Partagez | 

[Les aventures de Kotarô] La convocation providentielle [PV. Shodaime]


Ven 29 Sep 2017 - 16:07
Cours vite Kotarô ! Le Shodaime Tsuchikage t'attend !


Nouvelle journée pour le grand héros d'Iwa qui commençait là. Le Samurai à l'allure pas net, étendait son linge comme à son habitude, vêtu de son caleçon fétiche, fixant l'immeuble en face lui rappelant quelques mésaventures qu'il avait pu vivre auparavant. Cela ressemblait beaucoup au cambriolage d'un pervers alors qu'il n'avait fait que s'aventurer nu dans un appartement inconnu pour récupérer son caleçon porte bonheur qu'il portait sur lui désormais.

" FIOU ! " une ombre était apparu face à notre protagoniste, étonné de voir pareil spectacle... d'où pouvait-il venir et pourquoi débarquait-il ainsi, sans prévenir ? Une réponse qui ne tarderait pas à être donné.

Ombre inconnue qui apparaît - Le Shodaime Tsuchikage vous convoques dans son bureau provisoire immédiatement. Faîtes au plus vite et ne soyez pas en retard.

Un bureau provisoire ? Cela existe bel et bien ? Peut-être que le nouveau dirigeant d'Iwa possède que très peu de fortune malgré le nom de sa famille et qu'il avait besoin d'un prêt financier. Malheureusement pour lui, notre héros Kotarô est aussi fauché que les blés : s'il lui restait 3 ryôs qui traînaient quelque part, cela serait signe d'un miracle inespéré.

L'ombre était partie. Les cheveux verts n'en attendaient pas moins pour se préparer et s'élancer en direction des quartiers résidentiels, là où il devait se rendre -sans retard-, suite à une convocation qui semblait tout de même important dû à l'empressement qu'imposait cette ombre bizarre.

[... Petite ellipse...]

- Désolé pour le retard, Nagamasa-san. Ou devrais-je vous appelez Shodaime-sama ? Je n'en sais trop rien. Quoi qu'il en soit je... j'ai dû aider une vieille femme à porter ses courses. Disait-il pour justifier son retard, le regard légèrement détourné qui prouvait sa gêne.

Bien évidemment le héros d'Iwa ne pouvait pas avouer s'être perdu en chemin dans son propre village en venant ici : surtout devant un homme qu'il se devait de respecter de par le nom qu'il portait et la mission que sa famille lui avait assignée avant de rejoindre la nation de la terre.

- Donc, quelle est la raison de ma convocation dans ce... bureau provisoire ? Demandait-il en inspectant les lieux du coin de l’œil.

Il était toujours homme à se poser des questions. S'il pouvait aider la cause des Nagamasa, il le ferait cependant sans rien demander : c'était sans doute la raison de sa venue en ces lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Sep 2017 - 17:26


LA CONVOCATION PROVIDENTIELLE
— Kotarō & Chôgen


Maintenant que le pouvoir est entre ses mains, le Shodaime avait envie de faire avancer son village. De ce fait, il venait de convoquer un des chunins du village, qu’il connaissait bien, étant également un de ses frères d’armes venant du pays des samouraïs.

Il venait d’envoyer un de ses hommes de main provenant de l’unité spéciale Iwajin pour lui faire passer le mot, le faire venir dans cet endroit légèrement bordélique dont il se servait temporairement comme bureau pour ses rendez vous. Il faut dire qu’avec tout ces changements, la disparition du Triumvirat, il n’avait pas vraiment eu le temps de s’organiser.

Il devait donc gérer le village durant un temps dans une pièce pas très grande, au sein d’un bâtiment du quartier résidentiel qui lui pourtant, était plutôt spacieux. Mais de toute façon, ce n’est pas du tout quelque chose qu’il apprécie, de rester derrière un bureau toute la journée. C’est pour ça qu’il avait besoin d’un nouveau bâtiment pour des occasions de ce genre. Et c’était également le but de cette rencontre avec le ronin.

C’est alors que l’homme au cheveux verts, Kotarō, venait de pénétrer dans ce lieu. Levant les yeux vers lui, écoutant son excuse qui semblait sortir tout droit de son chapeau magique, un sourire apparut sur son visage, tout en laissant échapper un petit rire amical. « Tu n’as pas besoin de trouver quelque chose comme ça, mon ami, je te connais. »

Il était temps de rentrer un peu plus dans le vif du sujet, de dévoiler la raison de cette convocation. « J’ai besoin de toi pour une petit mission, Kotarō-kun. Je sais que je peux te faire confiance pour ce genre de tâche c’est pourquoi je t’ai fais venir aujourd’hui. J’espère que tu n’as rien de spécial de prévu dans les deux prochains jours qui arrivent. »



_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Sam 30 Sep 2017 - 1:04
Désastreux. Kotarô était sans aucun doute le Shinobi le plus incroyable que pouvait porter la grande cité marchande. Qui pouvait autant se démarquer et être unique à ce point ? Probablement personne. A vrai dire, s'il devait y avoir une chose que l'on pouvait lui attribuer c'est l'art et la manière qu'il possédait pour se foutre dans des situations désastreuses et totalement saugrenues, à la limite de l'irréalisable.

Rappelons tout de même qu'il avait réussi à se mettre en retard en se perdant dans son propre village, alors qu'il était formel qu'il devait se tenir à l'heure pour une convocation importante. Et bien évidemment... il avait réussi à échouer. Quel genre d'obstacle avait-il pu rencontrer ?

Pour tout dire, il avait malencontreusement renversé un vase assez cher d'un commerçant et avait trouvé une sorte de " victime ", un bouclier sur lequel s'appuyer. Seulement, tout ne c'était pas passé comme selon ses plans, bien loin de là. Mais soit, désormais il était bien là, face à l'une des personnes qui pouvaient réaliser son nindô : le Shodaime Tsuchikage.

- Je vois. Répondait-il au ton amical de son senpai et supérieur hiérarchique, bien qu'il était aussi un ami et pour cause : le Ryûzôji suivait la même voie que celle de l'homme assis derrière ce bureau provisoire.

Restait encore à élucider la question de sa venu ici. Une dite " mission ", une quête ? Pour notre héros ? Rien de plus palpitant que compter ses mérites et ses gloires grâce aux difficiles tâches qu'il avait pu réaliser pour le bien de sa nation. Prenant un air des plus attentif et un peu plus sérieux afin que la situation amicale puisse passer à une situation sérieuse et professionnelle : il était tout ouïe.

- Dans les deux jours ? Mis à part si un problème arrive, ce qui ne devrait pas être le cas, je suis tout disponible.. Disait-il de manière innocente, sans savoir qu'il s'agissait très certainement d'un mensonge, m’en-fin soit.

- De quoi il s'agit ? Je me demande bien pourquoi je suis choisi pour cela parmi tous les hommes que vous possédez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 10 Oct 2017 - 4:15


LA CONVOCATION PROVIDENTIELLE
— Kotarō & Chôgen


Dans le fond, il avait appris à connaître son homologue du pays du fer et avec ce temps, il le savait qu'il lui arrive toujours des choses assez surprenante et cela ne provient pas tout le temps de sa volonté. C'est donc aussi pour ça qu'il l'avait excusé de son retard. Puis au fond, ce n'était pas urgent non plus de le voir donc il n'avait aucune raison de lui faire des reproches. « Nous sommes des amis depuis un moment, je connais un peu comment tes journées se passent. »

Il venait ensuite de reprendre son rôle de Shodaime Tsuchikage, en affichant un air légèrement plus sérieux sur l'ensemble de son visage, mais également dans l'intonation de ses paroles. « C'est une mission pour défendre les travailleurs qui amassent des ressources non loin dans la forêt. Sait-on jamais avec les derniers événements. » Ses yeux venaient alors de rentrer dans le regard de Kotaro. « Puis ça donne aussi un bon moyen d'améliorer ta réputation. »

Car oui, les Nagamasa avaient accepté de prendre ce clan de fugitif sous son aile. C'est donc un bon moyen de montrer la loyauté envers le chef du village, mais également une personne de choix venant du pays du fer. « Je vais sûrement assigner une deuxième personne pour venir avec toi. Je ne veux pas prendre de risque. Si possible, vous partez en début d'après-midi. »

Puis il se leva pour approcher de son ami et se diriger vers la porte, en lui montrant le chemin d'un geste de son bras. C'est une fois sur le perron à la sortie du bâtiment qu'il l'arrêta pour une dernière chose avant de le laisser partir dans sa nouvelle mission. « Une fois que tu es de retour avec la cargaison, vient immédiatement me faire un rapport. Bon courage et bonne chance. »



_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

[Les aventures de Kotarô] La convocation providentielle [PV. Shodaime]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: