Partagez | 

[Bureau du Tsuchikage] Toujours plus | PV Chôgen


Ven 13 Oct 2017 - 15:45


Esquissant un léger sourire s'animant des suites de la pensée de la rencontre arrivant prochainement avec le Miséricordieux Tsuchikage, récemment élu. Il allait pouvoir jouer son nouveau rôle de Conseiller Commercial comme il se devait. Kanon semblait animé d'une flamme ardente. S'inscrivant dans ses yeux aux volubiles teintes des plus pastelles. Souvent glacées, parfois irradiés. Terminant les dernières touches parachevant la toile peinte après légion d'efforts et de pensées, tout cela semblait être une graine qui pouvait germer. Quelque chose de concret, qui devrait sans doute plaire aux oreilles qui l'entendrait. Terminant son thé, d'un trait, il pouvait enfin s'affairer. Sortant de son antre diurne, l'être à la divine carrure prit le chemin vers où ses pas l’emmènait.

La prise du pouvoir du Nagamasa s'était faite de manière assez inattendue. Tous n'étaient pas encore convaincus par les promesses énoncées. Les soupçons sur une future ère de tyrannie et d'inconnue étaient encore palpables. Après le fiasco encore dans les esprits de ce que le Triumvirat avait été, cela semblait logique que de se méfier aux premier abords de ce nouveau changement. Convaincre et prouver à tous que le Tsuchikage était apte à redresser la barre d'une Iwagakure blessée au plus profond de son être, demanderait un certain temps et quelques actions marquantes.

En tant que Conseiller, la tâche de proposer des idées novatrices permettant à tous les commerçants du beau Village Caché de la Roche d'être rassurés, semblait une nécessité. Attendre patiemment qu'on lui demande son expertise à propos de ceci ou de cela, n'était pas une attitude avisée. Faire preuve d'un esprit d'initiative et faire montre d'une implication des plus virulente, devaient être les deux faces de la pièce incarnant l'étiquette arborée. Développer ce domaine à son paroxysme était certainement l'une des primordiales missions implicites incombant à Iwagakure.

La propagande anonyme ayant semé son venin et gangrené les esprits de bien des villageois, cela était d'autant plus important de revenir aux bases fondant l'identité Iwajin. A savoir, le commerce. Le climat de peur suite à l'attaque ayant causé des ravages autant matériels qu'immatériels restait dans les esprits de tous. Ce n'était pas bon et aucune action n'avait été faite pour rétablir la confiance de jadis. Maintenant, le doute d'une guère planait. Si ces échauffourées étaient dès plus bénéfiques pour les figures illustres et aux sommets des plus grands commerces, cela n'était pas du goût de la majorité des plus humbles d'entre eux. Encore et toujours des problèmes qui devaient être réglés.

Soupirant brièvement, avant d'esquisser une nouvelle fois un léger sourire, pensant que les cœurs les plus dissidents et courroucés pouvaient être calmés. Marchant à travers les ruelles, il était déjà arrivé devant le repaire qui servait de bureau provisoire au tout puissant Samouraï régnant sur ces contrées.

Moult foule venait présenter leurs doléances. Voilà que cette position est synonyme de bien de responsabilités. Tout un village se tournait sur l'homme à la lame affûtée. Pénétrant le lieu, Kanon se présenta à l'un des serviteurs, expliquant qu'il venait pour un entretien prévu à l'avance. Débordé, la situation se faisait qu'il allait devoir patienter. Pas homme à se croire de supérieure importance, le Jonin  prit son mal en patience. Invité à prendre place pour attendre. Décidément, le rôle de Kage demandait travail et abnégation. Quelques excuses de la part du serviteur sur la prise de retard et voila que le Jonin patientait assis dans une sorte de salle d'attente. Au bout d'une longue quiétude, lui permettant de réfléchir à nouveau sur ce qu'il allait dire, finalement, son tour arriva sans crier gare.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

Mer 18 Oct 2017 - 23:35


TOUJOURS PLUS
— Kanon & Chôgen


Iwa recommence, une fois de plus, à souffrir. Une crise qui est engendrée par l'absence de surveillance dans le village, de confiance entre les habitants. Cette lettre retrouvée un peu partout, était encore au cœur de toutes les conversation dans les rues pourtant riche de gens. Mais le goût de la vie, la joie de vivre, elle ne donne pas l'impression d'être présente.

Du changement, de l'évolution, c'est ce qu'il avait promis aux habitants de la roche et il voulait donc trouver quelque chose pour faire en sorte que les gens soit heureux, que le commerce reprenne de nouveau et que ce mauvais œil planant au-dessus de l'enceinte d'Iwa disparaisse une bonne fois pour toute.

Mais il ne savait pas vraiment comment faire pour entreprendre un projet de ce genre. Il avait besoin d'aide, nul doute la dessus. Et il savait parfaitement avec qui il devait parler de ce projet. Il voulait le convoquer dans son bureau pour discuter, mais finalement, quand Genkishi arriva sur son ordre, il fut surpris de ce qu'il avait à lui dire. « Genkishi-san, est-ce que vous pouvez aller me chercher le Kōeki, j'ai besoin de parler avec lui. » Et lui venait de poser son regard dans celui du Shodaime tout en lui souriant. « N'êtes-vous pas au courant qu'ils vous attendant devant la porte de votre bureau ? Je l'ai vu en arrivant. »

Un petit moment d'énervement, de n'avoir personne de compétent à ses côtés pour accueillir ses rendez-vous. Puis un soupir, s'échappant lentement de la bouche du Nagamasa. « Est-ce que tu peux lui demander de rentrer s'il te plait. Puis referme la porte en sortant. Merci. » Le serviteur s'exécuta sur l'ordre de son supérieur et ouvra la porte.

Il s'avança vers le membre du conseil pour lui présenter ses respects et lui demander de le suivre pour rentrer dans le bureau. Dans l'encadrement de la porte, le samouraï pouvait alors apercevoir son nouvel ami et collègue. « Konbawa, Kanon-san. Je suis content de vous voir. J'espère que vous n'avez pas attendu trop longtemps ! »

D'un geste de la main, il l'invita à prendre place dans le siège en face de lui, de l'autre côté du bureau, puis repris avec des paroles joyeuse. « Je ne sais pas ce que vous faite ici, mais en tout cas, je voulais vous voir pour un petit projet qui traîne dans mon esprit. J'espère que vous avez un peu de temps devant vous ! Mais avant tout, pourquoi êtes vous venu ici, aujourd'hui ? »


_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Jeu 19 Oct 2017 - 21:13



Invitant le visiteur solitaire perdu dans le fil inexorable du temps, à une escale éphémère dans son voyage au creux de l'allégorie de ses pensées. Le serviteur s'excusa de la malencontreuse attente occasionnée. L'esquisse d'un léger sourire, pour seule réponse, vint légèrement se dessiner sur le visage monotone. Le shinobi de la Roche entra dans le bureau provisoire du Shodaime Tsuchikage. Puis le serviteur referma la porte derrière lui.

Un bien étrange personnage que ce Genkishi. Il incarnait certainement l'homme à qui le Nagamasa faisait le plus confiance. Le suivant partout comme son ombre, tel un serpent à sonnette.  Quels sombres secrets cachait-il ? Peut être n'était-il pas innocent des fâcheux événements semant l’opprobre sur le beau Village Caché de la Roche. Après tout, moult étaient susceptibles d'être coupable. Il désirait certainement même, au fond de son cœur de simple servant, devenir Tsuchikage à la place du Tsuchikage. Il ne fallait faire confiance à personne, cela était l'un des nindos primordiaux depuis la nuit des temps. N'oubliant pas cette probable vérité, s'insinuant dans son esprit, Kanon regarda la porte par laquelle il était entré, en affichant une légère lueur dubitative. Enfin, vu les circonstances, lui laisser le bénéfice du doute était la seule solution. Du moins, pour le moment.

Se retournant et s'avançant d'un pas certain et assuré en direction du Nagamasa, Kanon le salua.

« Salutation Nagamasa-san. » -dit-il, d'une voix moins monotone qu'à l'accoutumée- « L'attente n'est qu'une occasion permettant de forger son esprit. »

S'asseyant prestement dans le siège faisant face au Samouraï, après y être invité, Kanon prit une pose sérieuse. Tout en entendant avec une certaine surprise que l'interlocuteur semblait précisément vouloir le voir. Évoquant l'idée d'un projet.

« Je viens vous voir concernant le commerce, comme vous devez vous en douter. » -allant droit à l'essentiel- « Le dynamisme commercial s'est un peu essoufflé avec tous les événements qui se sont déroulés dernièrement. Entre l'attaque et maintenant cette mystérieuse missive. Cela est un coup dur pour le moral des habitants et leurs activités. » -se raclant la gorge avant de reprendre- « J'ai quelques pistes pour dynamiser le commerce. L'une des idées serait de créer une sorte d'association commerciale, un Consortium en quelques sortes, regroupant les plus influents artisans et commerçants. Du moins dans un premier temps. Pour ces derniers, cela permettrait de solidifier les bases et de réduire des coûts. D'avoir un service commun auquel recourir, comme par exemple s'ils ont besoin d'une escorte. Plutôt qu'ils ne constituent un convoi chacun de leur coté en engageant divers protecteurs censés les escorter, cela serait plus efficient qu'ils préparent un unique convoi avec une garde plus solide. De plus, cela leur permettrait de s'organiser au mieux, afin de porter au diapason le commerce vers un nouvel essor. » -expliquant où il voulait en venir-

Cette idée avait germée dans l'esprit du Jonin, lors de son escorte de jadis. Qui d'ailleurs, lui laissait toujours un goût des plus amères dans la bouche.

« Bien sûr, il y a d’autres avantages qui pourraient découler de la mise en place d'une organisation allant en ce sens. »

Croisant les bras, avant de poursuivre.

« En cas de guerre, cela pourrait être utile pour réagir et exploiter rapidement avec efficacité les ressources du Village. Tout comme en situation expansionniste de construction et d'amélioration de nos infrastructures. »

Commençant à parler un peu trop, il marqua une pause, cherchant dans les yeux ancrés dans la tête à la chevelure incolore, une esquisse de réponse. Ce qu'avait dit précédemment Chôgen l'intriguait cependant.

« Vous parliez d'un projet ? » -changeant de sujet tout à coup-

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

Dim 22 Oct 2017 - 23:06


TOUJOURS PLUS
— Kanon & Chôgen


Malgré qu'il n'est pas un très bon goût pour tout ce qui tourne autour de la politique et ce jeu de parole que cela implique, toujours à vouloir parler au lieu d'agir et de faire des choses concrète. Mais pour le conseiller qui était dans le bureau du Shodaime, c'était quelque chose de totalement diffèrent. Lui, malgré le fait qu'il aime bien parler, sait rentrer dans le sujet directement et dire les choses sans fioriture.

Une qualité qu'il apprécie, il faut le dire, c'est aussi pour cela qu'il l'a choisi pour être à ses côtés. Un homme avec un esprit affûté qui est prêt à réagir contre n'importe quelle éventualité. Cette fois-ci, c'était en rapport avec le commerce. Il n'était donc pas venu juste pour une simple discussion, mais une requête bien plus importante.

Tout en écoutant ses paroles et analysant les informations qu'il venait de lui fournir, le Nagamasa semblait être ravi des initiatives de son collègue. « Le fait de vouloir centraliser un peu plus le commerce et de renforcer cette sécurité qu'offre le village est une très bonne idée. Je pense que la mise en place d'une sorte de guilde marchande dans le village pourrait avoir des atouts bénéfique pour continuer à faire grimper les ventes. Vous avez mon accord pour monter un projet concernant la création d'une organisation se chargeant du commerce, comme vous l'avez précisé. Une fois cela fait, revenez vers moi et non en parlerons un peu plus sérieusement. »

Il était très heureux, vraiment, de ce que voulais faire le Soryu. Il prenait son rôle très au sérieux et cela venait de soudainement réconforter le Nagamasa dans sa décision de le prendre à ses côtés. « C'est du bon travail, je tiens à le dire, Kanon-san. »

Mais lui aussi, avait quelque chose à lui faire part. Une idée, qui avait germé dans sa tête, pour redonner le sourire et le moral aux gens dans le village. « Moi de mon côté, j'ai également une idée pour vous. Comme vous êtes mon conseiller du commerce et que cela rentre dedans, j'ai besoin de votre avis. Je voudrais mettre en place une fête qui arriverait chaque année durant l'été. On pourrait en faire l'inauguration cette année pour présenter aux habitants le projet. Je pensais à quelque chose en rapport avec le commerce, des festivités, des commerces de rues, pendant la durée d'une saison. Les gens pourraient s'amuser et profiter des bon produits que notre village peut offrir en tant que leader dans le commerce. »

C'était une idée assez symbolique. Quelque chose qui pourrait marquer le village d'Iwa. Une fête annuelle qui allait peut-être redonner l'envie aux Iwajin de faire la fête, sortir et rencontrer des gens. Le moment idéal pour tisser des liens.


_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Lun 23 Oct 2017 - 1:15



La distale monstration verbale concernant les prémices de l'instigation d'une nouvelle pierre angulaire galvanisant toujours plus le Village de la Roche, fut accueillie sous de bien propices aurores. Kanon avait cette fichu habitude, qu'il détestait d'ailleurs, de soliloquer un peu trop d'hardiesse, quand il contait un peu trop.

N’objurguant point, voir même enhardi, que le Conseiller qu'il avait choisit semble animé d'une flamme ardente à la tache, le Shodaime Tsuchikage le remercia de son zèle. Vantant mérite de cette idée de bon ton, qui saurait certainement être des plus bénéfiques. Bien que la suggestion était encore pellucide, nul doute que la chrysalide prendrait dans un futur très proche son envol, pour finir en s'ancrant dans la nife. 

Revenant à l'idée évoquée, le Nagamasa l'exposa sans tarder. Oralisant alors sa volonté d'instaurer une nouvelle festivité en ces contrées civilisées.

Une idée superbe, surtout en ces temps où la populace ne connaissait que peu la liesse, lorsque les affres des ombres malicieuses tonnaient au dessus d'eux. Cela sonnait douce mélodie aux oreilles du Kōeki. Esquissant un sourire en entendant la vision du Nagamasa concernant ce projet, il répondit alors avec un engouement des plus mordant.

Une fête estivale se déroulant chaque année était exposée par le manieur à la lame d'acier. Cette idée était remarquable. L’été était une très bonne saison pour ce genre de célébration. Cela marquerait de plus, un événement lié à l'arrivée du premier Kage d'Iwagakure. Les prémices d'une nouvelle ère de faste, pour toutes les âmes résidant en ces contrées. La formication de pensées émergentes de ces dire, fut légion ardente et tonitruante telles moult flammes prenant vie d'un brasier. 

« Nagamasa-san, votre projet est assurément une très bonne idée. Les Iwajins ont besoin d'un peu de festivités pour égayer leurs journées un peu routinières. Le commerce sera aussi d'autant plus enjoué par tel événement. J'ai nombre d'idées se profilant déjà en mon esprit pour aider à concrétiser votre pensée. »

Posant l'esquisse de ses doigts sur son front, où les fulminations de milles et unes neuronales étincelles grondaient ardemment, l'Iwajin conclu.

« Je vais me concentrer en priorité concernant les festivités estivales. Et parallèlement, au Projet concernant une guilde commerciale. Je vous rapporterais ces écrits au plus tôt. Cela vous convient-il, Nagamasa-san ? » -demandant la permission- « J'y pense, avez vous déjà pensé à un nom pour l'événement ? »

La préparation de deux projets d'envergure venaient d'incomber au Kōeki. Ce dernier compter bien sûr mener à bien les ébauches de ces encres, avant de présenter au Shodaime Tsuchikage, tout cela parachevé et apte à prendre vie 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

Mar 24 Oct 2017 - 1:31


TOUJOURS PLUS
— Kanon & Chôgen


Le Soryu venait d'apprécier l'idée du Shodaime, qui lui pourtant semblait ne pas être sûr de lui quand cette idée lui était venue et qu'il l'avait soumise à son conseiller. Mais non, c'était totalement le contraire qui venait de se produire, si bien que cela venait de redonner un petit peu d'énergie au samouraï pour lancer les festivités.

Lui avait déjà ses idées en tête et pensait que cela allait redonner un vrai coup au moral à ses habitants. La fête, la joie, la bonne humeur, la musique, la nourriture, toutes ces choses que les rues d'Iwagakure no Sato allait pouvoir accueillir durant le temps d'une saison, la plus chaude et la plus belle. Les soirées allaient devenir des fêtes, les journées plaisir de marcher dans les rues. « J'ai déjà noté des idées sur ce papier, voyez par vous-même, comme ça vous pouvez me donner votre avis mon ami. » dit-il en lui donnant ce morceau de parchemin où il avait noté ce qu'il voudrait faire de ce festival.

Quelque chose qui allait également mettre en valeur les marchands du village, redorer le blason du commerce Iwajin. « Je pense que je vais appeler cet événement Iwa Shukusai. C'est un nom qui rappel bien nos valeurs et notre village. » Le festival de la roche, un événement qui allait être instauré dans le village caché. « Nous allons faire en sorte que tout se passe pour le mieux. La branche d'Akimoto-dono dans l'unité spéciale peut se charger de la sécurité. Nous pouvons offrir la chance aux marchands de rester ouvert sans couvre-feu, de faire des stands dans la rue. Le but est de s'amuser, de profiter un peu de la vie et d'oublier tout ces moments de crise qu'on a pu traverser. »

Même lui, au fond, voulait s'amuser un peu. Et pour lui, ce n'était pas le seul dans ce village qui en ressentait le besoin. Tout le monde veut s'amuser un peu et oublier. Laisser le soleil passer à travers l'ombre néfaste qui s'est installée sur la montagne. Regarder ce pic blanc, immense de part sa taille, au-dessus du village, tout en profitant de la bonté des gens dans la bonne humeur. « C'est quelque chose qui, je l'espère, pourra durer dans le temps et revenir pour chaque saison d'été. Notre village a vraiment besoin de refaire surface, et le meilleur moyen de tisser des liens est bien d'aller à la rencontre des gens. Je pense que cet événement est parfait pour ça, et il arrive dans un moment ou le village en a besoin. »



Spoiler:
 

_________________
雷切 -Raikiri no Chôgen
« The glories of our blood and state, are shadows, not substantial things. There is no armour against fate, death lays his icy hand on kings. But i'm not a king, and my shadow will bring a new hope for Iwagakure no Sato... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t138-chogen-you-re-gonna-feel-my-blade-into-your-body http://www.ascentofshinobi.com/t972-equipe-1-kamui#4939 http://www.ascentofshinobi.com/t981-nagamasa-chogen-carnet-d-un-samourai#5004 http://www.ascentofshinobi.com/u311

Mar 24 Oct 2017 - 16:33



Découlant de la question, comme le courant inébranlable d'une rivière, le Tsuchikage avoua avoir déjà étudié déjà cela en profondeur et noté ses propres idées concernant ce projet. Tendant le parchemin au Conseiller, afin que ce dernier en prenne connaissance. Ne sourcillant point, le regard oscillant entre nitescence d'azur et de jade parcouru les écris avec un zèle tenant de malice. Des idées finaudes étant tout à fait remarquables découlaient de cette étude. Les augures qu'incarnaient les traits d'encres seraient fastes, si mises en place séance tenante.

« Vos idées sont bien trouvées, Nagasama-san. » -relevant ses pupilles jumelées en direction du Samouraï répondant ensuite à l'interrogation de tantôt- « Iwa Shukusai, un nom sobre, mais efficace. Hâte que cette festivité estivale s'ancre dans la roche. » -approuvant d'impatience éhonté ces merveilles annonciatrices de gaieté-

Tout ces changements, découlant de cette fête estivale, arboraient de bien plaisantes réponses. Les Iwajins en avaient gros et ça tonnait fort au creux des rochers se dressant depuis la nuit des temps. Leur offrir le moyen de s'amuser un peu en festoyant rapporterait la liesse des jours de jadis. Le Village Caché de la Roche en avait bien besoin. Car le Nervi du passé et l'arrivée ultérieure de son jumeau mortifère incarnaient de bien pesantes et inquiétantes chimères. Les ages aimaient s'acoquiner aux redondances cycliques. Le calme ne précédait-il pas la tempête ? Tour à tour prenant place sur les devant de la scène.

L'énervation d'Iwagakure ne pouvait plus durer. Redonner au Shangri-la sa majestueuse prospérité devait être le primordial cheval de bataille se cambrant avec splendeur.

Il n'y avait que du bénéfique pouvant découler de tout cela. Bien sûr, il ne faudrait pas en oublier de se préparer aux éventualités de la guerre, tissant sa toile machiavélique au delà des monts et vallées obscures.

Terminant leur entrevue, le Kōeki présenta ses salutations et alla vaquer à ses occupations. Sans esquisser sourire d'expectation hâtive, le Dragon Azur était pourtant cathartique à ce qu'allait instaurer l'Iwa Shukusai. Il ne laissait point transparaître le fait, que s'amuser lui était une activité agréable à ses propres pupilles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

[Bureau du Tsuchikage] Toujours plus | PV Chôgen

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: