Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Clan et Famille | Pv. Yuki d'Iwa


Jeu 23 Nov 2017 - 21:38

Iwa. Demeure Yuki. L’heure s’avançait doucement alors que la soirée s’installait définitivement. Les mères appelaient leurs enfants à rentrer après une journée à jouer dans la poussière des rues les plus terreuses. Certains pères rentraient, poussant un soupir d’aise ou de fatigue. Tandis que les lumières s’éveillaient et éclairaient les étoiles, le village semblait s’endormir doucement. Après une autre journée. Où chacun raconterait sa journée autour d’un repas. Où les enfants viendraient encore à courir un peu, excités, redynamisés par la nourriture. Où les parents se reposeraient finalement. Le soir, le cœur se détendait et le corps se relaxait. Les âmes se retrouvaient et s’apaisaient. Dans la tranquillité de la soirée, chacun y trouvait son compte. Comme si le silence des étoiles suffisait. Comme si les criquets reposaient. Comme si, finalement, le monde pouvait s’endormir en paix, sans craindre pour son avenir. Vie paisible. Vie délicate.

Si nombre d’habitants pouvaient se vanter de connaître ces habitudes, une demeure devait encore trouver ses marques. Les Yuki, au nombre de cinq, possédaient une demeure qui se prêtait pourtant bien peu à cette vie. Habitués aux Domaines, que le Clan possédait autant à Kiri qu’au sein de l’Eau en général, les Exilés devaient se contenter d’une demeure bien plus sobre, où la cohabitation pouvait se révéler plus difficile. S’ils n’avaient pas tous vécu une vie luxueuse, la sobriété des lieux, mais surtout la promiscuité, pouvait parfois conduire à quelques tensions. Pourtant, ce soir-là, de façon bien informelle, l’ancien Chef de Clan, l’Aveugle, le Maître des Glaces, était sorti de son habituel mutisme. Depuis son arrivée, il s’était longuement enfermé dans sa chambre. Il ne savait pas quoi dire. Ou que faire. Perdu dans les limbes de sa propre ignorance, il restait souvent là. Couché. Silencieux.

Pourtant, ce soir-là était un autre soir. Car, doucement, sans sa canne, il était sorti timidement. Se tenant à chaque instant de ses deux mains, d’un pas hésitant, il s’était avancé dans la pièce centrale. Il avait volontairement que l’ombre de sa présence, qui se suivait souvent d’une aura glaciale en ces jours chaleureux, conduise au silence. Les cheveux entièrement détachés, le visage marqué par l’intensité de son effort, il avait doucement souri. Comme si la chaleur pouvait encore traverser ses traits marqués par la fatigue. Alors que les voix s’éteignaient dans la pièce à vivre, il avait finalement laissé entendre le son de sa voix.

_ Ayuka, veux-tu bien nous faire du thé, s’il te plaît ? »

Et, déjà, répondant à l’interrogation qu’il ressentait dans l’ambiance, il ne prit guère le temps du silence pour reprendre.

_ J’aimerais vous parler. De nous. De mon père. Des histoires dont il parlait, parfois, quand il se faisait bavard. »

Et tandis que ses pas se faisaient hésitants, qu’il cherchait encore ses repères au sein d’un décor dont il ne connaissait que les coins douloureux, il s’approcha d’un premier divan et s’y posa finalement, se laissant même le plaisir de s’y écrouler entièrement. Volontairement, il laissait une place pour sa fille qui, si elle le désirait, pourrait se poser sur lui pour retrouver un peu de la chaleur d’un père souvent absent. Puis, alors qu’il se posait, il poussa un soupir d’aise. Un soupir de plaisir.

_ J’aimerais que vous poussiez tous vous intégrer à Iwagakure, sans oublier qui vous êtes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t30-yuki-eiichiro-don-t-remain-silent-termine http://www.ascentofshinobi.com/t2036-yuki-eiichiro-titre-u-c#13764 http://www.ascentofshinobi.com/u355

Jeu 30 Nov 2017 - 16:03
Allongée. Comme depuis leur première installation à Iwa, Ayuka dormait dans la pièce de vie, sur une petite montagne de coussins. Ainsi les autres cohabitants pouvaient avoir une chambre personnelle. Cela ne dérangeait pas la jeune Yuki qui tenait à veiller au bien-être des autres membres du clan. Elle n’avait jamais été pressée à devenir mère, pourtant depuis qu’ils avaient tous posé un pied à Iwa, elle se sentait responsable de la famille tant qu’Eiichiro serait dans cette passe si sombre.

Et elle sourit en le voyant apparaître dans l’encadrement de la porte. Sauf pour sortir en pleine nuit, il était rare de le voir se mêler à cet espace commun, cet espace qu’Ayuka voulait sain pour les deux jeunes filles. La jeune femme s’étira longuement, quelques vertèbres craquant sous la tension puis elle se redressa. Portant un haori azuré, elle qui pourtant s’essayait de plus en plus aux couleurs sombres étaient éclatante en cette douce soirée.

D’un bond rapide, elle se redressa, balançant doucement ses bras avant de filer vers la petite pièce qui leur servait de cuisine. Allumant un léger feu, elle posa bouilloire dessus, attendre que l’eau chauffe et écoutant de loin Eiichiro. Sans être dans la pièce principale, sa famille put cependant l’entendre lancer quelques mots « Profite bien Rakka ! La dernière fois qu’il m’a proposé une telle soirée j’étais à peine plus âgée que toi ! »

Au bout de cinq longues minutes, la jeune femme réapparut dans le salon, déposant la théière ainsi que la tasse devant chacun des membres présents. Et au passage, elle ne mit que quelques secondes à sortir deux petits mochis qu’elle tendit à Rakka et Setsuka. Et tout cela avant de se laisser tomber sur ses coussins fétiches mais non moins proches d’Eiichiro.

Ou, elle ne pensait pas devenir mère, mais elle ouvrit les bras vers Setsuka si elle désirait s’y glisser. Car si Rakka avait un père, Ayuka gardait en tête la solitude de la plus jeune des Yuki, une solitude qu’elle avait elle-même connue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t971-yuki-ayuka http://www.ascentofshinobi.com/u281

Clan et Famille | Pv. Yuki d'Iwa

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: