Derniers sujets
Partagez | 

Une remise à niveau [FT. A. Shizen]


Dim 19 Nov 2017 - 15:46
Plusieurs essaims d'insectes se confrontèrent une nouvelle fois à de somptueuses flammes. Au fur et à mesure que la vivacité du feu s'estompa des milliers d'arthropodes chutèrent au sol.
Shizen-sama. Ça suffit comme ça vous ne croyez pas ? Personnellement j'en ai assez, c'est bon. Ajouta sèchement Kagerō à l'encontre de son camarade d'entrainement. Vous ne pensez pas qu'il est temps de passer aux choses sérieuses et d'arrêter les chamailleries sans prendre de risque ? Depuis plusieurs minutes les combattants tournaient en rond dans l'incapacité d'en finir réellement. Les deux shinobis étaient entrain de se lancer des petites piques à distance ; tantôt l'un s'enfermait à l'intérieur d'une défense quasiment impénétrable et l'autre tentait de la percer, tantôt les rôles s'inversaient : les insectes chassaient le Yotsuki qui ne cessait de fuir.

Dans ce cas je me dois d'ouvrir la marche. Conclut hâtivement le jeune homme en composant d'une vitesse remarquable six mudrā — Rat, Tigre, Chien, Bœuf, Lapin puis Tigre. De même lors de la conception des sceaux incantatoires Kagerō stabilisa non seulement ses appuis, mais gonfla ses joues d'une quantité d'air adéquate au bon déroulement de sa technique. Il recracha ensuite une vingtaine de petits pétales enflammées en direction de l'Aburame à une cadence élevée ; l'utilisateur prit évidemment soin de contrôler individuellement chaque gerbe de flammes pour couvrir le plus grand champ d'action possible : légèrement au-dessus de Shizen en cas de saut, sur les côtés en cas d'esquive latérale et évidemment droit sur lui. Cette piètre technique de bas niveau n'allait pas le mettre hors d'état ou encore le gêner dans ses plans vu qu'une personne agile de son calibre pouvait aisément slalomer entre les pétales.

Quant au Confirmé, il préféra réfléchir du futur : d'anticiper les faits et gestes de son adversaire du jour. Tous les deux combattaient dans une forêt dense, lui comme l'Aburame pouvaient facilement se fondre dans l'environnement grâce au b.a.-ba de la dissimulation.

« Je ne sais toujours pas quelle stratégie adopter. Au corps-à-corps il me maîtrisera aisément et pire encore il me surpassera sur le long terme. Je vais devoir miser sur un all-in. »

Trêve de réflexion et place à la contre-attaque : les pupilles de Kagerō se concentrèrent sur les mouvements de Shizen.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Dim 19 Nov 2017 - 16:25
Dans le cadre de leur prochaine mission, le Yotsuki et l'Aburame s'étaient mis d'accord pour organiser un petit entraînement. En dehors de la cité des Nuages, il n'était pas impossible de faire face à une situation où il fallait sortir dans les armes. Le cas du petit frère de l'Ombre de la Foudre et son équipe était le parfait exemple. Une belle embuscade lors d'une mission. Si cela arrivait, les deux hommes devaient se connaître un minimum. Que ce soit sur les aptitudes physiques, ainsi que la réflexion à avoir lors d'un combat. Ce qui passait forcément par un affrontement. De cette façon, ils allaient pouvoir apprendre de chacun et développer directement une certaine complicité lorsque le moment arrivera. Enfin, leur prochaine mission pouvait tout à fait se dérouler dans les règles d'art. Néanmoins, il ne fallait pas ignorer la possibilité de risque. Mieux vaut prévenir que guérir. Un manipulateur d'insectes contre un manipulateur d'huile. Deux profils complètement différents. Ce qui n'allait pas empêcher d'offrir un combat intéressant.
Je ne pensais pas que le crapaud abandonnerais si vite ... Un sourire se dessinait sur le faciès de Shizen. C'est vrai que le début des hostilités faisait office de routine. Mais cela arrangeait l'Aburame qui cherchait les longs combats pour avoir à petit feu son vis-à-vis.

Dans ce cas, je t'attends, Yotsuki. Dès lors, Shizen reprit sa posture de combat. Solide sur ses appuis, les mains légèrement en avant. Ainsi qu'une extrême attention sur la position et les faits et gestes de son adversaire. Le combat pouvait reprendre, après que Kagerō compose ses signes. De nombreux pétales enflammés qui couvraient un grand champ pour atteindre l'Aburame. Un assaut basique, mais qui pouvait s'avérer efficace. Une fois que celles-ci arrivèrent à portée du manipulateur d'insectes, il posa ses mains au sol, générant un mur de terre suffisamment imposant pour encaisser cette première offensive. S'il avait opté pour invoquer ce mur au dernier moment, c'était pour bien analyser la disposition des projectiles. Normalement, quelques-uns devraient passer au-dessus de son mur, sans pour autant l'atteindre. Une fois ce temps passé, il se positionna sur son propre en mur, en composant à son tour différent signes incantatoires. Puis après une légère inspiration, il expulsa une dizaine d'aiguilles tranchantes, propre à son affinité au vent. C'est les jambes du Yotsuki qu'il cherchait à atteindre sur cette petite contre-attaque. S'il le touchait, il pourrait le ralentir dans ses déplacements et l'appréhender plus facilement.

« C'est un adepte du feu. Ce qui est problématique pour mes insectes. Je vais devoir l'épuiser pour être certain de le toucher. »

En attendant, il se repositionnait, les pieds au sol, l'attention toujours rivée sur le Yotsuki. Il ne fallait évidemment pas se reposer sur une piètre contre-attaque et se préparer à sa prochaine riposte.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen http://www.ascentofshinobi.com/u392

Dim 19 Nov 2017 - 16:51
L'Aburame déposa ses paumes à même le sol afin d'en faire jaillir un mur de terre. Dès lors les méninges du Confirmé produisirent plusieurs analyses. La défense arrêta aisément les quelques projectiles enflammés ; et à la grande surprise de Kagerō, son adversaire se positionna sur ce barrage terreux. À l'instar de l'affront précédent du Yotsuki, le chef de l'Institut formula plusieurs sceaux incantatoires pour recracher des aiguilles venteuses.

« En plus des insectes il maîtrise non seulement l'élément de la terre, mais également celui du vent. »

Tout en réfléchissant le Confirmé plongea sa paume droite à l'intérieur d'une sacoche en cuir. Il en retira une arme de jet fort utile pour se repositionner — un kunai relié à un fil nylon. Immédiatement le jeune homme élança son bras armé en direction d'une quelconque branche suffisamment haute pour lui permettre d'avoir un angle d'attaque ascendant.

« Disons que je suis gagnant... Le katon l'emporte théoriquement face au fūton. Cependant cet élément, doton, lui confère une flexibilité à tout épreuve : il est apte à programmer le terrain comme il le désire en plus d'ériger des défenses des plus solides. »

Le dispositif de tyrolienne s'enroula autour d'une branche et l'agencement mécanique prit effet de suite : le corps du Confirmé se tracta agilement en hauteur. Il n'eut même pas le temps de cligner des yeux qu'il s'accroupit sur cette même branche et qu'il prépara son second assaut sûr de lui.
Au passage ce n'était point un abandon. Glisse-t-il lors de la formulation de cinq signes — Buffle, Lièvre, Tigre, Singe puis le demi-Tigre. C'était une clarification de cet affrontement. Les joues du shinobi se gonflèrent ensuite, puis il se pressa de recracher une gerbe de flammes compacte sur la position de son adversaire. Cependant le bras gauche du Yotsuki s'agita de quelques centimètres : les flammes s'enroulèrent autour de dix shuriken lancés par ce bref mouvement du membre ; une légère pluie de projectiles enflammés s'abatis sur Shizen.

Maintenant que l'Aburame devait faire face à cette petite attaque, Kagerō en profita pour se volatiliser : après s'être accaparé d'un feuillage dense son corps s'élança derrière le tronc de l'arbre où il se tenait. La silhouette du Confirmé disparu littéralement puisqu'elle ne ressortit pas d'un quelconque côté.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Dim 19 Nov 2017 - 17:22
Voilà une manière bien originale d'éviter la contre attaque tranchante. Shizen ne pouvait cacher son sourire en voyant l’ingéniosité du Yotsuki qui lui permettait de faire deux actions en unes. La première était évidemment d'éviter les aiguilles prêtes à atteindre ses jambes. La seconde lui servait à se repositionner et à enchaîner sur une nouvelle offensive. Cette fois-ci, l'angle changeait complètement pour surprendre le manipulateur d'insectes par la hauteur. Là encore, il prenait le temps de bien analyser la trajectoire des projectiles. Néanmoins, ce n'était pas une situation identique à la précédente. Cette fois-ci, il fallait vite prendre une décision, car le point d'action était bien plus proche. Fort heureusement pour l'Aburame, il n'avait pas besoin d'utiliser un mouvement qui puiserait un peu plus dans ses ressources naturelles. Non, la trajectoire était légèrement en diagonale. Ce qui voulait dire qu'il pouvait user du même stratagème de défense qui serait toujours aussi efficace face à un assaut aussi semblable. De nouveau, ses mains furent posées au sol et un deuxième mur de terre se générait sur ce vaste terrain.
Une clarification ? Me voilà ravi de l'entendre ... ? C'est en se redressant qu'il ne voyait plus le Yotsuki dans son champ de vision. Il avait profité du mur - qui gênait la vision de l'Aburame - pour se dissimuler dans ce terrain.

« Bien, cela me laisse un peu de répit pour l'approcher différemment. C'est certain qu'il va abuser de sa capacité à utiliser le feu. Surtout que pour le moment, il n'a pas cherché à utiliser son huile. »

Quelle est donc la surprise que tu me réserves, Kagero ? Sur ses mots, l'Aburame fit apparaître trois clones à ses côtés. D'une nature propre à sa capacité héréditaire, ils réservaient une petite surprise si le Yotsuki les détruisait de la mauvaise manière. Une fois invoqué, les trois se positionnèrent afin de couvrir les différents angles de l'original. Sur cette action, il ne cherchait pas à repérer directement son vis-à-vis. Pour l'instant, il préférait attendre. Puis il essayerait de profiter de son attaque surprise pour prendre l'ascendant sur son adversaire. Enfin, il fallait rester concentré un maximum. Je t'attends, mon garçon. Je t'attends ... C'était un pari risqué de le laisser jouer sur l'effet de surprise. Mais Shizen était tout de même assez confiant sur son temps de réaction. Désormais, il ne restait plus qu'à remarquer un détail qui l'alerterait de la venue de son adversaire ...



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen http://www.ascentofshinobi.com/u392

Dim 19 Nov 2017 - 18:01
Quelle est donc la surprise que tu me réserves, Kagero ? Je t'attends, mon garçon. Je t'attends ... Depuis sa cachette le Yotsuki sourit.

« Tu désires me laisser la carte de l'initiative ? » Au fil de ses pensées Kagerō jetait un coup d'œil discret. « C'est une mauvaise idée. »

Dès lors le shinobi sortit de sa planque — qui n'était qu'autre que la cime de l'arbre elle-même. Il se précipita sur une branche puis joignit ses paumes avec le sourire aux lèvres.
Un point faible me vint immédiatement à l'esprit : les airs. Cette avertissement pouvait permettre aux concernés de réagir et de ce fait gagner quelques secondes précieuses. Seulement le batracien avait non seulement déjà terminé sa série de cinq signes — Serpent, Singe, Sanglier, Cheval puis Tigre —, mais avait également inspiré une quantité d'air remarquable. Lorsque les cibles de la technique relevèrent la tête vers les cieux ils remarquèrent simultanément un écran de flammes : Kagerō jouait le rôle d'un lance-flammes continu ; le feu relâché était prêt à engouffrer ses cibles en laissant un cratère fumant à la surface du sol.

Après plusieurs secondes de concentration le Yotsuki se laissa littéralement tomber de son perchoir. Non pas sur son adversaire pour porter un coup aérien, mais à un point éloigné de l'Aburame afin d'éviter le corps-à-corps — bien que l'action de descendre de l'arbre reste idiot en soit. En prévision le Confirmé glissa nerveusement sa paume gauche à l'intérieur de sa veste. Il apporte ensuite cette même main vers ses lèvres puis retomba lourdement au sol sur ses membres inférieurs.

« Vu que je redoute l'affrontement au Taijutsu je n'ai juste qu'à me préparer en conséquent. » Pensa-t-il tout en esquissant un sourire. De ce fait il plaqua sa paume gauche à même le sol en prenant soin de courber son dos et ses jambes. Tout en étant prêt à bondir dans une quelconque direction — surtout préparé à fuir le combat rapproché — Kagerō plongea hâtivement sa deuxième paume dans la même sacoche dans laquelle il fouillait précédemment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Dim 19 Nov 2017 - 19:07
Une voix. Celle de son adversaire. Quel était l’intérêt de s'exclamer en plus de préciser le point d'action où débuterait la riposte. Le Yotsuki ne faisait-il pas confiance au temps de réaction de son camarade ? Quoi qu'il en soit, la chaleur de sa boule de feu suprême se faisait vite ressentir et l'Aburame devait agir le plus rapidement possible afin de ne pas brûler sous les flammes. Cette fois-ci, pas de mur, d'autant plus que celui qu'il utilisait n'était pas suffisamment imposant pour le protéger d'une telle offensive. Kagero venait clairement de sortir le grand jeu. Sans plus attendre, le manipulateur d'insectes usa d'un déplacement suffisamment rapide pour lui permettre de quitter le champ d'action. Malheureusement pour ses clones, ils ne pouvaient que brûler sous les flammes. L'effet que l'Aburame cherchait à produire suite à la destruction de ses copies ne pouvait pas s'activer.
C'est le cas de le dire, c'était chaud. Il ne devait pas lui laisser de répit qui lui servirait à se repositionner ou se dissimuler de nouveau. Directement, il usa du même mouvement qui lui permettra d'éviter l'attaque pour charger, en contournant bien évidemment le nuage de fumée.

« Je n'aime pas spécialement le combat rapproché, mais il cherche à l'éviter. Dans ce cas, je vais venir jusqu'à lui. »

Reste concentré. Le manipulateur d'insectes se trouvait d'ores et déjà face au manipulateur d'huile. Grâce à son déplacement, il pouvait surprendre son camarade de combat - lui laissant tout de même un temps de réaction non négligeable - et lui porter un coup suffisamment puissant grâce à la charge utilisée. Son poing gauche se dirigeait à grande vitesse droit dans sa mâchoire, soutenu par l'impulsion qui pouvait le faire valser en arrière. Bien évidemment, ce n'était pas tout pour Shizen. Le coup qu'il portait s'utilisait en coopération avec quelques-uns de ses insectes qui se rejoignaient sur la cible touchée afin de drainer les ressources adverses. Néanmoins, cette consommation restait très mineure et n'allait pas réellement affaiblir le combattant. Une fois l'action réalisée, l'Aburame reprenait sa position initiale. Comptes-tu utiliser ton véritable art, Kagerō ? Si durant ce combat il s'était illustré par l'utilisation de son affinité au feu, il n'avait en aucun cas couplé ses offensives avec sa capacité héréditaire : l'huile. Pourtant, la puissance de frappe de ses deux arts n'était pas à négliger.



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen http://www.ascentofshinobi.com/u392

Dim 19 Nov 2017 - 20:17
Reste concentré. En une fraction de seconde le corps de l'Aburame se démarqua face à celle du Yotsuki. D'ailleurs le coup armé de Shizen se logea aisément dans la mâchoire de la cible : elle n'avait visiblement pas bougé malgré les quelques millisecondes de répit — autrement dit un spécialiste du combat rapproché aurait saisi cette opportunité pour répliquer. Le corps de Kagerō fut propulsé en arrière grâce à la puissance du coup couplé à la vitesse de l'utilisateur. Lors de son ressaisissement le shinobi cracha une petite quantité de salive révélant les dégâts de l'attaque sur son corps frêle.
Comptes-tu utiliser ton véritable art, Kagerō ?
J'ai mieux à vous proposer. Dit-il en esquissant un sourire. Au passage le batracien essuya ses lèvres avec le dos de sa main droite fermée. Au sein de cette même paume une petite boule violâtre était visible. C'était avec le sourire toujours ancré sur ses lèvres qu'il jeta en cloche la bombe fumigène. Celle-ci éclata entre les deux combattants ce qui a pour effet de lever un voile de fumée opaque jaunâtre.

De son côté le confirmé ne chômait point : il enchaîna cinq signes — Buffle, Lièvre, Tigre, Singe puis le mudrâ du demi-Tigre. À l'intérieur de la fumée il recracha tout simplement une petite quantité de gaz inflammable.
Au passage Shizen-sama je n'utiliserai pas mon individualité.

« Certainement pas en simple entraînement. » Conclut le Yotsuki intérieurement.

Après avoir diffusé de façon homogène le gaz inflammable Kagerō recula de quelques mètres pour ne pas être touché par sa propre technique. Dès lors il claqua sèchement ses dents : une étincelle se produit à cause de deux morceaux en silex précédemment placés — rappelez-vous son mouvement lors de la chute de l'arbre. L'union de l'énergie d'activation ainsi que du comburant permirent au combustible de s'enflammer : une petite explosion jaillit des entrailles de la fumée. Désormais en position de combat — une garde de débutant — il attendait patiemment la contre-attaque adverse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Dim 19 Nov 2017 - 21:03
Touché. En plein dans le mille. Voilà qui devait réveiller un peu plus le manipulateur d'huile et l'inciter à utiliser son art. Enfin, tout cela n'était qu'une piètre pensée de l'Aburame. La réalité est que le Yotsuki ne comptait pas encore faire appel à son huile. Du moins, c'est ce que pouvait comprendre le manipulateur d'insectes dans la phrase qu'il venait de dire. Ce qui était fort dommage. D'une part, cela retirait une bonne partie du spectacle. Puis, Shizen ne doutait pas du niveau que pouvait atteindre Kagero en utilisant individualité. D'autant plus que cela aurait ajouté un grain de difficulté. Mais bon. Tout de même, le directeur de l'institut était bien curieux de savoir pourquoi il ne voulait pas utiliser sa capacité héréditaire. Soit il cherchait à humilier son supérieur, ce qui serait surprenant en connaissant la nature de cet homme. Soit, il avait un quelconque problème concernant l'utilisation de l'huile.
Tu dis avoir mieux à me proposer, frère d'armes ? Je suis bien curieux de savoir ce qui pourrait être mieux que ton art parmi ta palette. Cet affrontement commençait réellement à lui plaire. L'expression de son visage en témoignait. Pour l'expert du feu, cela devait être la première fois qu'il voyait son supérieur aussi enthousiasme. Lui qui n'aimait pas réellement les combats prenaient bizarrement plaisir à cette pratique.

Son adversaire ne se faisait pas attendre pour reprendre les hostilités. Il propagea un gaz en petite quantité entre lui et le manipulateur d'insectes. Un moyen de se dissimuler de nouveau ? C'est ce que pensait Shizen qui s’apprêtait à rejoindre de nouveau son élève au corps-à-corps. Seulement, il n'allait pas pouvoir le faire. Face à ce brouillard, l'Aburame ne pouvait que placer ses deux bras en avant et se faire projeter violemment en arrière par l'explosion générée. Son sourire s'était vite dissipé pour afficher une légère grimace, dû à la douleur - supportable - de la brûlure.

« Je veux tellement le voir utiliser son art que j'en perds mon attention. C'est mauvais ... »

Néanmoins, ce n'était pas ça qu'il allait l'abattre. Non.
C'est pas mal. Mais je reste déçu. Dit-il en s'exclamant suffisamment fort pour se faire entendre, le nuage de fumée généré par l'explosion cachant les deux hommes. De nouveau, il déposait ses mains au sol. Cette fois-ci, c'était pour élever le sol sur lequel il se trouvait pour avoir une vision et attaquer depuis les cieux le Yotsuki. Une dizaine de mètres en hauteur, il était facile de repérer sa cible. Les deux mains vers l'avant - qui visaient Kagero - Shizen déploya une quantité moyenne d'insectes qui se déplaçaient en groupe vers leur cible. Et c'est très rapidement qu'ils arrivaient pour faire du corps du Yotsuki un bon repas. S'il utilisait ses insectes que maintenant, c'est qu'il jugeait que son adversaire ne pouvait pas se permettre dans une technique aussi puissante pour éradiquer toute cette quantité. Auquel cas, il sera à bout de force. C'était donc le bon moment pour lui.



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen http://www.ascentofshinobi.com/u392

Dim 19 Nov 2017 - 21:49
Tu dis avoir mieux à me proposer, frère d'armes ? Je suis bien curieux de savoir ce qui pourrait être mieux que ton art parmi ta palette. Cette fois-ci l'Aburame n'avait pas tort mais visiblement son obsession le traîna vers le fond : sa concentration chutait considérablement.
C'est pas mal. Mais je reste déçu Une petite pique qui entraîna un sourire sur les lèvres du Yotsuki.
En même temps comment une technique de ce genre pourrait remplacer mes capacités de batracien ? Malgré que cet entraînement devait se dérouler en condition réel — un combat à mort capable d'éclater à chaque mission — les deux shinobis prenaient du plaisir à échanger ; ils étaient relativement satisfait de troquer les sciences pour la pratique.

Trêve de plaisanterie désormais : encore chamboulé par la confrontation avec le vent chaud de la petite explosion, Kagerō ne devait pas se relâcher puisque cette fois son adversaire prit les initiatives. Celui-ci éleva une parcelle de terre afin d'acquérir l'ascendant par rapport au Confirmé.

« Je dois boug... ?! » Le regard du Yotsuki se braqua sur les essaims d'insectes qui sortirent des manches de l'Aburame. « Merde ! Il va tenter de bouffer mes réserves de chakra ! » L'homme se propulsa immédiatement en arrière, le faible bond de sa part n'était vraisemblablement pas assez rapide pour distancer les arthropodes.
Le plan B. Chuchota-t-il nerveusement. Un bref passage de la paume gauche du Yotsuki à l'intérieur d'une sacoche en cuir lui permit de se munir d'un projectile lui-même munit d'une note explosive — facilement perceptible pour quiconque vu que l'étiquette était accrochée à l'anneau du kunai. Toujours entrain de reculer il envoya sèchement cette petite bombe vers l'essaim : Rupture ! Gueula-t-il en formant le signe adéquate — le sceau du Tigre. Dès lors une faible explosion détonna aux alentours du groupe principal d'insectes.

Malheureusement le batracien fut très rapidement rattrapé : il agrippa fermement le manche d'un sabre enfoui à l'intérieur d'un fourreau dorsal puis enchaîna quelques coupes basiques dans le vent avec l'espoir de se débarrasser des parasites ; Kagerō était impuissant à la situation.
Lâ... Lâchez... moi... Demanda le confirmé avant de s'écrouler lourdement sur le sol ; les insectes formèrent un véritable cocon sur sa silhouette : les voraces écoulèrent le peu de chakra qu'il restait au chūnin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Dim 19 Nov 2017 - 23:08
Toujours positionné en hauteur, l'Aburame constatait que ce vaste terrain s'était vite transformé en réel de champ de bataille. Mais il fut vite rappelé par la réalité : lorsque la guerre éclatera, un décor aussi sombre et dévasté que celui-ci se dressera. Honnêtement, il espérait ne jamais connaître une période aussi catastrophique. Déjà qu'il avait connu - plus ou moins - la guerre civile à Hi, il savait pertinemment qu'il y avait bien pire. Mais ce n'était pas le moment de penser au chaos que pouvait créer l'être-humain sur cette terre. Dans la situation, Shizen ne pouvait qu'observer ce qu'il se passait pour le Yotsuki. Notamment si ses insectes étaient arrivés à bon port ou alors si le spécialiste du feu s'était déjà débarrassé des essaims. Et c'est effectivement ce qui était en train de se passer. Du moins, son adversaire essayait tant bien que mal de se débarrasser des bêtes, en utilisant une note explosive. Ce qui affirmait l'hypothèse du manipulateur d'insectes. L'utilisateur d'huile n'avait plus assez de ressources pour utiliser sa précédente action qui s'avérait dévastatrice. Dès lors, ce n'était plus qu'un rat en cage pour les essaims de l'Aburame.
C'est terminé. La satisfaction se dessinait sur son visage.

Se laissant tomber jusqu'en bas pour atterrir au sol, le manipulateur d'insectes rappelait ses fidèles compagnons. Il ne fallait pas non plus dévorer abusivement les ressources naturelles du Yotsuki alors qu'il annonçait son abandon. Il s'approchait du jeune homme en prenant une bonne bouffée d'air. Cela faisait un bon moment qu'il ne s'était pas défoulé physiquement de cette manière. D'ailleurs, il songeait à réitérer cette pratique plus souvent. Le fait de rester dans son bureau toute la journée, n'était clairement pas la meilleure des choses pour lui. S'approchant de son partenaire de combat, il lui tendait la main pour l'aider à se relever.
Tu es quand même têtu, Kagero. Dit-il en lui tapant sur l'épaule. Décidément, tu ne veux toujours pas me montrer ton réel potentiel. J'aurais sans doute l'occasion de le voir une prochaine fois. Durant un autre entraînement ou la mission en elle-même. Ceci dit, quelle est la raison qui t'a poussé à ne pas recourir à cette force supplémentaire ? Cherchais-tu à m'humilier ? Sur quoi, il riait. Allons-y, je t'invite à manger. Pour une fois, il allait se rendre au meilleur restaurant du village. De quoi s'exploser le ventre et oublier sa propre cuisine ; après l'effort, le réconfort.



_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen http://www.ascentofshinobi.com/u392

Une remise à niveau [FT. A. Shizen]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: