Partagez | 

Essais, Rires et Achats [ Niijima Nana / Umi Fuka ]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ven 1 Déc 2017 - 21:59

Parce qu’il faut bien s’habiller


Décidemment, ce n’était plus présentable. Nana pesta en faisant l’inventaire de sa cantine depuis sa petite chambre qui lui faisait office de foyer en tant que jeune shinobi sans revenus ‘décent’. L’adolescente avait étalé sur sa couette une bonne partie de ses vêtements, notamment les hauts qui, pour la plupart, se décousaient et présentaient divers trous et coupures. Même une confirmée de la couture comme elle ne pouvait tous les rattraper, il fallait se rendre à l’évidence. Outre les marques de ses vêtements, il fallait aussi noter qu’ils étaient passés de mode pour la plupart. Et personne n’a jamais dit qu’une shinobi ne devait pas être coquette, dans ce cas, il fallait y remédier. Dans l’idéal, il lui fallait une nouvelle tenue pour le travail, un minimum de trois hauts pour la vie civile, sans compter les extras. Nana se redressa après se rapide inventaire et ouvrit une trappe bien dissimulé sous son meuble de nuit, elle brandit fièrement les quelques pièces qui s’y trouvait. Le monde lui appartenait ! Comptage rapide… Pas tant que ça en fait… Il fallait vraiment qu’elle propose ses services hors d’une possible mission pour joindre les deux bouts. Ses parents n’étaient plus là pour l’aider, elle devait se débrouiller seul. Alors ? On reste raisonnable ou on se sert la ceinture pour le mois à venir ? La réflexion fut intense. Nana se tourna vers son miroir, cligna des yeux, souleva son t-shirt et examina son ventre. Meh. Les nouilles lui feront du bien, du coup ça sera diète. Direction la rue commerçante, quartier des tailleurs !

Petit short bleu marine, t-shirt blanc sans motif, blouson orange pour donner du volume, Nana voulait se faire remarquer, elle avait même essayé son nouveau shampoing pour l’occasion : parfum vanillé. Détail sans importance ou technique de meublement écrit ? Il n’empêche que le Narrateur gagne ici trois phrases, ce n’est pas rien. La shinobi se promena sereinement dans la rue, esquivant les mains perverses avec grâce et agilité, sautillant à droite à gauche dans la petite foule qui se formait à l’entrée de l’artère principale des commerces de la ville de Kiri. Non sans mal, Nana se glissa dans une ouverture et passa l’arche rouge qui démarquait l’une des entrées, la voici maintenant dans un élément plus familier. Elle prit le chemin de la fontaine centrale afin de réfléchir à son parcours, mais une étale attira son attention, ce serait bête de ne pas y entrer tout de suite. Elle y pénétra. Bon repérage, puisque depuis l’entrée, Nana n’avait fait que vingt mètres en tout et pour tout, de la part d’une personne qui souhaitait planifier un parcours, en voici une piètre prestation.

Cinq minutes plus tard…


La petite blonde ressorti tout sourire, un sac à la main, deux foulards non prévus à la liste des achats de base. Décision murement réfléchie sans doute, si l’on se base sur le temps passé à l’intérieur. Comment c’était parti, même les nouilles tout le mois ne suffirait pas, elle finira par sauter quelques repas… De retour sur les pavées, la genin en shopping s’en alla gaiement vers sa prochaine destination inconnue, aka, le prochain commerçant qui mettra en avant du tissu tape-à-l’œil…


Dernière édition par Niijima Nana le Dim 3 Déc 2017 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Sam 2 Déc 2017 - 12:39


...

Fuka était maintenant un membre à part entière des forces Kirijins, outre son clan, sa famille, il devait faire preuve du même amour à l'égare des ses gens, qui ne manquaient jamais une occasion de le dévisager, lui avec sa peau bleu et ses traits de requin. Le plus dur pour lui, surmonter sa timidité, se coté introverti. Fuka devait se montrer plus ouvert, pour que ses nouveaux " ami'e)s " l’accepte comme il était. Une idée lui fut soufflé par l'une de ses tantes, elle lui conseilla d'aller faire un tours dans les rues marchandes de Kiri, qui étaient bondés de monde, un bonne entrainement pour un jeune homme qui avait la conversation d'une raie. Sortir un peu de sa zone de confort ne lui ferait pas de mal, c'est pour cette raison qu'il se retrouva à marcher tête baissé dans les rues marchandes de Kiri, regardant discrètement à droite à gauche pour chercher une occasion d'entrer en contact avec l'une des personnes autour de lui. Un marchand communicatif, qui semblait être sympathique avec la clientèle attira son attention, sans perdre de temps il se dirigea vers cette homme et demanda :

« Vous vendez quoi ? »

L'homme qui mettait en valeur ses marchandises ne leva pas la tête pour regarder Fuka, mais il lui présenta tout un tas d'objet inutile qui semblaient venir de loin. Des vases aux formes étranges, des bâtons de marche au gravure " exotique ". L'homme de bonne humeur, rigolait chaleureusement, son sourire était comunicatif. Fuka sans s'en rendre compte souriait lui aussi en écoutant cet homme parler, de chose qui ne l’intéressait vraiment pas, l'Umi laissait apparaître ses dents pointu rendant son sourire...Malsain ? Étrange ?... Bizarre... Quand l'homme leva la tête tout sourire, pour pouvoir regarder à qui il essayait de vendre ses produits, son visage se déforma, son sourire disparu, ses yeux s'écarquillèrent. Fuka pouvait entendre les battements de cœur de l'homme, qui était tout simplement pétrifier de terreur face à lui, la créature mi-homme mi-requin. Fuka qui était mal-alaise, parti comme un voleur en lâchant un:

« Désolé ... »

Pourquoi s'excuser, il n'avait rien fait de mal, le pauvre Umi était né ainsi, béni par son dieu. Pendant sa fuite, il ne faisait pas attention à l'endroit ou il allait, ni aux personnes autours de lui. Au moment ou il pensait être assez loin du marchand effrayé, il se rendit compte qu'il venait de traîner dans sa course, une jeune fille les bras chargé de sac. La tête blonde avait elle aussi les yeux grands ouvert, certainement choqué par la situation. Fuka qui ne savait plus ou se mettre rougit, enfin... ses joues prirent une teinte légèrement violacées. Sans vraiment savoir ce qu'il faisait, il attrapa la jeune fille et la redressa sur ses jambes, avant de ramasser ses achats. D'une voix bégayante il dit en inclinant la tête face à cette fille d’apparence chétive.

« Oh hmm hmm ... je .... dé...déso....désolé ... »


Rencontre Kirijins



Spoiler:
 

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.


Dernière édition par Umi Fuka le Dim 3 Déc 2017 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Dim 3 Déc 2017 - 18:59

Respect ta cadette !


Décidemment, elle n’avait pas de limite. Il aura fallu une quinzaine de mètres pour qu’une nouvelle échoppe intéressante se présente à elle. A la suite de ses deux précédents achats de foulards, viennent s’ajouter à la collection des mitaines en laine moitié prix, ainsi deux hauts fins aux couleurs unis, simples et sobres. Nana portait à présent deux sacs, plus un petit beignet enveloppé dans du papier qu’elle dévorait des yeux en s’éloignant de la charrette du restaurateur itinérant.

- Quelle belle journée, déclara la shinobi à haute voix, sans prêter attention aux regards portés sur elle.

En fredonnant un air populaire, elle se mouvait tel un serpent au milieu de la foule, sans pour autant présenter de difficulté malgré ses bras chargés. La blonde croqua dans le beignet qui, au-delà de l’exquis gout de friture que la panure lui offrait, elle s’émerveillait sous la saveur de poulet épicé qui se trouvait en son cœur. Loin d’être de la grande cuisine, le simple fait de la manger tout chaud, à peine tiré de l’huile, rendait ce beignet irrésistible. La viande fondait, elle n’était pas sec, un miracle selon cette apprentie en art culinaire qui n’avait jamais vraiment réussi à cuire les volailles. Nana se délecta de chaque bouchée, ne laissant aucune miette dans le sachet. La jeune fille chiffonna le papier et le lança dans la poubelle la plus proche, bingo, en plein dedans ! Ce tir cadré à bout pourtant étant un franc succès, les ennemis de Kiri n’avaient qu’à bien se tenir !

Comme le scintillement d’un trésor au métal noble, l’œil avisé de cet expert shinobi en renseignements ‘shopping’ repéra ce magnifique manteau dans un magasin à l’autre bout de la rue. Une cible de choix qui attira la genin vers le mannequin tel un aimant puissant. Se focaliser sur son objectif, elle en oublia presque le monde qui l’entourait quand soudain ?! … PATATRA ! Nana retomba sur les fesses et lâcha ses sacs. Surprise elle cligna les yeux, réalisant ce qui venait de se produire. Etait-ce la même situation que toutes ces histoires d’amour tendre, l’élu qui atteindra son cœur au premier regard ? Cette idée fusa dans son esprit ( étroit ), puis elle leva doucement les yeux. Oh- Mon- Dieu- La réalité était… cruelle. Que c’était laid ! Enfin, le visage était très spéciale mais il s’en tirait bien, fallait aimer le style mafieux et le contraire du prince charmant mais… si encore il savait s’habiller ! Alors qu’elle songeait en silence, l’inconnu la souleva et ramassa ses affaires en s’excusant comme… un faible. *Mais qu’est-ce qu’il me fait ?*, songea Nana. *Pourquoi tes actions ne collent-elles pas avec ton physique de voyou ?* La blonde le considéra un long moment tout en récupérant les affaires qu’on lui présentait. Une idée lui vint, brillante et malsaine. Son sourire rassurant au premier abord qui voulait suggérer à ce grand homme que ce n’était pas si grave, se mua en malice, signifiant alors qu’il pourrait bien se rendre utile. Nana n’arrivait pas souvent à se démarquer, mais lorsqu’elle pouvait avoir le dessus, elle ne pouvait pas laisser filer l’occasion. De ce fait…

- Oy’, grand bonhomme, tes excuses ne suffiront pas. ( Nana se rapprocha de lui, se leva sur la pointe des pied set leva le menton, plongeant son regard de jade dans les yeux de l’inconnu. ) Va falloir te racheter et de ce fait, m’accompagner pendant mes achats, pendant toute la journée ! J’espère que t’accepte, tu n’as pas vraiment le choix de toute manière. Alors ?

Et bien entendu, après observée la réaction qu’il eut tout juste après l’incident, Nana su qu’elle pourrait se servir de lui. Elle afficha un air satisfait et se posta devant lui en attente d’une réponse. Mais son regard en disait long, du genre : si tu te défile, je fais passer cette bousculade pour une agression sexuelle, en public !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Dim 3 Déc 2017 - 21:19


« La pêche façon Umimori »

Fuka qui était du genre timide, venait de faire une chose, de crée une situation qui lui coupa tout ses moyens. Percuté une pauvre jeune fille, aussi chétif que petite, lui qui n'avait déjà pas bien d'expérience avec les gens, alors avec la gent féminine n'en parlons même pas. Son visage était devenu rouge, enfin violet. Son visage déformer par la gêne, la peur d'avoir blesser une créature aussi fragile. La jeune fille semblait surprise par l'aspect général de Fuka, mais pas bien effrayé. Elle arborait un sourire qui se voulait rassurant, pourtant dans se regard, l'instinct animal de Fuka criait danger. Étrange, quand on voyait l'homme requin, massif, grand, effrayant, à coter de cette fillette qui semblait pourtant si faible, physiquement du moins. D'ailleurs l'instinct de l'Umi ne semblait pas défaillant , loin de là, car la jeune fille lui posa un ultimatum. Elle semblait vouloir faire de Fuka, son valet, son homme à tout faire, son larbin tout simplement. Petite, mais rusé, elle ne connaissait pas Fuka mais semblait déjà avoir compris qu'elle genre de personnalité, de caractère il avait. Il était évidant qu'il serait incapable de refuser ce ...chantage ? L'Umi perdait un peu plus de couleur à chaque seconde qu'il passait à réfléchir à la situation improbable qu'il venait de crée, comment une gamine pouvait-elle le mener à la baguette. Il baissa la tête par résignation, regardant ensuite droit dans les yeux la jeune fille et balbutia:

« ... Je ....suis , vraiment dé...déso....désolé ... -Il se racla la gorge, comme pour retrouver un peu de courage et faire face à cette jeune fille- Je vais faire au mieux pour me racheter, mais... Heu... Ce n'est pas un peu exagérer ? ... Enfin je veux dire ... heu ...mmmh... Peu importe... »

Fuka semblait résigné, au vu du regard insistant de la jeune fille, il serait impossible pour lui de se défiler, même s'il le voulait, il en serait certainement incapable. Un physique impressionnant, mais... une personnalité si faible. Fuka savait déjà qu'un jour ou l'autre cela lui porterai préjudice, ce jour était enfin arrivé. Manipulé par une minuscule créature... Une histoire honteuse qu'il ferait en sorte d'étouffer, voir d'oublier. Si cette histoire venait à se répandre, quel image porteraient les gens sur sa " virilité " sur son image de monstre effrayant. Quel conséquence allait crée cette situation improbable, hormis le fait de devenir le larbin d'une gamine ...

Rencontre Kirijins



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Dim 3 Déc 2017 - 22:11

J’ai attrapé un Sharpedo


Aux yeux de Nana, c’était une grande victoire, elle avait en quelque sorte réussie à apprivoisé un homme au moins mille fois plus impressionnant qu’elle, et d’apparence cinq fois plus intimidant que tous les civils et shinobis se promenant sur la rue marchande. Elle ne culpabilisait pas de profiter de l’apparente faiblesse psychologique, ou plutôt la facette introvertie, de ce pauvre bougre que devait à présent jouer son majordome attitré pour la journée. Devait-elle pour autant éprouver une once de compassion ? Non, pas pour le moment, on n’allait pas lui enlever cette sensation de supériorité durement acquise, n’est-ce pas ? Le rôle de la jeune fille, mineure, importunée par un homme, de faciès évocateur pour n’importe quel agent des forces de l’ordre, sied parfaitement à la situation. Pourquoi ne pas en profiter ?

Visiblement, son emprise se refermait aisément sur l’inconnu, qui bafouilla de nouvelles excuses, qui n’atteignaient pas la demoiselle. Dans le fond, l’incident n’avait rien de grave, et il n’était pas nécessaire de se justifier outre mesure à ce sujet, mais c’est alors qu’il demander si les attentes de la petite blonde n’étaient pas au-delà des exigences. Bien sûr que non. Tout ceci était justifié. D’ailleurs, elle lui tendit ses deux sacs, la tête haute, la mine fière :

- Allez, tire pas la tronche, je ne vais pas te croquer, toi par contre… ( Nana fit illusion a la dentition de l’homme requin et reprit de plus belle son discours. ) Hahem… Trêve de plaisanteries. Estime-toi heureux, tu vas aujourd’hui servir la grande Niijima Nana, genin de non-renom de Kiri, et la plus magnifique de toutes ces dames. ( Elle s’inclina majestueusement, caricaturant grossièrement les traits d’une noblesse qu’elle connaissait à peine. ) Et si t’es sympa, je pourrais même t’aider à t’habiller convenablement, il faut te mettre mieux en valeur et suivre la mode, sinon les gens risquent encore de t’éviter.

Une petite pirouette vers la gauche et la shinobi fila tout droit, se frayant un passage vers cette drôle d’échoppe à la devanture verte. Elle se retourna et fit signe à son compagnon de fortune d’approcher en pressant le pas.

- Allez du nerf ! T’as l’air costaud en plus, en avant mauvaise graine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Lun 4 Déc 2017 - 14:35
ふか うみ

Fuka était au beau milieu d'une situation, pour le moins étrange. Si le n'importe quoi pouvait tué, l'Umi serait mort sur le champ. Il était dans l'impossibilité de contrôler la situation, chose que la jeune fille qu'il avait eut le malheur de renverser, faisait très bien. Avec une malice que l'homme requin ne connaissait pas chez les hommes, elle manipula habilement la situation à son avantage. Sans vraiment comprendre, sans vraiment pouvoir donné son avis, il était devenu le " larbin" attitré de cette jeune fille. Fuka allait donc se reconvertir comme Major d'homme le temps d'une journée, enfin... il fallait espérer pour lui que ce ne soit que pour une journée. Fuka semblait tiré la moue, sans s'en rendre compte puisque la jeune fille lui dit clairement en lui tendant ces sacs, de ne pas faire la tronche, elle se présenta dans la foulé. Cette fille chétive s’appelait donc Niijima Nana... Un nos bien trop " mignon " pour un petit démon...Un petit démon qui semblait beaucoup s'aimer, se qualifiant même de magnifique, Fuka arborait un visage septique. D'une voix basse en suivant la jeune Nana, dans se qui ressemblait à une échoppe, fuka se présenta, sans que cela ne semble intéresser la demoiselle:

— « Vous ne pensez pas que... Vous avez acheté... assez de chose pour aujourd'hui - En regardant les sacs qu'il portait pour elle - Etes-vous riche ?...Si s'est le cas , vous n'avez peut-être pas besoin de moi... Je pourrais donc heu... partir ? »

Fuka essayait de s'esquiver de cette situation inconfortable, lui aussi essayait de la jouer fourbe, mais ce n'était clairement pas son fort, ce n'était vraiment pas dans sa nature. Il continuait de suivre la jeune fille dans la petite échoppe, ne prêtant même pas attention à ce qu'il y avait en rayon, ses yeux étaient rivés aux sol. Quel drôle d'image, se grand bonhomme bleu, pourtant les courses d'une minuscule fillette. L'umi était tombé bien bas.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Mer 6 Déc 2017 - 20:44

Ouverture de bal


Que venait-il de dire ? Nana ne savait vraiment pas pourquoi ce grand bonhomme si docile trainait la patte, réalisait-il la chance qu’il avait ? Cette petite fille lui avait tendu la main pour l’accompagner dans ce qui semblait être une expérience difficile au sein d’une foule pour l’homme-requin. Nana était d’une telle bonté d’âme… Alors qu’elle pénétrait dans le magasin, elle crut entendre son compagnon d’infortune marmonner quelques mots à voix basse, au point qu’il lui fut difficile de tout comprend. A priori, il n’avait pas l’air content, mon dieu, il commençait déjà à flancher ! Il fallait agir ! Si l’homme commençait à craquer mentalement, il ne tarderait pas à flancher physiquement. Si la kunoichi peut se permettre un porteur sans pensée, même si cela serait regrettable, mais qu’il vienne à lâcher ses achats ? Inconcevable !

Sans prévenir, elle fit volte-face et se faufila juste sous son nez. Se dressant sur la pointe des pieds, elle lui attrapa le visage et planqua le sein contre lui, le fixant droit dans les yeux, dans un long contact sans gêne.

- Hey, flanche pas mon coco. ( Nana y mettait du cœur, elle tenait à assurer sa supériorité, elle ne devait pas le perdre. ) Mes achats ne sont pas terminés, et ne t’en fait pas pour l’argent,

Elle lui fit un clin d’œil et partie en reconnaissance dans les rayons. Elle disparue du champ de vision de son porteur de sacs. Pendant quelques petites minutes… Soudain, elle fit irruption dans son dos, après avoir fait le tour, avec deux nouveaux sacs. Par un quelconque procédé inconnu, elle avait choisi, essayé et passé à la caisse en un temps record. Nana lui tendit un large kimono gris sombre, elle insista qu’il l’essaye avec un large sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Mer 6 Déc 2017 - 21:47
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka qui tenait toujours les sacs de sa "maîtwesse", n'arrivait même pas à suivre l'allure de ce minuscule démon. Le shopping était peut être une forme d'entrainement, car l'Umi était fatiguer. Ce n'était rien comparer aux heures interminable qu'il passait dans l'eau, pourtant cet effort était inhabituelle pour lui, son manque d'endurance pour cette activité était flagrant. Les regards des gens qu'il croisait durant cette réquisition diabolique, le mentait d'autant plus mal alaise, il faisait donc en sorte de ne croiser aucun regard en restant river sur le plancher de la boutique. Le démon avait peut être une once d'empathie, ou bien elle ne voulait pas perdre son porteur de sac, car elle se retourna vers l'homme requin et lui attrapa le visage. La proximité entre elle et lui...Mmmh Fuka n'était vraiment pas habitué à se genre de contacte, il ne fit même pas attention à ce que Nana lui dit. Son visage était devenu violet, voir fushia, une couleur inhabituel pour un Umi. Avait-il de la fièvre, était-il tomber malade à force de tourner en rond dans cette boutique ? Fuka ne comprenait pas bien se qui lui arrivait, un grand gaillard comme lui, maîtriser une nouvelle fois par cette gamine. Avait-elle des pouvoirs cachés que l'Umi n'avait pas encore décelé ? ... Une fillette bien énigmatique cette Nana. D'une voix basse presque inodible Fuka dit :

— « ... C'est bon on peut continuer, je n'ai rien dit... La mauvaise graine avance... »



L'umi était tombé bien bas, il n'y avait plus aucune resitance chez lui. Il se contentait de porter les sacs et de suivre la " Maîtwesse ", enfin quand celle-ci ne lui faussait pas compagnie en partant on ne sait ou. Un ninja de Kiri semer par une filette en plein shopping, avait-elle décidé de le tuer psychologiquement ?... Quand Fuka fut sur le point de sortir dehors, pour voir ou elle avait bien pu passer, elle apparut dans son dos, un sourire étrange dessiner sur le visage. Elle lui tendit un Kimono gris sombre, insistant pour que Fuka l'essaye. En plus d'être un larbin il était aussi devenu une poupée...Quel était donc cette journée étrange, la fin du monde ?... Oh se pourrait-il qu'il soit emprisonné dans un genjutsu depuis tout se temps ?...Non non c'était belle et bien la réalité. Fuka attrapa le Kimono et regarda à droite à gauche, voulait-elle qu'il l'essaye au milieu des rayons et de tout ses gens. L'umi un peu perdu dit d'une voix audible:

— « ... Il y a vraiment beaucoup de monde... Je dois vraiment essayer ça ici ? ... »



Fuka s'en attendre une réponse de Nana commença par enlever son haut, laissant apparaître les innombrables tatouages qu'il avait sur tout le corps, cachant presque entièrement sa peau bleu. Si l'Umi était déjà bien effrayant, ses tatouages en rajoutaient une couche. Fuka continuait de regarder à droite à gauche, espérant que personne ne remarque un homme de presque deux mètre entrain de se déshabiller en plein milieu du magasin... Chose qu'il ne savait pas, c'est que les gens " normaux " allaient dans des cabines d'essayage, mais lui n'étant pas accoutumé à se genre d'exercice, se déshabillait à la vu de tous.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Ven 8 Déc 2017 - 22:47

Un Fuka dans un magasin de vêtements


Superbe, son compagnon de shopping acceptait, non sans contrainte, d’essayer le vêtement qu’elle avait tout particulièrement sélectionné pour lui. Un sombre et long kimono gris sombre qui, dans l’imaginaire de Nana, semblait parfaitement allé à ce troublant et troublé homme-requin. Elle sourit de plus belle quand il attrapa le vêtement. Telle une enfant en bas âge qui offrait un cadeau pour son parent, elle sautilla d’impatience à l’idée d’avoir sa réaction à chaud. Bien entendu, il hésita un instant, ça elle savait que cela arriverait, mais pour la suite…

Sans trop prévenir, le bonhomme enleva le haut, comme ça, en plein milieu de la boutique. Nana, comme les autres clients, le fixèrent avec attention et surprise, mais qu’est-ce qui lui prenait ? Il y avait pourtant toujours une petite arrière pièce pour les essais, mais Fuka avait vraiment l’air d’un paysan du coin que découvrait la ville. La surprise fit place à la fascination, pour la sculpture d’athlète du bonhomme, mais aussi et surtout pour ses magnifiques tatouages, couvrant la quasi-totalité de sa poitrine et ses bras. Bien entendu, afin de protéger la pudeur de son nouvel ami, elle voulut lui signifier qu’il pouvait procéder à ses essayages plus à l’abri mais… Sans doute par égoïsme, Nana décida de ne rien faire et continuer à inspecter ses impressionnants dessins qui, plutôt que de l’effrayer, faisaient naitre en elle une âme d’artiste. *Plus tard peut être, j’en aurais aussi, bien plus eau !* Son regard fila de bas en haut, terminant sa course sur le visage gêné de Fuka.

- Alors ? Tu en penses quoi ? Je me disais que le sombre t’irais mieux mais, si un autre style te ferait plaisir, fait le moi savoir, je saurais te le dégoter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Dim 10 Déc 2017 - 16:10
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka n'était pas très alaise au milieu de la boutique, lui qui venait de se déshabiller et d'enfiler le kimono que lui avait donné la démone de Nana, il ne savait plus ou se mettre. Regardant une nouvelle fois le sol pour ne croisé aucun regard, la tenu lui allait plutôt bien, se gris sombre renforçait la couleur bleuté de son visage, mais donnait un tout plutôt esthétique. La gamine avait-elle fait naître une âme de fashonista chez l'homme requin? mmmh certainement pas. Lui qui avait l'habitude de confectionner lui même ses vêtements ou de simplement acheter des vêtements pratique à des marchands ambulant se perdant prêt des cotes du village de son clan. Il n'était pas prêt à devenir un mordu de boutique, mais il fallait tout de même avouer qu'il était agréable pour lui de porter un vêtement neuf, de plutôt bonne qualité qui plus est. Portant toujours le kimono sur lui, il dit à sa bienfaitrice:

— « C'est une tenu étrangement confortable...et neuve. La couleur me convient, un beau vêtement.
C'est un cadeau de votre part ? Sa coûte cher ? Mmmmh .... sa me va plutôt bien.
»

L'umi tournait sur lui même en contemplant son nouveau vêtement, il haussait même un peu le torse, plutôt fière de cette sympathique trouvaille. Au moment ou il décida de se retourner pour contempler son reflet dans l'un des miroirs à disposition dans le magasin, un homme hostile se positionna face à Nana. L'homme n'avait même pas jeter à regard à Fuka, il se concentrait sur la jeune fille démoniaque. D'une voix forte et hostile il dit à la jeune fille :

— « Vous voyez pas que votre animal de compagnie, dérange la clientèle ? Acheter et partez ! Sinon j’appelle la garde pour vous mettre dehors vous et ce monstre !»


Fuka de nature calme et bienveillante, réagis d'une façon qui ne lui ressemblait pas trop. Instinct protecteur ou orgueil toucher, il posa sa main sur l’épaule de l'homme et le tourna vers lui comme si de rien n'était. Il arbora son plus beau sourire, et certainement le plus effrayant, d'une voix grave, étrangement similaire à celle de son oncle il dit:

— « Ne vous en prenez pas à elle, ma présence vous dérange ? Je partirais quant elle aura fini ces emplettes, mais je tiens tout de même à préciser une chose, je ne suis ni un animal de compagnie ni un monstre, mais un Ninja de Kiri. Quoi que... Les ninjas de Kiri peuvent se montrer monstrueux! - Krrr Krrr Krrr -.»

Il continuait d'arborer son sourire tout en lançant quelque regard à Nana, elle était sa " maitwesse" après tout, c'était à elle de "commander" de gérer tout ça. Fuka retira le kimono devant l'homme qui était certainement en charge de la boutique, tout en continuant de lui sourire. Un coter taquin que peut de gens connaissaient chez l'Umi. Il prit bien évidemment son temps, histoire dans rajouter une couche, une gaminerie caractéristique d'un jeune homme vexer. Il remit son haut, pliant vite fait le kimono. Son sourire montrait clairement ses dents pointus, son regard quant à lui était froid.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Mer 13 Déc 2017 - 13:27

Au suivant, en avant la troupe !


Miracle, il appréciait, aux yeux de Nana, c’était une victoire admirable. Au fond d’elle, un sentiment de fierté émergea, quand bien même Fuka l’eut pris pour une peste à se servir de lui, il n’avait pas tort en soi... mais la petite blonde souhaitait avant tout son bonheur, le but était de s’amuser. Alors, quand le grand bonhomme se mit à sourire sincèrement, la blonde était aux anges. Les propos du requin sur le vêtement qu’elle avait choisi lui arrachèrent un petit rictus *Un vêtement neuf, c’est cela ? T’es trop beau pour un clochard, tu ne m’auras pas ainsi.* Lorsqu’il demanda si c’était un cadeau, la réponse paraissait évidente ! Alors qu’elle allait confirmer ses dires, un inconnu boucha la vue de l’adolescente en se postant devant elle. Levant timidement les yeux, elle croisa le regard énervé du patron visiblement bien remonté. Qui plus ait, il ne mâcha pas ces mots pour qualifier le duo d’indésirable, ce qui eut pour conséquence d’ouvrir grand les yeux de Nana, maintenant énervée à son tour. *Quel gougeât ! Je viens de lui acheter des tissus et voilà comment il me remercie ?!* Avant qu’elle n’eut l’occasion de retrousser ses manches et échanger son point de vue avant cet outrancier personnage, une chose incroyable arriva… Son majordome d’ordinaire effacer et inoffensif, prit la défense de la petite. Wow. Il en jeta grave, outre son sourire carnassier, son teint de voix changea du tout au tout. Mon dieu ! Il venait de muer en un instant, la puberté est vraiment un mécanisme étrange. Mais du coup, l’ambiance de la boutique en prit un coup, il fallait éviter les ennuis. Alors que tout le monde se mirait dans le blanc des yeux, Nana força un rire de gamine en agitant la main.

- Hahaha ! Pas la peine de se mettre dans tous ces états, on est des gens civilisés n’est-ce pas ? ( La petite sautilla vers le patron et lui attrapa la main, serrant plus fort que nécessaire. ) Nous avons fait le tour du magasin, nous nous en allons, bonne journée !

Elle attrapa ensuite le kimono dans mains de Fuka et le mit dans l’un des sacs d’achats. Nana le tira ensuite pas le bras, direction l’extérieur. Alors que le gérant tenta de s’interposer, il sentit un poids dans sa main, découvrant ainsi le prix demander pour le vêtement, ainsi qu’un très léger supplément. L’incident, avait été évité…

~ ~ ~


- Fuah ! On s’en est tiré, quelle aventure ! Et tire que ce n’était que notre premier arrêt ! ( Elle tourna la tête vers Fuka et lui adressa un large sourire. ) Tu vois que ce n’est pas la fin du monde que de m’accompagner, quel veinard tu fais !

La petite blonde s’avança dans la foule, à portée de son porteur, comptant le contenu de son porte-monnaie, qui, bien évidemment, mena à ceci…

- Ooups… ( Elle seccoua la bourse qui ne crachait que poussière et une maigre piécette. ) Déjà à court ? C’est fâcheux ça… Il va falloir trouver un… distributeur non-automatique.

Nana commença à regarder à droite à gauche, toutes les personnes qu’ils croisaient, se concentrant principalement sur les sacs et les ceintures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Jeu 14 Déc 2017 - 3:13
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka regardait Nana prendre en main la situation, la diablesse était peut être un peu plus diplomate que lui, ou bien son sourire de sirène était plus " efficace". C'est se que l'Umi croyait du moins, mais au vu du résultat final, de la note, le beau sourire de ce petit démon n'avait pas si bien fonctionné. Fuka se demandait s'il n'aurait pas du arracher un bras à se maudit marchand, mais sa gentillesse avait encore une fois pris le dessus sur son coté sauvage. La jeune fille avait dépenser une petite fortune pour tous ces achats, il était évidant qu'elle ne pouvait pas continuer se train-train. L'homme requin la suivit hors du magasin, elle ne semblait pas démoralisé par la situation, elle prit même le temps de lui dire à quel point c'était un veinard de la suivre dans se périple. Il est vrai que finalement ce n'était pas si désagréable de profiter du village en compagnie d'un autre membre de Kiri, Fuka voyait des coins qu'il n'avait encore jamais vu. L'umi regarda sa " maitwesse " et lui dit:

—« Désoler pour cet incident, c'est se qui arrive quand on est accompagné d'un Umi en ville. Effectivement, malgré mes aprioris... Ce n'est pas si mal de faire les boutiques, je dirais même que c'est plutôt amusant. »


L'Umi était de bonne humeur, il commençait même à trouver la jeune fille sympathique. Nana semblait compter l'argent qui lui restait dans son porte monnaie, qui à première vu...semblait un peu vide. Elle le secoua, mais il n'y eut que de la poussière qui en sorti, il était maintenant clair et net qu'elle n'avait plus un rond. Elle venait de dilapider le peu d'économie qu'elle semblait avoir mit de coter. Fuka se sentait mal pour elle, après tout il était en parti responsable, à cause de l’événement survenu un peu plus tôt. Le démon semblait avoir pris une nouvelle fois possession d'elle... Elle regardait les poches, les sacs des passants, avec avidité, son regard n'était pas celui de la gentille fille essayant d’arranger un conflit avec un marchand...Loin de la, un regard de cleptomane face à un objet désirer, l'envi était clairement lisible sur son visage.

—« Heu... Vous ne comptez pas ... mmmh ... " subtiliser" quoi que ce soit, n'est-ce pas ? Nous ne pouvons pas faire se genre de chose, enfin je veux dire, vous ne pouvez pas faire se genre de chose. Nous devrions peut-être arrêter là ? Le shopping est terminé, vous n'avez plus d'argent. »


Heureusement pour l'Umi, la jeune fille n'avait pas encore eut la bonne idée de l'utiliser comme un monstre de foire, pour se faire un peu d'argent. Enfin... Elle avait peut être dans l'idée de se servir de lui pour voler un pigeon, avec les poches un peu trop rempli. Il valait mieux pour lui de se taire et d'attendre, voir se que la diablesse avait en tête.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Dim 17 Déc 2017 - 23:07

La leçon de Nana


Décidément, tout partait de travers, après la seconde boutique, la première avec son compagnon, elle n'avait déjà plus de quoi enchaîner les achats, ce qui était... fâcheux. Se retrouver à court de liquidités la tracassait énormément, au point d'envisager le recours au vice. Par chance, Fuka était là pour lui faire entendre raison, en prenant par les sentiments, la raison, tout ça tout ça... Foutaises ! Entrant par une oreille, sortant par l'autre, Nana n'eut cure que de ces douces paroles. Sa mine innocente se mua en aura de diablotin, son sourire devint aussi carnassier que l'homme requin, la forme particulière des dents en moins. La petite adolescente s'en retourna et agrippa Fuka, l'enlaçant par le cou, et murmura à son oreille :

- Je vais t'apprendre un truc sympa, jeune shinobi, admire le boulot.

La blonde fit trois pas en arrière en composant un mudra des plus simples. Allait-elle vraiment disparaître en usant de ninjutsu ? Allait-elle vraiment recourir aux techniques secrètes de ninja pour s'abaisser à une tâche aussi regrettable ? Pourtant, aucun chakra n'émanait de la gamine, alors que quelques passants lui laissaient un regard inquiet pour certain, intéressé pour d'autre. Mais ce qu'ils ignoraient tous, c'est que Nana n'excellait aucunement dans la maîtrise des techniques de ninjutsu, mais d'en tout autre chose.... Elle sourit à l'homme-requin avant de passer à l'action :

- Le shopping ne fait que commencer très cher.

Elle prit une profonde inspiration, signifiant clairement par sa gestuel qu'elle allait passer à l'acte. Et plutôt que d'éblouir par une démonstration impliquant la chakra, elle sursauta en poussant un cri. La gamine plaça ses mains sur son fessier et fit la grimace. Elle se retourna et désigna un point random dans la foule, annonçant haut et fort qu'un horrible pervers avait osé lui subtiliser son innocence avec une main aux fesses. Elle joua sur la corde sensible de l'entourage pour les rallier à sa cause, les contraignant à regarder la direction désignée. Nana profita de cet instant pour disparaître d'un bond dans la masse, lâchant un petite rire démoniaque. La récolte... commença...

~ ~ ~


Tout se passa si vite, elle attrapa le bras de Fuka par derrière et le tira vers elle, loin de la masse qu'elle venait de berner. En une petite minute, elle en avait fait le tour. Nana bomba fièrement le torse en montrant ses mains... vides.

- Et voilà le travail, on peut reprendre les achats !

La jeune fille reprit la marche, affichant des formes plus généreuses au niveaux du torse. Incroyable, un faible son de métal provenait de cette même zone à chacun de ses pas. Elle était convaincue que personne n'irait jamais l'importuner à cet endroit, et que son magot s'y retrouverait bien caché.


Dernière édition par Niijima Nana le Mer 20 Déc 2017 - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Mer 20 Déc 2017 - 0:15
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka fut témoin d'une chose admirable, s'il faisait partie des bandits de grand chemin, mais dans son cas il constata que la diabolique Nana était aussi rusé qu'un renard, chapardeuse comme une pie. La technique utilisé semblait avoir été utilisé plus d'une fois, sa méthode était vraiment au point. Utiliser l'empathie de la foule pour leur faire les poches, il fallait vraiment être une manipulatrice hors paire! Cette Nana avait tellement de qualités, on pourrait presque en verser une larme ou deux. Pour elle il n'y avait jamais de problème juste des solutions, Fuka pouvait admirer l'idée, la pratique peut être un peu moins.

Durant le chapardage de sa maitwesse, l'homme requin ne bougea pas d'un pouce, observant sa camarade Kirijin pratiquer cet art obscure. Fuka était éberlué par cette fillette, elle n'était vraiment pas commode , plus il passait du temps en sa compagnie et plus il pouvait s'en rendre compte. Quand son larcin fut enfin fini, la gamine se pointa face à Fuka l'air de rien, avec rien dans les mains, ou avait-elle bien pu cacher son magot. L'Umi prit cinq bonne minute avant de se rendre compte que la cache choisi par Nana était ...mmmh... au niveau de son "torse". Son buste était maintenant bien plus féminin et rembourré... Quand la gamine marchait on pouvait entendre le "gling gling" des pièces cachant la dessous. Elle avançait fièrement comme si de fillette, elle était passé à femme au attribut "saillant". Fuka ne manqua pas de faire une remarque ou deux à se sujet:

—« Heu... Vous faites beaucoup de bruit en marchant, étrangement ... un bruit métallique. Similaire a des pièces s'entrechoquant, bizarre n'est-ce pas ? Krrr Krrr Krrr. Vos... attributs -dit-il en rougissant- .... mmmh vous êtes entrain d'en perde une partie -Il se baissa pour ramasser les pièces qui fuyait du pull de sa camarade, elle laissait derrière elle un vrai chemin tout tracer de petite petite monnaie, qui menait directement à eux. Un coup à se faire choper par la sécurité de Kiri- Je ne voudrais pas me faire embarquer pour vol...Surtout en aillant rien fait, à par vous suivre. Dépêchons-nous de faire disparaître les preuves ... Vous auriez peut-être besoin de Kunai ?Katana ? Parchemin explosif ? »


L'Umi rêvait tout haut, comme si Nana était la pour s'approvisionner en arme et outil Ninja. Fuka regarda les sacs qu'il tenait en main, et il devina facilement la réponse qu'allait lui donné la diablesse. Du shopping, encore plus de vêtement et accessoire de mode, Fuka s'en faisait une joie...



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Mer 20 Déc 2017 - 16:51

Bifurcation


La tête dans les étoiles, bien que maladroitement rembourrée, la nouvelle poitrine dorée de Nana la laissait rêveuse. Un jour, elle espérait voir pousser ses attributs et enfin pouvoir user de ses charmes. Aaaaaah… Si seulement cette poitrine artificielle ne perdait pas de son volume au fil du temps, comme le fit remarquer Fuka en ramassant les pièces qui s’échappaient. Effectivement, la petite blonde allait devoir remédier à ce problème. Malheureusement, son précédent porte-monnaie, vide, était trop petit pour contenir son butin, ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, le duo disposait de fond supplémentaire et supérieur à l’achat de vêtements ! La mauvaise… C’est qu’il faudrait à présent une plus grosse besace pour transporter ce larcin… A moins que… Dilapider l’argent rapidement, comme ça, cela sera moins lourd ! Quel génie ! Des vêtements, toujours plus de vêtements ! Nana se sentait à présent toute puissante avec cette argent durement acquis, à la sueur de son front, de manière plus ou moins honnête.

C’est alors qu’elle réalisa. L’adolescente ralentit l’allure, jusqu’à s’arrêter. Elle avait entendu la réflexion de son majordome d’un jour. Quand bien même elle faisait de son mieux pour amuser sa journée, peut-être qu’elle devrait faire des concessions, peut-être que Fuka voulait voir autre chose que des bouts de tissu. Nana se sentait coupable que d’être aussi égoïste. Elle se retourna et considéra le porteur de sac, se mordant le bas de la lèvre elle lâcha à demi-mot qu’il était sans doute possible de faire un petit détour.

Dirigeant le groupe de shopping au travers la masse, elle s’arrêta devant un armurier, qui vendait toute sorte d’arsenal shinobi, ainsi que quelques tenues plus pratiques que jolies. Elle sourit à Fuka, lui indiquant par la même occasion qu’il pouvait lui laisser les sacs pour qu’il puisse aller jeter un œil. La petite blonde se tourna vers un râtelier présentant divers kunaïs. Elle en éprouvait du dégout. Sa main attrapa quelque chose de plus intéressant, un seibon, une simple aiguille qu’elle passa entre ses doigts.

- Je déteste les lames, tout particulièrement celles qui ont vocation à donner la mort, avoua-t-elle d’une voix faible. Par contre, ces aiguilles… Elles me rassurent un peu plus. C’est plus propre… Ma mère m’a appris à coudre aussi, c’est ce qui doit aider. Les seibons, c’est vraiment le mieux, cela m’empêche de voir le sang, je… n’aime pas le sang… ( Nana secoua la tête et prit une mine étonnée, comme si elle se réveillait soudainement. ) Ah ! Désolé avec mon baratin, Fuka-kun, je devais être barbante. ( Elle reposa le seibon dans l’étale. ) Je t’en prie, va faire un tour, je prends le relais pour les sacs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Jeu 21 Déc 2017 - 3:35
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka fut étonné de constater que la jeune diablesse, avait finalement un grand coeur, elle avait tenu compte des envies de l'homme requin. Elle avait écouter les idées de Fuka, ils étaient maintenant tout les deux devant une armurerie, qui vendait tout un tas de matériels pour Ninja. Les yeux de l'Umi brillait en regardant tout se que cette échoppe avait à offrir, enfin ce qu'elle vendait. Le cliché du grand garçon fan d'objet de mort, fuka était en plein dedans. Quant à Nana elle semblait ne pas trop apprécier l'endroit, le dégoût s'affichait sur son doux visage, l'Umi se sentait gêner d'avoir proposer une tel escale, voyant sa nouvelle " amie" arborer un tel visage. Elle expliqua d'ailleurs le pourquoi du comment, elle détestait les outils qui avait pour vocation de donner la mort. Ils étaient entouré de se genre d'outils, Fuka était mal pour elle. Il n'avait encore jamais rencontré de Kirijin détestant le sang, la mort. Cependant elle semblait apprécier les senbons, cela lui rappelait apparemment ça mère. Fuka se racla la gorge et répondit :

—« Je suis désoler... C'est ma faute si on se retrouve ici. Nous ferions mieux de partir et continuer notre shopping dans des boutiques plus joyeuse. Par contre je souhaite ajouter quelque chose, ces armes ne sont que des outils, leur utilisation dépend du ninja qui les possèdes. Je n'aime pas la violence, le sang, mais parfois nous n'avons pas le choix. Pour protéger les nôtres, nous devons être prêt à faire couler le sang, surtout en temps de guerre... Si quelqu'un s'en prenait à toi, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir, même faire couler le sang. Je protégerais et me battrait pour chaque Kirijin ! »


Fuka ne s'était même pas rendu compte qu'il avait parler pendant si longtemps, il n'avait pas non plus remarqué qu'il venait de tutoyer sa camarade. Il était rare de l'entendre tutoyer quelqu'un. Peut-être que l'Umi était maintenant plus alaise avec elle. Fuka n'avait pas lâcher du regard la jeune Nana, il attendait ça réponse, ou bien son top départ pour partir de cet endroit qui semblait la mettre mal-alaise. L'homme requin ne pouvait s’empêcher de réfléchir sur ce qu'elle lui avait dit, oubliant la situation comique qui avait lancer toute cette aventure. Cela était une bonne chose, c'était rafraîchissant qu'une Shinobi ne se voit pas comme une arme de mort, qu'elle déteste même le sang. Si il y avait plus de ninja comme ça, peut être que les guerres prendraient fin.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Jeu 21 Déc 2017 - 18:24

Never Mind


Alors que Nana fuyait du regard le râtelier d’armes de tout ses malheurs, et se surprit à avoir touché son compagnon Fuka pile au fond de ses sentiments. Décidemment, la petite fille s’était laissée emporté dans sa déclaration, ne manquant pas de faire réagir l’accompagnateur qui, étrangement, comprenait son ressenti. Bien qu’elle cachât ses émotions, entendre l’homme requin partager dans un sens son avis sur la vie de shinobi lui réchauffait le cœur, malgré l’allure terrifiante du grand bonhomme, il semblait plus que jamais avoir un grand cœur. Cependant, l’adolescente fit mine de ne pas l’écouter à propos de la possibilité de s’éloigner de la boutique, elle ne le voulait pas. D’un geste de la tête, Nana déclina la proposition et répondit en souriant :

- Ne te tracasse pas pour si peu, je ne suis pas en mousse. ( Nana ria doucement en cachant son visage. ) Tu dois vraiment me croire à fleur de peau après ce que je viens de dire. Mais ne te fais pas de soucis, j’ai conscience de l’avenir qui m’est réservé en choisissant cette voie. Pour l’instant cependant, je m’efforce de ne pas y penser. Faisons le tour, je serais peut-être intéressée par quelques rouleaux pour pratiquer mes sceaux.

La gamine fit quelques pas en avant dans l’établissement, elle s’arrêta un moment et tourna la tête :

- Eh, au fait, merci. Ça me fait vraiment plaisir d’être en ta compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Ven 22 Déc 2017 - 4:11
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka avait certainement trop parler, rendant l’atmosphère un peu lourde. C'est donc un homme requin mal-alaise qui était face à la jeune Nana, qui semblait tout de même apprécier les mots de celui-ci. Pour preuve, elle n'avait pas fuit, et laissant même transparaître un léger sourire sur son visage. Elle semblait aussi décidé à resté dans cette boutique, l'armurerie et ces outils ninjas. Elle rassura l'Umi comme elle pouvait, et lui proposa de faire un tour et de regarder les articles pouvant l'intéresser. La diablesse c'était vraiment adoucie, elle remercia même Fuka, elle appréciait même sa compagnie! Quel était cette drôle d'ambiance... Heureusement les piécettes qu'elle avait sous le pull et qui faisait un bruit métallique ramenèrent le comique de la situation, jamais l'homme requin n'aura été aussi heureux qu'une fillette haute comme trois pommes ait un butin de bandit cacher sous son pull. Quand le bruit des pièces fut étouffé, Fuka répondit à sa nouvelle amie:

—« Étrangement faire du shopping avec toi n'est pas désagréable, je dirais même que j'ai fini par apprécier cette pratique. Tu es une personne "particulière" en témoigne ton torse qui fait gling gling Krrr Krrr Krrr Je suis content de t'être rentré dedans ! ... Heu ... Non s'est pas s'que j'voulais dire... Enfin bref, heu... Oh tu as vu ? des jolies parchemins ! »


Fuka montra du doigt une vitrine avec différent parchemin, essayant de faire oublier à Nana les mots étrangement tendancieux qu'il venait de dire. L'umi était un peu gauche quand il s'agissait de se faire de nouveau ami, encore plus quand ce futur nouvelle ami était une jeune fille qui pouvait s'avérer intimidante. Il regarda autour de lui et repéra une vitrine assez éloigné pour faire retomber ce moment gênant, cette vitrine contenait des poignards avec des finitions "exotique". Il tourna les talons et regarda la vitrine derrière lui, une arme qu'il ne connaissait pas était exposé, un espèce de faucille relier à un poids par une chaîne en métal. L'arme semblait avoir taper dans l’œil de Fuka, il se tourna de nouveau pour être face au vendeur qui était derrière la vitrine à poignard et lui demanda s'il pouvait lui montrer cette arme étrange. Le vendeur s’exécuta, il lui tendit l'arme et lui expliqua qu'il s'agissait d'un Kusarigama, une arme très peu utiliser, mais qui était pourtant meurtrière. Les brillants fixé sur cette outil ninja, Fuka semblait avoir trouvé le graal.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Mer 3 Jan 2018 - 20:58

Les gouts et les couleurs


Pour une fois que sa non-poitrine attirait l’attention, Nana pouvait se féliciter d’avoir eut la brillante idée de cacher son magot à cet endroit stratégique. Comme le faisait remarquer son collègue haut comme droit pommes… de plus qu’elle… le son mélodieux du cliquetis des pièces rendait la scène plus gaie. Une félicité, déjà que l’adolescente trouvait s’être laissée emportée trop aisément, la blonde appréciait de voir que son idée d’asservissement de Fuka pour ses achats portait ses fruits. Au moins, il paraissait heureux désormais.

L’œil alerte, le bonhomme indiqua le coin des parchemins où la petite Nana pourrait trouver son bonheur. Elle le remercia d’un sourire et alla déambuler dans le rayon en question, admirant la qualité des papiers. Certains pouvaient penser que la feuille n’avait que peut d’importance, et qu’il n’était pas nécessaire de trop dépenser dans cet accessoire qui serait au final gribouillé. Effectivement, Nana pensait ainsi. Mais tout était différent, étant donné que son budget avait explosé depuis sa prestation en public, alors pourquoi ne pas se faire plaisir ?

Du coin de l’œil, la genin remarqua Fuka s’éloigner vers une vitrine débordant d’armement exotique. Nana fit la grimace mais se ressaisit, admirant avec une once de dégout l’exhibition d’un kusarigama pour le moins original. Nana fit un effort pour accepter l’intérêt du charmant requin pour ses objets shinobis, ayant fait son choix et jeté son dévolu sur un rouleau légèrement plus cher que les autres, la gamine se rapprocha furtivement du vendeur et de son client à la peau tatoué. Sans un mot, elle s’incrusta derrière eux, attendant les explications et la promotion du marchant sur l’arme qu’il exhibait. Avec un peu de chance, peut être qu’il réussirait à convaincre une réfractaire comme elle, qui ne jugeait que par les senbons pour leur taux de mortalité moindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Jeu 4 Jan 2018 - 18:21
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka tenait toujours dans ses mains l'arme nommé kusarigama, cette arme avait certainement une histoire, grâce à ses matériaux et sa forme, l'homme requin pu deviné comment elle avait été crée et pourquoi. Pour se genre de chose l'Umi avait le nez, cette arme n'était pas une arme "digne", dans le sens ou c'est très certainement le bas peuple qui eut l'idée de confectionner se type d'arme. Soucieux de se défendre, des paysans ont certainement eut la bonne idée de transformer leur outil de travail pour les rendre mortel. Ainsi ils étaient capables de se défendre, quand aucune force armée n'étaient là pour les protégés. Cette "arme" avait été crée de le but de protéger, défendre ça famille, ça vie. Ce qui la rendait bien plus digne que n'importe quel arme, elles portaient en elles cette force, défendre les autres. Oui, voilà une arme qui convenait parfaitement au style de Fuka, serait-il capable de l'utiliser, l'avenir le dirait. Fuka demanda au marchand s'il était possible de la réserver, quitte à payer un peu plus cher quand il repasserait la chercher. L'homme requin n'avait même pas fait attention à la présence de la jeune fille derrière lui, son visage en disait long sur ce qu'elle pensait de toute ses armes, sur l'attirance qu'avait les hommes pour elle. Fuka se retourna pour faire face à ça nouvelle amie et lui dit d'une voix douce:

—« Je sais s'que tu penses de ces armes, mais tu vois cette arme, je peux aisément deviner qui la inventé et pourquoi. Elle est composé d'une faucille, un outil utilisé par les paysans dans leurs champs, légèrement modifier pour pouvoir se défendre et protéger les siens. En temps de guerre, il est impossible de protéger tout le peuple, et s'est souvent les paysans qui vivent éloigner qui en font les frais. Pour toute ces raisons cette arme à été crée.
Ce défendre... Je viendrais chercher cette arme plus tard, et respecterait leurs utilités de base, défendre. Oh ... heu... Je parle beaucoup maintenant ... Enfin...mmmh...bref. Tu as trouvé ton bonheur ? Pour te remercier de cette petite aventure, je t'offre le repas. Enfin rien d’extravagant... J'en ai pas vraiment les moyens.
»




_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Sam 6 Jan 2018 - 18:36

Le sujet qui ne fâche pas ; la bouffe !


Décidemment, le grand bleu se passionnant pour se design particulier, tellement absorbé que Nana pensait qu’il lui aurait été possible de lui faire les poches à plusieurs reprise… si seulement il y avait quelque chose à voler. Ce n’est qu’au bout d’un long moment que la présence de la gamine se fit remarquer, Fuka, visiblement perturber par la blonde et son point de vue, essaya de la rassurer en se lançant une nouvelle fois dans l’un de ses discours. Il s’officia comme historien d’armement en lui expliquant la possible origine de cette faucille liée à un poids. D’après lui, cela représentait plus une arme d’auto-défense qu’un vulgaire accessoire d’otage-de-vie efficace. C’est alors que Nana se voyait déjà s’endormir sur place que le saint Fuka se mit à parler… de bouffe. En guise de remerciement, il décida de payer un repas à la mignonne mais insupportable petite fille qu’elle était. Il n’en fallut pas plus pour illuminer la magnifique journée shopping de la kunoichi de service.

- Ouah ! Vraiment ?! C’est grave sympa comme cadeau, punaise j’ai hâte, j’ai faim !

Comme carburée avec un gazole sur-vitaminé, la jeune blonde prouva aux yeux de tous qu’elle avait une force incroyable en traversant le magasin avec tout ses sacs, tellement rapidement qu’elle fut rappelée à l’ordre. Effectivement, l’excitation l’avait fait oublier de régler son achat de parchemin, elle s’en excusa avec un sourire bête et paya le marchant en pièces sonnantes et trébuchantes. *Ding* *Ding* … *Ding* Perdant légèrement de son tour de poitrine, et récoltant le regard suspect et amusé du tenant de la boutique, Nana s’en alla attendre sagement dans la rue, sautillant sur place en pensant à l’endroit où pourrait l’emmener son charmant compagnon de boutiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Mar 9 Jan 2018 - 12:31
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka semblait avoir toute l'attention de la jeune Nana, parler de nourriture était comme parler de vêtement avec elle. L'Umi réfléchissait à un endroit sympa, mais pas trop cher ou il pourrait l’emmener, si possible loin de la peuplade ou cette petite démone avait fait les poches des passants. De la restauration rapide, dans un coin éloigner du centre de la place marchande. Fuka avait entendu parler de marchands ambulants qui vendaient des brochettes de poulpes, de calamars grillés. Un en-cas pas cher, mais que tout le monde n'appréciait pas forcément, une jeune fille au palais délicat ne serait certainement pas tenté par l’expérience. Peut être qu'un bol de nouille lui conviendrait, délicieux et pas cher, tout le monde aime se genre de repas rapide. Fuka rejoignit la jeune fille dans la rue face au magasin d'arme et accessoire ninja, il n'avait toujours pas trouver d'endroit ou il pourrait offrir le repas à celle-ci.

En y réfléchissant, les nouilles étaient le meilleur compromis. D'ailleurs un petit restaurent légèrement éloigner de la grande place, était ouvert sept jours sur sept, ces prix étaient abordables, et les nouilles étaient vraiment bonnes. Fuka attrapa les sacs de la jeune fille et lui indiqua le chemin du doigt, l'Umi contait continuer son rôle jusqu'au bout, porter ces sacs était son travail pour aujourd'hui. En marchant en direction du restaurent de nouille, Fuka constata qu'il n'était pas le seul à avoir les mains prises par de nombreux sacs. Les hommes autours de lui semblaient aussi avoir percuter de jeune femme, car comme lui, ils faisaient offices de major d'homme pour la journée. Tous regardaient le sol, et suivaient de jeunes femmes sans dire un mot. Fuka ce tourna vers Nana, pour comparé ça situation actuel avec les leurs. Finalement l'Umi n'était pas à plaindre, ce petit démon nommé Nana était même sympathique.

Il fallut quelque bonne minute pour arriver au restaurent de nouille, il ne payait pas de mine, à première vu l'endroit était même un peu délabré, pourtant la nourriture était vraiment bonne. Un exemple parfait, qui montre à quel point les apparences sont parfois trompeuses. Fuka entra dans le restaurent en attrapant la jeune fille par la main, pour que celle-ci la suive. Une fois dans la restaurent l'homme requin lâcha la main de Nana et se dirigea directement vers une petite table au fond de ce petit restaurent. Le Menu était afficher derrière de comptoir, ou le cuistot préparait des commandes d'autres clients. D'une voix calme et posé, Fuka demanda à Nana, tout en s'installant:

—« Ne fait pas attention à la décoration, on fait vraiment de très bonne nouille ici. Après ils ont d'autres spécialités, regarde le tableau afficher derrière le comptoir. Alors heu... Des nouilles de toutes sortes, des raviolis fris, des brochettes de poisson, tout un tas de chose quoi. Prend s'que tu veux, c'est moi qui offre. »




_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Mar 9 Jan 2018 - 20:23

C’est dans les vieilles casseroles que l’on fait les meilleurs plats !


Rapidement et promptement, son fidèle majordome rattrapa la petite blonde et, en grand gentleman, s’occupa de porter ses sacs une nouvelle fois. Nana en était convaincu, à présent qu’il allait lui payer un repas, Fuka était véritablement un type en or. Suivant les indications de son porteur, l’adolescente suivait le pas, se tenant très près de lui, sautillant et fredonnant de joie en pensant à son ventre qui allait être rassasié. Messieurs, oubliez les bijoux et autres bricoles de fortunées, pour satisfaire une femme, les petites attentions suffisent en règle générale. C’était le cas de Nana, si le contact était fait, accepter sa compagnie était déjà une grande chose en soi, si en plus on lui proposait un rendez-vous au resto, alors là… Great Success ! En chemin, son compagnon tout bleu semblait s’intéresser aux groupes d’une femme en shopping et d’un homme porteur, à leur image. Etrangement, les représentants de la classe masculine tiraient la tronche et regardaient leur pied, un peu comme Fuka au début, fort heureusement il a pris conscience de la chance qu’il avait depuis.

A la fin du périple, le duo de diable, l’un dans le physique, l’autre dans l’esprit, se retrouva devant la devanture d’un restaurant de quartier vendant majoritairement des nouilles. Quelle joie ! Nana avait vraiment envie d’un repas chaud, congrats’ Fuka. On les installa au fond de la salle où la petite blonde pu contempler la décoration qui ne la dérangeait aucunement. Afin de rassurer son prince tentant d’expliquer le pourquoi du comment, Nana se voulue rassurante :

- Ne t’inquiète pas pour moi, je ne suis aucunement citadine. Les endroits du genre, je les ai longuement côtoyés où j’habitais avant. Bonne idée d’avoir pensé à cela, merci beaucoup ! ( La fille fixa alors le tableau afin de faire son choix. ) Oh ! Du Somen Champuru, on en faisait par chez moi. Tu devrais essayer, c’est bon pour la ligne, nouilles, goya et tofu poêlé. Idéal pour la ligne. ( La furie tira la langue en tapant son petit bidon, et ce avant de se laisser aller un rire un bon coup. )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Dim 14 Jan 2018 - 14:36
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka qui était attablé avec ça jeune amie Nana, regardait lui aussi le menu proposé. Même si il savait pertinemment qu'il prendrait comme d'habitude, un bol de nouille aux fruits de mers et deux ou trois brochettes de calamar. Cela dit, la jeune fille lui parla du fameux Somen Champuru, plat très prisé par les jeunes femmes prenant soin de leur ligne. Fuka souri et rigola avec ça camarade, il n'avait nullement l'intention de prendre un plat léger pour garder la ligne, il avait une faim de loup et une envie de bonne bouffe bien calorique. Il fit signe au tenancier du restaurent, mais celui-ci semblait déja bien occupé, c'est donc l'une de ses filles qui arriva à la table pour prendre les commandes. Elle devait pas être beaucoup plus vieille que Nana, mais faisait un peu plus ... heu... femme. Une constatation que l'Umi ne dirait jamais à haute voix, il connaissait maintenant un peu la jeune Nana et s'était le genre de truc risquer à dire devant elle. Fuka repris ses esprits, se racla la gorge et dit à la serveuse:

—« Pour moi ce sera une bol de nouille au fruit de mer avec heu.... mmmh... Oh aller trois brochettes de calamar et heu ... un peu de radis mariné. Pour ma jeune amie se sera une bonne grosse assiette de Somen Champuruu, oh et puis ajouter une autre brochette de calamar pour qu'elle goûte ! Krrr Krrr Krrr On prendra aussi une carafe de thé maison. Voilà voilà, se sera tout. Merci ! »


Passé commande avait ouvert l'appétit du jeune Umi, ses dents étaient retrousser et un sourire carnassier ce dessinait sur son visage. La faim lui donnait un aspect vraiment effrayant, mais sa jeune amie et les gens du restaurent semblaient habitués maintenant. Fuka rigola joyeusement à l'idée du succulent repas qui l'attendait. La serveuse fit un aller retour pour donner la commande au cuisinier et ramener à Fuka et Nana une carafe de thé avec quelque accompagnement offert par la maison. L'Umi attrapa la carafe et servit Nana, puis se servit à son tour. Il attrapa le verre rempli de thé maison et en bus une grosse gorger, avant de lâcher un " Aaahhhhh ! ". Fuka toujours d'aussi bonne humeur dit à la petite démone:

—« Krrr Krrr Krrr J'ai hâte ! J'ai une faim de loup ! Tu vas voir,
leurs nourritures est succulentes ! Et goûte un peu ce thé, il est fait maison, et les arômes fruités sont à tomber.
»





_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t2191-tensei-akki-never-alone

Lun 15 Jan 2018 - 11:46

Non-cérémonie du thé


Le choix était pour chacun des deux parties. Malgré la recommandation diététique de Nana auprès de son compagnon requin, elle n’espérait pas non plus un succès total, Fuka rigola de bon cœur de sa proposition mais préféra se diriger vers ce que l’on pouvait proposer de plus bourratif. Ce à quoi la gamine répondit tout pas en ricanant Ce n’est pas toi qui risque de me rattraper quand je te ferais une crasse. et elle avait bien raison, sans doute ? On apporta alors sur la table la grande carafe de thé maison demandé par Fuka l’habitué. En grand gentleman, il servit bien évidemment l’adolescente la première, en grand assoiffé, il vida son verre d’un trait sans trinquer. Eh beh’, quel glouton. Au moins, il vanta les mérites de la boisson qu’il recommanda à Nana de consommer.

- Voyons voir ça ! ( Elle porta le verre à ses lèvres, bu une gorgée… puis siffla tout son contenu. ) Fouaaaah ! ( Elle tapa la table de son verre à présent vide. ) J’avais soif, et c’est qu’il est bon en plus ! Oh ! Faut que je te montre un truc !

Nana se baissa et fouilla dans ses sacs, elle ressortit une bourse bien remplie à poser sur la table.

- Hehe’, le butin sera plus en sécurité là-dedans que sous mon vêtement, tu ne trouves pas ?

Elle en profita pour attraper le bras du bonhomme et examiner ses multiples tatouages. Avait-il le choix ? Définitivement non. Curieusement, et peu enclin à attendre en silence, elle demanda la signification de ceux-ci en adressant son habituel sourire angélique et kawaï.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100 http://www.ascentofshinobi.com/u450

Essais, Rires et Achats [ Niijima Nana / Umi Fuka ]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: