Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Prévoir la suite (ft. A. Shinichi)


Lun 27 Nov 2017 - 18:37
Quelle galère. En quittant l'Académie pour suivre son camarade de Tetsu afin de l'aider dans ses histoires personnelles et récupérer par la même occasion l'immense fortune qu'il lui avait promise, il ne pensait pas que ce serait aussi chiant. Même si le départ de l'institut ne fut pas aussi compliqué dans l'ensemble de son déroulement, la suite l'était tout autant. Dès les premiers jours, Zenji faisait ses petits caprices, en passant par des regrets et de nombreuses conversations avec lui-même où il discutait à propos de cette décision qu'il jugeait mauvaise. Néanmoins, le départ était déjà fait et il ne pouvait revenir pour être accueillit de la même manière. Non, la tournure aurait été bien différente. Ainsi, la seule chose qui lui permettait d'être convaincu que ce choix était le bon était tout simplement la récompense de cette décision : l'argent. L'assimilateur à la terre en était même devenu accroc. Car partout où il se rendrait, il pourrait bénéficier de tout ce qu'il désirait tant qu'il avait de quoi payer. Une véritable obsession pour laquelle il n'hésiterait pas à faire quoi que ce soit - excepté vendre son corps - du moment que le bénéfice était à la hauteur de ses espérances.

C'est seulement avec Shinichi qu'il avait quitté le Pays des Remparts. Un départ en grand comité n'aurait fait qu'attirer l’œil et générer de gros problèmes. Depuis plusieurs semaines, les deux protagonistes ne se trouvaient plus au sein de leur ancien territoire. De quoi les soulager et leur donner ce réel sentiment de liberté. Désormais, place à un nouveau pays où ils pourraient établir un plan pour la suite : celui du Feu. Cette même nation qui faisait office de repaire pour la célèbre organisation : le Shoshikidan. Impossible de ne pas la connaître, ni de ne pas connaître l'ensemble de leur action face aux trois grandes puissances de ce monde. Sachant que Zenji n'avait plus d'obligation avec l'Académie, il pourrait décider de rejoindre ce regroupement de criminel. Mais ça ne l’intéressait pas du tout. Le concept même de cette bande lui semblait ridicule. Quel intérêt de chercher à être libre pour être sous le joug d'un énième tyran ? Stupide. Tout de même, il ne fallait pas oublier que cette organisation pouvait tomber sur les deux assimilateurs. C'est là où la taupe intervenait pour s'assurer que le court périmètre occupé était bien sécurisé.
Bon l'Orage. Je sais que tu n'aimes pas trop parler, mais il va falloir discuter. T'as beau être une montagne de muscle, bla-bla, tu vas devoir faire fonctionner ta cervelle. Tu me dois de l'argent, je te rappelle ! Son sourire se cachait derrière le foulard qu'il portait. S'il savait qu'il pouvait regretter de telles paroles, il adorait parler à Shinichi de la sorte. Du coup, c'est quoi le plan ? Notre bourse me fait de la peine. Argent, argent et encore argent. Si ce n'était pas forcément le sujet du jour, il ne pouvait s'empêcher d'en parler.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1904-la-terre-tremble-terminee#12446 http://www.ascentofshinobi.com/u242

Lun 27 Nov 2017 - 19:14
Voilà presque deux semaines maintenant que l’Orage et le Séisme avaient quitté l’Académie du Rempart. Mûrement réfléchie, la décision avait été prise par les deux hommes il y a de cela un petit moment. Si pour Shinichi ce départ sonnait comme une évidence, il n’en était pas de même pour son acolyte. Cupide et dénuée de vision - quoi de plus normal pour une taupe en un sens -, le Seisme était de ceux qui ne voyaient pas plus loin que le matériel. Shinichi savait à quoi s’en tenir. C’est suite à une promesse quelque peu extravagante que Zenji avait bien accepté de suivre l’assimilateur Raîton dans sa bien curieuse quête.

Après avoir déserté, le senseur et son camarade quittèrent le Pays du Rempart, direction celui du Feu. La destination n’avait pas été choisie au hasard. Ce pays abritait en son sein de puissants ninjas et une organisation criminelle avait pris la tête de la nation. Un exemple à suivre pour l’Orage qui désirait entrevoir de plus près les tenants et aboutissants d’une telle manœuvre. De la même façon, le Pays du Feu avait vécu la guerre pendant bien des années et de nombreuses infrastructures étaient à construire. Réaliser des petits boulots et se faire de l’argent n’allaient à ce titre pas être une tâche ardue. Tout ceci, mêlé à un troisième et dernier objectif plus obscur avait fait de Hi no Kuni la destination parfaite aux yeux de Shinichi. Oui mais voilà, la Taupe s’impatientait et fit rapidement état de son mécontentement au Kitagawa. L’ancien samourai de Tetsu s’attendait à pareil comportement de la part de celui qui était dorénavant son partenaire. Il aurait préféré avoir cette conversation plus tard, dans une semaine ou deux mais dut aviser. Pour cause, il ne pouvait se permettre de perdre son seul et unique allié :
▬ Le plan …
Jusqu’à présent Shinichi n’avait fait que théoriser la chose. Il fallait désormais mettre en pratique tout ce qu’il avait imaginé et il se doutait que cela n’allait pas être tâche aisée. En effet il allait devoir composer avec les humeurs de chacun. Et cela commençait dès maintenant avec ce cher Zenji :
▬ Nous devons d’abord trouver les personnes dont les noms figurent sur cette liste. D’après le registre et les échos que j’ai eu, deux d’entre elles sont ici ; Au Pays du Feu. Quant-à l’argent que je te dois …
Il détacha sa bourse de son pantalon et la lança au senseur. Shinichi n’avait cure de l’argent. L’homme pouvait bien prendre ses ryos, cela ne le gênait nullement.
▬ Ce n’est pas grand-chose mais tu feras avec pour le moment. Maintenant avançons. Voyons s’ils savent des choses sur nos deux cibles.
Et s’il y a du boulot par la même occasion.


Dernière édition par Arashi no Shinichi le Mer 29 Nov 2017 - 17:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1909-la-foudre-s-abat-terminee

Lun 27 Nov 2017 - 19:59
Les mains dans les manches, Zenji écoutait son camarade lui expliquer le plan du jour. Même s'il agissait souvent comme l'idiot du village, il gardait toujours cette tranquillité dans sa posture. Limite, il s'illustrait comme le plus sage du duo, ce qui n'était tout à fait faux avec cette grosse brute qui lui servait de coéquipier. La première étape était de trouver des personnes qui semblaient intéresser l'originaire de Tetsu no Kuni. Maintenant qu'ils étaient libres, trouver des individus partageant les mêmes idéaux n'était pas une si une mauvaise idée. En effet, pour avoir un meilleur champ d'action à l'internationale, il fallait l'effectif qui allait avec. Enfin, l'assimilateur voyait ce regroupement d'un tout autre regard. Ce groupe serait une affaire avec différents salariés qui lui rapportaient de l'argent. Énormément d'argent. Ainsi, il n'était pas du tout contre à l'idée de rencontrer de nouvelles têtes. Bien au contraire, cela lui plaisait bien de côtoyer de nouvelle personne. Voyager avec l'Orage qui était très peu bavard n'était pas la meilleure des choses. Surtout quand un trajet durait des jours et des jours. D'ailleurs, cela tombait bien que les deux recherchés se trouvaient à Hi no Kuni. Le gain de temps serait considérable. Encore fallait-il trouver une piste.
Allons donc trouver ces deux personnes. J'espère que nous ne passerons pas pour des ennemis. Ce serait dommage d'écraser des pièces de notre plan, n'est-ce pas ? Dit-il avec son rire moqueur. Par la même occasion, il réceptionnait la bourse de son camarade. Voilà de quoi le satisfaire et lui faire fermer son clapet pendant un moment.

Désormais, il fallait continuer de suivre la route. Dans une investigation pareille, le seul moyen d'avancer était de tomber sur une présence qui pourrait apporter des éléments concrets. Dans cette immense forêt, cela s’annonçait difficile. Bien que Zenji comptait sur un facteur important : l'organisation qui siégeait ici-même. Dans la logique des choses, de nombreuses patrouilles devaient faire des rondes pour éviter de mauvaises surprises. Du coup, il ne restait plus qu'à faire de la marche jusqu'à se faire accoster par des inconnus. Et ce moment n'allait pas tarder.
Tu entends ça, l'Orage ? Nous allons avoir de la visite. Ce fut le cas de le dire. Juste après cette phrase prononcée par le jeune-homme, deux femmes s'opposèrent sur le chemin des deux assimilateurs.
Qui êtes-vous et d'où venez-vous ? Forcément, ces charmantes demoiselles étaient sur la défensive, allant même jusqu'à prendre en main leur tantō.
Du calme, du calme. Nous ne voulons pas de problème. Nous venons d'arriver ici et nous cherchons nos camarades pour quitter ce merveilleux pays. Ce maudit pays plutôt. D'ailleurs, vous pourriez peut-être nous aider ? Nous cherchons les fameux Tsuchenika et Seifukusha ..; Dans ce genre de situation, Zenji était plutôt médiocre pour s'exprimer.
Rien n'est gratuit ici. Dit-elle en regardant la bourse qu'il avait en main.
Le regard de l'homme se tournait directement vers son camarade : Shinichi. Un appel à l'aide en quelque sorte. Car s'il fallait aligner de l'argent, le déserteur n'était clairement pas favorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1904-la-terre-tremble-terminee#12446 http://www.ascentofshinobi.com/u242

Mer 29 Nov 2017 - 16:56
Ne désirant pas enclencher une conversation qu’il jugeait dès à présent comme étant superflue, le shinobi originaire du pays du fer répondit à son acolyte de la façon la plus sobre qui soit :
▬ J’imagine.
« J’imagine » était avec « soit » et « assurément » une des dix réponses génériques de Shinichi. L’homme de presque deux mètres était doté d’un vocabulaire riche mais d’une volonté à l’utiliser quasi nulle. Ainsi il observa son camarade ricaner et réceptionner sa bourse sans le moindre mot. « Qu’il use cet argent comme bon lui semble et m’aide à trouver ces deux assimilateurs » songea-t-il sur le coup.

Notez que l’idée d’un combat n’enchanta pas l’aspect de la Foudre. Si d’aventure le Séisme et l’Orage avaient à se battre contre leurs cibles, les deux hommes ne seraient pas à leur avantage. En effet les deux personnes recherchées par notre duo étaient douées. Elles avaient elles aussi reçues une éducation militaire et étaient selon toute logique plus expérimentées que Zenji et son camarade. De plus, un des shinobi en question maîtrisait le vent, affinité opposée au raïton et plus grande faiblesse de Shinichi. Si combat il y avait, l’issue n’allait probablement pas être favorable à notre duo. L’Arashi en avait bien conscience mais ne pipa mot de ce fait à son partenaire, de peur de le froisser ou de l’inquiéter inutilement.

Les deux voyageurs continuèrent leur bonhomme de chemin à la recherche d’informations quand deux femmes apparurent. En proie à la peur, ces dernières prirent leur couteau respectif et menacèrent d’attaquer. Zenji fit preuve d’adresse en montrant patte blanche. Il profita de la présence de ces deux créatures pour obtenir des informations sur la localisation de leurs futurs camarades. Bien évidemment aucune des deux n’accepta de répondre aux questions posées par l’aspect de la Terre. Celui-ci ne tarda pas à se retourner vers son acolyte, lui suggérant tacitement de payer les deux demoiselles. Un sourire se dessina sur les lèvres du balafré. Comment diable allait-il pouvoir satisfaire les attentes de ces femmes alors qu’il venait tout juste de donner le peu d’argent qu’il lui restait à son partenaire ? La question ne resta pas longtemps sans réponse.

Agacé, Shinichi s’approcha lentement des deux « informatrices ». Il adressa aux deux personnes son sourire le plus malsain et fit mine de vouloir en découdre. Bien qu’il se savait faible – en tout cas bien plus faible que beaucoup de shinobis –, l’Arashi avait cette capacité à intimider son prochain. Son physique imposant lui permettait de remporter des combats avant même d’avoir à les mener. Sa voix grave et solennelle étaient de celles qui portent. Le bras droit du ninja se transforma en électricité et les mots s’abattirent bientôt sur les deux fausses ingénues :
▬ À combien estimez-vous vos vies ?
La première femme eut du mal à déglutir alors que la seconde commença à bégayer. Quoiqu’il en soit les deux prirent leurs distances. Un fait apparut bien assez vite : Ces deux-là ne savaient rien. En tout cas rien qui n’intéressa l’assimilateur Raiton.

Après avoir épargné les vies de ces deux parasites, le shinobi se tourna vers la taupe :
▬ Une rencontre passionnante. J’aurais néanmoins préféré l’éviter. Les ruines de Shito sont à l’est.
La ville mentionnée avait été détruite par un géant. Plusieurs bourgades ont poussés autour des ruines. Ces jeunes cités abritaient toujours en leur sein leur lot de malfrats, de bandits et autres personnes plutôt bien informées et désireuses de travailler. Les deux assimilateurs étaient probablement passés par là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1909-la-foudre-s-abat-terminee

Mer 29 Nov 2017 - 20:17
Voilà une belle réponse. Zenji ne pouvait pas demander une meilleure riposte face à cette tentative d'escroquerie. Ces deux femmes sortaient de nulle part et espéraient en plus récupérer de l'argent pour quelques informations ? N'importe quoi. Le garçon préférait plutôt se salir les mains que vider directement sa bourse. Selon lui, il ne fallait pas abuser de sa gentillesse. Après-tout, il aurait très bien pu jouer la carte de la violence avec celles qui réclamaient une récompense. Un combat, une capture, voire même de la torture. Qu'importe la méthode tant qu'elle pouvait permettre de parvenir à ses fins. Fort heureusement, de telles mesures ne furent pas nécessaires. Pour cause, Shinichi changea le court de cette situation en une seule phrase. Si elle venait de l'aspect de la terre, les filles se seraient sans doute fendu la poire. Néanmoins, ces paroles provenaient d'un colosse de près de deux mètres avec une expression du visage qui témoignait sérieusement en sa faveur. Quoi qu'il en soit, les deux personnes comprirent rapidement que ce n'était pas que des paroles en l'air. Leurs réactions étaient même hilarantes pour Zenji qui n'avait aucune gêne à se moquer d'elles.
T'es vraiment convaincant l'orage. Je suis sûr et certain que t'es en mesure de faire plier une jolie femme juste en quelques mots. Dit-il alors que les deux probables sbires du Shoshikidan reprenaient leur route.

M'ouais. J'ai connu plus passionnant. Puis ici, difficile d'éviter qui que ce soit. Sauf si tu décides d'abattre la foudre à la demi-seconde où quelqu'un se présente. Mais ce n'est pas ton genre, hein ? Une vraie pipelette par moment. Comme quoi, même l'argent ne suffisait pas à le canaliser. Dans ce cas, direction les ruines ! Zenji reprit la route avec son camarade pour se diriger à un endroit non loin d'ici. D'ailleurs, celui-ci serait sans doute très moche à voir. Un véritable vestige de première grande guerre de ce monde. Enfin, normalement, c'était bel et bien la première fois qu'un événement pareil touchait cette terre. Le déserteur s’intéressait peu aux précédentes années. Lorsqu'il avait un intérêt particulier, c'était toujours sur l'instant. Après plusieurs minutes de marche et quelque tour d'assimilation de la taupe pour s'occuper en attendant, les deux protagonistes tombèrent sur un endroit qui semblait correspondre à ces fameuses ruines. Vu l'état des lieux, cela correspondait bien à ce qu'il restait de Shitô. C'est marrant ça. Cet endroit est complètement ravagé, mais je ressens pas mal de présences. Un peu plus au nord lorsque nous entrerons. Sur quoi les deux assimilateurs entrèrent à Shitô, pouvant constater des dommages de cette bataille titanesque.

Un peu plus loin comme l'avait signalé Zenji, de nombreuses silhouettes se dessinaient. Un véritable regroupement de crapules. Il suffisait de voir la gueule des types pour comprendre qu'ils étaient trempés dans de sales embrouilles. Des gros bras pour la plupart, des cicatrices sur le visage et une horrible hygiène de vie. Clairement, l'aspect de la terre n'allait pas parler avec ces types. Déjà qu'il s'était royalement planté avec les deux femmes, il préférait laisser faire Shinichi.
Tous ces mecs te ressemblent. Je crois qu'il est préférable que tu ailles leur parler. Là aussi, de l'argent serait sans doute demandé pour récupérer les informations. Quoi que, il pouvait aussi y avoir une offre pour remplir un petit boulot. Enfin, à voir comment l'Orage allait s'y prendre. Zenji n'était pas à l'abri de le voir se bagarrer avec toutes ces brutes pour une parole mal placée ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1904-la-terre-tremble-terminee#12446 http://www.ascentofshinobi.com/u242

Lun 11 Déc 2017 - 11:25
« Faire plier une jolie femme en quelques mots. » Une considération bien futile aux yeux et aux oreilles de l’Orage qui ne prêta mot aux dires de son collègue. Conformément au plan, les deux hommes se rendirent à Shito, ou du moins ce qu’il en restait. Le Soshikidan et leur géant étaient passés par là et, à ce titre, la ville n’avait plus rien à voir avec cette formidable cité créée par les plus grands bâtisseurs de Hi no Kuni. Malgré l’absence de bâtiment et de maison, l’assimilateur Doton parvint à ressentir plusieurs présences, signe que, comme ils le pensaient, l’endroit n’était pas totalement désert.

Une fois sur place, les suppositions de l’orage s’avérèrent exactes. En effet, un groupe de malfrats avait élu domicile non loin des ruines. Ces gens savaient des choses, Shinichi en était convaincu. La question n’était donc pas de savoir s’ils pouvaient les renseigner mais comment les encourager à le faire. Le colosse n’avait plus d’argent et il se doutait bien que Zenji refuserait toute participation dès lors qu’elle fut pécuniaire. Jouer les gros bras ne pouvait être la solution à tout leur problème. A force de cogner et de menacer des inconnus, ils allaient nécessairement attirer l’attention des plus puissants qu’eux – et dieu sait qu’ils étaient nombreux. De plus, ce groupe, loin d’être composé exclusivement de guerriers aguerris, était imposant. Il y avait aisément vingt à trente personnes et dézinguer tout ce beau monde n’était pas une option crédible aux yeux de l’Arashi. Ce dernier rechigna à aborder seul les hommes et femmes de ce campement mais ne pipa mot à son collègue. A défaut de se plaindre ouvertement du manque d’initiative de la taupe, l’homme se contenta de lui signifier son mécontentement par un grognement.
▬ Bonjour.
Aucune réponse. A croire que l’hospitalité n’était pas le fort de ce groupe. L’Arashi fronça les sourcils et vit deux hommes s’approcher, massue en main. « Oui, l’hospitalité n’est vraiment pas leur qualité première », songea-t-il.
▬ Nous ne sommes pas ici pour créer des ennuis. Nous cherchons deux personnes. C’est tout. Simplement deux personnes.
Malgré sa voix grave et sèche, son ton se voulait rassurant. L’orage ne détourna pas le regard des deux hommes. Il espérait néanmoins que la taupe soit prête à intervenir si d’aventure la situation dégénérait.
▬ Un jeune homme, cheveux argentés, tenue curieuse, la vingtaine et une femme qui ne fait pas son âge. Les traits fins, petite taille, longue chevelure et le teint très pâle.
Shinichi n’avait jamais été très bon pour les descriptions mais il espérait néanmoins que cela suffirait.
▬ Là comme ça. Cela ne me dit rien. Mais venez.
Ils n’avaient pas tentés d’agresser l’assimilateur. C’était déjà ça de gagné en un sens. Certes ils ne l’avaient pas aidés pour autant mais qui sait … Ce qu’ils avaient à lui montrer valait peut-être le coup. Dans le doute, Shinichi suivit ses deux interlocuteurs et fit signe à son coéquipier de faire de même :
▬ Les deux personnes que vous cherchez sont-elles ici ?

Face aux deux assimilateurs se trouvaient une dizaine voire une vingtaine d’individus réduits en esclavage. « Sûrement des rescapés de Shito destinés à être vendu par la suite au marché noir », pensa Shinichi. Un sourire se dessina sur les lèvres du colosse. Les deux personnes qu’ils cherchaient ne se seraient probablement pas laisser prendre. L’orage se tourna et fit non de la tête aux deux tortionnaires. Cela aurait pu s’arrêter là mais quelque chose lui disait que lui et son collègue n’allaient pas partir d’ici sans combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1909-la-foudre-s-abat-terminee

Jeu 14 Déc 2017 - 21:28
Oui oui oui. Alors là, la taupe disait oui. Un grand oui. Le colosse qui lui servait de camarade avait décidé de mener la conversation avec ces inconnus qui dégageaient clairement l'image de brutes sans cervelles. D'ailleurs, l’aspect de la terre se demandait si son homologue de la foudre n'aurait pas pu se trouver avec ces dégénérés. Enfin, dans le cas où il n'aurait jamais connu la célèbre Académie. Bref. Maintenant, Zenji devait analyser la réaction de cette petite bande d'escroc et espérer avoir une réponse positive concernant la recherche des deux autres assimilateurs. Car cette histoire avait à peine commencée qu'elle l'embêtait déjà. Sérieusement, si l'investigation comptait durer trop longtemps, le garçon allait certainement abandonner. S'il pensait que les deux recherchés pouvaient lui apporter de l'argent, actuellement ils lui en faisaient perdre. D'autant plus que dans le duo, il y avait une jeune fille. Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire avec une mioche ? Ce n'était pas un avide d'argent au point de lui forcer à faire des choses pas très légales. Tant pis. Si cet investissement ne s'avérait pas rentable, il prendrait le risque de gueuler sur le mastodonte qui l'accompagnait.

L'homme de deux mètres approchait donc le groupe en donnant les différentes informations pouvant aider dans cette recherche. Malheureusement, la réponse ne fut guère positive. Malgré tout, le chef de cette petite bande offrait un peu d'espoir en montrant de nombreux esclaves. Selon lui, les deux assimilateurs pouvaient peut-être se trouver dans le lot. Si ce n'était pas le cas, le grand bonhomme semblait vouloir réduire la terre et la foudre en esclavage. Alors là, elle était bonne.
Hep le chauve. C'est quoi cette mine ... ? Tu ne crois vraiment pas qu'on va se joindre à eux, hein ... ?
... Aucune réponse. Cela voulait tout dire. Bon, la taupe devait sortir le grand jeu. Tout d'abord, essayer d'amorcer la situation.
OK, mollo-mollo. Moi je vous propose quelque chose pour prouver notre bonne intention. Je vous donne un peu d'argent, mais rien qu'un peu. Puis je m'en vais avec mon pote. Toujours aucune réponse. D'accord. Je comprends. De toute manière, tu peux rêver bonhomme. Même pas en rêve j'allonge une pièce. D'un coup, l'avide d'argent tournait sur lui-même, puis pris une légère impulsion pour se retourner ; la tête en bas, il perça le sol pour s'y enfoncer. Si celui qui s'illustrait comme le chef allait sans doute attaquer Shinichi, Zenji lui se dirigeait vers le reste de la bande. Après-tout, si un combat éclatait, ils allaient forcément intervenir. C'est là qu'il entrait en jeu ... pour jouer à un jeu. Très progressivement, il sortait de certain endroit en attrapant les sbires par un pied en les enfonçant aussi dans le sol. Tandis qu'il prenait un malin plaisir à s'amuser avec cette bande, il parlait à son camarade lorsqu'il sortait sa tête. L'Orage, on devrait ... Un nouveau chemin sous-terrain avant de ressortir ... songer à interroger les malheureuses personnes. Elles ont peut-être des informations. Et rebelote.

Après ce spectacle de courte durée, le séisme ressortait avec plusieurs bourses dans les mains. Si le reste de son visage était caché par un foulard, ses yeux en disaient long sur ce qu'il ressentait : du plaisir. Ah ça oui. Le fait de voir les bonhommes coincés en plus d'avoir soutiré l'argent qu'ils possédaient, cela l’excitait tout particulièrement. Désormais, il devait retourner auprès de Shinichi vérifier si tout ce passait bien pour lui et éventuellement creuser du côté des otages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1904-la-terre-tremble-terminee#12446 http://www.ascentofshinobi.com/u242

Sam 16 Déc 2017 - 0:27
Motivé par la peur ou par un quelconque bas instinct, le maître de la roche avait jugé bon d’intervenir. L’homme d’une vingtaine d’années réalisa de nombreuses pitreries de sorte à calmer le jeu. L’effet escompté n’était cependant pas au rendez-vous.

Le silence de ses interlocuteurs en disait long. Les hommes n’étaient pas enclins à laisser les deux assimilateurs partir d’ici en un seul morceau. Cependant la taupe ne se laissa pas faire et attaqua la belle brochette d’incompétent qui se dressait devant lui, laissant le « chef » autoproclamé de cette curieuse guilde au maître de la foudre.

▬ Nous ne sommes pas obligés d’en arriver là.
Le dire n’était pas suffisant, il fallait y croire. Et malheureusement Shinichi savait d’ores et déjà comment allait se terminer cette histoire. Il retroussa sa manche gauche et des gerbes d’électricité recouvrirent bientôt le bras de notre héros. Il ne s’avança pas. Son adversaire fit le premier pas et le regretta très bientôt.

Un coup, deux puis bientôt trois et c’en était fini de lui. Shinichi s’arrêta avant de le tuer mais laissa pour mort son « opposant ». En supposant qu’on puisse bien sûr affirmer que celui-ci lui ait opposé une quelconque résistance.

L’Orage observa succinctement les alentours puis les prisonniers avant de répondre à la suggestion de son acolyte :
▬ J’imagine que cela ne coûte rien. Tu devrais …
L’aspect de la foudre s’arrêta net. Il allait suggérer à son camarade de vérifier si ces hommes avaient des objets de valeurs ou de l’argent sur eux mais cela s’avéra inutile. À nouveau la taupe prit les devants et détroussa les bandits.

Les curieuses manières de ce jeune homme intriguaient l’Arashi. Certes voler des voleurs n’a pas grand-chose d’immoral néanmoins la propension de Zenji à toujours vouloir « gratter de l’oseille » relevait sérieusement de la pathologie. Le colosse de presque deux mètres poussa un bâillement puis libéra les esclaves. Il leur demanda dans la foulée s’ils n’avaient pas vu les deux autres assimilateurs tant recherchés. Sans surprise, tous les esclaves répondirent par la négative, tous sauf un.
▬ Uhm ?
Une onomatopée semblable à un bruit de grognement sortit de la bouche de l’Arashi. Surpris, il demanda plus amples informations d’un simple : « Développez ». L’informateur improvisé vida son sac. Il avait vu un homme, vraisemblablement Tsunechika, à Shito. L’homme répondait au tout cas au signalement que le déserteur de l’Académie lui avait fait. Il avait lâché un pot contenant des cendres et était parti en direction de l’ouest. C’était il y a une semaine, peu avant que l’informateur se fasse prendre par le groupe de bandits.
▬ Des cendres ? Très bien. Je crois que j’ai compris.

Sur ces mots, Shinichi appela son collègue.
▬ Je sais où aller. Et je sais ce qu’ils font à Hi no Kuni.
Il n'allait rien lui dire. Pas pour le moment. En revanche, il demanda a la taupe de le suivre ... Pour ne pas changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1909-la-foudre-s-abat-terminee

Lun 18 Déc 2017 - 17:04
Honnêtement, ce petit moment fit un bien fou à Zenji. Si à l'Académie il apprenait justement à utiliser son chakra, développer son pouvoir d'assimilation, il lui manquait ce petit affrontement avec de parfaits inconnus. Un affrontement avec un véritable enjeu. Ce fut le cas avec cette bande de malandrin, qui désirait réduire à l'esclavage les deux assimilateurs. Forcément, il devait sortir le grand jeu afin d'éviter une telle catastrophe. Bon, pour le coup, ce combat était relativement facile. D'ailleurs, la taupe ne savait pas réellement si elle pouvait qualifier cette histoire comme une bagarre. Car pour elle, ce n'était qu'une partie de plaisir. Certes, son style de combat l'amusait tout particulièrement, mais il manquait clairement une certaine difficulté. Ce n'était pas étonnant venant d'une petite bande locale qui s'attaquait à des personnes sans défenses. Alors quand ces bandits faisaient face aux aspects, le scénario ne tournait pas en leur avantage. Néanmoins, l'aspect de la terre regrettait de ne pas rencontrer un adversaire digne de ce nom. Surtout dans les contrées du Feu, qui devaient pourtant assurer un certain niveau. Après-tout, n'était-ce pas le fameux repaire de l'organisation numéro un ? Tant pis. D'autant plus, l'aventure ne faisait que commencer. Si ce n'était que le début, nul doute qu'il aurait de quoi satisfaire son petit plaisir personnel. En attendant, il fallait faire un point avec le colosse.

Ce même colosse qui n'avait eu aucune difficulté à terrasser celui qui s'illustrait comme le chef de la bande. C'est cette même personne qui souhaitait faire de Shinichi et de Zenji des esclaves. Grossière erreur. La taupe s'approchait de son camarade avec de nombreuses bourses en mains et constatait le corps du chauve, au sol. Une belle victoire en perspective.
Tu sais ce qui est drôle, l'Orage ? C'est que dans leur situation, je suis persuadé qu'ils aimeraient qu'on en finisse avec eux. Cet homme était très difficile à cerner. En temps normal, il se comportait comme le clown de service aux côtés de l'aspect de la foudre. Pourtant, ce n'était qu'un jeu stupide. Il adorait jouer le garçon aux multiples facettes. Généralement un tel comportement avait comme habitude de troubler les autres. Des réactions hilarantes que Zenji appréciait. Sauf qu'avec cette masse de muscle, c'était difficile. Le temps que celui-ci libère les otages et cherche à récupérer des informations, la taupe comptait l'argent récoltée. C'est un bon pactole qu'on a là. Je peux même te rembourser. Dit-il en lui lançant la bourse précédemment donnée. Fort heureusement, Shinichi semblait avoir récupéré une piste solide afin de trouver les deux autres assimilateurs. Ce n'était pas trop tôt. Seulement, il fut très flou par rapport à Zenji. Forcé de le suivre, ce serait donc dans le doute. Mais ce n'était pas un gros problème. Je te suis chef. Allez, à la revoyure les enfants ! Une petite provocation destinée aux défaitistes.

L'aventure continuait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1904-la-terre-tremble-terminee#12446 http://www.ascentofshinobi.com/u242

Prévoir la suite (ft. A. Shinichi)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: