Soutenez le forum !
1234
Partagez

Échange équivalent ! Offrande et demande. [ft Nagamasa Chôgen]

Chôkoku Riliû
Chôkoku Riliû

Échange équivalent ! Offrande et demande. [ft Nagamasa Chôgen] Empty
Mer 4 Oct 2017 - 17:08
Le soleil était haut dans le ciel. Par cette chaude journée d'été, alors que les autres genin devaient passer leur temps dans le quartier commerçant du village, à dilapider leur argent pour remplir d'occupations leur précieuse journée de repos, moi je m'étais laisser rattraper par mes occupations et ma quiétude d'antan. Comme quoi, mon père avait peut-être raison, j'étais peut-être un artiste dans l'âme et un sculpteur de génie. Mais les choses étaient différentes, aujourd'hui, je sculptais par plaisir, et non car on me l'avait imposé, là était toute la subtilité... Quand un passe-temps devient une obligation cela n'engendre rien de bien ! J'espère que mon père avait enfin compris la leçon et qu'il laisserait mes autres frères cadets choisir leur voix... Mais ça, ça m'étonnerait bien !

Le flux de mes pensées, me menant à une conclusion aussi absolutiste sur mon père et ma famille me fis soupirer. Face à ma nouvelle création immaculée , je baissais les yeux fixant l'éclat de l'ivoire des pieds de ma statue. Je fis une moue en relevant les yeux, scrutant de bas en haut tous les détails de la statue "grandeur nature" du nouveau Tsukikage. Oh... Non, je ne le connaissais pas. Comme tout le monde je l'avais aperçu au détour de une rue lorsqu'il n'était encore qu'un jonin et un seigneur de guerre. Un général... C'est uniquement parce que j'ai entendu dire que ce fut le commandant en chef des armées d'Iwa que j'avais commencé cette statue. J'avoue,j'étais admiratif de son rang et des histoires que l'on racontait à son sujet, alors j'ai voulu lui faire honneur en le gravant dans l'ivoire tel un héro. Après tout j'aimerais aussi que l'on érige des statues à ma gloire, que l'on compte ma légende des siècles durant lorsque je serais à mon tour devenu son bras droit.

Oui j'ai l'ambition folle de devenir son bras armé, celui qui dirigera son armée tandis qu'il veillera sur la pérennité et la paix du village. C'est vrai, je n'érige pas cette statue, pour immortaliser sa gloire et sa grandeur, je ne peux plus vous berner ! Non, je veux juste l'attirer ici par le biais de ma construction illégale à son effigie.

Apposant une dernière touche à ma statue je me laissais tomber, exténué. De nombreuses gouttes de sueur perlaient son mon front et ma mèche blonde était totalement trempé. Il ne me restait plus qu'à attendre son arrivée. Je n'avais même pas à bouger, un sensei, un élève ou un garde aura tôt fait de dénoncer cette construction illégale et anonyme représentant le très vénéré Chôgen brandissant son sabre pour achever un ennemi inexistant. Assis devant la statue, les yeux mi-clos alors que le soleil disparaissait déjà presque de l'horizon, je me demandais ce qui manquait à ma statue pour qu'elle soit à mes yeux si fade et vide de toute poésie.

La lumière rougeâtre du couché de soleil, mît alors la lumière au sein de mon esprit. Ses reflets flamboyants et sanglants étaient si réalistes et si... Beaux. Du sang ! Il fallait éclabousser la statue de sang ! Me relevant d'un bond. Je tournais la tête en tout sens espérant trouver un petit animal à abattre pour barbouiller la statue de son sang alors que les reflets du soleil me montraient encore le schéma à suivre pour avoir une proportion sanglante parfaite. Mais rien. Pas un son, ni un seul mouvement comme si j'étais seul ou que rien ni personne n'osait s'approcher de ce lieu. Totalement seul, je me résignais à utiliser mon propre sang comme peinture lorsque je perçus l'angle de la lumière changer.

La nuit tombée, j'étais encore ici, somnolant assis, prenant appui contre l'arrière de la statue. J'avais mis un garrot sur mon bras blessé, et j'attendais. Je m'étais promis de me faire chasser d'ici par le Kage et uniquement par lui ! Jusqu'à ce qu'il vienne voir mon œuvre je ne bougerais pas d'ici ! Tant pis pour le sommeil, tant pis pour la bouffe, tant pis pour l'hygiène... Il ferait mieux de se dépêcher quand même je ne voulais pas trop ternir mon image et mon orgueil puis je commençais à avoir mal au dos, et mon bras mutilés me faisait mal. Autant dire qu'à l'heure actuel même dans mes rêves je hurlais : Chogen-sama ! Grouillez-vous !


Dernière édition par Chôkoku Riliû le Mar 10 Oct 2017 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Échange équivalent ! Offrande et demande. [ft Nagamasa Chôgen] Empty
Mar 10 Oct 2017 - 4:35


ECHANGE EQUIVALENT - OFFRANDE ET DEMANDE
— Riliû & Chôgen


La gloire. Une chose que chaque homme veut acquérir, pour que les gens se rappellent de leurs noms. Et la gloire entraîne souvent chez certains une sensation de soif, mais qui ne peut pas être atténué. C'est le cas du Shodaime Tsuchikage. Un homme qui est maintenant au plus haut point de la hiérarchie de son village. Il en avait envie depuis un moment et aujourd'hui, c'est le cas.

Alors cette fameuse renommée qu'il veut tant obtenir, elle commençait à prendre sa place, faire son chemin. C'était quelque chose qu'il tenait vraiment à obtenir. Un grade comme celui, une action contre le titan de Shito, il avait maintenant une petite gloire qui avait pris une place de choix.

Le Nagamasa se baladait dans les rues du cœur commerçant, profitant de cette belle journée d'été, le soleil qui avait déjà entamer sa descente pour commencer à disparaître. Il venait de s'arrêter devant une petit échoppe de ramen et venait de s'installer pour manger et goûter à des mets encore inconnus.

Empoignant les deux baguettes pour venir les plonger dans le bol, il attrapa un bon paquet de nouilles avant de les porter au niveau de ses lèvres. Il s'apprêtait à mettre cette douce nourriture dans sa bouche, mais soudainement, un homme, considéré comme un de ses espions, venait d'apparaître à côté de lui. « Sumimasen, Shodaime-sama. Nous avons un léger souci au niveau de l'académie. »

C'est un bâtiment qui venait juste d'ouvrir et auquel le Nagamasa tenait beaucoup. Alors d'entendre qu'un problème se déroule sur place ne l'avait guère réjouit. « Explique-toi, la situation ? » L'homme venait de se lever et s'approcher de lui pour lui parler plus discrètement, d'une voix basse, non loin de son oreille. « Un homme qui fabrique une statue et qui ne veut absolument pas partir sans que cela ne vienne de vous directement. »

Il venait de comprendre que, sans aucun doute, cette personne était un Chokoku. Rien d'étonnant en voyant la femme qui tient la tête de ce clan, qui est amie avec le samouraï et qui le soutient. Il suffit d'entendre le mot statue dans ce village pour le relier directement à eux. « Eh bien... venant de poser ses baguettes sur le bord de son bol. Je vais aller voir ça moi-même dans ce cas. »

Le samouraï venait de se lever pour se diriger vers le plateau ou était posé l'académie, à quelques encablures du cœur commerçant. Il commençait déjà à se poser des questions, car des Chokoku capable de faire ça, il n'en connaissait qu'une et il trouvait ça étonant, car il l'avait vu un peu plus tôt en train de descendre une chope gigantesque de sake. Un concours comme un autre, il faut...

Une fois arriver sur place, il était dans le dos de la personne en question, qui refuse de partir de l'endroit. Il était à quelques mètres derrière et il venait de se racler la gorge pour faire signe d'arriver et attirer l'attention. « J'ai entendu dire que tu veux voir le Tsuchikage ? »

Revenir en haut Aller en bas
Chôkoku Riliû
Chôkoku Riliû

Échange équivalent ! Offrande et demande. [ft Nagamasa Chôgen] Empty
Mar 10 Oct 2017 - 18:09
Après avoir accablé ce ninja d'un refus catégorique d'obtempérer, je m'attendais à subir les représailles de la part de la sécurité du village. Mais mon attente fut aussi douce et calme que le reste de la journée. Le temps, n'avait plus d'emprise sur mon esprit maladif et mon corps blessé, parfois rapide et parfois d'une lenteur incommensurable... Je ne pourrais guère vous dire combien de temps j'ai patienté, le dos brisé, dans la fraîcheur de la nuit. Une chose était certaine, c'est qu'une fois de plus je m'étais assoupi lorsque ma requête fut exhaussée.

Entre ciel et terre, j'étais perdu dans les méandres d'un monde entre rêve et réalité. C'était "ma réalité" couverte d'un léger nuage brumeux. J'étais perdu entre deux mondes, entre deux désirs. M'endormir ou me réveiller... Un dilemme abjecte que les astres m'imposaient de résoudre. Un pas déterminé me fit écho, puis le silence, et enfin un raclement de gorge suivit d'une parole. Dans mon état comateux, je tentais d'organisé des pensées. Mais ma bouche ne prononça qu'une soupe incompréhensible de mots.

Voilà c'était fait ! Mon premier contact avec le Tsukikage était ... Ça ! Une rencontre morbide avec pour premières paroles rien de compréhensible ! Finalement, par chance ma tête heurta l'ivoire, le contact froid de la statue contre ma peau combinée au coup que je venais de me faire, me sortit brusquement de mon état, me faisant carrément choir sur mon côté gauche. Ridicule et risible, c'était les mots qui me caractérisaient le plus à ce moment-là. Heureusement que j'étais partiellement caché par la statue, ce qui était dommage pour moi, c'est que la seule chose qui en dépassait était mon visage plaqué contre le sol.

Me redressant à l'aide de mon bras gauche je grommelais :

-Je vous attendez, vous ! Combien vous êtes pour m'arrêter ? Deux ? Cinq ? Une dizaine ? Je vous préviens rien ni personne ne peut vaincre l'entêtement d'un artiste !

Me tournant vers mon interlocuteur pour le toiser d'un regard noir, j'eus la surprise de tomber sur mon modèle du jour, en chair et en os !

-Quoi ? Shodaime-sama... Vous ici ?

Je fixais Chôgen puis la statue puis la voute céleste et sa myriade d'étoiles. Je n'y cherchais pas une étoile filante dans l'espoir de réaliser un souhait, non, je scrutais la maîtresse des ténèbres qui nous éclairait actuellement de ses blême rayons. D'un bond, j'attrapais le drap posé à côté de la statue et la recouvrit à la hâte. Puis, je me retournais en direction de "l'ombre de la terre"

-Pas maintenant Shodaime-sama... Vous seriez déçu de mon œuvre avec un éclairage aussi blafard que celui des rayons lunaires... Attendons l'arrivée de l'astre divin ensemble vous le voulez bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar

Échange équivalent ! Offrande et demande. [ft Nagamasa Chôgen] Empty
Mer 11 Oct 2017 - 7:25


ECHANGE EQUIVALENT - OFFRANDE ET DEMANDE
— Riliû & Chôgen


Il était enfin en discussion avec cet homme légèrement présomptueux. D'après ses dires, aucun autre homme hormis le Tsuchikage n'aurait pu le faire bouger d'ici. C'est pourquoi il est lui-même venu pour voir ça. Il était intrigué de voir quel genre de personne peut parler comme ça de lui.

Puis finalement, il venait de poser les yeux sur un homme, assez jeune. En l'écoutant, il pouvait entendre l'inexpérience qui était sûrement du à son rang. Ce n'était pas difficile de le comprendre en fin de compte. « Je suis tout seul, pourquoi ? » dit le samouraï sur un air serein, très sur de lui. « Un artiste, tu dis ? C'est-à-dire ? »

Mais en fait, quand l'homme venait de se tourner en face de lui, cela n'était plus une difficulté de comprendre. Un Chokoku, un qu'il n'avait encore jamais rencontré. Et connaissant le caractère de Yatsuari, il commençait à sourire au blond en face de lui. « Oui, moi, ici. C'est ce que tu voulais non ? »

Il semblait vraiment être pris de court, désappointé, car au fond, il avait demandé la présence du Tsuchikage, mais maintenant qu'il se retrouvait en face de lui, il n'était vraiment plus du tout sur de lui. Comme ci un manque de confiance flagrant venait de faire son apparition. « Pourquoi, je ne comprends, quel est le problème ? »

En essayant de regarder derrière le ninja manipulant l'argile, il pouvait apercevoir comme une grande silhouette totalement immobile. Encore un projet farfelu sorti tout droit d'un de ces Chokoku, qui adore utiliser leur pouvoir faire fabriquet de l'art en tout genre. « Peux-tu m'expliquer ce que tu fais ici ? »

Revenir en haut Aller en bas
Chôkoku Riliû
Chôkoku Riliû

Échange équivalent ! Offrande et demande. [ft Nagamasa Chôgen] Empty
Sam 14 Oct 2017 - 0:02

-Ce que je fais ici ? Puisque tu t'es déplacé, faisant honneur à ma requête, je vais te le dire... Je suis venu te faire une offrande !

Répondis-je simplement en indiquant d'un mouvement des deux bras la statue, dissimulée, derrière moi. J'avoue, ne pas avoir su réagir décemment jusqu'ici face au Tsukikage, mais comme un enfant émerveillé par une surprise, je m'étais retrouvé désemparé face à Chôgen en chair et en os. Quel genre de chef d'état venait rendre visite au premier péon qui réquisitionnait sa présence ? Certes, ma famille était des plus illustres, notre cheffe de clan étant carrément l'une de ses conseillères et une actrice importante de son ascension, mais savait-il à qui il avait affaire avant même de se présenter devant moi ? Sa voix calme et posée m'avait finalement rendu un peu de ma raison, bien assez pour que je lui explique ce pourquoi j'avais tant tenu à le ramener par ici.

-En quelque sorte un cadeau pour votre consécration Shodaime-sama. Une chose qui comme votre renommé vous survivra... Sans être prétentieux, c'est le genre de cadeau que j'aimerai avoir lorsque je serais devenue un Shinobi de notoriété national ! Et si personne ne s'attelle à m'en faire... Je ferais ça moi-même, eh !

Je fais une pose dans mon discours, remarquant que je m'écarte un peu trop de mon flux de pensées originel. Pas le temps de tergiverser, le Kage devait être un homme occupé, et il serait surement parti aussi rapidement qu'il était apparu. Toussant un peu, la gorge légèrement asséchée par l'appréhension et la gêne, je repris, en fermant les yeux pour prononcer ma première phrase :

-J'ai néanmoins une faveur à vous demander en échange de ce présent... Pour vous expliquer rapidement le topo, voilà déjà de nombreuse année que ma famille proche, plus particulièrement mon père est à la recherche d'une personne disparue... Le fils de son frère, donc mon cousin. Personnellement, je le pensais mort, dévoré par un animal alors qu'il n'était encore qu'un bébé. Mais j'ai entendu d'intrigantes rumeurs... Il paraît qu'à Shito, certains auraient vu un Chôkoku œuvrant au profit de Kumo... Donc si ces rumeurs sont vraies, il se pourrait bien que je tienne là mon cousin ! Si vous en savez plus, j'aimerais bien entendre la vérité, et apprendre plus de détails que ce que les "on dit" m'ont permis de glaner.

J'étais devenu soudainement beaucoup trop sérieux. Le visage fermé, les yeux verrouillés sur le regard de Chôgen, je m'étais mis à faire les cent pas devant mon interlocuteur tout en parlant, animant par une gestuelle de mes mains, et des regards prononcés chacune de mes paroles. J'en demandais surement trop, car rien de concret n'avait fuité de la part des shinobi concernant l'épopée en terres du feu, et encore moins sur l'épisode Shito, que l'on savait plus où moins dramatique. J'étais impatient d'avoir de vrais réponses à mes questions, mais il était probable que le Kage garde le silence à mon égard. L'avenir nous le dira !

_________________
Échange équivalent ! Offrande et demande. [ft Nagamasa Chôgen] Wyf4
Revenir en haut Aller en bas

Échange équivalent ! Offrande et demande. [ft Nagamasa Chôgen]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: