Derniers sujets
» Entrainement à l'épée n°1 - Shiori
Aujourd'hui à 23:25 par Watanabe Shiori

» Le blondinet s'ennui !
Aujourd'hui à 23:21 par Aami Shôran

» Encore ... ? [Pv Shuu]
Aujourd'hui à 23:20 par Metaru Reiko

» Deux épreuves pour le prix d'une (ft. Y. Kagero & N. Sayo)
Aujourd'hui à 23:14 par Aburame Shizen

» [Equipe #4] Première rencontre matinale
Aujourd'hui à 23:06 par Kanashīdesu Inja

» Impact [Sayo N.]
Aujourd'hui à 22:35 par Nara Sayo

» La chieuse en tenue d'infirmière... [Ft.Sayo]
Aujourd'hui à 22:30 par Nara Sayo

» C'cadeau Senseï | Shojito
Aujourd'hui à 22:18 par Nara Sayo

» Pile ou face ? | Frero
Aujourd'hui à 22:03 par Nara Sayo

Partagez | 

De retour chez soi [Kaguya W. Nagu]


Mar 3 Oct 2017 - 14:10
Cela faisait quelques jours que l'examen des chûnins était terminé. Le jeune homme avait réussit et été désormais ninja de niveau moyen. Un dénouement assez inattendu car il était le premier à dire qu'il n'était pas si motivé que ça à l'idée d'obtenir ce grade mais maintenant qu'il l'avait, il ferait de son mieux pour lui rendre honneur.

Cependant, le jeune homme n'avait pas encore osé rentrer chez lui et avait surtout squatté des hôtels, assez anxieux de la réaction du clan à son encontre car malgré tout, il avait abandonné un combat, un crime passible de grave conséquences au sein du clan le plus vindicatif du village de la brume.

M'enfin, il ne pouvait pas s'enfuir pour toujours et en espérant que la colère envers lui soit un peu tombé, le jeune homme allait donc décider de rentrer dans les quartiers du clan où les premiers regards envers lui n'étaient pas très amicaux mais il y avait pire, c'est donc avec un léger soulagement que l'adolescent aux cheveux verts continua de s'avancer jusqu'à chez ses parents pour aller déposer ses affaires et souffler un peu. Sa mère tenta de ne pas trop en parler mais son père lui était un peu plus dur et déclara que c'était la dernière fois qu'il laissait passer je cite "un acte de faiblesse pareil" de la part de son fils. Des jugements qui étaient compréhensibles de la part de Kaguya mais c'est assez ému que le jeune homme prit la clémence de ses parents comme un véritable poids en moins à porter.

Après avoir mangé et s'être reposer un peu, le gamin à lunettes décida de sortir un peu pour saluer un peu ses collègues. En route, il venait de croiser un homme qu'il n'avait pas vu depuis longtemps, Nagu. Cet homme n'avait jamais été un ami mais il l'avait déjà croisé quelques fois alors par politesse, il était de bon ton de le saluer vite fait.

"- Oh tiens, salut Nagu, ça fait longtemps. "

Après un petit sourire, Shyko s'arrêta donc non loin de ce dernier le temps de finir les cordialités et il pourrait sans doute reprendre son chemin. Sauf surprise bien sur ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Jeu 19 Oct 2017 - 16:50
En réalité tu n'aimais pas rester cloitré chez toi à moins que n'aies quelque oeuvre à terminer. Ce jour-là comme tous les jours depuis ton retour tu flânait dans le quartier du clan Kaguya à échanger avec tes lointains cousins, ceux-là même qui ne te considéraient pas comme leur égal avant que tu ne deviennes un héros. Bien-sûr, tu ne leur en voulais pas, tu comprenais bien au contraire leurs positions à ton égard. Finalement, tu ne cherchais que la reconnaissance et tu l'avais aujourd'hui, toute la tribu Wakibara serait fière et de ça tu tirais ton bonheur. A présent, ta voix se faisait entendre dans ce clan dont on te contait les prouesses dans les légendes de ton enfance, à présent, tu inscrivais ton nom dans les esprits et non plus sur les quelques gravures que tu aimais produire.

Néanmoins cet horizon d'allégresse s'était très vite obscurci pour le clan. Certes les Kaguya héritaient d'un héros mais ils voyaient également leur réputation ternie par le plus lâche de tous: Shyko. Tu ne connaissais pas vraiment le jeune, tu le savais doux et porté sur l'art tant du dessin que de la réflexion, deux passe-temps qui ne font pas bon ménage avec les coutumes du clan. S'il était toléré jusque-là, la nouvelle de son abandon avait tonné dans les esprits et tu savais que quelques-uns des plus belliqueux du clan n'attendraient pas très longtemps avant de lui faire comprendre qu'on n'insulte pas les Kaguya de la sorte. De ton côté tu voyais plus loin, comme à l'habitude.

Shyko était certes un gamin trop pacifique à ton goût mais il était un Kaguya avant tout, il avait dans ses veines ce sang fulminant qui caractérisait les grands guerriers, tu en étais convaincu. De même qu'il est toujours utile de capter les centres d'attention de la foule pour mieux s'y adresser. Shyko en était un, tu était l'autre. Certes tu fus au début pris d'une colère sans nom, car après tout, abandonner c'est mourir, mais tu avais relativisé et comptais bien envelopper le jeune Shyko de ta stature de héros et sublimer la rage qui se terrait loin au fond de ses tripes.

En parlant du loup - si on pouvait le nommer ainsi.

-Salut Shyko, bienvenue à la maison. Adossé contre un mur les bras croisés tu lorgnais le jeune. J'ai entendu dire que tu avais reçu une promotion, je t'en félicite. Un petit sourire. Tu te décollas du mur pour poser ta lourde main sur sa petite épaule. Maintenant il faut prouver que tu es digne de ta nouvelle fonction. Tu as quelques idées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 19 Oct 2017 - 17:44
Bon bon bon ... c'était ... bizarre ... le mastodonte parlait d'une manière bien plus gentille que prévue, ça cachait quelque chose là ... Chacun de ses mots était tellement gentil que Shyko lui-même aurait pût parler comme ça. Surtout que pour le coup, la différence de taille entre un gringalet et un géant faisait déjà une drôle d'impression mais se voir féliciter comme ça, c'était hardcore.

Mais voila que la solution allait être trouvée. Nagu allait mener la conversation sur d'hypothétiques idées que l'adolescent pourrait mettre en place pour prouver qu'il était digne de son nouveau statut. C'était dur ça car du coup, de ce simple fait, il venait de prendre à la gorge l'homme aux cheveux verts qui se verrait maintenant contraint d'accepter d’éventuelles demandes du colosse, et ce d'autant plus par le passif assez lourd de son abandon à l'examen et le fait qu'il ne soit pas très bien vu par la majorité du clan des combattants osseux.

"- Merci, c'est gentil. "

Ayant un petit sourire assez gêné, le jeune homme allait en profiter pour répondre en espérant qu'il n'y ait pas de pièges même s'il y avait de très grandes chances qu'il se voit affecté à une demande pour le clan à la fin de la discussion. M'enfin, ce n'était que des suppositions, il fallait rester détendu.

"- Je ne sais pas trop encore, je pense demander à être affecté à la formation des nouveaux genins du clan, il m'a semblé entendre qu'une place était disponible et je pense qu'avoir quelqu'un d'a peu près leurs ages comme professeur pourrait donner un air plus neuf et de par ce fait une motivation accrue pour prouver qu'avec des efforts, même de très jeunes membres du clan peuvent monter dans les échelons et devenir utiles. "

C'était assez tendue et il y avait des chances de se faire détruire sur cette demande car après, il était le fameux chunin de la honte qui avait abandonné alors qu'il était encore dans un état physique parfait mais bon, il espérait vraiment être pris pour ce poste qui était parfait pour lui qui aimait partager ses connaissances et aider les autres. D'autant plus qu'il pourrait peu à peu montrer l'importance de l'esprit dans l'art du ninja là où à l'heure actuelle, la quasi-totalité des Kaguya ne jurait que part leurs muscles.

"- je sais que beaucoup de gens me reproche mon abandon à l'examen, je suis loin d'être aveugle. Mais j'espère vraiment qu'on me laissera cette chance de montrer que malgré tout, je veux vraiment servir le clan même si je sais qu'il sera désormais dur pour moi de m'y faire une place ... "

Le jeunot eût ce coup-ci un nouveau mine un peu moins joyeuse mais essayant quand même de dissimuler cette certaine tristesse d'être jugé comme un lâche par ses paris, ce qui restait malgré tout assez dur à supporter pour quelqu'un d'aussi jeune. Même si malgré ça, il ferait tout pour accomplir ses objectifs pour finir par surpasser les critiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Sam 21 Oct 2017 - 21:17
La réaction de Shyko restait noble, il montrait qu'il était conscient de son erreur et le blâmer outre-mesure ne serait pas juste, mieux valait se montrer compréhensif et ne pas mener d'offensive qui briserait le moral d'un shinobi déjà amoindri. Sa mise sous pression semblait la seule alternative acceptable, entre punition et opportunité de sublimation. Tu aurais pu lui dire que son comportement, son expérience et son passif ne lui permettraient pas de prendre les jeunes sous sa tutelle pour moment mais tu préféras lui laisser un objectif auquel se raccrocher, histoire de, encore une fois, ne pas l'abattre en plein vol.

-Je vois, c'est tout à ton honneur, le clan a besoin d'officiers expérimentés pour former les jeunes. Le qualificatif n'était pas anodin, son utilisation se voulait même lourde de sens sans pour autant enlever toute sa crédibilité à Shyko.

Tu lâchas l'épaule du jeune pour croiser les bras et le jauger un tantinet. Il n'avait pas encore la gueule de l'instructeur, le charisme du balafré, il n'inspirait pas encore le respect qui maintiendrait l'ordre chez des jeunes déchaînés et assoiffés d'ego. Pour autant, il possédait une faculté de pédagogie remarquable, il avait l'esprit pour enseigner et c'était là son atout principal. Néanmoins, les bonnes intentions ne suffisaient pas toujours, surtout pas pour des jeunes imbéciles.

-Tu es bien placé pour savoir que le clan n'est pas très clément avec l'abandon, se battre jusqu'au bout est une tradition ancestrale. Abandonner c'est mourir, mais je pense que tu a pris conscience de ça. Un sourire pour ponctuer tes paroles. Je suis sûr que ce genre d'incident ne se reproduira plus et que tu sauras trouver un moyen d'effacer ton erreur. Un autre sourire. J'en ai l'intime conviction.

Et, sans plus un mot, laissant ton jeune et lointain cousin sur ces paroles et ce sourire, tu t'en allas pour lui lancer d'une voix forte sans te retourner.

-Force et courage, Shyko !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

De retour chez soi [Kaguya W. Nagu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: