Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Toka-chan et Shiori-sama
Aujourd'hui à 10:54 par Watanabe Toka

» Il était une fois...
Aujourd'hui à 10:22 par Raishi Yūsaku

» Vivre, c’est changer du temps en expérience | Solo
Aujourd'hui à 9:41 par Raishi Yūsaku

» La flêche et la rapière_PV Ashikaga Gabushi
Aujourd'hui à 9:03 par Ashikaga Gabushi

» 07. Autres demandes techniques
Aujourd'hui à 8:56 par Borukan Rikyu

» [C/OFFICIELLE/IWA] LE TENBATSU
Aujourd'hui à 8:41 par Arie Yoorasia Hahn

» L'eveil
Aujourd'hui à 8:17 par Setsuna Kurai

» Flocon de neige - Rakka
Aujourd'hui à 3:53 par Chôkoku Diao

» [Terminée] Shiro Tsikuyi
Aujourd'hui à 3:50 par Nagamasa H. Takumi

Partagez | 

3/01. L'Ombre plane encore

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Dim 19 Nov 2017 - 18:22
A Kumo, Kâtenshêdo fut placée depuis peu dans un petit bâtiment à l'extrémité du village en l'absence du Raikage pour le Sommet de Tetsu no Kuni. La criminelle et membre du Soshikidan pouvait-elle encore servir au village caché des Nuages ? Dans tous les cas, elle était de nouveau au centre des attentions.

En effet, l'alerte avait été donnée dans le périmètre. Les gardes étaient persuadés d'avoir vu quelqu'un y pénétrer. Un inconnu semblait donc bel et bien décidé à chercher Kâtenshêdo. Cette personne était-elle venue pour discuter, pour la libérer, ou pour tout à fait autre chose ? Et comment avait-il pu pénétrer aussi aisément le village caché des Nuages ?

C'est ce que devront comprendre les Kumojins envoyés pour dénicher cet intrus, qui ne manquera pas de rappeler de mauvais souvenirs, ceux du Shodaime Raikage lui-même...


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Une seule fois durant tout l'événement vous pourrez demander un seul et unique délai de 12h.

  • En cas de non-respect des délais, vous serez exclu de l'événement.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe est situé à l'extrémité de Kumo, dans le secteur de la bâtisse où a été enfermé Kâtenshêdo.

  • L'objectif est de trouver l'intrus et de l'appréhender avant qu'il puisse agir.

Merci de respecter l'ordre de post suivant :
Ikezawa Shojito
Akahoshi Hisao
Aami Shôran
Suzuri Kaldea
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Lun 20 Nov 2017 - 1:21
Aujourd'hui journée basique qui commençait pour l'Ikezawa, une prise de service tôt le matin. Le village était en état de vigilance le plus extrême car Shuuhei, le raikage était partit pour se rendre à sommet des Kages improvisé par le Shodaime Tsuchikage. Débutant sa journée comme à son habitude il avait saisit ses affaires dans son bureau et s'était équipé avant de partir en patrouille. Soudainement l'alerte sonnait et plusieurs gardes s'affolaient criant à qui devait l'entendre que quelques avait pénétré l'enceinte de Kumo sans y avoir été autorisé, sans perdre une seule seconde Shojito allait s'informer sur cet intrusion et très vite il eut des réponses. L'individu avait été vu en direction de la prison ou était retenue l'une des membres du Sôshikidan dénommée Kâtenshêdo, sans plus attendre l'Ikezawa se rendait sur les lieux et une fois arrivé il apercevait deux des ses collègues ce qui dans un premier temps le rassurait puisqu'il arrivait de loin et ne savait pas si l'individu avait déjà réussi au non à entrer. Quoi qu'il en soit sans dire un mot il accompagnait ses collègues aux environs du bâtiment à la recherche de l'individu.

Ce qui faisait toute la différence pour les Kumojins était qu'ils connaissaient les lieux et dans ce mini labyrinthe tous savaient ou trouver la prisonnière. Soucieux de ne pas révéler cet information il s'adressait à ses compères. "Hisao, Shôran, nous devrions chercher l'individu et l'arrêter au plus vite avant qu'il ne trouve ce qu'il est venu chercher. Avez-vous des idées sur comment le retrouver ?" Disait-il n'ayant lui aucune idée sur la procédure à suivre n'étant pas un senseur il allait devoir user d'autres moyens pour mettre la main sur l'intrus à moins d'être sauvé par ses co-équipiers. Pour ce qui était d'Hisao, il était à peu prêt sur de savoir qu'il ne possedait pas de faculté permettant de les aider dans cet situation mais quand était-il de Shôran ? Mais il ne devait plus traîner plus ils perdaient du temps à le chercher, plus les risques que l'individu trouve Kâtenshêdo étaient grands.

Soudain le blond eut une idée pour trouver ce dernier car plus le temps avançait moins les membres du Kumo Keimu Butai allait avoir une chance de parvenir à leurs fin avec la stratégie que le blond voulait mettre en place. "Je propose que nous ne perdions pas de temps que nous allions directement devant le bâtiment en couvrant les différents point d'entrée possible, si mes souvenirs sont bon le bâtiment ne posséde qu'une seule entrée et deux fenêtre situer sur la même façade. Si chacun de nous couvre une de ses entrées et si l'individu cherche réellement à venir secourir Kâtenshêdo, il devra inévitablement passer par nous et nous pourrons ainsi le stopper et l'intérroger. Si vous avez une meilleurs solution, n'hésitez pas mais en attendant que vous y réfléchissez, rendons nous déjà sur place." Finissait-il en s'exécutant et se dirigeant alors vers le bâtiment pour se mettre en place.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Lun 20 Nov 2017 - 19:31
Absent en raison de la récente organisation d’un sommet destiné aux Kage, Shuuhei avait principalement laissé Kumo entre les mains du Kumo Keimu Butai. Un calme relatif régnait dans le village caché des Nuages, mais ce calme cachait une certaine inquiétude. Chacun avait conscience que cette rencontre allait soulever des points importants, notamment ceux qui ont, de près ou de loin, servi de prétexte au Soschikidan pour se retourner contre le système des villages shinobi. A moins d’être un Jônin de confiance et impliqué dans la politique du village, le mystère concernant les avis extérieurs restait entier. C’est pourquoi certains citoyens étaient tout de même inquiet. Shuuhei était leur Raikage et un élément clé du village. On ne pouvait pas leur en vouloir de ne pas se réjouir de ce sommet, bien qu’il représente une chance pour l’entente entre Iwa, Kiri et Kumo. Mais arpenter les rues montrait surtout que les festivités n’étaient pas l-

Quoi ? L’alerte sonna à travers Kumo alors que des déplacements s’effectuèrent au sein de la brigade policière. Une certaine agitation avait pris le dessus, bien que personne ne cédait à la panique. J’étais totalement ignorant de ce qu’il se tramait, mais je n’allais surtout pas attendre que quelqu’un m’en informe. Une impulsion provoquée par ma jambe gauche me propulsa légèrement en avant, me mettant ainsi en route vers l’épicentre de l’agitation. Quelques minutes à peine me séparèrent du mouvement des troupes de patrouille kumojin, me permettant d’arriver très tôt sur le lieu clé de ce qui semblait être une intrusion.

- Oi, une intrusion, comment est-ce possible ?

- Aucune idée, Hisao. dit un ninja qui repartait sans plus attendre en quête d’indice.

Mon Kiseru fumant, j’allais visiblement devoir étouffer le foyer pour me focaliser sur ce qu’il se tramait. S’introduire dans le village durant le sommet des Kage, c’était bizarre. Mais réussir à s’introduire ? C’était complétement dingue. Pendant mes réflexions, je pus apercevoir mon récent collègue Shôran, qui venait également d’arriver sur les lieux. J’eus ensuite à peine le temps de le rejoindre et de le saluer que Shojito nous rejoignait. Mais avec lui, pas question d’attendre. Il nous conseilla de ne pas nous attarder et d’aller directement sur place. J’avais été un peu moins informé que lui, visiblement, mais je savais le principal.

- Comme tu dois t’en douter, je ne suis pas doué en sensorialité. Et à moins que Shôran ne le soit, on va devoir chercher une alternative.


Si j’avais pu combattre aux côtés de l’Ikezawa, j’ignorais tout de l’Aami. L’occasion était mal choisie vu l’ampleur de l’événement qui se déroulait actuellement, mais ce sera intéressant de pouvoir collaborer avec mes collègues.

Le blond, toujours dans le même état d’esprit, nous proposa d’avancer et d’éventuellement proposer une solution. Mais il finit par lui-même proposer quelque chose. Et cela me semblait bien, à une exception près.

- Je suis d’accord, pour le moment, contentons-nous d’y aller. Shôran, si tu as des capacités de type senseur, parfait. Sinon, tant pis. En revanche, je propose qu’on reste groupé et qu’on y aille directement.


Je marquais une légère pause et regardait chacun d’eux tandis que nous nous approchions du bâtiment.

- L’alerte a été sonnée depuis seulement quelques minutes, ça me semble impossible que l’ennemi soit déjà motivé à dégager. On a un prisonnier important à l’intérieur, donc autant gagner l’avantage du temps et du terrain plutôt que seulement gagner celui du terrain.


Mon regard vagabonda rapidement entre les deux, en attente de voir s’il y avait des contestations. Quoi qu’il en soit, le plan de Shojito était bien, mais il fallait vraiment profiter du temps. Mais bien sûr, en restant très prudent.

Récapitulatif:
 

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Lun 20 Nov 2017 - 21:19
Je viens tout juste de rentrer de missions qu'on m'apprend que le Nidaime Raikage s'en va à Tetsu no Kuni pour un sommet des Kage. Le village est placé sous la tutelle du Kumo Keimu Butai, me laissant alors encore plus de travail qu'habituellement. Tant pis, plutôt bosseur, j'aime quand mes journées sont plutôt chargées de travail. Ainsi, ma journée commence comme habituellement et je m'équipe : petite sacoche à la jambe, j'enfile ma veste après avoir accroché ma lame noire dans mon dos. Ainsi tout frais, tout préparé, c'est au quartier général de la brigade de police que je me rends. Mais... Ce n'est pas comme d'habitude. Alors que je marche en direction du QG, j'entends des soldats qui s'alertent.

Tendant l'oreille pour en savoir plus, j'apprends ainsi qu'il y a eu une intrusion. Quelqu'un s'est introduit dans le village dans le périmètre de la bâtisse où est retenu la déserteuse Kâtenshêdo. Ni une, ni deux, je me dirige rapidement en direction de ce fameux bâtiment, sautant alors de toit en toit pour parvenir plus rapidement à mon but. Alors que j'arrive en premier sur les lieux, je suis rejoint par Hisao et Shokito, deux camarades du Kumo Keimu Butai. Nous sommes présentement en état d'alerte.

Le blond prend en premier la parole après un bref salut, nous demandant si nous avons des idées sur comment retrouver cet individu. Il propose son idée qui me semble plutôt pas mal, alors que Hisao est d'avis de se rendre rapidement sur les lieux. Alors que nous prenons la route, je me permet de prendre la parole.

« Je suis senseur. Enfin, c'est un bien grand mot, mais j'ai quelques capacités dans ce domaine là, mais je ne garantis pas de résultats. »

Dans ces mots, je me mets à effectuer quelques signes incantatoires alors que nous arrivons près de la bâtisse. Je me concentre au maximum, tentant de détecter un quelconques chakra suspect.

Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Jeu 23 Nov 2017 - 2:26
Tout se déroulait comme prévu. Depuis la manifestation du supposé intrus qu'était cette « chose », il était plus qu’évident qu’un bon nombre de groupes viendraient monter la garde devant le bâtiment en question bien après que l’alerte ait été donnée.

Sauf qu’elle avait aussitôt employé un genjutsu puissant qui avait altéré les perceptions de moult kumojins, au point que la plupart d’entre eux, pensant se diriger vers le bâtiment pour mieux le protéger, s’en étaient pitoyablement éloignés.

Ikezawa Shojito, Akahoshi Hisao et Aâmi Shôran furent malheureusement partie des victimes. Le bâtiment devant lequel ils se tenaient n’était pas celui qui abritait la nunkenin en détention. L’absence de gardes aux alentours aurait dû d’ailleurs les interpeller.

Kaldea eut même un petit sourire satisfait. C’était presque trop facile.

Lorsqu'elle rompit le mudra qu'elle décrivait avec ses mains -sans briser la technique-, la nature profonde de son chakra changea rapidement et revint alors à la « normale ». Ce changement se fit bien entendu en dehors de la portée du groupe (Au cas où il y aurait un sensoriel en son sein) qui dorénavant montait la garde devant ce qui leur semblait être la prison de Kâtenshêdo.

Car en vérité, si cette dernière avait décidé de se livrer à Kumo et à aucun autre village, c’est parce qu’elle savait qu’elle était là : Suzuri Kaldea. Membre éminent du Soshikidan qui agissait dans l’ombre depuis très longtemps…

C’est sous une pression feinte que Kaldea fit son apparition dans le fameux périmètre de sécurité en sortant d’une ruelle. Si elle était sereine et calme d’habitude, elle affichait cette fois-ci un air anxieux, soucieux.

Malgré sa discrétion digne d'un spectre, son visage était tout de même connu. Kaldea était non seulement la gérante de la grande bibliothèque, mais aussi l’une des rares jonins de ce village et la chef par intérim du clan Suzuri depuis la mort de Shinobi.

Les trois chuunins devant lesquels elle avançait plus ou moins rapidement devaient la connaitre au moins de vue. Il serait donc illogique, même en pareille situation, que ces jeunes gens viennent directement à la soupçonner. Mais quand bien même, elle se devait de tâter le terrain.

« Suzuri Kaldea. Je viens vous prêter main forte… »

Et lorsqu’elle fut à leur hauteur, l’albinos afficha un air sérieux et déterminé. Disposée à les aider. En apparence seulement…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 23 Nov 2017 - 7:16
L'illusion était parfaite, rien n'aurait pu faire douter les trois shinobis qui une fois arrivé sur place se plaçait correctement au niveau du bâtiment et rien ne semblait pouvoir ni entrer ni sortir et le plan semblait parfait. Il était en train de s'apprêter à recevoir la visite de n'importe qui lorsque se présentait à eux la nouvelle chef des Suzuri, une jeune femme au cheveux gris et au regard perçant qui donnait vraiment l'air d'être déterminée à les aider. Sans trop se poser de question l'Ikezawa lui regardait autour de lui à l'affût de n'importe quel événement. "Merci de vous joindre à nous Kaldea, préparons nous à recevoir cet intrus." Disait-il déterminé à en découdre.

Bien trop parfaite était cette situation, une allié de taille, une formation des plus solide, rien ne pouvait entrer ou sortir. Bien trop parfaite, l'alerte avait été donner, dans sa course pour arrivé dernier, l'Ikezawa avait vu bon nombre de shinobi se dirigé vers le bâtiment. Bien trop parfaite, le silence était maître et l'agitation autour d'eux avait subitement disparue. Bien trop parfait... "C'est calme." Laissait-il s'échapper de ses lèvres alors qu'il regardait autour de lui cherchant du regard signe de vie. "Trop calme.." Pensait-il en regardant en direction de la Suzuri qui plus expérimenté qu'eux aurait du se poser la question depuis bien plus longtemps qu'eux. L'heure n'était pas au soupçons car l'Ikezawa se méfiait très rarement des Kumojins ce qui lui avait vallu par la passé une cuisante humiliation de la part de Ryûka. Cependant l'intru aurait très bien pu se faire passer pour n'importe qui. Peut-être était-ce Hisao ? ou Aami ? Bien loin de s'imaginer se qu'il se passait Shojito se questionnait sur ce qu'il se passait.

"Une imposture ? Est-ce possible ? Comment puis-je m'assurer que mes co-équipier sont bel bien eux et pas d'autre. Parfait stratégie de l'adversaire ici venant semer la discorde dans mon esprit ! Restons lucide... Restons lucide..." Pensait-il en se frappant soudainement le visage de la main droite. Aussi insensé cela puisse paraître cela venait de lui donner une idée. Observant le minois de chacun de ses co-équipiers il ne voyait pas encore le doute s'immisser en eux. Etait-ce le seul à trouver cela étrange d'avoir soudainement perdu la trace de toute vie dans un périmètre qui devrait être agité ? Probablement pas mais suivant son instinct il se devait de jouer le rôle qu'on attendait de lui, être la ligne de front. "Assez de ce silence accusateur. Nous nous faisons berné par quelqu'un et nous le savons. Alors pourquoi ne pas arrêter cet mascarade tout de suite hein ?" Le sourire se dessinait sur les lèvres du blond alors qu'à mesure qu'il parlait sa peau devenait jaunâtre avant de donner l'effet de bouillir. "J'ai plein d'idée fusant dans ma tête et je suis aujourd'hui incapable d'expliquer quoi que ce soit, pourquoi ? Pourquoi soudainement plus personne n'est ici ? L'alerte à été donnée, quand j'était en chemin je n'étais pas seul à me dirigé vers la prison, pourquoi ont-ils disparu ? Shôran tu es senseur dis-tu ? Alors dis moi t'es sens t'ont-ils indiquer une présence depuis que nous sommes arrivé ? Je suppose que non puisqu'il n'y à personne à part nous quatre n'est-ce pas ? Hisao, tu étais devant moi quand et quand je suis arrivé il n'y avait personne avec vous deux. Suis-je en train de perdre la tête ? Peut-être. Kaldea, vous êtes une illustre shinobi du clan Suzuri, rare se font vos faits d'arme mais je sais une chose, de loin ici vous êtes la plus expérimenté, alors donner moi votre avis ? Pourquoi venir en renfort quand il n'y a rien ni personne à protégé dans les alentours ? Je dirais même qu'il n'y a pas de danger... Pourquoi alors ?" Disait-il avant de redevenir sérieux. Lucide, il essayait de l'être en repensant à chaque événement depuis son arrivée. Soupçonneux il l'était envers ses trois camarades, il n'arrivait pas à tenir le suspens insoutenable. "Ce que nous savons, c'est qu'il y a un intru, ce que nous voyons, c'est qu'il n'y a personne ici à part nous. Ce que je crois, c'est qu'à moins que le village ait eut une nouvelle vague de désertion absolue, nous ne sommes pas au bon endroit. Je dirais même que nous en avons été éloigné. Donc procèdent par élimination, je sais qu'Hisao est comme moi spécialisé en taijutsu et pour avoir combattu à ses côtés, je sais que le genjutsu n'est pas l'une de ses branches. Shôran tu dis être un senseur, alors prouve nous tes capacités et dit nous. Ou sont passé tout le monde ? J'ai du mal à croire qu'un senseur ne puisse pas se rendre compte de l'évidence, personne n'est ici excepter nous. Enfin, Kaldea, avisée que vous êtes je doute fortement être capable de me rendre compte de ceci avant vous. Vous vous êtes perdu dans vos pensées ? Sauf votre respect peut-être que lire des livres toutes la journée vous a ramolie ?" Les hostilité était lancer, les soupçons aussi, il visait tout le monde et à la fois personne mais il était sur d'une chose en agissant de la sorte, tout le monde pouvait reconnaître sa vivacité d'esprit et écarter la possibilité que lui même soit l'intrus. Sa principale piste pour deviner qu'ils sont dans un genjutsu était l'absence de personne dans une situation aussi grave que celle d'une intrusion, la deuxième était l'apparition soudaine d'une Jônin expérimentée venant en renfort pour un calme plat ? S'il avait à coeur de croire Hisao innocent et belle et bien celui avec qui il avait travaillé, il n'écartait aucune possibilité, peut-être les trois était-ils des imposteurs.

S'écartant du groupe car persuadé de ses théories, l'Ikezawa se mettait en position défensive en regardant les trois face à lui. "Voici comment j'ai décidé de regler ce dilemme. Si gagner du temps est l'objectif de notre ennemi, il réussi jusqu'ici à merveille à nous ralentir, et comme je sais que mettre la discorde dans un groupe est facile, je vais prendre en compte le changement de variable, j'adore le jeu d'esprit !" Disait-il en riant fortement. "Comme je ne peu pas savoir qui est l'intrus, je vais considérer que vous l'êtes tous, me tuer sera le seul moyen de m'arrêter car j'entre dans son jeu avec un plaisir immense, j'ai envie de me battre !" Disait-il en fronçant les sourcils avant d'adopté une position défenssive. Sa stratégie était simple, l'intrus peu importe son identité profitera de la situation pour asseoir tout soupçons sur lui, il ne lui restait plus qu'à compter sur sa défaillance. "Celui qui m'approche, je le tues." Finissait-il déterminé à en découdre.

Suspect numéro un : Kaldea, elle était arrivé derrière tous et failissait à sa réputation si elle n'avait pas remarquer ce que l'Ikezawa avait lui remarquer.

Numéro deux Shôran : Prétendu senseur n'avait pas remarquer que plus personne ne se trouvait autour d'eux.

Numéro trois Hisao : Dans le doute, il ne lui laisserait pas sa chance.

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Jeu 23 Nov 2017 - 19:05
Sur place, nous avions pu recevoir le renfort d’une kumojin du clan Suzuri, Kaldea. Si son nom ne m’était pas inconnu, j’étais trop récent au sein du village pour savoir qui c’était. Cela dit, Shojito semblait parfaitement serein en sa présence. Etant donné l’urgence de la situation, il n’était pas l’heure de se perdre en présentation. Ce qui était important, c’est que sa présence témoignait de sa capacité à se battre. C’était l’essentiel.

Cependant, à peine quelques longues minutes après son arrivée, l’Ikezawa accusait le silence que nous avions adopté et redoutait la mise en place d’une vaste mascarade. Arquant le sourcil, j’allais d’abord lui demander de la fermer afin de ne pas nous faire repérer, mais il était si vif et énergique dans son argumentation que je n’eus pas le temps de réellement répondre. J’aurais pu m’imposer, mais plus il avançait dans son discours, plus les éléments sonnèrent flous dans ma tête.

- Bordel Shojito, tu as bien vu qu’il y avait des dizaines de gardes qui se ruaient vers le bâtim-…


Fronçant les sourcils, je m’embrouillais tout seul alors que je reconnaissais en les ‘’preuves’’ de Shojito une certaine logique. Malheureusement, même à la fin de son argumentation, il m’était tout bonnement impossible de savoir quoi faire. J’étais totalement ignorant de la situation et, si piège il y a eu, je suis tombé dedans comme un bleu. Et en réalité, je suis toujours dedans. Les yeux vagabondant en direction de chaque membre du groupe, je fus plongé dans une profonde réflexion. L’Ikezawa était une personne qui agissait par pulsion et par instinct, le rendant parfois un peu ‘’brute’’ dans ses propos. Néanmoins, je serais un shinobi raté si je ne donnais pas du poids aux dires de mon camarade. Supposons qu’il y ait bien un genjutsu d’actif, le responsable n’aurait pas fait parler Shojito de la sorte. Ca n’avait qu’un intérêt très limité, car piège ou pas, nous étions désormais aux aguets, prêt à bondir et à agir au moindre faux pas d’un potentiel ennemi. Très naturellement, mon regard se détourna de lui, bien que, logiquement, il doutait légèrement de moi.

- Désolé, Shôran, Kaldea, mais si je dois ''viser'' quelqu’un, c’est l’un de vous. Si ce que dit Shojito est vrai, il y a en effet un gros problème dans notre situation actuelle que vous auriez - peut-être - dû relever. Je ne sais pas où j’avais la tête, mais je ne réalise que maintenant que nous sommes totalement isolés de nos confrères.


C’est dingue de ne pas l’avoir remarqué. Une preuve de plus que chacun a encore beaucoup de chemin à parcourir pour être un ninja complet. Mais grâce à Shojito, je peux au moins relever que certaines choses sont étranges ici. Pour me mettre absolument à l’abri des suspicions de Shojito, je pris soin d’invoquer Suzaku, mon éminent collègue à plume. Mordant mon pouce puis imposant ma paume sur mon épaule, l’oiseau se révéla dans un petit nuage de fumée. Et puis, je me disais qu’il saurait peut-être nous soutenir là-dedans. Après tout, s’il y avait un Genjutsu, il n’était pas victime de celui-ci. Maintenant, faut voir si le genjutsu est assez… visuel ou sensitif pour qu’il puisse nous alerter. Mais même dans le cas contraire, si ça chauffe, il saura être un soutien important.

Aussi, Shojito avait su pointer du doigt... l'inefficacité de la Suzuri. Si ça pouvait être un peu téméraire comme jugement, on ne pouvait rien écarter. Il fallait dire, en plus, que son arrivée semblait suspecte quand on y pensait. Mais... ça pourrait être justement un piège de l'ennemi pour se retourner contre un allié puissant. Quant à Shôran, on connaissait rien de sa véritable puissance. Et si c'était un infiltré depuis le début ? Quelle merde...

- Je sais pas ce qu’il se passe, vraiment. Désolé pour ça, Shojito. J’ai encore du boulot à faire niveau sensorialité. Mais bon…
dis-je en ajoutant un soupir. T’as raison, il y a un truc qui cloche.. Shôran, Kaldea. Soignez vos prochaines paroles et vos prochains gestes. Ils seront très précieux.


Shojito ressentait et voyait davantage que moi, visiblement. Je ne savais pas si c’était un genjutsu ou si c’était autre chose. Je savais pas si le responsable était l’un de nous ou une personne extérieur. Mais j’étais désormais alerte : on était potentiellement en danger. Le problème, c'est que si Kaldea et Shôran étaient plus suspects, ils ne l'étaient pas de manière littérale. Car il était plus que probable qu'on se soit tous fait avoir par un puissant ninja...

Récapitulatif:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Ven 24 Nov 2017 - 9:08
Nous sommes rapidement rejoint par une femme se présentant comme Suzuri Kaldea. Bien entendu, son nom me parle en tant que bibliothécaire du village mais également comme une redoutable adversaire. Qui plus est, elle fait partie des rares hauts gradés du village et chef du clan Suzuri. Kyoshi a du m'en tirer quelques mots d'ailleurs, puisqu'il est mon élève. Nous tentons de partager certaines choses. Malgré tout, je reste sur mes gardes. Bien que je la connaisse, est-elle digne de confiance ? Tout comme Shojito et Hisao que je ne connais que très mal encore aujourd'hui. Dans tout les cas, je ne dis pas non à une aide supplémentaire. Un intrus est dans le périmètre, nous ne connaissons en rien la force de cet individu alors... Il faut être très prudent.

Je fais part de mes capacités de senseur bien qu'elles ne sont que très peu développés, mieux vaut cela que rien du tout de mon avis. Mais rien. Il ne se passe rien, cela me met un doute sérieux. En effet, ne dois-je pas malgré tout ressentir le chakra de mes collègues ? Des autres shinobis s'en étant allé vers le bâtiment comme nous ? Ceux présent dans le bâtiment ? Nous sommes seuls, je n'ai pas le temps de prendre la parole que Shojito met en action les siennes. Mon regard grisé se pose alors sur lui, attendant d'écouter son argumentaire.

Se mettant en partenariat avec Hisao, les deux membres de la brigade policère jugent à la fois Kaldea et moi. Comment vais-je leur prouver qu'ils ont ma confiance et que je peux avoir la leur ? Ainsi... l'intrus ne peut être que cette Suzuri.

« Je suis en plein réflexion depuis tout à l'heure. Quand j'ai lancé ma technique, je n'ai rien ressenti. Pas le moindre chakra aux alentours. Mes capacités en tant que senseur sont limités, mais je sais reconnaître une illusion quand c'en est une. »

Ma voix est froide, d'après les dires de mes collègues, ils ne maîtrisent guère la sensorialité et le genjutsu. Dans ce cas... Il ne peut s'agir que de cette Suzuri. Mon regard aussi froid que ma voix est posé sur elle, je me recule pour me diriger vers la porte du bâtiment et l'ouvrir afin d'y voir à l'intérieur. Rien. Il n'y a rien. Posant ma main sur le pommeau de l'épée dans mon dos, je défie de regard la Suzuri.

« Ne nous prenez pas pour des sots. Qui êtes-vous réellement ? »

Est-elle réellement Suzuri Kaldea ?


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 25 Nov 2017 - 5:20
S’il n’avait pas ouvert la porte du bâtiment, tout aurait pu fonctionner comme sur des roulettes. Mais il n’était jamais trop tard pour bien et mieux faire.

« Je suis Suzuri Kaldea. »

Contrairement aux jeunes gens qui lui faisaient face, la bibliothécaire garda son calme. Elle avait simplement les mains jointes devant elle, là où les autres étaient en garde. En un sens, elle était plutôt impressionnée. Le blond faisait preuve d’intelligence assez remarque. Se limiter à son physique reviendrait certainement à se fourvoyer complètement sur son compte. D’ailleurs, la jeune femme prit le temps de répondre à ses quelques-unes de ses interrogations :

« Malheureusement, je ne suis pas vraiment une combattante aguerrie. Je dois être la seule dont le grade ne correspond pas au rang, d’où ma place à la bibliothèque. J’ai dû effectivement perdre le peu de réflexes que j’avais derrière mon costume de bibliothécaire… »

La gradée eut un soupir pour simuler le dépit. Son faciès était cependant toujours le même. Si elle surjouait trop, Kaldea risquait de faire de grossières erreurs. Bien sûr, l’idée pour elle était de leur assener une vérité qui ferait mouche. Ou pas…

« Si j’avais lancé une technique d’une telle ampleur selon vous, pourquoi me serais-je montrée ? Si l’objectif était de faire perdre du temps à mes adversaires, pourquoi ne me serais-je pas abritée dans un endroit en vous laissant tourner en rond comme des imbéciles ? »

La logique de Kaldea n’était plus très soignée dans le sens où elle ne se donnait plus à fond. Mais bien avant le combat qui allait se dessiner inévitablement, la jeune femme voulait pousser le vice plus loin. S’amuser encore avec eux. Gagner même du temps.

« Je puis vous assurer que je n’ai rien à voir avec cette histoire de Genjutsu et encore. Y a t-il d'ailleurs un intrus dans le petit secteur ? »

A sa voix calme s’ajouta un geste suspicieux au premier abord. Kaldea plongea sa main droite dans l’une de ses poches et en ressortit un kunai. Pas de quoi rassurer ses compagnons d’infortunes sur l’instant. Sauf qu’elle ouvrit une dernière fois la bouche :

« S’il s’agit vraisemblablement d’un genjutsu et à moins d'un kai, il ne nous reste plus qu’une seule solution pour essayer de le briser tant qu’il est encore en place. Et vous savez de quoi je parle… »

Une blessure.

Une blessure bien grave pouvait perturber le flux du chakra des victimes et donc tout révéler au grand jour. Mais elle pouvait leur aussi couter cher lors des combats à venir. Aussi Kaldea fit mine de joindre l’acte à la parole en approchant l’arme blanche de son avant-bras.

La suivraient-ils dans sa folie ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 26 Nov 2017 - 14:04
Avec une très grande attention Shojito avait écouté la plaidoirie de chacun et il fallait dire qu'encore une fois il était sur la bonne piste en pensant Hisao innocent, en effet l'apparition de son fidèle Kuchiyose suffisait à lui seul à prouver qu'il était belle et bien l'Hisao que Shojito connaissait. Pour ce qui était de Shôran le doute aurait pu rester entier si seulement celui-ci n'avait pas fait preuve d'une analyse des plus parfaite révèlant à tous qu'ils étaient belle et bien dans un genjutsu. Le tour de Kaldea maintenant, cette fameuse chef de clan qui malgré le grade et la réputation cédait aussi facilement à l’interrogatoire du blond. Une fois de plus cela aurait pu passer inaperçu si seulement elle n'avait pas terminer ses paroles avec cet incitation à se blesser. Bibliothècaire ou non elle n'était surement pas sans savoir que le clan Ikezawa jouissait pleinement de leurs résistance au combat sans jamais avoir besoin de se blesser, alors autant dire qu'il était mal venu pour une personne aussi renseigné qu'une Jônin de Kumo de suggérer à l'un des membres de ce clan de se blesser pour sortir d'une situation tel que celle-ci.

Bien qu'ils soient tous prit au piège dans un genjutsu Shojito voyait la porte de sortie parfait et se tournait vers Hisao en baissant légèrement sa garde avant de lui dire. "Tu sais ce qu'il te reste à faire." Disait-il un léger sourire en coin. Il parlait bien évidemment de ce peroquet perché sur son épaule qui lui n'était en aucun cas affecté par le genjutsu car il était invoquer après l'activation de celui-ci et à moins que l'utilisateur soit capable de créer un genjutsu dans un genjutsu il était peu probable qu'il le soit. Quoi qu'il en soit il décidait tout de même d'éclaircir les choses alors d'un tons sec et déterminé il ajoutait. "Que cela soit bien clair, j'ai confiance en Hisao car il a su me prouver qui il était. Shôran quand à lui à prouver que ce que j'avançait était réel et même si je me permet d'avoir encore quelques soupçons sur sa personne mon première avis Kaldea, est que vous êtes arrivé en dernière position, vous semblez bien trop calme pour quelqu'un qui doute ainsi de ses capacités. En résumé votre franc parler sonne faux..." Finissait-il en fronçant les sourcils. Quelques seconde lui avait fallut pour comprendre, Kaldea était l'imposture, il en avait la certitude son comportement en était la preuve et maintenant que l'intrus était identifié il pouvait enfin prendre le plus dur des décisions de sa vie. Une nouvelle fois la peau de Shojito devenait jaunâtre avant de donner l'effet d'être portée à éboulition tandis que ses doigts se modulaient pour venir former des piques. Dans un mouvement vif et percutant il se transperçait le pectorale droit afin de ne touché aucun point vitale. Une douleur lancinante le prenait et pour une fois il avait même laisser entendre quelques chose qui ressemblait à un cris de douleur. "Hmppf putain!" Disait-il alors quand retirant sa main sa peau donnait toujours l'impression de bouillir avec cette couleur jaunâtre, ses plaies se refermait d'elle même comme si il n'avait pas été blesser et pourtant la douleur était belle et bien là. "On y va..." Pensait-il en relevant la tête pour maintenant voir ce qu'il en était de la réalité.

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Dim 26 Nov 2017 - 15:46
Les yeux plissés et les mains dans les poches, je tentais de décortiquer les dires de Shôran et de Kaldea. Il était désormais presque sûr que nous étions piégés dans un genjutsu au vu de ce qu’ont dit les deux derniers individus à avoir pris la parole. Mais maintenant, il fallait savoir qui était responsable. Si chacun défendait sa position, il fallait savoir soulever certains points et l’un d’entre eux était la présence de Kaldea. Bien conscient de mon manque de compréhension de la situation actuelle, je me décidai directement à raisonner à haute voix.

- Tous les autres ninjas ont soudainement disparu. Shojito, Shôran et moi étions ensemble, donc s'il y a bel et bien un genjutsu, ça explique que l’on soit tous les trois présents. Cependant, vous, vous êtes arrivée plus tard… ça pourrait effectivement être l’œuvre d’une personne extérieure, mais vous nous dites que vous n’êtes pas une combattante aguerrie. Alors quel intérêt de vous ralentir ?


J’élevais ma main à mon menton, repensant à ce que je venais de dire. J’avais beau tenter d’essayer de relever des défauts dans le cheminement, il y avait bien quelque chose qui ne jouait pas. Son renfort ne faisait aucun sens si nous étions dans un genjutsu. Et si elle a prit l’initiative – certes courageuse – de proposer une blessure, elle ne conclut aucunement son action, gardant ‘’bêtement’’ son kunai vers son avant-bras. Quel intérêt ? Je sortais alors un kunai et tendais la paume de ma main. Le regard tourné vers Shojito, nous communiquions de manière implicite concernant Suzaku. Mais avant même que l’oiseau puisse dire quoi que ce soit, l’Ikezawa avait été le premier à tenter quelque chose pour s’extirper de l’illusion en s’enfonçant des piques formés avec ses doigts dans son torse. Il n’y avait pas été de main-morte et je ne pensais pas qu’il fallait en faire autant. Finalement, nous étions juste inexpérimentés dans ce genre de situation.

Mais alors que je venais d’enfoncer mon kunai dans ma paume, le cacatoès que j’avais convoqué réagissait vivement en regardant Shojito. Il venait de ressentir ou de voir quelque chose.

- Va falloir aller plus fort, Hisao-Zo. dit-il en prenant son envol avant de faire une rotation et de me lacérer la peau de l’épaule avec ses serres. Il ne revint ensuite pas sur mon épaule et s’éloigna du sol.

Me courbant face à la surprise et surtout face à la douleur, je plaquais ma main contre l’épaule blessée tout en serrant le poing afin d’éviter que le sang se verse en trop grande quantité. Ce foutu piaf m’avait pas loupé mais peut-être qu’il avait raison. S’il ne brillait pas par sa taille ou sa carrure, il parvenait à ressentir et voir avec une extrême efficacité. S’il jugeait que se planter un kunai dans la paume ne suffisait pas, alors peut-être que c’était bel et bien le cas. Shojito a ainsi bien fait de viser le torse.

Et d’ailleurs, juste après m’être penché, je relevais la tête avant d’observer les horizons et, bien sûr, notre groupe. Est-ce que quelque chose avait changé ? Est-ce qu’il y avait bel et bien un genjutsu qui agissait ou est-ce qu’on venait de se blesser comme de parfaits débiles ?

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Lun 27 Nov 2017 - 8:20
Je remets en cause la parole de la haute-gradée, ne croyant tout simplement aucun mots qu'elle prononce. L'intrus fait parti du groupe, je sais qu'il ne s'agit pas de Shojito ou Hisao, ni de moi alors il ne peut s'agir que de Suzuri Kaldea. Je n'écoute qu'à moitié sa plaidoirie, cherchant une solution pour sortir de cette illusion. Deux solutions s'offrent à nous : soit l'un de nous connaît un sort de brisement, soit nous devons nous blesser pour nous extraire de l'illusion. Au vu de l'illusion, une blessure plutôt grave doit nous permettre de nous en sortir... cependant, nous serions tout trois affaiblis si la bibliothécaire se retrouve être notre ennemie.

Pour autant, mes deux camarades ne réfléchissent pas bien longtemps à la question. Le blond se plante l'un de ses doigts dans le torse tandis que le brun s'est planté son kunai dans la paume avant de se faire lacérer les épaules par son invocation. Il n'y a que moi maintenant qui n'aie encore rien fait, regardant la Suzuri. Elle ne s'est pas blessée, preuve une fois de plus qu'elle est bien l'instigatrice de cette illusion. Je n'en ai pas besoin de plus, après avoir bien analysé la situation.

Il faut que je me blesse gravement sans pour autant que la blessure soit handicapante. Discrètement, je lève mon épée de son fourreau de quelques millimètres. Mon auriculaire de ma main droite se pose sur le tranchant de la lame noire légèrement chaude grâce à l'affinité du feu et d'un coup sec, je le sectionne. Toujours discrètement afin que personne ne voit ce que je viens de faire. C'est une blessure grave, sans pour autant qui va me gêner si combat il doit y avoir surtout que la chaleur a directement cautérisé la plaie.

Seul une légère grimace se dessine sur mon visage, mais je ne lâche pas du regard la Suzuri. Il est temps de combattre, j'attends alors de voir ce qu'il se passe.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Mar 28 Nov 2017 - 4:13
L’illusion s’effrita aussitôt.

Ils avaient après tout payé le prix de leur délivrance. De quoi faire légèrement sourire la Suzuri qui était pourtant mille lieues de penser qu’ils iraient aussi loin. Les kumojins pouvaient maintenant s’apercevoir qu’ils étaient toujours dans la zone où se trouvait le bâtiment où était tenue la captive. Ils pouvaient même entendre les cris d’agonie des gardes autour dudit bâtiment situé un peu plus loin, au sud. Et quand bien même ils n’avaient qu'un grade intermédiaire dans la hiérarchie, les trois personnes pouvaient facilement comprendre que leur absence sur le "vrai" terrain pesait lourd.

Mais le plus important, c’est que leurs différents doutes à propos de la jeune femme venaient de se confirmer, puisque qu’elle ne s’était aucunement blessée, se contentant uniquement de laisser tomber son kunai au sol.

Devrait-elle initier un nouveau genjutsu jusqu’à ce qu’ils se mutilent à n’en plus finir ? Cette perspective l’amusa un brin, mais Kaldea n’était pas sûre que ce soit la meilleure stratégie. Son chakra s’épuiserait trop à force…

« Bon. Comment devrais-je vous tuer…? »

La jeune femme sortit un rouleau et un pinceau et se mit à dessiner à la vitesse de l’éclair. Un oiseau de taille moyenne se matérialisa et elle le chevaucha dès lors avant qu’il ne prenne la direction des airs…

« Je sais… »

Et elle recommença à dessiner. Encore et encore. Jusqu’à ce que six tigres imposants s’extirpent de son parchemin et ne retombent lourdement au sol. Là-dessus, lesdits tigres se mirent à rugir et foncèrent brutalement sur les trois chunins. Chacun allait devoir en essuyer deux, bien évidemment.

Mais alors qu’on penserait qu’elle s’arrêterait là, la manipulatrice d’encre paracheva un autre chef d’œuvre en un temps record : Un géant d’une vingtaine de mètres possédant trois paires de bras.

Ce dernier fissura complètement le sol lors de son "atterrissage" et promettait d’écraser quiconque se dresserait sur son chemin. Son premier pas en avant vers ses adversaires fit complètement vibrer la terre...

Le duel à venir risquait d'être corsé pour les chunins.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 28 Nov 2017 - 5:55
L'illusion se dissipait sous ses yeux et quel ne fut pas sa surprise en apercevant qu'en réalité ils n'étaient pas très loin de l'endroit vers le quel ils se dirigeaient initialement. "Garce..." Disait-il en entendant les cris de douleur soulignant le trépas de plusieurs homme d'honneur au loin. C'était en la voyant dessiner sur son parchemin qu'il comprit qu'en réalité elle n'était pas une imposture et belle et bien la Suzuri Kaldea qui s'occupait de tenir la bibliothèque et cela lui inspirait alors pas mal de réflexion et lui apportait également beaucoup de réponse. "Le registre... Si vous avez dit à Kôda que rien n'avait été voler lors de la première intrusion... Vous avez mentit, il a belle et bien été volé et c'est vous et personne d'autre qui avez permis cette trahison." Il soupirait un instant en voyant les tigre s'écraser au sol. "Vous êtes ridicule si vous pensez que vous allez réussir à nous tuer... Vous avez trahi Kumo et que la disgrâce nous importe si on vous laisse partir d'ici en vie." Disait-il alors que son chakra commençait à s'appliquer sur ses deux bras rendant ainsi ceux-ci aussi tranchant que des lames. "Mais vous avez raison sur un point, il faudra nous tuer pour que nous vous laissions partir !" Criait-il en chargeant le tigre qui lui était destiné avant même que celui-ci ne puisse l'atteindre.

Esquivant les crocs de la bête il sautait par dessus celle-ci et lui plantait ses deux bras dans la colonne vertébrale tandis que le chakra raiton faisait son oeuvre permettant de découper la bête comme s'il s'agissait d'une vulgaire motte de beurre. Il venait à peine de terrasser la créature qu'une autre de plusieurs mètres faisait son apparition faisant ainsi trembler le sol ce qui ne déstabilisa même pas l'Ikezawa qui fou de rage avait planté le sol en même temps que le deuxième tigre de peinture. "Hisao, Shôran. Nous allons devoir l'empêcher de nuire !! Tuons cette traitresse et faisons le vite pour aller secourir ne camarade que nous entendons crier au loin !" S'écriait-il en donnant une impulsion sur ses jambes afin d'arrivé à hauteur du visage de la bêtes.

Une combinaisons qui avait fait ses preuves contre un pingolin alors il n'avait aucun doute qu'un pantin fait d'encre, conducteur d’électricité malgré lui, ne fasses pas le poids face à l'attaque qui lui était destinée. "Crève toi et ta créature !" Criait-il alors que dans son impulsion il avait esquiver de peu le pied du géant et prit la posture d'un tigre, arrivé à quelques centimètre du visage de ce dessin sur pattes il lui donnait plusieurs coups plus mortel et puissant les uns que les autres avec pour but unique de faire des entailles dans la "peau" de ce vulgaire géant et ainsi espérer que sa nature conductrice d'électricité suffirait à le vaincre.

Retombant ensuite sur ses jambes il observait le géant espérant que son assaut ne fut pas le seul et que ses collègues avaient eux aussi prit la peine d'attaquer ce monstre qui se dressait entre eux et leur ennemie.

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mar 28 Nov 2017 - 20:46
Ainsi, c’était bel et bien un genjutsu dans lequel nous nous étions fait prendre comme des bleus. Malgré nos soupçons, nous espérions que Kaldea soit dans la même situation que nous, mais il n’en était rien. Elle venait de trahir Kumo. Et si je ne la connaissais pas, la trahison ne méritait aucun autre châtiment que la mort… et la Suzuri n’allait pas faire exception. Elle allait être une opposante dangereuse, comme le prouvait ses récentes créations d’encre. Mais on avait pas le droit à l’erreur. C’était le merdier ailleurs dans le village. Fallait qu’on les débarrasse de celle-ci.

La jônin renégat n’hésita pas longtemps avant d’enclencher son assaut à l’aide de ses êtres animés. Deux tigres fusèrent sur chacun de nous. S’ils représentaient des gênes dans le combat, ils n’étaient rien en comparaison du géant qui nous faisait face. D’ailleurs, dans le genre, on était pas chanceux avec Shojito d’affronter par deux fois un adversaire pareil. Enfin… je levais les yeux vers le ciel, trouvant le contact visuel avec Suzaku. Il savait qu’il allait devoir éviter de survoler trop proche de la Suzuri, donc autant utiliser cette contrainte à mon avantage. Alors que les tigres n’étaient plus qu’à un bond de moi, je chargeais – non sans me ramasser une légère griffure - droit en direction du géant d’encre. Les félins, eux, se firent lacérer de manière foudroyante par mon fidèle cacatoès, qui profita de leur proximité pour planter ses deux serres dans chacun de leur crâne plus ou moins consistants. Comme à son habitude, une fois la frappe aérienne effectuée, il repartait en profitant de sa grande vitesse pour éviter toute contre-attaque rapide.

De mon côté, espérant qu’il ait réussi à les avoir, je traçais rapidement ma route jusqu’au géant, venant soutenir mon premier coéquipier kumojin. Alors que l’Ikezawa visait la tête, je me décidais à marteler avec fureur les jambes de l’assemblage d’encre avec aussi bien mes deux poings que mes deux pieds. La blessure à l’épaule étant récente, je me résolvais à éviter d’utiliser ma vapeur dès l’ouverture du combat, préservant ainsi mes forces. Cependant, mon chakra était en train de bouillir progressivement afin de prévenir une attaque rapide, voire même surprise.

Au même moment, Shojito retombait à quelques mètres de moi après avoir effectué son travail au sommet de l’ennemi.

- S'il y en a une, la prochaine est pour moi. Suzaku va tenter de nous couvrir.

Comme en référence à notre précédent combat, je lui faisais comprendre qu’on avait toute nos chances sur le géant si on se concentrait dessus de la même façon que durant la mission. Bien sûr, je connaissais assez l’Ikezawa pour le comprendre tout seul. Mais je précisais que mon kuchiyose allait tenter de veiller. En effet, Kaldea étant en vol, Suzaku allait peut-être pouvoir représenter une gêne pour elle.

Je ne pouvais pas observer Shôran. Ne connaissant pas ses compétences en combat, j’osais espérer qu’il s’en sortait bien. Car forcément, l’objectif était de terminer en un seul morceau…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Mer 29 Nov 2017 - 2:32
Ce sont les cris des gardes dans la bâtiment qui me font comprendre que nous ne sommes plus pris dans l'illusion. Putain, la situation est-elle si grave que ça ? J'espère sincèrement que nous ne sommes pas les seuls présents sur les lieux et que d'autres shinobis de la bridage policière sont dans les parages. Mes doutes se sont également confirmés puisque je me suis douté que la bibliothécaire, Suzuri Kaldea, est celle qui est à l'origine du genjutsu. En effet, le kunai tombe à ses pieds sans qu'elle n'ait eu à se blesser. Sa phrase veut tout dire, m'extirpe un sourire sadique sur le visage. Un trait de ma personnalité que je ne connais pas du tout.

Elle monte sur une espère d'oiseau fait d'encre, me faisant penser à la technique que Kyoshi a utilisé lors de notre premier entraînement. Le combat à distance ? Pas de problème pour moi. Nous n'attendons guère longtemps avant qu'elle ne lance les premières hostilités. Des tigres se dirigent vers nous, six au total, deux vers moi. Dans la foulée, c'est un géant qu'elle crée. Je soupire, m'attendant à mieux de la part de la manipulatrice d'encre.

« Je vois. »

De là, j'effectue rapidement des signes. L'habituelle aura noire m'entoure, complètement inoffensive, mais présente lorsque j'utilise la nécromancie. Mes yeux s'assombrissent, cinq loup noir aux yeux rouges apparaissent. Ces loups sanguinaire dont il manque presque la peau, que l'on dirait des carcasses. Même si l'un deux se fait anéantir par les deux tigres, les quatre restant ne font qu'une bouchée d'eux. Après cela, il reste à mes côtés, attendant des consignes de ma part.

Analysant la situation, il m'est inutile de m'attaquer au géant puisque mes deux camarades s'en occupent. C'est elle la cible, personne d'autre.

« Traître !! »

De là, une forte aura se dégage de moi. Le chakra bleu mélangé à mon aura noire que je dégage de mon corps est puissant, montrant clairement que je ne rigole plus. Sortant enfin mon épée de mon fourreau, la lame noire de l'épée est rapidement entourée de mon affinité de feu. C'est vers la Suzuri que j'envoie une lame de feu en sa direction.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Jeu 30 Nov 2017 - 12:12
L’encre était effectivement un bon conducteur.

Et les attaques eurent un minimum d’effet. Les parties visées présentaient tout de même des dégâts. Cependant, on avait affaire ici à une créature bien plus imposante et solide que la normale. Une créature qui ne ressentait pas non plus la douleur. Croire qu’elle se désintégrerait tout de suite à des chocs même répétés relevait tout simplement de la naïveté.

C’était dans ces moments-là que l’expérience jouait un rôle plus que capital.

Si la jambe présenta de gros dommages qui forcèrent le géant d’encre à poser un genou au sol, attaquer son visage à outrance et le bousiller ne servit à rien si ce n’est qu’à faire éclabousser de l’encre un peu partout. Encre qui imbiba salement le corps des deux shinobis sur le front de l’attaque, d’ailleurs.

On aurait pu croire que le géant d’encre s’effondrerait, mais non. Profitant de sa position presque précaire, le mastodonte effectua un mouvement vif de la main droite pour effectuer un balayage implacable à l’aide de sa paume grande ouverte sur ses cibles.

Comme une violente claque venue de nulle part.

Shojito et Hisao furent projetés à des mètres de la zone de combat, traversant brutalement moult bâtiments dans leurs sillages. Bâtiments qui s’effondrèrent aussitôt, preuve de la violence de l’attaque.

Seul Shôran fut épargné par l’attaque, parce qu’il était en retrait.

Mais le géant qui semblait inexplicablement se régénérer, arma son poing droit, et l’abattit vers le rescapé et ses loups. L’encaisser reviendrait à embrasser la mort elle-même.

Quant à Kaldea ? Elle n’eut pas à bouger le moindre petit doigt. Son oiseau d’encre décrivit moult pirouettes pour éviter les offensives qui lui étaient destinées. Mais les serres du piaf réussirent tout de même à lui lacérer l’épaule gauche. Sauf qu’elle ne cilla même pas. Et qu’elle ne lui accorda pas plus d’importance que cela.

Elle avait vécu pire. Et il y avait pour l’instant plus urgent à régler qu’une invocation de pacotille…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 30 Nov 2017 - 20:53
Une erreur de débutant que l'Ikezawa avait fait durant son enchaînement contre le géant. En effet avec son précédent combat contre une invocation celui-ci avait oublié que cela était grandement différent d'une création et donc que l'utilisateur de la technique est directement lié à celle-ci contrairement à une invocation qui elle possède sa propre volonté. Quoi qu'il en soit il comprit rapidement son erreur et devait maintenant faire face à une attaque directe de la part du géant, en voyant le bras lui foncé dessus son réflexe le plus naturel était de sauter par dessus et ainsi éviter le coup pour ne pas se faire projeter. Observant maintenant la chose lever les bras atterrissait sur son fessier lui qui avait maintenant un genou posé au sol. "Si j'en crois la qualité de ce jutsu, et mon action précédente, cela ne sert à rien de te couper un membre car il repousse aussitôt ? Mais à quel point cet technique est-elle au point ?" Pensait-il alors que sans plus attendre ses deux bras se plantait dans la taille du géant. Shojito amorçait une course afin de venir découper en deux la créature espérant ainsi pouvoir gagner du temps avant qu'il ne se régénère. "La difficulté est de trouver comment te faire descendre n'est-pas peste que tu es ? Voyons voir à quel point ton volatile est capable d'esquiver les projectiles. " Pensait-il de nouveau laissant maintenant ses deux bras revenir à la normale afin d'économisé du chakra.

Le haut du corps de la bête était sectionné mais il commençait déjà à repousser tandis que l'Ikezawa perché sur ce tronc qui reprenait forme, tentait tant bien que mal de rester en équilibre sur la repousse en saisissant dans sa sacoche plusieurs ustensile ninja. Plus précisément il avant empilé par la boucle dix kunai dont cinq armé de parchemin explosif. "Voyons voir si mes lancer sont toujours aussi bon !" Disait-il à voix basse comme pour se motiver. Le premier lancer de kunai amorçait le début d'un analyse des déplacements du volatile. L'observant effectuer une pirouette il envoyait le deuxième afin de voir quel serait sa réaction. Des mouvements non liniaire était transcrit par l'Ikezawa et confirmer par le troisième lancer de kunai, avec le quatrième il commençait a lire dans les mouvements tandis que le cinquième confirmait qu'il était possible de l'emmener ou bon le semble. La régénation du géant arrivait à mi-chemin que Shojito commençait la véritable offensive. Deux des kunais explosif étaient lancer. Le premier exactement de la même façons que celui de la première série de cinq à la différence que celui-ci explosait et déstabilisait l'oiseau grasse au souffle créer par l'explosion. Le deuxième créait une sorte de ping pong avec celui-ci puisqu'il était envoyé dans son dos afin de le déstabilisé d'avantage grâce à son explosion. Les trois dernier était maintenant envoyé par les trois seule direction restant que pouvait prendre le volatile.

Il était maintenant impossible que l'oiseaux prenne d'avantage d'altitude à cause des trop récentes pirouette effectuer. Sur la droite, un kunai explosif, sur la gauche également et en dessous de lui le dernier. Un véritable encerclement aérien avait était effectuer à l'aide de dix kunai seulement. L'analyse du blond bien que précise avait été très rapide en moins d'une minute il avait concocté cet stratégie alors que le géant avait maintenant repris forme et qu'il était positionner sur sa tête.

Dans un soucis de ne pas se faire avoir une nouvelle fois au dépourvu, Shojito décidait à nouveau de transformer ses bras en lames infusée de chakra dans se même processus ou sa peau changeait de couleur avant de bouillir et de revenir à la normale. Plantant maintenant ses deux bras dans le crâne de la création, il se laissait descendre le long de son dos tout en le découpant littéralement en deux apercevant par la même occasion le centre de celle-ci. Pour ainsi dire son seul point faible. Point faible qu'il comptait bien exploité s'il n'avait pas réussi a faire tomber la pimbêche de son volatile.

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Jeu 30 Nov 2017 - 22:36
Une gigantesque frappe lancée par notre adversaire de 20 mètres me heurta avec violence, me propulsant plusieurs mètres en arrière. Il ne m’avait pas loupé, mon corps s’était comprimé sous la brutalité innée du dessin de la Suzuri, provoquant une vive douleur dans tout mon corps. Contrairement à une personne comme Shojito, j’étais bien plus efficace pour esquiver que pour encaisser – même si je n’étais pas en reste. Mais là, j’avais beau avoir forgé mon corps pour subir des trucs comme ça, la frappe restait une saloperie que je ne pus pas empêcher. J’avais la vitesse, j’avais la technique, mais… pas contre ça et pas dans cette situation.

Cependant, malgré ce foutu choc, je n’étais pas encore prêt à baisser les bras. La douleur allait handicaper mes mouvements, mais je n’accepterais ça qu’après le combat. Pour le moment, ce n’est pas seulement Shojito et Shôran qui se faisaient chier à se battre, mais tout Kumo. C’était hors de question qu’un coup comme ça m’empêche de continuer. L’adrénaline montait tandis que mon chakra était en train de bouillir fortement. Un mur écrasa mon dos, puis un second. Bordel, il n’y avait pas que la frappe qui me provoqua de lourds dégâts, mais également les infrastructures derrière moi. Je devais au moins minimiser ces dégâts. Les minimiser, puis prendre avantage de ma position.

Une grande dose de vapeur jaillissait à haute pression dans mon dos, m’empêchant de me le détruire encore plus contre des bâtiments. Les conséquences de ce coup furent vraiment difficiles à porter, mais il était temps de retourner la tendance. Tout en prenant avantage de la haute pression dégagée dans mon dos, j’enclenchais une charge - plus lente que d'habitude - devant moi, légèrement orientée vers le haut. Au début, je désirais charger Kaldea, mais ce n’était pas mon rôle. En tout cas, pas en étant enfoncé dans ces habitations. Ainsi, j’espérais que Shôran et Shojito s’occupent de Kaldea pendant que je tentais d’affaiblir le géant.

Mais à mesure que j’avançais, je pus voir autre chose. Quelque chose de visible, mais dont l’attaque d’un de mes alliés avait pu mettre un peu plus à découvert. Au début, à cause du manque de réelle faiblesse, je comptais ensevelir le géant sous une colonne de vapeur. Mais du coup, la situation avait changée. Toujours plus proche de la cible, je finis par atteindre cet amas étrange qui était contenu dans le géant et, sans retenue aucune – ce qui allait causer un contrecoup à mon épaule blessée depuis la sortie du genjutsu – j’écrasais un poing bouillant à bas pH sur ce globule noir, rejetant une grande rage et une intense frustration contre le géant. Peut-être n’était-ce rien de spécial, mais maintenant que j’avais vu Shojito non loin, je ne pouvais pas me permettre une attaque, certes efficace, mais également dangereuse pour mes alliés. Nous devions évoluer sans perte humaine !

Au même moment, Suzaku était loin d’être inactif. De ses yeux aiguisés, il était à l’affût d’un moment précis pour attaquer Kaldea. Et après une frustrante attente, il la trouva ! S’envolant haut dans le ciel, il fit un piqué droit en direction de la Suzuri et de son oiseau. Ses serres étaient grandes ouvertes et finirent, logiquement, par lacérer ce qui se trouvait dans son passage. Il tâchait de faire tomber Kaldea de son oiseau. Et pour ça, quoi de mieux que de détruire directement son support aérien ? Il y mit toute sa bonne volonté, espérant que ça fonctionne.

"Je ne suis pas vraiment une combattante aguerrie"... Putain, si seulement ça ne pouvait être qu'à moitié vrai. Car j'étais au bord du gouffre, mais je ne savais même pas de quoi elle était encore capable... Et si je tenais grâce à l'adrénaline, même elle commençait sérieusement à me faire défaut. Les blessures s'éveillaient de plus en plus. Bordel...

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Ven 1 Déc 2017 - 19:31
Certes, ma technique n'est pas la plus forte, je ne m'attendais pas à une telle aisance de son oiseau d'encre qui évite assez facilement la lame de feu et le reste des attaques du groupe. Il faut penser autrement, perché en hauteur sur son oiseau, je sais que je ne pourrai pas l'atteindre et lancer mes lames de feu ne changeront pas grand chose à la situation. Mes loups se positionnent derrière moi, mais en tournant ma tête, je vois mes deux camarades balayés par le poing du géant d'encre. Je reste sur les fesses, surpris d'une telle puissance alors que l'un des deux kumojins traversent quelques bâtiments. Putain.

Je veux aller vers lui, mais je vois le bras du géant qui se arme à nouveau... dans ma direction. Alors, sans réfléchir, j'effectues mes mudras et ainsi consolider un mur de fortune fait de morts. De réel cadavres qui vont me protéger du coup du géant d'encre. Malheureusement, ce n'est guère suffisant et le souffle me fait projeter en arrière alors que mon dos tape un mur qui arrête ma chute. Difficilement, je me relève, ressentant une vive douleur au niveau du coccyx, mais l'adrénaline, le combat, l'enjeu font que je ne peux décidément pas abandonner. Pas avec cette blessure insignifiante.

Surtout lorsque je vois l'Ikezawa qui enchaîne le géant et Hisao qui le termine, son invocation faisant par la même occasion tomber Kaldea de son oiseau. Une chance, celle que j'attends depuis tout à l'heure. Alors, me disant que mes deux compères peuvent s'occuper du géant, je me décide de me lancer à l'attaque de la manipulatrice d'encre. La créatrice. Alors que je me dirige vers elle, ce sont mes loups qui l'attaquent en premier lieu avant que je ne crée deux morts armés chacun de deux épées. J'ai besoin qu'elle soit acculée.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Mar 5 Déc 2017 - 21:46
Plus le temps passait et plus ils commençaient à l’agacer sérieusement…

L’attaque de Suzaku avait porté ses fruits. Il lacéra non seulement violemment le long du bras de la jeune femme qui saigna abondamment, mais détruisit également son oiseau dans sa folle charge. Tenace pour un volatile de pacotille ! C’était à croire qu’elle l’avait sous-estimé. Il faut dire qu’elle était tellement focalisée sur son géant, qu’elle l’avait complètement ignoré au point de l’oublier durant quelques secondes ; secondes dont il profita à merveille pour lui infliger des dégâts assez conséquents.

Ceci étant, il était plus que naïf de penser qu’elle tomberait au sol comme un fruit un peu trop mûr. Dans sa chute et malgré sa blessure, elle réussit à dérouler son parchemin pour redessiner un oiseau d’encre sur lequel elle rebondit avant que celui-ci ne gagne les airs comme son prédécesseur, mais cette fois en constant mouvement. Les différents morts vivants du nécromancien chargèrent donc dans le vide absolu…

Mais ce qui irrita la traitresse au plus haut point n’était nul autre que l’attaque qu’avait porté le rasta à son géant. Celui-ci l’avait reçu de plein fouet sans pouvoir riposter et faillit même tomber complètement. L’une de ses mains s’accrocha à une bâtisse in-extremis avant qu’il ne se redresse lentement. Le coup avait détruit une bonne partie de sa poitrine dévoilant ainsi le fameux cœur qui était d’ailleurs endommagé de moitié.

Cœur qui ne pouvait désormais plus recevoir le chakra de sa créatrice du fait de son état lamentable…

Créatrice qui avait dépensé plus de la moitié de son chakra depuis le début du combat et qui ne pouvait de toute façon plus s’amuser à partager ce qui lui restait comme énergie…

Le géant dans un dernier sursaut réussit à se relever de moitié. Cependant, son cœur bientôt mort ne lui permettait plus de se relever complètement. Alors, comme un déviant, il se à charger les deux kumojins face à lui à quatre pattes avant d’ouvrir sa gueule dévoilant une dentition acérée qui menaçait de les happer complètement et de les déchiqueter complètement si jamais ils ne tentaient rien pour l’arrêter ou pour l’éviter…

Pendant ce temps, Kaldea se mit à composer des mudras depuis le ciel. Des signes incantatoires qui ne présageaient rien de bon pour ses adversaires et pour la zone dans laquelle ils combattaient depuis un moment maintenant…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 6 Déc 2017 - 15:50
Shojito, ce grand, fort et fier guerrier. Il s'était cru bien plus puissant qu'il ne l'était en réalité et tout ce qu'il pensait avoir faire était le résultat d'une hallucination suite à un coup puissant et dévastateur qu'il s'était prit de plein fouet. Le coup arrivant vers lui il avait imaginé avoir le temps de sauter avec un saut ridicule pour l'esquiver et ensuite briller de milles feux face à la créature pour la mettre en déroute, cependant c'était au sol après avoir traverser plusieurs bâtiments qu'il avait passer ses dernières minutes. Rien de très brillant et malgré l'armure qu'il avait prit soin d'activé il était en état plutôt pitoyable, si d'apparence il n'était pas blesser, la dureté de son armure de fer n'avait pas suffis à absorber suffisamment les chocs et il souffrait maintenant de plusieurs douleurs lui parcourait le corps.

Ouvrant brusquement les yeux il grimaçait suite à ce qu'il venait de subir, la douleur jouait bien entendu avec son esprit mais il arrivait encore à la supporter, mais ce qui lui faisait le plus mal c'était d'avoir été aussi simplement balayer par le géant, sa fierté en avait prit un sacré coup. Il se devait de rattraper la chose en apportant au combat une finalité. Le point positif de cette attaque, été qu'il n'avait pas effectué autant de technique et donc qu'il lui restait une bonne réserve de chakra ce qui lui permettrait de combattre un peu plus longtemps et peut-être apporter la victoire. Regardant autour de lui en ressaisissant ses esprits il aperçut Hisao porter un coup à la poitrine du géant ce qui laissant entre-voir une matière noir visqueuse et visiblement légèrement endommagé par le coup. Dans le ciel c'était Kaldea surfant sur son oiseaux avec une facilité déconcertante, elle semblait intouchable et il était même sur qu'elle se pensait l'être. Quoi qu'il en soit pour l'Ikezawa l'équation était simple, s'ils arrivaient a en finir avec le géant la Suzuri essayerai d'en finir avec eux ou alors elle prendrait la fuite. Même s'il espérait pouvoir en découdre avec elle, il se rappelait que non loin les cris de douleur de ses collègues résonnait et que la fuite de leurs ennemie ne serait pas plus mal pour pouvoir aller leurs prêter main forte.

Sans plus attendre et en voyant ses deux collègues en danger de mort, l'Ikezawa courrait à toute vitesse vers le géant qui à quatre pattes et essayant de happer ses camarades n'avait pas le temps de le voir venir puisqu'il se trouvait encore dans son dos. Il avait de nouveau transformer ses deux bras en lames infusé de chakra raiton et cette fois-ci il n'allait pas se manquer il allait faire mouche. Profitant de la position désavantageuse du géant il n'avait même pas prit la peine de sauter et s'était contenter de lui courir dessus pour une fois arrivé sur son dos et à niveau de ce qu'il pensait être son coeur le lui transpercer avec ses deux bras hurlant à la mort à cause de la rage que lui avait procurer la douleur bien trop récente de la projection subie. "Crêve salope !!!!" Avait-il laisser s'échapper de ses lèvres en donnant ce qu'il pensait enfin être le coup de grâce au géant. Mais il se rendait vite compte que le temps n'était plus à la rigolade et à la démonstration de force. Regardant au ciel ou se trouvait la traîtresse il la vit composé des signes ou du moins finir d'en composé, cela n'était plus qu'une question de temps pour que les trois policiers aient affaire à une offensive de la part de cette dernière. Trop haute, elle était intouchable, trop rapide son oiseaux pouvait tout esquiver sans laisser de chance aux shinobi de pouvoir l'atteindre. Plus qu'une seule solution pour l'Ikezawa la fuite ? Mais allait-il prendre se risque ? En aurait-il seulement le temps ? Il n'arrivait pas à croire à quel point la situation avait dégénérée et il pensait maintenant que fuir étaient inutile. Dans un dernier actes de stupidité il allait essayer quelques chose mais ses chances de réussite étaient très mince...

L'Ikezawa déterminé à ne pas blesser ses camarades avait commencer à gravir l'immeuble sur le quel se reposait le géant et une fois arrivé au sommet il avait effectuer un dernier saut afin de se rapprocher le plus prêt possible de l'oiseaux mais égallement le plus loin possible de ses camarades et dans un cris de colère pure et simple. "Si vous pouvez fuir... N'hésitez pas !!" Hurlait-il à l'attention des deux Kumojins tandis que dans son centre une lumière commençait à jaillir pour que quelques seconde plus tard celle-ci explose dans un gigantesque rayon autour de lui, incontrolable à partir de là, la masses de chakra raiton recouvrait la zones et dévastait tout ce qu'il y pouvait y avoir sur son passage. L'Ikezawa avait cependant espérer être à bonne distance de ses camarades pour ne pas les toucher mais aussi à distance assez proche de l'oiseau pour toucher Kaldea.. L'attaque durait le temps de se déployer entièrement avant de donner l'effet de faire marcher arrière pour revenir dans le corps du blond. Mais avait-il seulement eut le temps de faire cela avant que la Suzuri ne puisse donner son assaut ?...

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mer 6 Déc 2017 - 19:32
Genou à terre, je voyais la masse d’encre s’effondrer progressivement, heureusement happé par la frappe que je lui avais infligée. Cela dit, il aurait été trop beau que ça se termine ici. Sans le soutien de Shojito – et logiquement de Shôran, qui s’était focalisé sur la Suzuri – je n’avais pas su enfoncer suffisamment le clou pour en finir. De sa gigantesque main difforme, il empoigna une bâtisse le retenant de s’écraser entièrement au sol et de, peut-être, succomber en raison du choc. Si mon assaut était loin d’être inutile, je m’en voulais de ne pas avoir forcé un peu plus sur les muscles de mon bras, quitte à en subir lourdement les conséquences. Mais inutile de s’attarder dans ces plaintes ridicules, car de son côté, Suzaku était parvenu à gêner la traîtresse, lui causant une vilaine lacération et provoquant même la mort de son oiseau, qu’elle put néanmoins reformer avant d’atteindre le sol. Elle ne manquait pas de répondant, c’était certain.

Le temps me faisait néanmoins défaut. En raison de la survie du géant, de mon état catastrophique et de ma position inadéquate, l’ennemi avait décidé de riposter aussitôt notre attaque effectuée. Une gigantesque bouche s’élevant à plusieurs mètres au-dessus de ma tête menaçait d’en finir définitivement avec mon existence. Un véritable que je vivais-là. J’avais encore du chakra, mais une esquive sur les côtés ne fonctionnerait pas. Je finirais par heurter le géant… causant inévitablement ma mort. Que pouvais-je faire, si ce n’est me sacrifier en étant certain que cette monstruosité meure ? Non. Mon heure n’était pas – encore – venue. Même dans l’urgence de la situation, le plumage rose de Suzaku se détacha du reste du décor, ce qui ne voulait dire qu’une chose.

Dans un duo parfait, un regard, voire même une présence suffit à se comprendre et à se coordonner. Cette symbiose me fit saisir automatiquement ce qu’avait en tête Suzaku. Et puis, de toute manière, il n’y avait pas un milliard de possibilités et ça, on l’avait tous les deux compris. Alors que je le voyais fondre sur moi en déchirant l’air de sa vitesse, je chargeais massivement mes jambes de chakra bouillonnant et m’apprêtait à faire surgir une large quantité de vapeur. Le géant s’approchait à grand pas, plus que quelques mètres, et c’était la fin.

Cependant, après avoir contenu dans ses ailes une énorme quantité d’air, Suzaku redirigea sur moi son ‘’attaque’’, qui me fit m’élever légèrement en air dans un mouvement vif. Ce qui servait d’habitude d’entrave allait me servir à me propulser en arrière, porté par le courant ascendant de mon compagnon à plumes, qui remontait aussi tôt l’action effectuée. Mais ce n’était pas terminé de mon action. Shojito venait d’asséner un coup violent au géant, qui risquait à tout moment de succomber. Mais je ne pouvais pas me reposer sur de la chance. Peut-être que sa gueule grande ouverte était déjà morte, mais ça ne coûtait rien de m’en assurer. En effet, tout en me propulsant rapidement en arrière dans un râle d’agonie causée par mes insupportables blessures, je répandais de la vapeur dense et corrosive, qui agressait aussitôt la tête du géant. Et plus il avançait, plus son corps subissait la corrosion. Nous n’avions pas le choix : S’il ne mourrait pas maintenant, on était vraiment dans de graves emmerdes, d’autant plus que, une fois écrasé au sol – ma réception fut… brute – je levais les yeux en l’air, regardant de loin l’Ikezawa tenter le tout pour le tout. J’ignorais si j’étais à une distance assez éloignée de son attaque. Mais de toute manière, j’avais besoin de quelques précieuses secondes de répit.

En me concentrant sur moi-même, je n’avais pas pu voir ce qu’il en était de Shôran. J’espérais qu’il allait bien. Mais, sans vouloir me montrer égoïste, il n’était pas le seul potentiellement entre la vie et la mort.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Jeu 7 Déc 2017 - 23:03
Déception. C'est tout ce que je peux ressentir lorsque la traîtresse fait apparaître un second oiseau d'encre alors que le premier a été détruit, ainsi mon offensive tombe à l'eau et je me retrouve aux côté de mes deux morts et de mes loups. Il me faut un moyen pour l'attraper dans les airs, peut-être qu'effectuer un saut me permettrait de l'atteindre. Je n'ai guère le temps de réfléchir que je vois le géant qui se rue sur nous. Enfin, le géant à moitié, tel un déviant, il se rue sur Hisao et moi, gueule ouverte. Je n'ai guère le temps de réagir que c'est Shojito qui l'abat d'un coup et Hisao qui le termine.

Proche de Kaldea, je décide d'écouter les ordres du blond et monte sur un de mes loups, mes deux morts-vivants m'imitant et montant également sur les loups restants. Nous fuyons assez pour être hors de portée du nuage corrosif d'Hisao et de l'attaque Raiton de Shojito. Pourtant... J'ai l'impression d'être assez... inutile. Non, ce n'est pas possible, je dois combattre également. Alors, me voyant assez hors de portée, je m'arrête et concentre mon chakra pour transformer ma lame noire en une lame entouré d'une flamme rouge vive.

Cette même flamme que je lance en direction de Kaldea. Deux flammes qui se dirigent droit sur elle et sur son oiseau d'encre, qui s'additionnent à l'attaque portée par Shojito. Au fond, j'espère que cela va sceller la fin de notre assaillante. Elle est coriace, semble fortement intelligente, mais je pense qu'à trois, nous sommes clairement capables de l'abattre. Surtout que sa pièce maîtresse, son géant n'est plus vraiment en état de combattre...


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 9 Déc 2017 - 2:23
Le géant était définitivement défait.

Kaldea elle, eut une grimace. Le timing du blond était toujours aussi irritant ! Mais il n’était toujours pas le seul. Le nécromant était aussi de la partie. Cette fois, l’esquive n’était pas possible. La traitresse n’eut d’autre choix alors que de changer les derniers mudras de la technique meurtrière qu’elle comptait déployer. Une orbe d’encre la recouvrit entièrement et encaissa l’explosion avant d’éclater complètement autour d’elle. Du fait de la conductivité de l’encre, le raiton avait réussi à bousiller sa barrière défensive ce qui laissa place aux lames de Shôran. La première lui lacéra l’un de ses flancs ce qui lui arracha un râle de douleur ; tandis que la deuxième heurta de plein fouet son oiseau qui fut instantanément détruit, ce qui fit chuter inévitablement. Mais étant une shinobi plutôt compétente, Kaldea effectua plusieurs pirouettes et se servit des bâtiments environnants comme appuis pour pouvoir se réceptionner tranquillement au sol. Mais sans attendre, elle posa une main à terre, la mine déformée par une certaine colère.

Aussitôt, quatre grandes piliers marqués par des sceaux apparurent de part et d’autre de sorte à encercler les trois chuunins dans une zone semblable à une sorte de carré. Ces derniers durent sentir une certaine pression s’abattre sur eux à l’instant où la technique fit effet. On aurait pu croire qu’elle jouait sur la gravité, mais il n’en était rien. Kaldea en se redressant aurait pu leur expliquer qu’il ne s’agissait que d’une entrave, mais elle recommença à effectuer des mudras, l’air décidé à en finir. La détermination qui se lisait dans son regard en était presque effrayante. Mais alors qu’il ne lui restait plus qu’un signe à accomplir pour déclencher ce dernier jutsu, la Suzuri sentit une tension au niveau de ses bras et resta figée sur le coup. Ses yeux s’écarquillèrent de surprise. Les kumojins l’avaient-ils eu ? Non ! "Impossible !" Se dit-elle. D’ailleurs, un important nuage de sable tourbillonna devant elle avant qu’une silhouette ne se dessine : Celle-là même du marionnettiste sensé délivrer Kâtenshêdo. Voilà qui expliquait sa paralysie soudaine.

« Il suffit. Nous devons partir. J’ai échoué et nous ne ferons pas le poids plus longtemps. Conserve ton chakra et prépare notre retraite. »

« COMMENT ?! »

Kaldea s’était mise à rugir. Sa résistance mit à l’épreuve l’emprise du marionnettiste, mais celui-ci tint bon et brava le regard meurtrier de la Suzuri. Cette dernière avait des raisons de s’énerver : Elle venait de gâcher sa couverture pour rien ! Aucun résultat ! Cette initiative n’était rien d’autre qu’un échec cuisant sur tous les plans et le shinobi de Kaze no Kuni ne le comprit que trop bien. Cependant, il ne cilla point pour autant car leur survie était prioritaire. Et puis, il avait déjà assez fait de mal dans les rangs kumojins sans compter qu’elle avait rempli sa tâche à merveille : Tenir les éléments les plus dangereux éloignés. « Si tu veux des excuses, tu les auras plus tard, mais nous devons replier immédiatement ! » Quelques secondes s’écoulèrent. Puis la Suzuri finit par se calmer plus ou moins. Suffisant pour le marionnettiste qui stoppa l’usage de ses fils de chakra qui avaient pris le contrôle du corps de l’albinos. Celle-ci pesta, lorgna une dernière fois ses proies qui étaient pourtant à sa merci et consentit à créer deux grands oiseaux.

Les deux personnages finirent par chevaucher leurs montures avant que ces derniers ne prennent leur envol et ne s’éloignent rapidement de la ville, et ce sous les yeux impuissants des chuunins…

Kumo venait encore une fois de frôler le pire…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

3/01. L'Ombre plane encore

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements terminés :: Events :: Event n°2 : Le Sommet des déchirements :: Partie n°3 : Tirer les ficelles
Sauter vers: