Derniers sujets
Partagez | 

[Bureau du Tsuchikage] Le dernier accord - PV Nagamasa Chôgen


Dim 1 Oct 2017 - 11:31
Il ne me manquait plus qu'une seule autorisation, la plus importante, pour finaliser mon projet de commerce. Même si j'avais l'autorisation et le soutien du conseiller Soryu Kanon, il y avait un autre homme qui devait donner son accord. J'allais ouvrir un commerce d'herbe à fumer et dedans il n'y aurait pas que des produits saints d'après Roki, donc je préférais demander au Tsuchikage s'il acceptait qu'une boutique pareille ouvre ses portes. À vrai dire, il était celui qui choisissait les lois de ce village et il était totalement en droit d'annuler l'ouverture de mon commerce s'il en avait envie.

J'avais donc demandé une audience, un rendez-vous avec l'homme qui était au dessus de tout à Iwa. Fraîchement seul à la tête du village, il devait avoir beaucoup de travail et de responsabilités maintenant et je ne savais pas trop quand j'allais avoir un rendez-vous mais j'arrivais devant son bureau où une secrétaire était présente.

"Bonjour, je suis Hyûga Takashi et j'aimerais m'entretenir avec le Tsuchikage s'il vous plaît."

"Vous avez de la chance, il sera disponible dans une heure maximum."

"Très bien merci."


De la chance ? C'était une façon de voir les choses, mais attendre une heure je n'appel pas ça de la chance. Pendant ce temps, j'allais juste me mettre à stresser par peur qu'il refuse ou alors j'allais m'évader dans des pensées noires. Dans tous les cas, je devais trouver un moyen de ne pas trop penser au commerce et à Chôgen alors je décide de me positionner à ma manière sur une des chaises qui sont là pour attendre confortablement et commence à penser à la suite des événements. Qu'allais-je pouvoir bien faire après l'inauguration du commerce pour continuer de gagner en popularité auprès d'Iwa et auprès de mon clan ?

Après un peu plus d'une heure je sors de mes pensées pour regarder sur mon sensei était arrivé, mais il semblait être encore un peu occupé, mais ce n'était pas grave. Je me lève et me dirige devant l'entrée de son bureau et je finis par toquer. Il n'était sans doute pas au courant de mon arriver vu que je n'avais pas vu la secrétaire aller le prévenir une seule fois. Je n'étais pas forcément pressé, mais je voulais être sûr qu'il soit au courant que j'aimerais lui parler et que c'était assez important. "Sensei c'est Takashi." Bon là j'avoue, j'avais dis ça uniquement pour qu'il porte un peu plus d'intérêts à la personne qui était derrière la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t925-hyuga-takashi-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t983-hyuga-takashi-carnet-de-bord#5008

Mar 3 Oct 2017 - 14:54


LE DERNIER ACCORD
— Takashi & Chôgen


Un travail épuisant. Celui d'un bureaucrate, quelque chose que le samouraï n'avait pas encore tellement enduré avec le Triumvirat. Mais maintenant que son rôle de Shodaime se confirme, c'est à lui de faire en sorte que le village caché de la roche avance et évolue.

De ce fait, il se doit d'être présent pour ses habitants, autant civil que ninja. En ce jour, il était déjà en train de régler un bon nombre de soucis, pour une fois, pas derrière un bureau, mais dans le village lui même. Il faut le dire, rester toute la journée enfermé dans une pièce pour recevoir des gens n'était pas du tout quelque chose qu'il apprécie. Mais d'un autre côté il était bien obligé.

Dans les rues du cœur commerçant, accompagné de son homme de main, il était en train de résoudre un problème, une querelle entre deux commerçants. Ce n'était pas vraiment la joie, même ennuyant au plus au point. Mais c'est à lui aujourd'hui de prendre ce genre de décision, de faire en sorte que ce genre de problème disparaisse. Depuis une bonne heure, il cherchait à faire en sorte que les deux parties trouve un terrain d'entente. Cela ressemblait presque à une querelle qu'il devait supporter dans sa famille, entre frère. C'est pour dire qu'il commençait à être habitué à ce genre de situation.

Finalement, après un bon moment de débat, il avait réussi à les mettre d'accord et il pouvait enfin repartir dans son bureau temporaire histoire de se poser quelques instants et être tranquillement dans son coin. Se déplaçant à travers les rues du village, il alluma sa pipe pour profiter légèrement de cette petite balade, le soleil étant au plus au point dans le ciel, venant lui caresser son visage de sa douche chaleur.

Une fois arrivé dans le bâtiment qui lui sert temporairement d'office, il ne remarque même pas les gens à l'intérieur de celui-ci, se dirigeant directement dans son bureau pour être en paix. S'installant dans sa chaise, il posa les pieds sur son bureau, la tête posé contre le haut de cette chaise, crapotant ce petit poison de plaisir.

C'est alors que quelqu'un vint à frapper à la porte. Il n'attendait personne, cela venait donc de le surprendre. Mais il venait de reconnaître la voix de son élève. « Takashi-kun ! Je t'en prie tu peux rentrer. » Le Hyûga venait alors de rentrer dans la pièce et se présenta devant lui. C'était toujours un plaisir de le croiser, tissant des liens petit à petit avec cet homme, qu'il considéré de plus en plus comme un ami plutôt qu'un apprenti. « Installe toi, désolé c'est encore un peu le désordre ici. » Il laissa échapper une petite nappe de fumée de sa bouche et se redressa pour être dans une position un peu plus respectueuse. « Qu'est-ce que je peux faire pour toi ? »



_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Mar 3 Oct 2017 - 16:26
C'est la première fois depuis que j'ai terminé mon deuil que je vais revoir mon sensei, le grand frère de Koga. Pendant ma déchéance, je ne voulais plus voir les Nagamasa, ils me faisaient trop penser à leur petit frère, mais depuis quelque temps je me porte bien. La preuve, quand j'ai eu mon rendez-vous avec le conseiller commercial Kanon devant l'échoppe où j'ai rencontré mon ami, j'avais le sourire et j'espérais rendre honneur à ce dernier. C'est pour cela que je viens voir Chôgen, pour lui parler de mon projet, car je suis certain que cela va beaucoup l'intéresser. Pourtant, j'ai quand même une hésitation à rentrer, elle ne dure qu'une demi-seconde puis j'ouvre la porte, mais cela était un signe. Je suis guéri, mais j'ai encore des doutes, ce qui veut dire que je ne suis pas encore totalement remis de mon deuil. Soit, cela n'est pas grave, maintenant que j'ai fait un premier pas dans le bureau temporaire du samourai, je ne vais pas revenir en arrière. "Merci." Dis-je en pénétrant totalement dans la pièce avant de faire une révérence pour mon sensei, mais également mon Tsuchikage. Il doit sans doute en avoir marre de toute ses réunions et ses rendez-vous, mais pourtant il semble quand même ravi de m'acceuillir dans son bureau. Je le remarque à sa bonne humeur et sa jovialité et je dois dire que cela me touche particulièrement.

Tout comme ses frères, je l'apprécies, j'aime leur vision du monde shinobi et leur détermination et j'essaye de m'en inspirer chaque jours. Ils ont cette facultés à ne pas douter d'eux sur un champ de bataille, à tout donner pour vaincre leurs ennemies. Chez Chôgen, on peut même ressentir cette envie de protéger Iwa, protéger tout le Pays de la Terre. Chez Yoshi, c'est plutôt son calme et sa mentalité qui me plait le plus, nous avons des points communs je dirais. À vrai dire il a même vécu des choses bien pire que moi, mais dans l'idée nous avons les mêmes idéaux et le même objectif, rendre notre clan respectif meilleur et je sais que je peux compter sur lui comme un allié dans ma conquête. Quand au dernier, Koga, il était devenu mon premier véritable ami depuis longtemps, ainsi j'aurais aimé pouvoir lui montrer qu'un jour j'aurais pu être son rival. Cela dit, je peux toujours prouver ma valeur à ce clan, prouver qu'ils peuvent me faire confiance pour l'avenir, prouver que nos clans et même les trois avec les Borukan, nous pouvons former un véritable trio allié qui marcherait dans le même sens, le même objectif.

Il faut le dire, le clan Hyûga est le seul qui ne s'est pas prononcé au sujet de la promotion de Chôgen en tant que Tsuchikage et ce silence me met hors de moi. Ce que je veux, tout comme mon père et d'autre shinobi du clan, c'est que les Hyûga informes officielement être derrière le samourai et je sais que tant que Hide sera à la tête, cela est difficile. C'est pour cela, que je viens aujourd'hui dans le bureau de l'homme qui pouvait le plus m'aider à être celui que je voulais être. Plus qu'un sensei, il devenait un véritable ami sur qui je peux compter et avec qui je m'entends plutôt bien. J'avais peut-être quelque chose qui plaît à cette famille finalement, mais en tout cas aujourd'hui est venu le temps de montrer à cet homme que je reprends ma vie en main et que je suis en pleine marche pour mon ascension.

Je suis dans mes pensées, pourtant je n'ai pas pris ma position favori pour ça, est-ce que je commence à réellement comprendre l'importance de mon image ? Peut-être, chaque jours, chaque rendez-vous, je sens que je suis devenu quelqu'un de plus mature après mon triste épisode. Je sens que je me comporte un peu plus en adulte, un peu plus en Chunin finalement. Quand je pense à ça, c'est le même moment où mon sensei laisse sortir sa fumée de sa bouche et je sens directement que c'est le meilleur moment pour discuter de mon projet. Je m'installe confortablement, comme une personne normal en face de son bureau et je ne sais même pas par quoi commencer.

"Déjà, je voulais vous remercier pour avoir été clément avec moi pendant ma déchéance et sachez que je vais beaucoup mieux et c'est pour cela que je viens vous voir. J'ai repris mes responsabilités et mes obligations, mais j'agis enfin au lieu de parler pour... mon envie d'être chef de clan. Je pense que le moment est venu qu'un changement arrive, car je refuse que notre clan soit le seul qui ne vous soutienne pas officiellement pour que vous soyez à votre place. Vous savez également les autres problèmes du clan que j'ai envie de régler..."

Je marque un temps de pause, je veux voir comment il réagit. Je pense qu'il serait content de ma motivation et ma détermination. Je pense qu'il serait également content de voir que je ne fais pas ça que pour moi, mais que je fais ça aussi pour mon clan, le Bunke et le village. Je ne pense pas qu'à ma gueule pour cette affaire et je ne peux que marquer des points de cette manière. Je sais très bien qu'avec les traditions des Hyûga, le soutient extérieur, même si c'est le Tsuchikage, ne valait pas grand chose, mais je veux mettre toutes les chances de mon côté. C'est pour cela que j'allais continuer de lui parler de pourquoi je suis là, car avec ce que je vais lui annoncer, je pense qu'il sera d'accord pour dire que je vais marquer des points chez tout le monde. Je souris, montrant ma joie d'enfin lui parler de ça et je reprends la parole.

"Alors voilà, j'ai réfléchis pendant quelques temps à comment me faire un peu plus connaitre aux yeux des gens, à comment gagner de l'importance et des responsabilités auprès du clan et du village, puis je me suis souvenu qu'une chose fonctionne toujours pour se faire entendre, c'est l'argent. Malheureusement, venir chez les Hyûga avec une malette d'argent remplie ne sert à rien, nous sommes plutôt riche. Par contre, leur ramener des fonds tous les mois à vie, ça ils ne peuvent pas refuser. Je vais même essayer de faire en sorte que tous les fonds que moi et Roki ramèneront sera directement pour la Bunke. Ensuite, je me suis dit que je devais aussi satisfaire Iwa, notre superbe village donc la seule solution que j'ai trouvé, c'est d'ouvrir un commerce."

Encore une fois, je préfère lui laisser le temps de réagir, réfléchir et surtout, j'essaye de décrypter chaque mouvements et chaque rictus qu'il peut afficher sur son visage. Après tout, je suis un Hyûga, je passe mon temps à observer ce qu'il se passe autour de moi et à essayer d'analyser tout ce que je vois. Je me suis même remis à entraîner mes yeux, j'arrivais enfin voir à travers les obstacles si un shinobi est derrière. Oui, je m'améliore tout aussi physiquement que mentalement, je devenais de plus en plus l'homme que j'ai toujours voulu être et c'est pour ça que je suis heureux et motivé en ce moment.

"Je disais donc, ouvrir un commerce, mais pas n'importe lequel, pas un truc lambda qui fera faillite dans 2 mois. Non non, j'ai pensé à un truc bien plus important et de plus haute envergure. Je vais ouvrir le plus gros commerce d'herbe à fumer et de drogue légalle du Pays et je vais essayer du monde. Comme vous le savez, un bon ami Hyûga cultive et est amateur de ça, Roki, celui qui m'avait donné le cadeau que je vous ai fais. Elle était bonne d'ailleurs ? Ce dernier s'occupera de la culture, qui sera sur le toit, dans des serres et même de la boutique. S'il faut il prendra un vendeur, mais ce n'est pas fini sensei. Il y aura un étage détente dans laquelle les clients seront autorisés à consommer ce qu'ils achètent, il y aura de la boisson aussi et tout ce qui est divertissant."

Maintenant je veux voir ce qu'il pense du projet, du commerce qui allait ouvrir chez lui. Je ne sais pas trop quoi penser à vrai dire, mais amateur de pipe comme il est, l'idée ne pouvait que lui plaire. Je peux me tromper, à vrai dire j'espère que non, car s'il est contre, tout tombe à l'eau. J'avais joué la carte du commerce et des récoltes auprès du conseiller, mais auprès de lui je jouais la carte sentimentale.

"Yoshi sera ambassadeur et pourra consommer ce qu'il veut, quand à vous, en tant que Tsuchikage, tout vous sera offert et vous serez toujours le bienvenu. Et puis si vous voulez pas qu'on vous voit trop là-bas, n'oubliez pas que je suis votre élève, je me ferais une joie de vous livrer à domicile. Vu la connaissance et les contacts que mon ami Roki a dans le milieu d'herbe à fumer, je pense que nous pouvons faire un tabac et je ne serais pas impressionné que d'autres Pays finissent par en entendre parler et venir uniquement pour ça. Aussi, je voudrais votre autorisation pour le nommer "Koga Kiseru". Qu'est ce que vous en pensez Chôgen-sama ?"

C'est l'heure de vérité, soit il accepte, soit il refuse, mais quoi qu'il en soit il avait un rôle hyper important à jouer maintenant. J'ai comme une épée de Damoclès au dessus de la tête qui est prêt à être lâchée à tout moment. Une épée qui peut tuer dès le début mon projet, ma façon de vouloir récupérer la tête du clan à Hide. Si c'est le cas, alors je vais devoir trouver un autre chemin, d'autres escaliers à grimper, alors que s'il accepte, je pouvais continuer ma route, l'épée de Damoclès disparaîtrait. Je veux qu'il accepte, je veux qu'il soit d'accord avec ma façon de faire car je ne vois que ça pour l'instant. Il faut dire aussi que je préfère avoir le soutien d'un ami, qui est d'accord avec ma vision des choses, mais je comprendrais qu'il ne soit pas de mon avis également. Je serais déçu, mais je n'aurais pas de rancœur, il est normal que chaque être humain pense différemment. Je serai même prêt à écouter ses conseils et accepter de voir comment lui voit les choses, comment lui veut que je fasse pour avance. Sauf que là, c'est un projet auquel j'avais pensé tout seul, personne ne m'avais donné des conseils, je ne faisais que rendre hommage, à ma manière, à une des personnes les plus importantes de ma vie, Koga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t925-hyuga-takashi-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t983-hyuga-takashi-carnet-de-bord#5008

Mar 10 Oct 2017 - 2:50


LE DERNIER ACCORD
— Takashi & Chôgen


Son élève venait de rentrer dans le bureau et on pouvait le voir, il était changé. Il avait l'air déterminé, avec l'envie d'aller de l'avant. C'était un homme nouveau, il ne donnait plus cette impression de porter le poids de la mort de Koga sur son dos.

Il venait de s'installer dans la chaise et ensuite prendre la parole après la demande du Shodaime pour qu'il s'explique. Sa venu en ce jour était surprenante, car il ne s'y attendait pas du tout.

Pour commencer, il lança le sujet avec son clan, ses frères et sœurs, ses alliés. Du changement dans le clan, c'était ce qu'il désire plus que tout. Et en ce point, le Nagamasa pouvait le comprendre. « Je suis certain que tu vas réussir et avancer dans ton but. Après tout, tu es un homme droit et de confiance. »

En continuant dans sa demande, il insista avec son envie de se faire connaître encore plus dans le village pour le bien de son clan. C'est quelque chose que lui pouvait aussi comprendre, car il avait dû faire un peu la même chose pour atteindre le poste qu'il occupe maintenant. « La réputation dans notre monde est quelque chose d'important. Hyûga Hide est celle qui s'occupe à l'heure actuelle de son clan, mais personne ne la connaît vraiment dans le village. Donc c'est une bonne chose que tu veux faire. »

C'est ensuite sur le vif du sujet qu'il venait de rentrer. Cette demande de le voir aujourd'hui était bien pour quelque chose qu'il avait prévu avant. Et il faut dire qu'en plus, de son côté, l'ombre de la terre n'était pas au courant de tout ça. « Un commerce, tu dis ? » Il était d'un côté surpris, mais de l'autre content de voir cette initiative arrivée en grande partie de lui.

Puis quand il expliqua le but de ce commerce un peu plus en détails et qu'en plus de ça, il venait de citer des noms que le Nagamasa respecte énormément. Mais en plus de cela, l'idée de trouver dans le village une boutique de ce genre venait de lui réjouir, car lui, étant grand consommateur d'herbe à fumer, se voyait offrir un endroit parfait pour trouver des nouveautés. « Je vois que c'est un bon projet que tu m'apportes ici. En plus de ça, ce commerce rentre parfaitement dans l'idée de notre village ainsi que de mon envie de développement. En plus de ça, je te fais encore plus confiance par rapport aux gens que tu as sélectionné pour t'accompagner dans ce projet. »

Il se leva pour tendre un papier sur lequel il venait d'écrire son autorisation ainsi qu'une petite chose en plus. « Tiens, c'est une autorisation avec ma signature dessus. » lui dit-il en tendant le papier vers lui. « C'est une idée très bonne que tu proposes et j'accepte avec grand plaisir. Présente ce papier à l'un des contremaître du village qui t'aidera pour ouvrir cette boutique. »



_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

[Bureau du Tsuchikage] Le dernier accord - PV Nagamasa Chôgen

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: