Derniers sujets
» Autour des braises // Watari
Aujourd'hui à 3:17 par Hoshino Watari

» Aller à l'essentiel
Aujourd'hui à 3:09 par Metaru Shūuhei

» Sora Uchiha (en Cours)
Aujourd'hui à 2:57 par Borukan Akimoto

» [Koga Kiseru] Un errant à Iwa et dans un Cofee Shop - Libre
Aujourd'hui à 2:26 par Hyûga Sanadare

» Oui ?... Oui ! (w/ Tsunechika)
Aujourd'hui à 2:10 par Seisui no Seifukusha

» 1/08. La manipulatrice
Aujourd'hui à 2:06 par Suzuri Kyoshi

» Question de coïncidence ; Sazuka
Aujourd'hui à 2:04 par Ikeda Sazuka

» Le bon et la brute [Shukiki S.]
Aujourd'hui à 2:02 par Metaru Nué

» Reiji / RP.
Aujourd'hui à 1:37 par Goketsu Reiji

Partagez | 

Deux plats pour une rencontre. [w/ Kaya]


Lun 13 Nov 2017 - 16:16
Inja ∞ Kaya
DEUX PLATS POUR UNE RENCONTRE.



Les muscles de son corps étaient fatigués, trois heures durant ils avaient pratiqué ses exercices au katana, alternant de temps à autres avec des pratiques de malaxage de chakra. Son pouls commençait à reprendre son rythme normal pendant qu'il sortait du dôjo, s'aventurant maintenant dans les rues. Inja n'avait pas pensé ressortir aussi exténué de cette séance, celle du jour précédent avait été moins rude, mais il devait évidemment continuer à faire de son mieux pour progresser et accentuer la difficulté de jours en jours. Les minutes baissaient peu à peu la luminosité des rues, tandis que les commerçants et habitants commençaient à allumer le plus de lampes et de bougies possibles, faisant peu à peu vaciller la couleur de l'éclairage ainsi généré du gris au rouge orangé. Il avait faim, son ventre émettait plusieurs sons roques, grésillant parfois. La distance qui le séparait de sa chambre d'hôtel n'était pas relativement longue, cependant il n'avait aucune envie de finir les quelques restes qu'il avait laissé de côté, conservés à l'intérieur d'un panier stressé sous son lit. Il avait envie de varier pour un soir, après tout un tel entrainement méritait bien une exception, depuis son arrivée au village, seul l'hôtel avait servi autre chose que des légumes et seulement car il s'était trouvé là le jour de l'anniversaire de la femme du gérant. Il chercha dans sa bourse, empoignant les pièces unes à unes en les comptant dans sa tête. Malheureusement il ne tiendrait pas longtemps avec aussi peu d'argent, s'il se permettait un écart ce soir, il ne pourrait sûrement plus varier son alimentation avant un long moment. Peu à peu, les rues perdaient en population, les gens rentrant chez eux ou concluant leur fin de journée à l'intérieur des multiples bars du quartier. A vrai dire, il n'avait pas encore eu l'occasion d'en tester et bien qu'il ait surtout faim, il marqua cette idée dans un coin de sa tête, une sorte de mémento qu'il avait l'habitude de se faire.

Inja continuait de parcourir les rues, scrutant l'intérieur des restaurants ainsi que leurs menus. Beaucoup servaient des spécialités, mais il n'était arrivé en ville que depuis peu et n'était pas encore habitué à la nourriture locale. N'ayant aucune envie de finir sa soirée la tête au-dessus du pot de chambre, il prenait soin de repérer l'établissement qui lui semblait le plus hygiénique et qui pourrait lui servir quelque chose qui marque le coup. Au bout d'une dizaine de minutes, son attention se porta sur une enseigne assez modeste, le plat du jour étant indiqué comme régional, il eut d'abord l'envie de passer son chemin, mais ses yeux rivés sur le bas de la carte fixaient une catégorie de plats à base de viande qu'il connaissait bien. Ses papilles commençaient à saliver juste en regardant les noms de la carte, son choix était donc fait. Inja passa rapidement le seuil de la porte, contempla la large salle bien éclairée, contrairement à ce qui était constatable depuis l'extérieur, elle était pleine à craquer. Seule une table pour deux personnes semblait encore libre, placée contre le plus grand des murs au centre de la pièce, à l'opposé de la table de commande. Inja attrapa une des cartes disposées à l'entrée, puis slaloma entre les clients, ceux-ci ne lui prêtant même pas attention. La plupart riaient aux éclats, certains même, devant le comptoir, chantaient de vives voix, une comptine pour enfant bâclée par l'euphorie générale et les fausses notes, enfin plutôt, une parodie pour adulte de la fameuse comptine, semblait-il. Arrivée finalement à la tablée, Inja prit position sur une des deux chaises en bois et commença à consulter le menu de la carte. Ses yeux firent un détour rapide en direction de la partie qui avait attiré son attention à l'extérieur. Surtout des plats à base de viandes importées dans la journée, leurs prix étaient faramineux mais il avait prit à l'avance la décision de se priver un peu plus durant les prochains jours, le temps que sa première solde de ninja ne lui parvienne. Son choix fut rapide, un plat typique du pays de la Neige lui avait tapé dans l'oeil et il ne savait pas s'il aurait une nouvelle occasion de pouvoir le commander, pas le moment d'innover donc. Il balaya du regard la salle à la recherche d'un serveur, puis fit un vif signe de main à l'un d'entre eux qui revenait avec des plats aux cuisines. Celui-ci interrompit son trajet pour faire un détour jusqu'à lui et sortit un petit carnet de sa poche ventrale, regardant maintenant Inja avec un sourire. Il attendait sa commande et ne se fit pas prier avant d'avoir une réponse.


"Un ours à la bière. Merci."




Un de ses plats favoris, un composé de plusieurs steaks dans lesquels le sang est mêlé à de la bonne bière, le tout pour un total d'un kilo de pures saveurs. Le serveur nota seulement d'une série de chiffre le numéro du plat ainsi que celui de la table à laquelle Inja était s'était assis. Il ne lui restait plus qu'à attendre et prendre sur lui. Son estomac grognait déjà d'impatience à l'idée de recevoir le dit plat. Les chants de la salle avaient maintenant laissés place à d'autres rires, apaisant légèrement le volume sonore général, certaines personnes rentrant même chez eux, laissant la place à de nouveaux clients qui rentraient juste après, sur un timing parfait de roulement d'effectif. Le restaurant semblait attirer du monde, peut-être Inja avait-il, sans même le vouloir, choisis un des meilleurs restaurants du village.

_________________


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Jeu 16 Nov 2017 - 20:26, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Lun 13 Nov 2017 - 19:24

C’était officiel, elle avait été acceptée pour réaliser une mission, malgré son nom de famille et le bannissement des Yukis des activités militaires du village. Un véritable tour de force en soit, même si avec les événements récents il était normal d’accepter la requête qui avait été la sienne : réintégrer les rangs de Kiri. Peut-être que d’aller faire une telle demande au palais de la brume sans consulter les autres membres de son clan serait mal vu, mais elle n’en avait pas grand-chose à faire. Elle considérait qu’elle avait déjà assez trinqué à cause des erreurs des supérieurs Yuki, et que cette solution était la plus viable, même si elle était un peu égoïste.

Enfin, demain était le jour du grand départ, et à vrai dire l’excitation de quitter le village pour partir en mission était palpable, même si celle-ci n’était que de rang C. Elle était naturellement confiante, et elle n’envisageait pas le pire, loin de là. C’est juste que cela faisait un petit moment qu’elle n’était pas sortie du village, et qu’elle avait hâte de revoir la périphérie de Kiri, et même la côte de leur île. En plus, elle ne connaissait pas celui qui allait l’accompagner, et c’était peut-être le seul paramètre qui la faisait réfléchir à diverses possibilités. Sauf qu’elle n’avait pas assez d’informations pour savoir à quoi s’attendre, ce n’était que de la pure spéculation, et cela ne menait pas à grand-chose.

Pour se détendre et se vider l’esprit avant de partir, elle avait décidé de se réserver une table dans l’un des restaurants réputés du village. Il n’était peut-être pas le plus haut de gamme et le plus select, mais la nourriture était en général très bonne. A vrai dire, ce restaurant était très réputé car il était très accessible dans sa gamme de prix, tout en proposant tout de même des mets raffinés qui, eux, étaient plutôt destinés aux bourses les plus garnies. Cette diversité des prix permettait aussi de faire un véritable melting-pot des habitants de Kiri dans un même lieu de vie. Certes, les plus snobs ne venaient pas ici, mais beaucoup de shinobis d’horizons et de familles différentes se retrouvaient ici pour partager une boisson ou un plat copieux.
Justement, elle ne voulait pas être seule pour ce dernier soir avant sa mission, et par conséquent elle avait choisi ce restaurant pour s’imprégner de l’ambiance si chaleureuse que pouvait avoir le village, malgré la brume qui le recouvrait une bonne partie du temps.
Comme à son habitude, il n’était pas question de sortir sans être un minimum apprêtée, et c’est donc après avoir passé un certain temps à se pomponner qu’elle sortit de chez elle, sans pour autant être en retard par rapport à l’heure de la réservation. Une robe blanche, couleur qu’elle affectionnait particulièrement, qui était plutôt échancrée au niveau de la poitrine et particulièrement cintrée au niveau de la taille. Elle savait se mettre en valeur, et n’hésitait pas à le faire, car la beauté était l’un de ses atouts, et elle en était pleinement consciente. Sa chevelure blonde était elle aussi soyeuse et parfaitement coiffée, et un léger maquillage venait mettre le tout en valeur. Pourtant, elle sortait seule, ça en était presque triste vu comme cela.
Une fois sur place, elle remarqua à quel point le restaurant était bondé ce soir-là, et elle avait bien fait de réserver du coup ! Elle s’entretient rapidement avec le serveur qui lui indique la table réservée du doigt, sauf qu’elle n’était pas réellement libre. Quelqu’un avait dû s’y asseoir sans faire attention à la réservation… Pas du genre à se démonter, la jolie blonde s’avança donc d’un pas déterminé vers cette table où un homme seul était assis, visiblement impatient de manger à SA table. Elle s’arrêta face à lui, et son regard bleu glacial se posa sur lui un petit instant. Elle avait un air naturellement hautain, et elle luttait habituellement pour paraitre plus avenante, mais cette fois elle ne fit absolument rien de tel.

« Excusez-moi, il me semble que vous êtes assis à une table réservée… »

Dit-elle, son index pointé vers le petit papier indiquant sa réservation sur la table, en étant certes froide mais pas pour autant agressive. Elle aurait bien aimé éviter de faire ce genre de remarque, mais le restaurant était absolument plein à craquer, et elle n’avait pas non plus envie de manger un plat à côté d’un ivrogne du bas peuple. La mixité avait ses avantages, mais placer quelques limites ne fait pas de mal.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Lun 13 Nov 2017 - 23:01

L'ambiance battait son plein à l'intérieur de la salle, les rires toujours aussi forts et distincts prouvaient que les habitants, malgré les travaux à effectuer, savaient encore s'amuser et prendre du bon temps la nuit tombée. Beaucoup des personnes présentent dans la salle auraient pu, en pleine journée, être confondues avec des gens banals s'adonnant seulement à dormir, travailler et manger, mais la réalité était entièrement différente. La plupart semblaient changer complètement de personnalité lors de leurs temps libres, devenant ainsi de vrais joueurs, des fêtards nés. Inja observait les autres clients, tentant de les catégoriser selon leur comportement et leurs agissements. Il avait toujours été habitué à analyser son environnement quelque soit la situation et à cet instant, il n'avait pas grand chose d'autre pour patienter. La faim lui tiraillait toujours l'estomac. Il posa sa main droite sur l'avant de son ventre, comme il l'aurait fait pour réconforter un animal de compagnie, puis la reposa lentement sur la table. Son visage ne laissait pas transparaître d'émotion autre que celle qu'il voulait lui-même transmettre, son visage calme et reposé diffusait une sérénité difficilement imitable.

Jetant des coups d'oeil rapides en direction des cuisines pour repérer si son plat allait arriver, il fut interrompu par une voix de femme devant lui. Inja n'avait même pas fait attention qu'elle se tenait là, trop occupé par les désirs de son estomac ses yeux ne s'étaient concentrés que sur ce qui se passait derrière la dîte silhouette. La femme lui posait maintenant une question, à la fois d'une voix calme et d'un ton agaçant, contrastant la politesse de la phrase. Elle pointait du doigt un petit carton sur la table de sorte à appuyer ses propos, certifiant que celle-ci avait été réservée à l'avance.

Inja comprenait maintenant qu'il n'avait pas eu un coup de chance en trouvant une table vide au beau milieu de ce restaurant fréquenté, seulement qu'elle avait été volontairement gardée pour quelqu'un d'autre. La fatigue et la faim l'avaient poussé à s'asseoir à cette table sans se poser de question, après tout, pourquoi se poser des questions alors qu'on pouvait manger ? Il s'adossa complètement à la chaise sur laquelle il était posté depuis quelques minutes puis leva les yeux vers celle qui lui avait adressé la parole. Il s'agissait d'une femme d'une vingtaine d'année, paraissant plus âgée qu'elle n'avait l'air de vouloir le laisser paraître, son teint, à la fois clair et coloré la faisait rayonner de vitalité. Son aspect global étant soigné et harmonieux, Inja pouvait facilement la qualifier de femme magnifique .Cependant elle n'avait pas spécialement l'air patiente et voulait récupérer la table qu'elle s'était réservée. La fixant toujours, Inja commença à lui répondre, la voix toujours aussi sereine.


"Je n'avais pas fait attention, ces petits cartons ont du mal à ressortir sur cette nape grise. J'aurais bien cédé ma place si je n'avais pas déjà commandé. Tu attends quelqu'un ?"




Le regard toujours rivé sur la femme, il s'arrêta un court instant, feignant une réflexion intense. Puis, esquissant une moitié de sourire, enchaîna de plus bel.


"Quoique non. Ma journée d'entrainement m'a épuisé. Si je n'avais pas commandé, mon cerveau m'aurait dicté de ne pas quitter les lieux avant d'avoir mangé au moins un maigre morceau."




Inja s'arrêta de nouveau. Il basculait la tête sur le côté en regardant une des tables qui se trouvaient derrière la demoiselle. Puis se redressa pour continuer de parler.


"La table derrière, celle avec les deux quarantenaires, tu vois ? Un de leur pote vient de partir, les deux autres ont fini leurs assiettes, il ne reste qu'un poubelle devant eux. Je suis presque sûr qu'en jouant de ton charme tu peux leur demander de partir. Tu pourras être tranquille avec la personne que tu attends à une table de quatre. Ca fait pas mal d'espace. Les choses sont simples et j'ai pas envie de me prendre la tête."




Ses mots dits, il était maintenant plus apaisé, heureux de ne pas voir à se crêper plus le chignon avec cette femme. Sa seule envie étant de récupérer de ses exercices, il voulait économiser son esprit pour la journée et passer une bonne soirée, après tout il ne s'était pas autorisé une virée exceptionnelle au restaurant pour avoir à régler des problèmes mineurs. Il n'avait aucune idée de la façon dont allait réagir son interlocutrice et ça ne l'intéressait d'ailleurs pas plus que ça, sa préoccupation actuelle se trouvait à l'intérieur des cuisines. Cela faisait bien trop longtemps qu'il n'avait pas eu la possibilité de manger quelque chose qu'il aimait vraiment, qui lui faisait même plaisir et il pouvait être sûr que s'il ne s'agissait pas des meilleurs traiteurs de ce plat, pour lui mythique, le goût ne pourrait pas être plus mauvais que tout ce qu'il avait pu goûter depuis son arrivée.

_________________


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Jeu 16 Nov 2017 - 20:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Mar 14 Nov 2017 - 10:46

Eh bien, elle ne l’avait visiblement pas tant perturbé que cela. Cet homme paraissait à l’aise à cette place qui n’était pas la sienne, et la regardait comme si cette situation était la plus banale du monde, le quotidien quoi. Dans un premier temps, elle fut surtout surprise par cet aplomb, et de ce fait en était presque vexée. Elle qui avait l’habitude d’intimider les hommes de par sa stature confiante et sa beauté remarquable se retrouvait cette fois face à une personne visiblement imperturbable. Son regard si froid se déplaça alors vers le petit papier qui indiquait la réservation, qu’elle n’avait pas réellement observé même si elle le pointait du doigt. Effectivement, il fallait reconnaitre que ce n’était pas le plus évident à voir, mais elle ne l’admettrait probablement pas officiellement.

Enfin, il avait déjà commandé, et c’était donc surement plus compliqué de le faire bouger maintenant. Enfin, il avait l’air ouvert au moins, en tout cas c’est ce qu’elle pensait jusqu’à ce qu’il reprenne pour, en fait, lui annoncer que non, il était épuisé et qu’il ne bougerait pas. Elle avait l’impression qu’il faisait exprès de la narguer pour se moquer d’elle ! Sa main pointant son doigt vers le papier se relâche alors, et la jolie blonde vient alors froncer les sourcils. Il ne partait pas sur de bonnes bases, lui… En tous cas, elle restait muette pour le moment, se contentant de le voir exposer son point de vue. D’ailleurs, suite à sa nouvelle prise de parole tourna le visage pour observer cette fameuse table où des places se libéraient. Des hommes d’une quarantaine d’année effectivement, qui n’avaient pas vraiment l’air propre sur eux. Le stéréotype de l’homme alcoolisé qui a trop mangé et qui n’a pas su éviter de tâcher son haut. Ils seraient surement ravis d’accueillir Kaya à leur table, même sans négociation… Mais c’était surement son dernier désir.
Un bref coup d’œil vers le reste de la salle lui confirma qu’elle n’avait pas réellement d’autres solutions autres que de quitter le restaurant ou de s’asseoir avec cet inconnu. Elle poussa alors un petit soupir et tira la chaise libre vers elle en reposant son regard sur cet homme, à nouveau, avant de reprendre la parole sur un ton toujours un peu distant, qui contrastait assez fortement avec le sien qui était très amical.

« Pour répondre à ta question, non je n’attends personne, et il est évident que je n’irais pas à cette tablée absolument dégoutante. Je suis venue ici pour manger, tout comme toi, et je n’ai pas spécialement envie qu’on me coupe l’appétit via une apparence et un comportement répugnant. »


Sans lui demander son approbation, elle s’assit alors sur la chaise face à lui, car elle souhaitait surtout soigner son égo pour le moment. Elle voulait au moins montrer qu’elle maitrisait la situation, et que son choix n’était pas guidé par les contraintes imposées. La fine blonde croise les jambes et interpelle un serveur qui passait, pour lui commander un bol de ramen plutôt haut de gamme, avec des garnitures exotiques dont elle raffolait. Ceci avait été fait sur un ton plutôt autoritaire, faisant savoir qu’elle souhaitait être servie assez vite. Ses airs froids et hautains étaient parfaits pour ce type de demande, car en général elle arrivait à ses fins sans trop forcer.

« Je vais donc manger à la table que j’avais réservé. Et puisqu’on va devoir passer un moment face à face, je te suggère d’être aimable et sympathique avec moi, car c’est déjà un honneur que je te fais en t’accueillant à ma table. »

C’était dit avec un brin d’humour, assez subtil d’ailleurs, et elle espérait qu’il le remarquerait, sinon elle passerait juste pour la nana la plus snob de tout le restaurant. Après tout, pourquoi pas, c’est souvent l’image que les gens avaient d’elle au premier regard. Finalement, elle reprend, sur un ton un peu plus neutre.

« D’ailleurs, je suis Kaya, enchantée. »

Elle avait préféré ne pas parler de son nom de famille pour le moment, car vu le contexte actuel, ce n’était peut-être pas la chose la plus facile à annoncer, les réactions pouvant être imprévisibles…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mar 14 Nov 2017 - 13:29

La jeune femme ne prit pas longtemps à réagir, elle commençait à tirer la chaise en le fixant droit dans les yeux, expliquant qu'elle n'avait aucune envie d'aller à la table des ivrognes, qui paraissaient pourtant tout à fait charmants. Elle évoquait, tout comme lui, son désir de manger et son refus de rejoindre le groupe indiqué. Elle s'assit ensuite avant d'interpeller un serveur, utilisant un ton autoritaire, elle commanda un plat dont Inja ne daigna pas retenir le nom. Puis enchaîna de plus belle, profitant de la situation pour le provoquer amicalement avant de se présenter. La femme, maintenant assise se présenta en tant que Kaya, un prénom seul, sans ajouter de précision quand à son nom. C'était la deuxième fois en deux jours qu'il rencontrait quelqu'un ne voulant pas dire son nom complet, alors que de toutes les personnes rencontrées ces derniers, seules de femmes avait pris soin de ne pas se révéler entièrement. Une situation qui n'embêtait pas réellement Inja, à vrai dire, il s'en foutait, mais il voyait en leurs agissements un désir de se cacher. A moins que Kaya ne veuille que s'amuser ? Elle pouvait bien garder ses mystères, ils finiraient bien par se faire savoir un jour, seul le temps les séparaient de la vérité.

Kaya, assises en face de lui, avait l'air d'avoir bien réagis sur l'instant. De toute évidence ils avaient tous les deux faims et étaient seuls, deux bonnes raisons pour ne pas s'énerver et rester ouvert. Cependant, Inja était étonné qu'elle soit venue seule, son apparat laissait entendre qu'elle s'était préparée un minimum et sa réservation laissait penser qu'elle avait été invitée en tête-à-tête avec une autre personne. Hors, il se rendait maintenant compte que si elle connaissait bien l'endroit, elle était au courant qu'y trouver une place n'était pas toujours chose facile et que réserver était la meilleure alternative. Enfin, la meilleure alternative après l'option de s'incruster à une tablée réservée par quelqu'un d'autre. Le comique de la situation le fit sourire un court instant, en y repensant, il avait été stupide de ne pas d'être posé de question quant à la probabilité de trouver une table à la fois libre et propre, au beau milieu des festivités. Il adressa une courte phrase à destination de Kaya.


"En y repensant, je n'ai vraiment pas été fin sur ce coup là."




Son sourire s'estompa au bout de quelques secondes, alors qu'il regardait en direction des cuisines, encore et toujours en attente de son plat. Il avait cru reconnaître une odeur de viande familière pendant un moment, mais son odorat avait bien pu être perturbée par les effluves venant des autres tablées mélangées à son désir de satiété, son cerveau semblait lui avoir joué un tour. Il recentra son attention sur la charmante Kaya en la regardant dans les yeux, il savait qu'ils allaient passer un peu de temps ensemble et qu'il était plus convivial de partager un moment, plutôt que de s'ignorer l'un en face de l'autre.


"Oh, je manque à mes devoirs. Enchanté Kaya, je me prénomme Inja, Kanashidesu Inja."




Il baissait la tête au même moment qu'il lui parlait, communiquant une sorte de révérence écourtée, ainsi qu'un certain respect, puis enchaîna.


"Tu connais bien l'endroit ? C'est la première fois que je teste un restaurant de Kiri, j'ai bien fais quatre rues avant de tomber sur la carte de celui-là, c'est ce qui m'a forcé à rentrer d'ailleurs. Je suis impatient de manger."




Inja finit sa phrase et recommença à regarder en direction des cuisines, cette fois il avait un bon pressentiment, c'était pour leur table. Il saliva d'avance à l'idée de pouvoir enfin goûter à son plat, ne pensant même qu'il aurait à le manger en face de Kaya alors qu'elle avait commandé quelques minutes avant. Le serveur s'approchait pas à pas de leur table, il s'arrêta un instant afin de poser un pichet de saké sur une des tables sur son chemin, puis arriva finalement à leur table. Celui-ci posa le plat surmonté d'un couvercle au centre de la table, puis annonça.


"Il y a eu une erreur de commande de la part d'un autre client, il avait commandé votre plat presque à l'identique et le cuisinier avait presque fini de le préparer, nous l'avons donc adapté comme vous l'aviez commandé. Voici, votre plat, plus tôt que prévu."




Le serveur fit un clin d'oeil à Inja, comme s'il avait pensé qu'ils étaient en diner en tête-à-tête. Il prit quelques instants de réflexion avant de comprendre ce qu'il venait de leur annoncer puis, douteux, souleva le couvercle, laissant ainsi s'échapper une vaste fumée chaude. Le plat contenait un bol de ramen avec de la garniture. Impossible cette fois-ci de réfréner ses sentiments, Inja poussa un soupire, posa ses coudes sur la table et souris en direction de Kaya avant d'ajouter, sans cacher son désarroi, mais néanmoins sincèrement.


"Et bien... Bonne appétit..."


_________________


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Jeu 16 Nov 2017 - 20:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Mar 14 Nov 2017 - 15:26

Ne pas avoir été fin ? C’était effectivement le moins que l’on puisse dire. S’asseoir à une table réserver, commander à manger sans faire attention et ensuite être plutôt désobligeant avec une jolie blonde qui, elle, avait tout prévu pour passer une bonne soirée. En plus, elle avait bien du mal à accrocher son regard qui ne cessait de fuir pour observer les cuisines ou les serveurs qui apportaient des plats à l’ensemble du restaurant. Il avait si faim que ça ? C’était une question qui pouvait se poser aisément tant son estomac semblait le préoccuper. Enfin, elle répondait à sa remarque via un simple petit hochement du visage, confirmant son manque de finesse.

Malgré sa relative inattention, il semblait avoir capté sa présentation tout de même, puisqu’il fit de même juste après. Un certain Inja apparemment, elle n’en avait jamais entendu parlé, c’était sûr. Il avait peut-être été très discret depuis la fondation du village, ou alors n’était simplement pas un shinobi. Beaucoup d’hypothèses pouvaient être prises en compte, et elle manquait clairement d’informations pour pouvoir aller plus loin dans son raisonnement. Curieuse et adorant analyser les gens, elle essayera probablement de l’identifier un peu plus précisément.

Au final, même pas besoin de se casser la tête à essayer subtilement de soutirer des bribes d’informations lorsque celles-ci se présentent d’elles même ! Effectivement, il avait dit qu’il ne connaissait pas ce restaurant, et aucun de Kiri d’ailleurs. Soit il était très limité financièrement, soit il n’était pas arrivé depuis longtemps. Après tout, ce lieu était assez populaire, et son apparence ne lui faisait pas penser à quelqu’un vivant dans la misère non plus. Elle en était presque sure, mais elle allait essayer d’en avoir le cœur net.

La jolie blonde allait prendre la parole, mais elle fut interrompue par ce serveur qui venait leur apporter un plat décidément bien plus rapidement que prévu, ce qui était une bonne chose d’ailleurs. Cependant, il leur annonça toute une histoire par rapport au plat qu’elle avait bien du mal à saisir. Enfin, elle devait manquer d’informations, peut-être. En tous cas le plat découvert devant ses yeux était bien un joli bol de ramens agrémenté de ses crevettes d’une bonne taille et d’autres garnitures. Surtout le bol était plutôt bien dressé, chose assez rare pour des ramens. Enfin, elle était satisfaite, car c’était exactement ce qu’elle avait commandé et cela répondait à son besoin.

Cependant, elle remarqua le petit clin d’œil du serveur à Inja, comme s’il le félicitait d’inviter une femme comme elle au restaurant. Si seulement il savait quel malentendu les avait mené à partager un repas… Enfin, elle était habituée à ce genre de remarques ou mimiques un peu lourdes, alors qu’au final aucun d’entre eux n’osaient l’approcher. Bref, c’était un autre débat. Inja semblait dépité en apercevant ce repas. Elle avait visiblement été servi avant lui qui avait pourtant commandé avant. C’était surement compliqué pour quelqu’un d’affamé.

« Visiblement ma présence fait de vous un grand homme… Sinon, est ce que je connais bien l’endroit ? Plutôt oui, je n’y viens pas toutes les semaines, mais en général quand je veux me faire un petit plaisir culinaire je viens ici. Leurs plats sont presque tous d’une qualité supérieure, et je n’y ai jamais eu de mauvaise surprise. Regarde leur souci du détail sur ce bol de ramens ! Les crevettes sont parfaitement disposées, les nouilles sont probablement parfaitement cuites… »

Le faire saliver n’était peut-être pas la meilleure stratégie, mais ce n’était réellement pas intentionnel. Elle essayait juste de répondre au mieux à ses questions. Cependant, elle avait remarqué son désarroi et espérait qu’il serait lui aussi servi assez vite, car sa faim semblait le travailler.

« Enfin, qu’as-tu commandé ? Des ramens aussi ? D’ailleurs, je me permets le tutoiement car il me semble que c’est ce qui te met le plus à l’aise. Si tu veux goûter celles-ci, n’hésites pas, je n’arrive jamais à finir en général, c’est assez copieux, et ce soir ça risque d’être encore plus compliqué. »

Effectivement, la veille de sa mission, son esprit était tout chamboulé par un tas d’idées et de questions. Son appétit s’en voyait réduit, comme si elle stressait, alors qu’au fond elle était plutôt confiante. Sa proposition pouvait paraître très familière, mais sous ses grands airs hautains elle pouvait même se montrer généreuse. Enfin, elle avait surtout des idées à éclaircir par rapport à lui pour le moment.

« Tu as dit que tu n’avais jamais été à un restaurant à Kiri auparavant. Tu es arrivé ici il y a peu ou c’est juste que ce n’est pas dans tes habitudes ? Je ne crois pas avoir entendu parler de toi avant aussi, tu fais partie de la vie militaire du village ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mar 14 Nov 2017 - 21:29

Elle venait de recevoir son plat avant lui, il ne pouvait pas en retenir qu'avoir été si humilié. Non pas qu'il ait de problème que Kaya reçoive son plat en premier en soit, mais plutôt que sa commande à lui ne soit toujours prête depuis le temps. La viande gagne en temps de cuisson proportionnellement à la grosseur de ce qui est cuit, néanmoins il avait faim et son cerveau cherchait toutes sortes d'excuses pour blâmer la restauration. A présent, Kaya répondait à ses questions, lui affirmant qu'elle connaissait ce restaurant, non pas comme une habituée mais comme une cliente occasionnelle et qu'il eut fut être sacrément perdu pour ne pas le connaître. Ajoutant quelques détails, qui accentuaient la sensation de faim,quant à la présentation impeccables de son accompagnement de ramens. Kaya lui expliqua qu'elle allait dorénavant le tutoyer, encore heureux, car Inja avait été habitué toute sa vie à tutoyer les gens qu'il cotoyait, que ce soit du petit peuple ou du gratin politique, transformant ce "problème" en excès de confiance qui fut sa force. Elle lui proposa de partager son plat en attendant que le sien arrive, de façon étonnament conviviale. Depuis la première phrase qu'ils s'étaient adressé de la soirée jusqu'à cet instant, il y avait un changement net et rapide. Une bonne chose, ils allaient pouvoir papoter un moment avant de se séparer, un bon moyen de décompresser des entrainements intensifs en ermite. Apprendre des choses sur autrui avait toujours été un des passe-temps d'Inja, voulant constamment analyser les comportements des gens, de façon à pouvoir cerner la sociologie humain. Un hobbie qui se tarda pas à démarrer, alors que Kaya tentait d'en apprendre maintenant plus sur lui. Elle désirait savoir les raisons qui le poussent à raréfier ses sorties au restaurant ainsi que s'il faisait partie de la vie militaire de Kiri.

Pourquoi voulait-elle savoir s'il était un shinobi ? Soit elle en était un aussi, ou alors elle cherchait à avoir des informations forcées sur lui, une chose qu'il ne pourrait pas laisser faire. A ces mots son cou se raidit, il la regarda sans cligner des yeux pendant une dizaine de secondes, aucun mot ne sortait de sa bouche. A vrai dire, il réfléchissait et voulait le laisser paraître, si elle avait des intentions mauvaises, le doute d'être démasqué la prendrait et elle ne serait pas la même. Il retira son coude droit de la surface de la table pour tendre entièrement son bras vers le plat de Kaya et en retirer une crevette. Il arracha délicatement une partie de ce qu'il tenait dans la main, la regardant toujours, puis esquissa un sourire calme avant de lui répondre.


"Effectivement, c'est assez goûteux, l'assaisonnement raffine pas mal la chose. Merci de te proposer pour ne pas que je ne meurs de faim, j'apprécie beaucoup, mais je ne vais avoir besoin de t'en prendre une de plus. Pas maintenant en tout cas."




Ses yeux quittèrent la direction de Kaya pour suivre du regard le serveur qui arrivait de derrière elle. La grandeur du plat lui rappelait des souvenirs lointains de son pays natal et il fut pris d'un léger frissonnement lorsque l'odeur atteignit ses narines. Le serveur posa le plat devant lui et en retira le couvercle. Une nouvelle vapeur s'en échappa, cette fois-ci laissant d'autant plus se dégager l'odeur de viande rouge qui en émanait. Une légère odeur de fond révélait le fort taux de bière mélangé au sang, mais rien d'assez pour incommoder plus que l'odeur de la viande elle-même. Un grand couteau à viande était fourni avec, il se leva sur ses deux jambes et commença à couper la viande par le dessus, tout en se remettant à parler.


"Je suis arrivé il y a quelques semaines, j'ai passé un test pour devenir shinobi et ai été accepté. Depuis je fais mon possible pour apprendre le plus possible et passe mes journées à m'entraîner dans l'espoir, non vain je l'espère, de devenir un des plus puissants ninjas de Kiri et ainsi mener le village vers la grandeur. C'est assez spécifique, j'ai eu un parcours atypique, démarré les arts ninjas à 30 ans ce n'est pas le plus courant."




Trois gros steaks venaient d'être fini de couper lorsqu'il finit sa phrase, il reprit place sur sa chaise et commença à déguster son plat. Toute la soirée il avait attendu ça, son corps avait crié à la mort depuis qu'il avait fini de s'entraîner et il avait vraiment eu du mal à lutter, mais à cet instant, il ne regrettait plus l'attente ni l'écart qu'il s'était autorisé, se promettant de s'en autoriser plus, quitte à se priver plus les autres jours.


"Ah, au fait, c'est de l'ours à la bière, hésite pas à un prendre un morceau si le coeur t'en dis. Même si je doute que ça se marie très bien avec ton plat, sois libre d'en prendre une portion quand il t'en chante. Ne serait-ce que pour goûter."




L'expression sur son visage laissait présager qu'il allait continuer à parler, mais qu'il ne pouvait pour l'instant pas, ayant la bouche pleine. Inja s'efforça de mâcher ce qui lui restait sur la langue avant de reprendre.


"Et toi ? Tu es une kunoichi ? Même si je n'en ai pas vu beaucoup, j'ai quand même aperçu pas mal de combattants aux alentours du Grand Dôjo. Je ne me souviens pas t'y avoir vu, je m'en serais forcément souvenu."




Continuant de manger, il ralentit son rythme de mâchage, profitant maintenant plus du goût somptueux que de combler sa faim latente. Puis il regarda Kaya en souriant.

_________________


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Jeu 16 Nov 2017 - 20:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Mer 15 Nov 2017 - 10:35

Il n’avait pas daigné lui répondre dans un premier temps, et c’était plutôt étrange comme réaction. Il était peut-être craintif par nature, ou alors il avait vraiment quelque chose à cacher ? La jolie blonde réfléchissait, essayant de comprendre pourquoi il avait cette réaction, alors que lui la regardait dans les yeux sans dire un mot. Ce silence commençait à être vraiment long, et devenait vraiment embarassant. Elle haussa alors un sourcil, pour essayer de le faire réagir d’une quelconque manière, puis il tendit le bras pour finalement venir lui prendre une crevette. Peut-être que c’était sa faim qui le tiraillait tellement qu’il en perdait ses mots, qui sait.

En tous cas, le fait de goûter son plat lui redonna la parole, et visiblement il avait été satisfait par le choix de Kaya. Si son propre plat ne lui plaisait pas, ce serait encore plus difficile pour lui ! Enfin, presque dans le même temps elle apporta à sa bouche une crevette elle aussi, qu’elle croqua de la manière la plus délicate qui soit, faisant bien attention de ne pas s’en mettre partout. Elle était bien élevée, et elle le montrait sans vraiment le faire exprès.

« Eh bien je plus d’accord avec toi. L’assaisonnement est bien équilibré et relève le plat comme il se doit. Tu sais pourquoi j’aime bien venir ici maintenant. Pour ta possible mort, je pense que tu devrais pouvoir tenir encore un petit peu, je te fais confiance. »

Un petit peu ? C’était peu dire, car le plat arriva dans la foulée, et la jeune Yuki ne pouvait pas le rater. Le plat était plutôt imposant, et Inja semblait apprécier la viande, c’est le moins qu’on puisse dire. De plus, l’odeur s’en emmanant était très forte, pas pour autant dégoûtante, mais le plat ne passait pas innaperçu. Kaya était restée un petit moment bouche bée en voyant ce gros morceau de viande baignant dans sa sauce.

« Eh bien maintenant c’est sur, tu ne vas pas mourir de faim… Pendant au moins 2 semaines la. »

Et finalement, sa langue s’est enfin déliée. Et quelle pluie d’informations que voilà. Il avait donc 30 ans et venait d’être intégré chez les shinobis, et s’entrainait depuis de façon très hardue. C’était un parcours atypique, mais qui forçait le respect. De plus, elle avait le même point de vue que lui : devenir très fort pour honorer le village. A l’entende de ce point, elle esquissa d’ailleurs un petit sourire qui illumina son visage parfois un peu froid.

« Merci pour la proposition. Ton plat a l’air très bon et très typique, mais je pense que je vais rester sur une valeure sure ce soir. Car pour répondre à ta question, je suis effectivement une kunoichi, enfin en ce moment c’est un peu compliqué à cause des affaires liées aux clans, mais en tous cas je pars en mission demain matin. Le Grand Dôjo ? C’est vrai que je n’y passe que rarement. J’ai beaucoup trop de talent pour perdre du temps à m’entrainer… Blague à part, c’est surtout par ce que je m’entraine dans l’enceinte du clan Yuki en général. »

Elle commença alors à manger à son tour de façon plus régulière, pas juste pour goûter, en prenant cette fois les ramens en bouche, toujours en faisant bien attention de manger convenablement, sans faire de bruit disgracieux. Enfin, une petite remarque de sa part avait attiré son attention, et elle n’hésita pas à rebondir la dessus, taquine.

« Tu te serais forcément souvenu de moi ? J’ai un style si atypique que ça ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mer 15 Nov 2017 - 14:53

Kaya prenait bien le temps de soigner son attitude, mangeant de la manière la plus distinguée qu'il lui avait été donné de voir, elle ne s'en rendait sûrement pas compte et agissait d'un naturel décontracté. Celle-ci lui répondait maintenant, lâchant par-ci et là des remarques entre ses réponses. Elle lui expliquait qu'il était normal qu'il ne se soit pas croisé aux alentours du Grand Dôjo, car elle s'entraînait essentiellement dans l'enceinte de son clan, les Yuki, puis posa une question singulière quant à sa remarque faite plus tôt dans la conversation.
Elle faisait donc partit du clan Yuki, ce nom rappelait quelque chose à Inja, il était sûr de ne pas l'avoir encore entendu de vive voix, ou peut-être une fois, mais était sûr que se l'être déjà prononcé dans tête. Il avait dû le lire quelque part, mais il savait plus exactement où. Son expression ne laissa pas paraître sa perplexité, mais plutôt un amusement, tentant de rebondir sur la dernière remarque qu'elle venait de lui faire.


"Oh, ne fais pas semblant, tous les hommes de la salle ont jeté au moins une dizaine de coups d'oeil depuis que tu es arrivé, certains quand leur femme regardait autre part. On se souvient toujours des jolies femmes et c'est sûr que ton apparat saute aux yeux. Contrairement aux autres ninjas dans leurs vêtements réglementaires, ils sont collés à l'intérieur matin, midi et soir, on dirait des clones. Mais je trouve que c'est une chose positive, je n'aime pas rester coincé dans une apparence partagée, tu me verras toujours dans des vêtements similaires à ceux que je porte maintenant. Je veux devenir un acteur principal à Kiri, pas un clown qui part en mission de fanfare."




Inja exposait ses pensées machinalement pendant que ses pensées étaient toujours occupées à réfléchir au nom des Yuki. Il pensait avoir trouvé, des images du registre des geôles lui revenait, un des premiers noms des responsables de l'endroit, mais surtout des images se précisaient au Palais de la Brume. Il n'avait plus aucun doute, il s'agissait du même nom que celui du Mizukage actuellement en place, un des plus grands ninjas du village, outre tous les papiers à gérer, il devait avoir été nommé pour autre chose que ses talents administratifs. Toujours en train de déguster son plat de viande, les cliquetis de ses couverts sur l'assiette à chaque nouveau morceau découpé servaient de fond à la conversation, outre le volume sonore de la salle assez important de base. Il fixa ses yeux un instant, ses yeux se plissant légèrement, il s'apprêtait à poser une question cette fois.


"Tu es donc de la famille du Mizukage ? Vous devez avoir un clan important pour avoir votre propre dôjo, ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir l'espace et le matériel nécessaire pour s'entraîner en tout temps. J'alterne personnellement entre le Grand Dôjo comme je te l'ai déjà dit, mais aussi ma chambre d'hôtel, c'est pas idéal mais c'est tout ce que j'ai. Vous êtes beaucoup de clan à avoir une résidence particulière ou les Yuki sont des privilégiés."




Comme à son habitude, l'honnêteté d'Inja pouvait paraître cinglante, mais il avait toujours procédé de la sorte. La plupart des gens s'indignaient au début, puis se rendaient compte progressivement que le franc-parler permettait à tout le monde d'évoluer et de ne pas rester coincé sur sa propre appréciation de soi-même. Il voulait ne savoir plus sur ses clans, sa maigre connaissance de l'histoire ninja et du contexte de Kiri lui jouait parfois et tour, il ne pouvait pas passer à côté de doses supplémentaires de savoir. Son regard n'était plus rivé sur les yeux de Kaya, son attention s'était re concentrée sur sa viande, dont le goût se contrastait de plus en plus, la bière pénétrant d'avantage la chair à mesure que les minutes passaient. L'alcool utilisé avait été bien brassé, Inja pouvait le sentir même avec l'intense goût de la viande, ses papilles savaient reconnaître la bonne bière et elle avait sûrement dû être importée aussi. Bien qu'il ait un doute là-dessus, en y réfléchissant bien Kiri avait un climat parfait pour créer des distilleries et brasseries, il était aisé d'y faire des caves souterraines, l'humidité extérieure rafraîchissant la terre à un point qu'il était intéressant d'étudier.

_________________


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Jeu 16 Nov 2017 - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Jeu 16 Nov 2017 - 11:02

Sa remarque n’était évidemment pas anodine, et elle le savait très bien. Cependant, elle avait peut-être un peu joué l’innocente en posant sa question, mais après tout, autant en être sure. Et peut-être qu’être flatée était quelque chose qui lui plaisait aussi. Qui n’aime pas être complimenté, a part les grands timides que ça gêne ? Enfin, cette fause naïveté n’avait pas dupé cet homme qui lui fit remarquer de façon très nette, sans artifice, parlant des hommes ayant jeter un œil plus ou moins discret sur la blonde lorsqu’elle était en train de se diriger vers cette fameuse table. Dire qu’elle ne le remarquait pas serait mentir, mais, peut-être pas habitude, elle n’avait pas conscience d’une telle ampleur. Soit il exagérait, soit elle ne se rendait pas totalement compte de toute cette attention qu’elle drainait. Enfin, une bonne partie d’entre eux devaient aussi attendre qu’elle leur tourne le dos pour se rincer l’oeil.

Bref, elle esquissa un petit sourire et leva les yeux au ciel, faisant la faussement étonnée. Cependant la jolie blonde s’attardait sur ses mots et hocha positivement la tête lorsqu’il parlait des tenues des ninjas qui pouvaient parfois être un peu monotones. Kaya se refusait de porter ces acoutrements qu’elle considérait comme ridicule, mais elle était loin d’être la seule à s’appliquer un peu plus sur sa tenue. Surtout, il confirmait que lui aussi avait des objectifs précis et ambitieux, ce qui le faisait beaucoup monter dans son estime.

« Ho, tu n’exagèrerais pas un petit peu tout de même ? Enfin, je suis d’accord pour les tenues ninja… Je préfère être un peu originale sur ce point. A vrai dire, si j’avais fais du corps à corps ma spécialité j’aurais probablement opté pour des tenues plus couvrantes. »

Elle avait dévoilé une information importante en connaissance de cause : une indication sur son style de combat. Mais il était en train de gagner peu à peu sa confiance, ce qui la rendait beaucoup moins à cheval sur les mots et sur les informations qu’elle laissait passer. La fine blonde continuait à déguster son plat de ramens encore bien chaud et très goûtu lorsqu’il continua de lui parler, cette fois avec un air un peu différent, comme s’il se faisait plus sérieux. Elle arrêta alors momentanément de manger pour le regarder lui aussi dans les yeux, ses pupilles bleues retrouvant instinctivement leur aspect froid.

Pour lui, le nom Yuki évoquait en premier lieu le Mizukage. C’était la première fois que ce lien avait été fait en premier lieu, l’élection de Sosuke en tant que tel étant plutôt récente. D’habitude, son nom de famille faisait surtout penser au clan dans sa globalité. Mais il ne semblait pas connaître beaucoup de choses liés au village, et par conséquent l’aura des grands clans de Kiri ne devait pas l’atteindre plus que ça. Enfin, vu la situation actuelle du sien, c’était peut être mieux ainsi.

« On peut voir ça comme ça, oui. Mais c’est un peu plus complexe à vrai dire. Disons que nous sommes du même clan, mais que je ne risque pas de l’appeler tonton pour autant ! Mais pour répondre à ta question, oui le clan Yuki est très important au sein de Kiri, tout comme le clan des Sabreurs et celui des Kaguya. Même si d’un point de vue historique, les Yukis sont reconnus pour être une lignée très noble. Il faut que tu te mette à jour sur l’histoire de notre village ! »

Avait-elle dit de façon très sérieuse lorsqu’elle parlait des différents clans, avant de retourner dans l’humour en le chambrant sur ses connaissances à propos du village. Elle reprit ses baguettes pour continuer à manger son plat, laissant un petit blanc dans leur conversation pour les laisser profiter de ces mets délicieux, avant de finalement reprendre.

« Tu vis à l’hôtel donc. C’est effectivement pas idéal j’imagine, mais si tu continues à t’entrainer tu vas peut-être faire plus de missions et pouvoir avoir ton propre appartement, non ? Enfin, j’imagine que c’est ce à quoi tu aspires. Surtout si tu te retrouves à avoir une petite amie par exemple ! D’un point de vue entrainement d’ailleurs, tu as un sensei attitré officiellement, ou tu es autodidacte ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 16 Nov 2017 - 14:30

Une spécialiste du combat à distance ? Il n'en était pas sûr, mais elle venait d'indirectement le confesser, peut-être intentionnellement de sorte à lui laisser de fausses informations ? Non, il ne le pensait pas, leur relation semblait honnête et, ayant joué des double-jeux durant des années, son expérience d'escroc lui ôta rapidement ce doute. Plus il y pensait, plus il pouvait se rendre compte qu'ils entretenaient un moment de confiance. Ce repas n'était pas une rencontre anodine, ils avaient tout deux quelque chose qui les démarquaient du reste des shinobis.

Le repas continuait et Kaya répondait maintenant aux interrogations qu'il s'était fait sur son clan. Le clan Yuki faisait donc partit des trois grands clans du villages, pas étonnant qu'ils aient les moyens de s'entraîner. Ils devaient être incroyablement puissants pour avoir apporté autant au village et être considérés comme un clan noble. Contrairement à Inja qui n'avait que peu de moyens, elle lui faisait d'ailleurs remarquer que ses ambitions pourrait le sortir de sa situation, les missions étant rémunérées. Elle avait raison, s'il voulait un jour devenir un pilier pour le village de Kiri, il lui faudrait se créer une bonne situation et fonder une famille. Inja s'était d'ailleurs fait la remarque, lors de son dernier l'entrainement de l'après-midi, qu'il était le dernier membre vivant des Kanashidesu et que sa capacité hors normes qui avait tant étonné les gens rencontrés jusqu'à présent avait des chances d'être un don héréditaire.

Kaya était curieuse de savoir si, à la suite de ses entraînements, il avait eu un maître pour lui apprendre les arts martiaux du ninjutsu ou s'il apprenait seul depuis tout ce temps. Question à laquelle il répondit après quelques secondes seulement, le temps de finir correctement sa bouchée, coupant un autre morceau de viande dans la foulée.


"J'ai effectivement fait la connaissance d'une puissante kunoichi que j'ai réussi à convaincre, elle est dorénavant ma professeure et continuera à m'enseigner les arts ninjas. C'est avant tout par elle que j'apprends. Mais j'aime bien comparer les points de vue et les connaissances. Je me suis entraîné avec quelques autres ninjas au Dôjo, chacun a pu m'apporter quelque chose de différent. J'apprends de tout et de tout le monde, néanmoins elle reste mon pilier, la personne à qui je me fierai... Du moins, tant que je ne l'aurai pas surpassée."




Ces mots dits, Inja se leva une nouvelle fois, décidé à découper un autre tiers du plat qui lui avait été apporté. Il empoigna le grand couteau à viande ainsi que la broche qu'il n'avait encore pas utilisée, et saisit la viande avec les ustensiles, la découpant avec facilité.

Son esprit revint sur un point de réflexion qu'il s'était fait plus tôt. De tous les ninjas qu'il a pu croiser jusqu'à présent, il n'avait adressé la parole qu'à une petite partie d'eux se comptant sur les doigts d'une main. Chaque fois, il avait ressenti quelque chose de spécial en eux, il pensait pouvoir en apprendre quelque chose, qu'ils pourraient lui apporter leur expérience, si petite soit-elle, mais pas seulement. Ils avaient tous des personnalités hors du commun. Même le gamin ninja talentueux qui l'avait abordé dans la matinée, ce jeune possédait un potentiel particulier, ils avaient parlé et s'étaient entraînés ensemble sans que la barrière de l'âge ne vienne le perturber. Inja pouvait maintenant s'en rendre compte, son intuition lui permettait de repérer les gens différents, s'éloignant de la masse.

Ses yeux se rivèrent sur Kaya, toujours en train de manger calmement. La kunoichi faisait partit de ses rares personnes qu'il avait pu rencontrer jusqu'à maintenant, il était important qu'il en apprenne plus sur elle, pouvant indéniablement lui apporter quelque chose, sa personnalité lui serait bénéfique un jour ou l'autre. Inja, toujours en train de découper l'énorme steak, se remit de plus belle à parler, le ton curieux.


"Tu ne penses pas être différente des autres ? Avoir quelque chose de spécial qui t'éloigne de la masse ? Rien de prétentieux dans ça, je te rassure, seulement de l'objectivité. Tous ces ninjas qui font leur travail et aspirent inconsciemment à rester à leur niveau ? Ils pensent faire de leur mieux pour devenir plus puissants, mais presque tous ne le veulent pas vraiment. Ils recherchent tous une stabilité, faire leur boulot, être payé et ainsi de suite, rester dans une boucle sécuritaire. Je ne peux pas les blâmer de ne pas vouloir mourir. Mais ne te sens-tu pas particulière ? Ayant une faculté que peu de personne peuvent se vanter d'avoir ? Si je me donne tant de mal, c'est parce que je suis intimement convaincu que c'est mon cas et jusqu'à présent je n'ai rencontré que quelques rares personnes comme ça... Ce n'est pas une question de puissance actuelle en soit, mais de potentiel."




C'était presque sûr, il allait passer pour quelqu'un imbut de sa personne, mais il pensait vraiment ses paroles et n'en parlait qu'avec les gens qu'ils jugeaient dans le même cas que lui. Son plat maintenant fini d'être coupé en deux, il saisit un des deux tiers restants pour l'amener à son assiette et se rasseoir lentement.

_________________


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Jeu 16 Nov 2017 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Jeu 16 Nov 2017 - 19:28

Il avait donc un mentor qui lui enseignait l’art des techniques ninja. Ce n’était peut-être pas fait de façon officiel en passant par une école ninja ou encore via la formation d’une équipe ninja. Mais ce n’était que des détails, il apprenait via une personne tierce, et cette information lui suffisait au final. Quoique, elle était de nature plutôt curieuse, et elle se demandait bien qui était la femme qui le faisait s’entraîner, et puis ça fait toujours des potins à raconter, surtout que ce genre de relation est tout à fait propice pour les petites affinités supplémentaires… Enfin, plus sérieusement, Kaya était plutôt sensible aux raisonnements qu’elle qualifie d’intelligent, et c’était justement un point de vue bien construit qu’il exposait. Elle relevait son regard et hochait la tête de façon positive lorsqu’il lui parlait de s’entrainer avec divers ninjas pour gagner encore plus en expérience. C’étiat tout à fait vrai, et c’était parfois un défaut que pouvait avoir les membres de certains clans qui vivent un peu trop en autarcie. Et puis cette remarque sur le fait de surpasser son maître la fit un peu s’interroger sur le caractère de cet homme. Sa soif de puissance pouvait peut-être l’aveugler, et c’était quelque chose à éviter à tout prix selon elle.

« Ah, c’est vraiment bien si tu as trouvé quelqu’un pour te partager ses connaissances. J’espère qu’elle est très forte, histoire que tu ne la dépasse pas trop vite ! Sinon, je suis entièrement d’accord avec toi, si tu veux éviter les coups qui te surprennent, alors il faut en avoir vu de toutes les couleurs. »

Un petit temps mort se fit ressentir dans la discussion, les deux personnes en présence voulant tout de même profiter de leur plat tant qu’il était chaud, après tout c’était quand même la raison principale de leur venue. Surtout qu’ils avait prévu de passer la soirée en solitaire dans un premier temps. Elle reprit donc ses baguettes en main et continua de se délecter de ce plat de ramens qu’elle trouvait toujours aussi délicieux, l’équilibre de l’assaisonnement étant parfait et les accompagnements variés.

Cependant, elle remarqua soudainement que le regard d’Inja s’était figé sur elle alors qu’elle était en train de délester son plat d’une crevette supplémentaire. Que cherchait-il à voir ? Si c’était juste pour observer les traits de son visage, il y avait fort à parier qu’il l’aurait déjà fait depuis un moment. Il semblait réfléchir, et il lui adressa à nouveau la parole, comme si le fruit de sa réflexion lui était destiné. C’était peut-être le cas, mais il avait réussi à attiser sa curiosité, et dès la première phrase qu’il prononça, elle haussa un sourcil, comme pour se montrer légèrement surprise.

Se sentir différente des autres ? Oui, c’est évident, mais c’est quelque chose qui n’est pas forcément bien vu de dire en société. Elle se battait quotidiennement contre tout ce côté narcissique bien présent dans son caractère, afin de ne pas passer encore plus pour quelqu’un de hautain. Même si c’était la réalité, le faire passer pour quelque chose de non prétentieux était presque impossible. Mais visiblement, ils pensaient la même chose, et c’est pourquoi elle avait une grande facilité à comprendre ce discours qu’il ne pouvait surement pas pronocer à toutes les oreilles. Au fur et à mesure qu’il parlait, un petit sourire s’affichait sur le visage de la jolie blonde, cassant sa froideur naturelle pour afficher une mine plus enjouée. Elle trouvait son discours brillant, et puis partager un point de vue avec une autre personne était toujours très agréable.

« Honnêtement ? Il est évident que je me sens comme démarquée. J’aspire naturellement à progresser, car j’ai un fort esprit de compétition qui me pousse à me comparer aux autres. Ce n’est pas forcément quelque chose de recommandé, mais je ne peux m’en empêcher. Pour une faculté spéciale, eh bien je suis une Yuki, je maîtrise donc le Hyoton de façon innée. Si tu n’étais pas au courant, enregistre le bien, si tu dois un jour combattre un membre de mon clan, attends toi à voir de la glace. A vrai dire l’un des points sur lequel je me sens encore plus différente c’est sur ma capacité d’analyse. La plupart des gens ne voient que le bout de leur nez, et ne pensent pas avec plusieurs coups d’avance, quand ils pensent tout court. De plus, j’adore analyser les gens et leur personnalité, car on remarque en général de grandes similitudes chez certains, et savoir agir en conséquence est en général une grande force. Enfin, je suis heureuse de rencontrer une personne qui semble penser comme moi. »

Elle s’était une fois de plus beaucoup dévoilée, car ce discours avait encore fait gonfler le capital confiance qu’elle avait envers lui. Ils ne se connaissaient que depuis de longues minutes, mais elle arrivait déjà à le considérer comme une personne plutôt sure et de confiance. C’était plutôt rare, mais la jolie blonde ne pensait pas vraiment se tromper.

« Et des personnes particulières comme tu le dis, tu en as croisé beaucoup depuis que tu es arrivé à Kiri ? On va peut-être pouvoir croiser nos données... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 16 Nov 2017 - 20:25

Kaya semblait avoir un point de vue intéressant, très proche du sien. Elle lui répondit avec la plus grande des franchises, se décrivant comme une personne particulière de la même façon qu'il lui avait fait la remarque. Une femme intéressante qui était au courant de sa particularité sans que ça ait l'air d'être de la vanité pour autant. Beaucoup de personnes se croient au-dessus des autres sans l'être vraiment et c'est au-devant d'évènements importants comme le danger ou le stress qu'ils se dévoilent, mais Inja avait analysé les comportements humains toute sa vie, il était sûr d'avoir maintenant une expérience sociologique assez importante pour repérer ce rare type de personnes.

La kunoichi lui expliqua la capacité de son clan, apparemment les Yuki avaient le don d'utiliser la glace et la maîtriser grâce aux arts ninjas, une particularité assez impressionnante pour le faire réfléchir plusieurs secondes. Si c'était vrai, alors il n'était pas le seul à pouvoir maîtriser un élément autre que les cinq affinités dont Shiori lui avait parlé. Inja ne prit pas longtemps avant de réagir, sa curiosité avait été attisée et c'était le cas de Kaya aussi, elle voulait maintenant en savoir plus sur les autres ninjas spéciaux qu'il a pu rencontrer depuis son arrivée.


"Je vois que tu es aussi curieuse que moi, j'ai fait l'analyse de l'être humain mon corps de métier depuis que je suis tout jeune. Vois-tu, je suis arrivé à Kiri après avoir fui mon pays natal, j'ai été le maître de l'escroquerie, dupant des maires, des chef de villages et les plus grandes personnalités politiques du pays, ça a duré des années avant qu'ils ne comprennent que je tirai les ficelles et qu'ils envoient leurs meilleurs assassins à ma poursuite. C'est en analysant qu'on encadre les gens, que ce soit pour les manipuler juste en s'en faisant des alliées ou en les exploitant. Sur ce point, je suis d'accord avec toi."




Inja prit une bouchée supplémentaire qu'il mâcha rapidement de sorte à enchaîner sur une nouvelle phrase. Il ne pensait pas qu'il irait jusqu'à dévoiler une partie de son passé, mais la confiance passait aussi par là, il n'aurait rien à craindre d'elle tant qu'elle se sentirait bien. De toute façon, sa conviction qu'elle devenait quelqu'un d'important pour lui dans le village ne faisait que se confirmer. Il ne se serait jamais confié de cette façon dans un cas différent.


"Pour répondre à ta question, de tous les ninjas que j'ai pu croiser depuis mon arrivée, trois ont attiré mon attention, dans les trois cas, ils se sont avérés être des personnes hors-du-commun d'une manière ou d'une autre. Je ne me voyais pas parler à une seule personne avant de tomber sur son enseignante, j'ai tenté ma chance en lui demandant de m'aider à progresser, puis j'ai appris après coup qu'elle était une des Sept épéistes de Kiri. Impressionant, non ? Une autre femme avec un nom unique, sans nom de famille, je ne m'en souviens plus, nous n'avons pas plus parlés que ça, pas en profondeur en tout cas. Puis... Toi. Et il s'avère que tu es une Yuki ? Et que votre clan maîtrise une affinité dont je n'ai jamais entendu parler ? Les choses deviennent intéressantes, il faudrait que tu me montres ça un de ces jours."




Inja était curieux d'en apprendre un jour plus sur cette faculté spéciale, après tout les clans ont beau être nobles, leur vanité peut toujours poser des problèmes, il lui faudrait être préparé au cas où il devrait un jour en affronter un.

Il regarda son assiette rapidement pour remarquer qu'elle était vide à nouveau, le dernier de tiers de viande restait et son appétit était loin d'être comblé. Un plat typique lui allait bien, mais il ne connaissait aucun dessert de chez lui et voulait goûter quelque chose du coin. Malheureusement, il n'arrivait pas à voir la carte de sa position, devant attendre la fin de son plat pour se lever, il se remit à manger après avoir échangé son assiette avec le plat général cette fois-ci. Tout en découpant son copieux nouveau steak, il jeta un regard vers les yeux de Kaya et souriant de la moitié de sa bouche seulement, finit en répondant.


"Et si tu te demandes pourquoi je m'inclus comme la liste des gens -spéciaux-, ce n'est pas par rapport à mon passé, tout le monde dans mon cas aurait pu le vivre. Mais j'ai découvert depuis quelques jours avoir un don, confirmant mes suppositions. Ta capacité te permettant de contrôler la glace, je l'assimile à ma faculté à contrôler la lumière."



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Ven 17 Nov 2017 - 12:09

Eh bien, elle ne s’attendait pas à ce qu’il se dévoile autant. Inja venait de lui raconter très rapidement comment il était arrivé à Kiri et quels étaient certains de ses centres d’intérêts, et d’ailleurs ils en avaient en communs ! Sauf qu’il mettait ses talents à profit pour de sombres intentions dans un premier temps, mais elle pouvait tout à fait comprendre que l’appât du gain était tentant, et que l’environnement dans lequel on évolue influence grandement nos décisions. Enfin, c’était apparemment fini, et il avait en plus survécu aux attaques de multiples assassins selon ses dires.

Une dernière bouchée de ramens, et la jolie blonde poussa un petit peu son plat vers l’avant en posant ses baguettes, comme pour signifier qu’elle s’arrêtait la. Elle n’avait cependant pas fini son plat, mais ne pressait pour autant pas du tout Inja pour qu’il finisse au plus vite. Elle avait l’habitude d’être dans ce genre de situation, n’ayant pas un grand appétit. Enfin, il semblait reprendre la parole, et Kaya pouvait alors avoir une posture bien plus attentive, son regard bleu scruttant le sien et hochant le visage sur certaines de ses remarques pour lui montrer son intérêt.

Il avait rencontré l’une des septs épéistes, donc un membre du clan des sabreurs. Savait-il seulement que ces épéistes formaient eux aussi l’un de ces fameux clans ? Probablement, enfin elle l’espérait, surtout si il la cotoyait régulièrement. En tout cas, tous ses clans attiraient sa curiosité, et il avait envie de voir le fameux Hyoton de leur clan. En y réfléchissant, montrer cet art aux shinobis de Kiri serait une bonne chose avec la désertion de plusieurs membres de son clan qui seraient probablement traqués.

« Eh bien oui, on pourrait se donner rendez-vous quelque part pour s’entrainer un de ces quatre si tu le souhaite. Tu verrais de tes propres yeux la maîtrise du Hyoton, mais je ne sais pas si je te dévoilerai toutes mes techniques les plus secrètes... »

Elle avait essayé d’avoir l’air mystérieuse, mais c’était plus pour faire passer ça comme une sorte de jeu que par réel volonté d’autarcie. Elle avait d’ailleurs sourit et prit un ton un peu suave pour prononcer ces derniers mots, il était en train de faire des jaloux, c’était certain.

Et ses aveux continuaient, cette fois il parlait lui aussi de sa capacité hors du commun. Il maîtrisait la lumière… C’était bien la première fois qu’elle entendait cela, et c’était quelque chose qui la rendait très curieuse. La lumière, c’est tout et rien à la fois. Mais en une rapide réflexion, elle imaginait une infinité de possibilité quant à ses techniques. C’était très intéressant, et elle voulait en savoir plus, rapidement !

« La lumière ? Eh bien, c’est super comme don tout de même ! Tu peux seulement rajouter de la lumière, ou aussi la faire disparaître ? L’un comme l’autre sont tout aussi puissant à mon avis, et j’imagine que tu dois mettre au point des techniques plutôt fourbes, non ? D’un point de vue utilitaire je vois ça comme très puissant, mais pour attaquer tu dois coupler ça à des techniques plus standardes, non ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 17 Nov 2017 - 17:16

Kaya lui répondit dans l'affirmative, partante pour une session d'entraînement dans le futur, ils pourraient tous les deux mieux se rendre compte de la faculté de l'autre, promettant d'être une expérience enrichissante. Il espérait qu'il s'agirait d'un futur proche, curieux de découvrir de quoi elle pouvait être réellement capable, et également d'en apprendre plus sur elle, une des personnalités les plus spéciales de Kiri. Les phrases de la demoiselle avaient un aspect taquin, animant un peu plus le centre de la discussion. Elle semblait fascinée par sa capacité liée à la lumière et lui posa une petite liste de questions dessus, essayant de s'imaginer les possibilités qui pouvaient lui être apportées. Inja, emporté par le rythme de la conversation, lui répondit assez rapidement, abandonnant son plat quelques instants, tout en la regardant dans les yeux.


"Et bien... Ce n'est pas exactement ça. Je suis tombé sur un livre écrit par un soi-disant fou, enfin c'est que les gens semblaient penser de lui d'après le prologue. L'homme avait passé sa vie fasciné par la lumière et en avait fait des théories poussées, dont beaucoup d'aspects semblent tirés par les cheveux. Tout un bouquin théorique sur le fonctionnement de la lumière, son absorption et sa réflexion. Je ne vais pas t'en dire plus que ça, tu pourrais comprendre trop facilement la façon dont mes attaques fonctionnent."




Cette dernière phrase fut accompagnée d'un léger rire, étant rentré dans le jeu de Kaya, il ne voulait pas non plus dévoiler la manière dont il pensait ses techniques. Jusqu'à présent, tout ce qu'il avait pu lire et tester du livre s'était révélé exact, lui-même avait encore plein de choses à en apprendre, de sorte à élaborer des techniques plus poussées les unes que les autres. Inja se remit à découper sa viande, plus lentement qu'auparavant, essayant d'allonger le temps de leur discussion, après tout elle semblait aussi passer un bon moment, dans le cas contraire elle aurait pu partir aussitôt son plat considéré comme terminé. Il enchaîna de plus belle.


"Mais enfin en gros c'est presque ça... Je peux produire de la lumière de mon chakra et bien d'autres choses techniques que je suis en train d'étudier et de tester plus en profondeur. Peut-être qu'on prendra le temps de parler de ça plus en profondeur, si un jour nous sommes prêt à nous révéler nos petits secrets, comme tu le dis."




Le sourire d'Inja se partageait entre l'expression de sa tranquilité habituelle et l'amusement, l'ambiance était loin de la tension de leurs premières paroles, à coup sûr ils seraient amenés à se revoir un autre jour. Il en était certain.

Malgré les efforts portés pour ralentir son rythme de mâchage, il arriva à sa dernière bouchée de viande, ne restant que le jus mélangé à la bière dans le fond de son assiette. Pas moyen qu'il touche à ça, même s'il aimait beaucoup la bière, il s'agissait d'une sauce tout de même, quelques uns de ses défunts amis aimaient finir le plat comme s'il était une soupe. Ses anciens amis étaient tous morts par sa faute et à cet instant Inja ressentait une impression qu'il n'avait pas eu depuis longtemps, il se sentait vraiment bien, aussi bien que lors des moments les plus heureux de sa mémoire, ceux qu'ils avaient pu partager avant le drame. Il se jura de ne plus jamais laisser mourir quelqu'un qu'il appréciait, avant de s'adresser de nouveau à Kaya, voyant qu'ils avaient tous les deux l'air d'avoir fini.


"Tu veux un dessert ? ..."




Il marqua un temps de pause, lui envoyant un nouveau sourire amusé, puis fit signe au serveur de venir, avant de finir de s'adresser à Kaya.


"Tu penses que si je commandais une mousse, tu serais capable de m'en faire une glacée ?"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Dim 19 Nov 2017 - 14:24

Toute la base de ses techniques provenait donc d’un livre sur lequel il était tombé plus ou moins au hasard ? C’était une sacrée coïncidence tout de même, mais elle ne remettait pas en cause sa parole. Cependant, elle ne pouvait pas s’empêcher de penser au concours de circonstance qui s’était produit pour découvrir son donc lié à la maitrise de la lumière avec son chakra. Si en plus le livre pouvait paraître comme l’œuvre d’un scientifique complètement dingue, faire un essai et découvrir ses talents relèvent du miracle.

Il lui avait lui aussi répondu avec un peu d’humour, parlant de masquer ses attaques pour ne pas qu’elle puisse réellement rivaliser avec lui. Il était clair que s’ils devaient faire un combat d’entrainement, Kaya de son côté s’arrangerait pour diminuer l’efficacité de ses attaques pour au moins ne pas le blesser. Spécialiste des attaques à distance, elle avait tendance à toucher peu sa cible, mais de façon très violente.

Enfin, il avait un peu plus parlé de sa capacité, lui révélant son fonctionnement global, soit la création de lumière et visiblement pas tant l’absorption de cette dernière. Il évoqua le fait d’en parler plus sérieusement, ce qui lui fit esquisser un petit sourire intéressé, car elle savait que ce genre de rencontre pouvait être vraiment épanouissante. Elle l’appréciait de plus en plus à vrai dire, et plus la conversation avançait, plus elle se disait qu’elle allait faire en sorte qu’ils se revoient au plus vite, et si possible plutôt fréquemment. Il était intéressant, avait de l’ambition, et ses techniques attisaient sa curiosité. Le seul prérequis était que tout cela soit réciproque, évidemment, mais elle avait le sentiment que le feeling passait bien, et ceci dans les deux sens.

« Je pense que parler de ses techniques avec une personne de confiance peut mener à l’amélioration de celles-ci de façon drastique. Pourquoi ? Par ce qu’à force de manipuler la glace dans mon cas, je ne vois pas certaines possibilités qui pourraient te paraitre évidentes. De ce fait, avoir un point de vue extérieur peut rendre nos techniques absolument géniales ! »

Dit-elle alors qu’il finissait son plat à son tour, sans laisser un seul morceau de viande, lui. Elle lui avait exposé son point de vue et espérait que cela allait le motiver à la revoir. C’était rigolo pour elle, car elle n’avait presque jamais eu à attirer quelqu’un, même s’il ne s’agissait que d’entrainements, elle avait l’impression de devoir le draguer pour qu’il daigne s’entrainer avec elle. Un peu d’honneur, enfin !

Cerise sur le gâteau, il lui demanda si elle désirait un dessert. Ce n’était pas prévu initialement, car elle voulait éviter toute mauvaise surprise avant son départ en mission le lendemain, et surtout car elle souhaitait garder sa ligne. Mais ça, elle ne l’avouerait peut-être pas. Le plus amusant était qu’il voulait qu’il lui montre ses talents de manipulation de la glace. Faire d’une mousse une sorte de glace ? Elle prit une petite mine pensive un instant, essayant de réfléchir à comment réaliser cela, puis finit par esquisser un petit sourire avant de lui répondre.



« Commande ta mousse… Pour moi, le repas est terminé, mais fais toi plaisir ! »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Dim 19 Nov 2017 - 17:50

Inja commandait au serveur de lui apportait une dernière mousse au chocolat, histoire de se faire un dernier plaisir culinaire avant la fin du repas, il ne pourrait sûrement pas se refaire un plaisir pareil avant quelque temps et n'avait pas goûté à du chocolat depuis des mois, sa fuite forcée l'ayant poussé à prendre ses distances avec les restaurants du Pays de la Neige. Kaya était pensive mais semblait d'accepter le petit défi qu'il venait de lui poser, impatient de voir de ces propres yeux le don des Yuki, il s'agissait d'un petit jeu de curiosité et à aucun moyen Inja ne pensait pouvoir en apprendre plus sur sa capacité spéciale. Tout ce qu'il voulait était agrémenté cette soirée de quelque chose de spécial, une chose qu'il n'avait encore jamais vue dans un restaurant et qui marquerait cette soirée dans ses souvenirs.

Il réfléchissait plus en profondeur sur ce que Kaya venait de lui dire, il était vrai que s'entraîner à deux leur permettrait d'évaluer leurs capacités et probablement de combler les failles de leurs capacités respectives, une vue extérieure pouvant grandement aidé cet objectif.


"Tu as parfaitement raison, un petit combat nous permettrait de doser les contres possibles de nos capacités... Et puis, je n'ai encore jamais testé mes techniques, si tu es partante, je serais ravi de tester en situation concrète les techniques que j'élabore dans un coin de ma chambre d'hôtel."




Il agrémenta cette dernière réplique d'un léger rictus, se rendant compte qu'il n'avait pas jamais l'occasion de tester ce qu'il entreprenait de créer chez lui. Les réels combats à mort ne devaient pas être une surprise pour lui, l'issue n'en serait que trop grande pour prendre des risques.

Décidément, plus le temps passait et plus Inja voyait en elle un nombre de points positifs grandissant, il comprenait que leur rencontre était loin d'être anodine et qu'ils pourraient même évoluer ensemble. Kaya semblait à l'aise avec lui et réciproquement, il se sentait bien en sa présence, bien mieux qu'avec les ninjas lambdas qu'il pouvait croiser sur le chemin du Dôjo, certains même tentaient de lui parler mais n'obtenaient jamais de réponse, soit car il n'en avait pas, soit parce que leurs questions avaient un simple but de sympathiser. Malheureusement pour eux, Inja n'était pas prêt à cesser un exercice ou un entraînement pour papoter, la plupart du temps il leur faisait comprendre en accentuant le rythme de ses exercices.

Un petit silence au milieu de la conversation vint ralentir la cadence de la table, un silence comme rarement Inja avait pu en vivre, non dérangeant, même agréable. Il ne pensait même pas à essayer de combler et appréciait l'instant en compagnie de Kaya, qui lui avait fait forte impression ce soir, malgré le petit différent par lequel ils avaient démarré la soirée. Ce silence fut coupé lorsque le serveur apporta le dessert commandé, il avait été fait extrêmement rapidement et était servi dans un petit plat de verre taillé, assez élégant. Inja fit un clin d'oeil à la jeune Yuki.


"Alors ? Tu peux faire quelque chose pour moi ? Je ne suis pas un grand fan du chocolat tiède et la glace coûtait bien le double du prix de cette mousse, ne m'en veux pas de t'exploiter un instant."




Le sourire aux lèvres, Inja avança de quelques centimètres la coupe devant lui, regardant Kaya dans les yeux, il saisit le verre d'eau devant lui qu'il n'avait pas bu depuis le début et le finit rapidement avant d'attendre la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Lun 20 Nov 2017 - 14:45

Faire un combat d’entrainement semblait être quelque chose qui l’intéressait lui aussi. Elle aurait peut-être le temps d’en organiser un au retour de sa mission, car elle partait le lendemain matin pour aller enquêter sur la côte. En plus, il semblait s’entrainer beaucoup mais n’utilisait pas vraiment sa capacité spéciale en situation réelle, et cela pouvait être un réel handicap le jour où il en aura besoin de façon urgente. Elle mit donc cet événement à organiser dans un coin de sa tête, et avait hâte de voir ce qu’il pouvait bien faire avec sa lumière !

« Si tu n’as jamais fais de test en condition réel, il est urgent de le faire effectivement. Je pars demain matin en mission, mais à mon retour ce serait un plaisir de t’aider avec un petit combat amical. Prévois quelques vêtements chauds, il risque de faire froid ce jour la, car à priori on ne va pas combattre dans un coin de ta chambre d’hôtel. »

Cette dernière phrase pouvait être interprétée de diverses manières, mais dans sa tête c’était une remarque d’humour, rien de plus. Mais elle avait pris l’habitude de faire des petites allusions du genre lorqu’elle parlait avec des hommes, car en général ils étaient sensible à ses charmes, et leur évoquer une possibilité charnelle permettait d’accrocher leur attention au moins sur le court et moyen terme.

Enfin, Inja reçu sa fameuse mousse au chocolat, plutôt bien présentée et qui avait l’air bien aérée. Son regard avait a peine eu le temps de se poser sur cette coupe qu’elle glissa lentement vers elle, invitant la jolie blonde à mettre ses talents à contribution. Elle ne s’était que rarement amusée à faire des expériences culinaires avec son Hyoton, mais avant d’accepter elle avait un peu réfléchi à la faisabilité de la chose.

Sa main s’approcha de la coupe pour se poser sur cette dernière, sa paume étant bien en contact avec le verre contenant la mousse. Elle jeta un petit coup d’oeil à droite et à gauche histoire d’être sure de ne pas être observée, puis elle concentra du chakra dans sa main droite. Ce dernier avait une aura très froide et était en général reconnu par les Shinobis expérimentés. Son objectif était de glacer les particules d’eau présentes dans la mousse pour en faire une sorte de glace. L’exercice était étonnemment bien pensé, car elle devait maitriser son chakra de façon précise afin de ne pas former un énorme glaçon. Elle se concentra alors et observait avec attention la mousse qui refroidissait alors que l’eau gelait au fur et à mesure. De son autre main, elle attrapa la cuillère et remua délicatement la mousse pour vérifier sa texture, avant de concentrer un peu plus de chakra dans sa main droite, refroidissant alors plus rapidement ces molècules, la glace prenant forme petit à petit, car elle savait que si elle accélérait encore le processus elle allait faire un glaçon inmangeable. Au bout de quelques secondes, elle retira sa main et planta la cuillère dans ce qui ressemblait à peu près à une glace, repoussant la coupe avec un petit sourire satisfait.

« Bon, je ne peux pas inventer les ingrédients qui donnent la texture bien crèmeuse, mais je suis plutôt contente du résultat, je ne m’attendais pas à une telle réussite ! Tu me diras ce que tu en penses. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mer 22 Nov 2017 - 11:21

Kaya le confortait dans l'idée qu'un combat de glace contre lumière allait se jouer un de ces jours, seules les disponibilités manquaient, mais la motivation semblait présente des deux côtés de la tablée. Le temps de sa mission laisserait du répit à Inja pour perfectionner ses techniques avec son institutrice Shiori, lui laissant l'opportunité de créer et tester de nouvelles techniques qui pourraient lui être utiles en combat à distance. Même si elle avait pas mal d'expérience d'avance, Inja pourrait toujours réussir à la surprendre avec sa capacité de lumière, juste le temps de se perfectionner au mieux et de préparer ses réflexes, ainsi que sa réactivité aux attaques à distances.

Ses yeux se concentraient maintenant sur les actions de la Yuki qui se préparait à user de ses capacités, elle avait accepté de lui montrer ce qu'elle savait faire en transformant son dessert en quelque chose de bien plus froid. Elle s'exécutait et semblait y mettre toute sa bonne volonté, passant quelques secondes en tenant le pot et le remuant au mieux, tout en le glaçant. La chose s'était passée beaucoup plus rapidement qu'il ne l'aurait pensé, la glace était maintenant devant lui, prête à être dégustée.


"Et bien, c'est stupéfiant à voir."




Inja saisit la coupe ainsi que sa cuillère avant pour commencer à en prendre un premier morceau. Il espérait secrètement que Kaya ne lui ait pas menti en étant une spécialiste de la boue, auquel cas il n'aurait pas vu de grande différence visuelle si elle avait réussi son coup. Ramenant son essai à sa bouche, sa langue se posa contre le chocolat qui était... Froid, comment attendu. La coupe dégageait elle-même une fraîcheur qu'il n'avait pas remarqué auparavant, ce qui n'aurait pu éviter à Inja de se baser uniquement sur la confiance.

La glace était bonne, très bonne même, il n'était en réalité pas un grand fan du chocolat qui l'écoeurait rapidement mais cela faisait tellement longtemps qu'il n'en avait pas mangé qu'il pouvait se permettre une petite gâterie sans mauvaise surprise. D'autant plus que le dessert qu'il avait entre les mains étaient savamment constitué.


"Et bien... Je dois dire que c'est aussi étonnamment bon. Si tu arrêtes ton métier de shinobi, tu sauras dans quoi te reconvertir."




Les paroles amusées d'Inja étaient bon enfant, voulant faire remarquer à la Yuki qu'elle avait une incroyable maîtrise du dosage de ses pouvoirs. Il ne pouvait pas en dire autant de lui-même pour l'instant, des exercices rigoureux supplémentaires seraient vraiment nécessaires avant de penser à combattre Kaya. Peut-être sa maîtrise en combat était-elle aussi millimétrée de sa prouesse culinaire... Il ne fallut d'ailleurs pas longtemps avant qu'il ne réussisse à finir la maigre coupette, s'en était presque désolant de voir un plat partir à cette vitesse, alors que son ours à la bière avait duré presque quarante fois plus longtemps. Presque attristé par l'instant, Inja finit.


"Honnêtement c'est partit trop vite, si tu fais dans le métier, mets de côté l'idée de faire des doses plus grandes que celles de ce restaurant, hahah. Tu as entièrement fini de ton côté ? Tu n'as besoin de rien de plus ?"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Mer 22 Nov 2017 - 18:22

Kaya venait de transformer une mousse en chocolat en glace. Ou tout du moins, elle avait essayé de faire ainsi en refroidissant l’eau présente dans la mousse et en remuant le tout pour lui donner une texture à peu près onctueuse et liée. Elle n’avait jamais fait de telle transformation avec son Hyoton, et n’était pas spécialement la plus grande cuisinière à la base. Autant dire qu’elle ne s’attendait pas au meilleur des résultats, mais sa grande chance était qu’elle n’avait réalisé « que » la partie refroidissement de son dessert. En tous cas, sa réaction était plutôt encourageante, il avait l’air satisfait du spectacle. Reste à voir la partie culinaire.

Lorsqu’il se mit à goûter ce fameux dessert, Kaya essayait d’observer ses expressions visuelles pour trouver si il lui plaisait ou non. Une première réaction de surprise lors du premier contact, probablement à cause de la température, rien d’absurde ou de discriminant. Cette cuillère remplie de glace se glissa ensuite dans sa bouche, entièrement, et à ce moment la jolie blonde l’observait comme s’il était en train de jouer avec sa vie. Malheureusement pour elle, il n’avait pas été très expressif et elle attendait alors un retour direct de sa part, tandis que la jeune Yuki en venait presque à stresser par rapport au résultat.

Soulagement ! Elle avait réussi à réaliser une glace qui était à son goût, puisqu’une réelle pluie de compliments s’abattu sur elle et sa glace. Un petit sourire amusé s’afficha alors sur son visage alors qu’il lui proposait même de se reconvertir dans le domaine de la restauration. C’était une idée originale, mais qui n’était pas dans ses plans actuels, loin de là.

« Ah, contente que ça te plaise, j’avais peur de te ruiner ton dessert. Finir le repas sur une mauvaise note est toujours désagréable. Tu ne le sais peut-être pas, mais j’avais une pression folle ! »

Et il n’avait pas l’air de mentir en tous cas, car sa glace fut engloutie en un rien de temps. Elle n’était certes pas très copieuse, mais surtout à son goût. Il lui demanda alors si elle allait prendre autre chose, mais prendre un dessert maintenant serait un peu stupide car il venait de finir le sien. Il pensait peut-être à une infusion ou à un digestif, qui sait ? Enfin, elle hocha négativement la tête pour répondre partiellement à sa question.

« Je vais en rester là, oui. Je dois partir tôt demain matin pour ma mission donc je ne m’aventurerai pas dans une suite alcoolisée, ou non d’ailleurs. Ta compagnie est agréable, mais j’ai quelques impératifs ! Et puis aussi, j’ai une ligne à garder ! »

Conclut la pulpeuse blonde en se touchant le ventre, avant de jeter un bref coup d’œil vers la sortie.

« Si tu as aussi fini, il ne nous reste qu’à payer et à se donner un prochain lieu de rencontre. »

Elle finissait clairement par une invitation, car elle avait passé un moment réellement agréable avec lui. Kaya souhaitait au moins avoir de quoi le contacter, même si elle avait quelques informations déjà. Au pire, elle le trouverait au grand Dojo vu qu’il s’y entraine régulièrement.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 23 Nov 2017 - 10:55

Inja n'aurait jamais deviné que, lorsqu'il dégustait son dessert refroidi par les soins de Kaya, celle-ci ait pu se mettre une quelconque pression sur les épaules. Après tout, ce n'était qu'un dessert et il savait dans quoi il s'embarquait en démarrant ce petit jeu avec elle, le but étant surtout de marquer le repas d'un évènement spécifique, en plus de leur rencontre. Il avait pu observer un des bienfaits du Hyôton en action, bien que ça ne soit qu'une situation hors-combat, il était certain que les Yuki maîtrisaient bel et bien la glace et ne pourrait pas s'empêcher de réfléchir aux possibilités procurées par de telles techniques. Sa curiosité lui suggérait de vite aller en apprendre plus en lui proposant un combat, là, maintenant, mais la pauvre devait partir en mission la matinée prochaine et Inja n'était même pas bien préparé au combat. Il lui faudrait bien plus d'heures d'entraînements et de théories avec Shiori, seule elle pourrait établir objectivement à quel point il a évolué.

Kaya lui proposa de se donner un prochain rendez-vous, ce qu'Inja n'avait pas prévu lorsqu'il était arrivé à Kiri, les maigres moyens de le contacter restaient compliqués à entreprendre et peu bénéfiques. Néanmoins, le feeling qu'il avait avec la blonde le rassurait, étant presque sûr qu'ils seraient amenés à se revoir après son retour de mission, il pouvait lui donner eux façon de le joindre. Inja aurait pu aussi lui demander directement une façon de la revoir, mais ses expériences passées lui avaient démontré que si la femme voulait réellement le revoir, elle ferait le nécessaire, surtout qu'Inja n'avait aucune idée de quand elle reviendrait et voudrait pas s'amuser à aller frapper au domaine des Yuki tous les trois jours pour vérifier si elle était revenue à Kiri. Alors qu'ils se levaient pour partir, le garçon du restaurant apporta l'addition.


"Vu l'agréable moment passé, je t'aurais bien invité, mais si je fais ça, je ne vais pas manger jusqu'à ma paie hahah. Peut-être une autre fois qui sait ?"




La plaisanterie fut accompagnée d'un large sourire, un peu moqueur envers lui-même et gêné, mais il se ressaisit rapidement en s'adonnant à autre chose. Inja saisit un bout de papier qui restait de sa poche et utilisa le crayon présent dans sa poche de veste, une vieille habitude d'escroc d'avoir toujours de quoi noter à proximité... Lentement, mais de manière bien lisible, il écrivit un nom d'établissement avant de relever le visage vers la jeune femme et de lui tendre en souriant légèrement.


"Je ne sais pas quand tu vas revenir, mais si tu veux me contacter, je serais la plupart du temps au Grand Dôjo durant la journée, sauf exceptions. J'ai noté le nom de mon hôtel si tu veux laisser un message au patron pour qu'il me le transmette, ça pourrait t'éviter de te déplacer pour rien au Dôjo."




Après avoir attendu que la Yuki paie sa note, Inja commença à s'avancer en direction de la porte, plus que quelques mètres les séparait de la fin de ce RP de leur au revoir. Depuis le début du repas, le volume sonore s'était grandement baissé, plusieurs spécimens humains étaient soit endormis au bar, soit repartis se coucher pour préparer leur travail du lendemain. L'ambiance avait grandement évolué, tout comme leur relation à tous les deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Jeu 23 Nov 2017 - 15:35

Il aurait apparemment aimé l’inviter, mais ses moyens étaient actuellement insuffisants. A vrai dire, elle n’avait même pas pensé à cette éventualité. Ils étaient venus séparément et Kaya n’avait pas du tout imaginé qu’il se positionnerait comme ceci. Cependant, c’était toujours agréable à entendre, mais elle ne se vexerait pas le moins du monde car il ne pouvait pas payer, elle aurait presque été gênée si ça avait été le cas. Le moment avait été très agréable pour elle aussi d’ailleurs, elle ne s’était rarement trouvé de telles affinités avec un autre shinobis depuis longtemps.

« Si vraiment tu insistes, une prochaine fois peut-être. Mais ce n’est pas la peine, je t’assure. »

Elle descendit son regard vers le bout de papier qu’il venait de sortir de sa veste. Etonnant d’ailleurs, car elle n’avait jamais de quoi noter sur elle mais lui semblait avoir ce matériel de façon très banale. Kaya avait sa tête, et ça lui suffisait en général. Enfin, elle prit ce morceau de papier sur lequel il venait d’écrire le nom de l’hôtel où il résidait, et elle s’assura de pouvoir relire son écriture, ce qui n’était pas toujours évident. Il s’était visiblement appliqué, et c’est avec un petit sourire qu’elle lui répondit.

« Bon, se donner rendez-vous à un hôtel, ça peut vite donner des idées à certains… Mais si j’ai besoin de te contacter je n’hésiterai pas effectivement. En revanche, il est possible que je vienne t’embêter au Dojo un de ces quatre ! »

La pulpeuse blonde se leva ensuite pour se diriger vers l’entrée où se trouvait le comptoir pour payer. Ce chemin, bien que court, confirmait la petite remarque qu’Inja lui avait fait auparavant. Les hommes encore en état ne semblaient pas se gêner pour observer l’œuvre de mère nature, surtout si leur ébriété les désinhibait un peu. Enfin, elle régla sa note et attendit que son ami fasse de même. Elle en profita pour observer un peu la faune locale, et il semblait lui aussi attirer les regards, mais plutôt par jalousie, car la plupart devaient penser qu’ils avaient eu un rencart en tête à tête, alors qu’en fait ce n’était que le fruit du hasard.

Une fois rejointe par Inja, elle se retourna pour se diriger vers la porte de la sortie en marchant à ses côtés. Il faisait désormais nuit noire et plutôt frais à Kiri, et la fine blonde fit une petite mimique en se frottant les bras pour montrer l’impression de froid perçue. Elle se tourna ensuite vers sa nouvelle rencontre, en lui indiquant avec l’index sa future direction.


« Je pars vers la droite, moi. J’ai passé un bon moment ce soir, merci. Ce n’était pas gagné vu que tu m’avais volé ma table, mais au final j’ai l’impression d’avoir fait une super rencontre. Je te dis à très bientôt, je passerai te voir à mon retour de mission. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 23 Nov 2017 - 17:19

Alors qu'ils sortaient du restaurant, Inja pu remarquer le froid ambiant qui s'était largement amplifié à mesure que la nuit était tombée, les laissant tous les deux dans des rues mal éclairées et pleines de buée. Malgré l'heure, plusieurs groupes de personnes marchaient à leur rythme en discutant, la soirée n'était en fait qu'au début pour certaines personnes. Reprenant ses pensées, Inja salua Kaya de la main en se dirigeant dans l'autre sens.

"Ça m'a fait plaisir aussi, essaie de revenir de mission intacte, on a un combat à faire, ne l'oublie pas. À bientôt."



Ses pas se dirigeaient tout seuls, allant naturellement vers la l'hôtel, bien qu'il ne sache pas exactement comment il était arrivé, plusieurs minutes de marche lui permettraient bien de se retrouver d'une façon ou d'une autre. Ce qui l'inquiétait le plus n'était pas son chemin, ni comment et dans combien de temps il allait rentrer chez lui, mais plutôt, est-ce que Kaya rentrerait sans problèmes de sa mission ? Il ne savait pas pourquoi cela l'obnubilait, mais son esprit était mitigé entre les agréables souvenirs de la soirée qu'ils venaient de passer et le futur. Inja ne fréquentait presque personne et d'un coup il s'était senti proche de quelqu'un comme ça ne lui était arrivé depuis longtemps. Le temps serait maître des réponses et ferait état de juge sur les futures actions et évènements du village le concernant. Des amis... Il n'en avait pas eu depuis beaucoup trop longtemps, ils étaient morts, presque tous en tout cas, il pouvait en être sûr. Par sa faute les gens qu'il avait aimés avaient fuir comme lui, aller se cacher presque aussi loin que lui, peut-être certains le cherchaient-ils ? Probablement pas, s'ils avaient été assez malins pour échapper à la mort qui leur pendait au nez, ce n'était sûrement pas pour retenter l'expérience, après tout pour eux, Inja n'était encore qu'un escroc en cavale. D'ailleurs, il commençait à se poser la question pour la première fois depuis son arrivée... Qu'arriverait-il si un jour on le retrouvait ici, à l'autre bout du monde, à l'opposé de ces méfaits... Ses actions avaient failli couler les plus grands de son pays, s'ils étaient décidés à se venger, ils en avaient sûrement les moyens.

Inja regarda rapidement derrière lui. Kaya n'était plus visible, partit, elle, qui était maintenant une de ses seules amies. Ne pas la revoir serait un problème social pour lui, alors qu'il avait enfin trouvé quelqu'un de différent, assez distinguable des autres pour qu'il la remarque et lui en parle même. Ce n'était pas fini, ça, il en était sûr.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Deux plats pour une rencontre. [w/ Kaya]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: