Partagez | 

Baston [Inja]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Dim 19 Nov 2017 - 21:58
S’il y a bien une chose que j’ai appris en compagnie du grand maître et de Shunsui c’est que rien n’est impossible pour celui qui se donne les moyens de progresser. Il y a quelques mois je me pensais incapable de tout mais les choses sont différentes dorénavant. Je suis passé chûnin et certains de mes dons se sont révélés au fur et à mesure de mes entraînements. N’ayant aucune activité passionnante à réaliser aujourd’hui, je pars m’entraîner au grand dojo des sabreurs afin de progresser davantage. Les dires de Shunsui résonnent encore dans ma tête et c’est motivé par les propos du canidé que je presse le pas.

Me voilà bientôt arrivé. Je croise le regard de plusieurs shinobis connus et entre dans une des salle d’entraînement afin de « casser des bouches » comme je le dis si bien. Plusieurs challengers – le plus souvent des aspirants ninjas – viennent échanger quelques coups et repartent après plusieurs minutes.
▬ Hum. Je préfère la forêt mine de rien.
En effet il est plus stimulant à mon sens de m’exercer en pleine nature et dans le noir le plus complet qu’ici, enfermé entre quatre murs. Là-bas, mes sens sont plus aiguisés et mes adversaires plus coriaces. Je ne suis certes pas le plus puissant des shinobis mais jusqu’à maintenant, les genins et autres aspirants que j’ai rencontré ne m’ont pas offert grande résistance.

Il est quatorze heures et cela fait une bonne demie-heure que personne n’a pointé le bout de son nez. Il faut dire que se battre avec un clown qui vous traite de « nulos », « gros blaireau » et autres joyeusetés n’a rien de bien amusant. Après m’être gratté la tête, je frappe quelques mannequins et finis par entendre quelqu’un approcher. Enfin ! Un nouveau challenger arrive. J’arrête de martyriser ce pauvre pantin de bois et m’assieds. En bon clown que je suis, je lâche alors un :


▬ Bien le bonjour noble challenger. Désires-tu échanger quelques coups avec ma noble personne ? Si tu es là, c’est que la réponse est bien évidemment oui. Dégaine ton sabre et …
Oh mon dieu. Parler comme Clown-Man ne sied pas du tout à ma personnalité. Qui plus est, je ne sais pas utiliser Yaato, le sabre que j’ai volé à mon ancien partenaire de mission. Et comme si cela ne suffisait pas ; je n’ai de noble que le nom.
▬ Bref. On s’en fout. Je vais arrêter de dire n’importe quoi. BAGARRE.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 19 Nov 2017 - 22:21

Inja s'était encore levé tôt pour aller s'entraîner, cette fois-ci, personne ne viendrait lui parler ou l'embêter, bien qu'il ait aimé s'entraîner avec le gamin de l'autre et se faire aider par Shiori, il avait de temps en temps besoin d'un peu de calme, de faire une pause pour méditer et s'exercer seul. L'avantage d'aller s'entraîner à cette heure-ci, c'est que personne ne venait jamais le déranger, il avait le temps et l'espace nécessaire pour s'entraîner paisiblement. De plus, les derniers enseignements de Shiori lui avaient redonné un coup de motivation, il savait maintenant bien mieux contrôler son chakra et pouvait l'utiliser de manière optimisée, voire de façon économiquement propre pourrait dire certains bureaucrates. Il venait de passer les portes du Dôjo, comme à son habitude, personne n'était là. Enfin, si, il y avait quelqu'un, qui lui adressait d'ailleurs la parole. Perdu dans ses réflexions et la conviction qu'il serait seul, il avait commencé à s'avancer sans faire attention. Son interlocuteur semblait être un jeune homme, assez sûr de lui, ce qui pouvait contraster contrairement aux autres novices ninjas qu'il avait pu croiser jusque là. La dernière personne qu'il avait vu comme ça était le gamin avec qui il s'était entraîné, un talentueux gosse qui maîtrisait plusieurs techniques de katon dévastatrices mais s'essoufflait en quelques passes au katana.

Le jeune garçon semblait décidé à tester sa force sur Inja qui semblait d'ailleurs surpris, il n'était pas habitué à se faire accoster de cette manière. Qui avait donc pu lui apprendre des manières pareilles ? Au moins il se démarquait du lot, ce qui lui plaisait et lui soufflait dans l'oreille de relever le défi imposé. Après tout est-ce qu'il avait le choix ? Le petit garnement semblait entièrement décidé à lui passer dessus, peut-être était-ce une forme de respect ? Inja savait que dans certaines régions du monde, la violence était de mise et qu'un combat signifiait que le nouveau venu était bienvenue dans le village, mais il lui semblait étrange qu'une telle coutume soit de mise ici également. Il esquissa un sourire, cela pouvait être une occasion en or pour tester les techniques qu'il avait mis au point, son combat contre Kaya pas encore eu lieu, Inja n'avait aucune réelle idée de ses performances en combat, seulement qu'il brillait à l'entraînement.


"Enchanté Bagarre, moi c'est Inja. Tu as l'air assez sanguin, je te propose d'y aller franchement, essayons juste de ne pas te tuer."




Sa dernière phrase fut accompagnée de son habituelle expression paisible, ne dégageant presque aucune information sur sa mentalité et ses émotions. Puis Inja posa la main sur le haut de la poignée de son katana rangé, avant de plier légèrement les jambes, se solidifiant sur ses appuis.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Dim 19 Nov 2017 - 22:44
▬ …
Je dévisage l’inconnu, le jauge et essaie d’établir si oui ou non l’homme se fout de ma gueule. Après quelques secondes d’une fixette intensive, je déduis que oui : Il se moque bel et bien de moi. Ce curieux personnage ose se payer ma tête, moi ? Quelle honte. Quelle hérésie. Me voilà en quelque sorte arroseur arrosé. Voyant en cet individu un potentiel adversaire à ma taille, j’esquisse un sourire pernicieux et affirme :
▬ Enchanté Inja. Sympathique prénom. Tes parents ont eu la flemme d’écrire le N ou bien y-a-t-il eu une erreur lors de la rédaction de ton acte de naissance ? Quoiqu’il en soit. Moi c’est Shinichi. ET NON BAGARRE BORDEL DE MERDE. Mais bref. Oui, comme tu l’as remarqué je suis quelque peu … Excité. C’est le café. Ça ne me réussit pas. Ma maman m’a toujours dit que je n’étais pas assez grand pour ces boissons là. Bref. On s’en fout. Parlons de choses intéressantes. BAGARRE. Hum. Sors donc ton couteau à beurre.
Inutile de palabrer plus longtemps. Avant même que je ne lui en donne l’ordre, l’inconnu porte sa main à son arme et dégaine cette dernière. De mon côté, je laisse Yaato à sa place et compose un unique mudra. Plusieurs clones apparaissent autour de moi. Ceux-ci sont bien entendu des clones d’ombres. Ils sont par conséquent incapable de mouvements complexes ou d’attaques mais ça, mon adversaire ne le sait pas. De mon côté, je bouge et hurle comme le noble abruti que je suis :
▬ YOUHOU. JE SUIS LA.

Il n’y a pas à dire, le roi des guignols c’est incontestablement moi. Je profite de l’éventuelle gêne créée par mes clones – si tant est que gêne il y ait – pour envoyer un projectile sur mon adversaire. Ainsi, après avoir composé de nouveaux quelques mudras, une boule de glace apparaît entre mes mains. Je lance alors ledit projectile vers celui que je présume être un sabreur, le fameux Inja. Selon toute logique l’individu vient de comprendre à quel clan noble j’appartiens. En effet seuls les Yuki savent manier la glace.




_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 19 Nov 2017 - 23:24

L'enfant semblait ne pas avoir apprécié sa petite provocation et c'était présenté rapidement, tout en essayant de faire une blague sur le prénom d'Inja. Une blague de mauvais goût qui avait le mérite, bien qu'évidente et facile à trouver, d'être inédite, personne n'avait encore essayé de lui faire la remarque. Peut-être était-ce parce qu'il avait traîné durant presque dix ans dans le milieu hostile de la politique et que les gens n'avaient, ni le temps, ni l'envie de lui faire des plaisanteries.

Le gamin, d'apparence chétive, semblait réellement en colère, une colère presque mignonne en un sens, à sa place Shiori aurait sûrement voulu lui tapoter sur le crâne en disant "qu'il est mignon agou agou..". Cette remarque qu'il se faisait tout seul dans sa tête le fît sourire de nouveau, persuadé que l'enfant lui avait provoqué un instant de faiblesse. Il se devait de rester concentré, comment pouvait-il se laisser influencer par une mentalité aussi puérile ? Inja, se concentra alors que Shinichi commençait à exécuter des mûdras. En quelques secondes, une dizaine d'entités apparurent autour de lui, tous des clones. Inja devint blême, n'arrivant pas à comprendre comment il était possible de créer autant de clones que ça, il lui serait impossible de se défendre contre autant de personnes. Néanmoins il ne pouvait pas se rendre, une difficulté pareille lui permettrait de mettre ses sens à l'épreuve. Inja pria un instant dans sa tête, espérant ressortir de ce combat sans trop de séquelles, il serait impromptu qu'il se fasse découper les membres après seulement quelques semaines de service, surtout par un enfant.

Le temps de réflexion d'Inja lui fit perdre de précieuses secondes, après quelques instants, Inja commença à ressentir une douleur au niveau du torse, trop faible pour être grave, mais assez forte pour lui faire comprendre qu'il venait de se prendre un choc certain. Au sol, une boule de glace brisée, c'est elle qui venait de le percuter. La douleur était légère, mais lui faisait tout de même mal et le choc lui avait secoué l'esprit, il n'avait pas été prêt à recevoir une pareille attaque.


"Alors tu es de la famille de Kaya ? Ah ! Amusant, tu n'es pas aussi bien formé qu'elle, mais tu sembles tout de même savoir taper dans l'oeil tout autant qu'elle."




Inja se re concentra, il ne pouvait pas se laisser avoir une nouvelle fois, même si la douleur était supportable, plusieurs comme celle-ci pourrait empiéter sur ses performances de combat et sa force physique et sa dextérité. Il était conscient qu'il ne pourrait jamais lutter contre autant de clones à la fois, mais il pouvait espérer être en face d'un adverse mauvais en combat rapproché, contre lequel il aurait des chances avec l'aide de renforts. Ainsi, Inja exécuta à son tour quelques mûdras, bien décidé de lutter contre le régiment que Shinichi avait invoqué à ses côtés.

Rapidement, l'oeil droite d'Inja changea de forme, laissant apparaître une pupille entièrement noire, un noir plus profond que n'importe lequel autre. Puis trois nouveaux personnages vinrent se joindre au combat, des clones de lumière ayant la même apparence que lui, le même regard, la pupille de gauche jaune comme au naturel, la droite entièrement noire. Inja décida alors d'envoyer un de ses clones en reconnaissance, il n'était pas habitué à se battre avec deux clones à ses côtés et préférait donc en sacrifier un pour tester le terrain. Son clone partit donc à la charge, courant en direction d'un des clones de Shinichi, sur l'extrémité droite de la masse de clones présents.



_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Lun 20 Nov 2017 - 1:43
Mon attaque touche le shinobi de la brume nommé Inja et offre à ce dernier une information capitale : Je suis membre du clan Yuki. Conformément à mes attentes, mon vis-à-vis mentionne ce détail qui n’en est pas un. Mais, non content de simplement constater mon appartenance à ce clan noble, le jeune homme se permet une réflexion quant-à mes aptitudes. Selon lui je suis « moins bien formé » que la dénommée Kaya.
▬ Quoi ? T’es sérieux là ? C’est quoi cette objectivité digne d’une huître Kumojin avariée ?
Le manque de respect est total. Sur la base de quoi cet individu se permet-il d’affirmer que je suis moins bon que Kaya ? Je connais la demoiselle en question et je suis ASSURÉMENT plus fort qu’elle. Mon aptitude au combat est supérieure à celle de la kunoichi de la brume, j’en suis certain. La question n’est ni sujette à interprétation, ni encline à débat. Je suis plus fort, plus beau, plus imposant, un point c’est tout. Ce fait scientifique est avéré et confirmé par la communauté shinobi. Cette affirmation, en plus d’être vérifiée est véridique. Au moins aussi vraie que celle qui affirme qu’un et un font trois !

▬ Qu’importe. Passons.
Mon adversaire du jour crée trois clones. « Encore. Des. Foutus. Clones. » Ai-je pensé sur le coup.
À croire que tous les shinobis de ce bas monde maîtrisent cette technique ou une de ses multiples variantes. Je suis probablement le seul péquenot ici à ne pas être capable d’utiliser ce jutsu. Quoiqu’il en soit, à défaut de pouvoir moi aussi créer des copies de ma personne, je sais aviser et combattre mes opposants qui manient cette attaque. En effet, à force d’affronter des gus adepte du clonage et d’autres joyeusetés de ce genre, j’ai développé une technique bien singulière … Je me concentre puis observe les quatre répliques d’Inja. Une d’entre elle fonce sur un de mes dix clones illusoires. Lesdites créatures étant faites d’ombre, la création d’Inja peut bien les attaquer si c’est là ce qu’il désire. Il ne risque pas de détruire mes clones puisqu’il n’y a précisément rien à détruire. Je compose une série de signes incantatoires, plaque mes mains au sol et une importante couche de verglas recouvre le sol afin de gêner les mouvements des clones restants et surtout du vrai Inja.
▬ Olala. Si tu connais Kaya-sempai, je suis fichu. Olala. Madame Kaya est trop forte. Olalala. Que vais-je devenir ? Je suis bien trop jeune pour mourir. Moi Shinichi de la brume ne peut décemment crever avant mes dix-huit ans. OLALALALA.
Ironie quand tu nous tiens. À noter que je me moque ouvertement de Kaya alors que je ne sais presque rien d’elle. Si ce n’est qu’elle est genin et atrocement vaniteuse. Presque autant que moi !


_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 20 Nov 2017 - 11:39

Alors que le clone partit attaquer sur le flanc un des siens, Inja se rend compte qu'il n'est pas capable de les toucher, même après quelques coups dans le vide improvisés par réflexe, celui-ci n'arrivait à rien. Perplexe, Inja ne daigna pas répondre à l'enfant qui se plaignait d'avoir été comparé à Kaya, il l'avait insulté mais ça ne changeait pas la situation du combat selon lui, ayant toujours été habitué à reste concentré sur les tâches les plus importantes. Il commençait à réaliser que ses clones n'en étaient peut-être pas, ou du moins pas tous, peut-être n'arrivaient-ils pas à faire bouger tous ses clones et ne pouvait en produire que trois tout comme lui... Auquel cas, les clones aptes au combat attendaient dans la masse leur moment pour briller.

Shinichi commença à apposer ses mains sur le sol, créant un verglas qui se propageait au sol dans la direction d'Inja et de ses deux clones. Il n'avait d'idée quant à ce qu'il pouvait faire durant le combat, après quelques secondes, il ne lui restait plus qu'un mince choix de possibilités et, priant pour qu'il puisse gagner du temps, il s'exécuta dans la hâte, priorisant la rapidité d'action à l'efficacité pure. D'un signe de main, Inja ordonna à ses trois clones une action, des deux étant à ses côtés, tous d'eux se saisirent de leur katana, le premier se positionna devant l'original, s'alignant du mieux possible entre celui-ci et l'armée de clone, avant de frapper avec la pointe de son katana tenu en direction du sol, essayant de fracasser le sol verglacé ; le deuxième resta au même endroit, essayant lui-aussi de fracasser le sol tant bien que mal. Le troisième des clones, qui se trouvait dans la masse de clones d'ombres, recula de quelques mètres, ne sachant pas quoi taper et se positionna devant l'armée de clones.


"Je ne sais pas ce que tu caches avec tes clones, mais je vais bien finir par le découvrir à un moment ou un autre."




Inja était partagé entre plusieurs émotions, l'appréhension de l'inconnu et la curiosité, il ne savait pas ce que le petit être pouvait encore lui réserver et ne pensait même pas qu'il arriverait à pouvoir bouger de son emplacement sans se rétamer lamentablement au sol, le verglas avait l'air solide et bien emmerdant. Il ne pouvait rester sans rien faire, Inja saisit deux kunais de sa poche et, se décalant légèrement de derrière son clone, les envoya devant lui en direction du groupe de Shinichi's sauvages. Le premier ayant pour but de percuter le troisième clone qui se trouve proche du groupe pour le faire disparaître dans un flash de lumière, la seconde arme de jet allant approximativement vers la portion de quelques clones d'ombres vers laquelle Inja avait repéré l'original faire ses mûdras. Malheureusement, il avait détourné le regarde à plusieurs reprise et n'était pas sûr duquel cela pouvait être parmi le petit groupement spécifique.



_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Lun 20 Nov 2017 - 21:45
Ce que cachent mes clones ? Wow. Est-il sérieux ? Surpris, je fixe l’individu. Au son de sa voix et au vu de ses agissements, le garçon ne blague pas. Il n’a toujours pas compris que ces clones étaient illusoires et totalement inaptes au combat.
▬ …
Je déglutis avec difficulté et me retiens de rire. Qu’il soit dans le flou fait mes affaires. Autant le laisser croire que mes clones sont un danger pour lui. Le voilà qui lance un projectile sur une créature d’ombre. Le kunai transperce l’image rémanente sans pour autant la dissiper.
Si avec pareil évènement il n’a toujours pas compris de quoi relevait ma technique, je ne peux plus rien pour lui …
Tandis que deux de ses clones grattent le sol avec leur sabre respectif – voilà une bien étrange façon de procéder –, le jeune homme de quelques années mon aîné envoie un second projectile. J’arrête l’arme d’un revers de main et me gratte la tête :
▬ C’est euh … Bon. Pourquoi pas remarque. Tu ne veux pas attaquer ? Non parce que moi je suis nul généralement pour ce qui est de passer à l’offensive. J’aime bien rester là, regarder les gens venir et … Enfin bon. Puisque tu ne veux pas hein. SUBIS MON COURROUX.

Je fronce les sourcils, prends un air malfaisant et compose une série de signes incantatoires anormalement longues.
▬ LA LÉGENDAIRE TECHNIQUE DU GUERRIER DU FROID. HIJO NI SAMUI NO KAZE KARA BENINOYUKI-DESU !
Rien que ça.
Sauf que là encore il s’agit d’un faux jutsu. En vérité, je compose des mudras dans le vide depuis tout à l’heure dans l’unique but de l’apeurer et de le distraire. Dans quel but ? Aucun. Il n’y aucun clone caché, aucun piège. Mon mouvement stupide n’est en rien une diversion ou une façade cachant un terrible stratagème. Non non. Je fais juste ça pour rire. Après avoir crié ces mots comme le premier des demeurés, je m’arrête et soupire :
▬ Non je déconne. Tu y as cru hein ?
La traduction littérale de ma phrase est la suivante : « neige ensanglantée du vent très froid ». Je ne connais pas pareil jutsu. À moins que …
▬ Bon allez. Bouge un peu là. C’est pas une plaque qui va t’empêcher de mettre une rouste à un gosse de quatorze ans ? Badim badoum boom et c’est bon.
Si tout était aussi simple que cela. Il ne suffit pas de dire « badim badoum boom » pour se défaire de la plaque de verglas et avancer. Cependant, selon toute logique, les clones ont dû en parti déblayer la zone avec leur couteau à beurre. Génial. Il va peut-être enfin bouger.


_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 21 Nov 2017 - 13:47

Le gamin restait là, sans bouger, pendant plusieurs secondes, avant de commencer à exécuter une technique qu'il avait l'air de gratifier de très puissante, enchaînant les mûdras, le gamin avait l'air sérieux mais avoua quelque temps après que ce n'était qu'une ruse. Inja s'était renforcé sur ses appuis, prêt à riposter en cas de besoins, ses clones toujours en train d'essayer de briser la glace du mieux possible. L'enfant le narguait, essayant probablement de voir comment Inja allait réagir et l'attaquer. Cependant, bien que le verglas sous ses pieds se soient fait haché en plusieurs points, un verglas encore intact le séparait de sa cible, il lui faudrait le contourner pour l'attendre sans déséquilibre, ce qui lui laisserait encore plus de temps pour réagir.

Le flash du clone de lumière n'avait pas l'air de lui avoir posé problème, ce qui faisait douter Inja quant à la suite du combat, mais il ne se démonta pas pour autant et commença à faire deux pas lents en exécutant des mûdras.


"J'espère que t'as pris des lunettes de soleil, mon ptiot. Parce que ça va bronzer."




Très rapidement, une source de lumière éblouissante se m'y à émettre quelques mètres devant le groupe de clones d'ombre, profitant ainsi des secondes lui étant accordée, l'un des clones de lumière fonça, katana en main, au devant du groupe de clone, déséquilibré par le verglas sur le chemin, il glissa en restant debout vers eux, ne pouvant freiner, mais néanmoins en essayant de frapper tout ce qui ressemblait de près à Shinichi. Le deuxième clone partit lui à droite en arc de cercle pour contourner le verglas, l'original faisant de même sur le côté gauche. La lumière leur laissant du temps pour gagner plusieurs mètres. Celle-ci disparut après un moment, ne laissant rien derrière elle.

Le but principal étant de trancher les clones inertes, jusqu'à ce que l'original, qui semblait au final, être le seul à pouvoir bouger, se manifeste pour se défendre. Inja restait tout de même précautionneux, n'étant pas sûr que le dernier jutsu ultime de Shinichi n'est pas été un double leurre, lui faisant croire qu'il n'avait rien exécuté alors que ses mûdras avaient créés quelque chose qu'il ne pouvait pas encore remarquer.



_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 21 Nov 2017 - 23:44
Un clone explose à quelques mètres de moi dans un flash de lumière.
▬ Euh … OK. C’est … Une curieuse stratégie. Sûrement un truc tout droit sorti d’Iwa ou de je ne sais quelle obscure contrée démoniaque.
Mes clones d’ombres ne sont pas affectées par le flash lumineux censé éblouir je ne sais trop qui et je me trouve plutôt loin de la projection photonique. Ceci-étant, je ne suis pas gêné par ce curieux flash. Le clone était-il un kamikaze portant une sorte de grenade aveuglante ? Là comme ça, j’avoue n’être sûr de rien mais présume – à tort – que ce flash est issu d’un objet ou d’un équipement ninja bien spécifique. En effet, je suis à ce moment là à milles lieues d’imaginer que mon opposant maîtrise la lumière, affinité peu commune, encore moins ici à Kiri.

Inja avance de quelques centimètres et compose à son tour une série de signes incantatoires. J’imagine que la riposte ne va pas tarder à arriver. Curieux, j’observe le ninja de quelques années mon aîné et l’écoute déblatérer ses absurdités. Lunettes de soleil ? … Ah. Super. Cela veut sûrement dire qu’il compte réutiliser une grenade aveuglante ou je ne sais trop quel type de curieux parchemin explosif. L’espace d’un instant je songe à fermer les yeux de sorte à « éviter » l’éblouissement mais préfère m’abstenir. Qui sait, il est sûrement en train de bluffer. Je baisse les yeux, essaie de ne pas regarder ses mains – car à tout les coups le flash va sortir de ces dernières – mais suis bientôt en surpris. La source de lumière n’est en rien Inja ou les dextres de ce dernier. Quelque chose situé près de mes clones s’illumine et le flash en question perturbe ma vue.

Par réflexe, je ferme les yeux et sors mon sabre. Je tente de trancher le premier clone – plus ou moins ralenti par le verglas au sol et rouvre les yeux :
▬ Oh pu- ! …
Un second flash. Génial. Me voilà à nouveau aveuglé pendant quelques secondes. Je comprends – un peu tard – que ce glandu contrôle la lumière de la même façon que je manipule la glace. Je parviens à ouvrir les yeux après un court moment de cécité et constate que les deux Inja restant attaquent encore mes clones d’ombres … Wow … Ça alors. Je n’en reviens pas. Voilà cependant qu’un des deux gus approche vers moi, ayant vraisemblablement compris lequel était le vrai. N’ayant pas encore pleinement récupéré l’usage de ma vue, je fais quelques pas maladroit et manque de me faire trancher. Alors que la lame du second clone frôle mon épaule gauche, je réponds à ce dernier par un d’épée et prends bien la peine de fermer les yeux au moment du contact. Ainsi, cette fois, je ne suis pas aveuglé par l’émanation lumineuse produite à la disparition de la création d’Inja.



[/hide]

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 22 Nov 2017 - 15:34

Shinichi semblait ne pas être au courant des capacités d'Inja, son excès de confiance n'était donc qu'une part de lui-même et non pas justifié par la connaissance du point faible d'Inja. Il avait été aveuglé dès la première lumière mais avait réussi à se défendre des clones qui l'attaquaient, tandis que le véritable, non loin, avait maintenant repéré le véritable enfant. Il ne se sentait tout de même pas à l'aise au beau milieu de tous ces clones, qui semblaient n'être que des ombres finalement. Aucun d'eux n'avait répliqué, que ce soit avant ou juste quand Shinichi était en difficulté... S'il avait pu les utiliser, pourquoi ne se serait-il pas épargné du mal ? Inja devait malgré tout rester prudent car il ne connaissait pas grand chose de son adversaire et que celui-ci n'était pas loin de lui. Cependant, Inja redoutait grandement un affrontement, le gamin semblait entraîné et c'était défendu grâce à son arme, peut-être avait-il des capacités en Kenjutsu insoupçonnées. Le plus simple était d'y aller en jouant de la manière la plus sécuriée possible, poser les pions et les déplacer prudemment.


"Tu as été surpris par la lumière ?"




Alors qu'Inja posait une question anodine comme s'il était réellement intéressé par la réponse de celle-ci, il compose rapidement plusieurs mûdras, les même qu'il venait d'utiliser quelques temps plus tôt. Une lumière apparut pendant plusieurs secondes entre Shinichi et lui, ses pupilles le protégeant de sa propre lumière, il saisit une bombe fumigène de sa poche ainsi qu'un kunaï pour lancer la bombe près des pieds de son adversaire avant de donner trois coups rapide de kunaï dans le vide et de finalement le lancer ensuite en direction de l'intérieur du fumigène, à mi-hauteur. Son enchaînement rapide fini, Inja commença à courir de sorte à contourner Shinichi et se retrouver plusieurs derrière lui, profitant du fumigène pour rester discret.


"Je t'avoue que je test quelques trucs pour le futur. Tu es le meilleur gamin ninja que j'ai pu rencontrer, ça c'est sûr. Je peux te pousser à bout sans que tu ailles te plaindre à tes parents, c'est l'avantage."




Le sourire aux lèvres, il se retenait de ricaner, voulant rester concentré sur le combat et se préparer à toutes les éventualités.



_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Dim 26 Nov 2017 - 19:00
Ça y est. Il m’emmerde. Ses questions, son sourire et ses réflexions m’agacent : « Je suis le meilleur gamin ninja » a-t-il dit … « Il peut me pousser à bout sans que j’aille me plaindre à mes parents » … Parce qu’il croit réellement me pousser à bout ? Ses jutsus sont certes originaux mais n’ont rien d’exceptionnels. J’ai par le passé affronter des shinobis et entités plus forts que cet homme et vais passer la vitesse supérieure de sorte à lui rabattre son caquet. Mon vis à vis utilise de nouveau un jutsu ayant pour vocation de m’aveugler mais je ferme les yeux au bon moment puis utilise mes dons de senseur pour voir arriver ses coups. Sauf que … Bah … Il ne m’attaque pas. À en juger par ses émanations de chakra, le shinobi de Kiri est loin de moi et frappe dans le vide. À croire qu’il est encore occupé avec mes clones illusoires. Quoiqu’il en soit, un second bruit – plus discret – se fait entendre. J’évite le projectile lancé par mon adversaire et rouvre les yeux.
▬ Hum.

Ma vue est encore trouble. Dans ces conditions, je ne pense pas être en mesure d’utiliser mon jutsu fétiche. En effet si je lui lance ma flèche de glace, je risque de viser son coeur ou je ne sais trop quel autre organe vital voire de manquer totalement ma cible. L’un dans l’autre, je préfère utiliser une autre de mes techniques. En l’occurrence, je possède plusieurs autres compétences susceptibles de gêner Inja. J’en choisis une plus ou moins au hasard, me concentre et soupire :
▬ Puisque c’est comme ça.

Cette fois je m’abstiens de tout commentaire, de toute déclaration superflue quant-à la nature de la « super technique de la mort qui tue » que je vais utiliser. Je plaque mes mains l’une contre l’autre et me concentre un instant. La température chute en un instant. Les boisés gèlent, virent au blanc neige et commencent à geler. Un vent glacial parcourt le terrain et a pour vocation de bloquer les mouvements de mon opposant.
▬ Meilleur gamin que tu as rencontré ? LALALA.
… Chassez le naturel, il revient au galop. J’aurais pu me taire. Laisser Inja constater la nature de mes compétences mais c’est impossible pour quelqu’un comme moi. Je ne peux m’empêcher de me la ramener, de me vanter et, surtout, de me moquer
▬ Hum. Bref.
J’y suis peut-être allé un peu fort. Je m’en rends compte tardivement et annule la technique dans la seconde qui suit. Le mal est cependant déjà fait. J’ai saccagé la salle dans laquelle nous nous trouvons.


_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 28 Nov 2017 - 16:24


Toujours pris dans ses mouvements pernicieux, Inja ne faisait rien de vraiment impactant dans le combat, à la fois ne voulant pas tuer le gamin, mais pas non plus se faire écraser comme une merde. Effectivement, l’enfant semblait prodigieux et maîtrisait le chakra d’une manière remarquable, bien qu’utilisant des techniques assez douteuses, comme son armée de clones qui n’avaient pour l’instant rien fait et semblaient n’être même pas réels, chaque attaque proférée les ayant traversés, il pouvait presque être sûr que tous étaient factices et n’avaient pour but que de le déstabiliser. Ce qui avait d’ailleurs fonctionné, le gamin avait gagné un temps fou et lui avait fait utiliser du chakra dans le vent.

Néanmoins, Inja appréciait grandement le combat, il n’avait pas encore eu le temps de tester ses techniques en combat réel ni essayé de combattre qui que ce soit, ce sale gosse qui était venu altérer la tranquillité de la matinée était peut-être finalement une aubaine pour l’adepte de la lumière. Du moins, c’est ce qu’il crut avant que l’enfant ne commence à péter un câble complètement…

Après quelques secondes durant lesquelles il n’avait plus la vision sur son adversaire, toujours à l’intérieur de la fumée qui commençait à se dissiper, une sorte d’explosion de glace vint le submerger, lui et la salle. Le figeant plusieurs secondes dans une prison froide et puissante, avant que la glace n’éclate en plein de morceaux.

Le fumigène était maintenant quasiment parti de la salle, laissant apparaître aux yeux d’Inja l’étendue du carnage qui avait été fait. Tout l’endroit avait été entièrement gelé avant que la glace n’explose en petits morceaux lors de l’arrêt de la technique. Comment le gamin avait-il pu faire quelque chose d’aussi puissant ? Décidément, la surprise était au rendez-vous, tout comme les dégâts.


« Hum… Je ne suis pas sûr que les Sabreurs vont apprécier que tout ai été saccagé comme ça. »




Inja détourna le regard pour regarder rapidement l’enfant du diable qui venait de les mettre tous les deux dans des ennuis assez délicats. Il exécuta une série de mudrâ très rapides avant que son corps ne commence à son fondre peu à peu avec l’environnement autour de lui, laissant une vague impression de flou avant de disparaître complètement.


« Tes techniques sont impressionnantes, enfin… Celle-là en tout cas. Mais je ne me porte pas garant de ta sécurité auprès des épéistes. »




Alors qu’il se déplaçait vers l’autre bout de la salle pour reprendre ses distances, Inja constatait les dégâts qui avaient été proférés, comment pourrait-il rester silencieux face à Shiori quand celle-ci lui parlerait de la profanation d’une des salles du Grand Dojo, est-ce qu’il devrait jouer la comédie en compatissant ?



_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 28 Nov 2017 - 23:25
Les sabreurs ? Ah la bonne blague. Depuis quand me soucie-je des dires et pensées de ces gueux ? Certes le dojo et ses alentours sont affiliés – pour une obscure raison – à ces manipulateurs de couteaux mais cela ne leur donne aucun droit de juger mes activités en ces lieux. Je fais bien ce que je veux ! S’entraîner implique de parfois casser du matériel. Quoi de plus logique que de tester ses talents et jutsus sur les murs, mannequins et autres objets de la salle ? Nous sommes des ninjas, des guerriers entraînés pour le combat … Évidemment qu’il y a de la casse … Ce n’est pas un problème à mon sens et je vois mal les sabreurs me réprimander.

Si d’aventure, un d’entre eux venait à me demander dédommagement, je lui dirais … Et bien je lui dirais sans nul doute d’aller se faire peindre.
Amicalement bien entendu.
▬ De toute façon ils n’apprécient jamais rien et bon … Entre nous hein. Dans une salle d’entraînement, il y a toujours de la casse. Quand tu fais badim badoum, ça fait forcément splash et splouf.
Voyez comme ma logique est parfaite.

Par ailleurs, sachez qu’il y a quelques semaines, le shinobi du torrent et moi-même avons explosés un des murs de la salle principale. Jusqu’à preuve du contraire, je n’ai reçu aucun blâme pour cette histoire. Hanzo, lui-même sabreur, m’avait affirmé qu’aucune poursuite n’allait être menée à mon encontre. Moi qui m’attendais à payer une amende ou qu’en sais-je, n’ai pas eu à débourser le moindre ryo. Remarquez … L’homme m’a sûrement dit ça afin de ne pas être cité dans l’affaire et éviter un blâme lui aussi … Tout compte-fait, je commence à croire qu’Inja est dans le vrai. Mes dons de senseur m’indiquent que le shinobi est déjà loin. Ce lâche se cache d’une façon ou d’une autre et se fait la malle. Pour ma part, je tourne machinalement la tête de droite à gauche et constate que la salle est entière gelée. Je me gratte la tignasse et murmure :
▬ Hum. C’est vrai que j’ai peut-être un peu exagéré. Dans la forêt, la technique avait l’air un peu moins. Enfin j’imagine que c’est parce que l’endroit était plus vaste.
Peu importe. Je dois fuir avant d’être vu ! Radin de nature, j’ai tout sauf envie de payer les réparations. Certes je suis riche, certes ma famille a du blé à ne plus savoir quoi en faire mais ce n’est pas une raison. La simple idée de confier un de mes ryo aux sabreurs me donne la nausée.

Ainsi, avec l’agilité d’un singe, je quitte l’endroit en tentant de ne pas me faire prendre. Une fois dehors, je tombe nez à nez avec Inja.
▬ Sombre lâche, tu te fais la malle comme ça ? Alors que tu es AU MOINS aussi fautif que moi.
Le « au moins » aussi fautif est un poil exagéré. Disons qu’il l’est à cinquante pour cent !

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 29 Nov 2017 - 13:39


Certes, l’endroit avait été saccagé, mais l’entraînement pouvait continuer sans trop de problèmes, ils n’avaient qu’à pas rester proche de l’endroit, avec un peu de chance les gens croiraient que les véritables fautifs on fuit. La glace laissait un indice assez marqué sur l’origine du problème qui avait dévasté la salle et les sabreurs connaissaient bien les particularités de chacun, les Yuki ne tarderaient pas à mis en cause, mais de là à savoir lequel de cette immense famille est venu s’entraîner tester une technique aussi puissante… Le gamin aurait des chances d’être écarté de la liste des suspects seulement par jugement hâtif.
Après quelques dizaines de secondes en se déplaçant à vive allure, Inja était finalement assez loin pour ne plus être incriminé, il n’avait plus aucune raison de rester caché et pouvait faire disparaitre le linceul de lumière dont il avait recouvert son corps, de sorte à apparaître de nouveau au grand jour.
Des bruits de pas se firent entendre, non lourds mais néanmoins prononcés, assez pour comprendre que la personne qui les émettait semblait pressée. Le seuil de la porte fut rapidement atteint par le fuyard en question, qui n’était d’autre que Shinichi lui-même qui avait couru du mieux possible pour ne pas être pris pour responsable de sa technique.
Le gamin jeta son regard dans sa direction, apparemment mécontent de la tournure forcée des évènements.


« Sombre lâche, tu te fais la malle comme ça ? Alors tu es AU MOINS aussi fautif que moi. »

, lança-t-il, la voix remplie de haine.


L’enfant en question avait fait tous les dégâts et se permettait de rejeter la majorité du problème sur les épaules d’Inja, qui n’apprécia pas d’être pris pour responsable. Des attaques de lumière contre des attaques de glace et la salle avait été remplie d’éclats de glace dans tous les recoins. Inja n’avait eu le temps de rien faire et bien qu’il puisse trouver sa maîtrise de son élément spécifique impressionnante, les choses n’auraient pas dû se passer de cette manière-là.
L’agacement enlaça rapidement les pensées d’Inja, prêt à en découdre à nouveau avec le petit gamin qui se croyait tout permis.


« Qu’on mette les choses au clair. TU as forcé comme un demeuré avec une technique qui n’a au final servie qu’à pourrir la salle. Alors, OUI c’était très stylé, OUI tu maîtrises bien la capacité malgré que cette technique n’ait servi qu’à détruire les environs. Et OUI, je sais aussi parler en accentuant les mots qui me paraissent important pour faire croire que je dis un truc, mais NON tu as tout détruit tout seul. »

, répliqua-t-il, non content de la réflexion avant portée.


Inja marqua un court temps de pause pour baisser le volume de sa voix et se concentrer sur une réalité tout autre, mais néanmoins vraie.


« Et, je n’ai pas une thune… »

susurra-t-il, en marquant un mouvement de tête.


Reculant maintenant de plusieurs mètres, il se repositionna en garde et solide sur ses appuis, montrant à son adversaire que le combat n’avait pas été clos et que d’autres choses pourraient encore arriver. Une sorte de défi lancé à Shinichi. Après tout, c’est lui qui avait voulu en découdre dès l’arrivée d’Inja au Grand Dojo.


_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mer 29 Nov 2017 - 17:52
Il a vraisemblablement mal pris mes accusations et répond à ces dernières en usant des mêmes stratagèmes que moi. N’étant pas disposé à écouter les dires de ce gueux, je ne prête pas attention aux mots de mon interlocuteur. Ainsi, tout ce qu’il me raconte me passe dans l’oreille droite avant d’aussitôt en sortir par l’oreille gauche. Lorsqu’Inja a fini, je me gratte la tête et demande :
▬ C’est bon ? T’as terminé ?

Un court silence me laisse comprendre que oui. Celui qui était il y a quelques minutes mon partenaire d’entraînement recule et témoigne des intentions belliqueuses à mon égard. Loin de vouloir me battre, je prends mon air guignolesque :
▬ Ah non non non. Moi je m’arrête là hein. Hey, tu crois quoi ? Que ça se fait tout seul ce super jutsu de la mort ? Je suis fatigué et j’ai gagné. Parce que si je ne m’étais pas arrêté, et crois-moi que j’aurais pu continuer encore longtemps, je t’aurais fait passer un sale quart d’heure. Heureusement t’as eu de la chance, j’ai eu la présence d’esprit de pas te geler sur place comme un vieux steak. Alors dis merci. Soit dit en passant, je m’entraîne plus ici. Ça craint un max. La forêt ou le marais est un endroit plus … Adéquat dirons-nous.
D’ailleurs en parlant de steak, j’ai la dalle. En effet s’entraîner et utiliser autant de chakra donne faim.

▬ Ah juste comme ça, pour ta gouverne, il est presque l’heure de bouffer. Et il est de notoriété publique que le perdant offre le repas au gagnant. Comme il va de soi que j’ai gagné hein … Tu sais ce qu’il te reste à faire. Alors bon, je sais que t’es pauvre et je vais pas abuser de ta générosité mais quand même. On ne dit pas non aux traditions !
La tradition pour les Yuki est quelque chose d’essentiel ! Je suis assurément le vainqueur de cette stupide joute et mérite mon dû ! Étant riche comme crésus, je pourrais évidemment payer pour nous deux mais vais m’abstenir : question de principe.

▬ D’autant que tu as quel âge ? Vingt cinq ans ? Vingt-six ? Tu es assurément plus vieux que moi en tout cas. Une autre tradition affirme que le plus âgé paie pour le plus jeune. Allez hop hop. Arrête tout de suite ce que tu fais. On va pas se battre. Je t’ai déjà mis une mandale une fois hein … Je fais pas ça par plaisir non plus. Tu préfères quoi ? Poisson ou viande ? Moi je préfère poisson. En plus en cette saison, il y a des trucs sympas à pêcher.
Il est onze heure cinquante, on a dix minutes pour aller au restaurant et manger à midi pile ! C’est faisable. J’y crois. À moins qu’Inja ne l’entende pas de cette oreille, ce qui ne m’étonnerait pas en un sens … Le bougre a l’air remonté.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 29 Nov 2017 - 20:10


Inja était toujours sur ses appuis, prêt à en découdre avec le Yuki qui restait là sans rien faire. Apparemment ils n’avaient pas tous les deux les mêmes désirs de combats, le gamin semblait fatigué et de ne plus vouloir combattre plus que ça. L’enfant le regardait en prenant un air de fanfaron, criant à la victoire et prétextant qu’il avait beaucoup trop faim pour se dépenser davantage.

Shinichi tentait de trouver toutes les excuses possibles pour se faire inviter à manger, bien qu’il sache qu’Inja était un homme loin d’être riche. A vrai dire, il n’avait même plus grand-chose à manger chez lui et ne pouvait pas se permettre d’acheter quoique ce soit.

Il se remit dans une position banale, acceptant de ne plus combattre avant un moment, après tout ils avaient tout de même utilisé pas mal de techniques et s’étaient dépensés d’une certaine manière, comme après une longue séance de sport.


« Ne crois pas que tu as gagné, ce n’est que partie remise, j’ai pas l’argent pour participer au remboursement de la salle que tu as éclaté. »




Inja réfléchit un instant à une manière de s’entraîner tout en étant motivé pour manger, il n’avait pas vraiment besoin de motivation mais s’ils pouvaient mettre leurs talents en jeu pour réussir à se nourrir, le tout serait plus festif.


« Je t’aurais bien invité mais je n’ai plus une thune, par contre, j’en ai marre de manger des pommes de terre et j’avais prévu d’aller à la chasse pour une fois, mais si tu veux venir on peut transformer l’après-midi en instant pêche. »




Il commença à sortir son katana pour le pointer vers le sol en guise de préparation, qu’il ait besoin de chasser ou de pêcher, il ne ferait à sa manière et donnerait tout pour réussir à manger le plus rapidement possible.


« Donc, prêt à mériter ta nourriture ou tu m’invites ? Parce que j’ai vraiment plus une thune. »




Le sourire d’Inja paraissait cette fois-ci malicieux, comme désireux dans savoir plus sur la réponse de Shinichi et voir s’il était réellement un enfant pourri gâté couvé par les Yuki.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mer 29 Nov 2017 - 21:32
▬ Ah ouais … T’es pauvre à ce point là ? … Eh bah …
La surprise se lit sur mon visage. J’avais bien compris que le ninja de la brume était sans le sou mais de là à manger des patates tous les jours … Wow. Quelle triste il vit mène. Si j’étais un peu moins radin, je songerais probablement à lui donner quelques pièces. Mon clan a lutté pendant des années afin d’éradiquer la pauvreté au pays de l’Eau et a contribué à la naissance du village de la brume, ce n’est pas pour que des clochards viennent s’installer ici et saboter tout le travail de mes ancêtres.
▬ La pêche est une bonne option. Je t’offrirai bien quelque chose à manger mais MALHEUREUSEMENT j’ai oublié mon porte-monnaie. QUEL DOMMAGE N’EST-CE PAS ?
Comprenez par là que je n’ai pas envie de payer et claquer mon argent. Là encore il s’agit d’une question de principe. Dépenser des ryos pour autrui est un fait – que j’ai du mal à accepter mais passons –, payer pour un inconnu en est un autre.

Inja et moi quittons donc cet endroit afin de nous rendre à la zone de pêche la plus proche. L’endroit est calme, les eaux peu profondes. Deux choix s’offrent alors à nous. Ou bien nous prenons une barque et acceptons de rejoindre les eaux au large ou bien nous pêchons ici, sur les côtes, à la main ou via une canne. En ce qui me concerne, je choisis la seconde option. Il n’est pas question que je me salisse les mains ou que j’utilise mon arme. Cette dernière est bien trop précieuse pour être utilisée à des fins aussi peu nobles.

Après avoir attaché un appât, je lance la canne et patiente. Trois secondes passent. Puis dix, puis quinze et bientôt vingt. Après deux minutes d’une attente interminable – vous noterez mon incroyable patience – je pousse un soupire et déclare sans gêne :
▬ Pêcher est d’un ennui mortel. Je suis sûr que ça irait plus vite si j’avais amené le Fends-la-Tempête ici. Deux ou trois coups de filets et bim bam boom, cinquante poissons illico.
Je n’ai probablement pas choisi la meilleure méthode de pêche. En effet tenter d’attraper du poisson avec une canne est fastidieux en plus d’être atrocement long. Avec mon navire et un filet de grande taille, les thons, petits requins et autres poissons auraient été capturés sans grande difficulté en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « ta mère en short ».

▬ Ceci-dit, j’ai pas envie de dégueulasser mon bateau. Les poissons ça pue et l’odeur reste pendant des heures parfois.
Pour ne pas changer, je continue de me plaindre. Ce n’est pas en déblatérant autant d’âneries et en faisant autant de bruit que le poisson va accepter de mordre.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 29 Nov 2017 - 22:54


Inja était aux assis non loin de Shinichi, à aucun moment à son réveil il n’aurait pensé être amené à venir pêcher après un combat au Grand Dojo contre un gamin de quinze ans. Le monde était petit et le hasard aussi, tomber sur un Yuki, à la fois jeune et condescendant, bousiller une salle d’entraînement et finalement venir se débrouiller à trouver du poisson pour pouvoir manger. Difficile de croire que le karma était aujourd’hui à ses côtés.

Et voilà que l’enfant commençait à se plaindre de l’ennui mortel de la pêche, il n’avait pas tout à fait tort et Inja lui-même préférait chasser, un loisir bien plus lucratif et ludique. L’idée évoquée de l’utilisation d’une technique de glace n’était pas très conseillée, mais restait envisageable pour le plus âge des shinobis, après tout il n’avait rien à perdre.


« Puis je doute que la lumière aide d’une manière ou d’une autre à chasser… Mais par contre… »




Bien sûr, l’idée était simple mais néanmoins brillante, bien des pêcheurs pourraient être jaloux des procédés ninjas. Inja se leva en vitesse avant d’exécuter des rapides mudrâ et invoquer le plus de clones qu’il le pouvait… trois. Multiplier les efforts serait plus simple, de même que faire fuir les poissons dans leur direction pourrait devenir bénéfique.

Il fallu quelques secondes pour que les clones ainsi créés partent se positionner pêcher à d’autres endroits, se servant des outils les plus appropriés qui leurs tombaient sous la main, des branches incurvées ou outils fabriqués à la main, utilisant du caoutchouc récolté contre un arbre.


« Autant déployer le plus de moyens possibles, t’as faim oui ou non ? Aide-moi à faire des clones voyons… »




Le regard innocent d’Inja partait dans la direction de Shinichi, envieux de voir de quoi il était capable et surtout de pouvoir enfin pêcher un fichu poisson. La faim commençait à s’accentuer d’autant plus que maintenant qu’un repas avait été mentionné, son ventre réclamait comme jamais il ne l’avait fait.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Jeu 30 Nov 2017 - 14:22
Mais qu’est-ce qu’il raconte ? Il est torché ou quoi ? Pourquoi est-il en train de me parler de lumière alors que je mentionne mon navire ? Allez savoir. Peut-être songe-t-il à utiliser ses aptitudes shinobis pour pêcher. En soi ce n’est pas totalement idiot. Certes procéder de la sorte n’est ni très noble ni très légal mais qui se soucie de pareils détails ? Pas moi en tout cas. Mon ancien partenaire d’entraînement compose une série de signes incantatoires et crée par la suite plusieurs clones qui lui sont semblables en tout point. Ceux-là s’en vont sans plus tarder chercher des outils et autres bouts de bois de sorte à pêcher du poisson. Après avoir réalisé cette odieuse manœuvre, Inja me suggère de créer à mon tour plusieurs copies de ma personne.

Dépité, j’avoue ne pas savoir quoi lui répondre. Cet Inja est vraiment stupide … Même la rouquine qui me sert de partenaire a plus de cervelle que ce curieux personnage, c’est dire l’étendue de sa connerie :
▬ Tu sais … Les clones de tout à l’heure n’étaient que des ombres hein. Genre, des trucs illusoires, un leurre, un attrape-blaireaux. À part rester là, faire quelques pas à droite à gauche … Ils ne pouvaient rien faire.
Qui sait, je n’ai peut-être pas été assez clair là encore. Dans le doute, et étant dans l’incapacité de lui faire un dessin simplifié de la chose, je préfère être plus explicite :
▬ Les trucs que tu as vu tout à l’heure … C’était du vent. C’est pas ça qui va nous aider à attraper de la poiscaille. Et à la question : « Ne peux-tu pas faire de vrais clones ? » ; La réponse est « non. » Je ne sais pas le faire. J’ai jamais appris. Et ça ne m’intéresse pas du tout d’apprendre. C’est une technique de naze. Tout le monde la maîtrise, c’est trop commun. Je préfère faire des trucs uniques et stylés si tu vois ce que je veux dire. De plus, créer des clones ça sert à rien. Surtout face à moi …
En effet, comme il a pu le constater – en supposant qu’il l’ait constaté, ce dont je doute fortement – je suis capable de passer outre la surprise créée par la présence de différentes copies d’une même personne. Pour cause, je peux rapidement discriminer le vrai ninja des faux.

▬ Bref. Moi je peux pas t’aider. En plus j’ai pas de technique surpuissante permettant de cibler de petits animaux aquatiques. Débrouille-toi sans moi sur ce coup.
Ah. Je crois que ça mord. Je tire la canne vers moi et un poisson sort bientôt de l’eau. Il n’est pas très gros mais cela fera l’affaire. Je ne suis pas de ceux qui ont un énorme appétit. En outre, je préfère avoir une sardine de petite taille à me mettre sous la dent que le néant.
▬ Shinichi un, Inja zéro.
Même à la pêche, je lui mets une dérouillée fantastique. Si j'étais lui, ma fierté en aurait pris un coup. J'ose espérer qu'il se bouge un peu car pêcher m'ennuie.
▬ Je suis vraiment meilleur que toi partout, c'est dingue.
Je le provoque histoire de le stimuler un peu. Plus vite il aura pêché cinq ou six poissons, plus vite je pourrais jeter cet ignoble bout de bois qui me sert de canne et manger.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 30 Nov 2017 - 16:10


Face aux paroles de Shinichi, Inja restait sans voix, pris à la fois par ses pensées et les points de vue de ses clones qui tentaient d’attraper du poisson du mieux qu’ils le pouvaient. Plus les secondes passaient et plus son jugement se confirmait, oui, il était… chiant. Un gamin enquiquinant qui ne se rendait sûrement pas compte à quel point sa vanité obscurcissait son jugement, c’était ça… Un gamin chiant qui se croyait au-dessus des autres. Honnêtement, Inja était convaincu qu’il soit supérieur à nombres d’enfants de son âge, mais il n’avait pas de soucis à se faire pour lui, sa patience lui permettait de supporter beaucoup de choses. Un jour, quelqu’un de moins patient lui ferait fermer sa gueule éternellement, bien que cruelle, cette pensée le rassurait en un sens, le gamin se tuerait tout seul au bon d’un moment.

Préférant ne pas répondre, Inja s’occupait en soulevant le plus de souches qu’il pouvait trouver, tandis que ses clones s’étaient postés à d’autres endroits de la rive, pêchant à la dure, faisant fuir le poisson dans la direction des deux compères.

Shinichi se vanta d’avoir attrapé un poisson, petit certes, mais tout de même du poisson. Détournant la tête vers le gamin, il fit figure d’être impressionné avant de lui répondre sur un ton d’admiration en faisant référence à la taille du poisson.


« Pas mal, Inja : 0, Shinichi : 0,3. »




Bien sûr qu’il se moquait de lui, c’était à nouveau son tour de briller et il pourrait lui montrer à quel point l’ingéniosité l’emportait sur la patience de la canne à pêche. Inja s’approcha du rebord de la rive, se positionnant sous l’ombre d’un arbre proche, il disposa au bout de son bâton un des nombreux vers qu’il venait de ramasser, les plus frais attireraient bien plu les positions, d’autant plus que la saleté de ceux-ci faisait se diffuser une odeur particulière à l’intérieur de l’eau. Exécutant quelques mudrâs, Inja disparut complètement, son corps s’harmonisant avec l’ombre de l’arbre de sort à empêcher les poissons d’avoir peur de lui. Il n’avait plus qu’à attendre que ceux-ci ne s’approchent de la rive. Chuchotant il laissa faire le temps.


« Chut… Et admire les points s’accumuler. »




Il ne fallu pas longtemps avant que la surface de l’eau de commence à se mouvoir, augmentant les vibrations sur la surface de l’eau. Les clones avaient réussi à attirer les poissons du lac vers ici, eux qui fuyaient l’agitation provoquée sur les autres flancs. Une sorte de banc d’eau douce s’approchait, ce qui surpris Inja qui ne s’attendait pas à ce que ça fonctionne autant.


« Merde, ça à l’air de marcher… »




Au même moment qu’un des poissons vint s’aggriper à l’extrémité immergée de la canne de Shinichi, un bâton d’Inja fut surmonté de plusieurs petits poissons se battant pour le ver de terre. Il réagit rapidement en envoyant trois très rapides kunaïs sur ceux-ci, avant de les récupérer. Seulement, le poisson du côté de Shinichi semblait bien plus gros que la normale, peut-être plusieurs kilos.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Jeu 30 Nov 2017 - 19:30
Zéro virgule trois ? Quel odieux personnage que voilà. Ne pas considérer ma prise comme une entité à part entière … C’est une habile façon de dénigrer mon talent. Ceci-dit, je dois avouer qu’il n’a pas tort. Ce poisson est ridicule. Au marché, on trouve aisément des créatures trois à quatre fois plus grosse que cette chose. En tout cas une chose est sûre : Ce n’est pas avec cette unique prise que je vais satisfaire mon estomac. Bien conscient de ce fait, je ne peux toutefois me résoudre à me taire. Par principe, je réponds à Inja en me moquant de lui :
▬ Pff. Tu es dans ta jalousie, je suis dans mon jacuzzi.
Voilà une des superbes phrases génériques que je sors par moment dans l’unique but d’agacer mes vis à vis. J’aurais pu lâcher mon formidable : « Va rager dans ton potager » mais je préfère garder cette superbe citation pour plus tard.

Conformément aux exigences d’Inja, je me tais et observer le shinobi à l’œuvre. Ce dernier effectue à l’aide de ses clones une curieuse manœuvre ayant pour objectif d’attirer le poisson à lui. Bien que ses agissements me paraissent idiots et peu utiles, les poissons agissent de la façon souhaitée. Ainsi, ils bougent et se dirigent tout droit vers le véritable guerrier de la brume. Ledit genin est prêt à attraper la poiscaille toutefois, un des animaux aquatique – probablement le moins stupide –, juge bon de ne pas suivre la voie tracée par ses congénères. À défaut de suivre ses camarades, le mastodonte emprunte un chemin menant tout droit à ma canne. Un sourire mesquin se dessine bientôt sur mes lèvres alors que je sens quelque chose mordre. Je me lève, tire la canne de toute mes forces et me moque amicalement d’Inja :
▬ Très bonne stratégie, Inja. Vraiment très bonne. Je suis bouche-bée. Olala. Il est lourd ce poisson. Très lourd.
Et bim bam boom, le voilà qui arrive. Un thon de facilement SIX KILOS sort de l’eau. Une fois au sol, j’immobilise la créature et danse autour d’elle comme pour fêter ma victoire. Après avoir fanfaronné comme le premier des gogoles, je me tourne vers Inja et observe ses prises.
▬ Inja : Trois. Shinichi : Un million … Virgule trois.

Le virgule trois a son importance. Car oui, on n’oublie pas la précédente prise, celle-là même dont s’était injustement moquée Inja quelques minutes plus tôt.
▬ En tout cas ce fut un duel passionnant mon ami. Au plaisir de remettre ça à une prochaine fois, fufufu. Sur ce, je vais me faire super casse-dalle. Étant généreux, je suis enclin à partager ma formidable prise avec vous. Je suis assurément trop bon. Ma noblesse d’âme me perdra !
Et oui. C'est un fait avéré et presque aussi certain que un et un font trois ; Ma noblesse d’âme me perdra …

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 1 Déc 2017 - 1:06


Inja ramassa les quelques poissons qu’il avait réussi à « cueillir » sur la berge, fier de sa manœuvre qui s’avérait fructueuse. Shinichi, toujours à lutter pour réussir à sortir le poisson qui s’était accroché à sa canne, ne prit pas longtemps avant de le sortir de l’eau. Un énorme poisson de plusieurs kilos était ressorti de sa prise, finalement, il avait eu bien moins de mal à le sortir qu’Inja aurait pu le croire. A en juger par la taille et le poids de la bête, le gamin devait posséder une sacrée force pour son âge, qui pourrait rendre jaloux plus d’un adulte.

Impressionné, Inja laissa ses propres poissons sur le côté avant de se ruer auprès de Shinichi. La faim lui tiraillait les entrailles, l’empêchant même d’entendre ce que l’enfant lui communiquait, il n’avait qu’une seule envie manger. Et comme à son habitude, Shinichi devait se vanter d’avoir été le plus fort et répéter qu’il possédait des dons qu’Inja ne pourrait jamais se permettre de développer.


« Woaw, bien joué gamin ! J’ai bien fait de ramener le banc jusqu’ici, tu as eu de la chance d’attirer l’un des plus gros. Mais j’avoue que la moule est un atout non négligeable. »




A peine l’enfant eut-il fini de parler qu’Inja se saisit de son katana qu’il nettoya rapidement à l’aide d’un morceau de tissu présent dans sa poche, l’astiquant de haut en bas avant de commencer ouvrir la bête par le dessous. La cuisson serait beaucoup plus simple de cette façon, de plus, Inja était prêt à sacrifier quelques minutes pour dépiauter les arêtes les plus grosses de l’animal.

Il ordonna à ses clones d’aller chercher du bois sec le plus rapidement possible de sorte à démarrer un feu, puis se tourna vers Shinichi pour lui demander.


« A tout hasard, tu ne maîtriserais pas une affinité contraire à la glace pour nous permettre d’aller le feu sans galérer pendant dix minutes ? »




La question était anodine mais pouvait passer comme une moquerie si Shinichi ne laissait pas de côté son égo. Inja n’avait nullement la maîtrise du feu et n’espérait pas réussir à l’allumer à l’aide de son affinité terrestre.

Inja saisit la bête avant de minutieusement retirer les arêtes dans un mouvement circulaire au katana. L’attaque avait été rapide et efficace, seul restait maintenant le feu, prochaine étape vers un repas chaud et durement mérité.

Il fallait dire que la partie de pêche ajoutée au combat d’entraînement avait finalement fini par creuser l’estomac du shinobi de lumière. Comment avait-il pu se permettre de manger aussi mal ses dernières semaines, alors qu’il lui suffisait de perdre un peu de son temps à pêcher ou chasser ? Inja réfléchissait à ça et ne trouvait pas de réponse à part celle de l’inattention, il avait été trop concentré sur son entraînement au point de ne pas penser aux choses les plus basiques.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 1 Déc 2017 - 8:49
De la chance ? Fu. Cela n’existe pas voyons. Comme le dit le dicton, la chance ne sourit qu’aux esprits préparés. Si ce poisson a mordu à l’hameçon, c’est que je suis indubitablement le plus habile de nous deux. Inutile de chercher plus loin. Il n’y a ni moule – je n’en suis pas bien sûr mais j’imagine qu’il s’agit là d’une expression définissant la chance – ni chatte céleste ou qu’en sais-je encore qui tiennent ! Simplement le talent.

Désireux de bouffer, l’ami Inja s’atèle à la découpe du poisson tandis que ses clones vont chercher du bois afin d’allumer le feu. Un poisson peut être immensément gros et goûteux, s’il est cru, il n’en reste pas moins une usine à bactéries. Aux dernières nouvelles, tomber malade n’est pas ma priorité. Ceci-étant, cuir le poisson est essentiel. D’autant que, soyons clair, cru, le thon est un produit des plus dégueulasses.

Afin d’allumer le feu sans je cite « galérer pendant dix minutes » Inja quémande mon aide. Le bougre ne se prive pas d’ironiser quant-à mes fantastiques compétences, ce qui me fait lâcher un rictus d’agacement.
▬ Eh bah. Il faut tout faire par soi-même ici, c’est dingue. Tu ne sais vraiment pas allumer un feu ? Du coup tu fais comment quand tu es en campement ou à l’extérieur du village, en mission de rang A ?
Le « mission de rang A » n’était pas nécessaire et est là uniquement pour signifier à mon interlocuteur ma supériorité évidente.

Ayant bien compris qu’il n’est qu’un genin, je murmure à voix à peine audible :
▬ A moins que … Oui, ça doit être ça. Tu ne sors jamais du village et n’est jamais envoyé en mission de rang A …
Il n’y a pas à dire, je suis vraiment quelqu’un de gentil moi. Je suis tellement aimable que je vais même aider notre Inja national malgré sa mauvaise volonté et sa propension à vouloir se moquer de moi par tous les moyens. Ainsi, je je tends le bras et dis :
▬ Enfin bon. J’ai la dalle donc je vais faire ça vite. Observe le talent à l’état pur. Un jutsu enseigné par maître Noah sensei lui-même. La quintessence du Katon, l’art de la flamme poussé à l’extrême.
C’est évidemment de l’ironie. Je suis nul pour ce qui est de maîtriser cette affinité de clochard maîtrisée uniquement par les obscurs petits gens tel que mon sensei. Quoiqu’il en soit, sur ces mots ô combien poétiques, une petite boule de feu à peine plus grande qu’une pomme apparaît dans le creux de ma main et lévite à quelques centimètres de ma peau. Je lance ledit projectile sur les bouts de bois déposés au sol par les clones et le feu ne tarde pas à s’embraser.
Allez. Qu'il fasse la cuisine maintenant.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 1 Déc 2017 - 12:15


Le voici qui faisait le malin une nouvelle fois, pourquoi même le préciser ? Sa nature même le définissait par sa capacité rare à se foutre ouvertement de la gueule des gens. Allumant le feu avec quelques artifices de ninjas qu’évidemment Inja ne pouvait pas contrôler, le Katon n’était pas une affinité qu’il pouvait exercer, il ne se souvenait même plus du mudrâ qui y correspondait, bien que Shiori le lui ai appris auparavant.

Shinichi continuait d’étendre son éternelle vantardise, prétextant la moquerie par une assimilation à l’incapacité d’Inja à effectuer une mission de rang A. Ce n’était pas faux, mais peut-être pas vrai non plus… Jamais il n’avait pu partir en mission et de ce fait il n’avait aucune idée réelle des rangs qu’elles pouvaient représenter, bien qu’il soit au courant de n’être pas habilité à seulement pouvoir en démarrer une aussi bien classées. De toute manière, il ne voyait pas bien ce que le fait d’allumer un feu venait faire avec le rang…

La flamme finalement bien démarrée, les bois prirent en un rien de temps, tandis qu’Inja s’afférait à positionner des morceaux de poisson au-dessus du feu, surveillant la cuisson avec attention. Il avait faim et n’avait pas l’intention de laisser dépérir un seul bout de poisson qu’ils avaient pu pêcher, l’entraînement ayant bien trop creusé son appétit. Il lança un regard vers Shinichi, lui répondant naturellement.


« Effectivement, je n’ai pas fait de mission de rang A, ni aucune mission d’ailleurs. Ça fait seulement quelques semaines que j’ai été accepté à Kiri et que j’ai commencé à pratiquer les arts shinobis. Et puis, le Katon ne m’intéresse pas de toute façon, je prendrais des leçons de scoutisme Kirijin plus tard… »




Un ton de sarcasme accompagnait ses mots, bien décidé à ne pas se contenir devant le gamin. Pour une fois, Inja n’avait pas à se soucier de la réaction des gens, bien qu’il ne le fasse déjà que très rarement, après les avoir blessés seulement. Il savait que l’enfant n’en avait rien à faire de son avis ou de ses paroles, le laissant libre de rabâcher autant d’âneries qu’il le voudrait. Une sorte de pause au final… Une pause du quotidien morne des gens normaux.

Inja retourna le poisson qu’il tenait au-dessus du feu, se préparant à le servir le plus tôt possible, le premier morceau revenant évidemment à celui qui ne le méritait que par sa chance, à l’égocentrique gamin. S’il n’avait pas l’habitude de paterner les enfants du village, celui-ci était particulier et se démarquait du lot des autres jeunes. Peut-être était-ce son origine Yuki qui en faisait quelqu’un de si particulier, ou peut-être était-il juste le plus chiant des enfants du village et n’avait rien d’autre de plus…

Tendant le premier morceau cuit, Inja transmis la viande avant d’en préparer une nouvelle. La cuisson avait été plus rapide que prévu, l’altitude étant trop proche du zéro pour devenir un calvaire.


« Allez, une bouchée pour tati. »




Inja plaisanta un court instant puis se re concentra sur son activité. Fier de lui avoir lancé une petite pique, gentillette et innocente comme il pourrait l’appeler.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 1 Déc 2017 - 19:28
L’affinité du feu ne l’intéresse pas. Fufu, que d’excuse. Qu’il tente comme bon lui semble de justifier sa médiocrité si cela l’amuse. En ce qui me concerne, je n’écoute pas ses justifications à deux ryos. J’ai bien mieux à faire que de prêter attention aux dires de mon interlocuteur. Lorsqu’Inja a terminé de me servir ses salades, je lui réponds :
▬ Ah. C’est cool.
Comprenez par là : « J’en ai rien à faire. » La seule chose qui me préoccupe à l’heure actuelle est de bouffer. Par conséquent, le shinobi de la brume ferait mieux de s’occuper du repas. Car oui, je ne vais pas tout faire mine de rien. La répartition des tâches me semble claire : J’ai pêché, c’est donc à lui de cuisiner. L’homme d’une bonne dizaine d’années mon aîné s’exécute et fais cuire la poiscaille. La procédure est curieusement plus courte que prévue. En effet après quelques minutes seulement, des bouts de chairs sont prêts.

Étant le plus fort, le plus beau, le plus puissant, le plus intelligent, le plus sage, le plus habile, le plus noble et surtout le plus modeste de nous deux, je considère que la première bouchée me revient de droit. Inja est aussi de cet avis. Comme quoi, le manipulateur de la lumière a beau être nul comme une chèvre aux arts ninjas, il n’est pas pour autant totalement dénué de cervelle. Certes il ironise en me servant le premier morceau mais peu importe. Je passe outre cette énième moquerie – pour le moment du moins – et savoure mon repas amplement mérité.
▬ Hum. Vraiment pas mauvais. Un poisson formidable. Je me demande qui a bien pu le pêcher. Ah oui. C’est moi. Mais bref. J’en veux plus. J’ai encore faim. Allez hop hop, fais cuir ça plus vite Jojo l’cuisto.
« Jojo » sera à partir de maintenant son nouveau surnom. Je juge en effet cette appellation plus sympathique et plus comique qu’« Inja ». D’ailleurs si cela ne tenait qu’à moi, un tel prénom ne devrait même pas exister. Ses parents ne devaient vraiment pas l’aimer ! D’ailleurs en parlant de ses vieux …
▬ Mais du coup. En attendant que le reste soit prêt. D’où viens-tu ? Qui es-tu ? Que fais-tu ? Je pourrais poser plein d’autres questions qui terminent par « tu » mais là j’avoue que j’ai la flemme. Tu apprendras à tes dépens que je suis quelqu’un de très bavard. Vraiment très bavard. Et bien que tu ne m’intéresses nullement, je suis curieux d’en savoir plus sur toi. Question de principe, évidemment.
Je pense avoir été un poil trop honnête avec lui. J’aurais mieux fait de passer sous silence la seconde partie de mon propos ; à savoir celle où je lui avoue « me foutre pas mal de ses histoires ». Notez toutefois que je ne mens pas. J'en ai pour ainsi dire rien à faire de lui. Je souhaite simplement parler histoire de faire passer le temps.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Baston [Inja]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: