Derniers sujets
» Autour des braises // Watari
Aujourd'hui à 3:17 par Hoshino Watari

» Aller à l'essentiel
Aujourd'hui à 3:09 par Metaru Shūuhei

» Sora Uchiha (en Cours)
Aujourd'hui à 2:57 par Borukan Akimoto

» [Koga Kiseru] Un errant à Iwa et dans un Cofee Shop - Libre
Aujourd'hui à 2:26 par Hyûga Sanadare

» Oui ?... Oui ! (w/ Tsunechika)
Aujourd'hui à 2:10 par Seisui no Seifukusha

» 1/08. La manipulatrice
Aujourd'hui à 2:06 par Suzuri Kyoshi

» Question de coïncidence ; Sazuka
Aujourd'hui à 2:04 par Ikeda Sazuka

» Le bon et la brute [Shukiki S.]
Aujourd'hui à 2:02 par Metaru Nué

» Reiji / RP.
Aujourd'hui à 1:37 par Goketsu Reiji

Partagez | 

Essais, Rires et Achats [ Niijima Nana / Umi Fuka ]


Ven 1 Déc 2017 - 21:59

Parce qu’il faut bien s’habiller


Décidemment, ce n’était plus présentable. Nana pesta en faisant l’inventaire de sa cantine depuis sa petite chambre qui lui faisait office de foyer en tant que jeune shinobi sans revenus ‘décent’. L’adolescente avait étalé sur sa couette une bonne partie de ses vêtements, notamment les hauts qui, pour la plupart, se décousaient et présentaient divers trous et coupures. Même une confirmée de la couture comme elle ne pouvait tous les rattraper, il fallait se rendre à l’évidence. Outre les marques de ses vêtements, il fallait aussi noter qu’ils étaient passés de mode pour la plupart. Et personne n’a jamais dit qu’une shinobi ne devait pas être coquette, dans ce cas, il fallait y remédier. Dans l’idéal, il lui fallait une nouvelle tenue pour le travail, un minimum de trois hauts pour la vie civile, sans compter les extras. Nana se redressa après se rapide inventaire et ouvrit une trappe bien dissimulé sous son meuble de nuit, elle brandit fièrement les quelques pièces qui s’y trouvait. Le monde lui appartenait ! Comptage rapide… Pas tant que ça en fait… Il fallait vraiment qu’elle propose ses services hors d’une possible mission pour joindre les deux bouts. Ses parents n’étaient plus là pour l’aider, elle devait se débrouiller seul. Alors ? On reste raisonnable ou on se sert la ceinture pour le mois à venir ? La réflexion fut intense. Nana se tourna vers son miroir, cligna des yeux, souleva son t-shirt et examina son ventre. Meh. Les nouilles lui feront du bien, du coup ça sera diète. Direction la rue commerçante, quartier des tailleurs !

Petit short bleu marine, t-shirt blanc sans motif, blouson orange pour donner du volume, Nana voulait se faire remarquer, elle avait même essayé son nouveau shampoing pour l’occasion : parfum vanillé. Détail sans importance ou technique de meublement écrit ? Il n’empêche que le Narrateur gagne ici trois phrases, ce n’est pas rien. La shinobi se promena sereinement dans la rue, esquivant les mains perverses avec grâce et agilité, sautillant à droite à gauche dans la petite foule qui se formait à l’entrée de l’artère principale des commerces de la ville de Kiri. Non sans mal, Nana se glissa dans une ouverture et passa l’arche rouge qui démarquait l’une des entrées, la voici maintenant dans un élément plus familier. Elle prit le chemin de la fontaine centrale afin de réfléchir à son parcours, mais une étale attira son attention, ce serait bête de ne pas y entrer tout de suite. Elle y pénétra. Bon repérage, puisque depuis l’entrée, Nana n’avait fait que vingt mètres en tout et pour tout, de la part d’une personne qui souhaitait planifier un parcours, en voici une piètre prestation.

Cinq minutes plus tard…


La petite blonde ressorti tout sourire, un sac à la main, deux foulards non prévus à la liste des achats de base. Décision murement réfléchie sans doute, si l’on se base sur le temps passé à l’intérieur. Comment c’était parti, même les nouilles tout le mois ne suffirait pas, elle finira par sauter quelques repas… De retour sur les pavées, la genin en shopping s’en alla gaiement vers sa prochaine destination inconnue, aka, le prochain commerçant qui mettra en avant du tissu tape-à-l’œil…


Dernière édition par Niijima Nana le Dim 3 Déc 2017 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100

Sam 2 Déc 2017 - 12:39


...

Fuka était maintenant un membre à part entière des forces Kirijins, outre son clan, sa famille, il devait faire preuve du même amour à l'égare des ses gens, qui ne manquaient jamais une occasion de le dévisager, lui avec sa peau bleu et ses traits de requin. Le plus dur pour lui, surmonter sa timidité, se coté introverti. Fuka devait se montrer plus ouvert, pour que ses nouveaux " ami'e)s " l’accepte comme il était. Une idée lui fut soufflé par l'une de ses tantes, elle lui conseilla d'aller faire un tours dans les rues marchandes de Kiri, qui étaient bondés de monde, un bonne entrainement pour un jeune homme qui avait la conversation d'une raie. Sortir un peu de sa zone de confort ne lui ferait pas de mal, c'est pour cette raison qu'il se retrouva à marcher tête baissé dans les rues marchandes de Kiri, regardant discrètement à droite à gauche pour chercher une occasion d'entrer en contact avec l'une des personnes autour de lui. Un marchand communicatif, qui semblait être sympathique avec la clientèle attira son attention, sans perdre de temps il se dirigea vers cette homme et demanda :

« Vous vendez quoi ? »

L'homme qui mettait en valeur ses marchandises ne leva pas la tête pour regarder Fuka, mais il lui présenta tout un tas d'objet inutile qui semblaient venir de loin. Des vases aux formes étranges, des bâtons de marche au gravure " exotique ". L'homme de bonne humeur, rigolait chaleureusement, son sourire était comunicatif. Fuka sans s'en rendre compte souriait lui aussi en écoutant cet homme parler, de chose qui ne l’intéressait vraiment pas, l'Umi laissait apparaître ses dents pointu rendant son sourire...Malsain ? Étrange ?... Bizarre... Quand l'homme leva la tête tout sourire, pour pouvoir regarder à qui il essayait de vendre ses produits, son visage se déforma, son sourire disparu, ses yeux s'écarquillèrent. Fuka pouvait entendre les battements de cœur de l'homme, qui était tout simplement pétrifier de terreur face à lui, la créature mi-homme mi-requin. Fuka qui était mal-alaise, parti comme un voleur en lâchant un:

« Désolé ... »

Pourquoi s'excuser, il n'avait rien fait de mal, le pauvre Umi était né ainsi, béni par son dieu. Pendant sa fuite, il ne faisait pas attention à l'endroit ou il allait, ni aux personnes autours de lui. Au moment ou il pensait être assez loin du marchand effrayé, il se rendit compte qu'il venait de traîner dans sa course, une jeune fille les bras chargé de sac. La tête blonde avait elle aussi les yeux grands ouvert, certainement choqué par la situation. Fuka qui ne savait plus ou se mettre rougit, enfin... ses joues prirent une teinte légèrement violacées. Sans vraiment savoir ce qu'il faisait, il attrapa la jeune fille et la redressa sur ses jambes, avant de ramasser ses achats. D'une voix bégayante il dit en inclinant la tête face à cette fille d’apparence chétive.

« Oh hmm hmm ... je .... dé...déso....désolé ... »


Rencontre Kirijins



Spoiler:
 

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer..•°¤.


Dernière édition par Umi Fuka le Dim 3 Déc 2017 - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer

Dim 3 Déc 2017 - 18:59

Respect ta cadette !


Décidemment, elle n’avait pas de limite. Il aura fallu une quinzaine de mètres pour qu’une nouvelle échoppe intéressante se présente à elle. A la suite de ses deux précédents achats de foulards, viennent s’ajouter à la collection des mitaines en laine moitié prix, ainsi deux hauts fins aux couleurs unis, simples et sobres. Nana portait à présent deux sacs, plus un petit beignet enveloppé dans du papier qu’elle dévorait des yeux en s’éloignant de la charrette du restaurateur itinérant.

- Quelle belle journée, déclara la shinobi à haute voix, sans prêter attention aux regards portés sur elle.

En fredonnant un air populaire, elle se mouvait tel un serpent au milieu de la foule, sans pour autant présenter de difficulté malgré ses bras chargés. La blonde croqua dans le beignet qui, au-delà de l’exquis gout de friture que la panure lui offrait, elle s’émerveillait sous la saveur de poulet épicé qui se trouvait en son cœur. Loin d’être de la grande cuisine, le simple fait de la manger tout chaud, à peine tiré de l’huile, rendait ce beignet irrésistible. La viande fondait, elle n’était pas sec, un miracle selon cette apprentie en art culinaire qui n’avait jamais vraiment réussi à cuire les volailles. Nana se délecta de chaque bouchée, ne laissant aucune miette dans le sachet. La jeune fille chiffonna le papier et le lança dans la poubelle la plus proche, bingo, en plein dedans ! Ce tir cadré à bout pourtant étant un franc succès, les ennemis de Kiri n’avaient qu’à bien se tenir !

Comme le scintillement d’un trésor au métal noble, l’œil avisé de cet expert shinobi en renseignements ‘shopping’ repéra ce magnifique manteau dans un magasin à l’autre bout de la rue. Une cible de choix qui attira la genin vers le mannequin tel un aimant puissant. Se focaliser sur son objectif, elle en oublia presque le monde qui l’entourait quand soudain ?! … PATATRA ! Nana retomba sur les fesses et lâcha ses sacs. Surprise elle cligna les yeux, réalisant ce qui venait de se produire. Etait-ce la même situation que toutes ces histoires d’amour tendre, l’élu qui atteindra son cœur au premier regard ? Cette idée fusa dans son esprit ( étroit ), puis elle leva doucement les yeux. Oh- Mon- Dieu- La réalité était… cruelle. Que c’était laid ! Enfin, le visage était très spéciale mais il s’en tirait bien, fallait aimer le style mafieux et le contraire du prince charmant mais… si encore il savait s’habiller ! Alors qu’elle songeait en silence, l’inconnu la souleva et ramassa ses affaires en s’excusant comme… un faible. *Mais qu’est-ce qu’il me fait ?*, songea Nana. *Pourquoi tes actions ne collent-elles pas avec ton physique de voyou ?* La blonde le considéra un long moment tout en récupérant les affaires qu’on lui présentait. Une idée lui vint, brillante et malsaine. Son sourire rassurant au premier abord qui voulait suggérer à ce grand homme que ce n’était pas si grave, se mua en malice, signifiant alors qu’il pourrait bien se rendre utile. Nana n’arrivait pas souvent à se démarquer, mais lorsqu’elle pouvait avoir le dessus, elle ne pouvait pas laisser filer l’occasion. De ce fait…

- Oy’, grand bonhomme, tes excuses ne suffiront pas. ( Nana se rapprocha de lui, se leva sur la pointe des pied set leva le menton, plongeant son regard de jade dans les yeux de l’inconnu. ) Va falloir te racheter et de ce fait, m’accompagner pendant mes achats, pendant toute la journée ! J’espère que t’accepte, tu n’as pas vraiment le choix de toute manière. Alors ?

Et bien entendu, après observée la réaction qu’il eut tout juste après l’incident, Nana su qu’elle pourrait se servir de lui. Elle afficha un air satisfait et se posta devant lui en attente d’une réponse. Mais son regard en disait long, du genre : si tu te défile, je fais passer cette bousculade pour une agression sexuelle, en public !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100

Dim 3 Déc 2017 - 21:19


« La pêche façon Umimori »

Fuka qui était du genre timide, venait de faire une chose, de crée une situation qui lui coupa tout ses moyens. Percuté une pauvre jeune fille, aussi chétif que petite, lui qui n'avait déjà pas bien d'expérience avec les gens, alors avec la gent féminine n'en parlons même pas. Son visage était devenu rouge, enfin violet. Son visage déformer par la gêne, la peur d'avoir blesser une créature aussi fragile. La jeune fille semblait surprise par l'aspect général de Fuka, mais pas bien effrayé. Elle arborait un sourire qui se voulait rassurant, pourtant dans se regard, l'instinct animal de Fuka criait danger. Étrange, quand on voyait l'homme requin, massif, grand, effrayant, à coter de cette fillette qui semblait pourtant si faible, physiquement du moins. D'ailleurs l'instinct de l'Umi ne semblait pas défaillant , loin de là, car la jeune fille lui posa un ultimatum. Elle semblait vouloir faire de Fuka, son valet, son homme à tout faire, son larbin tout simplement. Petite, mais rusé, elle ne connaissait pas Fuka mais semblait déjà avoir compris qu'elle genre de personnalité, de caractère il avait. Il était évidant qu'il serait incapable de refuser ce ...chantage ? L'Umi perdait un peu plus de couleur à chaque seconde qu'il passait à réfléchir à la situation improbable qu'il venait de crée, comment une gamine pouvait-elle le mener à la baguette. Il baissa la tête par résignation, regardant ensuite droit dans les yeux la jeune fille et balbutia:

« ... Je ....suis , vraiment dé...déso....désolé ... -Il se racla la gorge, comme pour retrouver un peu de courage et faire face à cette jeune fille- Je vais faire au mieux pour me racheter, mais... Heu... Ce n'est pas un peu exagérer ? ... Enfin je veux dire ... heu ...mmmh... Peu importe... »

Fuka semblait résigné, au vu du regard insistant de la jeune fille, il serait impossible pour lui de se défiler, même s'il le voulait, il en serait certainement incapable. Un physique impressionnant, mais... une personnalité si faible. Fuka savait déjà qu'un jour ou l'autre cela lui porterai préjudice, ce jour était enfin arrivé. Manipulé par une minuscule créature... Une histoire honteuse qu'il ferait en sorte d'étouffer, voir d'oublier. Si cette histoire venait à se répandre, quel image porteraient les gens sur sa " virilité " sur son image de monstre effrayant. Quel conséquence allait crée cette situation improbable, hormis le fait de devenir le larbin d'une gamine ...

Rencontre Kirijins



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer..•°¤.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer

Dim 3 Déc 2017 - 22:11

J’ai attrapé un Sharpedo


Aux yeux de Nana, c’était une grande victoire, elle avait en quelque sorte réussie à apprivoisé un homme au moins mille fois plus impressionnant qu’elle, et d’apparence cinq fois plus intimidant que tous les civils et shinobis se promenant sur la rue marchande. Elle ne culpabilisait pas de profiter de l’apparente faiblesse psychologique, ou plutôt la facette introvertie, de ce pauvre bougre que devait à présent jouer son majordome attitré pour la journée. Devait-elle pour autant éprouver une once de compassion ? Non, pas pour le moment, on n’allait pas lui enlever cette sensation de supériorité durement acquise, n’est-ce pas ? Le rôle de la jeune fille, mineure, importunée par un homme, de faciès évocateur pour n’importe quel agent des forces de l’ordre, sied parfaitement à la situation. Pourquoi ne pas en profiter ?

Visiblement, son emprise se refermait aisément sur l’inconnu, qui bafouilla de nouvelles excuses, qui n’atteignaient pas la demoiselle. Dans le fond, l’incident n’avait rien de grave, et il n’était pas nécessaire de se justifier outre mesure à ce sujet, mais c’est alors qu’il demander si les attentes de la petite blonde n’étaient pas au-delà des exigences. Bien sûr que non. Tout ceci était justifié. D’ailleurs, elle lui tendit ses deux sacs, la tête haute, la mine fière :

- Allez, tire pas la tronche, je ne vais pas te croquer, toi par contre… ( Nana fit illusion a la dentition de l’homme requin et reprit de plus belle son discours. ) Hahem… Trêve de plaisanteries. Estime-toi heureux, tu vas aujourd’hui servir la grande Niijima Nana, genin de non-renom de Kiri, et la plus magnifique de toutes ces dames. ( Elle s’inclina majestueusement, caricaturant grossièrement les traits d’une noblesse qu’elle connaissait à peine. ) Et si t’es sympa, je pourrais même t’aider à t’habiller convenablement, il faut te mettre mieux en valeur et suivre la mode, sinon les gens risquent encore de t’éviter.

Une petite pirouette vers la gauche et la shinobi fila tout droit, se frayant un passage vers cette drôle d’échoppe à la devanture verte. Elle se retourna et fit signe à son compagnon de fortune d’approcher en pressant le pas.

- Allez du nerf ! T’as l’air costaud en plus, en avant mauvaise graine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100

Lun 4 Déc 2017 - 14:35
ふか うみ

Fuka était au beau milieu d'une situation, pour le moins étrange. Si le n'importe quoi pouvait tué, l'Umi serait mort sur le champ. Il était dans l'impossibilité de contrôler la situation, chose que la jeune fille qu'il avait eut le malheur de renverser, faisait très bien. Avec une malice que l'homme requin ne connaissait pas chez les hommes, elle manipula habilement la situation à son avantage. Sans vraiment comprendre, sans vraiment pouvoir donné son avis, il était devenu le " larbin" attitré de cette jeune fille. Fuka allait donc se reconvertir comme Major d'homme le temps d'une journée, enfin... il fallait espérer pour lui que ce ne soit que pour une journée. Fuka semblait tiré la moue, sans s'en rendre compte puisque la jeune fille lui dit clairement en lui tendant ces sacs, de ne pas faire la tronche, elle se présenta dans la foulé. Cette fille chétive s’appelait donc Niijima Nana... Un nos bien trop " mignon " pour un petit démon...Un petit démon qui semblait beaucoup s'aimer, se qualifiant même de magnifique, Fuka arborait un visage septique. D'une voix basse en suivant la jeune Nana, dans se qui ressemblait à une échoppe, fuka se présenta, sans que cela ne semble intéresser la demoiselle:

— « Vous ne pensez pas que... Vous avez acheté... assez de chose pour aujourd'hui - En regardant les sacs qu'il portait pour elle - Etes-vous riche ?...Si s'est le cas , vous n'avez peut-être pas besoin de moi... Je pourrais donc heu... partir ? »

Fuka essayait de s'esquiver de cette situation inconfortable, lui aussi essayait de la jouer fourbe, mais ce n'était clairement pas son fort, ce n'était vraiment pas dans sa nature. Il continuait de suivre la jeune fille dans la petite échoppe, ne prêtant même pas attention à ce qu'il y avait en rayon, ses yeux étaient rivés aux sol. Quel drôle d'image, se grand bonhomme bleu, pourtant les courses d'une minuscule fillette. L'umi était tombé bien bas.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer..•°¤.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer

Mer 6 Déc 2017 - 20:44

Ouverture de bal


Que venait-il de dire ? Nana ne savait vraiment pas pourquoi ce grand bonhomme si docile trainait la patte, réalisait-il la chance qu’il avait ? Cette petite fille lui avait tendu la main pour l’accompagner dans ce qui semblait être une expérience difficile au sein d’une foule pour l’homme-requin. Nana était d’une telle bonté d’âme… Alors qu’elle pénétrait dans le magasin, elle crut entendre son compagnon d’infortune marmonner quelques mots à voix basse, au point qu’il lui fut difficile de tout comprend. A priori, il n’avait pas l’air content, mon dieu, il commençait déjà à flancher ! Il fallait agir ! Si l’homme commençait à craquer mentalement, il ne tarderait pas à flancher physiquement. Si la kunoichi peut se permettre un porteur sans pensée, même si cela serait regrettable, mais qu’il vienne à lâcher ses achats ? Inconcevable !

Sans prévenir, elle fit volte-face et se faufila juste sous son nez. Se dressant sur la pointe des pieds, elle lui attrapa le visage et planqua le sein contre lui, le fixant droit dans les yeux, dans un long contact sans gêne.

- Hey, flanche pas mon coco. ( Nana y mettait du cœur, elle tenait à assurer sa supériorité, elle ne devait pas le perdre. ) Mes achats ne sont pas terminés, et ne t’en fait pas pour l’argent,

Elle lui fit un clin d’œil et partie en reconnaissance dans les rayons. Elle disparue du champ de vision de son porteur de sacs. Pendant quelques petites minutes… Soudain, elle fit irruption dans son dos, après avoir fait le tour, avec deux nouveaux sacs. Par un quelconque procédé inconnu, elle avait choisi, essayé et passé à la caisse en un temps record. Nana lui tendit un large kimono gris sombre, elle insista qu’il l’essaye avec un large sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100

Mer 6 Déc 2017 - 21:47
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka qui tenait toujours les sacs de sa "maîtwesse", n'arrivait même pas à suivre l'allure de ce minuscule démon. Le shopping était peut être une forme d'entrainement, car l'Umi était fatiguer. Ce n'était rien comparer aux heures interminable qu'il passait dans l'eau, pourtant cet effort était inhabituelle pour lui, son manque d'endurance pour cette activité était flagrant. Les regards des gens qu'il croisait durant cette réquisition diabolique, le mentait d'autant plus mal alaise, il faisait donc en sorte de ne croiser aucun regard en restant river sur le plancher de la boutique. Le démon avait peut être une once d'empathie, ou bien elle ne voulait pas perdre son porteur de sac, car elle se retourna vers l'homme requin et lui attrapa le visage. La proximité entre elle et lui...Mmmh Fuka n'était vraiment pas habitué à se genre de contacte, il ne fit même pas attention à ce que Nana lui dit. Son visage était devenu violet, voir fushia, une couleur inhabituel pour un Umi. Avait-il de la fièvre, était-il tomber malade à force de tourner en rond dans cette boutique ? Fuka ne comprenait pas bien se qui lui arrivait, un grand gaillard comme lui, maîtriser une nouvelle fois par cette gamine. Avait-elle des pouvoirs cachés que l'Umi n'avait pas encore décelé ? ... Une fillette bien énigmatique cette Nana. D'une voix basse presque inodible Fuka dit :

— « ... C'est bon on peut continuer, je n'ai rien dit... La mauvaise graine avance... »



L'umi était tombé bien bas, il n'y avait plus aucune resitance chez lui. Il se contentait de porter les sacs et de suivre la " Maîtwesse ", enfin quand celle-ci ne lui faussait pas compagnie en partant on ne sait ou. Un ninja de Kiri semer par une filette en plein shopping, avait-elle décidé de le tuer psychologiquement ?... Quand Fuka fut sur le point de sortir dehors, pour voir ou elle avait bien pu passer, elle apparut dans son dos, un sourire étrange dessiner sur le visage. Elle lui tendit un Kimono gris sombre, insistant pour que Fuka l'essaye. En plus d'être un larbin il était aussi devenu une poupée...Quel était donc cette journée étrange, la fin du monde ?... Oh se pourrait-il qu'il soit emprisonné dans un genjutsu depuis tout se temps ?...Non non c'était belle et bien la réalité. Fuka attrapa le Kimono et regarda à droite à gauche, voulait-elle qu'il l'essaye au milieu des rayons et de tout ses gens. L'umi un peu perdu dit d'une voix audible:

— « ... Il y a vraiment beaucoup de monde... Je dois vraiment essayer ça ici ? ... »



Fuka s'en attendre une réponse de Nana commença par enlever son haut, laissant apparaître les innombrables tatouages qu'il avait sur tout le corps, cachant presque entièrement sa peau bleu. Si l'Umi était déjà bien effrayant, ses tatouages en rajoutaient une couche. Fuka continuait de regarder à droite à gauche, espérant que personne ne remarque un homme de presque deux mètre entrain de se déshabiller en plein milieu du magasin... Chose qu'il ne savait pas, c'est que les gens " normaux " allaient dans des cabines d'essayage, mais lui n'étant pas accoutumé à se genre d'exercice, se déshabillait à la vu de tous.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer..•°¤.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer

Ven 8 Déc 2017 - 22:47

Un Fuka dans un magasin de vêtements


Superbe, son compagnon de shopping acceptait, non sans contrainte, d’essayer le vêtement qu’elle avait tout particulièrement sélectionné pour lui. Un sombre et long kimono gris sombre qui, dans l’imaginaire de Nana, semblait parfaitement allé à ce troublant et troublé homme-requin. Elle sourit de plus belle quand il attrapa le vêtement. Telle une enfant en bas âge qui offrait un cadeau pour son parent, elle sautilla d’impatience à l’idée d’avoir sa réaction à chaud. Bien entendu, il hésita un instant, ça elle savait que cela arriverait, mais pour la suite…

Sans trop prévenir, le bonhomme enleva le haut, comme ça, en plein milieu de la boutique. Nana, comme les autres clients, le fixèrent avec attention et surprise, mais qu’est-ce qui lui prenait ? Il y avait pourtant toujours une petite arrière pièce pour les essais, mais Fuka avait vraiment l’air d’un paysan du coin que découvrait la ville. La surprise fit place à la fascination, pour la sculpture d’athlète du bonhomme, mais aussi et surtout pour ses magnifiques tatouages, couvrant la quasi-totalité de sa poitrine et ses bras. Bien entendu, afin de protéger la pudeur de son nouvel ami, elle voulut lui signifier qu’il pouvait procéder à ses essayages plus à l’abri mais… Sans doute par égoïsme, Nana décida de ne rien faire et continuer à inspecter ses impressionnants dessins qui, plutôt que de l’effrayer, faisaient naitre en elle une âme d’artiste. *Plus tard peut être, j’en aurais aussi, bien plus eau !* Son regard fila de bas en haut, terminant sa course sur le visage gêné de Fuka.

- Alors ? Tu en penses quoi ? Je me disais que le sombre t’irais mieux mais, si un autre style te ferait plaisir, fait le moi savoir, je saurais te le dégoter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1933-niijima-nana-banale-mais-pas-trop-100

Dim 10 Déc 2017 - 16:10
ふか うみ
Un Umi réquisitionné... ◦○◌

Fuka n'était pas très alaise au milieu de la boutique, lui qui venait de se déshabiller et d'enfiler le kimono que lui avait donné la démone de Nana, il ne savait plus ou se mettre. Regardant une nouvelle fois le sol pour ne croisé aucun regard, la tenu lui allait plutôt bien, se gris sombre renforçait la couleur bleuté de son visage, mais donnait un tout plutôt esthétique. La gamine avait-elle fait naître une âme de fashonista chez l'homme requin? mmmh certainement pas. Lui qui avait l'habitude de confectionner lui même ses vêtements ou de simplement acheter des vêtements pratique à des marchands ambulant se perdant prêt des cotes du village de son clan. Il n'était pas prêt à devenir un mordu de boutique, mais il fallait tout de même avouer qu'il était agréable pour lui de porter un vêtement neuf, de plutôt bonne qualité qui plus est. Portant toujours le kimono sur lui, il dit à sa bienfaitrice:

— « C'est une tenu étrangement confortable...et neuve. La couleur me convient, un beau vêtement.
C'est un cadeau de votre part ? Sa coûte cher ? Mmmmh .... sa me va plutôt bien.
»

L'umi tournait sur lui même en contemplant son nouveau vêtement, il haussait même un peu le torse, plutôt fière de cette sympathique trouvaille. Au moment ou il décida de se retourner pour contempler son reflet dans l'un des miroirs à disposition dans le magasin, un homme hostile se positionna face à Nana. L'homme n'avait même pas jeter à regard à Fuka, il se concentrait sur la jeune fille démoniaque. D'une voix forte et hostile il dit à la jeune fille :

— « Vous voyez pas que votre animal de compagnie, dérange la clientèle ? Acheter et partez ! Sinon j’appelle la garde pour vous mettre dehors vous et ce monstre !»


Fuka de nature calme et bienveillante, réagis d'une façon qui ne lui ressemblait pas trop. Instinct protecteur ou orgueil toucher, il posa sa main sur l’épaule de l'homme et le tourna vers lui comme si de rien n'était. Il arbora son plus beau sourire, et certainement le plus effrayant, d'une voix grave, étrangement similaire à celle de son oncle il dit:

— « Ne vous en prenez pas à elle, ma présence vous dérange ? Je partirais quant elle aura fini ces emplettes, mais je tiens tout de même à préciser une chose, je ne suis ni un animal de compagnie ni un monstre, mais un Ninja de Kiri. Quoi que... Les ninjas de Kiri peuvent se montrer monstrueux! - Krrr Krrr Krrr -.»

Il continuait d'arborer son sourire tout en lançant quelque regard à Nana, elle était sa " maitwesse" après tout, c'était à elle de "commander" de gérer tout ça. Fuka retira le kimono devant l'homme qui était certainement en charge de la boutique, tout en continuant de lui sourire. Un coter taquin que peut de gens connaissaient chez l'Umi. Il prit bien évidemment son temps, histoire dans rajouter une couche, une gaminerie caractéristique d'un jeune homme vexer. Il remit son haut, pliant vite fait le kimono. Son sourire montrait clairement ses dents pointus, son regard quant à lui était froid.



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer..•°¤.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer

Essais, Rires et Achats [ Niijima Nana / Umi Fuka ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: