vous êtes un membre du célèbre clan Yuki, monsieur Noah ?
- Hein ? Euh.. Ouais...

Sérieusement ? Mon sang allait réellement me servir dans cette situation ? D'un soupir, je cherchais un moyen d'alimenter la conversation, tandis que nous continuions d'avancer, laissant mon regard se balader le long du port qui nous entourait.

- Et, euh, vous aimez quoi dans la vie ?

Ouais, y avait mieux comme tactique d'approche. Mais pour ma défense, il n'y avait aucun didacticiel sur la séduction dans la bibliothèque Yuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Dim 31 Déc 2017 - 0:22
Hé hé. Je suis un véritable petit démon. Mako est tombée dans mon piège. La jeune femme demande plus amples informations. Elle s’intéresse à Noah malgré son manque évident de personnalité. Nous avançons et, en cours de route mon sensei, pose une question bateau.
▬ …
Je lui adresse un regard noir et lui somme tacitement de faire plus d’efforts. En soi ce n’est pas la question le problème, c’est sa façon dont il l’a posé. « Euh … Euh … Euh ! » Et vas-y bégaie plus pendant qu’on y est ! Passe encore plus pour un looser ! Je me tue à la tâche et il bégaie comme une chèvre n’ayant jamais causé à une donzelle ! Honte sur lui ! Son vioque ne lui a donc rien appris ? Où est son esprit conquérant ? Son instinct de mâle dominant ? Parti en même temps que sa fierté à Hi no Kuni ? Bon dieu, il faut vraiment que quelqu’un lui mette un coup de pied aux fesses à cet ignare !
▬ Beaucoup de choses. J’aime les bateaux, la mer et le calme.
Le calme ? LE CALME ? Et mes fesses aussi ! On sait tous ici qu’il lui arrive de participer à des courses illégales de rafiots croulants ! Qu’elle ne se moque pas de nous.

▬ J’aime beaucoup les bateaux moi aussi. Mais j’aime surtout quand ils font vroum vroum vroum. D’ailleurs maître Noah est très bon pour ce qui est de faire vroum vroum avec les bateaux. N’est-ce pas Noah-sensei ?
Mes mots piquent au vif la curiosité de Mako qui demande alors confirmation à mon maître. Faites qu’il dise oui. De là, elle songera sûrement à nous inviter à ces courses nocturnes. Noah ne sait pas piloter de rafiot mais on s’en fiche. Moi je sais. Et ce n’est qu’un détail. Il peut bien apprendre. Dans le pire des cas, je peux lui apprendre.

Nous arrivons à l’entrepôt et Mako nous tend alors plusieurs vêtements. Deux T-Shirt taille XXL sont disponibles. Sur le premier, on peut voir un logo de poisson et un bateau. Sur le second, il est inscrit : « Fujiwara ♥ ». Je m’empare du premier et tends le second à ce cher Noah. Qu’il le mette ce t-shirt avec ce magnifique coeur rose. Fujiwara étant le nom de la belle Mako – et aussi le nom de l’entreprise, d’où la présence d’un tel t-shirt –, je suis certain que la demoiselle va apprécier. On peut difficilement faire plus explicite comme message et preuve d’affection.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 28 Avr 2018 - 6:41

- Ouais, j'imagine que c'est assez prenant comme activité, j'aimerai bien essayer.

Ma remarque amusa bien la jeune femme qui gloussa alors, visiblement enchantée. Les stratagèmes de Shinichi étaient réellement tirés par les cheveux, qu'étais-je censé faire désormais ? En tout cas, on se retrouvait désormais dans l'entrepôt de la jeune femme, et cette dernière nous fournit en habits, nous permettant d'aller nous habiller dans notre coin. Le blondinet était minutieux dans ces choix, à tel point qu'il choisit même le t-shirt à me faire porter. Décidément, rien ne pouvait l'arrêter ce shinobi en herbe.

- Eh bien, on peut vous dire que vous avez la grande classe tous les deux maintenant !

Etait-ce une manière à elle de nous taquiner ? Je n'en avais pas la moindre idée, alors que je me présentais à elle vêtu de mon nouveau t-shirt, le visage de marbre et les mains dans les poches. En définitive, la journée se déroula bien plu rapidement que je ne l'aurai pensé. Après avoir navigué sur les mers, nous avions entamé une course maritime qui s'était soldé par un cuisant échec de notre équipe. Au moins, Mako semblait s'être amusé, et bizarrement, j'avais l'impression que Shinichi également. Sérieusement, ce type m'échapperait à jamais. J'avais bien hâte de retrouver Arukisa, ne serait-ce que pour ne pas marcher sur un fil chaque jour qui passe.

- Merci pour cette journée, on tentera de faire attention la prochaine fois.

Ainsi, nous nous quittâmes finalement, dans un dernier signe de main vers Mako. Qui aurait put croire à ce moment-là que ce serait la dernière fois que je la verrais. Au moins, j'avais fait plaisir à Shinichi qui devait penser qu'il avait accomplit son devoir. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi ma situation amoureuse lui importait tant... D'un autre côté, on disait bien que l'enfer était pavé de bonnes intentions. Haussant un instant les sourcils, je me concentrais de nouveau sur ma route, pensant à mon prochain repas...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Après Shito [Noah]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brumeux
Sauter vers: