Derniers sujets
» Autour des braises // Watari
Aujourd'hui à 3:17 par Hoshino Watari

» Aller à l'essentiel
Aujourd'hui à 3:09 par Metaru Shūuhei

» Sora Uchiha (en Cours)
Aujourd'hui à 2:57 par Borukan Akimoto

» [Koga Kiseru] Un errant à Iwa et dans un Cofee Shop - Libre
Aujourd'hui à 2:26 par Hyûga Sanadare

» Oui ?... Oui ! (w/ Tsunechika)
Aujourd'hui à 2:10 par Seisui no Seifukusha

» 1/08. La manipulatrice
Aujourd'hui à 2:06 par Suzuri Kyoshi

» Question de coïncidence ; Sazuka
Aujourd'hui à 2:04 par Ikeda Sazuka

» Le bon et la brute [Shukiki S.]
Aujourd'hui à 2:02 par Metaru Nué

» Reiji / RP.
Aujourd'hui à 1:37 par Goketsu Reiji

Partagez | 

Shinichi ► Quête d'informations

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Dim 19 Nov 2017 - 19:20
Un soupire franchit mes lèvres. C'est toujours quand on a besoin de quelqu'un qu'il n'est pas là. Moi qui pensait demandé conseil à Hanzõ concernant le suiton à fin de pouvoir aider un peu plus mon tout nouvel élève... Mais non, le torrent est partit en mission de traque, avec Yamamoto et Noah. J'aurais aimé en être dans un sens, mais en même temps, je doute que Sôsuke aurait accepté que j'y participe, vu les tensions entre nous deux... Cela aurait été un peu trop explosif et me taper le Meikyu toute les journées pendant le voyage, je n'aurais jamais survécu à cela. Il aurait eu ma peau avant même que l'on retrouve les déserteurs ! Enfin, non, je ne dois pas avoir une vision si obscur du rouquin surtout après la soirée que l'on a passé tout les deux. J'ai pu en apprendre des belles sur lui... M'enfin, il n'est pas la personne que j'affectionne le plus.

Marchant donc dans la rue à la recherche de quelqu'un qui pourrait potentiellement me venir en aide pour avoir un peu plus d'info, que ça soit sur le suiton ou tout autre chose, j'en sais rien, faut encore que j'élabore l'entraînement du novice... En parlant de Novice, voilà qu'au bout de la rue se tient la tignasse blonde de Shinichi, le jeune Yuki assez désinvolte et agaçant, mais qui peut se relever utile pour obtenir des informations même partiel. Je m'approche alors de lui, relevant un peu le bras pour lui faire un signe de la main. "Ohayo Shinichi-san." Soufflais-je en souriant un peu pour qu'il sache que je suis désireuse de lui parler et cette fois, c'est pour un sujet bien plus réjouissant !


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 19 Nov 2017 - 19:40
▬ Voyons voyons. Que puis-je bien faire. Hum.
Dormir ? Pas envie. M’entraîner ? Non plus. Manger des choses atrocement sucrées et excessivement mauvaises pour la santé ? Là encore cela ne me tente pas plus que ça. Faire chier mon grand ami et sensei Noah ? Voilà une noble activité à laquelle j’aurais été heureux de prendre part si seulement le bougre en question ne s’était pas fait la malle on ne sait trop où. Nombreux sont les Kirijins ayant quittés le village afin de réaliser une obscure mission à laquelle je n’ai pas été conviée. Bah ! Rien d’anormal me direz-vous. Je n’ai que quatorze ans et NE SUIS QU’UN SIMPLE CHUNIN. Cette phrase et excuse ô combien mythique restera à jamais gravée dans ma mémoire tant je l’ai utilisée à de multiples reprises. Je ne paie pas mon déjeuner à la cantine ? Normal, je ne suis qu’un chûnin de quatorze ans. Je ne range pas mes affaires ? Normal aussi. Je ne suis qu’un gosse. Voyez comme cela marche. Quelle que soit la solution, cette excuse fonctionne. Et ça si vous voulez mon avis : C’est génial. Il s’agit en quelque sorte de mon jutsu ultime. Certains maîtrisent la glace, d’autres les os, d’autres encore possèdent de saints couteaux à beurre.
Moi j’ai ma repartie. Et aussi un sacré toupet.

Ne sachant trop que faire de ma journée, je déambule dans les rues de Kiri et m’adonne à mon activité préférée : La glandouille. Un passant me croise, me reconnaît et me suggère d’aller « travailler pour le bien du village » … Ahah. Non merci.
Travailler est épuisant et Kiri n’est pas ma priorité pour le moment. En effet, en cet instant précis, je juge mon plaisir personnel plus important que la grandeur du village. C’est pourquoi je gambade tel un clown Eiichiresque à travers les pavés de la brume.
▬ Uh ?
Quelqu’un m’interpelle. À tous les coups, il s’agit encore d’un passant qui va me réprimander, me sommer de réaliser je ne sais trop quoi ou de l’aider dans je ne sais quel objectif dont je n’ai cure.

Je me retourne et mes yeux azurs croisent ceux de l’actuelle chef des sabreurs : La dénommée Shioro. Allez savoir pourquoi, la demoiselle en question me sourit. À croire qu’elle veut me demander un service. Je hais les gens qui me demandent des services cependant je peux faire un effort pour la kunoichi. En effet l’expérience a montré que la blonde sait être amusante par moment. À ses dépens, certes, mais cela n’est qu’un détail.
▬ Bien le bonjour à toi Shioro. En quoi puis-je t’être utile ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 19 Nov 2017 - 19:57
Marchant vers le blond après l'avoir interpellé en le saluant, j'esquisse un léger sourire quand il se tourne vers moi et me rend ma salutation. M'arrêtant à son niveau pour pouvoir entamée une conversation bien plus fournie qu'un comment vas-tu ? Bien et toi ? Et je pense que rien que cela lui met la puce à l'oreille. Il s'enquière déjà de savoir ce que je lui veux afin de pouvoir satisfaire possiblement à mes besoins, même si je me doute déjà des réponses qu'il pourrait me sortir si l'envie de ne pas me répondre lui vient. Il n'a que quatorze ans, peut-être quinze maintenant ? J'ignore si son anniversaire ne serait pas tomber entre le jour de la désertion et aujourd'hui, mais j'en doute. Il peut tout aussi bien changer de disque pour dire qu'il a quatorze ans et demi maintenant ! Parce que oui, le demi peut tout faire et tout changer ! Non, je plaisante, je doute qu'il s'arrête sur un détail comme ça, bien trop bancal et ennuyeux. Bien que j'avoue ne pas avoir totalement cerné le blond. Il reste assez étrange à mes yeux.

"Shioro? Je vois que j'ai aussi le droit à un surnom. Au moins, l'avantage de celui-ci est qu'il est plus avantageux que celui d'Eiichiro." Je ris un peu. "Clownman c'est ça si je ne me trompe pas ?" Parce qu'il peut très bien en avoir changé aussi, mais j'avoue que cela est assez drôle quand même. "Est-ce que je dois en déduire que tu m'apprécies un minimum ou bien est-ce purement de la moquerie à mon encontre ?" Question un peu plus sérieuse et pourtant, il pourrait clairement me dire qu'il se moque de moi que cela ne changerait rien dans ma façon d'agir avec lui. Après tout, j'ai de l'aide à lui demander alors je vais pas me quereller avec lui pour si peu. Fourbe ? Manipulatrice ? Je ne me décrirais pas comme cela, mais c'est effectivement une manière de voir la chose, mais bon, il faut bien savoir mordre sur sa chique quand on veut obtenir quelque chose ? Bien que j'ai quand même des limites, je ne suis pas de celle qui ferait tout pour une information. Je ne vendrais jamais mon corps pour cela par exemple. Je laisse se bon plaisir à des filles bien mieux formée et sexy que moi, comme par exemple la jeune Kaya.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 19 Nov 2017 - 20:19
Un surnom ? Mais de quoi parle-t-elle au juste ? Je réfléchis quelques secondes et finis par comprendre. Shioro n’est pas son vrai prénom. Pourtant, qu’on ne s’y méprenne pas, il ne s’agit en rien d’un sobriquet idiot que je lui ai affublé par pur plaisir. Loin d’être de cet avis, la kunoichi de la brume réagit positivement et mentionne le nom d’Eiichiro, aka Clown-Man. J’écoute les dires de la sabreuse et, confus, ne sais quoi rétorquer. Pour cause, Shiora se fait des idées. Histoire de couper court à cette situation gênante, je reprends :
▬ Euh. Pas vraiment. Je veux dire … Bon. C’est ma spécialité de donner des surnoms idiots aux gens. J’avoue. Des fois parce que je les aime bien. Des fois parce que je les déteste. Dans ton cas, c’est ni l’un ni l’autre tu vois. Genre. T’as l’air sympa hein. Mais je sais même pas qui tu es. La preuve, je ne me souviens même plus de ton prénom. Sans rire c’est pas Shioro ? J’en étais quasiment certain. T’as vraiment une tête à t’appeler Shioro. Bon. Après si on avait tous le nom qui convient à notre tête, je m’appellerais sûrement Bouffon-Sama. Et on sait bien toi comme moi que je ne m’appelle pas ainsi. Mais du coup. Si tu ne t’appelles pas Shioro, la question est fatidique que toute l’assemblée ici se pose est : Comment t’appelles-tu ? Ne réponds pas, je vais trouver ! …
Je m’arrête un long moment, médite sur la question et m’exclame, tout fier de moi :
▬ Je sais ! Tu es la seule ! L’unique ! La formidable Shiora !
… Bip. Toujours pas. Un vent mystique souffle sur mon visage et me fait comprendre que je me suis encore trompé. De sorte à en avoir le coeur net, je demande :
▬ C’est pas ça hein ? Mon petit doigt me dit que ce n’est pas ça … Okay c’est pas ça … Ne dis rien je vais trouver. Si ce n’est pas Shioro ni Shiora … C’est forcément Shiore ! Et oui ! A moins que ce soit Shioru ? Ou Shio tout court. C’est bien aussi Shio tout court mais je ne pense pas que ce soit ça. Voyons. E-A-U-O- Quelle autre voyelle puis-je bien utiliser ?
… Là encore un temps de réflexion anormalement long est requis. Finalement je m’arrête, blémis, esquisse un sourire, pointe du doigt la jeune femme et m’exclame :
▬ Eurêka ! Shior-BEUH !
Mais oui bien sûr. C’est clair maintenant. Il s’agit de la seule, l’unique. Shior-beuh ! Le son « Beu » étant bien entendu la meilleure voyelle créée en ce bas monde ! Bon. J’avoue. Je suis présentement en train de me moquer d’elle. Cela fait quelques secondes maintenant que je me souviens du nom de la sabreuse.
Shiori.
▬ Du coup. Quel bon vent t’amène ici ? Et plus important encore, que désires-tu au formidable jeune chûnin de quatorze ans que je suis ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 19 Nov 2017 - 20:55
Vraiment, en l'abordant, je ne pensais absolument pas que cela partirait en sucette de la sorte ! Parce que je suis maintenant là, à l'écouté, et à me retenir de rire. Parce que s'il appelle Eiichiro clown, il est clair et net qu'en réalité ce petit surnom lui aurait vachement mieux collé à la peau. Bien que bouffon lui convienne également à ravir il faut bien l'admettre ! Le regardant donc, le regard brillant de cette envie de rire, je n'ose pas du tout l'interrompre dans sa petite réflexion plus que drôle à mes yeux. Parce que vraiment, il va loin et surtout, il ne lui en faut pas beaucoup pour démarrer et lâcher de belle bêtise. Si Eiichiro est quelqu'un de néfaste, lui, je le verrais plutôt comme tout son opposé.

Le blanc et le noir, le bien et le mal. Le yin et le Yang. Voilà ce qu'ils sont et on peut même le voir physiquement. Parce que l'un est blond, l'autre un satané noiraud. Ils sont autant similaire physiquement que psychologiquement. Deux opposés et tant mieux, parce que cela me permet réellement de me détendre et d'enfin me dire que tout les Yuki ne sont pas des enflures. En réalité, il n'y a qu'Eiichiro qui en est une et ça, grâce au jeune Shinichi, je peux le réaliser pleinement. Il est à mille lieu de mon ancien tortionnaire.

Puis il termine, en beauté, par un Shiorbeuh magnifique qui m'arrache réellement un rire. Parce que je trouve cela drôle et l'auto dérision était l'une de mes forces avant. Chose que j'ai partiellement perdue à cause de son ancien chef, mais on va éviter de se perdre encore à penser à cet enflure. Surtout quand il me questionne tout en me lâchant son éternelle tirade sur son âge et son grade.

"C'est Shiori mon prénom, mais appelle moi comme tu veux. Je trouve cela assez amusant."

Parce que non, je ne vais pas m'offusqué de cela et mon sourire en témoigne bien. Il m'amuse et même s'il peut considéré que je suis une simple d'esprit qu'il le fasse, cela ne me dérange guère. "J'avais des questions à te poser, disons que je cherche de l'aide là ou je peux. Du coup, tu peux me dire quoi sur l'affinité Suiton ?"


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 19 Nov 2017 - 21:14
La demoiselle rigole. Comme quoi. Elle prend mes pitreries avec philosophie. Nombreux sont les shinobis moins enclins à prendre mes vannes de la sorte. Certains, comme ce bon vieux Hanzo, m’en auraient déjà collée une à l’heure qu’il est. Fort heureusement la kunoichi de la brume n’est pas de ces odieux rabougris disposé à prescrire mandale et autres joyeusetés au petit fanfaron que je suis. Histoire de conclure mon petit sketch, je poursuis :
▬ Shiori ? Oh. C’est exotique.
Ça l’est tout de suite moins que Shiorbeuh me direz-vous et vous auriez bien raison ! En tout les cas, j’écoute avec attention la demande de mon interlocutrice. La jeune femme souhaite plus amples informations sur une l’affinité de l’eau.
Surpris, je me gratte la tête, observe succinctement à droite puis à gauche et demande :
▬ T’es sûre que c’est à moi que tu demandes ça ? Je veux dire … Bon. On demande des renseignements sur la viande à un boucher. Des renseignements sur le pain à un boulanger. Des renseignements sur la coiffure à un coiffeur, tu comprends ? Bah là c’est pareil. Il faut demander à un expert en la matière. Genre à Hanzo ou à je ne sais trop quel shinobi énervé du pantalon. Moi en l’occurrence, je suis tout juste bon à faire des blagues. Le ninjutsu … Fiou. Ce n’est pas ma spécialité, loin de là. En plus je ne maîtrise pas le Suiton. Je sais utiliser la glace, comme tous les Yuki et je manie correctement le feu mais ça s’arrête là. Je ne risque pas de t’être utile en somme. J’en suis désolé.

Déception. Shiori s’imaginait sûrement autre chose. Histoire de ne pas laisser la sabreuse en plan et afin de m’amuser un peu, je reprends :
▬ Ceci-dit, je sais qui peut t’aider. Ma sœur maîtrise le Suiton si je ne dis pas de bêtise. Elle doit être chez moi. Feng est une grande kunoichi. Jonin à treize ans, experte en ninjutsu, bla bla. Contrairement à moi, elle en impose. Si tu veux la rencontrer … Ou à défaut de la voir, car elle est peut-être partie à l’heure qu’il est, je peux peut-être te dire ce qu’elle sait faire. Enfin dans la mesure du raisonnable car moi-même je ne connais pas très bien ses capacités réelles. Elle est du genre mystérieuse et lorsque nous combattions, elle se bridait de sorte à ne pas m’envoyer à l’hosto. BREF. Je dois arrêter de raconter ma vie, je parle beaucoup beaucoup trop. Du coup. Intéressée, pas intéressée ?
La question est posée. À Shiori d’y répondre. Moi en tout cas je peux tout à fait parler de ma sœur. Je ne pense pas que cela dérange Feng et quand bien même ce serait le cas, je ne suis pas en mesure de dévoiler toutes les aptitudes de la kunoichi de la brume. En effet Feng sait faire bien des choses et sa maîtrise du suiton n’est en rien sa principale qualité. Pour cause, ma grande soeur est bien plus connue pour son aptitude à manier la glace qu’autre chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 20 Nov 2017 - 14:28
Comme je m'y attendais, il ne peut pas réellement m'aider et me conseiller d'aller voir un expert dans ce domaine. C'est assez drôle que l'on pense à la même personne. "J'ai pensée à Hanzõ en premier lieu, sauf qu'il est partit en mission et c'est maintenant que j'ai besoin des informations. J'ai déjà pas mal feuilleté des livres, mais comme ce n'est pas mon affinité, je ne sais pas trop comment m'y prendre pour l'enseigner à quelqu'un d'autre. Du coup, je tentais le coup avec toi, en espérant que peut-être tu saurais m'aider un minimum." Sauf que non, il ne pouvait pas. Du moins, c'est ce qu'il a exprimé dans un premier temps, avant de finalement reprendre la parole pour me parler de sa soeur.

J'écoute alors le parcours de sa frangin. Un parcours assez peu commun, mais bien significatif de sa puissance. "Et juste pour savoir, elle a quel âge maintenant ?" Pour tenter de m'imaginer le monstre face à qui je pourrais me trouver si effectivement elle est chez eux. "Mais sinon, oui, je serais ravie de la rencontrer, j'ai besoin d'aide à ce niveau et vu son parcours, je pense qu'elle peut être tout autant qualifiée que le torrent. Enfin, si elle est d'accord de transmettre son savoir." Parce qu'elle pouvait tout aussi bien dire non. Si bien entendu on part du fait qu'elle sera présente chez lui. Chose que j'ignore pour le moment. "Sinon, toi, t'y prendrais comment pour apprendre une autre affinité que la tienne à quelqu'un ? Genre si par exemple tu devais m'apprendre à utiliser le katon ?" Bon, j'omets bien entendu le détail que c'est également mon affinité primaire, sinon, ça serait trop simple. D'ailleurs, il n'y a pas grand monde au courant de cela il me semble... Les sabreurs, peut-être le Nidaime et Ao tout comme Nagu qui était présent lors de notre mission pour sauver, en vain, le seigneur précédent.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 21 Nov 2017 - 21:56
Euh. OK. Voilà une curieuse façon d’agir. Shiori est assurément une fille bizarre mais qu’importe. Je vais essayer de l’aider du mieux que je peux. Je suis certes un clown idiot mais je n’en reste pas moins un Kirijin. À ce titre, je vais essayer d’aider ma compatriote ; Question de principe.
▬ Je vois. Bah. C’est bien. Je vois que tu prends ton rôle de sensei à coeur. Tout le contraire de Noah-sensei. Lui … Olala. Je suis sûr qu’il n’a jamais rien lu dans le but de m’aider. J’ai assurément eu le pire prof de l’univers. Je dirai même plus ; le pire professeur de la galaxie.
Rien que ça. Comme à mon habitude, je fustige le Yuki. Il s’agit sans nul doute de mon passe-temps numéro un. Je devrais peut-être me calmer d’ailleurs. À force, le bougre risque d’obtenir une sale réputation par ma faute. Être aussi médisant nuit à son aura naturelle et … Ouais … En fait je m’en fous. Son bien-être est de loin la dernière de mes priorités !

La conversation se poursuit et Shiori me pose quelques questions sur ma sœur. La kunoichi de la brume souhaite savoir quel âge a Feng désormais. Je me gratte le menton et réfléchis un instant :
▬ Euh. Là comme ça … J’avoue que j’en sais rien. Je lui ai jamais demandé et … En vrai je m’en fous un peu. Je crois qu’elle a vingt cinq ou vingt six ans. Peut-être un peu plus. Peut-être un peu moins.
Mine de rien elle et moi ne sommes plus si proches que ça. Nous parlions beaucoup autrefois mais depuis peu … Les choses ont changés. La jeune femme est de plus en plus occupée. En ce sens – et je n’y pense que maintenant – il se peut qu’elle refuse d’aider Shiori dans sa noble entreprise. Quoiqu’il en soit, je peux peut-être m’avérer plus utile qu’il n’y paraît. En effet la jeune blonde souhaite savoir comment je m’y prendrais à titre personnel. J’avoue n’avoir jamais réfléchis à la question et pour cause ; Je ne suis le tuteur de personne.
▬ Euh. Là encore, tu me poses un peu une colle. D’autant que je ne suis pas très bon avec les flammes. Je veux dire … La seule affinité que je maîtrise vraiment bien c’est la glace. Et je ne crois pas qu’on puisse enseigner à quelqu’un les techniques Hyoton. C’est propre aux membres de ma famille. Quoiqu’il en soit … Admettons. Hum. …


Eh bah j’en sais rien.

Comme souvent je fais preuve d’une inutilité légendaire.
▬ Désolé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 23 Nov 2017 - 12:39
Un petit sourire face au compliment qu'il me fait là, même si je devrais un peu grimacé en apprenant que Noah n'est pas un si bon senseï que ça. Connaissant également ce Yuki avec qui j'ai partagé une conversation plus qu'intéressante une fois. Néanmoins, il ne s'agit que de l'avis de Shinichi et je doute quand bien même de la fiabilité de cela. Non pas que je manque de confiance en lui, disons plutôt que je me méfie de ce qu'il peut avancé, bien que jusqu'à présent il ne m'ai pas réellement entourloupé. "Peut-être qu'il n'avait pas besoin de lire non plus. Pour ma part, je sais que j'ai encore beaucoup de lacune dans différents domaines. Comme tu le dirais si bien. Je ne suis que Chûnin et ça ne fait même pas deux ans que je suis une kunoichi." Ouais, à force de discuter avec lui, je vais finir par être apte à user en permanence de ces excuses à la con également. Influençable ? Non, pas réellement, mais disons qu'à toujours entendre la même chose, on fini par le dire nous même. C'est la répétition qui crée l'influence pas le manque de personnalité dans le cas présent. Bien que je pourrais douté de la mienne étant donnée que l'un des membres de son clan a prit un malin plaisir à chercher à la démolir, à me briser entièrement.

Je suis alors surprise de réellement constaté un creux entre sa frangine et lui. Si j'avais un frère, j'essayerais d'être proche de lui... Puis même simplement une famille... C'est peut-être pour cela que je m'accroche autant à Tetsuko, parce qu'il est le seul à réellement être très proche de moi ? Bien qu'il y a aussi ce roux, maintenant, qui tente de faire tomber mes barrières en jouant un jeu dangereux... Et je le laisse faire, partiellement. Une belle connerie ! M'enfin, pour le moment, j'ai un peu de répit étant donné qu'il est partit à la traque avec Hanzõ et Noah.

"Si tu veux, je reformule. Si j'étais une jeune Yuki qui commence seulement à maîtriser son Hyôton, tu ferais comment pour m'expliquer et m'apprendre ?" J'aurais pu grimacé en disant cette simple phrase. J'ai toujours du mal avec le clan Yuki alors comment dire que m'imaginer en être, c'est plus que désagréable... Néanmoins je ne sais pas si insisté comme je le fais au près de lui peu réellement être utile étant donné qu'il ne semble pas savoir. Je pourrais changer de sujet, partir sur l'histoire de la prison, savoir où son enquête la menée, mais c'est un sujet risqué et tendu pour moi, alors je préfère éviter et restée silencieuse. Après tout, s'il avait trouvé quelque chose en lien avec moi, il me l'aurait déjà signalé non ?


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 23 Nov 2017 - 21:51
Pas besoin de lire ? Que veut-elle dire par là ? À titre personnel, je pense surtout que le Yuki en question NE SAIT PAS LIRE. Et croyez-moi, il y a une différence entre ne pas savoir et ne pas avoir besoin d’effectuer une action. Quoiqu’il en soit, je n’interromps pas la jeune femme et la laisse présenter ses arguments et, en l’occurrence, surtout ses excuses. Elle aussi n’est que chûnin et n’est shinobi que depuis quelques années, deux pour être exact.
▬ Ah ouais …
À vu de nez, je donne entre vingt et trente ans à la demoiselle. Peut-être un peu plus, peut-être un moins. Dans tous les cas, elle est bien plus vieille que moi de deux ans, c’est une évidence. Comme quoi, la kunoichi de la brume a démarré sa formation militaire assez tard. À moins que ce soit moi qui l’ai entamé un poil trop tôt. L’un dans l’autre, je ne suis pas en mesure d’aider la blonde. Cette dernière insiste et souhaite savoir ce que je ferais si d’aventure j’avais à entraîner un jeune Yuki.
▬ Ah. Euh …
Je pousse un soupire, me gratte successivement la tête puis le menton et affirme :
▬ C’est pas un bon exemple à dire vrai. Les Yuki apprennent plus ou moins seul à éveiller leur capacité. Dès l’âge de dix ans, la plupart savent manipuler la glace. Même moi j’y arrive alors que je suis un peu …
Attardé ? C’est le bon mot. Je l’ai sur le bout de la langue mais me retiens de le sortir histoire de ne pas totalement décrédibiliser mon propos.

▬ Il suffit d’imaginer le truc, de réaliser les signes adéquats et de se concentrer quoi … Après ou bien t’y arrives parce que tu es disposé à ça, ou bien tu n’y arrives pas. Enfin bref. Moi j’ai jamais cru aux curieuses méthodes ou aux choses exotiques. Il n’y a pas d’explication au ninjutsu et aux autres disciplines shinobis qui n’ont ni queue ni tête. Tu le fais, c’est tout. Évidemment t’y arriveras pas du premier coup à moins d’être très douée. Mais bon. Personnellement quand j’étais jeune, la seule aide à laquelle j’ai eu le droit ou la seule explication à peu près correcte qu’on m’ait fournie est la suivante : « Essaie, essaie, essaie, essaie et essaie encore, jusqu’à ce que tu aies réussi. »
C’est d’ailleurs entre autre pour cette raison que j’ai glandouillé pendant les premières années de ma formation. Je n’avais pas maturité et la discipline requise pour accepter de travailler avec autant de constance et de hargne – je ne l’ai toujours pas d’ailleurs.
▬ Moi si j’étais toi, je lui ferai passer le test bidon avec la feuille là. Comme ça tu vois ce qu’il est capable de maîtriser, ce vers quoi, il doit naturellement s’orienter et bim bam boom. Tu lui dis de se débrouiller et de s’exercer pendant CINQUANTE HEURES DE SUITE jusqu’à ce qu’il arrive à quelque chose de potable.
Noah est un mauvais sensei ? Je serais assurément pire si dans le futur on me confiait un genin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 24 Nov 2017 - 14:44
Ouais... Vraiment, il ne m'aide pas du tout. Mais alors la pas du tout. Il me dit des choses assez abstraite ou bien trop logique pour pouvoir réellement m'aider. Il est normal de devoir s'entraîner pour arriver à quelque chose. Il est normal d'avoir des echecs et de découvrir tout seul ou presque sa capacité spéciale, mais pour ce qui est des affinités, plus d'une personne la maitrise alors il est normal de pouvoir s'entre aide. Enfin, il me semble. Je ne comprends même pas pourquoi le clan Yuki ne semble pas être plus solidaire entre eux. Ils pourraient mieux se former, transmettre leurs savoir d'une bien meilleure façon au lieu de laisser libre court à cela. Je suis d'accord que pour trouver des techniques, il faut de l'imagination, mais il y a quand même une base et des techniques similaires entre tous, alors pourquoi laisser les plus jeunes se débrouiller comme ça ? Vraiment, je suis bien contente de ne pas être de ce clan ! Mentalité à la con.

"Justement, le test de la feuille, je lui ai déjà fait faire et j'ai le résultat, pour ça que j'ai besoin d'aide, parce que ce n'est pas une affinité que je maîtrise. J'ai encore un peu du mal avec les miennes alors pour les autres, je sais pas grand chose. Enfin, si pour le Doton, mais Suiton et Futon, c'est inconnu au bataillons pour moi. Je sais juste ce que j'en ai vu en regardant Hanzõ ou bien d'autre s'entraîné, mais jusqu'à maintenant, je n'ai jamais réellement cherché à en savoir plus..." Une erreur de ma part au final, parce qu'étudier les autres affinités est aussi un moyen d'en voir une grande partie des capacités, mais aussi, de trouver un moyen de comment les contrer. "M'enfin, j'ai bien compris que tu n'avais pas réellement de moyen de m'aider. C'est pas grave, je me débrouillerais ou j'irais demander à une autre personne un peu plus expérimentée que nous." Je souris alors. Il est clair que j'ai encore beaucoup de lacunes. Choses que je devrais combler assez vite pour continuer de progresser. Puis comme ça, j'ai une occupation pendant l'absence de Tetsuko.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 26 Nov 2017 - 13:10
▬ Pas moyen de t’aider ? Eh bah ! … OK. Désolé …
C’est à croire que mon formidable conseil ne lui a pas plu. Pourtant, je développe là une logique implacable. Après cinquante heures d’exercice, le ninja apprenti sera nécessairement moins néophyte en la matière travaillée qu’avant cette énorme séance. C’est mathématique. C’est logique. Je dirais même plus, c’est clair comme l’eau des chiottes !

▬ Au risque d’être un peu insistant, je pense que ma méthode est la meilleure. Cinquante heures dans les dents, ça vous forge un shinobi. Moi si on m’avait fait travailler cinquante heures tout les jours … Fiou. Je serais déjà Kage à l’heure qu’il est, crois-moi.
Aux dernières nouvelles il est impossible de bosser cinquante heures tout les jours pour la simple et bonne raison qu’une journée comporte uniquement vingt quatre heures mais peu importe. L’épéiste a bien compris là où je voulais en venir.
▬ J’espère que tu trouveras ce que tu cherches ! Moi en tout cas, sache que j’ai trouvé plein de trucs intéressants. Tu veux que je t’en parle, lalala ? Genre ma petite enquête, tout ça. Wow. Avancement incroyable. Révélations fantastiques dignes d’un livre mi gore, mi badim badoumesque. Plus croustillant et piquant que ces informations, ça n’existe pas. À moins que les chips paprika et sauce rouge de notre ami Korobashi soient plus piquantes mais j’en doute. C’est vrai qu’elles sont fortes et montent au nez mais quand même. Ce n’est pas aussi wow et wah que ce que j’ai découvert sur Clown-Man. Enfin je veux dire Eiichiro … Bref. Tu m’as compris.

Il y a quelques temps, je lui avais dit vouloir réaliser une enquête sur mon ancien chef de clan et son passé quelque peu obscur et déviant. Je ne suis certes pas passé du côté des geôles – entre autre parce que je suis un flemmard de première et qu’enquêter m’a finalement rapidement emmerdé – mais ça Shiori ne le sait pas. Ainsi, je lui fais croire le contraire dans l’espoir de lui tirer les vers du nez et m’épargner quelques heures de recherches et interrogatoires inutiles.
▬ Je te rassure, je suis le seul ou presque à être au courant. Mais bon … Vu ce que j’ai découvert quoi … Wow. Je me dis que je ferais bien d’en parler aux autorités, à mes supérieurs et peut-être même A LA POPULATION TOUT ENTIÈRE TU VOIS. Non parce que c’est quand même un secret très très lourd à porter pour un simple chûnin qui n’a quatorze ans et demie !
Je suis à mille lieues de savoir de quoi je parle et quels sont les tenants et aboutissants de cette sombre histoire mais, sur le moment, je trouve comique de faire croire l'inverse à mon interlocutrice.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 27 Nov 2017 - 21:45
Il est piqué, mais que puis-je dire d'autre ? Il a admit lui-même ne pas savoir comment faire, du coup, je ne vais pas m'amuser à le supplier ou attendre qu'une bonne idée lui tombe sur la tête non plus ? Surtout que ce n'est pas comme si c'était maintenant que l'homme avait besoin de mon aide. Autant ça serait pour moi, je pourrais attendre, mais là, j'ai décidé d'aider quelqu'un. Il est normal que je me bouge et que je n'attende pas juste comme une idiote il me semble. C'est le plus correct.

Je ne dis d'ailleurs rien quand il part dans de nouvelles inepties, suivant les premières. Je l'écoute, ne sachant plus réellement si je dois en rire ou juste être dépité par sa façon de pensée. Il est étrange, mais ça je le sais depuis le début. Enfin soit. Qu'il s'amuse dans son imagination. "Dommage que tu ne fais pas réellement cela. On aurait pu éviter des drames si tu avais été apte à devenir Kage." Oui, il n'y aurait pas eu l'ère de Benten, pas de rébellion, je n'aurais pas fini dans les geôles. Une réalité alternative qui aurait pu être, en soi, assez plaisante. Mais bon, en même temps, un gamin à la tête d'un village, surtout qui montre un certain manque de maturité comme lui... Ouais, c'est juste la pire idée du siècle et pourtant, il vient seulement de commencer.

Abandonnant l'idée, je vais le laisser. Du moins, c'est ce que j'escomptais faire, avant qu'il ne me fige dans mes mouvements en me parlant du sujet que je voulais éviter avec lui. Eiichiro et les geôles... Que le regarde, pâlissant peut-être un peu à l'entente de ses mots. Si je reste silencieuse verbalement, mon corps, lui, témoigne d'un réel malaise à cause de ce que l'adolescent me dit maintenant. Qu'est-ce que je dois répondre à cela ? Est-ce que je dois seulement y répondre ? Je me mordille nerveusement la lèvre inférieur. "Tu as découvert quoi ?" Le questionnais-je alors, ma voix un peu hésitante alors que je me suis quand même décidée à formuler cette question. J'aurais pu faire semblant, dire que le kage était possiblement déjà au courant, mais comme il en parle... Il veut le dire à tout le monde... Si après être vue comme une criminelle, je suis vue comme la torturée et franchement, je ne sais pas du tout ce qui est le pire...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 28 Nov 2017 - 9:25
Ah bah ça c’est clair ! Enfin Shiori et moi sommes d’accord sur un point ! Si j’avais été Kage, le monde aurait été bien plus sûr, bien plus beau, bien plus mieux en somme. Je suis ravi de voir que nous nous accordons au moins sur un point. C’est vrai après tout, regardez la tête de nos Kages. Ces deux clochards n’ont aucun style, aucune prestance, aucune vision ! Ils mènent – ou ont mené – notre village à la ruine. Si nous continuons sur cette lancée, nous serons assurément la risée du monde shinobi. En supposant bien sûr que ce ne soit pas déjà le cas. Notez au passage que je ne contribue pas spécialement à redorer le blason du village avec mon comportement de clown et mes manières de singe.

Quoiqu’il en soit, passons. A l’heure qu’il est, la réputation du village n’est pas ma priorité. Mon objectif numéro un pour le moment est de m’amuser avec Shiori et, dans une moindre mesure, de la faire parler. La demoiselle est nerveuse. Cela s’entend au son de sa voix. Ses mimiques faciales m’indiquent qu’elle cache des choses. Je n’ai certes pas enquêté à la prison mais ne suis pas totalement idiot ou ignare pour autant. Je sais des choses. D’après Tetsuko et Clown-Man – qui s’étaient bien amusés à la réunion des Yuki –, la sabreuse est passée faire un tour du côté des geôles. Ces mêmes prisons qu’elle critique désormais et dont elle dénonce le fonctionnement scandaleux. A en juger par l’état de rage de son supposé « petit-ami », j’imagine que …
Ah. Bah merde alors. Je crois que je viens de comprendre.

Ça a été long mais j’ai enfin fait le rapprochement entre les agissements de Clown-man, ceux du Seigneur de la Rage – petit surnom donné à Kasanagi – et ceux de l’épéiste. Si ce que je crois être vrai est avéré, sachez que je trouve cela vraiment sale. Tellement sale que même ma chambre à côté paraît propre. Et ça, croyez-moi c’est triste. C’est à mon tour d’esquisser une grimace. La blonde souhaite savoir ce que j’ai appris. Loin de vouloir lui dire la vérité – pour le coup, je préfère éviter le sujet –, je rétorque :
▬ Oh bah rien. Je disais ça pour te faire parler. Je suis pas allé aux geôles. Pas que ça à faire. J’ai certes que quatorze ans et ne suis peut-être que chûnin mais je suis un jeune homme occupé moi madame ! J’ai des choses à faire. Comme … Euh … Et bien. En fait j’ai rien à faire. Et je m’ennuie comme un rat mort. Mais peu importe ! C’est un détail !
Beaucoup de choses ne sont pour moi « que des détails » quand cela m’arrange.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 29 Nov 2017 - 13:02
Soulagée ? Je ne sais pas si je le suis réellement, surtout que j'ai quand même montrer un certain niveau de stress à ses mots, masquant mal mes sentiments et mes émotions... Base du ninja que je ne suis même pas capable d'accomplir. L'influence des émotions quand elles sont trop fortess est quelque chose que je subis. Je me remets alors à respirer, parce que sans m'en rendre compte, j'attendais sa réponse, la redoutant alors quand il m'a tout simplement dit ne rien savoir, j'ai été comme soulagé d'un poids et le tout est loin d'être passé inaperçu. Si effectivement il ne sait rien, il doit avoir des doutes et si il sait, il doit en être encore plus sûr maintenant. Je viens de lui donner des réponses contre mon gré, parce qu'incapable de contrôler mes émotions et mon facié à cet instant. Quand ça concerne Eiichiro, c'est toujours assez compliqué... C'est un peu mon sujet sensible, ma faiblesse, mais dans le mauvais sens. Tetsuko l'est d'une façon bien plus cruelle qu'Eiichiro. Eiichiro, je risquerais ma vie pour le tuer, alors que pour l'autre Yuki, je risquerais ma vie pour le sauver.

"D'accord." Soufflais-je tout simplement, ne sachant pas quoi dire de plus, je pourrais tenter de parler d'autre chose, aborder un autre sujet encore une fois, mais quoi exactement hein ? Je n'en sais trop rien et là, j'ai juste envie de le fuir, parce qu'il doit savoir des choses maintenant... Parano ? Peut-être un peu trop, mais il paraît que dans certain cas, c'est une très bonne chose, dans d'autre... Comme par exemple pendant la réunion, on passe tout simplement pour un fou ou bien une folle... Pauvre de moi.

Je regarde donc le jeune homme en face de moi, en chien de faïence. Attendant qu'il décide de quelque chose. Partir, parler, manger, ou que sais-je d'autre. Une action, qui entraînerait autre chose et la possibilité de réellement me détendre un peu... Et dire que tout ça, c'est pour du volontariat à la con. la prochaine fois, je laisses les genins se trouver d'autre senseï. Je passerais mon tour !


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Sam 2 Déc 2017 - 20:05
Son « d’accord » n’est pas assuré. Je vois bien qu’elle est sous tension et tente par conséquent de calmer la jeune femme. Pour cela, je poursuis mon habile manœuvre ayant pour but de noyer le poisson en racontant tout et n’importe quoi. Vraiment n’importe quoi. Et croyez-moi, je suis doué dans le domaine en question :
▬ Enfin bon. Je dis que je m’ennuie comme un rat mort mais à bien y réfléchir … C’est pas forcément vrai. Mine de rien, j’ai vraiment plein de trucs à faire. Ça paraît pas mais c’est dur d’être un enfant. Et un chûnin de surcroît.
Je radote. La vérité c’est que j’ai du mal à trouver mes mots.

Il me faut un sujet. Vite. Quelque chose sur lequel je peux discourir pendant des heures sans avoir à réfléchir. Quelque chose d’idiot, de léger, qui n’est pas sujet à débat … Ah. Je sais. J’ai trouvé !
▬ En plus j’ai un bateau ! Tu le savais ça ? Un super bateau. Un jour je te le montrerais si tu veux. Il s’appelle « Shini-mobile » ou « Fends-la-Tempête ». Si les ennemis demandent, tu dois dire Fends-la-Tempête. C’est plus classe. Après toi t’es technique pas un ennemi. Enfin je crois pas. Peut-être que tu le seras plus tard qui sait. Pas que je souhaite déserter ou que je souhaite que tu désertes hein ! Évidemment. Mais tout ça pour dire qu’on ne sait jamais ce qui peut se passer et que sur un malentendu hein … Bref, tu m’as compris !
Ou pas. De toute façon je m’en fiche, je suis plus ou moins en train de monologuer à l’heure actuelle.

C’en est presque gênant. J’ai envie de partir. Je pense que c’est d’ailleurs ce que je vais faire. Sans plus de cérémonie, je prends congé de Shiori en évoquant l’excuse suivante :
▬ Hum hum. D’ailleurs en parlant de mon bateau, je devrais aller vérifier des trucs. La machinerie, tout ça, la coque, ça se supervise ! Bon allez. Je t’aime bien mais salut. Bonne chance avec ton élève, on se revoit plus tard !
Et c’est sur ces mots que, honteux, je détale comme un lapin en prenant la route du port. Je n’ai pas spécialement envie d’inspecter mon bateau mais c’est là la seule excuse que j’ai trouvé pour me tirer de là illico. Sans rire, l’ambiance devenait pesante. Parler avec elle de clown-man et comprendre en direct quel lien elle entretenait avec lui … Fiou. C’est définitivement pas pour moi. C’est vrai après tout je n’ai que quatorze ans et ne suis que chûnin !

***

Deux jours plus tard.
▬ Badim badoum !
J’avance joyeusement vers le dojo des sabreurs en fredonnant un air débile. Et là. C’est le drame.
▬ Bonjour Shiori.
J’ai comme un air de déjà vu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 3 Déc 2017 - 2:01
Et encore une fois, il part. Tout seul. Comme un grand. Dans un délire à la con. Bon apprendre qu'il a un bâteau, c'est pas rien, même si pour son âge, j'en viens à me demander s'il ne dit pas ça pour dire de dire quelque chose où s'il est réellement sérieux. Pour dire vrai, avec lui, je m'attends à tout. Sa fourberie n'a d'égale que sa bêtise et c'est bien cela le problème avec lui. On a du mal à savoir quand il est sérieux ou non. Enfin, c'est en tout cas mon ressentit. Peut-être qu'il n'agit pas de cette façon avec tout le monde, mais avec moi, il fait visiblement, assez fort.

Palabres prononcées et inutiles. Ils s'enfoncent tout seul dans cette discussion où je ne pipes pas un mot. Le laissant exprimer tout ce que bon lui semble sans l'interrompre. Il aime parle, ça c'est une certitude. Aime-t-il le son de sa voix ? Je l'espère pour lui, sinon, il doit souvent avoir mal à la tête. Le dévisageant d'ailleurs un peu, je reste une nouvelle fois interdite quand soudainement, il se décide à partir. Encore une fois. Oui, une fois de plus, il me plante là comme une idiote sans créé garde. Agissant tel l'enfant qu'il est, capricieux et uniquement porté par ses désires. Je le regarde donc partir, une nouvelle fois dépité. Il ne m'aura pas été d'une grande aide là...

---

Une nouvelle journée, encore sans aucun des deux ninja qui me tourmentent. Ils ne vont visiblement pas rentrer de si-tôt et tant mieux pour moi. Je suis plus ou moins tranquille comme ça, aucune confrontation, aucune réflexion trop intense, bien que je ne cesse de me demander ce que je suis supposée faire... Il faut que je remette des barrières avec Yamamoto. La nuit qu'on a passée ensemble était bien, mais on ne peut pas se permettre d'aller plus loin. Non, vraiment pas. Je me sens déjà assez mal d'avoir trahi comme ça Tetsuko... Je sais que ce n'est pas comparable, pas le même type de relation, mais l'adolescent et moi... C'est réellement compliqué et je ne peux pas lui dire, je suis attirée par un autre homme... C'est horrible.

"Mh?" Je relève la tête et fixe le blond qui vient de me tirer de mes pensées en me saluant. Shinichi, une nouvelle fois. "Bonjour à toi." Lui répondis-je alors tout simplement pour ne pas chercher à faire plus de formalité avant de me rendre compte que nous allons l'un comme l'autre au même endroit...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Dim 3 Déc 2017 - 15:27
Ce bonjour peu assuré me rend mal à l’aise. D’autant que nous avançons dans la même direction. Est-il possible que nous allions au même endroit ? Sans nul doute, oui. Je crois savoir que le dojo des sabreurs est – comme son nom l’indique – le quartier général des membres de ce clan. En effet, en plus d’être le lieu d’entraînement privilégié des chûnins, genins et autres aspirants ninja, l’endroit est le siège de cette « famille », si tant est qu’on puisse appeler cela ainsi.
▬ On va au même endroit hein … ?
La question est rhétorique. Ce chemin ne mène pas à trente six lieux différents. Je sens que la route va être longue … Très longue.

Je pourrais faire comme il y a deux jours, à savoir me dérober, dire que j’ai quelque chose d’urgent sur le feu et partir afin d’éviter la kunoichi. J’imagine cependant que ce petit tour ne passera pas indéfiniment. Et puis bon … C’est pas comme si je devais absolument la fuir.
▬ Belle journée n’est-ce pas ?
Comme toujours au village de la brume, l’humidité est omniprésente. De la même façon, les nuages grisâtres sont bien là mais quelques rayons de soleil parviennent à traverser le voile opaque d’eau en suspension au dessus de nos têtes.
▬ Mes précieux conseils t’ont-ils été utiles ? As-tu ordonné à ton élève de travailler cinquante heures de suite comme je l’ai préconisé ? Ah lalal … Je suis sûr que c’était beau à voir. Un jeune homme … Ou une jeune fille, qu’en sais-je, qui sue toutes les gouttes de son corps pendant plus de deux jours. D’ailleurs en parlant de suer, j’envisage de m’exercer un peu.
Je ne sais pas pourquoi je lui dis ça mais peu importe. À mon avis, elle en a strictement rien à faire de mes histoires toutefois j’éprouve irrépressible besoin de raconter ma vie.

▬ Bon, par contre moi je m’entraînerai pas cinquante heures de suite hein. D’une parce que ça fatigue. De deux parce que c’est ennuyeux. Et de trois parce que je suis déjà exceptionnellement doué et n’ai aucunement besoin de progresser « vite ». J’ai beau être chûnin et n’avoir que quatorze ans, je suis doté d’une puissance formidablement formidable. Tellement formidable que même ce qui est formidable à côté n’est pas formidable.

Pas peu fier d’avoir lâché autant d’âneries à la minute, je me racle la gorge et reprends d’un ton se voulant solennel :
▬ Et toi ? Que comptes-tu faire là-bas ? Une super réunion ? Un truc à observer ? Un entretien important avec je ne sais trop qui faisant parti de l’ordre de la confrérie de la ligue des supers manipulateurs des couteaux de cuisine ?
Je présume que les sabreurs réalisent par moment des réunions. À l’ordre du jour doivent être présents des sujets ô combien importants tels que : « Comment beurrer une tartine » ou encore « Avec quel ustensile couper la viande molle tel que le veau ou la volaille ! » … Ah ces sabreurs … Ils ont de ces considérations philosophiques parfois !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 4 Déc 2017 - 11:42
L'ennui. Voilà tout e que cela m'inspire alors que je réalise que je vais au même endroit que le petit blond. Cet enfant qui n'a de cesse de me planter là dés qu'il le décide que ça soit en plein milieu d'une conversation ou non. Il prend des aises tellement facilement, tellement horripilantes. Alors oui, je me contente d'un simple bonjour, assez distant, quitte à créer un malaise entre nous une fois de plus. A croire qu'il y a que ça entre nous. Bien que ce n'est pas qu'une idée. La première fois, c'était à cause de la désertion de certains Yuki. La fois d'après à cause de ce qu'il m'a fait croire savoir sur ce qu'il sait passé dans les geôles et je me doute bien que maintenant il le sait... Et maintenant, à cause des deux fois précédentes. Le principe du jamais deux sans trois ou une connerie dans le genre. Mais dans tout les cas, je tente de ne pas lui parler plus que nécessaire, m'attendant déjà à le voir galoper je ne sais où pour je ne sais quel prétexte propre à lui.

Une question. Je tourne la tête légèrement vers lui pour l'observer en coin un bref instant alors qu'il semble constater la même chose que moi. Enfin, il me le confirme en réalité. Il va donc bel et bien au dojo. Génial. J'en suis à me demander si je ne préférerais pas faire ce chemin en la compagnie de l'aveugle que de lui. Allez savoir lequel me tape le plus sur le système... Parce qu'au moins, Eiichiro en sa qualité de traître, j'ai le loisir de pouvoir le tuer alors que lui, là, ce petit chûnin blond, je dois juste le subir... M'enfin, je me contente d'un hochement de tête pour lui affirmer que oui, visiblement on va tout les deux au dojo.

Et visiblement, l'adolescent ne semble pas être de mon avis. Désireux de lancer une nouvelle conversation avec moi, il prend la parole pour me parler du temps. Je lève alors le regard vers le ciel, non pas agacée par ses propos, mais pour regarder l'aspect nuageux de celui-ci. "Oui, on dirait qu'il ne va pas y avoir de pluie aujourd'hui." Mais peut-être que je m'avance un peu trop vite en tenant compte des deux trois rayons de soleils qui perce l'amas des cumulus.

Posant à nouveau mon regard sur lui, je ne peux m'empêcher de retenir un soupire quand il me parle de sa stupidité d'entraînement de cinquante heures. "Non. Je ne suis pas désireuse de conduire un genin à la mort. En tout cas, j'espère pour nous que tu ne seras jamais senseï, sinon, on risque d'avoir tout un tas de nouvelles recrues à l'hôpital ou pire, à la morgue." Soufflais-je avant de l'entendre parler de s'entraîner.

Et bien, ses chevilles, elles vont bien ! Elles doivent être vachement énorme à l'entendre parler, même si, je me doute bien que ce ne sont que des paroles en l'air... Et encore, parce qu'il a quand même un grade égale au moins, alors je ne devrais pas tant le sous-estimer je pense. "D'accord, alors que dirais-tu de t'entraîner avec moi, que je puisse voir à quelque point tu est formidablement formidable ?" Une proposition qu'il ne pouvait à mon sens aucunement refusé sinon, il passerait encore plus pour un crétin... Bien que passer pour un crétin ne devrait pas le déranger étant donné que ça en est un ! "Ainsi, tu verras comment mon couteau à beurre peut être dangereux." L'informais-je également en tenant compte de la petite pics qu'il a eu l'audace de lancer sur nous, les sabreurs. Couteaux de cuisines hein ? Et si, les Yuki au lieu d'être sur le terrain à jouer aux ninjas, choses pour laquelles, ils ne sont, à mon sens pas très doué en vu des agissements de leurs chefs, ils ouvraient une boutique de crèmes glacées ? Ouais, c'est sûr que cela leurs irait à merveille !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Lun 4 Déc 2017 - 18:49
Pff. Vraiment cette kunoichi n’a aucune ambition, aucune vision, aucune notion de ce qui est faisable ou non. Comme si un entraînement de cinquante heures pouvait conduire à la mort de celui qui le pratique … Cela se voit qu’elle n’a jamais essayé ma méthode. Si ça avait été le cas, elle aurait clairement préconisé cette façon de travailler à son genin. Pour cause, les progrès réalisés à la suite d’une telle séance sont fabuleux. Bien sûr cela fatigue, bien sûr cela comporte des risques – minimes contrairement à ce que l’on peut croire – mais nous sommes Kiri non d’un chien ! Nos soldats doivent s’entraîner sans quoi ils resteront à jamais de vulgaires insectes. Après tout, ils n’ont pas tous la chance d’être aussi bien né que moi.

Je pourrais bien entendu créer un débat, répondre aux dires de Shiori mais vais éviter. Elle a sa vision des choses – assurément trop laxistes – et j’ai la mienne – peut-être un peu trop agressive, j’en conviens. À défaut de parler plus longuement de cette méthode des « cinquante heures de travail non stop » ; Je mentionne mon incroyable talent et développe le tout à travers une tirade tout aussi formidable que ma personne.

Visiblement agacée, Shiori souhaite s’entraîner avec moi, sûrement histoire de me faire taire. À croire qu’elle n’a rien de mieux à faire aujourd’hui que violenter un garçon de quatorze ans. Vraiment ces sabreurs … Tous des flemmards. Ils pourraient au moins faire des réunions entre eux et discuter de sujets ô combien importants pour le village !
▬ Hum. M’ouais.

Je n’ai pas spécialement envie de me battre avec elle et ce pour deux raisons. D’une, elle est sûrement plus forte que moi. C’est en tout cas ce que m’indique mon sixième sens. De deux, c’est une femme. Et si on venait à apprendre que j’ai perdu contre une donzelle – blonde de surcroît – c’en serait fini de ma réputation.


Hey mais attendez. J’oublie un détail. Je n’ai pas de réputation à défendre si ce n’est celle du plus gros clown du village ! Jusqu’il y a peu, Eiichiro me devançait mais, depuis qu’il n’est plus là, je suis assurément passer numéro un !
▬ C’est okay pour moi. Par contre je préviens, j’ai un peu mal au ventre. Il est possible que cela altère mes formidables performances. Et j’aime pas trop le sang non plus. Donc interdiction de faire saigner son adversaire. Si t’es okay avec ces règles, je veux bien m’entraîner avec toi. Sinon, tu peux retourner tartiner ton pain avec ton super couteau.
Je ne vraiment pas pourquoi je viens de sortir ça. Je trouvais en tout cas drôle d’imposer des règles idiotes à mon adversaire. Règle que je vais bien sûr m’empresser de transgresser à la première occasion.

Le dojo nous fait bientôt face.
▬ Ah oui, autre règle, on fait ça en plein air. J’ai eu quelques problèmes d’ordre logistique avec vos salles. Vraiment pas très pratique ces espèces de chambres closes là … On casse trop de mur, on pète trop de trucs et après faut payer … Et j’aime pas payer.
Sur ces mots d’une sagesse infinie, je fais signe à ma partenaire d’entraînement et dorénavant ennemi de s’avancer. Je lui offre l’opportunité d’attaquer la première.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 5 Déc 2017 - 21:09
Fierté mal placée, agacement contre l'adolescent à cause de son attitude et voilà où on se retrouve maintenant. A quelque mètre du dojo, ma main posée sur la garde de Dokuyaku alors que je regarde le blond en chien de faïence. J'arque néanmoins un sourcil quand il bouge. "Tu nous fais quoi là?" Le questionnais-je en tentant de comprendre l'utilité de ce qu'il venait de faire. Enfin, dans tout les cas, il faut que je réponde à ses paroles et sa pseudo-règle. "Ok, tu ne verseras pas de sang, mais je doute que tu sortes quand même indemne de cet entraînement." Parce qu'il existe plus d'un moyen de blesser une personne et avec mes affinités, je peux brûler et électrocuté, alors il est tout à fait possible de ne pas le faire saigner.

Dégainant alors mon sabre, je me tiens droite devant lui tout en tendant le bras vers l'avant. "Je ne vais pas y aller trop fort au début. Tu n'est qu'un chûnin de quatorze ans donc..." Parce que je n'ai pas envie de le mettre trop à mal, mais là, ma phrase, ça sonne réellement comme si je le sous-estimais alors qu'en soit, ce n'est nullement le cas. Disons juste que s'il m'est possible de l'entendre se justifier vainement ensuite comme quoi il était pas bien et tout le blabla qu'il m'a déjà sortit une fois, je n'ai pas envie de me faire répéter ça.

Laissant entendre un soupire au blond, je forme alors l'une de mes lames avant de courir vers lui sans pour autant effectué une charge. Le tester, voilà ce que je veux faire là. Savoir de quoi il est réellement capable. Après tout, il ne peut pas faire que fanfaronné sans être un minimum fort non ? Alors oui, je tente de lui porter un coup avec le plat de ma lame.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 5 Déc 2017 - 22:47
La jeune femme n’a pas l’air de comprendre là où je veux en venir. Surprise, elle accepte mes règles idiotes et profère quelques menaces à mon encontre. Qu’on se le dise, je sais très bien ce qu’elle a en tête. Oh, elle va sûrement me brûler, m’électrocuter, me noyer et j’en passe. Toutes ces joyeusetés peuvent m’amener à perdre le combat sans saigner et en souffrant le martyr, j’en ai bien conscience. Cependant j’ai un plan. Un plus nul, un plan risqué mais un plan quand même. Et puis bon … En soi … Nous sommes à l’entraînement. C’est le moment idéal pour tester des stratégies Noahèsque – comprenez par là des stratégies débiles.

Malgré l’interdiction de faire couler le sang, Shiori semble disposée à utiliser son épée. Ainsi, la kunoichi de la brume sort son légendaire couteau à beurre et le transforme en cristal de sorte à ce que ledit canif’ devienne un poil plus imposant. Après avoir exécuté ce jutsu, la demoiselle fonce vers moi et tente de m’attaquer. Par réflexe, je mets mon sabre en opposition et recule. Heureusement, elle n’y est pas allée très fort pour commencer. J’imagine qu’elle aurait pu aller plus vite et effectuer un mouvement un poil plus sophistiqué que ce simple coup d’épée.

▬ Ah ouais. T’es comme ça, toi. Okay. Je note ! En plus j’ai un lacet qu’est défait, tu permets ?
… Je n’ai pas de chaussures à lacets mais me baisse malgré tout en faisant mine de régler mes godasses. Au moment de me relever, je plaque mes mains au sol de façon excessivement bruyante afin de lancer, en traître, une illusion. Shiori ne l’a sûrement pas remarqué mais sa notion des sens vient d’être altérée. Bouger les jambes lui fera bouger les bras et j’en passe. Je ne perds pas une seconde et fonce comme le premier des idiots, épée en main, vers mon adversaire. C’est une sabreuse ? Je sais. Elle est meilleure que moi au corps à corps ? Je le sais aussi. Toutefois j’ai un plan digne des plus grands stratèges Iwajins …
Autant vous dire qu’on est mal barré.

▬ Thaïaut !
A mi chemin, je laisse tomber Yaato et mets mes avants-bras en opposition. Le but de la manœuvre ? Gagner le combat en empalant volontairement mes dextres sur son sabre. Comme signalé plus tôt : Faire saigner son adversaire est prohibé et éliminatoire de surcroît. Quand bien même c’est moi qui vais vers elle, si elle me plante, elle perd. Et curieusement, je doute qu’elle soit apte à m’esquiver ou à parer mon mouvement digne des plus grands kamikazes.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 6 Déc 2017 - 10:29
Je m'avance vers lui et le dévisage quand il trouve un prétexte bidon pour stopper temporairement le combat. Je me stoppe, par fair-play. Après tout, c'est juste un entrainement et je suis surtout désireuse de le tester même si là, tout ce que je vois, c'est que c'est un lâche. Je me doute bien qu'il va se faire un malin plaisir de tenter je ne sais quelle stratégie à la con. Je me méfie de sa stupidité oui, vraiment. Je n'aurais jamais imaginé pensé ça un jour, mais un être stupide peut tout à fait être dangereux dans certain cas. La fourberie n'ayant pas de limite.

Je prends alors une grande respiration pour l'attendre et quand il se relève, n'ayant rien vu de cette technique lancée, je tente de m'avancer.

Qu'est-ce que ?!

En effet, au lieu de pouvoir m'avancer à nouveau vers lui, je me retrouve à bouger d'autre partie de mon corps, comme un pantin mal ficelé. Sensation étrange et surtout incompréhensible. Il me faudra réellement du temps pour m'acclimater à cela et tandis que je tente de comprendre ce qui bouge quand je veux bouger telle partie de mon corps... Il approche. Ma lame toujours vers lui alors qu'il semble désireux de s'empaler tout seul.

Quand je disais que la stupidité pouvait être dangereuse.

Je le fixe et inspire longuement. Même si je ne peux pas me mouvoir comme je le désire, je n'ai besoin d'aucun mudra pour ma lame. Oublie-t-il se détail ? Néanmoins, je le laisse croire ça, jusqu'au dernier moment pour changer la nature de celle-ci. De dur, elle devient intangible, incapable donc de trancher la chair et de faire couler du sang. Par contre, pour les dégâts internes, je n'en dirais pas plus. Il risque juste d'avoir encore du mal à utiliser ses bras pour de nouvelles techniques...

Je tente alors de bouger la jambe droite en espérant que ça fera réagir mon bras porteur de Dokuyaku pour lui porter un coup.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 7 Déc 2017 - 14:29
Ma super technique a fonctionné. Cette stupide Shiori joufflue ne l’a pas vu venir celle-là ! Je vois à la tronche qu’elle tire qu’elle est désappointée. Mouahah. Que je suis diabolique. Que je suis intelligent ! J’avance avec la rapidité d’une chèvre handicapée vers la kunoichi et tente de m’empaler sur sa lame quand … Oh … Bah merde alors. Y a plus d’épée. Juste une masse bleue intangible et inapte à me faire saigner. Quelle trahison ! Quelle odieuse technique ! Ce couteau à beurre serait-il capable de changer de forme sans même que sa maîtresse n’ait à composer de signes incantatoires ? Il semblerait que oui ! Mon plan génial tombe à l’eau à cause d’un détail pareil ! Quelle honte. Je dirais même plus ; C’est de la triche ! Assurément ! Shiori n’a pas le droit de faire ça !

Surpris par ce détail qui n’en est pas un, je baisse ma garde, ne mets même plus mes mains en opposition et me prends le coup en plein dans le bide. Et bah bordel ça fait bien mal. D’autant que la jeune femme a réussi – par un heureux hasard – à bouger son bras gauche.

Décidément le destin a vraiment une dent contre moi. Me voilà projeté vers l’arrière. J’atterris quelques mètres plus loin en heurtant un rocher tandis que l’arrière de ma jambe droite gratte le sol sur cinq à six mètres, si ce n’est plus.
▬ Hey vas-y c’est de la triche ça ! C’est quoi ce machin qui change de forme ? Et c’est quoi cette technique de lâche ?
« Technique de lâche ». C’est comme qui dirait l’hôpital qui se fout de la charité.

Je me relève difficilement, observe mon ventre mais curieusement je n’ai rien. Aucune trace, aucune plaie. J’ai simplement mal. D’ailleurs allez savoir si cela a un lien avec son jutsu ou le fait qu’elle ait touché cette partie sensible de mon corps mais j’ai bien envie de dégueuler. Je m’apprête à contre-attaquer, à profiter de la gêne créée par mon illusion pour tenter un nouvel assaut mais, au moment de composer une série de signes incantatoires, note deux détails.
Le premier est que, pour une obscure raison, je n’arrive pas à manipuler mon chakra convenablement.
Le second est que l’arrière de ma jambe droite est irrité et anormalement froid.
▬ … PAUSE !
Cette sensation, cette douleur … OUI JE SAIS CE QUE C’EST ; Je saigne ! Afin d’en avoir le cœur net, je retrousse mon pantalon. Comme je le pensais, quelques gouttes et plaques rouges se sont formées suite à ma petite voltige ! Cette dernière étant le fruit de l’attaque de Shiori, on peut sans aucun doute affirmer qu’elle est responsable de ma blessure ! C’est dingue mais pour une fois je suis presque content d’avoir la résistance d’un lapin atteint de la lèpre.
▬ Regarde, tu m’as blessé ! Tu m’as fait saigner ! Du coup j’ai gagné LALALA. J’ai gagné. J’ai gagné. J’ai gagné ! Alors, ça fait quoi de perdre hein ? Hein ça fait quoi ?
… Je suis horrible.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 8 Déc 2017 - 0:56
Poupée désarticulée. Fil mal nouée et mouvements désordonnées, décousus. La jambe est désireuse de bouger, mais c'est le bras qui agit. Un geste mal donné, mal coordonné à cause d'un trouble créé par une possible technique de mon opposant. Il me nargue, me parlant de technique de lâche. Mais n'est-il pas le premier à avoir agit en lâche en faisant ce genre de technique ? Style de combat bien trop particulier. Fourbe et horripilant. Mon corps ne répond plus à mes demandes. Illusions trop réelle, trop présente. Pire encore quand ma main heurte l'adolescent sans aucune douceur. Geste trop brusque. Désireuse de bouger le bras droit, mais agitant la jambe droite pour tenter de le faire agir, mais au final, c'est le gauche qui s'agit. Il n'y a aucune logique, aucun ordre dans le désordre nerveux qu'il m'a créé je ne sais trop comment.

Je reste silencieuse alors qu'il vol au loin, tentant ensuite de faire une technique que je sais veine alors qu'il a plonger ses deux bras dans ma lame intangible mais pas des moins nocives. Il ne peut plus faire circuler de chakra et sans chakra, ses mudra sont aussi efficaces que ceux d'un nourrisson. Chakra manquant. Il doit le comprendre assez vite.

Non.

Il réagit à autre chose et il me montre le sang qui s'échappent à peine d'une éraflure à cause du coup de poing qu'il s'est mangé à cause de sa propre technique. Je le fixe, l'écoutant fanfaronner avant de finalement soupirer.

Puis-je parler ? Ou bien, en tendant de remuer mes lèvres, se sont mes doigts qui bougeront ou même une autre partie encore ?

"Tu as perdu avant même de saigner." Soufflais-je alors un peu surprise d'entendre quand même ma voix. A-t-il rompu sa technique ou bien, elle empêche juste les membres de bouger correctement sans s'appliquer à la possibilité de parler ? Peut-être que vu son état de fanfaron stupide, il a peut-être annulé celle-ci. Dans tout les cas, je ne bouge pas, pas désireuse de tester cela, cessant juste d'arrêter d'insuffler du chakra dans Dokuyaku faisant ainsi disparaître sa lame. Je me contente donc de regarder le jeune homme, attendant juste la suite, ne réagissant pas plus à sa soi-disant victoire qui à mes yeux n'en est clairement pas une. Mais si cela lui fait plaisir de croire qu'il m'a battu, qu'il le fasse. Victoire, défaite, qu'est-ce que ça change au final ? Le but était de s'entraîné ici et j'avoue que j'ai beaucoup à apprendre sur le style de technique qu'il m'a lancé là. Bien perturbatrice et amusante en même temps. Un véritable dilemme pour le cerveau.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Shinichi ► Quête d'informations

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: