Derniers sujets
» Entrainement à l'épée n°1 - Shiori
Aujourd'hui à 23:25 par Watanabe Shiori

» Le blondinet s'ennui !
Aujourd'hui à 23:21 par Aami Shôran

» Encore ... ? [Pv Shuu]
Aujourd'hui à 23:20 par Metaru Reiko

» Deux épreuves pour le prix d'une (ft. Y. Kagero & N. Sayo)
Aujourd'hui à 23:14 par Aburame Shizen

» [Equipe #4] Première rencontre matinale
Aujourd'hui à 23:06 par Kanashīdesu Inja

» Impact [Sayo N.]
Aujourd'hui à 22:35 par Nara Sayo

» La chieuse en tenue d'infirmière... [Ft.Sayo]
Aujourd'hui à 22:30 par Nara Sayo

» C'cadeau Senseï | Shojito
Aujourd'hui à 22:18 par Nara Sayo

» Pile ou face ? | Frero
Aujourd'hui à 22:03 par Nara Sayo

Partagez | 

Iwa Shukusai | Le ciel est-il toujours pareil partout ? | Pv. Eiichiro | Libre


Ven 17 Nov 2017 - 18:29
Alors qu'un événement aussi spécial que celui du festival populaire faisait son avènement dans la grande intégralité d'Iwagakure no Sato, les moindres petites ruelles étaient jonchées de camelots ainsi que de margoulins venus d'horizons bien différents. C'était l'opportunité parfaite pour ces roublards d’amasser le maximum d'argent possible par le biais de l'immense crédulité de certains villageois candides, tout comme il était d'une grande occasion pour les marchands venus de contrées lointaines d'exhiber l'exotique marchandise qu'ils ne cessaient de faire mousser.

Alors que la douce brise se frottait à l'antique écorce des arbres présents aux alentours, j'avançais d'un pas pour le moins aisé et lent à travers l'importante masse de chair humaine qui m'entourait et ne cessait de s'intensifier au fur et à mesure que les oiseaux chantaient. Quelques douairières semblaient aviser d'un regard hautain et dédaigneux la grande partie de la population, et elles ne semblaient pas s'en cacher ; ces dernières n'hésitaient guère à lancer une kyrielle d'invectives à l'égard d'un péquenaud qui avait seulement eu le malheur d'effleurer l'affublement de chacune, qui était pourtant bien plus désuète que bellissime.

Mon accoutrement – sans la moindre quelconque vanité – se faisait plus qu'élégant ; je voulais me montrer irréprochable sur le plan vestimentaire, cherchant à faire bonne impression auprès d'autrui. C'était d'un coup d’œil inquisiteur que j'avisais la présence d'une petite buvette à l'allure conviviale, autour de laquelle était disposée une ribambelle de personnes se diriger vers celle-ci : ils semblaient issus pour la grande majorité d'entre eux d'une classe sociale pour le moins modeste, mais l'intégralité braillait d'une voix éraillée. Tandis que les rayons du soleil resplendissaient contre les quelques façades délabrées non loin d'ici, je m'approchais aussitôt de l'endroit où la boisson était reine.

▬ Il ne me reste plus qu'à attendre que ces soûlauds reçoivent leur commande.

Soupirant légèrement à la suite de mes dires, mon visage qui était plutôt fermé en apparence à la vue de cette scène se faisait davantage plaisant lorsque les imbriaques se délectaient de leurs enivrantes boissons, me laissant champ libre pour passer commande. Avançant d'une manière assurée en direction du comptoir, tout en zieutant le serveur devant moi d'un air inquisiteur, je ne me faisais pas davantage attendre pour lui faire part de ce dont je voulais m'approprier.

▬ Un petit bol de saké, je vous prie.


Dès lors que la horde de poivrots quittait les lieux, mon faciès se faisait davantage satisfait et soulagé. Il restait néanmoins quelques assis à quelques centimètres de moi, mais la présence de ces anonymes était bien moins désobligeante que ceux qui se trouvaient là avant eux. Courbant légèrement l'échine, installé sur un rustique tabouret, je m'amusais à reluquer les personnes autour de moi alors que l'alcool que j'avais commandé m'était servi.

_________________


Merci Sora ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1227-changement-metaru-shoda-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u225

Mar 21 Nov 2017 - 15:10
Soupir. Ce soir, l’aveugle avait choisi de s’isoler. Loin de sa famille. Loin de ce Clan qui avait pourtant tant besoin de lui. Il était encore responsable de ces deux enfants. De ce jeune homme. De cette femme. Encore aujourd’hui. Encore cette nuit. Il ne le serait peut-être plus très longtemps, une fois que les émissaires de la guerre seraient aux portes d’Iwa. Ce jour-là, il se rendrait, lié aux poings, comme un vulgaire prisonnier. Il donnerait sa vie pour que ceux qu’il aime puissent vivre en paix. Pour que le monde Shinobi ne soit pas rempli de ce sang qui avait que trop coulé. Soupir. Bientôt, ce serait la fin. Bientôt, il lâcherait son dernier soupir. Enfin, il serait libéré de toutes les responsabilités. Enfin, son combat serait fini. Et sa rédemption acquise.

Sur le tabouret, il pensait encore à son voyage. Pensif. Songeur. Il oubliait le monde extérieur. Il oubliait ce monde qui se faisait tout autour de lui. Il oubliait les gens qui le bousculaient. Il oubliait la vie. Cette foule. Lui qui ne pouvait pas voir, il ne voulait pas non plus entendre ce qui se disait. S’il continuait de croire que, au nom de sa famille, il avait agi pour le mieux, il considérait sa propre désertion comme une véritable menace. Pour eux. Mais aussi pour l’ensemble de ce village qui leur offrait un asile qui deviendrait dangereux. Quand les émissaires de la mort viendraient. Et, ce jour-là, ils ne demanderaient pas leur dû. Que fera alors Iwa ? Protégeront-ils réellement ces femmes, ces hommes et ces enfants ? Ou seraient-ils assez lâches ? Prenant une autre gorgée de son Saké, il grimaça légèrement quand la liqueur traversa sa gorge. Mais, finalement, les émissaires seraient-ils apporteurs de la paix ou de la guerre ? Accepteraient-ils quelques négociations avant d’arracher sa tête ?

Soupir. Des hommes sortirent de la petite auberge. Un autre homme s’était installé près de lui alors qu’il demandait un « petit bol de saké ». Aussi, avec un sourire amusé, il se redressa légèrement alors que le silence envahissait doucement l’établissement. Se tournant vers l’autre personnage, il laissait entendre un petit rire.

_ Est-ce l’inexpérience de la jeunesse ou les projets d’une longue nuit qui vous poussent à prendre seulement un petit bol ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t30-yuki-eiichiro-don-t-remain-silent-termine http://www.ascentofshinobi.com/t450-yuki-eiichiro http://www.ascentofshinobi.com/u355

Iwa Shukusai | Le ciel est-il toujours pareil partout ? | Pv. Eiichiro | Libre

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: