Derniers sujets
» Entrainement à l'épée n°1 - Shiori
Aujourd'hui à 23:25 par Watanabe Shiori

» Le blondinet s'ennui !
Aujourd'hui à 23:21 par Aami Shôran

» Encore ... ? [Pv Shuu]
Aujourd'hui à 23:20 par Metaru Reiko

» Deux épreuves pour le prix d'une (ft. Y. Kagero & N. Sayo)
Aujourd'hui à 23:14 par Aburame Shizen

» [Equipe #4] Première rencontre matinale
Aujourd'hui à 23:06 par Kanashīdesu Inja

» Impact [Sayo N.]
Aujourd'hui à 22:35 par Nara Sayo

» La chieuse en tenue d'infirmière... [Ft.Sayo]
Aujourd'hui à 22:30 par Nara Sayo

» C'cadeau Senseï | Shojito
Aujourd'hui à 22:18 par Nara Sayo

» Pile ou face ? | Frero
Aujourd'hui à 22:03 par Nara Sayo

Partagez | 

Shinichi ► Hey ? Les mecs ? Z'êtes où ?


Sam 14 Oct 2017 - 22:42
Réunion la veille, suivi d'un entraînement nocturne pour finir au près de Tetsuko, comme bien souvent. Sauf que maintenant que le matin était là, que le soleil entamait déjà sa course dans le ciel. Je ne pouvais pas me prélasser, ni attendre simplement que le temps passe. Que nenni. Bien que dans un sens, je ne devrais pas me mêler de cela. Après tout, Sôsuke et Eiichiro sont les seuls responsable de cette tension, m'en mêler serait de la pure folie... Pourtant, je ne peux m'empêcher de redouter encore une confrontation entre un clan majeur et l'ombre de la brume.

M'étirant alors en m'extirpant des draps du jeune Tetsuko, je laisse mon regard s'attarder un instant sur les traits encore juvénile de celui-ci avant d'enfin quitter sa chambre pour regagner la mienne. M'habillant tranquillement de ma tenue habituelle, gardant Dokuyaku en main, ne l'attachant donc pas à ma taille pour l'instant, je me rends ensuite dans la cuisine. Farfouillant aussi silencieusement que possible dans les placards pour trouver de quoi me faire un petit déjeuner assez bien rempli. La nuit ayant été assez courte, j'ai besoin d'une certaine dose d'énergie pour être sûre de pouvoir tenir le coup.

M'installant ainsi à la table à manger après avoir attrapé plusieurs mets, je pèse le pour et le contre quand à mon envie d'aller voir le plus jeune des deux Yuki que je connais. Mon ancien élève, Akimitsu, pour qu'il fasse pression sur son frangin pour que celui-ci signe le foutu papier du Mizukage. Sauf que je n'ai pas aucunement envie de me retrouver en face d'Eiichiro, voir même simplement dans la même bâtisse que lui... Puis, je ne suis même pas sûre que ça soit une bonne idée tout simplement de faire ça. Soupirant tout en couvrant ma tranche de pain de confiture avant de croquer dedans. Je ne dois réellement pas me mêler de ça... Pourtant, j'ai cette crainte de voir encore un conflit totalement inutile mettre encore une fois à feu et à sang Kiri. Ok, la première fois, ça n'avait pas été à feu et à sang, il y avait eu très peu de dommages, mais cette fois-ci... Cela pouvait réellement être bien différent... Non, vraiment je sais pas...

Et pourtant, quelque minutes plus tard, après avoir fini de manger et ranger ma table, je prends la direction de la rue. Dokuyaku à ma ceinture bien évidemment. Il était hors de question que je me rendes chez les Yuki sans aucune défense. Après tout, c'était réellement un risque que je prenais... Je doute qu'ils soient concilliant avec moi sous prétexte que j'ai repris un peu pour eux. Bien que depuis que j'ai rendu leurs chef aveugle, je n'ai pas vraiment eu droit à une preuve d'hostilité de leurs part... Chose assez étrange, mais peut-êtrz que maintenant tout cela va changer...

Marchant ainsi en direction de ce quartier du village que j'ai rarement foulé, mais bien trop souvent ces derniers temps pour voir mon ancien élève... La capuche comme à chaque fois rabattue sur la tête, je m'avance silencieusement dans la rue, espérant ne pas tomber sur un autre Yuki qu'Akimitsu. Note que Noah ne serait en théorie pas hostile non plus...

Et finalement, me voilà devant la demeure du chef et de son petit frère. Prenant une grande respiration, je laisse mes doigts heurter le bois de la porte, manifestant ainsi ma présence aux membres, absents, de la maison.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 15 Oct 2017 - 0:09
Ils sont tous tellement à cran. La tension est palpable, si bien que même un être insignifiant tel que moi arrive à saisir l’importance de la situation. J’aurais aimé participer à cette réunion qui a eu lieu quelques heures plus tôt mais mon grade m’en a empêché. Être chûnin présente des avantages mais visiblement pas assez pour pouvoir impacter les décisions du village. J’observe les gradés de mon clan rentrer dans leurs demeures respective dans un calme pesant et finis par les imiter.

Essayant d’oublier l’appréhension visible sur le visage de mes aînés, je regagne ma chambre, effectue quelques tâches sans grande importance puis m’endors avant de me réveiller le lendemain matin sur les coups de sept heures. Comme à mon habitude, je jette un œil au rebord de ma fenêtre et constate qu’aucune missive n’est posée sur cette dernière.
▬ Oh ? Super. Pas de mission. Je vais pouvoir glander.
C’est sur cette innocente pensée que je quitte ma chambre, dévale les escaliers et retrouve ma mère et ma sœur. Si Feng est impassible, ma génitrice quant-à elle montre des signes de fébrilité évident. Agacé, je pousse un soupir et demande plus amples informations.
Aucune réponse.

Mon père entre, regarde tour à tour Feng, ma mère puis ma personne avant de finalement me prendre à part afin de me décrire la situation dans laquelle nous nous trouvons. Les mots et phrases s’enchaînent et j’essaie de tout enregistrer jusqu’au moindre détails afin de saisir les tenants et aboutissants de tout ce cirque. Et le moins que l’on puisse dire c’est que, j’ai beau essayer, j’ai bien du mal à tout appréhender.
▬ Donc il est parti ? … Avec son frère et tout ?
Le cinquantenaire hoche la tête comme pour confirmer mes dires. De mon côté, je plaque ma main contre mon visage et ne peux m’empêcher de traiter cet Akimitsu et son frère de « clowns ». Je savais que j’aurais dû laisser ce bon monsieur mourir à Shito.
▬ On fait quoi du coup ?
Allez savoir. Yanagaï reste stoïque puis me dit de faire comme si de rien était pour le moment. Les Yuki aviseront en temps et en heures. La nouvelle concernant le départ d’Eiichiro ne devrait pas tarder à se répandre et il n’est pas utile de cacher la chose. L’administration, l’ombre de la brume et plusieurs autres shinobis ont déjà été mis au courant … Les villageois et autres ninjas devraient l’apprendre sous peu selon toute logique.

En proie à l’agacement et à l’incertitude, je quitte mon foyer direction … Eh bien … Direction nul part. En effet je n’ai pas reçu de mission car le clan Yuki a été écarté des affaires du village jusqu’à nouvel ordre et n’ai pas spécialement envie de m’entraîner aujourd’hui. Ceci-étant, je fais les cent pas dans le quartier Yuki jusqu’à arriver près de la demeure de celui que l’on nommera dorénavant : « Clown-Man ».

Alors que je m’apprête à reprendre ma promenade, je note la présence d’une jeune femme. Elle toque à la porte, attendant l’arrivée de Clown-Man, de son frère ou d’un de ses quelconque représentant. D’humeur sympathique, je m’approche et interpelle la blonde :
▬ Si vous cherchez Clo … Euh. Je veux dire Eiichiro, il n’est pas là. Vous ne le trouverez pas. Ni lui, ni son frère.
Ni Ayuka, ni Muramasa – ou allez savoir comment il s’appelle – ni je ne sais trop qui. À en croire les dires de mon père et le dernier recensement, ils sont peut-être une dizaine à avoir filé en douce dans la nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 15 Oct 2017 - 1:42
Une nouvelle fois, je frappe à la porte, n'ayant guère obtenu de réponse. Peut-être qu'ils n'ont pas entendu, qu'ils sont loin et qu'il faut le temps de traverser les pièces. Après tout, la bâtisse est assez grande non ? Silencieuse, devant la porte, j'attends, espérant voir l'un des deux frères se manifester. Enfin, surtout Akimitsu. Sauf que rapidement, les secondes d'attentes deviennent de longue minute et j'avoue perdre assez rapidement patience. Je n'aurais réellement pas dû venir et plus le temps passe, plus je me conforte dans cette idée. Bientôt, je ferais demi tour et je m'en irais, ne cherchant pas à arranger les conflits accentué par les choix trop strict et rapide d'un nouveau dirigeant.

Un sursaut, rapidement, je me retourne pour faire face à l'homme qui vient de m'adresser la parole. Fronçant les sourcils à ses mots, j'avoue ne pas trop comprendre. Ils ne sont pas là ? Pourquoi ? Ils n'ont plus le droit de faire des missions. Seraient-ils partit ensemble pour aller voir le Mizukage et signer le papier ? Oui, c'est une possibilité. j'espère que c'est ça. Pourtant, je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce que j'ai toujours ce mauvais pressentiment, cette boule au ventre qui me ronge, je m'entends questionner le blond qui me fait plus ou moins face. "Vous savez où ils sont ? Sont-ils allez voir le Mizukage ?" Questionnais-je alors le ninja en remontant l'allée pour m'approcher de lui, apercevant alors une petite panthère rose en peluche sur le sol que je ramasse. la gardant en main, je la pose sur le rebord de la barrière, ainsi, l'enfant qui la perdu pourra la retrouver un peu plus facilement, ou dans le pire des cas, elle fera le bonheur d'un autre. "D'ailleurs, êtes vous membre du clan Yuki?" Question que j'aurais du poser en premier lieu, bien que j'aurais aussi dû me présenter avant non ? Mais dans cette situation, un peu tendue, j'oublie toute mes manières et les politesses qui sont normalement de mises. Après tout, on ne peut pas être parfait, c'est pour cela que je tente de me rattraper un minimum. "Excusez moi, je ne me suis pas présenté. Je suis Shiori, l'ancienne senseï d'Akimitsu." Soufflais-je alors, taisant mon nom, trop associé à Eiichiro et l'épisode dans les geôles. Donc oui, à cet instant, ignorant clairement si l'homme peut m'être hostile ou non, je préfère garder une certaine distance avec lui en restant légèrement mystérieuse sur mon identité. Enfin, il ne doit pas y avoir vingt milles Shiori dans le village, mais bon, au moins, ça laisse quand même un peu plus de temps à la réflexion que si je lui avais livré sur un plateau mon identité totale.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 15 Oct 2017 - 18:45
La jeune femme se retourne et me demande plus amples informations. Sont-ils allés voir le Mizukage ? Ahah. Non. J’ai même bien peur que ce soit tout le contraire. En temps normal, ce genre de réflexion m’aurait fait rire ou à minima sourire néanmoins je ne pense pas que la situation soit suffisamment légère pour ironiser. Ceci-étant je fais sobre et réponds :
▬ Je sais, oui. Et non, ils ne sont pas allés voir le Kage. Enfin pas que je sache.
Qui sait, avant de partir, ils se sont peut-être amusés à envoyer un petit mot à Sosuke. C’est en tout cas ce que je ferais à titre personnel si d’aventure je devais déserter. Je passerais voir le chef du village, glisserais une lettre sous sa porte qu’il lirait à son réveil et dans laquelle je déclare mes intentions. Quoiqu’il en soit, j’observe mon interlocutrice et essaie de deviner de qui il s’agit. La demoiselle ressemble étrangement à Ayuka. J’imagine donc qu’il s’agit de sa sœur, de sa cousine ou d’un membre de sa famille proche. Ainsi, je considère à tort que la jeune femme qui me fait face est une Yuki. En vérité il n’en est rien et je ne tarde pas à l’apprendre.
▬ Shiori ?

Ce prénom me dit quelque chose. Je crois l’avoir déjà entendu il y a peu. Mais où ? … Je réfléchis quelques instants, me remémore les évènements marquants de ces derniers jours et finis par me rappeler. Son nom a été évoqué à plusieurs reprises lors de la réunion des Yuki. C’est donc elle la fameuse Shiori ! Surpris, j’écarquille les sourcils et m’exclame :
▬ Ah !
C’est la première fois que je la vois mais je sais déjà bien des choses à son sujet. Il paraît qu’elle a menacé un enfant, a fait un petit séjour en prison et entretient une relation un tantinet malsaine avec Tetsuko, le bâtard belliqueux de notre clan.

▬ Je suis du clan Yuki en effet. Je suis Yuki Shinichi. Vous faites quoi ici, si ce n’est pas indiscret ? Non parce que euh … Bon … Voilà quoi.
Ce n’est pas qu’elle me dérange mais au vu des récents événements et des problèmes rencontrés avec son petit camarade – Tetsuko – plus tôt dans la semaine, je ne suis pas certain qu’il soit judicieux pour elle de se trouver ici. Soit dit en passant et car ce n’est visiblement pas un secret d’état, je finis par lâcher la bombe :
▬ En tout cas vous ne trouverez pas votre ancien élève et son frère ici. En fait vous ne le trouverez plus à Kiri tout court. Ils sont partis.
Pour aller où, ça je n’en sais trop rien ! Les bougres n’ont prévenu personnes. J’imagine que l’enquête est en cours et que le village de la brume ne va pas tarder à déployer des shinobis afin de leur mettre la main dessus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 15 Oct 2017 - 20:46
Il ne faut pas longtemps au jeune homme en face de moi pour casser mon idée et me faire comprendre que je me suis leurrer de faux-espoir. Eiichiro, aller voir le Mizukage pour chercher la paix ? C'est comme croire encore au père noël. On parle quand même de l'homme que j'ai rendu aveugle, un tortionnaire, qui n'hésite pas à comploter, manipuler et torturer. Alors pourquoi il agirait soudainement honnêtement. Je serre un peu les dents, hésitant à demander au blond de plus amples information, après tout, il a quand même dit savoir où ils sont partit... Mais suis-je réellement désireuse de la savoir ? Je n'ai pas envie d'être encore associé à l'aveugle... Non, vraiment pas.

Gagnant un peu du temps en m'approchant de lui et en me présentant assez rapidement en lui demandant son identité, j'arque un sourcil en entendant sa réaction à mon prénom. J'acquiesce doucement quand il le répète, comme s'il avait mal entendu, même si je doute réellement que ça soit ça. Après tout, je ne suis pas si étrangère que cela à ce clan, même si j'aimerais qu'ils m'oublient tous. Je soupire, haussant un peu les épaules, surtout en entendant son exclamation finale. Cela m'intrigue un peu. Qu'est-ce que l'on a pu lui dire à mon sujet ? Que s'imagine-t-il savoir sur moi ? Cela me rend un peu trop fébrile et je sens déjà mes muscles se tendre sous l'appréhension de tout cela. Que va-t-il se passer maintenant ? Va-t-il me provoquer ? Je redoute ses prochaines paroles. Mais étrangement, il ne fait rien de plus étrange. Que du contraire. Il se contente juste de me répondre pour se présenter à son tour, comme un membre du clan Yuki. Avec Sôsuke, il est le seul autre blond de ce clan que j'ai pu voir. En réalité, avant même l'arrivée du Nidaime, j'étais persuadé que tout les membres de ce clan était des noiraux. Akimitsu, Noah et Eiichiro le sont et d'autre aussi, la majorité il me semble. Mais au final, c'est juste la preuve qu'ils ne sont pas tous les mêmes, que cela soit physiquement que psychologiquement. Ce ne sont pas tous des mini Eiichiro, des copies malsaines de ce chef maudis.

Proche de lui maintenant, je cherche à me détendre un peu alors qu'il m'affirme une nouvelle fois que je ne trouverais pas mon ancien élève ici. Soupirant une nouvelle fois. "J'espérais parler à Akimitsu pour qu'il pousse son frère à signer ce fichu accord." Mauvais choix de mots, je dénigre déjà ce que j'ai moi-même signé, mais en même temps, sans celui-ci, tout ne serait pas partit en couille. Le Nidaime a voulu précipité les choses et au final, tout cela allait nous éclater à la gueule. "Vous avez sous-entendu savoir où ils sont partit. Vous pouvez me le dire ?" Finis-je quand même par le questionner. Redoutant d'être réellement confronté à cette possible réalité.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 15 Oct 2017 - 21:28
Après avoir posé la peluche sur la barrière, la jeune femme s’approche et me repose sensiblement la même question que précédemment. Je pensais avoir été clair mais visiblement mes mots sont encore sujets à interprétation. Si bien que Shiori ici présente n’a toujours pas compris l’essence de mon message. Afin d’éviter toute ambiguïté, je vais tenter pour la seconde – et je l’espère dernière – fois de me faire comprendre :
▬ J’en sais rien. Ils ont quitté le village sans autorisation et sans prévenir qui que ce soit. Dans le milieu c’est ce qu’on appelle une désertion. Généralement quand on déserte on ne prévient pas et on ne dit pas où on va. Enfin je suis pas sûr hein.
« Généralement. » Il est possible que, à défaut de prévenir Sosuke, ils se soient amusés à disséminer ci et là des indices quant-à leur destination. Je n’y crois pas mais sait-on jamais … Ils sont peut-être assez fous pour ça. Mon ton se veut moqueur mais cela n’a rien de personnel. J’ai pour habitude de rire de tout. Et en l’occurrence la situation – bien que dramatique pour l’image de notre clan – est comique.
▬ J’ai appris ça il y a une heure à peine. Tout le monde ici ou presque est au courant et normalement les autres ne devraient pas tarder à l’apprendre. Maintenant qu’Eiichiro est parti, il risque d’avoir du mal à signer ce « fichu papier ».

Je n’étais pas à la réunion générale cependant je sais de quoi elle parle. Soit dit en passant et si ça n’avait tenu qu’à moi, je n’aurais pas signé ce document. J’espère par ailleurs que le successeur de l’aveugle ne s’abaissera pas à pareille manœuvre.
▬ Aux dernières nouvelles, ils sont six ou sept à être partis. Akimitsu, Eiichiro, Ayuka et d’autres. De tout ceux-là, j’en connais que quelques uns pour être honnête. Même si, d’après ce qu’on raconte, ce sont tous mes cousins plus ou moins éloignés … Enfin bon. J’imagine que ça a un lien avec ce qu’il s’est passé hier mais en pauvre petit chûnin je ne suis pas au courant de plus ! DOMMAGE !
Le ton de ma phrase laisse clairement entendre que j’aimerais en savoir plus et que je suis toute ouïe. Si Shiori souhaite éventuellement me communiquer son ressenti et ses informations, je ne suis pas contre. Moi en tout cas, je pense lui avoir tout dit. Il faut dire que je ne sais pas grand-chose, hormis ce que m’a dévoilé mon père il y a une petite heure. Avec la disparition de Clown-Man et de ses acolytes funambules.
▬ Les autres clans ont signé, c'est ça ?
La question est rhétorique. Je sais très bien que sabreurs comme Kaguya ont apposés leur sceau sur ce contrat en carton.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 15 Oct 2017 - 23:19
Ce n'est pas que je n'avais pas comprit, mais plutôt que je n'acceptais pas cette idée... Pourtant, quand il me répète de façon bien plus clair tout cela, je suis obligée de faire face à cette satanée réalité. Bien que dans un sens, je sois en réalité soulagée. Un départ est bien moins violent qu'une mutinerie. Je soupire alors, marquant ce sentiment, peut-être un peu déplacé. "Je vois." Soufflais-je alors doucement, montrant quand même à l'homme l'ennui que cette nouvelle me fait. "J'avais peur qu'un nouveau conflit éclate... La désertion n'est pas quelque chose d'acceptable, mais est toujours préférable à un nouveau conflit interne entre un ou plusieurs clan et le pouvoir en place." Avouais-je ainsi mes pensées au blond, témoignant ainsi de mon questionnement sur tout cela, depuis la veille et partageant ainsi avec une nouvelle personne les craintes que j'avais eu depuis cette annonce. Je le laisse alors poursuivre ses paroles. "Est-ce que tu soutiens cette désertion ?" Le questionnais-je avant de rapidement formuler une autre question. "Pourquoi votre clan n'a pas donné l'alerte immédiatement d'ailleurs ?" C'était à une question tout à faire légitime. Si j'étais soulagée de voir partir le chef de clan, une nouvelle crainte venait de pondre en moi. Est-ce que par hasard, tout cela ne serait pas de la manipulation pure et dure ? Le reste du clan peu tout aussi bien se rebeller contre le Nidaime, pou justement avoir poussé plus d'un membre du clan à quitter ce village pour lequel ils ont tous versé du sang et des larmes. Mon soulagement à été trop rapide. Le pire est encore à prévoir... "Bien que je ne sois pas si sûre que cela soit mieux." Avouais-je pensive.

Et il continue de parler, me donnant davantage de détails sur le départ, bien que celui-ci n'en sache pas tant que cela. Si effectivement il me disait la vérité et ne le savait que depuis une heure... Puis, sa désinvolture... Enfin, j'en sais quand même un peu plus que pas mal de personnes externe au clan maintenant, même si cela n'était pas tant volontaire que cela... "Oui, en guise de bonne foi. Pour marquer un nouveau départ et le désir d'aller de l'avant." Même s'il pardonne les fautes commises... Bien que maintenant, le fauteur de troubles principal n'est plus concerné. Il a refuse de signer et a empirer son cas. Cela me ravie dans un sens, mais qu'il entraîne d'autre personne dans sa chute... C'est plus qu'ennuyant. "Sais-tu ce que les autres du clan pensent de tout cela ? Je suppose que tu es aussi au courant de votre sanction pour son refus de signer ce document ?"


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 19 Oct 2017 - 11:44
▬ M’ouais. J’imagine que vous avez raison.
Sa façon de voir les choses est bien optimiste à mon sens. Le départ de clown-man et de ses acolytes ne signifie pas que tous les problèmes à Kiri sont réglés. En effet je ne suis pas certain que le prochain chef de clan Yuki soit enclin à faire la paix et signer le papier ridicule que Sosuke nous a soumis. Comme dis précédemment, j’espère même le contraire. Je me gratte la tête, observe la jeune femme et écoute ses questions. Si je soutiens cette désertion ? Oui et non en un sens. Les choses sont floues dans ma tête et je n’ai pas spécialement envie de prendre position dès maintenant. D’autant qu’elle peut s’amuser à cafter mes dires aux autorités locales. Ceci-étant, je botte en touche tout en disséminant dans mon propos quelques piques ci et là. Comprenne qui pourra.
▬ Aucune idée. Par principe, je ne suis pas trop pour le fait de déserter mais j’imagine que c’est mieux de quitter un village avec lequel on est en désaccord que de le pourrir de l’intérieur ou de créer une énième rébellion ou guerre civile, c’est vraisemblablement la spécialité de certains personnes ici d’ailleurs.

J’esquisse un large sourire avant de poursuivre. Soit dit en passant, il est inutile de continuer à la vouvoyer, je prends donc mes aises et reprends :
▬ Et l’alerte a été donnée, je te rassure. Un peu tard, c’est vrai mais c’est compréhensible. Nous sommes des gens civilisés. Nous laissons nos ninjas avoir une vie privée. Et puis … On ne vit pas tous en dangereux concubinage avec nos semblables. En tout cas je ne vis ni avec Ayuka, ni avec Clow … Eiichiro.
Allez bim. C’est gratuit, malsain, c’est Shinichi.

La conversation se poursuit, Shiori pose plus de questions et tout cela commence à sonner à mes oreilles comme un interrogatoire. Moi qui voulais en apprendre plus, je me retrouve à être « l’informateur » de cette sabreuse. Je fais mine d’écouter ses interrogations, me gratte le menton, hausse les épaules et réponds :
▬ Aucune idée ! Comme dis plus tôt, je ne suis qu’un pauvre chûnin. Je ne suis pas dans les têtes de mes camarades ! Et la sanction ? De quelle sanction tu parles ?
Je sais évidemment de quoi elle parle mais fais mine de ne pas être au courant. En outre, j’évite de « balancer » des informations sur les opinions de mes collègues. Ces derniers pourraient avoir des problèmes par ma faute si je venais à faire état de leur façon de voir les choses. Ceci-étant, je ne révèle rien sur eux mais me permets quelques réflexions sur ma propre façon de voir les choses :
▬ Enfin bon. Je n’aurais pas déserté à leur place mais si ça n’avait tenu qu’à moi, je n’aurais pas signé non plus. Aller de l’avant, c’est sympa mais ça ne doit pas être une excuse pour justifier tout et n’importe quoi.
Signer un torchon pour faire croire que tout est oublié … C’est quand même le niveau maximal de l’hypocrisie. Curieusement je n’ai pas peur de dévoiler mes pensées. Je ne suis qu’un gosse et j’ai bien le droit de dire n’importe quoi. Mes dires ne risquent en tout cas pas d’être interpréter sérieusement … Enfin je crois … A bien y réfléchir, il est possible que je vienne de faire une connerie. J'ai quatorze ans, suis chûnin ... Pour certains je suis déjà un adulte en somme. Histoire de noyer le poisson, je fais ce que je sais faire de mieux, à savoir faire le clown :

▬ M’enfin ! MOI JE NE SUIS QU’UN CHUNIN OLALA. Heureusement, ce n’est pas moi qui vais décider pour le clan. Mais stop parler de moi et de ma famille. Je suis sûr que tu as plein de trucs à me raconter ! Genre comment ça s’est passé, quelle est la sanction, tout ça tout ça quoi !
Hop hop hop ! On échange les rôles !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 19 Oct 2017 - 19:59
Face au blond, je reste interdite un instant face à sa réplique. Que sous-entend-il réellement en disant ces mots ? Je fronce les sourcils. Suis-je visée de par mon art à tout le temps faire opposition aux décisions des Mizukages quand elles ne sont pas légitimes à mes yeux ? Il faut bien quelqu'un doté d'un peu de raison, ou bien de folie, car c'est bien pour une folle que je dois passer non ? Pourtant, je ne dis pas un mot, me contentant simplement de rester silencieuse pour ne pas répliquer quelque chose qu'il ne faudrait en me sentant peut-être visé alors que ce n'est aucunement le cas. Que sait-il de moi au final ? Je n'en sais rien, même si mon nom est loin d'être synonyme de paix à cause de tout ce que j'ai traverser et de ma position au sein des sabreurs et surtout face à son futur ancien chef de clan.

Si j'avais le doute quand à ses propos, il me laisse clairement sous-entendre bien des choses sur ma relation avec l'un de ses cousins, Tetsuko. Passant ma main devant mon visage pour remettre une mèche en place. "Je ne vois pas ce que tu peux t'imaginer entre Tetsuko et moi. Nous sommes coéquipier et colocataire. Rien de plus." Mentis-je alors, refusant de pouvoir être connue pour ça, bien que j'ignore réellement ce que l'épéiste a pu dire à ses cousins et autre du clan Yuki. Je fixe alors l'adolescent, attendant de savoir comment je suis sensée réellement réagir. Redoutant en quelque sorte que Kasanagi ai laissé échappé un peu trop de chose sur notre relation... Bien que la marque à mon cou peut un peu trop témoigner de cela. Mais bon, je doute réellement que le blond ai remarqué la présence de celle-ci, puis il ignore également mes relations, ainsi, je peux très bien avoir une tout autre personne dans mes relations très proche. Après tout, dernièrement, je passe pas mal de temps avec un autre sabreur, même si bon, c'est pas réellement le grand amour entre lui et moi.

J'enchaîne alors les questions malgré moi, pour tenter de saisir un maximum cette conversation. Attendant donc les réactions de celui-ci, il se défend et se cache rapidement derrière son rang inférieur, bien qu'identique au mien. Vraiment, est-ce qu'il se sous-estime réellement ? Ou bien c'est juste un jeu pour lui ? Le dévisageant un peu, je soupire, un peu lassée par cela. "Cesse donc de te cacher derrière ton rang de Chûnin, parce que c'est également le grade que je porte. Alors, ce n'est pas une excuse pour ne pas chercher à se renseigner." Soufflais-je doucement pour tenter de lui faire comprendre qu'un rang ne signifie rien. Qu'il ne faut pas rester bloquer simplement sur ça et surtout, ne pas se dévaloriser comme il semble apte à le faire depuis le début. Est-il d'ailleurs toujours comme ça ?

Il continue ensuite de parler, donnant un avis assez tranché sur cette histoire. Pourquoi tout les Yuki sont comme ça. Je serre un peu les dents pour tenter de me retenir avant de finalement m'entendre quand même répondre assez vivement. "Tu penses que les Yuki n'ont rien à se reprocher ? Votre chef est mal placé justement là dedans." Pestais-je alors, pour tenter de remettre en quelque sorte les pendules à l'heure ou l'église au milieu du village au choix.

Et voilà qu'il me ressort encore sa rengaine sur le fait qu'il n'est qu'un chûnin. Je soupire et hausse les épaules avant de finalement répondre à son questionnement sur les répercussions sur le clan de cette décision puérile. "Le clan Yuki n'est plus convoqué au réunion, il est tenu reclus et tout les représentants de ce clan ne peuvent plus participer à la vie du village. En somme vous êtes maintenant vu comme des simples kirijins, plus comme des ninjas d'un clan fondateur." Lançais-je navré de devoir répéter cette décision que notre nouvel ombre a prise et que je ne soutiens aucunement, mes traits le montre assez bien. Je n'aime pas ça, cette situation... "Tu comprends pourquoi signer ce papier est important ?"


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 24 Oct 2017 - 1:47
Coéquipier et colocataire, c’est probable mais mon petit doigt me dit qu’il n’y a pas que cela. En effet Eiichiro et Ayuka ont fait mention d’une relation plus ambiguë encore que celle décrite par la jeune femme. Quoiqu’il en soit, je ne m’attarde pas sur ce détail – ô combien croustillant –, détourne les yeux puis lâche un magistral :
▬ Oui oui. Bien sûr.
En d’autres circonstances, j’aurais pu chanter mon légendaire « LALALA » toutefois je m’abstiens. Telle qu’elle, ma phrase est suffisamment provocatrice. Inutile d’en rajouter. Soit dit en passant, il se peut qu’il n’y ait effectivement rien entre les deux sabreurs et que tout ce que l’on raconte relève du « on-dit » mais dans tous les cas, j’ai bon espoir que cette petite phrase ait atteint son but ; À savoir agacer la jeune femme.

La conversation suit son cours et bientôt la demoiselle m’affirme être elle aussi chûnin. Ah … Bha merde alors. Mon plan ayant pour but de me faire passer pour un guignol a visiblement échoué. L’excuse du « Non mais je ne suis qu’un chûnin » ne passe vraisemblablement pas auprès de la kunoichi de la brume qui m’apparaît quelque peu irritée. J’aurais peut-être mieux fait de dire que : « Olala, je n’ai que quatorze ans, olala. » mais là encore, la sabreuse aurait certainement eu une réponse à me fournir afin de me faire taire.

Quoiqu’il en soit, nous en venons – d’une façon ou d’une autre – à vriller sur d’autres sujets. Selon les dires de la Watanabe mon ancien chef de clan n’est pas exempt de tout reproches lui non plus. Je ne vois curieusement pas de quoi la kunoichi de la brume fait allusion mais qu’importe. Je laisse couler et lui redonne une petite séance de : « Olala, je suis un clown chûnin. » Exaspérée, la jeune femme hausse les épaules, soupire puis réponds à mes questions. J’étais bien entendu au courant de tout les évènements décrit par la demoiselle qui conclut alors d’une bien belle façon en me posant à son tour une question :
▬ Eh bah … Non, pas du tout.

Mon ton se veut comique cependant cette fois-ci je ne compte pas faire le mariole.
▬ Le simple fait d’apprendre qu’on est puni pour avoir refusé de signer un bout de papier me conforte dans mon idée. Plier devant les maîtres chanteurs n’est pas dans mes gènes. Si tu cautionnes ces méthodes … Tant mieux pour toi. Moi, je considère qu’il faut revoir le document. Éventuellement en parler. S’il est revu … Peut-être qu’ils signeront. En tout cas, moi, dans l’état, si on m’explique juste qu’on est puni jusqu’à ce que nous signons … Bah … Jamais je ne signerai. Question de principe.
… Je parle de plus en plus comme mon vieux. C’est dingue. La fierté est véritablement inscrit dans notre patrimoine génétique. Sur cette considération, je mime une quinte de toux et reprends :
▬ Tu disais quoi à propos d’Eiichiro en fait ? Il a fait quoi au juste ? Je ne suis pas trop au courant moi. Tu vois … Je ne suis qu’un chûnin. ET EN PLUS JE N’AI QUE QUATORZE ANS.
Allez bim. Deux excuses pour le prix d’une. Si elle le désire, je peux lui en pondre une troisième dans la seconde. C’est ma spécialité. Je suis passé maître en la matière de trouver des explications à tout et à n’importe quoi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 24 Oct 2017 - 21:28
Agaçant, voilà ce qu’est ce jeune homme…Il m’énerve réellement à laisser entendre des sous-entendus comme ça sur ma vie privée. Posant alors mes mains sur mes hanches. Je plante mon regard dans le sien. « Il me semble que pour dire ce qu’il se passe dans ma vie, je suis la mieux placée, mais bon, si tu veux faire comme tout le monde et suivre les rumeurs, fais-toi plaisir, mais un vrai ninja ne doit en rien se laisser influencer par ça. » Lui soufflais-je alors, un peu dans la provocation pour lui faire comprendre que les on-dit ne peuvent rien apporter de bon. Mais soit s’il est désireux de jouer sur cela, qu’il le fasse, moi, à ce niveau-là, ça ne me concerne plus et surtout, j’ai tenté de démentir l’histoire et ce, même si les rumeurs sont fondées… Hélas. Bien que dans un sens, je ne suis aucunement désireuse d’arrêter ma relation avec son cousin, même s’il est trop jeune pour moi. Il est le seul qui a toujours été présent pour moi.

Poursuivant alors la conversation, j’attends maintenant ses réactions et celles-ci ne se font clairement pas désirer, même s’il m’agace encore une fois par la clôture de celle-ci. Il est sérieux à toujours se trouver des excuses débiles ? M’enfin, je ne vais plus rien dire à ce sujet, que je trouve réellement puéril, comme sa réaction. D’ailleurs en réalité, ce qui me chagrine aussi, ce sont les propos qu’il tien. J’espère que tout son clan ne pense pas comme lui, sinon, la situation risque d’être figée encore longtemps… « Ainsi, tu considères que le Nidaime Mizukage est un maître chanteur ? Ne vois-tu pas qu’en réalité il essaie de nous unir sous la même bannière ? Qu’il tente de rattraper les frasques de la Shodaime ? Il agit certes avec maladresse, mais son but reste quand même louable. » Soufflais-je pour défendre l’homme à qui je m’étais pourtant opposé la veille. « Le but de ce papier est de montrer notre allégeance à Kiri et notre désir d’aller de l’avant en oublier ce qu’il a pu se passer avant. » J’ignore d’ailleurs délibérément sa question concernant Eiichiro. Il saura bien assez tôt, je suppose ce que son chef de clan à fait. Du moins, je suppose et dans un sens, je l’espère. Révéler au monde que l’aveugle est un tortionnaire ou plutôt était, serait une bonne chose pour éviter les mouvements de foules en lien avec sa pseudo rébellion et désertion.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mer 25 Oct 2017 - 21:54
Un shinobi ne doit pas prêter attention aux rumeurs ? Mais d’où sort-elle celle-là ? Est-ce là une règle qu’elle vient juste d’inventer afin de se sortir d’affaire et d’éviter mes petites piques ? J’imagine que oui. En tout cas ce qu’elle dit est indubitablement faux à mon sens. Un ninja digne de ce nom doit au contraire tout écouter et tout entendre, même les choses les plus invraisemblables. Cela ne veut bien sûr pas dire qu’il doit s’abstenir de faire le tri entre le vrai du faux néanmoins il est essentiel pour un shinobi de la brume de prêter une oreille aux ragots, ne serait-ce que pour s’informer. Loin de vouloir présenter mon point de vue à la demoiselle, je me contente de sourire et de montrer toutes mes dents à la kunoichi de la brume. Je n’ai pas pour habitude de montrer ma sympathie de la sorte toutefois j’ai appris à mes dépens que – parfois – le meilleur moyen de faire rager autrui est de se taire et de lui adresser son plus beau sourire.

Je l’écoute défendre le Mizukage et son saint torchon tout en me grattant le menton.
▬ Et tu y crois à ça, toi ? … Eh bah … En tout cas oublie ce que j'ai dit, ça vaut mieux ! Je ne veux pas de problème.
Après tout je ne suis que chûnin et n'ai que quatorze ans.

Les intentions du Mizukage sont peut-être bonnes mais le fait est que ses méthodes sont semblables à celles de son prédécesseur. En outre, avoir bon fond ou de bonnes intentions ne vaut rien dans ce monde et à notre époque. En effet quoique nous ayons dans le coeur, à la fin nous ne sommes jugés que sur les actes. Et en l’occurrence ceux du Nidaime ne sont pas dignes d’un chef de village. Je pourrais développer mon avis encore longtemps, débattre avec cette fille mais vois bien que cela ne mènera à rien. Ceci-étant, je conclus de la sorte :
▬ Accordons-nous en tout cas sur un désaccord ! Je prends ceci-dit très bonne note de ce que tu dis. Un avis fort intéressant, assurément.
Et je me remets à sourire comme pour lui affirmer le contraire. Les mots sortent de ma bouche néanmoins mes mimiques faciales disent tout le contraire.

▬ Mais du coup tu n’as pas répondu ! NOTRE AMI CLOW … Euh. Mince. Il faut vraiment que j’arrête avec cette appellation. DONC. Je disais. Notre ami Eiichiro, qu’a-t-il fait ?Je suis curieux.
Aller de l’avant, c’est joli. De même qu’oublier le passé mais qu’avons-nous à oublier ? En soi, ce torchon n’avantage que les sabreurs. Il va sûrement permettre à Kasanagi d’échapper à une punition méritée et aux criminels de guerre de ne pas être punis … C’est à peu près tout. Sans mauvais jeu de mot, je peux affirmer avec certitude que nous sommes blancs comme neige.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 30 Oct 2017 - 16:09
Il se ravise assez rapidement, probablement parce qu’il vient de réaliser que je soutiens l’homme qui a mis au ban son clan ? C’est une possibilité, mais pourtant, je n’y mettrais pas ma main à couper. Haussant un peu les épaules, je laisse mon regarde détailler un peu le faciès de l’adolescent avant de reprendre la parole. « Disons que je veux y croire, même si je ne cautionne pas les méthodes de celui-ci. Tout le monde à la réunion en a été témoin hier soir. J’ai protesté contre sa décision de vous tenir éloigner de la vie active de Kiri. Comme je te l’ai dit. Il a un but louable, mais pas les bonnes méthodes. » Je soupire alors. « Il faut qu’on le soutienne en quelque sorte, même si ça risque d’être assez difficile dans cette situation… » Réfléchissais-je à voix haute. Parce que s’il a voulu détruire un mur, il a réussi, mais il a creusé un putain de trou et on va galéré à le combler je pense bien…

Et concrètement, plus l’adolescent parle, plus il me tape sur le système. Entre ses excuses à la con qu’il me sort à tout bout de champs et son attitude que je trouve assez grossière, voir tout simplement déplacé… Je me retiens de me montrer réellement désagréable avec lui. Faisant preuve d’un calme olympien en quelque sorte, même si je ne peux m’empêcher de soupirer et hausser un peu trop souvent les épaules.

Il revient alors à la charge pour me demander des explications sur son chef de clan, si bien entendu, on peut encore le nommer ainsi. Parce qu’il doit avoir perdu ce titre en ayant quitter Kiri et abandonné en grosse partie ce même clan. Baissant un peu le regard, je réfléchis à comment tourner les propos. Bien qu’au fond, je m’en fiche de ternir l’image de cet homme… Le soucis, c’est est-ce qu’il est possible qu’un membre de ce clan me prenne au sérieux ? Tetsuko, c’est parce qu’il la vu de ses yeux, mais m’aurait-il cru si jamais j’aurais dû lui dévoiler de moi-même ? Les marques sur mon corps sont là pour en témoigner, mais je me vois clairement mal prouver ça à cet autre Yuki en lui montrant, parce que de toute façon, il pourrait toujours prétendre que ça vient d’autre part… ouais, il est bien de ce genre. A trouver des excuses pour ne pas que son clan soit à blâmer. « Eiichiro est un vicieux, un manipulateur doublé d’un sadique sexuel. Il se fait victime pour passer pour gentil, mais il est bien loin de l’être. Plus d’une femme de Kiri peut en témoigner, sauf que la peur de lui, de sa récidive en a fait taire plus d’une. » Lançais-je au blond en plantant mon regard dans le sien, essayant de ne pas laisser transparaître dans mes iris que je fais partie des victimes de cet homme.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Lun 6 Nov 2017 - 22:35
La demoiselle à la chevelure blonde a vraisemblablement essayé d’aider les Yuki. Elle prend pour témoins tout les gradés présents ce jour-là et j’ose imaginer qu’elle ne bluffe pas. Il s’agit en effet d’une information facilement vérifiable je ne pense pas que mentir sur ce point soit judicieux ou même pertinent. Ceci-étant, je pars du principe qu’elle dit vrai et me contente d’acquiescer à sa réflexion quant-à l’éventuelle difficulté que nous allons rencontrer à nous réunir sous un même étendard :
▬ Ça, je te le fais pas dire.

Les bonnes intentions sont une chose, les actes en sont une autre. J’ai appris il y a peu qu’un homme peut être doté des meilleures volontés du monde sans pour autant être une bonne personne. L’inverse est certainement probable soit dit en passant. Quoiqu’il en soit, dans le cas présent, rien ne me laisse à penser que ce Sosuke souhaite aider le village. Nous sommes punis injustement à mon sens et son papier est une insulte. En effet il avantage plusieurs partis d’un clan ayant transgressé de multiples règles à nombreuses reprises. Nous, Yuki, sommes blanc comme neige jusqu’à preuve du contraire … Jusqu’à ce que Shiori ouvre la bouche et médit sur mon cousin. Pervers sexuel ? J’avoue qu’elle a fait fort. « Voilà un beau mensonge » ai-je pensé sur le coup. Et puis … Et puis je repense à plusieurs choses, des détails, des incidents que je jugeais être du fait de « quelques illuminés ». Les choses s’éclaircissent, les mystères trouvent des explications. Je repense à cet incident lors de la réunion, au comportement de ce dégénéré de Kasanagi et on-dits subtils de Clown-Man. À bien y réfléchir, il est vrai que ce bon monsieur est tout sauf net.

Alors qu’elle plonge son regard dans le mien, je fixe avec attention la kunoichi, essaie de repérer des traces de mensonge ou de fébrilité mais n’en détecte pas. Sceptique, je me frotte le nez et réplique :
▬ OK !
… Je marque une pause avant de finalement reprendre :
▬ Je te crois. J’imagine que tu n’as pas de preuve. Ce serait trop facile sinon. Mais je te crois quand même. De toute façon, je suis quelqu’un de facilement influençable ! C’est vrai quoi. J’ai quatorze ans !
Toujours ce bon vieux gimmick. Bien que je blague et ironise, je suis tout à fait sérieux quand j’affirme croire la jeune femme. Histoire que l’ambiguïté sur ce point ne subsiste pas, je reprends d’un ton se voulant plus sérieux :
▬ Blagues à part, je ne pense pas que les gens ici soient au courant ou cautionnent ces agissements s’ils sont vérifiés. Les détraqués sexuels et autres grands dingos du pantalon sont traqués chez nous, au même titre que les déserteurs. Si en plus d’être de la seconde classe d’individu clown-man est de la première … Je peux t’assurer qu’il ne restera pas en vie très longtemps.
Comme quoi … J’aurais vraiment dû le laisser crever ce jour-là, à Shito … Si j’avais été un peu moins altruiste, je l’aurais laissé se faire écraser par le géant et toute cette histoire n’aurait été qu’un mauvais rêve.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 7 Nov 2017 - 17:10
J'hausse les épaules en entendant sa réponse. Une confirmation de sa part comme je m'y attendais. Même s'il n'a que quatorze ans comme il se tue à me le répéter, il est assez grand pour savoir et connaître l'opinion de son clan. Je doute qu'il ne le suive pas même à cet instant pour tout dire. Ainsi, en conversant avec lui, je peux me faire une petite vision de l'avis du clan sur tout ça, même s'il feint de ne pas savoir grand chose. On dirait que dans un sens, il s'amuse à jouer comme ça, le jeune gamin qui ne sait rien et ne peut rien. C'est peut-être un masque qu'il porte pour je ne sais quelle raison. M'enfin, je ne vais pas commencer à le questionner sur lui, sur sa façon d'être. J'en ai rien à faire de le comprendre à cet instant, même si ça pourrait être quelque chose d'intéressant. Disons qu'on a surtout d'autre chat à fouetter, de choses plus importante comme sujet...

Comme celui qui découle maintenant de tout cela. Nuire à la réputation d'Eiichiro est une chose que je suis capable de faire et que je peux faire sans soucis, sans avoir de remord d'avoir mentit. Non, le seul truc que je pourrais regretter, c'est de m'être ouverte et d'avoir dit la vérité. M'enfin soit. Je peux très bien faire comme je le fais là et ne pas aller dans les détails. Chose qui marche plus ou moins bien en entendant la réponse du blond. Ainsi, il me croit, même sans preuves ? J'ai eu peur, pendant un instant qu'il me demande par exemple de citer des noms ou je ne sais trop quoi... parce que là, j'aurais été mal, vraiment. Parce qu'hormis sa liaison avec Ueno et son histoire avec moi je ne connais aucune autre femme ayant gravité autour de mon ancien tortionnaire, du moins, pas en tant qu'ennemie ou je ne sais trop quoi.

Ensuite, il énonce un fait plus ou moins important une réalité. "Que ça soit dans votre clan ou non. Eiichiro n'est pas vu tant en mal que cela. Autant moi, je passe possiblement pour la folle de service, autant lui, il semble clean. Pourtant, c'est sa faute si je..." Je me tais alors, réalisant que j'allais avouer à l'adolescent en face de moi que j'étais une de ses victimes. "Il cache bien son jeu et peut de monde sait je crois. Il profite des geôles pour faire ça. Peut-être qu'en tant que Yuki, tu as du entendre des prisonnier parler de sévices subit, de torture gratuite fait dans sous votre garde non ?" J'essaie de lancer sur autre chose, d'attirer son attention sur un autre sujet sans pour autant me retrouver hors sujet, sinon cela serait trop flagrant même si ma phrase précédente en a laissé entendre un peu trop...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 19 Nov 2017 - 19:59
▬ La folle de service ? Bah en même temps, faut se poser les bonnes questions parfois hein.
Et bim. Une provocation gratuite. Eiichiro est certes un clown et je ne le porte pas dans mon coeur toutefois je dois avouer que cette fille ne m’a pas l’air tout à fait … Stable mentalement. Son état est peut-être lié à sa relation avec l’ancien chef de clan Yuki comme elle le laisse entendre mais dans tous les cas, elle aurait fort à gagner à se remettre en question. Loin de réfléchir quant-à son attitude, la jeune femme mentionne les actes d’Eiichiro et évoque en quelques mots la prison dites « des Yuki ». Je me gratte succinctement la tête puis le menton, hausse les épaules tout en usant mes petites cellules grises et – après vingt secondes d’une réflexion bien trop intense pour un simple chûnin de mon âge – rétorque :
▬ Là comme ça … Je t’avoue que je ne sais pas. La prison des Yuki comme on l’appelle ne nous appartient pas à proprement parler. Enfin … Je veux dire … J’ai toujours trouvé ça drôle d’appeler ça prison des Yuki. Comme si l’endroit nous appartenait. La vérité est toute autre. En effet, il est plus exact de dire qu’en fait cet endroit appartient à tout le monde. Beaucoup de gens viennent, des Yuki comme des non Yuki. Certes, notre clan s’investit énormément dans les affaires du village et est doué pour ce qui est de mener les interrogatoires mais bon … De là à extrapoler et croire qu’on va tous là-bas jour et nuit … Moi personnellement je n’y vais jamais. C’est vrai après tout je ne suis qu’un simple chûnin de quatorze ans ! Et torturer les gens dans une geôle euh … Bon. Dans le vrai monde … C’est un peu normal hein. Je veux dire. On va pas leur filer du thé et des gâteaux aux prisonniers pour les faire causer. Si ça tenait qu’à moi, bim bam boom, saucissonade de l’extrême et on en parle plus. Les prisonniers, ce sont des prisonniers. Ceci-dit … Il se peut qu’il se soit effectivement servi de cette couverture pour réaliser des choses un peu louches. Je peux mener mon enquête.

S’il est vrai que cette longue tirade eut été ponctué de gestes guignolesques, il est faux de croire que ma dernière phrase eut été lancée de façon inopinée. Je songe réellement à mener une enquête sur clown-man. J’ai beau être jeune et peu enclin à saisir certains penchants déviants de notre ami clown-man, les on-dits de Shiori ont été suffisamment explicites pour me faire comprendre certaines choses.
▬ Tu aurais des noms de victimes à me fournir ? Histoire que je puisse avoir des témoins.
Elle voit très bien là où je veux en venir. Très bien. J'en suis certain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 19 Nov 2017 - 20:37
"..."

Je reste silencieuse face à la provocation du blond, parce que là, il me cherche réellement en ne niant nullement mes dires. En même temps, je m'attendais à quoi moi ? Il faut dire que je le reconnais moi-même que je ne suis pas des plus... fréquentable depuis que l'autre là, m'est passé dessus pour me torturer de la sorte. Sauf que je n'ai nullement envie de me justifier et de laisser entendre au jeune adolescent ce que son chef ou plutôt futur ex chef de clan m'a fait subir pendant son séjour dans le bâtiment associé à leurs noms.

Je laisse alors l'enfant parler et rigole un peu à ses mimiques et autres gestes malgré qu'il tente de défendre un peu la vision du lieu associé à son clan. Il parle même de mener l'enquête... Ai-je demandé cela ? Aucunement et je doute que ça soit réellement judicieux de laisser un jeune homme faire de telle recherche, parce qu'il risque probablement de découvrir des horreurs concernant l'aveugle...

"Non, il est préférable que tu te tiennes éloignée de ça."

Altruiste ? Oui, je le suis assez, même si je sais aussi qu'à cause du monde ninja, un adolescent n'en est plus réellement un. Son innocence ayant été bafouée et probablement détruite. Il suffit de voir le cas Tetsuko, même si je me doute bien qu'il est peut-être une exception. Mais les deux jeunes viennent du même clan, peut-être ont-ils des pratiques étranges conduisant à cela ? Non, vu la maturité quasi inexistante de celui qui me fait face, ce n'est pas réellement une possibilité...

"Ensuite, ne prend pas en insulte le fait que j'associe la prison à votre nom, c'est un peu comme le fait que le dojo nous sois associé à nous les Sabreurs et l'hôpital aux kaguya. On sait pourtant tous que tout le monde fréquente et peut aider dans ses différents lieux." L'informais-je alors, plus pour ne pas partir sur un qui proquo stupide, même si ce n'est en soi, pas réellement possible sur un tel sujet. Il ne risque pas de me faire un caca nerveux parce que j'ai dit la prison des Yuki. Du moins, je l'espère.

"Puis pour le cas Eiichiro, je pense que parler de son cas ne serre plus à rien, surtout s'il a effectivement déserté. C'est le plus gros crime de tout et cela le conduira à la mort. On ne peut laisser des déserteurs gambader librement." Du moins, dans ma tête c'était comme cela que l'on punissait les déserteurs, peut-être que le nidaime serait plus clément, mais j'en doute, vu la tension entre les deux hommes... Non, c'est impossible que cela arrive.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 19 Nov 2017 - 20:53
▬ Oh non, t’inquiète. Je ne le prends pas mal. Je ne prends rien mal à dire vrai. Je fais simplement mine de. Jouer les vierges effarouchées est ma spécialité mais je ne suis pas du tout susceptible. Genre pas du touuuut. Par contre, comme tu as pu le remarquer jusqu’à présent, j’aime beaucoup parler. Du coup des fois ça donne lieu à des phrases très longues et très inutiles où j’ai l’air blasé ou, pire encore, piqué dans mon orgueil. Note pourtant que j’ai n’ai pas d’orgueil. Enfin. Ça dépend pour quoi en un sens. Mais là en l’occurrence, ça va. Tu ne m’as pas offensé. Lalalala !

Elle en revanche … Il est possible que je sois parvenu à la froisser. En effet je suis un clown incroyable et j’ai un talent indescriptible pour ce qui est de me mettre les gens à dos. Ainsi, la jeune blonde a peut-être une dent après moi. Quoiqu’il en soit, elle a jusqu’à présent montré patte blanche – bien qu’agacée par mon comportement j’en suis certain – et me conseille de n’enquêter sur rien ni personne. Olala. Si elle pense pouvoir me dissuader, elle se met le doigt dans l’oeil. Je n’ai certes que quatorze ans et ne suis certes qu’un simple petit chûnin néanmoins je suis de ceux qui – lorsqu’ils ont une idée en tête – ne peuvent s’arrêter que lorsqu’ils mettent à bien leur plan. Ceci-étant, je tousse, m’éclaircis la voix et reprends :
▬ Un discours plein de sens, je n’en doute pas. Mais ce sera non. Je fais bien ce que je veux. Après tout … Je suis chûnin et j’ai quatorze ans ! À cet âge là, tu sais … On écoute pas les recommandations de ses aînées, aussi intelligentes et hauts placées puissent-elles être. Il a déserté et va mourir, je n’en doute pas. Mais je ne doute pas non plus qu’il puisse être intéressant pour nous autres manipulateurs de glace de connaître l’entière vérité sur Clown-Man. Et puis bon … Je ne sais pas qui a-t-on envoyé pour le traquer et le ramener au village mais, entre nous, je suis certain qu’ils ne le trouveront pas de sitôt. Enfin … Bon. Je m’avance peut-être. Mais ce que je veux dire c’est qu’il faudra quelques jours, semaines voire mois avant que nous lui passions la corde au cou. En attendant, il a encore quelques alliés ici. Si nous enquêtons et trouvons des choses pouvant le compromettre, il perdra ses rares soutiens. Bref. De toute façon, je ne reçois d’ordres de personne, lalala. Désolé. Je t’aime bien. T’as l’air gentille et tu es plutôt drôle ! Mais Shinichi de la brume, jeune chûnin de Kiri fait ce qui lui chante. Ce qui lui chante. LALALA.

Je sautille comme le gosse que je suis pendant bien dix secondes avant de m’arrêter.
▬ Bref. J’ai une enquête à mener. Si tu ne veux pas m’aider … Pas grave ! JE SUIS SUR QUE JE TROUVERAIS TOUT TOUT SEUL. DIRECTION LA PRISON. TAIAUT !
C'est elle qui m'a dit qu'il y avait des choses à apprendre là-bas. Comme dit plus tôt, je ne me suis jamais rendu en ces lieux. Il est sûrement temps d'y faire un petit tour. Je suis certain de faire des découvertes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 20 Nov 2017 - 14:15
Mais. Mais... Mais ! Non ! Je le regarde incrédule alors qu'il s'éloigne déjà après m'avoir fait encore un autre monologue aussi stupide qu'inutile et j'en suis restée sans voix, parce que monsieur décide encore d'en faire qu'à sa tête. Il est un véritable gamin et ne manque pas de me le remettre un peu trop facilement en pleine face. Mais au moins, lui, il agit comme un homme de son âge, pas comme Tetsuko qui agit déjà comme un adulte... Bien que là, Shinichi, il fait peut-être un peu trop gamin ? N'existe-t-il donc pas un juste milieu entre Tetsuko et Shinichi ? Ils sont deux opposées au niveau de la maturité...

Soupirant un peu, je suis contraints de me résigner à laisser le blond partir et suivre ses caprices, à mon plus grand dam. Je pourrais le suivre, l'accompagner pour tenter de le préserver un peu. Parce que l'innocence est belle tant qu'elle existe, avec ce qu'il pourrait entendre... Non, vraiment... Sauf que je suis incapable de le faire. Je déteste cet endroit, trop de souvenir négatif y sont associé chez moi, trop de douleur et si je peux éviter d'y remettre les pieds, je le ferais ! Alors je ne vais pas me jeter dans la gueule du loup et l'enfant réalisera donc ses caprices tout seul, sans aucun chaperon. Au risque qu'il trouve des informations me concernant et qu'il sache dans un futur plus ou moins proche que j'ai été l'une des victimes de son ancien chef de clan. Chose que j'aimerais pourtant garder assez secrète. La voir répandue clairement à tous n'est pas la chose la plus appréciable qui pourrait être. Tant que cela reste des rumeurs, des on dit, ça reste plus que gérable à mes yeux. Il ne me reste donc plus qu'a croiser les doigts pour que le jeune chunin qui n'a que quatorze ans et n'est qu'un enfant trouve des informations sur d'autre victime et pas sur mon cas. Mais étrangement, j'en doute... Je sens venir le "t'es une de ses victimes" lors de notre prochaine rencontre. Devrais-je donc l'éviter ? Non. Si c'est le cas, j'assumerais et j'avouerais. Enfin, je crois.

Mais pour l'heure, j'en ai fini ici, alors je prends la direction de la tour du Mizukage pour aller le mettre face à cette nouvelle concernant la désertion de Yuki Eiichiro et de plusieurs des siens afin de pouvoir lui balancer un joli "Je vous avais prévenu." bien mérité dans sa face. Parce qu'il m'a prit pour une folle, sauf qu'au final, je ne l'étais pas !


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Shinichi ► Hey ? Les mecs ? Z'êtes où ?

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: