Derniers sujets
» Autour des braises // Watari
Aujourd'hui à 3:17 par Hoshino Watari

» Aller à l'essentiel
Aujourd'hui à 3:09 par Metaru Shūuhei

» Sora Uchiha (en Cours)
Aujourd'hui à 2:57 par Borukan Akimoto

» [Koga Kiseru] Un errant à Iwa et dans un Cofee Shop - Libre
Aujourd'hui à 2:26 par Hyûga Sanadare

» Oui ?... Oui ! (w/ Tsunechika)
Aujourd'hui à 2:10 par Seisui no Seifukusha

» 1/08. La manipulatrice
Aujourd'hui à 2:06 par Suzuri Kyoshi

» Question de coïncidence ; Sazuka
Aujourd'hui à 2:04 par Ikeda Sazuka

» Le bon et la brute [Shukiki S.]
Aujourd'hui à 2:02 par Metaru Nué

» Reiji / RP.
Aujourd'hui à 1:37 par Goketsu Reiji

Partagez | 

03. Interpellation


Ven 20 Oct 2017 - 20:11
Le rapport de Yuri était complet. Conformément aux instructions que le Nidaime leur avait données, les deux Kirijins s’étaient rendus dès que possible au quartier postier de l’île principale de l’Archipel. Ils obtinrent des informations rapidement, et eurent l’assurance de la part du directeur de l’établissement que le courrier avait été remis en mains propres. Et la personne qui l’avait fait n’était autre qu’un homme au teint mate.

Un seul suspect parmi la liste dressée par Yuki Sôsuke correspondait à ce critère : Kaguya Nagu.

Ayant eu toute la nuit pour y réfléchir, le Nidaime ne trouvait pas d’explication plausible. Etait-il réellement possible que le Héros de Kiri, récemment devenu chef de clan, était en réalité le coupable ? Pouvait-on se dire qu’il n’aurait jamais commis l’erreur de se présenter lui-même pour déposer ce fameux courrier ? Mais si c’était l’inverse, cherchait-on à lui faire porter le chapeau ?

Les enseignements tirés par cette première décision et action étaient cruciaux et pouvaient se résumer en deux faits distincts.

Le premier, c’était que Yuki Tetsuko, aussi surnommé Kirigakure no Kasanagi, était innocent. En effet, conformément à son planning depuis l’attaque et le meurtre du Seigneur Naragasa, jamais il n’aurait eu le temps de se rendre au bâtiment postier sachant qu’il avait eu à préparer la réunion au Grand Dojo pour prévenir les gradés Kirijins des évènements.

Le second, c’était que deux suspects prenaient davantage de poids : il s’agissait de Kaguya Nagu et Mamasa Ayumi. Pour le premier, c’était tout naturel : il était le seul qui correspondait à la description du postier. Pour la seconde, c’était plus subtil, mais elle était la personne la plus susceptible d’avoir accès aux informations du village et d’avoir pu, elle-même, dresser une liste de suspects. Peut-être aurait-elle pu agir sur le compte du village, et profiter des nombreux enfants qu’elle avait eu sous tutelle à Kiri pour en envoyer un là-bas.

Et après tout, qui pouvait réellement affirmer que l’expéditeur de la lettre n’était pas sous Henge lorsqu’il avait remis le courrier ?

« Ah… Désolé Tsukiyomi, j’ai été pris dans mes pensées… »

Il en avait presque oublié qu’il était en présence de la Kaguya. Il l’avait convoquée toujours dans l’optique d’éviter d’engager des suspects pour ce qu’il avait à faire. C’était d’ailleurs pour ça qu’il n’avait pas fait appel à Idaina. En effet, l’ancienne cheffe de clan, vu qu’elle avait soumis la nomination de Nagu en tant que leader, était peut-être trop proche… Tsukiyomi, elle, était à coup sûr une kunoichi qui n’aurait rien à cacher.

« Nos hommes sont surmenés, entre le soin des blessés et les différentes missions extérieures au village. Mais à trente kilomètres au nord, il y a un homme que j’aimerais que tu interpelles. Il n’a peut-être rien fait de grave, aussi j’aimerais que tu n’uses de la force que pour le ramener, et pas pour le blesser. »

Une habitation un peu solitaire, voilà l’adresse de l’homme à la peau sombre. Tel était d’ailleurs le sobriquet que le Nidaime avait prêté à celui qui constituait, dès lors, la personne qui avait sans doute le plus de réponses à fournir à propos de cette histoire de trahison.

« Tu pars sur le champ, et j’aimerais que tu reviennes immédiatement me faire un rapport, dès ton retour. Des questions ? »

Tsukiyomi était un bon élément, à en juger par son dossier. Il était dommage qu’en de telles circonstances, son chef n’ait pas davantage de temps à lui consacrer. Mais il saurait se rattraper… une fois toute cette histoire classée, tant pour lui que pour le village…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 20 Oct 2017 - 23:15
Chaque jour à Kiri apportait son lot de nouveautés pour la Kaguya qui s’ouvrait chaque jour un peu plus à son devoir de kunoichi. Pour la première fois, elle se tenait seule face à l’homme qui avait pour mission de maintenir la paix qu’il avait juré d’instaurer dans le village. Un étrange mélange d’enthousiasme et d’angoisse tenait ses entrailles depuis qu’elle avait reçu sa convocation, les enjeux étaient nombreux, tant à titre qu’individuel que vis à vis de son clan et de la place de celui-ci. La nomination de Nagu ? Elle voulait la voir comme un signe, signe qu’ils pourraient faire leurs preuves, enfin, et prendre le bon chemin.

Impassible, la jeune femme observait le Mizukage avec le sérieux qui la caractérisait. La situation était de toute évidence grave, et la confiance qu’il semblait lui accorder était aussi flatteuse que rassurante. En aucun cas elle ne comptait le décevoir, et elle devait bien admettre son enthousiasme face à une telle opportunité. Mais l’heure n’était pas aux ambitions, aussi se concentra-t-elle sur les informations qu’elle recevait.

Aux excuses de l’homme, elle répondit en acquiesçant silencieusement. De par son rôle et son rang, il avait nécessairement beaucoup de choses en tête. Qui serait-elle pour juger de ses absences ? Tsukiyomi était déjà bien chanceuse d’être là, dans cette position. Elle prit soin de bien assimiler les informations que lui donnait le Mizukage, laissa un silence de quelques secondes en acquiesçant une nouvelle fois avant d’enfin prendre la parole, d’une voix calme mais décidée.

“ Vous pouvez me faire confiance, je le ramènerai.” Commença-t-elle en songeant aux informations vagues qu’elle recevait.

S’il avait un nom, il l’aurait probablement déjà transmis, et la localisation de l’individu était assez floue. Les seules informations pertinentes qui lui semblaient accessible seraient un semblant de description de l’individu. Fort heureusement, Tsukiyomi se savait physionomiste, aussi un renseignement même minime lui suffirait certainement. Mais sa curiosité n’était en rien apaisée par cet intitulé de mission aussi vague et prudent. Peut-être était-ce par soucis d’éviter les conclusions hâtive qu’il ne s’épanchait pas sur les raisons de cette interpellation. Et la Kaguya n’était absolument pas en position de réclamer quoi que ce soit, aussi se limita-t-elle à cette seule question. Elle ne pouvait s’empêcher de songer qu’il avait choisi la bonne membre de ce clan pour une approche en finesse. Cette idée lui arracha presque un sourire mais elle se souvint avant que ce n’était ni le lieu ni le moment.

“ Avez vous des informations plus précises quant au descriptif de l’individu ? ” Demanda-t-elle enfin, respectueuse. C’était bien le premier Mizukage avec lequel Tsukiyomi était amenée à collaborer de la sorte, et elle n’avait pas la moindre idée de ce qui pouvait être mal vu en terme de méthodes ou de politesses. Aussi préféra-t-elle être directe et professionnelle, sans fioritures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Lun 30 Oct 2017 - 15:38
« Un homme à la peau noire, qui utilise certainement un pseudonyme. Bon courage, Tsukiyomi. »

C’était ainsi que la discussion, rapide mais importante, entre le Mizukage et la kunoichi s’était terminée. Bien sûr, lorsque ce dernier avait parlé de pseudonyme, ce n’était qu’à moitié sérieux. Il ne cherchait là qu’à écarter les soupçons de la jeune Kaguya sur une importance cachée à propos de sa tâche. Elle ne devait rien savoir de crucial, non pas par doute, mais par sécurité. Yuki Sôsuke était l’Ombre de l’Eau, et il avait dès lors su que la sécurité de ses concitoyens était la priorité. Et Kaguya Tsukiyomi n’en faisait pas exception…

Pourtant, la mission de la Kirijine était peut-être dangereuse. Il ne tenait qu’à elle, dès lorsqu’elle quittait le village de la Brume, de choisir comment accomplir au mieux sa tâche. Et pour l’aborder, que déciderait-elle de faire ? Loin d’imaginer l’importance de ce qu’elle avait à faire aujourd’hui, Tsukiyomi restait une kunoichi qui saurait prendre les décisions… mais lesquelles ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 31 Oct 2017 - 15:07
Un acquiescement pour toute réponse. La jeune femme n’avait pas besoin de plus d’informations que cela, son esprit était déjà en route. Parée à l'éventualité d’une demande de ce genre de la part du Mizukage, elle était déjà équipée. Son passage par le domaine Kaguya fut très court avant de partir, elle n’échangea pas un mot avec qui que ce soit. La route serait longue et surtout, elle n’avait pas une seconde à perdre. Contrairement à ses cousins, elle avait une approche qui nécessitait de prendre son temps pour gagner en discrétion, observation, et efficacité. Tsukiyomi connaissait assez bien le terrain et imaginait déjà comment organiser cette approche. Elle était seule, et la discrétion était son fort, elle se faufilerait à couvert entre les arbres, loin des routes. L'idée était de filer droit, rapidement, et loin des regards.

La jeune femme quitta alors le village au pas de course, prenant la direction du nord et s'enfonça dans les arbres une fois les limites du territoire de Kiri franchies. Entre les multiples changement de directions et les étapes - qu’elle essaya de limiter au strict minimum - il fallut plus d’une demi-journée à Tsukiyomi pour parcourir les trente kilomètres qui la séparaient du lieu dit. Elle songea d’ailleurs que c'était une bonne chose pour elle d'être seule sur cette mission. Outre le fait de pouvoir élaborer une stratégie ne tenant compte que d’elle-même et ses connaissances et habitudes, elle pouvait également être plus rapide ainsi. Lorsqu’elle fatiguait, elle se souvenait de la preuve de confiance que pouvait représenter son assignation à cette mission, et repartait de plus belle. Sa détermination de faillissait pas.

Par chance, mais également grâce à des choix judicieux de la part de la Kaguya, elle ne se fit remarquer à aucun moment, elle en était convaincue en tout cas. Elle évita sans grande difficulté les regards et l'attention des quelques rares badauds qu’elle croisa en traversant les routes et les étendues d’eau qu’elle ne pouvait éviter. Un désavantage évident de la vie sur un archipel, on est bien moins à couvert qu’en vivant en forêt.

Arrivée à une distance raisonnable de ce qu’elle supposait être sa destination, elle prit un moment pour analyser le terrain, et ses possibilités. Elle espérait pouvoir profiter de la nature mais elle n’était pas très clémente, c’était un peu trop dégagé pour s’en contenter, il allait falloir tordre les circonstances en sa faveur. C’était une demeure reculée, pas très grande, avec un peu de chance elle pourrait jouer de l’effet de surprise car la lumière baissait, son terrain de jeu favori restait la nuit, l’ombre. Pour ne pas éveiller les soupçons quant à une stratégie évidente, Tsukiyomi commença, doucement, lentement, à générer de la brume pour la mêler à celle déjà un peu présente dans les environs. Si on appelait Kiri le village de la brume, ce n’était pas pour rien, après tout. Mêlant ce qu’elle générait à celle qui tapissait déjà les environs du point cible, elle espérait l’épaissir peu à peu sans éveiller les soupçons, et approcher en toute discrétion. Il lui fallait réguler le flux de chakra avec parcimonie mais elle se faisait confiance, elle était habituée. Une fois la brume installée - il fallut bien une demi-heure pour le faire sans éveiller de soupçons et donner un aspect naturel à tout cela - elle s’y dissimula. Un pas, puis un autre. Lentement, silencieusement, comme elle en avait l’habitude.

Une fois proche de l’habitation, elle la contourna en retenant son souffle pour essayer de repérer une entrée discrète, ou tout du moins une ouverture. Elle voulait observer avant d’agir, comme toujours. Évaluer les possibilités qui lui étaient offertes, et la nature du terrain. Qui sait ce que l’endroit pouvait abriter. Une porte coulissante entrouverte lui offrit cette opportunité, elle y jeta un oeil, rapidement, assez longtemps pour poser un état des lieux relativement exhaustif.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1156-presentation-de-tsukiyomi

Sam 18 Nov 2017 - 19:32
Kaguya Tsukiyomi ne s'était pas laissée accabler par la tension ou l'importance soupçonnée de sa mission. Gardant la tête froide, la kunoichi se refusa de foncer tête baissée vers son objectif. Elaborant un plan d'action qu'elle jugea au mieux, elle tenta d'arriver au point de rendez-vous seule et en s'échappant des chemins banals. Arriver rapidement sur l'objectif, mais ne pas risquer de se faire repérer d'ici-là, quitte à perdre un peu de temps avec d'éventuels raccourcis : un choix compréhensible.

Mais aurait-il été le plus efficace ? Tandis que la brume de son jutsu - visant à s'implanter facilement dans l'habitat - se dissipait, Kaguya Tsukiyomi se rendait rapidement compte qu'il n'y avait aucune présence perceptible. Aucun bruit, hormis ceux qu'elle provoquait, ni de silhouette quelconque.

C'est en scrutant le sol qu'elle se rendit compte qu'elle avait pénétré au centre d'une macabre scène. L'homme qu'elle devait trouver était là, son corps immobile tutoyant un sol pourpre. Il était mort, éventré tout en largeur. La tâche de la kunoichi eut rapidement son dénouement, mais les répercussions de cette dernière seraient lourdes. Car effectivement, cela prouvait déjà une chose : le véritable coupable avait tenté de faire porter le chapeau à quelqu'un d'autre. Peut-être même que tout avait été fait pour que Kaguya Nagu soit perçu comme le principal suspect...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

03. Interpellation

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements :: Intrigue n°4 : Rétablir la vérité
Sauter vers: