Derniers sujets
» Autour des braises // Watari
Aujourd'hui à 3:17 par Hoshino Watari

» Aller à l'essentiel
Aujourd'hui à 3:09 par Metaru Shūuhei

» Sora Uchiha (en Cours)
Aujourd'hui à 2:57 par Borukan Akimoto

» [Koga Kiseru] Un errant à Iwa et dans un Cofee Shop - Libre
Aujourd'hui à 2:26 par Hyûga Sanadare

» Oui ?... Oui ! (w/ Tsunechika)
Aujourd'hui à 2:10 par Seisui no Seifukusha

» 1/08. La manipulatrice
Aujourd'hui à 2:06 par Suzuri Kyoshi

» Question de coïncidence ; Sazuka
Aujourd'hui à 2:04 par Ikeda Sazuka

» Le bon et la brute [Shukiki S.]
Aujourd'hui à 2:02 par Metaru Nué

» Reiji / RP.
Aujourd'hui à 1:37 par Goketsu Reiji

Partagez | 

2/02. Diriger l'assaut


Dim 19 Nov 2017 - 18:37
Nom de code : Assaut. Tel fut le nom de l'opération Kirijine et Mizujine, orchestrée par Raonaka Ao, Meikyû Yamamoto et Yuki Noah. Tandis que le Seigneur se rendait à Tetsu no Kuni pour le Sommet, il avait convoqué les deux Kirijins envoyés à Iwa, afin de se mettre d'accord sur un mouvement unifié afin de traiter le cas des déserteurs de manière radicale.

L'Assaut, c'est l'opération d'attaque de toute un groupe Kirijin sur le village caché des Roches, mené par Yuki Noah, rapidement rejoint par Watanabe Shiori.

Cette dernière dirigeait l'assaut aux portes du village d'Iwa. Tandis que les défenseurs arrivaient en nombre, les groupes se formaient et la Sabreuse se retrouva rapidement aux côtés d'un jeune Kirijin, Kanashīdesu Inja. Ensemble, leur objectif est simple : faire payer l'affront aux shinobis d'Iwa, éventuellement les capturer, tout en attirant leur attention pour laisser le groupe de Noah chercher Yuki Eiichiro...

Mais les Iwajins ne se laisseront pas faire, et devront réfléchir malgré l'urgence de la situation à la meilleure répartition pour organiser leur défense, voire leur riposte.


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Une seule fois durant tout l'événement vous pourrez demander un seul et unique délai de 12h.

  • En cas de non-respect des délais, vous serez exclu de l'événement.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe est situé aux portes d'Iwagakure no Satô.

Merci de respecter l'ordre de post suivant :
Watanabe Shiori
Kanashīdesu Inja
Sôryû Kanon
Hyûga Shinku
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Lun 20 Nov 2017 - 13:20

C’est par son élan que l’eau des torrents se heurte contre les rochers;
c’est sur la mesure de la distance que se règle le faucon pour briser le corps de sa proie.

L'art de la guerre, Sun Tzu

Rien. Nada. Que dalle. Depuis que l’on a posé pied à Hi, on a rencontré aucune embûche. Notre escouade a pu avancer sans encombre, pour le bonheur des troupes qui redoutent l’affrontement qu’ils savent approcher. Mais ils ont apprécié ce petit répit. Profitant ainsi de ses derniers heures de cette pseudo paix. Noah nou a rejoint et cela fait du bien de pouvoir un peu lâcher du leste pour me reposer sur lui… Sauf que ça ne va pas durer, je le sais bien, il m’informe des ordres, du plan à avoir et j’accepte. Le plus gros des troupes restent pour moi. Le sort semble s'acharner sur moi d’une certaine façon, mais au moins, ça me permet de rester purement concentrée et d’arrêter de penser à toutes ses choses auxquelles, j’ai déjà trop pensées. Pour peu, je pourrais dire que j’apprécie ce climat de tension, parce qu’il m’empêche de penser à ce que j’ai vécu et ça fait du bien en quelque sorte. Je n’ai aucunement le droit de me perdre dans des pensées inutiles et envahissante.

Notre but est de permettre à l’équipe de Noah de retrouver le dénommé Yuki Eiichiro. On va lui ouvrir la voie et faire diversion autant que possible.” Informais-je alors avant de me tourner et de murmurer à moi-même. “Tâchez de rester en vie.” Parce que ce n’est pas un entraînement, parce que notre ennemi va se défendre, va chercher à nous tuer plutôt que de nous faire prisonnier. On attaque, on les surprendra peut-être.

Il est temps de faire trembler la terre !” Hurlais-je alors avant de lancer mon groupe en direction des portes du village d’Iwa.

---
L’assaut lancée. L’odeur de la mort. La couleur du sang. Cela se propage, cela rend fou et fébrile. Tuer pour ne pas être tuer. Vaincre ou périr. Le choix de la guerre, le tranchant d’une lame, la fin d’un monde. Iwa ne reste pas sans réagir. Ils bougent les bougres. Ils se défendent comme un chiot à qui on tenterait d’arracher la vie dans une baignoire. Ils gesticulent comme des asticots. Imprévu. Surprise. Ils ne nous attendaient pas. Ou alors peut-être pas si tôt. Mais on est là. La brume s'immiscent dans leurs terre. Nulles portes, nuls murs ne pourra réfréner la vague qui déferle sur eux. Vaincre ou périr. Il n’y a pas d’autres possibilités. C’est eux ou nous. Et il est clair que ça sera nous.

Sauf que les petites fourmis d’Iwa arrivent à s’organiser un peu, dans le chaos que l’on vient de provoquer aux portes de leurs villages. Est-ce que nos réflexions pendant le voyages auront été utiles ? C’est maintenant que tout cela allait se vérifier. Parce qu’un ordre avait été donné par mes soins. Ne pas se retrouver seul. Au minimum à deux, pour se protéger l’un l’autre. Agir en équipe, même si notre partenaire est un inconnu. La survie de l’un permettra la survie de l’autre ou presque.

Un coup d’oeil rapide. Un regard désapprobateur d’une situation que je n’apprécie guère. Le fourreau de Dokuyaku s’abat avec violence sur la nuque d’un ninja tandis que trois boules de feu dissimulant des shurikens se dirigent vers des ennemis. “J’ai dit de pas rester seul Inja !” Pestais-je contre mon élève. Prenant une respiration en regardant les ninja d’iwa se dressant devant nous. Il est peut-être temps pour moi d’enfin laisser Dokuyaku s’exprimer. Arrêter de jouer avec des kunaî et des shurikens pour passer aux choses sérieuses. “Reste près de moi.” Informais-je mon disciple tout en dégainant mon sabre, montrant à tous le manque de lame visible de celui-ci. Allez-y moquez vous et pensez nous désespérer aux points de sortir des armes sans plus aucunes lames. Laissez vous aller à croire que l’eau tumultueuse vient de se calmer et de vous offrir une opportunité. Croyez en l’eau calme et oublier cette possibilité qu’un monstre vous y attende.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Lun 20 Nov 2017 - 15:09

Le début de la bataille... Inja arborait encore une fois une expression paisible, il ne ressentait aucun stress lié à la bataille et c'est justement ce qui l'embêtait, la survie d'un homme se basait souvent sur sa dose de stress, révélant des capacités insoupçonnées et un instinct de survie hors du commun. Aujourd'hui, il n'avait pas voulu y aller à l'instinct, préférant se fier aux jours d'entraînement qu'il avait eu pour se perfectionner plutôt que sur des réflexes primitifs de survie. L'assaut avait commencé et tout le monde s'était déjà séparé, cherchant un moyen de pénétrer à l'intérieur du village d'Iwa, Inja entendait seulement quelques voix significatives, parmi elles, celle de Shiori, son enseignante. Elle lui ordonnait de rester coordonné et de ne pas la quitter, après tout, elle avait raison, la tactique était claire, ne pas se laisser submerger par le nombre et avancer en groupes. Dans un sens, il était heureux d'être avec elle, sa confiance en lui était bien plus forte, mais il redoutait le moment où il pourrait possiblement la voir mourir sous ses yeux, Inja n'y était pas prêt. Néanmoins, si sa propre mort devait arriver, elle serait là lors de ses derniers instants, ce qui était plutôt une bonne chose... Périr au combat, en présence d'un visage familier. Son expérience de shinobi était naissante, mais il savait qu'il préférait mourir dans l'honneur durant cet assaut, plutôt que d'être mort lors de ses années d'escroquerie, dans l'ombre et comme un lâche manipulant la foule.

Inja acquiesça de la tête, il regarda Shiori un court instant avant de se re concentrer sur leur avancée en territoire ennemi. Les portes d'Iwa se tenait à quelques dizaines de mètres devant eux et deux ninjas leur barraient la route. Il semblait bien que Shiori et lui formeraient un duo de combat pendant l'assaut, comme ils l'avaient prévu lors du voyage, seulement Inja pensait simplement que les tactiques de combats qu'ils avaient préparés serviraient juste au cas où pendant la bataille, non pas qu'ils seraient obligés d'avancer ensemble, une bonne chose, au moins ils seraient coordonnés. Les deux défenseurs d'Iwa ne semblaient pas encore les avoir repérés, tandis qu'il avançait en compagnie de sa maîtresse, les adversaires ne tarderaient pas à les prendre pour cible, un affrontement semblait évident. La nuit commençant à tomber, Inja avait du mal à discerner et analyser leurs deux ennemis, néanmoins il semblait que ce soit un groupe composé de deux hommes, probablement des shinobis expérimentés.

Continuant à les regarder, Inja lâcha à Shiori.


"On a bien fait de s'organiser hein ? Il va falloir faire attention à ses deux là, on va devoir analyser leurs capacités avant de balancer la sauce, ils n'ont pas l'air de simples novices ou de simples gardes. Je te fais confiance pour ne pas mourir."




Le moment de la plaisanterie n'était peut-être pas bien choisis, mais Inja se permis d'esquisser un sourire malicieux, il ne savait rien de ce qui allait se passer ensuite et était partagé entre la crainte et la curiosité, être trop confiant ne lui causerait que trop de problèmes, surtout étant donné sa très jeune expérience. Ses trente années impressionnerait peut-être à première vue les autres shinobis, mais son efficacité en combat les conforterait dans leur position lorsqu'ils s'aperceveraient qu'il n'était pas aussi puissant qu'ils l'auraient deviné.

Inja dégaina lentement son katana, prêt à riposter en cas d'attaque extérieure, les genoux légèrement pliés, solide sur ses appuis, puis exécuta un mûdra distinctif que seul lui arrivait à utiliser. D'un coup, son chakra se mit à frémir à l'intérieur de son crâne, puis son oeil droit devint entièrement noir. Le laissant avec un regard divisé entre la couleur jaune à gauche et un noir plus profond que n'importe lequel qu'il était donné de voir.


Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Mer 22 Nov 2017 - 16:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Lun 20 Nov 2017 - 19:37



Le fameux sommet des Kages qui se déroulait en de bien éloignées contrées, n'avait cessé d'instaurer les braises de doutes dans l'esprit du Dragon d'Iwagakure. Il jouait d'un pragmatisme certain, véhément même. S'attendant toujours à ce que le pire vienne s'abattre, lorsqu'il valait mieux que ce dernier s'abstienne. Cela devenait même lassant de voir toujours les événements mystérieusement empirer, alors qu'il s'y attendait. Pouvait-on empêcher le destin de frapper d'une lame assassine ? Oh cela était bien inutile que d'essayer d'enrayer l'engrenage éternel se mouvant depuis la nuit des temps. Le maître des fils se plaisait à toujours redoubler d'hardiesse, pour que ses schémas finalement se produisent. Qu'étions nous, pauvres mortels, face à la main malicieuse du destin ? Vaincre ou périr, étaient les uniques possibilités se dessinant aux horizons qui s'érigeaient alors. Kanon ne savait pas quand, où, comment, mais les réponses à ces questions ne tardèrent pas à venir se présenter d'elles même. L'alerte était donnée, un peu tard, la situation était déjà frénétiquement présente avec fracas. Des sauvages attaquaient le beau Village Caché de la Roche. Coïncidence ? Nullement, la réponse se faisait d'elle même. Ces félons de Kirijins profitaient du sommet pour venir se venger de l'affront qu'ils s'étaient vu offert, lorsque Iwagakure accepta la demande d'asile de la part des exilés fuyant les eaux brumeuses. La monstration de l'esprit vicié et fourbe, de Kirigakure, se déroulait alors. Il ne fallait pas chercher d'honneur chez des sauvages après tout. Se tapissant dans les ombres pour venir frapper de manière sournoise et lâche, se résumait à un usage dont les Kirijins maîtrisaient tous les abjects aspects. Ces démons venaient aux portes de la voûte rocheuse, avec l'intention de profaner allègrement le lieu. De le souiller de leur brume nauséabonde, digne des marécages putréfiés. Cependant, le Roche n'allait pas se laisser faire comme une jouvencelles se faisant passer dessus par les légion venant s'abreuver jusqu’à satiété du chaos de leurs engeances. La force de défense réagissait autant que faire se peut. Repousser ces manants osant pointer leurs naseaux était primordial. Étant le plus haut gradé présent sur place, Kanon devait gérer la situation, qui était loin d'être favorable. Il tint quelques mots afin de motiver les troupes. Il n'était pas friand de ce genre de méthode, envoyer des hommes à une mort certaine. Il préférait laisser cette tâche à d'autres plus désireux de gloire éhonté.

« Aujourd'hui est un grand jour. Un jour parfait pour mourir. Si vous tombez, ce sera en défenseur d'Iwagakure. Mais, la Roche ne tombe pas ! Donc, faites lui honneur en restant en vie, en n'oubliant pas que toute bataille est question d'adresse au combat, mais aussi d'un esprit affûté. » -essayant de motiver les combattants qui en avaient besoin-

Les défenseurs semblaient en liesse, ça tonnait fort et ils sauraient s'inspirer de ces mots pour repousser et terrasser la vile horde osant pointer le bout de son nez difforme aux portes de leur Village sacré. Remarquant l'homme au regard terne et morne, digne d'un poisson mort, il lui demanda de venir l'épauler dans la rixe qui allait se dérouler. Il semblait le plus apte parmi les hommes présents, son aide serait sans aucun doute cruciale pour contenir l'invasion. Sur le champs de bataille, trônait la décadence où les corps s'entassaient dans une mare sanguine aux fourmillements mortifères et sous les cris de souffrances qui s'élevaient des corps mutilés et démembrées, se plaisant à laisser échapper leur chant du cygne avant de trouver le repos éternel. Le Dragon posa son regard alliant le jade et l'azur, en quête de l'adversaire portant la tiare synonyme du pouvoir. Apercevant alors, ce qu'ils cherchaient à travers le champ de bataille qui s'était érigée. Les deux Iwajins purent alors faire face aux Kirijins semblant maîtres des opérations. Décapiter le vil serpent menant les troupes adversaires, serait synonyme de victoire et arrêterait peut être cette boucherie où le trépas se faisait unique horizon. C'était un espoir qu'il savait erreur. Pourquoi des sauvages s’arrêteraient dans leur passe temps favoris ? Mais au moins, en occupant les adversaires les plus dangereux, cela laisserait les forces de défenses gérer au mieux le reste des assaillants. Ils étaient à bonne distance. Suffisamment, pour ne pas encore pouvoir discerner les traits des visages. Le Hyûga avait suivit le Dragon, pour l'épauler dans la bataille, qui n'allait certainement pas être indigne du dantesque. Cependant, voyant la chevelure aux reflets tenant de l'or, le visage encore flou de la vindicative ennemie qui siégeait en face de lui, donnait un étrange sentiment de déjà-vu. Un sentiment qui éveilla tout l’intérêt de l'Iwajin. Il se tourna vers son compatriote, afin de lui toucher quelques mots. Tout en étant à l'écoute de ce dernier, s'il avait lui même une idée à énoncer. Bien entendu, il continuait de rester aux aguets, en surveillant alentour ce qu'il se passait. Posant surtout son attention sur les deux énergumènes qui semblaient les plus problématiques.

« Cette femme... sans doute la plus dangereuse des adversaires ici présents. Ne me demande pas pourquoi, mais j'ai une sensation étrange qui me traverse, lorsque je pose mes yeux sur sa silhouette se dessinant à l'horizon. Nous sommes désavantagés, car ils ont certainement préparé cette attaque avec minutie, en ayant pensé à chaque cas de figure. » -esquissant un léger sourire désabusé, mais néanmoins carnassier- « Intéressant, je sent que beaucoup de sang va couler. »

Une chose était sûre, Iwagakure n'allait pas se laisser faire et se défendre avec panache. La mort ne faisait pas partie des craintes du Dragon Azuré.

La bête se révéla alors, laissant apparaître ses appendices au clair, prêt à en découdre jusqu'à ce que mort s'en suive. L'aura entourant le Jonin, ne tenait plus de l'humain, mais du prédateur en quête d'une rixe sanglante.




_________________
Merci Sora-chan!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

Mer 22 Nov 2017 - 12:56

Une fois encore, tu te retrouvais au milieu d'une situation que tu n'apprécies guère. Au aurore, tu t'étais vu confier une tâche que tu considérais comme ingrate. La surveillance du village, en raison du sommet des Kage se tenant à Tetsu no Kuni, le village avait dû diminuer ses défenses habituelles pour protéger ce cher Tsuchikage. Cet homme que tu méprisais pour diverses raisons, que tu n'estimais pas comme leader légitime. Pour éviter tout acte de rebellions lié à son absence ou de potentiel attaque de village ennemi, tu te retrouvais au côté de toutes sortes de shinobi pour maintenir la paix entre les murs d'Iwa. En tant que Hyûga, tes yeux représentaient un atout inestimable.

Ce fut d'ailleurs l'un de ces yeux si précieux qui donna l'alerte. Nul ne pouvant échapper à la vue d'un Byakugan, l'un de tes confrères fut témoin de l'arrivée imminente d'une troupe Kirijin sur le village. Il était évident que ces derniers n'avaient aucune intention pacifique... Bien trop nombreux et organisés, à croire que le village de la Roche devenait un véritable théâtre pour le pays de l'eau ces derniers temps, après l'arrivée des fameux exilés. Par ailleurs, il était presque sûr que la raison de cette approche était liée aux déserteurs... Voici une nouvelle preuve de la faiblesse du Shodaime, préférant jouer la terre d'accueil quitte à mettre sa population en danger.

Bien trop perdu dans tes pensées, tu semblais presque vide d'esprit au milieu de la réunion improvisée pour organiser la défense du village. Une seule chose retenait ton attention : la bataille à venir. Pour la première fois, tu allais être confronté à un véritable ennemi... Non pas que tu avais peur, tu voyais cette occasion comme parfaite pour te démarquer. En parvenant à protéger le village, il était certain que ton nom serait retenu et en apprenant que tu es un membre de la Bunke, tu deviendrais un pilier pour les tiens, un espoir pour vous autres esclaves de la Soke. Tu devais vaincre l'ennemi a tout prix, pour te libérer de tes chaînes.

Par chance, votre leader improvisé te fit signe de la suivre. À ses côtés, tu allais devoir tenir la porte du village et faire face aux premiers assaillants. Tes yeux que tu haïssais tant allait devenir ton meilleur atout. Observant alors le sourire carnassier de ton mentor, un frisson léger parcouru ton corps... Tu n'étais pas le seul à apprécier l'événement à venir. Tu ne connaissais pas cet homme et pourtant, tu allais devoir lui confier ta vie et suivre ses ordres.

Diverses veines se mirent à parcourir le coin de tes yeux. Tandis que tu finissais de te préparer tant psychologiquement que physiquement, tu profitas de ton Byakugan pour observer les alentours. Tu pouvais parfaitement distinguer ces deux êtres qui se tenaient face à vous.

"Elle semble sûre d'elle. Je le vois sur son visage. Il est clair qu'elle cache quelque chose... Ce sabre sans lame, on devrait s'en méfier." Prenant alors le temps d'observer tes autres adversaires, l'un d'eux retenu ton attention. "Et celui a ses côtés, lui aussi utilise un katana... Mais ce qui m'intrigue le plus ce sont ses yeux. Ils sont remplis de chakra et l'un semble briller tandis que l'autre est complètement noir. Un dojutsu ?"

L'homme a tes côtés détiendrait peut-être plus d'informations que toi. Ton manque d'expérience t'empêchait de comprendre l'étendue des capacités face à toi, de plus tu n'avais pas idée des shinobi du village caché de la brume, toi qui n'avait que rarement quitté les portes du village. Il était cependant trop tard pour tenter de comprendre... L'ennemi ne cessait de se rapprocher et l'affrontement allait d'une minute à l'autre se dérouler.

_________________

~Bang Bang~


Dernière édition par Hyûga Shinku le Mer 29 Nov 2017 - 16:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1653-de-toutes-les-passions-la-plus-cruelle-pour-les-autres-et-pour-elle-meme-est-la-haine-hyuga-shinku#10185 http://www.ascentofshinobi.com/t1539-hyuga-shinku-pupilles-blanches-et-coeur-noir#9392

Mer 22 Nov 2017 - 20:51
A la guerre, tout est affaire de rapidité.
On profite de ce que l’autre n’est pas prêt, on surgit à l’improviste.

L'art de la guerre, Sun Tzu

Et dans la cohue général, des monstres apparaissent et s’isolent. C’est ce qu’il se passe à cet instant précis. Ayant rejoint Inja pour ne pas le laisser seul face à des ennemis. En relevant un peu la tête, mon regard se pose sur eux. Deux hommes comme nous, dans une pseudo pause du combat. Aucun de nos rangs ne les attaquent. C’est comme un arrêt, un instant de répit pour eux comme pour nous alors que l’on se jauge du regard. Ou bien, peut-être que c’est un effet de ralenti ? Non, j’en doute, j’ai le temps de reprendre un peu mon souffle. En finir vite, c’est le mieux à faire, pourtant, je viens de sortir Dokuyaku… Mais peut-être qu’au final, ce n’est pas encore l’heure de souiller de sang Iwajin ma garde. Peut-être qu’il faut que je la préserve de tout cela en agissant vite et rapidement. Mais sous-estimer un ennemi n’est pas une bonne chose. Surtout quand l’un de nos opposants montre un aspect aussi surprenant qu’hideux. A quoi est-ce qu’il tente de ressembler ? Enfin, c’est étrange et j’en fronce les sourcils. “Je crois que pour le corps à corps ça va être tendu.” Murmurais-je en voyant les bras articuler qui encercle maintenant celui qui doit probablement être le plus fort.

Je tourne alors la tête vers Inja un bref instant. “Je te conseille de trouver une chèvre.” Murmurais-je avant de rire un peu à cause de la comparaison stupide, mais qu’il comprendrait assez facilement à cause de notre discussion sur le navire. Un code pour prévenir de nos attaques hein ? Les animaux étaient une bonne base à mes yeux, déjà associé au mudra alors autant rajouter une petite chose, puis en même temps, ça reste assez complexe.

Mon facié à nouveau en direction des deux Iwajins, matérialisant ma lame katon rapidement avant de réaliser un large mouvement de bras pour attaquer à distance avec ma lame et ainsi l’envoyer vers eux. Une attaque assez faible à mes yeux, mais dans l’unique but de faire diversion. Si j’étais réellement désireuse de les blessées, j’aurais eu le choix de faire quelque chose de plus dangereux. Minimisons les efforts pour le moment, bien que je dois faire attention à ne pas les sous-estimer.

Une fois ma lame détacher de ma garde, en une fraction de secondes, j’ai rengainé mon sabre pour effectuer maintenant une succession de mudra rapide. Je m’abaisse alors, pour poser mes mains sur le sol et laisser passer dans le sol mon chakra Raiton dans le but de toucher les cibles et les immobiliser temporairement. J’ignore si Inja a réagi à temps, s’il s’est mit à l’abris, mais je l’ai prévenu. La chèvre saute et monte dans les hauteurs. Elle vit en montagne, alors espérons qu’il a eu la brillante idée de jouer au chat perchée avant que je ne lance ma technique, sinon, il risque de finir dans un état assez ennuyeux pour la suite…

Je me redresse ensuite, balayant du regard les ninja autour de moi, des cibles que je ne visais pas immobilisée aussi, des alliés comme des ennemis. J’ai comme qui dirais, mis temporairement sur pause cette zone du combat, sauf que c’est pas eu que je cherche. Est-ce que nos deux ennemis sont là, figé aussi temporairement ?




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 23 Nov 2017 - 18:55

Effectivement, la remarque de Shiori paraissait évidente pour Inja, le corps à corps allait être une chose à éviter absolument, ses tentacules étranges sortant du corps d'un des deux ninjas d'Iwa ne présageaient rien de bon et augmentaient considérablement les possibilités d'attaques à courtes distances. Que pouvait-il encore utiliser comme techniques surprenantes ? Le manque flagrant d'informations sur les deux ninjas laissait Inja légèrement nerveux, ses espérances avaient été largement atteintes, les adversaires du village semblaient maîtriser des arts sombres et inconnus du savoir Kirijin. Inja était toujours appuyé sur l'articulation de ses genoux, se préparant à réagir rapidement à une quelconque attaque, qui n'arrivait pas. L'instant de calme annonçait la tempête qui allait démarrer, puissante et rapide, elle allait balayer les espoirs d'un des deux camps sans laisser son reste. Shiori prit quelques secondes supplémentaires avant de confirmer ce fait, utilisant le code établit à l'avance pour communiquer, bien que cette fois le code ait été difficilement compréhensible. Ce qui provoqua un court instant de réflexion chez Inja, qui ne comprenait pas tout et n'était pas sûr de ce qu'il faisait. Le code parlait d'une chèvre, signifiant qu'il se devait de prendre de la hauteur, mais le code supplémentaire qui l'associait ne lui disait rien. Il avait peur d'avoir oublié quelque chose mais n'avait pas le temps de réellement réfléchir, sa rapide réflexion se transforma en réflexe.

Une fraction de secondes après que Shiori ait commencé à exécuter une attaque avec son sabre spécifique, Inja réagit dans l'expectative, peut-être allait-il suivre son ordre au mauvais moment mais il n'avait pas le temps de se poser la question. Il forma plusieurs mûdras à l'aide de ses mains de sorte à invoquer un unique clone Hikariton, ne sachant pas exactement ce qu'elle prévoyait, il était plus judicieux d'économiser ses forces en en invoquant un seul. Rapidement, le clone forma un noeud avec ses mains de sorte à servir d'appuis aux pieds d'Inja, tandis que Shiori continuait à exécuter son enchaînement d'attaques. Il n'avait aucune idée à propos de son action, allait-elle fonctionner ? Être exécuter au bon moment ? Il n'eut pas le temps d'y réfléchir et prit appuie sur les pieds de son clone de sorte à s'envoyer dans les airs pendant plusieurs secondes.

Il n'y resta pas longtemps, c'était la première fois qu'il tentait une chose pareille, seules quelques secondes suffirent avant qu'il arrive au sol. C'est durant sa chute qu'il comprit ce que Shiori avait voulu faire, il pouvait observer un champ électrique se propager rapidement sur la surface du sol. La proximité de quelques mètres avec sa compagne de combat lui laissa le temps d'éviter la technique, arrivant au sol quelques instants seulement après que la vague horizontale ne passe en dessous de lui, emportant son clone dans un rapide flash. La phrase l'avait perturbé mais il avait finalement agi en suivant son instinct et avait bien fait de ne pas attendre plus longtemps. Son clone avait été détruit si peu de temps après son invocation que s'en était presque triste, il avait laissé échapper un flash de lumière dans sa mort, trop à droite pour déranger Shiori et trop éloigné des ennemis pour que ceux-ci ne subissent un aveuglement. Ce sont d'ailleurs les réflexes qui prirent le pas juste après qu'il ne se soit réceptionné au sol, réagissant le plus rapidement qu'il le pouvait pour former de nouveaux mûdras à l'aide de ses mains. Après un court instant, une lumière apparut à quelques mètres devant les deux adversaires, de sorte à accompagner la vague qui arrivait à proximité d'eux. Il était temps de prévenir son équipière.


"La taupe !"




Le code était clair et il espérait qu'elle comprendrait qu'il était temps pour elle de protéger ses yeux de la lumière pendant un moment, juste le temps de pouvoir préparer quelque chose de nouveau et d'analyser les réactions adverses.

Il n'avait pas idée à laquelle les derniers évènements étaient allés vite, suivant seulement ses réflexes pour son premier combat, son coeur battait vite. Toute sa vie, il avait agi dans l'ombre et aujourd'hui, il en était devenu un véritable acteur, sa propre marionnette, en première ligne.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Ven 24 Nov 2017 - 1:06



Les capacités d'observation du clan aux Pupilles Blanches s'avérait être un atout majeur, pour obtenir quelques informations sur les adversaires se tenant légèrement trop loin pour que le Dragon lui même puisse analyser avec précision les adversaires se présentant face aux monts rocheux et ancestraux, s'érigeant depuis la nuit des temps en cette terre.

Donc ce n'était pas son imagination, la femme à la chevelure dorée comme le métal suscitant les convoitises et l'avarice, brandissait bien une arme dépourvue de lame. Ce qui semblait être une folie, ne faisait que redoubler la méfiance qu'il pouvait avoir à l'encontre de cette vipère assassine. Comment ne pas se méfier, car il savait bien que les apparences, étaient la plupart du temps bien trompeuses. Et l'homme à ses cotés avaient les yeux viciés, se jouant ténèbres et luminescences. Allez savoir de quoi il pouvait être capable. Certainement un utilisateur des arts liés aux arts de l'illusion.

Le Dragon ne savait pas à quoi s'attendre, tout ceci était inquiétant, mais assez excitant pour le coup.

« Des utilisateurs de Kenjutsu. Tout ceci ne me plaît guère. Fait attention à l'homme, il doit user de Genjutsu visuel ou de techniques du genre certainement. »

La princesse se concertait avec son vassal, tout comme les deux Iwajins tentaient de mettre en place une stratégie de leur coté. Les derniers préparatifs avant l'affrontement final semblaient de toute logique importants à bien des niveaux. Cependant, ces adversaires avaient eu tout le temps nécessaire pour peaufiner bien à l'avance leurs noirs desseins. Ces sauvages ne manquaient pas de toupet. Prenant de cours à bien des niveaux les défenseurs de la Roche.

La coquine lança les hostilité, s’avançant légèrement, érigeant alors une lame crépitante sortant du néant, puis la lançant en direction de ses adversaires. En parallèle, le fourbe au regard emplit d'abysses, profitant de la diversion, se joua comme une chèvre sautillante, via un clone, avant de lancer une lumière digne d'une éruption solaire à l'encontre des yeux contemplant sa direction. Après que Kirihime utilise une technique figeant les acteurs de la scène, se déroulant alors. Une vague électrique vint se répandre sur le champ de bataille.

Toujours alerte, le Dragon se plaça devant le Hyûga, afin qu'il ne se fasse point toucher par ces attaques viciées. Encaissant la lame crépitante ainsi que le flash venant l'éblouir. Ce n'est que trop tard qu'il comprit et ressentit la vague électrique venant le faucher. Engourdissant quelque peu ses membres, tandis que le feu venait lui brûler les tentacules qu'il avait placé devant lui pour se protéger un tant soit peu. Ce n'était point agréable de se faire rôtir les appendices comme de vulgaires poulets à la broche. Ça non ! Tout se déroula si vite, qu'il ne put éviter ce déchaînement venant s'abatte pernicieusement.

Énervé, le Dragon, malgré l'immobilisation, put canaliser son Chakra afin de refermer les blessure subies et amoindrir plus rapidement cette sensation l'engourdissant. Bien quelle demeurait encore légèrement. Toujours aveuglé, il se concentra rapidement pour repérer les deux malandrins, qui étaient toujours à distance. Localisant leur présence chakratique. Il concentra alors son souffle d'encre en leur direction. Propulsant un grand et imposant jet visqueux à pleine puissance pour leur rendre la politesse. Foudroyant l'horizon, de sa salve courroucée. Il ne soutenu pas le souffle, se doutant alors que c'était mal avisé, vu le Raiton dont avait fait montre l'adversaire.

Si cette attaque n'était pas  particulièrement dangereuse, nulle doute qu'elle allait certainement refroidir leurs ardeurs.



_________________
Merci Sora-chan!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

Sam 25 Nov 2017 - 23:13

L'affrontement avait déjà débuté. Tout autour de vous, des shinobis issu du village de la terre et de l'eau déchaînaient leurs techniques les plus dévastatrices pour défendre leurs valeurs. Quant à toi et ton partenaire, vous vous retrouviez face à ces deux shinobis que tu avais pu observer jusqu'ici. Encore partagé par l'hésitation et l'envie de combattre, tu n'eus malheureusement pas l'initiative d'engager les hostilités, bien trop ancré au sol par tes appréhensions. Allais-tu parvenir à vaincre les démons du pays de l'eau ? Serait-tu assez fort pour leur faire face ?

Tu n'allais pas tarder à avoir ta réponse. Soudainement, tu compris que l'ennemi allait tenter une offensive. Observant de tes yeux le chakra circuler dans le corps de la kunoichi, tu pu anticiper que quelque chose allait se produire au cœur de cette poignée sans lame. Ainsi, l'arme prenait vie au contact du chakra de son utilisateur, comme un pantin à qui il ne manquait que les fils. C'est alors que les événements s'enchaînèrent presque trop rapidement pour toi. Une lame de feu propulsé à grande vitesse en votre direction, suivis d'un flash lumineux et d'un chakra parcourant les entrailles de la terre à une vitesse éclair... Tout s'était déroulé en quelques secondes, tandis que tu restais figé au sol, presque surpris de ce qu'il se passait.

Il était malheureusement trop tard pour te remettre en question et lorsque tu recouvras tes esprits, le leader de votre groupe improvisé venait quant à lui de réagir, faisant barrage de son corps et de ses tentacules pour bloquer les attaques adversaires. Un homme bien étrange, mais qui n'avait pas hésité une seule seconde pour te protéger... Oui toi, jeune esclave que nul n'avait jamais considéré comme un camarade, mais comme un pion sacrifiable. Pour la première fois, tu ressentis de la honte et de la responsabilité. Tu devais te remettre en question et agir. Par honneur avant tout.

Dans ton champ de vision, tu aperçus alors cette vague de chakra se répandant dans les entrailles de la terre. Parcourant le sol à grande vitesse, tu compris la puissance de cet enchaînement. Un flash, une lame flamboyante et une attaque souterraine. La combinaison de ces enchaînements t'aurait sûrement été fatale si tu avais été seul à ce moment précis. Fort heureusement, tu étais bien accompagnés. Scrutant de tes byakugans l'avancé de la vague de chakra, tu parvins de justesse à t'échapper de cette dernière, te propulsant à un mètre du sol grâce à tes réflexes et ton agilité.

"Arigato Poulpe-san, couvre-moi !"

Reprenant alors appui sur tes jambes, tu te laissas légèrement emporté par la situation, observant le blocage momentané de ton partenaire, tu profitas de ta liberté pour effectuer une charge rapide sur tes adversaires, usant du jet d'encre comme écran de dissimulation pour t'offrir un paramètre de surprise sur tes ennemis. Ta cible n'était pas la kunoichi, mais plutôt cet homme aux yeux vairons, opposant l'ocre et les ténèbres. Tu ne savais rien de lui, mais ce flash lumineux était un énorme problème. Tu te devais de l'éliminer en premier, avant qu'il ne dévoile ses réelles capacités.

Tu n'avais pas le temps de jauger ses talents de kenjutsu. Toi qui étais un combattant à mains nues, tu étais particulièrement vulnérable aux armes tranchantes, puisque tu te retrouvais continuellement au contact de ta cible. Concentrant alors ton regard sur les différents tenketsu du corps de l'homme-ampoule, tes doigts fusèrent tels des balles pour venir frapper deux par deux chaque cavité du système circulatoire de son chakra. À 32 reprises, tu vins percuter différents tenketsu de son corps, causant dégâts internes et blocage partiel de son chakra.

Désormais, au cœur de la mêlée, tes yeux fixaient sur ton adversaire direct, tu continuais de garder un œil sur celle qui avait jusque-là fait preuve d'une grande agressivité.


_________________

~Bang Bang~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1653-de-toutes-les-passions-la-plus-cruelle-pour-les-autres-et-pour-elle-meme-est-la-haine-hyuga-shinku#10185 http://www.ascentofshinobi.com/t1539-hyuga-shinku-pupilles-blanches-et-coeur-noir#9392

Dim 26 Nov 2017 - 18:59
L’invincibilité se trouve dans la défense, la possibilité de victoire dans l’attaque.
Celui qui se défend montre que sa force est inadéquate, celui qui attaque qu’elle est abondante.

L'art de la guerre, Sun Tzu

Les actions s’enchaînent. La dure réalité du combat. Leurs vies où la nôtre. Il ne faut pas tergiverser au final. On est ici pour se battre pas pour faire la discussion. Ainsi, je me redresse après avoir laissé mon chakra raiton parcourir le sol dans l'unique but de les immobiliser temporairement. Attrapant mon sabre dans ce mouvement simple d'extension de mon corps, mes muscles se déployant à nouveau pour reprendre une position debout. Sur ce court laps de temps, mon apparence à tout simplement changé. Ma peau n'est plus, je ne suis plus qu'un amas de chakra pur revêtue de ma tenue au couleur de kiri et mon bandeau toujours sur le bras.

Transpercée par la technique d'Inja, son flash ne me dérange guère alors que je suis maintenant en marche vers l'ennemi, d'une foulée rapide sans pour autant le charger, je cours tout simplement. Un avantage pour un inconvénient. J'aurais pu jouer le temps, j'aurais pu y aller en douceur, mais en temps de guerre, il parait que la compassion n'est pas quelque chose de bon. Même en temps de paix. Une leçon que l'un des membres du clan Yuki recueilli par Iwa à eu la gentillesse de m'apprendre. Il est donc temps de montrer, de dévoilé que cet homme à réussi à détruire malgré tout cette partie de moi, me rendant aussi sanguinaire que lui.

La belle a revêtue son costume de monstre, ou bien, peut-être que c'est simplement le monstre en elle qui s'est réveillé.

Immobile, comme le roc ou presque. La face de poulpe me fait face et toujours aveugle, il ne peut que me sentir approcher. Masse de chakra pur. Danger imminent. Est-ce que tout ses sens sont en alerte ? Je n'en sais rien et je m'en fiche. On n'a pas de temps à perdre avec eux. Puis comme on dit, en tuer un pour en dissuader dix. Le tuer n'est pas spécialement mon but, je m'approche juste pour le mettre hors d'état de nous nuire maintenant. La guerre n'est pas un jeu, ou alors, il n'est point amusant.

Le poulpe crache son venin, encre noir qui se déverse sur mes vêtements et moi. Le tissus brûle, mais moi, il ne m’atteint guère. Une technique inefficace contre le chakra. Ennuyeux pour lui. Tant mieux pour moi. Parce que dans cette forme, je ne peux pas esquiver comme je veux. J'ai tenté de m'écarter de la voie de son cracha. En vain, parce que tête rotatif, il me suit, mais malheureusement pour lui, me passe en travers d'une certaine façon. Au moins, ayant bougé, Inja n'est plus dans la ligne de mire...

D'ailleurs...

J'ignore l'Hyüga qui vient de passer à côté de moi en chargeant, il ne semble n'en avoir cure de moi et tant mieux, parce qu'il ne représente à mes yeux aucuns menaces, il m'aurait fallut de peu pour profiter de l'élan de sa charge pour lui abréger bien des souffrance... Mais bon, il est faible et semble avoir comprit que son combat n'était pas à faire contre moi. C'est probablement pour lui faire comprendre ça que l'autre la protégé. Une faiblesse, c'est ce qu'il doit être pour le poulpe, pourtant, je laisse à Inja, le bon soin de s'en occuper. J'ose espéré qu'il est assez fort pour cela.

Maintenant très proche de l'homme au tentacule, je n’arrête pas ma course au cas où, il reculerait. Et, mon corps de chakra commençant à entrer au contact du sien, au dernier moment, je changeai la forme de mon bras, pour transpercer son torse.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Lun 27 Nov 2017 - 21:20

Tout avait été trop vite depuis qu'il avait réagi à l'enchaînement de Shiori, Inja ne comprenait qu'une partie de ce qu'il se passait depuis le début tout combat. Ses réflexes avaient jusqu'à présent été la clef, l'aidant à réagir et lui laissant plusieurs alternatives face à la situation, mais la tournure du combat devait changer. Il avait beau s'agir de son premier combat, les premières secondes l'avaient surpris, maintenant une concentration et une confiance en soi parfaite serait nécessaire, plus question de compter sur ses réflexes de survie. Ces moments de réflexions furent un flash dans l'esprit d'Inja, il venait à peine de répliquer avec une technique de lumière temporaire qu'il pouvait maintenant voir Shiori foncer vers l'homme dégoûtant aux tentacules. Celui-ci s'était vite relevé avant de lancer une espèce de jet visqueux dans la direction des Kirijins, Shiori étant devant lui au moment du lancer écoeurant, le fluide la suivant pendant quelques secondes alors qu'elle s'élançait sur l'adversaire le plus lointain.

Inja ne se lançait pas submerger par ses émotions cette fois-ci, restant concentré, il commençait à prévoir la suite du combat, exécutant maintenant des mûdras dans le but à générer de la lumière de son corps. C'est d'ailleurs cette lumière émise qui le mit en alerte peu de temps après... Inja s'évertuait à rester concentré du mieux possible, mais en avait oublié la présence du Hyuga qui avait esquivé la technique de foudre propagée. Ses sens furent alertés lorsque celui-ci tenta une charge vers la position d'Inja. S'étant positionné sur son flanc pour observer Shiori et anticiper le jet visqueux qui n'arrivait finalement pas à lui, le deuxième ninja était passé quasiment inaperçu... Si le Kirijin n'avait pas commencé à émettre cette lumière anticipatrice, il n'aurait sûrement pas pu réagir. Ses réflexes l'avaient encore aidé puisqu'il effectuait maintenant une longue esquive de côté pour se protéger des plans du Hyûga en question. Celui-ci s'était rué vers lui, il pouvait maintenant le constater, pour lui asséner une série de coups aux corps-à-corps.

Inja avait échappé à la tentative d'enchaînement de l'homme aux contours d'yeux veinés, son aggressivité en avait été presque étonnante. Comment avait-il pu être assez audacieux pour foncer dans la hâte aussi près de son ennemi ? Avait-il une technique spécifique en tête qu'il voulait asséner ? Probablement, ou alors était-il fou.

Après avoir finit de réfléchir pendant son esquive rapide, il en profita pour rester plus en retrait, reculant lentement vers Shiori en exécutant de nouveaux mûdras, Inja fit apparaître une nouvelle lumière de plusieurs secondes entre son adversaire audacieux et lui-même. N'ayant pas eu le temps de constater ce que Shiori faisait de son côté, la meilleure des options était de temporiser quelques instants.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Mar 28 Nov 2017 - 7:54



Ah ! L'ironie de la situation pouvait se revêtir de sa plus belle parure, se jouer de liesse et être fière d'elle. La main cruelle du destin était une joueuse, se plaisant à offrir pléthore de dramaturgies plus inattendues les unes que les autres.

Cet affrontement, à l'orée de ce sanguinaire crépuscule, était d'une poésie bien singulière. Ni l'un, ni l'autre, n'aurait pu se douter, de cette facétie tenant des plus grandes et épiques Odyssées. Deux Villages se livrant une lutte assassine, deux combattant s'affrontant sur un champs de bataille, une seule solution. L'un doit vaincre, l'autre doit périr. Ainsi est établit là, l'immuable vérité, se faisant depuis la nuit des temps, pour toujours et à jamais.

Le plus triste demeure, que ces légion sorties de leurs infernaux marécages, sous des raisons viciées; tenant de l'aliénation, de la sauvagerie, ou tout simplement, de la perfidie d'avoir vendu son âme au cornu, contre certaines promesses, certainement alléchantes, est que tôt ou tard, leur vilenie se retournerait contre eux. En avaient-ils seulement conscience ? Ou étaient-ils aussi fous que les rumeurs le laissaient échoir ? Qui sait ? En tout cas, cela importait peu. Des lâches, profitant du sommet, pour venir frapper sous la couverture bien chaude du nocturne, par surprise. Évidement, il devaient certainement nommer cela une guerre. Quelle belle excuse, justification toute trouvée. Être le vil serpent siffleur, rampant sur le sol, semant la discorde, se terrant dans les ombres, frappant par surprise, tout cela devait être bien honorable aux yeux Kirijins. Coutumier même. Il fallait avouer une chose cependant, celui qui avait orchestré tout cela, profité pour tirer les ficelles dans les coulisses, était légèrement finaud. Enfin, au moins, ces habitants du Pays de l'eau, il les trahiraient tôt ou tard, cela semblait si évident, que c'en était risible. Allez savoir. Ce n'était que des suppositions, bien que solides, le pragmatisme se devait d'être préservé. Au moins, maintenant, la réponse était évidente. Les Kirijins étaient bien tout ce que les rumeurs et les exilés racontaient. De plus, le monde le saurait dorénavant, avec certitude.

Comme dans les légendes, la lame venait se planter dans le cœur du Dragon, afin de le pourfendre.. Pourtant, les rôles n'étaient-ils pas inversés ? N'étais ce pas le Dragon qui tentait de défendre la paix ? Et la manieuse de lame, la bête démoniaque venu déchaîner les flammes de la destruction et du chaos ?

Ouvrant les yeux, le voile flouté obscurcissant sa vue, se faisait de plus en plus évanescent. En face de lui, cette chevelure dorée, ces traits si familiers, cela ne se pouvait. Ces yeux azurés, mais emplies de rage, d'une soif de sang insatiable, se berçant de l'illusion qu'elle était là non pour le mal, mais comme si cela s'agissait d'une cause juste. Kanon plissa légèrement les yeux, il avait une étrange sensation le parcourant, une douleur si intense, un bref instant, elle s'était évaporée, comme emportée par le vent, happée par une vague dans l'océan.

Cela ne pouvait être qu'elle, cela ne faisait aucun doute. Cette sœur qui avait jadis disparue, cette mystérieuse enfant, dont il avait tant entendue parler. Dont on ne savait point si elle était vivante ou bien si elle reposait d'un repos éternel. Elle était le portrait même de sa mère, traits pour traits, couleurs pour couleurs, cela en était même saisissant. Elle qui s'inquiétait tant du sort de cette dernière, qui gardait toujours cette luminescence d'espoir, teintée de tristesse, qu'elle soit en vie, heureuse, bien portante, que peut être un jour, elle la croiserait, si le destin se montrait clément.

Si elle voyait cette scène, elle serait bien emportée par un torrent de sentiments insoupçonnés. Cela était un postulat véridique. Ce bébé, qui lui manquait tant, qui lui avait été enlevé, s'était transformée en créature de la pire espèce, une engeance fratricide. C'était une Kirijin, une sauvageonne, qui venait de pourfendre son propre sang, sans une once d'hésitation ou de remord. Même si cette dernière était loin de se douter, de son acte des plus vicié et abjecte.

Kanon baissa ses yeux, qui étaient si lourds à garder entrouverts, et aperçu la lame étincelante plongée profondément dans son torse. Son cœur était transpercé de part en part. Il allait mourir, s'éteindre ainsi, sans avoir accomplis ses desseins. Sans même avoir pu tenir ses promesses.

Il pensa d'abord à la conversation qu'il avait eût avec Yoshitsune. C'était si agréable de parler avec lui. Il ne l'avouait pas, mais c'était peut être l'un des rares Iwajins, qui lui inspirait une profonde et totale admiration. Le seul à qui, il faisait vraiment confiance, à qui il faisait sans s'en rendre compte des confidences. Se laisser aller à partager le saké, avec plaisir. Alors qu'il n'aimait pas vraiment l'alcool. Il lui avait promis d'être le témoin de son mariage, si tout se déroulait bien. Voilà que tout ne se passait pas comme prévu. Mais peut être, que par chance, de son coté, cela irait. Du moins, c'était ce qu'il souhaitait. Si Iwagakure venait à perdre ce Samouraï, alors, plus rien ne semblait pouvoir trouver moindre sens.

Feu son frère, Koga, avait été un complice qu'il avait apprécié. Il n'avait pas eût l'occasion de vraiment le connaître. La mort l'avait fauché, comme c'était son cas présentement.

La nomade, Azami, cette connaissance de longue date, qu'il avait eu le plaisir de retrouver dernièrement. Cette amitié, parsemée de rivalité, cela allait lui manquer.

Il y avait aussi Sanadare, qu'il se plaisait à surnommer Shirohime. Cette fleur, si espiègle, ils avaient tant partagés, ils devaient tant faire ensemble. Il lui avait montré et révélé bien des facette, qu'il s’efforçait à cacher. Partagés un alcool venant de lointaines contrées, tout comme un thé. Parlés de la mélancolie, de punitions, de desseins, d'aspirations. C'était bien là, la seule Iwajine qui le connaissait mieux que quiconque, se plaisant à un jeu malicieux, mais dangereux. Oh, ce n'était pas de l'amour, qui l'avait poussé à s’intéresser à elle. Cela était plus subtil. Mais désormais, quelle importance ?

Sa famille, bien sûr, légion de pensées se faisaient, tellement que cela en était indescriptible. Beaucoup de visages d'Iwajins et de coéquipiers se apparurent aussi, mais il avait échangé si peu avec ces derniers. Cela en était dommage, mais il n'avait aucun regrets.

Le seul regret ? Peut être, que cette inconnue, soit bien celle à laquelle il suppose. Ah, bien sûr, ne jamais avoir connu le grand amour de sa vie. On ne lui en avait pas laissé la moindre occasion.

Sa gorge était sèche, subitement, il était si difficile de tenir simplement debout. Sa forme reprenait peu à peu celle d'humain normal, de mortel parmi ses semblables.

Il tenta de poser sa main sur l'épaule de son bourreaux. Mais en vain. Aucune esquisse de la moindre correction. Cependant, il releva son regard, oscillant entre l'azur et le jade, fixant sa fraternelle Némésis dans les yeux. Ses pupilles si pigmentées, se gorgeaient d'une froideur tirant vers le pastel. Le noctiluque se faisait évanescent.

« Sh... Shiori... Est... ce... ton nom, Kirihime ? » -essayant de lui demander la vérité-

Il se mit à déglutir du sang, abondamment, son corps meurtris semblait sur le point de lâcher. Pourtant, ses jambes ne vacillaient guère. Après tout, il était le Dragon d'Iwagakure.

Il essuya ses lèvres du liquide vermillon, avant d'ajouter, en la toisant du regard, quelques mots.

« Que peste soit sur toi... Tueuse de Dragon... que peste soit sur Kirigakure, pour avoir fait de toi sa marionnette... Ta mère serait bien triste... de voir ce que tu es devenue. Fratricide... » -la maudissant du regard-

La dernière lueur de vie s'échappa de ses pupilles, sur ces étranges et inattendues paroles, il trouva le trépas. Au moins, il était enfin bercé par le néant, d'un repos éternel, pour toujours et à jamais.





_________________
Merci Sora-chan!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t152-soryu-kanon http://www.ascentofshinobi.com/t845-equipe-8-nagareboshi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t923-soryu-kanon-et-les-chroniques-oubliees

Mer 29 Nov 2017 - 16:41

Contre toute attente, l'homme-lumière parvint à s'échapper et tenir ses distances de tes poings. Ta rixe ne mena finalement à rien, tandis que ton partenaire se retrouvait aux griffes de celle qui avait de peu faillit vous condamner tous les deux. Il était clair que cette dernière allait être plus délicate à affronter, tandis que ton adversaire direct n'avait jusque-là fait preuve que de défense et d'entraves diverses. Tu comprenais rapidement qu'un combat de longue durée contre lui allait être un véritable calvaire... Ton Byakugan étant bien trop sensible à la lumière qu'il pouvait émettre.

Soudainement, alors que tu t'apprêtais à reprendre ton assaut, un éclat écarlate vint attirer ton attention. Non loin d'ici, quelque chose s'était produit... L'espace d'un instant, ta vision se troubla, baigné par la couleur du sang avant de subir l'éblouissement du Kirijin. Que s'était-il passé ? Quelle était cette sensation ? Tu étais paralysé, comme si ton cerveau comprenait, mais pas ton esprit. Pourquoi avais-tu eu cette étrange sensation ? Comme si l'espace d'un instant, tes yeux souhaitaient te montrer une scène des plus importante.

Désormais aveuglé, ta légendaire vue n'était plus qu'un vaste tableau blanc. Pris de panique et d'énervement, tu perdis rapidement toute notion d'espace-temps. Par chance, à travers ce champ de couleur pure, tu parvenais toujours à distinguer les sources de chakra les plus proches. Ton attention n'était plus que diriger vers ton compagnon... Ton compagnon, au corps-à-corps de la combattante du pays de l'eau... Ton compagnon, dont tu ne parvenais à distinguer qu'une faible lueur de chakra presque imperceptible. Était-ce ta vue qui te faisait défaut ?

Alors que tes yeux reprenaient petit à petit leurs naturels, tu te retournas vers celui qui t'avait protégé au péril de sa vie sans une seule once d'hésitation. Ne parvenant toujours pas à distinguer totalement la scène, tu t'avanças d'un pas au premier abord lent, s'accélérant à chaque foulée.

"Hey..." Disais-tu, d'une voix morne.

Frottant tes yeux, tu ne distinguais plus rien à part la scène d'effroi qui se dessinait petit à petit devant toi. Tu ne voulais pas réellement y croire, ce qui expliquait ta lente réaction. Tu apercevais alors un filet de sang s'écoulait des lèvres de... Quel était son nom ? Tu ne le connaissais même pas et tu ne le saurais certainement jamais.

"Hey !" D'une voix plus ferme et accentuée.

Ta vue avait finalement retrouvé toutes ses capacités. Il était malheureusement trop tard, tu comprenais bien trop tardivement l'ampleur de la situation. Une lame, transperçant de part en part le torse et le cœur de l'Iwajin. Ses yeux presque transparents tandis que les tiens s'animaient d'une flamme vengeresse. Ta lucidité s'envola au profit de la colère. Pour la première fois, tu faisais face à la mort et pas n'importe laquelle... Celle d'un camarade qui t'avait offert pour la première fois un sentiment d'égalité. Cet homme que tu ne connaissais même pas était mort pour toi et pour le village. Tu t'étais sentis libre à ses côtés et voilà qu'il venait de rejoindre l'autre monde sans même te donner son nom.

"HEY !!!" T'époumonant, comme pour tenter de ramener l'homme-poulpe du trépas.

Usant de toute ton énergie, ton regard s'était désormais concentré sur la meurtrière. Tu t'étais pourtant préparé à la mort, au risque de perdre des compagnons ou de perdre ta propre vie... Et pourtant, malgré tout, cela semblait être impensable pour toi. Tes jambes te rapprochant à grande vitesse de cette dernière, tu n'hésitas pas une seule seconde à te déchaîner contre elle. Visant chacun de ses Tenketsu, tu espérais pouvoir l'atteindre suffisamment pour la neutraliser. Tu ne savais pas à quoi t'attendre, mais il était bien trop tard pour y penser.


_________________

~Bang Bang~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1653-de-toutes-les-passions-la-plus-cruelle-pour-les-autres-et-pour-elle-meme-est-la-haine-hyuga-shinku#10185 http://www.ascentofshinobi.com/t1539-hyuga-shinku-pupilles-blanches-et-coeur-noir#9392

Mer 29 Nov 2017 - 23:07
Qui ne réfléchit pas et méprise l’ennemi sera vaincu.
L'art de la guerre, Sun Tzu

Tuer un homme, ce n'est pas la première fois que je le fais. Mais de cette façon, avec cette technique, son sang venant souiller les reste de tissus qu'il couvre encore mon corps de chakra... Je me recule pour lui permettre de tomber, de s'écrouler sur le sol sans vie. Mais il lutte pour parler le bougre et je me fige à sa question. Mon prénom. Comment il le connait ? Par les déserteurs qui sont là. C'est la seule raison possible, pourtant, le discours qui suit me perturbe davantage. A tel point que je n'arrive pas à maintenant ma technique. Je reprends alors une consistance réellement, permettant alors à tout le monde de remarquer mon corps très peu couvert. Scène semi érotique, parce que du sang qu'il a expulser dans ses respirations marque partiellement mon visage et le haut de mon corps. "Fratricide ?" Répétais-je alors incrédule. Est-ce qu'il sous entend par là que je suis sa soeur ? Que l'on a un lien de sang ? Non... C'est juste impossible ! Pourtant... Non. Je secoue la tête. Je dois pas me déconcentrer maintenant. Je n'ai pas le droit d'être perturbée par cela ! Pas alors que l'on est encore en plein assaut !

Les cris du partenaire du poulpe me font relever la tête vers lui. Il me fonce dessus ! Attaque suicidaire ? Désire de vengeance. Il a laisser tombé l'idée d'attaquer Inja ou bien celui-ci a-t-il fini dans le même état que mon possible frère ? Je peux pas regarder maintenant, pas alors qu'il me fonce dessus. Coinçant alors rapidement Dokuyaku sous mon bras, je compose rapidement des Mudra pour recouvrir mon corps de chakra Raiton. S'il me fonce dessus comme ça, il va faire quelque chose au corps à corps ou tenté une technique très près... Eviter est pas réellement possible alors si je peux amoindrir le tout, c'est le mieux !

Il pose alors sa main sur moi. Pauvre fou. Il reçoit alors une décharge électrique, preuve que ma technique a été composée dans les temps. Je profite alors de la surprise provoquée par mon raiton pour reprendre mon sabre en main et trancher partiellement le bras de cette main qui s'est posé sur moi. Mon regard sur lui. Haineuse. "Qui est-il ? Quel est le nom de cet homme !" Lui hurlais-je dessus, attendant une réponse de sa part, pour connaître l'identité de celui qui a tenté de se faire passer pour un frère pour moi. Un inconnu, qui n'avait aucune raison de faire ça. Parce qu'il ne sait rien de moi. Un mensonge, voilà tout ce que ça peut être et pourtant... Pourtant, je suis dans un état de rage profond, avec cette possibilité que réellement, il puisse l'être à cause de cette mère inconnue... Sauf que personne à Kiri hormis mon partenaire de ce combat ne le sait. Je n'en ai parlé à personne d'autre alors aucun Yuki ou Hoshino présent ici ne peut savoir ce détail ! C'est des fabulations... "Parles et je te laisserais la vie sauve !" Si bien entendu les réponses qu'il me fournit me satisfaite... Mais cet endroit, est-ce bien le lieu et le moment pour tenter de faire un interrogatoire ? Non, nullement pourtant je le fais, sans même chercher à voir si Inja est vivant, s'il va bien, alors que je devrais... Mais je ne pense pas à lui, pas à vérifier ça, je vous cette réponse, je veux savoir le nom de cet homme au moins. Je veux des informations pour savoir pourquoi il a dit ça avant de mourir, de s'effondrer sur le sol.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 30 Nov 2017 - 0:49


Inja venait à peine de prendre ses distance que le Hyûga semblait ne plus vouloir avoir à faire avec lui, comme pris d’une soudaine envie de changer de cible. Tournant la tête en direction de Shiori, le shinobi de lumière tentait de comprendre mieux ce qu’il se passait durant le combat et c’est lorsqu’il vit le plus robuste de leurs adversaires gisant sur le sol que sa compréhension fit un pas dans le présent.

Le Hyûga semblait avoir été pris d’une envie meurtrière, baragouinant quelques mots qu’Inja ne pouvait pas discerner, l’homme se lançait en direction de Shiori dans l’espoir de lui asséner un enchaînement d’attaque.

Il était simple pour lui de reconnaître la même hargne de ruée que son adversaire avait tenté quelques temps plus tôt contre lui. Mais cette fois-ci, il possédait quelque chose de supplémentaire, une haine ambiante qui se dégageait de son aura, l’envie de venger son camarade semblait avoir emportée ses réflexions et prit le dessus sur le raisonnable.


« Tu ne vas pas t’en prendre à Shiori ! »




Inja criait, non dans l’espoir que quelqu’un l’entende, mais par réflexe d’aide envers la personne qui avait tant fait pour lui. Il n’avait aucun moyen de la défendre correctement, n’étant qu’un novice, son éventail de techniques était beaucoup trop faible. C’est pourquoi après avoir fini de crier, il exécuta une série de mudrâ très rapides pour lui venir en aide.

Rapidement, une lumière éblouissante apparue de nouveau, cette fois-ci directement derrière Shiori, de sorte à ce que l’aveuglement n’affecte que le Hyûga en train de la charger.

Durant quelques courtes secondes, le cœur d’Inja semblait s’être arrêté de battre, stoppant par la même occasion le temps… figé. La lumière émanant de derrière Shiori dévoila un corps qui pouvait sembler en piteux état aux premiers abords, mais qui n’était finalement que le reflet d’un corps parfait embelli par la lumière de fond. Seuls ses vêtements étaient abîmés, déchirés de toutes parts par le jet visqueux exécuté par l’homme qui ne respirait maintenant plus. Ses jambes et sa poitrine révélés par l’orée lumineuse apportaient une aura majestueuse à ses gestes, elle n’était plus seulement la femme qui l’avait entraîné et ne croyait pas en ses propres capacités, mais bel et bien la guerrière acharnée qui faisait face à deux ennemis puissants. Le tableau dégageait une sensualité flambante qui n’était miraculeusement pas gâchée par la vulgarité de parties intimes révélées, de larges bouts de tissus cachaient le plus important, les morceaux volants au vent.

Inja fut troublé par la beauté de la scène, de même que par l’héroïsme qui s’en dégageait, l’image d’une femme forte qui avait vécu certaines des pires choses au monde et qui se dressait finalement avec honneur et puissance sur le champ de bataille.

Le Hyûga était finalement sur le point de l’atteindre alors que sa maîtresse composait une série rapide de mudrâ. Revenant à ses esprits, Inja lança trois kunaïs rapides en suivant la trajectoire que prenait l’homme en question, visant les jambes dans l’espoir de pouvoir l’indisposer quant il arriverait à bout portant de Shiori, avant de commencer à courir à son rythme dans leur direction.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

Jeu 30 Nov 2017 - 11:37

Alors que tes poings s'apprêtaient à atteindre ta cible, un éclair de lumière vint à nouveau te priver de ta vue. Tu avais laissé derrière toi cet homme capable de t'enlever ton meilleur atout, de te priver de tes capacités d'un simple éclat de lumière. Tes yeux se refermaient brutalement, mais il était trop tard, ta vue s'était déjà parsemé de ce blanc nacré oblitérant ton champ visuel. Ta main, frôlant alors le corps de la Kunoichi, fut repousser par un violent choc électrique. Une tranche nette s'en suivit, tu sentis ton bras droit t'abandonner tandis que tes jambes se firent lacérer par trois kunais transperçant la chair de tes mollets, te faisant légèrement chuter, déposant un genou à terre face à celle qui été responsable de ce carnage. À ce moment précis, tu compris que ton impulsivité avait eu raison de toi. Tu ne t'en sortirais certainement pas. Il n'était plus question de peur ou de colère... Tu t'étais résigné à ce que ton premier champ de bataille devienne ton dernier.

Par honneur pour Iwa, par honneur pour ton compagnon d'armes tombé au combat et pour prouver à la Soke que tu n'étais pas un lâche. Tu étais prêt à confronter la mort en face plutôt que de tourner le dos et saisir une chance de t'enfuir pour ensuite mener une vie de regret. Ton bras droit, baigné par le sang semblait inerte, presque un poids désormais pour ton corps. Cette barbare te demandait le nom de l'homme qu'elle venait d'abattre... Quelle ironie, tu te posais exactement la même question.

"C'est ainsi que vous fonctionnez à Kiri... ? Vous attaquez par surprise et tuer nos camarades sans même chercher à négocier, pour ensuite vous demandez quel est l'identité de vos victimes ?"

Tes yeux, toujours aveuglés, commençaient à recouvrer petit à petit leurs fonctions. Tu fixais la shinobi, tandis qu'un rictus se formait sur le coin de tes lèvres en apercevant le corps sans vie de l'homme-poulpe. La haine ne cessait de grandir en toi, tu avais toujours respecté tes adversaires, mais ceux-là était de la pire espèce, dénuée de tous honneurs. Tu expulsais alors un crachat de sang sur la kunoichi, avant de reprendre ton élocution.

"Je ne vous ferais pas l'honneur de vous dire son nom. Vous avez souillé nos terres. Vous n'avez fait preuve d'aucun honneur. Vous n'êtes que des barbares, votre seul don sera de porter sur vos épaules le poids de vos actes. Rappel-toi du visage de cet homme qui a combattu vaillamment, qui s'est sacrifié pour les siens. Rappel-toi chaque nuit, de son regard. Le regard de l'humanité que tu as toi-même perdu depuis longtemps, démon du pays de l'eau."

Ta main gauche, la dernière valide, se crispait. À tes mots, tu agrippais le bras de la Kunoichi, défiant son regard, tandis que le sang commençait à perler à même le sol. Un démon venant prendre la vie de deux combattants. L'un gisant au sol dans une mare de sang, l'autre agenouillé face à l'envoyé du mal, prêt à subir son châtiment pour avoir vécu au mauvais endroit, au mauvais moment. Un tableau qui aurait pu être d'une grande beauté si tu n'en avais pas était l'acteur... Ou plutôt la victime.


_________________

~Bang Bang~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1653-de-toutes-les-passions-la-plus-cruelle-pour-les-autres-et-pour-elle-meme-est-la-haine-hyuga-shinku#10185 http://www.ascentofshinobi.com/t1539-hyuga-shinku-pupilles-blanches-et-coeur-noir#9392

Jeu 30 Nov 2017 - 14:45
En tuer un pour en terrifier un millier.
L'art de la guerre, Sun Tzu

Inja est vivant, la réponse vient d'elle-même. Il se manifeste pour tenter de venir à mon secours. Malheureusement pour lui, je suis loin d'avoir besoin d'aide. La belle est devenu le monstre. Et le monstre est devenu la belle au bois dormant. La preuve en est avec le poulpe, plongé dans le sommeil éternel maintenant. Il ne se relèvera plus et l'autre Iwajins qui nous faisait face ne le fera plus non plus, probablement. Je le menace, lui demande de coopéré alors qu'il est à genoux devant moi. Blesser au bras par mes soins et à la jambe par mon partenaire. S'en est fini de lui. Il le sait et il le montre bien.

Réponse venimeuse. Attaque de notre principe et je souris. Amusée par ses propos. Je pose mon pieds sur son torse, pour le pousser et le faire tomber en arrière. "Nous sommes venu en ami, demander à récupérer nos déserteurs. Vous avez refusé. Alors, quand la plume ne suffit pas, l'épée est de mise. Votre kage à fait une erreur en acceptant ses réfugier et vous le payer de vos vies. Demande toi donc qui est le pire. Cet homme qui a accueilli des déserteurs, nos fouteurs de troubles, tortionnaire et sadique dans l'âme ou bien nous, qui tentons de punir des actes qu'ils tentent de fuir maintenant en se faisant passer pour des saints. " Pestais-je alors en m'approchant de lui posant maintenant mon pieds sur son torse pour appuyer sur sa cage thoracique, non pas pour l'écraser mais pour le maintenant au sol correctement.

J'esquisse alors un sourire mauvais et matérialise ma nouvelle lame. "Ne te tracasse pas, je n'oublierais pas le dragon d'Iwa Gakure, mais toi, tu n'es même plus un murmure dans mes souvenirs." Lui rétorquais-je, véhémente, avant de trancher partiellement sa gorge pour abréger ses souffrances et mettre fin à ses paroles déplaisantes. Nous, aucun honneur ? En avait-il eu en acceptant un tortionnaire ? En croyant les balivernes d'être si faible ? Qui a le plus d'honneur ? Sûrement pas eux.

Je prends alors une longue respiration et me tourne vers Inja en esquissant un sourire triste. "Fouille le cadavre de ce poulpe, je veux connaître son nom !" Lui ordonnais-je alors sans plus de scrupule, ni même d'explication. Faillir maintenant, me laisser aller à des sentiments négatifs ne seraient pas bon. Il faut que je continue d'avancer, de maintenir et diriger l'assaut contre les portes. Il faut que l'on attende Noah et la tête d'Eiichiro.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 30 Nov 2017 - 18:42


Inja arrivait à proximité de la scène, il pouvait en constater la violence... les membres découpés, les deux corps gisants au sol, Shiori n’y était pas allé de main morte. L’adrénaline de la bataille semblait l’avoir complètement changée, elle et ses priorités. Elle n’était plus l’institutrice appliquée et attentionnée, et s’était transformée en véritable arme de destruction, le sang éclaboussé sur son corps à moitié nu improvisait des peintures de guerre, sensuelles et meurtrières. Comment Inja pourrait-il la regarder de la même manière après la scène à laquelle il venait d’assister… Bien sûr il n’avait jamais douté que la guerre les amèneraient à faire des choses horribles, mais plus que des simples victimes de guerre, Inja pouvait voir des victimes de la folie d’Eiichiro, l’homme qui avait créé cette guerre… Le même qui a forgé la personnalité belliqueuse et vengeresse que Shiori arborait à présent. Son visage fier, sans regrets et ses paroles dures.


« Fouille le cadavre de ce poulpe, je veux connaître son nom ! »




En plein milieu du champ de bataille, il lui faisait assez confiance pour se sentir couvert et s’exécuter sans broncher, voulant tous deux savoir qui était l’homme-créature que Shiori venait d’achever. La curiosité d'Inja accompagnant celle sa maîtresse, qui avait un but précis derrière la tête.

Il s’approcha du cadavre le plus proche de ses pieds, fléchis ses genoux, sentant à quel point ses muscles s’étaient fatigués dans la panique du combat, Inja retira en vitesse le drapé inférieur du corps du Hyûga ainsi que sa propre veste d’apparat noire puis les lança dans la foulée aux pieds de Shiori, avant de se diriger vers le corps qui les intéressait. Il lâcha un dernier coup d’œil vers le corps dénudé de sa professeure avant que celle-ci n’enfile à une vitesse incroyable le duo d’habits qui venait de lui être transmis.

Commençant à inspecter le corps, Inja fouilla le plus de poches possibles, rien ne lui sautait aux yeux, seulement des équipements ninjas basiques et un accoutrement spécial, n’importe qui aurait pu porter quelque chose de la sorte sans que son identité n’en soit trahie. Ce qui attira finalement son attention fut la lame du guerrier décédé, une arme particulière colorée d'un léger bleu, un signe particulier qu’il n’avait encore jamais été donné à Inja d’observer. Ce fut tout ce qu’il pu en tirer, rien ne sortant de la normale, aucun papier d’identité, aucun signe distinctif à part le fait que l’homme réussissait à se faire pousser des tentacules meurtrières… Ce qui était, après réflexion, un indice suffisant pour des recherches approfondies.

Un bruit se fit entendre, une sorte de sifflement rapide qui semblait s’approcher. Par réflexe et anticipation, peut-être abusive, Inja exécuta une roulade sur le côté avant de prendre en mains le katana bleuté qu’il avait commencé à examiner. Deux shurikens passèrent à côté de son flanc, non loin de sa position initiale, trois ninjas novices venaient de lancer une charge en direction des deux Kirijins.

Shiori n’eut aucun mal à mettre à terre les deux tiers des assaillants, les blessant gravant sans compter cette fois-ci à les achever, peut-être se préférait-elle se concentrer sur le reste du champ de bataille ou réalisait-elle aussi le changement drastique dont elle avait été la victime durant l’assaut.

Le troisième des ninjas, beaucoup plus jeune que les autres, s’arrêta peu après devant Inja, il semblait n’avoir jamais combattu quelqu’un et ne vouloir que venger un de ses camarades… Le katana levé, le shinobi adepte de la lumière stoppa son mouvement, constatant la peur qui emplissait les yeux du ninja… Enfin plutôt, du gamin…

Des larmes se mit à couler sur les jours de l’enfant shinobi, avant qu’il ne se mette à geindre, maudissant les Kirijins qui venaient perturber son havre de paix. A tous les coups, il ne comprenait pas les enjeux de cette guerre, ne connaissait même pas Eiichiro et voyait seulement des meurtriers venu d’ailleurs pour éteindre la flamme de sa vie et des siens.


« Pourquoi ? POURQUOI ? Il voulait nous DEFENDRE ! Kanon n’aurait jamais fait de mal à personne… Et vous l’avez tué ! JE VOUS HAÏS ! Un Soryu n’aurait jamais osé tuer, il venait seulement nous défendre ! Pourquoi venir nous assassiner ? »




Un jeune garçon courageux qui se dressait devant la mort, aux pieds de celui qui tenait la propre arme d’un des siens, celle qui pouvait encore prendre beaucoup de vie entre les mains d’un meurtrier. Il s’agissait d’une guerre avec un but précis, les morts étaient inévitables au sein d’une bataille, seulement la cruauté n’avait rien d’héroïque, de même que tuer un enfant innocent, seulement énervé par l’incompréhension et la vue de la mort, n’avait rien d’utile.

Inja abaissa violemment le katana dans la direction du gamin, la faisant atterrir juste à quelques centimètres de sa jambe, avant de prendre appui sur le poids de la lame enfoncée dans le sol pour donner un violent coup de tabi à l’enfant pour le plaquer lui aussi sur la surface de la terre. L’enfant lâcha un soufflement avant de tousser sèchement dans le vent.


« Pleure tes morts, la tienne n’est pas venue, un jour tu comprendras, en attendant, fuis d’ici, tu pourrais te faire faucher par une attaque, tout le monde ne fait pas attention à qui il s’attaque et personne n’a vraiment le temps de prendre en compte un enfant. »




Il fallu une demi-seconde à Inja pour rapidement se retourner, emportant le katana bleuté dans son élan, avant de retourner aux côtés de Shiori. La bataille n’était pas fini et il leur faudrait sortir vivant de l’endroit avant de revenir sur les évènements.

Inja jeta un rapide coup d’œil vers les deux corps, sans s’arrêter il gravait l’image des deux hommes qui avaient été tués, de sorte à ne jamais oublier une seule des morts auquel il a partiellement participé puis, se concentrant à nouveau sur les combats, il murmura dans un élan.


« Repose en paix Soryu Kanon… J’en apprendrai plus sur toi… et sur l’homme que tu as voulu protéger de ta vie. »




Ses derniers résonnèrent dans sa tête, comme si le ciel avait entendu ses paroles et fait monter ses murmures dans un monde différent, vers un autre endroit, quelque chose de nouveau, de vivant. Comme si le ciel avait porté ses paroles et espoirs Iwajins vers de nouveaux corps. Une nouvelle vitalité.



FIN DU COMBAT.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u395

2/02. Diriger l'assaut

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Event n°2 : Le Sommet des déchirements :: Partie n°2 : L'Assaut
Sauter vers: