Derniers sujets
Partagez | 

[Bureau du Tsuchikage] Contes | PV Chôgen


Ven 13 Oct 2017 - 17:19


Profiter du renouveau prenant place en ces instants marquant l'essor d'une ère sans précédant était une opportunité à double tranchant. Cerner un peu mieux le Tsukikage prenant tous les pouvoirs et symbolisant dorénavant Iwagakure était chose nécessaire. Était -il homme de lumière ou bien de ténèbres ? La différence était subtile. Certainement d'importance, mais pas plus que de raison. Pour elle, cela ne faisait grande différence. Tout n'était pas monochrome au final. Seuls les fous se délectaient de pareille vision du monde si étriquée. Tantôt de jais, tantôt immaculée. Le diapason du jumelage était la vérité.

Sans réelle prise de rendez-vous, elle était venue. Imbue de sa personne, effrontée même, sa fugacité n'avait rien à envier à un fier renard zélé. Interpellant l'un des hagards serviteurs se chargeant des taches les plus limitées et rudimentaires, sa fluette voix malicieuse tonnait avec somptuosité.

« Ohayô gozaimasu. » -saluant le serviteur avec une correction la caractérisant comme à son habitude- « Moushiwake gozaimasen. » -laissant planer les plumes de noblesse de ses années passées- « Pourrais je avoir un entretien avec le Shodaime Tsuchikage, je vous prie ? » -exposant la raison de sa présence en ces lieux-

Le serviteur, touché par tant de respect à son égard, malgré sa simple existence de laquais éhonté, afficha un air des plus stupéfait.

« C'est à dire que notre bien aimé et Miséricordieux Shodaime Tsuchikage, Nagamasa-sama est très occupé. » -osant essayer de justifier la nécessité de revenir en y étant conviée- « Vous pouvez attendre, mais je ne vous garantie pas qu'il ait le temps de vous accorder un entretien. »

Décidément, ces rustres serviteurs n'étaient d'aucun soutien. N'aspirant pas à traitement de faveur particulier, ce n'étonna guère la jeune femme qui s'y attendait.

« Fort bien. Je suppose qu'il me faudra patienter. » -cherchant du regard une place pour prendre ses aises pour laisser le fil du temps s'écouler- « Où le puis-je ? »

« Suivez moi. » -invitant la Chûnin à le suivre vers la salle d'attente où bien des manants inattendus et imprévus attendaient leur tour- « Au fait, votre nom ? Pour que je puisse inscrire votre tour dans la file  d'attente. »

« Amano. A-M-A-N-O. » -épelant son nom, d'un air assez fier et espiègle-

« Je vois... c'est noté. » -inscrivant sur son carnet où il notait les arrivants- * Jamais entendu parlé... * -remarquant le bandeau frappé de l'étendard du village, il comprit qu'il s'agissait d'une Kunoichi- « Oh, mais vous êtes une Kunoichi du village. » -s'étonnant qu'une demoiselle d'apparence si gracile et raffinée soit engagée dans les forces armées de la justice divine-

« En effet. »

« Dans ce cas, je vais essayer de vous faire passer avant les doléances des civils. » -faisant un geste accepté avec joie-

« Faites mon brave. Et n'oubliez pas de m'apporter un thé. » -marquant son flamboyant esprit facétieux-

« … Bien. » -dubitatif, remarquant que tant de correction cachait donc ce secret- « Prenez place. » -indiquant la salle d'attente et l'invitant à y faire son entrée-

Plusieurs heures passées, que voilà le voile de l'obscurité déjà des invités. Au moins, le temps qui s'était écoulé avait placé une bien étrange activité. Tous avaient pris une formation en cercle, autour d'une table servant de piédestal aux rafraîchissements. Pour patienter, quoi de mieux que quelques histoires faisant peur, autour de quelques thés. Même le serviteur avait été happé ! Devant à quelques pauses entre deux contes de Yokais, apporter des boissons raffinés.

« Et là, le pauvre enfant fut dévoré ! » -terminant son récit, sous les oreilles captivées et les yeux apeurés de tous-

« Ah ! Vos histoires font trop peur ! » -s’esclaffa l'un des spectateurs de cette étrange assemblée-

« Rolala, celle-là faut que je la raconte à mes enfants. Peut être qu'ils se tiendront à carreaux et mangerons enfin des légumes. » -dit une femme d'age mûre-

« Vous me flattez. Ce ne sont que de vielles légendes. » -affichant un air assez fière d'elle-

« Magnifique !!! J'en ai encore la chair de poule ! » -avoua le serviteur, qui avait comme tous présents en ce lieu complètement oublié ce pour quoi ils étaient là -

« Une autre ! Une autre ! » -scandait la foule en liesse-

« Une prochaine fois peut être. Il commence à se faire tard. »

« Grand ciel ! Les entretiens ! » -se rendant compte qu'il s'était un peu trop dissipé-

Tous ne tenure point rigueur à l'escapade bucolique du serviteur, riant à l'unisson de sa réaction des plus inattendue et surprenante.


_________________
Lights Emerging
Laughts Converging
Blissful Silence
Endless Violence


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t930-amano-runaka-en-cours#4618 http://www.ascentofshinobi.com/t1008-amano-runaka-et-le-carnet-de-recherches-pelucheux#5198

[Bureau du Tsuchikage] Contes | PV Chôgen

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: