Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Iwa Shukusai | Le ciel est-il toujours pareil partout ? | Pv. Eiichiro | Libre


Ven 17 Nov 2017 - 18:29
Alors qu'un événement aussi spécial que celui du festival populaire faisait son avènement dans la grande intégralité d'Iwagakure no Sato, les moindres petites ruelles étaient jonchées de camelots ainsi que de margoulins venus d'horizons bien différents. C'était l'opportunité parfaite pour ces roublards d’amasser le maximum d'argent possible par le biais de l'immense crédulité de certains villageois candides, tout comme il était d'une grande occasion pour les marchands venus de contrées lointaines d'exhiber l'exotique marchandise qu'ils ne cessaient de faire mousser.

Alors que la douce brise se frottait à l'antique écorce des arbres présents aux alentours, j'avançais d'un pas pour le moins aisé et lent à travers l'importante masse de chair humaine qui m'entourait et ne cessait de s'intensifier au fur et à mesure que les oiseaux chantaient. Quelques douairières semblaient aviser d'un regard hautain et dédaigneux la grande partie de la population, et elles ne semblaient pas s'en cacher ; ces dernières n'hésitaient guère à lancer une kyrielle d'invectives à l'égard d'un péquenaud qui avait seulement eu le malheur d'effleurer l'affublement de chacune, qui était pourtant bien plus désuète que bellissime.

Mon accoutrement – sans la moindre quelconque vanité – se faisait plus qu'élégant ; je voulais me montrer irréprochable sur le plan vestimentaire, cherchant à faire bonne impression auprès d'autrui. C'était d'un coup d’œil inquisiteur que j'avisais la présence d'une petite buvette à l'allure conviviale, autour de laquelle était disposée une ribambelle de personnes se diriger vers celle-ci : ils semblaient issus pour la grande majorité d'entre eux d'une classe sociale pour le moins modeste, mais l'intégralité braillait d'une voix éraillée. Tandis que les rayons du soleil resplendissaient contre les quelques façades délabrées non loin d'ici, je m'approchais aussitôt de l'endroit où la boisson était reine.

▬ Il ne me reste plus qu'à attendre que ces soûlauds reçoivent leur commande.

Soupirant légèrement à la suite de mes dires, mon visage qui était plutôt fermé en apparence à la vue de cette scène se faisait davantage plaisant lorsque les imbriaques se délectaient de leurs enivrantes boissons, me laissant champ libre pour passer commande. Avançant d'une manière assurée en direction du comptoir, tout en zieutant le serveur devant moi d'un air inquisiteur, je ne me faisais pas davantage attendre pour lui faire part de ce dont je voulais m'approprier.

▬ Un petit bol de saké, je vous prie.


Dès lors que la horde de poivrots quittait les lieux, mon faciès se faisait davantage satisfait et soulagé. Il restait néanmoins quelques assis à quelques centimètres de moi, mais la présence de ces anonymes était bien moins désobligeante que ceux qui se trouvaient là avant eux. Courbant légèrement l'échine, installé sur un rustique tabouret, je m'amusais à reluquer les personnes autour de moi alors que l'alcool que j'avais commandé m'était servi.

_________________


Merci Sora ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1227-changement-metaru-shoda-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u225

Mar 21 Nov 2017 - 15:10
Soupir. Ce soir, l’aveugle avait choisi de s’isoler. Loin de sa famille. Loin de ce Clan qui avait pourtant tant besoin de lui. Il était encore responsable de ces deux enfants. De ce jeune homme. De cette femme. Encore aujourd’hui. Encore cette nuit. Il ne le serait peut-être plus très longtemps, une fois que les émissaires de la guerre seraient aux portes d’Iwa. Ce jour-là, il se rendrait, lié aux poings, comme un vulgaire prisonnier. Il donnerait sa vie pour que ceux qu’il aime puissent vivre en paix. Pour que le monde Shinobi ne soit pas rempli de ce sang qui avait que trop coulé. Soupir. Bientôt, ce serait la fin. Bientôt, il lâcherait son dernier soupir. Enfin, il serait libéré de toutes les responsabilités. Enfin, son combat serait fini. Et sa rédemption acquise.

Sur le tabouret, il pensait encore à son voyage. Pensif. Songeur. Il oubliait le monde extérieur. Il oubliait ce monde qui se faisait tout autour de lui. Il oubliait les gens qui le bousculaient. Il oubliait la vie. Cette foule. Lui qui ne pouvait pas voir, il ne voulait pas non plus entendre ce qui se disait. S’il continuait de croire que, au nom de sa famille, il avait agi pour le mieux, il considérait sa propre désertion comme une véritable menace. Pour eux. Mais aussi pour l’ensemble de ce village qui leur offrait un asile qui deviendrait dangereux. Quand les émissaires de la mort viendraient. Et, ce jour-là, ils ne demanderaient pas leur dû. Que fera alors Iwa ? Protégeront-ils réellement ces femmes, ces hommes et ces enfants ? Ou seraient-ils assez lâches ? Prenant une autre gorgée de son Saké, il grimaça légèrement quand la liqueur traversa sa gorge. Mais, finalement, les émissaires seraient-ils apporteurs de la paix ou de la guerre ? Accepteraient-ils quelques négociations avant d’arracher sa tête ?

Soupir. Des hommes sortirent de la petite auberge. Un autre homme s’était installé près de lui alors qu’il demandait un « petit bol de saké ». Aussi, avec un sourire amusé, il se redressa légèrement alors que le silence envahissait doucement l’établissement. Se tournant vers l’autre personnage, il laissait entendre un petit rire.

_ Est-ce l’inexpérience de la jeunesse ou les projets d’une longue nuit qui vous poussent à prendre seulement un petit bol ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t30-yuki-eiichiro-don-t-remain-silent-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2036-yuki-eiichiro-titre-u-c#13764 http://www.ascentofshinobi.com/u355

Mer 27 Déc 2017 - 15:14
Attrapant doucement le bol qui m'était disposé par le serveur de la main droite, c'était d'un bref mouvement de la main droite que je le dirigeais en direction de mes lèvres, avant de me délecter de la petite quantité d'alcool que j'avais désiré. Cela faisait déjà un petit moment que je n'avais profité des délices que pouvait procurer le saké, buvant principalement de l'eau minérale lors de mes longues journées de travail. Autant dire que je souhaitais profiter de ce moment jusqu'au maximum possible, et dès lors que je posais le bol contre le comptoir, je détournais mon regard en direction d'un homme qui lançait une conversation en ma compagnie. Bien que je ne le connaissais point, cela ne changeait rien au fait que j'allais lui répondre de manière cordiale et sympathique, quitte à même chercher à sociabiliser avec cet individu.

▬ Je ne suis pas un très grand buveur ; de plus, j'ai appris qu'il n'y a rien de mieux que de profiter des plus grands plaisirs avec la plus faible quantité possible.


Passant ma main gauche au niveau de mes cheveux afin de réajuster ma coiffure qui faisait déjà bonne figure, j'optais pour la décision de boire une seconde petite gorgée d'alcool tout en gardant mon regard vers l'homme aux cheveux brun, affichant une bonne mine à son égard. Même si j'appartenais depuis peu à Iwagakure no Sato, je dois avouer que j'avais déjà une bonne connaissance des individus de ce village. Peut-être était-il simplement un fêtard d'autres contrées profitant du festival ? Néanmoins, un point en particulier devait être relevé, c'était que cet homme avait des yeux bien différents. Était-il atteint d'un quelconque handicap ? J'allais plus en savoir à son sujet dans les minutes à venir.

▬ Sans la moindre indiscrétion de ma part, puis-je savoir qui vous êtes ? Pour ma part, je me nomme Metaru Shoda, genin de ce si beau village. Par la même occasion, que vous est-il arrivé à vos yeux ?

Et, alors que je lui faisait part de mes interrogations, c'était d'une dernière délicate gorgée que je mettais fin à ma boisson.

_________________


Merci Sora ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1227-changement-metaru-shoda-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u225

Mer 27 Déc 2017 - 21:21
Comme toujours, les hommes s’intéressaient au bandeau qui ornait la moitié haute de son visage. Car, comme toujours, c’était la plus grande curiosité. Pourquoi un homme portait-il donc un bandeau sinon pour cacher l’horreur sous le masque ? Défiguré, autant qu’handicapé, le Jônin était aveugle depuis plusieurs mois maintenant et ne s’habituait pas à cette terrible, mais difficile, évidence. Aussi, d’un sourire léger, mais triste, posant ses doigts là où se posaient son œil gauche auparavant, il poussa finalement un léger soupir. Non pas pour l’autre qui l’aurait dérangé, mais pour cette tristesse morose qui l’habitait constamment. Ainsi, levant une main avant d’hocher de la tête, il demanda une coupe de Saké ainsi qu’un pichet entier, pour lui et, peut-être, son camarade. Autrement, elle irait avec sa quotidienne solitude.

_ Je suis un Yuki. Eiichiro, exactement. »

Un soupir, sûrement que son prénom autant que son Clan, étaient suffisamment connus pour ne pas devoir en dire davantage. Pour autant, tentant de discuter un peu plus ouvertement, il parla de lui, de ses quelques faits d’armes.

_ J’ai … »

Un arrêt, trouver les bons mots, ceux qui permettront à l’autre de le comprendre sans le juger plus que nécessaire. Aussi, laissant son dos se détendre légèrement, tombant un peu en arrière, il reprit correctement.

_ Mon nom ne doit pas t’être entièrement inconnu. J’ai combattu le Titan de Shitô. J’ai aussi été l’homme qui aura renversé le Shodaime Mizukage puis aura déserté sous le Nidaime. »

Puis passant une main sur son visage, prenant de son autre la coupe pleine, il but une gorgée avant de remettre lentement la coupe en place. Il détestait sa propre condition, il était encore trop souvent hésitant, trop maladroit. Il ne connaissait jamais son environnement et devait constamment s’adapter à l’inconnu. Aussi il préférait rester chez lui, dans un univers qui, bien que noir, restait plus ou moins connu après de longues visites pleines de solitude. Aussi, tâtonnant à la recherche du pichet, il fit encore entendre quelques explications à l’Iwajin qui, finalement, voulait en savoir plus sur cette vue absente.

_ J’ai perdu la vue lors d’une de ces rebellions, pour avoir commis quelques crimes désastreux. »

Un soupir, encore un autre. Il trouvait finalement l’objet recherché et, laissant ses doigts filer sur la hauteur, il attrapa finalement le goulot avant de rechercher sa propre coupe et de se servir, lentement, d’une nouvelle lampée.

_ J’ai connu un Metaru, alors que nous combattions contre le Titan. Il me semble, à me souvenir, qu’il était de Kumo, tandis que le Nagamasa qui combattait à mes côtés était l’Iwajin. Votre famille est-elle mondialement dispersée ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t30-yuki-eiichiro-don-t-remain-silent-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2036-yuki-eiichiro-titre-u-c#13764 http://www.ascentofshinobi.com/u355

Mer 27 Déc 2017 - 23:22
Un Yuki, disait-il ? J'avais déjà entendu ce nom si controversé plus d'une fois, et ce malgré le fait que je suis loin d'être le plus expérimenté des shinobis en terme de connaissances. Je savais d'ores et déjà qu'une tourmente eut lieu à la suite d'une histoire de désertion ; j'avais eu vent que des shinobis du village de Kirigakure no Sato sont venus demander l'accueil chez nous, et que ce clan en question ne semblait pas anodin à cela. Je n'hésiterai pas à lui demander davantage de détails vis-à-vis de ça ; après tout, j'avais désormais tout mon temps devant moi.

▬ Je sais parfaitement qui vous êtes. J'ai longuement eu vent de votre clan.. et je vois qui vous êtes. Je venais à peine de devenir un shinobi lors des événements de Shîto, mais on m'a raconté ce qu'il y a eu.

De plus, je savais que ce qui se déroulait à Kiri n'était pas des plus joyeux : c'était principalement par la publication du Kunaï émoussé que j'avais eu connaissance de ces choses. Je ne me faisais pas plus attendre pour lui faire part de mes questions qui m'intriguaient tant, bien que j'écoutais convenablement ses dires d'une grande attention.

▬ Que pouvez-vous me dire de Kiri, son fonctionnement, ses principes ?
Beaucoup de rumeurs gisent sur ce village, et beaucoup de questions me taraudent l'esprit


Dès lors que mes interrogations furent mises sur la table, je m'empressais d'alerter le serveur de me servir un second petit bol de saké. Celui-ci allait être sans doute le dernier ; quand le dénommé Yuki Eiichiro me faisait part de sa cécité, je ne pouvais m'empêcher d'éveiller ma curiosité.

▬ Si ce n'est pas indiscret, qu'entendez-vous par "crimes désastreux" ?

Et, enfin, ce fut à son tour de me poser une question. Il était normal pour cet individu de se la poser, et je n'allais pas manquer de lui éclaircir l'esprit à ce sujet. Cela me rappelait à l'esprit que je souhaitais toujours autant visiter Kumo, et y rencontrer le restant de ma famille.
Cela ne change rien au fait que je serai toujours loyal à Iwa : c'est par simple affection que je possédais ce désir.

▬ Non, la presque intégralité de notre famille est disposée à Kumo. Quant à moi, des circonstances atténuantes sont venues troubler cela. Quant à vous, bien que je connaisse les principaux clans de chacun des grands villages, je n'ai jamais pu rencontrer un Yuki de ma vie : pouvez-vous m'éclaircir sur la raison de votre départ de Kiri ?

_________________


Merci Sora ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1227-changement-metaru-shoda-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u225

Ven 29 Déc 2017 - 14:21
_ Tu poses de nombreuses questions, mais tu donnes bien peu de réponses, l’Ami. Comptes-tu t’esquiver longtemps ? »

Un sourire, amusé. Un sourire, amical. Tandis qu’il portait la coupe de Saké à ses lèvres, le Yuki laissait transparaître un fin sourire en coin, curieux d’entendre celui qui se trouvait à ses cotés à cet instant. L’homme qui les servait revenait avec une nouvelle coupe pleine pour son interlocuteur, le Metaru qui, à l’entendre, ne ressemblait guère à son cousin le Raïkage. Se connaissaient-ils d’ailleurs ? Alors qu’il tendait l’oreille, attentif, il déposa finalement la coupe devant, tâtant toujours devant lui afin d’établir la table face à lui.

_ Que sais-tu exactement de Kiri ? Qu’as-tu déjà pu entendre de la Cité des Brumes ? Je te dirai alors ce qui est faux et ce qui est vrai et si tu as encore des questions, j’y répondrai. »

Puis, tandis que quelques aliments étaient amenés aux deux hommes et que des femmes s’esclaffaient en passant derrière eux, le Yuki se faisait curieux de l’établissement. C’est ainsi que, se tournant légèrement, il laissa son oreille traîner afin d’en connaître un peu plus sur les dernières discussions qui se faisaient en bout de table autant que de la nuit. Aussi, tandis que son sourire apaisé restait légèrement sur sa face blessée, il reprit la parole à l’intention de son partenaire d’un soir.

_ J’ai tué de nombreuses personnes, autant que j’en ai blessé d’autres. Ces crimes ont causé la blessure mortelle de mes yeux. »

Il soupira légèrement, posant finalement ses doigts sur le bandage. Comme la seule évocation de leur absence le faisait souffrir et lui rappelait le manque de cette lumière. La perte de ce sens lui avait coûté bien plus que cet œil et après une longue remise en question et cet exil, l’homme ne savait toujours pas ce qu’il désirait.

_ Disons que j’ai souvent fait le choix de m’opposer au pouvoir dictatorial de Mizu no Kuni. Nos Chefs ne respectaient pas la hiérarchie militaire et se moquaient arbitrairement des Clans. Lorsque ma vie fut mise en danger en raison de mes choix politiques, et pour protéger ma famille, je suis parti au beau milieu de la nuit. »

Car la Lune était haute cette nuit-là. Car, plongé dans l’obscurité de ses propres ténèbres, il n’avait rien su voir de ce départ qui s’était, finalement, fait dans la précipitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t30-yuki-eiichiro-don-t-remain-silent-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2036-yuki-eiichiro-titre-u-c#13764 http://www.ascentofshinobi.com/u355

Iwa Shukusai | Le ciel est-il toujours pareil partout ? | Pv. Eiichiro | Libre

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: