Partagez | 

La Quête du Taciturne | PV. Watanabe Shiori

Aller à la page : Précédent  1, 2

Lun 11 Déc 2017 - 23:15
Les mots continuent de venir. Notre discussion continuant mais revenant toujours au même point. Cette idée de monde idéal. Un rêve, une utopie. Voilà ce que c'est. Car peut importe ce qu l'on peut faire un tel monde ne peut exister, pas aux yeux de tout le monde. Après tour nous sommes tous différents avec nos propres pensées, nos vécus différents mais surtout avec des caractères en opposition ou complémentaire. Même des jumeaux ne sont pas pareil. Pour un tel monde, comme le désirerais le Yuki qui me fait face, il faudrait que l'on soit tous raccorder avec une sorte de tête pendant pour tous. Comme les fourmis liés à leur reine et encore parce qu'il existe différents fourmis et chaque nouvelle reine devient rivales avec celles déjà de ce monde. Alors même dans le règne animal une telle chose n'existe pas réellement. Du moins il ne me semble pas, mais mes connaissances à ce sujet reste très grossière bien que je sache quand même pas mal de choses.

Restant donc songeuse quelques instants sans plus rien dire au noiraud alors qu'il m'a clairement dit vouloir connaître l'opinion d'autrui, je réfléchis. Une nouvelle fois. A croire qu'il est réellement désireux de me voir creuser les méninges encore et encore afin de pouvoir, peut être, lui donner une réponse plus ou moins satisfaisante et fournie. Parce qu'il est clair que je ne suis nullement désireuse de lui donner des palabres creuses et dénuées de sens pour une discussion si sérieuse.

Si on part du principe que le renouveau est quelque chose de bon, Oui. Mais détruire n'est pas quelque chose que l'on peut mettre la dedans je pense. Après tout si on détruit quelque chose, il n'existe plus et faire disparaître cela est-il réellement une bonne chose ? Surtout que là destruction ne serait pas total. Il y aurait toujours les souvenirs, les séquelles. Comme à Shito il reste les ruines, nos souvenirs de l'événement. Il y a je pense des choses qu'on ne peut recommencer à zéro en les détruisant une première fois. Le monde n'est pas comme un discours que l'on peut réécrire encore et encore. Non une fois qu'il est marqué il ne peut plus changer. Le passé est immuable. Alors si on veut tendre vers quelque chose de mieux, il faudrait réussir à oublier ce qui à déjà été acté. Mais une telle chose est, je crois, impossible.” J’ hausse alors légèrement les épaules en continuant de regarder le jeune homme. Espérant que ma réponse, un peu trop longue en réalité ne lui a pas juste retourné le cerveau. Je parle un peu trop quand je m'y mets et ça, On me l'a déjà fait payer… je devrais me calmer mais en même temps, n'est ce pas ce qu'il veut ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 17 Déc 2017 - 5:53

Je pense que je commençais à fatiguer. Les mots de Shiori m'apparaissaient de plus en plus flou, comme si... Comme si j'avais de plus en plus de mal à la comprendre, ou bien qu'elle touchait à des sujets qui m'échappait encore. En tout cas, ses paroles restaient intéressantes, elles l'étaient toujours finalement. J'avais pris une bonne décision en allant lui parler. Impossible de détruire le monde ? Un passé immuable ? C'était bien triste, ce qu'elle disait. Donc, on se devait de porter le poids des actes des Anciens, sans qu'on ne puisse rien y faire ? Je n'aimais pas cette vision, je refusais d'y croire. C'était justement pour cette raison que je possédais cette volonté d'explorer le passé. Je souhaitais le comprendre, l'analyser, l'observer, pour l'effacer définitivement. Dans un tel monde, une Paix était inenvisageable, Alderan en était la preuve vivante.

- Je ne veux pas y croire.

Baissant les yeux, je les plissais en serrant doucement les poings, alors que mon visage restait malgré tout ennuyé. Nous étions des shinobis. Il existait des clans dotés de pouvoirs incommensurables, et elle souhaitait me faire croire qu'effacer l'Histoire était impossible ? Sans doute avait-elle raison, en réalité. Mais j'étais bien trop idiot pour me confronter à cette réalité. Je l'étais assez pour penser que ma Paix était un idéal atteignable, alors quitte à être idiot, autant l'être jusqu'au bout.

- Je n'ai pas ton expérience, Shiori. Je n'ai ni connu de réels souffrance,
ni aucun désespoir. J'ai grandis dans cette cage gelée caractéristiques aux Yuki... Je me sens incapable de faire face à cela. Alors je veux créer ce moyen d'effacer toute trace de guerre, du passé. Je veux trouver ce qui permettra de mettre un terme à l'ère des shinobi.


Mais, je me précipitais énormément.

- Que comptes-tu faire des Sabreurs, à l'avenir ?

Un clan. N'était-ce pas là un symbole fort de Paix également ? Une même idéologie partagée par tout un groupe, qui se battait pour le même objectif. J'en étais tout aussi incapable. Je le savais depuis ma naissance, je n'étais moi-même qu'en étant seul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Lun 18 Déc 2017 - 21:00
Un idéal bien trop doux, mais surtout bien trop dur, inatteignable. Voilà ce qu'il vise, le sommet d'une montagne abrupte sans rien pour l'aider ou lui permettre de ne pas tomber. Il veut l'irréalisable et en même temps, on se laisserait facilement bercé par cela... Je l'écoute, le laissant parlé de son ignorance et en même temps de ce désir qu'il a de tendre à un monde meilleur, un monde de bonheur et sans souffrance. Le monde idéal dont rêve tout enfant, mais nous avons passé l'âge de rêver à de tels idéaux non ? Adulte, nous devons être réaliste et plus rêveur. Terre à terre, en d'autre terme. Néanmoins à sa palabre, je trouve quand même une chose à dire, ou plutôt à lui demander. "Alors sans passé, qui serons nous ? N'est-ce pas ce que nous avons vécu qui nous caractérise et nous différencie ? Si tu nous retire notre mémoire, qu'elle soit collective ou individuelle, peux-tu répondre à cette simple question ? Qui seras-tu ?" Parce qu'il y a toujours des questions qui se posent quand on parle de grand projet comme ça, quand on ambitionne des choses bien trop grande pour le commun des mortels. Se prendre pour Dieu n'est pas une chose que nous devons faire. La déesse Amateresu et le Dieu Tsukiyomi sont pour certain bien réels alors ils n'ont nullement l'envie, ni l'ambition de croire en autre chose.

Il me surprend alors avec une autre question, plus concrète et qui me concerne bien plus. Je le fixe alors sous la surprise et reste silencieuse de longues secondes pour ne pas dire plusieurs minutes. Réfléchissant à ce que je peux bien dire à ce sujet ou plutôt comment le formuler parce que ce n'est pas encore quelque chose de bien concret non plus. "La réunification du clan déjà, puis aussi la récupération des épées légendaires perdues. Je pense aussi qu'une fois tout cela fait, il faudra aussi penser à la réputation que l'on a, celle qui a été piétinée durant le règne de la Shodaime, mais même si on me présente comme la chef du clan des sabreurs, je ne me considère pas comme tel. Nous agissons en commun accord alors l'avenir des épéistes ne dépend pas que de moi. Nous décidons collectivement de ce que l'on veut pour notre confrérie." L'informais-je alors. "Chez les Yuki, comment est-ce que vous fonctionner ?" Est-ce une sorte de dictature ? Le chef décide et tout le reste du clan obéi ou bien est-ce un système plus démocratique également ? Vu leur chef, je penche vachement plus pour la première option...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 13 Jan 2018 - 2:43

Qui je serais ? Qui nous serions ? Alors que je posais mon regard sur la jeune Shiori, je me grattais l'arrière de la tête, le visage neutre. Elle était sérieuse ? Sans doute que oui. J'étais un peu gêné. L'identité. Savoir quelle place nous avions dans ce monde, avoir un nom, un prénom, une histoire, des relations... Tout ceci lui importait alors ? C'était peut-être la plus grande différence entre nous, et aussi une des raisons qui faisait que je l'appréciais. Elle voyait des perspectives que je ne parvenais même pas à entrevoir. Je la jalousais un peu, et d'un autre côté, j'étais heureux de ne pas être comme elle.

- Savoir qui je suis ne m'intéresse pas, je n'ai pas besoin d'être quelqu'un pour accomplir mes ambitions.

C'était sortit naturellement. Peut-être était-ce maladroit, mais après tout, elle m'avait lancé. Je n'allais pas faire l'affront de lui offrir un simple silence en guide se de réponse, n'est-ce pas ? Non, je n'étais pas ce genre d'homme. En tout cas, c'était un sujet que je ferai mieux d'éviter à l'avenir, moi-même, il me faisait poser quelques questions. Et la Sabreuse avait décidé de répondre à mon autre interrogation, à propos de son clan. Le réunifier. Récupérer les épées perdues. Réputation. C'était ce qu'on appelait un beau plan, j'imagine. Et bien entendu, elle ne manqua pas de me retourner la question. Dans un soupir, je préférais repenser à ses mots pour le moment.

Les épées légendaires. J'aimerai beaucoup en apprendre plus sur elles. Et puis, j'avais la Cheffe des Sabreurs en face de moi, pourquoi ne pas profiter de l'occasion pour en apprendre plus ?

- Dis-moi. Ton épée, elle possède une histoire ? Une identité ?

Ils semblaient vivre dans un milieu bien plus favorable que celui des Yuki en terme de développement personnel. Je devrais les envier, sans doute. Maintenant, il fallait que je réponde à sa question. Et que pouvais-je dire ? Shiori n'était malheureusement pas tomber sur le meilleur Yuki pour... Parler du clan Yuki. Croisant les bras, je réfléchissais un instant, me remémorant ces derniers jours dans le but d'y tirer quelques éléments.

- J'sais pas trop. J'imagine que le chef de clan est la marionnette des anciens, et que les autres se contentent d'obéir. Ce clan est trop préoccupé par leur désir de garder leur place à Kiri. De toute façon, plus loin je me tiens loin d'eux, et mieux je me porte.

Et surtout de mes parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Sam 13 Jan 2018 - 17:01
Un petit sourire en coin prend naissance sur mes lèvres en entendant les propos du jeune Yuki. Ainsi, il estime ne pas avoir besoin de savoir qui il est ? C'est dans un sens assez amusant. Le regardant donc, je m'accoude alors à la table, posant mon menton sur ma main et restant silencieuse un instant avant de finalement prendre la parole. "Et tu ne crois pas que justement tes ambitions viennent de qui tu es et de ce que tu as vécu avant ? Ta relation avec le monde et les autres dépend de ça. L'éducation, le milieux où l'ont a grandit, tout comme le nom que l'on porte, ce sont toutes des choses qui nous influences d'une façon où d'une autre. Si tu n'étais pas né Yuki penses-tu que tu aurais ce désir de vouloir un monde en paix ? Ne crois-tu pas que c'est parce que ton clan à participé à ce début d'idéologie avec la purge des criminelles que tu as cette envie de voir cela de façon plus grande ? N'as-tu donc pas été influencé d'une façon ou d'une autre ?" Je souris alors, me doutant bien que je viens de mettre le doigt sur un point qui risque de provoquer plus d'une question en lui et peut-être même davantage ? Enfin, je ne suis pas dans sa tête, alors j'ignore ce qu'il peut bien penser.

Il me surprend alors, par sa question sur mon sabre et je baisse un peu le regard pour en apercevoir la garde. Je reste silencieuse un instant avant de finalement remonter mon regard sur lui. "Oui. Il me semble. Chaque épée à son histoire, depuis des mois, on tente de faire parler le conservateur, cet homme qui s'est présenté devant nos portes, mais à chaque fois, il y a un soucis qui fait qu'on n'a pas réellement eu l'occasion de vraiment l'interroger... Cet homme sait des choses sur les sabres et cela est assez déroutant... J'espère qu'on aura un jour le fin mot de l'histoire..." Soufflais-je un peu pensive, en repensant à l'interrogatoire que j'aurais du mener avec Hanzo, mais qui au final avait été avorté pour une connerie...

Puis, il répond enfin à la question que je lui avais posé un peu plus tôt, pour me donner que peu d'information, bien qu'une vision différente d'Eiichiro et à laquelle, bien entendu, je ne crois pas totalement. "Au final, vous avez un chef juste pour rien c'est ça ? C'est vos anciens qui décident de tout ? A quoi bon décider d'un chef alors si c'est pour que celui-ci soit une marrionnette ? Dites plutôt qu'il s'agit d'une sorte d'ambassadeur alors, celui qui transmit la volonté de vos anciens au Kage et aux autres clans, plutôt que d'user de terme de chef, c'est plus logique non ? Enfin, si, réellement Eiichiro agissait sur ordre de vos vétérans." Soufflais-je en cherchant un peu de logique dans tout cela même si je n'y crois pas du tout à cette histoire de voir mon ancien tortionnaire agir comme une vulgaire marionnette.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 17 Fév 2018 - 21:34

Je me souvenais de ce jour, à l'époque où Kiri n'était encore qu'un songe, où je me plongeais constamment dans mes livres d'histoires et de légendes, et que j'observais la mer qui s'étendait à perte de vue. Alors que mon père combattait, que ma mère nouait des relations avec des partis avantageux, je me contentais d'observer. Avais-je déjà eu un autre rêve que celui de connaître ma Sérénité ? Les paroles de Shiori avaient le mérite de m'interroger. Mon enfance restait un mystère pour moi-même. Pourtant, c'était à ce moment-là que l'on parvenait à se construire une identité. Pendant que les hommes se battaient, je lisais, et je ne disais rien. Personne n'avait jamais demandé de mon avis, on s'était contenté de me dire quoi faire, pour devenir un digne Yuki.

- Tout être est forcément influencé, tant qu'il connait une évolution. Je le suis aussi. Tu as raison, Shiori. Néanmoins, il faut aussi savoir y accorder de l'importance. J'ai peut-être trop tendance à me concentrer sur des notions abstraites. Alors quand on me demande qui je suis, je pense justement que cette situation est inutile. Ce sont les actes qui définissent qui nous sommes.

Digne ? Mes sourcils se froncèrent légèrement, tandis que la jeune Sabreuse poursuivait, abordant désormais le sujet de son arme. Elle en profita d'ailleurs pour évoquer un certain nom, le Conservateur. Mon attention fut alors attisé. J'avais en effet entendu vaguement parler de lui, même si je n'avais pas réellement une idée précise de la situation actuelle des événements. Il serait donc un élément clé à la compréhension de ces armes mystiques ? Me grattant le crâne, je me dis que m'y intéressé ne devrait pas trop poser de problèmes.

- Le Conservateur hein... Je n'en sais pas grand chose moi-même, mais ce qu'il peut nous apprendre m'intrigue réellement. J'espère que la situation finira par avancer.

Il pourrait me permettre d'ouvrir une porte que je n'avais jamais osé franchir jusqu'à lors. Je préférais rester évasif là-dessus, mais explorer le passé restait une de mes plus grandes passions. Si j'étais capable d'accéder à cette clé qui me permettrait d'apprendre à connaître les origines de ce monde, nul doute que mes réponses s'offriraient d'elles-mêmes. Partir en voyage, découvrir ces terres et les autres horizons, découvrir de nouvelles cultures, techniques et modes de pensées... Un idéal que j'embrasserais avec grand plaisir, si ça m'était permis.

- Tu ne sembles pas adhérer à mon point de vue, est-ce si gênant de penser que Eiichiro n'agirait pas de son propre chef ? Je n'émet qu'une hypothèse. Il pourrait tout aussi bien être le marionnettiste derrière les actions du clan.

Je m'enfonçais probablement dans un sujet bien trop sombre pour moi, ce n'était pas une bonne idée si je souhaitais poursuivre cette conservation dans une bonne ambiance. M'accordant quelques instants de réflexions, je décidais alors de prendre un autre chemin.

- Enfin, poursuivre là-dessus n'amènera rien de bon, et puis ce n'est pas tant la raison de ma présence ici. Je veux faire connaissance avec les autres clans du village, afin de chercher quoi faire. Je me suis rendu compte à Shîto, en affrontant ce type aux lunettes de soleil... Que j'étais bien trop faible. C'est si frustrant de perdre. Alors, que faire ? Si ce n'est devenir plus fort ?

Je reprenais une sucrerie de ma veste, me faisant la réflexion que j'en mangeais tout de même énormément ces temps-ci, avant de poursuivre.

- Au fait, tu faisais quoi avant que Kiri ne naisse ? J'imagine que chaque habitant de ce village possède sa propre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t103-yuki-noah-termine#274 http://www.ascentofshinobi.com/t631-carnet-yuki-noah#2975

Sam 24 Fév 2018 - 0:45
"Alors quels sont tes actes Noah ?" Le questionnais-je sans attendre suite à ses paroles. Parce que si réellement il estime que ce sont uniquement des actions qui nous définisse, il devra pouvoir m'en cité plusieurs non ? Parce que sans cela, ça signifiera qu'il n'est rien, qu'il n'est personne et cela, ce n'est pas une bonne chose, bien que ça pourra lui montrer que les actions ne font en réalité que créer une réputation et non pas une personne en elle est. Un acte peut être perçu de différentes façon, suffit de voir mon cas avec Benten quand j'ai finit en prison. Les sabreurs l'ont vu en bien, les Yuki en mal tout comme Benten. Sauf qu'au final, mon acte n'était pas quelque chose de mal à mes yeux étant donné que c'était pour lutté contre la tyrannie de la vieille folle. Enfin, je m'égare et là, j'attends juste la réponse du jeune homme, qu'il se décrive donc par les actes qu'il a pu faire. Je pense que cela peut être assez intéressant, bien que très subjectifs.

Arbodant ensuite le sujet du conservateur, j'acquiesce aux propos de Noah, espérant également que tout cela trouvera une fin un jour également, mais à voir quand exactement, parce que tout cela ne semble pas réellement se débloquer. J'hausse donc les épaules à cette pensée...

Le jeune Yuki aborde alors un point de vue concernant Eiichiro auquel je n'avais point pensée et j'avoue que cette idée qu'il me soumet là ne m'inspire pas vraiment. "Je n'y ai pas pensée en effet et je ne préfère pas réellement y réfléchir. Eiichiro est l'homme à abattre selon moi. S'il n'était qu'une marionnette, alors je ne sais pas à qui serait le responsable de mes maux et je n'ai pas envie d'imaginer cela... " Et voilà, je ne venais d'en dire trop ou pas assez, au choix, mais le tout sans le faire exprès, dans la conversation, bien que je sois assez mal à l'aise maintenant de pouvoir m'imaginer qu'en réalité, Eiichiro n'était que le pantin de quelqu'un d'autre, de peut-être plus influent que lui ?

Il semble d'ailleurs remarquer mon malaise ou peut-être pas, peut-être qu'il se doute que parler de l'aveugle avec moi n'est pas du tout une bonne chose... Il change de sujet et je l'en remercie silencieusement, même si là, mes mains ont déjà commencé à devenir moites. Je l'écoute donc de parler des événements de Shîto, l'attaque du Soshikidan que je n'ai connu qu'en résumé et par les racontars des autres ninja, étant pour ma part restée coincée ici à Mizu pour rater une mission de protection... Je ne suis pas fière de cela non plus... Je relève alors un peu le regard sur lui quand il me questionne sur ce qu'il doit faire, s'il doit devenir plus fort et j’avoue ne pas trop savoir quoi lui répondre. La force est quelque chose de non mesurable réellement... Je reste donc silencieuse de longues secondes, le temps de me calmer, mais aussi de trouver quoi lui répondre. "Si tu es tombé sur un adversaire plus fort que toi, oui il est normal de douter, mais ne t'estime pas faible non plus. Néanmoins, je pense que oui, si tu as été battu, il faut te relever et tenter de devenir plus fort, t'entraîner, t'améliorer... Fin c'est un peu notre routine tu ne crois pas ? Chaque jours, en tant que ninja, on tente de s'améliorer pour justement arriver à concrétiser nos idéaux. D moins, il me semble..." Murmurais-je à la fin, réfléchissant toujours avant qu'il ne poursuive lui en me posant une nouvelle fois une question totalement à côté de ce sujet.

Je le fixe un instant, incrédule. "Moi ? Bah heu. J'étais fille de marchand. Rien d'aussi glorieux que d'être issus d'un clan comme les Yuki, je suppose." Je continue de le regarder, attendant sa réponse, sa réaction, parce qu'il pouvait voir cela d'un très mauvais oeil par exemple.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

La Quête du Taciturne | PV. Watanabe Shiori

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: