Derniers sujets
» Entrainement à l'épée n°1 - Shiori
Aujourd'hui à 23:25 par Watanabe Shiori

» Le blondinet s'ennui !
Aujourd'hui à 23:21 par Aami Shôran

» Encore ... ? [Pv Shuu]
Aujourd'hui à 23:20 par Metaru Reiko

» Deux épreuves pour le prix d'une (ft. Y. Kagero & N. Sayo)
Aujourd'hui à 23:14 par Aburame Shizen

» [Equipe #4] Première rencontre matinale
Aujourd'hui à 23:06 par Kanashīdesu Inja

» Impact [Sayo N.]
Aujourd'hui à 22:35 par Nara Sayo

» La chieuse en tenue d'infirmière... [Ft.Sayo]
Aujourd'hui à 22:30 par Nara Sayo

» C'cadeau Senseï | Shojito
Aujourd'hui à 22:18 par Nara Sayo

» Pile ou face ? | Frero
Aujourd'hui à 22:03 par Nara Sayo

Partagez | 

Kaya - Inja ► Il y a plusieurs raisons de boire.

Aller à la page : Précédent  1, 2

Ven 1 Déc 2017 - 19:55


Inja était toujours perturbé. L’alcool faisait des remous à l’intérieur de son système sanguin, ses mots n’arrivaient pas à sortir, une douleur tambourinait en rythme sur le haut de son crâne… Il perdait peu à peu les pieds sur terre. Bien que sa vision devînt nette à nouveau, il comprenait bien que tenir toute la soirée ne serait pas envisageable, d’autant plus que ses verres de whisky s’enchaînaient beaucoup trop rapidement, lui donnant du mal pour suivre le fil de la conversation.

Il n’avait pas été capable d’élaborer une question valable pour Kaya, l’obligeant à s’en poser une elle-même avant d’y répondre, ce qu’elle fit sans tarder avant d’enchaîner un nouveau verre de saké. Domaine des Yukis… Deuxième maison sur la gauche… Ces paroles sorties directement de la bouche de Kaya résonnèrent dans sa tête avant qu’il ne les répète intentionnellement en boucle, tentant d’imprimer ses paroles dans son esprit.

Quelques instants passèrent, des secondes qui furent un flash pour le présent d’Inja, toujours perdu par l’alcool. Soudainement prit d’un élan de lucidité, il commença à cligner des yeux plusieurs fois, essayant de reprendre ses esprits. Il était arrivé au stade où l’alcool l’avait emporté mais commençait petit à petit à se faire supporter, le laissant dans un nouveau présent, lucide, mais faible. Ses lèvres et sa mâchoire auraient du mal à articuler, il l’avait bien compris… Cependant, il comprenait maintenant ce qu’il était en train de faire, voyant comme s’il était dans un rêve, sa concentration et son champ de vision étant maintenant diminué seulement assez pour lui permettre de faire une chose à la fois.

Inja regarda Kaya, puis tourna la tête rapidement vers Shiori, ne contrôlant pas la force de ses gestes. Celle-ci parlait de lui en le comparant à Yamamoto, avant de débuter à parler de son corps… S’il continuait à écouter, son cerveau commencerait à s’imaginer des choses qui pourraient l’emmener finir la tête au-dessus de la cuvette. Heureusement pour lui, Shiori s’était arrêtée rapidement, préférant ne pas continuer pour enchaîner sur une nouvelle tentative de calage. Décidément, elle semblait vouloir à tout prix qu’il finisse avec Kaya, ce qui ne le dérangeait pas réellement dans cet état, il espérait juste ne pas regretter quoique ce soit qui puisse se passer ce soir, que ce soit du négatif ou du positif…

La vision d’Inja bascula d’un coup, le faisant revenir complètement dans la réalité de l’instant. Son cerveau ayant réagit automatiquement en le faisant avancer, de peur qu’il ne tombe vers l’avant… Ou il perdait l’équilibre au point de s’incliner de trente degrés aussi vite, soit Shiori venait de le pousser. Une chose à laquelle il ne pensa pas sur l’instant, beaucoup trop concentré sur ce qu’il se passait devant lui.

Dans l’expectative, Inja s’était agrippé du mieux qu’il le pouvait, une main sur le comptoir, l’autre sur… le sein droit de Kaya. Surpris par les évènements, il ne bougeait pas, son visage à quelques centimètres de celui de la blonde. Il hésita un instant puis, sentant sa respiration chaude s’engouffrer dans son cou, il approcha rapidement ses lèvres pour les coller sur les siennes pendant quelques secondes, avant de reculer de son visage et de reprendre appuis sur ses jambes, puis de tourner le cou en direction de Shiori, un peu secoué par ce qu’il venait d’arriver et mécontent.

Inja lança un regard de malédiction sur elle, avant de finalement se retourner vers Kaya et d’arborer une expression gênée.


« Hum… Oui. J’ai fait ça par réflexe, sans même me poser la question si tu étais partante... Habituellement je ne suis pas si brusque, je m’approche de la personne et la chose se fait naturellement, mais là c’était seulement de ma propre initiative. Comme si mon corps ne me répondait plus. »




Les évènements ténus avaient complètement ramené Inja à ses esprits. Il était conscient de ne plus avoir de réflexe et que ses muscles ne lui répondaient plus, seulement… Dans cet instant de justification, sa mâchoire et ses lèvres lui avaient parfaitement obéis, comme apeuré par ce qu’il venait de faire. Voilà des mois qu’il n’avait pas posé ses lèvres sur celles d’une femme, peut-être même une bonne année, il ne l’avait même pas embrassée, l’initiative lui avait donné l’opportunité de poser ses lèvres uniquement, un simple bisou sur la bouche, mais qui avait rappelé des souvenirs à son corps, amenant son érection sous sa forme finale, difficilement dissimulable sous son pantalon…

Il régula sa respiration un court instant, avant de se remettre dans le jeu, comme s’il avait été excusé de cet évènement pour s’adresser à la femme qu’il venait d’agripper.


« Et sinon, tu aurais aimé que ça aille plus loin, ou tu as seulement été prise au dépourvu par les âneries de Shiori, qui, non contente d’avoir son Meikyu vibrant essaie de s’amuser sur les autres ? »




La pique était passée comme ça, peut-être un peu violente, mais néanmoins, s’il ne pouvait pas la gifler pour son irrespect, il pouvait au moins lui envoyer de quoi la faire réagir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Lun 4 Déc 2017 - 16:01

Kaya avait décidé de mettre Shiori dans l’embarras avec sa nouvelle question, mais encore une fois, celle ci avait décidé de l’esquiver habillement. Et encore une fois, elle était la cible de ses attaques. En répondant, elle avait retourné sa question contre elle, et de la pire des manières. Parler de chasse gardée en insinuant qu’elle avait le béguin pour lui… Que c’était bas, et puis comme si elle avait ce genre d’éthique qui l’aurait forcée à détourner son regard de lui. Enfin, elle venait de faire un coup de maître, rien à dire la dessus. En contrepartie, elle avait révélé des informations très alléchantes sur sa vie personnelle, avouant que Yamamoto était visiblement son type d’homme. Plus que ça, elle semblait réellement fantasmer sur cet homme, car entre ses paroles lorsqu’elle parlait de son corps et son langage non verbal, c’était évident qu’elle le désirait. Mais c’était étrange, car elle pensait que c’était lui son homme, et elle en parlait comme si elle ne l’avait pas eu.

Soit elle se trompait depuis le début, et Yamamoto n’était pas son homme, dans ce cas l’histoire de la fidélité serait très vite remise en question, soit l’alcool lui donne une terrible envie de rentrer à sa maison le retrouver à des fins charnelles. Tout cela n’était pas vraiment clair, mais son esprit ne l’était pas non plus, alors rien de bien choquant.

En revanche, elle posa une question à son tour à Inja, enfin une question, c’était plutôt un défi qu’elle lui proposait de relever. Toujours avec son attitude de cupidon à la limite sur supportable, elle lui demanda de venir faire un câlin à la jolie Yuki qui n’avait rien demandé, ou en tout cas pas clairement. Mais si seulement elle n’avait fait que ça, ce serait acceptable et de la simple taquinerie, mais la elle décida de forcer un peu le destin, en poussant l’homme qui avait déjà l’air d’être sacrément entamé par la boisson. Les chances que son équilibre soit correct sont presque nulles.

Kaya n’avait même pas le temps de foudroyer l’autre blonde du regard qu’il pencha vers elle, pour ensuite tenter de se rattraper une fois que son cerveau percuta qu’il était en train de tomber. Mais c’était presque trop tard, et l’une de ses mains trouva comme seul point d’ancrage l’un de ses seins. Son décolleté faisait qu’il était en contact direct avec sa peau, ce qui rendait ce moment encore plus gênant alors que sa main englobait une bonne partie de ce globe de chair à la fermeté encore remarquable.

Mais son attention, ou tout du moins son regard, était focalisé sur ce visage qui se trouvait à juste quelques centimètres du sien. Après tout la situation aurait pu être pire, cette petite poussette aurait pu finir en un coup de boule plutôt déplaisant. Il resta ainsi quelques secondes qui paraissaient alors très longues. La frêle blonde haussa un sourcil et ne pouvait pas passer outre cette odeur de whisky qui venait de son souffle. Son cœur s’emballait légèrement, sa teinte devait sûrement être repartie dans les rouges, car sous ses airs si confiants, la sulfureuse Yuki n’était pas si habituée que ça à se retrouver en « situation réelle ». Elle ne savait pas vraiment quoi faire, mais elle n’avait pas le temps de se décider qu’il l’embrassa très brièvement. C’était assez court, mais le geste avait été fait. Leurs lèvres s’étaient rencontrées.

« Eh bien ... »

Kaya avait du mal à faire la part des choses, entre l’alcool, le lieu et la grande gêne provoquée par ce petit jeu qui se transformait en speed dating… Enfin, Inja semblait essayer de se justifier, ou de s’excuser peut-être, la barrière était fine. C’était presque décevant, car si l’embrasser était une telle épreuve, alors elle n’allait pas être celle qui lui courrerait après, ce serait honteux selon elle. La Yuki semblait gênée, et lança un regard sombre à l’autre blonde qui semblait prendre un malin plaisir à la tourmenter. Mais ce n’était pas fini, loin de la, puisque la question qu’il posait par la suite allait dans le sens des événements. Il semblait la tester, comme pour savoir si elle voulait aller plus loin avec lui. C’était étrange, il y a à peine quelques secondes il avait l’air de regretter son geste, et maintenant il en voulait plus ? La boisson rendait tout cela illogique !

Elle poussa donc un grand soupir et baissa les yeux, pour essayer de reprendre ses esprits et faire redescendre la pression. Mais quelle erreur. Si elle comptait être plus à l’aise ainsi, c’était raté, car en baissant les yeux elle ne put pas passer à côté de l’excitation très visible de leur ami qui déformait le tissu de son pantalon. Kaya eu alors un grand coup de chaud, la rendant une nouvelle fois rouge face à ces deux shinobis en pleine débauche d’alcool. Elle releva son regard en espérant que personne n’ai remarqué qu’elle avait fixé cette particularité quelques secondes, et tentait de faire bonne figure, ce qui allait être très très difficile.

« Que ça aille plus loin ? C’est un peu compliqué ici de toute façon, non ? Je n’ai donc pas imaginé que l’on puisse en faire plus, même si tu as l’air pr… enfin pas ici et puis... »

Raté. Elle qui était plutôt habille avec les mots d’habitude semblait avoir complètement perdu ses moyens. Entre le saké et sa gêne qui était à son maximum, la jolie blonde n’arrivait plus à manipuler ses phrases pour les rendre subtiles.

« Bref, j’ai surtout été surprise, pour répondre clairement à ta question. Et du coup, on va vite passer à la question suivante, hein !»

Elle tentait un dernier tour de passe passe, afin de vite détourner l’attention sur Shiori, qui se tenait encore fièrement aux côtés du manipulateur de lumière. Elle devait la mettre mal à l’aise, elle aussi. C’était compliqué d’atteindre le niveau de sa dernière manœuvre, mais tout son esprit y travaillait très dur. Tout son côté malsain était en action, et son regard se posa alors sur la sabreuse, en ayant sur son visage ce petit air de peste qui lui collait si bien à la peau.

« Puisque visiblement les rapprochements physiques te plaisent beaucoup, j’imagine que c’est quelque chose dont tu raffoles avec Yamamoto. Vous faites souvent l’amour, ou tenter de rapprocher d’autres personnes est justement un moyen de combler ce manque affectif ? »

C’était un peu brut comme formulation, mais tout à fait souhaité, car cela ajoutait un petit côté agressif à sa question, comme si elle avait été vexée d’être ainsi prise au dépourvu lors du tour d’avant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mar 5 Déc 2017 - 13:50
Ma main quitte le dos d'Inja alors qu'il bascule en avant. Si mon but était de les rapprocher, là... Le rapprochement à été plus que ce que j'avais pu imaginé. La main sur le sein de l'autre blonde, le visage si proche que leurs souffles se heurte. Dans mon état, je reste le souffle coupé, attendant de voir ce qu'il va se passer ensuite, ce qu'ils vont faire. Une gifle de la part de la belle ? Un baiser en franchissant les quelques centimètres qui les séparent ? Une étreinte comme demandé ? Tant de possiblité, alors j'attends, fébrile de voir ce qu'il va se passer entre eux.

Et finalement, Inja se mouve, pour venir ceuillir d'un baiser beaucoup trop chaste les lèvres de la sulfureuse blonde. Un véritable baiser d'enfant, un gamin. Voilà ce que mon disciple est. Un enfant incapable de saisir une si belle occasion. Je soupire, ennuyée le de voir si peu réceptif à tout cela et surtout si peu profiteur, parce qu'il s'excuse. Idiot. Voilà ce que j'ai envie de faire en lui donnant une tape sur la tête. On a tous vu que Kaya te plaisait au moins un peu trop, alors arrête de faire genre ! C'est agaçant !

Dans tout les cas, il est clair qu'il ne manque pas ensuite de venin à mon égard, insultant au passage Yamamoto de sex-toy en quelque sorte. Je ne suis pas sûr que le rouquin apprécierait, bien qu'il pourrait en rire. Je n'en sais trop rien pour tout dire. Je ne l'ai pas encore réellement cerné. Il reste un véritable mystère pour moi et j'ai réellement du mal à savoir si je lui plais réellement ou si, pour lui s'était juste l'histoire d'un soir... Lui étant maintenant en mission, je ne peux guère le lui demander. En même temps, comment pourrais-je formuler cela ? Surtout en sachant qu'il y a toujours Tetsuko de mon côté... Je ne sais pas du tout ce que je dois faire. Et là, réfléchir à tout ça dans cet état, c'est pas du tout la meilleure idée qui soit, surtout quand il y a deux personnes qui se mettent contre moi en vue du petit jeu que je tente d'instauré entre eux.

Secouant un peu la tête avant de boire une nouvelle gorgée, je fixe Kaya alors qu'elle me parle, totalement rouge. C'est amusant. On est là, tout les trois à tenté de garder les pieds sur terre au lieu de simplement se laisser aller. Bon dans mon cas, si je me laisse aller, cela ne serait en rien quelque chose de joyeux comme ça pourrait être le cas pour eux. Trop d'état d'âme de mon côté. Alors il faut que je reste concentré. J'hausse d'ailleurs les épaules à la nouvelle question de Kaya. "Disons que je m'occupe comme on peut vu qu'il est partit à la traque de ton ancien chef de clan." Lui rétorquais-je alors non désireuse de détailler plus, bien que probablement un peu trop sèche dans mes propos, marquant réellement un agacement. Mauvais contrôle de mes émotions. Je bois une nouvelle gorgée. "Désolée, je voulais pas répondre si sèchement." Soufflais-je en relevant le regard sur elle, arborant maintenant une mine désolée. "Disons que la situation est plus compliqué que ça et se vider la tête en tentant de vous faire lâcher vos positions et vous permettre de vous rapprocher un tant soit peu est quelque chose... D'intéressant ?" Lançais-je en les regardant à tour de rôle. "Parce que je pense, que s'il est important de devenir fort, il l'est tout autant d'avoir un point d'ancrage, une personne pour nous soutenir dans les moments de faiblesses, mais aussi une personne que l'on veut protéger et qui nous pousse à devenir ainsi plus fort." Argumentais-je peut-être maladroitement à l'attention d'Inja, pour répondre partiellement à ce qu'il avait dit un peu plus tôt.

Je fixe alors un instant le visage de l'homme. "Et toi Inja, tu n'es pas désireux que ça ai plus loin qu'un baiser chaste et une main mal placée ?" Je prends une nouvelle gorgée, sirotant peut-être un peu trop mon verre maintenant, alors qu'eux, ne semble plus du tout intéressé par cela et dans un sens, tant mieux. Qu'ils occupent leurs bouchent ensemble plutôt que sur un verre froid, ça serait plaisant pour tout le monde et ça éviterait encore des questions mal placées.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mer 6 Déc 2017 - 14:50


Inja sentait les effets de l’alcool taper dans son crâne… Il était décidé à ne plus prendre de verre avant un moment, le temps que les effets néfastes ne s’estompent, lui permettant ainsi de réfléchir et réagir plus clairement. Sa réaction face à la poussée de Shiori l’avait fait douter de lui-même, il commençait à développer une honte qu’il n’avait ressentie depuis très longtemps… Non pas liée au fait qu’il ait fait un bisou à Kaya, bien plutôt qu’il se soit arrêté à mi-chemin. Il n’aurait rien dû faire du tout ou en aller plus loin, mais tenter un truc pour s’arrêter à une réaction d’enfant appeuré… Une action qui dénotait beaucoup trop avec son standing habituel, jusqu’à s’en étonner lui-même et même y repenser autant… Il avait l’impression d’avoir perdu quinze années.

La réaction de Kaya conforta ses appréhensions, paraissant un peu perturbée et confirmant que le lieu et le moment n’étaient pas adaptés à de telles choses. Bien qu’en l’absence de Shiori et le consentement complet de la Yuki, il aurait pu la déshabiller dans l’instant, sa langue trop envieuse de varier les sensations. Les pensées d’Inja deviaient bien trop… Il devait penser à autre chose et faire partir l’érection furieuse qu’il maintenait depuis maintenant plusieurs minutes.

Ses pensées mêlées à l’alcool l’avait fait manquer une nouvelle partie de la conversation, le forçant à se concentrer pour reprendre le fil de la discussion. Où en étaient-elles ?

Shiori avait prit la parole et finissait de s’excuser pour raison qui avait échappé à Inja, avant d’enchaîner sur une sorte de discours intense qui les mettaient d’accord. Du moins, il acquiesçait intérieurement, aucunes paroles ne sortaient de sa bouche, bien qu’il ait voulu réagir à ce moment-là, l’alcool l’en bloquait.

Mais voilà que sa senseï se tournait maintenant vers lui, lui adressant une interrogation, à propos de Kaya, histoire de varier les questions… Elle savoir s’il n’était pas désireux d’une relation plus poussée et sale avec la jolie blonde glaciale. Du moins, c’est de cette manière que son cerveau interpréta le tout… Inja regarda son verre, il ne pouvait plus boire, encore quelques gouttes et son estomac allait devoir lui rendre la monnaie de sa souffrance, une chose qu’il ne pouvait pas se permettre aussi loin des toilettes et surtout en présence de deux femmes de cette stature. Il prit une grande inspiration, recentra ses pensées avant de se préparer à répondre, il lui faudrait articuler du mieux possible et ne pas se perdre en chemin.


« J’ai déjà répondu, je ne sais pas tellement comment me positionner par rapport à elle. Bien sûr qu’une relation avec elle est loin de me rebuter, même proche de m’exciter. Mais comme Kaya l’a fait remarquer, ce n’est pas le moment ni l’endroit. Je suis sûr que je pourrais la revoir dans de meilleures conditions… Après y avoir réfléchi calmement et surtout, l’esprit clair. Je ne tiens pas à proposer quoique ce soit sur un coup de tête. En plus c’est dangereux. »




Sa réponse avait été sincère et l’étonnait de son incroyable clarté, comme s’il avait réussi à écarter l’alcool qui bloquait avant les muscles de sa mâchoire. Inja en avait même profité pour finir sa réponse avec un trait d’humour sur la fin, essayant de rendre l’ambiance plus décontractée, moins nerveuse en tout cas…

Le cerveau d’Inja, heureux d’avoir fait un sans-faute, reprit de plus bel, bien décidé à pourrir la fin de soirée du ninja de lumière… Il n’arrivait toujours pas à trouver de nouvelle question à poser à la Kaya, malgré la réflexion intense entamée. Bien que… Si. Il redevenait curieux, prêt à déballer de nouvelles interrogations, toutes tirées de ses questionnements personnels.


« Et du coup, Kaya, tu es toujours d’accord pour qu’on aille transpirer ensemble au Dôjo ? Je suis impatient qu’on organise ça, c’est peut-être le moment. »




Inja, désireux de s’entraîner, venait de se rappeler ce qu’il s’étaient promis l’autre jour au restaurant et demeurait toujours intrigué quant aux capacités de glace de la kunoichi. Bien qu’il ne réalise pas la tournure de phrase qu’il avait choisit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Jeu 7 Déc 2017 - 10:30

Touché. Elle avait visiblement réussi à avoir une corde sensible de la senseï qui lui répondit sur un ton très sec. Kaya souhaitait se venger un peu de ses derniers actes, et c’était visiblement réussi, même si elle essayait encore une fois de lui rejeter la faute en parlant du chef des Yukis, comme si elle était responsable des actes de son clan. Enfin, son attitude changea brutalement pour finalement avoir quelqu’un de très calme face à elle, puisqu’elle s’excusa en ayant l’air vraiment sincère. Les deux blondes qui se lançaient des pics depuis leurs arrivées allaient peut-être trouver un terrain d’entente, finalement.

« Pas de problème... »

Répondait la blonde pour lui signifiait que son attitude était toute excusée. Son petit jeu était un exutoire d’après ses dires, et c’est vrai qu’à sa place elle aurait trouvé cela très amusant. Mais avec les boissons alcoolisées, arriver à prendre un tel recul n’était pas vraiment à la portée de tout le monde. Cependant, elle leur expliquait qu’elle pensait vraiment que le fait d’avoir quelqu’un sur qui compter et surtout l’envie de protéger plus que tout au monde faisait devenir plus fort, contrairement à ce que pouvait penser Inja. Sur ce point, il est vrai que Kaya était assez mal placée. La jeune Yuki était certes fière de son clan, mais n’avait pas de personne à qui elle tenait en particulier. Elle était plutôt égoïste de ce point de vue la, et ces paroles la firent réfléchir un peu, jusqu’à ce qu’elle ré-insiste auprès d’Inja pour lui demander s’il ne voulait pas aller plus loin avec elle.

C’est vrai ça. Elle était seule, n’avait pas vraiment de vrai ami sur lequel elle pouvait compter et inversement. Personne a aimer de tout son cœur, et surtout personne qui montrait un véritable désir d’affection envers elle. La jolie blonde s’était perdue un instant dans ses pensées, faisant remuer son verre de saké devant son regard alors vide, jusqu’à ce qu’elle reprenne soudainement ses esprits pour vider ce verre. Ce n’était sûrement pas la meilleure chose à faire, mais elle en avait envie, comme si cela allait la sortir de la spirale négative dans laquelle elle était entrée.

Son regard se tourna alors vers Inja, ses lèvres bougeaient, mince, elle avait peut-être raté une bonne partie de sa réponse. Proche de l’exciter ? Il parlait de moi, la ? Pourtant, j’étais sure que c’était déjà bien le cas, ou alors son pantalon mentait. C’était finalement Shiori qui le rendait comme ça ? Elle avait encore décroché, son esprit avait vraiment du mal à rester concentrée. Il ne souhaitait pas lui proposer quelque chose, donc… Mais pourquoi serait-ce dangereux ?

La sulfureuse blonde poussa un long soupir, visiblement un peu déçue par cette réponse qu’elle n’avait que partiellement entendue. Sa réaction aurait sûrement été perçue comme stupide dans un contexte normal, mais son état d’ébriété commençait à rendre son état émotionnel très variable. Sa carapace de glace n’était plus imperméable, et celle qui aimait se montrer fière et même hautaine et intouchable pouvait alors montrer un brin de tristesse dans son regard. Cependant, il devait lui poser une nouvelle question, et quelle fut sa surprise lorsqu’elle entendit ces mots sortir de sa bouche. Kaya haussa donc un sourcil, prenant un air surpris, et lui répondit sans vraiment prendre le temps de réfléchir à ses mots.

« Tu te fous de moi ? »

Boum. C’était dit de façon très autoritaire. La jolie blonde avait été visiblement vexée par ses précédents propos, et le fait qu’il lui demande maintenant d’aller « transpirer » avec elle la rendait folle.

« Tu viens de dire que tu ne voulais rien me proposer, et maintenant tu veux m’attraper au Dôjo ?! »

Au Dôjo ? Mais ça n’avait pas de sens, de faire ce genre de chose la bas. A part s’il avait un délire exhibitionniste, ou s’il voulait montrer à tout le monde qu’il avait réussir à conquérir Kaya… Non, ça n’avait pas de sens. Un petit blanc s’installa alors, et c’est alors que la jolie blonde poussa un petit soupir et leva les yeux au ciel, comprenant ce gros malentendu.

« Ah, euh… Tu parlais d’un entraînement, oui, au Dôjo. Bon, bah… Oui, je suis toujours d’accord. »

La gêne était palpable, car elle venait de monter en pression pour rien. Elle n’arrivait plus à contrôler ses émotions, et ses réactions en devenaient alors très instables. Non seulement elle était terriblement seule, mais en plus elle venait de passer pour une conne. Son esprit devenait très négatif, mais elle n’arrivait pas à combattre cette sorte de petite dépression causée par l’alcool. Ou alors c’était tout ce qu’elle cachait d’habitude qui ressortait, simplement.

« Dis-moi, Shiori. Tu as toujours eu quelqu’un, toi ? Enfin, des gens qui comptent pour toi et des gens qui t’aiment … ? »

Kaya demandait cela avec un petit air attristé, comme si elle essayait de se rassurer en voulant lui faire dire que non, elle n’était pas la seule dans cette position.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Dim 10 Déc 2017 - 13:18
Oui, oui, cachez vous derrière des excuses débiles. C'est pas le moment ni l'endroit. Assumez bon dieu, sinon, ça sera trop tard, mais bon, les forcé plus ne peux pas forcément être une bonne chose, alors je reste tout simplement silencieuse, buvant gorgée par gorgée mon enième verre de saké. Saké que me grise un peu trop, montant à la tête et embrumant l'esprit. Je tente de le garder clair, de ne pas me laisser aller à mes envies primaires qui pour ce soir, sont loin d'être bien joyeuse. Tetsuko et Yamamoto absents, mon dilemme entre les deux, les soucis de Kiri, etc. Il y a trop de choses qui me tournent en tête et même si au final, j'arrive à décompressé un peu à cause des deux autres shinobi à mes côtés... Il n'y a de cesses cette blonde qui semble chercher à remuer le couteau dans la plaie. Vouloir pourquoi je ne peux pas juste me laisser aller et doit continuellement peser mes mots et tenté de les contrôler même si j'en ai déjà un peu trop dit par moment...

Je ne peux pas faire comme Inja, et simplement dire ce que je pense. Trop de secret, de poids sur moi et de risques de nuire à ma réputation qui n'est déjà pas des plus florissantes.

Clignant des yeux, j'écoutes les paroles du seul homme de notre troupes. Il me semble lointain et tenir des propos décousue et en même temps, j'ai le sentiment que ça vient de moi. Posant ma main sur le bar à côté de moi pour chercher un soutien, quelque chose de réellement tangible, je me force alors à fixer la blonde, quand vient son tour de parler et comprenant assez difficilement sa réaction. Est-ce qu'il y avait quelque chose d'étrange dans les mots de mon élève ? Il ne me semblait pas. Mais en même temps... Non, j'en sais rien.

Je pose mon verre vide sur le bar. Je crois que je ferais réellement mieux de m'arrêter là. La limite atteinte voir même déjà franchie... Je continuer de regarder Kaya alors qu'elle me questionne sur mon vécu. "Oui." Répondis-je simplement, réfléchissant du mieux que je peux. "Je crois." Doutais-je alors. "Ma mère... Je ne l'ai pas connu." Argumentais-je pour expliquer le doute. "Mon il y a toujours eu mon père." Poursuivais-je maladroitement, mes doigts affirmant leurs prises sur le bord du bar. "Il y a eu Kira aussi. Tet..." Je détourne alors rapidement la tête, alors que j'allais prononcer le nom de l'adolescent, celui que je dois taire pour ne pas semer le doute. "Toilette." Lançais-je alors en me précipitant maladroitement vers la porte du fond du bar pour aller me réfugier dans l'un des cabinets et tenter de reprendre un peu mes esprits seule, pendant quelque seconde. Allant même jusqu'à m'asseoir sur la cuvette fermée du wc.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Lun 11 Déc 2017 - 14:45



Inja venait de se rendre compte d’une nouvelle chose, assez spéciale et qu’il n’avait jamais ressenti avant cette soirée, malgré son importante expérience avec l’alcool. Ses doigts étaient différents, plus les siens, ne lui répondant plus… Il ne sentait plus ses extrémités, à part peut-être une seule, celle chauffée naturellement par son corps. Comment avait-il pu perdre tant accès à ses sens, d’abord sa vue s’était troublée, ensuite les sons s’étaient déformés et maintenant le toucher lui était difficile à percevoir. En plus de ça, Kaya semblait réagir à son tour d’une façon étrange, pétant littéralement un câble sur le shinobi de lumière avant de se rendre compte de son erreur, une réaction, enfin plutôt un lapsus.

Ses pensées troublées émergèrent lorsqu’il comprit la raison de la réaction de la Yuki, qui ne fit qu’accentuer un peu plus la force de son érection incontrôlable. A ce stade, Inja n’espérait plus qu’elle ne se fasse pas remarquer, bien trop importante pour ne pas attirer l’œil au premier regard. Mais l’alcool lui permettait de s’en moquer éperdument, une chose si naturelle qui n’avait été excitée que par les évènements récents, rien de déshonorant, bien que l’étroitesse de son habit ne puisse lui donner très rapidement des douleurs d’inconfort. Il lui faudrait s’en occuper ou s’en aller. Bien que son instinct primaire, désireux de conserver son membre intact, ne lui souffle la sortir au grand air sans gêne. Il n’était pas possible de faire de la sorte autre part que dans un endroit tranquille, de plus les toilettes seraient un mauvais choix, bien trop dégoûtants. D’ailleurs, cette idée quitta son esprit dès lors que Shiori quitta le groupe pour aller dans leur direction… Inja n’avait rien écouté, trop occupé par son problème personnel et se retrouvait maintenant en tête à tête avec la blonde au teint dorénavant rougeâtre, espérant que la discussion ne parte pas en tête à queue. Enfin, il se comprenait.

Inja n’était pas malaisé, même habitué à ce genre de situation dans laquelle la conversation doit être continuée, l’alcool l’aidant à être d’autant plus en confiance et trouver n’importe quoi à dire, sans risque de créer un blanc instable.

« J’ai un pivert dans la tête… Je ne sens plus mes doigts… Je suis vraiment trop bourré, c’est chaud… Je sens mon sang bouillonner partout à l’intérieur de mon corps. »



Il laissa un court instant de pause, comme perdu dans une pensée alcoolique, perdant le fil de l’instant et conscience qu’il venait de s’exprimer, avant de reprendre.

« Quand je t’ai vu l’autre jour au restaurant, j’étais loin de me douter que je me minerais la tête en ta compagnie. Compagnie qui m’est très loin d’être désagréable, je passe même une bonne soirée. Mais ta grâce me faisait juste penser que je te reverrais peut-être un jour dans une réception Yuki ou évènement du genre. »



Très peu de tact comme à son habitude, Inja essayait de combler la conversation, oublier le démon furieux qui s’agitait dans son pantalon, bien trop à l’étroit, prêt à exploser. Il espérait seulement que les choses se passent rapidement, que la jeune Yuki en aurait marre de se jeu dangereux et déciderai de rentrer chez elle, lui permettant de quitter l’endroit au plus vite pour rentrer à l’hôtel. D’un autre côté, son cerveau lui susurrait d’être patient avec la douleur, confiant sur la possibilité d’un saut de pas avec la magnifique Yuki.

Inja ne pourrait pas tenir beaucoup plus longtemps, les choses devaient évoluer, il devait être fixé.

« On dirait que Shiori est maintenant en train de faire les frais de notre jeu, je peux pas boire davantage non plus... En tout cas pas avant d’avoir fait une marche réparatrice sous le ciel Kirijin. Mon corps bouillonne… T’es partante pour un dernier verre dans ma chambre d’hôtel ? J’ai gardé une bouteille et des fruits, au cas où, pour des cocktails. »



Dans un élan dissimulé, Inja posa son verre vide sur le comptoir, profitant du mouvement pour s’avancer de quelques dizaines de centimères de Kaya, curieux de savoir sa réponse dont se déciderait l’avancement de sa douleur sous le bassin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Lun 11 Déc 2017 - 17:52

Le verre de Shiori était vide, et visiblement elle n’avait pas prévu de le remplir à nouveau. Il semblait qu’ils avaient tous atteint leur limite, même si aucun d’entre eux n’avait la même. Inja avait bu beaucoup plus d’alcool que les deux femmes, c’était évident. Il buvait du whisky, et elles du saké. Pourtant, les effets au final étaient les mêmes. Il était complètement saoul, et on ne pouvait pas dire mieux des deux blondes l’accompagnant dans sa débauche d’alcool.

Il était temps pour Shiori de répondre à sa question d’ailleurs. Visiblement, elle ne l’avait pas comprise comme Kaya. Enfin, elle avait répondu tout naturellement à sa question en parlant de famille, chose qui n’avait même pas effleuré l’esprit de Kaya. Elle avait une famille, mais en vivant dans un si grand clan, c’était un peu différent, et cette notion de petit cocon familial n’avait pas vraiment existé pour elle. Mais la partie amusante, ce qui était vraiment le sujet de sa question initiale, était en train d’arriver. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, Shiori avait commencé à faire une liste exhaustive de ses précédentes conquêtes. Kaya fut un peu surprise, car jusqu’à présent elle avait été très discrète sur ce genre de sujet. Mais cette liste qui ne faisait que commencer se fut interrompre brutalement par la femme qui se leva pour s’en aller rapidement en direction des toilettes. C’était donc la fin de la partie pour elle, qui s’en était allée vomir ? C’était vraiment ce qu’elle pensait, mais elle évitait de s’imaginer cette scène afin de ne pas avoir ce genre d’envie elle aussi.

Du coup, plus de questions, plus d’autre blonde. Il ne restait plus que Kaya et Inja, face à face, et livrés à eux même sans transition. Inja semblait avoir retrouvé ses esprits, car il prit la parole de façon très nette, et sans dire d’absurdités. Kaya ne pouvait s’empêcher de sourire à la moindre remarque qui pouvait être bizarrement interprétée désormais, son masque de glace était complètement tombé, et elle apparaissait alors comme une femme tout à fait avenante et amusante. Enfin, quand l’alcool ne la faisait pas faire de mauvaises interprétations qui l’énervaient alors au plus haut point. Ce qui la chagrina un petit peu, c’était l’image qu’il avait d’elle. Il avait l’air presque déçu qu’elle soit si normale, en fait. La croiser ici, c’était presque admettre qu’elle n’était pas tant « de la haute », comme elle pouvait parfois en donner l’impression.

« Oui, tu bouillonnes vraiment partout, je m’en suis rendue compte. Si ça peut te rassurer, j’ai l’esprit encore plus plongé dans la brume que notre archipel. Je n’ai pas encore mal à la tête, mais j’ai des bouffées de chaleur, j’ai du mal à garder ma concentration… Enfin, voilà quoi. Sinon, pour ma grâce, ne t’en fais pas, elle reviendra surement demain matin ! Il n’est pas improbable que tu me croises en grande robe de soirée au domaine Yuki, si ça peut te faire plaisir de l’imaginer. Mais parfois, j’aime bien faire des choses un peu plus simples… Comme boire un verre avec des amis pour se détendre, sans penser à rien. Bon, en l’occurrence, on en a bu deux… ou peut-être trois, non ? Ou alors trois de trop, je ne sais plus. »

Elle rigolait en prononçant ses dernières paroles, et repoussa son verre déjà vide loin de sa portée, comme pour signifier qu’elle avait déjà dépassé les bornes. Un léger blanc venait s’installer entre les deux personnes, et son regard se posa alors dans le sien. Ce bleu à la couleur si froide arrivait cette fois à être bien plus expressif, et ses pupilles faisaient des allers-retours entre ses yeux et ses lèvres, instinctivement. Le trouvait-elle si attractif que ça ? Difficile à dire dans la vie de tous les jours, mais ce soir, oui.

Et puis soudain, il reprit la parole pour lui faire une dernière proposition. Kaya, enivrée par l’alcool, sentit alors son petit cœur s’emballer, et ses joues déjà rougies le devenir encore plus. Elle ne s’attendait pas à une telle invitation de sa part. En temps normal, elle aurait probablement refusé, rien que par principe de ne pas passer pour une fille facile. Cette réflexion commença à se mettre en place dans son esprit, d’ailleurs. Elle ne devait pas céder, c’était mal. Et puis, ils étaient deux ninjas du village de Kiri, ce genre de relation, même si c’était seulement pour un soir, pouvait potentiellement changer leur comportement vis-à-vis de l’autre à long terme. Et puis, Shiori allait surement se moquer d’elle après… Enfin, si elle sortait des toilettes à temps. Bref, non, ce n’était pas acceptable.

« D’accord, mais juste un alors. »

Sa raison était en ébullition, mais le problème c’est que cette partie de son esprit avait été définitivement déconnectée. Il était plutôt proche d’elle maintenant, en posant son verre il sur le bar il s’était avancé. La sulfureuse blonde se mordit la lèvre intérieure, hésitant même à l’embrasser ici même. Mais elle saurait se retenir cette fois, surement. Peut-être. Si, elle se contenterait de le regarder puis, en haussant un sourcil.

« Maintenant ? »

Elle attend une petite seconde, regarde furtivement aux alentours, remarquant que personne ne les regardait vraiment, puis se leva d’un coup, ses airs un peu autoritaires reprenant le dessus.

« Maintenant. »

Ce n’était plus une question, du tout. C’était même plus qu’affirmatif, c’était presque un ordre. Quelques billets disposés sur le comptoir de sa part plus tard, et elle fit un pas vers la sortie, prenant soin de lui attraper le bras s’il ne daignait pas lui emboiter le pas assez vite. Elle n’allait pas le forcer après tout, puisque c’était lui qui l’invitait.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Kaya - Inja ► Il y a plusieurs raisons de boire.

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: