Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[Epistolaire] Vers une nouvelle aube ft. Nagamasa Chôgen


Dim 22 Oct 2017 - 1:22
Les cernes du jeune homme étaient prononcées comme jamais. Seul, dans son adversité, dans ce groupe qu'il dirigeait depuis maintenant bien des jours, il continuait encore et encore à se battre, les émotions annihilées, pour pouvoir offrir une nouvelle destinée à ceux qui s'étaient déracinés d'une île pleine de requins, de traîtres, de conspirations, d'usurpateurs, d'héros fictifs, de sang et de mauvais souvenirs. C'était simple, la souillure tant décriée par la foi des peuples de ce monde, Watari l'avait vue, affronté, ressenti. Aujourd'hui, maintenant qu'il s'était vidé comme de son âme, le jeune homme sentait qu'elle était là, comme un poison au fond de son être, une maladie, une souffrance. A dire vrai, ses plaies se panseraient sûrement un jour, il finirait plus fort.

Mais il sentait encore la douceur de la peau de celle qui fut sa meilleure amie dans cet endroit brumeux. Comme s'il expurgeait un sang malade, son cœur se contracta plus fort encore à cette idée. Allait-elle bien ? Comment s'en sortait seule, dans l'ombre de clan qui jamais ne l'avait reconnu, aux mains d'un félon, d'un étranger et surtout, pire que tout : d'un homme sans honneur ? En cet instant, il aurait voulu que ce fut un horrible cauchemar. Ses yeux se portèrent sur Ayuka et Eirin. Deux autres femmes chères à son coeur. Il les protégerait. Il ferait ce qu'il fallait si c'était pour s'assurer que ces personnes dont il connaissait la valeur, survive. Les deux enfants qui les suivaient, Eiichiro et son frère, eux aussi, il les protégerait. Oui, il les protégerait tous, même si pour cela, il devait salir la seule chose qu'il avait voulu protéger et raviver toute sa vie : son honneur et sa fierté de samouraï.

*
* *

@Hoshino Watari a écrit:
Nagamasa Chôgen-sama, Tsuchikage d’Iwagakure,

Nos nations nous opposent malgré nos liens. Mais vous savez que j’ai à cœur la loyauté et l’honneur. Les samouraï apprennent toute leur vie à prendre soin de cet idéal d’honneur et de force, pour que le jour où cela leur semble nécessaire, ils aient à tirer leurs lames. La politique interne de ce village me laisse aujourd’hui profondément écœuré. Du règne de la scélérate impie et arbitraire, nous avons aujourd’hui affaire à un homme qui force l’union de son peuple par l’exil et la mise au ban.

Je ne peux servir que quelqu’un que je respecte, tant et si bien que mon avenir au sein des archipels brumeux me semble ne pas exister. Pas ici, pas sous ce règne, pas dans ces intrigues et ces parodies d’unité. Je ne suis pas seul à le penser. Peut-être qu’une majorité se satisferont de ce semblant de paix, mais pour ceux qui me suivent, il n’en est plus le cas. Prochainement, je m’exfiltrerais, moi et mes proches, hors de cet archipel de guerrier.

Mes doutes sont nombreux sur la dévolution du seigneur du pays de l’Eau. La nomination d’un pseudo héros me laisse, elle aussi, dubitatif. Mon honneur se retrouve perpétuellement salit. C’est pourquoi, je me rends désormais dans notre terre natale pour y trouver refuge, les shinobis de la brume ne manqueront sûrement pas de nous donner la traque. A terme, mes amis ne pourront rester au pays de l’acier, c’est pourquoi, je vous transmets solennellement cette demande : offrez une terre d’accueil et de paix à mes camarades de guerre.

Ceux-ci sont de fiers shinobis du clan Yuki, dirigés par Eiichiro Yuki, leur chef. Il n’est aucun doute que ceux-ci vous soit d’une grande utilité, dans le village que vous dirigez, que ce soit par leur force ou par les informations qu’ils pourraient vous fournir. Ma lame est elle aussi, à votre service, pour le peu que vous soyez à la hauteur de l’image que je me fais du chef que le pays de l’eau n’a pas eu.

Quelle que soit votre réponse, je l’attendrais avec fierté.

Veuillez croire en mes respectueuses salutations,

Votre cousin, Hoshino Watari

Ils ne s'étaient revus que très fugacement à Shito, avant que son cousin et Eiichiro, contrairement à l'usurpateur des Kaguya, ne deviennent de véritables héros. Son sentiment était qu'il avait raison de croire en son cousin, qui s'était hissé au sommet du pays de la terre. Il voulait croire en cette terre d'accueil. Sinon, son honneur serait sûrement à jamais brisé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

[Epistolaire] Vers une nouvelle aube ft. Nagamasa Chôgen

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Tetsu no Kuni, Pays du Fer
Sauter vers: