Derniers sujets
» Autour des braises // Watari
Aujourd'hui à 3:17 par Hoshino Watari

» Aller à l'essentiel
Aujourd'hui à 3:09 par Metaru Shūuhei

» Sora Uchiha (en Cours)
Aujourd'hui à 2:57 par Borukan Akimoto

» [Koga Kiseru] Un errant à Iwa et dans un Cofee Shop - Libre
Aujourd'hui à 2:26 par Hyûga Sanadare

» Oui ?... Oui ! (w/ Tsunechika)
Aujourd'hui à 2:10 par Seisui no Seifukusha

» 1/08. La manipulatrice
Aujourd'hui à 2:06 par Suzuri Kyoshi

» Question de coïncidence ; Sazuka
Aujourd'hui à 2:04 par Ikeda Sazuka

» Le bon et la brute [Shukiki S.]
Aujourd'hui à 2:02 par Metaru Nué

» Reiji / RP.
Aujourd'hui à 1:37 par Goketsu Reiji

Partagez | 

Kaya - Inja ► Il y a plusieurs raisons de boire.

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Mar 14 Nov 2017 - 13:00
Tetsuko et Ueno en mission. Cela ne m'aurait pas dérangé... Sauf qu'ils sont ensemble pour cette mission. Le Nidaime est-il devenu fous de les envoyer tout les deux sur la même mission ? Non, il ignore ce qu'il s'est déjà passé entre eux, il ne sait pas qu'Ueno à déjà attenté à la vie du jeune Yuki. J'aurais dû aller le trouver, le lui dire et tout faire pour partir à cette fichue mission à cause de la serpentine, parce que Kasanagi et moi, on est complémentaire, on a travailler dure ensemble, s'entraînant sans relâche pour faire des combinaisons entre son doton et mon katon. Une défense et une offensive travaillé des jours et des jours. Oui, on a raté la mission avec le Daimyo, il est mort, mais est-ce réellement une raison pour qu'il casse notre équipe et l'envoi avec cette vipère ? Ça m'énerve !

Je ne cesse de tourner en rond dans l'appartement, lieux qu'il a quitté depuis un moment pour cette satanée mission. Aurais-je du une fois de plus me prendre la tête avec Sôsuke pour en être ? Pour l'obliger à faire mes caprices et m'écouter ? Non, je ne dois me tenir à carreau, sinon, il va réellement me prendre en grippe et depuis la réunion, je suis mal placé. Je dois juste rester tranquille, sauf que là, ça m'énerve. Vraiment ! Je rage contre tout ça et ça me mine. Faut que je quitte cet endroit, que j'oublie son absence, parce que de toute façon c'est temporaire, il reviendra. C'est pas une mission difficile. J'ai confiance en lui et ses capacités. Il reviendra et l'autre vipère aussi. Ils reviendront et après on s'arrangera pour que l'on fasse des missions lui et moi, pas lui et elle ! Merde, c'est notre équipe, pas autre chose !

Je sors de l'immeuble, tendue, agacée pour finalement aller dans ce bar ou j'avais déjà passé une soirée avec Yamamoto, une soirée étrange que j'ai également envie d'oublier, mais là, au moins, elle me fait penser un peu à autre chose. D'ailleurs, je cherche le rouquin du regard, en vain. Il n'est pas là. Alors, je m'approche du bar, tout simplement, pour déposer des ryos en commandant directement non pas un verre de sake, mais bel et bien une bouteille. Le Meikyû ma montré un moyen pour oublier, alors autant le tester maintenant que j'ai réellement envie d'oublier quelque chose ? Ce vider la tête pour un soir de toutes ses pensées qui ne cessent de me prendre encore et encore. Agaçante, lancinante. Boire pour oublier. C'est ça mon unique but ce soir, quitte à le regretter ensuite.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 14 Nov 2017 - 17:26
La journée d'entrainement c'était cette fois-ci beaucoup mieux déroulée, il avait malaxé son chakra toute la journée, s'exerçant à le contrôle du mieux qu'il pouvait et maintenant ses résultats devenaient impressionant, il pouvait maintenant maîtriser quelques techniques de base, mais rien de très impressionnant. Il venait juste de finir de manger un plat de haricot, malgré le goût horrible procuré, l'habitude avait forgé son estomac à y résister. Tous les jours il s'entraînait et depuis son arrivée il ne s'était autorisé qu'une soirée au restaurant. Sa première solde de ninja étant arrivée, il pouvait de nouveau se permettre des écarts, bien que les genins ne soit pas très riches. Il était évident pour lui que sa journée avait été moins éprouvante et qu'il pourrait se permettre une virée en ville sans problème. Il réfléchit quelques minutes, pesant le pour et le contre, voulant se décider à l'avance pour ne pas avoir à se perdre dans les ruelles. Puis il se rappela du bar devant il était passé plusieurs jours plutôt, beaucoup d'alcools spéciaux étaient servi et malgré les prix plus haut dessus que la moyenne, il devait évident faire des concessions pour re-goûter à ses alcools préférés. L'alcool en soit ne l'attirait pas tellement, les effets ressentis ne lui avaient jamais vraiment posé de problème, il s'était habitué au cours des années à en boire, passant de réunions commerciales en fêtes de village ; sa vie d'escroc l'avait habitué à feindre la joie en se joignant aux fêtes alcoolisées de nombreuses régions. Il était surtout fasciné par les saveurs procurées et avait eu le temps ainsi que l'expérience de se dresser une liste de ses alcools favoris.

Motivé, Inja se leva rapidement pour rejoindre la porte de sa chambre, il la ferma rapidement puis, d'un pas décidé, partit en direction de l'escalier avant de l'emprunter. Les ivrognes habituels était encore là, toujours accoudés au bar et c'était fait à sa présence, plus aucuns regards ne fusaient sur lui, il avait été accepté. Arrivant sur le seuil de la porte, il essayait de se souvenir la direction du bar qu'il avait repéré, c'était vers le centre, il se souvenait du chemin de retour et fit fonctionner son cerveau dans le but de résoudre ce puzzle, essayer de faire le chemin inverse.

Au bout d'un quart d'heure, il commença à reconnaître des bâtiments, situés non loin du bar comme il pouvait se le remémorer. Il lui manqua à peine quelques pas supplémentaires pour apercevoir l'ancienne extérieure, accrochée à une chaîne, puis d'autres encore pour s'en approcher. Le bar n'avait pas l'air très rempli de l'extérieur, mais il se souvenait de s'être fait cette remarque lors de sa dernière virée au restaurant, celui-ci avait en fait été blindé au possible de clients. Les vitres étaient pleines de buer, l'humidité ambiante ne s'améliorait pas le soir, ce qui se comprenait tant donné les belles et chaudes journées précédentes. Il entra lentement, puis se dirigea en direction du bar. Un panneau indiquait à la craie plusieurs types d'alcools servis et comme il l'avait remarqué la première fois, ils servaient du whisky nippon. Cela faisait bien des années qu'il n'avait pas eu la joie d'en prendre un verre, il s'avança donc du côté du bar où se trouvait le barman, puis lui fit un signe de la main en rétorquant.


"Un whisky ! Et sans glaçon."




L'homme le regarda d'un air fier et se saisit de la bouteille en question pour lui en servir un grand verre.


"Voilà ! Finalement quelqu'un qui s'intéresse à des choses nouvelles, ici les gens sont plus axés sur du saké, ils en sont même fou. Rien ne vaut un peu de changement vous trouvez pas ?"




Engageant la conversation, l'homme ne pus être ignoré par Inja, qui lui fit un mouvement de tête en empoignant son verre. Il le porta à ses lèvres et en bu la moitié avant de le reposer sur le comptoir, le verre toujours dans sa main et de lâcher un bruit d'étanchement de soif.


"Haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! La nuit va être longue."



_________________


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Jeu 16 Nov 2017 - 3:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Mar 14 Nov 2017 - 20:29

La jolie Kirijin venait de rentrer de sa mission d’enquête suite à la désertion de certains shinobis du village. Elle avait du faire des pieds et des mains pour avoir le droit de faire cette mission, car les Yuki étaient alors écartés de la vie militaire du village suite à la non signature d’un traité. Participer à une mission était donc quelque chose qui lui tenait à cœur, et elle avait eu hâte de prouver sa valeur aux instances de Kiri. Ce n’était pas une mission très compliquée, mais elle avait tout de même son importance. Surtout, elle s’était bien passée, malgré le fait de collaborer avec un inconnu. Elle était encore toute excitée par la réalisation de sa mission, et à vrai dire elle tournait un peu en rond dans son appartement alors que la nuit était tombée depuis un petit moment déjà.



C’était trop, il fallait qu’elle fasse quelque chose, qu’elle bouge ! Elle pensa alors à ce fameux bar dont tout le monde parle, il parait que c’était le lieu de sortie à la mode. Il fallait qu’elle y aille, même seule après tout, elle trouverait peut-être une connaissance là-bas pour partager un verre et discuter des récents événements. Dans le pire des cas, l’ambiance y était bonne selon les dires, et elle passerait surement un bon moment à boire un verre et à se détendre. C’était décidé, elle devait y aller. Fort heureusement, la jolie blonde était déjà plutôt apprêtée, et elle n’avait plus qu’à s’habiller en conséquence. Une jolie robe noire mettant clairement ses formes en valeur ainsi qu’un un collier de perles blanches venaient donner un look assez typé à la blonde glaciale. Elle faisait peut-être un petit peu bourgeoise ainsi, mais elle l’assumait, et surtout elle se sentait complètement à l’aise avec ces vêtements.

Ses souvenirs étaient assez nets, et elle n’eut alors pas de problème à trouver le bar en question. Cette courte marche dans les rues sombres de Kiri n’étaient pas intimidantes, le village étant plutôt sur. Parfois quelques personnages bizarres pouvaient être aperçus, mais rien de vraiment terrifiant. Le bar n’avait pas l’air bondé, mais en s’approchant un peu plus, un léger grondement lié aux personnes présentes à l’intérieur laissait penser qu’il était loin d’être vide. Elle entra dans ce fameux bar et s’arrêta un instant pour observer les alentours. Il y avait pas mal de monde, mais elle ne reconnut personne dans un premier temps, ce qui était presque décevant. Alors, elle se dirigea vers le comptoir avant se placer entre une femme blonde qui avait une bouteille de saké devant elle, et un homme qui avait lui un verre de whisky.

Ces deux personnes étaient seules visiblement, mais ne se parlaient pas pour autant. Plutôt étrange. Soit ils étaient vraiment des solitaires dans l’âme, soit cette blonde ne lui plaisait pas du tout, qui sait ? Un furtif coup d’œil sur la femme alors sur sa droite lui indiqua que la seconde possibilité était assez improbable, car elle avait l’air plutôt jolie. L’inverse alors, peut-être ? Un second coup d’œil sur sa gauche, mais cette fois la réaction fut tout autre car elle reconnut Inja, avec qui elle avait partagé un repas la veille de son départ en mission. Il lui avait joué un coup un peu fourbe en s’asseyant à la table qu’elle avait réservé, et elle ne l’avait pas oublié. D’humeur joueuse, et très taquine, elle décida de lui faire un coup bas à son tour.



« Ho, bonsoir Inja ! Comment ça va ? Cette fois je n’ai rien réservé, ne t’en fais pas. Par contre, il me semblait avoir compris la dernière fois que tu avais un petit faible pour les blondes… Pourquoi tu ne tentes pas ta chance avec elle ? En plus, avec une bouteille de saké à vider, tes chances augmenteront grandement avec le temps ! Sur ce, bon courage. »



Dit-elle à voix haute intentionnellement pour que la jeune femme qu’elle avait désigné d’un petit mouvement de la tête durant la discussion l’entende. Un comportement de peste en soit, mais elle avait envie de mettre Inja dans l’embarras. Et puis qui sait, peut-être qu’elle allait vraiment réussir à les faire communiquer. En tous cas, elle se recule d’un pas et fait mine de s’en aller afin de les laisser dans une situation gênante. Enfin, c’est ce qu’elle avait prévu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mar 14 Nov 2017 - 22:09
Entourée de monde et pourtant plus seule que jamais. Je regrette un peu la soirée en compagnie de Yamamoto. Si seulement il était là, il m'occuperait l'esprit, mais non, il est également en mission. Dans un sens, cela n'est pas plus mal pour moi, ainsi, j'éviterais de faire des conneries dans le dos de Tetsuko. Un mal pour un bien en quelque sorte, mais du coup, je me retrouve toute seule dans un moment où j'aurais besoin de la compagnie de quelqu'un que je connais... Bien qu'en parallèle, je sois désireuse de ne pas partager ma mauvaise humeur, mon agacement à d'autre. Chacun sa merde comme on dit. Pourtant, je suis quand même bien là à vouloir me vider la tête et oublier. C'est compliqué. Parce que je me doute bien que si j'étais un peu plus réceptive à ce qui se passe autour de moi, je serais probablement déjà entrain de m'amuser avec l'un au l'autre shinobi que je connais vaguement. Cela fait déjà assez de temps que je suis à Kiri pour avoir pas mal de fréquentation comme on dit. Peu d'ami très proche, mais pas mal de personnes qui gravitent autour de moi, surtout grâce au dojo et les entraînements. Ma position de sabreuse aide pas mal à cela il me semble.

Accoudée au bar, j'attrape la bouteille de saké que l'on vient de me servir pour verser un peu du spiritueux dans le verre servit avec. Plus pratique pour boire, plus civilisé voir même tout simplement distingué. Boire de l'alcool au goulot fait réellement ivrogne ou pilier de comptoir. Je n'en suis pas encore là. Le maître des lieux ne doit me voir que pour la seconde fois je crois bien ? Il faut dire que l'éducation de mon paternel à toujours fait en sorte que je ne croise que très peu de lieu ou la débauche est de mise, mais aussi, trop fréquenté par les ninja. Il a chercher à me préservé de ce monde pour qu'au final, à sa mort, je saute dedans et en souffre plus qu'autre chose. Car je me doute bien que si je n'avais pas rejoint les rangs de Kiri, je ne sais pas ainsi aujourd'hui, je ne souffrirais pas de trouble du sommeil et surtout, je n'aurais pas été torturée. Tout aurait réellement été différent.

Ainsi concentrée sur mon verre et ma bouteille, je tends malgré moi à restée sourde au monde qui gravite autour de moi, ignorant ainsi cet homme dont je connais la voix pour l'avoir déjà entraîné pendant de longues heures. J'ignore également la remarque du barman, bien qu'en l'entendant je lève malgré moi les yeux au ciel. Tout ce qui l’intéresse c'est d'amasser un peu plus de fric, alors forcément qu'il va caresser dans le sens du poil ceux qui prennent des consommations plus cher. M'enfin, je ne dis rien, restant simplement dans ma bulle.

Du moins, tentais-je de le faire malgré la présence de cette fille qui vient se mettre juste à côté de moi. Comme si le bar n'était pas assez grand et qu'elle était obligée de venir là. Il y avait d'autre place, d'autre endroit. Surtout que ça voix, trop stridente à mon goût m'agace déjà, et plus encore quand elle dit un prénom qui est très loin de m'être inconnu. Tournant partiellement la tête, je regarde cette blondasse de haut en bas et soupire suite à ses mots me concernant. Ainsi donc, je passe pour une ivrogne ? Je ris un peu, malgré moi. Amusée par la stupidité des gens.

Pivotant un peu pour faire face à mon élève et à la petite blonde qui s'écarte, vêtue d'une tenue un peu trop provocatrice. L'idée de lui jeter mon verre de sake en plein visage m'a traversé l'esprit un instant, mais au final, je décide tout autre chose. Pour montrer que sa pseudo insulte ne m’atteint pas. "Hey la petite blonde." Lançais-je pour l'interpeller, chose assez drôle étant donné que moi même je réponds à ce critère. "Tu prends combien pour la nuit ?" La questionnais-je en la traitant ainsi de catin de façon plus polie. Avant de poser mon regard sur Inja et d'hausser les épaules. "Je vais t'offrir ton cadeau d'anniversaire avant l'heure je crois Kanashidesu-san."

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mer 15 Nov 2017 - 0:31
Inja buvait son verre de whisky progressivement, le portant à ses lèvres lorsqu'il les considérait trop sèches à son goût, il avançait gorgées après gorgées vers une soif de plus en plus vorace. Ses pensées étaient portées vers ses séances d'entraînement, répérant chaque moment où son corps avait flanché, chaque faiblesse qu'il avait ressentit et chaque point qu'il devrait retravailler en priorité le lendemain. A vrai dire, seul dans ce bar il n'avait que ça à faire, réfléchir du mieux possible, comme si quelques verres d'alcool n'allaient pas perturber son afflux sanguin. Même s'il y était habitué, l'alcool altérait ses sens sur la durée, il arriverait à penser par lui-même, mais serait comme coincé dans son propre genjutsu, sauf qu'il ne pourrait en sortir qu'après une nuit de sommeil. Les bruits de la salle le faisaient émerger de temps à autre de ses réflexions, mais à chaque fois il arrivait à se concentrer à nouveau en un rien de temps.

Seulement, sa solitude ne dura pas aussi longtemps qu'il l'aurait pensé. Il entendit une voix familière qui l'interpellait à sa droite et réagit instantanément en tournant la tête en direction de la voix. Le coeur d'Inja sembla s'arrêter de battre durant quelques secondes, lorsqu'il aperçut, aligné, Kaya assise juste à droite ainsi que Shiori à la droite de la plus jeune des deux kunoichis. Son visage calme marqua pendant un court instant une surprise, reculant la tête de deux centimètres et plissant de peu les yeux. Avait-il une hallucination ou elles venaient toutes les deux d'apparaître à son flanc ? Son corps se raidit, empoignant promptement le verre de whisky maintenant presque vide, lorsqu'il réalisa que la silhouette qu'il n'avait même pas daigné regarder depuis tout ce temps était en fait son initiatrice aux arts ninjas. Kaya finit la phrase qu'elle avait démarrée avant qu'il se raidisse, lui demandant comment il se portait et profitant par la même occasion de lui faire une plaisanterie douteuse sur Shiori.

Les yeux d'Inja s'écarquillèrent, réalisant que Kaya avait indirectement provoqué son éducatrice. Il se fit une remarque intérieur, courte et cinglante, quelques choses proche de : Eh... merde..

Shiori n'attendit pas de se faire prier pour réagir. Elle n'avait apparemment pas bien pris ses propos, repoussant d'autant plus les limites de la provocation, l'insultant implicitement en s'adressant à elle cette fois. Les deux blondes étaient proches, la pression montante étouffait les réflexions d'Inja, ne sachant pas trop comment réagir. Après tout, il avait non intentionnellement ignoré Shiori et Kaya en avait profit" pour rappliquer et récupérer sa vengeance pour le restaurant de l'autre soir, ne se doutant même pas que la cible pourrait réagir au quart de tour. Il soupira et fit signe au barman de lui remplir de nouveau son verre, puis se tourna vers les deux femmes pour prendre la parole.


"Aaah ! Shiori... Je ne t'avais même pas vu, encore une fois j'étais occupé dans mes pensées..."




Inja plissait les yeux, il n'était pas sûr d'avoir choisi les bons mots pour s'excuser, d'ailleurs ses excuses ne contenaient même pas de mot laissant entendre que s'en étaient. Il commença à regarder Kaya, l'air de lui dire qu'elle est une peste et qu'en même temps c'était bien joué de sa part. Score à 1 partout. Son verre avait été fini d'être rempli par le barman, il l'empoigna et fit pivoter encore une fois son buste en direction des kunoichis. Il arbora un sourire paisible, comme si rien de mal n'avait été proposé des deux côtés, tentant d'apaiser le potentiel conflit.


"Salut Kaya, je suis heureux de te revoir, laisse-moi te présenter ma maîtresse, Shiori, enfin... La personne qui m'enseigne le ninjutsu. Elle est un peu provocatrice mais est une femme géniale, avec beaucoup d'humour, tu verras. N'EST-CE PAS SHIORI ?"




Le regard d'Inja s'appuya d'une expression nouvelle, marquée par une ouverture poussée de ses paupières, tentant de transmettre une insistance marquée à son égard. Il laissa d'ailleurs à aucune des deux le temps de répondre en se levant soudainement, transportant son verre dans la main pour aller s'installer debout à proximité des deux femmes, formant une barrière entre les deux par sa présence. Il leva son verre et s'adressa rapidement au barman avant de porter sa voix à l'attention des deux magnifiques blondes qu'il pensait séparer.


"Sers donc un verre à la nouvelle venue, ce soir, on fête une nouvelle amitié, celle de deux femmes épanouies et respectueuses chacun de l'autre. Allez, et dans les yeux !"




Sa main levée empoignait toujours son verre de whisky nouvellement remplie, tentant de trinquer avec les deux femmes malgré la pression qui s'était instaurée.

_________________


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Jeu 16 Nov 2017 - 3:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Mer 15 Nov 2017 - 11:49

C’est vrai que c’était un petit peu audacieux de sa part de mettre dans son mauvais coup une personne tierce et inconnue, mais elle pensait que les gens qui venaient ici étaient en majorité des personnes de bonne humeur et qui venaient pour s’amuser. Les dépressifs et autres poivrots avaient en général d’autres lieux de receuil, mais ce n’était pourtant pas impossible d’en croiser ici. Enfin, la probabilité de tomber sur une personne mal lunée était assez faible. Mais visiblement pas inexistante…

Elle remarqua très vite que la blonde à sa droite avait réagit à sa remarque et s’était tourné vers eux. Rien de grave pour le moment, tout se passait même comme prévu. Mais très vite, elle se fit dévisager par celle-ci, et Kaya avait assez vite compris que son petit jeu n’était pas super bien passé. Et la suite ne faisait que confirmer ce premier ressenti, car c’est des mots bien malveillants qui furent prononcer à son égard. Dans un premier temps, se faire insulter de trainée lui fit immédiatement monter la pression, et la tentation de répondre et de surenchérir était alors très forte. Mais elle savait que c’était rarement la bonne solution, et qu’en plus cela donnait en partie raison à cette pimbêche.

Quitte à la provoquer, autant le faire jusqu’au bout, non ? La jolie blonde, habillée de façon certes à se mettre en valeur mais qui était loin de porter une tenue indescente, se contenta de laisser son regard bleu encore plus glacial qu’habituellement la regarder de haut en bas, avant d’esquisser un petit sourire narquois, comme si elle se moquait d’elle, ou tout du moins ne la considérait pas comme son égal.

Mais très vite, Inja intervint et c’est alors que toute ses statistiques se retrouvèrent brisées. Comment pouvait-elle prévoir que deux individus côte à côte à un bar qui ne se parlent et ne se regardent même pas son en fait intimement liées. Absolument improbable, inenvisageable. Et pourtant c’était le cas, elle était sa sensei en quelques sortes. Enfin, cette dernière était visiblement à cran, et si c’était vraiment quelqu’un qui comptait pour lui alors calmer le jeu était surement une bonne option. En tous cas, si elle avait été une inconnue, la provocation n’en serait pas restée la. De ce fait, à l’écoute de ce paramètre inatendu, son regard se fit moins hautain et agressif.

D’ailleurs, elle trouvait plutôt amusante la réaction d’Inja qui faisait des pieds et des mains pour apaiser la situation qu’elle avait envenimé de la plus belle des manières. Elle en était presque fière. Maintenant glissé entre les deux blondes, il lui commanda un verre et espérait que la tension diminue entre les deux. A vrai dire, elle avait au fond d’elle encore envie de se défendre suite à cette agression verbale, mais la situation imposait de calmer ses ardeurs. Elle trouverait probablement un moyen plus ou moins subtil de se défendre.

« Provocatrice avec beaucoup d’humour ? Eh bien, ça risque de faire des étincelles. Enfin j’ai surtout remarqué qu’elle était très généreuse. Elle avait envie de te faire un sacré cadeau d’anniversaire tout de même, quelque chose d’à priori innacessible.. »

Elle avait réussi à rester plutôt calme, et répondait au pic de l’autre blonde par une répartie sanglante et une pointe d’autodérision. Pourtant, elle avait fortement hésité à faire une petite remarque par rapport à la générosité. Un physique plus ou moins généreux, par exemple. Enfin, elle l’avait gardé, heureusement, pour elle. Un petit soupir plus tard, elle attrapa le verre de saké qu’on lui avait servit, et le leva pour trinquer avec lui, puis elle, en prenant soin de les regarder dans les yeux. Oui, même sa « grande amie », car elle ne comptait surtout pas s’écraser devant elle, son égo ayant été piqué à vif.

« Eh bien à une soirée qui s’annonce déjà électrique. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 17 Nov 2017 - 13:51
Par le passé, je n'aurais pas réagit de la sorte. Que nenni. Mais les choses et les gens changent. La preuve en est avec la provocation que je viens de lancer à la blonde un peu trop voluptueuse. Une insulte gratuite, comme elle en avait précédemment sous-entendu une autre. Je ne pense absolument pas à Inja, qui nous connais toutes les deux et qui dés lors se retrouve dans une position un peu plus délicate. Pauvre de lui. Sauf que je m'en fiche royalement. "Un jour, tu te feras tuer à être trop pensif." Soufflais-je comme une mise en garde. Après tout, il n'y avait pas de lieu pour apprendre, ni de moment bien spécifique. La vie de ninja s'apprend à tout moment et il faut savoir être sur ses gardes à tout bout de champs pour ne pas avoir de mauvaises surprises.

Je regarde l'homme tenté de faire barrage de son corps entre nous deux, pour calmer le jeu, pour éviter que ça s'envenime encore plus. Pitoyable. M'enfin, je ne dis rien et le laisse prendre la parole, écoutant sagement ou presque ce qu'il dit. Bien que je ne peux m'empêcher de lever les yeux aux ciel en entendant qu'il me demande confirmation sur mon caractère. "C'est toi le mieux placé pour juger ça." Soufflais-je simplement avant d'entendre les propos de la blonde. Je baisse alors mon regard sur elle, la détaillant un peu plus, pour ne pas dire que je la dévisage. En réalité, si je voulais un moyen de me calmer, peut-être que je le tiens à travers elle, surtout quand elle se permet de faire un nouveau petit commentaire pour tenter de me piquer. Le problème, c'est qu'elle y arrive, parce que ce soir, ma patience s'est fait la malle. "Inaccessible n'est qu'un mot." L'informais-je alors avant de tourner la tête à nouveau vers mon élève et sourire légèrement. "Je suis certaine que si tu la fais boire un peu, elle ne tiendra plus du tout le même discours et tes chances avec elle augmenteront." Quoi ? je ne peux pas reprendre les dires de la jeune femme pour les retourner contre elle ? Mince alors, parce que je viens de le faire et comme pour la provoquer davantage, je soutiens son regard.

Mais toujours dans un désir de calmer le jeu et non pas pour suivre mon idée, Inja offre un verre à la demoiselle et propose de trinquer pour fêter une soi-disant nouvelle amitié. La bonne blague. Il y a cru lui ? M'enfin, attrapant mon verre, je suis le mouvement, certes à contre coeur, mais je le fais quand même. Et déjà, je regrette d'être venue, de m'être retournée pour répondre à la pic de la femme. Mais en même temps, échanger des banalités, des petites prises de becs, c'est pas plus mal pour penser à autre chose et se vider la tête. "Amusons nous." Soufflais-je alors, en tentant réellement de me mettre dans une ambiance un peu plus positive, pour être plus enclin à communiquer et rire. Pour ne pas leur prendre la tête comme je me la prends à moi.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Ven 17 Nov 2017 - 18:08

Et dire qu'il voulait seulement remémorer à ses papilles le goût de ses alcools favoris, il ne pensait pas tomber sur son senseï, ni sur Kaya, encore moins les deux. Ce qu'il avait encore moins prévu, c'est qu'il ne remarquerait même pas Shiori en s'asseyant au même comptoir et que Kaya débarquerait pour la vanner. Pour sûr elle avait des raisons de s'énerver contre lui, mais le moment était venu de se calmer, il avait tant bien que mal pris sur lui-même de sorte à apaiser les tensions présentes, ne voulant pas voir le bar se faire transformer en cornet de glace puis découpé par la suite.

Les deux femmes semblaient avoir pris sur elles, il fut étonnant de constater leur capacité à se retenir, enfin, de presque se retenir. Continuant à s'envoyer des petites provocations, elles avaient néanmoins l'air d'avoir cesser de de s'insulter, bien que l'envie puisse être là. La soirée allait être mouvementée, obligées de se supporter tout en buvant... Inja avait un pressentiment quant à la possibilité que les évènements dégénèrent à une moment ou un autre, mais enfin, il aurait fait son mieux pour l'empêcher, le reste n'importait que peu, du moment qu'elles ne se blessaient pas, voire pire.

Il saisit de nouveau son verre avant de, lentement, en prendre une grande gorgée, profitant du goût si somptueux du whisky. A vrai dire, celui-là était loin d'être le meilleur des whiskys, néanmoins ça faisait beaucoup trop longtemps qu'Inja n'avait pas eu l'occasion d'en ingurgiter, un petit retour aux sourcex ne faisait pas de mal. Il regarda les deux femmes, l'une après l'autre, puis fronçant les sourcils, remarqua qu'elles n'avaient pas l'air aussi détendues qu'il le voudrait.


"Hey, vous pensez encore à vous insulter, ne me la faites pas. Puisque c'est comme ça on va se forcer à parler de nous, ça va vous ouvrir, peut-être même que vous vous apprécierez."




Il réfléchit un instant, fouillant dans sa mémoire, puis enchaîna.


"J'ai mieux. On va faire un jeu. Chacun va poser une question à une personne de son choix et on va essayer d'en apprendre plus sur les autres. Et à chaque fois qu'on a fait un tour complet on boit. Selon les doses que vous préférez, c'est surtout pour accompagner l'instant, pas pour vomir le plus rapidement possible. Après tout on n'est pas en service, on peut bien se raconter des trucs, boire pour boire c'est navrant sur la durée."




Inja regarda son verre, en réfléchissant. Il n'avait aucune idée dans quoi il était en train d'embarquer le groupe, sa démarche reposant plutôt sur le fait d'estomper les désirs de meurtre des deux kunoichis, il n'avait aucune question en tête et devait pourtant bien démarrer par quelque chose. S'il devait faire en sorte que tout le monde se connaisse mieux, la base de la base était le seul moyen de démarre.


"Bon, je commence, Shiori, quel est ton objectif principal dans la vie ? Tu as bien quelque chose à atteindre non ?"




Sa première question s'était portée vers sa maîtresse qui semblait être la plus tumultueuse des deux, proche d'exploser à une quelconque remarque trop osée, elle devrait peut-être focaliser ses pensées sur quelque chose de différent, réduisant les possibilités éventuelles de conflits.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Sam 18 Nov 2017 - 8:28

Il n’y avait plus d’insultes qui fusaient, évidemment, mais pourtant la tension était encore bien présente. Kaya avait envoyé des petits pics et Shiori semblait y être sensible. Même si elle essayait de calmer un peu le jeu, les réactions de l’autre blonde n’arrangeait pas les choses, se faisant à nouveau dévisager par cette dernière. Et surtout, elle la provoqua une nouvelle fois, et d’une manière bien peu habile. A vrai dire, la jeune Yuki s’était demandé si c’était réellement un pic ou si c’était ironique. Elle venait juste de dire exactement la même chose qu’elle, retournant son petit pic contre elle. Puéril. Le vrai problème, c’est que cette phrase avait beaucoup plus de sens ainsi, sauf si Shiori tenait aussi mal l’alcool que Kaya. Effectivement, elle n’en consommait que très rarement et la fine blonde atteignait très vite ses limites, et elle le savait. Elle avait failli en faire les frais lors d’une discussion avec le torrent autour d’une bouteille de saké.



Enfin, elle savait que si tout ça partait en petit jeu autour de l’alcool, elle allait vite devoir trouver une combine, ou simplement assumer de perdre. Malgré le fait que la sensei d’Inja était toujours en train de la regarder de façon soutenue, elle n’hésita pas à détourner son attention vers l’homme qui les séparait, ignorant son petit défi de regard. D’ailleurs, il semblait en avoir marre de leur petite querelle, et décida de les faire discuter ensemble. Audacieux. Enfin, elle allait essayer d’y mettre du sien histoire de passer une bonne soirée.



Le seul problème était que la géniale idée qu’il avait trouvé était en fait une sorte de petit jeu d’alcool, et dans ce cas la situation allait devenir délicate. Un verre par tour complet, ça sonne peu, mais quand il n’y a que trois personnes, les tours peuvent aller très vite. Sa seule chance était que les questions soient des équations différentielles à résoudre de tête. Autant dire que la probabilité était faible. Blague à part, elle espérait au moins que les questions seraient assez complexes pour que les réponses soient complètes, et par conséquent prennent plus de quelques secondes pour y répondre.



Il posa la première à Shiori, question qu’elle aurait détesté avoir, car étant très large et qui correspondait surtout à des personnes ayant des objectifs clairs. Si ce n’était pas le cas, répondre serait un calvaire. Enfin, ce n’était pas à elle de répondre, et c’est avec un petit sourire qu’elle attrapa son verre pour sentir l’alcool qui le remplissait. Au nez, c’était évident qu’il s’agissait d’un saké, assez fort d’ailleurs. Elle trempa ses lèvres dans le liquide afin de le goûter, et cela confirma ses pensées. Elle avait intérêt à limiter ses doses. Enfin, elle se tourna vers l’autre blonde pour faire un petit commentaire sur la question qui lui était posée.



« Oula, bon courage… »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Dim 19 Nov 2017 - 14:00
Il est sérieux lui ? Non, mais vraiment ? Un tel jeu ? Ici ? Espérons juste que les dites questions ne seront pas trop indiscrète, bien que vu la blonde en face de moi, ça ne m'étonnerait même pas qu'elle s'amuse à poser des questions bien osées voir pervers pour tenter de mettre Inja, tout comme moi dans l'embarras. Avalant donc une nouvelle gorgée de Sake, perçu à cet instant comme du courage liquide. Je pose mon regard sur le shinobi qui veut lancer cette discussion...

Et il commence en beauté. Une question pour ma pomme bien entendue et pas la plus simple du monde. Fixant l'homme de longues secondes, je reste silencieuse, me remémorant la discussion à ce sujet que j'ai eu avec le jeune Noah. Une discussion déjà compliqué à ce moment-là, mais là... Je ne sais pas réellement quoi répondre ? Me battre pour le bien de Kiri alors que tout part encore en vrille à cause des choix imposés de Sôsuke ? Continuer de chasser des fantômes ? Je ne sais pas trop ce que je peux dire... Ou plutôt comment je pourrais formuler les choses tout simplement.

Je baisse alors le regard sur mon sabre, toujours à ma ceinture, je suis bien incapable de m'en séparer quand je sors. Après tout, je sais à quel point la mort peut venir quand on s'y attend le moins. Il suffit de voir avec mon père, sa chute. Je pose maintenant ma dextre sur la poigne de celle-ci."Redorer le blason des Sabreurs et faire de ma lame une protection pour la brume." Finis-je par murmurer, toujours un peu pensive. Cherchant à savoir si ce que j'avais dit était compréhensible et surtout logique. Et il me semble qu'au final, ce n'est pas réellement le cas... parce qu'il me demande un but à atteindre, pas un désir que j'ai. Enfin, c'est presque pareil non ? Je ne vais pas reformuler, l'idée est là, alors flûte.

Relevant alors le regard, je pose celui-ci sur la jeune Yuki. "Bon, bah à ton tour de répondre à une question." Je ne sais pas du tout ce que je pourrais lui poser comme question sans risquer d'être assez déplacée. Il faut que je cesse de la provoquer, alors les questions dans le genre, combien de mecs par semaine tu te tapes, n'est pas possible. "Vu qu'on est partit sur des questions sérieuses. Que penses-tu de notre Nidaime ?" Prendre la température quelque jours après la disgrâce des Yuki, c'est une bonne idée non ? Surtout que l'information à dû bien circuler maintenant, entre le traité non signé, la mise au ban des Yuki et la désertion de tout un groupe...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 19 Nov 2017 - 15:22

Shiori semblait embarrassée par sa question, comme s'il avait demandé la chose qu'il ne fallait pas, peut-être assoçiait-elle ses objectifs à un tabou pour les autres et dans ce cas Inja n'avait réellement pas de chance. Kaya fit une petite remarque d'encouragement ironique avant que l'épéiste ne commence à répondre. Elle voulait rendre une gloire perdue à son clan ? Depuis quand les sabreurs avaient-ils perdu de leur superbe ? Définitivement, Inja comprenait qu'il avait plus d'un train de retard sur les évènements et l'histoire du village, ne connaissant que les grosses lignes comme une personne inintéressée aurait pu les connaître par le bouche-à-oreilles. Il lui faudrait remédier à ça s'il avait l'intention de servir les intérêts de Kiri, après tout il ne pouvait pas objectivement prendre partie s'il n'était pas au courant de tout ce qui s'y passait.

Shiori répondit à son tour par une question, voulant en savoir plus sur l'opinion de Kaya quant à l'actuel Kage de la Brume, il ne pensait pas que les deux femmes se prendraient au jeu si facilement, mais était en un sens satisfait d'avoir évité le pire. Néanmoins, il pouvait tout de même sentir une insinuation derrière la question, d'apparence anodine, que Shiori venait de poser à son homologue blonde.

Inja bu une nouvelle gorgée, de sorte à patienter que Kaya réponde à la question, tout en restant pensif. Plusieurs groupes de personnes étaient éparpillés dans la salle, tous buvaient de façon heureuse, certains rigolaient entre eux comme des vieux amis, d'autres dégustaient leurs boissons autour d'anecdotes, tous s'amusaient sans demander leur reste. Mais il restait seulement un petit groupe de trois personnes, trois shinobis au bord du bar qui n'avaient pas eu d'autre idée que de démarrer un jeu à boire. Si l'idée n'était pas en soit mauvaise compte tenu la situation précédente et des tensions qui pouvaient y régner, cela pouvait donner un spectacle bien différent vu de l'extérieur.

Il regarda Kaya, lui souriant légèrement, comme pour la mettre en confiance. Inja n'avait aucune idée concrète de la raison de cette question, sachant seulement que tous les deux étaient membres du même clan. Peut-être avaient-il un lien de parenté fort dont Kaya c'était caché, ou peut-être même avaient-il des secrets entre eux, dont peu de personnes étaient au courant et qui permettait à Shiori de la faire chanter en un sens. Son ignorance le laissait curieux, mais aussi envieux que le tour se termine pour qu'il puisse remplir son verre de nouveau, voulant absolument goûter plus de ce spiritueux qui lui rappelait son pays natal.


"Oh, intéressant comme question. Je ne l'ai jamais rencontré, mais ai seulement entendu quelques dires à propos de lui, le point de vu d'un autre Yuki va peut-être changer l'image que j'en ai pour le moment."




N'étant pas au courant des récents évènements, Inja ne pensait même pas que ses propos pouvaient porter à confusion ou faire croire qu'il pensait déjà quelque chose de l'actuel Mizukage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Lun 20 Nov 2017 - 11:24

Que de sérieux! La question posée à la sensei d’Inja abordait un sujet qui pouvait être sensible, et la réponse faite confirma cela. Elle semblait gênée et concernée, baissant le regard pour finalement parler de son objectif qui n’était pas le plus amusant du monde. Un objectif n’avait pas à être rigolo, mais la façon de le dire ainsi que le contenu de sa réponse était assez sollennel. Enfin, ses intentions étaient louables. Faire des sabreurs un clan de premier ordre et surtout défendre le village à tout prix, voilà une personne respectable ! Enfin, elle était tout de même venue pour se détendre, pas pour débattre de politique.

Mais ce n’était visiblement pas fini, car elle décida de lui poser une question des plus sérieuses à son tour. Le point positif, c’est que ce n’était pas réellement un pic, mais au fond la question était très glissante. Le Mizukage portait le nom Yuki et était plutôt décrié, ce qu’elle allait dire par la suite pouvait très vite être mal vu. Finalement, une question bien plus crue et indiscrète aurait été préférable…

En plus, Inja rajouta une couche, insistant bien sur le fait qu’il était un Yuki et qu’avoir son point de vue serait intéressant. Super, elle se retrouvait das une situation bien délicate ! Plutôt taquine depuis son entrée dans le bar, la fine blonde poussa un petit soupir et se mit à réfléchir un court instant, prenant elle aussi un air bien plus sérieux. Son regard naturellement froid lui donnait un côté hautain qui ne plaisait pas toujours, mais le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle n’avait pas l’air très avenante ainsi, alors que dans les faits elle l’était bien plus. Ne jamais juger un livre à sa couverture, même si cette couverture n’était pas bien importante.

« Sosuke Yuki, effectivement son nom en dit long. Nous n’avons pas de lien de parenté très proche, je ne suis pas sa fille si c’est ce que vous voulez savoir. Ce que j’en pense personnellement ? Sa légitimité ne m’intéresse pas plus que ça, en fait, et je ne parle même pas de celle au sein du clan. En revanche, je trouve que les mesures qu’il a commencé à mettre en place sont plutôt cohérentes. Vouloir faire une politique de rassemblement me paraît tout à fait correct dans la situation actuelle, donc je suis plutôt d’avis de le soutenir, malgré la sanction faite à mon clan. Mettre des bâtons dans les roues de la hierarchie me paraît contre productif, car Kiri doit retrouver sa grandeur avant tout. »

Un petit monologue bien ficelé et maîtrisé, comme si elle avait l’habitude d’aborder ce sujet. Elle avait évité habilement de parler de sa position au sein des Yukis, et s’était concentrée sur sa politique. En soit, elle avait répond à sa question, en la tournant dans le sens qui l’arrangeait. La jolie blonde espérait aussi retrouver un peu de légitimité aux yeux de Shiori qui semblait avoir des aprioris assez forts sur sa personne.

« D’ailleurs, le tour est fini, à vos verres ! »

Elle leur rappela les règles de leur petit jeu et prit son verre à la main pour le vider d’une traite. L’alcool descendait dans sa gorge et la réchauffait de façon un peu trop importante à son goût. Elle n’en buvait que rarement, et le tenait très mal. Elle allait essayer de remplir ses prochains sakés au minimum. Pour changer un peu, elle se tourna ensuite vers… Shiori, à nouveau.

« Quelle est ta situation personnelle et profesionnelle ? Par la je pense à ta situation familliale, ton rang chez les shinobis… La base quoi. »

Une question qu’elle trouvait pertinente, car même si Inja et Shiori se connaissaient bien, Kaya n’avait presque aucune information sur la sabreuse aux cheveux blonds. Et puis, savoir si elle était célibataire était toujours un sujet amusant à aborder, et elle attendait avec impatiente sa réaction.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mar 21 Nov 2017 - 16:47
Oui, je viens réellement de poser une question assez épineuse à la jeune femme, surtout à cette période. Bien que c'était pas aussi épineux dans ma tête. C'est juste au moment où elle me parle de lien de parenté ajouté à cela la petite réplique d'avant d'Inja, que j'ai comprit qu'en réalité, la blondasse en face de moi est une membre du clan Yuki. A la bonheur. Bien que dernièrement, je me mets à affectionner de plus en plus des personnes de ce dit clan. Chose assez étrange en soi, surtout quand on sait ce qui me lie à leurs ancien chef. Bien que je ne suis pas encore sûre qu'ils aient un remplaçant pour celui-ci et qu'il soit déjà vu comme l'ancien chef. Je devrais peut-être me renseigner à ce sujet. Mais ce n'est, à mon avis, pas le moment ni surtout la bonne personne. Me montrer un peu trop curieuse sur son clan alors que l'on s'est un peu prit le bec, c'est assez culotté je crois. Bien que...

Écoutant donc le petit speech de la jeune femme, je me contente simplement d'acquiescé étant assez satisfaite de la réponse de celle-ci. Assez détaillée, mais surtout encourageante. Ainsi donc, tout les Yuki ne suivent pas les pensées de l'aveugle et sont donc capable de réfléchir par eux même pour avoir un avis bien différent. Tant mieux. Et dans un sens, heureusement, sinon, on se serait encore retrouver avec une tentative de renversement du pouvoir...

Le tour est fini ? Vraiment ? je pose mon regard sur Inja qui n'a pourtant eu droit à aucune question pour le moment. La blague... Il va falloir changer cela après ! M'enfin, dans tout les cas, je suis le mouvement pour boire mon verre de sake, appréciant me délecter de ce breuvage dans une condition un peu moins déprimante que précédemment.

Une fois ma coupole vidée, je la recule un peu et suis à nouveau contrainte de fixer la blonde qui s'adresse directement à moi pour me poser une nouvelle question. Assez curieuse. "Ça en fait deux là non ?" Parce qu'elle voulait se renseigner sur deux sujets d'un coup. La petite curieuse. M'enfin, je ne vais pas faire d'histoire et je vais lui répondre, comme ça, la miss sera contente et je ferais ainsi preuve d'un semblant de bonne volonté à son égard.

"Au niveau professionnel, je suis Chûnin depuis quelque temps maintenant, membre de la confrérie des sabreurs et la représentante de celle-ci lors des réunions officiels. Mais pour faire court, certains diront que je suis leurs chefs si tu vois ce que je veux dire, parce qu'entre nous, on n'estime qu'il n'y en a pas réellement." Je ne sais pas si je suis claire, peut-être que l'alcool commence déjà à faire un petit effet sur mon cerveau, m'embrumant un peu ? Bien que ma diction reste tout à faire bonne.

"Pour le côté personnel, je suis avec quelqu'un depuis un moment. Je n'ai rien à dire de plus la dessus." Parler de la famille ? Je n'en ai pas, mon père est mort et je n'ai aucun souvenir de ma mère, j'ignore même si je l'ai connue pour tout dire. Mais ça, c'est pas ici, dans un bar, que je vais le dire. Un sujet un peu trop privé en quelque sorte.

J'estime alors avoir fini de répondre à sa double question et je me tourne vers le seul homme présent dans ce petit jeu. "Avec toi, ça va être un peu plus tendu de te poser des questions." Parce que tout le côté parcours professionnel et le pourquoi il est ici à Kiri, je le sais. Est-ce que je tente de m'aventurer un peu plus dans le côté privé ou non ? Je réfléchis un instant avant de finalement poser une question assez stupide et qui ne changera pas grand chose. "C'était quoi ta toute première arnaque ?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 21 Nov 2017 - 19:35

Kaya n'avait pas eu une question des plus simples, mais avait réussi à esquiver le pire, sa réponse était restée simple et centrée, au final Shiori n'en avait rien retiré, à part peut-être une petite seconde de malaise. Si c'était le cas, Inja ne l'avait pas ressenti. Les joueurs prirent un verre chacun pour signer la fin du tour, qui fut d'ailleurs rapide. Le seul homme du groupe pouvait se vanter intérieurement de n'avoir pas encore eu de question pour l'instant, car c'était à nouveau à Shiori de répondre à une des questions posées par Kaya. Le jeu dangereux qui se passait entre les deux femmes se révélait finalement n'être que des provocations sommaires qu'elles arrivaient toutes les deux à éviter, à croire qu'elles avaient le même niveau sur ce combat-ci.

Après que Shioiri ait répondu à ce qui lui avait été demandé, sans faire d'histoires quant au fait que la question avait été doublée, elle demandait maintenant à Inja quelque chose. Une question assez banale, mais à laquelle il lui était réellement difficile de répondre, ses souvenirs les plus lointains lui étaient difficilement accessible, du moins sans réelles motivations. Heureusement, le whisky avait toujours été pour Inja une excellente motivation et ce soir ne dérogeait pas à la règle du bar, il profiterait d'avoir trouvé un commerce faisant exporter son alcool, si ce n'était pas bon pour l'économie de Kiri, la satisfaction était là.

Alors qu'il réfléchissait à sa toute première arnaque, de nombreuses images lui revenaient en tête, beaucoup de souvenirs sanglants et emplis de tristesse. Inja avait été habitué à les voir et revoir encore, cela faisait longtemps qu'il ne pouvait plus pleurer pour le passé, rien que dans le présent, ses actions passées lui avaient rendu la larme difficile. Il regarda son verre, le remua puis leva le regard en direction de Shiori.


"Au début j'ai surtout volé et arnaqué des petites vieilles, mais j'imagine que tu veux du concret. Dans ce cas ma première vraie grosse arnaque a consisté à passer de villages en villages en vendant mes services de chasseur de primes. C'est simple, prendre rendez-vous avec des grosses têtes, leur promettre de tuer quelqu'un d'important pour leur business en échange d'une somme d'argent énorme et me barrer avec l'avance donnée à chaque fois. L'avance pécuniaire n'était à chaque fois qu'un faible pourcentage, mais ce faible pourcentage représentait énormément, tellement la somme finale était grande."




Inja savait que parmi toutes les escroqueries qu'il avait pu exécuter durant tant d'années, cette première série de méfait avait été une des plus dangereuses, mais avait marqué un grand tournant dans sa vie. Ses compétences s'étant améliorées, le reste du temps qu'il avait passé ensuite lui avait valu d'être beaucoup plus prudent et discret.

Son regarde se tourna maintenant en direction de Kaya, elle qui semblait si innocente, comme si elle ne voulait pas qu'on lui pose de questions trop indiscrètes. Mais Shiori y avait déjà eu le droit, le temps de la venger discrètement était venu. Inja arbora un sourire narquois avant de s'exclamer.


"Hmm Kaya, tu as l'air d'avoir du succès, Shiori nous a déjà dit être avec quelqu'un, ça m'étonnerait que ça ne soit pas ton cas aussi, je me trompe ?"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Mer 22 Nov 2017 - 10:25

Ils jouaient tous le jeu et avaient vidé leur verre à la fin de ce tour, et heureusement car déjà qu’elle se savait en difficulté dans ce domaine, si en plus elle était la seule à boire… Le fait de ne pas conserver un ordre fixe allait peut-être les perturber un peu, mais au final ce qui gêna l’autre blonde était le fait qu’elle ait énoncé deux questions en une. Elle ne réagit pas lorsqu’elle fit cette petite remarque, car c’était en détaillant la question qu’elle en posa deux, afin qu’elle ne passe pas à côté des différents points attendus.

Enfin, elle y répondit de façon assez simple, et dévoilait un peu qui elle était à Kaya. Elle était donc Chûnin et une membre du clan des sabreurs, l’une des plus haut gradé apparemment. C’était très intéressant, et elle espérait que le fait qu’elle soit une Yuki n’allait pas encore plus faire monter les tensions entre eux. Cependant, sa vie personnelle était bien plus verrouillée, mais le plus important était dit : elle était en couple, et ce depuis un moment visiblement. Elle n’avait pas l’air bien vieille, pourtant, mais c’était probablement un style de vie qu’elle appréciait.

Enfin, Inja recevait sa première questions, et vu qu’ils se connaissaient bien, elle allait surement devoir parler de sujets un peu plus exotiques. Et c’est une question assez pertinente qui fut posée, demandant quelle était sa première arnaque. Lorsqu’ils étaient au restaurant, il lui avait brièvement parlé de cette partie de sa vie, et c’était donc le moment d’en apprendre un peu plus la dessus.

Il avait été assez global dans sa réponse, évoquant surtout des petites arnaques qu’elle trouvait assez peu honorables d’ailleurs, car il s’attaquait vraiment à des personnes vulnérables. Cependant, il avait pris bien plus de risques avec ces histoires de chasseurs de têtes. C’est surement pourquoi il lui avait dit qu’il avait été traqué par de nombreux assassins, une vie trépidante pour sur ! Enfin, c’était probablement une époque où il avait des moyens financiers conséquents, une vie de débauche peut-être…

Enfin, c’était à nouveau son tour. Jouer à trois donnait l’impression de ne jamais s’arrêter, et c’était peut-être le cas. Il prononça son nom et alors son regard bleu si particulier se posa sur son visage et identifia très vite ce petit sourire qui ne présageait rien de bon. Effectivement, il venait lui demander des choses assez personnelles, tout comme elle l’avait fait juste avant avec Shiori. La seule différence, et de taille, c’était que cette fois la question était ciblée, et qu’elle ne pouvait pas choisir de cacher une partie de la réponse.

« Ho oui, et pas qu’un peu... »

Commença la jolie Yuki en baissant un peu les yeux, observant son verre en le faisant remuser un peu nerveusement, réfléchissant à comment tourner sa réponse sans passer pour une incapable ou une pimbêche. En plus, Shiori l’attendait surement au tournant, et les chances qu’elle lui donne de forts éléments contre elle étaient grandes. Effectivement, malgré ce que son apparence pouvait parfois suggérer, Kaya n’avait pas connu tant d’hommes que ça dans sa vie, même très peu. Elle avait du succès dans un sens, oui, car les hommes la regardaient assez souvent, mais au final très peu l’approchaient réellement, et ça en devenait frustrant pour la pulpeuse blonde. Son regard se redressa pour trouver celui d’Inja avant de lui répondre réellement à sa question.

« Kaya, 21 ans et célibataire depuis un long moment ! Tu dis que j’ai du succès, c’est peut-être vrai, et tu te base surement sur les regards que tu as pu observer lorsque j’étais au restaurant. Je ne suis ni naïve, ni aveugle, donc effectivement je suis consciente de ces yeux qui se posent sur moi de façon plus ou moins distinguée, même si je ne le montre pas en général. Cependant, parmis tous ces hommes, combien ont vraiment le cran de venir m’aborder ? Une infime minorité. J’entends souvent dire que j’ai l’air froide et hautaine en plus… Au final, j’ai l’impression que j’intimide pas mal d’hommes. Sans parler du fait qu’il faut pouvoir me supporter, en plus. »

Elle avait fini sur une petite touche d’humour afin de feinter un certain détachement par rapport à cette situation, mais la vérité était que ça la tracassait vraiment. Elle avait ce sentiment de ne pas être vraiment aimée, car en plus dans son clan les relations n’étaient pas vraiment les plus chaleureuses de Kiri.

« Fin du tour, non ? »

Avait-elle rappellé avant de prendre son verre et de le boire d’une traite, comme pour se calmer suite à ce sujet un peu sensible qu’elle avait du aborder. D’ailleurs, ses joues prenaient lentement une couleur plus rosée, l’alcool commençant à faire ses effets. Elle se tourna ensuite évidemment vers Shiori, en espérant ne pas la voir avec un air moqueur.

« Alors alors… Quel a été le moment le plus embarassant que tu ais vécu cette dernière année ? »

Elle lui demandait cela avec un petit sourire, s’attendant à une anecdote simple plutôt qu’à un fait de guerre sanglant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 24 Nov 2017 - 14:27
Un résumé assez simple et en même temps assez grossier de la part du jeune homme pour répondre à ma question. Néanmoins, l'essentiel est là, bien que ça ne soit pas réellement la réponse à ma question. Il me parle de ses plus gros coups, ce qui, je crois colle avec ce qu'il m'a dit lors de notre rencontre. La raison du pourquoi il s'est en quelque sorte réfugier dans la voie du ninja. Echapper à des mercenaires qui doivent encore être désireux de lui couper la tête. Espérons juste qu'ils ne vont pas tenté de venir jusqu'ici pour le choper en entendant parler de lui si jamais il réalise un jour des exploits et fait parler de lui.

Il se tourne ensuite vers Kaya pour lui poser une nouvelle question, enfin, pour lui retourner la question qu'elle m'avait au préalable posé. Il choisit la simplicité d'une certaine façon, mais il est clair que la réponse de la blonde est bien plus fournie que la mienne. Ainsi donc, elle est célibataire et se sait désirée ? Et les chevilles, elles vont bien ? C'est Yuki, toujours trop sûr d'eux et imbus de leurs personnes, qu'est-ce que c'est navrant. M'enfin, je ne dirais rien de ce que je peux bien penser à cet instant sur la jeune kunoichi et vaut mieux pas. Après tout, on tente de calmer le jeu et de partir sur des bases un peu plus saine qu'une querelle de gamine pour une insulte de bas étages ? Sauf que bon, ce soir, j'ai pas réellement envie de trop réfléchir et agir comme une gamine, c'est le plus simple... Pourtant, ils ne semblent pas désireux de réellement me laisser le faire. Pas pour le moment en tout cas.

Le verre à nouveau remplie, je suis l'initiative de la blonde. Elle semble réellement désireuse de boire là. Est-ce du à un petit malaise à cause de la question ou bien autre chose ? J'en sais trop rien et je ne m'attarde pas dessus, préférant arrêter de me questionner sur elle pour boire mon verre d'une traite également.

Une fois cela fait, je suis à nouveau la cible de Yuki. Une nouvelle question. Cherche-t-elle à me mettre mal à l'aise avec ses questions ? Je reste silencieuse, réfléchissant réellement à ce que je pourrais dire. Lui parler de l'épisode avec Eiichiro comme un moment embarrassant, je pourrais, mais en même temps, c'est pas juste embarrassant, c'est totalement humiliant et dans un endroit comme ça, il faut juste éviter... Donc, évitons l'évidence d'une certaine façon. Je cherche alors autre chose, plus loin ou plus récent... Je ris alors un peu malaisée toute seule en y repensant.

"Quand les mecs de mon ancien équipe se sont faufilée dans les bains adjacents au miens pour faire un trou dans la paroi et regarder au travers." Certes, dis comme ça, ce n'était pas réellement amusant, mais le souvenir de Tetsuko qui leur étaient tombé dessus est assez drôle... "Je vous dis pas la gêne après pour les entraînés encore..." Murmurais-je rougissant un peu. Parce que oui, contrairement à Kaya, je ne suis pas des plus à l'aise avec mon corps, la faute à son probablement cousin ou autre machin familiale du côté Yuki.

"Et donc, avec l'argent que tu amassais, tu as fait quoi ? Débauche ?" Questionnais-je Inja pour ne pas que l'on s'attarde encore plus sur mon cas. Ouais, tenté de détourner l'attention et là, j'avais une bonne question pour il me semble.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Ven 24 Nov 2017 - 17:52

Kaya en avait profité pour être honnête avec elle-même en plus d'avec les deux autres shinobis à ses côtés, elle savait qu'elle attirait les hommes, Inja le lui avait d'ailleurs déjà fait remarquer lors de leur dernière rencontre. Bien sûr qu'elle ne laissait pas indifférente personne, mais qu'elle se retrouve sans personnes en partie à cause de ça était une chose triste. Elle avait tout pour plaire, mais semblait s'imposer des barrières, comme quelques femmes qu'Inja avait déjà connu, des femmes possédants tout, mais restant irrémédiablement seules. Inja saisit son verre qu'il vidait depuis tout à l'heure par gorgées successives, cette fois-ci le verre était vide et la fin du tour avait été annoncée, un moment parfait pour le remplir à nouveau. Cela faisait beaucoup trop longtemps qu'il n'avait pas pu enchaîner autant de verres d'un de ses breuvages favoris, l'occasion était grande pour lui et chaque minute il pensait un court instant à la chance qu'il avait d'être tombé sur un village possédant un bar féru d'importations. Ce verre, qu'il finit d'une traite en plusieurs secondes, avait un goût différent des autres, sa langue commençait à s'engourdir, les premiers effets de l'alcool n'allaient par tarder à se faire ressentir.

A présent, c'était à Shiori de répondre à la question de Kaya, cette fois-ci en rapport avec un moment embarrassant de sa vie. Son anecdote semblait banale toutefois, se faire épier dans des bains par ses élèves, il s'agissait d'une jolie femme et paraissait presque évident qu'à un moment ou un autre un jeune homme pratique le voyeurisme. Néanmoins, Inja pouvait comprendre qu'elle ait été embarrassée lors de leurs leçons suivantes, ce qui révélait quelque chose de supplémentaire... Si un évènement pareil l'avait réellement marqué, c'est que la gêne avait été telle qu'elle s'était gravée dans sa mémoire, prouvant par la même occasion qu'elle n'était pas à l'aise à montrer son corps nu. Inja n'avait jamais spécialement compris le principe des complexes, toute sa vie il n'y avait jamais pensé et avait au début été traité comme inférieur aux autres... Aujourd'hui, rien de ce qui ne faisait partie de lui-même ne pouvait l'embarrasser et il pouvait se retrouver nu à un endroit sans sourciller, bien qu'il n'affectionne pas particulièrement d'avoir froid au milieu de personnes emmitouflées dans leurs vêtements, c'était surtout ce point-là qui l'embêtait.

Shiori avait tout de même répondu à la question et elle se dirigeait à nouveau dans sa direction, voulant en savoir plus sur ce qu'il faisait de l'argent qu'il avait amassé lors de ses années d'escroqueries. Elle parlait même de débauche, probablement en référence à des substances illicites ou des parties de sexe endiablées, du moins, c'est ce qu'il imaginait que la plupart des gens posant cette question auraient eu en tête.

"Je ne suis pas un fan de la débauche, comme tu dis, j'utilisais mon argent pour vivre aisément, ne manquer de rien et surtout rester classe au mieux. Bien sûr, c'est cette période d'abondance monétaire qui m'a fait commencer à fumer des cigarettes et découvrir un large panel d'alcools goûteux. Mais j'utilisais principalement mon argent pour organiser mes prochains coups montés, en payant des gens pour des informations, réservant les restaurants et palaces les plus classes. Mais, si c'est ce que tu veux dire, je n'ai jamais payé une femme pour coucher avec moi, ni même toucher à une drogue quelconque en dehors de l'activité de mon travail. Il m'est arrivé d'en consommer pour signer un contrat avec un ou deux gros poissons, mais rien qui ne fut par envie solitaire, seulement dans un but précis de manipulation."



Inja en avait beaucoup dit et espérait ne pas avoir asséné un violent mal de tête à la Yuki, qui semblait la plus sensible aux effets de l'alcool parmi les trois. Il savait reconnaître quelqu'un qui partait rapidement et les signes actuels ne trompaient pas, c'est pourquoi il devrait lui poser une nouvelle question le plus tôt possible, de sorte à profiter au mieux de ses instants de clarté.

"Et du coup Kaya ? Jamais tu n'as été réellement épris de quelqu'un ? Je veux dire, que tu restais plutôt dans ton coin dans l'attente que quelqu'un n'ose finalement t'approcher ?"



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Lun 27 Nov 2017 - 11:25

La question qu’avait posée Kaya avait entrainé une réponse plutôt amusante. Le ton de la conversation se faisait bien plus léger qu’auparavant, et les sujets évoqués étaient un peu plus personnels. Apparemment le fantasme du professeur était toujours bien présent, car Shiori avait eu le droit à des regards quelque peu indiscrets lorsqu’elle était dans des bains chauds, et de la part des membres de son équipe. Néanmoins, ils avaient fait preuve d’une ingéniosité à toute épreuve, en faisant un trou dans la paroi pour pouvoir se rincer l’œil. Assez amusant comme anecdote, mais apparemment pas pour elle.

Elle évoquait une grande gêne pour les entrainer par la suite. Il était vrai que si leur regard sur elle était différent depuis, il était dur de se dire qu’ils l’imaginaient peut-être nue durant leur entrainement sans ressentir un certain malaise. Ses petites joues étaient devenues un peu rosées, et la jeune Yuki ne pouvait s’empêcher de sourire en la regardant. Elle trouvait juste dommage que toute cela ne soit que négatif pour elle, alors qu’au final, Kaya était sure que son influence sur ses élèves pouvait être encore plus grande depuis. Elle se disait peut-être cela par ce qu’elle avait l’habitude d’utiliser sa beauté pour arriver à ses fins, n’en déplaise à certains.

« Eh bien, tu leur as au moins appris à être inventif pour arriver à ses fins, il faut voir le côté positif »

Dit-elle sur un ton amusé avant de tourner son regard vers Inja pour attendre la réponse à sa nouvelle question, qui était fort intéressante. Pour Kaya c’était presque une évidence qu’avec tant d’argent, il avait profité de nombreux avantages et plaisirs plus ou moins avouables. Mais ça réponse indiqua presque tout l’inverse. Son argent servait certes à vivre de façon très confortable, mais surtout à préparer ses prochaines arnaques. Il s’en servait pour investir et ainsi en avoir à termes encore plus. C’était une façon intelligente de faire, à vrai dire. Inja était vraiment quelqu’un de brillant, sans faire référence à ses talents de manipulateur de lumière, et il ne cessait de monter dans l’estime de la jolie blonde.

Une nouvelle question allait arriver pour elle, et sa réponse signerait la fin d’un nouveau tour, qui emmène la consommation d’un nouveau verre d’alcool. Elle allait devoir ruser, car elle sentait déjà son corps réagir au saké, et s’ils continuaient à ce rythme, sa situation allait devenir très compliquée. En plus, Inja insistait sur sa vie sentimentale, en lui demandant si elle avait déjà eu des sentiments pour quelqu’un, ou si elle était restée passive toute sa vie. Encore une fois, ce n’était pas les choses dont elle était le plus fière qu’elle allait devoir dévoiler. Elle poussa un long soupir, et prit la parole à son tour.

« Eh bien… Pas vraiment, je crois. J’ai vécu une bonne partie de ma vie confinée au sein de mon clan, et ce n’est pas vraiment des gens de ma famille qui feront chavirer mon cœur, évidemment. Il n’y a que depuis la construction du village de Kiri que je rencontre plus de personnes différentes, mais je n’ai pas vraiment eu beaucoup d’opportunités pour être sous le charme de quelqu’un. Après tu as surement raison sur le fait que je suis plutôt passive à ce niveau-là, mais je dois avouer que je trouve assez peu flatteur de devoir faire le premier pas en tant que femme. »

La réponse était assez vague, mais transcrivait au moins l’essentielle. Elle était seule, et n’avait que très rarement eu de conquête. Tout cela pouvait paraitre étonnant quand on voyait Kaya telle qu’elle était désormais, mais il était possible que cette confiance et ce physique ne soit pas vraiment d’une grande aide. Enfin, le tour était fini, mais elle ne fit aucune remarque cette fois ci, s’empressant de se retourner vers la senseï d’Inja sans toucher à son verre.

« Puisqu’on est dans un lieu propice à ce genre de dérive… A quand remonte ta dernière consommation excessive d’alcool, si cela a déjà eu lieu ? »

Vu comme c’était parti, elle savait que la prochaine serait dans la soirée, mais elle voulait ainsi savoir si elle avait à faire à une habituée de la boisson, ou, comme elle, à une novice.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mer 29 Nov 2017 - 12:24
En réalité, il ne s'agissait nullement d'un complexe ou d'un manque de confiance dans la beauté de mes traits et de mes formes. Mais bel est bien d'un malaise qui a été provoqué par mon séjour dans les geôles des Yuki. Mon corps, maintenant parsemé de cicatrices provoqués par le chef déserteurs du clan de l'autre blonde présente dans cette conversation. Des preuves des tortures perverses que j'ai subis. Marques indélébiles sur mon corps pour marquer cet épisode sombre de ma vie à tout jamais. Mon honte d'avoir été si faible, d'avoir été à sa merci, d'avoir pleurer. Dignité perdue et pas encore retrouvée. Malaise imperceptible comme cela et pourtant bel et bien réel en tout temps. Corps objet de fantasme réduit en miette. Brisé par bon plaisir. Voilà, ce qu'était ma vision de mon corps, de mon être. Féminité désenchanté, humanité écrasée. Voilà ce qu'il avait tenté de faire. Me briser corps et âme. Et il avait presque réussi. Les séquelles psychologiques de toute cela, encore bien présentent aujourd'hui.

Kaya ne manque d'ailleurs pas de faire une petite remarque pour rire... Mais je n'affiche qu'un demi sourire à cela, pas réellement convaincue de la véracité de cela. Ils auraient très bien pu le faire sans mes enseignements. C'est ce que l'on appelle être débrouillard tout simplement. On a un bel exemple de débrouillardise à nos côtés. Tournant un peu la tête vers lui, je tente de rapidement changer de sujet pour revenir sur lui en lui posant une question, qui dans un sens, j'espère sera assez croustillante pour ne pas avoir droit à une nouvelle question ensuite concernant un truc en lien avec mon corps ou Eiichiro. Sauf que l'homme parle et reste dans un sens, assez classique, enfin, rien de bien surprenant et je trouve cela un peu dommage. Il profitait de son argent tout simplement sans aucun vrai scandale derrière, sauf s'il n'est pas désireux de le dire et qu'il ment. C'est également une possibilité, après tout, nous ne sommes pas obligé de jouer franc jeu.

Il repose alors son regard sur Kaya pour la questionner, toujours dans le même style de question et je ne peux réprimer un petit sourire amusée en pensant à quelque chose à cause de ça. Je me mets alors à les regarder à tour de rôle et ris toute seule malgré moi alors que la jeune femme répond à sa question de façon sérieuse. Je cherche alors à me reprendre et a prêter une réelle attention à ce qu'elle dit, aussi distraite puis-je être à cause de cette pensée stupide que je viens d'avoir.

Vider un nouveau verre n'est peut-être pas la meilleure idée, pas alors que j'ai cette idée saugrenue en tête, pourtant, je le fais, pour continuer le jeu, pour les suivre et ne pas être celle qui abandonne. Surtout que je pourrais toujours prétexté que c'est à cause de l'alcool si j'ai dit des trucs stupides.

Je sursaute alors un peu, à la question que Kaya vient de me poser et ne peut m'empêcher de laisser mon regard traîné vers une table en particulière. Celle que j'avais occupée avec Yamamoto ce soir là. Je souris malgré moi en repensant à notre échange ici, puis à la suite. "Il y a quelque jour." Soufflais-je. "A cette table, avec Yamamoto." Précisais-je. "On a fini à l'auber..." Je me reprends alors, réalisant ce que j'allais dire... Espérons qu'ils vont croire que je voulais dire finir de boire à l'aube et pas qu'on a finit à l'auberge... Surtout que je viens de dire que j'étais avec quelqu'un depuis un moment. Bien que je n'ai pas dit de prénom... Mais quand même... Je rougis alors portant sans réfléchir mes mains à ma bouche parce que j'en ai trop dit et c'est justement ça qui risque de leurs mettre d'avantage le doute... Je fais alors mine de toussoté un peu avant de rapidement reprendre la parole une nouvelle fois pour planter mon regard dans celui d'Inja. Vite changer la direction du malaise, mon idée va me servir là même si j'aurais préféré ne pas le faire comme ça. Détourner l'attention de mes mots précédents. "Sinon, tu comptes faire quand le premier pas vers Kaya ? Elle le ferait pas alors c'est à toi de te bouger le cul, parce qu'elle te plait non ?" Langue un peu trop déliée à cause de l'alcool, mais pas que... C'est lui ou elle qui sera mal à l'aise et ainsi, ils oublieront peut-être mon soi disant lapsus.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mer 29 Nov 2017 - 14:32


La question qu’il venait de poser à Kaya n’étais pas des plus discrètes, mais Inja avait sincèrement envie de savoir comment il avait été possible qu’elle n’ait que très peu de relations. Toujours curieux d’en savoir plus sur les gens et leurs problèmes de sorte à mieux le cerner et bien qu’il n’ait plus de but malicieux derrière ses recherches d’information, il avait toujours ce tic l’obligeant à se renseigner davantage sur la vie d’autrui. Peut-être voulait-il dorénavant aider les gens plutôt que de les enfoncer ?

Sa réponse confirmait la théorie qu’Inja s’était rapidement fait l’esquisse dans la tête, trop prise par le clan et son environnement non propice aux relations… Evidemment de tels clans fiers refermés, basant leur raison de vivre sur l’honneur et la réputation du clan, comment auraient-ils pu laisser une des leurs se laisser aller à la « débauche » comme ils l’auraient sûrement appelé si elle avait flirté dans un coin et un autre.

Kaya en avait fini avec réponse, précisant à la fin de celle-ci qu’elle ne se sentait pas de faire le premier pas, ce qui était un comble pour ses relations, être désirée au point que les hommes n’osent pas l’approcher, tout en étant rebutée par le fait même de se lancer.

Shiori, maintenant visée par le jeu devait répondre à une question, d’apparence anodine, mais qui finit par révéler quelque chose d’insoupçonné. La Yuki avait vu juste en posant cette question digne des plus grands devins, ou peut-être le savait-elle déjà et voulait mettre l’institutrice d’Inja mal à l’aise.

En effet, celle-ci en confessant sa dernière consommation d’alcool laissa échapper quelques mots qu’elle aurait voulu réfréner, indiquant clairement qu’elle avait dû passer une soirée mouvementée en prise à l’alcool. Son homme était donc Yamamoto ? Une info intéressante qu’Inja ne manquerait pas d’oublier, cette soirée et ce petit jeu commençait finalement à devenir plus intéressant que malaisant.

C’est du moins ce qu’il commença à croire avant d’empoigner son verre pour prendre une rapide gorgée de whisky, laissant le liquide chauffer l’intérieur de sa gorge, une de ses sensations favorites qui finit par être interrompu par la nouvelle question de Shiori qui le visait en particulier.

Les paroles de sa senseï avaient été cinglantes et crues, lui demandant non moins que si Kaya lui plaisait et quand il comptait lui faire une proposition. La question plus qu’une véritable interrogation était formulée par Shiori à l’affirmative… Etait-ce une tentative de déstabilisation supplémentaire, le but du jeu entier était-il seulement de voir qui réussirait à créer le malaise le plus imposant de tous ?

Néanmoins, la question posée par Shiori n’avait pas l’air d’être tombée dans l’oreille d’une sourde, Inja appréciait beaucoup Kaya qui, en plus d’être sublime, avait quelque chose de très particulier comme il lui avait déjà fait remarquer, mais il ne s’était même pas posé la question s’il était prêt à aller plus loin avec elle, son but principal étant de devenir le plus puissant des Shinobis, était-il prêt à s’affubler de responsabilités supplémentaire ?

Habitué à ne pas sourciller, Inja resta stoïque, finissant sa gorgée de whisky dont le plaisir avait été légèrement altéré, il posa son verre avant de répondre franchement en regardant Shiori dans les yeux d’abord.


« Bien sûr que Kaya est attirante, je serais bien sot de le nier, mais j’avoue n’avoir même pas pensé à essayer d’aller plus loin. Toutes mes relations se sont mal finies, je ne sais pas si une des femmes dont j’ai déjà fréquenté l’intimité est encore vivante, ça m’étonnerait. Et puis, je ne suis pas du genre à m’imposer, j’ai toujours préféré garder mes distances sentimentales avec les gens dont j’apprécie la compagnie, un malentendu est si vite arrivé et peu rapidement gâcher une relation amicale. Honnêtement, je n'ai même pas d'idée de ce que je ressens, je sais objectivement que je la trouve sublime et très intéressante, mais mes propres sentiments me sont encore inconnu, c'est triste, mais c'est vrai.»



La fin de la réponse d’Inja le força à finir son verre rapidement, l’alcool commençait à le faire parler plus qu’il ne le désirait, il laissait son honnêteté prendre le pas, mais surtout davantage une envie de parler en permanence. Sa réponse aurait en temps normal pris quelques mots pour dire qu’il ne savait pas vraiment lui-même le stade de leur relation et ce qu’il pensait de Kaya au fond. Mais il s’était obligé à argumenter davantage que s’il n’avait pas été pompette.
Ses yeux fusèrent rapidement en direction de la Yuki blonde, excités par une énergie soudaine liée à l’alcool et accompagnés d’un sourire marqué et sincère envers la femme, comme pour lui signifier que sa réponse avait été sincère. Puis ses paroles et son expression changea pour atteindre une forme interrogative, de sorte à accompagner les quelques mots qu’il allait prononcer.


« Et alors, dans le fameux clan Yuki il y a déjà eu des dérives ? Un clan si sérieux cache forcément quelque chose, j’ai côtoyé de nombreuses personnes empreintes au pouvoir et c’est dans ces milieux qu’on peut trouver les cérémonies les plus malsaines, les orgies les plus soudaines et les secrets les plus profonds. »




La curiosité d’Inja avait été accompagnée de souvenirs qui remontaient dans son esprit, de tout ce qu’il avait pu voir de malsain dans le monde, plus rien ne le choquait et il savait très bien que ce sont les gens qui ont tout qui tentent les pires choses, désireuse d’essayer les rares choses auxquelles ils n’ont pas accès. Enfreignant souvent la loi juste par désir caché et démonstration de pouvoir.

Il pouvait comprendre que Kaya n’ait pas spécialement envie de répondre à une telle question, surtout si elle avait été mise mal à l’aise à cause de la question de Shiori. Il est vrai qu’Inja n’avait pas gardé ces mots et essayé au maximum de caché un quelconque malaise qui aurait pu être présent, se persuadant après coup presque lui-même qu’il n’avait pas été mal à l’aise une seule seconde, alors qu’une perturbation et une appréhension des mots qu’il employait l’avait pris du début à la fin de sa réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Mer 29 Nov 2017 - 16:14

Personne ne faisait de remarque par rapport à sa non consommation d’alcool à ce tour la. Ce détail était probablement passé inaperçu, parfait. Mais plus important encore était la réponse de Shiori, et c’est avec son regard ancré dans le sien qu’elle l’écoutait avec attention. Les prémices de sa réponse étaient très clairs, elle avait donc bu un peu trop en compagnie d’un certain Yamamoto. Elle avait déjà entendu parler de lui, mais ne l’avait jamais réellement rencontré. Mais visiblement elle oui, et un peu plus que ça étant donné qu’ils ont fini à l’aube quelque chose. La jolie blonde fronçait les sourcils en essayant de comprendre ce qu’elle venait de dire. Mais plus que des mots supplémentaires, sa réaction fut bien plus amusante. La gêne était perceptible, et elle venait peut-être de dévoiler une information qu’elle aurait préféré secrète. Auberge ! Fini à l’auberge ! Eh bien, sous ses airs peu amusants, Shiori semblait cacher un aspect bien plus coquin. En comprenant cela, que ce soit juste ou pas, la jeune Yuki ne pouvait s’empêcher d’arborer un petit sourire amusé, manquant presque de la taquiner, mais elle reprit vite la parole.

Elle allait poser une question à Inja, et elle avait hâte de savoir ce qu’il allait encore devoir dévoiler. Cependant, ce fut bien plus fourbe que prévu. Elle demandait directement à Inja de donner son avis sur Kaya, qui était juste à côté d’eux. Même si elle était très confiante à propos de ses charmes, cette question la mit extrêmement mal à l’aise. D’ailleurs, son teint devint rapidement bien plus coloré. En plus, elle lui mettait la pression pour qu’il fasse le premier pas. Et si il venait à vraiment le faire, maintenant, soutenu par Shiori, comment devait-elle réagir ? Tout cela était imprévu, et faisait stresser Kaya, qui attrapa alors son verre de saké pour en boire une grande gorgée. Au moins, elle aurait une excuse pour rougir, et puis elle pensait que cela allait la détendre. Peut-être un peu trop d’ailleurs.

Plus que la question, l’attente de sa réponse fut interminable. Et si il répondait que non, Kaya ne lui plaisait pas du tout, et qu’elle était banale ? Cette possibilité l’effrayait. Enfin, très vite, il prit la parole et la jolie blonde l’écoutait avec attention en faisant mine de ne s’intéresser qu’à moitié à sa réponse, comme pour conserver sa fierté en cas de paroles négatives. Sa première phrase faisait référence au fait qu’elle était effectivement attirante. Voilà un bon point qui rassura un peu Kaya, mais qui la rendait encore plus nerveuse pour la suite. Puis il avoua au final être assez peu porté sur ses relations amoureuses. Des déceptions faisait qu’il n’y pensait même plus. Eh bien, il semblait bien perdu dans ses sentiments, et ce qui était clair, c’est qu’il n’en avait pas pour elle pour le moment. Rien de bien décevant, mais rien de très gratifiant non plus.

Enfin, son regard se porta à nouveau sur lui, qui la regardait avec grande attention avant de lui poser à son tour une question. Elle était restée muette jusqu’à présent, ne réagissant pas à la réponse donnée par Inja, mais celle question allait être compliquée. Son esprit commençait à être bien plus léger, et pourtant on lui posait peut-être la question la plus tabou de la soirée. Les choses secrètes qui se passaient dans les clans. Comment leur répondre honnêtement sans trop en dire ? En plus, elle n’était vraiment pas la mieux placée pour parler de tout ça. Elle attrapa son verre et le finit d’une dernière petite gorgée, avant de prendre la parole.

« Des dérives ? Oui, sûrement, comme dans tous les clans. Pour ce qui est des cérémonies malsaines, je n’en ai jamais vu, je te le jure ! S’il y en a, je ne suis pas au courant. Tu sais, d’un point de vue hiérarchique, je ne suis pas très haute placée chez les Yuki, je n’ai donc peut-être pas toutes les informations croustillantes dont tu raffoles. Pour le reste, oui, je ne peux pas te le cacher, le jeudi c’est soirée SM au Dojo, comme tu le sais déjà, je t’y ai déjà vu. »

Dit-elle en ne pouvant s’empêcher de rire sur la fin. Le ton de sa réponse était léger, l’alcool ne la rendant pas des plus sérieuse, mais elle avait au moins réussi à dévier légèrement le sujet.

« Bon, c’est évidemment faux. Non, c’est par ce que les gens en dehors des clans se font tout plein d’idées de ce qu’ils ne peuvent pas voir, mais au fond, le fonctionnement est assez simple et pas si obscur. Rien n’empêche certains dérapages, mais pas besoin d’un clan pour que ça arrive... »

Enfin, elle se tourna assez vite vers Shiori pour éviter qu’ils ne posent trop de questions par rapport à ce qu’elle venait de dire, ne souhaitant pas s’étendre sur le sujet.

« Puisqu’on parle de relations amoureuses, tu as toujours été fidèle ? Ou alors cette personne avec qui tu apprécies de boire a du soucis à se faire ? »

Indirectement, elle venait d’insinuer que Yamamoto était son homme, car selon les informations qu’elle avait, c’était absolument évident. Les questions étaient d’ailleurs de plus en plus légères et indiscrètes, mais elle venait de l’attaquer de façon plutôt brutale au tour d’avant alors c’était à son tour de la mettre potentiellement dans une situation délicate.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 30 Nov 2017 - 10:01
Étrangement, je m'attendais à une réaction plus grande de sa part, mais non. Il reste imperturbable. C'est dommage. Mon plan n'a donc pas marché en soit. Je risque de me prendre des questions sur le cas Yamamoto maintenant... Et dire que c'est même pas avec lui que je suis en couple... Enfin, si on peut réellement dire que je suis en couple. Je ne sais pas trop... Avec Tetsuko, c'est une relation obscur et malsaine. Une dépendance venue à cause de nos souffrances mutuelles et du pseudo soutient que l'on s'offre l'un l'autre. Il n'est pas réellement question d'amour ou d'attirance, du moins de mon côté. Je tiens à lui, il est vrai, mais c'est surtout parce qu'il a été là quand ça n'allait pas. L'adolescent à toujours été celui qui m'a sauvé, qui m'a tendu la main. Ainsi, j'ai besoin de lui, il est comme une ancre pour moi. Une sorte d'ange gardien malfaisant m'entraînant dans une sorte de débauche... Et à côté... Il y a Yamamoto... Un homme qui m'a déjà fait pleuré, mais qui s'est aussi montré étrangement attentionné à mon égard. Un adulte qui semble s'accrocher à moi pour je ne sais qu'elle raison. Une attirance basé sur autre chose que la souffrance et sur le besoin d'être soutenu. Quelque chose qui je pense pourrais être vu comme quelque chose de plus... Positif ? Possiblement oui.

J'écoute donc les mots de l'homme, quand il parle de Kaya. Il semble perdu et pourtant, son non verbal qu'il adresse ensuite à la jeune femme semble montrer tout autre chose. Malaisé de l'avoir un peu repoussé là ? Ou bien d'avoir avoué qu'il était attiré en grosse partie par elle ? Je réfléchis et souris un peu, quand même amusée par cela. Je me permets un peu dans mes pensées, emplie d'alcool, ignorant donc le sujet de la question d'inja à l'attention de la blonde.

Je me reconnecte quand Kaya me fait face et je secoue un peu la tête pour l'écouter. Elle me parle de Yamamoto là ou de Testuko ? Ah... De Yamamoto. Je reste silencieuse et baisse mon regard sur mon verre pour le boire. Etrangement, on en est rendu à ne plus respecter l'ordre des tours pour boire. Chacun bois dés qu'il doit répondre ou presque, parce que la question le met mal ou je ne sais trop quoi. Moi je tente juste de gagner un peu du temps pour savoir quoi dire exactement. Leurs faire croire que Yamamoto est réellement mon homme serait une bonne chose pour que ça passe inaperçu avec Tetsu... Mais en même temps, me servir comme ça du thérapeute... Bien qu'en réalité, j'aimerais que ça soit possible... Yamamoto et moi... C'est une relation que j'aimerais essayé, pouvoir succomber au rouquin sans être sous effet de l'alcool, sans penser au mal que ça ferait à Tetsuko... Juste penser à lui et moi. Mon dieu, qu'est-ce que ça me plairait...

"Oui. Je ne vois pas l'intérêt de tromper quelqu'un. Si on ne l'aime plus, autant ne pas rester avec lui." Mentis-je alors que j'étais en plein dans une belle merde. Mais en même temps, Yamamoto était parfaitement au courant de ma situation, ou presque. Il sait qu'il y a quelqu'un d'autre, dont il connait le prénom... Mais il ne sait pas juste le plus important... Son âge... S'il le sait, je crois... Que je vais réellement être honteuse. Puis, aussi, ce n'était pas tant un mensonge étant donné que lui, ne doit pas se faire du soucis... C'est plus à Tetsuko de s'en faire, mais il ignore tout ça, du moins il me semble...

Un peu confuse par tout ça, je relève le regard vers Inja, cherchant une question à lui poser, mais restant juste silencieuse au final... Je suis réellement entrain de me jeter dans la gueule du loup là. Bien que... "Désires-tu que je vous laisse tout les deux, pour que vous puissez profiter de cette petite soirée pour savoir où tu en es vis à vis d'elle ?" Une tentative de me dérober à ce jeu qui devient trop dangereux pour moi ? Une fuite réelle. Oui. J'ai envie de les laisser et qu'ils pensent uniquement que c'est parce que je tente de jouer les cupidons entre eux.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 30 Nov 2017 - 13:19


Une légère douleur, un battement à l’intérieur de son crâne, son cerveau commençait-il à montrer des faiblesses face à l’alcool ? Inja était déjà passé par plusieurs stades, d’abord un peu euphorique, puis finalement complètement pompette, il avait été surpris par un saut d’étape soudain. L’alcool avait agit à retardement, le laissant croire qu’il avait encore de la marge avant de commencer à ressentir les effets négatifs de l’alcool. La dernière question sur Kaya l’avait forcé à augmenter les doses et à boire pour s’occuper, ne pas montrer une quelconque gêne étant le but principal, les verres s’étaient enchaînés indépendamment des doses du jeu.

Kaya semblait commencer à répondre à la question de clan qu’il lui venait de lui poser, seuls quelques mots de la réponse furent nets à ses oreilles, sa vision commençait à se troubler, vacillant entre une précision photographique et un flou digne des pires focus rétiniens. Les tapotements agissant contre son crâne au rythme de ses battements cardiaques commençaient à disparaître finalement, le laissant reprendre un esprit plus clair soudainement. Inja prit plusieurs secondes avant de comprendre ce qu’il se passait, son corps avait été pris d’une faiblesse passagère qui lui avait fait zapper une grande partie de la conversation.

Alors que tout redevenait clair pour lui et qu’il faisait à nouveau surface dans l’instant présent, quelques mots se distinguèrent des flots de paroles qu’il avait entendu mais instantanément oubliés, Shiori lui parlait, sûrement pour lui poser à son tour une question, dont il ne distingua clairement que les derniers mots.


« …ter de cette petite soirée pour savoir où tu en es vis-à-vis d’elle ? »




Elle ? Oh, Kaya… Oui. Inja la regarda à nouveau sans répondre, il est vrai qu’elle lui avait fait une très bonne impression lors de leur dernier repas, de plus elle semblait être très joueuse, le prouvant dès son arrivée au bar et par ses questions. Bien sûr qu’il savait ce qu’il pensait d’elle, mais ce n’était pas le véritable problème, pas le centre des interrogations et du dilemme qui le perdait. A mesure qu’il regardait les traits du visage de la blonde glaciale, il pouvait constater sa beauté qu’il n’avait que trop peu examiné en détail. Son cerveau l’avait classé directement dans la case des femmes les plus belles qu’il ait pu voir, mais jamais il ne l’avait vraiment regardé entièrement, sa peau, ses détails et infimes imperfections qui fondent la perfection véritable. Il porta long coup d’œil non dissimulé aux formes de la jeune femme, l’alcool agissant dans son sang, il sentit venir un début d’érection prononcé, avant de remonter vers ses yeux pour finalement répondre. Imaginant ce qu’avait pu être la question, peut-être répondrait-il de travers, mais l’honnêteté serait toujours la solution, qu’importe la situation.


« Le… le problème n’est pas Kaya… Loin de là… Seulement que j’ai décidé de me consacrer à mon entraînement… intensif. Est-ce que penser à une relation n’est pas… le meilleur moyen de me détourner ou de me ralentir de mon but ? ... »




Inja marqua un très court instant de pause, ses membres commencèrent à picoter le long de son corps, l’engourdissant partiellement pendant quelques secondes, l’alcool tapait à nouveau.


« Non… elle n’est pas le problème… S’il ne tenait qu’à mes propres désirs corporels comme ça a pu être le cas par le passé… Je n’aurais aucune appréhension à visiter ses parties les plus intimes de la même manière que je bois mon verre de whisky… Le problème... C’est mon obsession pour la puissance… L’entraînement devient trop important dans ma vie, je ne sais pas… où me situer par rapport à ça… »




Inja n’arrivait plus à penser correctement, il avait parlé machinalement sans se rendre réellement compte de ce qu’il se passait après que l’alcool ait tapé de nouveau dans un instant de faiblesse. N’avait-il pas pu de whisky depuis si longtemps que son corps réagissait comme celui d’un adolescent découvrant les premiers effets de ce breuvage ? Il s’était surestimé, commencer un jeu avec un alcool à 39 voire 45 degrés pour suivre deux femmes emportées par l’alcool maigre du saké local… Inja n’arrivait même plus à se rappeler de se qu’il venait de répondre, vivant seulement l’instant présent, chaque seconde passée devenait une partie d’un trou noir mémoriel qui se mettait en place.

Kaya toujours dans son champ de vision… depuis combien de secondes ? Il avait passé un assez long moment de réflexion à la regarder sans le savoir, oubliant même que les deux femmes devaient attendre sa prochaine question. Inja n’avait plus l’esprit à réfléchir et improvisa de nouveau…


« Kaya… hm… Kaya… Je ne sais pas… Je n’arrive plus à penser, poses toi une question que pourrais te poser… je n’y arrive pas… ça devrait être simple de répondre à ta propre question. »




Malgré tout, le corps d’Inja paraissait toujours aussi naturel, son corps avait été habitué à ne pas réagir à la fatigue de l’alcool, seulement son cerveau avait perdu de son entraînement, voilà un moment qu’il n’avait pas été imbibé de la sorte…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Ven 1 Déc 2017 - 11:50

Comme son attitude le suggérait, Shiori était une femme sérieuse. Un peu trop, presque. Et par conséquent, elle affirma avec grande conviction qu’elle ne voyait pas l’intérêt de tromper quelqu’un et que si ce type de désir venait à se présenter, alors autant quitter la personne avant. Pour le coup, elle était cent pour cent d’accord avec elle, ce qui avait été rare depuis le début de leur petite virée au bar.

« La dessus on est entièrement d’accord ! Ce genre d’acte est à mon sens très égoïste. »

Rajoute la jolie blonde avant de se tourner vers Inja en attendant la nouvelle question de Shiori, qui, elle l’espérait, allait être moins gênante que sa précédente qui avait été très taquine. Kaya regardait cet homme avec son regard bleu qui se faisait bien moins froid qu’à son habitude, et un petit sourire sur son visage cassait ses aspects parfois hautains. La jeune Yuki rayonnait de bonne humeur, sûrement aidée par l’alcool qu’elle avait bu. Le saké n’était pas forcément très fort, et elle n’en avait pas bu des litres, mais elle n’avait pas l’habitude d’en boire, et la boisson commençait à sérieusement lui monter à la tête.

Et puis, presque évidemment, Shiori en rajouta une couche. Mais surtout, elle se proposa de partir, de s’échapper. C’était une excuse, elle en était presque sure, et du coup Kaya allait faire en sorte qu’elle reste avec eux. Et puis elle n’en avait pas assez dit sur elle, et n’avait que très peu été mal à l’aise, ce n’était pas juste. Mais c’était la question d’Inja, pas la sienne, alors elle le laissait répondre en premier. Sauf qu’il avait l’air d’avoir beaucoup, beaucoup de mal. Le whisky lui aurait-il monté à la tête d’un coup ? Si c’était le cas, le pire était à venir.

Inja ne répondait pas encore, fallait-il encore qu’il ait compris la question, visiblement. Cependant, ses yeux se firent bien moins discrets que sa voix. Il était en train de la déshabiller du regard sans aucune gêne, et surtout sans faire diversion. Il ne faisait que cela, et Kaya ne pouvait pas ne pas s’en rendre compte, et ce serait sûrement la même chose pour Shiori si elle le regardait. Puis, finalement, sa réponse sortait de sa bouche, de façon peu claire il faut dire. En plus, il venait de plus ou moins répéter ce qu’il avait dit au tour d’avant. Eh bien, l’alcool brun qu’il buvait lui faisait bien mal à la tête, mais elle ne pouvait pas non plus se vanter d’être bien sobre elle non plus…

Alors qu’elle pensait qu’il en avait fini et s’attendait à sa question, il continua de répondre à Shiori, et cette fois de manière bien moins retenue. Son allusion à ses parties intimes n’était même pas cachée, et la jolie blonde ne put alors s’empêcher de rougir d’avantage suite à cette remarque. D’ailleurs, cela l’énervait car elle n’aimait pas montrer sa gêne ou même ses sentiments tout court, mais le sake l’empêchait d’avoir un contrôle de soi satisfaisant.

Et puis sa question n’en fut pas vraiment une, car il semblait avoir totalement perdu pied. Se poser une question à soi même ? Cela n’avait pas vraiment de sens. Est ce qu’il était alors temps de finir leur petit jeu ? Probablement pas, c’est maintenant qu’il allait vraiment devenir intéressant. De ce fait, elle se remémora les questions précédentes et essayait de décrire quelque chose qui pourrait l’intéresser, s’il se souvenait seulement de ce qu’elle allait dire. Mais dans un premier temps, elle devait empêcher Shiori de s’en aller.

« Nous laisser seuls ? Voyons, la soirée ne fait que commencer ! Et puis, ce n’est pas vraiment le moment de laisser ton cher élève seul, non ? Enfin, tu vois ce que je veux dire...»

La fine blonde remplit alors le vert de Shiori avant de boire une gorgée du sien, et de s’imaginer une réponse en tentant de reprendre son calme et retrouver une couleur à peu près normale.

« Eh bien… Je ne sais pas. Tiens, pour me trouver, il faut se rendre dans le domaine des Yukis, et j’habite la deuxième maison sur la gauche ! … Enfin, au cas ou hein, ce n’est pas une invitation ou quoi que ce soit hein... »

Cette fin de phrase était désastreuse, et peut-être que personne n’aurait pensé à ce type de proposition si elle ne l’avait pas évoqué. C’était même très probable. Enfin, c’était fait, et elle devait se sortir de ce bourbier, en se retournant du côté de Shiori.

« On n’arrête pas de parler de moi et d’Inja depuis tout à l’heure, mais toi Shiori, tu en pense quoi ? Si tu n’étais pas en couple et si fidèle, tu serais attirée ? »

Après tout, il n’y avait pas de raison pour qu’elle soit la seule à être dans la tourmente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 1 Déc 2017 - 13:44
Heureusement pour moi, aucun des deux ne sait pour Tetsuko et moi, ou ne semble avoir entendu des rumeurs, choses assez surprenante étant donné qu'Eiichiro sait visiblement donné un malin plaisir de le mentionné lors de leurs dernières réunion, du moins quand il était encore le chef de ce clan et qu'il n'avait pas encore déserté. Dans un sens, à penser comme cela, on peut se dire que ça remonte à loin, alors qu'en réalité, ce n'est en théorie qu'une histoire de quelque jours, un mois tout au plus. Enfin, je suppose. Je n'en sais rien et je n'ai nullement envie de réfléchir à cela. Surtout pas dans cet état d'alcoolémie un peu avancé. J'ai déjà dit un peu trop de choses compromettante contre moi. Il faut que j'arrête de laisser mon esprit divaguer sur tout et n'importe quoi et que je reste tout simplement centrée sur l'homme et la femme, compagnons de boissons de ce jour.

Ayant ainsi posé ma question à l'homme, il lui faut de longues minutes pour me répondre de vive voix, enfin, dans un langage montrant son taux d'alcool. Une articulation devenant peut-être un peu trop difficile ? Mais dans tout les cas, la réponse était venue avant, de part son attitude, son regard. Le non verbal qui en dit long, mais dans l'état actuel des choses, l'analyser s'avère compliqué. Alors je me contente uniquement de prendre ses mots pour argent comptant. Néanmoins, je ne peux m'empêcher de rire un peu quand il en est réduit à être incapable de formuler une question pour l'autre blonde, lui faisant ainsi passer son tour ?

Ah non. Elle improvise une question et je ne peux m'empêcher de m’esclaffer un peu plus fort quand elle précise à la fin que ce n'est pas une invitation. Principe de psychologie inversée ? Ne viens pas croire que ça en est une, mais c'est le cas. Quand une femme dit non, ça veut souvent dire il y a moyen. Une invitation dissimulée. Amusant. Je pose mon regard sur Inja, est-ce qu'il va comprendre cela ou bien est-ce qu'il va tout simplement oublier ensuite ? Il est fort possible. L'alcool enlève bien trop de souvenir quand on en a trop bu.

Pourtant, je ne peux m'attarder plus longtemps à cela. Kaya me posant une nouvelle question, non désireuse de me voir partir comme elle la mentionné un peu plus tôt. J'esquisse un petit sourire et pose ma main sur l'épaule d'Inja, m'appuyant maladroitement sur lui en faisant quand même attention à cause de nos équilibres précaires respectifs. "Même en étant libre, je n'oserais pas le regarder. N'est-ce pas ta chasse gardée ?" Rétorquais-je alors à la blonde pour tenter de la mettre tout aussi mal à l'aise qu'elle tente de le faire avec moi depuis le début. Sauf qu'étant donné que nous nous y prenons mal, au final, c'est Inja qui se mange tout. Pauvre de lui qui se réfugie dans l'alcool. D'ailleurs ! Mon verre ? Je le vide d'une traite et souris comme une idiote ensuite. "Inja peut plaire, mais il n'est pas mon type d'homme. Yamamoto, lui, il l'est réellement !" Affirmais-je alors, ma langue se déliant probablement trop. "Malgré son air renfrogné d'homme inaccessible, il est étrangement doux et sensible. Capable de mots si agréable à entendre..." Je pose alors mon regard dans celui de Kaya. "Et je ne te parle même pas de son corps." Murmurais-je en me mordillant la lèvre inférieure, preuve d'un désir à l'égard du rouquin qui n'est même pas là...

Restant pourtant tout du long collé à Inja, je finis par le pousser Kaya en douceur non désireuse de les voir tomber. "Allez, fais une action maintenant. Prend là dans tes bras. Je suis sûre qu'elle en meurt d'envie !" Pestais-je en la provoquant un peu, me servant un nouveau verre. Prenant ainsi une toute autre dynamique...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Kaya - Inja ► Il y a plusieurs raisons de boire.

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: