Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Comme on se retrouve... [ft Kinoko Nasu]


Lun 30 Oct 2017 - 20:18
♦ Le vide, l’absence de matière, de l’être. C’est peut-être ainsi que nous pouvons définir la mort. Cet état, frappant de manière inéluctable tous les êtres vivants. Cette condition qui fascine les hommes depuis la nuit des temps, qui trouve plusieurs explications mais qui au final aboutit à une seul et même chose : la séparation du corps et de l’esprit.

***Mourir ?! Je… je ne peux pas ! Pas comme ça ! Pas à cause d'elle !!!!!***

♦ Kazuya allait bientôt faire partie de ce « vide ». Gravement entaillé sur tout le tronc avec en plus la cuisse droite perforée, le tout récent Genin semblait inexorablement condamné à mourir. Dans sa tête, un seul sentiment prédominait : la colère. En effet, Maeda était furieux, non pas après son présumé assassin, mais envers lui-même. L'ex corsaire étant conscient du niveau qui le séparait de son agresseur, savait que même si ce dernier avait de grandes chances de réussir à le tuer, cela n'aurait pas dû se faire aussi facilement. Kazuya regrettait amèrement d’avoir autant baissé sa garde face à cette garce qui se révéla plus intelligente que d'apparence. En général, avant de mourir les hommes pensent à leur vie, à ceux qu’ils laissent derrière eux, aux choses qu’ils auraient aimé accomplir et à d’autres qu’ils regrettent d’avoir réussi. Le renégat était bien loin de cela, il maudissait son manque de force et sa naïveté.

♦ Son calvaire dura de nombreuses minutes, de nombreuses heures même ! La douleur de ses blessures ravivait l'objectif pour lequel il subissait tout cela. Chaque pas lui remémorait les sensations de bonheur liés à la piraterie. Chaque pas lui remémorait sa rencontre avec Testsuo. Chaque pas lui remémorait que ce fameux pillage d'un bateau marchand. Chaque pas lui remémorait les moments de viols et de tortures qu'il lui avait infligé. Chaque pas lui remémorait les litres de sang sortant de la jugulaire de son seul amour. Chaque pas lui remémorait une seul et unique personne : Kinoko Nasu.

♦ C’est sûrement cette fureur, cette rage, qui lui permit de ne pas mourir tout de suite malgré son agonie. S’il n’avait pas pu mener un brave combat contre le protecteur de sa proie, au moins,il combattrait la mort lui faisant attendre le plus longtemps possible poussant son corps aux limites de la science grâce à sa seule volonté. Une pluie diluvienne avait fait son apparition inondant le sol dans un mélange d'eau, de boue et de sang. Kazuya, laissé pour mort par ses ennemies, n’avait aucunement l'intention de ne faire plus qu'un avec la terre de Kiri, pourrissant dans l'anonymat comme tant d’autres avant lui. Le borgne traînait sa carcasse tant bien que mal, arrivant dans ses appartements afin d'y s'y procurer lui-même les soins nécessaires à sa survie.

♦ Ayant fini de panser ses plaies et étant, à présent, sûr de survivre ; celui que l'on connaissait avant sous le nom de Kamasu le barracuda ferma les yeux. Il laissait les ténèbres de ses pensées l’envahir et bientôt, il reviendrait pour elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1380-maeda-kazuya-terminee

Comme on se retrouve... [ft Kinoko Nasu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: