Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Bienvenue au Grand Dojo des Sabreurs (Libre)


Mer 14 Juin 2017 - 20:43
Le Grand Dojo des Sabreurs, sans nul doute l'un des lieux emblématiques du jeune village caché de la Brume. Après tout les sabreurs l'ont fait ériger en l'honneur de leur art si meurtrier. Et déjà, lui et ses alentours, étaient le lieu d'entrainement de prédilection de bon nombre de shinobis. Le Roux ne dérogeant d'ailleurs pas à la règle, il n'était pas rare que ce dernier y pointe le bout de son nez dans le but d'entamer une session de perfectionnement à plusieurs ou en solitaire suivant son humeur.

Si bien que cette habitude était devenue pour lui ce qu'est la prière aux croyants. Après tout, sous ses airs de gitan alcoolique, Asura avait une réputation de fine lame à défendre et à exporter au Monde entier. Il s'agissait peut-être là d'un simple fantasme, mais le seul moyen de s'en assurer restait le même que celui qui pouvait le conduire à une pareille célébrité. Ce dojo étant le seul lieu de l'Archipel qui concentrait autant de sabreurs talentueux, il n'était pas nécessaire de chercher plus loin pour l'instant.

En effet devenir le Maître de ce Dojo signifierait faire partie de l'élite des îles si ce n'est pas leur habitant le plus aguerri. Un préambule d'ordre régional qui n'allait pas être une mince affaire au vu des spécimens qui trainaient là-bas. Et c'est justement à la recherche de cette espère dangereuse qu'il franchissait ce jour-ci l'entrée de l'imposant édifice. Kimono traditionnel noir ajusté au corps et fourreau fermement tenu par sa main droite, il allait démontrer combien il était à l'aise.

Car si en fin de journée un échauffement n'était pas véritablement nécessaire, il pouvait d'autant plus se concentrer sur le mannequin de bois qu'il avait choisi. Le parfait outil pour parfaire ses katas, il permettait surtout de montrer à toute l'audience, au cas où il ne le connaitrait pas déjà, qu'Asura ne manquait pas de technique. Et c'était précisément l’instant durant lequel il pouvait lui aussi jouer les spectateurs en déterminant qui l'observait et s'il s'agissait d'un potentiel concurrent.


Dernière édition par Fuji Asura le Mer 19 Juil 2017 - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t91-fuji-asura-terminee

Jeu 15 Juin 2017 - 17:11
La Rose Rouge venait tout juste d’arriver par bateau dans le nouveau village du pays de l’Eau. Kiri était encore en pleine croissance et sa jeune population apprenait à vivre en communauté. Le doux parfum de l’aventure avait attiré Arukisa dans cette fourmilière en plein essor. Enjouée comme à son habitude elle avait tant bien que mal tenté de discuter avec plusieurs habitants mais on sentait encore le poids des années de criminalité dans l’attitude des villageois. Une sorte de crainte et de prudence envers ceux qu’ils ne connaissaient pas. Pourtant, la jeune fille au visage d’ange n’inspirait absolument pas la crainte l’effroi. Son sourire angélique avait le pouvoir de calmer les âmes les plus tumultueuses, mais elle comprit vite que la mission qu’elle s’était fixée serait de taille. Apaiser les esprits tourmentés de ce lieu n’allait pas être une mince affaire. Le passé ne s’oublie pas en un claquement de doigt.

Kirigakure était constamment plongé dans la brume. Cela ne dérangeait pas Arukisa, mais elle comprenait que cet atmosphère soit propice au crime. Une ambiance pesante et envoûtante qui ne s’en allait jamais. Heureusement, l’avenir radieux que les nouveaux clans dirigeants tentaient d’instaurer semblaient en bonne voie. Et c’est avec la même volonté que ces sauveurs que la Rose rouge s’était d’elle-même, et du haut de ses quatorze jeunes années, présentée dans ce qui semblait être le centre administratif de Kiri. L’annonce de la stabilisation de la situation avait attiré de nombreux aventurier et elle fut agréablement surprise du nombre de héros en herbes souhaitant prêter mains fortes à cette juste cause. Après quelques questions sur son passé et de la paperasse, elle fut officiellement nouvelle habitante du pays de l’Eau et surtout membre de son armée. Car en effet, son arme n’était pas passée inaperçue lors de son arrivée et on lui indiqua rapidement la direction du Grand Dojo. Cet endroit est paraît-il le repère des plus grands guerriers du village. Les meilleurs ninjas s'entraînent durs chaque jour pour satisfaire la réputation guerrière de la Brume. Mais surtout, on lui parla d’un fameux clan qui pourrait l’intéresser. Le prestigieux clan des Sabreurs…

La Rose Rouge avait glané quelques informations sur ces magnifiques manieurs d’armes. D’après les dires, il regroupait les plus fines lames de Kiri. Si Arukisa voulait s’améliorer il fallait absolument qu’elle en sache plus. Nul doute que son bel outil faisait d’elle une illustre pratiquante du Kenjutsu à venir, mais pour le moment elle avait encore beaucoup à apprendre. Quel meilleur endroit que ce fameux dojo pour cela.

L’endroit était bel et bien magnifique et entièrement équipé. Ici les mots d’ordre étaient travail, perfectionnement et concentration. Mikazuki bien accroché dans dos, Arukisa passa par la grande porte en observant les lieux de ses grands yeux marrons. N’ayant pas encore beaucoup voyagé à cause de sa jeune expérience, elle lâchait des “ooooh” et “aaaah” peu discret à chaque détail qu’elle apercevait. L’atmosphère était à la réflexion et à la méditation pour certains mais son caractère enfantin contrastait avec le reste. Elle sautillait sur place d’excitation en imaginant tout ce qu’elle allait découvrir et faire ici. Soudain, elle remarqua un homme qui semblait sortir de l’ordinaire. En fait ce qui la scotcha c’était sa carrure. Une vraie armoire ! A côté de son corps de criquet, celui-ci aurait pu la soulever sans même transpirer. Sans gêne, Arukisa partit d’un pas cadencé vers lui et l’interpella de sa petite voix.

- Bonjour ! Je suis Arukisa Gozan, je suis nouvelle à Kiri. Vous venez souvent ici ? Je cherche quelqu’un pour me renseigner sur le clan des Sabreurs, vous savez à qui je peux m’adresser ? Dit-elle avec aplomb.

La jeune fille regardait en l’air avec un sourire à moitié dissimulé, les mains sur les hanches attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 http://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

Jeu 15 Juin 2017 - 20:06
Imaginez la déception du Roux mais aussi sa compassion la première fraction de seconde où il vit approcher cette adolescente chétive constituée à soixante-cinq pourcent de rouge. Puis son étonnement et finalement sa curiosité grandissante lorsque cette imposante lame mécanique qu'elle transportait lui sauta aux yeux. Elle qui semblait tout bonnement disproportionnée par rapport à la taille de sa détentrice, et en même si mystérieuse de par l'ingéniosité apparente de sa confection.

Cela ne changeait pas le fait qu'Arukisa Gozan lui semblait, à l'heure actuelle, beaucoup trop innocente pour ce lieu. Mais décidément son arme l'avait marqué au point de faire ressortir son esprit de petite fouine. Marquant ainsi les débuts d'un petit stratagème commençant comme il se devait pas un accueil chaleureux.

"Et bah bienvenue à la maison Gozan !"

Il poursuivit ensuite les présentations tout en rengainant son épée longue dans le fourreau qu'il venait de ramasser de ses mains habiles.

"Je viens ici aussi souvent que tous les autres sabreurs j'imagine."

Ce qui lui donnait presque des airs de maître, ou tout du moins c'est ce qu'il espérait dégager lorsqu'il bossait de la sorte son attitude de fine lame. Quitte à mettre le paquet en distinguant ses homologues des traditionnels clans de shinobis.

"D'ailleurs je sais même pas si on peut vraiment parler de clan, on est plus une sorte de confrérie sans leader à mon avis."

Avant de pointer du doigt ce fameux artefact mécanique qui le fascinait tant.

"Mais tu pourras bientôt te faire ta propre idée sur la question."

Après tout de son propre aveu cette dernière était encore en terrain inconnu. Qui sait de quelles façons son plein potentiel et ses idéaux allaient se développer. Et en attendant ce jour, il avait la ferme intention de découvrir les secrets de ce qui lui paraissait être un sabre dotés de facultés spéciales à l'imagine de Kusanagi : son épée longue.

"Elle est vraiment magnifique, encore plus quand elle est à l’œuvre j'imagine ?! Ça te dirait une petite session de chauffe entre confrères, petite ?"

Car il faut savoir qu'il n'y avait rien de plus excitant à ses yeux que de découvrir une nouvelle manière d'entrevoir le Kenjutsu et ses innombrables déclinaisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t91-fuji-asura-terminee

Ven 16 Juin 2017 - 17:11
Enfin quelqu’un de chaleureux ! Arukisa esquissa un grand sourire lorsque le grand bonhomme lui souhaita la bienvenue. Bien que ça puisse paraître banal, ces quelques mots étaient importants pour elle. Venant d’une grande famille, elle avait besoin de ressentir un peu de fraternité et de convivialité de la part de ceux qui seraient en quelques sortes sa nouvelle famille. Elle détestait les personnes distantes, froides et ténébreuses, alors un accueil comme celui-ci la ravissait. L’homme à la chevelure rousse enchaîna en expliquant qu’il semblait être un habitué et que ses confrères semblaient souvent aussi. D’après son arme et ses propos, Arukisa conclu qu’il devait lui-même faire partie de ce clan de Sabreurs. Cette confrérie comme il l’appela avait l’air d’avoir un certain poids dans le village. Et l’utilisation de ce mot permit à l’esprit avisé de la Rose Rouge d’en déduire qu’ils étaient liés par autre chose que le sang. Néanmoins ceux-ci n’avait pas de leader ? Était-ce volontaire ? Mais qui dirigeait ces gens alors ? Et surtout, quel était leur but ? Des dizaines de questions se bousculaient dans sa petite tête. Une moue interrogative se dessina sur son visage. Les yeux vers le haute, sourcils froncés, elle réfléchissait. Mais avant qu’elle put commencer son interrogatoire, le géant désigna Mikazuki de son gros doigt. En effet, ce qu’on lui avait raconté lors de son enregistrement au village s’avérait juste, son compagnon mécanique intéressait plus d’un shinobi dans le coin.

Le Roux, après avoir complimenté sa faux, lui proposa un petit duel afin de s’entraîner. Parfait ! Arukisa ne pouvait espérer mieux. D’autant plus que celui-ci avait terminé sa proposition par un “petite”. La néo-kirijin ne niait pas sa petite taille, d’ailleurs elle en jouait souvent pour mener ses adversaires en bateau. Avec son corps en forme de brindille, elle faisait clairement innocente et fragile. Mais elle était déterminé à lui prouver que son talent et sa motivation n’était pas proportionnel à sa taille. Elle qui souhaitait s’améliorer et se jauger acquiesça avec un “hmmm” très sûre d’elle.Néanmoins, elle voulait en savoir plus sur lui et ce fameux clan. Elle se doutait que ses membres devaient posséder des armes aux capacités toutes plus étonnantes les unes que les autres. Elle prit sa faux et planta le manche dans le sol avant de pointer du doigt son confrère d’un air de défi. Elle n’avait absolument aucune idée de son niveau ni de son rang mais comme à son habitude elle fonçait tête baissée.

- J’accepte ta proposition ! Mais à une condition, tu devras répondre à mes questions pendant qu’on combat. Elle haussa les sourcils, fière de son petit jeu.

Sa requête n’en était pas réellement une puisque de toute évidence cet homme ne semblait pas fermé au dialogue et elle se doutait qu’il accepterait. De toute manière un grand gaillard comme lui n’allait pas se défiler devant une petite créature comme Arukisa pour quelques questions non ? Et puis elle trouvait cela amusant de discuter et combattre en même temps, c’était un petit exercice mental et à la fois physique.

La Rose Rouge fit une cabriole d’une souplesse étonnante afin de s’éloigner de son pseudo adversaire. Elle n’avait pas une force exceptionnelle mais elle compensait cela par une agilité et une grâce très féminine. Le terrain était entièrement plat, en fait c’était un tapis de combat, tout ce qu’il y avait de plus simple. Celui-ci devait faire une vingtaine de mètre et formait un carré. Quand elle prit position, les autres ninjas présents comprirent qu’un petit duel se mettait en place. Elle poussa sa petite voix pour s’adresser son partenaire.

- Tu vas déjà commencer par te présenter, je ne sais même pas comment tu t’appelles ?

Elle hurlait dans le dojo sans même s’en rendre compte. Une autre personne aurait sûrement été gênée mais son insouciance l’empêchait de ressentir cela. Elle planta soudainement la pointe de sa faux dans le sol derrière elle. Elle tenait le manche à l’horizontale dans sa main droite. Quand Arukisa maniait son joujou c’était à la fois de l’élégance qui se dégageait mais aussi de l’inquiétude car on pouvait se demandait comment un si petit être pouvait manipuler une arme pareille. En réalité, la connexion de chakra qu’il y avait entre tous sabreurs et son arme leur donnait toujours une maîtrise et une synergie parfaite avec elle. La Rose Rouge accrocha sa seconde main au manche de Mikazuki et mit ses deux pieds dessus. Le dos voûté et le regard droit devant elle, elle fixait avec un équilibre certain sa cible. Son poids superflu n’avait pas fait bouger la faux d’un poil. Mais qu’avait-elle en tête ? Tout à coup une détonation ébranla les lieux et Arukisa fut projeté en avant.

- Yaaaaaaaaaaaaa !!!!!!!!! Hurla-t-elle de tous ses poumons. La jeune kirijin était toujours très expressive en combat.

La kirijin compensait sa faiblesse musculaire par une rapidité améliorée grâce aux explosions de son arme. Le souffle provoqué par son tir la faisait bondir dans le sens qu’elle voulait grâce à sa légèreté. Et là, elle se dirigeait lame pointée vers le géant roux. Elle fendait l’air et sa cape rouge lui donnait un air de super héros. D’un mouvement circulaire de la droite vers la gauche elle tenta de porter un coup à son adversaire. Cet assaut aurait pu être mortel sur un être normal mais elle ne doutait pas que le manieur d’épée saurait répondre à cela. C’était un échauffement mais à quoi bon s'entraîner à moitié ? Quand Arukisa faisait quelque chose, elle le faisait toujours à fond ! La question était de savoir quelle était la puissance de son antagoniste ? Parce que son âge supérieur, son allure et son charisme portait à croire qu’il était bien au-dessus d’elle.


Dernière édition par Gozan Arukisa le Ven 16 Juin 2017 - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 http://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

Ven 16 Juin 2017 - 18:41
J'avais participé à la construction de Kiri et aussi à la construction d'un des bâtiments les plus importants du village ; Le Grand Dojo des Sabreurs. Ce lieu était généralement très animé, du matin au soir et ceci par des centaines de shinobis en tout genre. Genin, chûnin et même jônin. Tous y trouvaient leurs comptes. J'appréciais m'y pointer le soir, lorsque le tout était un peu plus calme. De plus, cela faisait plusieurs semaines que je n'y avais pas mis les pieds, cela serait une bonne occasion de se dégourdir.

Je rentrais de missions, ou plutôt, j'étais rentré. C'était cet après-midi. J'avais eu le temps de me poser quelques heures dans mon logement, d'aller faire mon rapport et de me restaurer un peu avant de prendre la direction des Dojos. Je me déplaçais dans tout le village, tournant à droite, à gauche. J'essayais de m'y perdre afin de pouvoir réfléchir sur le monde, mais je n'en avais pas le temps. Comme à mon habitude, je m'étais retrouvé vers les Dojos plus rapidement que je ne le pensais.

J'avais mon petit rituel lorsque je venais m'entraîner. Le même que celui que je réalisais avec mon oncle. Je commençais tout d'abord par quelques étirements et un petit peu de remise en forme cardio, quelques pas de courses autour des dojos, des petits étirements et j'étais prêts. Je passais ensuite sur le tatami afin de m'entraîner quelques temps aux arts-martiaux que Ieburo m'avait enseigné. Ensuite, enfin, je passais au sabre. Je me rendais vers mon mannequin préféré, celui que je m'étais attitré.

Comme à mon habitude, ici, je me contentais de m'entraîner au sabre. Je n'avais pas envie de dévoiler mes pouvoirs à toute la peuplade Kirijin. Pour plusieurs raisons, la première était car je n'avais pas envie, tout simplement, de dévoiler mes pouvoirs. La deuxième, car il était possible que l'un de mes rituels d'invocations fasse naître une connaissance d'une des autres personnes qui s'entraînaient ici. Et je ne voulais pas créer de malaise qui n'était pas nécessaire.

Tout pendant que je frappais l'homme de bois, je pouvais entendre à quelques mètres de moi deux personnes discuter. La discussion tournait autour des Sabreurs, comme souvent ici. Mon attention n'était pas particulièrement attirée jusqu'à ce que j'entende parler de leur propre sabre. Je me stoppais afin de regarder les leurs un peu plus précisément. Ils étaient magnifiques, tous les deux. Mais rien à voir, mon « Jibakurei » était le plus beau. Je décidais de m'approcher des deux personnes afin de leur adresser la parole. J'étais malheureusement stoppé dans mon élan. La jeune fille venait d'engager un petit combat avec le premier.

« Ooooh, dommage. J'aurai bien voulu voir leur sabre. » Me disais-je à moi-même.

Je retournais ensuite à ma première occupation, j'allais avoir quelques réponses durant leur combat, ils allaient certainement sortir leur sabre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t120-hattori-yasuhito-en-cours#402

Sam 17 Juin 2017 - 10:02
Visiblement bien remontée, la gamine innocente céda bientôt la place à une vraie petite enragée aux capacités surprenantes. En effet si d'un côté il reconnaissait bien là l'agilité naturelle des femmes shinobis, d'un autre il pouvait entrevoir un pouvoir bien plus atypique que cela. Après tout la faux de cette dernière avait littéralement craché une vague d'énergie, la projetant à toute vitesse sur lui, arme en mains et surtout déterminée à le découper en rondelles.

Un effort méritoire mais finalement vain puisque fort de son expérience au combat, Asura s'était extirpé de cette attaque par le biais d'une impressionnante vrille qui le fit voler juste au-dessus d'elle avant de le faire retomber face à son dos. Et bien qu'en apparence in extremis, cette
démonstration de sa vivacité avait été parfaitement maîtrisée.

Tant et si bien que son équilibre ainsi que la solidité de ses appuis étaient excellents à la fin de son esquive. Lui permettant par la même occasion de rebondir avec une contre-offensive ponctuée de ces quelques mots :


"Tu crois vraiment que c'est le moment de discuter !?"

Puis fourreau en main, il lui asséna un puissant et rapide coup par l'arrière. Certes cet objet n'était absolument pas tranchant comparé à l'épée longue qu'il renfermait. Cependant il était incroyablement solide, faisant ainsi de lui un parfait assommoir, spécialement lorsqu'on l'utilisait d'une position aussi avantageuse.

En effet Asura avait remarqué que ce petit duel commençait à attirer les quelques curieux de cette salle. Alors autant leur offrir un spectacle digne de ce nom. Et ce qui était sûr, c'est que rien qu'avec sa vitesse et ses réflexes, le petit chaperon sanglant qui se tenait devant lui ne pouvait pas espérer taper la causette le plus tranquillement du monde. Car bien qu'amical, un duel restait toujours un moment de concentration et d'application, se serait là la leçon qu'il tenterait de lui inculquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t91-fuji-asura-terminee

Sam 17 Juin 2017 - 18:18
Avec une facilité un peu déconcertante, Arukisa vit son adversaire esquiver son attaque. En effet, cet homme n’était pas à prendre à la légère. Et vu le résultat vain de ce premier test, elle allait de voir se remonter les manches. Sa rapidité était certaine et il avait disparu de son champ de vision en un rien de temps. La Rose Rouge écarquilla les yeux de surprise, bouche ouverte et s’attendait à une contre-offensive. Par réflexe et déduction, la kirijin fit basculer sa lame dans son dos pour bloquer un éventuel coup immédiat. Son flair lui permit d’éviter le pire mais sa force et son équilibre encore largement perfectible ne purent encaisser tout le choc. Si bien qu’elle bascula en avant sur quelques mètres manquant de trébucher bêtement. Son corps chétif n’avait pas été touché mais la puissance de la frappe l’avait malmenée. Arukisa se retrouve sur un genou, une main à terre.

- Outch… lança-t-elle tout doucement.

La petite tourna sa tête vers son adversaire. Le souffle rapide, son regard était toujours aussi déterminé. L’énergie bouillonnante de la kunoichi lui procurait un mental solide, il en fallait plus pour la faire abandonner. D’autant plus qu’en portant son coup, celui-ci lui avait lâché quelques mots. Il semblait immédiatement moins sympathique. A l’origine elle était venue ici pour glaner des informations. Peut-être arriverait-elle à obtenir une discussion si elle combattait à sa guise ? Elle avait bien compris qu’elle ne gagnerait pas. Mais peut-être qu’elle pourrait l’impressionner, qui sait…
Ce duel improvisé avait attiré quelques spectateurs. Mine de rien, c’était une occasion pour elle de se faire connaître de ses nouveaux camarades. Car en effet, son nom était inconnu au bataillon. Son histoire restait encore à écrire. Son besoin de montrer sa valeur prit le dessus et elle décida de se plier au vouloir de son homologue. Il voulait du sérieux, alors Arukisa sera sérieuse. Du moins elle allait essayer, car comme toujours, elle ressentait un besoin de s’exprimer inexplicable lorsqu’elle utilisait Mikazuki. Ce phénomène était presque incontrôlable et inévitable. Sa faux possédait apparemment un lien avec la lune et ce changement de comportement serait une conséquence de cela. Mais la découverte des origines de son bijou était une quête qu’elle allait devoir mener un jour. En attendant un combat l’attendant.

- Tu veux du sérieux ? Alors voici du sérieux ! La petite n’avait pas sa langue dans sa poche de base, mais elle n’avait pas pu retenir ses mots avant de tenter une nouvelle approche offensive.

Elle prit son élan et courut à nouveau vers le grand roux. A quelques mètres de lui, elle envoya une nouvelle détonation vers le sol derrière elle ce qui lui permit de s’élever dans les airs telle une grenouille sautant de son nénuphar. Sauf qu’au lieu de sortir sa langue visqueuse, c’était sa faux qu’elle brandissait vers l’avant. Arukisa effectua un salto avant pour s’aider de la force centrifuge afin de gagner en puissance et essaya de porter cette fois un coup vertical sur sa cible humaine. Elle n’avait pas encore utilisé toutes les capacités de son arme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 http://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

Lun 19 Juin 2017 - 20:55
Dans la vie il existe seulement deux façons de réagir à un choc. Et c'est au premier coup encaissé que l'on sait à quel genre de combattant on a à faire. Soit tu recules, soit tu avances; c'est aussi simple que ça. Et indéniablement cette enfant ne manquait pas de fougue. A peine avait-elle encaissé le coup d'estoc de son aîné que déjà elle reprenait les hostilités. Un caractère bien trempé qui ne manqua pas de faire sourire le trentenaire à la chevelure écarlate.

Et s'il aurait très bien pu refroidir les ardeurs de cette dernière d'un simple coup d'épée bien lointain, en réalité il ne s'était pas encore résolu à réellement se servir de Kusanagi face à une telle adversaire. Non pas qu'elle était une épouvantable sabreuse, bien au contraire; mais il y avait assurément un palier qui les séparait. Si bien qu'en combattant à l'aide de son fourreau, il se construisait un véritable challenge.

L'enjeu étant de savoir si oui ou non la petite Gozan Arukisa était assez doué pour le contraindre à faire précisément ce qu'il ne voulait pas faire. Et ainsi lorsque cette dernière se projeta dans les airs avec une nouvelle fois la ferme intention de l'occire. Le Roux, privé par lui-même de son habilité à encaisser pareils coups, dut se résoudre à esquiver la faux qui s'était dangereusement approchée de son visage à l'instant qui précéda sa dérobade.

Un bon point pour son adversaire et même temps un mauvais puisque pris de la sorte par son élan, le petite chaperon sanglant n'était pas spécialement dans la plus avantageuse des postures. Et c'est ce que comptait mettre à profit Asura lorsqu'il ratterrit sur ses appuis pour envoyer aussitôt un rapide coup de pied retourné à destination du visage d'ange de cette gamine. Une manière de lui faire comprendre que pratiquer l'escrime en la compagnie du Roux n'était pas forcement couru d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t91-fuji-asura-terminee

Mar 20 Juin 2017 - 16:46
La jeune kirijin se retrouva au tapis une nouvelle fois. Bien que pleine de bonne volonté et d’envie, elle ne maitrisait pas encore parfaitement son équilibre et surtout ses arrières. Très souvent elle portait de bonnes offensives mais négligeait sa garde. Par conséquent, elle était à la merci de toute contre-attaque. Surtout contre un adversaire bien meilleure qu’elle. Là, le Roux avait esquivé son assaut et enchainer par un coup de pied en plein dans le visage d’Arukisa. Trop rapide, trop précis. Elle ne put amenuiser le coup et se le prit en pleine face. Pourtant maîtrisé, le choc contre une brindille comme elle l’envoya au sol. La Rose Rouge se rétama royalement contre le tapis du Grand Dojo dans un grand brouhaha. Étalée comme une baleine échouée, elle mit quelques secondes à se remettre du heurt. Elle put à peine entendre quelques “oooh” aux alentours. Sûrement les autres combattants venus s'entraîner qui venaient d’assister au spectacle effroyable d’Aru’ tentant de se mesurer à plus fort qu’elle. La kunoichi se redressa en position assise. C’est là qu’elle sentit sur sa petite lèvre un goût peu agréable. Une odeur connue de tous s’empara de ses narines. Et rapidement la sensation de liquide se fit ressentir sous son nez. Elle porta sa main à son visage et le frotta. Du rouge, du sang. Le coup avait fait éclater quelques petits vaisseaux sanguins de sa narine et le fluide rouge en coulait.

- Arf, c’est malin ça. Dit-elle doucement en se frottant à nouveau le visage pour enlever le plus gros.

Elle ne savait pas si son adversaire avait vu sa petite blessure, et pas même s’il s’en souciait. De toute manière, les contusions de ce type était commune même à l'entraînement. Combien de fois était-elle sortie d’une rixe ou d’un simple exercice avec la lèvre écorchée ou les genoux en piteux état ? Même si personne n’aimait souffrir physiquement, cela faisait parti de l’apprentissage. Le regarde déterminé, elle se mit debout, Mikazuki en main. La chance qu’Aru’ avait c’était que malgré le fait qu’elle soit fonceuse, elle n’était pas entêtée. L’analyse de ses forces et faiblesses, elle savait faire. Et là, elle était indubitablement en position de forte faiblesse. Deux fois elle voulut l’attaquer de front, deux fois elle s’était retrouvée au tapis. Il était maintenant temps d’observer et de le laisser mener l’offensive. Pieds en position, mains bien cramponnées au manche du Croissant de Lune, elle l’attendait.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 http://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

Lun 26 Juin 2017 - 18:20
Si la petite Arukisa avait tenu bon après avoir encaissé comme une battante le violent coup de pied retourné de son aîné, elle n'était pas pour autant retournée à la charge. Et d'une certaine manière cela pouvait se comprendre. Après tout le combat n'avait débuté que depuis peu et la jeune fille n'était toujours pas parvenue à inverser la tendance. Pour être plus clair, cette dernière avait reçu une cuisante correction. Tant et si bien qu'elle jouait à présent la défensive.

Une décision qui ne trahissait pas une certaine couardise mais bien une envie de prendre un peu recul lors de ce duel. Fini les cris et les charges enragées ; la prudence et l'observation étaient de rigueur. Et bien que l'on ne pouvait pas vraiment parler de respect, elle avait gagné une certaine estime de la part d'Asura. Ce bretteur de talent dont le style de combat était majoritairement inspiré de l'escrime. Pour preuve, il avait adopté la position typique de ce genre de combattant.

Son pied d'appui vers l'avant et l'autre l'arrière, le bassin légèrement penché de profil, tandis que sa main gauche tenait avec finesse le manche de Kusanagi : sa fine épée longue dont la lame était encore recouverte par son fourreau. De quoi constituer un parfait support pour son rapide bond en direction de son adversaire du moment. La finalité de cette manœuvre étant d'amples moulinets avec son poignet dans le but d'asséner à son opposante une combinaison très classique.

Une première coupe latérale ciblant son buste ; puis dans le même élan une seconde coupe arrivant cette fois-ci de l'autre sens ; juste avant qu'il ne se projette légèrement vers l'avant afin de lui porter un coup d'estoc avec la pointe de son fourreau. A noter que fort de ses appuis le Roux, bien que très rapide dans son exécution, avançait en réalité "pas à pas". Ce qui faisait qu'il n'était pas dangereusement entrainé dans son propre élan. En effet s'il mettait forcement à découvert certaines parties de son corps, il n'en restait pas moins capable de profiter de sa bonne posture afin de s'extirper d'une mauvaise passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t91-fuji-asura-terminee

Mer 28 Juin 2017 - 6:40
Arukisa vit son opposant prendre une pose inhabituelle. Épée vers l’avant, il se tenait droit. Ses jambes positionnées de façon à se déplacer agilement autant en avant qu’en arrière. La Rose Rouge observait attentivement. Elle avait encore beaucoup à apprendre et bien que cette position soit peu adaptée à son arme, elle pouvait peut-être s’en inspirer pour quelque chose d’autre. En attendant, la kunoichi tenait fermement Mikazuki prête à riposter au moindre mouvement. Son point fort n’était pas l’attaque à tout prix mais plutôt la contre-offensive. Sa légèreté et son agilité lui donnait un talent certain pour l’esquive et couplé aux possibilités acrobatiques de sa faux mécanique, elle s’en servait souvent pour répliquer immédiatement. Néanmoins, elle était consciente que son adversaire du jour n’était pas assez stupide pour attaquer sans prendre soin de rester sur ses gardes. Mais elle avait subi les deux derniers coups, c’était assez. Elle redoubla de concentration et une nouvelle détermination pouvait se lire dans ses yeux plissés.

La jeune femme esquiva le premier coup latéral à l’aide de Mikazuki voyant la pointe passer près de son buste. Le métal des deux armes grinçant, elle put contenir cette tentative. Elle fit glisser son pied gauche sur le côté et abaissa son corps vers l’arrière pour éviter un second coup cette fois vertical. Néanmoins, elle put éviter la dernière tentative par ses simples moyens physiques. Son partenaire était très rapide, et elle n’était pas encore à la hauteur pour rivaliser. D’une nouvelle détonation, elle se projeta vers l’arrière pour se dérober d’un coup droit. Le souffle l’envoya dans les airs, sa cape et ses cheveux noirs virevoltant. Dans le même temps, elle replia Mikazuki pour lui donner sa forme de fusil. En plein vol, tête vers le bas, elle braqua son adversaire. La Rose Rouge l’avait en plein de sa ligne de mire, pas difficile vu la proximité de son assaut. Son oeil derrière le viseur, c’était à son tour de riposter.

- Rapid canon ! Dit-elle en appuyant sur la gâchette.

Cinq projectiles fusèrent rapidement vers leurs cibles. Un bruit sourd perçant les airs se fit entendre. Ces petites billes n’étaient pas mortelles évidemment, mais elle pouvait blesser. Arukisa avait visé plusieurs endroits stratégiques. Les deux jambes, les deux bras et le buste. L’épéiste avait obtenu ce qu’il voulait : voir de quoi sa faux mécanique était capable. La kunoichi retomba au sol avec élégance quelques mètres plus loin. Elle ne savait pas si sa rafale avait porté ses fruits mais en réalité ce n’était pas le plus important. L’objectif était d’apprendre et de progresser. Elle raccrocha Mikazuki dans son dos et fit une révérence à son partenaire.

- Merci pour cet entraînement mais je dois partir, on m’attend aux bureaux administratifs. J’espère qu’on se reverra ! Lança-t-elle avant de fuir en sautillant vers la sortie du Grand Dojo.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"




Dernière édition par Gozan Arukisa le Dim 2 Juil 2017 - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 http://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

Ven 30 Juin 2017 - 10:20
Ce combat partait bien. Tant Asura que la plus jeune Arukisa, tout cela devenait intéressant. Le sabre d'un et la faux de l'autre, de bien belles armes. Cette petite dance durait bien quelques minutes. Le sabre du premier s'allongeait de toutes les manières possibles tandis que la faux de la jeune fille crachait de puissantes boules d'énergie. Des pouvoirs bien intéressants.

Je continuais de mon côté à taper sur le mannequin de bois qui me faisait face comme un être dénué d'envie et de vie. En même temps, c'était ce qu'il était. Ce personnage fait de bois n'existait que pour une seule chose ; être frappé. Encore et encore, toujours. Pas de répis pour cette entité, si on pouvait l'appeler comme cela.

Mon oeil se baladait toujours sur ma droite afin de contrôler la direction que prenait ce petit affrontement amical. Et, lorsque celui-ci prenait fin, je décidais de laisser quelques secondes aux deux protagonistes avant de m'en approcher. Je terminais l'enchaînement que j'avais commencé avant de remettre par la suite mon sabre dans son fourreau. Je m'approchais du petit groupe et, la jeune fille en profitait pour s'en aller en sautillant. Pas grave, j'aurai certainement une autre occasion de la rencontrer dans un futur proche.

Je m'approchais de mon confrère sabreur afin de le saluer.

« Asura. » Disais-je tout en abaissant le torse en signe de respect. « Comment vas-tu ? C'était un bien beau combat que vous avez réalisé tous les deux. »

Son prénom, je m'en souvenais. Nous nous étions déjà rencontré par le passé et pour une fois, le patronyme de mon interlocuteur ne m'avait pas fait défaut. J'attendais donc, face à lui une réaction de sa part. Mon sabre toujours dans son fourreau et mon regard grisâtre plongé dans le siens. Comme si j'essayais de dévorer son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t120-hattori-yasuhito-en-cours#402

Ven 7 Juil 2017 - 1:55
Ce qu'avait entrevu le Roux finit par arriver. En effet la jeune sabreuse écarlate, sans doute lassée de se projeter grâce à ses différents tirs, se mit à utiliser la capacité de son sabre de manière un peu moins atypique. Canon pointé vers son aîné qui se trouvait en plein dans son viseur, elle lui destina en tout cinq boules de chakra. Un cadeau dont se débarrassa très vite l'escrimeur en mettant à profit la force de ses appuis ainsi que sa vivacité.

Et c'est ainsi qu'en l'espace d'un instant il se déporta avec rapidité sur son côté droit, laissant passer les projectiles qui vinrent abimer le mur situé un peu plus loin derrière lui. Un acte de dégradation qu'Asura n'eut même pas le temps de souligner puisque son adversaire s'en allait déjà en sautillant comme une lapine. Mais qu'importe, lui aspirait à devenir le meilleur épéiste au Monde, pas le gérant de ce dojo aussi glorieux soit-il.

Qui plus est l'un des spectateurs de la joute à laquelle il avait pris part venait tout juste de sortir du lot en venant à sa rencontre pour le saluer. Il s'agissait du jeune Hattori Yasuhito, lui aussi un sabreur, à la seule différence qu'il était bien plus mûr en terme d'âge et de savoir-faire que l'enfant qui l'avait précédé. En clair un homme à surveiller.


"Mais c'est toujours un plaisir de me donner en spectacle de façon positive."

Lui adressa le Roux en guise de réponse avec un petit sourire en coin alors qu'il rengainait sa précieuse épée longue.

"Et si on sortait pour rejoindre le terrain Nord, je n'arrive même plus à me rappeler la dernière fois qu'on a croisé le fer, Yasuhito."

Si tant est qu'ils aient jamais combattu l'un contre l'autre. Mais en attendant l'expression sur le visage d'Asura trahissait une certaine arrogance. Un peu comme s'il défiait du regard son interlocuteur aux yeux grisâtres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t91-fuji-asura-terminee

Bienvenue au Grand Dojo des Sabreurs (Libre)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: