Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Baston [Inja]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Ven 1 Déc 2017 - 22:25


Non content d’être le premier à manger le poisson cuit, Shinichi prenait la peine de continuer en vanner entre ses bouchées. Un don exceptionnel qu’Inja rêvait de… non, en fait c’était inutile… Parfois, manger devenait justement un prétexte pour le silence, ce qui n’était aujourd’hui pas le cas, à ses dépens. Comment pourrait-il penser réussir un jour à supporter cet énergumène, d’autant plus que d’habitude les gens se retrouvaient époustouflés par son calme et sa patience. Cette fois-ci, il était fier de lui-même, heureux de ne pas avoir tranché l’enfant en morceau pendant qu’il mangeait, sachant qu’il aurait été une proie facile. Assassiner n’était plus pour lui, en tout cas, pas des éléments possiblement utiles à Kiri, si ça pouvait être le cas. Avoir Shinichi dans une bataille serait toujours une avance, son comportement et son agilité pouvant permettre de tanker toute une armée, pendant au moins vingt bonnes secondes.

Inja continuait de faire cuire la viande, alternant les destinataires, il dégustait sa viande tout en cuisinant, tandis que Shinichi lui posait des questions.

Evidemment, le désintérêt porté aux réponses pouvait l’aider à s’inventer une histoire, de toute manière, il ne s’en souviendrait pas et voulait seulement faire passer le temps, juste assez pour finir de se remplir le ventre. Bien que la supercherie soit tentante, Inja en profita pour mettre au clair ses idées, mieux que parler à un mur… Parler à un gamin désintéressé, la grande classe.


« Le Pays de la Neige, une terre très loin où ton don héréditaire serait sûrement accepté d’une façon divine. Rien de bien exceptionnel. J’ai fui ce pays pour venir changer de vie et m’installer ici. Ca fait maintenant quelques semaines que j’ai commencé les Arts ninjas, manque seulement de l’entraînement. »




Inja n’avait pas trop eu à s’embêter, pondant un résumé plus que succinct de sa vie, avortant d’office les détails les plus sombres, évitant ainsi que l’enfin ne puisse faire de blague là où personne n’est censé en faire.

Il avait peut-être un peu exagéré en comparant son don familial à un aspect divin, bien que les péquenots du Pays de la Neige auraient clairement pu tomber dans le panneau. Leur intelligence approchant sensiblement de celle du buffle. Mais au moins, il avait répondu à la question, ne remplissant que quelques faibles secondes, bien loin de ce que Shinichi avait pu imaginer probablement.


« Et sinon, vous faites des trucs bizarres dans votre clan ? J’ai entendu des choses vraiment dégueulasses. Sans animosité aucune bien sûr. »




La petite question agissait comme un pique, malgré ce qu’il avait pu apprendre quelques jours plus tôt en compagnie de Kaya et de Shiori, il n’avait pas vraiment de chose énorme à savoir sur le clan. Rien qui ne soit pas déjà connu de la plupart des Kirijins en tout cas… Peut-être cela le ferait-il réagir.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 1 Déc 2017 - 23:12
Et c’est ainsi que, bien que totalement désintéressé par son propos, j’écoute l’histoire de notre bon ami Inja. Le shinobi de la brume a un passé pour le moins … Ennuyeux. Il a vécu toute sa vie au pays de la Neige et s’est un jour dit : « Oh bah tiens. Ce serait marrant si quittais ce pays de glandu pour me rendre au Pays de l’Eau. Après la Neige, l’Eau … Olala. Grand comique que je suis. » Le plus impressionnant dans cette histoire est qu’il avait réussi à se faire accepter à Kiri. Comme quoi … Ils prennent vraiment n’importe qui de nos jours.
▬ Eh bah. C’était nul. Désolé hein. Je sais que c’est ta vie mais bon. Là franchement, t’aurais pu faire mieux, quitte à mentir. Je sais pas moi … Invente un truc, dis que t’as été membre d’une organisation secrète qui assassine des gens et des chèvres, fais un effort quoi.

Ce Inja ne doit vraiment pas avoir beaucoup d’amis. Sans rire, écoutez-le parler ! Il est ennuyeux au possible ! Ceci-dit et malgré la nullité évidente de son récit, un détail a piqué ma curiosité :
▬ Je sais qu’on est vénéré là-bas … Les Yuki viennent du pays des Neiges …
Je ne me moque pas de lui. C’est un fait avéré. Mon clan est effectivement originaire de cet endroit. Cela remonte à un bon bout de temps, certes, mais c’est bel et bien un fait avéré !
▬ D’ailleurs il y a pas mal de petites légendes sur les shinobis de mon clan et leur lien avec ce pays. Le guerrier du froid, les trois frères … Ahlala. Tu sais que mon prénom vient d’une de ces histoires qu’on raconte aux enfants ? Enfin … C’est initialement le nom d’un héros qui aurait vécu il y a de cela deux ou trois siècles !
J’ai bien envie de lui raconter l’histoire de mon pseudo ancêtre maintenant. Mais cela va devoir attendre car il me faut désormais me justifier. Plusieurs rumeurs circulent sur les Yuki, certaines relèvent du mythe, d’autres non. Je vais tenter de démêler le vrai du faux :

▬ Bien sûr. On tue des chèvres, on mange des enfants et on se lave une fois toutes les deux lunes. Ça pour faire des trucs dégueulasses, on fait des trucs dégueulasses. À part ça, personnellement je ne suis au courant de rien. C’est vrai quoi. J’ai que quatorze ans et ne suis que chûnin ! J’ai beau avoir le nom d’un ancien héros d’une vieille histoire qu’on raconte aux gosses, je peux pas tout faire et tout savoir hein ! Faut pas pousser le bouchon trop loin.
… Démêler le vrai du faux disais-je …

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 2 Déc 2017 - 0:46


Comme espéré, Shinichi ne semblait pas emballé par son histoire, allant même jusqu’à préciser qu’un mensonge aurait fait l’affaire, pour le spectacle. Inja savait bien que l’enfant voulait juste se faire divertir, mais il n’était nullement un bouffon de service et préférait le laisser croire à sa puissance, plutôt modérée au final.

L’enfant précisa qu’il était au courant que les Yuki se faisaient vénérer, ce qui amusa Inja, bien au courant des coutumes et histoires de son pays natal. En presque trente de vie là-bas, il n’avait jamais entendu une personne mentionner le nom de ce clan. D’ailleurs, le ninjutsus était pour l’instant méconnu là-bas, les habitants préférant miser sur l’évolution de la technologie, plutôt que sur des croyances et tours de magie pour amuser la galerie.


« Ah oui, la fameuse histoire de Shinichi l’enfant casse-burne, j’men souviendrai toujours de celle-là. Surtout la fin, quand il finit immolé sur la place publique, après avoir été piétiné par tous ceux à qui il a joué un tour. Nostalgie, quand tu nous tiens. »




Inja avait été un peu dur sur ce coup-ci, mais les mots étaient sortis d’eux-mêmes, entre deux morceaux de poisson. L’enfant continuait, répondant à sa question sur les choses mystérieuses qui pouvaient arriver au sein de leur clan, au combien prestigieux. A tous les coups, il était trop jeune pour savoir vraiment ce qu’il se passait, les séances de torture, les orgies… Que du fun.

En un sens, il était content que le gamin Yuki ne soit pas au courant de toutes ces choses… A la vue de son instabilité, il ne pourrait qu’aimer s’adonner à des délires aussi pervers, voire même en inventer de nouveaux auxquels Eiichiro n’aurait même pas pensé. Bien que cela soit peu probable vu l’état de mental de l’aveugle.


« N’empêche… »




Inja s’arrêta pour mâcher avant de le regarder sans émotions aucunes et de continuer sa phrase.


« …Que t’es vachement un chatteux. Tu nais dans une famille bourgeoise, tu hérites de leur capacité à rafraîchi les whiskys et enfin… Le poisson que j’avais amené à nous se coince une dent dans ton hameçon sans faire exprès avant que tu me le piques… C’est quand même vachement caucasse tu trouves pas ? »




Le pire était qu’il parlait de chance alors qu’il avait été gâté par le destin ces dernières semaines, enchaînant les bonnes nouvelles et les situations fortuites. Mais ça, il ne le préciserait pas.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 2 Déc 2017 - 1:40
Quoi ? Cet odieux guignol – en plus de ne vraisemblablement pas connaître l’histoire du fabuleux Shinichi des Neiges – ose se moquer du héros de la légende dont se sont inspirés mes parents pour me nommer ! Honte sur lui, sur sa famille, ses descendants, les descendants de ses descendants et même sur son chien s’il le faut.
▬ T’es vraiment pas très malin toi, hein. Tu sais que l’histoire de Shinichi des neiges, elle existe hein. T’es de Yuki no Kuni et t’en as même pas entendu parler … D’ailleurs tu fais même pas le rapprochement. Yuki no Kuni … Clan Yuki … Des nobles, non ? Ça tilt pas dans ta caboche d’ignare ? … Mon dieu. On leur apprend plus rien aux jeunes de nos jours. À mon époque, ça se serait pas passé comme ça, crois-moi ! De mon temps, on enseignait aux jeunes les choses essentielles. Le respect des aînés, la gloire des héros passés, tout ça quoi.
Mais de quelle époque suis-je en train de parler ? Ce vioque a la trentaine alors que, moi, j’ai à peine atteint la majorité. Selon toute logique, il a connu plus de gouvernements et de personnes que moi.
▬ Enfin bon. Et non je ne suis pas chanceux, pas du tout. Pas du tout du tout même.
J’ai beau déclarer cela en souriant et en faisant mine d’ironiser, je le pense plus ou moins.

Je suis né dans une famille riche, soit. Je le concède cela offre plus d’avantages que d’inconvénients.
Je suis né parmi les Yuki et ai obtenu le pouvoir de manipuler la glace ? Super. Je n’ai jamais demandé à maîtriser cette affinité et n’ai jamais voulu être shinobi. Si ça n’avait tenu qu’à moi, je serais devenu fleuriste ou vendeur de cacahuètes. Malheureusement mon vieux ne l’a pas entendu de cette oreille.
Pour ce qui est du poisson, ce qu’il appelle de la chance se nomme en réalité du talent. D’ailleurs je suis généreux et disposé à prodiguer une petite leçon de vie à mon interlocuteur :
▬ La chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés mon ami.
Je m’arrête un instant, laisse un court instant au ninja maître de l’Hikariton pour répondre et reprends :
▬ En toute sincérité, je suis peut-être chanceux. Le destin m’a sûrement gâté. Mais d’un, j’ai jamais voulu être shinobi. De deux, donne mon pouvoir à cinquante clochards et ils s’en serviront tous comme des chèvres. Et je précise que j’ai du respect pour les chèvres ! J’en étais moi-même une jusqu’il y a peu ! Tout ça pour dire qu’être bien né ne fait pas tout. Regarde Noah … La meilleure génétique qui soit. Le gars est fils d’un des meilleur guerrier du clan. Ses caractéristiques physiques sont pour ainsi dire parfaites ; Taille, poids, carrure, ah tout est là, au bon endroit et tout est opérationnel. On l’a pas flouté sur la marchandise le garçon, c’est pas la machinerie qui pose problème je te le dis. Le gars a tout pour réussir en théorie. Et bah je peux te dire qu’entre la théorie et la pratique y a un fossé presque aussi vaste que la mer qui sépare Kiri et le continent.
J’ai déjà fait le trajet trois ou quatre fois et je vous assure que je ne rigole pas !

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 2 Déc 2017 - 2:11


Un cas désespéré… Plus il l’entendait parler, plus Inja se demandait ce qu’il faisait ici, pour quelles raisons obscures il avait eu envie de le suivre… Malgré tout le dévouement qu’il pouvait porter à Kiri, cette seule petite créature geignarde suffisait à lui faire douter de sa foi, pourtant si fortes habituellement.

Inja saisit l’un des derniers morceaux de l’énorme poisson qu’il laissa cuire ensemble, étant maintenant confiant de la cuisson rapide et précise du feu. Son attention se portait à présent sur les quatre derniers petits poissons, les desserts en quelque sorte.

Un simple son de réflexion servit à répondre à l’une des remarques abruptes de l’adepte de la glace.


« Hmm… »




Il ne préta pas attention aux fantasmes de l’enfant, le laissant rêver de sa gloire historique perdue. Inja s’y connaissait bien au niveau du folklore de son pays natal, ayant eu l’opportunité de visiter un nombre incroyable de petits patelins, la plupart jouant des spectacles de marionnettes et histoires pour enfant. Les récits des Neiges étaient toujours sombres, éduquant les enfants à ne pas se faire duper à faire attention à la vie, les catastrophes naturelles arrivant tellement vite en ces lieux reculés.


« Je ne le connais pas ce Noah, mais vu ce que tu me décris, il a l’air d’un type brillant, j’aimerais bien le rencontrer. »




Il savait bien que les derniers traits décrits par Shinichi ne servaient qu’à dénigrer son camarade, peut-être étaient-ils de très bons amis ? Probablement. Inja partit donc du principe qu’il devrait rencontrer un jour ce fameux Noah, le meilleur ami de Shinichi, ayant fait les quatre cents coups. Malheureusement, la capacité d’analyse du gamin commençait à se faire connaître d’Inja, sûr de commencer à comprendre son fonctionnement logique. Enfin logique… Son fonctionnement quoi.


« Y’en a encore beaucoup d’autres de ton clan que tu admires autant que lui ? »




La viande prit un peu plus de temps à cuire, les flammes ayant perdues de leur intensité. Il fallu qu’Inja les retournent plusieurs fois avant que quelque chose de mangeable n’en ressorte… L’habitude de cuisiner les morceaux pêchés lui servait bien et il savait qu’il pourrait remettre à profit ces quelques cuissons d’expérience pour ses prochains repas.

Il était vrai que Shinichi était assez bavard, toujours à faire des phrases trop longues, facilement résumables et accentuées par un désir de détailler tout et n’importe quoi. Au moins, on ne s’ennuyait pas avec lui, mais on pouvait s’énerver, facilement même. Le tout dépendant du mental de la personne que le farfadet décidait de prendre pour cible…

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 2 Déc 2017 - 9:35
Entre deux tirades ridicules, je me saisis d’un bout de poisson et l’avale d’une traite. Inja est curieusement bien silencieux. Lui qui jusqu’à maintenant ne se faisait pas prier pour se moquer de moi fait preuve d’un respect incroyable. Il ne me coupe pas la parole et n’utilise pas l’ironie pour tourner mes propos en ridicule. Mieux, il rebondit sur ce que je dis et souhaite plus amples informations sur les personnes que je cite. Pour une fois Inja se comporte comme un interlocuteur civilisé. À moins que ce soit là une de ses ruses pour se payer ma tête … Quoiqu’il en soit, je ne rate jamais une occasion d’en placer une. Et ceci est d’autant plus vrai quand cela concerne le membre du clan Yuki qu’est Noah.
▬ Brillant ? Ah oui, pour sûr il l’est. Il est tellement spécial que c’en est prodigieux. Sans rire, être comme Noah relève du génie. Même si je le voulais je ne pourrais pas être comme lui. Ah il a un don, un petit quelque chose qui le rend inimitable, ça c’est clair. Après est-ce que sa singularité est positive … C’est une autre affaire.
À titre personnel j’estime que non. Mais qui sait … Le temps me donnera peut-être tort. Avec un peu de chance, Noah vivra assez longtemps pour faire preuve de courage et d’héroïsme. Mais trêve de mondanité, laissons ce pauvre Noah tranquille. Le bougre n’a rien demandé et se retrouve, malgré lui, à être le sujet de notre conversation sans queue ni tête. Soit dit en passant, d’autres personnes vont bientôt se retrouver à être malgré elles notre sujet de conversation :

▬ Je n’admire pas Noah, olala. Si tu veux voir un Yuki que j’admire, va voir son père. Lui c’est un bonhomme, un vrai. Bon, il se fait vieux et s’est ramolli mais ça c’est forcément à cause de son fils. Quand tu enfantes une pareille créature et que tu la côtoies pendant trente ans, tu prends quelques uns de ses attributs. C’est normal j’imagine. En Yuki que j’admire, y a qui sinon … Hum … Bah mon vieux. Même s’il est insupportable et me gonfle les trois quarts du temps, j’imagine que je l’admire pour les mêmes raisons qui me poussent à apprécier Miura. Et y a sûrement ma sœur aussi mais ça faut pas lui dire sinon elle va prendre la grosse tête et me gonfler. Toi pourquoi t’es venu à Kiri ? Ça puait le pays des Neiges ? Et tu veux faire quoi ? T’es là pour être ninja, okay, mais l’idée t’ait venu un beau jour, genre comme une poussée d’acné ?

Ma sœur, mon père et le général sont en effet trois modèles. Car quand bien même je n’ai jamais voulu être shinobi à la base, je suis apte à reconnaître que ces trois là en sont d’excellents. À mon âge, Feng était déjà jonin, le général avait déjà guerroyé et mon père avait déjà accomplis plusieurs faits d’armes. À croire que je suis moi aussi le Noah de ma famille … Burk.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 2 Déc 2017 - 14:10


Inja dégustait son morceau de poisson, écoutant l’enfant parler sans jamais s’arrêter, fier de ses origines Yuki. Il serait intéressant de s’entraîner aux côtés de quelques-unes des personnes qu’il était en train de citer, mais la faim et la rapidité de la discussion lui firent oublier la plupart des noms qui apparaissaient.

Il hocha la tête en guise de réponse à sa phrase réplique, apprenant toujours plus de choses sur le dénommé Noah, convaincu qu’une rencontre serait à organisé. Evidemment, il se débrouillerait de lui-même pour qu’elle ait lieu, ne voulant pas paraître étrange à chercher absolument à rencontrer quelqu’un qu’il ne connaissait pas. Ou peut-être le rencontrerait-il un jour où il se rendrait chez Kaya… Enfin, non, pourquoi se rendrait-il chez elle déjà ?

Le long discours sur la famille de Shinichi semblait l’avoir épris d’émotions, dévoilant ses pensées et souvenirs comme s’il en avait lui-même quelque chose à faire. Peut-être était-il en train de changer ? Pour au moins… une bonne minute.

Mais voilà que l’enfant finit en questionnant de nouveau Inja sur sa vie, essayant de comprendre pourquoi il avait changé si soudainement de vie et quitté le pays des Neiges qui, par ailleurs, n’était pas la porte d’à côté. A ça, il ne prit pas le temps de réfléchir et répondit franchement, sans même chercher à décortiquer les informations qu’il allait servir.


« J’ai arnaqué presque tout le pays entier, ils m’ont traqué à mort… Alors quand j’ai eu l’opportunité de suivre des ninjas de Kiri pour être amené ici, l’opportunité d’un changement de vie fut rapidement saisie. »




Une réponse simple et efficace lui permettant de rapidement se remettre à manger, sans avoir à se poser de questions supplémentaires sur ce qu’il voulait ou ne voulait pas dire. D’autant plus qu’Inja se serait poussé à réfléchir pour rien, Shinichi oublierai le tout probablement après. Ou peut-être même qu’il l’avait déjà oublié et ne se contentait que de faire effectivement passer le temps.

Il regarda le gamin une nouvelle fois, réagissant cette fois-ci à ce qu’il lui avait dit avant sa question.


« Je me rend compte que je ne connais presque aucun Yuki, malgré que le clan soit assez fourni en effectifs. A part Kaya et toi, je n’ai rencontré personne, bien que j’aie entendu parler de certains, mais trop peu pour que je puisse dire que je les connais. »




Inja lui-même n’était pas intéressé par sa remarque, remarquant qu’il l’avait prononcée uniquement pour combler et qu’elle n’apportait aucune plus-value à la conversation. Seulement un rapide avis, sur l’ignorance de savoir associée au clan Yuki.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 2 Déc 2017 - 18:33
C’est étrange. J’ai du mal à savoir s’il se moque de moi ou me dit la vérité. D’habitude je suis plutôt bon pour ce qui est de déceler les menteurs mais dans le cas présent, c’est différent. Il faut dire que je suis bien trop occupé à manger et ne prête que peu d’attention à ses mimiques et expressions du visage. En outre, quand bien même je discrimine rapidement un menteur d’une honnête personne, je n’ai jamais été très bon pour déceler l’ironie. Dans le cas présent, j’imagine qu’il se paie ma tête. Cet Inja en plus d’être nul au combat est tout maigrichon. Je me demande comment un gars pareil pourrait avoir escroqué la moitié d’un pays … Encore que …

Comme le dit le dicton, l’habit ne fait pas le moine. Oui il est frêle, oui il est nul mais qui sait … Il compense peut-être tout ces défauts par des qualités obscures qu’il ne m’a encore dévoilé. Soit dit en passant, il est de notoriété publique que les habitants de Yuki no Kuni ne soient pas des flèches. Il est même plus exact à ce stade de dire qu’ils sont réputés pour être exceptionnellement cons. Sachant cela, il n’est pas plus si inimaginable de voir en Inja un potentiel escroc recherché dans tout le pays. Ceci-étant et ne sachant trop quoi rétorquer d’autre, je continue de bouffer tout en sortant deux ou trois mots compatissants :
▬ Ah. En effet vu sous cet angle …

Puis mon interlocuteur se met à parler des membres de mon clan, affirme qu’il n’a pas rencontré beaucoup de Yuki jusqu’à présent si ce n’est Kaya et moi-même. Face à ça, je n’ai qu’une seule à chose à dire :
▬ Tu n’as peut-être pas rencontré beaucoup de Yuki jusqu’à présent mais tu as rencontré le meilleur. Et ça c’est beau, crois moi …
Je m’arrête un instant, lève le menton, bombe le torse et ajoute – juste au cas où :
▬ Le meilleur c’est moi hein, pas Kaya ! Sûrement pas elle … Fiou. Cette fille … C’est une horrible personne, crois-moi ! Vraiment. Je lui ai parlé trois fois au cours de ma vie, trois mauvais souvenirs ! Par contre moi … A chaque fois qu’on me parle, c’est assurément un souvenir mémorablement fantastique. Dans le bon sens du terme hein !
Je médis sur Kaya alors qu’en vérité je ne la connais à peine. D’ailleurs je ne suis même pas sûr de pouvoir reconnaître la jeune femme si d’aventure je la croisais dans la rue.
▬ Si tu veux voir des Yuki, il faut aller au domaine. Ou dans les prisons. C’est marrant les prisons. Il paraît qu’il s’y passe plein de trucs.
Oups. J’aurais peut-être mieux fait de me taire.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 4 Déc 2017 - 4:14


Alors qu’Inja continuait de déblatérer son histoire, son interlocuteur faisait mine de l’écouter, prononçant des phrases et onomatopées d’exclamation. L’enfant n’avait pas l’air très admiratif du passé, pourtant chargé, que le shinobi de lumière lui partageait… Peut-être ne le croyait-il pas ? Ou simplement répondait-il nonchalamment et pensait à autre chose, probablement un sujet banal et égoïste comme : « Est-ce que faire des ricochets sur la glace ça compte ? » ou autres interrogations débiles et non moins dénuées de sens. Après tout, il s’agissait de Shinichi, un jeune gamin qu’Inja avait rencontré quelques heures plus tôt mais qui s’était déjà forgé une réputation spéciale dans son esprit. Impossible de l’ignorer…

Inja esquissa un sourire amusé lorsque Shinichi répliqua, affirmant que des rares Yuki qu’il avait pu rencontrer, l’enfant blond était le meilleur de tous. Une phrase qui n’avait rien d’ironique cette fois-ci et amenait même à la réflexion… Il n’avait encore jamais vu Kaya au combat, ne connaissait d’elle que sa sympathie et sa beauté, presque légendaire en certains points, alors que le combat mené plus tôt pouvait clairement démontrer que Shinichi n’était pas le moins doué des ninjas. Bien loin de là…

Le petit Yuki entama une sorte de petit discours motivé par l’envie de descendre la réputation de son homologue femme de vingt ans, tout en en profitant pour faire l’éloge de lui-même. Inja n’était pas surpris et continuait à déguster les derniers morceaux de poisson auxquels il avait encore accès, écoutant d’une oreille pendant un instant de réflexion.

Inja croqua une énorme bouchée de la part qu’il tenait en main, observant minutieusement l’état de son repas. Malgré les efforts qu’il avait fourni avant la cuisson, l’appréhension de tomber sur une arête énorme était tout de même présente. Après tout, il n’en avait jamais cuisiné auparavant et, de ce fait, ne faisait pas confiance en ses maigres compétences culinaires. Il écarquilla les yeux lorsque Shinichi finit de parler, faisant référence au domaine Yuki, l’endroit où il pourrait rencontrer Kaya et Noah, bien qu’il n’ait pas d’informations précises sur la localisation de ce dernier. Contrairement à Kaya… Mais ça, c’était autre chose.

Il prit une longue inspiration avant de répondre sereinement.


« J’imagine que tu ne passes pas tout ton temps là-bas. Tu as l’air bien trop différent des autres Yuki et je te vois plutôt vagabonder partout, le genre de gamin instable qu’il est impossible de suivre à la trace pour un parent. Je me trompe ? »




Inja était certain d’avoir mis le doigt sur une vérité. Chaque fois qu’il observait l’enfant et apprenait plus de choses sur lui, il ne pouvait s’empêcher de l’imaginer gambader dans tous les sens, menant sa vie seul et sans personne pour le rappeler à l’ordre. Le genre de gamin qui se croit libre beaucoup trop tôt et ne réalise pas que les bêtises de son adolescence le rattraperont plus tard, d’une façon ou d’une autre.

Un comble pour le shinobi de lumière, lui qui n’avait jamais eu personne pour le réprimandé et avait grandi dans la misère extrême, obligé de voler pour rester en vie. Son adolescence n’avait été qu’une prémices à sa vie d’escroc, un entraînement longue durée visant à le perfectionner à devenir le pire des pires.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Lun 4 Déc 2017 - 15:31
▬ Vagabonder partout ? T’as cru que j’étais un clochard ou quoi ? Tu te trompes complètement ! Je passe ma vie chez moi ! Je squatte pas mal mine de rien. D’une parce que ma maison est cool et que chambre est spacieuse. Et de deux parce que j’ai la flemme de me trouver un appartement. Pendant un moment, j’ai songé à quitter mon chez moi pour m’installer avec un pote d’enfance. Je lui avais proposé le projet, il était d’accord et tout pis soudain … Pouf. Disparu. Plus rien. Je crois qu’il a compris que m’avoir en colloc’ était le pire faux plan de l’univers.
Ah ça pour être un faux plan, c'en était assurément un. Arukisa pourra témoigner ; Je suis le pire collègue possible. Réaliser une mission avec moi est une erreur, Jin, Noah, Kasanagi et d'autres en sont témoins. Alors imaginez maintenant que quelqu'un ait A VIVRE en ma compagnie. Il ne survivrait certainement pas plus de deux jours.

Je m'arrête un court instant, inspire avant de reprendre de plus belle :
▬ Du coup, je reste chez moi. Ça a des points positifs ; J’ai pas à faire la vaisselle, la lessive, la cuisine, le ménage, le repassage et tout le tralala. Bon par contre j’ai mon vioque qui me gonfle une fois sur deux et ça c’est lourd. Après le problème c’est que statistiquement parlant, tout ceux qui ont quitté le domaine trop jeune ont mal fini. Kasanagi, Noah … Que des cas. Et j’ai pas envie de finir comme eux, crois-moi.

Le cas de Kasanagi passe encore mais celui de Noah … ! Le chûnin de la brume fait assurément parti de ces shinobis ayant quittés trop tôt le cocon familial. Et on voit où cela l’a mené ! Regardez-le. En plus d’être seul et sans ami, le jeune homme n’a pas été fichu de vaincre le ninja moisi que nous avions rencontrés à Shito. Si ça ne tenait qu’à moi, le maître du Katon – qui n’a de maître que le nom – retournerait illico chez ses parents histoire de se prendre un petit stage Miurèsque ! Le général a été bien trop tendre avec cette fillette.

Je me moque, je me moque mais il y a bien un jour où je vais devoir quitter la demeure parentale. Ce jour risque d’ailleurs d’arriver plus vite qu’on ne le pense. Malgré mes quatorze ans, je suis presque adulte. En tout cas mon train de vie commence à le devenir.

▬ Après, à bien y réfléchir, il est vrai que ces derniers temps je quitte plus souvent mon domicile. Déjà parce que j’ai commencé à m’entraîner … Ce qui est pratique pour progresser d’après la légende … Et ensuite parce que mes missions à l’étranger se multiplient. Depuis cette histoire à Hi, on m’envoie pas mal à l’extérieur régler des problèmes par ci par là au pays de l’Eau. Je sais pas pourquoi, à chaque fois qu’il y a un travail avec une histoire de pêche, de rafiot ou de je ne sais trop quoi de ce genre, on m’envoie moi. J’imagine que c’est parce que je sais naviguer et que j’ai un super bateau.
Je ne manque jamais une occasion de parler du Fends-la-Tempête et de me la racler. Soit dit en passant, j’accentue bien évidemment la fin de ma phrase histoire qu’il me pose des questions ou réagisse sur ce point. Je suis, à n’en pas douter, le plus vaniteux des adolescents de Kiri. À côté de moi, même Kaya et Sosuke paraissent modestes … C’est dingue.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 4 Déc 2017 - 16:24


Voilà que Shinichi semblait s’offusquer, affirmant ne pas être le vagabond qu’Inja prétendait penser qu’il était. Des paroles qui n’arrivaient pas du tout à le convaincre, bien que le fait d’imaginer l’enfant glandouiller toute la journée lui plaisait bien, un bon gros assisté qui croit être le centre du monde ? Une situation lui correspondant complètement.

L’enfant continuait de déblatérer la vie de son clan, exposant son point de vue sur quelques unes des personnes qu’il connaissait mais qui ne disaient absolument rien à Inja. Des inconnnus dont il commençait à connaître certaines choses. La plupart des noms entendu s’oublieraient après leur conversation, trop peu important pour qu’il puisse leur porté du crédit.

Inja acquiesçait en plissant les yeux, faisant également oui de la tête, comme pour montrer qu’il comprenait et enregistrait ce que l’enfant disait. Mais son attention était majoritairement portée sur la fin de son repas, qu’il prenait le temps de déguster, sachant pertinemment qu’il n’aurait plus rien à manger après ça. La cuisson était toujours aussi bonne et le goût présent, bien que le temps commence à faire refroidir un la viande, Inja appréciait toujours cette partie du repas, comblant ses papilles au possible.


« Je comprends que tu ne veuilles pas partir mais ça se fera tout seul. Sois parce que tu vas te faire virer, sois parce que justement tu vas passer trop de temps à l’extérieur et que ton domicile va potentiellement changer de lui-même au gré du temps passé. »




Shinichi enchaînait, cette justement du fait qu’il commence à traîner de moins en moins chez lui, pris par ses occupations, son entraînement et ses missions extérieures. Se vantant au passage de posséder un bateau, une option qui lui servait de tremplin pour être pris en mission.


« Donc, tu es pris en mission parce que tu as un bateau ? Je comprends mieux leur décision… Il a intérêt à être vraiment utile pour en arriver à des extrémités pareilles. »




C’était dit, l’enfant se vantait bien trop de posséder un rafiot. La mauvaise langue d’Inja, motivée par l’acceptation que Shinichi éxagère tout tout le temps, lui forçait à douter de la véracité de ses paroles. Un bateau pouvait être si utile à une mission qu’un membre serait mandaté pour pouvir l’utiliser ? Il devait y avoir quelque chose de spécial avec cette embarcation.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Lun 4 Déc 2017 - 19:14
Oh l’enflure. Vraiment c’était pas gentil ça ! L’homme m’a lancé une pique un poil trop agressive à mon goût. Suggérer que je puisse être pris en mission uniquement en raison de mon bateau, voilà qui est terriblement offensant ! Même moi j’aurais rechigner à … Ouais, en fait non. Je ne vais rien dire. J’aurais assurément usé du même procédé pour rabaisser mon interlocuteur. Je sais d’expérience que ma méchanceté n’a d’égale que ma vanité et ce n’est parfois pas beau à voir.

▬ Mon bateau est effectivement utile mais sache que le navigateur l’est tout autant ! T’as bien vu, le truc de tout à l’heure non ? Et dis toi que j’étais pas à fond ! Quatorze ans et chûnin, c’est pas si fréquent hein !
Stop. On arrête tout. Pourquoi est-ce que je perds mon temps à lui expliquer ce qu’il sait déjà ? Cet Inja me provoque et je réponds comme si cela avait de l’importance à mes yeux.

▬ Mais en fait je ne sais même pas pourquoi j’essaie de me justifier auprès de toi. T’as à peine six-cent unités de puissance. C’est le chameau qui se moque de la bosse du dromadaire comme disent les Kazejins.
Ayant toujours vécu au pays de l’Eau, je n’ai jamais vu un foutu chameau de ma vie mais je juge l’expression comique.

Inja a presque terminé de manger. De mon côté, j’ai terminé ma part depuis quelques minutes déjà. En effet j’ai la fâcheuse habitude de manger très vite. Certains disent même que je gobe plus que je ne mange. Quoiqu’il en soit, je crois bien qu’il est temps pour moi de prendre congé d’Inja. Nous nous reverrons probablement un autre jour.
▬ Bien. Du coup j’ai plus envie de parler avec toi. Tu m’ennuies ! Désolé hein. Je dis pas ça pour être méchant mais bon. J’espère que la prochaine fois qu’on se verra, tu seras à sept ou huit-cent de puissance. Non parce que six-cent … Franchement, peut mieux faire. Pour le meilleur escroc du pays et pour un vioque de trente ans, on a vu mieux ! Je conçois que le pays des neiges ne soit pas très compétitif et qu’il est facile de s’y faire un nom depuis que ma famille s’est barrée mais quand même. Sur ce, ce fut un repas sympathique, bonne journée, bise à toi et que la puissance t’accompagne.
Allez savoir pourquoi j’ai dit ça. Je trouvais ça classe sur le moment alors qu’en réalité c’est tout simplement idiot. Dans tous les cas, je me lève, fais un signe de main et me tire de là sans plus de cérémonie. Je n’ai rien à faire de ma journée mais trouverais bien une occupation plus amusante que rester là à discutailler avec le ninja manipulateur de lumière.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 5 Déc 2017 - 3:07


Inja finissait presque de déguster ses derniers morceaux de poisson, lorsque Shinichi ne réagit pas comme prévu aux paroles du ninja de lumière, trop occupé à essayer de se débattre verbalement face aux affirmations et remarques. L’enfant décida qu’il était pour lui de quitter l’endroit, pimentant sa sortir par une sorte de discours allégé, il souhaita à Inja une bonne continuation, un geste approuvé par la cible dans un hochement de tête. L’incompréhension palpait les réflexions d’inja, avant qu’il ne décide de ne pas chercher plus longtemps, convaincu qu’il était impossible d’essayer de comprendre Shinichi, une tempête imprévisible de possibilités elles-mêmes reliées à une infinité de branches parallèles. Le gamin devait être possédé par une force aléatoire qui décidait de ses paroles et actions, comment en pouvait-il être autrement ? Le monde avait été si cruel qu’il avait pu mettre au monde un enfant assez intelligent pour apprendre des rudiments du savoir, comme la parole, les mathématiques basiques et naître doté d’une conscience propre, tout en étant un monstre d’improbabilités déconcertantes, mais assez stupide pour ne rien comprendre à ses propres actions et décisions.

L’enfant partit sans faire davantage de raffut, ayant bel et bien décidé que le temps était venu pour les deux hommes de se séparer et mener à nouveau leur vie simplement, chacun de leur côté.

Inja était certain qu’il n’avait pas perdu sa journée, ayant même gagné en expérience. Après tout, il avait pu tester des techniques en combat qu’il n’avait jamais pu utiliser que dans sa chambre, les théorisant et perfectionnant du mieux possible. Shinichi ne lui avait rien directement appris, mais comme après chaque découvertes et rencontres, Inja se sentait grandi, ayant élargit son mode de pensée et d’appréhender le monde et ses mystères les plus farfelus.

Les dernières bouchées furent les plus difficiles, la mâchoire d’Inja commençait à lui tirailler les muscles… Le combat avait tout de même été un exercice différent de l’entraînement habituel… Et bien que pas mal de temps ne se soit écoulé, la journée n’était pas finie. Il était temps pour Inja d’éteindre le feu et de repartir en direction du Grand Dôjo, prêt à s’entrainer davantage.

CLOS.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Baston [Inja]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: