Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

On a tous du chemin à parcourir [Ft. Tokage Mae]


Sam 7 Oct 2017 - 18:53
Depuis quelques temps, je ne cessais d’errer dans la grande bibliothèque en quête d’un savoir à rattraper. Je profitais ainsi d’un des nombreux points forts de Kumo en utilisant l’innombrable connaissance qui était enfermée entre ces murs. Il y avait tellement de livres que je me demandais s’ils avaient tous été lus au moins une fois. Mais quoi qu’il en soit, lire, lire et encore lire, ça devient gonflant. Ma tête ne parvenait pas à assimiler autant de choses, car elles avaient un aspect trop scolaire. J’avais fait également des rencontres très enrichissantes, mais elles étaient dues au hasard. Et au final, ce qu’on apprend est assez limité à la personne même. Non pas que ça m’intéresse pas, mais c’est pas ce que je recherche en ce moment. Je pris alors la décision de placarder devant l’académie shinobi la lettre suivante :

Lettre placardée:
 

Celui qui sera intéresser en premier par cette proposition pourra prendre le petit ticket de papier et se présenter ensuite à moi. Pour l’heure, mon Kiseru en bouche, je me détends patiemment en espérant voir quelqu’un se pointer. Je ne m’échauffe pas de sorte à partir d’un pied d’égalité avec mon futur adversaire. C’est la moindre des choses.

Après quelques heures – où je me suis bien emmerdé, je dois le reconnaître – je vis un gars, sûrement un adolescent, s’approcher, le regard confus. Dès qu’il posa ses yeux sur moi, je me levais d’une brève impulsion des genoux et enfonça une main dans la poche.

- Oi, je suis Akahoshi Hisao. Ravi de te rencontrer.

C'est avec bonne humeur que je tirais quelques bouffées de mon Kiseru avant de l’éteindre et de poser mes affaires sur le côté. Mes brassards et mon collier de prisonnier restèrent fermement accrochés, bien sûr.

- Je considère chaque adversaire avec humilité. Je ne me retiendrais que très peu si tu es un Genin, sache-le. Nous ne sommes pas là pour se blesser, mais un combat reste un combat. Je marquais une légère pause avant de reprendre. Alors, tu as des questions avant qu’on ne commence ? N'hésite pas, cela doit être utile pour nous deux. Autant partir sur de bonnes bases.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463

Dim 8 Oct 2017 - 3:04
Je ressassais encore et encore mon affrontement avec Keiji. Ça avait été mon premier vrai combat en situation réelle. Et ça ne s'était pas totalement bien terminé. Mon niveau en bagarre frôlé le zéro. Et mes derniers entraînements en solo n'avait rien donné, je pouvais pas vraiment enchaîner les coups de poings et pieds et avec des armes ce n'était pas mieux. J'essayais de faire marcher mes points faibles mais je ne progressais pas. Dans mon petit appartement, je repensais à ces défauts qui était les miens et malgré que le boulot de ninjas ne consistait pas seulement a être le plus fort, en cas de confrontation je ne valais pas un clou et je refusais d'être un poids pour mes coéquipiers.

Au milieu de l'après-midi, alors que je faisais mon habituel tour du village pour en connaitre mieux les lieux important (le sens de l'orientation c'était pas mon fort non plus), je fis une halte à l'académie. Je ne l'avais jamais visité, mais j'avais déjà pu apercevoir les jeunes, futurs aspirants, s'entraîner au lancer de shurikens. Mais lors de mon passage d'aujourd'hui je pus voir un changement sur la porte de l'académie, un message. L'homme qui avait écrit le mot était Akahoshi Hisao, un chunnin du village. Et apparemment il cherchait un partenaire de duel. Vous savez ce qu'on dit : On ne devient plus fort qu'en affrontant un adversaire plus fort. C'était peut-être une bonne idée après tout. Je n'ai rien à perdre. A part un peu de sang peut être.

Arrivé aux terrains d’entraînements, je pu apercevoir un homme adulte bien plus âgé que moi. A ma vue il se leva et fuma quelques bouffées dans sa sorte de pipe avant de se présenter. C’était bien lui Hisao.

Enchanté de vous rencontrer Hisao, je suis Tokage Mae ! C'est moi qui ai récupéré le ticket de papier, si j'ai bien compris, c'est moi qui aurais l'honneur de vous affronter.

Après de brèves présentations, le chunnin m’expliqua que le combat se fera en conditions réelles, ce que je cherchais justement.

En effet, je suis un genin. J’ai participé à l'examen de Shito mais je n’ai pas été promu. Je manque encore pas mal d’expérience. Si je devais te poser une question, la première qui me viendrait à l'esprit ce serait : qu'elles sont ces chaines autour de vos poignées ? Enfin, je ne veux pas rentrer dans votre intimité, si jamais vous ne voulez pas en parler, il n’y a aucune obligation ! Oh ! Et une autre question, puis-je vous tutoyer ?

J'aurais pu le faire dès le début vu que lui me tutoie mais je préfère poder la question. Il me perçoit peut-être comme un enfant face à lui. Le vouvoiement est la forme de courtoisie de base. Cependant ce n'est pas quelque chose que j’affectionne particulièrement, elle pose des barrières empêchant le rapprochement entre deux personnes.

Si toi aussi, pour ta part, si tu as la moindre question, je t’en prie !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t897-presentation-mae-tokage-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1406-equipe-2-kumo http://www.ascentofshinobi.com/t1397-a-l-aventure-journal-de-tokage-mae

Dim 8 Oct 2017 - 9:43
Le garçon qui me faisait face était Tokage Mae. Bien sûr, je savais que son visage ne m’était pas inconnu. J’avais suivi attentivement le déroulement des épreuves à Shîto et bien que son combat contre le petit excité ne m’avait pas marqué, je me rappelais qu’il avait utilisé deux techniques assez intéressantes, en outre de l’arsenal plutôt basique qu’il avait démontré. En un sens, j’étais content de me retrouver face à un Genin tel que lui. Il doit sûrement avoir déjà en tête une bonne idée des progrès qu’il lui reste avant de devenir un ninja confirmé.

- Alors, point numéro un : Ces bracelets et ce collier sont une sorte de symbole d’une période pourrie que j’ai vécue pendant sept ans. Sans renter dans les détails, ne t’en fais pas, je ne suis pas un taulard et un criminel. Si je suis libre aujourd’hui, c’est qu’après tout ce temps, ils ont pigé que j’avais rien fait. Je sais pas comment ils l’ont appris, mais c’est pas moi qui vais chercher une réponse à cette question. Et point numéro deux : bien sûr que tu me tutoies.

Très général, j’évitais de rentrer dans les détails tels que le sens de ces symboles. Mes objectifs et les raisons qui me font porter ces merdes sont plutôt nobles, mais le p’tit gars a peut-être pas envie de tout savoir. Il sait que je porte ces machins parce qu’ils représentent quelque chose de spécial pour moi. Ca suffira. Je décidais de continuer la discussion en lui posant une petite question.

- Oui, vu que tu es Genin et que tu as déjà eu quelques expériences en combat, je vais faire le gars pédagogue et voir ce qu’on peut faire pour te faire évoluer. Mais avant qu’on commence, j’aimerais que tu me dises où est-ce que tu penses que résident tes principales faiblesses ? Comme je l’ai précisé, je suis un homme qui pratique le Taijutsu. Qu’est-ce qui représenterait un danger pour toi ?

Le regard posé sur mon Kiseru, je regrettais de ne pas avoir rajouté une dernière fois un peu de Kizami – le tabac fin que j’utilise. Mais bon, moi qui voulais arrêter… ça tombait bien.

- Ne me révèle pas tes techniques, surtout. Je veux juste savoir si toi, en tant que shinobi, t’arrives à te démerder pour trouver tes défauts.

En tant que spectateur, je savais ce qu’il valait et les techniques qu’il était susceptibles d’utiliser. Mais je ne voulais pas qu’il se bloque sous prétexte que je pourrais le contrer. Je resserrais les boulons de mes liens métalliques et attachais solidement mon bandeau. Dès que Mae finirait de répondre à cette question, je débuterais le combat. Le terrain d'entraînement était assez large, donc je me dirigeais déjà vers son centre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463

Lun 9 Oct 2017 - 0:27
Hisao m'expliqua que ces chaînes représentaient une erreur de jugement qui, si j'ai bien compris, lui avait coûté la prison. Mais cette erreur ne venait pas de lui, mais bien des personnes qui l'avaient enfermé. Je ne connaissais pas les circonstances de son attestation, mais je vais m'abstenir de poser plus de question. S'il s'agit d'un véritable traumatisme, c'est un traumatisme qui aura duré sept années pour lui. Un vrai supplice. Arrêtons les questions dans le style. Hisao enchaina (sans jeu de mot) sur ses capacités au combat. Un spécialiste du corps à corps. Le problème c'était justement là que mes points faibles résidaient.

C'est pour ça que j'ai répondu à l'annonce. Parce que tu es un expert en Taijutsu et que c'est précisément mon point faible. Mes lacunes se trouvent être sur le plan physique. Je ne suis pas très fort ni très endurant. Et mes coups ne sont pas fatals.

Après ma phrase, je pris un temps de réflexion. Je venais de dire à mon adversaire que j'étais faible, littéralement. Mais mon but était de surpasser ça et aussi essayer de trouver une façon de vaincre ce genre d'opposant.

Le principal danger auquel je dois faire face c'est justement les adversaires qui se battent au corps à corps. Encore plus quand c'est leur point fort, comme toi.

Pendant mes explications, Hisao se préparait à l'affrontement. Je fis de même. Prise de position, près a me déplacer dans n'importe direction. J'en profitais pour bouger en cercle mon cou histoire d'éviter un bête accident. Notre terrain de jeu était d'une envergure assez impressionnante, laissant place a notre imagination pour la suite du combat.

Allons-y !

Hisao se précipita vers le centre du terrain. Par réflexe, je m'éloigne par petits bonds dans la direction opposée. En gardant une distance entre nous deux, je m'assure d'éviter l'affrontement direct. Je plongeais mes mains dans mes pochettes ninjas et en sortit un kunai dans la main droite et trois shurikens dans la main gauche. S'il s'approche de moi, je balance mes étoiles, et s'il réussit a m'atteindre je me défendrai avec mon kunai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t897-presentation-mae-tokage-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1406-equipe-2-kumo http://www.ascentofshinobi.com/t1397-a-l-aventure-journal-de-tokage-mae

Lun 9 Oct 2017 - 22:09
Hm. Voilà un gamin intéressant. Je doute sérieusement que beaucoup de ninjas d’un âge similaire auraient eu le courage et l’intelligence de non pas éviter les emmerdes, mais aller les chercher. Très bon réflexe de sa part. On ne progresse pas dans le confort, on progresse dans l’adversité. On détruit le mur uniquement quand on y est confronté, pas avant. Ainsi, je représente son point faible, bien, bien. Je ne vais pas le ménager, mais je ne vais pas y aller tendrement avec moi-même non plus. La moindre erreur de ma part voudrait dire que j’aurais agi avec un surplus de confiance. Ou alors l’erreur sera technique, auquel cas je saurais la repérer.

- Je commence fort, sois prudent.


Désormais en centre du terrain, je vis le jeune Mae se préparer au combat. Des projectiles dans chaque main, à moins que le kunai soit pour se défendre au contact, ce qui ne serait pas bête. Je faisais bouger mes bras pour m’échauffer, provoquant l’entrechoquement entre mes bracelets de forçat et des quelques maillons qu’il restait sur les brassards, mais également sur la chaîne de fer que j’avais à la ceinture. Je regardais quelques secondes mon adversaire puis hochais la tête, lui signalant le début du combat. Sans perdre de temps, je mis la main dans la grosse sacoche et fis un vif mouvement en direction du sol. Mae comprendra très vite que c’était une bombe fumigène qui se répandit rapidement, de sorte à me dissimuler totalement. Je restais sur place quelques brèves secondes puis me préparait à bondir. Le combat avait débuté, jeune homme. Je ne te laisserais même pas souffler au début du combat. En fait, surtout pas au début du combat. Le nuage de fumée commença à réagir. Des remous s’intensifia jusqu’à voir clairement l’écran de fumer progresser sur le flanc gauche de Mae. Un frétillement métallique pouvait se faire entendre. Mais cela semblait être un bruit très aléatoire… Et en effet !

Je chargerais sur le flanc droit de Mae, profitant d’avoir lancer la chaîne de ma ceinture pour créer une diversion. Propulsé par des jambes habituées à l’assaut frontal, je rasais avec une grande rapidité le sol et déboulais avec fracas en direction de mon adversaire. Je comptais le faire comprendre ce que j’entendais par combat sérieux. Ainsi, profitant de ma grande rapidité, je m’arrêtais brusquement près de lui et enclenchais un mouvement rotatif avec mon pied. Accentuant l’effet par un mouvement du bassin, un violent coup de pied est adressé à l’épaule de Mae.

Après ma frappe, je fis un bond en arrière, me mettant à la fois à l’abri et à découvert d’une attaque de sa part. Surprends-moi ! Tu vas progresser dans la douleur, mais tu vas progresser, mon gars !

- On se ressaisit et on agit tout de suite !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463

Mar 10 Oct 2017 - 1:56
Hisao fit éclater une bombe fumigène. Une technique de diversion ? Pas de souci, je suis prêt à le recevoir ! Je serrais mes shurikens, me préparant à les lancer de toutes mes forces vers ma cible. À la moindre ouverture, j'envoie la sauce. Bien concentré et les yeux grands ouverts, j'entendis un bruit de chaîne dans l'écran de fumée. Parfait. J'envoyais mes shurikens en direction du bruit pour atteindre mon adversaire. Il avait beau se planquer dans son fumigène, le bruit qu'il faisait été effarant, il n'était pas compliqué pour moi de le viser. Mais qu'est-ce que…En une fraction de seconde, Hisao sortit du nuage par la droite puis arriva à ma hauteur en autant de temps. D'un mouvement souple il envoya sa jambe contre mon épaule. Je décollais du sol partant virevolter dans les airs jusque quelques mètres plus loin, m'écrasant parterre lourdement. La douleur était surmontable mais le coup était arrivé avec une puissance phénoménale. Ouch. Décidément, en se qualifiant d'expert en Taijutsu, il n'avait pas menti. Je n'avais même pas eu le temps de me mettre en garde ni de me défendre avec mon kunai. Le coup m'avait juste été porté sans que je ne puisse faire quoi que ce soit. Je me relève non sans difficulté avec un sourire que je n'arrive pas à cacher. En effet, ce combat m'exalté au plus haut point. J'étais heureux d'affronter un adversaire aussi respectueux que lui. J'essuyais rapidement mon visage couvert de poussière.

En effet, tu n’y vas pas de main morte.

Je souriais toujours, fier de me tenir encore debout face à lui. Mais il était maintenant temps de contre attaquer. Mais malgré mon envie de faire jeu égal avec lui, cela m’était impossible. Alors il fallait ruser.

Sache que tu n’es pas le seul à pouvoir disparaître !

Je jetais moi aussi une bombe fumigène au sol, disparaissant ainsi du champ de vision d'Hisao. J'effectuais quelques mudras pour exécuter ma technique. En un instant presqu'une dizaine de clones de moi-même apparaisse. Parfait. Mon piège était presque au point. Je m'avançais délicatement dans le brouillard, posant un parchemin au sol. J’en profitais pour le planquer sous un peu de sable. Dès qu’il serait suffisamment près, je le ferais exploser. Je retournais à une place aléatoire autour des différents clones. En me souvenant de la position d'Hisao, je me mis en place dans une trajectoire où mon adversaire passerait sur le parchemin, au cas où il devinerait où l’original se trouve. La fumée commençait a se dissiper.

Viens donc deviner lequel est le vrai !

Toute la poussière et le nuage fumigène était retombés. Laissant face à Hisao dix Mae parfaitement identiques.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t897-presentation-mae-tokage-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1406-equipe-2-kumo http://www.ascentofshinobi.com/t1397-a-l-aventure-journal-de-tokage-mae

Mer 11 Oct 2017 - 20:39
La jambe encore légèrement levée, je me remis en position afin de me préparer à charger. Mais le petit, combattif et visiblement investi dans son combat, décida de prendre sur lui malgré la légère douleur et de riposter immédiatement. Ce n’était pas bête contre un manieur de Taijutsu de se dissimuler. De ce que je savais de lui, il allait forcément me tendre un piège avec son Genjutsu. Rusé, mais ça ne sera pas suffisant en raison de ma force brute. Mais c’est justement là que le fumigène est intéressant. En effet, il pourrait me foutre sous l’emprise d’une connerie sans que je m’en rende compte. Le pire, c’est que je suis peut-être déjà capturé. Mais bon, on va voir comment ça se profile. Pour le moment, je décide d’y aller un peu plus lentement. Le but est quand même qu’il s’améliore, pas qu’il subisse une agression et une pression constante de ma part. Du moins, pas tout de suite. Et surtout, je vais pas l’attaquer avec un faible petit coup de pied comme avant. Le Genin va devoir être chaud bouillant niveau réactivité et intelligence de combat.

- C’est bien de te cacher, mais tu t’isoles aussi. J’aurais pu t'attaquer sans que tu ne t'en rendes compte !


Arquant le sourcil, un léger sourire aux lèvres, je constatais qu’il ne perdait pas de temps, finalement ! Plusieurs clones apparurent, mais ils me semblèrent étranges. Hm… ça me rappelle une technique qu’il avait utilisée pendant son match contre le type au zgeg à l’air. Ils ne bougaient pas et ne semblaient là que pour m’amener dans un piège. Peut-être qu’en détruire un allait me mettre sous un genjutsu ? Ou il allait agir avec une technique affinitaire ? Bah ! On va voir ça !

Je m’élançais ‘’calmement’’. Inutile de dépenser de l’énergie ou du chakra maintenant. Mais alors que les clones étaient apparus depuis quelques secondes et que je m’avançais, j’entendis sa voix.

- Erreur de ta part, l’ami ! Tu trahis ta position.


J’étais déjà proche et assénais un premier coup à un clone près de moi, qui disparut. Tout en avançant, je me frayais un chemin en direction de la voix tout en continuant d’enchaîner les clones sur mon passage. Rien ne se passait et j’étais dangereusement proche de Mae. Il allait peut-être tenter sa chance au corps-à-corps, mais ce serait de la folie. Finalement, je compris. Alors que j'étais pas loin du vrai, j’entendis un crépitement juste en dessous de moi.

- Merde ! Enfoiré !

Pas le choix, je dois dégager en vitesse. Je fis bouillir mon chakra et me propulsais sur le côté, lâchant toute la pression de la vapeur au passage, ce qui permit d’ailleurs de dissiper un peu l’écran de fumée qui protégeait Mae. Grâce à mon entraînement et mon expérience, je n’ai pas fait qu'esquiver, mais je me suis orienté sur le côté, arrivant à nouveau sur le flanc de Mae. J’étais en effet capable de manœuvrer la pression, mais ça me demandait pas mal de chakra, ce que je manquais cruellement. Mais bon, tant pis !

- Bien essayé, mais c'est pas assez !

Alors que je simulais une frappe brutale, je préférais la jouer à la fois tranquille et fourbe. Je me contentais de faire parcourir mon poing d’électricité, rendant les mouvements et les déplacements de mon adversaire un peu plus compliqués.

Je me redressais, soufflant à grosses bouffées. J’étais vraiment merdique en chakra putain. Mais là, le p’tit était mal, mais c’est maintenant qu’il fallait se surpasser.

- Tu t’es fait avoir. Tu dois toujours avoir plus d’un tour dans ton sac quand tu fais ce genre de plan. Mais c’était bien !

Tentant de le motiver à continuer et de trouver des astuces afin qu’il se donne à 100% de ses capacités, je le montrais aussi que j’étais prêt à me lancer pour profiter du courant électrique qui le bloquait pas mal. Sauf qu'avant de me lancer, je tournais la tête en direction de mon épaule gauche. Le parchemin m'avait un peu blessé. Le picotement se faisait ressentir, mais bon. Ca ira.




_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463

Jeu 12 Oct 2017 - 4:19
Mon plan avait fonctionné. A moitié. Le souffle de l’explosion avait touché ma cible, mais ça ne suffisait pas. J’étais tout de même assez fier de moi, Hisao n’était pas n’importe qui et j’avais tout de même réussi a lui infliger des dommages.

Désolé pour ça, je compense mes défauts comme je peux !

En revanche, son esquive fut intéressante. Je ne sais pas exactement comment il avait fait, tout ce qu'il en découlait, c'était de la vapeur aux alentours du lieu de l'explosion. Mais c'était peut-être lié à la poussière soulevée par la déflagration. En tout cas, si c'était bien une de ces techniques c'était très mystérieux. Je ne connaissais rien de tel. En même temps je dis ça à chaque fois, mais je connais très peu de choses sur les jutsus un peu atypique. Au final, ce n'était pas suffisant. Avant même que j'ai eu le temps de reprendre mon souffle, Hisao était presque à mon niveau. Je le vois arriver à grande vitesse. J'eus a peine le temps de me mettre en position défensive qu'il me frappa, brisant aisément ma garde. Et me revoilà le cul à terre. Le coup portait à la poitrine était douloureux, étrangement bien plus que la frappe à l'épaule. Bon, faut encore que je me relève, j'ai l'impression de passer mon temps à ça…mais qu'est-ce que ? Mon corps…mes muscles, qu'est ce qu'il se passe ? J'ai l'impression que tout est lent, plus difficile a faire bouger. Un peu comme si je venais de me lever. Ou que j'avais des fourmis dans tout le corps, c'est une sensation assez étrange. Ça fait deux fois que lors d'un combat on m'inflige une altération d'état. Déjà que je suis plutôt faible sur le plan physique, si en plus on me ralentit je deviens un mollusque. Je suis un peu comme une moule, j'ai une coquille assez fragile et dès qu'on me brise, je ne suis plus bon qu'à être dégusté avec du roquefort. Mais qu'est-ce que je raconte ? Reprend toi Mae ! Si tu es un mollusque, assume ! Mais ne t'apitoie pas sur ton sort et t'insultant de moule ! Sois fort, sois une pieuvre ! Montre que tu as d'autres tours dans ta manche !

Bon, je suis encore debout ! C’est parti pour la contre-attaque !

Il était très rapide, au final mettre de la distance entre nous était presque inutile. Cependant, ça peut me laisser la place pour une ouverture, alors autant continuer avec cette stratégie. Le corps engourdie, il va m'être difficile de faire des cascades, restons dans la simplicité. Je fis de petits pas en arrière, assez lentement malgré moi, puis pour un tout petit effet de surprise, je fis sortir des shurikens de mon sceau sur le bras, puis j'en envoyais cinq sur ma cible. Au dernier moment, pris par un instant de folie je m'arrêtais net, laissant une longue trace de pas sur le sol du terrain d'entraînement. Je fonce sur Hisao, comme un baroud d'honneur, kunai en main. En face a face direct je n'aurais pas la moindre chance. Quelques mudras pendant ma course et l'envoie de mon Genjutsu. Si Hisao est prit dans l'illusion, il sera sûrement déconcentré me laissant le champ libre pour lui asséner un coup, pas mortelle ni grave, mais qui me ferait gagner ce combat. Allez, courage Mae, tu peux le faire !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t897-presentation-mae-tokage-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1406-equipe-2-kumo http://www.ascentofshinobi.com/t1397-a-l-aventure-journal-de-tokage-mae

Jeu 12 Oct 2017 - 21:48
L’air de rien, le p’tit menait un bon combat. Inventif et courageux, il parvenait à surmonter cette ambiance de « Chûnin contre Genin » grâce à la mentalité adéquate. Maintenant, c’est clair qu’il y avait du boulot à faire. Il avait les armes, mais il n’avait pas les moyens de résister à un ennemi. Je lui laisse quelques secondes entre chaque charge pour le laisser réagir et apprendre du combat, mais il manquait cruellement d’un moyen de fuir, de se dissimuler ou de se protéger. Je pense que c’était pour ça qu’il était en mauvaise posture actuellement, et pourquoi il avait du mal face aux utilisateurs de Taijutsu. On apporte une pression constante que les spécialistes du Ninjutsu n’infligent pas forcément. Il y a des exceptions, mais de manière générale, c’est un style de combat difficile à gérer pour l’opposant, même s’il y a pas mal d’armes pour contre-attaquer.

Quoi qu’il en soit, dans le cas de Mae, à part son intelligence, il n’avait pas grand chose. Je pense qu’il a déjà compris où étaient ses lacunes, mais je pense que je vais forcer un peu le cours des choses. Et d’ailleurs, ça tombe bien, il attaque ! Il commence par lancer quelques shurikens que j’esquive aisément, même si je dois en contrer une avec mon bracelet de prisonnier. Et, contre toute attente, il se lance sur moi, au corps-à-corps ! Il n’est pas con, donc il a un truc dans sa manche. Il joint ses mains et effectue quelques mûdras avant de finir sur celui du rat. Qu’est-ce que tu me réservais ? C’était pas de l’affinitaire, pas avec ce signe comme conclusion. Donc… Merde ! Bordel, c’est quoi ça ? Je me donnais une claque rapide au niveau de l’épaule tout en la regardant. Rien… mais, soudainement, je frissonnais à nouveau. L’enfoiré, c’était du genjutsu. Je pensais pas qu’il l’incanterait tout en fonçant sur moi, c’était pas con. Mais là, ça me gênait. Je me savais pris dans l’illusion, mais j’arrivais pas à aller au-delà. Je souris un instant en remarquant que, comme prévu, j’apprenais aussi des choses, même contre un Genin ! J’aurais besoin à l’avenir d’avoir une parade contre ça, mais pour l’heure… allons-y.

- Enfoiré… enlève ça ! J’vais t’éclater…

Il s’approchait de moi. J’affichais une mine vraiment déstabilisée et gênée par la sensation qu’il m’avait infligée à l’aide de son jutsu, mais, ce n’était pas assez puissant pour que je sois totalement paralyser. Il s’approchait à grand pas, Kunai en main, prêt à mettre fin au combat. Alors qu’il allait me frapper, je fis un mouvement semblable à celui que j’avais utilisé pour esquiver, mais au lieu de m’exécuter, je me relevais brusquement en sa direction. Son kunai m’éraflait le bras, mais la douleur me sortit du Genjutsu. Un mal pour un bien.

- Et maintenant que tu m’as énervé, tu es juste là, à côté de moi…


Même pas besoin de charger, d’abord, réduisons totalement ses chances de réagir. Mon poing en arrière, je vins l’abattre avec violence sur mon adversaire, qui tentait de se défendre à l’aide de son kunai, mais mon attaque électrique précédente le rendait plus lent qu’il ne l’était. Et ce n’était pas fini ! A nouveau, je frappais avec une charge électrique parcourant mon bras. Que ça l’handicape ou pas, il était à ma merci. J’armais mon corps et vint enchaîner un coup de genou alors que je lui tenais l’épaule, puis vint lui infliger un coup de poing au niveau de l’épaule. Je ne le laissais pas souffler dans cet enchaînement rapide, qui multipliait alors les frappes du poing et du pied, jusqu’à le repousser après avoir pris pour cible son buste, tout en faisant gaffe de pas trop le blesser non plus. Je resserrais mon bandeau rose et le regardait.

- C’était vraiment pas con et je comprends l'idée. Mais ma force est supérieure à ma vitesse, tu t’es mis en danger. Beaucoup trop pour tes capacités défensives. Mais, t’as du talent, je le concède.

Je restais en garde, au cas où. Il pourrait ne pas être au tapis encore, on sait jamais !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463

On a tous du chemin à parcourir [Ft. Tokage Mae]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: