Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

La pêche façon Umimori — KANASHĪDESU INJA

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Jeu 30 Nov 2017 - 15:44


« La pêche façon Umimori »

Fuka qui était maintenant un Ninja de Kiri ne perdait pas de vu ses principes, lui qui faisait parti du clan Umi, n'avait pas oublié son rôle de gardien. Lui qui était béni par le dieu des mers ce devait de patrouiller régulièrement dans ces eaux, pêcher pour réguler les arrivés de poissons voraces et autres créatures marines. Il devait préserver l’équilibre, parfois instable de la faunes marines, continuer de protéger les récifs corallien, cela faisait parti du rôle donné au clan Umi par leur dieu. Une tache faramineuse, mais vital pour la préservation des eaux de Mizu no Kuni. Fuka nageait donc autour des plages du pays de l'eau, a la recherche de déchet laissés par des gens sans morales, patrouillant aux niveau des récifs coralliens pour empêcher les monstres marins de venir les détruire en essayant de dévorer les poissons cachés en leurs seins. Combien même cela était un devoir pour Fuka, il prenait toujours plaisir à plonger, nager dans ses eaux bleus, luxuriante en poissons grâces aux efforts de son clan et à la bienveillance de leur dieu. D'ailleurs il comprit l'importance qu'avait son clan depuis son arriver à kiri, qui ne protégeait que très peut ses eaux, transformer depuis en marécage, utile pour protéger et garder un village "cacher", mais incompréhensible pour un Umi. Cependant mère nature savait se montrer ingénieuse, car même dans les marécages, la vie regorgeaient d'un peu partout, certains oiseaux aquatiques adorent venir y pêcher.

Fuka continuait sa patrouille en profitant que les eaux soient calmes, ramassant de temps en temps un kunai rouiller, de vieilles gourdes et même des bottes... Il ne s’arrêterait pas, tant que son filet ne serait pas plein à craquer de saletés en tout genres. Quand se fut le cas, il retourna sur la terre ferme pour y déposer filet. Il devait maintenant retourner au village pour jeter tout ça, tout ces vieux objets rouillés qui polluaient les récifs , seront bientôt incinérés et ils disparaîtront une bonne fois pour toute. Au moment de partir il vit au loin, un homme percher sur un rocher, balançant sa canne à pêche n'importe comment, du moins, du point de vu d'un membre d'un clan expert en la matière. La pêche est un art, chose que les gens semblent oublier avec le temps. Fuka avait envie d'aller vers cet homme et lui expliquer comment correctement pêcher, mais son problème était toujours là, il était impossible pour lui d'aller vers les étrangers, en faisant lui même le premier pas. Il se contenta de regarder de loin, comme un personnage étrange. D'une voix basse, avec un rictus moqueur il dit:

« Il essaye de pêcher des algues ou quoi ? *Pff fff fff* »


Rencontre Kirijins

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.


Dernière édition par Umi Fuka le Ven 1 Déc 2017 - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Jeu 30 Nov 2017 - 17:04


Inja comptait les appâts qu’il venait de s’acheter, vérifiant que le vendeur ne l’avait pas arnaqué, l’achat en gros pouvant parfois être sujet à de mini-escroqueries. Ce n’est pas lui qui se ferait avoir par une de ces méthodes, il avait été un expert en arnaque pendant très longtemps, l’un des meilleurs même et ce n’était pas un simple marchand de bibelots qui réussirait à l’avoir. Heureusement pour le vieil homme, le compte était bon et Inja pourrait commencer à pêcher sans problèmes.

Cela faisait déjà une bonne dizaine de minutes qu’il parcourait la berge à la recherche d’un endroit tranquille, la partie de pêche qu’il avait partagé avec Shinichi l’autre jour lui avait rappelé que, même s’il n’avait pas d’argent, il disposait toujours de moyens dérivés pour se faire un bon repas de temps en temps.

Les vêtements classes qu’il portait dénottaient complètement avec le cliché de l’activité qu’il se préparait à effectuer, mais il n’en avait pas grand-chose à faire, se salir ou se mouiller n’avait jamais été un problème, encore moins maintenant qu’il était un shinobi.

Arrivant en haut d’un rocher, Inja contempla la vue qui donnait sur l’eau, ce point perché serait parfait pour ses affaires et il pourrait enfin se mettre à pêcher tranquillement. Il agrippa la canne qu’il avait pris avec lui et commença à y attacher un des nombreux hameçons dont il disposait, jamais auparavant il n’avait pêché seul à la canne, une première pour lui.

Il lança la canne en direction de l’eau, la tenant fermement mais avec un manque de souplesse évident. Inja réalisait qu’il n’était pas doué pour pêcher, sa seule expérience à la canne n’était qu’un mélange de souvenirs d’autres personnes, jamais il n’en avait lancé une auparavant.

Mécontent de son lancer, il essaya plusieurs fois d’affilées avant de finalement, dans un élan de maladresse sûrement lié à l’impatience, sa canne lui échappa des mains, partant en contrebas se loger dans l’eau.


« Et merde… Il a fallu que j’en prenne une qui ne flotte pas… Comment je vais la récupérer… »




Inja restait stoïque, essayant de réfléchir à une façon d’utiliser ses techniques pour la récupérer sans avoir à plonger, mais après un intense moment de réflexion il réalisa qu’il n’en avait pas et commença à descendre du rocher pour aller vers la rive.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Jeu 30 Nov 2017 - 18:14


« La pêche façon Umimori »

Fuka continuait de regarder cet homme percher sur son caillou, il ne semblait vraiment pas connaitre les techniques de base du pêcheur. La canne à pêche qu'il avait entre les mains était de toute évidence un outil inapproprié pour pécher en mer, les poissons marins étant bien plus rusé que ceux des rivières, il fallait des leurres spécifiques pour réussir à attiré un poisson cacher dans les coraux. L'Umi entra dans l'eau en laissant son filet pleins de déchets sur le sable fin de la plage, ou il se trouvait avec cet homme étrange, habillé bizarrement et qui n'était vraisemblablement pas un pêcheur. Curieux, fuka s'approcha de l'homme en prenant soin de rester assé profond dans l'eau pour ne pas être vu. L'homme semblait luter avec sa canne à pêche, deux trois conseilles de la part d'un Umi ne lui ferait certainement pas de mal. De plus il ne semblait pas spécialement mauvais, l'homme requin pouvait se permettre d'entrer en contact avec lui. Cependant, par timidité ou par peur du rejet, qu'il avait longtemps côtoyer, il n'arrivait pas remonté à la surface pour se présenter, c'était plus fort que lui. Il se sentait ridicule, comment un gaillard aussi grand et fort que lui pouvait hésiter à faire face à un homme seul. Son visage affichait clairement tout ses ressentis.


Au moment ou il avait prit la décisions de rebrousser chemin, il assista à une scène pour le moins comique. L'homme qui n'avait toujours pas remarquer Fuka, beaucoup trop concentré à " pêcher" , venait de faire tomber sa canne à pêche dans l'eau. L'umi pouvait clairement voir la canne couler petit à petit, s’enfonçant toujours un peu plus dans les profondeurs de l'eau. Sans même s'en rendre compte l'homme requin se mis à pourchasser cette canne, il l'attrapa avant qu'elle ne touche le fond. Il tenait entre ses mains bleutés, un objet sensé permettre à l'homme de pêcher. Même si cette canne à pêche n'était pas adapté à pêcher en mer, avec une ou deux petites modifications, remplacer le fils de pêche qui était beaucoup trop fin pour les poissons d'eau salé, alourdir le manche qui lui aussi était beaucoup trop léger, mauvais pour maintenir une grosse prise en respect. Après toute ces modifications, alors peut être que cette canne servirait à autre chose que brassé de l'air, pêcher pourquoi pas. L'homme était toujours à la surface, avec une mine pensive. Avec deux trois battement de jambe, fuka remonta à la surface, ne laissant que sa tête dépassé. Avec un large sourire, affichant ses dents pointu, il dit à l'homme:

« Vous n'auriez pas perdu quelque chose, par hasard ? Un outil, qui à première vu n'a d'utilité que le nom. *Krrrr Krrr Krrr*»

Pour une raison inconnu, Fuka était bien plus confiant quant à se premier contact. Lui qui n'avait pas vraiment l'habitude de parler aux inconnus, n'était pas spécialement doué pour débuter une conversation, ni même pour sembler normal au premier abord. Son physique particulier, ajouter à cela son sourire effrayant et son rire étrange. Il n'avait rien fait pour attirer la sympathie de l'homme, hormis peut être lui avoir récupérer sa canne à pêche dans l'eau. Objet qu'il tenait toujours dans ses mains, caché sous l'eau. Une chose est sure, à l'avenir il devrait se renseigner sur les us et coutumes des gens normaux. Pour éviter d'éventuel conflit, en se faisant mal comprendre. Il sorti une de ses mains de l'eau, celle qui tenait la canne à pêche, et la tendit à l'homme en disant, avec un petit sourire:


« Tenez, il serait peut être temps de penser à changer de canne à pêche, celle-ci n'est vraiment pas adapté pour pêcher dans les eaux salés. Les poissons sont énormes par-ici, vous savez. »

Rencontre Kirijins




_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.


Dernière édition par Umi Fuka le Ven 1 Déc 2017 - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Jeu 30 Nov 2017 - 19:24


Et le voilà, à peine arrivé sur la rive, Inja ne savait pas trop comment récupérer cette canne, l’eau semblait devenir profonde assez rapidement, les récifs étant trop proches. Inja commençait à envisager qu’il avait perdu une bonne partie de sa solde de Genin en quelques secondes et qu’il devrait s’y faire… D’habitude chanceux, tous les évènements s’étaient tournés en sa faveur au bout d’un moment, mais cette fois-ci semblait bien marquer le début d’une malchance récurrente qui allait remplacer sa veine de cocu.

Au bout de quelques secondes de réflexion, une voix se distingua en provenance des flots, une tête l’accompagnait, peu singulière et presque monstrueuse. L’individu en question était un homme, toutefois sympathique qui venait lui posait une question en rapport avec la canne qu’il venait de faire tomber du rocher. Inja arbora un visage interrogé, plissant les yeux, il ne comprenait si l’homme venait se moquer de lui ou seulement discuter.


« Effectivement… Même si je ne vois pas en quoi c’est drôle. »




L’homme immergé finit par sortir la canne de l’eau qu’il tenait en fait dans sa main, Inja comprit alors où il venait en venir par son interpellation. Son visage arbora un sourire communicatif, il n’avait pas pensé que l’homme ait eu le temps de réagir à sa perte et d’aller la chercher aussi rapidement sous l’eau. Il commença à s’approcher de la rive pour aggripper la canne qu’il lui était tendue.


« Ah ! Je comprends mieux, merci beaucoup, je n’aurais jamais cru que tu aurais pu être assez rapide ou chanceux pour me la ramener. »




Inja prit ladite canne dans les mains, prenant en compte les paroles de l’homme qui le conseillait, il observait sa canne de haut en bas, n’omettant aucun détail. Effectivement, l’outil ne semblait pas très adapté mais c’était tout ce qu’il avait pu s’acheter avec le peu d’argent dont il disposait. Il la posa ensuite sur le bord avant de s’asseoir à côté. La journée n’était pas à l’entraînement, plutôt à l’apaisement et au repos, son corps en avait bien besoin après tout ce qui était arrivé récemment. Ses entraînements intensifs l’avaient épuisés, un jour de pause ne pourrait qu’être bénéfique, bien qu’il ne passe tout de même son temps qu’à penser à de futures techniques, ses muscles restaient préservés.


« Et à qui ai-je l’honneur ? C’est la première fois que je vois quelqu’un patauger dans l’eau de cette manière, tu sembles être dans ton élément. »




La remarque n’était qu’une supposition sans rien derrière, Inja tentait de comprendre comme quelqu’un pouvait être aussi à l’aise dans une telle absence de chaleur. L’eau ne l’attirait pas particulièrement et il était bien content de ne pas avoir eu à plonger récupérer sa canne.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Jeu 30 Nov 2017 - 23:31


« La pêche façon Umimori »

Fuka c'était peut être monté la tête pour rien, l'homme en face de lui ne semblait pas menaçant, un peu perdu par la situation, mais plutôt courtois. L'umi arborait son sourire le plus sympathique, mais peut être aussi le plus effrayant. L'homme le remerciait d'avoir pris la peine de récupérer sa canne à pêche, un objet anodin pour fuka, mais qui semblait avoir une certaine importance pour l'homme en costume. Il était aussi étonné que Fuka puisse être assez rapide dans l'eau pour récupérer ce " bout de bois ", les Umi étaient d'excellents nageur sans tenir compte de leurs don bien particulier. Une chance pour lui que l'homme requin soit passé par là, il était encore plus chanceux que le requin ose venir vers lui. Les rejets passé continuait à le hanter, grignotant toujours un peu plus son assurance envers les autres, renforçant toujours plus sa "timidité".

Fuka était toujours dans l'eau, flottant, nageant avec aisance, sa fluidité était presque poétique. L'umi était dans son élément, il le ressentait et les gens le voyaient. D'ailleurs l'homme en costume semblait l'avoir remarquer, intrigué par la créature face à lui, il lui demanda de se présenter, alors que lui ne l'avait toujours pas fait, ce qui fit sourire l'homme requin. Était-il judicieux de donner son nom à un inconnu, surtout en ses temps troublés, peut-être pas, mais Fuka ne ressentait aucune mauvaise intention de la par de cet homme. L'umi se décida enfin à sortir de l'eau, il grimpa sur la terre ferme, en prenant soin de s'installer à une distance convenable du costumé. L'homme requin était torse nu, trempé de la tête aux pieds, il n'avait rien pris pour se changer, sa patrouille dans les eaux de Mizu no Kuni passant avant se genre de petit détail. En continuant d'arborer son sourire qui affichait toute ses dents il dit à l'homme:

« Je suis l'un des gardiens de ces eaux, je me nomme Fuka. Effectivement la mer est notre bienfaitrice, nous nous devons de la respecter, de l'aimer, tout comme le dieu derrière cette magnifique création. Et vous ? puis-je savoir votre nom ? Votre accoutrement est différent des autres, vous êtes du genre à dépeindre dans le paysage, tout comme moi. Si vous le souhaitez, je peux arranger cette canne, dans ma famille on connait particulièrement bien l'art de la pêche. »

Rencontre Kirijins


_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.


Dernière édition par Umi Fuka le Ven 1 Déc 2017 - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Jeu 30 Nov 2017 - 23:55


Inja examinait l’homme en face de lui, attendant une réponse, il espérait que celui-ci serait assez ouvert pour continuer la conversation sans se débiner. Après tout, il lui avait rendu service sur l’instant mais n’avait sûrement pas l’intention de rester là à rien faire, il devait bien nager pour une raison ou une autre. Ou peut-être était-il ici seulement pour se relaxer…

Il ne fallut pas longtemps avant que l’étranger serviable ne lui réponde, se présentant comme l’un des gardiens des eaux… Intéressant, il était donc en vadrouille ? Il se prénommait Fuka et n’hésita à continuer à lui parler en détail, voulant effectivement converser comme Inja l’avait supposé. Lui proposant même de l’aider à améliorer sa canne à pêche après les avoir tous les deux comparés. Différents ? Effectivement, les deux hommes n’avaient rien d’une apparence très banale et dénotaient sur bien des points.

Inja continua de le regarder en lui esquissant un signe de la tête en guide de salutation.


« Enchanté Fuka, je m’appelle Inja, un des shinobis de Kiri, pas besoin de le cacher, j’ai aujourd’hui pris mes armements avec moi, malgré l’aspect reposant de la journée, nous ne sommes pas au village. »




Effectivement, il était important de noter qu’ils n’étaient pas spécialement en sécurité ici, des ninjas éclaireurs d’autres pays pouvaient traîner dans les environs et bien que les chances soient faibles, la prudence était de mise.

Son sens aigu de l’observation lui fit remarquer assez vite le tatouage, ou en tout cas la marque que l’homme arborait fièrement sur le flanc du crâne. Un véritable Kirijin voulant démontrer son appartenance ou un simple leurre ennemi pour appâter les shinobis en vadrouille crédules ?

Inja restait sur ses gardes, il ne tarderait pas à en apprendre plus sur la personne à qui il avait affaire. Il se saisit de la canne et regarda la tête de Fuka du mieux qu’il le pouvait. L’homme avait des très caractéristiques, il n’était pas un monstre réellement mais pouvait faire peurs des paysans mal avertis ou des enfants craintifs. L’horreur pouvait prendre plusieurs formes et c’était rarement l’esthétique qui définissait la monstruosité d’une chose.


« Honnêtement… Je veux bien que tu m’aides un peu avec cette canne, j’ai acheté la moins chère que j’ai pu trouvé au magasin, l’argent ne coule pas à flot. »




Le visage d’Inja arbora une expression spécifique et communicative, il n’était effectivement pas riche, bien que ses habits de soirées puisse faire croire le contraire, il s’agissait seulement d’un héritage de son ancienne vie d’escroc émérite.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 1 Déc 2017 - 1:19


« La pêche façon Umimori »

Fuka fut surpris, l'homme semblait sur ces gardes. L'umi était un homme simple, il faisait parti d'un clan composé de gens simples, cette famille n'était pas agressive, malgré les histoires que l'on pouvait raconter sur elle. Un clan de pêcheur, de soigneur des mers, des gens pacifiques en soi. L'homme qui se nommait Inja, précisa clairement qu'il était armé, certainement pour prévenir Fuka de ne jamais baisser sa garde. Ce qu'il ne savait pas, s'est que Fuka avait reçu un don, celui offert par le dieu des mers au clan Umimori, ses sens étaient toujours en alerte, son instinct de prédateur toujours en éveil. Qui plus est , l'aspects des Umi montraient clairement qu'ils n'étaient pas inoffensifs, loin de là. Gentils de nature, mais certainement pas stupide. Leurs corps étant leurs arme, ils ne faisaient qu'une boucher des gens qui leurs voulaient du mal, à eux ou à leurs nouveau foyer, Kiri no Kuni. D'une voix qui se voulait apaisante il répondit:

« Ravi de faire votre connaissance, Inja. Les armes sont parfois inutiles, essayer donc de frapper l'eau avec l'un de vos kunais, hormis vous mouillez, vous n'arriverez à rien. »

Pour une raison qui échappait à Fuka, il s'était mit à parler avec sagesse. Il était évidant que les anciens du clan commençaient à déteindre sur lui, parlant de sujets compliqués avec légèreté. L'umi qui était calme et posé, remarqua que l'homme l'observait de la tête au pied, il semblait sur ces gardes avec lui. Il est vrai qu'il ne connaissait rien de lui, peut être que l'Umi devrait faire comme cet homme, se montrer plus distant avec les personnes qu'il ne connait pas. Malheureusement Inja faisait parti des rares personnes, qui ne semblait pas effrayé par l'apparence et la personnalité particulière de l'homme requin. C'est pour cette raison que Fuka pouvait semblé aussi détendu et relâché, il appréciait se moment simple, ou il se sentait comme les autres. Le clan et ses obligations envers lui, envers son dieu, pouvait être pesant parfois. Devenir un monsieur tout le monde était, rafraîchissant, apaisant. Fuka fut extirpé de ses pensés quand l'homme en costume accepta son aide, pour la canne à pêche. Malheureusement l'Umi se rendit compte qu'il n'était pas outillé pour faire les modifications sur place, avec une voix toujours aussi calme il dit:

« Oh...Je suis désolé, mais je ne peux pas faire ça sur place. Il faudrait que vous veniez avec moi, ou que vous me laissiez la canne, que je vous livrerais au village plus tard. J'ai peut-être oublié de préciser que je faisais partie de la nouvelle vague qui vient grossir les rangs de Kiri. Mon clan à rejoins le village pour aider à la construction du port, d'autre comme moi, on été invité à rejoindre l'armée. Comme vous l'avez déjà constaté, nous sommes un clan extrêmement proche, en " symbiose " avec les eaux de Mizu no kuni. »

Pour prouver ses dirent, l'Umi fit une chose que les anciens auraient désapprouvés. Il montra à un étranger, l'un des secrets de son clan. Avec une petit sourire en direction de l'homme nommé Inja, il fit sortir de ses avant bras deux ailerons, qui semblait aussi dur que de l'os. Il montra cette particularité, en ne montrant aucune hostilité, cette démonstration étant là à titre d'exemple. Fuka attendait la réaction de l'homme, pour savoir sur quel pied danser avec lui, son manque d'expérience social semblait une nouvelle fois lui faire défaut.

Rencontre Kirijins

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Ven 1 Déc 2017 - 10:07


Inja regardait toujours l’homme en question, son apparence spécifique n’avait rien de comparable avec ce qu’il avait déjà vu, bien que son expérience des pires monstres soit grande, les pires qu’il ait pu côtoyer étaient des humains méconnaissables, les pires pépites d’un gouvernement corrompu du Nord. Il repensa rapidement à quel point il était heureux d’en être loin, écarté de tous les problèmes qui auraient dû le suivre à l’autre bout du monde.

Expliquant l’impuissance de l’instant, Fuka précisait qu’il lui était impossible de faire quoique ce soit pour sa canne à pêche en ce lieu. Une chose qui était compréhensible, bien qu’Inja ne reste sur ses gardes, prêt à toute éventualité, il ne voyait aucun problème actuel à suivre l’homme qui était prêt à partager un peu de son temps avec lui.

Il ne fallu que quelques secondes pour que l’homme ne se dévoile comme un privilégié d’une famille dotée un don extraordinaire. Des sortes d’ailerons se mirent à se dégager des bras de l’homme, révélant un nouvel aspect… Marin ?

Inja ne pu réfréner sa surprise, lui qui habituellement ne se perturbait en aucun cas, il avait été surpris et ne voyait pas d’inconvénient à le montrer. Ses yeux grossirent avant de se plisser de manière dubitative, l’homme devait être habitué à ce genre de réaction, mais Inja ne tarda pas à reprendre la même expression sereine qu’il arborait plus tôt.


« Et bien… ça m’a surpris, c’est fou ce don. Allez, tu m’as l’air sympathique, juste manquant un peu de tact, ton aide me ferait économiser bien du temps. C’est déjà cool de la proposer après m’avoir sauvé d’un possible plongeon pour récupérer ma canne. Je te suis ! »




Un sourire vint chatouiller le visage d’Inja, prêt à suivre l’homme dans la direction qu’il lui indiquerait, avant qu’il n’agrippe fermement son outil pour éviter de le faire tomber une autre fois sur un moment d’inattention. L’éventualité d’une casse sur la route n’étant pour lui pas une solution envisageable.

Une série de questions lui venait à l’esprit, surtout portées sur l’individu qu’il venait de rencontrer plutôt que sur ce qu’il allait finalement manger après cette escapade. Sa famille et ses particularités le rendait curieux, il voulait en savoir plus évidemment, mais surtout, il voulait comprendre comment l’homme vivait au quotidien. Surtout des questions stupides… Vivait-il principalement dans la mer ou dans sur la terre ferme ? se nourrissait-il uniquement de poissons ou préférait-il les protégés ? Ainsi que bien d’autres interrogations aussi enfantines, de la grande réflexion…

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 1 Déc 2017 - 11:43


« La pêche façon Umimori »

Fuka était enjoué par la situation, s'était certainement la première fois qu'il parlait aussi longtemps avec un " étranger ". Il avait beaucoup de chose à apprendre, d'histoire à attendre, du moins, il n'attendait que ça. La réaction de l'homme en costume face à ses ailerons fut caractéristique, les gens en dehors de son clan étaient toujours stupéfaits, surpris, si ce n'est effrayés. L'homme nommé Inja semblait juste surpris, un peu perturbé par pareil démonstration. Il n'était pas effrayé, juste curieux au vu des yeux ronds qu'il faisait en regardant les ailerons de Fuka. L'Umi souriait de toute ses dents, appréciant le curiosité de son interlocuteur. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas rencontré un "simple" homme, ouvert d'esprit, ne rejetant pas l'inconnu. L'homme en costume continua d'épater l'Umi en acceptant sa proposition de le suivre pour améliorer sa canne à pêche, ce même homme qui était sur ces gardes juste avant la démonstration de Fuka. Ravi que cette nouvelle rencontre ne s'arrete pas là, ravi d'avoir rencontrer une personne aussi ouverte, l'Umi répondit d'une voix enjoué:

« Vous verrez, vous ne serez pas déçu ! Par contre ne regardez pas les membres de mon clan dans les yeux, ils pourraient vous arrachez une bras avec les dents * Ha ha ha ha * ... Je plaisante hein ... Hmm ... »

L'humour douteux de Fuka semblait avoir jeté un froid, lui qui venait tout juste d’acquérir la " confiance " d'Inja. Il valait mieux pour lui ne pas parler durant le trajet jusqu'aux petit village de pêcheur, un village constitué de maisons flottantes, toutes connecté par de petit pont en bois. Se petit village appartenait bien évidemment au clan Umimori, qui l'avait battis il y bien longtemps, amélioré au fils des générations. La route jusqu'à son clan fut rapide, et il n'avait pas osé dire un mot durant le trajet, certainement pour évité les impairs. Arrivé sur une autre plage de sable fin, on pouvait s'émerveillé à la vu de toutes ses petites maisonnettes faite de bois, qui flottaient non loin du rivage. A l'arrivé de Fuka ses neveux et nièces vinrent l'accueillir, chahutant avec lui, l'homme requin fit mine d'être un prédateur et leur courait après en claquant des dents, les petits Umi rigolaient, hurlaient. Quand ils s’aperçurent de la présence de l'homme en costume certain partirent en courant pour retourner vers les maisons, tandis que d'autre s'amusaient à toucher le tissu étrange du costume d'Inja. Fuka grogna en rigolant pour essayer de les faire partirent, pour qu'il ne dérange pas son invité. Avec une voix toujours aussi enjoué il dit :

« * Raaaawwwrr ! * Allez bande de petits monstres, laissez notre invité tranquille, Toa enlève tes mains de se costume ! ... *Ha ha ha*. Désoler on a pas vraiment l'habitude de recevoir des gens de l'extérieur, mais cela va certainement changer, étant donné que certain d'entre nous ont décidés de rejoindre Kiri. Je souhaite que ses PETITS MONSTRES ! *Raaawwrrr ! ha ha ha ha *... rencontrent plus de gens ouvert, provenant de l'extérieur.»

Rencontre Kirijins

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Ven 1 Déc 2017 - 12:47


Il leur fallu un certain temps avant d’arriver aux alentour du village de Fuka, assez de temps pour qu’Inja comme à se demander où exactement ils allaient, plaisant même intérieurement en espérant ne pas avoir à plonger sous la mer pour rejoindre un village aquatique. Les deux hommes n’avaient que très peu parler sur le chemin, non pas qu’Inja n’ait pas envie de parler, mais il n’avait pas grand-chose à dire, un peu perturbé par la situation et la blague que l’homme-requin lui avait fait. Car bien qu’il soit adepte de ce genre d’humour, venant de quelqu’un qu’il ne connaissait pas et disposant d’une allure considérée comme barbare pour certains, il était en droit de se poser des questions.

Arrivé aux abords du village, Inja continua de suivre Fuka, stupéfait de découvrir un endroit qu’il n’aurait jamais pu imaginer, d’autres personnes étaient comme lui, prises de ce don étrange. Une partie des villageois semblaient peureux tandis que d’autres s’approchaient de lui avec curiosité, comme éberlués par la venue d’un étranger. Malgré les efforts de son nouvel ami pour les faire déguerpir, la plupart restaient là à s’agripper à ses vêtements. Il espérait seulement ne pas voir ses vêtements se faire troués ou déchirés, ce type d’habit étant beaucoup trop rare dans le pays humide de Mizu no Kuni.

Le spectacle qu’il pouvait observer faisait chaud au cœur, tant de sympathie et de joie réunis en un même endroit… Le village était loin de l’ambiance travailleuse et uniquement sérieuse de Kiri, seuls les bars s’annonçaient joyeux dès la tombée de la nuit, alors qu’ici les enfants jouaient et les adultes faisaient leur vie, pas assez aigris pour mépriser tout comportement dérivant de leur sagesse. Pendant un instant, Inja comprit qu’il était loin de l’idée du monstre que les gens pourraient se faire, il éprouvait même du respect et de l’empathie pour ce village atypique.


« C’est la première fois que je vois des bâtisses pareilles, c’est impressionnant. Toute cette harmonie qui rayonne… Tu vis dans un bien beau village. »




Les deux hommes continuaient de marcher en direction sur les quais flottants, la vue du village couplée à l’eau et la plage rendait magnifiquement bien dans le paysage. Inja ne pu que s’efforcer dans analyser les moindres détails, se perdant dans l’immensité de découvertes, jamais il n’aurait pu observer une chose pareille dans son pays natal, celui de la Neige. En un sens, il était davantage heureux de sa nouvelle vie qui lui réservait, jours après jours, plus de surprises.

Inja ne pouvait pas rester indifférent à toute cette ambiance, gardant un visage apaisé, il commença à lever brièvement la main pour saluer de loin les gens qui pouvaient l’observer sans rien dire, sans doute étonnés de voir quelqu’un de si différent en ces lieux. Leur lâchant des sourires et mouvements de tête de temps à autre, la plupart des villageois apeurés paraissaient surpris, certains même se cachaient davantage.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 1 Déc 2017 - 14:12


« La pêche façon Umimori »

Fuka était fière de sa communauté, des gens simples, possédant une sagesse qui ferait pâlir n'importe quels moines. L'environnement dans lequel il avait grandi pouvait sembler paradisiaque au yeux des gens, jalousé par certain. D'ailleurs, l'homme au costume semblait ébahi par l'endroit, par l’architecture des maisons, par l'environnement général et certainement aussi par les Umi qui semblaient si paisibles. Si on ne tenait pas compte de l’apparence de certain d'entre eux, on pouvait se demander comment un groupe de gens aussi serin, passif , avait bien pu survivre aux événements passés et présents. Il n'y avait qu'une seul réponse à ça, l'amour que portait le dieu des mers à leur égare, c'est du moins ce que répondrait n'importe quel Umi, si on venait à lui poser la question. Nourri, protégé, choyer par les eaux. Les Umimori remerciaient leur dieu en s'occupant de ces eaux, de la vie qui y proliférait. L'homme nommé Inja continuait d'observer cette environnement, continuant de marcher au coter de Fuka, qui l’emmenait prêt d'un ponton flottant pour le conduire jusqu'à l'atelier de son oncle. Une fois sur le ponton, Fuka attrapa une corde qui semblait accrocher à un cabanon relier aux battisses flottante, il tira sur la corde pour faire avancer le ponton jusqu'au cabanon. Une fois arrivé, il monta plancher de bois qui flottait et entourait la cabane. Il continua son chemin jusqu’à arriver à l'atelier, ou son oncle était entrain de réparer un harpon.

« Bonjour mon oncle ! Il te reste du fil de pêche et des manchons de harpons ? »

L'oncle était un homme aussi large que grand, lui aussi possédait cet aspect de squale, sa peau était aussi bleuté que celle de Fuka, mais était recouverte de bon nombre de cicatrices et autres tatouages. Son oncle souris en voyant son neveu, mais au moment ou il allait le salué, il s’arrêta dans son élan, en voyant l'homme en costume derrière Fuka. Il renifla comme un animal, tout en arborant un visage étrange. Avec une voix bien plus grave que celle de son neveu il dit

« Ohh ! ... mmmh ... *renifle* On peut savoir ce que tu nous ramènes là ? Le dîner ? *claque des dents* »

L'oncle de Fuka regardait fixement Inja, l'homme devait certainement se demander dans quoi il s'était fourré, mais il fut certainement soulager quand l'oncle fini par éclater de rire et dit de sa voix grave:

« * Hahaha* Je plaisante ! S'est toujours un plaisir de recevoir un ninja de Kiri, l'odeur des kirijins est vraiment particulière, une odeur de sang et de vase. »

Fuka rigola lui aussi de toute ses dents, l'humour Umimori était...particulier. Fuka sans même demander la permission attrapa la canne qu'avait dans les mains son nouveau compagnon, et se dirigea vers l'établi, ou il posa délicatement la canne à pêche avant de dire:

« Mon oncle j'aurais besoin de fil de pêche, il en reste ou pas ? Cette homme essayait de pêcher dans les eaux salé avec ça ! * krrr krrr krrr * »

L'umi semblait avoir oublier les us et coutumes pour se genre d'occasion, il ne prit même pas la peine de présenter son invité, ni même de lui demander la permission pour s'occuper de sa canne à pêche. Il était évidant que se peuple était fort sympathique, mais était un peu gauche avec la politesse. Manquer de tact était presque une caractéristique Umi, un défaut, mais qui était souvent très vite oublier quand on apprenait à les connaitre.

« Le fil de pêche est dans le tiroir sous l'établi. Au faite, comment vous appelez vous, monsieur senteur vase de sang ? * krrr krrr krrr* »

Rencontre Kirijins

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Ven 1 Déc 2017 - 15:09


Inja arrivait maintenant sur le rebord du ponton, accompagné par l’homme-requin qui semblait chercher quelque chose… Une corde qu’il tira de sorte à les attirer vers un cabanon isolé. Un fois fait, les deux hommes continuèrent jusqu’à arriver dans un atelier particulier. Là, un autre membre du village était installé, travaillant calmement avant de lever les yeux vers Fuka qui venait de le saluer, apparemment son oncle. Tous deux se ressemblaient beaucoup, du moins du point de vue d’Inja qui n’était pas habitué et ne distinguait que les proportions de réellement différentes, sans entrer en détail, ils étaient assez similaires. Inja faisait-il de l’éthnocentrisme ? Probablement… Il s’en faisait lui-même la remarque.

Fuka attrapa sa canne pour aller travailler dessus avec l’accord de son oncle, laissant Inja en proie aux plaisanteries et questions de l’oncle imposant. L’habitude commençait à se faire sentir, commençant à mieux cerner les habitudes des hommes-requins, il se rendait compte qu’ils étaient sympathiques et étaient peut-être seulement trop direct pour les shinobis lambdas, pire encore pour les civils non préparés.

Inja arbora un sourire, remarquant qu’il s’agissait seulement d’humour, il se prêta au jeu tout en répondant à son interlocuteur.


« Je ne me mangerais même pas et pourtant… Je ne suis pas le dernier des adorateurs de viande !... Inja, un shinobi de Kiri comme tu l’as deviné si rapidement. »




Sa mauvaise habitude de tutoyer tout le monde, tout le temps, servait aujourd’hui à Inja, les hommes-requins semblant particulièrement familiers avec autrui, sauf dans ce qui est de rencontrer des étrangers bien sûr… Néanmoins, l’ambiance ne lui déplaisait pas, au moins, il en mettrait personne mal à l’aise par ses paroles directs et non dissimulées.

Réagissant finalement à la moquerie sur la canne, Inja ne savait pas trop quoi répondre, c’était la première fois qu’il partait pêcher et n’y connaissait absolument rien. Au moins ici, il pouvait se faire aider, comme c’était déjà le cas.


« Hmm.. Ouais… Je suis une bille dans ce qui est de pêcher, c’était une première expérience à la canne, il fallait bien que je prenne le plus abordable pour tester. »




Ses paroles, bien que sincères, n’étaient pas très convaincantes, sans s’en rendre compte, il avait probablement commencer une activité avec le pire matériel… Le meilleur moyen de perdre rapidement le goût à la pêche, surtout pour quelqu’un qui fait tomber son matériel au fond de l’eau.

Inja les regardait à l’œuvre, de vrais artisans ! Tentant de comprendre ce qu’il faisaient exactement, il observait avec attention, scrutant également de temps en temps les divers outils parsemés dans l’atelier.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 1 Déc 2017 - 18:18


« La pêche façon Umimori »

L'Umi s'occupait tranquillement de la canne à pêche de son collègue de Kiri, pendant que celui-ci discutait avec son oncle, de chose et d'autre. Fuka prenait soin de retirer délicatement le fil inadéquat de la canne, pour ensuite le remplacer par du fil bien plus résistant. L’installation pris quelque minute, car Fuka était du genre méticuleux, surtout quand cela concernait un art que son clan portait véritablement dans son cœur. L'umi était trop occupé avec la canne, trop absorbé, pour s'occuper de son invité, qui était toujours entre les mains de son oncle qui semblait d'humeur bavarde. Alors que Fuka cherchait sous l'établi les manchons pour harpon, son oncle lui continuait sa conversation sans interruption:

« Bien cuisiné vous pourriez être délicieux *Hahaha* Nous sommes un peuple de la mer, mais nous aimons aussi manger de la viande, grillé. Le poisson est néanmoins un met que nous mangeons régulièrement, plus facile à obtenir, pour nous pêcheurs. La facilité est parfois le chemin à suivre, pourquoi se compliquer la vie ! *ha ha ha* »

L'oncle de Fuka était du genre rigolo et pragmatique, comme quasi la totalité du clan. Son rire était communicatif, ses joues prenait une couleur légèrement violette, quand il rigolait. Il avait aussi un bonne instinct, si il se permettait de plaisanter avec cette invité, c'est qu'il ne représentait aucun danger pour le clan. Dans le cas contraire, cette rencontre aurait été beaucoup moins joyeuse. Les gardiens auraient certainement encercler Inja, comme des prédateurs le ferait et l'auraient déchiqueté sans qu'il ne puisse réagir, ils étaient dans leurs éléments sur ses maisons flottantes, entouré par cette eau bienfaitrice à leurs égares. L'oncle de Fuka semblait vouloir continuer à parler, de ça voix grave, mais chaleureuse il dit à l'homme en costume:

« Si vous n'y connaissez rien en pêche, demander conseil à un Umi. Vous ne trouvez jamais de meilleurs pêcheurs sur toute l'archipel, et puis nous sommes sympathique n'est-ce-pas ? *Hahaha* »

Fuka qui n'écoutait pas vraiment la discussion, continuait son travail sur la canne à pêche d'Inja. Le fil de pêche étant changer, il était maintenant entrain de renforcer la canne, lui rajoutant un manchon de harpon, augmentant sa résistance et son poids. Le tout rendra la canne plus résistante, plus maniable au moment d'une prise. Fuka avait enfin fini le boulot, cependant son coter méticuleux l’incita à en rajouter, il retira le fil qu'il venait d'installer pour pouvoir aussi changer le moulinet, qui n'était franchement pas très solide. Une fois tout cela fini, la canne à pêche semblait être celle d'un vrai pêcheur. Avec un sourire satisfait il se retourna et tendit la canne à pêche à Inja, mais encore une fois, au moment ou celui-ci allait la prendre, il la tira de nouveau vers lui et se tourna vers l’établi. Sans un mot il se mit à graver le prénom de son collègue sur le manchons en os de baleine. Une fois la touche final terminé, il tendit de nouveau la canne avec un large sourire, tout en disant:

« Voilà, pour vous ! Vous avez maintenant une vrai canne à pêche, bien plus efficace que celle que vous trouverez dans le commerce ! Heu... Vous parliez de quoi ?... Pas mal, hein mon oncle ? »

Son oncle attrapa la canne à pêche avant même que le propriétaire ne puisse la récupérer, il l'examina de bout en bout. Quand l'examen fut terminé, il acquiesça et la tendis à son tour à Inja, avant de dire:

« Du beau travail, tu n'es pas Umi pour rien neveu ! *ha ha ha* »

Rencontre Kirijins

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Ven 1 Déc 2017 - 22:58


Inja attendait patiemment, occupé à discuter avec l’oncle de Fuka. L’homme-requin imposant était naturel dans sa façon d’être, toujours à essayer de rigoler et à utiliser un ton amusé pour former ses phrases. Il lui fit une rapide réflexion sur les habitudes culinaires de son peuple, d’une manière toute aussi sympathique qu’auparavant, à laquelle Inja répondit rapidement, dans une fluidité qui montrait à quel point il se sentait maintenant à l’aise avec l’homme. S’en était impressionnant de constater la gentillesse de cet homme.


« Evidemment, c’est plus simple comme ça. Et puis c’est bon le poisson ! »




Il fallu qu’une phrase supplémentaire pour qu’Inja en apprenne plus sur ce peuple des eaux, des Umi ? Un nom aussi sympathique que l’humeur de ses habitants, lui donnant envie d’en apprendre plus sur eux, étaient-ils tous comme ça ? Ou était-ce seulement un trait familial entre Fuka et son oncle ?

Inja continua de les regarder travailler, acquiesçant d’un sourire à lun des remarques, validant la gentillesse dont ils avaient fait preuve avec lui. Depuis la première fois où il avait pu rencontrer Fuka, quelques temps plus tôt, celui-ci s’était montré pour lui rapporter sa canne perdue sous les flots de la mer. Que pouvait-il espérer de plus ? se voir se faire renforcer sa canne à pêche bon marché ou accueillir dans un village joyeux ? A cette pensée improbable, Inja rit une légère seconde, laissant croire qu’il accompagnait seulement les dires de l’oncle.

Fuka s’approcha de lui, la canne était apparemment finie d’être améliorée, son ami des eaux avait même prit le temps de lui graver son nom, une personnalisation attentionnée et qui le touchait. Décidément, il était apparu dans un monde totalement différent de Kiri. S’en faire des amis serait un bon moyen de s’évader de temps à autre, échapper au stress de l’entraînement et apprendre de nouvelles choses venant d’une culture avec ses particularités.

Inja avait plus tôt cru que s’en était fini de la chance qui le suivait depuis quelques semaines, mais ça n’avait pourtant été qu’une feinte du destin, bien décidé à faire de lui un nouvel homme, heureux qui plus est.


« Merci infiniment, j’espère que je vais m’améliorer en pêche maintenant. Il me manque la technique et la pratique, mais au moins, j’ai du bon matos. C’est très chaleureux de votre part. Vous aidez beaucoup d’autres Kirijins ou je peux me considéré chanceux d’être tombé sur Fuka ? »




Sa question était sincère, Inja tentait véritablement d’en savoir plus sur les habitudes des Umi, s’ils étaient un peuple très communiquant avec les autres villages et voyageurs, ou seulement un village en autarcie.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 2 Déc 2017 - 13:28


« La pêche façon Umimori »

L'Umi était fière de son travail, son oncle aussi, preuve que le boulot avait été fait correctement. Les Umimori étaient du genre à avoir des mains en or, expert dans les arts pratique, travailler le bois, nettoyer un poisson, pêcher évidemment. Fuka regardait avec attention, les réactions de l'homme nommé Inja, quand il récupéra sa "nouvelle" canne à pêche. Il semblait comblé par le résultat, peut être même étonner qu'un objet basique soit devenu une pièce aussi classieuse. La petite touche personnel de Fuka, la gravure sur le manche de la canne, semblait elle aussi avoir fait son petit effet. L'homme requin souriait gaiement, tout en rangeant le souque qu'il avait mi sur l'établi. Une fois se petit rangement fini il put entendre les remerciements de son collègue de Kiri, qui semblait vraiment apprécier la gentillesse Umi. Fuka et son oncle rigolait joyeusement, il était rare de tomber sur un " étranger " aussi sympathique, qui semblait apprécié à leur juste valeurs les qualités Umi. D'une voix calme son oncle pris la parole pour répondre aux question posés:

« Fuka vous aidera avec plaisir, la pêche n'est pas bien compliqué quand on respecte certaines règles. Même si nous avons accepté de rejoindre Kiri, rare sont ceux qui viennent jusqu'à nous, les histoires que l'on raconte sur notre clan sont fausses...Mais tenace. Je dirais donc, que vous êtes bien tomber, en rencontrant mon neveu. Cet enfant a le cœur sur la main! »

Fuka écoutait son oncle parler, il était gêner qu'il parle de lui ainsi. Surtout face à un collègue, avec qui il devrait certainement travailler plus tard. Cela donnait une image très peu, professionnel, un peu trop enfantine à Fuka. Son apparence était tout de même à mille lieux de sa personnalité, ce que disait son oncle n'était pas totalement faux. D'une voix qui se voulait " adulte ", l'homme requin dit à son tours:

« Mon oncle... tu me fais honte devant un collègue. Tu n'as pas des harpons à rafistoler hmm ? Nous sommes peut-être un peu trop chaleureux - Dit-il en fixant son oncle, avant de reprendre - Vous voulez que je vous enseigne l'art de la pêche ? Nous avons un lagon tout proche d'ici, nous l'utilisons pour apprendre aux enfants comment pêcher. »

Fuka s'en l'avoir remarquer venait de lancer une petite moquerie à l'égare de son collègue Inja, en proposant de lui apprendre la pêche, en utilisant les méthodes d'enseignement pour enfant Umi. Ce n'était peut être pas indispensable de le préciser, mais Fuka était comme ça, gaffeur avec les gens de l'extérieur.


Rencontre Kirijins

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.


Dernière édition par Umi Fuka le Dim 3 Déc 2017 - 21:21, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Sam 2 Déc 2017 - 15:57


Inja écoutait l’oncle parler, congratuler son neveu sur ses dons sa gentillesse. Effectivement, il était bien tombé, rencontrant quelqu’un à la fois sympathique et serviable, en plus d’être doué dans les arts marins. Sa nouvelle canne à pêche lui convenait amplement et pourrait lui permettre bien des choses dans le futur… comme de déguster un excellent repas mérité.

Hochant la tête pour acquiescer, il sourit en regardant l’oncle qui finissait de parler. Malgré le regard dur qu’Inja pouvait souvent arborer et ses expressions de visage paisible, il savait quand transmettre des émotions à la place des mots. Fuka, un peu désemparé, répliquait, puis au bout de quelques mots, il s’adressa à Inja, lui proposant de lui enseigner de son savoir sur la pêche. Quelque chose qui le fit pas réfléchir, directement partant, il ne put qu’accepter l’offre.


« Avec plaisir, je pensais apprendre de moi-même parce que je ne connaissais personne capable de m’aider un peu, mais vu comme ça, je ne peux qu’accepter. D’autant plus que j’aime me perfectionner, ça m’évitera de démarrer directement avec une mauvaise technique. »




Sa phrase finie, Inja regarda un peu plus sa canne pour constater les changements, avant de reprendre, cette-fois s’adressant à l’oncle de Fuka.


« Merci de ton aide, je ne l’oublierais pas ! »




Ainsi dit, Inja se sentait prêt à continuer, plus confiant sur ses possibilités de pêcheur, maintenant bien équipé et surtout, bien entouré.

Un lagon avait-il dit ? Intéressant, Inja serait comme un enfant à qui on apprendre les bases de la pêche Umi. Ce qui ne pourrait qu’être enrichissant, d’autant plus dans un endroit dédié à l’apprentissage, les méthodes et la pratique n’en seraient que mieux encadrés.

Inja fixa l’homme-requin, remarquant un peu plus les marques sur son corps qui semblaient être des tatouages. Ce qui l’avait toujours intéressé… Maintes fois il lui était venu la curiosité de demander et de s’intéresser aux significations et à l’origine des tatouages qu’il avait pu observer. Lui faisant découvrir à chaque fois de nouveaux horizons, de nouvelles histoires plus époustouflantes les unes que les autres. Oui, il lui demanderait à un moment ou un autre.

Il commença à sortir d’atelier en saluant l’oncle de la main, prenant ses distances de la porte, comme attendant de savoir vers où il devait se diriger. Suivre Fuka serait la meilleure des options.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Dim 3 Déc 2017 - 23:55
ふか うみ

Fuka attendait avec impatience la réponse de son collègue Kirijin, il espérait que celui-ci accepte sa proposition de lui enseigner l'art de la pêche Umimori. Une chose rare qui ne s'était encore jamais produit, faute d'ouverture de la part des gens de l'extérieur, ou bien de la réticence des Umi à enseigner quoi que ce soit à des étrangers. Fuka était timide, introverti, mais aspirait à rencontrer des gens de l'extérieur, à partager. Heureusement pour lui l'homme en costume nommé Inja semblait avoir relativement bien cerné les Umi, il n'avait donc pas mal pris le fait que Fuka lui propose de lui enseigner l'art de la pêche comme il le faisait pour les enfants de la famille. L'homme requin ressemblait à un enfant rencontrant un nouveau camarade de jeu, un trait de personnalité qui pouvait rendre le personnage un peu ridicule, à des années lumière de son apparence qui semblait " agressive", sauvage. Son collègue de Kiri répondit positivement à sa proposition de lui apprendre l'art de la pêche, Fuka comme un enfant surexciter par une bonne nouvelle, ne pouvait cacher son excitation, sa bonne humeur. On pouvait clairement voir la joie se dessiner sur son visage, il tourna sur lui même avant de retourner vers l'établi et de ramasser un harpon, il sorti en trombe sans prêter attention au second remerciement d'Inja. L'homme le remerciait une nouvelle fois pour son aide, mais Fuka était obnubilé par l'idée d'apprendre quelque chose à un nouvelle, ami ? D'une voix joyeuse et enthousiaste, tout en secouant son harpon dans tout les sens, il dit :

— « C'EST PARTI! Le lagon n'est pas loin, nous serrons très vite arrivés, je vous montrerais aussi la pêche au harpon ! A plus tard mon oncle, je repasserais se soir ! »


Fuka sortie de l'atelier avec son nouvel ami, et se dirigea vers le ponton flottant. Une fois deçu il fit la même manoeuvre qu'un peu plus tot, dans le sens inverse, pour pouvoir retourner sur le bord de mer, retrouver le sable fin de la plage. Le lagon se trouvait derrière les rochers en forme de dent de requin, relativement proche du petit village Umimori. Fuka était motivé, il marchait vite sans s’arrêter, jetant de temps en temps un petit coup d’œil derrière son dos, pour voir si Inja suivait toujours. Le lagon était effectivement relativement proche du village, car après quelque minute seulement, les rochers en dent de requin était à porter de bras. Dans l'une de ces " dents ", il y avait un petit passage plutôt étroit qui menait au lagon, Fuka s’arrêta devant et dit:

— « C'est par-ici! Par contre attention, le passage n'est pas bien grand, il va falloir se contorsionner un peu, d'ordinaire on passe par la mer, mais heu... Je n'étais pas sure que vous puissiez me suivre dans l'eau... et heu... vous auriez certainement mal pris le fait que je vous tracte hein ? »

Fuka qui avait tout juste fini sa phrase, s'engouffra dans l'étroit passage, une fois arrivé au bout, il se retourna pour faire signe à l'homme en costume de le suivre. L'homme requin semblait presser de commencer cette amusante activité, il n'avait même pas attendu que son collègue puisse répondre quoi que ce soit à la question qu'il avait formuler un peu plus tôt, avant de passer entre les rochers.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Lun 4 Déc 2017 - 14:30


Inja suivait l’homme-requin, bien décidé à en apprendre plus sur les arts de la pêche Umi, bien qu’il n’ait pas leurs prédispositions physiques et physiologiques, il voulait en apprendre plus, excité par l’idée d’une sorte de petit voyage culturel, un partage de savoir ancestral.

Les deux hommes continuèrent ainsi pendant quelques temps, pas assez longtemps pour se poser une question sur la longueur du voyage, mais assez pour voir découvrir un paysage alentour différent, toujours aussi joli, dessiné cette fois-ci par les rochers, sortes de récifs sculptés en hommage au peuple vivant tout près.

Arrivés à proximité d’une embouchure servant d’entrée dissimulée, Fuka en profita pour faire une remarque à Inja, le prévenant de l’agilité requise pour passer et au passage faisant une plaisanterie à propos du passage habituel… par l’eau.

Inja se concentra de sorte à ne se cogner ou couper nulle part, s’engouffrer à l’intérieur de l’accès pour pénétrer à l’intérieur du lagon dont Fuka lui avait parlé, réagissant à ses paroles en esquissant un sourire.


« Effectivement j’aurais pas tellement apprécié, déjà que je suis pas spécialement à l’aise dans l’eau, j’ai beaucoup trop de mal à m’y mouvoir. Et puis, je voudrais pas me faire faucher la jambe par un Umi Hahah. »




La vanne n’était pas très subtile mais l’image lui faisait beaucoup rire, rien que le fait d’imaginer Fuka ou un des siens ressortirent de l’eau avec sa jambe la bouche, voir à quel point la situation serait caucasse.

Passer entre les rochers avait finalement été assez facile à réaliser, bien qu’Inja ne pense pas pouvoir avoir réussi aussi facilement avant son entraînement shinobi. Il était aujourd’hui content de pouvoir constater une des utilisations basiques des talents qu’il a pu acquérir au cours des dernières semaines.

Le lagon était assez grand, sans être immense non plus, il s’agissait d’un endroit paisible, rayonnant d’une énergie ancienne. Des souvenirs et pouvoirs antiques se trouvaient attachés à ces lieux, comme des reliques du passé et de l’aspect divin de l’Histoire Umi.

Inja était époustouflé par ce qu’i pouvait voir et ressentir en ces lieux, sur le point de lâcher sa canne à pêche, ébahie tout ce qu’il lui était donné d’observer et de découvrir en ce jour.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Lun 4 Déc 2017 - 16:10
ふか うみ
La pêche façon Umimori ◦○◌

Fuka regardait Inja passer facilement entre les rochers pour le rejoindre, en même temps il confirma qu'il n'aurait pas spécialement apprécier de passé par la voie marine à dos d'Umi. Pour une fois l'homme requin avait fait preuve de bon sens, chose qui parfois pouvait lui manquer. Son collègue de Kiri semblait avoir parfaitement cerné l'humour Umimori, il n'aurait pas voulu se faire dévorer la jambe par un Umi qui passait par la, par un requin. Fuka eclata de rire après cette petite boutade, digne d'un vrai Umi. Il était évidant maintenant que l'homme en costume avait un réel talent pour cerné les gens, pour comprendre et appliquer les us et coutumes, il s'emblait facile pour lui de s'adapter aux gens qu'il rencontrait. Une chose que Fuka lui enviait clairement, bien évidemment il n'irait pas le dire à haute voix, mais le pensait très fort. L'homme requin regardait toujours son nouvelle ami, qui semblait émmerveiller par le lieu, un lieu empli de légende Umimori. Les vieilles histoires du clan intéresserait peut être Inja, s'est pourquoi Fuka se racla la gorge pour raconter clairement ces contes et légendes:

— « Cet endroit est spécial pour nous, d'après nos légendes, ce lagon aurait été crée lors d'un combat entre deux monstres marins, il y a de sa des millénaires. Les rochers que vous pouvez voir, serait les restes de la mâchoire, des dents d'un de ces monstres. D'ailleurs encore maintenant, les nuits de pleine lune, les monstres marins qui entour Mizu no Kuni viennent ici, ils sont cependant beaucoup moins impressionnants que ceux d'antan. D'après nos anciens, ils viennent ici en pèlerinage,pour commémorer un ancien temps, ou les leurs étaient au dessus de tous dans la chaîne alimentaire! De superprédateur, pouvant même rivaliser avec nos dieux. Heureusement pour nous, se temps est révolu et il n'y a plus de trace de ses énormes superprédateur. Mon oncle dit que se serait notre dieu lui même, qui se serait occupé de ces créatures, il les aurait fait disparaître pour protéger la venu des premiers hommes. »

Fuka avait énormément parler, chose rare pour lui, mais les légendes de son clan le faisait toujours autant vibré. L'Umi remercia intérieurement son dieu, qui lui avait donné l’opportunité de naître et de grandir béni et protéger de ses montres mythologique. Fuka continua son chemin jusqu'au bord du lagon, il entra dans l'eau jusqu’à avoir celle-ci jusqu’au ventre et attendit son collègue pour pouvoir commencer la leçon. Inja arriva au bord de l'eau et s’arrêta la, attendant certainement que Fuka commence ça leçon. L'umi qui tenait toujours son harpon, plongea sous l'eau, il balaya du regard le fond de l'eau à la recherche d'un crustacé bien particulier. Une fois trouver, il attrapa un gros crabe à main nu et revient vers son collègue de Kiri. D'une voix calme et assuré il lui dit :

— « Les poissons aiment la chaire du crabe de Mizu, je dirais même qu'ils en raffolent. Si vous voulez avoir une chance de pêcher quoi que ce soit, il faut donc commencer par un bonne appât. D'ailleurs heu, vous aimez le crabe ? - il fit une petite pause et ouvra les bras en grand face à la mer- Ce que nous chassons, nous mangeons. Merci à toi seigneur des mers, des océans. ô créateur de vie, moi humble gardien, vous remercie. - Il baissa les bras et se tourna de nouveau vers son collègue kirijin- Bon beh, je vais préparer les appâts, et cuire le reste du crabe, vous allez voir s'est succulent. »

L'homme requin sorti de l'eau avec son harpon et son crabe et se dirigea vers un gros rocher plat, étonnamment lisse, usé par les nombreux Umi s'étant assis dessus à contempler la mer. Au passage il ramassa quelque morceau de bois, recracher par la mer et séché par le soleil, il en fit des brindilles, parfait pour un feu. Il les positionna en cercle pour faire un feu de camp, il alluma ensuite le bois à l'aide de deux pierre qu'il sorti de sa poche, une façon dépasser de faire un feu, mais une méthode que les Umi utilisaient toujours. Une fois le feu allumé, et les braises bien chaude, il planta un poignard sculpter façon Umi sous le crabe, pour le tuer et pouvoir préparer les appâts et un petit en-cas au passage. Une fois les pattes retirés, et la chair extirper, il posa le crabe sur le feu. La chair récupéré des pattes du crabe servant d’appât , il ne manquait plus qu'a attendre la cuisson parfaite du crustacé.

— « Quand la carapace du crabe sera devenu orange, vous goûterez à la saveur chaleureuse de la mer. D'ailleurs, nous pourrions peut être discuter un peu, le temps que le repas cuise. Vous êtes à Kiri depuis longtemps ? »



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Mar 5 Déc 2017 - 2:48


Inja continuait de regarder les alentours , attentif aux paroles de Fuka qui commençait à lui raconter une légende Umi liée à ces lieux. Un de ces vieux récits mythologiques, prenant pour repère quelque chose de surréaliste pour en faire une histoire incroyable, à faire fantasmer le commun des mortels. A vrai dire, Inja n’avait jamais cru à ce genre de récits, toujours prit par ses élans de lucidité qui l’obligeaient à ne pas se fier à la multitude trop importante de légendes de ce genre. Mais il avait toujours été fasciné d’entendre de pareilles choses, non pas qu’il n’y soit pas ouvert, seulement que la magie et l’aspect fabuleux lui avait toujours plus. Il aimait se dire que ses mythes étaient basés sur quelque chose de concret et que, même après une déformation importante, le but était de faire rêver de laisser aux gens l’espoir de faits si magnifiques.

Inja arborait un léger sourire, ses yeux scrutaient lentement tout ce qu’ils leur étaient donné d’apercevoir… la roche, les divers coraux parsemés, l’eau étonnamment calme à cet endroit malgré son accès direct à la mer, claire comme jamais il n’avait pu la voir dans un lieu pareil.

Plus il réfléchissait et plus les récits contés par Fuka prenaient du sens pour lui… Ce peuple vivant en autarcie n’était pas apparu de nulle part, il devait avoir une histoire, une évolution, quelque chose qui l’avait amené jusqu’à son stade actuel. Ce ne pouvait pas être seulement une malédiction ou effet mutagène quelconque… Inja se plaisait à croire qu’il y avait quelque chose de bien mieux défini derrière tout ça, un dieu ? Pourquoi pas… Probablement… Oui.

Les dernières semaines avaient été un plein de découvertes toutes plus folles les unes que les autres, les arts ninjas, les coups du destin, les Umi. Inja ne pouvait plus QUE croire en la science, bien que le Pays de la Neige fonde principalement son économie là-dessus, privilégiant la technologie aux actes naturels… Quelle perte de temps cela avait été pour lui… Tant de choses magiques qu’il avait raté.

Fuka plongea sous l’eau, partant à la recherche d’un crabe, avant de remonter à la surface pour lui expliquer le pourquoi du comment de ses actes. Ils auraient besoin d’un très bon appât pour pêcher efficacement. L’homme ajouta même qu’il serait donné à Inja l’opportunité de goûter le crabe cuit… Chose qu’il avait déjà vu lors de repas riches, mais il n’avait jamais pris la peine de goûter, plus motivé par l’objectif derrière ses dits repas plutôt que par la nourriture en elle-même. D’autant plus que ce crabe ne ressemblait en rien à ceux qu’il avait pu voir, bien plus gros et… vivant ?


« C’est impressionnant tout ce savoir dont tu sembles disposer. Ce n’est peut-être rien pour toi, mais c’est quand on fait se rencontrer des cultures et modes de vie différents qu’on se rend compte que les connaissances varient grandement et peuvent toujours étonner. »




Maintenant autour d’un feu fait par l’homme-requin, Inja s’assit légèrement comme il le pouvait, prenant appuis sur sa jambe droite, tandis que le crabe commençait à cuire, laissant s’échapper une odeur parfumée d’eau salée.

Fuka exposa rapidement ses connaissances sur la cuisson du crabe avant de proposer à Inja de se mettre à discuter tranquillement en attendant de pouvoir finalement se délecter du crustacé en préparation.


« Je suis arrivé à Kiri il y a quelques semaines. Je viens de Yuki no Kuni, le pays de la Neige, un endroit tout à fait différent. Les habitants ne jurent que par le progrès, les beaux repas, belles réceptions… Ils pensent qu’ils pensent être les plus évolués du monde… Bien plus classes, riches et intelligents… »



Inja lâcha un long soupire avant de reprendre.


« Ils ne comprennent pas tout ce qu’ils loupent et ne cernent pas le monde dans sa globalité… A leurs yeux, tu es sûrement un monstre pour la très grande majorité, voire tous. »




Les mots du ninja de lumière étaient épris d’émotions mêlées en une masse grouillante. Lui rappelant tout ce qu’il avait pu vivre durant ses années précédents.. Bien avant qu’il n’arrive même sur le continent, loin de l’île isolée du Pays de la Neige. La façon de penser des habitants le dégoûtait et Inja regrettait de moins en moins les extrêmes de vie par lesquels il avait dû passer pour réussir à survivre et finir ici. Sa vie d’escroc prenait un sens tout autre… Il s’était juste fondu dans la masse des puissants, les plus ignorants des hommes, tous continents confondus.

Il regarda un court instant Fuka en arborant une expression sereine, presque admirative en certains sens. Observant les traits spécifiques qui formaient le visage de son nouvel ami… Des traits si spéciaux qui font la beauté de la nature, la différence et la pluralité…

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 5 Déc 2017 - 14:30
ふか うみ
La pêche façon Umimori ◦○◌

Fuka qui avait beaucoup parler en arrivant au lagon, était rassuré de voir que sa n'avait pas endormi son invité. C'était peut être même le contraire, les contes et légendes Umi semblait avoir eut leurs petits succès auprès d'Inja. Il semblait aussi impressionné par le savoir Umi, en terme de connaissance marine, une chose que Fuka ne comprenait pas, tout cela était d'une banalité pour lui. Il comprenait toutefois que ce ne soit pas quelque chose de banal pour tout le monde, Kiri qui était entourer d'eau, rare était les aptitudes lié à cette élément auprès des Kirijins, un comble... Fuka regardait le crabe changer de couleur, passant d'un bleu marine à un violet claire. Se crabe dégagait une odeur, douce et salé, se petit en-cas sera savoureux à n'en pas douter. Le regard de son camarade en costume changea quand il se mit à parler de ses origines, il venait du Pays des neiges, une contré que Fuka ne connaissait pas du tout, dont-il n'avait même jamais entendu parler. Son pays d'origine semblait l'avoir marqué, pas forcément en bien au vu de la mine et des soupires qu'il lâchait. Fuka qui était du genre empathique, avait mal au cœur pour lui, mais il était maintenant de Kiri et semblait avoir trouvé ça place dans le village. De la façon dont parlait Inja de son pays d'origine, les habitants du pays des neiges semblaient peu accueillant pour un monstre de foire comme l'homme requin. L'ouverture d'esprit semblaient grandement leurs manquer, Inja lui même le disait. D'une voix calme, impassible, Fuka répondit :

— « Mmmh... L'ouverture d'esprit doit être apporté, c'est rarement un trait de caractère que l'on possède à la naissance, ce ne sont pas des cas désespérés. Il est certainement plus facile pour eux de rester proche de ce qu'ils connaissent déjà, l'inconnu fait peur, ce qui ne peut être compris aussi. Je suis un monstre aux yeux de beaucoup de gens, même pour ceux qui se disent "ouvert" . J'ai l'habitude, je serais un homme comme les autres, qui n'aurait encore jamais vu de gardien Umi, je serais certainement effrayer, je ne verrais en ma famille que des primitifs à l'apparences monstrueuses. J'ai eu moi aussi, beaucoup de préjugé avec le monde extérieur. Personne n'est parfait. Je suis sure que ton pays d'origine avait des paysages magnifiques! J'aimerais voyager, les océans relis chaque continent...mmmhhh un jour peut-être... »

Fuka regarda une nouvelle fois le crabe qui avait maintenant une couleur rougeâtre, orangé. La cuisson semblait être parfaite, il était temps de retirer se crabe du feu. L'umi sorti son poignard sculpté et retira le crustacé du feu avec, à l'aide du manche de son arme blanche il cassa la carapace du crabe. Il retira les morceaux de carapace et arracha les pinces énormes de se délicieux en-cas, une nouvelle fois il utilisa le manche de son couteau pour venir casser la couche protectrice des pinces, laissant entrevoir la chair fumante. Fuka donna ces deux pinces fumantes à Inja, la "tête" du crabe qu'il avait écraser juste avant allait servir comme accompagnement, il versa un peu d'eau de sa gourde dans la " tête " du crustacé et saupoudrer avec des épices qu'il sortir d'une fiole qu'il avait dans sa sacoche ninja. Ces épices étaient faite à base d'algues séchés, il touilla tout ça avec son couteau, se qui donna une espèce de sauce épaisse, qui dégageait une bonne odeur. Il posa la préparation devant son camarade et lui dit:

— « Voilà une spécialité Umi, un repas rapide pour nos pêcheurs. Il faut tremper la chair des pinces dans cette " sauce ", d'ailleurs vous pouvez tout manger, j'ai déjà festoyé se matin, en dévorant un homme qui nageait sur une plage voisine HA HA HA HA - Fuka éclata de rire, au point que s'en était presque effrayant. Il se calma et repris - . Il faut manger ça bien chaud, c'est vraiment bon ! - Fuka regardait attentivement Inja, avec un grand sourire - Aucune perte ! tout se mange ! Enfin... Sauf la carapace, du moins pour ce genre de spécimen. Les petits crabes nous les faisons frire entier, leurs carapaces est moles, c'est vraiment délicieux. »

Fuka en avait presque oublier qu'il était là pour apprendre à son camarade Kirijin, les arts de la pêche Umi. Pour le moment il lui avait surtout montré les recettes Umimori, quoi que la pêche et préparer ce que l'on pêche n'était pas vraiment hors sujet, c'était presque une suite logique. Fuka regardait les vagues au loin qui créaient de petits remous aux abord du lagon, la puissance de l'eau était un fait avéré, scientifique. L'umi se tourna de nouveau vers son nouvelle ami et lui demanda:

— « Vous n’êtes pas comme tout le monde Monsieur Inja, il est rare qu'un Umi prépare un en-cas pour un étranger au clan. Ma question indiscrète, sur votre arriver à Kiri ne vous a pas dérangé j'espère. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas discuté avec un homme de l'extérieure aussi longuement. D'ailleurs si vous avez des questions à poser, n’hésitez pas, je serais ravi d'y répondre. J'aurais peut-être une ou deux questions à ajouter moi aussi. - Fuka fit une pause en attendant un signe approbateur d'Inja, mais fini par ce lancer quand même - Vous n'auriez pas quelques conseils pour que je sois capable de m'intégrer à Kiri ? Vous l'avez surement remarqué, mais je ne suis pas très doué avec les us et coutumes des gens de l'extérieur. »



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Mer 6 Déc 2017 - 18:29




Inja était perplexe face aux mots de Fuka qui venait de lui partager sa vision de l’ouverture d’esprit, il n’avait pas tort, était même très proche du vrai, mais les habitants du Pays de la Neige transmettent une éducation complètement différente, basée sur le pouvoir et l’accumulation de richesses. Une chose à laquelle Inja n’a pu échapper que par la mort de ses parents étant jeune, l’évènement qui avait changé entièrement sa vie, le poussant à se battre pour survivre et s’éduquer à sa façon, en observant les autres et usant de son esprit critique. Une manière de faire qui aurait pu être bénéfique à la plupart des autres habitants de Yuki no Kuni, seulement, les puissants voulant le rester et propager de sorte à étendre leur pouvoir, il ne serait pas bon pour leurs affaires de gouverner un pays autorisé à pensé de lui-même…


« Tu as sûrement raison, mais je doute que ça soit pour l’instant faisable. »




Fuka, qui observait le crabe cuire depuis un moment déjà, s’attela à le décortiquer au minimum avant de le tendre en direction d’Inja. Le shinobi de lumière pourrait finalement goûter à ce met délicieux, d’autant plus que son hôte et instructeur Umi décida qu’il n’en voulait pas et préférait lui laisser le tout. Une idée qui réjouit Inja, heureux de pouvoir profiter de l’entière saveur du dit crabe. Les morceaux étaient cuisinés d’une manière particulière, assaisonnés à la manière de Fuka, ajoutant plusieurs variétés de goût tous différents et se mariant à la perfection.

Inja, qui venait de sourire à la plaisanterie de son interlocuteur, écoutait la suite de la discussion, réfléchissant à ce qu’il pouvait bien répondre à la question finale. Fuka désirait sociabiliser davantage avec les autres Kirijins, une bonne initiative, mais qui laissait Inja sans voix, ne sachant pas réellement quoi répondre à ça. Il aurait aimé être là depuis des années pour lui donner les indications les plus précises possibles, seulement, les maigres quelques semaines qu’il avait passé à Kiri ne lui donnaient qu’un stock d’informations sur les coutumes locales peu remplis. Il était difficile pour lui de répondre franchement et n’avait pas d’idées fondées sur les habitudes des habitants Kiri, à part peut-être…


« Je ne suis pas là depuis longtemps, mais les Kirijins aiment célébrer, le bar serait l’endroit le plus adapté à rencontrer des gens différents. Sinon, tu pourras rencontrer d’autres shinobis au Grand Dôjo, beaucoup d’entre eux s’y entraîne, moi inclus. »



Il s’agissait de la réponse la plus fournie et sincère qu’Inja pouvait se permettre de donner sans chercher d’informations pouvant s’avérer fausses selon les périodes. En tout temps les habitants se retrouvaient les soirs pour boire et manger, de même que tous les ninjas ressentaient le besoin de s’entraîner et exercer leurs nouvelles techniques. C’est d’ailleurs ce qui a fait de la plupart d’entre eux de véritables passionnées des arts ninjas, les possibilités et le pouvoir qui peut en être tiré…

« Depuis tout le temps dans les environs, tu ne connais pas quelques personnes qui pourraient t’aider à t’intégrer au mieux ? »




Mâchant du mieux qu’il le pouvait, Inja réalisait qu’il ne connaissait pas tant de monde que ça dans son nouveau village… Il lui faudrait remédier à ça d’une manière ou d’une autre… Mais surtout d’une manière.

_________________
How to Inja 1.0:
 


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Jeu 7 Déc 2017 - 17:25, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Jeu 7 Déc 2017 - 17:05
ふか うみ
La pêche façon Umimori ◦○◌

Fuka écoutait son nouvelle ami parler, pour lui Yuki no Kuni pourrait belle et bien devenir plus ouvert, mais pas pour tout de suite, avec le temps peut être. Le temps, une pièce maîtresse pour toutes choses, la patience était l'outil indispensable pour pouvoir gérer cette pièce. Il était évident que les anciens avait finalement bien plus d'influence sur lui qu'il ne pouvait l'imaginer, sa vision des choses était similaire à la leurs. Fuka ne pouvait s’empêcher d'imaginer à quoi pouvait ressembler Yuki No Kuni, les glaciers, les icebergs, la neige. Un paysage d'un blanc immaculé, l'Umi espérait voir ça un jour. Il était impressionné par le voyage accompli par son collègue, il venait de loin, très loin, Fuka lui n'avait jamais quitter Mizu No Kuni et ne connaissait rien au monde extérieur, du moins, il ne connaissait rien sur ce qui était et se passait sur la terre ferme.

Fuka regardait Inja, il semblait apprécier la cuisine Umi, le crabe continuait de dégager une délicieuse odeur. L'homme requin se redressa et prit la canne de son nouvelle ami, sans même lui demander la permission. Une fois la canne à pêche en main, il déroula légèrement le fil de pêche et attrapa l'hameçon qui était au bout de celui-ci. Il commença à piquer avec l'hameçon, les lamelle de la chair de crabe qu'il avait préparer plus tôt. Il était consciencieux, préparent le matériel à l'avance en attendant que son nouvelle " élevé " finisse son repas et réponde à deux trois questions.

Inja expliqua à Fuka, quelque petite sur la façon de fonctionner des Kirijins, même si celui-ci était au village depuis peu. D'après lui les habitants du village de la brume aiment particulièrement les bars et faire la fête, une chose que l'oncle de Fuka lui avait déjà apprise, lui expliquant que les " terriens " aimaient particulièrement l'alcool, une boisson fabriquer à base de différant ingrédient fermenter, enfin le procéder n'était pas important. Son oncle lui expliqua que c'était l'ivresse qu'apporte cet alcool, qui faisait de cette boisson un incontournable pour les hommes, elle déliait les langues, rendait triste ou joyeux, mais dans des dimensions extrême. D'après son ami en costume il y avait aussi le grand Dojo à Kiri, Fuka était déjà passé une ou deux fois devants, mais n'avait jamais pris la peine d'y entrer. Les kirijins aimaient le combats , s’entraîner dans une dojo était donc logique. L'umi y passerait certainement un jour, tout comme il essayerait les joies de l'ivresse. Inja qui avait répondu à la question de Fuka semblait toujours aussi étonner, il lui demanda s'il ne connaissait vraiment personne à Kiri. Sur le visage de l'Umi se dessina un sourire triste, qui voulait tout dire, mais il préféra y ajouter des mots:

— « Merci pour tes conseils, je ferais en sorte de les utiliser à bonne escient. Je connais deux trois personnes, mais de là a se que ces gens m'aide... Connaitre des gens et être ami avec eux, sont deux choses bien différente. Mon clan est arrivé à Kiri depuis trop peu de temps pour que les gens nous voient comme une force allié, comme des kirijins. Il faut dire que notre apparence, nos coutumes tribal peuvent être un frein... Un jour qui sait. Pour le moment j'essaye de rencontrer des gens, comme vous, qui accepteront de nous voir tel que nous sommes. »

L'humeur de Fuka avait un peu tourner, de mauvais souvenirs remontaient et commençaient à le hanter. Son visage était devenu sombre, sa peau semblait elle aussi s'être assombri. Avec la canne à pêche dans les mains, il se dirigea vers un rocher un peu plus loin, qui donnait directement sur le milieu du lagon. Il n'avait pas pris la peine de demander à Inja de le suivre, ses pensés étaient ailleurs. En revenant à lui, il se tourna vers son camarade et lui dit:

— « Venez par là, se rocher est idéalement situé. Je vais vous enseignez comment lancer correctement, après se sera à vous de jouez. Se n'est pas bien compliquer de pêcher, il faut de la patience et un peu de technique. »

Fuka qui avait toujours la canne à pêche dans les mains décida de commencer la leçon, il montra un lancer simple de pêcheur, l'hameçon et le fil de la à pêche volèrent jusqu'au milieu du lagon avant de s'enfoncer lentement dans l'eau. Fuka tourna légèrement la bobine pour faire revenir la ligne jusqu’à lui. Une technique banal pour attirer le poisson après plusieurs lancer, il recommença cette étape plusieurs fois, avant de tendre la canne à son propriétaire.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Jeu 7 Déc 2017 - 18:31



Inja était peiné par les paroles de son nouvel ami, lui expliquant que les Umi n’étaient pas encore considérés comme de véritables habitants de Kiri, trop récents et trop peu connus du grand public pour être acceptés. Il est vrai que le shinobi de lumière n’avait encore rien entendu à propos de ce peuple, de même que la plupart des habitants pouvaient être choqués par la venue d’un de ces membres, prouvant bien que les Umi n’étaient pas encore assez répandus dans les esprits pour être acceptés et paraître banaux.

Fuka commença à se diriger vers un autre endroit, canne à pêche en main, avant de l’inviter à le rejoindre. Inja l’avait regardé se positionner au-dessus un rocher, apparemment idéal pêcher. Il se leva donc pour s’approcher de l’homme-requin, envieux de connaître la suite des évènements, pour ne pas être déçu lorsque celui-ci lui montra quelques mouvements de cannes, idéaux pour optimiser la position de l’appât sous l’eau.


« Faut se faire au mouvement dis donc. »




Inja n’eut pas longtemps à attendre, à peine sa phrase était terminée que Fuka lui tendait l’outil pour lui signifier que c’était à lui de procéder maintenant. Les mêmes geste… Il avait beau avoir observé attentivement, mémoriser et reproduire étaient deux choses distinctives, difficiles à mettre en relation. Il donna plusieurs coups de canne, l’envoyant aussi loin qu’il le pouvait, seulement, malgré la force qu’il arrivait à mettre, le mouvement n’était pas parfait et forçait le fil se bloquer à mi-chemin du lancer.


« Hmm… J’ai dû rater quelque chose. »




Malgré les efforts portés, Inja n’arrivait pas au même résultat, de plus, ses pensées se distrayaient par les paroles que Fuka avait prononcé plus tôt. L’ouverture des Kirijins aux autres ne devait pas être ainsi, pas si minable, si bas… Inja voulait que les choses changent, après tout, il s’était fixé comme objectif de changer les choses et venait maintenant d’ajouter une nouvelle ligne à sa liste. Rendre Kiri tolérant et ouvert.

Il regarda l’homme-requin qui n’avait pas l’air très satisfait de le voir agir de la sorte, peut-être même se foutait-il de sa gueule, les lacunes étant bien trop présentes pour un homme de trente ans. Malheureusement, Inja n’avait jamais pêché auparavant, ni même effectué de travail similaire, toute sa vie n’avait été que de l’escroquerie, de la tromperie et tout ce qui pouvait lui permettre de gagner du pouvoir dans l’ombre. Ce changement de vie drastique lui faisait découvrir des activités banales pour lesquelles il ne possédait aucunes connaissances, aucun talent… La vraie vie. Surtout que ses futures pourraient requirent pas mal de ses savoir-faire.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Ven 8 Déc 2017 - 13:17
ふか うみ
La pêche façon Umimori ◦○◌

Fuka regardait attentivement son premier " élève ", il n'était pas encore au point avec la technique de pèche Umi, mais faisait des efforts. Il faut dire que d'après se qu'il avait dit à Fuka, il n'avait encore jamais pêché, une première qui n'était pas parfaite, mais il y avait de l'avenir pour lui, si tenté qu'il souhaite devenir pêcheur un jour. Fuka souriait joyeusement, non pour se moquer de son collègue, mais plutôt pour la situation qui était pour lui agréable. Ce moment passé avec son nouvelle ami le faisait se sentir... comme tout le monde, il n'était n'y un monstre, n'y un Umi, juste Fuka un ninja de Kiri, apprenant la pêche à un collègue. Un moment de sérénité revigorant pour lui, demain il devra retourner à sa vie d'Umi, patrouiller, protéger les mers de Mizu, sans oublis de remplir son rôle en tant que nouveau ninja du village de la brume. Cette journée resterait marqué dans la mémoire de l'homme requin, ouvrant des possibilités que n'y lui n'y sa famille n'avaient imaginés. L'ouverture d'on avait fait preuve Inja, montrait bien qu'il y avait un avenir pour son clan à Kiri, car certain commençait à en douté,à cause des regards, des moqueries, de la peur qu'ils inspiraient.

Fuka continuait de regarder Inja lancer sa ligne dans l'eau, il y avait quelque chose de différent, entre celui de Fuka et le sien, l'expérience à n'en pas douté. Il fallait juste que l'homme en costume pratique un peu plus cette art, et ces lancés seront aussi parfait que ceux de l'Umi, si ce n'est même meilleur, un proverbe dit qu'un élève dépasse souvent le maître. Fuka était presser de voir ça, mais pour le moment Inja en était encore loin. L'homme requin remarqua les regards que lui lancait de temps à autre son collègue, fuka affichait un sourire bienveillant, très loin de son sourire moqueur. D'une voix qui se voulait apaisante et encourageante il dit:

— « Ce n'est pas encore ça, mais avec un peu de pratique vous devriez arriver à quelque chose, dans très peu de temps. Vous deviendrez un très bon pêcheur Hahaha ! Peut être même meilleur que nous, mais attention à ne pas trop faire concurrence aux Umi, les oncles et les tantes pourraient se fâcher Hahaha Essayez de lancer avec moins de force, mais plus de souplesse, inutile de trop forcer sur la poigne que vous utilisez pour tenir le manche de la canne. Lancer avec souplesse, la canne n'est autre que l’extension de votre bras. »

Les conseils de Fuka était peut être incompréhensible, les mots qu'il utilisait ne voulait peut être rien dire pour Inja, mais s'était les seuls qu'il connaissait. Il était difficile d'apprendre quelque chose aux autres, savoir comment faire était une chose, l'expliquer en était une autre. Fuka essayait de se souvenir de la manière dont son père et ses oncles lui avaient enseigné, les mots employés, les petites techniques dévoilés. Malheureusement il ne se souvenait pas de grand chose, les Umi faisaient-ils ça naturellement ? Fuka se rendit compte de la difficulté du rôle d'enseignant, d'instructeur. Un rôle sous-estimer, qui pourtant cachait un véritable savoir faire. Pour essayer de détendre l'atmosphère pour qu'Inja se relâche un peu, fuka lui demanda:

— « Sinon il y a la pêche aux harpons, sa vous dit de faire plouf ?Hahaha Par contre s'est la saisons des amours pour les animaux marins, donc j'espère que vous n'avez peur de ce que l'on trouve la dessous - dit-il en pointant le lagon du doigt- Je plaisante, pas besoin de faire trempette, par contre s'est vraiment la saison des amours, donc heu... Ouai s'est mieux la canne à pêche.
-dit-il avec un petit sourire en coin-
»



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

La pêche façon Umimori — KANASHĪDESU INJA

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: