Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Réunion de crise ; Nomination du Nidaime Raikage [Jonins uniquement]


Ven 29 Sep 2017 - 5:17
- « L’accusé Nara Seijirô est donc destitué de son rang de Shodaime Raikage et condamné à 50 ans de prison pour corruption et fraude électorale ! »

Le bugyo (Juge spécialisé) et vassal du daimyo venait de déclarer la sentence du désormais ex-raikage devant toute l’assemblée de Kumo. Assemblée composée du daimyo, de ses plus proches collaborateurs, des anciens du village ainsi que de tous les jonins du village. Une vingtaine de personnes au total. Immédiatement, tous les regards ou presque se dirigèrent vers Nara Hiro, chef du clan des Nara, mais celui-ci acquiesça en silence tout en arborant un air désolé. De tous les clans de Kumo, c’était certainement celui des Nara qui était le plus en disgrâce. Entre le Kage fraudeur, le chuunin déserteur et le chef du Soshikidan, leur place au sein de notre communauté était comme qui dirait fragilisée. Ceci étant dit, le reste des membres de cette grande famille étaient des gens biens et honnêtes à l’instar de Hiro et Shikarai. Des personnes qui avaient lutté ardemment à Shito lors de l’invasion des nunkenins. La généralisation était donc proscrite et il n’était pas question de mettre les Nara sur la touche ; même s’il paraissait évident que plus aucun d’entre eux ne pourraient accéder au poste de Kage. Du moins, pas avant un bon moment…

- « L’enquête du mouton blanc aidée du clan Suzuri a démontré qu’il y avait d’autres personnes qui ont participé à cette mascarade ! Il faudrait retrouver ces individus en cavale et les mettre derrière les barreaux tout comme avec l’ex-Raikage ! Il en va de la sécurité du pays ! »

- « La dissolution du conseil et l’absence d’un raikage chamboulent complètement l’organisation politique et militaire de notre village… » Intervint très rapidement Takeru, doyen et ex chef de clan des Metaru. « Il serait bon d’organiser de nouvelles élections dans les plus brefs délais. Nous devrions prévenir et mobiliser encore une fois tous les citoy- »

- « Inutile ! »

La voix du daimyo imposa aussitôt le silence. S’il s’était abstenu de prendre la parole depuis le début de la réunion qui avait commencé depuis plus d’une dizaine de minutes, c’était par pur ennui. Le sort du Nara ? Il s’en fichait presque depuis qu’il avait eu les preuves qui l’accablaient et l’accusaient de trucage. La prison était donc une issue évidente qui ne valait même pas la peine qu’il s’exprime. D’où son mutisme temporaire. Ce qui était intéressant maintenant pour lui, c’était ce qui se profilait enfin : L’élection d’un nouveau Kage ! Toutefois, il lui fallait expliquer pourquoi il était contre l’idée de nouvelles élections à grande échelle : « Prendre en compte l’avis de tous les habitants serait long et fastidieux comme processus. Kumo n’est malheureusement pas à l’abri de nouvelles fraudes et je ne tiens pas à me déplacer une nouvelle fois pour un problème de ce genre. » Néanmoins, un sourire vint magnifier son visage avant qu’il ne se mette à caresser sa barbe, comme à son habitude. C’était une manie qu’il avait lorsqu’il réfléchissait, même si son choix était déjà arrêté. Mais attendant de se prononcer…

- « Si je vous ai tous convoqué ici, c’est pour que l’élection du Nidaime Raikage soit restreint à ce conseil. Par ailleurs, il n’y aura ni urne, ni de bulletins de vote. Chacun prononcera ouvertement son choix en fonction des candidats qui voudront bien se positionner. Cependant, gardez en tête que ma voix comptera pour environ 35%. Des objections ? »

Personne ne broncha et pratiquement une minute de silence passa ainsi…

- « Puisqu'il n'y a pas de contestations, qu’il en soit ainsi. Nous ferons les choses à ma manière donc. Alors. Qui parmi les jônins voudrait se présenter… ? Les anciens candidats de la première élection, peut-être ? »

Mais aucun d’entre eux ne broncha. Comme s’ils n’étaient plus prêts à assumer cette place qu’ils considéraient tout à coup comme maudite, pleine de risques…

C’est alors que je m’étais mis à réfléchir. J’avais fui une fois. Ou plutôt, j’avais laissé la place à Seijiro. Il me paraissait être l’homme de la situation sans être né sur les terres de la foudre. Néanmoins, le trucage qu’il avait osé entreprendre pour être élu et sa couardise à Shitô avaient brisé l’image que je m’étais faite de l’homme. Comme quoi, on ne pouvait jamais être satisfait que par soi-même. Personnellement, je n’aimais pas tout ce qui s’apparentait aux grosses responsabilités. Mais après avoir été infoutu de protéger convenablement Kahei, j’avais à cœur de me rattraper comme je le pouvais. Et si je pouvais tout faire pour défendre cette ville que je considérais dorénavant comme mon foyer, alors il n’y avait plus à hésiter une seule seconde. C’était le moment de porter ses couilles et de faire preuve de responsabilité. Plus question de subir. « Je me présente. » Ma voix brisa enfin le silence et lentement, je me levai de mon siège. Sobre, sereine, mais puissante et décidée. Le doyen à mes côtés eut une mine des plus surprises. Il était le premier étonné. Mais il finit par avoir un sourire. Un sourire du même acabit que celui du daimyo.

- « Fort bien. Nous avons notre premier candidat. Quelqu’un d’autre ? » Que finit par demander le seigneur de ces terres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Ven 29 Sep 2017 - 18:31
Une masse imposante s'approchait de la grande salle. On pouvait entendre un son qui accompagnait cette ombre. Un son aussi régulier que le tic-tac d'une horloge. Le bruit faisait écho dans le couloir menant à la pièce centrale. Mais qui était-ce ? Moi, tout simplement. Et d'où venait le bruit ? De moi encore une foi. Enfin, c'était ma canne qui faisait du bruit à chaque foi que je faisais un pas. Et oui, je vais devoir m'habituer pour un certain temps, et les autres aussi. J'avais encore un peu de mal à me placer avec. Ce n'était pas du tout quelque chose de naturel pour moi, mais je devais faire ainsi. En effet, je n'étais pas totalement rétabli de mon affrontement à Shîto. J'avais encore pas mal de séquelles, et il me fallait pour guérir du repos ainsi que laisser le temps faire son travail. Mais aujourd'hui, j'ai fais l'effort de me déplacer, surtout quand j'ai appris ce qui allait se passer dans la journée et les personnes qui étaient présentes à Kumo. Pour la première foi, j'allais rencontrer le Damiyo du pays de la foudre, rien que ça. À vrai dire, je m'en fou un peu de lui, mais ce qui m'intéresse beaucoup plus, c'est la raison de sa venue.

Dans cette grande salle qui se trouvait au milieu de l'assemblée, il y avait donc le Seigneur de la Foudre, ainsi que quelques un de ses conseillers, les membres du conseil et surtout, les Jônins de Kumo, l'élite du village. Bien évidement, il y avait mon compère Shuuhei qui était présent. Il devait être là depuis des heures j'imagine. Il n'y avait pas que lui que je connaissais. Shizen était encore un inconnu pour moi, mais j'ai déjà eu l'occasion de le rencontrer une à deux fois auparavant. Il s'était occupé de m'annoncer mon lourd diagnostique suite à ma blessure. Mais pourquoi étions-nous tous rassemblé ici aujourd'hui ? Hé bien, déjà, pour la condamnation de Seijiro Nara. Oui, le Raikage, enfin l'ex-Raikage venait d'être jugé pour corruption et fraude électoral. Il avait manipuler dans l'ombre pour devenir par le biais du suffrage le Shodaime. Malheureusement pour lui, Kumo à eu vent de ses manœuvres faites dans l'ombre et maintenant il va partir en prison. Puis, il fallait rajouter à cela son manque de décision à Shîto, ce qui a valu la risée du village. Heureusement que Shuuhei avait réussi quelques exploit face aux titans, sinon, le village serait en crise.

Le Damiyo voulait donc en profiter pour élire un nouveau Raikage. Mais hors de question de refaire une élection où le village entier participerait. Déjà, on avait pas le temps, et ce n'était pas une option pour le Seigneur. Il s'adressa par la suite aux Jônins, demandant qui était volontaire pour devenir la prochaine Ombre du village. Au début, il y eu un silence, qui d'ailleurs était assez pesant. J'avais déjà une petite idée de la personne qui oserait se lancer là-dedans. Pour ma part, hors de question. Je n'avais pas du tout la forme pour m'occuper d'un poste pareil, puis j'ai eu pas mal de bouleversement dans ma vie, dont l'apparition de ma ''fille''. Je laissais donc mon tour, et sans aucun regret. C'est alors que la personne qui pour moi était le plus légitime à se présenter s'adressa au Seigneur pour lui dire qu'il était candidat. Bien évidement, c'était Metaru Shuuhei. Déjà, à la première élection, il avait envie de se présenter, mais il avait peur de perdre, disant qu'il n'aurait pas eu un poids électoral conséquent du fait qu'il était un Metaru. Mais en six mois, les temps on changé, et s'il y a bien un clan fort à Kumo, c'est celui des Metaru.

À l'aide de ma canne, je me suis approché, doucement de Shuuhei et du Seigneur. Mon meilleur ami était accompagné par le doyen de son clan, un vieil homme respectable. Il fallait bien que quelqu'un soit là pour l'encourager à faire cette démarche, à le soutenir. Puis je devais aussi dire au Damiyo que je n'étais pas candidat au poste de Nidaime Raikage.

« Pour ma part, sans moi, je laisse mon tour. Par contre, cela paraît évident que Shuuhei est l'homme parfait pour devenir le prochain Raikage. Il suffit de voir sa réputation à Kumo. Il est connu de tous les habitants. Non seulement parce qu'il est charismatique et atypique, mais aussi parce qu'il est le chef de la Police, chef de son clan et aussi un vaillant combattant, qui n'a pas hésité une seule seconde à Shîto pour sauver des civiles. Il est totalement le contraire de se couard de Seijiro, qui, au passage, ne mérite pas cinquante ans de prison mais bien la perpétuité voir la peine de mort. Tout ça pour dire, que je donne mon soutient à Shuuhei. »



_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Ven 29 Sep 2017 - 19:37
L'assemblée. Un lieu emblématique qui s'affiche comme le repaire de la politique Kumojine. C'est ici-même que l'Ombre de la Foudre occupe un bureau et que son conseil débat sur différents sujets. Lors de la première élection, cet endroit avait accueilli de nombreux villageois, notamment les prétendants au rôle de Shodaime pour participer à un débat et faire sa campagne électorale. Nara Seijiro s'était d'ailleurs illustré avec brio étant donné que quelques jours après, il fut nommé comme le premier dirigeant des Nuages. Néanmoins, me concernant, c'est la première fois que je me trouve ici. Oui, la première, sauf si ma mémoire me joue des tours. Lors du débat en question, j'avais pris la décision de ne pas m'y rendre. Pour la simple et bonne raison que j'ai toujours voulu m'éloigner du monde politique. Pourtant, avec mon projet qui commence à devenir de plus en plus sérieux, je vais être contraint d'intégrer cette sphère. Mais aujourd'hui, ma présence au sein de cet endroit est pour une tout autre raison. C'est bien contre mon gré que je suis présent. C'est un ordre, donc si je n'y réponds pas, je serais dans de beaux draps. Au-delà de cette histoire hiérarchique qui force une décision, c'est bien le contexte de cette « réunion » qui est importante. Surtout surprenante.

Je suis entouré de nombreux Kumojins de même rang que moi, ainsi que des figures importantes du village : des chefs de clan et des anciens très respectés. La personne la plus importante se trouve à quelques mètres de moi n'est rien d'autre que le Daimyō de Kaminari. Cette convocation est donc bien plus importante que je ne le pensais. S'il se déplace en personne, ce n'est pas pour faire du tourisme. Surtout qu'un détail ne m'échappe pas : le Shodaime, Nara Seijiro n'est pas là. Je prends bien le soin de vérifier toutes les têtes présentes, mais non. Mon interrogation trouve très rapidement une réponse quand une personne s'exclame haut et fort sur le cas du Shodaime. L'annonce est choquante : cinquante ans derrière les barreaux pour notre actuel dirigeant. C'est un coup dur. Une honte même. C'est une honte pour ce qu'il a fait et pour Kumo de ne pas avoir remarqué la fraude plus tôt. La réaction est logique, du brouhaha et des regards adressés au représentant des Nara. Quant à moi, je reste de marbre. Il faut savoir passer à autre chose et très rapidement. Forcément, cette nouvelle est triste d'un côté. Mais la sentence est passée, ce qui fait du Shodaime de l'histoire ancienne. Le plus important là, tout de suite, c'est de trouver une solution pour reprendre le village. Dans la situation actuelle, notamment les événements de Shitô et le grand secret de notre village révélé au monde entier, nous ne sommes pas à l’abri d'un malheureux incident. Et prendre des semaines pour se décider sur le Nidaime serait offrir le village à ses potentiels ennemis.

Fort heureusement, le Seigneur de la Foudre montre son désaccord avec la proposition de Metaru Takeru. Une élection qui englobe tout un peuple prendrait du temps. D'un côté, l'organisation. D'un autre, le temps à prouver que l’élection n'aura pas été truquée. Et pour le bien de tous les villageois, le Daimyō sait déjà comment s'y prendre. Un vote interne où les candidats peuvent être n'importe quel gradé de cette salle. Pourquoi pas. C'est un gain de temps considérable et de nombreux protagonistes peuvent être crédibles pour le poste. Sauf cet ivrogne de Daisuke qui se tient sur une canne pour l'occasion. D'ailleurs, il a meilleure mine depuis la dernière fois que je l'ai vu. Puis moi ... Ce serait irrespectueux et illogique de me présenter. Surtout que ce n'est pas un rôle qui m’intéresse, malgré les avantages et la renommée qu'il offre. Je n'attends qu'une seule personne et elle se présente : Metaru Shuuhei. Je l'ai toujours considéré comme la prochaine Ombre de la Foudre. Pour l'instant, il semble être le seul à se proposer. J’aperçois Daisuke avancé, pensant que lui aussi veut se proposer. Mais ce n'est pas le cas, au contraire. Il exprime tout son soutien à la candidature du mastodonte blond.

Je dois peut-être songer à faire de même. C'est vrai que je me suis toujours dit que je le soutiendrais lorsque l'occasion, de prendre les rennes se présentera à lui. Cette occasion est tombée. Visiblement, personne ne se sent capable de se présenter ... Vraiment personne aux premiers abords. Autrement, il y aurait déjà un second, voire un troisième candidat. Sauf vous. Mon regard se pose sur Shuuhei. Vous avez tout mon soutien. Simple. À mon sens, je n'ai pas à argumenter ma prise de position. Tout simplement parce qu'il est le seul à se proposer et que c'est à lui de convaincre la foule. Mon avis étant partagé, je peux maintenant me positionner en retrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Mar 3 Oct 2017 - 14:08
- « Personne d’autre ? » S’étonna finalement le daimyo.

Son regard balaya alors la salle. Aucun jonin supplémentaire ne souhaitait candidater. Etait-ce parce que le gamin des Metaru s’était présenté en premier ? Non. La concurrence n’était pas le cœur du problème. En fait, il n’y en avait pas un. Plus que le fait d’être apeurés, le seigneur de la foudre se rendit compte que les kumojins sur place étaient plutôt sages. S’il excluait le mouton blanc qui semblait être faite pour agir dans l’ombre et les deux jonins qui avaient approuvé la candidature de l’argenté, il apparaissait évident que personne n’avait les épaules assez larges pour endosser une telle responsabilité. Voilà qui expliquait le mutisme des autres jonins présents à cette réunion de la plus autre importance. L’homme ferma alors les yeux et fit mine de réfléchir. S’il était satisfait de ce dénouement, il lui fallait tout de même balayer quelques doutes, mettre certaines choses au clair et d’autres au point. C’était primordial.

- « Quand bien même il n’y a pas d’autres prétendants, qui est contre cette candidature ? »

- « A quoi servirait-il que l’on se prononce sur une seule candidature ? » Demanda alors un ancien.

- « Si la majorité de cette assemblée est opposée à son élection et à son investiture, alors j’opterai pour une autre solution. Un triumvirat comme à Iwa, par exemple... »

- « Mais l-… »

- « Ou même le retour à un conseil comme à l’époque de Shitaderu. »
Coupa immédiatement le daimyo.

La déclaration du seigneur de la foudre eut l’effet d’une bombe au sein de l’assemblée. Personne ne s’attendait à une éventualité pareille ! Les anciens et quelques jonins se mirent à murmurer entre eux. Tous ici présents étaient d’accord pour dire une chose : Un retour en arrière constituerait purement et simplement une horrible régression ! L’option était tout bonnement inadmissible et Kumo accuserait plusieurs trains de retard sur ses rivaux. Impensable ! Cette idée était tout bonnement à bannir. Le daimyo quant à lui, fut quelque peu amusé par l’effet qu’il avait engendré par sa déclaration ; même s’il restait stoïque devant tous ses sujets. Retirant un éventail de sa poche, il s’éventa tranquillement puis finit par poser ses yeux vers Daisuke et moi. Pour ma part, je n’eus aucun mal à soutenir son regard sans ciller une seule fois. Je n’avais pas du tout peur de lui, même si je reconnaissais volontiers qu’il était puissant et important.

Deux petites minutes plus tard, le même ancien reprit parole :

- « Aucun parti n’est défavorable à son élection, mon seigneur. »

Le daimyo eut un sourire cette fois-ci et il se retourna lentement vers moi, une nouvelle fois.

- « J’ai ouïe dire que tu t’étais bien battu à Shitô… »

- « J’ai seulement fait mon devoir comme beaucoup d'autres Kumojins mon seigneur. »

- « On ne peut pas en dire autant de Nara Seijiro… »


Je restai muet sur cette déclaration. Son cas ne me concernait plus dorénavant.

- « Mais il y a eu plusieurs victimes de notre côté, dont l’ex chef de clan des Suzuri… »

- « Je serai présomptueux de prendre la responsabilité de ces pertes, mais sachez que je n’ai jamais autant maudit mon impuissance. » Reconnus-je amèrement, en repensant à mon petit frère et à feu Shinobi.

- « Tu te sens vraiment capable d’endosser le rôle de Raikage ? »

- « Maintenant plus que jamais, mon seigneur ! »

- « Et quelles seront tes priorités une fois Raikage ? »

- « Renforcer la sécurité du pays sera ma toute première priorité. Redorer notre blason aussi. Au vu des évènements passés à Shitô il est primordial de nouer de bonnes relations avec d’autres contrées pour éviter des tensions et guerres inutiles. Il nous faut rassurer nos concitoyens et conserver ce havre de paix que nous avons réussi à bâtir pour nos familles et pour les générations futures. Le reste suivra plus tard. »


Mes réponses ne furent pas les plus percutantes ; mais elles ne furent pas mauvaises non plus. Le maitre de Kaminari posa son éventail sur la table devant lui et se mit à lisser sa barbe comme à son habitude. Il ferma les yeux et se laissa absorber par ses pensées. Une minute s’écoula alors. La tension était à son comble. Lorsqu’il daigna les rouvrir, il fit un signe de tête à ses vassaux qui se dirigèrent aussitôt vers lui. Un dialogue discret s’entama entre eux. Il ne dura là aussi qu’une minute à peine. C’est au bout de ces quelques secondes qu’il se leva et qu’il déclara solennellement les mots suivants : « Metaru Shuuhei, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous nomme Nidaime Raikage avec effet immédiat ! » A la fin de sa phrase, j’ai même cru lire un « ne me déçois pas » sur ses lèvres. Pleinement investi, je m’inclinai depuis ma position dans la salle à l’endroit du daimyo, avant que des applaudissements nourris ne se fassent entendre.

En quelques minutes seulement, j’étais devenu le chef de Kumo. Le deuxième du nom…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Mer 4 Oct 2017 - 15:34
La réunion se tenait déjà depuis plusieurs longues minutes. Durant tout ce temps j'avais été spectatrice du discourt qu'avaient tenu les membres d'élite du village et de notre daïmio. Bien évidemment j'étais pour le moment la seule à être au courant de la situation jusqu'au moment où le Seigneur prononça les mots de destitution et de condamnation envers Nara Seijiro. L'énonciation provoqua pas mal de cohue dans cette assemblée. Chacun en allait de son petit commentaire sur les faits et les conséquences de ma révélation.

Fort heureusement, le daïmio mit à terme tout le refus ambiant en mettant les choses au clair avec tous les hauts dirigeants du village pour au final annoncer qu'un nouveau Kage allait être décidé sur-le-champ. Comme il le suggérait si bien, nous n'avions pas le temps et la chance de pouvoir faire une nouvelle élection citoyenne. Nous allions donc élire notre nouveau Raikage sur-le-champ.

Le seul à se présenter était Metaru Shuuhei comme je l'avais prédit depuis le rapport que j'avais remis au Seigneur. Il fallait dire aussi que c'était le seul qui avait les aptitudes à pouvoir gérer un village comme Kumo et les récents événements à Shito m'avaient donné raison. C'était donc sans surprise que le ton de sa voix vibra entre les murs de la pièce. Lançant ce qu'on pouvait appeler un regard au daïmio quoique mon masque de spectre empêche tout individu de connaitre mon identité. Je laissais transparaître par mon attitude un petit « je vous l'avais dit » .

Daisuke prit ensuite la parole, non pas pour se présenter lui aussi, mais pour soutenir son ami dans cette élection. Je ne connaissais pas vraiment ce Shinobi, mais mes dossiers le concernant le révélaient comme un très bon élément pour le village. Sa force, sa carrure et son gout pour la justice l'avait fait connaitre dans toutes les ruelles de Kumo. Il était donc un bon atout tout comme Shizen, mon ami depuis de longues années qui n'hésitèrent pas à donner également son soutien à Shuuhei.

Le daïmio n'en attendait pas plus pour faire son choix, même s'il l'avait surement déjà fait avant même de mettre les pieds dans ce bâtiment. Il nomina donc sur-le-champ Metaru Shuuhei au poste de Raikage et bien évidemment, cela prenait effet immédiatement en me laissant commencer mon travail.

« Chères Shinobis, cette réunion est maintenant finie. Le seigneur et moi-même vous remercions de votre présente et de votre participation. » Poliment je leur indiquais la sortie de la pièce. Après quelques minutes, seul le daïmio, Shuuhei et moi-même restions dans la pièce. Relevant lentement mon masque, je révélais mon identité à mon nouveau supérieur. « Monsieur, je me présente à vous, Shiroi Hitsuji. Je suis l'actuelle responsable des Yoru no Ikimono. » Remettant mon masque juste après « Veuillez me suivre, maintenant que vous êtes responsable du village, nous devons vour mettre au point sur ce que Kumo possède secrètement dans les sous-sols du bâtiment. »



_________________
"When the white sheep sleeps, the wolves breath."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1221-when-the-sheep-sleeps-the-wolves-take-heart

Ven 6 Oct 2017 - 1:09
- « Ooooh. Toujours aussi jolie à ce que je vois, héhéhé… »

Je ne savais pas trop ce qui devait m’étonner pour le coup. Etait-ce la joliesse de Shiroi… Ou bien le côté un peu pervers du daimyo ? Non, vraiment, je ne savais pas. D’ailleurs, il semblait bien que ces deux personnages partageaient un lien qui m’échappait encore. Pour ma part, je m’étais toujours tenu à l’écart de cet homme. Si le doyen, Takeru, avait permis qu’une partie des Metaru vive aux services de notre seigneur en tant que vassaux, j’avais fait partie de ceux qui avaient préféré vivre du nomadisme avant de s’installer à Shitaderu. Ce type m’avait toujours fait un drôle d’effet. Je ne le craignais pas, mais il avait parfois un coté retors/joueur qui me mettait clairement mal à l’aise. Cette impression s’était estompée avec le temps vu que j’avais engrangé de l’expérience, mais même là, il me paraissait bizarre. Et puis, j’avais un peu la sale impression de me voir vieux. Entrain de bander ou reluquer le cul de meufs trois fois plus jeunes que moi. Non vraiment. Que les cieux m’en gardent. J’avais clairement pas envie de finir comme ça moi. Vraiment pas. Et pour le coup, je me demandais ce que Shiroi devait penser de tout ça…

- « Après toi, Shiroi. »

Cette dernière était l’une des jonins les plus intrigantes, au même titre que le jeune Shizen. Toujours masqués et polis. Toujours taiseux et discrets… De vrais fantômes. Et pourtant, ils faisaient partie de la crème, de l’élite et de ce qui se faisaient de mieux en termes de jonins. De ce que j’avais entendu, c’était elle, qui, alliée à certains Suzuri, avait réussi à déjouer les tricheries de Seijiro. D’où sa non-présence à Shitô. Admirable. Je ne pouvais que saluer cet effort. Sans leur dévouement, nous aurions surement vécu dans le mensonge le plus total pendant des années. Quoique… L’inaction de Seijiro à Shitô aurait pu également précipiter sa chute. Mais là n’était pas le plus important. Ce qui urgeait, c’est que nous avions pris un chemin que je ne connaissais pas du tout. Je ne savais même pas que l’assemblée avait un sous-sol. C’est dire. Les secrets étaient bien gardés à Kumo on dirait. Quoique pas tout à fait... Avec ce que ce que ce putain de soshikidan avait révélé sur nous, c’était tout un système de sécurité à revoir. D’ailleurs, j’avais ma petite idée de ce qui était au sous-sol, mais j’attendais de voir ce qu’il en était avant de prendre quelconque décision.

- « Hahahaha ! On se croirait en pleine aventure ! »

Sauf qu’il y avait un qui avait l’air tout enjoué alors que nous nous enfoncions dans les sous-sols : Le daimyo.

C’était incroyable de voir comment cet homme pouvait parfois être insouciant…

Tout comme il pouvait être très sérieux quand il le voulait.

Non, vraiment : J’avais du mal avec ce type…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Réunion de crise ; Nomination du Nidaime Raikage [Jonins uniquement]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Assemblée
Sauter vers: