Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

La femme la plus forte de Mizu ? - PV Watanabe Shiori


Jeu 30 Nov 2017 - 22:06
Aujourd'hui, entraînement, enfin comme tous les jours de toute manière, mais cette fois-ci je m'étais enfin décidé à aller le faire au fameux Grand Dojo des Sabreurs. Ce lieu est connu par tous les shinobi du village car c'est un énorme centre d'entraînement dans lequel on peut trouver toutes sortes de matériel. Jusqu'à maintenant, j'ai toujours évité d'y aller, j'avais peur d'y aller trop fort avec les mannequins ou que sais-je encore. Sauf qu'on m'a fait comprendre que c'est le meilleur endroit pour se lâcher justement et que je ne dois pas hésité à y faire un tour.

Avant d'y aller, mon traditionnel entrainement quotidien et je finis par un parcours de dix kilomètres pour arriver à ma destination finale. Comme je suis très matinal, j'arrive à l'aube et il y a peu de gens à cette heure là. Ils arrivent généralement un peu plus tard donc je vais pouvoir me déchaîner un peu contre quelques murs. Oui des murs oui, il y a une salle où ils sont très costauds et je vais m'y amuser.

Comme je le pensais, personne dans la salle, alors sans perdre de temps j'active mon sceau à la main. Je regarde le mur devant moi qui a déjà prit de nombreux coups de sabres ou que sais-je encore. Je me concentre, j'active mon boost et je fonce droit dans le mur en lui mettant une grosse droite. Le mur tremble, se fissure légèrement, mais une grosse marque apparaît. Alors ce mur est vraiment solide, j'y ai mis presque toute ma force. Intéressant, vraiment.

Je rigole en voyant que j'ai quand même laisser une belle signature puis je finis par sortir pour aller dehors. Je vois un camp d'entraînement avec de nombreux mannequin en bois. Géniale. Je les positionnes l'un à côté de l'autre, je m'éloigne de plusieurs mètres puis je recommence mes sceaux de tout à l'heure. Je fonce sur le premier qui explose en morceaux.

- Merde, faut vraiment que j'apprennes à ne pas y aller trop fort !

Mon but n'est pas de tous les exploser un à un, non, cela est beaucoup trop simple. J'essaye d'apprendre à diminuer ma force, la contenir. Maintenant que je suis un Kirijin et que Yamamoto est là pour me surveiller, je dois apprendre à ne pas exploser toutes mes cibles ou mes adversaires. Comment je ferais pour prouver ma valeur si je finis par complètement réduire à néant un autre Genin en entrainement officiel. Je dois absolument faire attention et c'est pour cela que je suis ici aujourd'hui.

Je recommence, encore et encore et quoi qu'il arrive j'explose le mannequin. Un, deux, quatre, huit puis je m'arrête au dixième. Je commence à être pas mal essoufflé et c'est pour cela que je fais une pause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1887-meikyu-yasuo-un-coup-de-poing-suffira-a-te-tuer-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1891-meikyu-yasuo-les-recits-de-hakai-tekina-ken#12394 http://www.ascentofshinobi.com/u354

Jeu 30 Nov 2017 - 23:55
Je passe ma main sur mon visage, tentant de me réveiller réellement. J'ai cette impression de voir flou ou alors d'être dans une sorte de rêve, un état second. La faute à cette soirée. Une nuit trop arrosée et un sommeil trop court. Nuit trop agitée dans tout les sens du terme. Je me masse les paupières une nouvelle fois, en espérant que ça changera quelque chose. Mais quand mes yeux s'ouvrent à nouveau, j'ai pas réellement l'impression que quelque chose ai changé. J'aurais du resté lové dans mon lit aujourd'hui. Jouer les fausses malades pour avoir la paix. Mais comment dire que je ne supportes pas être seule dans l'appartement. L'absence de Kasanagi me pèse un peu trop. Je n'aime pas être seule mais en même temps, c'est pas plus mal, parce qu'ainsi, je peux réfléchir... Yamamoto et lui sont loin de Kiri pour le moment, alors je peux prendre le temps de me poser et de réfléchir sur les sentiments que j'éprouves pour l'un comme pour l'autre. Sauf que cette décision de réflexion, je l'ai prise seulement ce matin et comment dire que là... Je suis assez vaseuse.

Marchant en me tenant légèrement la tête à cause des bruits des chocs des sabres en bois dans la salle principe d'entrainement, je me dirige vers la salle de réunion des sabreurs pour tenter d'y être un peu au calme, sauf que c'est un peu trop rapidement que l'on vient me troubler dans ma pseudo quiétude.

Assise à ma place, à me tenir la tête, je relève assez rapidement celle-ci quand le shinobi entre dans la pièce. Visiblement il me cherchait et entrer ici sans entrer... Comment dire que c'est pas une bonne chose. C'est notre salle de réunion, seul les sabreurs y ont normalement accès et quand elle est pas fermé, martelé de léger coups pour manifesté sa présence et attendre que l'on ouvre est la moindre des politesses. M'enfin, au moins, il n'y avait pas de réunion là. Il faut dire que je suis toute seule. J'en suis même rendue à me demander si un jour, on a réellement tous été réuni dans cette salle. Je soupire un peu.

"Tu veux quoi ?"

- On a un soucis avec un nouveau qui casse tout les mannequins.


Exaspération. L'ennui d'être la seule présente et de devoir gérer ça. Normalement, c'est Kasanagi qui s'occupe de tout ce qui concerne le dojo non ? Enfin, c'est lui qui jaugeait les prétendants au titre de sabreur, c'est presque pareil nan ?

"C'est bon, je m'en occupe. Il est où ?"

Plutôt que de m'indiquer le lieu par des mots, je lui fais comprendre en me levant et en replaçant Dokuyaku à ma ceinture pour le suivre. Arpentant donc les lieux en suivant le ninja, je m'arrêter à l'embrasure de la porte, une fois celle-ci ouverte pour observer le jeune homme qui semble être le responsable de tout ce fracas. Je regarde les mannequins déjà détruit. Une belle petite pile quand même. Ennuyeux. Mais au moins, ça témoigne d'une sacrée force.

"Tu casses, tu paies. Tu connais ce principe ?" Soufflais-je doucement, plus pour attirer son attention que pour faire une réelle remarque ou demande de remboursement. En soit, je m'en fou un peu du nombre de mannequin qu'il a cassé. Surtout là. J'ai juste envie d'être tranquille dans un coin pour tenter de faire passer mon mal de crâne. Je dois avoir une gueule de déterrer la je crois même... Blasée comme je suis, en manque de sommeil.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 1 Déc 2017 - 0:22
Alors que je suis en train de me reposer, je vois la porte s'ouvrire et une femme qui observe les mannequins. Et mince, je vais avoir le droit à une remontrance, moi qui avait promis à grand frère de ne pas me faire remarquer... Ca commence bien. Quand elle me parle, je peux remarqué sur son visage qu'elle semble très fatiguée, mais en y regardant de plus près. Oh... Watanabe Shiori.

Sans perdre de temps, je me lève et me met au garde à vous devant cette femme. Elle est connue ici, c'est une shinobi de Kiri très puissante et qui gère les sabreurs. Je ne l'avais jamais vu jusqu'à maintenant et je dois avouer que je suis un peu intimidé.

- Enchanté de vous rencontrez m'dame. Je suis Meikyû Yasuo, un nouvel arrivant au village. Ne vous inquiétez pas, je demanderais à mon frère de vous remboursez.

Je rigole timidement, en réalité, ce genre de chose ne me mettait pas dans cet état sur mes terres natales, mais ici, je ne sais pas. Je suis perdu à vrai dire, je n'ai pas l'habitude de vivre dans ce genre d'endroit et du coup je me sens assez mal à l'aise. Je dois m'habituer avant de pouvoir être la vraie personne que je suis. On m'a dit que j'étais un Genin, en soit le plus bas des grades, je ne peux pas me permettre de décevoir mon clan en ignorant les ordres du village. Alors je me sacrifie pour mon clan, ma famille et Yamamoto.

- J'essaye de contrôler ma force en fait, je n'arrive pas à assez retenir mon coup pour juste le faire voler. Je suis désolé pour vos mannequins.

Je fais une petite révérence d'excuse, histoire d'être le plus correct possible. Sans perdre de temps encore, je reprends un dernier coup de souffle avant de me mettre à distance habituelle. Je veux montrer mes talents à la femme la plus balèze d'ici, si je peux l'impressionner, elle m'aidera peut-être à m'améliorer pour vaincre mon frère.

J'active mon tatouage, je me prépare, je charge sur le mannequin tout en activant mon boost et je lui met une droite en plein corps. Il finit une fois de plus par se détruire en mille morceaux.

- Et merde !

Je commence à m'énerver, ça ne va pas m'aider. Je dois juste me calmer et me concentrer, mais j'avoue être assez intimidé quand même, mon frère m'a déjà dit à quel point elle était puissante et je ne veux pas me rater devant et au final... Je me rate.


Dernière édition par Meikyû Yasuo le Ven 1 Déc 2017 - 1:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1887-meikyu-yasuo-un-coup-de-poing-suffira-a-te-tuer-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1891-meikyu-yasuo-les-recits-de-hakai-tekina-ken#12394 http://www.ascentofshinobi.com/u354

Ven 1 Déc 2017 - 1:38
Appuyée contre le chambranle de la porte, je fixe le jeune homme, attendant d'avoir une réponse de sa part et fronce les sourcils en le voyant rester silencieux, mais commencer à faire une sorte de cérémonie à mon égard. Il se lève et me fait un semblant de présentation comme si j'étais réellement quelqu'un d'important. Chose qui m'arrache un petit rire. Je me décolle alors du bois pour entrer dans les lieux qu'il occupe. Détaillant un peu plus sa tenue alors qu'il prend maintenant la parole pour se présenter. Je tique un peu à son nom de famille. Meikyû ? Comme Yamamoto ? Est-ce qu'il y a un lien entre eux ? je fronce un peu les sourcils en réfléchissant à cela.

"C'était une boutade. Il n'y a pas besoin de rembourser. Ensuite, il n'y a pas besoin de me vouvoyez, ni même de me servir des madames. J'ai l'impression d'être une vieille mégère du coups. Par contre... Dis moi, tu as un lien avec Yamamoto ?" Parce que je suis loin de m'imaginer une seule seconde que le frère dont il parlait pour rembourser est le rouquin de qui je me suis, un peu trop entiché dernièrement. Un peu trop... Non, c'est même totalement en réalité... Parce que si c'était rien, je ne serais pas là à me prendre la tête comme ça... Il me manque et pourtant ça fait que quelque jours qu'il est partit, voir même un peu plus que je ne l'ai pas vu... Je suis aussi impatiente de le revoir lui, que de revoir Tetsuko, bien que ça soit assez différent...

Le regardant alors, je le laisse m'expliquer son cas et l'observe quand il agit alors pour me montrer. Il semble dans un sens, chercher à fanfaronné comme une paon devant moi. Je penche un peu la tête sur le côté et laisse entendre un petit rire au final. Pas moqueur, juste amusée par tout ça. Bien que le bruit occasionné par la destruction du mannequin fut assez désagréable pour mes oreilles et mon crâne.

"Ce n'est pas en t'énervant que tu vas y arriver, il me semble." Soufflais-je doucement en m'approchant de lui et des décombres. "Mais je dois reconnaître que tu as une sacré force." Le complimentais-je d'une certaine façon.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 1 Déc 2017 - 1:52
Je suis rassuré quand elle m'explique que ce n'était pas sérieux et je suis heureux de l'apprendre. J'avoue que je me voyais mal aller voir mon frère en lui disant, hey salut, faut rembourser les sabreurs, j'ai pété une dizaines de mannequins. Je ne suis même pas sûr de la réponse qu'il me donnerait à vrai dire. Bon, déjà elle me met plus à l'aise en me disant que je n'ai pas besoin de faire de courbettes académiques devant elle, ça me rassure, je n'aime pas vraiment ça. Elle se trompe juste sur le fait que je la vois comme une vieille mégère, elle est même plutôt jolie. Elle n'a même pas l'air beaucoup plus âgée que moi, mais bon, je ne relève pas car c'est sa question qui suit qui m'intéresse.

- Tu connais mon frère ? Il est trop classe, un jour je le vaincrais.

Suivant mon essai, elle confirme mes pensées en parlant de ma colère. Effectivement, pour mon exercice cela ne va vraiment pas m'aider et je ne sais pas vraiment comment faire. Je ne suis pas indifférent de son compliment et j'avoue que cela me fait même plaisir. Je cache difficilement un sourire de satisfaction sur mon visage, mais au moins cela m'a calmé.

- Oui je sais et merci. Si tu connais mon frère, tu dois connaitre les Meikyû.

Je ne veux pas en parler en premier de mon clan. Si quelqu'un connait nos capacités et m'en parle là, je dévoilerais avec des mots mes capacités. En attendant, je les montre, je les utilises, mais je ne les explique pas. Chacun ses jardins secrets comme on dit.

- Je dois essayer de retenir mon coup au dernier moment avant de frapper je pense, non ?

Prochain mannequin, je me mets à distance sans encore me préparer à y aller. Avant ça, j'espère qu'elle me donnera son point de vue, peut-être même un petit conseil pour réussir qui sait. Après tout, elle est une grande shinobi de Kiri no Kuni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1887-meikyu-yasuo-un-coup-de-poing-suffira-a-te-tuer-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1891-meikyu-yasuo-les-recits-de-hakai-tekina-ken#12394 http://www.ascentofshinobi.com/u354

Ven 1 Déc 2017 - 2:12
Son frère ? Je ne peux m'empêcher d'être surprise et de marquer un peu trop mon étonnement. Le frère de Yamamoto ? Il est vrai qu'au final, je ne sais rien de lui... Il faut dire qu'on a pas beaucoup parlé de lui. Je connais juste l'histoire de cette pauvre fille qu'il a jadis aimé, mais ensuite... Oui, qu'il est originaire du pays du vent, mais ça s'arrête là. Alors que lui... Il doit en savoir tellement plus à mon sujet. C'est désagréable cette sensation, ce sentiment de m'être leurrée sur lui, d'avoir imaginer des choses peut-être fausse à cause de mots qu'il a pu dire peut-être dans l'unique but de me mettre dans son lit. Je redoute cette possibilité, le fait que peut-être qu'il n'ai pas été sincère avec moi cette nuit-là à l'auberge, qu'il se soit joué de moi comme d'une enfant trop naïve... Mais en même temps, il faut dire que je lui suis tombé un peu trop facilement dans les bras aussi. J'aurais dû le repousser, parce qu'il y a Tetsuko, que je suis supposée être fidèle à l'adolescent pourtant... J'ai la tête qui tourne.

"Je le connais un peu. On s'est déjà vu une ou deux fois. Rien de plus." Parce que je ne peux pas dévoiler davantage. Première rencontre, d'ordre médical et la seconde... Plus compliquée. Je préfère ne rien dire de plus, pour ne pas m'avancer ou risquer peut-être de dire quelque chose de mal que le rouquin n'apprécierait peut-être pas. Après tout, s'il ne m'a pas parlé de sa famille plus que ça, c'est qu'il y a bien une raison.

Ma main droite posée sur ma tempe, je l'observe faire pour me questionner, enfin, je crois ? Je ne sais pas trop. "Non, enfin, si. En partie." Je connais de nom, mais ensuite, rien de plus, mais je sais pas ce que je suis supposée savoir du coup, ma réponse est assez brouillon. Que va-t-il comprendre ? J'en sais rien et dans un sens, il ne semble pas s'en formaliser davantage alors qu'il prépare la suite de son entraînement.

Je réfléchis alors un instant. Gardant le silence, alors que réfléchir n'aide en rien mon mal de crâne. Foutue gueule de bois. Je fini par fixer le mannequin. "Quand tu t'entraînes, tu vas toujours de haut en bas c'est ça ? Pourquoi ne pas tenter de faire le chemin inverse ? Une flamme avant d'être grande est petite, alors apprend à frapper doucement avant de doser ta force à un point précis. Il est plus facile, je crois de frapper de plus en plus fort que de moins en moins fort." Sauf en cas de fatigue, mais bon, je doute que ça soit réellement quelque chose d'utile à préciser ici, alors je garde cette dernière remarque pour moi-même.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 1 Déc 2017 - 2:32
Elle semble surprise quand je lui annonce que Yamamoto est mon frère, c'est qu'elle le connait. Beaucoup ? Je ne sais pas, à vrai dire je n'ai pas tant eu de temps pour parler avec lui et il ne m'a pas vraiment parlé de ses relations amicales ou autre. À vrai dire, ça m'est un peu égal en réalité, enfin non, disons que je saurais retenir les gens vraiment important pour lui... Pour ce qui est de simple connaissance, rien à foutre.

Elle confirme mes pensées, donc ce n'est qu'une connaissance. Alors je ne dirais rien de plus au sujet de mon clan à partir de là. Un jour elle comprendra le principe de mon sceau si elle m'observe, il n'y a rien de secret ou de caché non plus, mais je n'aime pas dévoiler toutes mes cartouches directement. J'aime laisser mes adversaires réfléchir, alors même si elle, elle ne l'est pas, je veux qu'elle voit ça de ses propres yeux.

Je décide de ne pas répondre, ne pas donner plus de détails que ça. À partir du moment où elle n'a pas plus d'information, c'est que Yamamoto n'a rien dit et s'il n'a rien dit, je vais faire pareil. Après tout, c'est lui qui est notre chef de clan ici et je ne veux pas aller contre ses décisions et ses choix.

Elle me donne un conseil, un valeureux conseil. C'est vrai que jusqu'à maintenant, n'ayant jamais cherché à me contrôler quand j'utilise mon boost, j'ai toujours chercher à diminuer ma force pendant l'élan, mais finalement il faut que j'apprennes à faire le contraire. Ca me donne envie d'essayer quelque chose, alors tentons.

- Je vois ce que tu veux dire.

Je regarde le mannequin au loin et je respire calmement pour bien me préparer psychologiquement. Je dois apprendre à activer mon sceau au dernier moment, je pense que cela réduirait un maximum l'impact. Finalement, en activant ma force améliorée avant de charger, je prends tellement d'élan que je finis par y mettre quasiment tout ma force. Alors que si je retiens mon bras avec ma main gauche jusqu'à dernier moment, ça peut passer.

Je m'exécute en activant justement mon tatouage. J'attrape mon poignet droit avec ma main gauche et je charge vers le mannequin en continuant de me tenir et au moment de frapper, j'active mon sceau et mon poing fini par s'écraser contre le bois dur de la cible. Une fissure apparaît au même moment.

- Yes !

Pas le temps de s'exclamer plus longtemps, des miettes tombes de la fissure, le mannequin fini par se détérioré complètement en milliers de morceaux. J'y étais presque, cela dit, ça n'a pas exploser en morceaux au moins. Je me tiens l'arrière de la tête en rigolant.

- Je pense pouvoir chopper le truc, merci !

Sauf que je suis mort, je n'ai quasiment plus de chakra en réserve. À force d'utiliser son panel de jutsu à la suite, ça finit forcément par arriver. Heureusement que ce n'était pas en combat réel cela dit, sinon je serais exténué depuis très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1887-meikyu-yasuo-un-coup-de-poing-suffira-a-te-tuer-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1891-meikyu-yasuo-les-recits-de-hakai-tekina-ken#12394 http://www.ascentofshinobi.com/u354

Ven 1 Déc 2017 - 10:40
Je reste silencieuse après lui avoir donné mon conseil. Il ne semble plus avoir besoin réellement de moi, et comme je lui ai parlé, les autres vont croire que je l'ai sermonné, même si c'est très loin d'être le cas. Mais bon, je me doute bien qu'il y a eu des oreilles indiscrètes pour écouter notre pseudo-conversation et donc, qui viendront sûrement râler ensuite sur ça. Ennuyeux. Un autre jour, j'aurais accepté tout cela, j'aurais eu la patience, mais là. C'est loin d'être le cas...

Suivant donc encore un peu l'entraînement du jeune Meikyû, je le laisse visiblement tester ce que je viens de lui proposer. Un petit sourire en coin. En réalité, en arrivant ici à Kiri, j'étais à mille lieux de m'imaginer donner des conseils comme ça, à tout bout de champs pour aider les ninja qui fréquentent ce lieu. A l'origine, j'étais celle qui avait le plus besoin d'aide, comme c'est présentement le cas... Mais après un an d'entraînement, me voilà à jouer les institutrices improvisée un peu avec tout le monde, cherchant à combler du mieux que je peux l'absences de mes confrères et consoeur sabreurs. Où sont-ils tous donc passé ? Asura, on ignore s'il est mort ou bien s'il a déserté après Shito, mais pourquoi aurait-il fait ça ? Kasanagi et Ueno sont en mission, tout comme Hanzõ, mais Yuri et Arukisa ? Portée disparue, enfin déjà à l'origine on ne les voyait pas si souvent que cela au dojo, alors je suppose qu'elles sont juste repris leurs vieilles habitudes...

"Un autre détail aussi. Tu sais qu'en combat, tu n'auras pas tout le temps l'occasion de prendre autant d'élan, alors il faut que t'arrive à en prendre de façon plus radicale également." Une petite information qui pourrait changer le court d'un combat s'il est capable d’asséner un coup puissant sans prendre autant d'élan. N'empêche, qu'il faudrait quand même que j'arrête de me mêler de ce qui ne me regarde pas. "D'ailleurs, quand ton frère sera revenu de mission, tu sauras lui dire de venir me voir ?" Parce qu'il faut que l'on parle lui et moi. Et plutôt que d'attendre qu'il revienne pour aller le voir, autant faire en sorte que ça soit lui qui vienne, comme ça, je verrais bien s'il se bouge pour la petite blonde pour laquelle il est supposé avoir eu un coup de coeur. Car c'est bien ça au final, le résumé de notre relation actuelle ? Ou bien n'ai-je été que la bonne poire qui lui a permis d'oublier un soir de plus sa défunte ex ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 1 Déc 2017 - 23:31
Je suis épuisé et pourtant quand elle me parle de prendre moins d'élan un sourire s'affiche sur mon visage et je me relève pour m'approcher doucement d'un mannequin encore en vie. Je souffle un peu pour me concentrer tranquillement, je préfère prendre mon temps. Je réfléchis à toute ses fois où je me suis battu sans charge, toute ses fois où j'ai ridiculisé mes adversaire en étant au corps à corps. Si je m’entraînais avec la charge, il y avait une raison et j'allais le prouver tout de suite à Shiori. Elle me pose également une question sur mon frère, mais cela m'intéresse un peu, mais je lui répondrais après ma démonstration.

- Justement, je m'entraîne à contrôler mes coups en charge parce que...

Je malaxe ce qui me reste de chakra pour activer mon boost et je commence à frapper rapidement le mannequin en contrôlant chacun de mes coups pour que ça fasse un gros bruit sans qu'il se casse. Ensuite, je n'hésite plus, crochet, le mannequin se tord, je me baisse et je le détruis complètement avec un uppercut.

- Je suis habituer au corps à corps.

Le fait de ne pas utiliser de Ninjutsu me donne un léger avantage en Taijutsu car je n'ai entraîné que ça. Je ne veux pas me battre avec mon affinité, même si je la sens dans mes veine. Je connais mon élément et il n'est pas si difficile à deviner, mais je refuse de m'en servir, au moins tant que j'aurais pas battu mon frère sans. En parlant de mon frère d'ailleurs, elle m'avait demandé de lui dire d'aller la voir. Si ça se trouve, avec son grade elle le verra avant moi, mais je ferais passer le message. Je m'écroule avant même de pouvoir répondre, je suis complètement lessiver et j'ai beaucoup de mal à reprendre mon souffle.

- Je... Lui dirais.

Là je sais que j'en ai pour un moment, quelques minutes minimum avant même de penser à pouvoir me redresser alors me lever, ça pourrait prendre plus d'une heure. C'est ça de vouloir impressionner ses supérieurs hiérarchiques pour gratter des points. En plus elle semble beaucoup vouloir parler avec Yamamoto et si ça se trouve ils sont amis alors je dois encore plus faire attention. Je fini par rigoler tout seul, cette situation me fait marrer car je l'ai déjà vécu à Kaze avec Yusuke et il a finit par m'insulter, que je pourrais me tuer a utiliser tout mon chakra de la sorte... J'aime repousser mes limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1887-meikyu-yasuo-un-coup-de-poing-suffira-a-te-tuer-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1891-meikyu-yasuo-les-recits-de-hakai-tekina-ken#12394 http://www.ascentofshinobi.com/u354

Sam 2 Déc 2017 - 14:39
Silencieuse, je regarde le jeune homme me faire une toute nouvelle démonstration et j'avoue qu'elle est assez époustouflante. C'est assez intéressant d'une certaine façon. Je le laisse donc faire, m'expliquer ensuite son cas. C'est assez étrange de le voir ne pas réussir à gérer la charge et l'attaque. Néanmoins, avant de donner à nouveau mon avis, je parle de son frère, lui demandant de lui dire que je serais désireuse de lui parler quand le rouquin serait de retour dans le village. Et avant même qu'il me réponde... Il s'écroule.

Je fronce les sourcils et m'approchent de lui. C'est un don héréditaire chez les Meikyû de s'écrouler devant moi ou ça se passe comment ? Je viens m'accroupir à côté de lui. "Je penses que tu vas devoir revoir les bases de ce qui fait un bon ninja avant de continuer à t'entraîner ou d'escompter battre Yamamoto." L'informais-je alors en posant mon index sur son front. "Un entraînement comme un combat, ça se réfléchit et finir coucher au sol complètement épuisé c'est pas la bonne chose, sauf si tu veux peut-être cherché la mort ? Mais face à elle, je doute que tu ais une chance de t'en sortir." Je tapotte alors son front de mon index. "Connait tes limites et fait avec." Soufflais-je en plantant un regard accusateur et en même temps dépité sur lui.

"Je t'interdis donc de chercher à te relever ou même de bouger." Lui ordonnais-je alors. Je suis pas sûre que Yamamoto apprécie savoir que son frère joue comme ça avec sa vie, et je doute également qu'il ne me fasse pas de reproches si jamais il apprend que j'ai rien fait pour tenter de l'aider un minimum.

Je me relève alors et m'éloigne de lui pour quitter la pièce, allant chercher de quoi lui redonner un peu de force physique, à boire et à manger en somme. Pour l'autre partie, je peux rien faire de plus que de lui dire de se reposer je pense bien...

Je reviens donc quelque minutes plus tard avec ce qu'il faut en main pour tenter de le requinquer un minimum. Déposant alors tout ça à côté de lui, je soupire. "Quitte à paraître pour la fille chiante, j'en ai rien à faire. Mais vraiment, faut se ménager. C'est pas en agissant comme ça que tu seras productif, parce que tu prends plus de temps à récupérer que si tu y allais plus doucement. Connaître ses limites, c'est une chose que tout shinobi doit faire." Je le regarde alors froidement. "Sinon, je ne donne pas cher de ta survie en combat ou en mission. Et si jamais on a un jour une mission ensemble que tu t'écroules comme ça, parce que tu n'auras pas tenu compte de te limites. Je te laisserais derrière." Parole froide, mais en aucun cas, je ne ferais ça, sauf si cela met en péril toute la mission et/ou la vie d'autre personne, sinon, il est clair que je ne me montrerais pas cruelle. Là, c'est juste des paroles menaçante pour tenter de lui faire comprendre sa bêtise, quitte à ce qu'il me prenne en grippe ensuite.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 2 Déc 2017 - 19:34
Les bases d'un ninja, c'est justement pour ça que je suis ici, car même si j'ai déjà effectué des missions et fait mes preuves dans mon clan, je n'y connais rien au fait d'être un shinobi d'un village. Au final, peu importe si je m'écroule ou pas, je me suis toujours donné à fond jusqu'au bout, je n'ai pas peur de mourir pour réussir une mission. Il est vrai qu'en entraînement, c'est pas très malin et c'est pour cela que j'accepte facilement qu'elle me fasse la morale. Elle me tapote le front pour me dire de réfléchir un peu plus, mais surtout de connaitre mes limites et je sais très bien qu'elle a raison.

- C'est vrai, je ne peux pas te contre dire.

Elle m'ordonne de ne pas bouger, chose que je fais sans hésiter puisque de toute manière, je n'ai plus la force de me relever. Elle s'en va et pendant ce temps je réfléchis à ma bêtise, j'ai tellement voulu montrer mes qualités à Shiori que j'ai finis par montrer un de mes pires défauts, je ne sais pas m'arrêter. Je dois réellement apprendre à faire plus attention maintenant.

Elle revient, mais recommence à me donner des leçons. Cette fois-ci elle semble bien plus froide et n'hésite pas à me piquer là où ça fait mal pour me faire comprendre mon erreur. Je sais qu'elle a raison, quand tu es un leader, tu ne peux pas perdre ton temps avec quelque chose quand tu es en mission. Je la comprends totalement, j'ai déjà laisser mourir certaines personnes car j'avais une mission à accomplir, un but à atteindre. Moi aussi d'où je viens je suis froid, nonchalant comme on dit, mais ici je ne peux pas encore me le permettre.

- Je ferais plus attention, c'est la première fois que je viens ici et en plus je rencontre la chef des Sabreurs... Je me suis un peu laisser emporter.

Je rigole avant de me redresser, je suis complètement en sueur et je donnerais beaucoup pour une douche à vrai dire. Malheureusement, je dois déjà réussir à reprendre assez de force pour me mettre debout et après je dois encore rentrer. Alala, la prochaine fois que je m'épuise comme ça, j'espère être plus proche de ma salle de bain.

- J'ai un train de retard sur mon frère, c'est pour cela que des fois je repousse un peu trop mes limites. J'ai un peu trop voulu t'impressionner.

Autant être sincère, elle semble être la bonne personne avec qui parler de ça. À vrai dire, elle est une des premières personnes avec qui je discute aussi longtemps depuis que je suis à Kiri. Je ne suis pas très sociable et je m'en porte mieux, mais là, je n'ai pas vraiment le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1887-meikyu-yasuo-un-coup-de-poing-suffira-a-te-tuer-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1891-meikyu-yasuo-les-recits-de-hakai-tekina-ken#12394 http://www.ascentofshinobi.com/u354

Dim 3 Déc 2017 - 1:01
Un rire nerveux franchit mes lèvres en entendant ses mots et ses excuses. "J'ai peur d'imaginer ce que tu aurais fait, si jamais ça aurait été le Mizukage qui était entré ici." Soufflais-je. Il se serait donné la mort pour tenté de l'impressionner ? Fort possible, mais cela n'aurait servit à rien et aurait plus qu'autre chose embarrassé Sôsuke-sama. M'enfin, c'est pas spécialement ça qui me fait le plus tiquer, mais bel et bien la phrase qu'il a prononcé avant. "Faire plus attention n'est pas ce que je te demande. Je te demande d'appliquer ce principe, pas d'y faire attention. Une collaboration en mission impose de la confiance, si on ne peut pas se reposer sur toi et donc te faire confiance, autant directement dire que la mission est raté." C'est gros, peut-être même un peu trop, mais l'idée est là. Dans certain cas, il faut réussir à faire confiance à ses partenaires et ce malgré les origines, les conflits internes au villages, comme par exemple avec Nagu le soir de la mort du Daimyo. Mais la confiance n'est pas tout, on doit pouvoir se reposer sur un partenaire, se dire qu'il ne va pas faillir parce qu'il aura mal géré son chakra et ses réserves. Mais ça, si je lui dis, il va encore me sortir un je sais ou une chose similaire. Il sait, mais ne le fait pas. C'est comme parler à un sourd.

Accroupie à côté de lui, je le laisse alors se confier un peu à moi concernant son aîné et encore une fois, il me parle de son désir de vouloir le surpasser. Un chose au final assez courante entre frère visiblement. Akimitsu nourrit également ce désir vis à vis d'Eiichiro si je me souviens bien. Il l'idolâtre tout en étant désireux de devenir plus fort et occupé une place au dessus de lui. "Mange." Lui ordonnais-je alors qu'il ne semblait guère avoir prêté attention à ce que j'avais ramené pour lui, pour lui permettre de recouvrer des forces un peu plus rapidement.

"Tu es plus jeune que Yamamoto non ?" Une question soudaine, alors que je venais de casser l'instant confession en lui disant de manger et pourtant, je tentais d'y revenir. A voir s'il accepterait de parler encore de cela.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 3 Déc 2017 - 1:23
Je rigole quand elle fait allusion au Mizukage en m'imaginant déjà détruire tout le dojo juste pour lui montrer que je suis puissant puis j'aurais fini par mourir d'épuisement et j'aurais finis par embarrasser tous les Meikyû. M'enfin, tout ça c'est de l'imagination, je repousse mes limites, mais je ne les dépasse jamais, sinon je ne serais déjà plus de ce monde.

Confiance ? Il est rare que j'accordes ma confiance à quelqu'un. Quand je suis en mission, je collabore, mais je ne fais pas confiance. À la limite, j'ai confiance dans le fait que mes partenaires donneront tout pour accomplir leur tâche, mais je n'ai pas envie de mettre ma vie entre leurs mains quand même.

- C'est donc ça que je vais devoir apprendre alors... Faire confiance et donner confiance.

Un constat qui me parait dur un réaliser et je ne sais pas si j'en aurais la force. Il est si difficile d'accorder sa confiance en quelqu'un. Jusqu'à maintenant, à part Yusuke et Yamamoto, je n'ai pas réellement confiance totalement avec qui que ce soit. Finalement, je ne dois pas voir ce village comme mon clan, mais comme quelque chose de plus difficile à gérer. En soit, chez les Meikyû, tant que je faisais ce qu'on me demande, ils étaient satisfait, ici j'ai l'impression qu'il faut aussi avoir un relationnel important. Je vais réellement devoir apprendre à vivre en société si je veux m'intégrer ici, si je veux accomplir mon devoir.

Je me mets à manger quand elle me le dit, j'avoue que dans mes pensées et mes paroles, je n'avais pas calculé. Maintenant que je commence à reprendre mon souffle, je sens mon corps demander des protéines et des vitamines alors je me mets à déguster ce que la belle Shiori m'a apporté. Elle revient au sujet de mon frère, décidément, elle semble est bien intéressé par lui. Est-elle amoureuse ?

- Oui de quatre ans, c'est pour cela que chaque année je regarde où en était mon frère il y a quatre ans et c'est là que je vois mon retard... Difficile des fois d'être le frère du Golem, mais je ne me laisse pas abattre, être en retard ne veut pas dire que je n'y arriverais pas. Je pense que Kiri va beaucoup m'aider à avancer plus vite. Je te remercie Shiori, mais pourquoi mon frère t'intéresse autant ?

Je suis sûr qu'elle est amoureuse et si elle devient toute rouge, je gagnerais mon parie. À voir, mais de toute manière cela ne me regarde pas qu'elle me dira. M'enfin, il n'est pas rare pour les frères Meikyû d'avoir du succès avec les femmes. Dans tous les cas, si mon frère est intéressée par elle, il me le dira bien un jour, il a toujours eu bon goût donc je ne serais pas étonné non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1887-meikyu-yasuo-un-coup-de-poing-suffira-a-te-tuer-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1891-meikyu-yasuo-les-recits-de-hakai-tekina-ken#12394 http://www.ascentofshinobi.com/u354

Dim 3 Déc 2017 - 2:09
Ok. Il ne m'a pas comprit. Me suis-je exprimée de façon bizarre ou bien dans une autre langue sans même m'en être rendue compte ? Non, il ne me semble pas. Alors bon, pourquoi est-ce qu'il a mal interprété mes paroles ? Bon en soit, il a comprit une partie de l'idée, mais pas tout... C'est plus compliqué que ça et là, je n'ai clairement pas envie de passer du temps à expliquer cela, surtout que je risques possiblement de lui retourner le cerveau et vu son état de fatigue, ce n'est pas une bonne chose à mon humble avis.

Alors oui, je me contente de lui ordonner de manger pour qu'il recouvre un peu de ses facultés physiques. Un besoin plus que nécessaire alors que je l'ai quand même vu s'écrouler devant moi après avoir un peu trop forcé sur son chakra. Rah les Meikyû toujours à en faire trop pour tenter de fanfaronner. Au moins, là, je peux pas dire qu'ils ne sont pas frère, même si les deux contextes sont à milles lieux l'un de l'autre. L'un reste plus noble que l'autre au final.

Le laissant donc mangé, je prends quelque minute avant de finalement reprendre la parole sur ce qu'il m'avait dit un peu avant. Le sujet toujours sur sa relation entre Yamamoto et lui. Je l'écoute, il me vante un peu les mérites de son frangin et je souris, amusée par cela, par cette petite tendresse qu'il laisse quand même entendre avant d'être un peu prise au dépourvu par sa question plus que soudaine. "On parle de toi il me semble non ? Battre ton frère c'est ton but, alors je prends les informations comme je peux pour tenter d'avoir ton point de vue sur le pourquoi tu te considères plus faible que lui." Argumentais-je alors, peut-être un peu maladroitement, mais c'est pourtant la vérité, même si bon, je cache clairement que son frangin m'intéresse un peu... Voir même beaucoup, pourtant, je ne devrais pas m'enflammer pour une simple soirée ensemble, surtout que l'on avait bu et j'ignore si là, de l'autre côté du Yukan il pense ne serait-ce qu'un peu à moi ou si il ne me voit pas comme la pauvre idiote avec qui il a pu oublié le temps d'une nuit sa défunte ex.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 3 Déc 2017 - 2:59
Elle esquive un peu ma question en tentant de me faire croire que c'est uniquement parce que je lui parle de mon but. Je pense qu'elle ne me dit clairement pas tout, mais je ne peux pas lui en vouloir, on a tous nos jardins secrets. Après tout, moi aussi quand j'étais amoureux je cachais bien mon jeu. Je touche mon casque avec ma main à ce moment en repensant à cette fille que j'ai aimé tant de temps. J'ai accomplis beaucoup de chose pour l'impressionner et gagner son cœur, mais bon, comme souvent aux jeunes de mon âge, cela a vite terminé en désastre. M'enfin, au moins j'ai la classe avec ça maintenant.

Pourquoi je suis plus faible que lui ? Pour tant de raisons que je ne saurais tous les citer. En commençant par le plus clair et le plus sûr, niveau combat, je fais pâle figure à côté de lui. Que ce soit en terme de techniques, stratégies ou de résistance, je suis bien plus faible, mais je compte sur ma force pour prendre l'avantage un jour. Pour le reste, il est déjà plus habitué que moi à vivre en société et il a vécu des choses bien plus grave que moi. Alors dans tous les domaines, sans photo, il est bien au dessus.

- Je suis plus faible parce que contrairement à lui... J'ai eu une vie plus facile.

Et je sais très bien que c'est triste à dire, mais c'est dans le malheur et de difficiles expériences qu'on se forge, qu'on devient quelqu'un de plus fort. Alors quand on compare mon passé au sien, il n'y a pas de doute à avoir sur lequel des deux est préparé à une guerre.

- Sauf que je n'abandonnerais jamais mon but, un jour je le rendrais fièr de moi.

Je souris avant de finir la dernière bouché de ce que je mange. Cela me permet au moins de me relever, je pouvais enfin tenir sur mes jambes. C'est difficile mais je finis par y arriver difficilement et je me tiens au mannequin le plus proche pour ne pas vaciller.

- J'imagine qu'avec la réputation que tu as, toi aussi tu as dû vivre des choses qui ont fait de toi la grande sabreuse que tu es aujourd'hui, n'est-ce pas ?

Je ne pense à rien en particulier, je ne la connais absolument pas, mais je reste persuadé qu'on ne finit par avec un tel niveau sans connaître des grosses chutes difficile à gérer. Je ne pense pas qu'on puisse être un véritable et grand shinobi sans avoir connu l'enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1887-meikyu-yasuo-un-coup-de-poing-suffira-a-te-tuer-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1891-meikyu-yasuo-les-recits-de-hakai-tekina-ken#12394 http://www.ascentofshinobi.com/u354

Lun 4 Déc 2017 - 3:07
Une vie plus facile. Est-ce qu'il y a réellement un moyen de juger une vie par rapport à une autre ? De ce dire que parce qu'il n'a pas vécu telle épreuve, il a eu une vie plus facile ? A mes yeux, ce n'est pas ça qui fait la différence. Du moins, se reposer sur quelque chose que je qualifierais d'aussi abstrait, n'a pas réellement de sens. Bien qu'en même temps, il y a des épreuves bien concrète, comme une séance de torture, un deuil, la perte d'un ou deux parents, etc... La vie peut être chienne avec certaine personne, mais elle ne l'est jamais que pour une personne, surtout dans une famille. Si Yasuo estime qu'il a eu une vie plus clémente que Yamamoto, il doit probablement se leurrer, même si de ce que je sais, le rouquin à participé à la purge de Kiri... Là, peut être une différence, mais en même temps, le plus jeune des deux frères à du vivre aussi des choses de son côté. Donc je peux pas juger, mais pour moi, la facilité d'une vie ne se mesure pas, c'est le caractère et notre volonté qui fait la différence.

En parlant de volonté, le jeune m'en montre alors en me parlant encore une nouvelle fois de son but. Vouloir dépassé Yamamoto. Une chose plus que possible je pense, même si je n'ai pas encore eu le loisir de voir le rouquin combattre. Il faudrait peut-être que je lui demande un jour qu'on s'entraîne ensemble. Après tout, ne sait-il pas vanter de ne pas être facilement blessé en combat ? Je suis désireuse de lui montrer qu'il se peut se tromper, que je pourrais lui faire goûté du tranchant de ma lame. Je ne me surestime pas, j'ai confiance en Dokuyaku et ses capacités. Aucune défense n'est impénétrable comme on dit. Surtout que je suis spécialisée dans l'offensive... Enfin, on verra bien ce qu'il adviendra si un jour je m'entraîne avec le roux.

Un léger rire franchit mes lèvres quand il se montre aventureux en parlant de ma vie et qu'il estime que j'ai du vivre des sales trucs. Amusée et en même temps je suis contrainte de constater qu'il a raison, surtout sur ses derniers mois qui au final, son le pic de mon essort, de ma réputation... Au final, il a peut-être raison, c'est les difficultés que l'on rencontre dans nos vies qui changent tout... Bien qu'il n'y a pas que ça... Je persiste à penser que c'est la volonté la clef de tout cela ! Prenons le cas d'Inja. Il est faible dans sa vie de Ninja alors qu'il a vécu des sales trucs avec des gars peu fréquentable... La volonté et le milieu d'évolution ? Je réfléchis, zappant complètement de répondre au garçon pendant de trop longue minutes.

"Pardon. Je me suis perdue dans mes pensées. J'ai pas eu une vie si difficile que cela. Des hauts et des bas comme tout le monde, mais j'ai une connaissance qui a eu ce que tu pourrais appelé une vie difficile et pourtant, c'est pas encore une personne très puissance ici dans Kiri. Je me doute bien qu'il le sera un jour, mais actuellement, non. Du coup, je ne suis pas d'accord avec toi quand tu dis que c'est une vie facile qui empêche d'être fort. C'est plutôt notre volonté, notre désir d'avance qui fait la différence. Deux personnes qui vivent la même chose ne réagiront pas de la même façon. L'une peut devenir encore plus faible et l'autre peut devenir plus fort. Le caractère à une importance je pense." Je ne sais pas si c'est réellement une bonne chose que je lui balance cela, parce qu'il va du coup être encore plus défaitiste non ? Il va réellement croire qu'il est beaucoup plus faible que son frère ou une bêtise du genre en se disant que psychologiquement, il lui est inférieur et il n'y a rien de pire à cela...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 4 Déc 2017 - 20:54
Je me suis apparemment mal exprimé quand j'ai dit avoir eu une vie plus facile. Je suis totalement d'accord avec elle quand elle parle de volonté. Ce n'est pas pour rien que sur mes terres, dans mon clan, j'étais doué malgré mon jeune âge. J'ai toujours eu la volonté de protéger mon neveu Yusuke et de devenir plus fort donc j'ai surpassé toutes les épreuves qui se sont pointées devant moi ou celles que je suis allé chercher. Sauf que... Yamamoto à vécu des choses que je ne saurais comprendre ou imaginer et je pense que tout ça lui a forgé un mental d'acier. Ce mental d'acier, il l'a eu jeune et a combattu de nombreuses épreuves pour gagner. Aujourd'hui, il est quasiment une des personnes les plus importantes du village et c'est pour cela qu'il a été envoyé en mission. J'ai un train de retard, mais je peux encore le rattraper.

- J'ai une volonté du tonnerre, je vais tout donner pour montrer à Kiri no Kuni m'a valeur. Tout donner pour prouver que je mérite d'être ici et un jour Shiori, je te le promets, tu me verras triompher un combat contre Yamamoto.

Comme d'habitude je m'emballe un peu trop, mais cette fois-ci à haute voix. Habituellement je garde ce genre de pensées pour moi, mais cette fois-ci elles m'ont échappé. Je pense que c'est pour prouver à la Chunin à côté de moi que je ne suis pas quelqu'un qui abandonne facilement. Joyeux au point de m'être relevé d'un coup pour fanfaronner. Chose que je regrette tout de suite en sentant tout mon corps trembler avant de retomber sur les fesses.

- Trop tôt !

Je finis par rigoler de ma stupidité, cela me ressemble pourtant pas. Est-ce l'enthousiasme de découvrir quelque chose d'autre que Kaze et les Meikyû ? Est-ce parce que je suis en train de discuter avec la chef des sabreurs ? Je ne sais pas trop, mais en tout cas cette journée commence super bien. Cela fait déjà une personne importante qui connait mon nom, mon visage et ma force. En plus de cela, elle semble beaucoup intéressée par mon frère donc elle ne m'oubliera pas. Maintenant, je dois faire plus attention, je dois réussir à montrer que je ne suis pas que dans l'ombre du rouquin.

- Merci Shiori, pour cette discussion. Tu es la première personne à part mon frère avec qui je discute ici. Je n'aime pas trop me mélanger on va dire.

Je lui souris avant de recommencer à manger ce qu'il reste. Je me régale et je sens mes forces revenir petit à petit. Au moins pour aujourd'hui, plus d'entraînement, juste du repos, de la discussion et pourquoi pas visiter mon village autrement qu'en courant. À voir, de toute manière pour l'instant je ne peux toujours pas me lever, mais cela devrait bientôt arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1887-meikyu-yasuo-un-coup-de-poing-suffira-a-te-tuer-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1891-meikyu-yasuo-les-recits-de-hakai-tekina-ken#12394 http://www.ascentofshinobi.com/u354

Mar 5 Déc 2017 - 21:29
Je l'avoue, je suis un peu inquiète pour le jeune homme qui est en face de moi, alors qu'il s'est relevé un peu trop tôt. Je le regarde, l'écoute et fronce un peu les sourcils en le voyant s'agiter de la sorte tout en me parlant. Un peu trop euphorique d'une certaine façon. Je ne pige pas trop, mais bon, je le laisse faire du moment qu'il me tombe pas encore dans les pattes.

Ah...

J'ai parlé un peu trop vite. Il se retrouve à nouveau sur les fesses. J'esquisse un mouvement vers lui avant de l'entendre parler et commenter tout simplement. Je ris légèrement. L'insultant d'idiot dans ma tête mais ne laisse rien transparaître de cela. Je m'accroupis alors à nouveau à côté de lui, le laissant terminer son pseudo repas tout en le laissant aussi parler et me remercier. Je lui adresse un léger sourire en écoutant ses remerciements.

"Pas besoin de me dire merci. C'est normal de s'entraider. Puis, je suis sûre que tu pourrais parler à beaucoup de personnes ici. Il y a pas mal de personnes qui accepte l'entraide et tout ça. Il faut juste osé aller un peu vers les autres." Je baisse un peu le regard sur le sol, réfléchissant un instant avant de le regarder à nouveau. "Enfin, si tu ne veux pas le faire, te force pas, mais pour t'intégrer et gagner en puissance, affronter d'autres ninja peut pas mal aider. J'ignore assez bien les compétence de son frère, mais tu devrais pouvoir trouver des personnes qui sont potentiellement de son niveau ou presque." J'hausse un peu les épaules. Il me confirme encore et encore que je suis réellement peut informé sur cet homme avec qui j'ai pourtant déjà partagé ma couche... Alors oui, quand il rentre, il faudra réellement qu'on parle... En partant du principe que je n'étais pas juste un coup d'un soir pour lui... Pourtant, j'ai peur de ça, peur de cette réalité... Je baisse la tête et fixe alors le sol, réfléchissant à cela, me prenant peut-être un peu trop la tête à son sujet.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

La femme la plus forte de Mizu ? - PV Watanabe Shiori

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: