Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Au clair de la lune [H.Tsuki]
Aujourd'hui à 17:48 par Hohoemi Tsuki

» Conviction la plus profonde [Sae]
Aujourd'hui à 17:42 par Rinku Sae

» Ceux qui cherchaient la bagarre. [Lua]
Aujourd'hui à 16:58 par Hohoemi Tsuki

» Conciliation ᵜᴥ Sun-hi
Aujourd'hui à 16:31 par Nagamasa Mikazuki

»  [Mission libre B] Le purificateur
Aujourd'hui à 15:48 par Watanabe Shiori

» Ce doux sifflement [PV Etsuko]
Aujourd'hui à 15:44 par Ashikaga Gabushi

» L'heure du changement
Aujourd'hui à 15:08 par Borukan Muramasa

» vice porcin [anzu]
Aujourd'hui à 15:04 par Kinu Lua

» Eh la qui va la ! (Inspecteur gadget) / Pv Takumi
Aujourd'hui à 13:52 par Hyûga Kami

Partagez | 

Quatorzième, et Seizième. [Nara Sayo]


Jeu 16 Nov 2017 - 13:21
Décidément, je crois que je n’arriverais pas à dormir, cette nuit, quelqu’un frappait à mon volet que je n’avais pas fermé. Il était à peu près trois heure trente du matin, sur le dos, je regardais le plafond. Cela faisait désormais quelques jours que le nouveau Raikage était en place. L’effervescence du clan Nara était toujours au haut plus quelques jours après la terrible annonce. Le conseil du clan avait déjà statué sur son cas avant l’annonce, renié par le clan, l’intéressé n’était plus considéré comme appartenant aux Nara. Beaucoup s’interrogeait même sur un possible changement de nom pour lui. Je n’en avais personnellement que faire. Il n’était pas dans mon habitude de juger les gens, non, c’était même l’un de mes plus grands principes de ne pas le faire, je tenais ça de mon père. Oui mais tout cela… C’était bien beau mais j’étais blessé. En faisant cela, il avait salit l’honneur du clan qui avait réussi à merveille à s’intégrer à Kumo depuis son arrivée il y a un quart de siécle maintenant. En faisant cela, il avait salit le nom des Nara, qui en ses temps déjà troublés par un autre Nara, n’en avait pas besoin. En faisant cela, il avait salit le nom de mes parents, celui de mon frère…. Je ne pouvais pas le tolérer.
La famille, elle était là ma ligne rouge. Et je le savais. J’étais totalement prêt à ne pas juger même un grand criminel, oui, j’étais prêt à essayer de comprendre ce genre de personne. Non pas à leur donner des excuses, oh non, ça n’était pas mon rôle. En revanche, j’étais capable de voir ou de comprendre les facteurs qui poussaient une personne là-dedans. Cependant, lorsqu’il s’agissait de la famille et des valeurs pour lesquelles je vivais, j’étais prêt à renoncer à certaine chose qui me constituait pour juger, très partialement, toujours malgré mes principes premiers. J’étais conscient de cette sorte de paradoxe en moi. C’était elle, mon ombre qui me tutoyait parfois.

Pour être totalement honnête, ce n’était même pas cela qui m’empêchait de dormir. En fait, je crois qu’il n’y avait pas vraiment de raison. Je repensais aux rencontres que j’avais faites avec Shikarin à la cascade Kuroshiro. Les choses que j’avais apprises sur mes parents et moi, cela m’avait apaisé. Peut-être est-ce pour ne pas me défaire de ce sentiment que je ne dormais pas. Peu importait, j’étais bien, j’écoutais la nuit dehors. D’ailleurs, cette nuit-là n’était pas des plus calmes. Pourquoi ? J’avais ma petite idée. Ce soir, c’était le jour où le conseil des Nara se réunissait. Nara Hiro, le quinzième chef de clan, étant un ancien proche de Seijiro, ça n’allait pas fort pour lui. Je crois que ça remuait beaucoup dans sa tête. Toute la pression sur ses épaules… Il n’avait pas eu le beau rôle, et il ne pouvait pas l’avoir, et il n’en était pas capable. Tout comme son ancien proche, il avait plus brillé par son absence et son inexistence qu’autre chose. Les crises ? Ce n’était surement pas lui qui les avait réglées, non, c’était la quatorzième qui s’en chargeait en sous-main, Nara Shikatowa. Lui n’était là que pour les apparences. La quatorzième avait renoncé en 197 à présider le clan, à l’époque l’une de ses filles était souffrante. Pour autant, elle était toujours l’une des doyennes du clan, membre éminent du conseil. Elle était très appréciée. Capable d’une grande fermeté, avec son air parfois sévère, elle agissait pourtant toujours avec la plus grande des bienveillances, capable de concilier la branche la plus conservatrice, à la branche la moderne, en se souciant de blesser le moins de personne possible. Nous avions pu le constater il y a à peine quelque jour avec mon petit frère.

Quand soudainement, je fus sortit de ma réflexion par ce petit claquement sur mon volet, suivi d’une voix : « Shikarai tu dors ? ». La voix provenait de la fenêtre, vu les températures estivales, je ne l’avaits pas fermée elle non plus. Je m’étais contenté de répondre non, puis d’un bond, je m’étais redressé pour m’approcher.

- C’est la merde Rai. Hiro n’est pas venu au conseil. Je suis allé le chercher avec les autres, on l’a retrouvé mort, on attend les conclusions de la médecine légale mais tout porte à croire qu’il s’est suicidé.

L’homme devant moi était Suzaku Nara, lui membre du conseil des Nara. Lui aussi me surnommait Rai, comme d’autre qui me connaissait dans le clan. Son frère était un ami de mon, ils nous ont beaucoup avec Shikarin… Il était calme, comme un Nara, mais cette nouvelle l’avait sans doute rendu un peu nerveux. En apprenant la nouvelle, j’avais glissé un petit « merde » mais je le laissais finir.

- On cherche des volontaires pour aider. Il faut que l’on prépare l’enterrement assez vite, et l’officialisation du nouveau chef de clan. C’est Shikatowa qui va reprendre la tête du clan en tant que seizième. C’est elle qui m’a chargé de venir te chercher…

L’explication de mon ainé ne dura pas loin d’un quart d’heure puis il repartit. Les responsables du clan souhaitaient que j’aide pour l’enterrement avec d’autre membre du clan, plutôt jeune selon les volontés de Shikatowa, afin que la jeune génération puisse s’investir. Au petit matin, accompagné de mon frère, je me rendis chez l’un de nos oncles. C’était l’un des frères de ma mère, même s’il était un peu en marge de part son histoire personnelle, il avait toujours eut une bonne relation avec ma mère. Sayo, sa fille était juste entre mon Shikarin et moi en termes d’âge. Alors que nous arrivions devant la maison, nous vîmes la Nara en sortir, et l’on s’empressa de l’appeler.

- Salut Sayo ! Désolé de t’alpaguer de si bon matin… Il s’est passé quelque chose de grave dans la nuit, on aurait besoin d’aide, tu serais partante pour nous aider si tu as du temps ?

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai



Dernière édition par Nara Shikarai le Mar 12 Déc 2017 - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Jeu 16 Nov 2017 - 20:22
Branle bas de combat tard le soir dans la maison, ça l'avait réveillé, enfin, d'un œil, un qui s'était aussitôt refermé pour ne pas la faire manquer de ses douze heures de sommeil journalières. Cependant, au petit matin, à nouveau la vacarme, il y avait du monde à la maison... ? Elle descendait, les cheveux en bataille, mais habillée au moins, trois hommes étaient dans la grande salle, bientôt plus que deux quand son beau père quittait la pièce les dents serrés. La braise de son regard se jetait dans l’ébène du vieil inconnu qui la fixait intensément. Un air de famille entre lui et son père le Nara. Ils avaient eu la délicatesse de cesser leur joute verbale à sa vue, la bataille paraissait ancestrale, Sayo bien que jeune se doutait bien du sujet et de la cause, mais il n'y apprêtait aucun cas en s'avançant pour saluer poliment l'ancêtre en se courbant presque religieusement. C'était rare qu'elle ait affaire avec d'autres Nara que son père, à vrai dire, elle n'en avait côtoyé que quelques un, dans des temps très infimes depuis qu'elle était née. Là encore, elle savait le pourquoi, mais elle savait aussi qu'elle n'était ni en cause, ni véritablement concerner.

-Va faire un tour, pars t'entraîner aujourd'hui.

Son géniteur qui venait de lui conseiller son emploi du temps de la journée. Son ton était amer, ses yeux presque exorbitant, la veine de son cou trahissait le mauvais temps dans son cœur, la tempête dans son esprit. Son enfant ne lui accordait qu'un regard compatissant avant de s'éloigner immédiatement vers la sortie. Dehors elle soupirait longuement, encore happée par ce qu'elle venait de voir, devait-elle se questionner sur tout ceci ? Pourquoi aujourd'hui ? Une voix portant son nom captait son attention, il lui fallait peu de temps pour reconnaître ses cousins. C'était peu commun de les voir par ici, bien que, en réalité les relations avec la tante étaient plutôt bonne. Là encore, l'origine était ancienne et très claire, même si la situation était trouble quant à elle. La jeune Nara s'étonnait de voir autant de Nara en si peu de temps, mais ravie de les approcher, c'était tout sourire qu'elle les rejoignait.

-Bonjour vous deux, quelque chose de grave tu dis ?

Voilà qui expliquait beaucoup de chose, le vieil homme ressortait de la maison, accompagné de deux autres Nara à première vue, un bruit à l'intérieur de la maison, quelques échos de voix, oh elle n'avait définitivement pas envie de rentrer.

-De l'aide pourquoi au juste ? Bien sûr que tu peux compter sur moi Shikarai, je cherchais justement une occupation. Bien qu'elle restait surprise que cela soit elle à qui il vienne proposer ça...

Shikarai, le fils de la sœur de son père génétique, à côté son autre cousin, bien qu'on ne pouvait dire qu'ils étaient proches comme des frères, leur relation n'avait jamais souffert du moindre accroc, son paternel la gardait un peu éloigner, mais ça ne semblait rien changer auprès de ses deux là, ni leur mère. Elle les aimait bien et c'était rare que la jeune Nara apprécie les gens, ils tenaient presque tous sur un seule main. Sans se faire prier, elle emboîtait leurs pas, personne ne semblait l'avoir mise au jus et personne ne l'aurait sûrement fait s'ils ne s'étaient pas présenté pour venir la chercher...

_________________


— Objectifs atteints —

#Mettre une main aux fesses de Reiko #Embrasser Hisao  #Shikarai :X  #Asami :X #Taishi :x #Shuuhei :X #Itagami :X #Raizen :X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Sam 18 Nov 2017 - 23:17
La jeune Nara ne tarda pas à répondre. Directement focalisée sur l’importance que j’avais donnée à l’évènement de la nuit, en indiquant sa gravité.

Le Quinzième, Nara Hiro, il est mort… Apparement, il s’est suicidé…
C’est Shikatowa qui le remplace à la tête du clan ! Elle aura été Quatorzième, et maintenant, elle est Seizième, tu te rends compte !

J’échangeai un regard avec mon frère. Décidément il ne pouvait pas s’empêcher de se la ramener celui-là. D’autres Nara sortaient de chez Sayo, une vive conversation semblait agiter la maison. Peu étonnant, de la part de la branche la plus conservatrice des Nara qui voyait d’un mauvais œil la relation peu commune de mon oncle, avec un autre homme. Heureusement, cette branche restait très minoritaire, autant dans la famille rapproché, dans la famille plus large, hormis pour quelque ancien un peu effarouchés. D’ailleurs, cette ouverture d’une partie des Nara, venait en partie de ce qu’avait pu apporter l’action de Shikatowa à l’époque. Il est vrai cependant que mon oncle, bien que très sociable était plutôt à l’écart à cause de cela, pour autant, la famille restait unie. Sayo me demanda aussi pourquoi aurait-on besoin de son aide, ce qui était on ne peut plus normal. Elle avait l’air même contente d’avoir quelque chose à faire au final, même si nous restions des Nara.

Avec l’enterrement du Quinzième, la cérémonie pour Shikatowa… Il va y avoir de nombreux préparatifs et faudrait qu’on donne un coup de pousse. Pour commencer, je pense que le mieux est d’aller acheter l’encens car ça n’est pas une denrée périssable… et on finira par les fleurs ? J’ai une petite liste. Je sais ce que prépare les autres… Hiro sera enterré demain soir, et on pourra faire l’investiture officiel le lendemain d’après ce qu’on m’a dit.
C’est Shikatowa qui pense que c’est bien que toutes les génération puisse s’investir ensemble pour cela. Moi je suis content, je m’ennuie à l’académie, j’aime bien avoir à aider le clan ça me rappelle papa et maman, ajouta mon frère en souriant à sa cousine.

Je ne pus m’empêcher de lui donner une tape sur la tête, pour sûr il était gentil… M’enfin s’il s’ennui à l’académie, c’est surtout qu’il n’y fait pas grand-chose, pour ne pas dire rien. S’il n’avait pas ses quelques facilités héréditaires, il aurait sans doute déjà redoublé. Cela n’avait pas d’importance en ce jour, Shikarin disait surtout cela pour faire le malin.
Nous prîmes rapidement tous les trois le chemin pour le magasin le plus proche. En chemin, nous parlions de tous et de rien. Enfin, surtout Sayo et mon frère, moi comme à mon habitude, je préférai rester silencieux. J’aimais bien les écouter, je ne savais pas forcément quoi dire de plus de mon côté.

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Dim 19 Nov 2017 - 1:45
En toute franchise, l'annonce du décès ne lui faisait pas grand chose, comme le changement de tête du clan, Sayo ne se sentait pas vraiment encore très concernée, sûrement trop jeune pour ces jeux d'échecs la dépensant encore, mais elle était heureuse d'avoir du temps avec ces cousins. Les occasions étaient rares. Sa joie était peut-être un peu déplacée, alors elle endossait une mine faussement désolée par respect, très vite oubliée par la conversation avec son plus jeune cousin. Ils s'entendaient bien ces deux-là, c'était un peu comme le petit frère qu'elle n'avait jamais eu. Quand il avait parlé de ses parents, sa cousine l'avait attrapait par le cou pour frotter le haut son crâne, après la tape de son frère ceci dit, utilisant sa remarque sur l'académie en excuse. Ils chahutaient, elle lui rappelait à quel point elle aurait aimé y être elle ! Avec eux le temps semblait figer, elle se sentait bien, en sécurité.

-Shikarai-san, alors qu'est-ce que tu deviens toi ? Je suis devenue une genin officiellement tu sais. Son attention se reportait sur l'aîné de ses cousins en route, il avait toujours été plus discret. Ce n'est peut-être pas vraiment le moment, mais j'avais l'intention de venir te voir. Avouait-elle. Mon père est de plus en plus absent, c'est difficile pour moi de m'exercer sur notre art. Je fais un peu du sur-place, j'avais pensé qu'on pourrait s'entraîner ensemble maintenant que je ne suis plus une petite fille. Taquine elle lui mettait un coup d'épaule en lui faisant un clin d’œil. Jusque là il n'avait qu'à lui mettre une tape sur la tête à elle aussi pour la tenir tranquille.

C'était que même si la Nara ne savait pas très bien sur quel pied dansait avec son cousin, elle le connaissait pour être d'une nature patiente et avenante avec elle. C'était bien un des rares, un des rares aussi avec qui elle était gentille et respectueuse, lui et son petit frère en fait. Peut-être qu'il fallait être Nara pour avoir les faveurs dociles de cette créature perfide et détestable la plupart du temps. De bonne foi, elle endossait les tâches confiées par son aîné, faisant entre deux la morale au plus jeune, menaçant de venir lui faire des cours de rattrapage à domicile. Après tout, c'était reconnu dans la famille qu'elle était une enfant studieuse, tout sauf feignante dans les études, peut-être pour ça qu'on lui pardonnait sa mauvaise volonté en tant que kunoichi de kumo. Cela avait comblé le temps entre l'ennui des courses qui avouons, n'avaient rien de passionnantes. Les bras chargés, ils approchaient de l'heure du repas quand leurs pas les faisaient passer devant un stand. Son grand regard incendiaire se jetait sur le Nara en chef, presque elle aurait pu faire battre ses cils pour le convaincre, si ce n'était pas déjà fait.

-Et si on faisait une pause pour manger ici ?


Pas vraiment le temps de réponse, c'était l'avantage avec les gens aussi las que Shikarai, on pouvait facilement les prendre de cours, puis elle comptait sur la réactivité du cadet pour l'assister dans la tâche. Maintenant qu'ils avaient pris place, il ne pouvait plus dire non. La jeune Nara s'étonnait à haute voix à quel point ce dernier avait pu grandir depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu. Elle aussi ceci dit pouvait subir la même remarque. C'était la bonne occasion pour rattraper le temps perdu, le lendemain ne serait pas des plus jovials, chacun crispé dans son coin. Elle aurait voulu sauter son tour, mais impossible...

-La rumeur parle de suicide donc ? Questionnait-elle entre deux bouchées. Qu'est-ce qui peut pousser quelqu'un à en arriver là. Voilà qui est bien triste. Confiait-elle. Mais... Shikatowa ne s'était elle pas retiré à cause de sa vie privée. Elle aura le temps et l'énergie pour ça à nouveau tu penses ?

Perplexe, mais là encore, la Nara n'avait que des miettes de l'histoire écoutés de loin, son père bien que fidèle au clan, n'en parlait pas beaucoup se contentant du minimum. Et malheureusement, ça avait écarté un peu l'intérêt de sa fille trop isolée pour se sentir concernée totalement, mais elle restait Nara envers et contre tout, c'était la seule vérité irrémédiable à laquelle elle pouvait se raccrocher, ce genre de lien.

_________________


— Objectifs atteints —

#Mettre une main aux fesses de Reiko #Embrasser Hisao  #Shikarai :X  #Asami :X #Taishi :x #Shuuhei :X #Itagami :X #Raizen :X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Dim 26 Nov 2017 - 14:59
La relation entre Sayo et nous avait toujours été assez forte, même si on ne se voyait pas forcément souvent. D’ailleurs c’était d’autant plus vrai entre Sayo et mon frère, qui durant l’enfance jouaient pas mal ensemble. Quand on était tous les trois, on formait vraiment une famille, et vu que Sayo était pile entre Shikarin et moi en âge, on pouvait même nous confondre avec une fratrie.

Oui je l’ai attendu ! On était très fier de toi quand on l’a pris même si Shikarin était un peu jaloux, commençais-je en riant.

Mon frère fronça les sourcils avant de me tirer la langue comme un gosse… Son immaturité était marrante à voir parfois, il ne fallait pas qu’il s’étonne de ne pas être un genin avec ce comportement.

Moi… Je ne pose pas trop les pieds pas terre avec depuis que je suis entré dans l’unité spéciale. C’était mon rêve c’est sûr, mais c’est parfois difficile. D’autant que l’unité scientifique attise énormément ma curiosité aussi. Avec les connaissances que je tiens de papa, je suis sûr que cela pourrait aussi me plaire, je suis un peu entre deux eaux comme on dit.

Ma cousine développa ensuite ses envies. Je me doutais un peu de ce qu’elle me parlait. Depuis longtemps, comme Shikarin, elle me tannait pour cela. Moi… Je n’avais pas l’impression d’avoir le niveau pour ça. Pourtant, j’étais comme elle à l’académie et sur le papier, bon et même très bon, si ce n’est le meilleur. Mais dans la pratique, c’était bien autre chose. J’avais toujours été moyen un peu en tout, et cela ne faisait pas de moi quelqu’un de très aptes à apprendre des choses aux autres… Du moins, selon mon point de vu d’avant. Désormais, j’essaie de prendre plus de confiance, et pour cela il me fallait gagner en vitesse pour améliorer mes points faibles de pratique. Travailler avec ses deux-là ne pouvaient qu’être bénéfique sur ce plan.

Avec plaisir Sayo ! Tu as décidé d’une orientation que tu voulais prendre ? Il y a une multitude d’école dans la manipulation des ombres.

Malgré nos conversation durant le chemin, on avait beaucoup avancé sur nos préparatifs, ils étaient même quasiment terminés, il ne restait plus que les fleurs à acheter. Les deux petits démons qui m’accompagnés avaient le don de me faire tourner en bourrique, comme lorsqu’on était plus jeune. Je crois qu’ils n’avaient cependant pas conscience d’une chose, c’est que cela me plaisait de me laisser faire. Ils risqueraient d’être surpris, le jour où ça ne me plairait pas, et où je les laisserai en plan. C’est donc à peine après m’avoir proposé de manger dans un petit restaurant, que les deux cousins s’étaient jeter à l’une des tables pour s’assoir. C’était assez drôle, on aurait pu croire qu’ils jouaient au jeu des chaises musicales. Sayo et Shikarin avaient vite reprit la discussion, l’ainée complimentant le plus jeune, sur la taille qu’il avait gagné. Grave erreur, les chevilles de ce dernier auraient pu exploser.

Oui tu as vu ! Rai me croit pas, mais c’est parce qu’il a peur que je fasse la même taille que papa et que je le dépasse.
Déjà, je suis plus grand que papa alors, même si tu faisais sa taille, tu ne me dépasserais pas. Et puis, ne crois pas que tu pourras me dépasser un jour petite tête, ça n’arrivera pas.

Après ses petites chamailleries entre frère, c’étant terminé et le début du repas ayant commencé, la Nara osa enfin m’en demander un peu plus. Je n’étais pas des plus informés je crois, mais pas des moins non plus vu tout ce que m’avait transmis Suzaku.

Oui, il s’est empoisonné selon toute vraisemblance. Il est cependant facile pour des Nara de maquiller un meurtre en suicide… Mais, je ne pense pas que ce soit le cas. Hiro n’était pas à la hauteur pour ce poste, tous les gradés le pensaient, il n’avait aucune famille proche, avec ce qu’ a commis Seijiro… Sans compter Cet ancien membre du clan, qui mets à feu et à sang le monde, ainsi que le déserteur… On n’a pas été servi ses derniers mois, la pression aura été trop forte je crois.

Shikarin n’aimait pas que l’on parle de cela je crois. Il n’aimait pas l’image que le clan avait ses derniers temps à cause de cela. Moi non plus bien sûr, mais lui, avec le caractère au sang chaud de maman… Cela le faisait bouillonner.

Sa fille va mieux désormais. Et tu sais… Ses derniers temps, lors des conseils, de ce que j’ai compris, c’est déjà comme si c’était elle qui présidait. C’est une femme forte avenante et bienveillante, qui est capable de très bien concilier les sensibilités au sein du clan. Cependant, je pense que sans être une question de capacité, elle aurait et a, la volonté de transmettre aux générations suivante, comme elle essaie de le faire là. Je suis sûr que ce sera une bonne chose pour vous. Je me demande qui sera choisi pour remplacer le siège vide du conseil. Il y a déjà eu des refus je crois… Qui sait peut-être même qu’un jour nous en feront partie !

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Lun 27 Nov 2017 - 18:45
-Ah ah ! 'spèce de petit bon à rien ! Taquinait-elle le plus jeune de ses cousins en tirant sur sa joue, quand l'aîné lui avait appris sa petite jalousie sur sa première montée en grade. T'as qu'à faire des efforts, je serais jônin que tu seras toujours dans l'ombre de l'académie ! Raikage si tu passes un jour le cap des forces spéciales... Moqueries dans le genre en continue, ça se répondait au tac au tac.

A nouveau, les deux s'agitaient, c'était qu'ils étaient comme frères et sœurs, qu'importe le temps ou la distance qui venaient parfois les séparer. Une force particulière qui tisse les liens quand on a grandi ensemble. Sayo et Shikarin étaient moins sérieux que Shikarai, après tout, c'était leur exemple, il fallait bien qu'il garde un peu de distance pour entretenir le mythe.

-Oh tu sais Shikarai, un jour j'espère pouvoir faire honneur à la famille comme toi ! Son sourire admiratif s'affichait, c'était Shikarai de loin qui lui servait d'exemple dans la famille Nara, Sayo aurait aimé être un quart de cette force tranquille, mais elle était une eau plus troublée. A vrai dire pas vraiment, mais j'ai le temps encore, déjà, faudra passer le cap du chunin... Puis ne venait-elle pas à peine d'être promue genin ? J'aimerais faire office d'un bon support dans mon équipe, mais j'en ai un peu marre d'être dépendante d'un tiers pour être efficace en offensive. Avouait-elle frustrée, mais l'échange entre frères la gardait vite loin de cette humeur.

Au cours du repas, la discussion devenait un peu plus sérieuse, c'était qu'il s'agissait toujours d'un cap important quand les enjeux d'un clan se redisposaient sur l'échiquier d'un nouveau joueur, bien qu'il s'agissait là du challenger précédent. Sayo lui prêta une oreille attentive, il n'y avait vraiment qu'avec lui qu'elle pouvait avoir ce genre d'échanges sérieux sur leur famille, son sourcil s'arqua au dernier commentaire de son cousin.

-Pourquoi attendre ? Après tout Shikarai, tu es déjà bien mature et tu as déjà fait tes preuves auprès du clan, n'est-il pas temps de mettre un pied dans la course pour toi ? Elle riait suite à ça. Oulala, lui et moi on est mal parti, faudra compter sur toi pour sauver les meubles. Sa main saccageait la coupe du petit cousin, il râlait, elle tirait la langue et l'arbitre supportait.

Ils finissaient rapidement les préparatifs, une humeur légère malgré ce qui les avait réuni aujourd'hui, la journée passait sous quelques autres travaux pratiques pour s'avancer du lendemain. D'ailleurs, le jour j venu, le trio s'était réuni à nouveau tôt dans la matinée, un autre décor, une autre ambiance et leurs costumes de cérémonie les harmonisaient encore plus comme la petite famille qu'ils composaient. Sayo avait les bras chargés de fleurs, alors que la salle était encore vide de présence des invités.

-Arf Shikarai. Fit-elle. Je déteste ce genre d'ambiance, ne me laisse pas toute seule, tu sais très bien les questions qu'ils vont me posé sur papa... Puis je ne sais jamais comment correctement répondre. J'imagine que je ne vais plus te voir pendant des semaines après ça hein...

Sa moue de petite fille s'affichait, tandis que les premiers mouvements de pas s'en venaient.

_________________


— Objectifs atteints —

#Mettre une main aux fesses de Reiko #Embrasser Hisao  #Shikarai :X  #Asami :X #Taishi :x #Shuuhei :X #Itagami :X #Raizen :X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Sam 2 Déc 2017 - 22:48
Pfouah c’est même pas vrai, de toute façon, j’ai appris plein d’enchaînement avec Nezumiiro. Elle et moi on sera plus fort que Shikarai et Haiiro.
Oui et bien il n’empêche qu’avant d’avoir un Kuchiyose, il faudra que tu sois genin.

J’avais préféré ignorer son compliment, continuant la conversation, Sayo me parla de ses désirs de progression, elle me rappelait vraiment moi il y a quelque temps. Cependant, je ne savais pas si je pourrais être un bon professeur. Je ne crois pas que je ne pourrais pas adopter les mêmes méthodes que Kahei. Non pas qu’elles eurent été mauvaises, au contraire, puisqu’elles ont permis de construire le ninja que je suis… Cependant, je ne pensais pas être capable de reproduire son style. Ce n’était pas le mien, et ce n’était pas grave après tout, c’est normal.

On verra ça alors !

Sayo…. Elle me faisait bien rire. Moi ? Pour le conseil… C’est bien vrai j’y avais déjà pensé… Mais un chūnin comme moi ? Je n’avais aucune légitimité. C’était bien trop présomptueux. Je n’avais pas accomplis de brillants succès jusqu’à maintenant. Je ne pouvais n’empêcher de penser à ma mission avec l’équipe trois… Non, je n’avais pas du tout le niveau pour être dans une telle instance pour le moment. À dire vrai, j’avais déjà l’impression d’être dans un costumes un peu trop grand pour moi. Pour autant, je n’avais pas envie de m’apitoyer sur mon sort.

- Je ne m’en sentirai pas totalement prêt, je crois. Mais bon, il y a tellement de facteurs qui entre en compte… Cela pourrait changer, et cela changera à mesure que l’on reconnait mon travail ou non de toute façon.

Au final, nous avions terminé la journée ensemble, à nous avancer pour la suite. Cela pourrait surprendre ceux qui se fiaient aux clichés sur les Nara. Et oui, nous n’avions pas chômé. Mais la vérité, c’est que c’était aussi un peu pour ne pas être accablé de travail à un moment donné.

. . .


L’heure de l’enterrement serait bien vite là maintenant. Nous réglions les derniers détails, quand Sayo en profita pour me faire part de ses inquiétudes. Elle tenait à la main une gerbe de fleurs, tout comme moi, Shikarin lui, se chargeait de l’encens un peu plus loin au fond la pièce. Nous étions dans petite salle du quartier Nara, le cercueil de Nara Hiro n’allait pas tarder à y être emmener, avant l’hommage et l’inhumation. Avant que je n’aie le temps de lui répondre, une personne arriva vers nous pour nous aborder avec calme.

Sayo, Shikarai, et Shikarin, finit-elle un peu plus fort pour que ce dernier entende. Malgré ces circonstances peu réjouissantes, je suis contente de vous voir ici. Je vous remercie pour tout ce que vous avez déjà fait. Ahem… Je n’ai pas pu m’empêcher de t’entendre ma petite Sayo. Ne t’en fait don’t pas pour cela, j’ai déjà commencé à mettre de l’ordre dans tout cela, vous avez trop injustement traité. Je ne laisserai plus la branche la plus conservatrice faire ce qu’elle entend alors qu’elle est minoritaire. C’est injuste, et qui plus est, cela n’a aucun sens. Si tu le souhaites, tu peux venir me voir pour que l’on en parle. Je vais moi-même prendre l’initiative de parler à ton père. Ton petit frère va bien ?

Le visage de la vieille femme était rayonnant malgré la situation. Son expression lui donnant naturellement un air légèrement sévère, elle dégageait une sorte d’aura assez rassurante, fait de se mélange entre sérieux et bienveillance. Néanmoins, elle gardait toute la gravité nécessaire à la situation. Après avoir écouté la réponse de la genin, elle acquiesça.

Très bien ma petite. N’oubliez pas que vous pouvez compter sur moi. Je dois repartir, nous nous reverrons tout à l’heure. Il manque toujours un conseiller, mais je pense ne pas laisser le choix à la prochaine personne que je choisirai, conclut-elle en me regardant avec un air étrange. Merci pour ce que vous faites les enfants.

Sans s’attarder, la seizième chef du clan Nara était repartie d’où elle venait, nous lassant un peu plonger dans notre réfléxion. Après avoir déposé les gerbes de fleurs avec Sayo, j’osai enfin reprendre la conversation.

Cela devrait aller finalement… Mais ne t’en fait pas, je ne te lâcherai pas. Et bien sûr je vais essayer d’être plus présent.

Ensuite, tout s’était passé assez vite et sereinement, bien que la gravité fût lisible sur tous les visages à chaque moment…
Deux jours plus tard nous nous étions retrouvés pour les préparatifs et la cérémonie. Celle-ci était terminer depuis un bon moment, mais nous nous occupions de ranger la salle où l’évènement c’était déroulé.

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Dim 3 Déc 2017 - 23:08
Une voix posée et calme s'était immiscée entre elle et son cousin, bien qu'un peu intimidée-pour une fois, la jeune Nara restait attentive, comme suspendue au moindre mot que lui disait la vieille femme. Elle hochait parfois la tête affirmativement, d'autres fois pour des raisons plus respectives. C'était comme un poids qui se soulageait un peu, mais Sayo ne savait pas encore à quel point elle aurait à avoir de longues discussions avec cette femme et pas que concernant son père. Mais un problème à la fois. Elle avait pris note de l'information, non pas sans remarquer un trouble à la façon dont elle s'était congédié, la façon qu'elle avait choisi de les informer de ces derniers détails, tout en s'attardant sur Shikarai...

Elle avait bien sa petite idée sur la question, si elle aurait se prononcer sur l'instinct...
Mais un autre détail l'avait troublé.

-Mon frère ? Fit-elle, avant de comprendre qu'elle s'adressait à Shikarai. Elle remua les bras gênée comme pour s'excuser.

Ryu son père était plus cachottier que la vieille dame pouvait l'imaginer, il avait toujours omis de raconter à sa fille qu'elle n'était pas fille unique. En même temps, peut-être considérait-il vu la situation dans laquelle était née Sayo, qu'elle n'en avait aucun, puisque sa mère avait été rémunéré pour la concevoir, la porter, la faire naître et disparaître. Il ne voulait qu'un seul enfant. Tant pis pour Shiro qu'il avait suggéré pour l'adoption à la mère génitrice. Finalement, elle s'était faite double pactole en le vendant aussi à un couple Nara en galère de reproduction. C'était un secret pour une partie du clan, mais pas pour l'autre, tout finissait toujours par se savoir et pour le moment les principales victimes l'ignoraient encore. Au delà de sa façon de vivre, Ryu Nara n'était pas apprécié pour l'ensemble de ses mœurs, mais personne ne pouvait lui ôter son talent de shinobi. C'était peut-être la seule chose qui le sauvait encore de son tableau sombre.

On avait échappé au drame et au choc ce jour-là. Au moins pour un temps.


Deux jours plus tard, les revoilà. Cette fois dans des tenues plus confortable, le monde en moins, ils s'activaient ainsi tous ensemble, bien chacun à sa tâche au rangement. C'était amusant de voir un groupe de Nara aussi efficace, c'était sûrement et seulement parce qu'il n'y aurait personne pour le faire à leur place. Sayo était moins enclin à embêter son plus jeune cousin et ce n'était peut-être pas seulement parce que c'était le matin et qu'ils étaient tous trois encore à moitié endormi.

-Shikarai ? Entamait-elle sa demande tandis que son frère s'était éloigné, peut-être qu'elle voulait que ça reste plutôt entre eux. Tu m'accompagnerais la voir ? Elle était du genre droit au but. Ça me gêne d'aller là-bas toute seule... Puis tu m'as dit que tu serais plus présent pour moi pas vrai ? Ce petit chantage affectif, classique.

Un dernier sourire, puis elle reprenait la tâche, peut-être aussi parce que le troisième protagoniste était revenu de sa balade-visant à s'esquiver de la tâche...

-T'as fini de te planquer ça y est ? Elle lui jetait un truc léger derrière le crâne tandis qu'il lui avait tourné le dos. Les représailles arrivaient aussitôt et comme deux enfants, ils se courraient après au lieu de travailler. Classique aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mer 6 Déc 2017 - 19:44
Toujours en plein rangement, Sayo profita d’un moment où mon frère c’était un peu éloigné pour me soumettre une requête. Elle avait visiblement réfléchis au propos de Shikatowa le jour de l’enterrement de Nara Hiro. Elle souhaitait rencontrer la quatorzième, et désormais seizième, mais ne se sentait pas d’y aller seule. Elle ajouta un petit détail qui m’attristait un peu. Pourquoi pensait-elle qu’elle était obligée de me rappeler cela pour que je l’aide. Bien sûr que j’allais l’aider, elle n’avait nul besoin de s’adonner à ce genre de comédie avec moi...

Bien sûr Sayo… Je suis un peu déçu que tu penses être obligée de me dire cela pour que j’accepte…

Très peu de temps ensuite, Shikarin revenu vers, non sans se prendre une pique de Sayo, toujours malicieuse, qui ne manquait pas une occasion pour taquiner le benjamin qu’il était de nous trois.

Pfeuh… C’est même pas vrai en plus, je suis allé chercher à manger, dit-il en montrant un sachet en papier. Mais je peux garder les Onigirazus pour moi, ajouta-t-il en tirant la langue.

Rapidement, il ouvrit d’ailleurs le sachet pour nous transmettre les précieux Onigirazu. J’aimais vraiment beaucoup ce genre de sandwich, et il le savait… Après avoir fini notre rangement, j’avais pu convenir d’un rendez-vous, le lendemain assez tôt, avec ma cousine, afin que nous nous rendions chez la seizième.

. . .


L’aube du jour était à peine là, mais je connaissais les habitudes matinales de la vieille Nara. Elle n’avait comme moi pas besoin de beaucoup de sommeil, et se réveillait tôt pour vaquer à ses occupations, alors que tout Kumo était encore endormi. Bien loin des clichés que l’on pouvait imaginer sur les Nara. Il aurait d’ailleurs était fou que de tous nous ranger dans la même case. J’attendais patiemment Sayo, assis sur un muret de la rue. J’étais songeur.

Bien dormi ? Si t’es prête on y va ! À cette heure-ci, elle doit être en train de fumer le parc de la ville.

Sans plus de protocole, nous sommes donc rendus dans ce fameux petit parc. Nous avons vite repéré la Nara sur un banc, en train de fumer son Kiseru. Lorsqu’elle nous vit, elle se contenta d’acquiescer en souriant.

Je me doutais que vous viendriez me voir, mais je ne vous attendais pas aussi tôt. Je vous en prie, asseyez-vous. Dit-elle avant de reprendre une bouffée de son kiseru. En quoi puis-je vous être utile mes enfants ?

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Jeu 7 Déc 2017 - 20:37
Elle se traîna hors du lit, comme on se traînerait hors d'un champ de bataille après y avoir perdu ses deux jambes. Plusieurs fois, la sonnerie de son réveil avait lancé l'assaut, forcé son entrée en scène. Oh Sayo savait bien qu'elle avait rendez-vous avec son cousin aujourd'hui, c'était même elle qui lui avait demandé... Sans pour autant s'imaginer qu'il s'appliquerait si tôt.

-Yo....

Lui fit-elle simplement, avec une sorte de brume flottant autour d'elle qui la poursuivait un long moment durant le trajet, répondant ainsi à la question de son aînée sur le sommeil. Elle n'avait clairement pas eut ses douze heures. Déjà, mais voilà en plus qu'il lui faisait faire de l'exercice. Heureusement qu'elle adorait ce fichu Shikarai. Les parcs et elle déjà... Elle et les matins aussi... Puis alors les parcs le matin... Au moins, c'était un sourire qui l’accueillait, toujours ça de prit. La cadette la saluait respectueusement avant de s'exécuter en s'installant à ses côtés.

-Shikarai-kun est matinal. Avouait-elle par le même biais que l'heure de leur présence ne tenait qu'à lui.

Et puis comme elle n'était pas du genre à tourner en rond à moins que ça l'arrange, la jeune
Nara entra directement dans le vif du sujet. Elle essaya de comprendre pourquoi en définitive son père la gardait quand même un peu éloignée de la famille, à vrai dire, si ses cousins n'étaient pas venu la chercher, il y avait de grande chance qu'elle n'apparaisse même pas à l'enterrement. Malheureusement, la femme ne semblait pas capable de lui donner des réponses concrètes là dessus. Elle s'arma de patience pour lui fournir tous les détails connus des contentieux entre son père plus que 'ses pères' finalement et quelques autres Nara, mais elle resta vague sur sa mauvaise réputation forgée par ses actes. Comme si ce n'était finalement pas à elle de lui apprendre. Ou alors avait-elle considéré Sayo encore trop jeune pour faire face à certaines réalités ?

La principale trame restait sur cette histoire de conservateurs un petit temps, puis elle les recentra alors sur des sujets plus joyeux, profitant par la même occasion de convaincre la cadette d'être un peu plus impliquée que ce cher Ryu dans le clan. Là encore, elle la laissait mitigée. Ceci dit pour être polie elle acquiesçait à tout de façon affirmative, un sourire et bon paraître à toutes épreuves en bonus. Au moins, était-elle rassurée sur le fait que l'ombre néfaste paternelle n'allait pas impacter sur elle, à moins qu'elle fasse pire... Mais c'était une autre histoire. Est-ce que la matriarche savait déjà pour l’existence de Shiro et leur lien ? Probablement que Sayo ne le saurait jamais, puisque c'était maintenant son cousin qui capturait son attention. Sa cousine d'ailleurs se frottait une joue un peu gênée d'avoir monopolisé la conversation comme ça...

-Au moins je peux toujours compter sur la sagesse de Shikarai-kun. C'est rassurant. Ne t’inquiète pas pour moi je suis entre de bonnes mains. Concluait-elle dans un sourire partagé avec la femme qu'ils visitaient ce matin-là.

C'était facile de voir l'admiration dans son regard ou de la sentir dans sa voix quand elle en parlait, Shikarai avait été au final son image la plus 'saine' d'un Nara, il était un exemple pour la jeune Sayo qui se désolait chaque jour du retard qu'elle avait envers lui...

Patience, patience !







_________________


— Objectifs atteints —

#Mettre une main aux fesses de Reiko #Embrasser Hisao  #Shikarai :X  #Asami :X #Taishi :x #Shuuhei :X #Itagami :X #Raizen :X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mar 12 Déc 2017 - 17:40
Ma cousine m’envoya une petite pique taquine qui fit sourire la vieille femme. Pourtant, c’était bien pour elle que nous étions ici, je savais qu’à cette heure, nous ne la dérangerions pas. Rapidement, la jeune Nara engagea la conversation avec la plus vieille. Après tout, c’était pour cela qu’elle était ici. La seizième donna ses réponses, avec toute sa diplomatie. Ainsi, elle pouvait paraitre peut-être trop peu tranchée sur certain sujet, mais la vérité, c’est qu’elle ne souhaitait influencer personne. Par conséquent, elle s’exprimait toujours en essayant d’être au maximum de l’objectivité qu’elle pouvait atteindre. Libre à son interlocuteur d’en tirer les conclusions qu’il souhaitait. Pour autant, elle ne reniait pas ses valeurs, et mettait un point d’honneur à rétablir les choses telles qu’elles étaient. Elle aimait aussi rester à sa place, ce n’était pas à elle dévoiler certain faits à la jeune Sayo. Cela ne l’empêcha pas de lui donner des réponses. Peut-être que ce n’était pas celles attendues, mais il er était ainsi, la vie n’était pas toujours si simple. Souriantes, c’est Sayo qui conclut la conversation des deux femmes, en parlant de moi. Je n’aimais pas particulièrement être complimenté de la sorte, mais comme à mon habitude, je restais un peu silencieux. C’est Shikatowa qui se leva finalement en premier, rallumant son kiseru.

Ce fut un plaisir de parler toi ma petite Sayo. N’hésite pas à revenir me voir si le cœur ou le besoin t’en dit. Shikarai… Cette nuit, soit sur le toit du bâtiment Nara dans le quartier de l’assemblée... Sans en dire plus, elle commença à s’éloigner, laissant un panache de fumée derrière elle. À bientôt mes enfants...

Je me demandais bien ce que pouvait signifier ce rendez-vous, Sayo elle, avait bien sa petite idée, mais je ne voulais pas l’entendre. Après avoir conclu d’une date pour s’entrainer, nous repartîmes chacun de son côté.

. . .


Il était tout juste minuit, j’étais au point de rendez-vous. Ce bâtiment dans la montagne était l’un des plus hauts avec l’assemblée. De là, la vue sur la ville était imprenable. Toute la journée, je m’étais demandé de quoi pouvait bien retourner ce rendez-vous, sans véritable réponse.

Pile à l’heure, Shikarai…

Face à moi, cinq personnes que je connaissais… Trois femmes et deux hommes. Oui, je savais très bien de qui ils s’agissaient.

Qu’est-ce que… Pourquoi vous vouliez que je sois ici ?
Allons, allons Shikarai… Pour un Nara, tu n’as même pas une petite idée ? M’indiqua la plus jeune des femmes présente…

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Quatorzième, et Seizième. [Nara Sayo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: